Chirurgie et orthodontie (chirurgie orthognathique)

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (20 votes, moyenne: 4.60 sur 5)

Loading...

Pourquoi une chirurgie aux mâchoires?

Bien qu’on ne soit jamais trop vieux pour entreprendre un traitement d’orthodontie, les traitements chez les adultes sont parfois plus complexes à la suite d’une détérioration progressive de l’état de leur bouche. Voici quelques points concernant les déséquilibres entre les mâchoires et la chirurgie.

  • Quand la croissance des mâchoires est terminée, si elles présentent un déséquilibre important, il peut être nécessaire d’avoir recours à une chirurgie pour le corriger.
  • Le problème le plus commun dans la population nord-américaine est une mâchoire inférieure qui est trop reculée (rétrognathie mandibulaire).
  • Il est aussi possible de voir des mâchoires (haut ou bas) trop avancées, reculées, larges, étroites ou une combinaison de ces problèmes.
  • L’orthodontie corrige les malpositions dentaires responsables des malocclusions (dents croches, chevauchées, protrusives, basculées, etc.).
  • Les anomalies sévères des mâchoires requièrent par contre l’intervention d’un spécialiste en chirurgie maxillo-faciale.
  • La chirurgie orthognathique vise à corriger des déséquilibres entre les mâchoires qui sont trop sévères pour être corrigés en orthodontie seulement.
  • Des mâchoires bien équilibrées sont essentielles, car elles sont le fondement d’une bonne occlusion.
  • L’orthodontiste et le chirurgien travaillent alors en équipe pour élaborer un plan de traitement qui permettra de corriger les problèmes d’occlusion et des mâchoires.
  • Les anomalies des mâchoires sont causées principalement par l’hérédité, mais peuvent aussi être le résultat de traumatismes (accidents) ou défaut de croissance.
  • Les corrections chirurgicales rendent les mâchoires plus fonctionnelles et permettent d’améliorer la santé dentaire, l’occlusion, l’esthétique et l’apparence du visage.
Tête et mâchoire chirurgie orthognathique

Comment procède-t-on?

Les traitements d’orthodontie combinés à la chirurgie se font par étapes.

  • La préparation orthodontique est l’étape initiale où des appareils correcteurs fixes (broches) sont utilisés pour aligner les dents et préparer la dentition à la chirurgie. Cette étape peut prendre en moyenne de 12 à 18 mois.
  • La phase chirurgicale, effectuée par un chirurgien maxillo-facial, a pour but de corriger la position des mâchoires une fois les dents alignées.
  • Après la chirurgie, la finition orthodontique vise à compléter les corrections dentaires pour améliorer l’occlusion et s’assurer de la stabilité des mâchoires. Cette étape dure quelques mois.
  • Si une chirurgie est indiquée, il est habituellement nécessaire d’avoir aussi recours à l’orthodontie pour corriger les malpositions dentaires avant de corriger la relation des mâchoires.

Quels sont les risques?

  • Les chirurgies aux mâchoires comportent certains risques normaux inhérents à toute intervention chirurgicale.
  • Une anesthésie générale est nécessaire pour les chirurgies orthognathiques, ce qui comporte aussi certains risques.
  • Ces interventions sont faites par des chirurgiens d’expérience; elles sont pratiquées depuis plusieurs années et sont maintenant routinières.
  • Vous rencontrerez un chirurgien maxillo-facial qui vous expliquera les détails de l’intervention planifiée, les risques et bénéfices qu’elle comporte et répondra à toutes vos questions d’ordre chirurgical.

Quel est le coût d’une chirurgie?

  • Certains frais non couverts sont cependant exigés par les chirurgiens.
  • Une consultation avec le chirurgien vous donnera toute l’information concernant les aspects financiers des chirurgies.

Les exemples suivants montrent des déséquilibres entre les mâchoires qui nécessitent de l’orthodontie et une chirurgie à une ou aux deux mâchoires.

Mâchoire inférieure trop reculée (rétrognathie mandibulaire – Classe II)

Rétrognathie mandibulaire sévère (mâchoire inférieure reculée) chez une patiente de 31 ans

Rétrognathie mandibulaire sévère (recul de la mâchoire du bas) chez une patiente de 31 ans. Les dents inférieures mordent dans le palais et celles du haut sont avancées de 14 mm. Une chirurgie est nécessaire pour avancer la mâchoire inférieure trop reculée.

 

Profil avec menton reculé. La radiographie montre une mandibule trop courte et reculée qui contribue à l'écart important entre les dents du haut et celles du bas. Le diagramme montre le mouvement qui doit être effectué en chirurgie pour avancer la mâchoire.

Profil avec menton reculé. La radiographie montre une mandibule trop courte et reculée qui contribue à l’écart important entre les dents du haut et celles du bas. Le diagramme montre le mouvement qui doit être effectué en chirurgie pour avancer la mâchoire.

 

Après le traitement d'orthodontie et un avancement de la mâchoire inférieure (chirurgie), le profil du visage, l'esthétique et la fonction de la dentition sont améliorés significativement.

Après le traitement d’orthodontie et un avancement de la mâchoire inférieure (chirurgie), le profil du visage, l’esthétique et la fonction de la dentition sont améliorés significativement.


Ostéotomie sagittale mandibulaire

L’intervention la plus utilisée par les chirurgiens maxillo-faciaux pour corriger les déséquilibres squelettiques antéro-postérieurs (avant-arrière) de la mandibule est appelée une ostéotomie sagittale bilatérale mandibulaire. Cette intervention permet d’avancer la mandibule et l’allonger dans les cas où elle est trop courte (rétrognathie mandibulaire, cas de type classe II) ou de la reculer et la raccourcir si elle est trop longue (prognathie mandibulaire, cas de type classe III).

Cette intervention peut souvent être faite de concert avec différents types d’ostéotomies au maxillaire supérieur si indiqué.

L’illustration ci-dessous montre une ostéotomie sagittale bilatérale mandibulaire. Les flèches indiquent les directions possibles des segments de la mandibule une fois les ostéotomies (coupes) faites.

  • (A) La mandibule peut être avancée et “allongée” si elle est trop courte (classe II – rétrognathie mandibulaire).
  • (B) Dans les cas de classe III avec prognathie mandibulaire, la mandibule peut être reculée et raccourcie. Un segment osseux doit alors être enlevé.
  • (B et C) En plus de pouvoir déplacer les segments antéro-postérieurement (avant-arrière), ils peuvent être repositionnés verticalement (en hauteur) et on peut même leur donner une certaine rotation ou torsion pour optimiser la nouvelle relation entre les deux mâchoires.
  • (D) Une fois les segments bien positionnés, ils sont immobilisés avec des fixations rigides (vis insérées dans l’os) qui maintiennent les segments osseux stables pendant la guérison.Chirurgie mandibulaire d'avancement avec ostéotomie sagittale bilatérale.

 

➡ Pour voir une vidéo montrant un avancement mandibulaire chirurgical pour corriger une mandibule trop reculée (rétrognathie mandibulaire).

 

Simulation de traitement d’ortho-chirurgie

À l’aide de radiographies 3D (tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)) et de logiciels sophistiqués, les chirurgiens maxillo-faciaux et les orthodontistes  peuvent désormais évaluer les malocclusions de façon tri-dimensionnelle et planifier les interventions en  chirurgie orthognathique avec une précision inégalée.

Simulation de la correction chirurgicale d'une malocclusion classe 2 ayant une béance antérieure.

Simulation de la correction chirurgicale d’une malocclusion classe 2 ayant une béance antérieure.

➡ Pour voir des exemples de planification et simulation d’une chirurgie orthognathique complexe aux deux mâchoires.

Esthétique du sourire : trop de gencive apparente

Patient de 22 ans se plaignant de voir trop de gencive lors du sourire

Patient de 22 ans se plaignant de voir trop de gencive lors du sourire (photos avant le traitement).

 

Une chirurgie a permis de diminuer la gencive apparente et l'orthodontie a permis de replacer les dents (4 dents ont été extraites)

Réduction significative de la gencive apparente à la suite d’une chirurgie à la mâchoire supérieure. L’orthodontie (4 dents ont été extraites) a permis d’aligner et reculer les dents. (Final) Fermeture de la béance antérieure à la suite de l’orthodontie et une chirurgie aux mâchoires. Il en résulte une meilleure fonction (mastication et phonétique).


 

Béance antérieure sévère corrigée par orthodontie et chirurgie

  • L’approche traditionnelle pour corriger une béance antérieure sévère, causée par un excès vertical postérieur du maxillaire est une chirurgie orthognathique appelée “impaction maxillaire”.
  • Cette procédure consiste à enlever un segment osseux de hauteur inégale à l’avant (moins) et à l’arrière (plus) (impaction maxillaire différentielle) afin de pouvoir repositionner le maxillaire en le remontant plus vers l’arrière.
  • L’impaction du haut permet à la mandibule de fermer davantage et d’avancer légèrement en suivant une rotation anti horaire (auto-rotation mandibulaire).
  • Les segments sont fixés à l’aide de plaquettes chirurgicales retenues par des vis. Ces plaquettes sont habituellement laissées en place à moins qu’elles ne causent des problèmes au patient par la suite.

 

Impaction maxillaire chirurgie orthognathique et orthodontie pour une béance antérieure.

(A) Béance antérieure causée par un excès postérieur vertical du maxillaire. Seules les dents postérieures se touchent lors de la fermeture de la bouche. (B) Coupe pour une impaction maxillaire différentielle. La partie rouge sera enlevée (ostectomie). (C) Le segment maxillaire est remonté et fixé à l’aide de plaques et de vis. Il en résulte une auto-rotation mandibulaire qui fait remonter et avancer la dentition inférieure. (D) Une fois le traitement terminé, la béance est fermée et les dents se touchent partout.

 

Sévère béance antérieure nécessitant de l'orthodontie et une chirurgie pour corriger la mauvaise relation entre les mâchoires d'un garçon de 17 ans.

Sévère béance antérieure nécessitant de l’orthodontie et une chirurgie pour corriger la mauvaise relation entre les mâchoires d’un garçon de 17 ans.

 

Fermeture de la béance antérieure à la suite de l'orthodontie et d'une chirurgie aux mâchoires. Il en résulte une meilleure fonction (mastication et phonétique).

Fermeture de la béance antérieure à la suite de l’orthodontie et d’une chirurgie aux mâchoires. Il en résulte une meilleure fonction (mastication et phonétique).

 

Radiographies avant et après la chirurgie et diagrammes illustrant les mouvements effectués sur les mâchoires

Radiographies avant et après la chirurgie et diagrammes illustrant les mouvements effectués sur les mâchoires.

 

Malocclusion Classe III traitée en chirurgie et orthodontie

(A) Sévère malocclusion de type Classe III avec constriction maxillaire, occlusion croisée et béance postérieure bilatérales et manque d’espace important. (B) La déficience maxillaire (constriction et recul du maxillaire supérieur) se reflète dans le recul de la lèvre supérieure. (C) Occlusion à la fin du traitement. Un avancement maxillaire chirurgical fut nécessaire pour avancer la mâchoire supérieure et améliorer le profil. Aucune extraction ne fut nécessaire et aucun appareil d’expansion ne fut utilisé. (D) Le résultat final montre une lèvre supérieure plus avancée et un profil plus équilibré.


 

La génioplastie : pour modifier le menton

Parfois, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une chirurgie visant à avancer toute la mâchoire inférieure pour changer l’apparence d’un menton trop reculé ou fuyant. Une chirurgie d’avancement du menton (génioplastie d’avancement) peut permettre d’obtenir des changements esthétiques importants comme le démontre cet exemple.

En plus de l'orthodontie ayant corrigé la position des dents, une chirurgie d'avancement du menton (génioplastie) a permis de changer le profil de cette adolescente de 18 ans. Photos : Avant l'orthodontie (A), après l'orthodontie (B) et après la génioplastie (C) - (Courtoisie : Dr Sylvain Chamberland, Québec)

En plus de l’orthodontie ayant corrigé la position des dents, une chirurgie d’avancement du menton (génioplastie) a permis de changer le profil de cette adolescente de 18 ans. Photos : (A) Avant l’orthodontie, (B) après l’orthodontie et (C) après la génioplastie. – (Courtoisie : Dr Sylvain Chamberland, Québec)

 

(A) Femme de 45 ans avec un menton reculé. La mâchoire supérieure a été “remontée” (impaction maxillaire) et le menton a été avancé (génioplastie) pour donner plus de volume et améliorer le profil. (B) La plaque et les vis chirurgicales de rétention du menton (flèche), ainsi que les vis à la mâchoire supérieure, sont visibles sur la radiographie post-opératoire.

Quand peut-on faire une chirurgie orthognathique?

  • Une fois qu’il est déterminé qu’une malocclusion nécessitera une chirurgie orthognathique (diagnostic) pour être corrigée, il s’agit de décider quel type de chirurgie est nécessaire (quelle mâchoire est fautive et quels mouvements chirurgicaux doivent être faits) et quand elle pourra être faite. Tel que mentionné dans cette section, une chirurgie aux mâchoires est indiquée lorsqu’il y a un important ou grave déséquilibre entre les mâchoires dans une ou plusieurs des 3 dimensions. Afin de corriger ce déséquilibre correctement, il faut l’avoir bien identifié et évalué. Vu que les déséquilibres des mâchoires sont directement reliés à la croissance, une évaluation complète et finale ne pourra être faite que lorsque cette croissance sera terminée… complètement.Fin de la croissance mandibulaire chez les filles et les garçons.
  • La fin de la croissance n’arrive pas au même moment pour tous les patients. Certains ont une maturation rapide et d’autres sont plus lents. Les filles ont normalement une maturation plus rapide que les garçons.  Ainsi, une fille “rapide” pourrait avoir terminé sa croissance vers 15-16 ans tandis qu’un garçon plus lent peut avoir de la croissance résiduelle à la fin de l’adolescence et même au début de la vingtaine.
  • Le tableau ci-contre montre que la fin de la croissance mandibulaire antér0-postérieure ne se produit pas au même moment chez les filles et les garçons. Elle est terminée plusieurs années plus tôt chez les filles. Ceci peut être un avantage ou un désavantage selon le plan de traitement visant à corriger un déséquilibre entre les mâchoires.
  • Un autre point  comprendre concernant la croissance est qu’il existe plusieurs “horloges biologiques” dans le corps qui font que ce ne sont pas tous les tissus, organes et parties du corps qui croissent et leur état de maturité en même temps et au même rythme. Ainsi, la croissance squelettique, corporelle, sexuelle, cognitive, dentaire, et celle des mâchoires ne sont pas synchronisées.
  • On sait que l’âge chronologique, le développement dentaire et la séquence d’éruption des dents de sont pas de bons indices de la maturité squelettique.
  • Pour rendre les choses encore plus compliquées ou intéressantes (!), les 3 dimensions des mâchoires ne cessent pas de croître en même temps. La croissance en largeur et en hauteur est terminée bien avant la croissance en longueur et la plupart des problèmes squelettiques des mâchoires ont un déséquilibre dans leur longueur (excès ou manque de longueur).

Évaluation de la fin de croissance des mâchoires

  • Il est donc important de déterminer que la croissance des mâchoires est belle et bien terminée avant d’envisager une chirurgie orthognathique. Il existe plusieurs moyens pour évaluer le stage de maturation squelettique d’un patient à l’aide de radiographies comme l’évaluation du développement des os du poignet ou des vertèbres cervicale (Cervical Vertebral Maturation Stage [CVMS])1, 2, 3, 4, 5  mais la façon la plus fiable est la comparaison (surimposition) de radiographies céphalométriques prises à 6 mois ou une année d’intervalle qui démontre qu’il n’y a plus aucun changement mesurable dans la dimension des mâchoires ou des structures osseuses orofaciales.8 À noter qu’une telle radiographie du crâne ne permet d’évaluer que 2 des 3 dimensions soit la longueur et hauteur des mâchoires mais, même si on ne peut y mesurer la largeur, cette troisième dimension est la première à cesser de croître et sa croissance résiduelle n’est pas un facteur aussi important lorsqu’une chirurgie orthognathique est envisagée.

    Prognathie mandibular, mandibular prognathism, classe 3 malocclusion, correction chirurgicale, orthodontie, radiographie céphalométrique pour déterminer la fin de la croissance active avant d'envisager une chirurgie aux mâchoires

  • Il faut attendre la fin de la croissance pour faire une chirurgie orthognathique car si elle est effectuée avant et qu’il y a une croissance résiduelle, cela peut changer la relation des mâchoires et causer une récidive du problème qui, selon sa gravité, affectera l’occlusion, la fonction et pourrait nécessiter de refaire la chirurgie. Chez les garçons, il faut attendre au moins après l’âge de 18 ans si la fin de la croissance est essentielle pour débuter un traitement comme une chirurgie orthognathique6.
  • Le traitement d’orthodontie peut cependant être débuté avant la fin de la croissance car cette phase préliminaire à la chirurgie peut souvent prendre 12, 18 mois et parfois plus afin de préparer la dentition et l’occlusion pour une chirurgie. Il ne faut par contre pas débuter le traitement trop tôt car une période d’attente pourrait être nécessaire en attendant la fin de la croissance.
  • La croissance, un avantage pour les “classes 2”. Une autre raison pour attendre la fin de la croissance est que, dans certains types de cas, cette dernière peut aider à corriger un problème de déséquilibre de mâchoire et être avantageuse, surtout dans la dimension sagittale (longueur) comme lorsqu’une mandibule est trop courte (rétrognathie mandibulaire). Les cas de malocclusion de type classe 2 sont des exemples typiques. Il est donc important d’utiliser le maximum du potentiel de croissance dans de tels cas avant d’envisager une chirurgie. Ainsi, on ne recommandera pas une chirurgie à un adolescent de 13, 14 ou 15 ans, même s’il présente un décalage de 10 – 12 mm entre ses mâchoires.
  • Dans d’autres cas comme les malocclusions de type “classes 3” causées par une mandibule trop forte (prognathie mandibulaire) ou un maxillaire supérieur trop court (déficience maxillaire), ou une combinaison des deux, une croissance mandibulaire restante peut être désavantageuse et “nuisible”  car elle ne ferait qu’empirer le décalage entre les mâchoires et rendre la correction plus difficile.
  • Présentement, il n’existe aucune méthode pouvant prédire la quantité de croissance craniofaciale totale qu’aura un patient ultimement7. Cette inhabilité à prédire la quantité de croissance chez les jeunes patients présentant un déséquilibre squelettique maxillo-mandibulaire important est un défi particulier et problématique car le praticien doit choisir s’il opte pour une thérapie visant à modifier la croissance (“growth modification”) ou une approche chirurgicale, ce qui est loin d’être simple7.

➡ Pour en savoir plus sur la croissance des mâchoires en 3 dimensions.
➡ Pour voir d’autres cas de chirurgie au menton.
➡ Pour voir d’autres cas traités en orthodontie et chirurgie.
➡ Pour en savoir plus sur la croissance et le développement des mâchoires des enfants.


Références :
1-Lamparski, D.G. Skeletal age assessment utilizing cervical vertebrae [dissertation]. University of Pittsburgh, Pittsburgh; 1972
2- Baccetti, T., Franchi, L., and McNamara, J.A. Jr. An improved version of the cervical vertebral maturation (CVM) method for the assessment of mandibular growth. Angle Orthod. 2002; 72: 316–323
3- Lamparski, D.G. Skeletal age assessment utilizing cervical vertebrae. Am J Orthod. 1975; 67: 458–459

4- J.A. McNamara Jr., K.A. Kelly, A. Ferrara (Eds.) Treatment timing: orthodontics in four dimensions. Craniofacial Growth Series. Center for Human Growth and Development; University of Michigan, Ann Arbor; 2002

5- Baccetti, T., Franchi, L., McNamara, J.A. Jr. The cervical vertebral maturation (CVM) method for the assessment of optimal treatment timing in dentofacial orthopedics. Semin Orthod. 2005;:119–129.
6- Relationship between cervical vertebral maturation and mandibular growth May 2011Volume 139, Issue 5, Pages e455–e461
7- Esthetics and Biomechanics in Orthodontics, Ravindra Nanda, 2nd Edition, 2014
8- Kokich VG, Managing complex orthodontic problemsL the use of implants for anchorage. Semin Orthod. 1996;2(2):153-160


 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-01-14  à 11:09:41  © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Sep 27, 2009 @ 01:39

 

Publication originale : Sep 27, 2009 @ 01:39

Commentaires et/ou questions (418)

  1. Ariane dit :

    Chirurgie : effets sur le visage.
    Bonjour,
    J’aimerais connaître les changements morphologiques et apparents apportés au visage vu de face à la suite d’une intervention pour rétrognathie ou prognatie. Je constate que sur les photos, l’esthétique du profil est grandement amélioré, mais qu’en est-il du visage vu de face? Une personne déjà satisfaite de son visage de face verra-t-elle changer celui-ci si elle subit une telle intervention? Est-ce possible d’anticiper ces changements avant l’intervention?
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      L’effet des interventions chirurgicales sur l’esthétique du visage dépend de la dimension dans laquelle elles sont effectués. Par exemple, un avancement ou un recul important d’une mâchoire apportera des changements importants au profil du patient car cela affecte surtout la longeur de la mâchoire (avant-arrière) et ce changement peut être plus difficile à percevoir vu de face. Par contre, un changement affectant surtout la hauteur (dimension verticale) du visage, comme lors d’une impaction de la mâchoire supérieure, peut avoir des effets plus important de face que de profil. Cependant, les mouvements chirurgicaux ont habituelement des effets dans plusieurs dimensions. Si une chirurgie orthognathique est prévue, la meilleure façon comprendre ses effets esthétiques est d’en discuter avec le chirurgien et l’orthodontiste. Des logiciels de simulation peuvent aussi permettre de visualiser les effets du traitement d’orthodontie et de la chirurgie.

    • carpentier dit :

      AVC, problèmes cardiaques, apnée du sommeil et hérédité
      Après un AVC à 56 ans ,on a essayé de trouver l’origine de mes problèmes cardiaques : apnées du sommeil (peu nombreux mais très longs d’ou coeur en souffrance prescription d’une PPC et pose d’un pacemaker en 2008 ‘à 60ans ).

      Les polysomnographies récentes montrent un amélioration du nombre d’apnées (15 à celle du 16/10/12 ). Ces apnées se déclenchent toujours après un changement de position de la tête (la trachée semble obstruée, il faut un nouveau changement de position pour que la respiration redevienne normale. Mon dentiste avait prescrit une gouttière pour une meilleure occlusion, mais elle s’est rapidement détériorée. La pneumologue qui me suit avait contacter 2 chirurgiens sur Paris, mais pas de réponse. Suite à la dernière polysomno ,elle m’a prescrit une orthèse mandibulaire (RDV le 21/11/12).

      Le découragement me gagne, pourtant j’aimerais trouver une solution car mon fils a (40 ans )les mêmes symptômes que moi et dort avec une PPC depuis 2 ans. On pense à une malformation héréditaire (mon père faisait des apnées et des problèmes cardiaques )… Les délais entrent les RDV, m’épuisent.
      Que me conseillez vous ?Merci

      • Dr Jules dit :

        Premier conseil; ne désespérez pas. Vous avez déjà fait plusieurs démarches essentielles dans le diagnostic et le traitement de l’apnée du sommeil. Dans de tels cas, est important que vous soyez pris en charge par une équipe multidisciplinaire (médecin, pneumologue, laboratoire du sommeil, dentiste ou autre spécialiste dentaire familier avec les orthèses d’avancée mandibulaire), ce qui semble être votre cas.

        La polysomnographie devrait déterminer si votre apnée du sommeil est causée par un problème neurologique (originant du système nerveux central) ou par un obstruction physique des voies respiratoires ou une combinaison des deux. D’après ce que vous décrivez, votre position de sommeil et de votre tête en particulier semble contribuer directement aux épisodes d’apnées, ce qui indiquerait une apnée obstructive.

        Une simple gouttière ou plaque occlusale n’aura pas un effet important sur la position mandibulaire et il est peu probable que cela aide significativement la respiration pendant votre sommeil. Si le but de porter un appareil est d’ouvrir les voies respiratoires supérieures, l’appareil doit produire un repositionnement antérieur de la mandibule. Une orthèse d’avancée mandibulaire serait plus appropriée car cet appareil agit avec ce principe et devrait donner de meilleurs résultats qu’une “simmple” gouttière. Si votre pneumologue a déterminé que vous seriez un candidat pour ce genre d’appareil et si le dentiste considère que votre dentition peut permettre l’utilisation d’une orthèse d’avancée mandibulaire, je vous encourage à essayer cette approche. Vous devez cependant réaliser qu’une telle orthèse ne remplace pas l’appareil à pression positive continue (PPC) qui demeure toujours la référence ultime pour le traitement de l’apnée du sommeil. Cependant, lorsque le PPC ne peut être porté ou n’est pas toléré par les usagers, les orthèses d’avancée mandibulaire constituent une alternative souvent efficace.

        Thérapie positionnelle de sommeil

        Étant donné que la position de votre tête semble influencer directement vos épisodes apnéiques, vous pouvez peut-être considérer l’utilisation d’une aide pour modifier votre position de sommeil en vous faisant dormir sur le côté plutôt que sur le dos, position favorisant l’Obstruction de vos voies respiratoires supérieures. C’est ce qu’on appelle la thérapie positionnelle.

        L’American Association of Sleep Medicine rapporte que la thérapie positionnelle, qui vise à influencer la position d’une personne pendant son sommeil, peut constituer une option de traitement efficace mais que certaines personnes continueront quand même d’avoir des pauses respiratoires pendant leur sommeil même s’ils dorment en position de côté.

        Je vous dirige à une réponse précédente où vous pourrez voir différentes aides pouvant affecter votre position de sommeil.
        Vous pourriez parler de cette option additionnelle aux personnes qui vous prennent en charge pour l’apnée du sommeil.

        Il est certain que l’apnée du sommeil a une composante héréditaire ou génétique et votre cas l’illustre bien.
        Je vous encourage donc à poursuivre vos démarches car, bien que l’apnée du sommeil soit une maladie qui ne se guérit pas, elle peut être traitée et les personnes qui en souffrent peuvent ainsi améliorer leurs conditions de sommeil… et de vie.

  2. carole dit :

    Chirurgie prévisible?
    Bonjour,
    J’ai une malocclusion classe 2 division 2 et jaimerai savoir si dans ce cas la mon orthodontiste etait en mesure de me parler de la chirurgie orthognatique au debut du traitement d’orthodontie soit il y a 1 an. Il vient seulement de me parler de cette chirurgie maintenant. Merci.

    • Dr Jules dit :

      Sans connaître les particularités de votre cas, nous ne pouvons répondre que de façon “générale”. Voici quelques points concernant la correction des “Classes 2” :

      • Le premier point à préciser est qu’une chirurgie orthognathique est indiquée lorsqu’on désire corriger un déséquilibre important entre les mâchoires (problème squelettique).
      • Ce problème peut se manifester dans une ou plusieurs des 3 dimensions; d’avant-arrière (dimension sagittale), en hauteur (dimension verticale) ou en largeur (dimension transverse).
      • En général, si le problème est assez sévère pour justifier une intervention chirurgicale, il est permis de croire que cet aspect est décelable dès le diagnostic ou l’analyse initiale du cas.
      • Cependant, certains cas peuvent présenter des déséquilibres de mâchoires modérés qui peuvent être traités avec une “compensation” dans la position des dents sans avoir à corriger le déséquilibre entre les mâchoires. Ceci peut constituer un certain compromis tout en s’avérant une solution acceptable, tant du point de vue fonctionnel qu’esthétique et doit être présenté au patient ainsi.
      • Si l’orthodontiste vous a parlé d’une chirurgie pour votre cas (probablement un avancement mandibulaire), c’est qu’il considère que le décalage entre la dentition du haut et celle du bas ne peut être comblée par des mouvements dentaires seulement.
      • Un facteur important à considérer dans la planification de la correction des “Classes 2”  est le potentiel de croissance du patient. Si l’orthodontiste considère que la croissance résiduelle peut être favorable en aidant  le déplacement de la mandibule vers l’avant, il peut avoir tendance débuter les corrections de façon conservatrice et ne proposer une chirurgie qu’en dernier essor si la croissance n’aide pas à corriger le décalage des mâchoires. Le patient devrait idéalement pouvoir être informé de ces différentes alternatives et options de traitement lors de la consultation ou de la présentation de cas initiale.
      • Chez les adultes, il n’y a évidemment plus de croissance alors la chirurgie peut devenir la seule option réaliste pour corriger d’importants décalages entre les mâchoires.
      • Finalement, pour des raisons hors du contrôle de l’orthodontiste ou du patient, il est toujours possible qu’un cas évolue différemment de ce qui était planifié au départ et nécessite un changement au plan de traitement pouvant requérir une chirurgie.
      • Doudounette dit :

        Une chirurgie corrigera-t-elle mes deux dents… et sans appareils?
        Bonjour, voila, j’ai un problème, j’ai la mâchoire du haut est beaucoup avancé et mes deux dents tu haut ( celles de devant ) se chevauche, ce problème m’embête beaucoup car je pourrait avoir un joli sourire sans ces deux défauts, alors j’aimerais savoir s’il est possible que je subisse une opération pour arranger ces deux défauts . Car je ne veux vraiment pas porter d’appareil dentaire, merci de me répondre (:

        • Dr Jules dit :

          Il faut tout d’abord différencier entre un problème squelettique (position des mâchoires) et dentaire (position des dents);

          Problème squelettique
          Une “opération” (chirurgie orthognathique) n’est indiqué qu’en présence de déséquilibres importants entre les mâchoires et, croyez moi, vous voulez éviter une telle intervention si cela est possible! Le fait d’avoir des dents avancées n’indique pas nécessairement que les mâchoires soient déséquilibrées au point d’être corrigées par chirurgie. Vous pouvez avoir des dents avancées sur des mâchoires bien équilibrées.

          Problème dentaire; malposition des dents

          Les dents qui se chevauchent n’ont rien à voir avec le déséquilibre des mâchoires. Si vous voulez corriger les malpositions dentaires, vous n’aurez pas le choix d’avoir recours à l’orthodontie. Les appareils vous paraissent peut-être inesthétiques mais votre problème l’est aussi! Vous aurez un choix à faire; vivre avec le problème qui vous tracasse ou envisager l’orthodontie. À noter qu’il existe es appareils correcteurs qui sont aujourd’hui très esthétique.

          Consultez un orthodontiste certifié pour connaître toutes les possibilités pour votre cas.

      • Hawdens dit :

        À partir de quel écart entre les mâchoires doit-on envisager une chirurgie orthognathique?
        Bonjour, ayant la mâchoire inférieure plus reculée que ma mâchoire supérieure, à partir de quel stade ( écart en centimetre séparant les deux mâchoires) une chirurgie orthognatique doit elle être envisagée ?

        • Dr Jules dit :

          (Ceci sous entend qu’on parle d’une personne n’ayant plus de croissance mandibulaire)

          Il n’y a pas de “valeur” fixe pour envisager une chirurgie d’avancement mandibulaire car il y a plusieurs facteurs à considérer. Disons cependant que, de façon générale, on ne veut pas faire une intervention aussi importante pour 2-3 mm d’écart car, du moment qu’il y a une récidive de 1-2 mm, tout le gain obtenu par chirurgie est disparu!

          En général, on cherche des écarts squelettiques majeurs soit de l’ordre de plus de 5 mm mais il peut y avoir des exceptions.
          Il est aussi parfois possible d’envisager du camouflage orthodontique ou un traitement de compromis qui permet d’obtenir des résultats acceptables, tant du point de vue esthétique que fonctionnel, en plaçant les dents de façon à compenser pour l’écart entre les mâchoires.

          Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

          • Hawdens dit :

            D’accord, merci beaucoup de votre réponse.
            Ayant 17 ans, j’ai déjà eu quelques craquements au niveau de la mâchoire en mangeant, aujourd’hui ça fait pas mal de mois que ça ne s’est pas reproduis. A part quelques craquements et mal d’oreilles, quels sont les conséquences à long terme en cas de non chirurgie orthognatique ?

            • Dr Jules dit :

              Les symptômes aux articulations temporo-mandibulaires ne nécessitent que très très très rarement une intervention chirurgicale.
              Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

              • Eder dit :

                Le mauvais alignement de mes dent est-il vraiment la cause de mes problèmes de posture?
                Je suis atteint d’un s.a.d.am comme j’avais dit dans un autre post, donc j’ai porté une plaque occlusale (gouttière de désocclusion) pendant 2 ans et demi, le tout s’étant amélioré et stabilisé depuis quelques mois, donc plus de réglage nécessaire. J’ai eu une certaine amélioration au niveau des symptômes, mais je ne suis pas totalement guéris, j’ai toujours un spasme musculaire et une ouverture buccale limitée (même si moins importe qu’au début),même si mes omoplates sont alignés, mais toujours une posture déficiente et encore quelques symptômes assez invalidant. L’orthodontie peut-elle vraiment “finir le travail” que la plaque occlusale a commencée ? Je pense que le mauvais alignement de mes dents en est vraiment la cause.Merci d’avance

                • Dr Jules dit :

                  Personne ne pourrait ou ne devrait vous “garantir” que l’orthodontie ou toute autre thérapie améliore ou élimine vos symptômes mais cela ne veut pas dire que votre malocclusion n’y contribue pas.

                  Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

                  • Eder dit :

                    Il faut une chirurgie pour un décalage au delà de 2 mm?
                    Bonjour docteur,
                    je suis donc allé à l’hôpital à paris (Hôpital universitaire La pitié salpêtrière), je suis tombé sur une jeune interne qui m’a parlé d’opération que j’avais un décalage de 5mm et que d’après elle la limite est jusqu’à 2mm…, elle m’a donc proposé une ostéotomie de la mandibule, elle a appelé un collègue et lui m’a parlé d’un décalage de 6mm sans même mesurer…
                    Au final je suis resté septique, c’est surtout le rdv qui m’a paru bizarre, tout a été fait à la va vite, j’aurais sérieusement besoin de vôtre avis, si je peu vous envoyer une radio de profil, ça sera juste pour un avis svp docteur.

                    Merci

                    • Dr Jules dit :

                      On vous a dit tout cela simplement en vous regardant, sans radiographies et examen clinique?
                      C’est en effet très surprenant de la part d’un établissement d’enseignement universitaire.

                      Une limite de 2 mm pour faire quoi?
                      On vous propose en avancement mandibulaire sans faire d’orthodontie préalable pour aligner vos dents?

                      Je crois que vous bénéficieriez vraiment d’une seconde opinion.
                      Même avec une photo, je ne pourrais vous dire beaucoup autre que peut-être votre profil semble en effet rétrognathe et qu’en l’absence de croissance, si vous vouliez corriger cet aspect il peut en effet être nécessaire d’avoir recours à une chirurgie orthognathique.
                      Des compromis de camouflage sont peut-être possibles cependant. Informez-vous.

                      Posez des questions à votre orthodontiste

                      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

                    • Eder dit :

                      Merci pour vôtre réponse. Ils m’ont proposé un traitement orthodontique et en cours de traitement une chirurgie. Ils m’ont parlé de mon décalage en me parlant en “mm” juste ne me regardant (en me disant de serrer les dents, etc…) mais sans radio.
                      2mm était sois disant la limite et au delà l’opération est nécessaire (d’après la jeune interne). C’est peut-être le bridge qui donne l’effet d’un décalage plus grand, qu’en pensez-vous ?
                      Oui je comprend pour la radio mais bon même une simple observation de vôtre pareil ne serait pas de trop…

                    • Dr Jules dit :

                      Les indications pour envisager une chirurgie orthognathique sont normalement bien au delà d’un décalage de 2 mm…
                      Vous pouvez toujours mettre votre radiographie en ligne sur un site destiné à cet effet et nous envoyer le lien.

                    • Eder dit :

                      Merci pour vôtre réponse, c’est l’interne qui m’a dit que la limite était avant opération est de 2mm, j’ai parlé de ça juste pour vous parler peut-être d’un manque de compétence de sa part…
                      Au final sans mesurer elle m’a parlé d’un décalage de 5mm juste en observant, ensuite elle a appelé un collègue a qui j’ai posé la question du décalage, il m’a répondu 6mm toujours a vue d’œil sans mesurer…
                      A quel moment d’un traitement orthodontique décide t’on de l’opération ? Ça se décide dès le début ? La diagnostique peut-il être revu selon l’avancement du traitement ? Est-il forcément définitif ?

                      Je vous envoi le lien de la radio par mail
                      Merci d’avance

                    • Dr Jules dit :

                      Tout part du diagnostic et des demandes du patient. Un diagnostic est établi dès le départ.
                      Il y a un problème, l’orthodontiste l’évalue et pose un diagnostic et propose des solutions (plans de traitement) au patient pour répondre à ses attentes et corriger le problème.

                      Avec un décalage squelettique sévère, on doit décider dès le départ si une chirurgie orthognathique sera envisagée ou pas car l’approche sera complètement différente selon le plan choisi. Il peut toujours être possible de changer de plan de traitement en cours de route mais cela peut être très compliqué, surtout si cela implique des extractions.

                      tag #diagnostic

                    • Eder dit :

                      Merci docteur. Un décalage se dit sévère au delà de 5mm c’est bien ça ? Bon je sais que je me répète mais ce premier rdv m’a vraiment laissé septique parce-que l’interne me dit que j’ai un décalage 5mm juste en regardant et en mesurant avec le manche d’un miroir dentaire…, elle m’affirme qu’un décalage ne doit pas dépasser 2mm et la j’ai commencé à douter un peu, ensuite elle s’est absenté un peu et elle est revenue avec un interne plus “ancien”, et lui m’a parlé d’un décalage d’un peu plus de 6mm en me montrant qu’il arrive à rentrer son doigt par une simple observation, au final je suis vraiment dans l’interrogation, puisque je n’est pas vraiment l’impression d’avoir un décalage trop sévère au point de faire une chirurgie, mais je me trompe peut-être.

                      Avez pu regarder ma radio svp ?

                      Merci

                    • Dr Jules dit :

                      Il n’y a pas d’échelle de sévérité ou gravité des décalages squelettiques permettant de déterminer si l’écart est léger, modéré, sévère, extrême, etc. Il y a toujours une partie subjective dans cette évaluation. C’est comme déterminer quelqu’un en surpoids est obèse; cette définition débute où exactement?
                      Un décalage entre les mâchoires ne peut être mesuré précisément qu’à l’aide de radiographies dont une radiographie céphalométrique. Il est impossible de faire une telle évaluation à partir d’une radiographie panoramique comme celle que vous avez mise en ligne.

                      Peu importe la gravité de votre décalage, si vous ne désirez pas de chirurgie orthognathique, vous n’êtes pas obligée d’y avoir recours. Il existe des traitements de compromis et des solution de camouflage probablement possibles.

                    • Eder dit :

                      Merci docteur, j’ai aussi envoyé une radio de profil dans le message je ne sais pas si vous avez pu la voir, merci

                    • Dr Jules dit :
                      Je ne l’avais pas vue…
                      La radiographie céphalométrique latérale montre qu’il y a une rétrognathie mandibulaire importante (déséquilibre squelettique antéro-postérieur). Il est impossible d’évaluer quoi que ce soit concernant la fonction (bruxisme, etc.) à partir d’une telle radiographie.

                      retrognathie mandibulaire radiographie cephalometrique

      • Hawdens dit :

        Bonjour,
        J’aimerai savoir sI la chirurgie orthognatique est une opération sure avec les progrès réalisés au cours du temps ? Malgré comme à chaque intervention la possibilité d’ un certain risque

        • Dr Jules dit :

          Peu importe les progrès technologiques et autres améliorations, il y aura toujours des risques associés à toute forme de chirurgie.

  3. Hsér dit :

    Peut on modifier une mâchoire du haut avancée une fois la croissance terminer, mais sans passer par une opération maxillo facial ?

    • Dr Jules dit :

      Même si ce fut mentionné dans une réponse précédente, il est important de mentionner à nouveau qu’une chirurgie orthographique ne devrait être envisagée que lorsqu’il a un déséquilibre très important entre les mâchoires.

      Concernant les interventions chirurgicales qui peuvent être faites à la mâchoire supérieure, le mouvement le plus souvent requis en est un d’avancement pour diminuer l’écart antéro-postérieur. L’impaction maxillaire, qui consiste à “déplacer” vers le haut la mâchoire supérieure est aussi une procédure fréquente.

      Vous référez à “une mâchoire du haut avancée“…

      • Les indications pour un mouvement de “recul” du maxillaire sont plutôt rares mais, en théorie, possibles.
      • Très souvent, lorsque les dents antérieures supérieures sont très avancées, la cause n’est pas nécessairement une mâchoire avancée et ce problème peut être corrigé par des mouvements dentaires.
      • Il peut cependant être nécessaire d’avoir recours à des extractions (par exemple une prémolaire de chaque côté) pour avoir l’espace nécessaire au recul des dents.
      • Si votre cas comporte une vrai protrusion squelettique de la mâchoire du haut alors oui, une chirurgie peut être indiquée.

      Concernant les alternatives à cette chirurgie :

      • De nouveaux protocoles permettent de repousser les limites des indications pour un avancement ou une impaction maxillaires avec l’utilisation de mini-vis d’ancrage.
      • Ces techniques utilisent des vis d’ancrage temporaires pour exercer une force de traction sur la mâchoire et non sur les dents individuelles. à
      • Ceci permet des déplacements squelettiques qu’il était impossible d’envisager il y a quelques années à peine.
      • Ces nouvelles approches sont de plus en plus utilisées en orthodontie mais ce ne sont pas tous le praticiens qui les utilisent. À mesure que la recherche et les études cliniques démontreront leur efficacité ces méthodes de traitement devraient devenir de plus en plus utilisées.
      • D’ici quelque temps, nous devrions être en mesure de montrer des cas traités de cette façon sur ce site Internet.
      • L’utilisation de mini-vis d’ancrage peut servir à faire d’importants reculs dento-avéolaires (dents et l’os qui les entourent) mais nous n’avons pas vu de cas où une mâchoire supérieure ait été reculée au point de remplacer une chirurgie de “recul maxillaire”.
      • Un compromis peut-il être possible (corrections des malpositions dentaires sans corriger les mâchoires)? Votre orthodontiste devrait pouvoir vous informer concernant les alternatives de traitement
  4. SCHEER dit :

    À quel âge l’orthodontie?
    Bonjour,
    j’ai une petite fille de 4 mois qui a un trismus de la machoire, et la mâchoire inférieure trop reculée. je voudrais savoir si les techniques orthodontie ou la chirurgie peuvent être envisagés, et ceci surtout pour le trismus.
    Si oui à partir de quel age? Nous sommes en train de faire des recherches génétiques car elle était hospitalisée 1 mois et 1/2. Elle présentait des troubles de déglutition aussi. aujourd’hui elle s’alimente seul, mais fait encore des fausse route nasale.
    Merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Le trismus est une constriction constante et involontaire des muscles des mâchoires (masséter), qui limite ou empêche l’ouverture de la bouche.

      • La littérature rapporte que 95% des causes de trismus peuvent être considérées comme “locales” (traumatismes (fracture, dysfonction), infections dentaires, tumeurs) tandis que l’autre 5% provient de causes “générales” (infection (tétanos), problème neurologique (parkinson, tumeurs cérébrales) et d’origine médicamenteuse)
      • La cause peut être difficile à identifier, surtout en très bas âge d’où la nécessité d’une collaboration entre cliniciens.

      Le cas que vous décrivez semble assez complexe et est probablement le type de problème qui doit être pris en charge par une équipe multi-disciplinaire ou plusieurs spécialistes travaillent en collaboration (par exemple : pédiatre, ORL, dentiste ou orthodontiste, chirurgien maxillo-faciale, neurologue, etc.).
      Des telles équipes de spécialistes existent dans les “grands centres” comme Montréal et Québec. Vous êtes peut-être déjà suivi par un tel groupe. Si vous êtes dans la région de Sherbrooke, nous pourrions vous diriger vers des spécialistes qui eux sauront mieux vous guider dans vos démarches.

      Concernant la mâchoire inférieure reculée, il n’est pas rare de voir chez de jeunes enfants une mandibule plus reculée. La croissance améliore souvent cet aspect s’il n’y a pas d’obstruction au patron normal de croissance.

      • Si votre enfant présente vraiment une difformité faciale ou mandibulaire, il est fort possible qu’elle nécessite une intervention orthodontique et peut-être chirurgicale éventuellement mais ceci ne peut être fait en si bas âge (concernant l’orthodontie du moins).
      • Dans la plupart des cas, une première consultation orthodontique est recommandée vers l’âge de 7 ans. Cependant, en présence de problèmes plus sévères, cette démarche peut être faite plusieurs années plus tôt au besoin. ÙPour en savoir plus sur la prévention en orthodontie
  5. Charlie dit :

    Chirurgie évitée
    J’avais vraiment consulté tous les bureaux d’orthodontiste à Sherbrooke et même des bureaux de dentistes supposément spécialisés en orthodontie et aucun ne pouvait arriver à ce résultat sans chirurgie. Je pense à l’un en particulier qui m’avait dit que je devais passer par la chirurgie au départ car mes broches ne tiendraient pas dans ma bouche la nuit quand je fermerais mes dents. Lors du traitement, Dr Jules a simplement installé des petits blocs dans ma bouche pour empêcher mes dents de se fermer complètement. Alors pour moi, c’est un exemple de la compétence ou des objectifs de l’un par rapport à l’autre.

    • Dr Jules dit :

      Merci d’avoir partagé votre expérience.

      • lola dit :

        Je me mord la langue sur les côtés
        Bonjour
        J’ai eu un appareil dentaire pendant deux années j’ai une extraction de mes dents de sagesses à l’hôpital. Depuis ma langue est souvent mordu sur les cotés. j’ai toujours des traces, je ne comprends pas et franchement les dentistes me disent que c’est héréditaires ou alimentaires, vraiment simpliste. Que dois je faire? Cela me gêne même si j’apprends à vivre avec.
        Si je peux trouver une réponse ici, encore merci.

        • Dr Jules dit :

          Je ne crois pas que l’extraction des dents de sagesse ait une relation avec le fait que vous vous mordiez la langue… à moins que, suite à cette intervention, il y ait eu des déplacements dentaires très importants dans votre bouche, ce qui est peu probable. Il s’agit probablement d’une coïncidence.

          Une chose à évaluer cependant est votre occlusion. Si vous mordez votre langue, elle reste prise entre les dents lorsque vous fermez. Cela peut être un signe de manque d’espace dans votre bouche (arcades étroites, dents basculées vers la langue, langue large ou une combinaison de ces facteurs (et d’autres peut-être)). Si les arcades dentaires n’offrent pas assez d’espace pour loger la langue de façon “passive”, cette dernière tente de se placer où elle peut et elle aboutit entre les dents (ceci est une théorie que je ne peux prouver dans votre cas!). Cet aspect peut être en effet héréditaire. Avez-vous des dents postérieures manquantes? Cela peut créer un espace où la langue a tendance à se loger et la rendre plus susceptible aux morsures lors de la fonction? (une autre théorie).

          Je vous conseillerais de consulter un(e) orthodontiste certifié(e) qui pourrait évaluer s’il est possible qu’une malocclusion soit un élément pouvant expliquer ce que vous décrivez. SI c’est le cas, il/elle pourra ensuite vous conseiller sur les options thérapeutiques.

  6. max dit :

    Génioplastie et compétence labiale
    Je suis un traitement orthodontique depuis un an. Au debut, mon orthodontiste hesitait entre une chirurgie des machoires ou une simple genioplastie pour mon incompetence labial. Finalement, au vu de la bonne occlusion dentaire, nous avons opté pour une simple genioplastie d’avancement.
    Ma question est la suivante: avec une genioplastie, pourrais je retrouver une bonne competence labial?
    Je vous le demande car mon chirurgien reste vague à ce sujet.

    Merci

    • Dr Jules dit :

      La génioplastie, qui est une procédure chirurgicale visant à modifier l”apparence du menton. La correction d”un menton disgracieux ou inesthétique aide à rétablir l”équilibre du profil et l”harmonie du visage.
      La génioplastie vise la correction de deux principaux types de défauts :

      • Un menton trop reculé, effacé, insufisant (fuyant); une imperfection assez fréquente
      • Un menton trop avancé ou “fort” (saillant)

      Les mouvements chirurgicaux peuvent se faire en 3 dimensions si l”asymétrie l”exige.

      • Des muscles sont attachés sur les segments osseux qui seront déplacés alors cela aura un influence sur les tissus mous du tiers inférieur du visage et les lèvres.
      • Lors de la chirurgie, le mouvement des segments osseux peut être varié en amplitude et direction (déplacement ± vers l”avant, vers le bas ou le haut, ou d”un côté plus que de l”autre) selon les objectifs esthétiques désirés.
      • Ceci peut aussi directement affecter la “compétence labiale” ou la facilité à garder les lèvres en contact au repos.

      Pour répondre plus spécifiquement à votre question, il est possible qu”une génioplastie planifiée minutieusement améliore significativement la compétence labiale.Tout est dans la planification avant l”exécution mais il est impossible de commenter sur les résultats possibles dans votre cas. Certains orthodontistes et chirurgiens maxillo-faciaux utilisent des logiciels de simulation de traitement qui pourraient vous donner une bonne idée des résultats anticipés en les simulant virtuellement à l”ordinateur.
      Votre question tombe à point car cette semaine même, un article intéressant démontrant la versatilité de la génioplastie vient d”être publié dans le Oral Health Journal (Oral Health juin 2010 – Johan P. Reyneke). Pour en faciliter la consultation, nous incluons un lien pour le télécharger ou le consulter en ligne.

    • JUSTINE HARDOUIn dit :

      bonjour ,
      Suite a mon opération ( une semaine ) d ‘avancé mandibulaire et genioplastie , je recent plus ma lèvre inférieur et mon menton au touché , je recent un engourdissement et une lourdeur dans le bas et comme si on me mettait du froid sur les racines de mes dents . Au jour d’aujourdhui je n arrive pas a sourire et je ne suis pas convaincu du résultat. que se passe t-il ?

      • Dr Jules dit :

        En avez-vous parlé à votre chirurgien? C’est la meilleure personne pour répondre à ce questions et évaluer votre cas car il y a plusieurs variables qui entrent en ligne de compte. N’attendez pas…

  7. durant dit :

    Masse sur radiographie?
    Bonjour,
    Suite à une radio chez mon dentiste, il a décelé une masse noiratre assez étendue sur la mandibule gauche de la machoire, j’ai un rendez vous chez le stomatologue mais mi-septembre.
    Je souhaiterais savoir ce que pourrait être cette tache ? Est-ce normal ? Merci d’une réponse, je suis dans l’anxiété depuis.
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Le diagnostic précis d’une lésion dans une mâchoire est important mais peut constituer un défi pour les cliniciens.

      • Un diagnostic différentiel doit d’abord être établi. Ceci consiste à tenter d’identifier une pathologie en comparant ses signes et symptômes à ceux d’une affection similaire que l’on cherche à différencier les unes des autres par processus éliminatoire logique. Les caractéristiques cliniques et radiologiques des lésions mandibulaires aident à établir un diagnostic différentiel.
      • Il peu parfois être indiqué de faire une biopsie (excision partielle ou complète de la lésion) pour évaluer la nature des tissus au microscope et permettre d’identifier avec précision le type de lésion.
      • D’autres radiographies, nouvelles techniques d’imagerie diagnostique et tests divers pourront être prescrits pour faciliter le diagnostic final.

      À la mandibule plusieurs types de lésions peuvent être présentes et beaucoup de ces lésions ont un aspect radiographique ressemblant à des kystes. Ces lésions sont souvent difficiles à distinguer seulement sur la base de leurs caractéristiques radiographiques. Elles peuvent être d’origine dentaire (odontogène) ou non-dentaire.

      • La plupart des lésions odontogènes mandibulaires sont bénignes, mais certaines peuvent présenter des comportements agressifs et destructeurs au niveau local. En outre, beaucoup de ces processus sont asymptomatiques, en particulier dans leurs premiers stades, et font l’objet d’une découverte fortuite à la radiographie dentaire de routine.
      • Le symptôme le plus fréquent est une douleur, qui peut ou non être accompagnée d’un gonflement.
      • D’autres signes et symptômes rapportés englobent les paresthésies et les déplacements ou mobilité des dents.
      • La présence ou l’absence de signes et de symptômes n’est pas toujours une aide dans la différenciation d’un processus bénin ou malin.

      L’examen préliminaire fait par votre dentiste a permis d’identifier quelque chose qui lui semblait anormal. Une zone radiologique foncée est un signe de diminution de la densité osseuse de la mâchoire (destruction osseuse). Les examens et tests subséquents permettront de déterminer la nature exacte de la lésion ce qui, par la suite, dictera l’approche thérapeutique.

      Réf. : RadioGraphics – The Journal of continuing medical education in radiology – September 1999 RadioGraphics, 19, 1107-1124.

  8. abby dit :

    Matériel diagnostique nécessaire
    bonjour, j’avais déja écris auparavant. C’est toujours a propos du probleme que j’ai qui me rend sceptique car le medecin a du mal a voir la difference entre ma machoir d’avant et actuellement. Ma machoire a toujours été tres petit, et ça s’est énormément avancé, ce qui fait que j’ai la machoire supérieure qui se rallonge et des creux commence a se dessiner sur mon visage, et cela de jour en jour… Il veut me faire un moulage des dents, pourra t-il ensuite voir la cette differience sans radio? merci.

    • Dr Jules dit :

      Les modèles d’étude (moulages de votre bouche et dentition) donnent de l’information tri-dimensionnelle sur votre dentition et représentent la relation des mâchoires et arcades dentaires entre elles.

      Les radiographies quant à elles, permettent d’évaluer d’autres aspects qui ne sont pas visibles avec des modèles de “plâtre” comme par exemple; la position des dents et des racines, l’angulation des mâchoires, la présence de dents incluses ou pathologies, les voies respiratoires supérieures, certains tissus comme les amygdales et végétations, les articulations temporo-mandibulaires etc..
      Elles servent plutôt de complément aux modèles d’étude et ne peuvent les remplacer. L’élaboration d’un plan de traitement compréhensif débute par un diagnostique adéquat ce qui nécessite, entre autre, la prise de modèles ET radiographies. De plus, les radiographies peuvent servir à suivre l’évolution (amélioration ou détérioration) d’une condition avec le temps si elles sont prises à intervalles (mois, années) et comparées.

    • Lili dit :

      Orthodontie nécessaire avant une chirurgie?
      Bonjour, j ai fait un traitement orthodontie pdt 2 ans. Au début l orthodontiste m avait dit que, si je voulais un bon résultat et durable, il fallait subir une intervention chirurgicale pour recaler mes machoires car, suite à un traumatisme cranien à l age de 11 ans (accident) une machoire a eu une croissance normale et l autre non. J ai refusé car j avais trop peur.

      Ça fait 4 ans que j ai finit l orthodontie et voilà mes dents ont à nouveau bougé et de profil on voit tjrs le décalage . Aussi je n arrive à macher que d un coté et j ai des douleurs insupportables au niveau de l oreille et je sais que c est lié.
      Enfin j ai décidé de faire cette intervention mais je voulais savoir s il faut que je remette les bagues et attendre longtemps avant de me faire opérer ? Merci pour votre réponse.
      Mon âge: 32 ans

  9. Nathalie Gagnon dit :

    Inquiétude face aux chirurgies et information
    Bonjour,

    Il y a deux mois, mon orthodontiste m’a placé dans la bouche mes broches (en bas seulement).
    Pour le haut, il m’a installé un écarteur et m’a enveloppé toutes les dents d’en arrière (sauf les 4 en avant) avec des gros boîtiers qui recouvraient totalement mes dents.
    Ceci avait pour but de faire balancer ma machoire du haut vers le bas. L’appareil était beaucoup trop gros pour ma bouche. Cependant, deux jours plus tard, je devais me faire opérer par le chirurgien maxillo-facial pour écarter de 3mm ma machoire du haut et finalement avoir un espace de 9mm après 6 mois.

    Je n’ai pas été capable de supporter cet appareil plus d’une journée (je ne pouvais avaler, manger et même parler).
    Jamais on m’avait informé de ce qui m’arriverait exactement car je n’aurais pas accepté qu’on me place tout ça dans la bouche.
    Ma question est que J’ai revu mon orthodontiste et il m’a informé qu’on procéderait autrement, soit par chirurgies. Dans environ un an et demie, je devrais me faire opérer les deux machoires. Celle du haut pour l’écarter (faire de la place) et celle du bas pour l’avancer car ma machoire du bas est par en arrière.

    Je trouve que mon orthodontiste ne parle pas beaucoup. Bien que je ne doute pas de sa compétence, je considère qu’il reste vague dans ses explications. Je suis un peu mal à l’aise avec lui car je le trouve froid. Je sais qu’il n’était pas tellement heureux lorsque j’ai demandé qu’on m’enlève l’appareil car J’ai fait enlever mes appareils du début 24heures après leur installation suite à une crise de panique (ce que je n’avais jamais fait auparavant) et là, devant les futures opérations, j’ai peur de ce qui m’attends et du manque d’information.
    Bien que je n’ai pas envie de changer de professionnel car j’ai payé la totalité des frais en début de traitement, ou pourrais-je trouver les infos concernant ces chirurgies ? Est-ce qu’elles sont payées par la RAMQ ? car sérieusement, je n’ai pas les moyens de me payer de telles interventions (même si je n’ai aucune idée des coûts que cela représente mais sachant que des chirurgies c’est nécessairement très dispendieux.
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Bien qu’il soit impossible de commenter votre cas spécifiquement sans avoir du matériel diagnostique ou vous avoir examiné cliniquement, nous pouvons apporter quelques commentaires généraux.

      Les interventions chirurgicales sont des interventions importantes et il est normal qu’elle génèrent une certaine anxiété chez les patients. Ceci peut varier grandement d’une personne à l’autre.

      Certaines personnes sont plus “cartésiennes” et désirent avoir beaucoup d’information concernant toutes les procédures. Pour d’autres, c’est le contraire, elles ne désirent peu ou pas d’information… à un point tel qu’elles peuvent même paraître désintéressées de leur traitement. Un juste milieu serait idéal!
      Le meilleur conseil que je puisse vous donner concernant l’information et la communication avec votre orthodontiste serait de préparer vos questions précises et lui demander des réponses. Je crois que tous les orthodontistes se font un plaisir et sont prêts à répondre aux questions de leurs patients mais ils ne peuvent les deviner. S’il est impossible de vous répondre immédiatement lorsque vous lui posez les questions (par exemple lors de votre rendez-vous), vous pouvez prendre des arrangements pour lui parler à un autre moment. Certaines questions sont assez complexes et leurs réponses, tout aussi complexes, peuvent éliciter d’autres questions, ce qui finalement peut être assez long!
      De plus, plusieurs de vos questions peuvent être posées directement au autres membres de l’équipe de votre orthodontiste. Souvent, ce sont les même questions qui reviennent constamment et le personnel est habitué d’y répondre. Si elles (hygiénistes, assistantes, etc.) n’ont pas la réponse, elles pourront l’obtenir auprès de l’orthodontiste.

      Si vos questions concernent surtout la chirurgie, votre orthodontiste et les membres de son équipe peuvent certainement vous éclairer mais il serait indiqué de diriger ces questions au chirurgien maxillo-facial avec qui travaille votre orthodontiste. C’est lui qui fera les procédures chirurgicales et est donc la meilleure personne pour vous expliquer tous les aspects et détails de l’intervention.

      À ma connaissance, il y a un peu d’information générale en ligne (Internet) sur les chirurgies orthognathiques mais peu en français.
      Les chirurgies orthognatiques sont habituellement couvertes par l’assurance maladie du Québec (RAMQ) mais certains frais chez le chirurgien ne le sont pas et ceci peut varier d’une région à l’autre. Informez-vous auprès de votre chirurgien et orthodontiste pour plus de détails à ce sujet.

  10. beverly G dit :

    Profil inesthétique vs chirurgie?
    Bonjour,
    J’ai consulter il y a quelque mois un orthodontiste car je déteste mon visage de profil et également parce que j’ai des douleur au niveau des articulations. J’ai les dents parfaitement emboîter sans anomalie, mais j’ai le profil d’une personne prognathe surement du a mon métissage…
    enfin bref…
    Mon ortho m’a examiner et a constater que j’avais les deux machoires (superieure et inferieure) legerement en avant. Il ma donc envoyer consulter un chirurgien maxillo facial sur Lille mais, selon ce chirurgien, il est inutile de me faire opérer car mes mâchoires sont correctement emboîter et qu’il serais dangereux de proceder a une réduction des mâchoires étant donnée que pour lui il n’y a pas suffisamment d’anomalie pour une intervention chirurgicale.

    Je continue de me renseigner pour savoir si il est possible de se faire opéré aux mâchoires en France afin d’avoir un visage plus harmonieux même sans vrai anomalie??
    Pouvez-vous m’en dire plus car mon visage me gâche la vie et je sait que uniquement une intervention pourrais me faire sentir beaucoup mieux dans ma peau. Si vous le souhaiter je peux vous envoyer klk photos par email…
    ps: quand je souris trop on voit mes gencive
    cordialement

    • Dr Jules dit :

      Votre question comprend plusieurs éléments que je tenterai d’adresser brièvement.

      Symptômes aux articulations
      Cet aspect est très complexe en soit et peut être relié ou pas au problème de mâchoire ou malocclusion que vous décrivez. Assurez-vous de mentionner cet aspect aux praticiens qui vous traiteront éventuellement (orthodontiste, dentiste, chirurgien, etc.) pour qu’ils adressent ce problème spécifiquement si indiqué. Pour en savoir plus sur les problèmes d’articulation et leur traitement.

      Déséquilibre squelettique des mâchoires
      La cause des problèmes squelettiques, tout comme la plupart des malocclusions, est en grande partie génétique. D’après votre description, la sévérité de votre problème n’est pas unanime car le chirurgien et l’orthodontiste en font des évaluations différentes. Par contre, si votre perception de votre profil vous complexe réellement, je vous encourage à continuer de consulter des professionnels dentaires pour connaître les différentes options qui sont disponibles. Il est certain que, pour qu’une chirurgie orthognathique soit justifiée, le déséquilibre entre les mâchoires doit être assez sévère. Peut-être qu’un autre chirurgien verra votre problème sous un autre angle et pourra vous offrir une solution convenable.

      Votre plan de traitement devrait être élaboré d’un commun accord entre les praticiens impliqués car plusieurs disciplines dentaires peuvent être mises à contribution dans votre cas.

  11. beverly G dit :

    je vous remercie beaucoup de m’avoir répondu,
    je pense allez consulter a nouveau un chirurgien maxillo facial dans ma region

  12. Nour dit :

    Une peur bleue de la chirurgie!
    Bonsoir
    je viens de consulter un orthondiste car je souhaiter me faire poser un appareille dentaire ‘invisilagn teen’. jai quelque problème de dentition aux niveau des canine qui sont un peu montees.
    je vais a ma consultation toute raide de peur, stresser comme une malade. la je m’aperçois que l’orthondiste me regarde d’une façon assez bizarre, je lui parle de ce que je souhaite faire et quel est mon problème. la il me dit que jai un problème de machoire du a ma façon de parler. j’articule assez mal mes mot et le menton etait relativement assez bas d’après ce que jai comprit.

    je ne vais pas vous mentir, avec la peur je ne me souviens pas très bien de ce qu’il a pu me dire. bref il prend mes empreintes il me fait faire des radio et la le shock… je me suis réellement aperçu que j’avait un sérieux problème de la machoire du bas !!!! en gros jai la machoire du haut qui est avancé d’un centimètre de plus que celle du bas. l’orthondiste me dit que je devrai me faire opérer afin d’ avancer la machoire du bas. la je reste figé sur ma chaise, la peur m’envahit au point d’en perdre mes mot.
    vous devez vous dire ce n’est absolument rien mais pour moi, se faire opérer m’a toujours fait peur alors quand il sagit de la machoire je vous en parle pas lol.

    en fait ce que je voudrai savoir ces comment ce passe cette intervention combien temps sa dure comment vont il m’opérer. y a t’il des risques je suis perdu dans mes question et je doit donné ma réponse la semaine prochaine je ne sais pas quoi faire quoi choisir je n’ai aucun renseignement a ce sujet.
    Pourriez vous m’aider slvp.

    • Dr Jules dit :

      Si je comprend bien la description de votre problème, vous semblez avoir :
      – un problème squelettique important qui affecte la relation entre vos mâchoires (décalage de 1 cm),
      – un manque d’espace caractérisé, entre autres, par des canines supérieures hors de l’arcade dentaire,
      – un problème de phonétique (prononciation).
      … et une peur bleue des chirurgies!

      Votre crainte, face à l’incertitude que représente un traitement aussi complexe, est compréhensible mais probablement causée par le manque d’information.

      Quelques commentaires :
      – Tout d’abord, avec la description de votre problème, cette malocclusion n’est pas un cas è traiter avec Invisalign Teen.
      – Il est difficile de commenter sur les aspects précis de la chirurgie que vous auriez besoin car nous ne connaissons pas votre occlusion ni la chirurgie exacte dont vous auriez besoin.
      – Les information sur cette page peuvent cependant vous donner une idée de certaines procédures qui peuvent être faites aux mâchoires.
      – Les chirurgies orthognathiques (aux mâchoires) sont faites sous anesthésie générales et peuvent durer assez longtemps (quelques heures) selon les procédures.

      – Si vous entreprenez un traitement d’orthodontie nécessitant une chirurgie, votre orthodontiste travaillera normalement en équipe avec un chirurgien maxillo-facial. Demandez à rencontrer ce chirurgien dès que possible, car c’est la meilleure personne pour répondre à vos questions chirurgicales. Vous pouvez faire cette démarche avant même de débuter l’orthodontie si vous avez besoin d’être rassurée. Toute chirurgie ou intervention importante comporte certains risques mais il faut aussi les comparer aux bénéfices du traitement. Discutez-en avec votre orthodontiste ET chirurgien pour avoir une idée claire du traitement.

      – Finalement, si vous ne vous sentez pas prête à débuter un traitement aussi important sans avoir eu toute l’information nécessaire à prendre une décision éclairée, reportez le début du traitement jusqu’à ce que vous soyez à l’aise avec ce qui vous est proposé. Si vous ne comprenez pas le plan de traitement, n’hésitez pas à poser des questions aux praticiens qui vous traiteront. Les quelques semaines ou mois supplémentaires que cela peut nécessiter seront sans importance dans quelques années lorsque tout sera complété depuis longtemps.

  13. mike dit :

    Impaction maxillaire et effet sur le nez
    Bonjour, Je dois subir une impaction maxillaire de 5 mm voire plus pour une inocclusion labiale. Je suis classe 2 et j’ai été traité grâce à une compensation dentaire (resultat esthetique pas super). est-ce vrai que l’impaction maxillaire modifie le nez? (dans mon cas remonterait le nez et ecarterait les narines)

    • Dr Jules dit :

      L’impaction maxillaire nécessite une coupe qui “sépare” l’os maxillaire des structures environnantes afin qu’il puisse être déplacé. La coupe est faite ± selon le tracé en rouge sur l’illustration ci-dessous. À moins que votre chirurgien utilise une variation de cette coupe, l’incision passe normalement sous la cavité nasale alors cela ne devrait pas affecter significativement la position et forme du nez. Cependant, cette chirurgie peut peut-être combinée à d’autres procédures qui auraient pour but de modifier le nez si c’est ce qui est désiré.

      Nous ne sommes pas chirurgiens maxillo-faciaux. Pour plus de précisions, il serait préférable de demander des précisions à votre chirurgien sur les procédure planifiées et les résultats escomptés. Si vous avez des attentes ou désirs particuliers concernant des aspects esthétiques de votre visage (sourire, nez, lèvres, etc.) assurez-vous de poser vos questions avant toute intervention pour prendre une décision éclairée concernant votre traitement.


  14. ann dit :

    Chirurgie sans orthodontie?
    Bonjour,
    Je souffre d’une malloclusion de type classe 2. J’ai fait un traitement d’orthodontie à l’adolescence pour aligner mes dents. En revanche à l’époque mon orthodontiste ne m’a jamais parlé des possibilités de la chirurgie maxilo faciale. Du coup, la correction s’est seulement porté sur l’alignement de mes dents et non pas sur le décalage entre les deux mâchoires qui a perduré (mais il n’était pas très important à l’époque). J’ai l’impression qu’avec le temps (j’ai 25 ans) ce décalage s’est accentué. Est ce possible?
    Par ailleurs, est il possible d’envisager une chirurgie maxillo faciale (pour avancer la mâchoire du inférieure) sans passer par un traitement d’orthodontie classique avec bagues?
    merci pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Il est peu probable qu’un décalage entre les mâchoires ait augmenté significativement depuis la fin de votre adolescence, surtout s’il s’agit d’une déficience mandibulaire (mâchire inférieure trop courte). Les problèmes d’excès de croissance pourraient par contre affecter les mâchoires pendant plus longtemps.

      Votre traitement semble avoir comporté une compensation dentaire visant à camoufler un déséquilibre entre vos mâchoires. Les dents sont maintenant bien alignées mais les mâchoires ne le sont pas car elles sont déséquilibrées dans leur longeur.

      Il faut différencier 2 aspects à votre problème; la relation des dents entre elles et celles des mâchoires.
      Si le résultat de votre premier traitement d’orthodontie est stable, votre occlusion est probablement encore acceptable alors une chirurgie n’est pas nécessaire pour harmoniser la dentition.

      Si le profil de votre visage présente un menton fuyant, une génioplastie d’avancement peut peut-être être suffisante pour répondre à vos attentes esthétiques car, si l’occlusion est acceptable, le fait d’avancer la mandibule au complet changera cette bonne relation entre les dents.

      En théorie, oui une chirurgie aux mâchoires peut être faite sans utiliser des appareils orthodontiques au préalable mais seulement si l’alignement avant la chirurgie permet d’obtenir une excellente relation entre les dents et mâchoires après la chirurgie. Dans le cas contraire, les corrections orthodontiques permettront d’aligner les dents en prévision du mouvement chirurgical des mâchoires. Ces corrections orthodontiques sont nécessaire la plupart du temps.

      • ben dit :

        Corrections orthodontiques avant une chirurgie? La malocclusion cause-t-elle mes symptômes?
        Bonjour,
        j’ai 17ans et ai de grosses douleurs à la mâchoire du a une sur occlusion. Ma mâchoire inférieur est trop en retrait. Je vois un spécialiste début septembre qui va je l’espère m’aider car pour le moment, même ma gouttière ne me soulage pas.
        Pensez-vous que toutes ses douleurs sont dû à mon mal occlusion ?
        Je le ressent en tout cas, car lorsque j’aligne mes mâchoire, je me sent soulagé….
        Je pense que l’ostéotomie va être ma seul solution, ce qui ne m’inquiète pas du tout. En revanche, je panique à l’idée d’avoir un appareil dentaire, alors que depuis mon enfance, mon dentiste me dit que j’ai des dents parfaitement alignés.

        Vous dite que l’orthodontie n’est pas nécessaire si les dents sont déjà bien alignées, mais qu’entendez-vous par des dents qui n’ont pas besoins d’orthodontie avant cette opération?
        merci de m’éclairer.

        • Dr Jules dit :

          Il peut y avoir une relation entre vos divers symptômes et votre malocclusion mais pas nécessairement. Les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires (ATMs) sont très complexes. Vous pourrez en savoir plus à ce sujet en consultant notre section sur ce sujet.
          Pour tirer le maximum de bénéfices de votre gouttière, elle devrait être portée à plein temps, même en mangeant (voir la section sur les ATMs).

          Assurez-vous d’avoir un bon diagnostic de la part des praticiens qui vous prendrons en charge avant d’envisager une chirurgie orthognathique car, si cette opération n’élimine pas vos symptômes et que c’est la raison principale pour laquelle vous vous faites opérer, vous serez probablement déçu! Il est loin d’être garantie qu’un avancement mandibulaire corrige votre condition aux ATMs. Demandez des précisions à votre orthodontiste et chirurgien maxillo-facial.

          Besoin d’aligner les dents avant la chirurgie?
          La notion de dents “parfaitement alignées” est très relative! Les dents peuvent avoir l’air bien alignées et être très esthétiques sans pour autant avoir une relation fonctionnelle idéale, surtout lorsque les mâchoires devront être délacées en chirurgie.

          Pour savoir si vous avez besoin de corrections orthodontiques supplémentaires avant une chirurgie (avancement mandibulaire), il faut que l’orthodontiste et le chirurgien planifient ensemble le mouvement de mâchoire à effectuer en chirurgie. Ils prendront des modèles d’étude de votre dentition (en plâtre) et si, en avançant la mandibule (ou le modèle du bas), elle arrive vraiment “parfaitement” avec celle du haut, c’est-à-dire que l’engrenage des dents est idéal alors à ce moment il est possible que vous n’ayez pas besoin de corrections orthodontiques avant la chirurgie.

          Cependant, par expérience, je doute que cela soit le cas. La plupart des cas nécessitant une chirurgie aux mâchoires requièrent aussi des corrections orthodontiques préalables, aussi minimes soient-elles. Si vos dents semblent bien alignées, cela peut ne prendre que quelques mois seulement mais permettra d’avoir un meilleur résultat qui sera plus stable. Vous verrez que le port d’appareils orthodontiques est un bien petit “prix” à payer si cela vous apporte le confort désiré après le traitement.

          • ben dit :

            Oui en effet.
            Je vous remercie pour cette réponse complète.
            Je vais prendre de ce pas prendre rendez-vous chez un chirurgien maxillo-facial qui, je pense, contactera un orthodontiste si l’opération est la solution.

  15. Monnier dit :

    Alternative à la chirurgie?
    Bonjour , J’ai dix sept ans et ai été appareillé durant six longues années au termes desquelles je demeure insatisfaite des résultats puisque un écart persiste entre mes dents du haut et celles du bas? Mon orthodontiste m’a dit que seule la chirurgie pourrait y remedier. Mais les conséquences post op sont trop lourdes a mon gout et l’intervention trop chére. Que faire ,

    • Dr Jules dit :

      Tout d’abord, demandez à votre orthodontiste quelle est la cause de cet écart. Est-ce une malposition des dents (par exemple les dents supérieures antérieures qui sont trop avancées) ou un décalage entre les mâchoires?

      Ce que vous décrivez semble être un déséquilibre squelettique dans la longueur de vos mâchoires. Des corrections orthodontiques peuvent parfois camouffler des décalages mineurs ou modérés entre les mâchoires mais des écarts trop importants nécessiteront une chirurgie si, en l’absence de croissance, un des objectifs de traitement est de réduire cet écart.
      Il est peut-être possible d’envisager un compromis qui corrigerait d’autres aspects de votre malocclusion tout en gardant un certain écart entre les dents antérieures.
      Si votre orthodontiste considère qu’une chirurgie est la seule façon de corriger votre écart et que vous ne désirez pas envisager cette option, vous devrez envisager une forme de compromis.

  16. Jenyfer dit :

    Dents avancées… ortho ou chirurgie?
    Bonjour, j’ai 16 ans et j’aimerais savoir, mon palais du haut et tres avancé. Quand jetais plus jeune, lorsque j’avalais j’allais pousser avec ma langue sur mes dents donc a la longue mes palletes du haut se sont placé de facon a ce quelles soient en pointu. Ceci fait en sorte que mon haut est tres avancé au niveau de mes palettes. J’aimerais donc savoir si dans mon cas seul des broches serait nécessaire pour rendre mes dent droite et replacer mon palet ou une intervention chirurgicale serait nécessaire. ? merci

    • Dr Jules dit :

      Impossible de répondre une telle question avec l’information disponible. Mentionnons cependant que des écarts importants entre les dents antérieures du haut et celles du bas (plus de 10 mm) peuvent souvent être diminués avec des déplacements dentaires seulement (orthodontie). Vous pouvez voir de tels cas traités (Classe 2 division 1) sur cette page.

      Si toutefois, le problème en est un de déséquilibre entre les mâchoires qu’il serait difficile de “camouffler” en orthodontie seulement, une intervention chirurgicale peut être indiquée pour diminuer cet écart. Une consultation avec un orthodontiste devrait vous donner toute l’information nécessaire pour répondre à vos questions.

  17. Jessica dit :

    Douleur à la mâchoire depuis 6 mois, quoi faire?

    Bonjour,
    j’ai 20 ans et j’ai des douleurs à la machoire depuis maintenant 6 mois. Ça fait très mal dès que j’ouvre la bouche et cela me cause des douleurs à mon oreille. Mon dentiste dit que poser des broches va régler le problème mais je ne voit pas en quoi cela pourrait aider.
    Es-ce qu’il est possible de régler ce problème seulement avec une chirurgie ou les broches sont vraiment nécéssaire?
    J’ai aucune assurance dentaire et je suis étudiante et mes parents n’ont pas d’argent pour ça.
    Merci beaucoup!

    • Dr Jules dit :

      Ceci est une question complexe difficile répondre de façon simple.
      Le succès d’une intervention ou d’une thérapie dépendra du bon diagnostic qui lui, déterminera le plan de traitement approprié.
      Par “douleur à la mâchoire” je prend pour acquis que vous avez, entre autres, des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATM).
      Le problème avec les symptômes aux articulations (ATM) est que, dans la plupart des cas, on ne peut identifier précisément la ou les causes du problème. (étiologie).

      Pourquoi vos symptômes sont ils apparus soudainement il y a 6 mois? Avez-vous reçu un coup sur la mâchoire, étiez-vous en période d’examen particulièrement stressante, avez vous un syndrome affectant les articulations de votre corps qui décide de se manifester maintenant, un début d’arthrite malgré votre jeune âge, etc.. Par exemple, si une personne a un accident de voiture et que le lendemain elle a mal aux articulations ou à la mâchoire, on peut conclure que ces symptômes sont directement causés par l’accident mais malgré cela, il peut y avoir d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte.

      Si votre objectif principal en entreprenant un traitement est d’améliorer ou d’éliminer (??) vos symptômes aux ATMs ou à la mâchoire, ma recommandation serait d’envisager le port d’une plaque articulaire (tel que décrit dans cette page) avant de faire des corrections orthodontiques (broches). Des corrections orthodontiques pourraient vous aider mais les bénéfices seront plus importants si votre problème (symptômes) EST directement relié à votre malocclusion.

      On sait que les malocclusions peuvent contribuer aux problèmes de fonction mandibulaire et d’ATM mais toutes les personnes ayant de tels problèmes n’ont pas nécessairement une malocclusion importante. Pour en savoir plus sur les articulations (ATM).

      Personnellement, nous ne garantirons jamais à qui que ce soit qu’une thérapie ou un traitement, quels qu’ils soient (plaque articulaire, orthodontie (broches), chirurgie, physiothérapie, chiropractie, etc.) améliorent des symptômes aux ATM et mâchoires ou les éliminent. Cependant, notre expérience clinique nous a démontré que, dans la plupart des cas, les traitements apportent une certaine amélioration aux patients. Parfois ça peut être minime et dans d’autres cas, la rémission est complète. Comment le savoir d’avance? C’est presqu’impossible à déterminer. Certains facteurs tel que la sévérité des symptômes, la période depuis laquelle ils sont présents, l’importance de la malocclusion (sévérité et sorte) peuvent laisser présager une amélioration plus importante dans certains cas que d’autres.

      Pour en savoir plus sur les obligations de moyen et de résultat et les “garanties” en orthodontie.

      Pour comprendre comment les “broches” pourraient “aider votre problème”, consultez les exemples de cas avec problèmes articulaires qui ont été traités en orthodontie (correction de la malocclusion).
      Je ne suis pas d’accord pour dire, comme l’affirme votre dentiste, que “poser des broche va régler le problème”. Ceci sous-entend qu’il est convaincu que la CAUSE de votre problème est la malocclusion à corriger. C’est peut-être le cas mais pas nécessairement.

      Quant à avoir recours à seulement une chirurgie pour “régler” le problème, je crois que la marche est encore plus haute pour espérer une résolution des symptômes. Une chirurgie pour faire quoi, “replacer ” les mâchoires, chirurgie dans les articulations? Encore une fois cette approche sous-entend une connaissance de la cause du problème. Les chirurgies ne sont pas à prescrire à la légère. De plus, il est presque toujours indiqué d’avoir aussi des “broches” avant une chirurgie orthognathique pour aligner les dents avant les déplacements chirurgicaux des mâchoires.

      En espérant que cette information vous éclaire un peu…

  18. VINCENT dit :

    Orthodontie nécessaire avant une chirurgie?
    Bonjour,

    J’envisage de me faire opérer d’une prognatie inférieur ( classe 3 ), j’ai 33 ans et quand j’étais plus jeune j’ai eu de très bon soins d’orthondontie, enfin d’après mon dentiste mais mes parents se sont opposés à l’opération.
    Après des années de complexes je me suis enfin décidée à sauter le pas et à me faire opérer mais quelque chose me chagrine, suis-je obliger de repasser par la case orthondontie et bagues ou est-ce une opération que l’on peut me faire sans tout cet attiraille ? ùje préscise encore que mon dentiste actuelle dit que j’ai eu une très belle orthondontie, alors est ce vraiment nécessaire et si oui pendant combien de temps ?

    • Dr Jules dit :

      Dans les cas de chirurgie orthognathique, un des buts de l’orthodontie pré-chirurgicale est de préparer la dentition en vue des mouvements chirurgicaux qui eux, viseront à replacer les mâchoires dans la meilleure relation possible. Pour maximiser les chances de succès avec la chirurgie, il est important d’avoir un bon alignement des dents avant l’intervention chirurgicale. Ceci maximisera la stabilité post-chirurgicale des corrections. Plus les dents arriverons bien ensemble après la chirurgie, meilleure sera la stabilité.

      Votre occlusion peut sembler acceptable ou même excellente présentement mais il est important d’évaluer la relation que la dentition de chaque arcade aura une fois les déplacements de mâchoires effectués. Dans le cas d’un avancement mandibulaire (pour une mâchoire inférieure trop reculée), le simple fait d’avancer la mandibule peut donner une bonne idée de cette relation. Pour les autres types de chirurgie comme un recul de mâchoire ou une impaction maxillaire (cas de béance antérieure sévère), la meilleure façon de l’évaluer est à l’aide de modèles d’étude de la dentition. Le chirurgien pourra alors vérofoer la relation des dents en simulant la chirurgie à l’aide des mouvements des modèles. Il pourra alors déterminer si l’occlusion (relation des dents) sera satisfaisante pour donner le résultat et la stabilité qu’il recherche.

      Par expérience, et au risque de vous décevoir, il est très rare qu’une intervention chirurgicale (orthognathique) ne nécessite pas de travail préparatoire en orthodontie si on suit les “règles de l’art” et désirons obtenir les meilleurs résultats possibles. Par contre, si votre occlusion est relativement acceptable, cette phase initiale peut être relativement simple et courte. Il peut s’agir simplement de corriger quelques rotations, d’incliner quelques dents ou niveler la courbe d’une arcade, ce qui peut peut-être fait en quelque mois.

      Évaluez le tout avec votre chirurgien. L’orthodontie est peut-être un léger inconvénient pour obtenir de meilleurs résultats mais après tout, vous ne désirez certainement envisager un troisième traitement plus tard alors… mettez toutes les chances de votre côté cette seconde et dernière fois!
      Bon traitement…

      • VINCENT dit :

        Merci pour votre réponse.
        Je suis de toute façon décidée à le faire même si je dois porter un appareil.
        Avez-vous une idée du coût que cela engendre et est-ce que l’opération et l’orthodonthie est remboursé par la sécurité sociale ?
        J’ai entendu un peu de tout et notamment que le traitemment est très chers autour de 10000 ou 12000 Euro et je n’ai pas du tout le budget ni la possibilité de me faire prêter une tel sommes ou de faire un prêt .
        Merci encore pour votre réponse.

        C.Vincent

        • Dr Jules dit :

          Notre pratique étant située au Québec, nous ne sommes malheureusement pas familiers avec les programmes qui subventionnent les services médicaux ou dentaires en France. Vous aurez certainement plus d’information auprès des praticiens que vous avez consulté pour votre traitement.

        • desroses remy dit :

          La Sécurité sociale rembourse la chirurgie orthognathique jusqu’à 16 ans en France

          Bonjour
          j’ai été opéré à Tours à l’hôpital Trousseau (CHRU) décembre 2016 (ostéotomie d’avancement bi-maxillaire) par
          le Pr Boris LAURE : excellent résultat au niveau fatigue due à l’apnée du sommeil et au niveau esthétique.
          Cette chirurgie est remboursée par la sécurité sociale jusqu’à l’ âge de 16 ans.
          Pour moi, elle a été facturée 1200 euros.

  19. Clement dit :

    Coût d’une chirurgie orthognathique
    Allo

    Je voudrais avoir une idée du coût d’une intervention chirurgicale, j ai la mâchoire inférieur plus en avant que la mâchoire supérieur donc je sais que c est pas précis mais un idée du coût d’une intervention de ce type. Mon dentiste ma conseillé de voir un chirurgien pour ma mâchoire. Je réside a Montréal .

    Merci et bonne journée

    • Dr Jules dit :

      Au Québec, la plupart des chirurgies orthognathiques sont couvertes par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Il peut cependant y avoir des frais supplémentaires qui seront chargés par le chirurgien maxillo-facial. Ces frais sont à leurs discrétion et peuvent varier d’un endroit à l’autre et selon les procédures qui doivent être faites. La meilleure personne pour vous informer à ce sujet serait le chirurgien lui-même.

      À noter que vous devrez probablement consulter aussi un orthodontiste car, pour avoir de meilleurs résultats en chirurgie, il nécessaire de corriger la position des dents avant celle des mâchoires, ce qui nécessitera des corrections orthodontiques. L’orthodontiste et le chirurgien travailleront ensemble pour établir un plan de traitement commun.

  20. Mia dit :

    Solutions pour sourire gênant?
    Bonjour, j’ai la machoire trop avancée et mes deux dents de devant de travers, je n’ose jamais sourire ou pas sans ma main devant ma bouche, j’aimerais savoir ce que je pourrais faire pour remedier à çà & si çà me couterait cher, car je suis vraiment mal à cause de çà. Merci

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez des malpositions dentaires, l’orthodontie pourrait certainement améliorer votre condition. Si vous avez aussi un important déséquilibre entre les mâchoires, ceci peut nécessiter une chirurgie aux mâchoires. La meilleure façon d’en savoir plus serait de consulter un orthodontiste qui pourra répondre précisément à vos questions et vous dirigera vers un chirurgien si votre condition l’exige. Il est impossible pour qui que ce soit d’être plus précis sans examiner le patient et sa malocclusion.

  21. carole dit :

    Relapse, béance antérieure et opinions divergentes… que faire?
    Bonjour,
    J’ai porté des appareils lors de mon adolescence (appareil sous le palais pour l’agrandir et bagues), maintenant j’ai 28 ans et j’ai une béance et mes dents du haut de s’emboitent pas correctement avec celle du bas. On dirait que mon palais est trop petit (j’ai eu 2 avis d’orthodontiste: l’un me dis qu’il est assez grand, l’autre me dit que non). On m’a dit que j’avais une anomalie verticale et que les proportions du visage n’étaient pas égales (le bas est trop grand).

    J’ai toujours mal placé ma langue (déglutition infantile)
    Que doi-je faire?
    Aucun orthodontiste me dit la meme chose!
    y a t’il besoin d’operation?
    merci

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez été traitée à l’adolescence à l’aide d’un appareil d’expansion, vous aviez alors une déficience dans la largeur de votre mâchoire supérieure par rapport à celle du bas. Si votre mâchoire est encore trop étroite, il peut y avoir eu une certaine récidive ou relapse des corrections obtenues. La cause exacte est difficile déterminer mais il y a probablement une composante musculaire (langue, lèvres, joues, etc.) qui entre en ligne de compte et affecte l’équilibre des forces devant maintenir la stabilité des dents. Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique.
      Il peut aussi y avoir eu une croissance défavorable qui a affecté la position des mâchoires.

      Un autre facteur pouvant contribuer à ce type de malocclusion est une obstruction (à différents degrés) des voies respiratoires supérieures par des amygdales et/ou végétations (adénoïdes) volumineuses.

      Les problèmes de largeur et de la dimension verticale se manifestent souvent ensemble. Lorsqu’une arcade supérieure est trop étroite (constriction maxillaire), elle est souvent accompagnée des dents antérieures qui ne se touchent pas (béance antérieure).

      Il semble que vous ayez fait la bonne chose en consultant un et même deux orthodontistes. Normalement, ces consultations auraient dû vous éclairer et répondre à vos questions mais il semble malheureusement que cela n’ait pas été le cas.
      Je ne peux vous conseiller autre chose que de continuer votre recherche d’information et consulter d’autres orthodontistes compétents et d’arriver préparée avec des questions précises pour connaître toutes vos options. Vous pouvez retourner voir les mêmes orthodontistes que vous avez déjà consulté pour avoir plus de précisions sur ce qui vous a été expliqué.

      Il nous est impossible de diagnostiquer et conseiller quelqu’un sans avoir du matériel diagnostique (radiographies, modèles, etc.) pour élaborer un plan de traitement précis et pouvoir l’examiner cliniquement.

      Et… non, une béance antérieure ou une arcade trop étroite ne nécessite pas nécessairement une intervention chirurgicale pour être corrigée.

  22. alexandre dit :

    À quoi s’attendre en chirurgie?
    bonjour,
    J’ai porte un appareils étant adolescent et maintenant le seule problème c’est que j ai la mâchoire du bas un peu avancer rapport a celle du haut. je voulais prendre rendez vous avec un stomatologue mais en faite j ai un peut peur… j appréhende et je me pose beaucoup de questions;
    -comment sa se déroule?
    -est ce que je vais me réveille après l ‘intervention?
    -quel douleur je vais avoir?
    -quand je vais me réveille est ce que j’aurai plein de tuyaux dans la bouche ?
    -combien de temps je resterais a l’hopital?
    merci.

    • Dr Jules dit :

      Votre appréhension face à l’inconnu que représente une chirurgie orthognathique est un peu normale et compréhensible mais il ne faut pas vous faire plus de tracas que nécessaires!

      La première chose à faire serait de consulter un orthodontiste afin de déterminer si la correction de votre malocclusion nécessite vraiment une intervention chirurgicale. La relation des mâchoires que vous décrivez semble être une “Classe 3” (mandibule avancée). À moins que le déséquilibre entre les mâchoires soit très sévère, il est peut-être possible de corriger votre problème sans chirurgie. Un orthodontiste pourra vous confirmer cette possibilité et vous expliquer les différentes options de traitement. Vous trouverez des exemples de “Classe 3” traités sans chirurgie sur cette page.

      Si l’orthodontiste détermine que vous avez vraiment besoin d’une chirurgie orthognathique, vous serez dirigée vers un chirurgien maxillo-facial qui sera en mesure de répondre mieux que quiconque à toutes les questions que vous nous avez soumises car ce sera lui qui fera la chirurgie alors il en connaît tous les détails et protocoles.

  23. Yannick Couture dit :

    Est-il trop tard pour une chirurgie aux mâchoires?
    Bonjour, J’ai eu de l’orthodontie à l’age de 19 ans (j’ai maintenant 26 ans) et mon dentiste m’a demandé si je voulais faire avancé ma machoire inférieur et je regrette de ne pas l’avoir fait.
    Est-il trop tard pour le faire? Combien de temps doit prendre le processus et dois-je recommencer du début mon traitement d’orthodontie..
    Merci pour votre aide
    Yannick

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez besoin d’une chirurgie orthognathique pour un avancement mandibulaire, il est toujours possible de le faire si vous êtes en santé, et que vos dents, gencives, os des mâchoires le sont aussi.
      Si vos dents sont encore relativement bien alignées suite à votre traitement d’orthodontie, ceci devrait diminuer la durée du second traitement. Vous ne devez pas “recommencer au début” mais vous devrez certainement avoir des “broches” à nouveau pour optimiser la position des dents en vu de l’avancement de la mandibule lors de la chirurgie. Plus les dents seront alignées convenablement avant la chirurgie, meilleures sont les chances d’obtenir un résultat adéquat et stable lors de la chirurgie. Selon le travail préparatoire pré-chirurgicale à faire, cela peut durer 6-9 mois (ou plus ???) selon l’alignement de vos dents au départ. Après la chirurgie, il sera aussi nécessaire de “finaliser” les positions dentaires, ce qui peut durer quelques mois. Ces estimés de “durée” de traitement peuvent varier d’un cas à l’autre mais l’orthodontiste que vous consulterez sera en mesure de vous donner une évaluation plus précise pour votre cas.

  24. Christophe dit :

    Appareils orthodontiques nécessaires avant la chirurgie?
    Bonjour,
    j’ai 26 ans et jai la machoire inférieur qui est en avant et décalée sur la gauche.
    Etant enfant j’ai suivi un traitement d’orthodontie que jai arrete il y a plusieurs années.
    On m’a dit qu’il fallait que je me fasse opérer après ma croissance.
    Ce qui me gene le plus ce n’est pas tant l’opération c’est le fait de porter éventuellement un appareil avant et peu etre après l’opération.
    Ma question est donc de savoir si malgré mon traitement orthodontique pendant mon enfance , je serai obliger de porter un appareil avant l’opération ?
    Je vou scache pas que porter un appareil a 26 ans ca me complexerai un peu.
    Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      OUI, il est fort probable qu’il soit indiqué de porter des appareils correcteurs à nouveau afin de préparer votre dentition aux déplacement des mâchoires lors de la chirurgie. Le but des ces appareils serait d’optimiser la position des dents afin que le déplacement des mâchoire (chirurgie) soit plus facile, meilleur et plus stable par la suite.

      Cependant, le fait que vous ayez déjà eu un traitement d’orthodontie par le passé indique peut-être que l’alignement de vos dents est relativement acceptable ce qui fait que la phase préparatoire (avant la chirurgie) pourrait être assez rapide comparée à un cas n’ayant jamais eu les dents alignées.

      • Prost dit :

        Avant la chirurgie
        Avez vous une idée de la durée de l’appareil avant l’opération?

        • Dr Jules dit :

          Tel que discuté dans cette page, la durée de la phase orthodontique pré-chirurgicale visant à aligner les dents et préparer les arcades dentaires aux mouvements des mâchoires qui seront effectués en chirurgie peut varier, en moyenne de 12 à 18 mois. Cependant, cela peut varier selon la sévérité de la malocclusion à corriger. Si les dents sont relativement bien alignées dès le départ, la chirurgie peut parfois être envisagée après 5-6 mois tandis que d’autres cas pourraient prendre plus de 20 mois à “préparer” pour la chirurgie.

          La durée de la phase post-chirurgicale visant à finaliser les corrections peut aussi être variable selon les résultats obtenus en chirurgie mais il faut s’attendre à un minimum de ± 4-6 mois mais ça peut être plus…

          • Prost dit :

            Merci
            Mais quand vous dites alignées c’est comment exactement?
            Si ma mâchoire du bas est un peu avancée mes dent du bas sont forcement avancées par rapport a celle du haut
            Donc je comprend pas bien le terme alignées?
            Ou alors c’est alignées en hauteur?

            Autre chose svp , a partir de combien d’ecart est considérée une malocclusion sévère? combien de mm?

            Je vous remercie.

          • Prost dit :

            La chirurgie remet les dents en place seulement en arrière ou également de droite a gauche?
            Merci

            2011-04-04 Réponse par Dr Jules :
            Partout!
            La préparation orthodontique avant une chirurgie orthognathique vise, en général, à faire le plus de corrections possibles dans les 3 dimensions (tous les aspects de la malocclusion) afin de faciliter le mouvement chirurgical et la stabilité des corrections par la suite. Il y a certaines exceptions mais habituellement, on tente de faire tout ce qui est possible avant la chirurgie.

            • Prost dit :

              Merci de vos réponse.
              Autres chose, si je ne fait pas d’opération , ma machoire inférieur va t elle continuer a se décaler? ou alors comme ma croissance est terminée ma machoire va t elle s’arrêter de se déplacer?
              Merci

              • Dr Jules dit :

                Je ne crois pas que votre mandibule soit encore “en mouvement” c’est-à-dire qu’il se produise toujours des changements significatifs (mesurables) dans sa position. La seule façon de documenter et vérifier ce fait serait de faire prendre une radiographie céphalométrique de vos mâchoires et du crâne ainsi que des modèles d’étude et de répéter cet exercice à intervalles réguliers (± 12 mois) pour comparer ce matériel diagnostique et vérifier s’il y a des changements . Sans cela, ce n’est que votre interprétation (ou celle de votre dentiste) des changements qui se produisent. Cela ne veut pas dire que vous n’observez pas de changements dans votre dentition/malocclusion mais il s ne sont pas nécessairement dûs à un changement de la position des mâchoires. Il peut y avoir des déplacements dentaires… qui eux peuvent affecter la position de votre mâchoire inférieure. Si cet exercice démontre vraiment un changement squelettique au niveau des mâchoires, il faudrait faire évaluer ce phénomène car cela peut être indicatif d’un autre problème qu’il serait important de régler avant d’envisager une chirurgie.

                Ceci étant dit, en effet, vous n’avez plus de croissance alors OUI, votre mâchoire inférieure ne devrait “arrêter de se déplacer” à cause de la croissance mais, tel que décrit précédemment, autre chose pourrait expliquer un déplacement mandibulaire.

  25. Rybky laurette dit :

    Chirurgie possible à 45 ans?
    bonjour,
    je viens tout juste d’avoir 45 ans et j’aimerais savoir s’il est encore possible d’envisager une chirurgie de la machoire.
    Un chirurgien maxillo facial m’a dit que ma forme de visage était induite par le retrait des machoires. Je n’ai pas de déformation des dents, mais mon visage est long et etroit et ma bouche est fine et incurvée en banane. Je me suis toujours fixée sur le nez et la bouche en pensant à de la réparation esthétique, mais ce chirurgien m’a expliqué que le fait de déplacer les deux machoires, chirurgie pour la machoire supérieure et orthodontie pour celle du bas, avant et après, réglerait tous mes problèmes.
    voilà, si vous aviez des élements de réponse, je pourrais peut être envisager une solution..
    merci.

    • Dr Jules dit :

      Si vous êtes en bonne santé générale et dentaire (qualité et quantité des gencives et de l’os alvéolaire, qualité des dents). il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour envisager une chirurgie orthognathique.

      Si vous avez un réel déséquilibre squelettique entre vos mâchoires, la chirurgie est en fait la seule solution possible pour corriger ce déséquilibre. Il faut réaliser cependant qu’il est fort probable qu’on vous conseille aussi de faire des corrections orthodontiques aux 2 arcades (haut et bas) afin de préparer la dentition aux mouvements des mâchoires qui seront effectués en chirurgie. Ceci assurera un meilleur résultat esthétique et fonctionnel ainsi qu’une meilleure stabilité post-chirurgicale si les dents arrivent correctement ensemble.
      Votre orthodontiste et chirurgien travailleront ensemble à l’élaboration du plan de traitement pour viser des objectifs communs.

  26. Nadia dit :

    Alimentation difficile après la chirurgie
    Bonjour,
    Il y a une semaine exactement, j’ai subi la chirurgie maxillo-faciale pour avancer ma mâchoire du bas. Tout s’est bien déroulé. Un peu d’enflure, pas beaucoup de douleur. Mon problème, c’est l’alimentation. Je trouve ça très très difficile de bien m’alimenter. J’essaye tant bien que mal de prendre ce qu’il faut mais tout me tombe sur le coeur. En 1 semaine, j’ai déjà 10 livres de perdues. J’aimerais avoir des trucs.
    Aussi, vais-je porter des élastiques et recommencer à me nourrir à la seringue? Pouvez-vous m’en dire plus sur les semaines à venir?
    Merci beaucoup.

    • Dr Jules dit :

      Le principal conseil que je puisse vous donner est de continuer de tenter de vous alimenter le mieux possible avec des aliments de qualités (nutriments complets, vitamines, etc.) car, si vous ne pouvez manger “beaucoup” assurez-vous de maximiser la qualité de ce que vous mangez. Je sais… c’est plus facile à dire qu’à faire! Il y a beaucoup de trucs et recettes en ligne si vous faites des recherches avec des mots clés comme “recettes nutritives”, “alimentation équilibrée”, etc. Une bonne alimentation est essentielle non seulement à votre santé générale mais aidera votre guérison et récupération suite à la chirurgie.

      Je ne connais qu’un seul ouvrage sur l’alimentation destiné spécifiquement aux personnes ayant des appareils orthodontiques… mais il est en anglais. La série “The Braces Cookbooks” comprend 2 livres écrits par une mère et sa fille ayant eu des broches. Ils contiennent plusieurs trucs, astuces et recettes pour quiconque a un traitement d’orthodontie et désire bien se nourrir. Chaque livre contient des dizaines de recettes variées pour tous les goûts. Vous pourrez le trouver facilement en ligne.

      Livre de recettes nutritives pour patients ayant des appareils dentaires ou appareils orthodontiques (broches)

      Je ne connais pas votre cas mais il est habituellement nécessaire de faire porter des élastiques aux patients dans la phase de finition suite à une chirurgie orthognathique mais cela reste du “cas par cas”. Votre orthodontiste et chirurgien pourront vous apporter plus de précisions à ce sujet ainsi que sur ce qui reste à faire pour compléter votre traitement. N’hésitez pas à les consulter si vous continuez à perdre du poids et ne pouvez vous alimenter convenablement.

  27. bruno dit :

    Invisalign, extraction et implant
    Bonjour, j’envisage les coquilles invisalign et le dentiste qui me traite fait ce genre de travail. Il m’a fait la consultation et a envoyer les empreintes a qui de droit et le plan de traitement est arrivé. Mais il y a un petit probleme… lors de la radiographie, il a découvert un probleme a une dent. La dent est fracturer et elle a deja eu un traitement de canal. Sur la radio il voit quelque chose, peu-etre de l’infection. Donc il me suggere un implant mais apres le traitement invisalign… Est-ce resonnable?

    • Dr Jules dit :

      Il est surprenant que des radiographies n’aient pas été prises lors de la prise du matériel diagnostique (prise d’empreintes, etc.), l’étude du cas et avant l’envoi du cas à Align Technology, Inc. (fabricant d’Invisalign) qui exige des radiographies pour la soumission d’un cas. En orthodontie, la procédure normale lors de la prise du matériel diagnostique est de prendre aussi des radiographies qui seront nécessaires et essentielles à l’élaboration d’un plan de traitement. Il n’est pas rare d’avoir des surprises, surtout chez les adultes, lors de l’examen de ces radiographies!

      Ceci étant dit, je comprends que, d’après votre dentiste, la dent affectée est irrécupérable. Il recommande donc de l’extraire pour ensuite la remplacer par un implant dentaire. Ceci respecte une certaine logique mais est-ce la seule ou la meilleure solution dans un tel cas?
      Voici d’autres options qui peuvent peut-être envisagées (mais qui ne s’appliquent pas nécessairement à votre cas) :

      Type et niveau de la fracture
      1- Si la racine de votre dent est fracturée, selon le niveau de la fracture, la dent peut peut-être sortie de l’os (extrusion) pour dégager la ligne de fracture et permettre au dentiste de garder la racine pour faire une restauration convenable sur la couronne. La présence d’une bonne racine élimine la nécessité de poser un implant. Cette procédure s’appelle “éruption forcée”. Voir les photos ci-dessous pour un exemple de cette procédure.

      2- Si la racine est fracturée trop profondément sous le niveau de l’os et que la dent ne peut vraiment pas être sauvée, même par éruption forcée tel que décrit précédemment, la dent peut être extrudée complètement au point où elle sortira presque de la gencive pour ensuite être extraite. L’avantage de cette approche est que le fait de sortir la dent de cette façon génère de l’os pendant l’extrusion de la dent et, lors de l’extraction, il n’y a pas un “trou” important où il risque de manquer d’os pour poser un implant. Cette technique est particulièrement intéressante si la dent affectée est une dent antérieure ou les inégalités dans le niveau de l’os et de la gencive (parodonte) suite à une extraction peuvent avoir des conséquences importante pour l’esthétique. Pour les dents postérieures, cela permet de maintenir un niveau d’os uniforme qui facilite une meilleure santé parodontale et qui est plus propice à recevoir un implant.

      Infection résiduelle
      3- Si une infection persiste au bout de la racine de la dent (apex), est-ce qu’il serait possible de faire une intervention chirurgicale sur cette région de la racine pour tenter d’éliminer l’infection et garder la racine? Votre dentiste pourrait évaluer cette possibilité s’il ne l’a pas déjà fait.

      Extraction et fermeture de l’espace
      4- Si la dent doit vraiment être extraite, dépendant de quelle dent il s’agit, il est possible d’envisager fermer l’espace créé par l’extraction et ainsi éviter d’avoir besoin de remplacer une dent par implant. Vous pouvez voir de tels exemples sur cette page à propos des mini-vis d’ancrageoù des espaces jusqu’à 11 mm de largeur ont été fermés. Cette approche évita aussi la nécessité d’avoir un implant dentaire.
      Il faut comprendre que, même si ces approches semblent complexes, elles ont pour but de tenter de sauver la racine de la dent car toute racine de qualité qui demeure en santé sera meilleure qu’un implant. Il n’est pas logique d’extraire une dent ou racine saine pour la remplacer par un implant!

      Cependant, pour vous proposer de tels plans de traitement, il faut que le praticien puisse utiliser une mécanique plus complexe que des aligneurs transparents.

      Si vous voulez avoir une idée réaliste des options et alternatives de traitement pour votre problème, consultez un orthodontiste certifié pour obtenir une seconde opinion. Rien ne vous empêchera par la suite d’opter quand même pour un traitement à l’aide d’Invisalign si vous croyez que cela vous convient. Une combinaison des options discutées dans cette réponse est peut-être possible, par exemple, Invisalign au haut, des “broches” au bas pour fermer un espace d’extraction, etc. Qui sait?



      Exemple d’une dent extrudée qui sera extraite pour être remplacée par un implant dentaire.

      (A) Prémolaire inférieure droite (*) ayant eu un traitement de canal et une couronne (J) mais ayant une racine très courte et étant mobile.
      (B) Début du traitement d’orthodontie. Un des objectifs de traitement est d’ “extruder” cette dent et éventuellement l’extraire pour générer de l’os en vue de recevoir un implant.
      (C) À mesure que la dent est sortie ou remontée à l’aide de plis dans le fil, la dent doit être meulée pour en réduire la hauteur et éviter qu’elle ne frappe la dent opposée.
      (D, E, F) La dent est régulièrement extrudée et meulée. Un peu de récession gingivale affecte la dent mais le niveau osseux se maintient avec le déplacement vertical de la dent.
      (G) La dent est éventuellement extraite et l’implant dentaire est placé (visible sur la radiographie (K)).
      (H) Une couronne (*) est fixée sur l’implant.
      (I) Situation initiale montrant la mauvaise inclinaison de la molaire et de la prémolaire qui doit être extraite.
      (J) La radiographie pré-traitement confirme la mauvaise position des dents.
      (K) Après le traitement, la molaire est bien redressée et le niveau l’os est d’une qualité et quantité suffisantes pour permettre la pose d’un implant. Le but de l’éruption forcée a été atteint.
      (L) Résultat final après la pose de la couronne sur l’implant (*) et une autre couronne sur la molaire.

      tag #éruptionforcée

  28. Alexandre M. dit :

    Chirurgie possible rapidement?
    Bonjour,
    j’ai la mâchoire inférieure trop avancée. J’aimerais savoir combien de temps ça prend pour se rétablir après une chirurgie qui consiste à reculer une mâchoire. Je suis présentement étudiant et j’aimerais faire cette intervention cet été, et dès septembre, je retourne à l’école jouer sur scène, alors je ne sais pas si cela va me laisser assez de temps pour que je puisse bien articuler. Merci de m’informer et bonne journée.

  29. Dr Jules dit :

    Tel que discuté dans cette section et dans quelques réponses précédentes, il faut un certain temps pour “préparer” un cas en vue d’une chirurgie orthognathique. Cette période peut varier de 6 à plus de 12 mois selon la sévérité de la malocclusion et la complexité des corrections à faire avant la chirurgie.

    Après la chirurgie, le rétablissement peut être assez rapide (jours) mais la capacité d’un patient à reprendre ses activités “normales” dépendra surtout du type d’activité qu’il fait… Est-il travailleur dans la construction ou sédentaire dans un bureau? Cela peut avoir une influence sur la période de repos nécessaire après la chirurgie.

    Donc… si votre traitement n’est pas encore débuté et bien avancé, il est pratiquement impossible que vous puissiez être opéré cet été (soit dans 2-3 mois). La période estivale présente aussi une particularité par rapport au autres périodes de l’année car souvent, les chirurgiens ont moins de disponibilité en salle opératoire à cause des périodes de vacances du personnel hospitalier, ce qui complique encore plus la gestion des cas électifs comme le vôtre.

    Consultez un orthodontiste pour connaître les étapes et délais nécessaires pour traiter votre malocclusion. Il pourra vous diriger à un chirurgien maxillo-facial avec qui il devra travailler pour avoir des réponses plus précises concernant la chirurgie.

  30. Caroline dit :


    Coût pour une géniolastie

    bonjour, je me demandais si la génioplastie était couvert par RAMQ sinon
    les coûts sont de combien environ.
    Merci

    • Dr Jules dit :
      Coût d’une géniolplastie
      Après vérification auprès de chirurgiens maxillo-faciaux, ils nous confirment que cette procédure n’est pas couverte par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) car elle est considérée comme une procédure esthétique. Vous devrez donc débourser vous-même les honoraires pour cette procédure. Ceci peut varier entre 1000 et 2000$ selon ce qui doit être fait comme intervention chirurgicale.
      Aussi, les frais de consultation et d’ouverture de dossier ne sont pas couverts et peuvent varier légèrement d’un bureau à l’autre selon la région où vous consulterez.

      carte assurance maladie du québec ramq

      2011-05-03 nous avons apporté une modification à cette réponse suite à de l’information supplémentaire que nous avons eue.

  31. Selena dit :

    Est-ce de la coquetterie Hollywoodienne pour une malocclusion importante?
    Bonjour,

    Voila j’ai 14 ans et j’ai un réel complexe avec mes dents. Une de mes canines ressort beaucoup et l’autre un peu moins. Aussi, dans la mâchoire inférieure, il y a deux dents qui sont légèrement décalées et de ce fait il y a une dent qui parait plus “enfoncée“, “plus petite”que l’autre. Et dans la machoire du dessus,j’ai l’impression que les dents du côté sont rapproché et que donc on ne voit que les dents de devantt (entre les deux canines)

    Alors je suis partie voir un orthodontiste, il m’a dit que ma canine était légèrement décalée et que mettre un appareil serait de la coquetterie. Mais vu que j’insistais, il m’a dit que je porterais des bagues sur le dessus de mes dents pendant plus ou moins 8 à 10 mois.

    Ensuite un tout nouveau problème apparait pour ma mâchoire inférieur. Il ne m’a pas du tout parlé des deux dents décalées par contre il me dit que ma machoire inférieur est en retrait mais que j’aurais du mettre un appareil à 11ans et après il ne m’en a plus parlé.

    Maintenant je me demande si c’est un bon orthodontiste car il ne ma pas du tout parlé d’opération pour la mâchoire inférieur ni de refaire les dents du dessous ni du fait que les dents du côtés sont décalées,ou alors est-ce moi qui exagère trop et qui veut avoir un sourire hollywoodien ? que faire ?

    merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Il y semble y avoir des contradictions dans votre énoncé!
      Si la malocclusion est aussi importante que vous décrivez, je doute que ce soit un orthodontiste certifié qui vous ait dit que la traiter serait un caprice ou de la “coquetterie”!
      Une mâchoire décalée au point de nécessiter une chirurgie n’est pas un problème mineur et cela ne ser corrige pas en 8-10 mois!

      Avez-vous consulté un orthodontiste ou un dentiste qui offre des services d’orthodontie? Cela peut faire toute la différence dans la façon dont le praticien évalue le cas et les solutions qu’il peut vous offrir pour corriger votre problème.
      Obtenez une seconde opinion avec un spécialiste qui limite sa pratique à l’orthodontie (orthodontiste certifié) et vous aurez peut-être un autre son de cloche et de l’information plus complète!

  32. Julie dit :

    Chirurgie, greffe gingivale et couronne. Séquence de traitement.
    Bonjour Dr. Jules,
    J’envisage un traitement orthodontique jumelé à une chirurgie pour avancer ma machoire du haut. j’ai une canine inférieure qui est déchaussée et a besoin d’une greffe de gencive. Ma question: cette greffe doit-elle être faite avant ou après le traitement orthodontique ou et peut-elle attendre après la chirurgie seulement. La dent est déchaussée mais pas de façon majeure à mon avis. Mon dentiste me rappelle qu’il serait bien que je fasse la greffe de gencive avant le traitement orthodontique. J’aimerais tarder le plus possible pour cette intervention car le coût est important cumulé au traitement orthodontique avec chirurgie. Il est à noter que je n’ai aucune douleur dû à cette carence en gencive.

    Autre question d’impact sur les coûts, j’ai aussi eu un traitement de canal pour une molaire supérieure et j’aimerais savoir si un traitement orthodontique et une chirurgie peuvent favoriser une fissure de la dent et s’il est préférable que je me fasse poser un pivot et couronne pour sécuriser la dent avant les traitements.

    merci à l’avance pour vos précieux conseils.

    Julie

    • Dr Jules dit :

      Selon le mouvement de dent qui est prévu pour la dent déchaussée, la procédure gingivale (greffe) peut devoir être faite avant, pendant ou après l’orthodontie. Voici quelques situations possibles :

      1- Si la dent affectée doit être déplacée vers l’extérieur (vers la lèvre ou la joue) cela peu “taxer” encore plus la gencive alors il serait préférable d’intervenir avant de faire ce mouvement dentaire.

      2- Si, au contraire, la dent doit aller vers l’intérieur, cela peut diminuer les chances que la récession gingivale ne progresse davantage alors il peut être possible d’attendre. Dans certains cas, la condition de la gencive peut s’améliorer à un point tel que la greffe n’est plus nécessaire.

      3- Si la situation n’est pas critique au départ, on peut garder le tout sous observation et intervenir pendant le traitement d’orthodontie si le niveau et la quantité de gencive régresse trop.

      Certains mouvements comme une bascule vers l’extérieur et des rotations majeures sont plus susceptibles d’affecter la gencive. Votre orthodontiste peut anticiper les déplacements dentaires qu’il fera et faire les recommandations appropriées concernant la gencive.
      Pour voir des exemples de greffes gingivales et en savoir plus sur la parodontie.

      Une dent ayant un traitement de canal peut être plus “fragile” et nécessiter une couronne éventuellement mais il est préférable, si possible, d’attendre la fin de l’orthodontie du moins, pour faire une couronne “permanente” ou finale. Si la couronne de la dent est trop endommagée pour “survivre” la durée du traitement d’orthodontie, le dentiste peut faire une couronne temporaire. Pendant le traitement, la relation de cette couronne avec les dents adjacentes et opposées sera modifiée et la couronne “finale” qui sera faite après l’orthodontie à partir de cette nouvelle position améliorée.
      Les dents ayant eu un traitement de canal peuvent être plus susceptibles à la résorption de racines pendant les mouvements orthodontiques. Pour en savoir plus sur cet aspect.

      Suggestion : Demandez à votre orthodontiste s’il pouvait considérer extraire cette molaire endommagée et fermer l’espace en avançant la ou les dents postérieurs. Vous pouvez voir un exemple d’un cas où cette approche a été utilisée (les 4 molaires endommagées ont été extraites). À noter que cette approche ne s’applique peut-être pas à votre cas. Tout dépendra de la relation avec les dents opposées, le nombre de dents en bouche, etc.

  33. Julie dit :

    Classe 3, corriger avec EPRAC ou pas?
    Bonjour,

    je suis présentement en réflexion sur le plan de traitement qu’on m’a proposé.
    Je tente d’avoir réponse à des questionnements sur votre site Internet, mais cela m’en occasionne d’autres!
    Mon cas: j’ai une classe 3, soit prognathie mandibulaire, chevauchement sévère des dents antérieures, une mauvaise relation entre ma mâchoire supérieure et inférieure, une occlusion croisée postérieure. J’ai également 29 ans. Vers l’âge de 10 ans, j’ai reçu un traitement orthodontique: appareil d’expansion et broches avec élastiques. Mon problème s’était corrigé, mais est réapparue à l’adolescence. On m’a toujours parlé de chirurgie dans mon cas, ce qui fait également partie de mon plan de traitement.

    Vous dites ne plus avoir recours à l’EPRAC dans votre pratique. Or, c’est exactement ce que mon orthodontiste m’a suggéré comme première phase.
    Que dois-je en pensé? Pourquoi ne plus y avoir recours dans votre pratique? Croyez-vous que cela est une proposition adéquate dans mon cas?

    Merci
    Julie

    • Dr Jules dit :

      Désolé d’avoir semé la confusion dans votre esprit!
      Vous faites une assez bonne description de votre cas, ce qui nous permet de croire qu’il y a en effet une composante squelettique à votre malocclusion.
      Le fait que votre problème soit réapparu à l’adolescence n’est pas nécessairement une indication que les corrections se sont “défaites” ou qu’il y a eu relapse (récidive) mais indique plutôt que la croissance résiduelle après la fin de votre premier traitement a créé un nouveau déséquilibre entre les mâchoires.

      Aujourd’hui, il y a encore des indications pour envisager des interventions chirurgicales pour corriger les déséquilibres squelettiques extrêmes mais plusieurs malocclusion plus “modérées” peuvent maintenant être traitées sans chirurgie. Nous ne saurions dire si votre cas fait partie de cette catégorie.

      Correction des occlusions croisées avec composante squelettique.
      Que penser de la proposition de votre orthodontiste? Il faut comprendre que l’approche traditionnelle et encore couramment utilisée pour corriger une mâchoire supérieure trop étroite est l’EPRAC. L’utilisation de cette technique n’est pas mauvaise et a fait ses preuves mais ce n’est plus la seule façon d’approcher plusieurs cas de déficience maxillaire transverse. Cependant, nous n’avons pas assez de détails pour évaluer votre cas et déterminer s’il pourrait être corrigé sans chirurgie (EPRAC) mais pouvons aisément conclure que ce que votre orthodontiste vous a proposé est certainement indiqué pour votre malocclusion si on considère que le but est de rétablir l’équilibre en largeur entre les 2 mâchoires.

      Nous n’avons plus recours à l’EPRAC car nous avons d’excellents résultats avec une approche non-chirurgicale.
      Pour en savoir plus sur l’EPRAC et l’expansion chez les adultes.
      Pour voir des cas d’expansion d’adulte corrigés sans EPRAC.

  34. genevieve dit :

    Chirurgie orthognathique, complications et ostéomyélite
    Bonjour,
    J ai subi une chirugie au maxilaire inferieur, apres mon operation malgré l enflure je sentais avec ma langue un objet etrange . j avais l impression que je sentais une vis. Le morceau en question etais situe a un endroit qui n a pas ete couper soit a gauche de ma langue . Ce n est que 4 jours plus tard que le morceau c est détaché. C etait un point de suture avec un petit morceau de gas et une partie du photo-film de la gas. L odeur etait infecte. C est suivie ensuite plusieurs infection jusqu a l osteomyelite. Donc ce que je veux savoir est : A quel moment de la chirugie les tampons sont utilisés ? Et pourquoi mettre eu point sur la gencive interne avec une gas

    Merci beaucoup de votre attention

    • Dr Jules dit :

      Désolé de ne pas pouvoir vous répondre avec plus de précision mais cette question très technique est plutôt d’ordre chirurgical et devrait être dirigée à un chirurgien maxillo-facial ou autre praticien vous ayant opéré.

      La seule tentative de réponse que je puisse tenter de vous donner est que si vous aviez de la gaze présente dans les tissus après la chirurgie et qu’elle était retenue par des points de suture c’est que cela devait peut-être servir de “drain” pour évacuer un excès de fluide.
      Si cela a été posé par la suite, cela pouvait aider à drainer l’infection qui se formait, surtout que vous parlez d’ostéomyélite…
      Votre chirurgien saura mieux vous répondre que nous.

  35. lae*** dit :

    Récidive après l’orthodontie et des chirurgies
    Bonjour,
    Aprés 2 opérations (disjonction + avancement de la machoire du bas) et de nombreux traitements orthodontiques je retourne au point de départ! recidive! la machoire du bas en arriere, le palais etroit. Je ne sais plus quoi faire, ni vers qui me retourner…

    Sinceres Salutations.

    • Dr Jules dit :

      Résorption condylienne?
      Ce que vous décrivez semble être un cas où il peut y avoir eu une résorption des condyles suite à la chirurgie orthognathique. Si les condyles (dans l’articulation) de la mandibule se “détériorent” ou sont usés par le processus de résorption, cela affectera la position de la mandibule qui aura tendance à reculer et basculer, ce qui peut créer une béance antérieure et un écart horizontal entre les dents antérieures.
      Pour mieux comprendre l’anatomie de l’articulation temporo-mandibulaire.
      Ce processus de résorption peut avoir plusieurs origines et est très complexe mais connu. Je vais demander à un confrère orthodontiste ayant suivi cliniquement plusieurs cas affectés par ce problème de tenter de vous éclairer davantage en répondant à votre question.

      • laetitia dit :

        Récidive chirurgicale, apparition d’une béance antérieure… Personne ne cherche la cause de cette récidive? Résorption condylienne?
        Je vous remercie pour votre réponse très complète et professionnelle … ce qui m’a manqué avec les medecins qui se sont occupés de moi… en revoyant le chirurgien quelque temps apres sa reponse lorsqu’il a vu ma machoire a été “certains vivent très bien avec une recidive!”, lorsque que j’ai vu un autre spécialiste à l’hopital nord de marseille lui m’a dit : “quand seriez vous disponible pour qu on réopere?”
        ma question a donc été : personne ne cherche à savoir pourquoi ca recidive?? avant de vouloir refaire la même chose !! il faudrait trouver la cause…

        la béance devient de plus en plus importante je vais me renseigner pour rencontrer un spécialiste prés de chez moi (marseille) j’aimerai beaucoup vous rencontrez mais cela risque d’être difficile …
        si vous avez des noms de confrères dans ma region je suis preneuse…

        26 ans et 8 ans de tracas avec cette machoire … car cela a engendré de nombreux maux sur tout le reste du corps… et le moral! mais bon maintenant je vis avec en esperant pouvoir arranger ça et en gardant le sourire ! 🙂
        Sinceres salutations et encore merci!

        • Dr Jules dit :

          Je crois que vous n’avez pas vraiment besoin de mon opinion pour vous faire une idée de la marche à suivre dans votre cas car votre raisonnement ne peut être plus logique. En effet, la VRAIE QUESTION à tenter de répondre n’est pas de savoir si vous pouvez vous accommoder de votre situation actuelle que vous trouvez inacceptable, désagréable, etc. mais de tenter de déceler la/les causes des cette récidive. Vous avez parfaitement raison; quelle “garantie” aurez-vous qu’une nouvelle opération règlera votre problème définitivement si on n’en connait pas la cause au départ? C’est procéder à tâtons dans le noir; c’est possible que ça aide mais… fort probable que non.

          Si une béance antérieure apparaît et continue de progresser sure un chirurgie orthognathique, ceci peut être une indication de résorption condylienne (condyles de la mandibule) qui est en fait un phénomène d’arthrose qui affecte les femmes de façon prépondérante (vous auriez le profil type; femme dans la vingtaine) . Ce phénomène est assez complexe mais un confrère orthodontiste a répondu récemment de façon très exhaustive et détaillée à une question similaire sur la résorption condylienne. Sa réponse est tellement complète et détaillée que je ne peux faire mieux que de vous y diriger (voir le commentaire suivant par Dr Chamberland). Vous pourrez peut-être partager et discuter de cette information avec les praticiens de votre région pour leur donner quelques pistes?

          Même si un jeune homme de Nantes est déjà venu nous rencontrer pour une consultation, je vous remercie pour votre confiance mais il ne serait pas très logique d’envisager vous faire traiter au Québec pour une telle condition (qui reste à définir…)!

          Je ne connais pas de praticiens (orthodontistes, chirurgien maxillo-facial, dentistes, etc.) dans votre région mais je tenterai de faire des recherches par personnes interposées et vous communiquerai des références si j’en trouve.

          Si jamais on vous donne un diagnostic précis et qu’un traitement règle votre problème, venez partager votre succès sur ce forum.

    • Dr Sylvain Chamberland, Orthodontiste dit :

      Résorption condylienne; les femmes sont beaucoup plus affectées

      Le genre de récidive que vous décrivez s’apparente à la résorption condylienne idiopathique post-chirurgicale.
      Le palais redevient étroit parce qu’il s’adapte à la forme d’arcade inférieure qui se trouve de plus en plus postérieurement par rapport au maxillaire.

      La résorption condylienne est un phénomène d’arthrose. Dr Larry Wolford (Craniofacial growth series vol 46, p159-195) décrit et appelle cette condition: résorption condylienne interne de l’adolescente. C’est une pathologie à médiation hormonale qui affecte les filles adolescentes selon un ratio 9:1, femme/homme). Il est postulé que les hormones féminines stimulent l’hyperplasie du tissu synovial qui produit ensuite des substrats chimiques qui détruisent les ligaments qui stabilisent normalement le disque au condyle. Les substrats chimiques pénètrent la tête du condyle et causent une résorption interne et créent une lente et progressive diminution de la tête condylienne et une rétrusion progressive de la mandibule et une béance antérieure par autorotation postérieure du corps mandibulaire, car la branche montante raccourcie.

      Dr William Arnett a identifié qu’une baisse de 17B-estradiol diminuait les capacités réparatrices naturelles face aux facteurs inflammatoires locaux (AJODO 2009; 136:772-9). Le Dr Arnett a un protocole de pharmacothérapie complexe pouvant inclure une combinaison des médicaments suivants : Vit C, Vit E, amitriptylline, doxycycline, vioxx, feldène, simvistation, vit D, Ca2+, methotrexate, embref-TNF, simvsitatin-TNF. Vous comprendrez que ce genre de cocktail nécessite une connaissance médicale importante. Dr Sunil Kapila (CFG series vol 46, p283-305) décrit le rôle des enzymes “matrix metalloproteinase” (MMP). Les MMP dégradent la matrice moléculaire et l’articulation n’est plus capable de soutenir une fonction et une charge normale ce qui conduit à une dégénérescence graduelle.

      Tests diagnostics & Traitement

      Maintenant, si on revient à votre cas, je vous recommande de faire les tests suivants :

      – dosage du facteur rhumatoïde,
      – dosage du 17B-estradiol en début et mi-cycle menstruel.
      – Demandez une consultation en rhumatologie et vérifiez si vous n’auriez pas des maladies auto-immunes non diagnostiquées: maladie de Sjogren, Lupus érythémateux, psoriasis.
      – Un désordre alimentaire (boulimie, anorexie) affecte la production hormonale et par conséquent votre taux d’oestrogène.

      Je recommande une infiltration d’un corticostéroïde (0,5 ml kenalog 40mg/cc + 0,5 ml Xylocaïne 2% sans épinéphrine) sous scopie.

      Je recommande aussi une scintigraphie TC99 pour évaluer le processus inflammatoire. Suivre l’évolution de la rétrusion mandibulaire avec des radiographies céphalomériques sériées (aux 6 mois) jusqu’à ce que la résorption se soit stabilisée.

      Refaire une scintigraphie après un an et vérifier la captation au niveau des ATM. Ce sera un indice de présence ou d’absence d’inflammation.

      Une nouvelle chirurgie orthognathique ne garantit aucunement qu’il n’y aura pas d’autre résorption. Une greffe costochondrale ou un remplacement articulaire sont des chirurgies possibles, en dernier recours seulement, s’il y a eu perte de fonction.

      Une alternative de traitement très intéressante et non invasive est l’utilisation de microimplant d’ancrage afin d’intruder (ingresser) les dents postérieures (supérieures et inférieures). Cela permet une autorotation antérieure de la mandibule et une fermeture de la béance dentaire. Si un problème cosmétique persiste au niveau du profil, une génioplastie d’avancement de la pointe du menton devrait suffire pour ré-obtenir une compétence labiale

      La prudence et la patience sont de mise dans votre situation. L’observation avant toute réintervention est de mise.

      Enfin, si vous êtes un homme et non une femme, vous faites partie de la statistique de prévalence et vous pourriez faire vérifier votre niveau de testostérone.

      Recevez, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées

      Dr Sylvain Chamberland,
      Orthodontiste, Québec.

       


      Exemple clinique

      Les photographies et radiographies illustrent bine le genre de relapse ou récidive qui peut être observé suite à la condition décrite précédemment.

      Cette femme présentait une importante malocclusion qui a été traitée en orthodontie et à l’aide d’une chirurgie orthognathique aux 2 mâchoires.L’occlusion était excellente mais une résorption condylienne a contribué à la réapparition de la béance et au recul de la mandibule.

      (A) Condition initiale; importante béance antérieure et recul de la mandibule.
      (B) Après le traitement ortho-chirurgical; l’occlusion et la fonction sont excellents.
      (C) Après que les condyles aient commencé à se résorber, la mandibule a reculée en s’abaissant, ce qui a fait réapparaitre la béance et l’écart horizontal entre les dents antérieures.
      (D) Radiographie panoramique pré-traitement.
      (E) Radiographie de réévaluation après la fin du traitement montrant la diminution dans la grosseur des condyles et le changement de forme, ce qui est un signe indiquant une résorption. Ceci est plus évident sur le condyle gauche (cercle rouge).

      Résorption condylienne post chirurgicale en orthodontie
      Radiographie montrant la résorption des condyles suite à une chirurgie

      • Dr Jules dit :

        Merci pour cette réponse précise et extrêmement complète.

      • laetitia dit :

        Je vous remercie pour votre réponse très complète et professionnelle … ce qui m’a manqué avec les medecins qui se sont occupés de moi… en revoyant le chirurgien quelque temps apres sa reponse lorsqu’il a vu ma machoire a été “certains vivent très bien avec une recidive!”, lorsque que j’ai vu un autre spécialiste à l’hopital nord de marseille lui m’a dit : “quand seriez vous disponible pour qu on réopere?”
        ma question a donc été : personne ne cherche à savoir pourquoi ca recidive?? avant de vouloir refaire la même chose !! il faudrait trouver la cause…

        la béance devient de plus en plus importante je vais me renseigner pour rencontrer un spécialiste prés de chez moi (marseille) j’aimerai beaucoup vous rencontrez mais cela risque d’être difficile …
        si vous avez des noms de confrères dans ma region je suis preneuse…

        26 ans et 8 ans de tracas avec cette machoire … car cela a engendré de nombreux maux sur tout le reste du corps… et le moral! mais bon maintenant je vis avec en esperant pouvoir arranger ça et en gardant le sourire !
        Sinceres salutations et encore merci!

  36. Marion dit :

    Puis-je aligner mes dents mais pas mes mâchoires?
    Bonjour, j’ai 17 ans et voilà mon problème : J’aimerai porter un appareil mais mon orthodontiste m’a annoncé qu’il fallait me faire opérer (car ma mandibule est légèrement reculée), afin de pouvoir porter un appareil. Je ne veux pas me faire opérer.
    Ma question est la suivante : Puis je mettre un appareil SANS me faire opérer ? Je suis consciente que je vais garder mon écart entre mes dents du bas et celles du haut. De plus, le fait que ma mâchoire soit plus vers l’arrière, ne me gène ni niveau esthétique, ni fonctionnel !
    Je veux juste que mes dents soit droites. Le seule soucis, c’est que j’ai peur qu’à cause de l’appareil sans la chirurgie, ma machoire parte plus vers la gauche ou vers à droite, en gros que ça devienne moche 🙁

    Merci de votre réponse !

    • Dr Jules dit :

      Si par “appareil” vous référez à des “broches” ou appareils multi-bagues, alors oui, cela pourrait aligner vos dents mais pas vos mâchoires. Les “broches” corrigent les malpositions dentaires tandis que la chirurgie corrige les déséquilibres squelettiques sévères entre les mâchoires qui sont trop importants pour être camouflés par des déplacements dentaires.

      Faites vous bien conseiller car vous n’avez peut-être pas de problèmes fonctionnels présentement à 17 ans mais une malocclusion sévère avec déséquilibre entre les mâchoires peut occasionner divers problèmes à long terme.

  37. nathalie dit :

    Les dents peuvent-elles avancer après 10 ans?
    Bonjour,
    J’ai 30 ans, j’ai eu un appareil pendant ma jeunesse pendant 10 ans car j’avais les dents très en avant. A l’époque mon orthodentiste m’a dit que ça serait difficile de ne pas avoir à faire de la chururgie. Finalement au bout des 10 ans mes dents étaient moins en avant et mon ortho m’a dit qu’il était inutile de faire de la chirurgie et était très fière du résulat.

    Aujourd’hui depuis 2 ans j’ai l’impression que mes dents sont de nouveau trop en avant (écart de 8 millimètres entre les dents du hauts et les dents du bas)
    Est ce beaucoup? Dois je avoir recours à une chirurgie? Est ce possible qu’après 10 ans d’othondentie, les dents peuvent de nouveau se ravancer?
    Merci beaucoup pour votre rèponse.

    • Dr Jules dit :

      Oui, un écart de 8 mm enter les dents antérieures supérieures et inférieures peut être considéré comme excessif et très sévère (la normale est de 1- à 2 mm). Je doute qu’un écart aussi important soit apparu uniquement après la fin de votre traitement à moins que vous ayez eu une croissance résiduelle vraiment anormale et/ou une musculature qui influençait de façon vraiment néfaste votre dentition (langue??). Il devait probablement y avoir un écart important à la fin de votre premier traitement.

      L’importance de l’écart à lui seul ne permet pas de déterminer si une chirurgie est nécessaire ou pas. Tout dépend de la cause de cet écart. Est-ce dû à un déséquilibre des mâchoires (mandibule trop reculée) ou à une protrusion des dents supérieures. Des écarts importants peuvent parfois être corrigés à l’aide d’extractions et sans chirurgie ou à l,aide d’une croissance favorable (ce qui est impossible à votre âge cependant). Le traitement dépendra de ce diagnostic et la meilleure façon d’avoir l’heure juste à ce sujet serait de consulter un orthodontiste certifié qui vous expliquera la nature de votre problème et les options de traitement.

      Il est possible que vos dents bougent ou se déplacent tout au long de votre vie. Tant que des forces agiront sur les dents, elles pourront se déplacer, même après 10, 20, 50 ans. C’est ça la normalité!

      Pour en savoir plus sur la stabilité des corrections orthodontiques à long terme, consultez notre section sur la rétention orthodontique.

  38. nathalie dit :

    Risques chirurgicaux?
    Merci beaucoup pour votre réponse. Je suis un peu déçus car après avoir eu un appareil pendant 10 ans je pensais vraiment ne plus a avoir à consulter d’orthodontiste. Porter un appareil même juste une barre de rétention à 30 ce n’est pas évident!
    Merci infiniment pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Ce sont, en gros, les même risques que pour toute chirurgie orthognathique et associée à une anesthésie générale. C’est seulement plus complexe le fait que les 2 mâchoires seront opérées; plus d’interventions = plus de risques.

      Discutez de ces points avec votre chirurgien maxillo-facial et orthodontistes pour mieux comprendre les implications d’une chirurgie.

  39. Bleuzé dit :

    Récupération post-chirurgicale normale
    bonjour,
    il y a 1 mois j’ai été opéré machoire du haut , du bas et le menton bref la totale. j’ai un traitement orthodontie depuis 1 an et post operatoire avec les elastiques. je n’ouvre pas beaucoup la bouche et je retrouve aucunes sensations pour macher est ce normal ?? combien de temps cela mets il à recuperer ? l’ouverture de la bouche idem tres legerement un petit doigt quand vais je pouvoir ouvrir normale?? c’est long
    cordialement merci beaucoup de m’orienter je suis un peu perdue

    • Dr Jules dit :

      La convalescence suite à une chirurgie orthognathique peur varier d’une personne à l’autre mais cela nécessite normalement plusieurs semaines avant de retrouver une fonction “normale”, surtout lorsqu’il s’agit, comme dans votre cas, d’une intervention bimaxillaire (aux 2 mâchoires). Que vous ouvriez la bouche que la largeur d’un petit doigt semble très peu après 4 semaines. Demandez à votre chirurgien s’il considère cela normal et, si non, qu’est-ce qui expliquerait une ouverture aussi limitée dans votre cas précis.

      La perte de sensation (paresthésie) peut quant à elle prendre plus de temps à revenir, surtout dans la région du menton où une coupe additionnelle a dû être faite pour la génioplastie. Encore une fois, votre chirurgien maxillo-facial sera mieux placé que nous pour vous éclairer à ce sujet.

  40. CAMARA dit :

    Dois-je avoir recours à une chirurgie pour diminuer la protrusion de mes mâchoires?
    Bonjour,
    je vous expose mon probleme! J’ai un visage fin un profil qui est difforme à cause du fait que mes 2 machoires superieure et inferieur sont trops avancées par rapport au reste de mon visage! Je voulais savoir si c’etait possible de corriger cela par le domaine de la chirugie!? je suis actuellement un traitment orthondontique ms dents sont bien alignées et mes machoires s’emboitent correctment mais elle sont trop grande , fin trop projetées vers l’avant! Mon souhait serait d’harmoniser mon visage de profil! mon souhait est purment esthétique cela me complexe grave! Merci de me repondre docteur!

    • Dr Jules dit :

      Si la nature de votre problème est vraiment d’ordre squelettique, il est possible que la chirurgie orthognathique soit une option pour votre problème mais nous ne pouvons diagnostiquer et établir un plan de traitement avec le peu d’information que nous avons. Il faudrait parler de cette “plainte principale” avec votre orthodontiste qui, au besoin, pourra vous faire consulter un chirurgien maxillo-facial pour vous expliquer les possibilités de la chirurgie.

      Une autre approche pour diminuer la protrusion des dents antérieures est d’avoir recours à des extractions de prémolaires dans chaque coin de la bouche pour reculer les dents et ainsi diminuer la protrusion. Vous pouvez voir un exemple de l’effet que les extractions (et l’orthodontie) ont eu sur le profil en regardant ce cas.

      Le choix de l’approche thérapeutique à utiliser dépend vraiment du diagnostic qui déterminera quel est la cause du problème de protrusion; les mâchoires, une protrusion dentaire ou une combinaison des 2.

  41. Camara dit :

    Merci de m’avoir repondu clairement!
    J’habite en France et je sais pas si ils règlent ce genre de problème! En tt cas si une solution était a choisir je chosirais la chirugie orthognatique car je pense que c’est d’ordre squelettique! En plus je veux vraiment pas qu’on m’enlève des prémolaire car j’ai deja mes dents de sagesse a enlever je veux pas me retrouver avec une bouche ayant perdu pas mal de dents!

    • Dr Jules dit :

      Le nombre de dents est très relatif. Vous êtes mieux avec 8 dents en moins (4 dents de sagesse et 4 prémolaires) et avoir une occlusion esthétique et fonctionnelle que d’avoir plus dents qui ne sont pas aussi fonctionnelles (malocclusion). Les orthodontistes français sont très compétents et ce genre de traitement est possible en France. Informez-vous auprès de votre orthodontiste.

  42. Camara dit :

    J’espère qu’une chirurgie sera plus rapide…
    Oui c’est vrai vous avez raison mais comme je vous l’ai dis je suis un traitement orthodontique et j’ai une bonne occlusion mais mes dents sont bien alignées!mais le soucis c’est que ce sont mes 2 machoires qui sont trop avancées et esthétiquement de profil c’est laid a voir donc mn probleme est purement esthétique! Mais j’espère que la chirurgie pourra me corriger cela car c’est plus rapide et ça a l’air plus efficace en ce qui concerne mon cas j’en suis sur!

    • Dr Jules dit :

      Je comprend votre point de vue mais je crois que vous approchez votre “problème” du mauvais angle. Vous ne devez pas choisir une modalité de traitement en fonction de la rapidité d’obtention des résultats uniquement. Une chirurgie aux 2 mâchoires n’est jamais une procédure simple, facile et sans risques. Attendez de vous faire confirmer que vous avez vraiment un problème squelettique nécessitant une chirurgie. Ne consultez pas un spécialiste en exigeant “avoir une chirurgie aux 2 mâchoires” pour réduire votre protrusion. Laissez-le plutôt évaluer votre cas et vous proposer pas la suite une ou plusieurs solutions susceptibles de répondre à vos attentes. Cependant, il est bien que vous soyez ouvert à cette approche si elle est indiquée.

  43. Camara dit :

    ouiiii je le conçois mais d’apres vous quels sont les risques que comporte cette opération aux 2 machoires??

  44. msoko dit :

    Rétrognathie, craquements, bruxisme et acouphènes; est-ce que la chirurgie peut tout corriger?
    bonjour je vais bientôt avoir 35 ans et je suis atteinte de retrognatie , du a une mauvaise dentition , vu que pendant ma croissance je n’ai pas porté d’appareil cela c’est dégrader au fil du temps. j’ai commencé a avoir des craquement de la mâchoire du bruxisme des acouphène, il y a 10 ans déjà on me parlait de chirurgie mais j’avais peur. aujourd’hui j’ai mal au cervical et je voudrais savoir si tous cela pouvait être lié si oui je décide de ma faire opéré quelle sont les complication majeure du a cette chirurgie que j’entend et je lis de part et d’autre comme ” chirurgie lourde “.

    • Dr Jules dit :

      Votre cas est complexe et comprend plusieurs facettes; déséquilibre squelettique entre les mâchoires (mandibule reculée/rétrognathe), problèmes articulaires (craquements), problèmes fonctionnels (bruxisme), acouphènes, etc. Oui, il peut y avoir un certain lien entre tous ces éléments mais pas nécessairement et toute intervention ne pourra garantir l’amélioration ou l’élimination de vos symptômes, même si une chirurgie est envisagée. Il y a toujours des risques à toutes chirurgie et vous en saurez plus sur ce sujet en consultant les questions et réponses dans cette section (chirurgie).

      Je vous recommande aussi de consulter la section sur les articulation temporo-mandibulaires où vous réaliserez la complexité des problèmes affectant dette articulation. Il y a aussi une discussion sur les acouphènes dans la section “questions et commentaires”.

  45. msoko dit :

    Opération ou pas?
    j’ai lu comme vous me le préconisé certaine question réponse dans la rubrique chirurgie et un commentaire m’a interpellé
    je crois que c’est la question 3 une réparation de la mâchoire sans intervention chirurgicale ce qui serait le reve moi j’ai déjà eu recours a l’orthodontie mais comme elle n’a pas suivi d’une chirurgie vu que c’était a mes 26 ans mes dents se sont redécalées j’ai consulté une orthodontiste qui m’a expliqué que je pourrais recourir a toute orthodontie mais que sans intervention chirurgicale cela ne servirais a rien car c’est ma mâchoire recule qui est la cause de ma mauvaise dentition. par contre je n’ai pas lu de risque sur l’intervention en soi.

    en somme ma question: est ce que dans mon cas l’opération est plus avantageuse ou les risque d’une chirurgie trop grande pour y songer?

    ps pour ce qui est de mon ecart entre mes dents du haut et bas c’est 6mm

  46. Dr Jules dit :

    Tout dépend de ce que vous désirez obtenir comme résultat. Tel que discuté précédemment, il est peu probable qu’un intervention, quelle qu’elle soit, règle tous vos problèmes. Si vous désirez diminuer l’écart de 6 mm et qu’on vous a dit que la seule alternative serait une chirurgie, alors ceci doit être envisagé. Cependant, concernant les risques, devant la complexité de votre cas, les risques sont probablement plus grands (problèmes d’ATM, etc.). L’orthodontiste et le chirurgien qui superviseront votre cas sont mieux placés pour vous parler des risques spécifiques à votre cas (en plus des risques habituels reliés à toute chirurgie orthognathique).

  47. Bill dit :

    Cas complexe : problèmes de mâchoire, de fonction, d’esthétique, dentaire, etc.
    Bonjour,
    Quand je ferme la bouche, que je sers les dents et que je recule ma mâchoire inférieure à son maximum un écart entre ma mâchoire du haut et celle du bas se forme. cet écart est assez léger mais il est plus important vers la gauche (je peux faire passer ma langue bien que je sers les dents) mais à droite cet écart devient presque inexistant.

    Aussi quand je souris on peut voir une bonne partie de ma gencive et je n’aime pas.
    Enfin, mes 2 dents supérieures et incisives ne sont pas serrées sur la mâchoire. Mes dents ne sont plus verticales mais inclinées vers l’avant car ma langue les poussent depuis tout petit et ça me bloque psychologiquement au niveau social et m’empêche d’évoluer dans le bon sens. Je me renferme sur moi même…

    je complexe également sur mon nez trop grand. On m’a parlé d’opération aux mâchoires, que cette dernière enlèverait le sourire gingival mais aussi qu’en déplaçant la mâchoire du dessus vers le haut cela réduirait l’aspect long du nez, qu’en décalant la mâchoire du bas cela repositionnerais/realignerais bien les dents et les mâchoires mais comme l’écart entre les mâchoires n’est que très léger (quand je recule la mâchoire du bas en serrant les dents) je pense qu’une opération est un peu trop non ? Que faire ?

    Cela est un vrai frein psychologique mais j’ai peur du résultat esthétique.
    Mes lèvres inférieures ressortent beaucoup et retombent, est-ce lié à ce problème de dents ressorties ?

    Ma langue à un frein qui m’empêche de la sortir plus loin que le haut de ma lèvre supérieure, est-t-il judicieux de couper ce frein ?

    Dernier problème, au niveau de l’articulation de mes mâchoires (près de l’oreille) quand je mâche des aliments ou que je baille eh bien ça craque et ca fait légèrement mal.

    Si vous m’aidez à trouver ces réponses ça m’aidera beaucoup.
    Merci bien et navré pour tout ce pavé pas très clair. Je ne suis pas très à l’aise avec le vocabulaire dentaire.

    Bill

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez un glissement entre 2 positions de votre mâchoire;
      -En position avancée, votre mandibule se place dans la position la plus confortable pour fonctionner. Elle cherche ainsi à avoir le plus de contacts entre les dents des 2 mâchoires pour fonctionner (mastiquer). Cette position est appelée “occlusion centrée“.
      -Lorsque vous “reculez” votre mâchoire, vous tentez de la placer dans une position où les composantes de l’articulation temporo-mandibulaire sont mieux placées (condyle dans la fosse) mais cela ne correspond pas nécessairement à une bonne relation entre les dents comme vous l’avez constaté. Cette relation est la “relation centrée“. Il est commun de trouver une variation ou un léger glissement entre ces 2 positions.

      Gencive apparente (gummy smile)

      La question de la gencive apparente au sourire est autre chose et peut être causée par plusieurs éléments comme :
      – un excès de gencive,
      -une lèvre supérieure courte qui dégage trop les dents lors du sourire,
      -une position verticale du maxillaire supérieur trop basse,
      – une combinaison des ces éléments, etc.

      Dans des cas extrêmes, il peut en effet être indiqué d’envisager une chirurgie pour diminuer un excès de gencive apparent (appelé “gummy smile” en anglais). Vous pouvez voir un tel exemple traité en chirurgie à l’aide d’une “impaction maxillaire” en suivant ce lien. De nouveaux protocoles, entre autres en utilisant des mini-vis d’ancrage, permettent maintenant de repousser les limites où une chirurgie est nécessaire pour traiter ce genre de malocclusion.

      Les chirurgies ne sont indiquées que dans des cas extrêmes alors si vous n’avez qu’un léger glissement entre les mâchoires, cela peut probablement se corriger sans cette intervention.

      Frénectomie
      Une frénectomie pourrait augmenter la mobilité de votre langue mais ne changerais à la malocclusion et aux autres problèmes que vous avez décrits.

      Articulations temporo-mandibulaires (ATMs)

      Cet aspect est une autre dimension assez complexe en soi. Consultez notre section dédiée aux articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      Votre cas comprend plusieurs dimensions (squelettique, dentaire, musculaire, fonction, esthétique, etc.) et semble complexe. Consultez un orthodontiste certifié qui pourra évaluer tous ces éléments de façon globale et pourra vous faire des recommandations appropriées et vous diriger à d’autres spécialistes au besoin. .

  48. Pierre dit :

    Incapacité de rapprocher les lèvres sans effort
    Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour toutes les précisions que vous apportez aux internautes.

    J’ai suivi un traitement orthodontique étant plus jeune, et bien que mes dents sont maintenant correctement alignés et l’occlusion bonne, j’ai toujours cette incapacité à joindre les lèvres sans forcer, ce qui est vraiment disgracieux au niveau du menton lorsque je le fais.

    Je pensais à la génioplastie, mais je me demandais quel était la prise en charge de la mutuelle ou sécu par rapport à çette intervention, si je vais voir un chirurgien plastique ou alors un chirurgien maxillo facial. Car ce n’est pas la visée esthétique qui m’importe en premier lieu, mais juste que ma bouche se ferme naturellement.

    Merci beaucoup pour une éventuelle réponse,

    Bonne continuation

    • Dr Jules dit :

      La génioplastie n’est pas nécessairement la solution à votre problème car elle n’affectera pas la mobilité de la lèvre supérieure. Si vous avez une “incompétence labiale” cela peut être dû à une lèvre supérieure trop courte, c’est-à-dire qui n’est pas assez longue pour recouvrir les incisives supérieures normalement.
      Un examen clinique par votre dentiste, orthodontiste ou un chirurgien maxillo-facial pourra vous éclairer davantage sur la cause de votre incapacité à rejoindre les lèvres facilement.

      Concernant la prise en charge financière, nous ne sommes pas familiers avec les programmes en France. Cependant, il est fort possible que cette intervention soit considérée comme une procédure esthétique, même si cela n’est pas votre motivation première, et qu’elle ne soit pas couverte par les programmes d’assurance santé ou autre.

  49. Milia Chamas dit :

    Problèmes d’articulations, acouphènes et dents de sagesse

    Bonsoir Dr Jules,

    J’ai 21 ans, plus que 24 dents et je souffre de problèmes d’ATM depuis bientôt trois ans et demi.

    J’ai toujours eu une très petite bouche depuis mon enfance ( il faut dire que j’ai bu le biberon jusqu’à l’âge de sept voire même huit ans aussi surprenant soit-il mais je ne sais pas si ça a pu causer indirectement le rétrécissement de ma bouche avec le temps) et vers 11-12 ans on a décidé d’arracher mes quatres prémolaires parce que selon mon orthodontiste je n’avais pas assez de place pour pouvoir favoriser l’émergence de toutes mes dents.

    Mais voilà j’ai commencé à avoir il y a trois ans de vives douleurs à la machoire : quand j’ouvrais ma bouche, elle se bloquait et cela s’accompagnait même de craquements parfois, donc j’ai dû subir le port d’une gouttière (jusque maintenant d’ailleurs) parce qu’apparement mon ligament s’était déchiré du côté gauche si mes souvenirs sont bons et il fallait renforcer mon ménisque. Après quelques semaines, je n’ai plus ressenti aucune douleur mais je continuais malgré tout à porter ma gouttière tous les soirs.

    Puis j’ai eu mes dents de sagesses qui ont commencé à sortir l’année passée et mon dentiste a remarqué que celles-ci allaient mal se placer puisqu’au vu de la radio on voyait qu’elles poussaient de façon oblique. On m’a expliqué qu’il fallait que je les arrache pour éviter le risque d’infection et il est vrai que je me plaignais de quelques petites douleurs lors de leur poussée.

    J’ai voulu me les faire enlever au plus vite avant que mes examens de Janvier ne commencent alors j’ai pris rendez-vous pour le faire au mois de novembre mais sous anésthésie locale pour m’assurer qu’aucun geste brusque ne soit produit car j’avais expliqué au dentiste que je souffrais de problème à la mâchoire. L’extraction s’est très bien passée on m’en a enlevé deux dents à la fois à une semaine d’intervalle et le dentiste a même pris le soin d’inciser la gencive pour que je ne sente rien du tout.

    Jusque là tout allait bien,je sentais encore mes craquements quand j’ouvrais la bouche mais je n’avais plus de douleurs. Seulement voilà, il y a trois mois lors de ma session d’examens ( je suis des études de droit et actuellement c’est ma troisième année), j’ai réellement vécu un enfer, surtout avant mon premier examen, je n’avais pas dormi pendant deux nuits d’affilée, je faisais des angoisses la nuit, de la tachycardie, je n’arrivais pas à me reprendre car j’avais trop de matière à assimiler d’un coup et c’est là que sont apparus mes sifflements dans ma tête. Au début je n’y prêtais que très peu d’attention je pensais que c’était avec le stress et la fatigue que cela était apparu et que ça allait repartir. Visiblement j’avais totalement tord car la session est à présent passée et mes acouphènes, ces sifflements aigus persistants dans ma tête nuit et jour sont toujours là et il n’y a pas un seul jour où ils sont partis depuis!

    Je suis depuis lors allée voir un ostéopathe qui m’a dit que j’avais une semi malocclusion du côté droit et qu’il était persuadé que mes acouphènes étaient liés à ma machoire vu que je n’avais pas subi de choc auditif pendant ma session d’examens, n’ayant pas été exposé au bruit, même s’il est vrai que j’ai une facheuse tendance à adorer les boites de nuit et à y aller chaque semaine il m’a garanti que cela n’était pas la cause puisque j’avais arrêter de sortir pour me consacrer à étudier et qu’ils sont apparus à ce moment (il a fait quelques manipulations structurelles avec mes articulations et puis selon lui il avait régler la situation)mais il a fixé un autre rendez-vous.

    Par la suite, je suis allée réajuster ma gouttière également car elle était mal réglée et la spécialiste m’a expliqué que mes acouphènes étaient sûrement dûs à la pression que je créais chaque fois quand je serrais les dents ( il est vrai que je suis très nerveuse et que j’ai cette sale manie de serrer les dents on voit d’ailleurs que deux ou trois dents inférieures sont usées du côté gauche il y a comme de petites lignes tracées en profondeur sur celles-ci) mais que je n’avais pas à m’inquiéter et que mes bruits dans ma tête allaient partir avec le temps.

    Je lui ai aussi expliqué que bizarrement au moindre de mes faits et gestes j’entendais des craquements, que ce soit au niveau de mes poignets ou au niveau de mon cou quand je respire je sens mes vertèbres craquer, ou encore chaque fois que je m’asseois les tendons situés au niveau de mon entrejambe craquent aussi, et même parfois à l’intérieur de mon crâne je sens que quelque chose craque quand je respire également même si ça peut paraitre bizarre à entendre… Elle m’a expliqué que j’étais hyperlaxe mais que cela n’était vraiment pas du tout dangereux et que ce n’était pas dû au problème de ma machoire ( ma maman me donnait du fluor quand j’étais petite et il y a eu une polémique à ce sujet au niveau des risques que cela pouvait impliquer sur les articulations plus tard, certains ont dit que cela pouvait causer certains problèmes, je ne sais pas si c’est à cause de cela que j’ai mes craquements mais j’ai peur d’avoir de l’arthrose plus tard surtout que j’ai remarqué au niveau de la bouche que quand j’ouvrais celle-ci et que je la fermais petit à petit en douceur j’avais l’impression de sentir de légers tremblements…)

    J’ai aussi été voir un ORL pour vérifier si je n’avais pas de problèmes au niveau des oreilles mais rien de négatif n’est resorti du test d’autition, confirmant la thèse de l’ostéopathe. Ma maman avait suggéré l’idée de me mettre des implants à la place de mes dents de sagesse qui avaient été retirées (parce que je me suis rendue compte bien trop tard que j’avais peut-être fait une grossière erreur de me faire encore arracher quatre dents en plus mais trop têtue sur le moment même je ne voulais rien entendre et je voulais absolument me les faire enlever parce qu’elles me faisaient un peu mal) pour peut-être renforcer l’équilibre de ma machoire et éviter qu’elle ne s’atrophie encore plus avec le temps mais apparement on s’est renseigné et cette pratique n’est pas du tout courante, personne n’a jamais testé une telle chose mais elle reste persuadée que ça ne pourrait que me soulager et peut-être faire partir mes acouphènes…

    Alors j’aimerai savoir votre opinion, est-ce que je dois simplement continuer à porter ma gouttière, éviter à l’avenir de trop serrer les dents ( je vais normalement suivre bientôt des séances de kinésithérapie pour apprendre à éviter le bruxisme)et espérer qu’un jour mes acouphènes puissent partir ou alors devrais-je selon vous me faire remettre au moins quatre dents dans ma bouche( mais il n’y a de la place qu’à l’arrière là où mes dents de sagesse ont été enlevées et comme je l’ai susmentionné personne ne remet des dents à cette place apparement…) parce que 24 cela fait vraiment peu et je risque peut-être de voir la situation se détériorer avec le temps…

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Bien à vous.

    • Dr Jules dit :

      Le fait que vous n’ayez “que 24 dents” n’est pas vraiment significatif; vous êtes mieux avec 24 dent (ou moins) qui sont bien alignées et fonctionnelles que 28 (ou plus) de dents mal alignées et problématiques.

      Comme pourrez le lire dans dans notre section sur les articulations temporo-mandibulaires, les problèmes affectant ces articulations sont très complexes et l’on sait que le stress est un facteur qui y contribue grandement. Vous avez donc le “profil classique” pour avoir de tels symptômes (stress intense, manque de sommeil, serrement de dents, hyperlaxie,peut-être des facteurs génétiques, femme, etc.).

      Les acouphènes quant à eux, sont aussi difficiles à comprendre et traiter. Vous trouverez plus d’information à ce sujet en consultant d’autres réponses dans cette section sur les Atms ou en inscrivant “acouphènes” dans le moteur du recherche du site. Il n’est pas évident cependant qu’il y ait une relation directe entre votre malocclusion et vos sifflements (acouphènes) comme semble l’indiquer votre ostéopathe. Si c’était le cas, une correction de votre mâchoire devrait pouvoir “garantir” l’élimination des acouphène, ce qui est loin d’être le cas! Tout comme l’autre spécialiste qui vous a dit de ne pas vous inquiéter car les acouphènes disparaitront avec le temps. Ceci sous-entend qu’elle connaît la cause de ce problème. Rien de moins certain… Si c’est vraiment la pression lorsque vous serrez des dents qui cause les acouphènes, le fait de porter une gouttière bien faite et bien équilibrée (plaque occlusale) à plein temps devrait éliminer les symptômes. Mais… pour être efficace, une telle plaque doit être portée à plein temps (même en man geant). Lisez l’information sur la page des articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      Le fait que d’autres articulations de votre corps soient aussi affectées par des craquements et autres symptômes peut être une indication de la présence d’une condition systémique n’affectant pas seulement les articulations des mâchoires. Vous devriez faire évaluer ce point en médecine.

      Concernant le remplacement des dents de sagesse par des implants, cette idée est complètement farfelue. Il serait absolument inutile, complexe et couteux d’envisager le remplacement de ces dents. De plus, l’intervention pour les poser aussi loin dans la bouche n’est rien pour ménager vos articulations qui semblent déjà fragiles! Vous n’y gagneriez absolument rien au point de vue fonction ou tout autre point de vue et je ne suis pas certain que vous puissiez trouver un clinicien consciencieux qui accepterait de souscrire à un tel plan de traitement. Il n’y a aucun problème à fonctionner avec 24 dents et votre mâchoire ne se détériorera pas plus à couse de cet état. Éliminez cette idée de votre tête, cela vous aidera peut-être aussi à relaxer 🙂 !

      Votre cas est complexe, comme vous le réalisez certainement vous-même. Je n’ai pas la solution à vos problèmes mais je crois que le fait d’avoir une gouttière est un bon départ. Je vous conseillerais cependant de vous assurer qu’elle est bien “équilibrée” et que vous la portez à plein car cela peut faire toute la différence. Assurez-vous de travailler avec un praticien (orthodontiste, dentiste) familier avec ce genre d’approche et protocoles.

      Consultez notre section sur les articulations temporo-mandibulaires et les autres questions et réponses pour avoir plus d’information. Soyez patiente et continuer vos démarches.

  50. jerome dit :

    Une chirurgie pour aider ma respiration? Des corrections orthodontiques sont-elles nécessaires
    Bonjour,
    J’ai porté un appareil dentaire il y a maintenant 5 ans.

    A l’époque, une chirurgie de la mâchoire inférieure pour avancement de celle-ci m’a été préconisé mais refusé à l’époque par mes parents.

    J’ai 23 ans et je voudrais procéder à cette intervention qui me permettrait d’obtenir un résultat esthétique mais aussi une meilleur respiration. En effet, à l’époque, mon orthodontiste m’a fait faire des tests qui montrait que lorsque je forcé l’avancement de ma machoire, ma respiration était meilleur. Et c’est encore le cas aujourd’hui.

    Je me pose quelques questions :
    – Si je décide de réaliser cette intervention, devrais-je re-porter un appareil dentaire? Si oui combien de temps?
    – Auprès de quel spécialiste dois-je me rapprocher? L’idéal serait d’en discuter directement avec le chirurgien je pense.

    Merci beaucoup

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez avoir une mandibule rétrognathe (reculée, courte). Dans de tels cas, il est en effet possible qu’une mandibule plus courte laisse moins d’espace à l’arrière de la bouche pour accommoder le volume de votre langue, ce qui peut créer une certaine obstruction.Le fait d’avancer la mandibule dégage l’arrière de la bouche et permet à la langue de se placer plus vers l’avant, ce qui facilite le passage de l’air et la respiration. C’est le principe utilisé avec les nombreux appareils d’avancement mandibulaire qui sont utilisés pour aider les gens souffrant d’apnée du sommeil; la mandibule avancée facilite la respiration et diminue l’apnée.

      Il est possible qu’un avancement mandibulaire chirurgical aide votre condition (respiration) mais je doute que le chirurgien ne vous le garantisse. Ayez des attentes réalistes face à cette intervention et demandez toute l’information nécessaire pour vous éclairer avant de débuter un traitement. Il est possible que votre rétrognathie mandibulaire ne soit pas la cause ou la seule cause de vos difficultés respiratoires.

      Consultez les autres réponses à des questions similaires dans cette page. Vous comprendrez pourquoi il est fort probable qu’il soit nécessaire d’optimiser l’alignement de vos dents en orthodontie (à l’aide d’appareils correcteurs) avant de faire la chirurgie mandibulaire. Ceci vous assurera les meilleurs résultats possibles et une stabilité post-opératoire accrue. A cette fin, il serait préférable de consulter un orthodontiste certifié qui vous dirigera à un chirurgien maxillo-facial pour planifier la chirurgie siindiqué. Ces 2 spécialistes travailleront de concert pour vous proposer une approche globale ayant les meilleures chances de succès.

  51. Monier dit :

    Menton trop long; génioplastie ou recul mandibulaire?
    Bonjour,

    J avais déjà poste sur votre site sous le nom de laurie.
    J ai subit une genioplastie de recul pour un menton en galoche de profil et trop long de face .
    3 mois bientôt après l opération la galoche a disparue mais de face mon menton parait presque plus long ! En tout cas je ne vois pas de changement par rapport a avant l interventation.
    Pourriez vous me dire combien de temps il faut attendre après une genioplastie pour voir le résultat final ? Ce peut il que trois mois apres il y est encore de l œdème ?
    Mon complexe étant toujours la je pense me faire opérer une nouvelle fois mon chir me parle de recul mandibulaire je ne vois pas bien en quoi cette opération pourras raccourcir mon menton de face ….
    Autre question: combien de temps faut il attendre entre deux opération 6 mois seront ils suffisants ?
    Merci pour vos réponses.
    Cldt

    • Dr Jules dit :

      Si je comprends bien, votre menton a été reculé à votre satisfaction mais ce recul en a augmenté la hauteur verticale.
      Après 3 mois, je crois bien que, pour ce type d’intervention, on peut considérer que la majeure partie de l’oedeme se soit résorbée. Donc les changements que vous voyez présentement représentent à peu de chose près ce que à quoi vous pouvez vous attendre comme résultat final.

      Assurez-vous de bien expliquer votre plainte principale et vos attentes à votre chirurgien pour qu’il vous propose la bonne solution. En effet, un recul mandibulaire est très différent d’une génioplastie de recul puisque cela implique toute la mandibule ainsi que la dentition et cela affectera certainement l’occlusion. Si une telle opération est vraiment considérée, consultez aussi un orthodontiste certifié pour avoir son opinion sur l’impact de l’intervention sur votre occlusion. Je comprends mal aussi pourquoi envisager un recul mandibulaire pour diminuer la hauteur verticale du menton.

      Quel délai entre 2 opérations? Ceci est une question pour votre chirurgien maxillo-facial.

  52. GERARD dit :

    “Gêne” au menton suite à une génioplastie
    Bonjour,
    J’ai subit une ostéotomie bi-maxillaire ainsi qu’une génioplastie au mois de mai. Cette dernière intervention n’était pas prévue au départ, depuis lors j’ai une véritable gêne au niveau du menton. La chirurgienne m’a dit que l’os est ressoudé mais évite de répondre à ma question : pourquoi cette gêne alors que ma sensibilité est presque revenue à 100% et que l’amélioration à ce niveau ce fait ressentir chaque jours? Va-t-il falloir réintervenir chirurgicalement? Merci de la réponse que vous pourrez m’apporter

    • Dr Jules dit :

      La guérison normale a eu lieu il y a déjà quelque temps. L’os doit en effet être ressoudé et bien guérit à moins d’avoir eu une mauvaise union des segments osseux qui ont été sectionnés pour être déplacés. Votre chirurgienne est la seule personne pouvant répondre à vos questions étant donné qu’elle sait exactement quelle intervention a été faite et quel est l’état de la guérison du menton. Je ne comprend pas exactement ce que vous entendez par avoir une “gêne” au niveau du menton. Est-ce une sensation que vous percevez ou est-ce un problème esthétique suite au résultat de l’intervention (génioplastie) qui ne répond pas à vos attentes? Dans les 2 cas, encore une fois, ces questions devraient être dirigées vers votre chirurgienne qui est la mieux placée pour y répondre.

  53. GERARD dit :

    Merci pour l’attention portée à mon commentaire et pour votre réponse.
    Je vais essayer de revoir avec ma chirurgienne car la gêne est physique, ça me fait la même sensation qui si on m’appuyait sur le menton. La chirurgienne m’a dit, lors du contrôle, qu’il n’y avait pas de raison pour que j’ai cette sensation mais n’a pas cherché plus loin.
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Si cette sensation semble anormale pour votre chirurgienne et qu’elle ne diminue pas avec les semaines, il y a certainement une explication. Si cela vous incommode vraiment, persévérez dans votre suivi pour tenter de trouver la cause de ce symptôme, ce sera la seule façon de trouver une solution.

  54. Boisaubert dit :

    Craintif face à la cirurgie
    J’ai 16 ans et besoin d’une avancé mandibulaire , je me ferait opérer l’été prochain a 17ans. J’ai affreusement peur , du résultat ainsi j’ai peur que cela soit pire que je ne le suis déjà. j’ai la mâchoire du bat trop reculé et la mâchoire du haut trop avancé. j’ai peur des risque que cela peut engendrer , Pouvez vous sil vous plait essayer de me rassurer merci ;$

    • Dr Jules dit :

      Je peux tenter de vous rassurer en vous disant que ces procédures sont faites depuis des décennies, qu’elles s’améliorent constamment, qu’elles sont éprouvées, etc. mais je crois que ce serait plutôt à votre orthodontiste et/ou chirurgien maxillo-facial de vous démontrer clairement les bénéfices potentiels d’une telle intervention pour votre cas. Pour vous “encourager” ou vous rassurer ils peuvent vous montrer des cas similaires qu’ils ont traité, faire une simulation à l’ordinateur à partir de votre visage (s’ils ont un tel logiciel), vous montrer des témoignage de patients ayant eu une chirurgie, etc. Il est certain que les plans de traitement comprenant une chirurgie comportent des risques additionnels mais cela doit être proportionnel à la sévérité du cas à traiter. Votre cas semble assez sévère si on ne se fie qu’à la brève description que vous en faite alors cela nécessitera un traitement plus complexe mais vous en bénéficierai toute votre vie. Vos questions sont toutes légitimes mais pour avoir des réponses précises, dirigez-les à votre orthodontiste.

  55. Benamar dit :

    Chirurgie pour Classe 3 et problèmes aux articulations temporo-mandibulaires
    bonjour,
    je suis un jeune homme de 27 ans opéré en juillet 2011 d’une ostéotomie bimaxillaire avec chirurgie de Lefort et dérotation mandibulaire . j’étais en classe III d’Angle et squelettique. Le chirurgie m’a trop avancé mon maxillaire supérieur ce qui à corriger la classe III par contre mon occlusion est trop serré et mon orthodontiste ne peux plus corriger , je souffre maintenant de mes ATM je ne sais pas si il faut réintervenir,? Pouvez vous m’aider dans cette démarche thérapeutique? Merci par avance

    étudiant Médecine dentaire à Montpellier France 34000

    • Dr Jules dit :

      SI il faut errer dans une direction lors d’une chirurgie d’avancement maxillaire, c’est bien vers l’avant. Cette situation est moins inquiétante que si on ne vous avait pas donné un overjet acceptable. Bien que cet overjet soit maintenant excessif (si je comprend bien la nature de votre problème) c’est mieux que d’être en relation de “bout-à-bout” ou en occlusion croisée antérieure… Je ne suis pas certain de comprendre ce que vous voulez dire par une “occlusion trop serrée” mais si cela est de nature dentaire (par opposition à squelettique) cela devrait pouvoir se modifier en orthodontie? Mais il y a peut-être des éléments diagnostiques qui me manquent pour bien comprendre la situation.

      Comme vous le savez certainement, les problèmes aux ATMs sont très complexes et d’origine multi-factorielle alors il est difficile de vous conseiller théoriquement. Pour en savoir plus sur les ATMs.

      Vous êtes dans une faculté de médecine dentaire et donc probablement entouré des gens les plus compétents qui soit dans le domaine de la dentisterie et de ses différentes spécialités. Je vous suggère donc de tenter d’utiliser les ressources que vous avez à votre portée tout près de vous. Il y a certainement quelqu’un qui peut vous conseiller adéquatement.

      • Benamar dit :

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse. J’ai consulté deux autres chirurgiens et leurs diagnostics est sans appel:
        – Chirurgie de recul du maxillaire ( en effet ma première doléance était une projection trop importante du maxillaire supérieur de 6 mm ce qui à eu pour conséquence une projection de la lèvre supérieure et élargissement de la pyramide nasale l’impaction du maxillaire à engendré un sourire gingivale. Pour rappel, lors de ma première Chirurgie qui consistait à une avancé maxillaire (Lefort I), discrète impaction postérieur,et dérotation mandibulaire.
        Au point de vue dentaire le sens transversale du secteur 2 et 3 n’a pas peu être résolu et je porte toujours des élastiques de classe 2.
        Du point de vue esthétique, je trouve qu’il n’y a pas d’harmonie de mon visage ,car l’étage inférieur de la face est trop projetté. La première chirurgie à régler l’occlusion sur le plan dentaire ,mais pas du point de vue squelettique avec persistance d’une mandibule massive.
        La deuxième chirurgie prévu pour cet été, aura pour but de reculer le bloc Maxillo madibulaire de 4 mm et de repositionner le maxillaire dans ça position initial.
        J’aimerai avoir votre avis sur cette reprise chirurgicale ainsi que le résultat esthétique que je risque d’avoir . Dans ma faculté , mes professeurs contre indique les chirurgies de recul mandibulaires, car l’évolution esthétique a moyen terme est médiocre (“cou de dindon”).
        Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, l’expression de ma profonde gratitude.

        • Dr Jules dit :

          Votre cas est très complexe, ce qui le rend encore plus difficile à évaluer sans un examen clinique et du matériel diagnostique complet.
          Le manque d’harmonie de votre visage peut être relié à un déséquilibre squelettique qui peut nécessiter une intervention chirurgicale… mais pas nécessairement.

          Un recul mandibulaire peut affecter la jonction entre le cou et la mandibule mais cela n’est pas nécessairement néfaste. Tout est une question d’indication pour la chirurgie et de degré de correction à obtenir. Nous avons vu plusieurs cas de prognathie mandibulaire “réelle” traités avec succès à l’aide d’un recul mandibulaire. Cependant, si une telle procédure est entreprise lorsque ce n’est pas indiqué alors les effets secondaires peuvent être plus importants que les bénéfices.

          Vous devriez vraiment demander l’opinion d’un chirurgien maxillo-facial concernant les indications, contre-indications, risques et bénéfices d’une reprise chirurgicale. Vos propres professeurs à la faculté de médecine dentaire ne semblent pas s’entendre sur la marche à suivre alors nous, qui ne sommes pas chirurgiens maxillo-faciaux, ne pouvons vous conseiller davantage dans ce domaine très technique qui est hors de notre champ d’expertise principal.

  56. LALY dit :

    Symptômes un mois après une génioplastie
    BONJOUR,

    j’ai subit une genioplastie il y a un mois mais j’ai encore de l’oedeme, mon menton est toujours mou on m’a baissé le menton qui été trop proche de la bouche,savez vous au bout de combien on a le resultat definif??

    • Dr Jules dit :

      Après quelques semaines, la guérison devrait avoir fait son oeuvre mais n’étant pas chirurgien maxillo-facial je ne peux vous donner de détails précis sur l’échéancier de la disparition des symptômes suie à une telle opération. Je vous conseille donc demander cette information au praticien qui a fait la génioplastie car il/elle connait tous les détails de vote cas.

  57. yassine dit :

    Des dents toujours inclinées après le traitement d’orthodontie
    Bonsoir,

    J’ai retiré mon appareil dentaire il y a 3 semaines de cela, cependant j’observe toujours une certaine inclinaison. Mon orthodontiste m’a dit que j’ai la mâchoire inférieure reculée donc pour combler le vide des dents du haut ont du s’incliner, est ce correct ? Il m’a dit qu’elles sont inclinées de 22 degrés. Que dois-je faire ?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Vous avez probablement un déséquilibre squelettique entre vos 2 mâchoires. Afin de compenser pour l’écart entre les mâchoires, l’orthodontiste a pu pencher les incisives inférieures vers l’avant et/ou incliner les incisives supérieures vers l’intérieur afin de “tricher” pour diminuer l’écart entre les incisives. C’est ce qu’on appelle de la “compensation dentaire”. Ceci est une procédure acceptable lorsqu’elle est faite dans certaines limites car il y a une limite au-delà de laquelle cela ne peut être fait (on ne peut pencher les dents sans limites).

      Vous a-t-il expliqué le résultat qui était visé comme objectif de traitement vu que vous avez une mandibule reculée? C’est certain que si le résultat que vous avez obtenu était ce qui était planifié dès le départ mais que vous n’étiez pas au courant il y aura un élément de surprise! Discutez-en avec lui.

      • yassine dit :

        Pour corriger les dents inclinées vers l’avant
        Bonsoir,

        Tout d’abord mes dents sont inclinées vers l’extérieur, de plus il m’a dit que j’avais la maxillaire reculé c’est pour ça que j’ai naturellement les dents vers l’avant. Je tiens à préciser qu’il a effectué une radio et grâce à elle il m’a dit que mon menton était à sa place ( ni trop avancé ni trop reculé). Que dois je faire s’il vous plaît ? J’aimerais absolument corriger ce problème car l’occlusion de mes dents est bonne, seulement mes 4 dents du haut et du bas sont inclinées vers l’avant

        • Dr Jules dit :

          SI vous avez les dents avancées et un maxillaire reculé, cela constitue une malocclusion et la façon de corriger ce problème est en orthodontie.
          Il est possible que vos dents du haut soient penchées vers l’avant pour compenser pour la position trop reculée de la mâchoire supérieure. Ceci peut nécessiter des corrections dentaires seulement ou aussi une correction à la mâchoire. Le meilleure façon de connaître vos options serait de consulter un orthodontiste certifié qui vous expliquera votre problème de façon détaillée et vous offrira des options de traitement.

  58. LALY dit :

    Peut-on avoir une deuxième génioplastie?
    bonjour,

    je vous ai déjà posté un message sur mon intervention mon menton a degonflé mais comme c’etait une operation reparatrice, je vais porter un appareil dentaire car j’ai un probleme de décalage de dent vers la gauche, aprés tout cela je souhaiterai faire une operation de l’ordre de la chirurgie esthetique au niveau du menton que je trouve trop en avant pensez vous est ce possible malgré l’intervention j’ai subi? CORDIALEMENT

    • Dr Jules dit :

      Je ne suis pas chirurgien maxillo-facial et il faudrait poser cette question à un de ces spécialistes car ce sont eux (entre autres) qui pratiquent cette intervention (génioplastie). Cependant je croirais que, si la qualité de votre os est adéquate, même s’il y a eu une intervention chirurgicale au menton par le passé, cela ne devrait pas être une contre-indication à une nouvelle intervention.

  59. Paquet dit :

    Bonjour,

    Voilà, j’ai 24 ans et cela fait bien 4 ans que je porte un appareil dentaire. Suite à un kyste dans la bouche à 13 ans, on a du me retirer une incicive afin d’extraire le kyste. A 13 ans mon apparence ne comptais pas vraiment et je n’ai donc pas continué le suivi ortho. Du coup au fil des années mes dents ont bougés à cause du trou causé par la dent en moins. Ensuite vers 19 ans j’ai voulu corriger ça. J’ai donc porté un appareil dentaire et mon ortho m’a dit suite à des radios que j’avais la machoire inférieure un peu en retrait même si physiquement ça ne se voyait pas.
    Mon opération pour avancer ma machoire inférieure est prévue en février et bien sur j’angoisse terriblement! Parce que physiquement ça ne se voit pas donc j’ai peur que ça défigure mon visage. J’ai peur de ne pas le faire aussi et de regretter car mon ortho me dit que mes dent peuvent bouger si je ne fais pas l’opération. Bref à votre avis vous pensez que c’est réellement nécessaire ?
    Merci d’avance pour votre réponse !!

    • Dr Jules dit :

      Une chirurgie orthognathique ne devrait être considérée que dans les cas de déséquilibre squelettiques les plus sévères (écart important entre les mâcoires) . Si ous trouvez tous les aspects esthétiques de votre visage et profil acceptables, assurez-vous de bien vous faire expliquer et comprendre les buts visés par votre chirurgie car la chirurgie devrait viser à améliorer ces aspect!

      Votre orthodontiste vous mentionne que les dents peuvent bouger si vous ne faites pas l’opération? Et qu’en est-il si vous la faite, elle ne bougeront pas? J’ai bien peur qu’il y ait un manque d’information dans les objectifs de traitements et la stabilité des corrections une fois le traitement terminé. Vous devriez peut-être discuter de tout cela avec votre orthodontiste et chirurgien.
      Vous auriez aussi avantage à lire la section sur la rétention orthodontique.

  60. Sam dit :

    Problèmes d’articulation, d’occlusion; Chirurgie, plaque ou orthodontie.
    Bonjour, jai de gros probleme a la machoire depuis deux trois ans. Jai un coter qui
    Est continuellement bloquer et qui se debloque suite a un gros craquement et lautre
    coter craque constament. Suite a un IRM on m’a dit que j’avais les deux minisque
    deplacer et que je soufrais d’un trouble de l’enfance soit un os de le machoir plus petit
    que l’autre.

    J’ai aussi une mauvaise occlusion des dents. On me propose la plaque occlusale
    et ensuite apres un an ou deux un traitement d’ortho. J’ai l’impression d’aller nul part avec
    cette solution je voudrais la chirugie avec l’ortho j’ai limpression que se serait plus efficace.
    Serait-ce bon la chirurgie?

    On me repete constament que les maxilo ne sont pas a l’aise de faire
    cette operation aurait-il un bon duo maxilo-orthodontiste que quelqu’un me conseillerais pour
    Corriger mon probleme merci.

    • Dr Jules dit :

      Problèmes articulaires
      Si vous voulez tenter de régler ou améliorer vos problèmes articulaires, une plaque occlusale offre de meilleures possibilités mais, comme toute autre modalité de traitement, aucune garantie de succés ou d’amélioration des symptômes. Consultez la section sur les articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      Chirurgie aux articulations des mâchoires
      Vous voulez éviter cette option si possible. Demandez quelles “garanties” de succès ou d’amélioration pourrait vous offrir cette approche, vous verrez que ce n’est pas une panacée! SI cette opération n’est pas pratiquée régulièrement et que les maxillos ne la recommande pas… pensez-y bien!

      Je ne connais pas votre malocclusion ou les détails du plan de traitement qui vous a été proposé mais les modalités de traitement semble logiques. Vous avez peut-être simplement besoin de meilleures explications pour bien comprendre les subtilités de tout ce qui vous a été proposé. Demandez à votre orthodontiste de vous éclairer davantage.

  61. mony dit :

    Solution discrète sans chirurgie pour 8 mm d’écart.
    Bonjour,
    j’ai les dents de devant en avant et ma mâchoire inférieure est assez reculée (8mm de différence entre les deux dents de devant et la mâchoire inférieure). J’ai 32 ans et je souhaite une solution discrète vue mon âge. Quelles solutions me proposaient-vous? Dois-je faire une opération? Quels tarif en moyenne pour un traitement d’orthodontie et la chirurgie est-elle remboursée? Merci de vos réponses!

    • Dr Jules dit :

      Difficile de répondre à une telle question sans vous évaluer cliniquement. Une “opération” (chirurgie aux mâchoires) n’est pas nécessairement indiqué malgré un écart de 8 mm entre les mâchoires. Parfois des compromis peuvent être envisagés. IL vous faudrait cependant consulter un orthodontiste certifié pour connaître vos options, les coûts qui y sont reliés et les appareils qui pourraient être utilisés dans votre cas.
      Pour en savoir plus sur les broches invisibles.

  62. pinder dit :

    Bonjour, j’ai douze ans et ai un écart de 5 MM entre la mâchoire supérieure et inférieure (inférieure plus courte) étant donné que ma croissance n’est pas terminée, cet écart peut il être réduit par un appareil dentaire quelconque ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Oui, il est certainement possible de corriger un tel écart en orthodontie et, étant donné votre jeune âge, fort probablement sans avoir recours à une chirurgie. Vous auriez par contre avantage à consulter un orthodontiste certifié dès que possible pour entreprendre un traitement. Le succès d’un tel traitement sans avoir recours à une chirurgie orthognathique ou à des extractions de dents pour permettre le recul des dents supérieures dépend en grande partie de la croissance et de la coopération du patient. Vous aurez donc besoin d’appareils (broches) et d’une croissance favorable.

      Pour voir des cas avec un important écart qui ont été traités sans chirurgie.

  63. sawsen dit :

    La chirurgie est-elle nécessaire pour avancer ma mandibule de 4 mm?
    bjr, j’ai une malocclusion classe 2 selon mon ortho et je suis entrain de suivre un traitement ortho et j’aurais besoin d’une chirurgie pr corriger ma retrognatie, mais physiquement ça me gênait pas, mes dents ne sont pas chevauchées et je me suis rendu compte du problème a cause des craquements et des dlrs lors de l’ouverture de ma bouche, depuis que mon ortho me l’a expliqué je commence a m’en apercevoir surtt si je regarde de profil ça se voit trés bien,ma chirurgie est programmée pr cet été et je commence à paniquer, est ce que j’ai vraiment besoin de cette chirurgie d’autant plus que le chirurgien m’a dit que ça sera une ostéosynthèse pr une avancée de 4mm de la mandibule?

    • Dr Jules dit :

      Si votre ortho considère que vous avez besoin d’un avancement mandibulaire et que vous désirez corriger cet aspect de votre problème alors il faut se fier à lui. Vous pouvez très bien faire corriger d’autres aspects de la malocclusion sans chirurgie mais le décalage entre les mâchoires persistera à moins d’avoir de la croissance mandibulaire ou d’une chirurgie.

      • sawsen dit :

        Sources d’information sur la chirurgie orthognathique
        bjr,j’ai 23 ans donc j’aurais pas de croissance mandibulaire ça c sur!!! est-ce que je pourrais avoir des détails concernant la chirurgie? si oui pouvez vous me donner des liens utiles?j’essaye d’avoir le plus d’infos possible et sur internet il y a bcp de sites et je ne sais au quel je pourrais faire confiance 🙁 NB: je suis étudiante en médecine donc mêmes des liens pour des cours ça pourrait m’aider, merci infiniment

        • Dr Jules dit :

          Vous avez déjà trouvé notre page qui traite des la chirurgie orthognathique. Le but de notre site est de vulgarisé l’information concernant l’orthodontie alors notre section sur la chirurgie n’est pas très élaborée. La meilleure source d’information concernant votre cas spécifique serait le chirurgien maxillo-facial qui vous opérera.
          Il y a en effet beaucoup d’information Internet… Je ne connais pas de site qui décrive en détail toutes les procédures chirurgicales. Un bon endroit pour débuter serait peut-être des sites d’associations de chirurgiens maxillo-faciaux comme celui de l’association canadienne, américaine, ou de groupes européens. Il existe parfois des liens sur ces sites qui peuvent vous diriger à d’autres sources d’information fiables.

  64. Pascale dit :

    Alternative à une chirurgie orthognathique?
    Bonjour
    Ma fille âgée de 17 ans est rétrognathe elle a un décalage de 5,5 mm entre les les 2 mâchoires . Les orthodontistes et les stomatologues que nous avons rencontrés en France nous proposent seulement la chirurgie orthognatique pour corriger son décalage seulement elle est atteinte d’une maladie génétique appelée le syndrome d’ehlers danlos (hypermobile) ou toute opération peut aggraver sévèrement sa maladie c’est pourquoi je fais appelle a vous pour trouver une autre alternative a la chirurgie

    Bien cordialement

    • Dr Jules dit :

      Je ne connais pas ce syndrôme mais tout praticien qui traitera votre fille doit faire des recherches sur cette maladie et communiquer avec son médecin traitant au besoin pour connaître les risques potentiels associés à cette condition. S’il y a vraiment des contre-indications à avoir une chirurgie ou une anesthésie générale et bien elle ne peut y en avoir et une solution de compromis devra être envisagée. L’alternative à la chirurgie est donc un traitement de compromis non-chirurgical où il sera indiqué de faire toutes les corrections possibles sans corriger le décalage squelettique entre les mâchoires à l’aide d’une chirurgie. Pour en savoir plus sur les compromis.

  65. Sebastien dit :

    Dents non visibles lors du sourire
    Bonjour
    je vous envoie cet e mail de france puisque j ai un gros probleme pour sourir on ne voit presque pas mes dents quand je souris sachant que j ai subis chirurgie de la levre superieur mes ca n a rien donner et mes dents sont toujours invisible quand je souris je vous remercie d avance de me repondre ..

    • Dr Jules dit :

      Il est peu probable que la source de votre problème de dents non apparentes lors du sourire soit votre lèvre mais plutôt des dents et/ou des mâchoires. Je n’ai jamais entendu parler d’une chirurgie de la lèvre pour faire paraître plus de dent lors du sourire. Il vous faudrait consulter un orthodontiste et un chirurgien maxillo-facial pour établir un bon diagnostic et élaborer un plan de traitement selon la cause réelle de votre problème.

  66. PASSAVE dit :

    Bonjour, je suis prognathe.
    Je voudrais savoir si l’orthodontie est obligatoire pour exécuter une chirurgie maxillo-faciale ?

    • Dr Jules dit :

      Non, pas nécessairement, tout dépend du degré de prognathie. Une consultation avec un orthodontiste certifié vous le confirmera si votre cas est assez sévère pour nécessiter une chirurgie orthognathique.

  67. jénifer dit :

    Peut-on aligner mes dents sans corriger la classe 2?
    Bonjour, jai 22ans j’ai consultée un orthodontiste, car jai mai dent de devant ne sont pas alignée j’aurai aimée portée un apareil mais qu’and l’orthodontiste ma consultée elle ma dit que javais ma machoir inferieur en ariere classe 2 elle ma dit que je devait consultée un chirurgien pour me faire opérée mai j’ai peur, est se que je peux portée un apareil d’entaire sans faire la chirurgie? je veux juste alignée mes dent ??? mérci pour votre réponse

  68. nataly duguay dit :

    Est-ce que la RMAQ peut payer pour un problème d’orthodontie complexe?
    bonjour,
    Ma fille de 20 ans, a reçu de l’orthodontie durant près de 6 ans. L’ortho devait lui ecarté le palais (appareil au palais), aligner les dents et permettre une meilleure fermeture. depuis 4-5 ans elle n’a plus d’appareils ni de broches. par contre le dentiste avait dit qu’elle avait la machoire de type 3 si je ne me trompe pas (menton avancé, pointue) de plus lorsqu’elle sourit on ne voit pas ses dents. nous avons recemment consulté un chirurgien dentiste et specialiste en ortho, et nous a dit que l’ortho n’avait pas été bien fait, que la bouche de ma fille nécessitait une chirurgie…. Ma fille a commencé à faire une maladie des gencives qui déshabille les dents, donc nous voyons plusieurs dents jusqu’a la racine sans trop exagérer, elle a de la difficulter à brosser ses dents, ne peut manger des aliments dures…

    Advenant le cas ou elle accepterait l’operation il lui faudrait debuter par de l’ortho mais le specialiste craint que ses dents ne tolèrent ca. Advenant le cas ou elle ne se fait pas operer, plus tard elle n’aura possiblement pas toutes ses dents et ne pourra avoir des protheses puisque la machoire et les gencives du bas s’affaissent. Dites moi, je crois que la cas de ma fille est devenu medical, ne peut s’alumenter, ne peut faire l’hygiène de sa bouche et nous croyons que le fait qu’elle ne peut pas trop respirer par le nez soit un impact de tout ça! croyez-vous que la RAMQ puisse payer pour tout ca????
    merci
    N.D

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez décrire une malocclusion de type “classe 3”. Pour en savoir plus sur les classes 3.

      Ce type de malocclusion ne requiert pas nécessairement une chirurgie orthognathique. Pour voir des classes 3 traitées et les compensations dentaires dont des classes 3.

      Cependant, avant d’envisager toute forme d’orthodontie ou une chirurgie aux mâchoires, il faut que la condition des gencives de votre fille soit sous contrôle. D’après ce que vous décrivez, elle est affectée par des problèmes parodontaux sévères qui peuvent mettre en péril la survie de ses dents. Traiter cette condition devrait être a priorité immédiate car la cause du problème sera toujours présent après une chirurgie et lui occasionnera des problèmes supplémentaires.

      La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) de défraie aucun traitement d’orthodontie, peut importe la sévérité du problème ou l’âge des patients affectés.

  69. katie dit :

    Problèmes d’articulations temporo-mandibulaires sévères; quoi faire?
    depuis maintenant 4 mois que j’ai des douleurs intense au niveau de l’oreille gauche et a la machoire. j’ai consulte un orl et ensuite j’ai retourner a l’hopital et m’ont diagnostiquer une dysfonction tempo mendibulaire severe. j’ai essayer la plaque occlusale mais sans succes et j’ai ete voir le chirurgien maxillo faciale et lui me repond que c’est tres rare qu’il opere pour sa…la je ne sais plus quoi faire mais la douleur est devenu tres severe et ma machoire craque souvent et jai des crepitement dans les oreilles. jaurais besoin de savoir ce que je peux faire car je ne suis plus capable d’endurer cette douleur malgre tous les medicaments que je prend(dilaudid, celebrex, valium)

    • Dr Jules dit :

      Vous dites avoir porté une plaque occlusale… Première question et toujours la même dans ce cas; quel type de plaque exactement (molle, dure, équilibrée, etc.) et surtout l’avez-vous porté à plein temps? Je ne veux pas élaborer sur ce point une nouvelle fois, vous n’avez qu’à consulter les nombreuses réponses précédentes discutant exactement de ce point dans la section sur les articulations temporo-mandibulaires ; vous ne pouvez espérer un résultat optimal en ne portant pas la plaque ou la gouttière.

      Il est vrqi que les indications pour opérer lest articulations temporo-mandibulaires sont très rares et plusieurs autres thérapies doivent être essayées avant d’en arriver là.

      Tenter de trouver un dentiste ou orthodontie familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires, l’utilisation de plaques occlusales, travaillant avec un chiropraticien ou physiothérapeute. Encore une fois, lisez les réponses précédentes qui vous indiqueront plusieurs procédures diagnostiques utiles (IRM, tests sanguins, examens médicaux, etc.)

      • katie dit :

        cest une plaque occlsale a base dure. mais est ce que franchement la physio et l’acuponcture auront vraiment un impact reel sur la douleur? parce que comme je dit la douleur est INSUPORTABLE et aussi ils ont fait des infiltrations de cortisone et encore aucun resultat. jai lu les autre article sur le site et jai pas mal tout essayer sans aucun resultat. donc c’eat pour cela que je vous demandais conseille. merci

        • Dr Jules dit :

          La physio et l’acuponcture et autres domaines parallèles peuvent aider mais rien ne peut garantir l’amélioration ou l’élimination de vos symptômes malheureusement. Il vous faudrait idéalement une équipe inter-disciplinaire où tous les intervenants pourraient se consulter pour partager l’information de leur domaine respectif afin de vous aider. IL faut que ces thérapies soient utilisées dans un contexte global où toutes les interventions s’aident mutuellement.

          Peut-être souffrez-vous de bruxisme, ou d’habitudes para-fonctionnelles avec votre mâchoire? Ceci peut être très dommageable et mener à plusieurs symptômes don la douleur. Une évaluation du sommeil (polysomnographie) peut peut-être révéler certaines choses significatives pour votre cas. Il faudrait en parler à un médecin ou un dentiste familier avec les troubles du sommmeil. Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez notre section sur le sommeil.

  70. aurore dit :

    Problèmes complexes; acouphènes, bruxisme, ATM, cervicales, etc.
    bonjour. Présentation de mon cas: acouphènes bilatéraux depuis 3 ans avec des douleurs à l’articulation temporo-mandibulaire et un bruxisme quasi permanent. Plus j’ai mal aux ATM, plus mes mâchoires bougent et plus mes acouphènes sont forts. Toutes les pistes ORL ont été explorées (oreille moyenne, oreille interne, audition). C’est un ORL et mes recherches qui m’ont conduit à m’intéresser à la question de la malocclusion dentaire et ses répercussions. je présente aussi des douleurs cervicales importantes ainsi que des contractions sur les trapèzes et douleurs articulaires dans les poignets.
    Je viens de voir un orthodontiste qui me propose un traitement orthodontique avec des bagues et probablement une chirurgie pour un problème de rétrognathie mandibulaire. Le problème c’est qu’en faisant des recherches je vois que pour les problèmes de malocclusion l’orthodontie mécanique n’est pas appropriée et qu’il vaut mieux aller vers une réhabilitation neuro occlusale avec par exemple les plaques à piste de Planas. j’ai peur q’un traitement orthodontique mécanique + chirurgie ne soit pas adapté à mon cas et ne traitent pas mes problèmes mais au contraire les renforcent. De plus je présente un problème de déglutition… ma langue est mal placée et pousse sur mes dents du haut… quelle thérapeutique me conseillez vous? j’avoue que là je suis perdue

    • Dr Jules dit :

      Il peut y avoir une certaine relation entre plusieurs de vos symptômes. Cela ne veut cependant pas dire qu’il y a une cause commune à tous ces maux. IL peut s’agir d’un étiologie multi-factorielle comme nous le décrivons dans la section des articulations temporo-mandibulaires. La lecture de cette section et des questions-réponses pourra peut-être vous éclairer davantage sur la complexité des ces problèmes et de certaines démarches qui peuvent être entreprises pour vous aider.

      Chose certaine, si votre motivation pour entreprendre une thérapie, peu importe laquelle, est de diminuer votre douleur et vos symptômes, il est certainement préférable d’envisager comme départ des procédures qui sont réversibles. Aller directement vers une chirurgie orthognathique, même si elle est indiquée pour la correction de la malocclusion, n’est pas l’approche la plus conservatrice! Le port d’une plaque occlusale avec de bons protocoles peut s’avérer plus utile et être d’une grande aide diagnostique même si personne ne devrait vous garantir quelque succès que ce soit à ce sujet. Consultez la section sur les articulations temporo-mandibulaires pour en avoir plus. L’idéal pour vous serait de trouver un dentiste ou orthodontiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires.

  71. Martin dit :

    Un avancement mandibulaire augmentera-t-il la hauteur de mon visage?
    Bonjour,

    juste une quesiton concernant la chirurgie : est-ce que le fait d’avancer la mandibule “grossit” le visage de face ?
    Je m’explique, je suis “rétrognathe” et lorsque j’avance ma machoire du bas pour rééquilibrer, de profil cela rend beaucoup mieux, mais de face, cela fait “grosse machoire”.

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les mouvements chirurgicaux sont des mouvements tri-dimensionnels complexes. Les mouvements des mâchoires doivent refléter le résultats visés. Un avancement mandibulaire peu augmenter la hauteur du tiers inférieur du visage à différents degrés selon la quantité de rotation de la mandibule qui sera effectuée par le chirurgien. Il faut aussi comprendre que la simulation que vous faites en vous regardant dans le miroir ne représente pas exactement ce qui se produira avec la chirurgie, même si cela donne tout de même une bonne idée.

      Un avancement mandibulaire augmente habituellement la hauteur du visage mais l’augmentation de cette dimension peut être contrôlée dans une certaine mesure. Votre question est excellente mais devrait être dirigée au chirurgien maxillo-facial ou praticien qui vous opèrera afin que vous sachiez à quoi vous attendre avec votre chirurgie.

      • Martin dit :

        Merci pour ces précisions, le site est impéccable et informe très bien.

        J’ai juste une 2ème question : j’ai une supraclusion et du coup à moins d’ouvrir la bouche, mes 2 incisives centrales du haut recouvrent presque totalement les 2 du bas (lorsque je serre les dents)
        Je l’ai vu au travers de photos sur internet, on peut “régler” sa. Est-ce vrai ?

        • Dr Jules dit :

          Oui il est évidemment possible de corriger des supraclusions ou surplombs verticaux excessifs. Cependant, ceci nécessite la plupart du temps une intervention aux 2 mâchoires car le surplomb est habituellement causé par une mauvaise relation verticale des incisives des 2 mâchoires.
          L’illustration suivante montre comment le mouvement vertical et horizontal des dents des 2 mâchoires sont inter-reliés.
          Ouverture de l'occlusion (bite opening) par intrusion des incisives en orthodontie

          (A) Les dents antérieures supérieurs sont avancées (dimension horizontale) mais surplombent aussi excessivement les antérieures inférieures (dimension verticale).
          (B) Il est alors possible de reculer les incisives supérieures jusqu’à ce qu’elles se “butent” sur les dents inférieures. C’est le mieux que vous puissiez espérer en traitant seulement le haut.
          (C) Pour reculer davantage les incisives supérieures, il faut les dégager de celles du bas. Ceci nécessite de “remonter” les dents du haut et “abaisser” celles du bas donc de faire des corrections à l’arcade inférieure aussi.
          (D) Une fois les incisives dégagées verticalement les unes par rapport aux autres, il sera possible de reculer davantage celles du haut pour obtenir une relation normale entre les incisives.

          Vous verrez aussi des exemples concrets dans la section des cas de classe 2 traités.

  72. Emeline dit :

    Relapse orthodontique, bruxisme et rétrognathie mandibulaire?
    Bonjour,

    Je m’interroge sur suivre un traitement orthodontique et la chirurgie orthognathique et je suis bien contente d’avoir trouvé votre site! J’ai 26 et ai porté plusieurs appareils dentaires, le premier pour m’apprendre à respirer par le nez puis des bagues à deux reprises entre 13 ans et 16 ans,

    Mais voilà mes dents ont à nouveau bougées et il se trouve que j’ai régulièrement des douleurs aux mâchoires. Je me suis rendu compte que pendant mon sommeil je serrais mes mâchoires très forts. Il se trouve aussi que je ne sais jamais comment positionner mes dents, mes dents du fond ne s’emboitent pas correctement car elles sont toutes rentrées vers l’intérieur, et donc ce n’est vraiment pas agréable pour moi. De plus, il se trouve que j’ai le menton en retrait et comme vous le dites dans vos articles lorsque je ferme la bouche, les muscles au niveau du menton sont complètement contractés.

    Quels conseils auriez vous à me donner? J’aimerais vraiment suivre à nouveau un traitement premièrement pour une raison de confort, ces douleurs aux mâchoires me fatiguent vraiment et aussi bien évident pour le côté esthétique.
    Je suis française mais je vis à San Francisco depuis quelques mois. Connaîtriez vous des confrères à San Francisco.

    Merci par avance,
    Emeline

    • Dr Jules dit :

      Il y a plusieurs éléments importants dans votre description; le fait que vous ayez déjà eu un traitement d’orthodontie et qu’il y ait eu relapse e certaines correcitons, le fait que vous serriez des dents la nuit (bruxisme), une mandibule probablement rétrognathe (menton reculée) et la présence des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (pour en avoir plus). Tout ceci laisse supposer la présence d’une malocclusion. Je vous conseillerais donc d’avoir une consultation avec un orthodontiste certifié afin que tous ces aspects puissent ête évalués et que des recommandations éclairées puissent vous être faites.

      Vous pouvez trouvez une liste d’orthodontistes dans votre région en consultant le site de l’Association américaine des orthodontistesdans la section “Find an AAO orthodontist”.
      Bonne démarches!

  73. Martin dit :

    Quel type de classe 2 est le plus complexe et peut-on traiter sans chirurgie?
    Bonjour,

    Le cas classe 2 division 2 est-il un cas complexe ? (plus complexe que la division 1) ?

    Je présente une classe 2 division 2 (mes deux incisives centrales sont vers l’interieur de la bouche). J’ai 16 ans, les potentiellités de croissance de machoires étant bientôt finies, est-il possible de corriger un décalage (machoire inférieure en retrait) sans passer par la chirurgie ?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Pas nécessairement. Certaines classes 2 division 2 peuvent être plus complexes traiter que des divisions 1 et vice versa. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer la complexité d’un cas. Avec les classes 2, le potentiel de croissance restant facilite la correction de la malocclusion. Il peut être possible de corriger un décalage sans chirurgie dépendamment de l’importance de ce décalage, de l’inclinaison des dents antérieures, de la qualité du parodonte permettant de basculer les dents vers l’avant, etc.

      Du camouflage peut être possible. Pour en savoir plus sur ce sujet et voir de façon diagrammatique comment on peut parfois “compenser” avec des mouvements dentaires un décalage de classe 2, consultez cette section.

  74. Martin dit :

    Quelle ostéotomie pour une classe 2 squelettique?
    Lors d’une chirurgie de la classe 2 division 2, quelle sont les ostéotomie les plus pratiquées ?
    (ostéotomie mandibulaire ou bimaxillaire )

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Vptre question est excellente et nous avons ajouté une section dans cette page pour y répondre. Nous reprenons ci-dessous l’essentiel de ce nouveau contenu.

      Dans la très grande majorité des cas, les problèmes de “Classe 2” avec composante squelettique sont causés par une rétrognathie mandibulaire (mandibule trop courte) alors l’intervention chirurgicale pour corriger cet aspect lorsqu’il est assez sévère pour justifier une chirurgie orthognathique, est un avancement mandibulaire. Les coupes spécifiques (ostéotomies) sont habituellement une ostéotomie sagittale mandibulaire bilatérale (bilateral sagittal split osteotomy) et dans certains cas une ostéotomie verticale bilatérale. Il est très rare d’avoir à reculer un maxillaire supérieure dans les cas de classe 2 squelettiques. En fait, en 25 ans, je ne me souviens pas que les chirurgiens maxillo-faciaux avec qui nous travaillons aient eu recours à cette procédure pour ce type de correction.

      L’illustration ci-dessous montre une ostéotomie sagittale bilaatérale mandibulaire qui peut servir à (A) soit avancer la mandibule dans les cas de classe 2 ou (B) reculer la mandibule dans les cas de classe 3. Les flèches indiquent les directions des mouvements qui peuvent être effectués sur les segments de le la mandibule une fois les ostéotomies faites. IL est possible de déplacer les lsegments antéro-postérieurement (avant-arrière) verticalement (hauteur) et même d’effectuer une certaine rotation ou torsion (B et C). Une fois le segments bien positionnés, ils sont immobilisés avec des fixations rigides (vis insérées dans l’os).

      Chirurgie mandibulaire d'avancement avec ostéotomie sagittale bilatérale.

  75. Mélanie dit :

    Problèmes persistants aux ATMs malgré l’orthodontie et une chirurgie orthognathique
    Bonjour,
    Je suis tombé un peu par hasard sur ce site et je trouve les échanges très intéressant. J’en ai lu une bonne partie, et je me retrouve dans certains d’entre eux malgré le fait que chaque cas soit particulier.
    D’abord, nous sommes désolés de la longue mise en situation qui suit mais cela nous permet de relever les points que nous pensons importants pour justifier nos interrogations et orienter votre réponse. Nous espérons que vous accepterez bien de nous lire car nous serions très reconnaissants de connaître votre opinion.

    Pour ma petite histoire, il y a 9 ans j’ai eu des acouphènes qui sont arrivées suivi 2 semaines après par des douleurs à la mâchoire (douleurs axée au niveau des ATM et irradiant aux tempes et aux cervicales). La douleur à la mâchoire est la plus importante et est présente 24h/24, cette douleur s’accompagne de craquements (non douloureux) à l’ouverture de la bouche.

    J’ai consulté un stomatologue qui m’a diagnostiqué le syndrome de SADAM et prescrit le port d’une gouttière accompagné de séance de kiné qui me soulage un peu de manière temporaire. J’ai également réalisé des injections de botox, sans résultats.

    Les douleurs ne passant pas et devenant trop intense je me suis orienté vers un chirurgien maxilo-faciale. Celui-ci à remarqué que mes dents ne se touchaient pas (j’ai uniquement un contact sur les dernières molaires) et que je présentais une béance. Il m’a proposé de suivre un traitement orthodontique couplé par une chirurgie d’avancé de la mandibule inférieure avec génioplastie afin de fermer cette béance et de rétablir un équilibre pour les contacts entre les dents.

    Suite à cette opération, les douleurs sont restées les mêmes avec parfois des épisodes de douleur intense. Puis la béance s’est ré-ouverte et les contacts ont re-bougé pour revenir à la position avant traitement.
    Une explication de cette récidive pourrait être une résorption des condyles. Les IRM et radio que j’ai passé après cette intervention montrent une destruction partielle des condyles (arthrose) avec présence de géodes (d’après les informations et recherches que j’ai effectué celle-ci pourrait être une conséquence de la chirurgie).

    Puis j’ai consulté un autre chirurgien spécialisé dans les ATM. Celui-ci a remarqué, en plus de la béance et des mauvais contacts, une limitation de l’ouverture buccale (environ 20mm) et une luxation des ménisques (visibles sur l’IRM). Il m’a proposé une arthroscopie afin de remettre les ménisques en place. Cette opération a permis d’avoir une meilleure ouverture (environ 38 mm) ce qui est un véritable confort et on diminué les douleurs de la mâchoire.
    Puis, malheureusement suite à un coup, les douleurs sont redevenues un peu plus intense.

    Je me suis relancé dans des consultations orthodontique+chirurgie et on me repropose le même traitement que j’ai déjà eu (avancé mandibulaire inférieur) avec un traitement orthodontique après opération permettant de limiter toute récidive (cale=appareil de nuit bloquant les 2 mâchoires) en croisant les doigts pour que ça marche et ne re-récidive pas. Un des chirurgiens me porpose de passé un scanner en injectant un produit permettant de voir l’activité des condyles et de voir si les condyles ne se résorbent plus.
    Je me pose la question suivante : si je reste dans ma situation actuelle (béance, mauvais contact, condyles érodés + géodes) générant de fortes douleurs à la mâchoire et irradiant aux tempes/cervicales, y a-t-il un risque pour les articulations et/ou douleurs : se détérioreront-elles ?

    Une nouvelle chirurgie est elle la seule solution ? Un traitement orthodontique seul ne suffirait-il pas ?
    Je ne viens pas forcément à la recherche de solution, j’ai bien comprit qu’il n’y en avait pas de toute faite, mais si vous avez des retours sur ce genre de situation (témoignages, succès…) je suis preneuse.

    Merci pour votre temps passé à lire et répondre à de tels témoignages,
    Cordialement
    Mélanie

    • Dr Jules dit :

      Vous avez toute une histoire de cas et un vécu dentaire, orthodontique et chirurgical comme on en voit rarement!

      Lorsqu’on constate l’apparition d’une béance antérieure rapidement ou “soudainement” après une chirurgie orthognathique et des interventions complexes, un premier réflexe est de vérifier s’il n’y a pas de résorption condylienne qui puisse expliquer ce phénomène. Maintenant, de là à le constater, comme ce fut fait dans votre cas, et de pouvoir en identifier la cause exacte ce sont 2 choses.

      Il faut être prudent dans les re-traitements de tels cas car il y a beaucoup de variables qui ne puissent être contrôlées par le patient et/ou les praticiens qui vous traiteront.

      Aucune promesse, aucune garantie!
      Je crois que vous promettre une “opération permettant de limiter toute récidive” est irréaliste et impossible à “garantir” car cela signifierait que le chirurgien a tout d’abord identifié exactement la cause de votre problème et récidive (étiologie) et qu’il est confiant (même certain) d’éliminer cette cause car il peut la contrôler ou l’éliminer. Je ne crois pas que cela soit possible.

      Je crois par contre que c’est une excellente idée et même indiqué de s’assurer de l’absence de processus dégénératif actif dans vos articulations temporo-mandibulaires en vérifiant à l’aide de différents tests diagnostiques (dont l’injection de produits visibles sur des scans et radiographies (scintigraphie)) car si des traitements majeur chirurgicaux et orthodontiques sont entrepris avec des articulations instables et en dégénérescence, cela affectera grandement les chances de succès des thérapies (récidive additionnelle).

      Il est donc difficile de prédire l’avenir de vos articulations temporo-mandibulaires tant qu’un diagnostic précis concernant l’état de ‘maladie active’ interne des articulations ne peut être établie. Je vous encourage donc à poursuivre vos démarches diagnostiques et, une fois qu’il sera établit que vos ATMs sont relativement stables, vous pourrez discuter avec un orthodontiste et un chirurgien maxillo-facial de options de traitement possibles.

      Je vous encourage aussi à consulter le site Internet d’un confrère orthodontiste (Dr Chamberland) qui a une section élaborée sur les articulations temporo-mandibulaires avec plusieurs histoires de cas complexes où diverses recommandations ont été faites. vous y trouverez de l’information supplémentaire. Je lui ferai aussi part de votre question.

      • Mélanie dit :

        Sincèrement Merci Dr Jules !
        Pour votre temps passé à expliquer (malgré l’absense de ‘contact visuel’ facilitant le diagnostic)et votre rapidité à répondre !

        Effectivement, j’ai fait le tour de pas mal de Chirurgien et Orthodontiste dans ma région (Paris, France) et beaucoup d’entre eux mon fait remarquer la ‘rareté’ de mon cas (dont je me serai bien passé), ce qui ne me réconforte pas beaucoup.

        C’est vrai que ce qui n’est pas facile c’est que tout est dans l’incertitude (cause de la récidive, garantie de ‘succès’, quel traitement…) et que les solutions pour soulager ces douleurs sont limités.

        J’ai regardé le site internet de votre confrère qui est très instructif également. Je n’hésiterai pas à lui demander quelques informations (notamment sur les ATM).

        Encore merci pour vos remarques et conseils.

        • Dr Jules dit :

          Il vous répondra certainement lui aussi si vous avez une question pertinente. Gardez espoir, il y a certainement une solution à votre problème même si elle est difficile à trouver…

  76. Martine dit :

    J’attends beaucoup d’une chirurgie pour le menton
    Bonjour,
    Alors voila je complexe sur mon menton , ma mâchoire est reculée et donc je vais subir une chirurgie de rétrognathie et j’aimerais savoir si ça vas me changer mon menton ? J’ai le menton qui pend alors que je n’est que 17 ans et que je ne suis pas en sur-poids .
    J’attend beaucoup de cette chirurgie et j’ai peur d’être déçus …

    • Dr Jules dit :

      Votre question est excellente et très pertinente mais… elle devrait être dirigée à la personne (chirurgien) qui pratiquera l’intervention car elle seule a établi le plan de traitement et l’éxécutera en fonction du diagnostic qu’elle a posé.

      Ayez des demandes précises auprès du chirurgie et obtenez les réponses avant l’intervention, vous serez moins décue et n’aurez pas de surprise.

  77. Émilie dit :

    Chirurgie ou extraction de dents saines?
    Bonjour, j’aimerais avoir votre avis concernant une décision que je viens de prendre et qui me crée un stress énorme étant donné toute l’information que je trouve et lis sur le net. Pour une mâchoire du bas reculée, 8 mm de décalage, on me proposait soit la chirurgie pour avancer la mâchoire du bas, soit l’extraction de prémolaire (à ma demande pour une alternative). Finalement suite à l’ouverture de mon dossier (je ne voulais pas me faire opérer, donc j’ai choisi le compromis), j’apprends que 4 prémolaires devront être extraites (2 haut et 2 bas) et non deux du haut comme prévues.

    Comme vous le mentionnez déjà, l’extraction de dents saines est controversée, je remets donc en question mon choix et je me demande si je ne devrais pas plutôt y allée avec la chirurgie…. Selon votre expérience, les résultats sont-ils plus satisfaisant avec la chirurgie? J’ai très peur que l’extraction modifie mon profil (j’ai déjà un visage allongé).
    Merci bcp.

    • Dr Jules dit :

      Les options qui vous sont proposées sont complètement différentes.

      La chirurgie orthognathique vise à rétablir l’équilibre entre des mâchoires en avançant une mandibule rétrognathe (reculée de 8 mm).
      L’extraction de prémolaires vise plutôt à compenser pour le déséquilibre entre les mâchoires en dé;laçant les dents mais sans toutefois corriger ce déséquilibre. On appelle cette approche de la compensation dento-alvéolaire. ou du camouflage orthodontique. Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

      Tout dépend de ce que vous désirez obtenir comme résultat. Demandez à votre orthodontiste de bien vou expliquer la différence entre les 2 options et quel résultat vous obtiendrez.

      L’extraction de dents n’est pas vraiment controversée losrqu’elle est indiquée, que les dents soit saines ou pas. Il y a des indications (certains types de cas) pour extraire des dents en orthodontie et d’autres pour ne pas en extraire. Pour en savoir plus sur les extractions en orthodontie.

  78. Hervé dit :

    Chirurgie orthognathique et aux 2 ATMs!
    Bonjour

    J’ai subi une chirurgie orthognatique il y a maintenant 2 mois pour une dysmorphose maxillomandibulaire. Le chirurgien (très réputé) a également pratiqué une opération de mes 2 ATM (les a dégagées et légèrement avancées pour que l’os se refasse autour, c’est ce qu’il m’a expliqué) puisque celles-ci étaient comme “soudées” ou “fondues” aux radios. Bref, tout s’est très bien déroulé.

    En ce moment je commence à remanger des choses solides mais ça me paraît très long niveau ATM : en effet, l’orthodontiste me fait porter des élastiques pour corriger des douleurs niveau ATM lorsque je mange ou parle ou baille (je me retiens quand même). Ca va mieux mais encore fragile.

    Dans combien de temps je suis censé récupérer la totalité de mes capacités masticatoires ?
    Combien de temps ça prend cette “cicatrisation” des ATM ?
    Est-il normal de n’avoir aucune “rééducation” de ce genre d’articulation fragile, complexe et si douloureuse, facilement déréglée ?

    • Dr Jules dit :

      Je ne saurais répondre une telle question car je n’ai jamais entendu parler d’une chirurgie orthognathique accompagnée de chirurgie aux 2 articulations temporo-mandibulaires!
      Vous devriez poser cette question aux chirurgie qui vous a opéré.

  79. Christine dit :

    Un espace n’apparait pas entre mes dents pendant l’expansion
    Bonjour, je suis actuellement un traitement orthodontique dont la première phase est l’expension du maxillaire supérieure (6 mois pour le port et 1 mois d’expansion). J’ai cet appareil depuis 1 mois et j’ai complétée 19 tours sur un total de 21. Je remarque un changement de la morphologie de mon visage (joues creuses et extension de la pertie supérieure des joues).

    Aucun espacement n’est apparu entre mes deux premières dents supérieures avant. Je me demandais si cela était normale et si le tout sera corrigé après mon traitement de 2 ans avec boîtiers sur les dents supérieur et inférieur. Merci de votre attention.

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez un appareil d’expansion rapide FIXE (collé aux dent), vous devriez définitivement avoir un espace qui apparait entre vos incisives supérieures. Si l’appareil est amovible, il ne vise qu’à basculer les dents postérieures vers l’extérieur alors cet espace n’apparaitra pas. Je ne vois pas comment faire de l’expansion pourrait “creuser” les joues. En fait si un changement était possible, ce serait plutôt le contraire!

      Pour en savoir plus sur l’expansion palatine (expansion maxillaire rapide) en orthodontie.

      Pour la suite de votre traitement et les objectifs qui sont visés, seul votre orthodontiste peut vous expliquer ce qui est prévu.

  80. Paul dit :

    Déçu du résultat d’une ostéotomie
    Bonjour
    j’ai subi une ostéotomie segmentaire du maxillaire il y a un mois (Wassmund). Je suis déçu du résultat. Pas au niveau dentaire mais au niveau des traits du visage et de la lèvre supérieure.

    Mes sillons naso géniens sont devenus beaucoup trop visible et ma lèvre supérieure s’est limite atrophiée et ne touche pas la lèvre inférieure au repos.
    Je déprime de ne pas voir la situation s’améliorer.

    Une nouvelle intervention du maxillaire est elle envisageable? Du genre double avancée (maxillaire et mandibule) pour retrouver des traits moins “effondrés”? Ou le wassmund empeche t il de réopérer?
    De plus une impaction du maxillaire pourrait il libérer la lèvre supérieure et est elle également envisageable après un wassmund?
    Merci pour votre attention.

    • Dr Jules dit :

      En théorie, il est probablement possible de faire une nouvelle intervention chirurgicale mais je sais que les chirurgiens maxillo-faciaux n’aiment pas le faire car ils doivent travailler dans une région où il y a du tissus cicatriciel, etc. Une seconde intervention ne serait justifiée qu’en présence d’un problème majeur et je ne saurais dire si c’est votre cas. De plus, si vous envisagez cela, il faudrait vous faire “assurer” que vous obtiendrez les résultats escomptés cette fois. Vous devez vraiment en parler à votre chirurgien pour avoir les réponses à ces questions.

  81. Amélie dit :

    Bonjour,

    Voilà mon orthodontiste m’incite “fortement” à faire cette opération d’avancée mandibulaire, sauf que je ne suis pas convaincue de l’importance capitale de cette opération,
    à l’origine j’avais un sérieux problème dentaire: mes deux dents de devant se chevauchent au risque qu’elles cèdent purement et simplement!
    Mais maintenant, après 19 mois de traitement d’orthodontie, le problème est corrigé,
    donc opération utile ou pas vraiment? Cela risque-t-il sur le plus long terme de faire se re-chevaucher mes dents?

    Je souhaite préciser que le décalage de mes dents, en comparaison des photos de l’article, n’est pas si flagrant…!

    • Dr Jules dit :

      Une chirurgie orthognathique ne changera rien à la possibilité future de chevauchement dentaire. L’opération serait nécessaire si vous voulez diminuer davantage le décalage ente vos dents supérieures et inférieures mais si vous êtes satisfaite des résultats actuels, demandez à votre orthodontiste de bien vous expliquer quels bénéfices additionnels il voit dans cette intervention et vous prendrez une décision plus éclairée par la suite.

  82. ghita elomari dit :

    bonjour , j’ai 13 ans et j’ai la machoire inferieure avances que la deuxieme , et j’ai des dents qui sont pas allignes et le menton en galoche eqt qu’il me faut une chirurgie maxillo faciale est ce que c’est à mon age ?

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait vérifier avec l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial qui vous traiteraient. Habituellement il est préférable d’attendre la fin de la croissance pour minimiser les chances que la croissance résiduelle ne change l’occlusion et la relation des mâchoires après la chirurgie.

      Il n’est cependant pas trop tôt pour consulter et bien vous faire expliquer ce dont vous auriez besoin pour corriger votre problème.

  83. Isabelle dit :

    Bonjour Docteur,

    Il y a 4 mois, j’ai subi une génioplastie d’avancement (6mm). Je suis très satisfaite de mon profil. Cependant, de 3/4, mon menton est trop pointu et je trouve que cela crée une asymétrie dans mon visage. Il y a quelque chose de pas naturel… Mon menton paraît fin et trop pointu… Je suis un peu désespérée… J’ai vu mon stomatologue la semaine dernière et il m’a dit que tout était très bien… Il souhaite juste me revoir dans quelques mois quand j’aurai enlevé mes plaquettes. Est-ce que ce genre de problèmes arrivent souvent après une génioplastie? Est-il possible de faire une retouche? Dois-je aller chez quelqu’un d’autre? J’avoue que je suis perdue et j’ai l’impression qu’il n’y a pas de solution… Merci

    • Dr Jules dit :

      N’étant pas chirurgien maxillo-facial, plasticien, stomatologue et ne pratiquant pas moi-même de génioplasties, je ne peux vous donner beaucoup d’information sur les complications de cette procédure. Il y a beaucoup de variations individuelles d’un cas à l’autre et plusieurs facteurs influencent le résultat et la stabilité de telles chirurgies. IL est certainement possible de faire des “retouches” mais vous devrez en discuter avec la personne ayant fait l’intervention. SI vous n’êtes pas satisfaite de l’information que vous recevrez, vous pouvez toujours demander une seconde opinion.

  84. melissa dit :

    Chirurgie orthognathique sans orthodontie?
    Bonjour.
    jai ete diagnostique avec un malloclusion de type 2 j’ai porter des broches et tout mais lespace est encore énorme et tout sa adolescente et j’ai eu très peur de l’operation alors j’ai refusé maintenant agée de 25 ans je suis prête pour l’operation alors je me demandais si je devais tout recommencer traitement d’orthodonsie ou seulement l’operation puisque mes dents sont relativement droite mais tres avance. Merci

    • Dr Jules dit :

      Il est habituellement nécessaire d’avoir recours à l’orthodontie avant une chirurgie orthognathique afin de bien placer les dents pour maximiser la qualité et la précision des déplacements des mâchoires lors de la chirurgie. Si vous avez déjà eu de l’orthodontie, la préparation orthodontique peut être plus courte mais sera tout de même nécessaire si vous voulez de bons résultats.

  85. Camille dit :

    La phase pré-chirurgicale orthodontique modifie-t-elle significativement le profil et l’esthétique du visage?
    Bonjour!
    On trouve peu d’informations en ligne concernant la phase préchirurgicale. Je voulais savoir, en général, à quel point l’occlusion et l’esthétique du visage se détériorent-elles avec la décompensation dentaire? Je porte mes broches depuis 5 mois, et j’ai peur de ce dont je vais avoir l’air d’ici à ma chirurgie (ma malocclusion s’est déjà assez empirée).
    Les gens qui passent par le traitement orthochirurgical (surtout ceux en classe 3), de manière générale, vivent-ils bien cette phase?

    • Dr Jules dit :

      Changement du profil du visage pendant le préparation chirurgicale
      Le changement de profil dépendra de la quantité de décompensation faite avant la chirurgie orthognathique. Plus l’on décompense, plus cela accentue l’écart entre les incisives supérieures et inférieures et les lèvres que ces dents supportent. Ces changements sont plus marqués dans les cas de classe 3.

      L’exemple ci-dessous montre un jeune homme avec une malocclusion de type classe 3 qui a été “décompensée” avant la chirurgie.

      (A) Avant le traitement; lèvre supérieure fuyante, déficience maxillaire.
      (B) Après les décompensations dentaires, juste avant la chirurgie; la lèvre supérieure a reculé davantage. La lèvre supérieure devient plus fuyante après avoir reculé les dents antérieures supérieures lors des décompensations pré-chirurgicales
      (C) Résultat final après la chirurgie d’avancement maxillaire; l’équilibre entre les lèvres est obtenu.

      Changement de profil et chirurgie orthognathique dans un cas de classe 3

      Habituellement, les personnes qui auront une telle intervention réagissent bien si elles sont bien informées et préparées à ce qui les attend.

      • Camille dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        En fait, entre temps, j’ai eu un rendez-vous de “réanalyse” chez mon orthodontiste, et il se trouve que je suis déjà prête pour ma chirurgie! Alors mon cas n’empirera pas beaucoup plus d’ici là, ce qui me rassure beaucoup. Mon profil a changé, mais les broches ajoutent un peu de volume à ma lèvre supérieure, ce qui compense (eh oui, il n’y a pas que des désavantages aux broches quant à l’esthétique). En fait je suis plus “inconfortable” qu’autre chose, puisqu’il n’y a que peu de points de contacts dans ma bouche en ce moment (béance antérieure et asymétrie mandibulaire en plus de la classe III). Vivement la chirurgie qui remettra tout cela en place!

        Ps: j’aime beaucoup votre site, il est très intéressant! Bravo pour ce que vous faites.

        • Dr Jules dit :

          Vous mentionnez un bon point, soit que les “broches” (brackets) ajoutent une légère épaisseur sur la surface des dents et cela peut parfois faire une petite différence pour le support de la lèvre. Si vous n’avez que des contacts postérieurs entre les dents lorsque vous fermez les mâchoires, vous pouvez demander à votre orthodontiste d’ajouter de petit blocs de composite dans la région des prémolaires pour obtenir un contact qui sera plus confortable et égal (entre l’arrière et l’avant) en attendant la chirurgie.
          Bonne fin de traitement.

  86. Agniezska dit :

    L’idée de la chirurgie me hante…

    Je m’ennuyais de vous donner des nouvelles (bonnes et mauvaises helas). Je tenterai donc de pas trop vous péter les coches “(^.^)” mais merci de me lire, j’ai vraiment besoin de vous )’:

    ===================================

    Rebonjour à vous…

    J’ai un rendez-vous demain à l’ortho (7 octobre 2013, 9.35 am) et je ne veux pas vous jeter mon dévolu sur vous mais j’ai besoin de vous…

    Pour vous mettre sur la touche, malocclusion classe 3. Du mois de mars 2013 jusqu’à ce jour, tout semble bien se passer avec l’orthodontie… yaye ! Mais… je vie un super stress débile qui me bouffe presque la santé mentale. Sur ma feuille (lors de la mise ne main du dossier), la coordonnatrice de la clinique m’a écrit (je dirais plutôt une recette) :

    – Traitement orthodontique associé à une chirurgie orthognatique
    – Lefort 1 d’avancement
    – Sagittale de recule asymétrie vers la gauche
    – Participation pour le port des élastiques
    – Restauration post-orthodontique des latérales supérieures

    Le cas de la chirurgie, gros sujet qui fait paniquer tout-le-monde sur plateau. J’ai lu certaines de vos pages concernant “orthodontie et chirurgie” avec et/ou sans chirurgie VS compromis et vous n’avez pas tord car l’ortho m’a dit quelque chose de similaire (informations, ce qui se fait ou pas, ce que couvre la RAMQ, tarif à part, etc) et mon problème est là justement, la tarification qui tourne encore dans les 4 chiffres.

    Je tente bien que mal de vivre ma vie mais en plus d’avoir donné un montant de 4 chiffres pour l’ortho, je dois redonner 4 chiffres à nouveau et ça, je ne suis pas capable pour le moment, l’université m’en bouffe déjà pas mal et la toiture de la maison aussi.

    Chaque fois que je vais à la clinique (update de fils et autres), les hygiénistes me posent toujours la même question à savoir si je veux toujours l’option (?) de la chirurgie sinon je dois faire des compromis (?) Je la voudrais la chirurgie mais je ne peux pas pour le moment vous comprenez ? C’est rendu obsessif cette super question là, j’en vire malade…

    Du coup, on me disait si tu veux l’opération, elle se fera à la toute fin du traitement (ce qui m’avantageais sur tous les côtés) mais faut je bouge en dedans de 1 ans pour que eux puissent ajuster les appareils en conséquences et le suivi des traitements orthodontiques. En gros, ils commencent les traitements mais doivent attendre l’opération pour continuer; sans opération, tout est mort. Je peux comprendre leur message mais tout comme vous et autres, je ne dessinais pas le futur au mois de mars dernier et je ne le dessinerai pas non plus dans 1 an.

    J’ai pour 38 mois d’orthodontie (sur ma feuille) et depuis que j’ai cela en bouche, je n’ai jamais eu honte de mes broches ou appareils, ils font partit de ma vie aujourd’hui mais il arriverait quoi si je “refuserais” la chirurgie, du moins pour le moment (?) La coordonnatrice me disait : “Si toutefois tu ne prend pas l’option de la chirurgie, les traitements orthodontiques y seront limités et tu devras y faire des compromis”. That’s… great yippi mais le texte veut dire quoi au juste ? Genre 7 mois sur 38 d’orthodontie et après fini ? Ce qui revient cher au prix j’ai payé, et les compromis, qu’est ce que cela veut dire dans le domaine orthodontique (?)

    Vous savez, je ne me vois pas arrêter l’orthodontie que pour une chirurgie que je ne peux me payer pour le moment et c’est ça qui me stress le plus. Je dois toujours leur dire ce qui m’arrive (j’aime pas mentir à personne) et pourquoi je dois remettre cela à plus tard alors qu’ils attendent une réponse… je stress au cube³, il ne m’en manque pas gros pour que je débarque de tout ça… )’:

    Merci de bien vouloir me dire ce que “limite” et “compromis” veulent dire en orthodontie…

    • Dr Jules dit :

      Je comprends votre hésitation, une chirurgie orthognathique n’est pas banale et n’est pas une décision toujours facile à prendre pour les patient(e)s.

      Si votre orthodontiste a accepté de débuter un traitement d’orthodontie sans que vous vous engagiez formellement à avoir une chirurgie pendant le traitement c’est qu’il croyait certainement qu’il était possible d’obtenir un résultat acceptable sans cette chirurgie si vous la refusez tout en vous procurant des résultats esthétiques et fonctionnels qui vaillent tout de même la peine d’entreprendre un tel traitement. C’est correct de faire certains compromis si cela répond à vos attentes.

      Il est certain que, si la chirurgie orthognathique est considérée comme étant l’approche “idéale” pour votre cas, et que vous n’y avez pas recours, les alternatives constituent, en théorie, une forme de traitement de compromis. Cela ne veut pas dire cependant que le traitement n’est pas indiqué et valide. Cela n’implique pas non plus que vous deviez arrêter votre traitement mais des modifications au plan de traitement peuvent être nécessaires. Plus tôt vous vous déciderez d’une façon définitive, plus tôt l’orthodontiste pourra établir on plan de traitement définitif (avec ou sans chirurgie).

      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique ainsi que sur les traitements de compromis.

      Coût du traitement
      De façon générale, le coût d’un traitement ortho-chirurgical est habituellement plus élevé qu’un traitement sans chirurgie pour un même cas (mais il peut y avoir des exceptions). Cependant, si la durée des 2 options de traitement est similaire, il est possible que votre orthodontiste demande le mêmes honoraires pour une approche ou l’autre. Un traitement chirurgical peut être plus long et complexe qu’un traitement sans chirurgie mais l’inverse peut aussi être vrai. Je ne peux dire ce qui s’applique dans votre cas que je ne connais pas. Il faudrait vérifier avec votre orthodontiste et mettre ça au clair dès que possible pour que vous sachiez à quoi vous en tenir financièrement pour votre traitement.

  87. Hajar dit :

    Logiciels de simulation de traitement orthodontique
    aujourd’hui il existe des logiciels qui font une simulation en orthodontie permet au passion de voire le résultat avant de commencer le traitement, moi je prépare ma thèse en imagerie médicale domaine d’orthodontie et je veux savoir les logiciels qui font se traitement? et le degré de performance de chacun de ses logiciels

  88. fabienne dit :

    J’ai récemment laissé un message sur votre site.
    Je n’ai pas eu de réponse et je ne le retrouve plus, l’aviez vous reçu?
    Merci
    Le problème concernait une opération d’un adolescent classe II

  89. Eva dit :

    Quel traitement permet de corriger une classe 2 division 2 avec rétrognathie?
    Bonjour Docteur,
    Je suis rétrognathe (classe 2 div 2) et j’ai également une déviation de la mandibule visible uniquement lorsque je souris. Je n’ai pas envie de subir d’avancée mandibulaire : ma rétrognathie n’est pas sévère et je n’ai pas envie de me lancer dans des soins orthodontiques. En revanche, je souhaite corriger cette déviation car elle constitue un problème esthétique. A quel type de traitement dois-je m’attendre ? Merci.

    • Dr Jules dit :

      Pour le déplacement des dents, il vous faudra évidemment des corrections orthodontiques à l’aide d’appareils correcteurs (broches ou autre moyen).
      Concernant votre rétrognathie (déséquilibre squelettique entre vos mâchoires) si vous n’avez plus de croissance, il est peut-être possible d’envisager un traitement de compromis et/ou de faire du camouflage orthodontique qui permettra d’avoir un alignement des dents relativement bon, esthétique et fonctionnel tout en gardant ce déséquilibre squelettique.
      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique. et sur les traitements de compromis en orthodontie.

  90. Elodie R dit :

    Doit-on enlever les vis de fixation après une chirurgie?
    Bonjour,

    Apres une EPRAC en juin 2013 et un super résultat, j’ai maintenant ma date pour mon intervention , la chirurgienne me dit qu’elle va également toucher à la mâchoire du haut (pour la descendre) et celle du bas je vous cache pas que je suis fort anxieuse. Je voulais savoir si après la chirurgie on devrait m’enlever les vis en titane? si pas en touchant mon visage vais je les sentir? J’ai en ce moment un visage allongé et fin, je n’imagine pas mon visage changer vais avoir un visage plus carré? J’ai également pris 5 semaines de repos après l’intervention j’espère que ce sera assez. Merci pour vos réponse.

    • Dr Jules dit :

      À moins qu’elles ne causent des problèmes, les vis de fixation sont laissées en place. Selon la localisation de la vis, l’épaisseur des tissue mous la recouvrant et d’autres facteurs, il est possible qu’un patient sente la vis en palpant la région en question. La grande majorité des vis ne cause aucun problème ou inconfort pour les patients. Demandez à votre chirurgien quelle est son expérience à ce sujet, c’est lui l’expert!

  91. Lewis dit :


    Changements au niveau du nez et orthodontie

    Bonjour,

    Je suis un traitement d’orthodontie depuis 2 ans maintenant. Mon orthodontiste m’a fait reculer ma maxillaire de 6mm environ (je pense) et depuis je ressens des inconforts au niveau du nez, notamment au niveau de l’épine nasale. Je voulais savoir si mon nez risquais de piquer vers le bas avec un tel reculement ?

    Merci d’avance.

    • Dr Jules dit :
      Un recul des dents antérieures supérieures de 6mm est très important. Ceci peut avoir un effet sur la lèvre supérieure et l’angle naso-labial (entre la lèvre et le nez) mais un tel mouvement orthodontique n’affectera pas l’épine nasale ou le bout du nez. Sur votre photo, l’angle naso-labial semble obtus, ce qui peut indiquer un recul important de la lèvre supérieure (mais on a aucun comparatif pour le confirmer), mais la forme du nez n’a rien à voir avec le traitement d’orthodontie.

      angle nasolabial orthodontie Sherbrooke
  92. Elodie R dit :

    Je me fait opérer le 24/02 ostéotomie bi maxillaire, mâchoire du bas trop en arrière et celle du haut il doit la descendre je pense (béance importante). J’appréhende beaucoup…. j’ai pris 1 mois de congé j’espère que cela suffira… J’ai également peur du changement de mon visage , le nez , le mentons. Cela fait il mal???

    • Dr Jules dit :

      Cela devrait être plus que suffisant. Certaines personnes ne prennent à peine qu’une semaine. Le type de travail que vous faites peur être un facteur à considérer…
      Seul votre chirurgien peut vous expliquer les changements prévus pour votre visage. N’hésitez pas à le questionner avant plutôt qu’après la chirurgie
      IL y a toujours de l’inconfort relié à toute chirurgie orthognathique et une grande variation entre les individus concernant leur tolérance à la douleur et l’inconfort. Discutez de cet aspect aussi avec votre chirurgien.

  93. Randleman dit :

    Bonjour Docteur Jules,

    Une chirurgie orthognatique est elle possible lorsque l’on porte des bagues linguales (Traitement Incognito) ou au contraire ce type d’opération chirurgical nécessite obligatoirement des brackets collées sur la face externe des dents ?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Le type de bracket utilisé ou le fait qu’ils soient réguliers ou au lingual n’empêche pas d’envisager une chirurgie orthognathique.

    • Elodie R dit :

      J’ai des bagues lingual et je me fais opérer lundi, on m’a juste posé des crochets sur la face externe des dents pour pouvoir bloquer la mâchoire. Les crochets seront eux enlevés 2 semaines après le chirurgie ( dans mon cas).

  94. hammami dit :

    Comment corriger une prognathie mandibulaire?
    bonjour docteur
    je suis un homme en classe 3 squelettique hyperdivergente. cette légère prognathie résulte de la longueur de la mandibule , le maxillaire étant normale par rapport à la face .

    je voudrais connaitre les risques liés à une ostéotomie de recul sagitalle de la mandibule de 3 à 5 mm. mis à part les risques de lésions des nerfs alvéolaire et linguaux , un chirurgien m’a affirmé que l’on n’aimait pas reculé la mandibule chez les prognathes car certains récidivé peu aprés leur ostéotomie car leur langue exerçait toujours des pressions sur les incisives de la mandibule(langue basse, déglutition atypique)
    il m’a affirmé qu’il préférait m’avançait le maxillaire au prix d’une dégradation de l’esthétique du visage .

    tandis qu’un autre chirurgien m’a affirmé qu’il n’y avait pas de risque de récidive aprés un recul de la mandibule chez les prognathes mais seulement un risque de lésion du nerf alvéolaire au cours de l’intervention .

    ce risque de récidive(patient se retrouvant à nouveau en bouche ouverte) aprés un recul de la mandibule chez les prognathes est-il fondé ?
    pourquoi je ne trouve aucune information à ce sujet sur internet ?

    quelle sont donc les solutions dans le cas d’une classe 3 squelettique avec un maxillaire normale et une promandibulie ?

    merci

    • Dr Jules dit :

      Il y a un toujours un risque de récidive avec toute intervention chirurgicale orthognathique. Un facteur qui contribue à cette récidive est, entre autre, l’habileté du chirurgien et les techniques utilisées.

      Si un chirurgien préfère empirer l’esthétique de votre visage en faisant un avancement maxillaire pour éviter de faire un recul mandibulaire dans un cas de vraie prognathie mandibulaire… et bien je changerais de chirurgien au plus vite. C’est comme si on vous proposait de changer les pneus de votre voiture parce que c’est plus facile que de changer le moteur défectueux qui est le vrai problème à régler!

      Il faudrait demander à un chirurgien maxillo-facial quelles sont les risques précis pour les procédures qui vous seront faites.

      En théorie, une prognathie mandibulaire réelle et sévère devrait être corrigée par un recul mandibulaire et non un avancement maxillaire (à moins qu’il y ait une déficiente maxillaire aussi)..

  95. Mélanie dit :

    La RAMQ et l’assurance ne paient pas l’orthodontie
    Bonjour, ma fille de 12 ans, a un problème de dentition, sa bouche ne ferme pas naturellement et a souvent des mals de tête! nous sommes allé voir un orthodontie, puis il nous a dit qu’elle devra porter des broches. lorsqu’elle force pour fermer la bouche, son menton disparait! facon de parler! mais c’est ce qui arrive! j’ai contacter mes assurances personnelle mais il me disent qu’il ne couvre pas sa! sauf que c’est une nécessité! elle n’a pas une belle qualité de vie! vivre a 12 ans avec des mal de tête presque a tout les jours…et je me suis informé pour la RAMQ et il me disent la meme chose! J’ai pas les moyens de payé tout sa! je suis désespérer! y a t’il un moyen pour que quelqu’un m’aide! j’aimerai que ma fille est une belle qualité de vie!

    • Dr Jules dit :

      La RAMQ ne paiera pas pour l’orthodontie peu importe la sévérité du cas.
      Si vous êtes dans la région de Sherbrooke, nous pourrions peut-être examiner votre fille et vous faire des recommandations…

  96. Elodie R dit :

    Bonjour,

    Voilà j’ai eu mon opération lundi tout c’est bien passé, je suis contente que tout soit fait enfin 🙂 et je tenais à vous remercier pour vos réponses à mes questions et surtout grâce à vous j’ai passé le cap je refusais totalement cette opération. Mon visage est encore enflé mais le processus de dégonflement c’est enfin enclenché. Par contre je me demande quand je verrais le résultat car là je suis méconnaissable.

    • Dr Jules dit :

      Le pire est fait et le meilleur à venir 🙂

      Vous verrez une diminution de l’enflure après 10-15 jours mais cela peut varier beaucoup d’une personne à l’autre et selon le type de chirurgie qui a été fait.

  97. delphine dit :

    Contour inesthétique sur mon menton suite à 2 chirurgies
    Bonjour j ai été opéree le 13.01.14 presque 3 mis (machoire du bas avancée + le menton )
    cependant j ai noté sur mon coté droit que ma machoire n était plus dans la continuité c’est à dire que que ci on suit la machoire sous l oreille jusqu au menton il y a comme une cassure et un gonflement là ou il y a la vis c’est trés inesthétique ça me gène énormément je cache car je n avais aucuns défaut de ce genre avant l opération !!!! alors j ai consulté mon chirurgien qui à de suite pensé à un manque de consolidation de ce coté donc possibilité de greffe donc on m a réopéré la semaine derniere rien de tout ça il a juste renforcé les plaques avec une vis de plus à ce jour tjs gonflée des 2 cotés mais tjs ce problème inesthétique a droite que faire est ce dù aux plaques ci qqun peut me répondre notamment vous docteur Jules Merci d avance

    • Dr Jules dit :

      Il est normal d’avoir une certaine irrégularité dans le contour dans un os qui a été coupé et dont les segments ont été déplacés lors d’une chirurgie orthognathique. Cette irrégularité s’estompe normalement et progressivement dans les mois (année) suivant une telle intervention. Lorsque des vis ou plaques chirurgicales sont utilisées, ce contour (profil des vis et plaques) peut persister un peu plus à la palpation, même s’il n’est pas nécessairement visible à l’oeil. Vous pouvez voir es radiographies montrant de telles plaques utilisées pour des génioplasties sur cette page.

      < Posez des questions à votre orthodontiste

      Il semble y avoir eu un manque de communication avec le chirurgien qui ne percevait que des vis trop mobiles et nécessitant d’être resserrées et vous qui perceviez un problème esthétique ou d’inconfort. Je ne peux que vous conseiller de bien discuter à nouveau de ces points avec le chirurgien car lui seul aura les réponses pour votre cas.

      La lecture de cette chronique peut peut-être vous aider… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste (ou dans ce cas ci au chirurgien).

      • delphine dit :

        Bonjour
        Merci pour votre rep du mois d’avril concernant un problème d’irrégularité au niveau de mon côté droit ( Creux au milieu ce qui fait comme un décalage et non une belle continuité du menton jusqu’ à l’oreille à l’endroit ou ça a été cassé ) j’ai subit à nouveau le 25.09.14 une intervention pour ôter les plaques et subir une petite greffe d’os pour combler ce creux à ce jour il est tjs présent moins certes mais tjs là faut il encore attendre des résultats ça fait 3 mois ou non? de plus je remarque que mon côté droit l’os juste aprés le menton est beaucoup plus gros qu’a gauche que faire je trouve inesthetique et gênant. Merci pour vos conseils DR Jules ne pouvant pas voir mon chirurgien comme je veux trop loin et puis vos reps me permettront
        d’avoir certaines solutions et arguments qd je vais le revoir.Merci

        • Dr Jules dit :

          Après 3 mois, il devrait y avoir un certain remodelage osseux qui se produit mais ne sachant pas exactement ce qui vous a été fait et n’étant pas chirurgien maxillo-facial, je ne peux commenter davantage.

          espace maxillo facial chirurgie

          Cependant, si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié qui a plus d’expérience avec ces procédures.

  98. Sofia dit :

    Combien de temps nécessaire après une chirurgie orthognathique?
    Bonjour,

    J’effectue une ostéotomie d’avancée avec génioplastie en novembre afin d’obtenir un résultat durable de mon traitement orthodontique. Ce dernier aura duré 1 an avant l’intervention Mon chirurgien n’a pas souhaité qu’on planifie une opération plus tôt car il faut que mes dents soient bien alignées. Ma question est la suivante :
    après l’intervention, combien de temps va encore durer le traitement orthodontique?
    Je ne voudrais pas avoir à continuer pendant des mois.

    Très cordialement

    • Dr Jules dit :

      Préparez-vous car vous en aurez pour quelques mois! Selon le résultat et la précision de la chirurgie, ce qui dépend en partie de la qualité de la préparation orthodontique avant la chirurgie, il peut nécessiter de quelques mois à plus d’une année pour compléter les corrections orthodontiques suite à une chirurgie orthognathique.

  99. BAH dit :

    J aimerai changer mon apparence afin qu il ressemble a celui d un autre est ce possible ?

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend de ce qui doit être changé! S’il s’agit de corriger une malocclusion, l’orthodontie peut probablement aider mais s’il s’agit de changer toutes les composantes du visage, cela est du ressort de la chirurgie plastique alors il faudrait s’adresser à quelqu’un dans ce domaine pour savoir ce qui est possible.

  100. dudognon dit :

    moi je suis d’accord la chirurgie plastique pas pareil ! c’est assez dur de subir une opération de la machoire et d’accepter son apparence dur trés dur et trés long!!!!! esthetique c’est different pas comme une operation mandibulaire là on parle d’une opération esthetique dans le but de changer son apparence et non rembourssée et une operation mandibulaire on est pris en partie en charge donc les motivations ne sont pas les mêmes car nous souvent une question de santé et de bien être par la suite avec moins de douleurs dos cervicale tête etc…. voila mon point de vue aprés je ne suis pas contre la chirurgie esthétique ci vraiment besoin mais surement pas le même site. Amicalement

  101. Aurélie dit :

    Je suis anxieuse face à une chirurgie orthognathique d’avancement mandibulaire
    Bonjour,
    je suis une jeune fille de 22 ans, et je suis diagnostiquée classe 2.
    Je me fais opérer le 19 septembre et je dois avouer que je suis tétanisée. À vrai dire je me trouve plutôt jolie de face, et j’adore mon profil, j’ai un très joli nez, une lèvre supérieure légèrement rebondie, seul bémol: effectivement, ma mâchoire du bas est reculée, et parfois provoque un effet “minime” de double menton lorsque je me penche, et ma mâchoire n’est pas très bien dessinée.

    Lorsque je ravance ma mâchoire du bas, cet effet s’estompe, mais je me trouve horrible, est-ce que l’opération va provoquer ce même effet? J’ai très peur… De plus mon chirurgien aimerait me refaire un menton (je pense qu’il s’agît d’une génioplastie). En plus d’être tétanisée par la douleur envisageable post-opératoire, par le temps de cicatrisation, j’ai vraiment peur de ne pas me reconnaître et de ne plus du tout m’aimer. Bien que ma mâchoire soit un complexe, je suis habituée à me voir ainsi, et j’ai peur d’être “pire”.

    • Dr Jules dit :

      Vos questions sont excellentes mais… elles devraient être posées à votre orthodontiste et surtout au chirurgien qui fera l’opération car lui seul sait ce qu’il planifie pour vous exactement. Il est relativement commun, lors d’un avancement mandibulaire, de devoir faire aussi une modification au menton (génioplastie de recul) qui peut paraître trop “long” ou avancé suite à l’avancement de la mandibule. C’est peut-être votre cas. Pour en savoir plus sur les génioplasties et voir quelques exemples.

      espace maxillo facial chirurgie

      De plus, si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

    • delphine dit :

      Bonsoir , votre opération a déja était faite pour ma part cela change l’apparence malgrés tout et pas tjs facile a accepter endroit de la cassure etc …..toutes les petites choses que l’on remarque et qui dérange dur de se voir dans le miroir. en tout cas pour ma part.

  102. Luca dit :

    Un appareil fonctionnel peut-il remplacer une chirurgie à 17 ans?
    Bonjour bonsoir !
    J’approche des dix-sept ans et j’ai arrêté mon traitement il y a trois ans qui consistait à m’aligner les dents du haut et à me ré-avancer la mâchoire inférieure car l’appareil pour la deuxième partie était douloureux ( saignements réguliers dits normaux par mon orthodontiste ) et très gênant de part sa taille. J’ai beaucoup d’oraux et pratique le théâtre, autant dire que parler bizarrement pendant des mois, et baver à l’excès, a été la goutte qui a fait déborder le vase.

    Aujourd’hui ma mâchoire me gêne décidément trop pour me résigner à continuer ainsi et je souhaite voir pour une opération mais nous nous trouvons dans la mauvaise tranche des français : on gagne assez pour vivre convenablement du moment qu’on a pas de grosses dépenses à faire. Mon ancien orthodontiste m’avait dit que l’opération n’était pas prise en charge, est-ce vrai ? Un appareil fonctionnel serait-il plus souhaitable en garantissant un résultat tout aussi bon ?

    En espérant que vous puissiez me répondre, j’habite dans une petite ville entre les champs et le seul orthodontiste qui pourrait m’aiguiller est mon ancien. S’il remet ses doigts dans ma bouche, je crois que je le mordrais. Avec affection bien entendu.

    • Dr Jules dit :

      Je ne connais pas assez le fonctionnement du système de santé en France pour vous éclairer sur ce qui est couvert ou pas.

      Si vous avez vraiment besoin d’une chirurgie orthognathique pour un avancement mandibulaire, il est peu probable qu’un appareil fonctionnel règle votre problème à votre âge car la croissance mandibulaire est pratiquement terminée (ou il en reste très peu). De plus, même avec une chirurgie ou un appareil fonctionnel, il serait certainement nécessaire de porter des appareils orthodontiques multi-bagues (broches) pour placer les dents correctement sur les mâchoires.

  103. megourra dit :

    Peut-on éviter une chirurgie aux mâchoires pour un décalage de 2 mm?
    Bonjour
    J habite paris dans les hauts de seine
    j ai 33 ans et dois me faire traiter avéc un appareil dentaire du à maloclusion mais on me dis que je dois passer par la case chirurgie.
    Cela me fait terriblement peur de part la convalescence et les risques.
    J ai une classe 2 mais franchement cela n est pas catastrophique non plus. L alignement n est pas terrible non plus mais y a vraiment pire!
    j ai même pas 2mm d’ecart entre le haut et le bas l’ equivalent la moitié de mon petit doigt.et un menton légèrement rentré! On me propose une genoplastie (donc le menton)et aussi avancer la mâchoire du bas!
    Je voulais savoir si avec un simple traitement orthodentique pourrait suffir et être stable sur le long terme sans extraction??? Mais il me semble que j ai n ai pas beaucoup place aussi.
    merci de votre reponse

    • Dr Jules dit :

      2 mm d’écart pour envisager une chirurgie orthognathique semble en effet un écart minime.

      La première chose à faire pour éclaircir le tout est de déterminer vous même quels sont les objectifs de traitement pour ce que vous envisagez. Voulez-vous changer votre profil, votre menton, aligner vos dent, avoir une meilleure fonction, etc. Bien que plusieurs choses (traitements) puissent être envisagés dans un cas en particulier, cela ne veut pas dire qu’elles doivent toutes être faites. Un traitement de compromis est peut-être possible, du camouflage orthodontique aussi? Peut-être peut-on corriger une bonne partie de votre malocclusion tut en gardant un déséquilibre squelettique et obtenir des résultats qui seront bénéfiques et vous satisferont. Discutez-en avec votre orthodontiste.

      Concernant la stabilité des corrections orthodontiques, lisez la section sur la rétention orthodontique.

      • Indira dit :

        Bonjour je m’appelle INDIRA je suis née le 1er avril 1998 j’ai 16 ans j’ai un problème au niveau de mâchoire et dents on m’as mise un Rendez-vous avec un chirurgien le 10 février 2015. Mais j’ai peur que le prix soi cher pourriez-vous m’indiquer un endroit où ça pourrait être moins cher ou même gratuit pour les 16 ans “merci pour votre attention”

  104. megourra dit :

    C est encore mou

    Je m excuse je me suis trompé sur l écart il est 7 MM et non de 2 comme je le croyais!
    je voulais savoir si vos cabinet sont situés sur paris?
    merci d avoir répondu à mon precedent message

  105. Clarisse dit :

    Un “simple avis” sur mon menton…
    Bonsoir, Je viens de passer une heure voire un peu plus à lire les réponses formulées par le docteur Jules.
    Quel professionnalisme….!

    J’aurais souhaité d’un simple avis me concernant. En bref, j’ai un menton fort avancé, disgracieux…Il ne m’empêche pas de vivre et même de bien vivre mais j’ai toujours pensé que c’était un mal avec lequel je devais composer. A lire le présent site, je m’aperçois qu’il n’en est rien! J’ai pas loin de 40 ans et une vie professionnelle chargée qui ne s’accommoderait pas aisément d’une opération lourde de conséquences. Est-il possible de vous envoyer une photo pour disposer juste d’un avis?? Objectif et professionnel? J’ai du mal à apprécier le degré de gravité du défaut et l’entourage n’est d’aucune aide à cet égard… Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Un “simple avis” ne peut être jamais simple!
      En ce qui concerne l’esthétique d’un problème, cela est très personnel et la perception varie d’une personne à l’autre. Vous ne pouvez vous fier à votre entourage pour vous faire dire que votre visage est esthétique ou pas, cela est trop personnel.

      Même si nous avions tout le matériel diagnostique nécessaire (modèles d’étude, radiographies, photos, résultats d’examens cliniques et autres), nous ne pouvons ou ne voulons pas établir de diagnostic et élaborer un plan de traitement car ce n’est pas le but de ce blogue. Ce sera au praticien qui vous prendra en charge de déterminer la nature de votre problème (diagnostic) et comment y remédier (plan de traitement).

      Cela nécessite une consultation avec un orthodontiste certifié et, si nécessaire, avec d’autres praticiens qui prendraient en charge votre cas (dentiste, chirurgien maxillo-facial, parodontiste, prosthodontiste, médecin, etc.). Notre évaluation et vision d’un cas ainsi l’approche thérapeutique que nous suggèrerions peut varier de celles d’autres cliniciens et nous ne pouvons imposer notre point de vue à ceux qui vous prendrait en charge.

      Les réponses dans ce blogue et l’information que nous y publions doivent demeurer, dans la mesure du possible, d’intérêt général et ne peuvent remplacer une consultation auprès d’un orthodontiste certifié pour un cas particulier.

  106. delphine dit :

    Bonjour merci pour votre réponse que je comprend tout à fait et je revois mon chirurgien le 07.01.15 en qui j’ai confiance et qui est très sérieux , je lui poserai effectivement cette question.

    Par contre votre blogue est très bien, continuez aussi longtemps que possible car à mon sens il aide beaucoup de monde et les réps sont rapides sérieuses et compréhensible, merci à vous.

  107. Sofia dit :

    Bonjour,

    J’ai effectué une ostéotomie d’avancée (branches montantes) avec génioplastie il y a un mois et demi afin d’obtenir un résultat durable de mon traitement orthodontique. (ce fut une opération très douloureuse).
    Je viens de porter des élastiques pendant un mois pour refermer les béances. J’ai espoir que les bagues soient retirées d’ici 1 à 2 mois, soit 3-4 mois pot-op car j’en ai ras le bol. Je mange normalement mais lentement. J’ai l’impression que mes mâchoires n’ont plus de forces.
    Petit à petit je retrouve la sensation de ma lèvre inférieure. Par contre, c’est toujours une sensation très désagréable quand je touche mon menton. Pensez-vous que cela va s’atténuer?
    Très cordialement

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend de la nature de la sensation désagréable…
      Si c’est une paresthésie, cela peut se dissiper avec le temps (plusieurs mois parfois). Il y a plusieurs variations individuelles dans la récupération post-opératoire.

      Vos questions sont excellentes mais elles devraient être dirigées vers votre chirurgien qui :
      – est la personne en charge de votre traitement,
      – connait votre cas mieux que quiconque,
      – a élaboré le plan de traitement et fait la chirurgie pour arriver aux objectifs de traitement visés.

      espace maxillo facial chirurgie

      Si vous désirez poser votre question directement à un autre chirurgien maxillo-facial certifié.

  108. Sofia dit :

    Merci pour votre réponse. Ce matin l’orthodontiste m’a débagué les 6 dents supérieures et les 6 inférieures (celles du sourire comme il dit). Je précise que c’est lui qui a pris la décision et pas moi qui le lui ai demandé. J’ai gardé les bagues dans le fond pour continuer à mettre les 4 élastiques pour finir de refermer les béances des maxillaires. On a repris rendez-vous pour dans 6 semaines pour débaguer le tout et fabriquer la contention à porter toutes les nuits.
    Ma question ets la suivante. Mes dents qui sont sans bagues ne risquent-elles pas de re-bouger et prendre de mauvaises positions d’ici la contention dans les 6 semaines? Le délai me parait long sans rien….

    • Dr Jules dit :

      Plus il y a un délai entre l’enlèvement des appareils correcteurs, plus il y a de chances que les dents se déplacent. Nous posons les attelles de rétention immédiatement après avoir enlevé les appareils.
      Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

      Pourquoi n’avez-vous pas posé cette question directement à votre orthodontiste lorsqu’il a enlevé vos bagues?

  109. Sofia dit :

    Je n’y ai pas songé sur le coup. C’est quand je l’ai entendu dire à la secrétaire de fixer le rdv pour la contention surtout pas plus loin que 5 à 6 semaines après retrait des bagues que je me suis un peu inquiétée…
    En rentrant j’ai fait des recherches sur internet et j’ai lu que la plupart des gens ont leur contention immédiatement après retrait des bagues? mais peut être que dans mon cas il y a moins de chance que les dents rebougent aussi vite puisque j’ai eu une chirurgie?
    J’ai peur de perdre le bénéfice de mon année d’orthodontie et de la chirurgie à cause de ces 6 semaines sans rien.
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Le fait d’avoir eu une chirurgie n’affectera pas le potentiel de mouvement individuel des dents (stabilité ou récidive), ce sont deux choses complètement différentes.
      Par contre, vous ne perdrez pas “le bénéfice de (votre) année d’orthodontie et de la chirurgie” en quelques semaines. Il peut y avoir des légers mouvements individuels des dents mais vous ne pourrez tout perdre en si peu de temps. La rétention orthodontique ne changera rien à la stabilité des corrections chirurgicales.

  110. Axelle dit :

    Des changements se produisent 10 ans après mon traitement
    Bonjour,
    J’ai été opérée à l’âge de 17 ans de la mâchoire inférieure, elle était trop reculée, je pouvais passer mon pouce entre mes dents la mâchoire fermée… j’ai donc eu recours à la chirurgie pour y remédier. Je me suis d’abord faite enlever les dents de sagesses inférieures, puis j’ai porté un appareil dentaire pour aligner mes dents et quelques mois plus tard le chirurgien m’a coupé et avancé la mâchoire de quelques millimètres.

    Cela fait maintenant pratiquement 10 ans que j’ai subis cette opération, et je constate quelques soucis depuis plus d’un an: ma mâchoire s’est un peu reculée de nouveau, manger me fatigue les muscles, les articulations font du bruit, mes migraines et maux de cervicales d’antan reviennent parfois (trop souvent à mon goût!) et j’ai l’impression d’avoir des hématomes (douloureux) au niveau des plaques et des vis des deux cotés de ma mâchoire!

    Que dois-je faire? Comment est-ce possible qu’il y ai des récidives? Et surtout pourquoi? Est ce que ce problème risque d’empirer?

    Merci de votre réponse!
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Des changements qui se produisent 10 ans après un traitement ne peuvent être considérés comme étant un récidive. Je ne peux vous dire la cause des changements que vous observez ou s’ils continueront à progresser mais une consultation avec un dentiste, orthodontiste ou un chirurgien maxillo-facial vous apportera probablement certaines réponses.

      • Axelle dit :

        Merci de votre réponse!
        J’avais une dernière question concernant la barre de contention que j’avais derrière mes dents inférieures. Elle s’est cassée moins de 2 ans après l’opération, et je ne l’ai pas faite remplacée depuis. Pensez-vous qu’il y ait un lien entre la perte de cet appareil et les soucis que je rencontre aujourd’hui?

        Merci d’avance!

  111. Stéphanie dit :

    5 ans de traitement d’orthodontie et on ne m’a rien expliqué
    Bonjour,
    Je rencontre plusieurs soucis suite à un traitement d’orthodontie ( de 2006 à 2011).

    En effet, je présentais une canine incluse dans le palais ainsi que la mâchoire du bas trop en arrière). je suis allée voir une orthodontiste qui m’a mit un appareil ( en haut uniquement) et a commencé à me tracter cette canine. au bout de deux ans la canine n’avait toujours pas bougé.

    J’ai donc vu une autre orthodontiste qui m’a fait faire extraire la canine de lait qui était toujours en place et ma expliqué que c’était pour cette raison que la dent permanente n’avait pas bougé).
    Environ deux ans encore plus tard cette canine est enfin sortie mais mon problème de mâchoire n’était toujours pas résolu. L’orthodontiste m’a alors vaguement parlé d’opération mais m’a dit que ce n’était pas indispensable.

    J’ai alors continué l’orthodontie mais pour être honnête, je n’ai jamais compris à quoi cela servait : quand j’y retournais chaque mois, elle se contentait de regardé dans ma bouche 30 sec et “au revoir à la prochaine”. Elle ne resserrait pas l’appareil, ni ne changeait l’arc. Elle s’est contenté de me mettre de temps en temps des élastiques et a resserré deux incisives qui était légèrement écartées ( mais l’écart est juste déplacé ailleurs). Elle m’a aussi fait mettre pendant une légère période des élastiques qui allaient de part et autre de chaque première premolaire. Au bout de ces 5 longues années de traitement elle m’a enlevé l’appareil sans rien m’expliqué : résultats, je présentais 4.5 grosses caries et dents décalcifiées. Et mon problème de mâchoire toujours présent. De plus depuis le jours de la dépose, je fais constamment des caries alors que je n’avais pas eu une seule avant cela. Je précise aussi qu’elle ne m’a jamais parlé de la technique spécifique de brossage en orthodontie…

    Selon vous, Est-ce “normal” ? Que faire dans ce genre de situation ?

    D’avance je vous remercie pour votre réponse.

    elle m’a enlevé l’appareil un an et demi après.

    • Dr Jules dit :

      IL n’est pas normal d’avoir autant de caries mais cela n’est pas causé par l’orthodontie.

      Pour en savoir plus sur l’hygiène buccale pendant un traitement d’orthodontie.
      Il n’est pas normal non plus de ne pas savoir ce qui s’est passé pendant votre traitement. IL est un peu tard mais vous auriez dû insister pour poser des questions et avoir des réponses pendant le déroulement du traitement. Votre problème d mâchoire n’est pas réglé mais vous avait-on dit qu’il se serait? Il semble y avoir eu un manque de communication entre vous et l’orthodontiste pendant le traitement…

  112. Stephanie dit :

    On ne me donne pas d’information et on me reproche de poser des questions!
    Bonjour,
    Merci à vous pour cette réponse rapide.
    Il y a effectivement eu très peu de communication mais l’orthodontiste m'”interdisait” toute question en me faisant des réflexions comme “ah la la ça c’est les questions à la Stéphanie” ou “mais je sais ce que je fais,…”
    Je précise que j’étais jeune (de 16 à 21 ans).

    La question de l’hygiène buccale est justement un bon exemple : elle me faisait souvent des réflexions en me disant que mon hygiene buccale était insuffisante et quand je lui demandais si il y avait une technique spécifique elle m’assurait que non, que je pouvais prendre n’importe quelle brosse à dent et ne m’a jamais parlé de bossettes inter dentaire, rince bouche,…que je découvre maintenant…

    • Dr Jules dit :

      Un orthodontiste peut en effet “savoir ce qu’il fait” mais cela n’empêche pas de l’expliquer au patient et il aurait tout avantage à le faire! Nous n’avons pas toujours toutes les réponses mais la plupart des questions des patients peuvent être facilement répondues par l’orthodontiste ou son personnel.

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique pour comprendre notre philosophie à ce sujet… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

      Je crois que différents praticiens ont des approches de communications différentes! Je ne peux concevoir ne pas donner volontairement d’information à un patient car cela l’implique dans son traitement en sachant ce qui se passe, le motive, lui donne des objectifs à atteindre, etc.

      La question de l’hygiène buccodentaire est en effet un excellent exemple, probablement le meilleur (avec le port des élastiques). Plus on informe les patients sur les raisons d’un bon brossage et des techniques appropriées, moins il y aura de chances d’avoir de mauvaises surprises pour tous à la fin du traitement.

      Pour en savoir plus sur l’hygiène buccale pendant un traitement d’orthodontie.

  113. Stéphanie dit :

    Peut-on coller des attaches orthodontiques sur du composite dentaire?
    Encore merci Dr Jules, pour cette réponse bien complète. Entre temps j’ai eu rendez vous avec une stomatologue qui me dit que mon traitement n’a été fait qu’à 50% et que je devrais me faire opérée !

    En effet je présente une machoire retrognate. Cependant pour réaliser cette chirurgie, la stomato. me dit que je n’ai pas le choix que de remettre un appareil dentaire. J’aurais voulu savoir s’il y avait des risque de recommencer l’orthodontie avec des dents restaurées et aussi du coup s’il était possible dans ce cas de coller un appareil sur du composite ? ( plusieurs de mes dents sont restaurées au niveau de la face visible). Encore merci à vous et désolée pour toutes ces questions.

    • Dr Jules dit :

      Oui, il est possible de coller des attaches orthodontiques sur du composite dentaire restauratif. En fait la colle utilisée en orthodontie pour coller les appareils multi-bagues est ne forme de composite alors ces deux matériaux sont compatibles et devraient bien adhérer ensemble. Sur de la porcelaine cependant, cela est plus compliqué et l’adhésion est moins bonne.

  114. bibou dit :

    Un décalage des mâchoires apparait 12 ans après une chirurgie orthognathique aux mâchoires
    Bonjour
    j’ai porté des bagues pendant 2 ans. Puis à l’âge de 15 ans j’ai subit une opération (y a donc 12 ans) car j’avais la mâchoire inferieure avancé. On m’a également retiré les dents de sagesses au cours de l’intervention.
    Le chirurgien etait très satisfait du resultat. Mais après l’intervention je n’ai pas le souvenir d’avoir était suivi pour une ré éducation.

    depuis environ 5 ans j’ai l’impression que ma mâchoire se redecale doucement vers la gauche. Et aujourd’hui ma mâchoire du bas s’emboîte toujours bien avec celle du haut mais ce n’est symétrique. Il y a un décalage visible.
    Esce possible que se décalage progresse? ( même si je ne suis plus en croissance)
    Et je voulais savoir si s’est héréditaire ? Mon futur enfant aura forcément ce problème?

    Merci pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend de la cause de ces changements squelettiques. Si vous avez des changements au niveau des articulations temporo-mandibulaires par exemple, ceci peut continuer s’il y a une dégénérescence au niveau des condyles. Consultez à nouveau le chirurgien qui vous a opéré et qui a ue bonne référence radiologique sur votre état avant et après la chirurgie. Il pourra ainsi comparer le tout et mieux déterminer d’où provient ce changement et peut-être sa cause.

  115. Sofia dit :

    Dents encore très sensibles 3 mois après une ostéotomie mandibulaire
    Bonjour,

    Je reviens à nouveau vers vous car je suis inquiète.
    J’ai effectué une ostéotomie d’avancée (branches montantes) avec génioplastie il y a trois mois mois, afin d’obtenir un résultat durable de mon traitement orthodontique.

    Le résultat esthétique est joli et j’ai dû retrouver à peu près 70% des sensations au niveau du menton. Il parait que cela peut prendre des années pour revenir à la normale… Enfin, j’en ai pris mon parti, la question n’est pas là.
    Je n’ai plus d’appareil dentaire depuis une semaine, juste une contention à porter la nuit pendant 6 mois.

    Du coup, j’ai voulu réaliser un “fantasme”: acheter un sandwich. Le problème c’est que je n’ai absolument pas pu le manger. Rien que le fait d’appuyer avec mes dents supérieurs et incisives sur le pain me faisait très mal. J’étais incapable d’appuyer davantage pour mordre dedans et en arracher un morceau. Trop douloureux!!!
    Pourquoi mes dents sont-elles aussi sensibles? cela a t il un rapport avec l’opération? est ce normal?

    Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      La coupe d’ostéotomie d’avancement mandibulaire est à l’arrière de la mandibule alors cela ne devrait pas affecter la sensibilité des incisives mais la coupe de génioplastie est dans le menton sous les racines des incisives alors il est possible que cela ait affecté ces dents. Cela ne peut cependant pas expliquer pourquoi vos incisives supérieures seraient très sensibles. Discutes-en avec votre orthodontiste et chirurgien car ce ont eux qui savent exactement ce qui a été fait dans votre bouche.

  116. Diana dit :

    Faut-il faire la chirurgie aux mâchoires avant l’orthodontie?
    Bonjour,
    je suis partie voir un orthodontiste il ya 3 ans a peu prés il m’a dit qu’il ne pouvait pas me poser d’appareils dentaire, qu’il fallait que je passe directiment par la case chirurgie. J’ai la machoire du haut et du bas trop etroite et en arriere et tombante. Apparemment j’aurais un coté bien aligné mais lautre non. Je ne sais pas quoi faire ni vers qui me tourné. J’ai des douleurs au niveau de la machoire, elle craque, sa devient vraiment gênant , je fais parfois des apnées du sommeil,

    Pouvez vous m’aidé s’il vous plait

    Merci Beaucoup

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez une malocclusion importante avec des malpositions dentaires, l’approche normale avant d’envisager une chirurgie est de corriger les malpositions dentaires en orthodontie. Si la chirurgie est faite maintenant et que les dents sont toutes “croches”, le chirurgien aura de la difficulté à bien agencer et articuler les mâchoires lors de l’opération. Il est préférable d’aligner les dents en premier et les mâchoires par la suite en chirurgie. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’approche proposée, obtenez une seconde opinion.

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

      Des corrections orthodontiques et une chirurgie peuvent peut-être aider votre apnée du sommeil. Pour en savoir plus sur l’apnée du sommeil et le conséquences que cela peut avoir sur la santé. Lisez aussi cette réponse à une autre question qui décrit une chirurgie pouvant aider l’apnée du sommeil.

      Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

  117. Stephane dit :

    Récidive chirurgicale d’un avancement mandibulaire et apparition d’une importante béance antérieure
    Bonjour docteur,

    J’ai 28 ans et je suis un traitement orthodontique depuis maintenant 2 ans , je viens de subir une osteotomie mandibulaire visant à avancer ma mâchoire inférieure. Mon orthodontiste m’avait annoncé que c’était l’étape finale du traitement, que la chirurgie allait mettre mes dents de devant en occlusion et qu’il me resterait juste 2-3 mois post opératoire pour faire des ajustements sur les dents de derrière.

    Or après l’opération, je me retrouve en occlusion sur les dents arrière et j’ai une béance antérieure très importante sur les dents de devant (de l’ordre de 4-5 mm).
    Le chirurgien m’a dans un premier temps parlé de réopérer, sans savoir s’il pourrait trouver une meilleure position. Maintenant, il me parle de traiter ça avec des élastiques et d’éventuellement effectuer une chirurgie du maxillaire si ça n’avance pas assez vite.

    Je n’ai pas encore revu mon orthodontiste mais j’angoisse énormément quand je vois les temps de traitement annoncés pour ce genre de problème car je me doute bien que ce ne sera pas réglé en 2-3 mois .

    J’imagine bien que chaque cas est particulier, mais j’aurai aimé savoir si vous pouviez me donner “en moyenne” le temps de traitement pour une béance antérieure de cet ordre, sachant que l’alignement des dents a déjà été réalisé.

    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Relaps ou récidive chirurgicale lors d'un avancement mandibulaire
      Vous semblez décrire une récidive chirurgicale d’un avancement mandibulaire (“condylar sag”) qui est un mouvement de recul et bascule de la mandibule après un avancement mandibulaire chirurgical lorsque le condyle n’a pas été bien placé dans la fosse qui doit le recevoir. Ceci peut créer en peu de temps une béance antérieure importante. Pour en savoir plus, consultez cette autre réponse d’où est extraite cette illustration.

      Selon la façon dont s’y prendront l’orthodontiste et le chirurgie (au besoin) pour corriger cette béance, je serais surpris que les corrections prennent moins de 6-8 mois et probablement plus…
       

      tag #condylarsag #récidive

  118. sofia dit :

    Bonjour,

    J’ai fait une avancée mandibulaire (bas) pour corriger ma classe II, il y a 6 mois maintenant. Mon chirurgien m’a demandé si je souhaitais retirer les plaques et vis. Mais il me laisse prendre seule la décision. Il me dit que si je les garde ça ne pose pas de problème; mais que si je veux les retirer il faut le faire avant les deux ans post-op….
    Je pense les faire retirer mais :
    – cela-peux-t-il entraîner un risque de récidive de classe II?
    – vais-je encore avoir les soucis comme pour la 1ère opération : gonflements pendant 3 semaines, fortes douleurs, perte de sensibilité (sensibilité que je n’ai d’ailleurs retrouvée qu’à hauteur de 70% au niveau de la lèvre et du menton)???
    Merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      IL faudrait que votre chirurgien vous explique les avantages et désavantages de garder des plaques de fixation chirurgicales. Je ne peux vraiment vous conseiller sur ce point autre que vous mentionner que parmi tous nos patients qui ont été opérés avec un avancement mandibulaire, les chirurgiens maxillo-faciaux avec qui nous travaillons n’enlèvent pas les plaques de fixation de façon routinière.Elles seront enlevées uniquement si elles causent un problème important. (infection, vis qui deviennent mobiles, douleur, etc.)

      espace maxillo facial chirurgie

      Si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié et obtenir une meilleure réponse.

  119. Bryan dit :

    Bonsoir,

    J’ai subi il y a 3 semaines une chirurgie pour corriger ma machoire superieur et aussi subit du meme coup une génioplastie. Plus tot cette semaine , j’ai realisé que j’avais une petite bosse sous l’arcade de mon oeil droit . Je voudrais savoir si il serait possible que soit une vis que l’on ma inséré durant la chirurgie,ou autre chose et si je dois m’inquiéte pour cela.
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Oui, il est possible que ce soit une vis de fixation maxillaire mais pour en être certain, demandez-le à votre chirurgien.

  120. Haidar dit :

    Bonjour,
    j’aurais vraiment besoin de vôtre avis afin de savoir si j’ai réellement besoin de cette lourde opération ou si l’orthodontie suffira, j’ai consulté plusieurs orthodontiste et les avis divergent assez. Est-il possible de vous envoyé des radio par mail et d’avoir une réponse par mail ?

    • Dr Jules dit :

      Nous n’offrons pas ce genre de service à distance.
      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos et radiographies, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      • Eder dit :

        Merci pour vôtre réponse.J’ai les dents du haut avancée à cause du vide que j’avais du à des dents manquantes, et suite l’arrivée des dents de sagesses qui ont tout poussés vers l’avant, cela donne l’effet que la lèvre supérieur un peu avancée et la mandibule inférieure est un peu en retrait à cause du décalage. Mes dents du bas ne sont pas trop décalée, c’est surtout celle du haut.Un traitement orthodontique sans opération peut-il replacer les mâchoire ?
        Ce peut-il que la mandibule inférieur se replace vers l’avant ?
        Ainsi améliorer esthétiquement mon profil ? Ou une opération est forcément nécessaire ? Merci par avance.Bien cordialement

  121. Moulou dit :

    4 ans après une chirurgie orthognathique les symptômes peuvent-ils être causés par les plaque et vis de fixation rigide chirurgicales?
    Bonjour, il y a 4 ans, j’ai subi une opération orthognatique (l’ostéotomie Le Fort I). Le tout c’est bien déroulé toutefois, depuis quelque mois, je ressens une gène au niveau de la mâchoire et des dents supérieures. Rien de majeure, mais parfois cela est ressenti comme un engourdissement, parfois comme un courte douleur vive à une dent ou parfois comme une sorte de fatigue musculaire. Le plus souvent, je ressent ces gênes à la hauteur de mes pommettes. J’ai consulté mon dentiste deux fois cet année pour cela (une fois pour la gauche, une fois pour la droite). Il a procédé chaque fois à un examen visuel et à des radiographies des deux côtés cela n’a rien démontré (seule la panoramique n’a pas été faire puisqu’elle remontait à il y a deux ans à peine).

    On m’a alors expliqué qu’il se pouvait que cela provienne des plaques et vis et que parfois, notre corps mettaient du temps à s’habituer à cette nouvelle physionomie. Cela est-il commun?

    Sinon, y-a-t’il d,autres complications ou symptômes qui peuvent subvenir les années suivant ce type de chirurgie?

    Je vous remercie du temps que vous prendrez pour répondre à ma question,

    Émilie

    • Dr Jules dit :

      C’est une excellente question mais je ne saurais y répondre adéquatement, du moins aussi bien qu’un chirurgien maxillo-facial qui fait ce genre de chirurgie et qui suit des patients à long terme, plus que nous orthodontistes.

      Je sais que certains de nos patients ayant eu une chirurgie orthognathique rapportent parfois des symptômes reliés aux plaques et vis mais, à ma connaissance, cela disparait progressivement avec le temps mais un chirurgien saure vous répondre mieux que moi.

      espace maxillo facial chirurgie

      Si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

  122. Eder dit :

    SADAM et échec d’un implant dentaire
    Je créer un nouveau poste pour ne pas trop polluer le poste de la personne.

    J’ai eu la dent numéro 11 manquante pendant mon adolescence (chute de vélo) et la 21 avait aussi pris un coup aussi, mes dents ont bougé à cause du vide et je commençais à sentir les symptômes du s.a.d.a.m .

    Arrivé à l’age adulte la 21 commençais à se dévitaliser vue quelle bougeait à la base. Je suis donc aller voir un dentiste qui m’a proposé la pose d’implant malgré le manque flagrant d’espace et surtout de volume osseux, elle était motivé par le fait de me facturer 1000e au moins que remboursais ma mutuelle (qui remboursais bien il y a quelques années). Elle m’a sois disant posé l’implant en me charcutant gratuitement au passage. Bien sûr l’implant n’a pas pris vue qu’il a été posé sur du vide, ensuite elle recousu.

    Entre temps elle m’a posé un stéllite avec faux palais en résine pour les dents 11-21 temporairement (le temps d’avoir le paiement de ma mutuelle pour l’implant), un stellite que j’ai porté pendant plus d’1 an pratiquement 24h sur 24 donc même la nuit. C’est là que mes symptômes ce sont aggravés, car je serrais les dents dessus la nuit (sur le faux palais), je sentais je n’arrivais plus à mastiquer et broyer les aliments correctement, ma mâchoire c’était dévié, j’avais des gêne un peu partout, grosse fonte musculaire ainsi des raideur, du mal à me lever, plus de force,cervicales, dos,etc…, bref tout les symptôme que j’avais mais en bien plus grave et surtout d’autres sont apparu.

    Une fois que le dentiste a eu le paiement de l’implant, il m’a proposé le pose d’un bridge collé sans prêter d’attention aux dégâts entre temps qu’avait causé le stellite. C’est ce même dentiste qui fait la gouttière et m’a fait des réglage, et pour ça il a fallu que je lui dise moi même que j’avais un s.a.d.a.m . J’étais trop mal physiquement et au bord de la déprime, surtout que la plupart des dentiste que je suis allé voir ne connaissaient rien au s.a.d.a.m et disait que c’était psychologique, d’autres me proposait tour à tour des gouttière de bruxisme, heureusement là ça c’est amélioré, c’est pour ça quand me basant sur l’avant stéllite je penche vers l’orthodontie.
    Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance

    • Eder dit :

      Les dents du haut sont plus avancées, donc j’ai plus d’espace à droite par rapport à gauche quand je serre les dents et que je regarde l’écart entre les molaires supérieures et inférieures
      J’ai des radio panoramique, une après le port prolongé du stéllite avec les dents de sagesses présente et celle pendant le port du bridge, le dents avait beaucoup bougés.

    • Dr Jules dit :

      Avec votre historique, ayant eu un traumatisme important (accident de vélo) ayant affecté vos dents au point d’en perdre une et d’en dévitaliser une autre par la suite, il serait évident et logique d’investiguer vos articulations temporo-mandibulaires qui auraient pu être affectées par un tel accident, même si les signes et symptômes n’apparaissent que plusieurs années plus tard.

      Tout dépend de ce qu’est votre “plainte principale”; uniquement restaurer une incisive supérieures manquante ou tenter de soulager et d’améliorer vos problèmes d’articulations temporo-mandibulaires. Dans le second cas, il serait prioritaire de trouver un praticien familier avec le traitement des ATMs.

      Pour en savoir plus sur les “spécialistes” et “experts” en ATM”.

      Quant à la pose de votre implant, d’après ce que vous décrivez, c’était voué à l’échec même avant de le faire car théoriquement, la pooe d,un implant a des exigences bien particulière et ne pourra fonctionner si ce n’est pas respecté.

      • Eder dit :

        Mes atms n’ont jamais été trop douloureuse voir même très peu, c’était surtout des raideur, pas luxation,je suis au stade du musculaire malgré l’aggravation à cause d’une prothèse mal ajustée (stellite) et d’un dentiste trop négligeant.Le port de la gouttière ayant beaucoup amélioré mon cas tout en étant relatif si je compare mon état de l’après stellite.Une finalisation avec l’orthodontie peu équilibrée “les forces”.Je précise aussi qu’en étant plus jeune (et idiot) je mordais un crayon pour mieux articuler surtout côté gauche qui est le côté ou j’ai le spasme.

        • Dr Jules dit :

          Si le port d’une gouttière vous a déjà aidé et que des symptômes persistent, vous pouvez considérer porter une gouttière à nouveau…

          • Eder dit :

            Encore merci pour vos réponse. Porter une autre gouttière mais pour quelle finalité ? Je ne pense pas que la gouttière soit destinée à être portée à vie, la preuve elle m’a montrée ses limites, de quelle manière le port d’une nouvelle gouttière pourrait m’aider ? J’ai remarqué qu’en serrant les dents je sent des contactes des 2 cotés mais ils sont mauvais, ils étaient quasiment inexistant au départ et ça a évolué au fil des réglage, qu’en pensez-vous ? Merci d’avance

            • Dr Jules dit :

              Le raisonnement est simple, une gouttière a déjà soulagé vos symptômes, même si c’était partiellement alors si rien d’autre ne vous aide, une autre gouttière peut avoir le même effet à nouveau.

              Vous parlez de serrement de dents, vous faites peut-être du bruxisme? Et oui, certaines personnes doivent porter une gouttière “à vie” dont les bruxeurs sévères s’ils veulent tenter de minimiser les effets de cette habitudes.

              • Eder dit :

                Je ne serre plus les dents autant qu’avant, d’ailleurs c’était assez peu fréquent et aujourd’hui mes périodes de bruxisme sont devenu très rare même, à part quelque période de fort stress et j’en connais la raison.Je ne sait pas si la solution sera la gouttière à vie, il y des cas bien pire que moi malheureusement, j’ai oublié de vous préciser que même en enlevant la gouttière je me sent stable, mes omoplates sont dans le bon axe, mon dos et mes cervicales restent relâchées, c’est peut-être une indication que tout est stable non ? Et que ce sont les dents qui posent peut-être problème, surtout quelle ne sont pas bien alignée sur l’arcade supérieur, elles donnent l’effet d’un palet étroit à partir des prémolaire, sur l’arcade inférieur elle sont un peu avancée et une prémolaire côté gauche a basculé vers l’intérieur, à la fermeture le contact se fait surtout sur les prémolaire. Mes problème liés au s.a.d.a.m ce sont clairement aggravés à cause du stellite que je portais même la nuit, ma gouttière est assez fine et il aurait peut-être suffit de l’orthodontie si je n’avais pas eu à faire a un dentiste trop négligent…J’ai une réelle malocclusion comment précisé plus haut.

                • Dr Jules dit :

                  n’ai pas dit que vous deviez porter une gouttière à vie mais que pour certain personne ce peut être indiqué.
                  La meilleure solution pour votre malocclusion : Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

                  • Eder dit :

                    Très bien, je vous remercie encore pour vos réponse rapide, sinon le site est une réelle banque d’information sur l’orthodontie, l’occlusion…Ici les dentiste sont en vacances donc je dois encore patienter pour espérer peut-être trouver un praticien qui pourrais m’aider.

  123. Apolline dit :

    Je viens de me faire opérer de la mâchoire du bas pour l’avancer il a 6 jours et je ressens un engourdissement partiel de ma langue surtout côté gauche mais une toute petite partie le reste je la ressens.
    Est-ce des effets de l’opération ?

    • Dr Jules dit :

      Cela peut être un effet secondaire d’une telle opération et peut durer un certain temps, même plusieurs mois. Parlez-en à votre chirurgien.

  124. Livie dit :

    Je ne peux envisager une chirurgie orthognathique
    Bonjour,
    J’ai 25 ans on m’a indiqué il y un an et demi que je suis une classe 2 division 2 je suis incapable de subir une chirurgie d’avancée mandibulaire pour le moment, cependant j’ai un problème qui me “bouffe” la vie, j’ai une canine qui est dans le palais ce qui fait que j’ai un trou de 3 mm environ entre la prémolaire et l’incisive j’aimerai trouver une solution mais malheureusement 2 orthodontistes ne me trouve pas de solution à part l’opération,je déprime totalement, mon visage est normal mon orthodontiste m’a dit que c’est pour cette raison que je refuse l’opération, je suis prête à vivre avec un écart entre les mâchoires cependant personne ne m’a réellement indiqué de combien il serait, si je vous envoi la radio de mes dents de mon crane et des photos de mon moulage pourrez-vous me l’indiquer? ou essayer de trouver une solution? (même si je sais que mon problème d’occlusion ne sera pas traité?) Merci Livie

    • Dr Jules dit :

      Les classes 2 division 2 peuvent souvent être traitées avec un compromis si le patient est prêt à accepter un écart entre les dents antérieures. Un orthodontiste devrait pouvoir vous donner une idée de ce que serait cet espace.

      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

  125. Eder dit :

    Bonjour, est-il possible d’avoir un avis de vôtre équipe sur ma situation si je vous décrit mon problème et je vous envoi des radio ? Merci

  126. thomas dit :

    À quoi m’attendre lors d’une chirurgie orthognathique?
    bonjours j’ai 14 ans et je doit subir une agrandissement de la mâchoire du bas pas très important et j’ai une semaine pour me décide.
    J’aimerai savoir quel sont les risques de l’opération ?
    quels sont les risques si je ne pratiques pas l’opération ?
    Comment se passe le processus après opération ( les mois qui suivent ) ?
    tout témoignage de personne ayant pratiqué l’intervention sont les bienvenue

    • Dr Jules dit :

      Vos questions sont pertinentes mais complexes à répondre succinctement. Toute opération comporte des risques. Ne pas corriger une malocclusion importante telle que la vôtre si on se fie à votre description de l’intervention nécessaire pour la corriger, comporte aussi des risques à long terme. Pour en savoir plus sur les malocclusions et leurs conséquences.
      Ce serait à votre orthodontiste et chirurgiens de répondre à vos questions spécifiques à votre cas.

      Témoignage de patient
      Concernant les témoignages d’expériences vécues par des patients ayant eu des traitements aussi complexe que le vôtre, il en existe certainement sur le Net mais la meilleure référence que je puisse vous donner est celle d’une adulte ayant raconté son histoire sur ce même site et qui constitue le sujet du blogue de ce mois. Je prévoyais publier cet article dans un semaine mais je viens de le faire afin que vous y ayez accès plus rapidement! 🙂 Pour lire son histoire et expérience.
      Vous pouvez même poser des questions directement à cette personne soit au bas de la page ou sur son site Internet personnel.

      espace maxillo facial chirurgie

      Si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

  127. jay dit :

    Synchronisation entre l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial pour les cas d’ortho-chirurgie
    Bonsoir Docteur, je dois subir une avancée mandibulaire qui était prévu normalement en fin d’année. Aujourd’hui ( j’en suis à 9 mois de traitement ) , j’ai refais une radio et fais les moulages. J’ai rendez vous dans un mois avec mon orthodontiste mais toujours pas avec le chirurgien. Je suppose que si l’orthodontiste juge que mes mâchoires sont bien préparées il faut un certains nombres de mois pour que le chirurgien cale un rendez vous ? L’orthodontiste n’aurait pas du prévoir l’évolution quelques mois en amont afin d’avoir un rendez vous avec le chirurgien pour fixer une date ?? Ou bien généralement, les prises de rendez vous et l’opération se jouent en 2 3 mois après les moulages et radios ??
    J’espère avoir était clair dans mes explications.
    Merci du temps accordé

    • Dr Jules dit :

      Chaque praticien a sa façon de fonctionner mais normalement dès qu’on sait qu’un patient aura besoin d’une chirurgie orthognathique, on s’assure qu’il le rencontre dès que possible pour avoir de l’information sur la chirurgie en question et pour qu’il puisse prendre une décision éclairée. Cette première rencontre peut avoir lieu même avant le début du traitement d’orthodontie.

      La préparation orthodontique pré-chirurgicale peut prendre un certain temps (6, 12, 18+ mois) selon la gravité de la malocclusion à corriger. Lorsque l’orthodontiste juge que l’occlusion est “prête” pour la chirurgie, il fera évaluer le patient par le chirurgien et, lorsque les deux praticiens seront d’accord sur la progression du traitement, la chirurgie pourra être faite.

  128. jay dit :

    Merci pour votre réponse Docteur.
    Est il possible d’insérer une photo de radio pour que vous puissiez me donner votre avis concernant le décalage entre mes mâchoires ??

    • Dr Jules dit :

      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

  129. jay dit :

    Non je ne veux pas connaitre un plan de traitement, simplement votre avis sur la situation de mes mâchoires, si le décalage est important, si cela mérite chirurgie ou tout autres explications bienvenues.
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Donner un avis implique poser un diagnostic et le faire à partir d’une radiographie est insuffisant et dire si cela “mérite chirurgie” ou pas est établir un plan de traitement…

  130. Prise entre un Dilemme dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir quoi faire et être plus informée: mon orthodontiste me conseille suite à un menton fuyant et ma machoire reculée, d’avancer la mâchoire du bas et (le chirurgien a rajouté) que l’avancement du menton aussi serait dû. Ma mâchoire avancerait de 8 à 10 mm. Cependant, je n’ai que quinze ans et ne sais pas si prendre la décision (avec mes parents bien sur) définitive de subir la chirurgie ou de ne pas la subir, ou de peut être le faire dans le futur. (Je dois rendre ma desicion mercredi le 13 janvier 2016)

    J’avoue que mon profil me gêne et que j’avance la mâchoire pour manger et parler (mon orthodontiste me la fait remarquer en ajoutant qu’apres quelques années je pourrais avoir des douleurs aux os (?) suite aux efforts anormaux que fait ma mâchoire)
    Cependant, j’ai entendu dire que le métal et les vices qui sont placées,durant des chirurgies, comme au pied par exemple, causent des douleurs au contact du froid et durant l’humidité. Serait-ce vrai dans mon cas? Aussi, la chirurgie causera-t-elle un changement au niveau des joues, des lèvres ou autre? Également, laquelle des deux operations est la plus douloureuse ?

    Par rapport à mes broches, vais-je devoir les porter encore longtemps après la chirurgie? Y’a-t-il autre chose que je devrais porter ?
    J’ai aussi entendu parler d’appareil dentaire au palais et gouttière ? Pouvez -vous m’eclaisir a tout cela

    Merci à l’avance

    • Dr Jules dit :

      Avec un décalage de 8-10 mm, une chirurgie orthognathique est en effet nécessaire si vous voulez corriger cet aspect de la malocclusion. Dans certaines cas, du camouflage orthodontique peut être fait mais pas de cette magnitude.

      Les vis de fixation rigide utilisées dans les cas de chirurgie orthognathique causent rarement des problèmes mais c’Est possible dans certains cas.
      La durée du traitement d’orthodontie avant et après la chirurgie peut varier grandement selon les cas.

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous posé ces questions à votre chirurgien? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement et le mouvements chirurgicaux pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire mieux que quiconque ce qui peut se produire et les changements auxquels vous pouvez vous attendre suite à la chirurgie.

      Pour en savoir plus sur les appareils d’alignement orthodontique transparents (gouttières), comme Invisalign /ClearCorrect

  131. shilso dit :

    Le port d’élastiques peut-il avoir déformé mon visage après une chirurgie?
    Bonjour,

    J’ai subi une génioplastie ainsi qu’un abaissement des angles mandibulaires il y a maintenant 10 mois, et je porte un appareil dentaire depuis avril 2015 ainsi que des élastiques toutes les nuits pour former la béance. Les résultats après l’opération étaient très satisfaisants jusqu’a aout 2015 cependant à partir d’octobre j’a vu la forme de mon visage (qui était devenu rond suite à l’opération) changer de nouveau comme si il devenait plus allongé et que les joues tombaient Est ce que cela peut être due aux élastiques que j’ai porté trop longtemps ou est ce seulement l’effet du dégonflement du visage suite à l’opération chirurgicale ?

    • Dr Jules dit :

      Vous ne fermerez pas une béance en portant des élastiques orthodontiques la nuit seulement…
      De tels élastiques ne font pas grand chose si ce n’est que de maintenir des corrections obtenues alors cela ne changera certainement pas votre visage tel que vous le décrivez.

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous posé la question à votre chirurgien? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement et le mouvements chirurgicaux pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire mieux que quiconque ce qui peut se produire et les changements auxquels vous pouvez vous attendre suite à la chirurgie.

  132. shilso dit :

    Les élastiques ont fortement abaissé les dents et les gencives sont beaucoup plus visibles c’est pour cela que j’ai pensé que ça pourrait être l’effet des élastiques
    Non je n’ai pas encore contacté mon chirurgien, je vais le faire
    Merci en tout cas pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Ce genre de mouvement dentaire ne devrait pas être suffisant pour expliquer de tels changements au niveau du visage.
      Demandez au praticien de comparer et vous montrer les changements effectués au niveau squelettique sur des radiographies céphalométriques prises avant et après votre chirurgie orthognathique. Il sera ainsi possible de qualifier et quantifier les changements obtenus.

      • shilso dit :

        Bonjour,

        J’ai consulté mon chirurgien, il me dit qu’il n’a pas de réponse certaine a mes questions mais ce qui est sur c’est que ce n’est pas le dégonflement du visage ( 7 mois plus tard) qui en est la cause car selon lui l’œdème ne dure que 2 mois.

        Est ce que vous pensez que si j’enlève l’appareil tout redeviendra comme avant ? Et que les gencives ne seront plus aussi apparentes qu’après le port le d’élastique ?

        Merci

        • Dr Jules dit :

          Enlever des appareils orthodontiques ne changera rien à votre visage. Ils ne sont pas assez volumineux pour faire une différence.

  133. jay dit :

    Bonsoir, une avancée mandibulaire peut elle donner un effet de joues moins creuses ?? Une avancée du maxillaire dans mon cas déséquilibrerait trop min visage, pour le manque de soutien de la lèvre supérieure ainsi qu’une perte de volume, le chirurgien a dit qu’il pourrait faire un geste directement sur la muqueuse. Avez vous déjà entendu parler de cet acte ainsi que ses résultats ??
    Merci Docteur

    • Dr Jules dit :

      Je n’ai jamais entendu parler d’une procédure dans la muqueuse qui remplacerait un avancement maxillaire chirurgical.
      Votre chirurgien est la meilleure personne pour répondre à ces questions spécifiques à votre cas. Au besoin, demandez une seconde opinion.

  134. Morin dit :

    Changements importants dans l’occlusion une semaine après une chirurgie orthognathique (avancement mandibulaire)
    Bonjour,
    Ma copine s’est fait opérer il y a une semaine et demi d’une osthéotomie saggitale (avancement de la mâchoire inférieure), 2 jours après l’opération le scanner montrait les dents bien alignées de profil et aujourd’hui on s’aperçoit que ce n’est pas le cas en les regardant. Comment cela est-il possible? On se dit que l’opération n’a pas fonctionnée

    • Dr Jules dit :

      Sous toutes réserves, pour que des changements aussi importants se produisent aussi rapidement, il s’agit peut-être d’une récidive chirurgicale causant un déplacement au niveau des condyles de la mandibule en la faisant basculer vers le bas et l’arrière et créant une béance antérieure.

      Ces illustrations montrent ce phénomène mais pour en savoir plus, suivez ce lien.

      Relaps ou récidive chirurgicale lors d'un avancement mandibulaire

  135. Laurine dit :


    Que peut être la lésion au bout des racines des dents?

    Bonjour , je sort d’un rdv chez un orthodontiste ( la première fois que j’y vais ) et elle vient de voir sur une radio que j’ai un trou de vide sans os assez important qui n’est pas normal et qui se situe au niveau du menton (en dessous de la 41 et 31 à peu près ) . J’ai 15 ans , et je ne sait pas ce que c’est , elle m’a dit de prendre rdv chez un radiologue spécialiser pour les dents , mâchoires …
    Pourrait je savoir ce que cela pourrait être ?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Si votre dent a déjà eu un traumatisme ou une obturation dentaire, il s’agit peut-être d’un abcès dentaire comme illustré dans cette vidéo.

      Pour comprnedre comment peut se développer un abcès, lisez la section sur la carie dentaire.

  136. jay dit :

    Symptômes encore présents quelques jours après un avancement mandibulaire
    Bonsoir,
    je me suis fais opérer Lundi pour un avancement mandibulaire d’environ 1 cm. Je revois le chirurgien mercredi mais je voulais savoir si il était normal d’avoir encore la langue comme anesthesié toujours ?? J’ai les mâchoires bloquées pendant 3 semaines et je ne retrouve toujours aucune sensation dans la langue, et de plus je ne dégonfle pratiquement pas depuis lundi.

    Est il normal d’avoir cette sensation d’anesthésie pratiquement 1 semaine après l’intervention ? Est il également normal de ne pas avoir pratiquement degonflé ? Au fil de la journée en essayant de parler, le soir arrivant j’ai l’impression que ma langue est encore plus enflée et ça m’empêche encore plus de parler et de bien prononcer mes mots.

    • Dr Jules dit :

      Toutes ces manifestations et symptômes peuvent être considérés comme normaux seulement quelques jours après une chirurgie orthognathique. Cependant si les choses ne s’améliorent pas progressivement, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgiens.

  137. O. Noëlle dit :

    Bonjour docteur,

    J’ai subi une génio+rhino par un chirurgien maxillo-facilale (ce n’est pas la méthode des implants mais l’autre méthode pour la génio)
    Je suis à +2 mois de l’opération. Et, je m’inquiète…
    En effet, j’ai depuis une dizaine de jours une grosse “boule” rouge, dure et un peu douloureuse, qui commence d’ailleurs à me démanger, en dessous de de mon menton. ( accompagné de nouveau gonflements au niveau des joues depuis 10j). J’ai l’impression que cette boule diminue mais cela m’inquiète quand même. J’aimerais savoir si cela été normal.

    Merci beaucoup
    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Sous toutes réserves, je ne crois pas que ce soit normal mais je vous encourage à consulter votre chirurgien dès que possible pour qu’il évalue le tout et vous conseille.

  138. Debesse Caroline dit :

    Apparition d’une béance antérieure quelques années après une chirurgie orthognathique
    Bonjour,
    j’ai subi une ostéotomie sagittale mandibulaire bilatérale en avril 2011 – au cours d’un traitement d’orthodontie (à l’âge de 29 ans).
    Je constate aujourd’hui que je présente une petite béance de 2mm.

    En fait, en y réfléchissant, je n’arrive plus à savoir si j’avais déjà cette petite béance juste après l’opération et fin du traitement, et jusqu’à aujourd’hui.
    Du coup, c’est peut-être stupide mais je m’inquiète… Les mâchoires peuvent-elles rebouger avec le temps ? Question posée en précisant que je n’ai eu aucun problème particulier de survenu, tel un accident, autre…. depuis 2011 qui pourrait – peut-être – expliquer… Bref, je ne sais pas.
    Un grand merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Une béance antérieure de 2 mm n’est pas banal et est même très significatif surtout si elle vient d’apparaitre. Vous l’auriez certainement remarqué si le cas avait été terminé avec une telle béance. Il peut toujours y avoir des changements au niveau des mâchoires. Des changements dégénératifs qu niveau des condyles de la mandibule peuvent causer rotation de la mandibule vers le bas et l’arrière et créer une telle béance. Ceci est similaire à un phénomène qui peut se produire peu de temps après la chirurgie suite à une récidive chirurgicale causant un déplacement au niveau des condyles de la mandibule en la faisant basculer vers le bas et l’arrière et créant une béance antérieure tel qu’illustré ci-dessous :

      Relaps ou récidive chirurgicale lors d'un avancement mandibulaire

      Pour en savoir plus sur ce phénomène, suivez ce lien.

      Un traumatisme comme lors d’un accident peut avoir affecté vos condyles.
      Retournez voir votre chirurgien ou orthodontiste pour qu’ils évaluent le tout et vous conseillent.

  139. Opal dit :

    Où commencer pour évaluer un anomalie de mâchoire?

    Bonjour,
    Je suis un jeune homme de 21 ans , je n’ai jamais eus recours a un quelconque type d’appareil dentaire, cependant j’ai remarqué une légère anomalie au niveau de ma machoire qui est il me semble trop dominante d’un côté cela me gêne au niveau de l’esthétique et l’harmonie du visage générale mais également du fait de craquement parfois douloureux.
    Que me recommanderiais vous ?

    Merci d’avance

  140. Miss_P dit :

    Déçue des résultats de la chirurgie
    Bonjour
    je me suis fais opérer il y à un mois (le 28 janvier).
    Je suis déçu du résultat mon visage était mieux avant ..
    Mes joues ne sont pas symétrique, j’en ai une plus grosse que l’autre.

    • Dr Jules dit :

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous discuté de tout cela et posé vos questions à votre chirurgien? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement et le mouvements chirurgicaux pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire mieux que quiconque ce qui peut se produire et les changements auxquels vous pouvez vous attendre suite à la chirurgie.

      • Miss_P dit :

        Insatisfaite des résultats de la chirurgie et honoraires 10 fois ce qui était prévu!
        Bonjour alors tout d’abord merci de votre réponse.
        Non je ne lui en ai pas parler mais lors de mon dernier rendez vous il m’as prise en photo et je trouve cela vraiment très étrange car il ne l’as jamais fais auparavant ..

        Ensuite j’ai un côté du visage pour gros que l’autre ce n’est pas symétrique, quand j’ouvre la bouche au maximum je peux l’ouvre d’au moins de 5 cm ce qui n’est pas pratique du tout pour manger des sandwich, des hamburger ou autre ..
        Maintenant mes deux machoir s’emboîte bien la n’est pas le soucis.
        Mais mon menton n’est pas au rendez vous il est vraiment pas esthétique du tout.
        Me re faire opérer ne me fait absolument pas peur juste c’est la côté financier qui lui prends peur.

        Lors de l’un de mes rendez vous avec ma mère on a demander combien je devrais payer en moyenne il m’as repondu 800€ jusque la tout va bien jusqu’a ce je recoive la facture qui s’eleve à 8000€.
        Je ne dirais rien si le resultat me plairais sauf que ce n’est pas le cas.
        Donc je ne sais pas quoi faire ..

        • Dr Jules dit :

          Je ne peux vous conseilles autre chose que ce que je vous ai dit lors de ma réponse précédente. Si vous n’êtes pas satisfaite des résultats il faut en parler aux praticiens impliqués. Si les honoraires se sont avérés être 10 fois ce qui était prévu, il y a certainement eu manque de communication ou de compréhension et il faudra aussi en discuter avec le chirurgien. Sinon, obtenez une seconde opinion pour savoir si ce qui a été fait était adéquat et selon les “règles de l’art” et avec des honoraires raisonnables.

  141. Tolmos dit :

    Bonjour je me fait opéré dans 6mois je voudrais savoir après l’opération peut il avoir des problèmes de bloquement de mâchoire ou si je prend un mauvais coup a la mâchoire sa a des risques de ce déplacer ? Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Tout coup significatif la mâchoire peut avoir des séquelles, peu importe quand il se produit, qu’il y ait eu chirurgie ou pas.

  142. Nathalie dit :

    Déficience maxillaire et prognathie mandibulaire; 2 chirurgies
    Bonjour, j’ai 40 ans et ca fait des années que je suis complexée par mon prognatisme; Je me suis enfin décidée à consulter un ortho il y a 3 jours et: J’ai une machoire supérieure retirée pour une machoire inférieure trop avancée; Mes dents supérieures sont écartées et légèrement en avant. Le spécdialiste m’a expliqué que ayant une machoire inférieure en avant, les dents du haut courent aprés celles du bas.

    Il propose un traitement orthodontique pour aligner les dents du haut suivi d’une 1ere chirurgie visant à reculer la machoire inférieure et dans un second temps avancer la machoire supérieure avec une seconde chirurgie.
    je voudrais connaitre votre avis. combien de temps pourrait durer le traitement orthodontique préchirurgicale. j’ai cru comprendre que l’alignement des dents du haut accentuerait visuellement mon problème de mandibulle avancée en attendant la 1ere chirurgie.
    A quel point? Les chirurgies qu’ont me propose sont elles très lourdes? Douleurs, y aura t’il des appareillages après chirurgie? j’ai un lourd passé chirurgical (endométriose) et j’avoue que subir encore tout ça me fait très peur mais je suis de plus en plus mal dans ma peau. De plus il semble que mes problèmes risquent de s’aggraver avec l’âge si je ne fais rien. Cordialement. Merci. Nathalie.

    • Dr Jules dit :

      Il est assez surprenant que vous ayez autant de questions après qu’on vous ait présenté un plan de traitement aussi complexe. Vous avez d’excellentes questions mais elles devraient être posées à votre chirurgien et en fait, il aurait dû vous donner toutes les explications nécessaires dès le départ.

      Il est inhabituel de procéder à deux chirurgies séparées pour corriger les deux mâchoires, du moins nous ne procédons pas ainsi ici. Même si les 2 mâchoires ont besoin d’une correction chirurgicale, la plupart des équipes d’orthodontiste et chirurgiens préfèrent procéder à une seule opération pour corriger les deux mâchoires en même temps.

      espace maxillo facial chirurgie

      Si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

  143. Justine dit :

    Chirurgie aux mâchoires avant ou après l’orthodontie

    Bonjour Dr Jules,
    Super ce site, merci.
    Je vous présente mon cas.
    Mes dents sont bien alignées suite à un appareil porté ado. Mais elles sont quand même très très très en avant quand je souris. Et j’ai le visage très long, et fin. C super moche. Je suis un vrai cas de rétrognathie. Tout le monde est OK là dessus.
    On doit donc me faire une impaction du maxillaire (6mm), une avancée de la mandibule, et une génioplastie pour harmoniser le tout.
    Le soucis est que mon orthodontiste et le chirurgien que j’ai choisi ne sont pas du tout d’accord sur la façon de procéder. D’autant que mon ortho ne m’a pas orienté vers ce chirurgien, mais vers un autre qui est ok avec son avis. C’est moi qui ai choisi d’aller voir un autre, suite aux recommandations d’un autre très grand chirurgien que je connais bien.

    L’orthodontiste dit qu’il faut impérativement m’extraire 4 dents saines, puis 1 an d’appareil, puis chirurgie. Le chirurgien, lui, dit que cette méthode comporte un grand risque de récidive du problème du à ma respiration buccale. Il me préconise plutôt de ne pas extraire de dents, faire l’opération d’abord en y ajoutant une expansion palatine durant cette même opération, et ensuite porter un appareil.
    Je me dis que je l’ai peut-être orienté dans le choix de cette solution, car je lui ai tout de suite dit qu’attendre 1 an d’appareil avant l’opération était très très long pour moi, que j’étais très très complexée par ce soucis, et que tout est bloqué dans ma vie personnelle tant que je n’ai pas subi cette opération.
    Maintenant je ne sais qui suivre, et qui choisir ?
    La méthode orthodontiste ou celle du chirurgien ?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse
    Cordialement
    Justine

    • Dr Jules dit :

      Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de trouver une équipe orthodontiste et chirurgien maxillo-facial qui s’entendent sur un plan de traitement commun et qui communiquent bien ensemble. La communication et la coordination entre l’orthodontiste et le chirurgien sont cruciales et essentielles pour le succès d’un traitement ortho-chirurgical et pour donner satisfaction au patient. Le succès d’un traitement chirurgical est directement relié à la compétence et la consistance qu’aura l’équipe chirurgicale à obtenir des résultats prévisibles, stables et esthétiques.
      Un chirurgien a beau être “très grand” et réputé mais s’il n’est pas habitué à travailler avec des orthodontiste pour des cas d’ortho-chirurgie, le succès est loin d’être prévisible.

      Concernant le choix du plan de traitement, je ne vois pas comment le chirurgien peut prétendre qu’extraire 4 prémolaires contribuera plus à une récidive.
      Ce qu’il vous décrit est une approche “chirurgie en premier” (“surgery first)où l’opération aux mâchoires est faite avant le traitement d’orthodontie.
      Cette nouvelle tendance s’applique surtout aux malocclusions de type classe 3. Pour en savoir plus sur l’approche “surgery first” consultez cette autre réponse.

      La preuve est dans les résultats et non les paroles!

      Finalement, peu importe le chirurgien que vous choisirez, demandez-leur s’ils ont déjà utilisé l’approche qu’ils préconisent pour vous avec d’autres patients et demandez à voir les résultats.

  144. Julie dit :

    Orthodontie avant ou après une chirurgie orthognathique?

    Bonjour M.Jules
    Merci pour ce superbe site

    Je vais vous présenter mon souci:
    Je suis allé voir un orthodontiste qui m’a dirigé vers une collègue chirurgienne pour un an d’appareil, puis extraction de 4 prémolaires, puis ostéotomie bi-maxillaire + génioplastie (remonter la machoire du haut, avancer le bas, harmoniser le menton). Ils ont l’habitude de travailler ensemble.

    Cependant, ma mère a un ami chirurgien très réputé qui m’a conseillé de plutôt me diriger vers un autre chirurgien. Celui-ci me propose un traitement où l’opération citée ci-dessus a lieu en premier, accompagnée d’une expansion palatine, puis enfin mettre un appareil.

    Mon orthodontiste ne veut pas travailler avec lui, ils ne sont pas d’accord. Tous les 2 disant que le traitement de l’autre comporte des risques de récidives. Je ne sais pas quoi faire.
    Je suis sensée avoir rdv pour poser l’appareil dans 15 jours. Consulter un 3eme chirurgien est impossible en terme de temps.

    Cordialement
    Merci d’avance pour votre retour.
    Julie

    • Dr Jules dit :

      Comme vous l’avez constaté, il y a plusieurs façons d’approcher un cas d’ortho-chirurgie!

      Premièrement, sachez qu’il y a des risques à toute chirurgie orthognathique. Ce sera à chaque chirurgien à vous expliquer les risques associés aux procédures qu’il planifie mais aucune n’est sans risque.

      Personnellement, je ne suis pas un adepte de la chirurgie orthognathique avant de faire des corrections orthodontiques car cela signifie placer les mâchoires dans une nouvelle position en chirurgie en gardant les dents mal alignées et cela peut grandement affecter ls position et la stabilité des mâchoires. La plupart des orthodontistes travaillent ainsi soit faire l’orthodontie avant la chirurgie. Il y a cependant quelques cas où il peut être acceptable de faire une chirurgie avant les corrections orthodontiques.

      Finalement, je ne peux me prononcer sur un plan de traitement ou l’autre dans votre cas mais il est essentiel que l’orthodontiste que vous choisirez soit à l’aise de travailler avec le chirurgien car ils doivent s’entendre sur le plan de traitement, les objectifs de traitement et les procédures à faire avant, pendant et après la chirurgie. Sinon, si les choses ne fonctionnent pas comme prévu, qui sera responsable?

      Depuis 2009, il existe cependant une “tendance” popularisée par Nagasaka et ses confrères qui consiste à faire la chirurgie orthognathique avant l’orthodontie. Cette approche, appelée “surgery-first” a l’avantage de corriger les problèmes esthétiques du visage très rapidement, soit dès le début du traitement avant même que l’orthodontie soit faite. La durée du traitement d’orthodontie par la suite peut aussi être plus courte. Par contre, des études ont démontré qu’avec une telle approche, la prédictibilité et la stabilité des résultats est plus précaire. (1)

      Vous pouvez demander à chaque praticien (orthodontiste et chirurgien maxillo-facial) de vous montrer des cas similaires au votre avec un plan de traitement similaire à ce qu’ils vous proposent pour voir les résultats. Chaque approche a certainement ses avantages mais c’est le résultat final qui compte pour vous.

      (1) Nagasaka et al. “Surgery first skeletal Class III correction using the skeletal anchorage system. J. CLin. Orthod. 2009:43:97-105

      tag #surgery-first – chirurgie en premier

      • Julie dit :

        Bonjour Dr Jules,

        Je vous remercie beaucoup pour cette réponse rapide.
        En fait, je me dis que ce qui a poussé le second chirurgien à me proposer une solution “surgery-first” c’est que je lui ai dis que j’étais très complexée par le bas de mon visage, qu’un an d’orthodontie était très long pour moi… Aussi, ce même chirurgien bloque les mâchoires pendant 30 jours pour stabiliser le tout. N’est-ce pas là une garantie contre la récidive ? Non?

        “La stabilité et la prédictibilité précaire” signifie quoi ? Je ne comprend pas ? Que ça va surement revenir n’est-ce pas ?
        Enfin, si je comprend bien, il vaut mieux mettre d’abord l’appareil puis la chirurgie …?

        Comment savoir si je fais partie des “quelques cas où on peut faire de la chirurgie avant l’orthodontie” ?

        Autre question, peut-on aller au travail avec des mâchoires bloquées? Car j’arrive à parler quand je bloque mes mâchoires toute seule ?
        Et si je fais une expansion palatine, je vais garder les dents du bonheur pendant combien de temps minimum ? maximum?

        Je vous remercie beaucoup d’avance pour votre réponse

        • Dr Jules dit :

          “La stabilité et la prédictibilité précaire” signifie quoi ?

          Cela veut dire qu’une telle approche est moins prévisible quant aux résultats obtenus et que la stabilité des corrections peut être moins bonne (plus de chances de récidive).

          Il faut aussi savoir que les cas de Nagasaka étaient principalement des malocclusions de type Classe III, ce qui se prête mieux à une approche “surgery-first” que des cas de Classe II avec chevauchement important, arcades étroites et non harmonisées, etc.

          Dépendamment de votre type de travail, vous pourrez tout de même travailler avec une fixation inter-maxillaire (“mâchoires bloquées”) après la chirurgie.
          Pour en savoir plus sur l’expansion maxillaire et les déséquilibres transverses des mâchoires.

          Il faut vous fier à ce que votre équipe d”ortho-chirurgie recommandera….

          • Julie dit :

            Bonjour Dr Jules,
            Dernière question si vous me le permettez:
            La dernière fois que j’ai vu mon chirurgien, il m’a dit qu’il pouvait très bien me faire que la chirurgie sans que je ne mette jamais aucun appareil. Ni avant, ni après. Il a aussi dit que j’étais une toute petite classe II, et que niveau fonctionnelle je pouvais rester avec cette “bouche” toute ma vie sans soucis.

            Que le seul inconvénient à ne jamais mettre d’appareil c’est que mes dents vont rester en l’état, et qu’il ne pourra pas avancer la mandibule autant qu’il le faudrait. Et que ça ne sera pas un résultat parfait.
            Mais qu’au moîns mon complexe esthétique sera corrigé rapidement.
            Qu’en pensez-vous?
            Je n’ai vraiment pas envie de porter un appareil pendant 1 ans avant et 1 an après

            • Julie dit :

              Et j’ai oublié d’ajouter qu’il a dit aussi que finalement (après avoir vu les moulages) l’expansion palatine ne sera pas nécessaire.
              Merci d’avance pour votre réponse
              Cordialement

            • Dr Jules dit :

              L’approche que vous décrivez va un peu à l’encontre des buts d’une chirurgie orthognathique.

              On vous dit que l’orthodontie n’est pas nécessaire mais que si vous de corrigez pas vos malpositions dentaires en orthodontie l’avancement mandibulaire ne pourrait pas être aussi grand. De plus on vous dit qu’au départ vous n’avez pas besoin d’un avancement important…

              Si vous avez vraiment une “toute petite classe II”, quel est donc le but d’envisager une chirurgie orthognathique? Pourquoi pas des compensations dento-alvéolaires (camouflage orthodontique) au lieu d’une chirurgie qui ne viserait qu’à avancer la mandibule que de quelques millimètres! Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

              Êtes-vous certaine que votre “complexe” sera bel et bien corrigé par une telle chirurgie qui, d’après ce que vous décrivez n’avancera pas la mandibule significativement?

              Vous n’avez pas envie de porter des appareils orthodontiques… mais avez-vous envie de passer par une chirurgie orthognathique qui ne donnera peut-être pas les résultats espérés? Est-ce que votre chirurgien peut faire une simulation virtuelle du plan de traitement proposé?

              • Julie dit :

                Combien de temps pour aligner les dents avant une chirurgie?

                Bonjour Dr Jules,

                Alors je voulais faire la chirurgie sans appareil dans le but de raccourcir le maxillaire (vu mon sourire gingival) et faire la genioplastie qui va avec et tout ça me donnera le visage moins long qu’il ne l’est. Ensuite je me dis tanpis pour la mandibule qui ne sera pas avancée autant qu’elle aurai pu l’être … Mon complexe sera déjà bien reglé.

                Ensuite, mon orthodentiste m’a dit que pour un vrai resultat esthetique l’appareil et le camouflage sera bien mais ne suffisent pas. La chirurgie ne me fait pas peur c’est juste le temps avant chirurgie qui est trop long.

                Dernière question svp, je ne voudrais pas abuser de votre temps, mon ortho veut extraire 2 dents saines en haut et 2 en bas, il dit aussi qu’on ne passera pas a la chirurgie tant que les dents ne sont pas quasiement alignées. Vous pensez que mes dents peuvent s’aligner en combien de temps? 6 mois? 9 mois? (Sachant que j’ai deja mis 3 ans d’appareil sans contention quand j’étais ado)

                Merci d’avance pour votre reponse

                • Dr Jules dit :

                  Seul votre orthodontiste peut répondre à cette question car il connait mieux que quiconque votre cas et ce qu’il planifie faire et je ne connais rien de votre occlusion (malocclusion) actuelle.

  145. Catherine dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir est-ce que les broches avant l’opération sont aussi couvertes par l’assurance maladie?

    Merci

  146. sarah dit :

    Est-ce que mes dents vont bouger après 21 ans?

    Bonjour je vous contact voilà petite j’ai mis un appareil à l’âge de 12 ans pour un problème de petite mâchoire que j’ai garder jusqu’à mes 15 ans une fois enlevée vers 18 ans mes dents on complètement changer avec une mâchoire qui basculer vers la droite ! J’ai donc à l’âge de 20 ans eu un complexe au niveau de la mâchoire puisque je commençais à avoir une malloclusion qui se dégradée petite à petit en repartant chez mon dentiste il me dis que l’a croissance de la mâchoire finis à 18 ans que c’est de sa faute étant donner qu’il me l’a mis alors qu’il aurai dû attendre le développement de mes dents du coup j’ai repris un traitement orthodontiste durant 1 ans il m’a tout re aligner avec un agrandissement de la mâchoire du haut il m’a aligner mes dents maintenant je l’ai enlever il m’a mis des fils de contention en haut et en bas pensez vous que sa va bouger je suis âgée de 21 ans ?

  147. Eddy dit :

    Bonjour;

    Pour ma part j’ai la mâchoire inférieur en avant, ceci est vraiment un problème au quotidien je n’arrive pas à sourire correctement, j’aimerais savoir si après l’opération tout se passe bien ou il y a comme lorsqu’on se fait opérer des dents de sagesse pendant quelque semaine les joues gonflées ou quelque chose comme ça ?

    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Une chirurgie orthognathique est beaucoup plus complexe qu’extraire des dents de sagesse mais, tout comme pour les extractions de dents de sagesse, il y a beaucoup de variations d’une personne à l’autre concernant la récupération et la convalescence suivant la chirurgie. Demandez à votre chirurgien de vous donner des explications précises concernant la chirurgie que vous aurez et la période post-opératoire.

  148. François dit :

    Problèmes de mâchoires

    Bonjour,
    Depuis que je suis jeune, j’ai eu tout les traitements d’orthodontie possible pour arranger mes dents et mon palais. Tout va bien ce côté là, tout est réglé en fait.
    Aujourd’hui jai 23 ans et le seul problème qui reste c’est : quand on me regarde de face j’ai un côté de la mâchoire qui penche plus du côté gauche ce qui me cause de la douleur parfois lorsque je bâille, ouvre la bouche pour manger etc… ( ça me donne l’impression que ma mâchoire est cassée ) Ma dentiste m’a dit qu’un jour il faudrait régler ça.

    Y a-t-il un nom pour ça ? Se fait-on opérer à l’hôpital ? Combien de temps dure la chirurgie ? Y a-t-il des risques après ? J’habite au Québec alors est-ce que tout est pris par la RAMQ ?

    Je suis désolé d’avoir autant de questions, mais je veut en avoir le cœur net !

    Merci de votre réponse

    • Dr Jules dit :

      On ne peut poser de diagnostic simplement avec votre description mais vous semblez décrire une asymétrie mandibulaire (mâchoire qui penche d’un côté) et des troubles de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires (douleur en ouvrant la mâchoire).

      ➡ Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.
      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.

      Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

      AUcun traitement d’orthodontie n’est pris en charge par la RAMQ

  149. lynda dit :

    Chirurgie pour une tumeur à la mâchoire

    bonjour
    je me plaignais de forte migraine a la tête, alors j ai pris rendez vous avec un neurologue en 2014 et 2015 puis il ma envoyer a faire un IRM CERVICAL(imagerie de résonance magnétique) en janvier 2016 puis j’ai reçu un appel de lui il m’a donner un rdv puis on s’est rencontrer il m’a annoncer deux nouvelles , la bonne nouvelle que je n ai rien ni tumeur ni quoi que se soit au niveau de mon cerveau j’étais soulager , mais la mauvaise que j’ai une tumeur salivaire en fond du coup , il m’a dis qu’il faut voir un spécialiste d”ORL , j’ai pris rendez vous il m a faite aussi un autre IRM en juin 2016,puis j’ai eu les résultats puis il ma annoncer deux nouvelles , la mauvaise que la chirurgie est très délicate il faut qu’il coupe ma mâchoire en deux pour extraire la tumeur d’une grosseur de 2,5cm car elle est au fond du coup, et la bonne ou se qu’il peut faire c’est de faire un suivie chaque 6 mois pour voir son évolution ou sinon une radiothérapie pour diminuer la tumeur, ce-qui inquiète le chirurgien d’ORL que la tumeur est très proche du cerveau, la tumeur est bénin , ma question est: y a t-il des élément naturelle que vous puissiez me conseiller pour diminuer ou faire disparaitre la tumeur sans passer par la radiothérapie ,

    Ma question est est ce que c’est le seul moyen pour faire la chirurgie je veux dire couper la mâchoire en deux , s’il vous plait je veux savoir quelle sont les conséquences merci et dite moi comment sa fera la chirurgie avec image

  150. Pierre dit :

    Bonjour,

    Durant mon adolescence j’ai subi un traitement orthodontique, cependant je suis actuellement en classe II Subdivision G, les milieux interdentaires ne sont pas alignés (mais les dents sont alignées et il y a un calage).
    De plus, j’ai été traité par recul du maxillaire pour faire de la place, alors que de l’avis d’une amie orthodontiste j’aurai dû avoir plutôt une avancée de la mandibule.
    J’aurai voulu savoir si aujourd’hui, ayant 22 ans, il était envisageable de corriger ma position de mandibule qui devrait être plus large et plus en avant par chirurgie ? Faut-il bouger le maxillaire en même temps ?
    Dans l’attente de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Il est possible de faire une chirurgie orthognathique à 22 ans mais la vraie question est “est-ce ce dont vous avez réellement besoin?”. Une telle chirurgie n’est pas simple et ne doit être faite que dans les cas les plus sévères de déséquilibre squelettique. Je ne saurais dire si c’est indiqué dans votre cas ou quelle chirurgie serait nécessaire (une seule mâchoire ou les deus) mais, pour le savoir, Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

  151. Roselyne dit :

    Peut-on corriger un écart de 14 mm avec des gouttières?

    Bonjour,

    Mon fils de 9 ans a 13 ou 14mn d’écart, suite à une excroissance de la mâchoire inférieure, plusieurs gouttières lui ont été proposés et aujourd’hui, il reste sans succès car il ne reste pas en bouche et il dépend de la motivation de mon fils (il dit qu’il a du mal à respirer, il n’arrive pas à le faire tenir la nuit). Quel sont les alternatives pour lui. Connaissez vous un orthodentiste sur Paris ?

    Merci !

    • Dr Jules dit :

      Les alternatives pour corriger un décalage squelettique de 14 mm chez un adolescent? Il n’y en a qu’une seule; un VRAI traitement d’orthodontie!

      Je doute que le port de gouttières pour un tel problème soit très efficace, même avec une bonne coopération de la part du patient.

      Un tel traitement vous a-t-il été prescrit par un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste)? Je vous enverrai un lien pour Paris.

  152. Sofia dit :

    À quel âge faire une chirurgie aux mâchoires?

    J’ai 16 ans , et mon orthodontiste m’a reclame une chirurgie maxillo faciale et cela suite a l’avancement de ma machoire inferieur. Je veux vraiment etre opperée cette annee mais je ne sais pas a quel age c’est permis??

  153. Cristal mgl dit :

    Qui consulter pour un menton croche?

    Bonjour, je suis une femme âgée de 41 ans. J’ai un déformation de menton dû à mauvais mâche. Est-ce qu’il y a des possibilités de soigner ça à mon age ? Si oui comment et où je dois aller me consulter ? Pour me faire soigner je dois avoir quelle genre de assurance et mutuelle de santé? Et j’aimerais savoir egalement la durée de traitement jusqu’à la fin du guérison.
    Je vous remercie beaucoup d’avance pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Sous toutes réserves, il est certainement possible de corriger une déformation du menton, peu importe l’âge si vous êtes en bonne santé.
      Le traitement, sa durée, son coût, etc. dépendront du diagnostic et des procédures faites.

      Cette déformation au menton n’est peut-être pas limitée au menton seulement. Elle peut peut-être affecter la mâchoire ou les deux mâchoires et indirectement la dentition (occlusion). Il serait donc indiqué que comme première étape vous consultiez un dentiste généraliste qui pourrait évaluer le tout et vous diriger vers d’autres spécialistes du domaine médical ou dentaire s’il y avait lieur.

      Je ne suis pas familier avec les détails de la sécurité sociale en France que ce soit pour la dentisterie, l’orthodontie ou la médecine alors je ne peux vous conseiller à ce sujet. Peut-être qu’un autre lecteur pourrait vous apporter des précisions?

  154. L.I dit :

    Peut-on changer de plan de traitement en cours de traitement?

    Bonjour, Je fais depuis 9 mois un traitement orthodontiste pour régler ma rétrognatie, je suis majeur. Mon docteur m’a avancé les incisives supérieures et il y a environ 8 mm entre les dents supérieurs et les dents inférieures. De plus, un espace d’environ 5 mm s’est formé entre les incisives et la canine droite supérieure. J’aurais personnellement préféré avoir recours à la chirurgie maxillo-faciale, ce qu’il m’avait proposé au début, pour régler définitivement le problème osseux qui me cause un petit complexe mais mon docteur a pris l’option de reculer les dents supérieures en compensant avec l’espace formé préalablement pour qu’elles soient au même niveau que mes dents inférieures, mais je crains que l’apport esthétique de ce traitement soit minime par rapport à la première option.

    Je voulais vous contacter pour savoir si mes craintes sont réelles, si le traitement que mon docteur envisage peut régler mon complexe de mâchoire ou si il ne vise que à maximiser la relation entre les dents et avoir un beau sourire, et savoir pourquoi mon médecin a préféré cette solution à l’autre ou alors est-ce que par ma volonté aurais-je pu influer sa décision? Est-ce qu’un changement de plan est envisageable au vu de l’avancée du traitement?

    • Dr Jules dit :

      Il est toujours possible de changer de plan de traitement mais lorsqu’il s’agit de passer d’une approche non chirurgicale à un traitement chirurgical ou vice versa, cela peut être plus compliqué. Plus tôt vous modifierai votre plan de traitement plus facile ce sera de faire la “conversion”. S1 des extractions ont été faites pour un futur traitement chirurgical, cela peut être plus difficile de changer d’approche par contre.

      Il est certain que la plainte principale du patient et ses désirs et attentes face au traitement et les discussions pré traitement entre le patient et l’orthodontiste vont l’influencer dans l’élaboration de son plan de traitement. Tout part cependant du diagnostic. Je ne peux dire si le traitement que vous aurez réglera les problèmes qui vous affectent et vous tracassent car cela est spécifique à votre cas mais n’hésitez pas à le demander à votre orthodontiste car il connaît mieux votre cas que quiconque.

      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic. ➡ Tout problème doit d’abord être diagnostiqué avant d’être traité et le diagnostic est la base de tout traitement. Les objectifs de traitement et le plan de traitement dépendent directement de ce diagnostic. Cette équation est simple, universelle et inévitable pour maximiser les chances de succès de tout traitement. Pour en savoir plus sur l’importance du diagnostic.

  155. Jobar dit :

    Délai de récupération post-chirurgical

    Bonjour dr Jules
    J’ai 30 ans , née avec une fente labial palatine , Je ne compte plu le nombre d’operation.
    terrain osseu maxillaire trés mauvais ce qui se traduit par la perte inévitable de mes dents du haut..

    Aujourd’hui Je dois recourir a un plan de traitement de greffe osseuse / implants dentaire / et partiel comblement des sinus.
    Pour éviter de faire de orthodontie car mes dents du bas sorte comparer a celle du haut.. le chirurgien dentiste me propose de reculé la mâchoire du bas , ce qui permettrai de faire plusieurs étape du plan de traitement sous anesthésie général.

    -Je me pose donc plusieurs question, car je vois partout que c’est une operation dite lourde ! le fait de r’ajouté en plus des plusieurs étape comme les sinus + greffe , n’est pas trop dangereux ?

    -Le délais moyenne pour pouvoir reparlé et remangé un minimum ?

    -Le délais pour pouvoir reprendre une activité ‘ normal ‘

    Merci par avance pour vos réponses.

    • Dr Jules dit :

      Je ne vois pas comment “reculer la mâchoire du bas” éviterait le besoin d’avoir recours à l’orthodontie car la chirurgie ne placera pas vos dents correctement sur la mâchoire. Assurez-vous de bien comprendre ce dans quoi vous vous embarquez. Demandez plutôt l’avis d’un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste).

      Les délais post-opératoires sont trop variables d’une personne à l’autre et selon le type de chirurgie pour répondre de façon générale. Vous devrez demander l’avis de votre chirurgien à ce sujet tout comme pour la dangerosité de faire toutes ces procédures chirurgicales lors de la même intervention.

  156. Jobar dit :

    Bonjour , car “ en reculant la mâchoire du bas” Car la dentition du bas est très correct nul besoin orthodontie , les dents du haut vont être toute arraché de ce fait les implants du haut seront mis en place par rapport au dent du bas.

    Le rendez vous étant en février , les questions du dernier message me tourne trop dans la tête et c’est pas bon.. , je ne demande qu’une moyenne grossière , pour une personne qui se rétabli correctement.

    En vous remerciant

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux répondre à cette questions car premièrement nous ne posons pas d’implants dentaires en tant qu’orthodontistes et qu’il y a énormément de variations dans un cas de personne qui sera édentée complètement à une arcade.
      Combien d’implants seront posés. où, par qui, comment, quelle technique, quel type d’implants, quelle est la qualité de l’os, sa quantité, l’occlusion résultante, quel type se prothèse sera utilisé, faite par qui, quelle est votre santé générale, y aura-t-il des complications lors de la pose, etc., etc.

      Cependant je peux dire que les patients orthodontiques qui se font poser des implants dentaires suite pour combler des espaces restants à un traitement d’orthodontie récupèrent bien et rapidement (jours) si tout va bien.

      ➡ Pour en savoir plus sur les implants dentaires.

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous posé la question à votre chirurgien? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement et le mouvements chirurgicaux pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire mieux que quiconque ce qui peut se produire et les changements auxquels vous pouvez vous attendre suite à la chirurgie.

  157. Jobar dit :

    Ok merci pour votre réponse rapide , je vais demandé un rendez vous rapidement pour plus de précision ,
    Je vous souhaite une bonne continuation ,

  158. Marjaine dit :

    Alternative à la chirurgie pour une malocclusion classe 3?

    Bonjour docteur
    Ma fille de 15 ans a un menton en avant lorsqu’elle sourit les dents du bas et du haut de touche AVec les dents du bas penchées vers l’intérieur .
    Elle est tres complexée mais je trouve pas que cest vilain
    Nous sommes allez voir un orthodontiste qui nous a conseillé d’opérer mais je suis septique n y a til pas moyen de corriger cela sans passer par le bistouri
    Bien cordialement et encore merci

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez décrire une malocclusion de type Classe 3 ou ayant des tendances classe 3.
      Selon la sévérité du déséquilibre squelettique et selon quelle mâchoire (supérieure ou inférieure) est la plus affectée, il peut peut-être possible de corriger un tel problème sans chirurgie orthognathique. Pour voir des exemples de correction de malocclusions classe 3 sans chirurgie.
      Je vous dis cela sous toutes réserves car un examen clinique et probablement radiologique serait nécessaire pour confirmer le tout.

      Par contre les cas les plus graves nécessiteront une correction chirurgicale.

      ➡ Pour en savoir plus sur la planification et simulation chirurgicale pour les malocclusions classe 3 et voir un exemple.

      Si vous n’avez pas eu des explications suffisantes ou n’êtes pas satisfaite de l’information reçue, n’hésitez pas à consulter un autre spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour avoir une seconde opinion.

  159. Selin dit :

    Mobilité du maxillaire supérieur après une chirurgie aux mâchoires

    Bonjour Docteur,
    J ai une question urgente!! Je me suis faite operer d une osteostomie bimaxillaire il y 3 jours en meme temps le medecin m a descendu le maxillaire superieure de 2 mm car sourire quasi invisible. Mes machoires son bloqués avec des elastiques mais le maxillaire superieure bouge un peut quand j appuis les dents l une sur l autre. Je lui ai demandé si ca allait consolidé sans greffe osseuse il me dis que oui que ils y a de plaques et des vis qui tiennent. J ai peur!!

    J ai besoin de votre conseil Docteur! Dois je m inquieter?

    • Dr Jules dit :

      Immédiatement après une ostéotomie de type Le Fort 1 comme vous avez eu au maxillaire supérieur, il est normal qu’il y ait une légère mobilité du segment osseux qui a été coupé, mobilisé et fixé par la suite à l’aide de fixations rigides (vis et plaques métalliques). Il n’y a pas d’union rigide ou osseuse qui a pu se former en quelques jours et cela prendra plusieurs semaines à se produire. Cette mobilité est légère et normale et devrait diminuer avec le temps. Ne forcez pas volontairement en serrant exagérément les dents ensemble pour faire “bouger” le maxillaire supérieur.

      • Selin dit :

        Oufff! Je suis soulegée Docteur! Quand il m a dit qu il n avait pas fait de greffe osseuse tout en sachant qu il y allait y avoir un écart de 2mm entre j ai vraiment paniqué. Mille merci pour votre réponse rapide, heureusement que vou etes là. Je vais faire comme vous me dites et je ne vais absolument pas serrer les dents!
        Merciiii encore!!!!!

        tag #merci

        • Dr Jules dit :

          Je doute que le chirurgien ait laissé un écart “ouvert” de 2 mm entre les segments osseux mais vous pouvez vérifier ce point avec lui.
          Ne vous empêchez pas de serrer les dents, de manger et de fonctionner normalement mais ne faites pas par exprès pour serrer très fort en déplaçant la mandibule de côté.
          Vous verrez, tout devrait bien aller mais n’hésitez pas à communiquer avec votre chirurgien si vous percevez quelque chose d’anormal.

          • Selin dit :

            Rebonjour Docteur!
            Je vais suivre à la lettre vos conseils précieux! Je l ai vu aujourdh’ui, il m’ a montré en manipulant le maxillaire supérieur à la main que c’était normale que mon palais bouge un peut de l’avant vers l’arriere et que c’était le meilleur moyen pour que l’os se consolide de la meilleur façon, enfin plutot dans la position idéale que une fois consolidé tout allait entrer dans l ordre! C est la troisieme fois qu on me sectionne le maxillaire superieur et avec la mandibule cette fois! Je reviens de très loin docteur!

            Je ne vous remercierais jamais assez Docteur! Besoin de soutient de la part d un professionnel!
            Merciiiiii!!!

            tag #merci

  160. Martine dit :

    Les frais accessoires en chirurgien maxillo-facial au Québec

    Bonjour, j’aimerais savoir si l’abolition des frais accessoires au Québec change quelque chose pour une chirurgie de la mandibule. L’opération est couverte par la ramq mais pour ce qui est des frais, ça reste pareil? Merci

    • Dr Jules dit :

      Excellente question qui est très d’actualité!
      Le Règlement abolissant les frais accessoires liés à la dispensation des services assurés a été publié le 11 janvier dernier. Il est donc en vigueur depuis le 26 janvier 2017.

      J’ai parlé avec un confrère chirurgien maxillo-facial cette semaine et il m’a expliqué qu’en théorie, à partir de hier, il est maintenant illégal de charger des frais supplémentaires aux patients qui auront des chirurgies orthognathiques au delà de ce qui est couvert par la RAMQ au Québec. Est-ce que tous les praticiens suivront cette réglementation, ça reste à voir. Tout comme en médecine cependant, ceux qui chargeront des frais accessoires pourront s’exposent à des poursuites, amendes, etc.
      Abolition des frais accessoires en médecine et en chirurgie maxillo-faciale au Québec et les chirurgies orthognathiques pour les cas d'ortho-chirurgie.

      Que cela signifie-t-il pour les patients?
      Cela reste aussi à voir mais je sais que certaines procédures que doivent faire les chirurgiens maxillo-faciaux pour préparer un cas d’ortho-chirurgie sont assez coûteuses et ne sont pas remboursées par la RAMQ. Devront-ils cesser de poser ces actes et faire ces procédures si la RAMQ ne trouve pas une alternative pour les rémunérer? Espérons que non car il est pratiquement certain que cela pourrait affecter la qualité de la préparation pré-chirurgicale et des soins aux patients.

      À titre d’exemple, les chirurgiens peuvent faire faire des simulations virtuelles 3D pour mieux planifier les cas complexes et faire fabriquer des plaques occlusales pour aider au positionnement des mâchoires. Ceci peut leur coûter jusqu’à 1,200 $ non remboursable par la RAMQ. Pourront-ils continuer à offrir ces services s’ils ne sont plus rémunérés pour le faire? Je l’espère grandement car l’utilisation de ces simulations augmente beaucoup la qualité et la précision de nos traitements d’ortho-chirurgie communs et c’est le patient qui est gagnant en bout de ligne.
      ➡ Pour voir des exemples de planification et simulation virtuelle d’une chirurgie orthognathique complexe aux deux mâchoires.

      Bien que ces simulations ne soient pas nécessaires pour tous les cas, il y a des procédures qui sont essentielles pour tous les cas comme la prise de matériel diagnostique et qui ne sont pas couvertes par la RAMQ.

      Les diverses associations de médecins, dentistes et chirurgiens maxillo-faciaux sont présentement en négociation avec le gouvernement pour tenter de faire accepter que la RAMQ débourse certains frais accessoires dont la préparation pour certaines chirurgies orthognathiques. À suivre…

      Donc, sur papier, la loi est claire mais dans les faits, vous devrez demander à votre chirurgien comment il procédera…

      N. B. A noter que le ministre libéral a toutefois souligné que ce règlement ne s’appliquera que pour les soins assurés, ce qui inclut les chirurgies maxillo-faciales. Les soins dits privés, comme la chirurgie esthétique ou la chirurgie réfractive au laser, ne sont pas assurés.

      Pour voir la liste des frais qui ont été interdits par le gouvernement du Québec.

      • Martine dit :

        Merci pour la réponse rapide, j’ai téléphoné et on me dit que normalement il y a des frais mais qu’il y a encore des négociations. J’ai pas eu de montant précis car cela va dépendre de l’évolution de mon traitement en orthodontie. Ça changera pas ma décision de faire le processus ou non mais une dépense de moins serais bienvenue. Merci encore pour tout les détails.

  161. Nil dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous me dire svp de combien de mm pouvons nous ingresser les dents inferieures? Vous avez reussi 10 mm pour le maxillaire superieure. Est ce possible pour l arcade inferieure?
    Merci d acance

    • Dr Jules dit :

      Tel que je vous ai déjà répondu, il est rare de devoir ingresser les dents inférieures de 1 cm, en fait je n’ai jamais vu cela. Les dents antérieures peuvent être intruder de quelques millimètres et les postérieures de 1-2 mm. Il faut d’abord déterminer si c’est indiqué et tout part du diagnostic.

  162. Nil dit :

    Ah pardon je n ai pas reçu d email pour la reponse precedente. Merci beaucoup!

  163. vanessa guinebault dit :

    Sévérité d’un déséquilibre squelettique

    Bonjour
    Qu’est qu’une rétrognathie ou prognathie sévère ??? car on m’a proposé un compromis pour une rétrognathie 7mm entre la machoire du haut et celle du bas mon profil n’étant pas affecté car j’ai un menton un peu fort et mes dents sont toutes en contacts sauf pour mes incisives hauts et bas qui garderont un écart de 4 mm j’aurais également des contentions fixe en haut comme en bas et ceux a vie !!! Je me demande donc a partir de combien de mm estimez vous ( a titre personnel ) un décalage comme sévère avec 0 compromis possible ??? J’ai un sérieux doutea long terme sur le traitement que l’on me propose Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a pas de définition “officielle” sur la sévérité d’un déséquilibre squelettique mais je dirais qu’un déséquilibre qui ne peut être corrigé sans chirurgie orthognathique est sévère. Un décalage de 7 mm entre les mâchoires commence à être très significatif et il est fort possible qu’une chirurgie soit nécessaire si l’on veut obtenir les meilleurs résultats fonctionnels et esthétiques possibles. Ceci ne veut cependant pas dire qu’un traitement de compromis n’est pas possible et ne donnerait pas un résultat acceptable à tous les points de vue. Il existe aussi une partie subjective au résultat de tout traitement. Des compromis sont toujours possibles…

  164. Ed dit :

    Greffe osseuse lors d’une chirurgie orthognathique?

    Bonjour docteur,

    je porte actuellement une appareil orthodontique et un bridge sur lequel ont été collé les bague, parce-que mes dents 11 – 21 sont manquantes, j’ai également une perte d’os, ce qui a empêché la poste d’implants.
    Sachant que je dois passer sur le billard pour une ostéotomie bimaxillaire d’ici quelques mois, j’aimerais savoir s’il est possible de faire une greffe osseuse en temps que l’ostéotomie ?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      J’imagine qu’il est possible de faire une telle greffe mais plusieurs facteurs sont à considérés comme l’endroit de la greffe, la sorte de défaut osseux à combler, la santé parodontale générale, etc. Discutez-en avec votre chirurgien pour savoir si c’est possible dans votre cas spécifiquement.

  165. Maxime dit :

    Pourquoi consulter en médecine interne avant une chirurgie orthognathique?

    Bonjour,

    Je suis un homme de 26 ans devant subir une ostéotomie mandibulaire et maxillaire. Mon chirurgien maxillo-faciale a demandé une consultation en nutrition, avec l’anesthésiste ainsi que l’infirmière dans le cadre du programme préopératoire. Pour ces derniers, je peux comprendre la pertinence. Cependant, je dois aussi consulter la médecine interne avant l’opération. Sachant que je n’ai aucun antécédent de santé et aucun problème de santé connu, le recours à une consultation en médecine interne avant l’opération est-il fréquent ? Est-ce une procédure normale dans le cadre d’une chirurgie maxillo-faciale importante ?

    Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Le choix des tests diagnostiques médicaux et des consultation pré-opératoires médicales avant une chirurgie orthognathique revient habituellement au chirurgien ou chirurgien maxillo-facial et non à l’orthodontiste. Je ne connais pas beaucoup de praticiens que demandent une consultation en médecine interne mais il pourrait y avoir une indication pour le faire. Votre chirurgien maxillo-facial devrait pouvoir vous donner plus de précisions sur l’indication et la nécessité d’une telle consultation alors n’hésitez pas à lui demander.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.