Malocclusion “Classe 2”

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Le terme “Classe 2” réfère à une relation particulière des premières molaires supérieures et inférieures entre elles tel qu’illustré dans les diagrammes suivants. De plus, il existe avec les classes 2 deux variations ou “subdivisions” :

  • Division 1 : les molaires sont en relation classe 2 mais les incisives supérieures sont protrusives ou avancées. Le surplomb antérieur horizontal (overjet) est excessif mais le surplomb antérieur vertical (overbite) peut être excessif, normal ou il peut y avoir présence d’une béance antérieure.
  • Division 2 : les molaires sont aussi en relation classe 2 mais les incisives supérieures sont rétroinclinées , basculées vers l’intérieur ou très verticales. Le surplomb antérieur horizontal (overjet) est rarement excessif mais le surplomb antérieur vertical (overbite) est presque toujours excessif, les incisives supérieures recouvrant parfois complètement les incisives inférieures.
DIagramme de classification d'Angle des malocclusions dentaires

La relation des premières molaires sert à déterminer la classification d’Angle de l’occlusion. En classe 1 (relation normale), la cuspide avant (mésiobuccale) de la molaire supérieure est en occlusion avec le sillon de la molaire inférieure. Dans une classe 2, la molaire supérieure est en position plus avancée (ainsi que le reste de la dentition) tandis qu’en présence d’une classe 3, la relation est inversée; la molaires supérieure est plus reculée qu’en position normale (classe 1).

Les malocclusions de type classe 2 affectent approximativement 25% de notre population (6-17 ans) et présentent plusieurs des caractéristiques suivantes en plus d’avoir une relation molaire telle que décrite dans les diagrammes ci-hauts :

  • décalage important entre les dents du haut et celles du bas, surplomb horizontal excessif (overjet);
  • les dents antérieures sont avancées (protrusives) à différents degrés et peuvent recouvrir excessivement celles du bas, parfois complètement (overbite);
  • peut être causé par une mâchoire supérieure trop avancée et/ou une mâchoire inférieure trop courte ou reculée (problème squelettique):
  • ces patients ont souvent un menton qui semble trop reculé (mandibule courte);
  • les dents antérieures du bas peuvent mordre dans la muqueuse du palais et causer une irritation, de la douleur, du déchaussement (perte de gencive);
  • des interférences entre les dents pendant la fonction peuvent causer de l’usure dentaire prématurée;
  • les cas extrêmes peuvent nécessiter une chirurgie aux mâchoires pour rétablir l’équilibre entre les arcades;
  • comme pour la plupart des malocclusions, l’origine de ces problèmes est surtout génétique ou héréditaire;
  • ces malocclusions sont aussi appelées “rétrognathies” en référence à la mâchoire inférieure reculée qui y est souvent associée (rétrognathie mandibulaire).
  • les “classes 2” sont sous-divisées en 2 catégories :
    • Division 1 : les dents antérieures supérieures sont avancées excessivement par rapport à celles du bas. L’écart peut être de quelques millimètres à plus de 10-15 mm. Le surplomb vertical antérieur peut être normal ou excessif (dents supérieures qui recouvrent celles du bas). Cette malocclusion est souvent associée à une mâchoire inférieure courte ou reculée.
    • Division 2 : les incisives supérieures sont rétro-inclinées ou penchées vers l’intérieur et recouvrent souvent les incisives inférieures de façon excessive (mais pas toujours). Dans certains cas, le surplomb vertical est tel que les incisives inférieures sont complètement recouvertes et ne paraissent plus. Parfois, seulement les centrales supérieures sont basculées vers l’intérieur tandis que les latérales sont inclinées normalement ou légèrement vers l’avant.
Malocclusion dentaire clase 2

Les malocclusions Classe 2 division 1 sont principalement dues à une mâchoire intérieure reculée. Lorsque les incisives supérieures sont aussi avancées, ceci augmente l’écart entre les deux mâchoires. (A) Garçon de 12 ans avec mandibule reculée. (B) la radiographie montre la mandibule reculée et les incisives supérieures avancées.

 

Malocclusion "Classe 2" avec dents supérieures avancées et dents inférieures qui mordent dans le palais

Malocclusion de type Classe 2 (division 1) avec dents supérieures avancées et dents inférieures qui “mordent dans le palais”

 

Malocclusion de type "Classe 2" avec centrales supérieures basculées et recouvrant excessivement celles du bas

Variation d’une “Classe 2” (division 2) ayant les centrales supérieures basculées vers l’intérieur et recouvrant celles du bas. Les latérales supérieures sont inclinées normalement ou légèrement vers l’avant.

 

Le surplomb vertical excessif (dents supérieures recouvrant complètement celles du bas) affecte la fonction et occasionne de l'usure des dents chez ce patient de 30 ans.

Le surplomb vertical excessif (dents supérieures recouvrant complètement celles du bas) affecte la fonction et occasionne de l’usure des dents chez ce patient de 30 ans (Classe 2 division 2). Des corrections orthodontiques permettront de diminuer le dommage aux dents en assurant une meilleure fonction. Pour en savoir plus sur l’usure dentaire.

  • Les dommages causés par un surplomb excessif (vertical et horizontal) peuvent apparaître tôt.
  • Si cette condition persiste pendant plusieurs années, elle peut mener à la destruction ou perte de tissus qui supportent les dents (os et gencive) ce qui, en retour, peut causer la perte de dents.
  • Les dommages s’accentuent avec les années mais peuvent être présents dès l’adolescence.
  • Observez les cas suivants pour voir l’effet d’un surplomb excessif sur la dentition et ses tissus de support (parodonte; os et gencive).

(A) Ce patient de 14 ans présente un écart de 13 mm antre les incisives supérieures et inférieures. Les incisives supérieures recouvrent complètement celles du bas. (B) Bouche ouverte : l’arcade inférieure présente une courbe; les incisives inférieures sont allongées (plus hautes) et les dents postérieures sont affaissées (plus basses) (flèches). Le bord des incisives montre déjà des signes d’usure. (C) Les antérieures du bas mordent dans le palais, endommageant la gencive.

 

En présence d'un surplomb antérieur vertical excessif (overbite), les dents inférieures peuvent mordre dans la muqueuse du palais et l'endommager en causant du déchaussement et éventuellement une perte osseues.

En présence d’un surplomb antérieur vertical excessif (overbite), les dents inférieures peuvent mordre dans la muqueuse du palais et l’endommager en causant du déchaussement et éventuellement une perte osseuse. Femme de 45 ans (gauche) et jeune de 11 ans (droite). Les personnes qui ont cette condition pendant plusieurs années peuvent voir les incisives supérieures s’espacer à mesure qu’il y a perte de gencive et d’os du côté du palais.

 

Les malocclusion classes 2 avec un “overjet” important (Classe 2 division 1) sont souvent accompagnées de surplomb vertical excessif. (A) Patient de 11 ans présentant un écart de 11 mm entre les antérieures. (B) une vue en plongée montrant les incisives inférieures qui mordent dans la muqueuse du palais. (C) Trace des incisives inférieures laissée dans la surface du palais.

 

Usure dentaire et de gencive avec malocclusion imporante

Les classes 2 division 2 peuvent être particulièrement destructrices pour l’avant des incisives inférieures et la gencive qui les recouvre. (A) Bouche fermée. (B) En ouvrant la bouche, on remarque l’usure importante des dents (couronnes et racines) et de la gencive chez cette femme de 37 ans.

 

Dernière mise-à-jour : 2016-05-08 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

 

Commentaires et/ou questions (115)

  1. Onaya dit :

    Pour un patient avec une malocclusion de classe 2 a combien de temps est estimer le traitement ?

  2. Sandy dit :

    Risques associés è un traitement d’orthodontie de compromis pour une classe 2 division 2
    Bonjour,
    j’ai 20 ans et une malocclusion de classe 2 (environ 5mm d’overjet). Je suis actuellement un traitement orthodontique.

    Pour avoir l’occlusion idéale je devrais me faire opérer afin d’avancer un peu la machoire du bas, mais vu que l’intervention est lourde et couteuse j’ai décidé de ne pas le faire, et mon orthodontiste compte me redresser les dents en laissant mon overjet, mais avec des prothèses de contention (je ne sais pas si le terme est juste, un fil soudé a l’arrière des incisives) pour éviter qu’elles ne reprennent leur position initiale (la variation de classe 2 division 2).

    Quels risques je prends en suivant ce type de traitement, selon vous ?

  3. Yael dit :

    Bonjour Docteur Jules,
    Je suis rétrognathe. J’ai 40 ans. Entre 8 et 11 ans, j’ai porté un faux-palais sur l’arcade du haut car mes dents de devant étaient très en avant. J’étais alors en classe 2 division 1. Après ces trois ans de soins, je me suis retrouvée en classe 2 division 2 et je le suis toujours. J’aimerais comprendre pourquoi après ces soins, mes dents ne sont pas positionnées correctement. Est-ce un mauvais travail de l’orthodontiste ? Merci beaucoup.

    • Dr Jules dit :

      Moi aussi j’aimerais comprendre ce qui a été fait pour convertir une classe 2 division 1 en division2 avec un appareil amovible. C’est assez incroyable qu’on prenne des dents trop avancées et inclinées vers l’avant et qu’on les recule (trop?) et qu’on les penche vers l’intérieur. Et que vous disait-on pendant votre traitement après 1 ans de port de l’appareil… et après 2 ans… alors qu’il restait une autre année à porter l’appareil? Que visait-on au juste comme résultat.
      La grande majorité des classes 2 sont causées par une mandibule reculée ou courte (rétrognathie mandibulaire) et le traitement vise principalement à avancer la mandibule et les dents inférieures pendant une période de croissance plutôt que reculer celles du haut.

      Mauvais travail de l’orthodontiste? Ça dépend de ce qui était visé comme résultat et de ce qui vous avait été “promis”. Si on avait dit à vos parents que vous obtiendriez une occlusion normale avec ce seul appareil amovible supérieur, c’était voué à l’échec même avant d’essayer! Si on vous a dit que le but était de “reculer” les dents du haut, ils ont réussi mais était-ce le traitement de choix?. Je parie que maintenant vous avez aussi un surplomb vertical excessif (les incisives supérieures recouvrent celles du bas complètement).

      Donc pour répondre à votre question à savoir pourquoi après un tel traitement qui fut aussi long vos dents ne sont pas placées correctement, la réponse est que le traitement choisi ne pouvait donner comme résultat une occlusion normale ou “idéale”, c’était impossible. Mais était-ce ce qui était visé à ce moment? Je ne saurais vous le dire…

  4. Yael dit :

    Quel était l’état des connaissances pour ces traitements il y a 30 ans?
    Bonjour Docteur Jules,
    Effectivement, c’est assez incroyable qu’une classe 2 division 1 se transforme en classe 2 division 2. Vous avez vu juste : j’ai bien une supraclusie. Lorsque j’ai suivi ces trois ans de soins, j’étais peu impliquée dans le traitement en raison de mon jeune âge et mes parents ne se souviennent plus du plan de traitement prévu. Mais je pense que ce dentiste incompétent a opté pour un traitement à minima en choisissant de reculer mes dents du haut sans se préoccuper de ma rétrognathie et de l’ensemble de ma dentition.

    Je me pose deux questions Docteur : les traitements d’avancée mandibulaire chez les enfants il y a 30 ans en France étaient-elle aussi développées qu’aujourd’hui ? Pouvez-vous me dire quel aurait été le traitement idéal ?Merci beaucoup.

    • Dr Jules dit :

      Je ne sais pas exactement quel était l’était des connaissances sur ce sujet en France il y a 30 ans mais ça devait être similaire à ici et l’information était disponible à ce moment, c’est certain. En fait, la plupart des appareils fonctionnels visant à repositionner la mâchoire inférieure des enfants rétrognathes pendant la croissance on été développés en Europe (Allemagne; Herbst, Frankël, Bimler, etc., Angleterre; Twin Block, etc.). Ces techniques n’ont pas beaucoup évoluées depuis 20-30 ans car les mêmes principes physiologiques doivent être utilisés. Il n’y a pas qu’un seul traitement idéal mais tout traitement visant a utiliser le potentiel de croissance mandibulaire pour tenter d’améliorer le déséquilibre entre les mâchoires avait la possibilité d’aider une malocclusion de type classe 2 (sans le garantir car il y a plusieurs variables dont la croissance et la coopération du patient).

      Pour voir des exemples de classes 2 corrigées.

  5. yael dit :

    Bonjour Docteur Jules,
    Je suis rétrognathe en classe 2 division 2. De plus, j’ai une déviation mandibulaire à gauche. Ma mandibule émet un bruit et “se déboite” lorsque j’ouvre grand la bouche. Cette déviation est-elle due à ma rétrognathie ? Cette déviation se traite t-elle uniquement grâce à l’avancée mandibulaire ou existe-t-il d’autres moyens ? merci Docteur.

    • Dr Jules dit :

      Il vous faudrait un examen global en orthodontie pour évaluer le tout. Il peut y avoir des relations entre vos symptômes et le déséquilibre squelettique entre vos mâchoires mais pas nécessairement. Impossible de le déterminer sans un examen approfondi.

  6. céline dit :

    Une béance antérieure apparait récemment
    Bonjour,

    j’ai une malocclusion de type 2, avec béance, j’ai un programme de soins assez important en cours et à venir, et je viens bientôt passer dans le port d’un appareil dentaire (pré et post op), et une chirurgie.

    j’ai une question qui me taraude, dans les exemples, on voit souvent que la béance est dû à un mauvais positionnement des dents, elles partent vers l’avant bien souvent, ce qui n’est pas mon cas.

    j’ai déjà porté un appareil dentaire quand j’avais 12 ans, d’ailleurs on ne m’a jamais parlé de malocclusion jusqu’à l’année dernière maintenant que le problème s’est aggravé, bref mes dents du bas sont un peu déviées (1 sur 4 incisives) et mes dents du haut sont quant à elle parfaitement droite.

    hors seule mes dernières molaires (au fond) se touchent, et encore elles se touchent plus à gauche qu’à droite.

    par conséquent, je me demande, est ce l’appareil ou la chirurgie qui va pouvoir résoudre ce problème de béance?

    Malocclusion et posture
    j’en profite pour donner une indication à ceux qui liront ces pages, la malocclusion peut aussi avoir pour conséquence un problème postural pas nécessairement évident pour soi.
    pour ma part, je me n’en étais jamais aperçu, mais j’ai un coté plus petit que l’autre, et donc un décalage du bassin, des épaules, de la mâchoire, et une “courbe” de la colonne vertébrale, un coté de mon corps est plus faible, et se blesse plus facilement, et j’ai des contractures importantes sur ce même coté (les généralistes s’en sont tenus au dépistage d’une éventuelle hernie sans résultat) le tout a été diagnostiqué par un bilan postural (avec radio) réalisé par mon stomato.
    j’espère que ces détails à prendre en compte pourront aider certains visiteurs de ce site, puisque ne pas soigner ce problème de décalage, peut entrainer une rechute après soins de la malocclusion.

    • Dr Jules dit :
      Vous ne mentionnez pas votre âge mais lorsqu’une béance antérieure apparaît “soudainement” ou en peu de temps chez un adulte, une des premières chose qui vient en tête est l’influence que peut avoir la langue et la musculature péri-orale sur la dentition. Un changement de posture de la langue pourrait influencer la position des dents. Une autre chose à évaluer est la présence changements dégénératifs au niveau des articulation temporo-mandibulaires. Un détérioration du condyle mandibulaire peut causer une rotation de la mandibule vers le bas et l’arrière et contribuer ainsi à l’apparition d’une béance antérieure et même postérieure.
      Les béances antérieures peuvent en effet être causées par une malposition des dents mais aussi par une mauvaise position des mâchoires verticalement.

      Les traitements de béances sont variés et dépendent du type de béance. La chirurgie ne sera envisagée que dans les cas les plus sévères. De nouveaux protocoles à l’aide de mini-vis d’ancrage permettent de faire des “impactions maxillaires” qui devaient autrefois être faites par chirurgie. Pour voir un exemple une une impaction extrème a été faite sans chirurgie (même s,il n’y avait pas de béance).
      Surveillez notre blogue mensuel sur la page d’accueil où nous publierons une chronique sur les béances antérieures d’ici quelques semaines ou mois. D’ici là, vous trouverez un peu plus d’information sur les béances en suivant ce lien.

      Malocclusion et posture

      Bien que ce ne soit pas un concept universellement accepté, plusieurs personnes croient en effet qu’il existe une relation entre la dentition (occlusion), la fonction des mâchoires, le articulations temporo-mandibulaires, le cou, dos, et la posture en général. Certaines études montrent une telle corrélation.
      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

      • céline dit :

        effectivement je n’ai pas mentionné mon age, j’ai 31 ans.

        mes problèmes de décalage postural date de longtemps, lorsque j’ai été adolescente, on m’avait déjà informé de la courbure de ma colonne, sans pour autant chercher plus loin, la courbure n’étant suffisamment importante pour rentrer dans la case “scoliose à traiter”. j’ai des douleurs dû aux trop nombreuses contractures du dos et de la nuque depuis mes 23 ans à peu près.
        je travaille avec le kiné et l’ostéo pour améliorer cela désormais.

        en ce qui concerne mes atm, j’ai de nombreux troubles, qui se sont aggravés au cours de l’année dernière, je suis un traitement avec mon kiné pour les atm, toutefois en l’état ma mâchoire n’est plus fonctionnel, je me nourris de soupe et de purée depuis un an.
        les “sauts de palier” se sont intensifiés, et les douleurs sont apparues qui vont de modérés à fortes. l’impression parfois d’avoir une otite, et autres réjouissances qui vont de paires avec ce type de dysfonctionnement.

        j’ai depuis longtemps constaté des clac au niveau de ma mâchoire, ne pensant pas que cela était réellement problématique, puisque j’ai d’autres articulations qui claquent, je souffre aussi de maux de tête et d’acouphènes depuis que je suis jeune, occasionnellement de vertiges, bien que mon oreille interne n’est aucun soucis, pas plus que ma vision d’ailleurs.

        quand à ma respiration, je respire par la bouche depuis toute petite, et c’est seulement il y a quelques mois lors du processus de diagnostic que l’on m’a informé que j’avais un dysfonctionnement lingual, et que ma respiration buccale avait pour cause une importante déviation de la cloison nasale.
        une opération est d’ailleurs prévu pour corriger ce problème, mais seulement après correction de la mâchoire. je travaille également avec le kiné pour des exercices visant à repositionner correctement ma langue, qui n’est pas collé au palais, mais se place entre les dents, et lors de la déglutition, j’exerce une pression sur mes dents également. il faut corriger ses troubles pour éviter une rechute après soin complet de la mâchoire.

        entre autres choses, je dois vérifier l’origine d’une douleur persistante sur une dent dévitalisée, la piste à explorer (après toutes les autres déjà faites) est une algie vasculaire.

        autre précision: cette béance n’est pas apparu soudainement, et ma mandibule est reculé depuis longtemps, c’était visible sur les photos lorsque j’étais adolescente.

        je vous remercie pour l’information sur la chronique sur les béances, je suivrai cela de près.

        pour autre information, j’ajoute le bruxisme, qui m’a valu de casser une des rares dents qui touchent les autres, ce en plusieurs endroits. j’ai de la chance, ses cassures restent superficielles, la dent n’est pas perdue.

        • Dr Jules dit :

          Bruxisme, problèmes de respiration… À votre connaissance, souffrez-vous de troubles respiratoires du sommeil (ronflement, apnée du sommeil)? ON sait maintenant qu’il existe une certaine corrélation entre le bruxisme. Un test du sommeil pourrait peut-être révéler plusieurs choses sur votre condition

          • céline dit :

            Que faire pour remettre le disque en place avant que cela dégénère?
            j’ai passé un test à un centre du sommeil, et je ne fais pas d’apnée du sommeil, je ronfle un peu mais rien de significatif.

            après réflexion, je me suis dit que ma béance était apparu en peu de temps, ou du moins c’est aggravée en peu de temps, sans doute en raison de la position de ma langue qui suite à une dévitalisation non concluante d’une dent, est venu jouer les tampons entre mes dents du haut et du bas, pour éviter tout contact entre elles qui serait douloureux.

            depuis la semaine dernière, j’ai un autre soucis, ma mâchoire s’est retrouvée bloqué à droite à l’ouverture, j’ai du forcer pour arriver à l’ouvrir, j’ai ressentie une vive douleur et une vibration qui a résonné jusqu’à la base du nez.
            lorsque j’ai refermé la mâchoire j’ai eu l’impression de me broyer les os.

            depuis je ressens une douleur et une pression dans l’articulation, plus migraine et sensation d’otite, douleurs à la tempe aussi, et engourdissement au niveau de la pommette. ces sensations sont continue et ne disparaissent pas avec la prise d’anti-inflammatoire, mon kiné m’a dit que ça correspondait à un déplacement du disque, mais malgré ses manipulations,les douleurs, ni les sensations de pression sont toujours inchangées.

            je m’inquiète de la suite, puisqu’au delà de ses douleurs, il m’est très difficile de fermer la bouche du coté droit, lorsqu’y arrive, je ressens une pression supplémentaire sur la jonction des mâchoires, ce qui signifie que mon disque n’est pas revenu en position adéquat, et que donc à terme, je risque d’endommagé ce disque à un point trop important.

            que faire pour remettre le disque en place avant que cela dégénère? comment faire cesser ces pressions et douleurs? quel est le traitement envisageable dès aujourd’hui et qui traiterai le problème à très court terme?

            merci par avance

            • Dr Jules dit :

              Le port d’une plaque occlusale peut être très utile dans le soulagement e symptômes et le diagnostic des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.

              Consutez aussi les autres réponses de la section sur les ATMs. D’autres tests et techniques d’imagerie (scan 3D, tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)) peuvent être utiles.

              • céline dit :

                je vous remercie.
                dans la situation, nous avons travaillé conjointement avec le kiné et le chirurgien avec manipulation et traitement (décontractant musculaire) pour permettre au disque de se replacer.
                au bout de 10 jours, cela a payé. bien que je demeure avec les DDR.

                • Dr Jules dit :

                  Ceci démontre que les approches inter-disciplinaires permettent parfois d’obtenir des effets synergiques dans les thérapies.

                  • céline dit :

                    tout à fait.

                    de la même manière j’ai effectué un bilan postural fixe et un dynamique. cela a mis en lumière un certain nombre de soucis, qui ont affecté la malposition de ma mâchoire.
                    je suis aujourd’hui suivi par un podologue qui m’a fait des semelles qui sont un véritable miracle pour moi, tant les douleurs dans le corps se sont atténuées.
                    cela n’a eu aucune incidence négative sur la position de ma mâchoire (à voir avec chaque cas toutefois mais cela évite des tensions musculaires et autres de compensation.
                    on ne pense pas nécessairement au fait que notre corps est une ligne, à un bout les pieds à l’autre le visage. les deux s’influencent.
                    pour ma part, comme je suis stabilisé, les tensions qui apparaissaient au niveau de la nuque et donc touchant les muscles de la face ont quasiment entièrement disparu.
                    bien sûr je ne peux me priver de mes séances de kiné atm hebdomadaire, mais l’amélioration est très nette.
                    je conseille à tous ceux qui ont des soucis au niveau de la région atm de faire des recherches et bilans sur le reste du corps.
                    par exemple:
                    bilan respiratoire (apnée)
                    bilan orthophonie (dysfonctionnement lingual)
                    bilan orl (recherche de déviation de la cloison nasale)
                    bilan postural (pour les tensions diverses)
                    voir également un ophtalmo.
                    entre autres..

                    notre corps est une machine complexe, mais c’est un équilibre entre tout. aujourd’hui il est appréciable que la médecine ne cherche plus des causes ciblées à telle ou telle douleur, mais regarde l’ensemble et en quoi telle para-fonction influe sur tel problème.

                    certes c’est un cout financier important, mais je pense que lorsque la santé est fortement impactée, quelque soit la somme à débourser, cela devient une nécessité.
                    j’ai vu beaucoup de personne témoigner de leur douleur au dos, à la tête, de leur acouphène, etc..
                    personnellement je connais trop bien toutes ces douleurs et je suis contente de pouvoir dire que toutes celles ci ont régressées de près de 80% avec seulement le port de semelles, de gouttières, et la kinésithérapie pour les atm.

                    cela n’empêche pas les traitements et chirurgies à venir, mais lorsque un traitement est lourd psychologiquement, il est préférable de chercher à se débarrasser de la douleur qui en plus vous suit du réveil au coucher.
                    en espérant que ce témoignage pourra aider d’autres personnes.

  7. Angelique dit :

    Une gouttière peut-elle corriger ma mâchoire fuyante?
    Bonjour,

    J’ai 25 ans et ma mâchoire du bas est en retrait par rapport à celle du haut (de profil j’ai par conséquent un menton très fuyant).

    J’aurai aimé savoir si une goutiere de décompression occlusale suffirait à régler ce problème ? Sinon une opération chirurgicale est elle vraiment indispensable ou un traitement orthodontique pourrait-il fonctionner ?

    Je vous remercie de votre aide et de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Une gouttière ne changera absolument rien à votre déséquilibre entre les mâchoires.
      Une chirurgie orthognathique n’est peut-être pas nécessaire non plus et il vous faudrait consulter un orthodontiste certifié pour connaître les possibilités de l’orthodontie pour votre cas.

  8. vanesssa dit :

    L’orthodontiste n’est pas d’accord pour la chirurgie orthognathique que propose le chirurgien
    bonjour

    Je viens de consulté un dentiste pour des soins et lui ai évoqué mon cas classe 2 div 2. Je lui est également dit que j’avais consulté un chirurgien pour une ortho chirurgie a ma grande surprise celui ci n’est pas d’accord avec le chirurgien et me propose de faire oui de l’orthodontie et de voir après une chirurgien esthétique pour harmoniser mon visage car de profile j’ai le menton qui par en avant donc l’avancé mandibulaire ne ferait qu’accentuer le cas !!!

    deuxième soucis mes incisives du bas ne peuvent être avancées du fait que je n’ai pas assez d’os au niveau du menton en plus j’ai les canines incluses et un manque de place importent sur la machoire du bas résultat des dent vont surement être extraite que pensez vous de tout cela ???
    merci

    • Dr Jules dit :

      Le chirurgien évalue un avec les yeux et la perception d’un chirurgien tandis que l’orthodontiste le fait avec une perspective orthodontique, ce qui est normal. Il faut se fier à l’orthodontie pour savoir ce qui l’orthodontie peut faire pour votre cas. S’il détermine qu’il faut absolument une chirurgie, il devait vous le dire. Il considère peut-être qu’il est possible de faire du “camouflage orthodontique” dans votre cas tel que décrit dans cette section et dont est extrait l’illustration ci-dessous.

      Il est surprenant que le chirurgien qui vous a parlé d’u avancement mandibulaire ne vous ait pas aussi expliqué qu’il est possible e reculer ou avancer un menton si, après l’avancement mandibulaire, la position du menton est inadéquate. Une génioplastie peut corriger un menton déficient ou trop fort.

      Génioplastie d'avancement pour allonger le menton dans un cas de rétrognathie mandibulaire

      Si vous avez une classe II division 2 pour laquelle vos incisives supérieures doivent être basculées vers l’avant et qu’en plus vous devez vous faire extraire des dents au bas et qu’on ne peut avance vos dents antérieures vers l’avant, vous terminerez certainement avec un bon écart (overjet) entre le haut et la bas.

  9. Sofia dit :

    Mes dents fragilisées ne résisteraient pas aux forces orthodontiques
    Bonjour,
    J’ai une malocclusion, mes dents du haut sont très en avant et celles du bas se chevauchent les unes sur les autres.
    Je pensais me faire poser de bagues mais mes dents sont très fragilisées, elles sont quasi transparentes par manque de calcium et sont déjà un peu effritées.
    Elles ne résisteront pas à la tension exercée.
    Il y a t-il une alternative existante afin de corriger mes dents ?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Qui vous a dit que vos dents ne pourraient résister aux forces orthodontiques? Avez-vous consulté un orthodontiste certifié pour vous faire dire cela?
      Peu importe l’appareil utilisé, la force nécessaire sera la même pour déplacer les dents et aura le même effet sur les dents. Les dents ne savent pas quel type d’appareil est utilisé pour les déplacer et réagissent indépendamment de ces appareils. C’est le type de force qui est important et non la façon dont elle est appliquée sur les dents.

      Pour en savoir plus sur le déplacement des dents

      • Sofia dit :

        Bonjour,

        Merci déjà pour votre réponse.

        J’ai consulté un stomatologue car je m’inquiétai de la transparence de mes dents et de leurs fragilités.
        Il m’a confirmé que cela lui semblait compliqué d’avoir recours à des bagues dentaires, que mes dents n’y résisteraient pas.
        J’ai mal aux dents depuis plusieurs semaines cela devient insupportable, je pensais trouver une solution alternative.

        • Dr Jules dit :

          Avec tout le respect qui revient aux stomatologues, comme alternative, consultez plutôt un orthodontiste certifié qui lui/elle sera en mesure d’évaluer si vos dents peuvent ou pas subir un traitement d’orthodontie et vous offrir différentes alternatives s,il y en a pour votre cas. L’orthodontie semble peut-être “compliquée” pour un stomatologue mais ça l’est beaucoup moins pour un orthodontiste qui ne fait que cela!

  10. vanessa dit :

    Changement normal au niveau du visage?
    Bonjour
    Je viens de débuter mon traitement ortho pour une classe 2 div 2 cela fait 3 mois maintenant et le résulta et déjà plus que visible, mon visage s’arrondit un petit peu et mon sourire s’élargit mon overjet est bien réel 8 mm ( en fin de traitement) mais bon cela me motive a finir mon traitement même si j’ai une peur énorme de l’approche pour la chirurgie est ce normal ce changement au niveau de ma forme de visage ou c’est un effet ???

    • Dr Jules dit :

      Il est normal que le sourire s’élargisse s’il se produit de l’expansion avec les corrections orthodontiques. Dans les cas de classe 2 division 2, le fait de basculer les incisives vers l’avant donnera plus de du support à la lèvre supérieure et apportera des changements esthétiques dans cette région. Demandez à votre orthodontiste ce qu’il considère comme “normal” dans votre cas.

  11. céline dit :

    Mes dents ne se déplacent pas toutes également et intérêt financier de l’orthodontiste…

    bonjour,
    j’ai commencé comme Vanessa mon traitement orthodontique il y a 3 mois, je vois les modifications sur certaines de mes dents, mais pas sur le reste.
    je suis un peu inquiète car mes dents bougent vite (les mouvements s’opèrent et sont visibles en 7 jours, ce malgré une tension mesurée en raison de la nature faible de mes dents) mais elles ne cessent d’être resserrées, de se faire pression les unes sur les autres, hors le but de l’appareil fixé sur les dents du haut est d’élargir mes dents, ainsi que mon palais, pour éviter une chirurgie supplémentaire.. (coupe verticale de la maxillaire)

    aussi avez vous des cas similaires où l’on peut voir les progrès en photo.. car je reste sceptique quand aux méthodes de mon orthodontiste pour des raisons que je ne souhaite pas évoquées ici.

    ayant déjà eu un appareil dentaire enfant, je sais que les mouvements qui s’opèrent peuvent parfois être contraire à l’objectif visé, mais il y a une sorte de volonté de persister dans la mauvaise direction je trouve dans mon cas.

    j’en profite pour répondre à un précédent message de votre part, l’orthodontiste à un intérêt à voir un traitement durer plus longtemps que prévu, l’intérêt financier.
    le mien par exemple est payé au semestre, et je ne le vois que tout les 2 mois.

    • Dr Jules dit :

      Il est normal que les dents ne se déplacent pas toutes en même temps et au même rythme. Nous n’avons pas beaucoup d’exemples sur ce site où les différentes étapes d’un traitement sont illustrées en fonction du temps écoulé dans la progression du traitement mais vous verrez un exemple dans cette section.

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Si vous êtes sceptique concernant les méthodes de votre orthodontiste, posez-lui des questions et lisez cette chronique;

      Concernant l’intérêt financier de l’orthodontiste à “étirer” ou allonger la durée d’un traitement indument, il ne devrait pas y avoir de relation entre les deux. Je ne connais pas l’entente financière que vous avez avec lui mais ici (Québec et Canada), la grande majorité des orthodontiste fonctionnent avec de honoraires fixes selon un plan de traitement pré-établi et ce, peu importe la durée du traitement. Ainsi, si un traitement dure plus longtemps que prévu et que ce n’est pas causé par la négligence directe du patient, il n’y aura pas de frais supplémentaires (à moins de circonstances particulières). Il n’y a donc aucun avantage à un orthodontiste à prendre plus de temps que prévu pour traiter un cas…

      • céline dit :

        merci, je vais regarder ça.

        pour le plan de traitement c’est une estimation qui va de 6 mois à 1 an et demi.. et je paye au semestre.
        si le traitement dure plus longtemps, je paye plus.
        l’orthodontiste a déjà à la pose de l’appareil pris certaines dispositions afin que le traitement dure 2 mois de plus.
        il m’a également parlé de la possibilité de traiter d’abord le haut et ensuite le bas, ce qui doublerait le temps de traitement… sans réduction pour autant sur le montant des frais et toujours à payer au semestre.
        par ailleurs il m’a facturé l’appareillage du haut en céramique alors que 4 des brackets sont en métal, ce qui ne correspond pas au devis que j’avais eu et pas davantage à mon souhait que je lui avais exprimé avant la pose.

        • Dr Jules dit :

          Je ne peux trop commenter cette façon de travailler en orthodontie autre que de mentionner que les orthodontiste ici ne travaillent pas de cette façon. Nous tentons toujours, pour la plupart, de mettre par écrit et décrire ce que nous faisons, chargeons (frais), pour quoi (travail), quelle durée de traitement etc. (dans la mesure du possible).

  12. Laurie dit :

    Suite à mon traitement d’orthodontie ma mâchoire reculée cause des problèmes aux ATMs
    Bonjour,
    J’ai fait de l’orthodontie il y a environ 15 ans durant mon adolescence.
    Ayant une malocclusion classe II, division 1, mon orthodontiste m’a extrait les 2 prémolaires supérieures.

    J’ai certes des dents bien alignées mais avec le recul je le regrette pour plusieurs raisons :

    – Mon profil a forcément bougé (lèvre supérieure plus affaissée, donc nez plus long) ;
    – j’ai l’impression de devoir reculer ma mâchoire inférieure lorsque je serre les dents car lorsque j’ouvre la bouche, elle se place naturellement plus en avant (incisives supérieures et inférieures quasi qui se touchent),
    – ce qui entraîne (je suppose !!) un problème au ménisque et j’ai donc la mâchoire qui se bloque en position fermée.

    J’aurais donc aimé savoir si il était possible de rattraper ça ? En élargissant et en mettant une prothèse ou un implant dentaire (mais comment déplacer la partie inférieure ??) ou autrement ?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      IL est possible que l’occlusion que vous ayez obtenue à la fin de votre traitement “force” ou garde la mandibule dans une position trop reculée pour être optimale ou point de vue fonctionnel. Si c’est le cas, cela peut en effet affecter indirectement vos articulations temporo-mandibulaires mais pas nécessairement. Il peut être possible de modifier à nouveau votre occlusion et de tenter de donner plus de “liberté” de mouvement à votre mandibule en l’empêchant d’être trop contenu par l’arcade supérieure. Ceci nécessiterait un autre traitement d’orthodontie cependant. Consultez un orthodontiste certifié pour en savoir plus.

  13. Julie dit :

    Peut-on aligner mes dents sans extraire?
    Bonjour’

    J’ai consulté un orthodontiste récemment et il m’a diagnostiqué une classe II squelettique avec rétrograthie mandibulaire avec tendance open bite. J’ai une très petit palais, et mes 2 ”palettes” sont avancées de 6mm par rapport à mes dents du bas. Les 2 dents à côté de mes ”palettes” sont à demi-cachées par mes ”palettes” (elles se retrouvent donc à demi en arrière de mes ”palettes’)’. Je n’ai plus mes dents de sagesse.

    l me propose d’extraire 4 pré-molaire, mais j’ai peur que cela affaisse ma lèvre supérieure, et comme je n’ai plus mes dents de sagesse, j’ai l’impression qu’il y aurait suffisamment d’espace dans ma bouche pour ”reculer” mes dents et faire de la place à celles qui sont cachées plutôt que d’en extraire… Selon vous, est-il faisable d’aligner mes dents sans en extraire? Et sans recourir à une chirurgie?

    • Dr Jules dit :

      Il est pratiquement certain que vos dents peuvent probablement être alignées sans extractions dentaires. Cependant, ce n’est pas parce que c’est “possible” que ce doit être fait de cette façon! Le fait d’extraire des dents n’implique pas automatiquement que le profil sera moins beau, que les lèvres sera trop reculée, que le sourire sera moins large, etc. Cela peut parfois se produire mais ce n’est pas un automatisme. Si vous faites affaire avec un orthodontiste certifié, il devrait avoir pris tout ces points en considération avant de proposer d’extraire des dents. Votre lèvre supérieure put peut-être pendre un léger recul. Le fait que vous ayez ou pas des dents de sagesse n’a rien à voir avec la possibilité de reuler les dents ou le besoin d’extraire (sauf dans de ares cas).

      Pour en savoir plus sur les extractions en orthodontie et voir des exemples de cas traités à l’aide d’extractions.

      Le recours à la chirurgie est une autre histoire. S’il vous a parlé de cette option, c’est que vous avez un déséquilibre squelettique (rétrognathie mandibulaire) qu’il propose de corriger avec une chirurgie visant à avancer la mandibule.
      Posez des questions à votre orthodontiste
      Je crois que vous auriez avantage à lire la chronique sur le camouflage orthodontique pour comprendre les différentes possibilités de traitement avec ou sans extractions et chirurgie ainsi que la section sur la chirurgie orthognathique comme telle.

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

  14. Julie dit :

    Correction d’une classe II sans chirurgie ou extractions
    onjour,

    J’ai consulté un orthodontiste récemment et il m’a diagnostiqué une classe II squelettique avec rétrograthie mandibulaire avec tendance open bite. J’ai une très petit palais, et mes 2 ”palettes” sont avancées de 6mm par rapport à mes dents du bas. Les 2 dents à côté de mes ”palettes” sont à demi-cachées par mes ”palettes” (elles se retrouvent donc à demi en arrière de mes ”palettes’)’. Je n’ai plus mes dents de sagesse. Il me propose d’extraire 4 pré-molaire, mais j’ai peur que cela affaisse ma lèvre supérieure, et comme je n’ai plus mes dents de sagesse, j’ai l’impression qu’il y aurait suffisamment d’espace dans ma bouche pour ”reculer” mes dents et faire de la place à celles qui sont cachées plutôt que d’en extraire… Selon vous, est-il faisable d’aligner mes dents sans en extraire? Et sans recourir à une chirurgie?

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez une Classe II division 2 “typique”.
      Est-ce “faisable” d’aligner les dents d’une telle malocclusion sans extraction et/ou chirurgie?

      Oui cela est certainement possible si vous êtes prêt à accepter un compromis qui maintiendra votre mandibule réthognathe ainsi.
      La plupart des classe II div. 2 présentent un haut qui est acceptable malgré les incisives basculées vers l’intérieur et c’est le bas qui est fautif en étant reculé. Dans les cas où il n’y a plus de croissance mandibulaire, il convient donc de soit :
      – laisser les incisives supérieures où elles sont une fois bien alignées (basculées normalement vers l’avant),
      – garder la mandibule reculée avec un écart entre les antérieures ou d’envisager une chirurgie pour avancer la mandibule,
      – ou de faire des compensations dentaires pour camoufler le recul mandibulaire.

      Correction orthodontique d'uen classe 2 division 2 avec compromis

      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique et particulièrement pour les Classes 2 division 2.

      Pour en savoir plus sur les Classes 2 division 2 et voir des cas traités.

      • Julie dit :

        Reculer les dents reculera-t-il les lèvres autant?
        Ce qui m’inquiète est l’affaissement de la lèvre supérieure, qui reculera assurément puisque mes dents supérieures seront reculées (d’environ 3mm). Cela sera-t-il très prononcé sur mon profil? Cela creusera-t-il mes joues?

        Je vous remercie beaucoup et prends déjà rendez-vous avec vous! 🙂

        • Dr Jules dit :

          La relation entre le recul des dents et l’effet direct sur les lèvres n’est pas 1:1 (un à un). Autrement dit, le fait de reculer les dents de 3-4 mm ne reculera pas la lèvre autant. Il y a aussi des variables à considérer comme l’épaisseur des lèvres, la tonicité de la musculature péri-orale (lèvres, joues), etc. qui peuvent influencer ces changements. L’effet sur les joues est encore moindre. Ceux qui trouvent que leur joues “creusent” pendant un traitement d’orthodontie établissent une relation de cause à effet mais c’est rarement le cas. Un examen clinique permettra d’évaluer le tout et il sera plus facile de tenter de “prédire” ce qui peut arriver dans votre cas pendant un traitement d’orthodontie.

  15. Marilyn dit :

    Solution radicale possible? Extraire mes dents?
    Bonjour, j’ai 21 ans.

    Toute petite, j’ai sucé mon pouce jusqu’à mes 13 ans donc mes deux dents de devants étaient très avancées et je précise que j’ai deux dents du fond qui n’ont jamais poussé.
    En 2007 (14 ans), j’attaque un traitement en portant pendant 1 an un appareil un peu bizarre, il y avait 2 liens en fer pour les fixer sur les molaires du haut et une sorte d’écran en plastique avec du fer à l’intérieur pour que mes dents buttent sur celui-ci et n’aille pas plus loin.
    En 2008, j’attaque le traitement des bagues du haut, puis du bas, l’orthodontiste me les resserraient à chaque visite.
    En 2009, elle m’ajoute des élastiques.
    En 2010 , elle me les enlève définitivement et peu après, on m’a arraché mes 4 dents de sagesse.

    Aujourd’hui, je constate que mes dents de devant ont quand même bien reculés, mais malgré tout je souffre du fait que mes dents ne se joignent toujours pas. J’arrive à parler bien sur, mais pas correctement. En faite, je parle en ne serrant pas trop ma mâchoire, ce qui fait que j’ai une petite voix, j’avale beaucoup ma salive car ma langue est en permanence derrière mes deux dents de devant n’ont pas de “répit”. Ma langue glisse toujours entre l’espace de la mâchoire supérieure et inférieure, un peu comme les serpents. Je sens ma mâchoire fatiguée et quand j’ouvre ma bouche ça fait un peu des craquements légers. Je mâche toujours sur les côtés car mes deux dents de devant (dont une plus courte à côté) ne se joignent pas et ne me servent à rien.

    J’aimerais pouvoir parler et chanter correctement car je sais que cela vient de mes dents avancées et de ma langue qui à pris de sales habitudes.
    Et bien sur, je souhaiterais en finir avec ce mal-être en me soignant une bonne fois pour toute, car j’ai l’impression que mon orthodontiste ne m’a soignée qu’a moitié …
    Existe-t-il un moyen radical pour en finir avec cette malocclusion afin que je puisse reparler et rechanter normalement, sans gêne ?
    Serait-ce possible de les remplacer ? Car mes deux dents de devant sont un peu longues aussi …
    Je vous avoue que cette situation me fait beaucoup souffrir car parler est devenu un complexe et puis ces dents …

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse Dr.

    • Dr Jules dit :

      NON, il n’y a pas de solution radicale possible.
      Si vos dents sont mal placées, vous devrez envisager l’orthodontie à nouveau. Il n’est pas logique d’extraire des dents saines pour les remplacer par la suite par des dents prothétiques!

  16. lacour dit :

    Mon fils de 7 ans n’arrive pas à porter tel que prescrit un appareil fonctionnel
    Mon fils maxime à 7 ans à une promaxillie retromandibulie de classe 2 avec 6 degrés.
    Malocclusion dentaire de classe 2. Endoalveolie maxillaire. Supra alvéolie maxillaire et supraclusion incisive totale. Accompagné d’une hyper divergence des bases squelettiques, DDM, incompétence labial au repos.

    Il a une gouttière amovible orthoplus à porter 2 heures par jour et toute la nuit avec des exercices respiratoire.
    Hors le problème c’est qu’il parle avec et qu’il n’a toujours pas saisi comment avalé sa salive sans ouvrir la bouche, la nuit il n’arrive pas à le garder.
    Cela fait 1 petit mois, ma question, existe t il un appareil plus adapté?
    Qu’il puisse garder tout le temps où presque et vivre normalement avec.
    Merci.
    Vanya

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez ce qui semble être un appareil fonctionnel. Il en existe une multitude de sortes et designs (pour voir un Herbst). Ils ont tous le même problème s’ils sont amovibles; la coopération du patient!

      De plus, ces interventions en bas âge sont controversées et, d’après la littérature orthodontique scientifique, des résultats similaires peuvent être obtenus plus tard avec des interventions à l’aide d’appareils multi-bagues.
      Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie écrivait en 2008 sur la possibilité que des exercices myofonctionnels puissent corriger une habitude de déglutition inadéquate ou un mauvais positionnement de langue, suivez ce lien. Et voici ce qu’il pense des tentatives de correction précoces des rétrognathies mandibulaires.

  17. Angelique dit :

    Est ce qu’un traitement orthodontique seul peut corriger ma malformation à mon âge?
    onjour,

    J’ai 25 ans et j’ai une malocclusion de classe 2 division 1 assez prononcée. Celle-ci ne me gênait pas tant que ça au niveau esthétique (même si mes dents du haut sont beaucoup plus avancées que celles du bas et que j’ai des difficultés à fermer les lèvres naturellement) mais mon ORL m’a affirmer que les vertiges dont je souffre depuis plusieurs années sont dus au dysfonctionnement de ma mâchoire. Je porte actuellement un gouttière la nuit et quelques heures dans la journée mais il ma donc conseillé d’y remédier définitivement en allant consulter un orthodontiste.

    J’ai donc été voir deux spécialistes et leurs avis sont très divergents. En effet, le premier me propose un traitement orthodontique multibagues de 18 mois afin de préparer une chirurgie d’avancée mandibulaire et une chirurgie dite de Lefort 1. Seulement après avoir réalisé diverses radios il est apparu que ma mandibule n’est pas du tout trop courte mais de taille tout à fait normale. Il a quand même maintenu ce diagnostique.
    Le second au contraire me déconseille fortement ces interventions pour leurs risques et me propose un traitement orthodontique multibagues de 24 mois accompagné d’élastiques afin de reculer les dents du haut qui “dépassent” et de remettre la mâchoire du bas à sa place. Il m’a aussi dit que si en cours de traitement l’effet des élastiques ne seraient pas satisfaisants il les remplacerait pas des ressorts.
    Mes interrogations sont donc les suivantes :

    – est ce qu’un traitement orthodontique seul peut corriger ma malformation à mon âge ?
    – sachant que ma mandibule est de taille tout à fait normale une intervention est elle obligatoire (sachant que je n’ai absolument pas un sourire gingival et que l’écart entre ma lèvre supérieure et mon nez est absolument normal) ?

    Je vous remercie pour l’attention portée à mes nombreuses questions et je vous remercie chaleureusement pour vos réponses qui pourront certainement m’aider dans ce choix assez draconien.

    Cordialement,
    Angélique W.

    • Dr Jules dit :

      Tout est dans le diagnostic. Il faut vraiment déterminer la source de cette classe 2 division 1 soit qu’est-ce-qui cause l’écart antérieur; malposition des dents, déséquilibre des mâchoires ou une combinaison des deux?

      Posez des questions à votre orthodontisteUn traitement orthodontique ne corrigera pas de malformations squelettique importante en absence de croissance. Au mieux, on peut espérer faire du camouflage orthodontique en déplaçant les dents sur des mâchoires non équilibrée. Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.
      Si vous avez une mandibule normale, quel serait le but de la modifier par chirurgie? Si on vous porpose une chirurgie, assurez-vous de comprendre pourquoi et quels sont les buts visés par l’intervention.

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste (et au chirurgien(.

      • Angélique W. dit :

        Je vous remercie pour votre réponse et je vais aller questionner au maximum les orthodontistes de ma région (en espérant que les étoiles me soient favorables 😉 ).

  18. Pauline dit :

    Les extractions sont-elles essentielles pour un décalage de 10 mm?
    Bonjour,
    j’ai 18 ans. Mon probleme est que j’ai les dents du haut en avant, le decalage est d’environ 10mm avec les dents du bas. J’ai consulté un orthodontiste qui m’a proposé l’extraction de 2 premolaires du haut et un appareil dentaire. Cependant j’aimerai savoir si cette extraction est forcement necessaire? car j’ai peur des consequences suite a cette extraction de dents saines. J’aimerai aussi savoir si je mets “que” un appareil dentaire mon probleme ne se reglera pas?

    • Dr Jules dit :

      Des extractions sont rarement “obligatoires” mais tout dépend des objectifs de traitement que vous (et votre orthodontiste) visez.
      Un décalage de 10 mm est très significatif et indique probablement un déséquilibre squelettique entre vos mâchoires. Ceci pourrait nécessiter une chirurgie orthognathique si vous voulez équilibrer le tout. Pour en savoir plus sur la chirurgie orthognathique.

      Pa contre, dans certains cas, des extractions peuvent permettre de camoufler la mauvaise relation entre les mâchoires.Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

      Parfois, il est aussi possible de garder un certain écart entre les dents, ce qui peut constituer un compromis acceptable.
      Pour en savoir plus sur les traitements de compromis en orthodontie.

      Il y a plusieurs façons d’approcher un cas selon ce qu’on vise comme résultat et ce que le patient est prêt à faire comme traitement.

  19. Smadja dit :

    Rétrognathie mandibulaire à 2 mois
    Bonjour
    Ma fille âgée de 2 mois présente une rétrognasie que je n’ai pas évalué en millimètre. 
    J’ai consulté une ostéopathe qui m’a rassurée en m’expliquant que cette retrognasie pouvait évoluer favorablement par l’allaitement en autre.
    À quel age dois je commencer à m’inquiéter ? Et À consulter? Est ce alarmant ? 
    J’ai lu plusieurs articles qui expliquaient que des nourrissons pouvaient présenter une retrognasie avec une bonne évolution est ce vrai ? 
    Quelles seraient les solutions ? 
    Mon mari avait des dents très en avant lorsqu’il était petit avec une béance importante corrigée par un appareil “fil” porté
    pendant 3 ans à l’âge de 12 ans serait ce la même problématique ?

    Merci a l’avance de l’attention que vous porterez à mes questionnements.
    Sincères salutations 

    • Dr Jules dit :

      L'étiologie ou la cause des malocclusions dentaire est multiple. Les causes principales sont l'hérédité et l'environnementUne rétrognathie ne se corrige habituellement pas par elle-même.
      Une mandibule courte (rétrognathie mandibulaire) est associée à une malocclusion de type Classe 2 qui est la malocclusion la plus commune qui existe alors ce n’est pas “rare”. Ce ne devrait pas être alarmant non plus à moins que la gravité du décalage entre les mâchoires oit extrême mais si c’était le cas, on vous en aurait déjà parlé dès sa naissance.

      Vous ne pouvez pas rien faire pour le moment pour corriger ou influencer une telle malocclusion en développement.

      Des études ont montré que les nourrissons qui sont allaités naturellement comparés à ceux qui le sont à l’aide d’un biberon seulement, doivent dépenser plus d’énergie et faire plus d’effort pour se nourrir, ce qui aurait tendance à stimuler certains muscles associés à la mandibule (ces muscles sont jusqu’à 6 fois plus forts) et que cela peut favoriser un meilleur développement mandibulaire.

      Cependant, il faut comprendre que la cause principale des malocclusions est l’hérédité (génétique) et que le type d’allaitement ne peut renverser cette prédétermination intrinsèque.

      Pour en savoir plus sur les malocclusions.

  20. Céline dit :

    Ma fille est actuellement traitée pour une rétrognathie de la mâchoire inférieure classe 2 division 1. Elle porte un appareil amovible dans la bouche; il flotte entre le palais et la langue. Depuis qu’elle le porte (4 mois) ses dents du bas ont avancé et se trouve maintenant plus ou moins au-dessous de celles du haut; l’occlusion est à mon avis moins bonne qu’avant. A la fin du traitement ses dents du bas devront être devant celles du haut ce qui, si je me réfère à votre site, la ferait passer de classe 2 à classe 3 tout au moins temporairement si j’en crois son orthodontiste. Elle portera ensuite un appareil fixe qui alignera ses dents et tout sera parfait toujours selon son orthodontiste (occlusion et alignement). Le fait d’exagérer le traitement d’expansion de la mâchoire inférieure serait justifié par le fait que la rétractation des muscles est importante et que si l’on ne fait pas cela le traitement ne sert à rien. J’ai beaucoup de doute sur ce traitement car je constate une dégradation de la situation même si selon l’orthodontiste c’est tout à fait normal. Je précise que la bouche de ma fille initialement avait un bien meilleur aspect que celles que l’on peut voir sur les photos de votre site.

    Voici le diagnostic qui a été fait en septembre 2012 et sur base duquel elle porte actuellement cet appareil (elle a déjà porté pendant 6 mois un appareil pour élargir sa mâchoire):
    – classe 2 division 1; rétrusion du front supérieur; overjet 3mm; réthropathie mandibulaire
    – Béance frontale de – 1 mm, la position verticale de la mandibule est normale
    – Palais étroit, articulé croisé latéral de III/III (je n’arrive pas à lire les deux mots qui suivent)
    – Encombrement au front inférieur; manque d’espace marqué à l’arcade supérieure.
    Je tiens à préciser qu’en 2012 elle suçait encore le pouce. Elle a arrêté quand le premier appareil a été posé et dans l’intervalle ses dents se sont redressées.

    J’ai du mal à comprendre qu’il faille d’abord une dégradation de la situation pour obtenir ensuite une amélioration. Je trouvais que ma fille avait une belle dentition avant la pose de l’appareil. Je souhaiterais avoir votre point de vue. L’appareil qu’elle porte ne ressemble à aucun des appareils auxquels vous vous référez.

    • Dr Jules dit :

      Je comprend votre inquiétude car, si on ne vous explique pas bien ce qui se passe dans la bouche de votre enfant, ce que vous décrivez peut paraitre en effet anormal.

      Je vous réponds sous toutes réserves car je ne connais pas les spécificités du cas de votre fille mais il est vrai qu’avec certains appareils fonctionnels utilisés pour le traitement des cas de rétrognathie mandibulaire importants (Classe 2 squelettique) l’appareil vise à faire avancer la mandibule pour “rattraper” ou aller “rejoindre” celle du haut si l’on peut dire. Ceci doit idéalement fait pendant une période de croissance. Il et connu qu’une fois l’appareil fonctionnel retiré, le gain en avancement mandibulaire qui a été obtenu est partiellement perdu alors pour palier à ce “recul” de la mandibule (récidive), il est fréquent de vouloir surcorriger l’avancement mandibulaire en avançant exagérément la mandibule de quelques millimètres de sorte que les incisives supérieures et inférieures arrivent souvent dans une position finale de “bout-à-bout” ou même celles du bas peuvent être légèrement devant celles du haut. Ceci est une situation qui devrait être temporaire et qui sera “récupérée” par les corrections à l’aide d’appareils multi-bagues fixes (broches) dans la seconde phase du traitement. Un des appareils pour lequel nous visons une certaine surcorrection est l’appareil Herbst décrit dans cette section.

      De plus, un des effets secondaires de tous les appareils fonctionnels est que, bien qu’ils visent principalement à avancer la mandibule (pour les cas de classe 2), ils tendent aussi à faire basculer les dents antérieures inférieures vers l’avant, augmentant l’effet apparent de surcorrection. Ceci aussi peut être corrigé par la suite.

      Pour mieux comprendre le concept de “surcorrection” dans la dimension de la largeur et voir des illustrations expliquant ce phénomène, consultez la section sur l’expansion maxillaire rapide dont est extrait l’image ci-dessous :

      Surcorrection et interférences dentaires pendant l'expansion maxillaire rapide en orthodontie

      Il faut vous fier à votre orthodontiste s’il dit que ce qui se passe dans la bouche de votre fille est normal, qu’il est en “contrôle” du cas et que tout se déroule comme prévu. N’hésitez cependant pas à lui poser des questions pour bien comprendre le traitement…

      tag #surcorrection

  21. Stella dit :

    Bonjour, J’ai 24ans et depuis le ventre de ma mère jusqu’à (environ) 8ans je suce mon pouce. Du coup la partie entre ma lèvre blanche et mon nez est “bombée”? J’aimerais quel soit moins prononcée moins “bombée”, quel traitement me conseillez-vous? En ce qui concerne mes dents elle sont nickel 😉

  22. Steve dit :

    Comment une classe 2 peut-elle avoir évoluée?
    Bonjour Dr. Jules,
    mon fils de 9 ans a été diagnostiqué avec une malocclusion classe 2, div 1. Son problème, selon le dentiste, est que la mandibule est trop courte. Bien que je constate l’écart de 5-6 mm, je m’explique mal comment cet écart peut avoir apparu depuis l’éclosion des dents permanentes. En effet, alors qu’il avait toute la dentition d’enfant, les dents était toutes bien aligné.

    Présentement, l’angle des incisives centrales supérieures et inférieures est « normal ». Les espacements sont bien et il y a de l’espace pour les prémolaires et molaires en chemin. Nous n’avons aucun antécédent familiaux de malocclusion, aussi loin qu’on peut remonter.
    Les incisives supérieures recouvrent les inférieurs. Je tiens à préciser que j’ai de très grosses dents, bien que proportionnelle à mon visage. Il a hérité de mes dents. Le fait que ses molaires permanentes ne sont toujours pas en place, est-ce que c’est ce qui cause le recouvrement des incisives? Le moule obtenu montre que les molaires actuelles dictent l’endroit où la bouche est fermée.

    Qu’est-ce qui pourrait avoir causé ce retard de croissance au niveau de la mandibule par rapport au reste de l’ossature? Est-ce que c’est une situation qui peut changer dans la croissance future ou bien l’écart sera toujours proportionnel entre les deux?

    Je dois rencontrer un spécialiste certifié en orthodontie sous peu car la professionnelle qui a d’abord diagnostiqué mon fils n’en était pas une malgré le fait qu’elle tenait à nous vendre des traitements, à ma grande surprise…
    Merci de mettre votre temps à notre disponibilité, c’est louable!

    • Dr Jules dit :

      Au risque de vous contredire, votre fils a certainement toujours eu une certaine “classe 2” avec rétrognathie mandibulaire (mandibule courte). Que les dents aient été “bien alignées” lorsqu’il était plus jeune ne change rien au fait que sa mandibule puisse être décalée ou courte. La grande majorité des “classes 2” sont causées par une rétrognathie mandibulaire plutôt que par une mâchoire supérieure trop avancée alors il n’y a rien de rare dans ce que vous décrivez. Une rétrognathie mandibulaire n’apparaît pas subitement et, même si les parents n’en sont pas affectés, la cause principale est l’hérédité (génétique), comme pour la plupart des malocclusions. Ce genre de problème n’apparait pas subitement même si les parents ne le remarquent pas. L’écart peut devenir plus évident avec le temps et la croissance mais il y en a toujours eu (à moins qu’il soit affecté par un syndrome quelconque ce qui est rare et donc peu probable). Une telle condition ne se corrigera JAMAIS seule ou sans intervention orthodontique, n’y rêvez même pas :-(! Par contre, elle n’empirera pas nécessairement non plus mais, garder une telle malocclusion peut avoir des conséquences à long terme (comme pour toute malocclusion importante, tel que décrit dans les pages de ce site) (usure, fonction, esthétique, etc.).

      Le fait que les incisives supérieures recouvrent celles du bas peut empêcher éventuellement que le potentiel de croissance vers l’avant ne s “exprime” pas bien et que la mandibule soit “bloquée” alors une étape importante et essentielle dans la correction de telles malocclusions est justement de dégager ce surplomb vertical excessif entre les incisives dès la première étape d’un traitement d’orthodontie.

      Moment opportun pour le traitement d’une rétrognathie mandibulaire

      Vous mentionnez que votre dentiste généraliste veut vous “vendre des traitements”… mais dans quels buts???

      Si c’est pour corriger la relation squelettique déficiente de la mandibule à l’âge de 9 ans chez un garçon, sachez que ces interventions en bas âge sont très controversées et, d’après la littérature orthodontique scientifique, des résultats similaires peuvent être aussi bien obtenus plus tard avec des interventions à l’aide d’appareils multi-bagues (“broches”).
      Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie pense des tentatives de correction précoces des rétrognathies mandibulaires.

      À son âge, il peut être indiqué (sous toutes réserves) de gérer l’éruption des dents à l’aide d’extractions sélectives et d’utiliser éventuellement un mainteneur d’espace. L’addition d’un plan articulé est aussi souvent indiquée dans les cas où il y a un surplomb vertical excessif comme vous le verrez illustré dans le lien précédent.

      Malgré la présence d’une telle malocclusion à 9 ans, ceci pourra être corrigé. pour voir des exemples de malocclusions de type Classe II corrigées en orthodontie.

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

      • Steve dit :

        Bonjour Dr.Jules,
        merci pour cette réponse aussi clair que rapide. Pour répondre à votre question “mais dans quels buts???”, vous avez bien raison dans votre réponse.

        En effet, elle voulait corriger la relation squelettique déficiente de la mandibule avec un appareil, mais seulement après avoir avancé les deux incisives supérieures de 3-4 mm (à ma grande stupéfaction car esthétiquement, elles sont très bien). Avec la sévérité du traitement et de l’impact sur le futur de mon fils, j’ai eu le réflexe “d’enquêté” sur les formations et compétence de la dentiste.

        La formation quel a suivie en orthodontie est composé de quelque 300 hr de cours inconnu d’une association extérieure au système Canadien et Québécois. Ça m’a d’ailleurs poussé à m’informer et votre site m’en a beaucoup appris.

        Votre explication sur la controverse entourant l’intervention précoce me rassure car ça demeurait une question sans réponse suite à ma rencontre avec la dentiste. Ma compréhension de la situation est que le traitement serait aussi efficace une fois l’éclosion des dents permanentes terminée, avec une gestion de l’éruption au besoin.
        Dans les exemples de cas traité, le garçon de 12 ans avec écart de 8 mm est visuellement très semblable.

        Merci encore pour les précieuses informations.

        • Dr Jules dit :

          Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

  23. Siobhan dit :


    Peut-on faire avancer ma mâchoire sans chirurgie?

    Bonjour,
    J’ai 28 ans et la mâchoire inférieure légèrement en retrait suite à un choc. J’ai d’ailleurs la mâchoire qui “claque” depuis.
    Le recul de ma mâchoire n’est pas énorme, mais il me gêne au quotidien (depuis 3 ans), au niveau de ma prononciation en particulier. Je travaille dans l’enseignement et c’est devenu gênant à l’oral, j’ai perdu en assurance, on dirait souvent que je “bafouille”. Esthétiquement, le bas de mon visage est également moins harmonieux qu’auparavant.

    J’aimerais résoudre ce problème, mais le redressement des dents (mes dents sont assez bien alignées, mais pas parfaitement) + la chirurgie me semble être un traitement trop lourd dans mon cas.
    Pensez-vous qu’il soit possible de faire avancer légèrement la mâchoire inférieure sans passer par la chirurgie ? Grâce à un appareil dentaire ? De la rééducation ?
    Quel traitement me conseillez-vous ?
    Je vous remercie beaucoup pour les conseils que vous pourrez m’apporter.

    • Dr Jules dit :

      Vous faites des suppositions en concluant que vous avez peut-être d’une chirurgie orthognathique mais ce n’est peut-être pas le cas.

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Pour le savoir exactement, consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

      • Siobhan dit :

        Bonjour,

        C’est très gentil d’avoir pris le temps de me répondre et vous avez raison, je vais au préalable consulter un spécialiste.

  24. johanne dit :

    Bonjour!
    J’ai 25 ans et j’ai une occlusion classe 2 qui ne m’avait jamais dérangé auparavant mais depuis environ 2 ans j’ai commencé à avoir des douleurs à la mâchoire et je ne trouve plus de façon confortable de fermer mes dents ensembles, je ferme mes dents de plusieurs façon différente et je ne suis jamais confortable de plus parfois je ne sais plus trop ou positionner ma langue pour être confortable mais je n’avais jamais ressentis ces symptômes avant, jai vraiment l’impression que mon occlusion a changé… J’ai aussi une jambe plus courte que l’autre de 1cm qui fait en sorte que mon bassin, ma colonne et mes épaules sont débalancés… ma question est donc est ce possible que je commence à ressentir ces symptômes à cause de ma mauvaise posture et qu’en portant une orthèse au pied mes douleurs à la mâchoire cessent et que je retrouve une occlusion confortable?

    • Dr Jules dit :

      Bien qu’on sache qu’il puisse y avoir une certaine relation entre une malocclusion et la posture, la relation de “cause à effet” n’est pas toujours évidente. Je doute qu’une orthèse podiatrique (pieds) modifie ou améliore votre malocclusion ou l position de votre langue mais cela peut peut-être aider certains de vos symptômes, il faudrait en discuter avec un expert dans ce domaine.

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

  25. Ventus dit :

    Écart entre les mâchoires; laquelle est fautive?
    Bonjour,
    j’ai depuis enfant des dents du haut trop en avant, je dirais entre 5 et 8mm. Un écart plutôt important. Avec le temps, l’écart s’est restreint petit à petit, seulement voilà, j’ai maintenant 18 ans et toujours persiste un décalage.
    Mon orthodontiste a proposé de m’extraire deux molaires, de prendre un traitement avec un appareil dentaire en céramique (pour plus de discrétion) avec élastique pour reculer les dents du haut.

    Seulement j’ai envie d’avoir le traitement adéquat, je demande donc un autre avis. Je ne sais pas si c’est ma mâchoire du haut qui est trop en avant ou si c’est celle du bas qui est trop en arrière. Quand j’essaye de mâcher, ma mâchoire du bas, avec mes deux dents du bas touchent celles du haut et est obligée de “reculer” jusqu’à atteindre une occlusion “efficace”, ce qui fait que quand je ferme ma bouche en mordant, l’écart est énorme. Or quand je suis relâché, je ne peux certes pas fermer ma bouche, mais l’écart n’est pas important, et effectivement c’est ma mâchoire du haut qui semble trop en avant. Ça parait compliqué mais j’ai tenté de faire clair.

    Mon orthodontiste m’a bien dit qu’il pensait que malgré que ma croissance soit finie à 18 ans, il n’y avait pas besoin de chirurgie, l’écart n’étant pas « assez important ». Mais j’ai quand même un peu peur, je n’ai pas envie d’avoir un profil et un visage déformé. Je n’ai pas envie d’avoir les dents du haut reculées si c’est ma mâchoire du bas qui est trop en arrière.

    Auriez-vous un avis ? Merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Dans la très grande majorité des cas ayant des écarts importants entre les deux mâchoires, c’est la mandibule ou mâchoire inférieure qui est fautive. Ceci est relativement facile à évaluer et déterminer avec du matériel diagnostique dont une radiographie céphalométrique qui permet de comparer la longueur relative des mâchoires.

      À l’âge de 18 ans, il ne vous reste vraisemblablement que peu de croissance mandibulaire mais votre orthodontiste ne peut en être certain que s’il fait certains tests comme comparer des radiographies céphalométriques prises à au moins une année d’intervalle ou évaluer d’autres indices de maturité squelettique.

      Vos questions sont excellentes mais posez-les à votre orthodontiste et assurez-vous d’avoir les réponses et informations nécessaires pour prendre une décision éclairée.

      si nécessaire obtenez une autre opinion.

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

      • Ventus dit :

        halte au massacre orthodontie Vereeck extractions en orthodontie

        Les profils sont-ils enlaidis et abimés par les extractions en orthodontie<

        Merci pour votre réponse.

        Bien évidemment ce seront des questions que je poserai à mon orthodontiste, ou tenterai, puisqu’il est très occupé et il est donc difficile d’avoir un rendez-vous ! La pose de mon appareil est prévue en février…
        Il m’a fait une radio céphalométrique, m’a redonné un rendez-vous 4 mois plus tard et m’a clairement dit que c’était les dents du haut qui étaient en avant, et effectivement j’ai également cette impression : La mâchoire du bas est plutôt “carrée” et Il disait qu’il y avait un écart important, mais pas “assez” pour envisager la chirurgie, car la chirurgie m’avancerait la mandibule et selon lui ce n’est pas la bonne procédure. Cependant persistent en moi ces questions : « est-ce le bon diagnostic ? Un bon orthodontiste ? » etc.
        Je précise que je ne peux pas fermer mes lèvres sans effort, j’ai les lèvres “protrusives”. Sûrement que cela a une importance.
        Ce site (livre) parlant de profils endommagés et “enlaidis” à cause des extractions me fait beaucoup peur. Quel est votre avis sur l’extraction de dents pour reculer celles du haut ?

        Désolé de ces questions, mais il me faut des éclaircissements. Merci encore…

        tag #Vereeck

        • Dr Jules dit :

          Peu importe ce que prétendent certains auteurs, il est indéniable qu’il y a des indications pour des extractions en orthodontie. Il est faux de prétendre que les extractions sont toujours néfastes et empirent le profil des patients.

          Pour en savoir plus sur les extractions en orthodontie et voir des exemples de cas traités à l’aide d’extractions et particulièrement leur effet sur le profil. Consultez aussi cette autre réponse qui traite des extractions et du profil du visage.

  26. Chaima dit :

    Peut-on enlever les appareils orthodontiques à une seule arcade?
    Bonjour, j’ai une malocclusion “classe 2” division 2 que je soigne depuis 1ans et demi en haut et 1ans en bas bon en vérité ça me saoule d’autant plus que l’orthodentiste m’explique vaguement. Les dents antérieures sont alignées et ont repris leur place cependant les dents inférieures restent tjr penchées donc ma question est peut-on enlever les bagues du haut du fait qu’elles se soit alignées ou faut-il attendre que le traitement se finisse complétement?
    Merci 🙂

    • Dr Jules dit :

      Il est certainement possible d’enlever les appareils correcteurs à une seule arcade mais, si des changements doivent être apportés à cette arcade suite à des modifications à l’arcade opposée, ce ne sera plus possible une fois les appareils enlevés. Pour cette raison, nous préférons habituellement garder les appareils aux deux arcades jusqu’à la fin du traitement complet… mais il peut y avoir des exceptions. Discutez-en avec votre orthodontiste.

      tag #enlèvement appareils

  27. Lara Ragab dit :

    Bonjour,
    Si un enfant a une classe 2 squelettique et non dentaire. Sa mandibule est très légèrement rétrusive, c’est plutôt son maxillaire qui est protrusif, que suggérez vous comme appareil?
    Aussi ses incisives inférieures sont labialées et malgré ceci, il a un surplomb horizontal de 6mm.

    Merci d’avance!
    Lara

    • Dr Jules dit :

      Tous les appareils orthodontiques pourraient traiter une classe II. Cela dépend plutôt de la préférence,l’expérience et l’expertise de l’orthodontiste à utiliser un appareil plutôt qu’un autre.

  28. belsem dit :

    Bonjour,
    Je suis encore étudiante et je suis entraine d’étudier un cas d’un patient qui est âgé de 10 ans ,il as une classe 2 div 1 ,une retrognathie mandibulaire avec un biproalvéolie sup et inf ,Pour le traitement est ce qu ‘on corrige le problème alvéolaire puis l’endognathie,ou bien on peut faire les deux en même temps ?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les 2 façons sont possible et bien d’autres aussi.
      Habituellement, toutes les facettes d’un traitement sont exécutées en même temps; problème dento-alvéolaire, correction du déséquilibre squelettique, etc.
      Il est impossible de répondre à cette question théoriquement pour tous les cas. C’est comme si je vous demandais comment traiter un mal de tête sans avoir tous les détails du cas.

  29. hanae dit :

    2 avis de 2 orthodontiste; qui a raison?

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et j’ai une malocclusion de classe 2 division 1 assez prononcée.
    Mon ortho me dit qu’un traitement ortho seul ne suffit pas et que c’est un cas chirurgical vu que l’angle entre mn nez est ma bouche est assez important et le fait de faire reculer les incisives sup fera que la lèvre superieur vas s’affaisser, en plus j’ai un manque important d espace au niveau de l’ arcade inf..

    jE suis dc allée voir un autre ortho qui m’a dit que la chirurgie est lourde et risquée et mon cas est totalement faisable avec un traitement orthodromique !!
    A votre avis lequel des deux a raison ??

    Cordialement,

    • Dr Jules dit :

      Les deux orthodontiste ont raison!
      Tout dépend des objectifs de traitement visés.

      Vous décrivez une malocclusion avec une rétrognathie mandibulaire qui ne peut être corrigée sans chirurgie s’il n’y a plus de croissance.

      SI l’objectif est de diminuer l’écart entre les incisives supérieures et inférieures pour le rendre normal sans chirurgie, des extractions supérieures le permettront mais reculeront en effet la lèvre.

      S’il n’y a pas d’extractions au haut, il vous faudra probablement garder un certain écart horizontal entre les dents antérieures ou envisager une chirurgie (avancement mandibulaire) qui permettra de diminuer l’écart entre les dents antérieures en avançant la mandibule au complet.

      Une chirurgie améliorera probablement votre profil davantage que le plan de traitement sans chirurgie mais ce n’est peut-être pas un objectif que vous visez absolument. Dans un tel cas, un traitement sans chirurgie constitue un certain compromis en faisant du “camouflage orthodontique”. pour mieux comprendre ce concept et les variations de traitements possibles dans les cas de classe 2 division 1 avec rétrognathie mandibulaire, consultez la section sur les “compensations dentaires

      • hanae dit :

        merci DR,
        OFT la chirurgie n’est vrmnt pas une éventualité pour moi….C’est pour ça je me demande est ce qu’il y aurai pas une autre solution qui va pas me changer les traits voir les deformer !!!
        si j’ai bien compris, le camouflage orthodontique permettra de diminuer le décalage mais j’aurai une lèvre bizarre ?

        • Dr Jules dit :

          Aucun traitement de devrait vous empirer esthétiquement!

          Le camouflage ou les compensations orthodontiques, si elles sont bien exécutées, devraient permettre d’améliorer votre occlusion tout en maintenant un déséquilibre entre les mâchoires mais sans affecter votre profile négativement.

      • hanae dit :

        J”ai oublié de vous dire que j’ai pas vraiment un menton fuyant mais mes lèvres ne se ferment pas naturellement et qd je force j ai un menton en peau d’orange !!!

        • Dr Jules dit :

          Il peut y avoir plusieurs causes expliquant que des lèvres ne puissent se toucher lors de la fermeture; une lèvre supérieur trop courte, un problème vertical des mâchoires, etc. Une évaluation clinique et radiographique permettrait de déterminer la cause.

  30. Romane dit :

    Devrait-on traiter une fille de 8 ans avec un menton reculé?

    Bonjour,

    Notre fille de 8 ans a une malocclusion de classe 2. C’est notre dentiste qui nous l’a fait remarquer. Effectivement, ses dents du bas sont très en retrait par rapport à ses dents du hauts. Nous n’avions rien vu car de « l’extérieur » cela ne se voit pas. Ses dents du haut sont droites et bien alignées. Et elle n’a jamais eu de problèmes avec sa mâchoire pour parler, manger… Bref cela ne la gêne absolument pas et elle a un très joli sourire. D’où ma question : en quoi est-il nécessaire de la traiter ?

    L’orthodontiste nous a dit qu’elle risquait plus tard d’avoir des problèmes de type fonctionnels mais sans nous expliquer concrètement quels problèmes. Pouvez-vous m’éclairer sur les risques encourus si on ne fait rien ?
    L’orthodontiste a aussi laissé entendre que certaines personnes avec cette anomalie n’avaient jamais de problèmes, d’autres si. Y a-t-il des pourcentages de risques qui pourraient nous aider à prendre une décision ?

    Je vous avoue que nous avons du mal à nous lancer dans des soins longs et contraignants alors que notre enfant ne se plaint pas et n’a pas de problèmes d’ordre esthétique. C’est surement idiot mais nous craignons même que l’appareil lui avance le menton alors que celui-ci est actuellement bien. Est-ce que le fait d’avancer ses dents du bas fera avancer son menton ?

    Nous devons revoir l’orthodontiste pour faire des radios mais en attendant nous nous posons beaucoup de question sur l’intérêt de cette démarche. Peut-être faudrait-il mieux attendre que notre enfant grandisse, ait toutes ses dents et décider avec elle à ce moment-là…
    Merci d’avance pour votre aide.

    • Dr Jules dit :

      Moment opportun pour le traitement d’une rétrognathie mandibulaire

      Les interventions en bas âge pour tenter de corriger ou d’améliorer une malocclusion causée par une rétrognathie mandibulaire sont très controversées et, d’après la littérature orthodontique scientifique, des résultats similaires peuvent être aussi bien obtenus plus tard avec des interventions à l’aide d’appareils multi-bagues (“broches”).

      Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie pense des tentatives de correction précoces des rétrognathies mandibulaires.

      En gros, ceci veut dire qu’une telle malocclusion peut très bien être traitée plus tard pendant la période de croissance.

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et leurs conséquences.

      Il n’y a pas de statistiques pouvant déterminer quels sont les risques éventuels pour chaque type de malocclusion.

      • romane dit :

        Merci pour votre réponse mais nous ne nous sommes pas compris. Notre fille n’a pas de rétrognathie mandibulaire : son menton n’est pas fuyant. C’est justement pour ça que je ne vois pas l’intérêt d’un traitement… Ses dents du bas sont bien en retrait mais ça ne se voit pas de l’extérieur.

  31. Eric dit :

    Niveau de gencive plus bas sur les dents

    Bonjour,
    J’ai 15 et j’ai remarquer que mes gencives antérieurs des dents du bas sont plus tôt “courte” enfin je veut dire que l’on voit une partie de la dent qui je pense, devrait être recouverte par une gencive. C’est dur à expliquer, il y a la dent plate “normale” ensuite ça continue avec une mini bosse et après c’est la gencive. Je sais pas si je suis claire mais bon j’ai lutter pour expliquer 🙂
    Je ne ressens presque pas de douleur mais ça m’inquiète donc j’aimerais savoir si c’est normale ou si ça l’ai pas, si c’est grave.

    Merci d’avance pour la réponse

  32. Jules dit :

    Bonjour, j’ai subit l’extraction de deux prémolaires supérieur j’avais une béance de 1 cm entre la mâchoire supérieur et inférieur. Néanmoins je ne savais pas que je pouvais me faire opérer mon orthodontiste me ne l’avais jamais dit, et je regrette puisque
    j’aurais pu garder mes deux prémolaires, et apparemment une classe 2 provoquerait des problèmes d’articulation, et serait un facteur de déchaussement dentaire plus vieux ? Est-ce vrai ? Puisque cette extraction n’a que corrigé mon occlusion en classe 1 pour mes incisives, et non mes molaires…

    Merci de votre réponse,

    • Dr Jules dit :

      IL est difficile de répondre à votre question avec le pour d’information disponible.

      Le déchaussement n’est pas automatique, peu importe le type de malocclusion.
      ➡ Pour en savoir plus sur le récession dentaire ou le déchaussement des gencives.

      Il en est de même pour l’apparition de troubles de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires.
      ➡ Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

      Si on ne vous avait pas expliqué toutes les options de traitement dont la possible d’une chirurgie orthognathique, on vous a malheureusement mal informé.

  33. Romane dit :

    Traitement en 2 phase à 8 ans

    Bonjour,
    Je reviens vers vous par rapport à ma fille de 8ans qui a une malocclusion : classe II division 1.

    Voici le plan de traitement proposé par notre orthodontiste : “une phase de traitement interceptif précoce de la malocclusion est proposé visant à déverrouiller l’occlusion de classe II par expansion maxillaire et nivellement des dents antérieures, à l’aide d’un Quad Hélix associé à des boitiers collés de 53 à 63 permettant l’alignement des incisives maxillaires et la levée de la supraclusion, pour une durée de 6 à 8 mois environ. A l’issue de cette période, une réévaluation du décalage antépostérieur sera effectuée et un appareil de propulsion mandibulaire proposé le cas échéant”.

    Que pensez-vous de ce traitement ? Est-ce adapté à un enfant de 8ans ? Le docteur ne m’a pas du tout proposé d’attendre l’adolescence. Il pense que c’est mieux d’intervenir maintenant en denture mixte pour jouer sur la croissance.

    Autre question, bête mais qui nous inquiète : est ce que le fait d’améliorer ce problème fonctionnel de machoire aura des conséquence sur le physique de notre fille ? Est ce qu’agrandir sa machoire du haut va se voir de l’extérieur, est-ce que cela va changer son visage ?? Nous avons peur qu’en améliorant le fonctionnel on abime l’esthétique….
    Merci par avance pour votre avis.

    • Dr Jules dit :

      L’expansion à l’aide d’un Quad Helix est de l’expansion dento-alvéolaire qui peut être faite lors d’une phase corrective globale.
      Pour en savoir plus sur l’expansion maxillaire et les déséquilibres transverses des mâchoires.
      ➡ Pour comprendre la différence entre l’expansion maxillaire rapide ou suturale et l’expansion dento-alvéolaire.

      S’il y a déjà un décalage antéro-postérieur présent, il le sera toujours après de l’expansion.

      Concernant l’utilisation d’un appareil fonctionnel (pour propulsion mandibulaire) afin de rétablir l’équilibre antéro-postérieur en bas âge, pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie pense des tentatives de correction précoces des rétrognathies mandibulaires.

      Les interventions en bas âge pour tenter de corriger ou d’améliorer une malocclusion causée par une rétrognathie mandibulaire sont très controversées et, d’après la littérature orthodontique scientifique, des résultats similaires peuvent être aussi bien obtenus plus tard avec des interventions à l’aide d’appareils multi-bagues (“broches”).

      Faire de l’expansion ne changera pas le visage de votre fille.

  34. Adrien dit :

    Un éducateur fonctionnel est il vraiment efficace pour la rééducation linguale

    Bonjour Docteur,
    A 29 ans, j’ai :
    – une classe 2 division 1
    – un sadam (acouphenes, mauvais équilibre, cervicalgies, attitude scoliotique)
    – du bruxisme
    – une déglutition atypique
    – une respiration buccale
    – un maxillaire et des fosses nasales étroites

    On m’a déjà proposé la chirurgie à laquelle j’ai préféré un traitement avec éducateur fonctionnel, plaque à vérin puis de nouveau éducateur fonctionnel.
    La plaque a vérin m’a redonné une meilleure occlusion et a supprimé les douleurs aux incisives sup qui me lancaient depuis des années.
    L’éducateur fonctionnel par contre je le déteste, mon occlusion change chaque matin selon si j’ai beaucoup serré la nuit ou non et je n’ai pas l’impression d’avoir un appui postérieur si bien que je soupconne cet appareil d’avoir l’effet inverse de ce qu’il est censé empecher à savoir l’appui de la langue sur les incisives. Des douleurs myalgiques sont apparues il y a peu sans que je puisse catégoriquement les lier à l’ef, mais bon…

    D’ou mes questions : l’éducateur fonctionnel est il vraiment efficace pour la rééducation linguale dans cette situation ?
    Ne va t il pas accentuer la compensation existante ?

    • Dr Jules dit :

      Je ne suis pas un grand adepte de tels appareils (éducateurs fonctionnels) et souscrit à la philosophie de William Proffit à ce sujet.

      Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie écrivait en 2008 sur la possibilité que des exercices myofonctionnels puissent corriger une habitude de déglutition inadéquate, un mauvais positionnement de langue, ou une malocclusion suivez ce lien.

      Chose certaine un tel appareil ne changera absolument rien à votre malocclusion!

      • Adrien dit :

        La rééducation faite en orthophonie et l’utilisation d’un écran oral sont elles des thérapies myofonctionnelles ?

        Merci beaucoup Dr.

        • Adrien dit :

          Si j’ai bien compris la page sur les écrans oraux, rééducation orthophonique = thérapie myofonctionnelle.
          Et l’écran oral ou l’educateur fonctionnel sont à part.

          • Dr Jules dit :

            Un écran oral influence la musculature 24 heures par jour (s’il est fixe) et peut être considéré comme un appareil myofonctionnel.

            Il ne faut pas confondre le rôle d’un tel “appareil myofonctionnel” (ou myo-fonctionnel) avec celui d’un appareil visant à repositionner la mandibule vers l’avant, donc agissant directement sur la musculature mandibulaire aussi, mais qui a un rôle complètement différent mais est aussi appelé un “appareil fonctionnel”.
            L’un tente de rééduquer la langue ou le pouce (écran oral) tandis que l’autre (appareil orthodontique fonctionnel ou myofonctionnel) vise à influencer ou accélérer la croissance mandibulaire en repositionnant la mandibule et influençant aussi la musculature.

            L’effet de ces appareils fonctionnels est prouvé “scientifiquement” mais son indication est controversée. Pour en savoir plus.

            La rééducation orthophonique est une thérapie myofonctionnelle mais encore une fois, cela est controversé selon les objectifs visés par la thérapie.
            ➡ Pour en savoir plus sur ce sujet.

        • Dr Jules dit :

          Ceci n’est pas une définition “officielle” et il y a probablement plusieurs définitions dépendamment à qui vous demandez mais je dirais que tout ce qui a trait à des thérapies visant à influencer ou entraîner la musculature d’une façon ou d’une autre comme par exemple des exercices de positionnement de la langue, des lèvres et des joues ou l’utilisation d’appareils divers influençant la position de la langue, peuvent être considérés comme une forme ou une autre de thérapie myofonctionnelle.

          Concernant l’efficacité des thérapies myofonctionnelles leur efficacité est aussi controversée… encore une fois selon les sources de référence.
          Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie écrivait en 2008 sur la possibilité que des exercices myofonctionnels puissent corriger une habitude de déglutition inadéquate, un mauvais positionnement de langue, ou une malocclusion suivez ce lien.

  35. Laurie dit :

    Extraire des dents après le début du traitement d’orthodontie

    Bonjour, j’ai 15 ans et je suis en plein traitement orthodontique. J’avais déjà posé des questions pour une canine incluse il y a maintenant bientôt 2 ans. Donc voilà aujourd’hui mon orthodontiste me “rebouche” les trous dû à l’opération etc.. Mais tout a l’heure quand je suis aller au rendez-vous il m’a dit que j’avais les dents très en avant, et qu’il ne pouvait pas faire plus sauf si on me retiré 4 molaires 2 en haut de chaque côté et 2 en bas de chaque côté. Sinon il m’aligne mes dents et il laisse en avant mais je ne trouve pas ça très esthétique. Donc j’ai décidé de choisir la solution de “souffrance” on vas dire. J’aimerai savoir comment va-t-il procédé après que les molaires ont été arrachées, le traitement sera-t-il plus long? Et combien de temps faut-il pour que les dents se remettent en place? Merci d’avance??

    • Dr Jules dit :

      Je doute qu’il vous extrait des molaires, ce serait plutôt des prémolaires.
      Vous pouvez voir un exemple où de telles extractions ont été faites pendant le traitement pour reculer des dents antérieures qui étaient trop avancées avec l’alignement initial.

      Influence des extractions sur le profil en orthodontie

      Il faudrait demander à votre orthodontiste comment lui il prévoit procéder pour fermer ces espaces mais c’est certain que cela rallongera le traitement.

      • Laurie dit :

        Bague orthodontique décollée

        Oui excusez-moi ce sont des prémolaires j’ai fais une faute. D’accord merci de votre réponse, je verrai ça avec lui au prochain rendez-vous alors. Par contre aucun rapport mais, hier en me cognant à mon lavabo une bague s’est décollé et je suis en vacances donc assez loin de son cabinet, comment dois-je procédé sachant que mon prochain rendez-vous à lieu le 24/09 ?

  36. Florence dit :

    Mon traitement ne progresse pas après 3 ans…

    Bonjour,
    J’ai une malocclusion dentaire de classe 2 que je suis en train de faire soigner. Cela fait maintenant 3 ans que je suis en route avec le traitement… J’ai commencé par devoir mettre un palais en résine pendant 1 an et demi dont une grosse période avec élastiques en plus (j’avais des plaquettes en bas et juste deux en haut pour faire tenir les élastiques). Maintenant, ça fait 1 an et demi que j’ai des plaquettes et que je mets des élastiques mais mon orthodontiste n’est pas très claire avec moi. Elle me dit à chaque fois “c’est mieux mais il faut encore reculer”.

    Je trouve que ça commence à faire long, surtout que j’y allais à la base uniquement pour me faire resserrer les dents du haut qui étaient écartées et qu’après 3 ans de traitement, elles le sont toujours autant (voire plus).

    Ca devient très décourageant pour moi de ne voir aucun résultat sur le problème qui ME gène et de ne pas savoir pour combien de temps j’en aurai encore avec ces problèmes de machoires… Aujourd’hui, j’ai dit à mon orthodontiste que quand je n’avais plus d’élastiques (elle me donne un paquet à chaque fois mais je n’ai jamais assez pour les 4 à 6 semaines qui s’écoulent entre deux rendez-vous), j’avais l’impression que mes machoires se remettaient comme au départ et qu’il fallait tout recommencer à zéro. Elle m’a dit qu’effectivement, mon ossature était très “forte” et que vu le mouvement important qu’il fallait faire avec les élastiques, c’était pas facile…

    Ce n’est vraiment pas encourageant et je commence à me demander si je ne devrais pas passer par la case chirurgie… Qu’en pensez-vous ?
    Est-ce normal que ça mette autant de temps et que mes machoires se remettent très vite comme au départ dès que je n’ai plus d’élastiques ?
    Cela n’est-il pas inquiétant pour quand j’aurai terminé mon traitement ?
    Si c’est pour perdre tout le travail réalisé pendant des années en quelques jours dès qu’on m’aura enlevé cet appareil, je préfère qu’on soit clair avec moi et qu’on me dise clairement que j’ai effectivement besoin d’une chirurgie…
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux commenter spécifiquement sur votre cas que je ne connais pas et pour lequel je n’ai pas assez d’information mais il semble en effet anormal qu’il y ait aussi peu de progrès après 3 ans. Ceci me fait cependant penser à un problème “classique” où l’on tente de reculer les dents supérieures avant d’avoir “ouvert l’occlusion” antérieure (réduction su surplomb horizontal antérieur (overjet). Par contre, si vous faites affaire avec une spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste), elle devrait être au courant de cette problématique et savoir comment y remédier. Les élastiques sont essentiels pour de telles corrections et doivent être portés à plein temps alors si votre orthodontiste ne vous en donne pas assez pour que vous puissiez toujours les porter… je ne sais pas à quel résultat elle s’attend et comment elle compte y arriver. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une chirurgie orthognathique pour corriger cette dimension verticale.

      Cette problématique n’a absolument rien à voir avec une ossature qui serait supposément “très forte”. Une ossature n’est pas forte ou faible et cela n’empêche pas le mouvement des dents.

      ➡ Pour en savoir plus sur la relation entre la dimension verticale et le surplomb horizontal pour le déplacement des dents antérieures.

  37. Marie dit :

    une chirurgie aux mâchoires pour éviter que les dents bougent?

    Bonjour, j’ai 24 ans et je souffre d’une malocclusion de type 2 division 1.
    J’arrive à la fin de mon traitement d’orthodontie et mon orthodontiste me propose une opération pour remonter ma mâchoire supérieure et pour avancer ma mâchoire inférieure. Il m’a expliqué que c’était pour empêcher que mes dents rebougent et se remettent comme avant. En effet, j’ai porté un appareil quand j’étais adolescente mais une fois terminé, mes mâchoires se sont redécalées.
    Cette opération est-elle considérée comme esthétique ou non ? Il faut savoir que je commençais à avoir des problèmes pour ouvrir la bouche ainsi que des migraines. Merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Je crois que vous aurez des explications supplémentaires à demander à votre orthodontiste!

      Aucune opération ou traitement de pourra “garantir” la stabilité des dents. ➡ Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

      Lors de votre premier traitement, les dents ont pu bouger à nouveau mais vos mâchoires ne se sont pas décalées. On vous a trop simplifié le phénomène de récidive orthodontique!
      On vous propose une chirurgie orthognathique à la fin de votre traitement orthodontique, cela n’a jamais été expliqué avant? Il semble qu’il y ait eu un manque de planification dans ce traitement.

      Une chirurgie orthognathique comprend habituellement une composante esthétique et fontcionnelle, l’un ne va pas sans l’autre. Demandez des précisions à votre orthodontiste…

  38. Elodie dit :

    j’ai encore une bonne classe 2 malgré un traitement d’orthodontie

    Bonjour Dr Jules,
    Voici mon cas : j’ai une malocclusion dentaire de classe 2, division 1. J’ai été traité depuis l’âge de 12 ans avec un traitement orthondontique pour aligner mes dents qui étaient légèrement écartées en haut. J’ai fini mon traitement à l’âge de 17 ans mais l’orthodontiste ne m’avais jamais parlé de mon problème de malocclusion. A la fin de mon traitement, j’ai remarqué que mes dents du haut avaient beaucoup avancé par rapport à mes dents du bas. Mon orthodontiste m’a affirmé qu’il n’y avait plus rien à faire et que nous aurions du faire un traitement pour élargir le palais et réarranger les positions des mâchoires dès le début, et qu’elle n’avait pas vu le problème arriver.

    J’ai aujourd’hui 24 ans, à 20 ans j’ai subi une génioplastie pour essayer de compenser mon menton fuyant par ajout de prothèse. Mon profil est plus harmonieux mais mes dents du haut sont toujours aussi avancées et je dois forcer mes muscles du menton pour que mes lèvres se touchent. Par ailleurs lorsque je bouge ma mandibule latéralement, elle craque énormément, et j’ai du mal à respirer par le nez.
    Pensez-vous qu’à mon âge le problème peut être réparé ? Et de quelle(s) façon(s) pensez-vous qu’il faudrait procéder ?

    PS : pouvons nous vous envoyer des photos ?

    Merci d’avance

    Elodie

    • Dr Jules dit :

      Je crois que votre orthodontiste a eu un problème de diagnostic car avec un bon diagnostic, le plan de traitement aurait été différent!
      Vous semblez décrire que vous avez toujours une malocclusion importante et il n’y a pas 30 façons de corriger une malocclusion; de l’orthodontie. Il n’y a pas d’âge pour envisager des corrections orthodontiques si vous êtes en bonne santé (générale, dentaire, parodontale).

      Le craquement dans votre articulation temporo-mandibulaire est une luxasion. ➡ Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.

      Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, devis, plan de traitement, recommandations d’un autre orthodontiste, dentiste ou spécialiste dentaire, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

      À noter que nous n’ouvrirons aucun fichier qui nous est envoyé directement par email pour des raisons de sécurité (virus, etc.).

  39. Laura dit :

    Bonjour,

    J’ai 25 ans et mon évaluation dentaire est la suivante:
    Classe II.1
    Endoalvéolie supérieure
    un surplomb de 5mm
    un recouvrement de 70%
    Largeur inter-canine 26mm
    Encombrement : -2mm

    Mais ce n’est pas tout:
    un proglissement mandibulaire
    une mandibule verrouillée
    une déviation des milieux

    Tant de choses, mais je ne comprends pas tout, je n’imaginais pas le problème si complexe.
    On m’a même parlé de chirurgie… Que j’ai refusé!
    Serait-il possible de m’éclairer sur les traitements possibles?
    A combien de temps estimeriez-vous le traitement d’orthodontie?

    Par avance merci.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.