L’ortho, c’est pas du Lego!

L’ortho, c’est pas du Lego!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Poser une question ou laisser un commentaire

  1. marie dit :

    Écart de 9 mm à 13 ans, on ne veut pas traiter mon fils!
    Comment peut-on réduire un écart des mâchoires de 9 mm à l’âge de 13,5 ans pour un garçon(mandibule rétrognate). En France, on ne veut rien faire disant qu’il est trop vieux pour un propulseur de mandibule (il mesure 1.63 m). On veut juste lui mettre des bagues avec élastiques mais en me disant que mon fils gardera un écart. Est-ce que l’osthépathie pourra l’aider. J’ai oublié de dire qu’il ronge ses ongles depuis longtemps. Comment le guérir de cette habitude.

    J’ai omis de dire qu’il garde souvent la bouche ouverte dans la journée malgré que nous lui avons ôté ses végétations et grosses amygdales, il y a 3 mois. Est-ce que cela peut provenir de son décalage ou alors de cette ventilation buccale.

    1. Dr Jules dit :

      Il y a différentes façons de traiter de tels cas mais la clé du succès demeure dans la coopération du patient et la présence d’un potentiel de croissance restant qui peut être exploité de façon optimale. Des appareils multibagues avec élastiques, des appareils fonctionnels comme le Herbst et plusieurs autres façons peuvent permettre de corriger de sévère classes 2.

      Pour voir des classes 2 traitées.

      Pourquoi dire qu’il restera un écart avant de tenter de le traiter…? Si c’était mon garçon, c’est certain que je le traiterais maintenant plutôt que de laisser passer la croissance et le condamner à une possible chirurgie orthognathique plus tard.

      L’ostéopathie ne fera pas grand chose pour un tel déséquilibre squelettique!
      La cause principale d’une telle malocclusion est génétique.

  2. marie dit :

    je n’ai pas noté l’âge osseux de mon fils qui est de 13 ans et demi et il a 13,5 ans.

    Merci pour votre réponse.

  3. marie dit :

    On m’a dit d’attendre et maintenant on me dit qu’il est trop tard!
    J’ai l’impression qu’en France on ne veut plus intervenir à 13 ans pour essayer de réduire un écart entre les mâchoires. On pouvait encore mieux intervenir à 11,5 ans mais on m’avait dit « revenez dans un an pour attendre les dents définitives. Ne connaissant pas ce qu’il avait, j’ai attendu 2 ans (mon fis était très en retard pour ses dents définitives) maintenant 1 premier orthodontiste veut la chirurgie et rien d’autre. Deux autres me parlent uniquement des bagues avec élastiques.

    Dois-je baisser les bras et lui faire subir une chirurgie orthognatique. Un traitement orthodontique sera-t-il voué à l’échec? Faut-il vérifier qu’il n’a pas une déglutition atypique car il a une rétrognacie de la mandibule. Peut-on seulement reculer le maxillaire sans âbimer son profil ?

    1. Dr Jules dit :

      Si on vous parle de chirurgie à 13 ans, consultez un autre orthodontiste, il y a plusieurs possibilités de traitement pendant la croissance.
      La déglutition n’est pas la cause d’une rétrognathie mandibulaire.
      Il n’est pas indiqué de reculer le maxillaire supérieur si la mandibule est déjà trop en recul. Il fut plutôt viser avancer la mandibule pour aller rejoindre le maxillaire supérieur qui lui, est probablement normal.

  4. Dreken dit :

    Bonjour,

    Vous avez raconté l’anecdote du cas ou à la fin du traitement les dents n’avaient toujours pas de contact et que plusieurs mois après l’enlèvement des appareils, les dents se sont repositionnées.

    Mais ces personnes portaient-elles un appareil de contention (avec faux palais) ou gouttière de nuit ?

    1. Dr Jules dit :

      Oui, il y avait des appareils de contention mais qui permettaient de tels mouvements des dents.

  5. Eloise dit :

    Quand corrige-t-on les dents en rotation ou inclinées pendant un traitement d’orthodontie?
    Bonjour Dr ! Je ne cherche pas la perfection néanmoins j’ai une petite question concernant l’ajustement des incisives centrales. J’ai mon incisive gauche qui est pivotée de quelques degrés par rapport à mon incisive droite. J’aimerais savoir quand cet ajustement était effectué ? En fin de traitement ? Les bagues doivent-elles être recollées aussi ? Merci d’avance.

    1. Dr Jules dit :

      Les rotations et mauvaises inclinaisons axiales sévères sont corrigées dès le début d’un traitement orthodontique. Il est nécessaire de le faire tôt afin d’avoir des dents de plus en plus droites pour suivre une progression de fils de plus en plus gros qui seront insérés dans les boîtier. Il se peut cependant que de légères rotations persistent et soient corrigées dans les dernier stages de traitement

      1. Eloise dit :

        Merci pour votre réponse. Ce sont de légères rotations. Dans ce cas les bagues doivent être replacées ? Ou tout s’effectue grâce au fil ?

        1. Dr Jules dit :

          Si vous n’avez pas d’appareils en bouche, il faudra quelque chose pour corriger ces malpositions dentaires! Cela peut être des appareils fixes multi-bagues, des aligneurs transparents, certains types d’appareils de rétention avec composantes active, etc. au choix de l’orthodontiste et du patient.

          1. Eloise dit :

            Je me suis mal exprimée, je porte actuellement un appareil multi-bagues. Et l’orientation de mes incisives ne me plait pas. C’est pour ça que je voulais savoir si les bagues devaient être replacées différemment pour corriger ce défaut esthétique ou si le fil pouvait faire ce travail sans avoir a repositionner les bagues.

          2. Dr Jules dit :

            L’orientation ou l’inclinaison des dents peut être modifiée en faisant des plis sur les fils orthodontiques (arcs). Il n’est pas nécessaire de décoller et recoller un bracket pour faire ces mouvements à moins que le boîtier sont vraiment mal placé. Si l’inclinaison de la dent doit être changée, on parle de « torque.

            Vous pouvez voir des exemples cliniques d’incisives ayant nécessité du torque pour les corriger dans la section des cas de Classe 2 division 2.

            Mouvements dentaires orthodontiques; torque, tipping, bascule, translation

            tag #torque

  6. Sarah dit :

    Bonjour docteur !
    Je suis ravie d’être tombée sur cette article … Ma fille a du porter des bagues et le résultat final ne lui convenait pas . Elle voulait un sourire de star .
    Mais même les stars n’ont pas la dentition parfaite et trichent beaucoup entre limage, blanchiment , facettes et j’en passe. Je suis donc tout à fait d’accord avec vous. Mais je pense surtout que c’est la définition du mot parfait qui est différente d’une personne à l’autre. Pour moi , le sourire parfait existe sans réellement être parfait … Simplement sans trop de défauts mais il y aura toujours des petits détails… Si on n’y fait pas attention , alors oui , les dents paraîtront parfaites à nos yeux. C’est bien là le problème , c’est que trop de gens font attention aux petits détails et ne voient malheureusement pas le travail qui a été accomplie de manière générale.

    1. Dr Jules dit :

      Vous avez tout compris!
      La perfection n’existe pas en ce bas monde car elle est impossible à définir universellement. Ce qui est « parfait » pour l’un ne le sera pas nécessairement pour l’autre. Cependant, si quelqu’un trouve son sourire « parfait » à ses propres yeux, tant mieux pour elle ou lui! 🙂

  7. JOLANE dit :

    Peut-on stopper les changements après un traitement d’orthodontie?
    Bonjour,
    Vous avez déjà répondu à une de mes questions et je me permets de vs en reposer qui me turlupine.

    J’ai eu plusieurs appareils orthodontiques (3 en tout).
    Après le premier (à l’adolescence) et une rétention par palais amovible, mes incisives du haut se st chevauchées légèrement. Puis, 20ans après, vraiment franchement (incisives en X).
    J’ai remis un appareil pour remédier à ce pb. Après celui-ci, et une simple rétention par attèle, mes incisives se sont littéralement écartées. Cela ne me gênait pas outre mesure mais comme l’occlusion était vraiment mauvaise au niveau des molaires et que j’avais des difficultés à manger (faute reconnue de l’orthodontiste). J’ai rempilé :
    J’ai été opérée et j’ai eu un 3ème traitement orthodontique. J’ai des attèles en haut et en bas. Je devais porter une gouttière de maintient également mais elle m’occasionnait de terribles douleurs (aux dents, à l’articulation, au crane). Aussi je ne l’ai pas portée (c’était il y a 6 mois). on a même coupée l’attèle du haut en deux, ce qui m’a soulagé sur le moment. Évidemment mes dents ont un peu bougées, je l’ai vu depuis peu. Rien de dramatique, si ce n’est les tensions dentaires que cela m’apporte et une peur réelle que mon occlusion soit foutue et surtout, d’avoir fait tout cela pour rien. J’ai rdv ds qq jours chez mon orthodontiste mais souhaiterait votre avis. Voilà mes questions :

    1- Pensez-vous que l’on puisse stopper l’évolution (ou même pourquoi pas faire reculer un peu l’incisive) de mes dents via une nouvelle gouttière ou plutôt une plaque de Hawley (puisque je ne supporte pas la gouttière)?

    2- Peux ton avoir un nombre indéfini de traitement orthodontique ? ou qd on souffre d’un sadam (ce qui est mon cas) il vaut mieux les limiter?

    3- Si je choisi de laisser mes incisives revenir ds la position qu’elles souhaitent, quels pbs est ce que j’encoure ? Peuvent -elles se remettre en X ou juste un peu se re-chevaucher (ce qui ne me générait pas au fond car je ne cherche pas a être parfaite juste à moins souffrir).
    Merci!

    1. Dr Jules dit :

      1- Rien ne peut « garantir » une stabilité absolue des corrections orthodontique ou de lapositin des dents, qu’ily ait eu traitement d’orthodontie ou pas; pas un Hawley, une gouttière ou des fils fixes. Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

      2- Vous pouvez avoir des traitements aussi souvent qu’indiqué si les dents, votre parodonte et votre santé générale le permettent mais il faut le faire pour les bonnes raisons. Parfois il est préférable d’accepter certaines récidives que de s’acharner à vouloir garder tout « parfait », ce qui est impossible.
      Pour en savoir plus sur la perfection en orthodontie.

      3- L’avenir le dira car c’est impossible à mesurer ou prédire avec certitude. SI ces incisives bougent trop, vous pouvez toujours les immobiliser en faisant ajouter une attelle de rétention fixe sur la surface interne (linguale) des dents.

      Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

  8. Lalou dit :

    Décalage asymétrique et inesthétique dans l’arcade dentaire

    Bonjour
    Je me permets de vous écrire afin d’avoir un second avis.
    J’ai 33 ans. Je suis en traitement lingual depuis deux ans maintenant. Il me manquait depuis la perte de mes dents de lait une premolaire en bas à gauche (excusez le manque de vocabulaire approprié ). Mon orthodontiste a décidé de combler l’espace plutôt que d’opter pour un implant et de m’extraire la prémolaire correspondante en haut qui était déjà abîmée. Aucune extraction n’a été faite du côté droit.
    À l’aide d’une mini visse dans l’os il a fait reculer ma canine supérieure gauche pour combler l’espace créé par l’extraction sans toucher aux molaires et premolaire restante.

    Aujourd’hui après deux ans de traitement, j’ai les dents du bas deviées de l’axe mediant d’environ 3 mm vers la gauche et les dents du haut deviees mais surtout « inclinées  » vers la gauche également. Elles semblent être « plus hautes » du côté gauche que du côté droit comme si elles remontaient vers la mini visse. Elles forment comme une diagonale partant de ma canine supérieure droite (dent la plus « basse ») à ma canine supérieure gauche (la plus « haute » et la plus inclinée ).

    Cela me contrarie beaucoup car je ne trouve pas cela esthétique mais mon orthodontiste me dit que d’une part le resultat est satisfaisant car l’occlusion est bonne et que d’autre part il n’y a pas grand chose à faire à part me limer les incisives pour donner l’apparence qu’elles sont droites et je ne suis pas d’accord avec cette décision. Je suis prête à faire un compromis sur la deviation de l’axe mediant d’1 ou 2 mm car j’ai bien compris que la perfection n’existe pas mais l’inclinaison des dents du haut me dérange vraiment.

    Je sais bien que quelques explications imprécises par écrit ne peuvent pas vous permettre de prendre connaissance de mon cas mais pensez vous qu’il n’y ait effectivement rien à faire ? Si j’étais une nouvelle patiente me dirait on « désolé il n’y a rien à faire pour traiter votre cas »? Cela me semble incroyable d’autant que j’ai signifié à mon orthodontiste que j’étais prête à rallonger le traitement s’il le fallait car je ne veux surtout pas quitter son cabinet le dernier jour après avoir fait autant d’efforts en étant insatisfaite.

    Est ce que si l’on m’enlevait les deux prémolaires correspondantes à droite ayant ainsi le même nombre de dents des deux côtés je pourrais obtenir un résultat plus esthétique ?

    Enfin est ce que cette inclinaison pourrait être corrigée par quelques mois d’invisalign?
    Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite une très bonne journée.

    1. Dr Jules dit :

      Comment évaluer le succès d’un traitement d’orthodontie?

      Le fait que vous ayez une « bonne occlusion » n’est qu’un élément du succès d’un traitement d’orthodontie. En plus il faut idéalement avoir une occlusion qui est esthétique, confortable, fonctionnelle stable et qui préserve l’intégrité du parodonte. La symétrie, les rotations, l’inclinaison des dents peuvent ne pas être parfaites mais si cela affecte trop l’esthétique, ça peut être problématique et le patient peut, comme dans votre cas, considérer que le traitement n’est pas un succès.

      Des études ont démontré qu’une ligne médiane peut être déviée passablement sans que ce soit perçu comme un problème esthétique mais le seuil de tolérance à une mauvaise inclinaison des dents et beaucoup plus faible.
      ➡ Pour en savoir plus sur les lignes médianes (asymétrie et inclinaison des dents) et les asymétries en orthodontie.

      Déviation de la ligne médiane dentaire et influence sur l'esthétique

      Figure 1 – À l’aide de Photoshop, la ligne médiane supérieure a été déplacée de 1, 2, 3 et 4 mm. La ligne bleue représente le centre de l’arcade.

      Influence de l'inclinaison des incisives sur la ligne médiane et l'esthétique.

      Figure 2 – Dans cette simulation, l’inclinaison des incisive a été modifiée de façon à déplacer la ligne médiane de 1, 2, 3 et 4 mm. La ligne bleue représente l’inclinaison des incisives.

      ➡ Pour en savoir plus sur l’esthétique du sourire et ce qui peut l’influencer et voir des exemples d’asymétries.

      Il est certainement possible de faire quelque chose pour corriger cela, surtout l’inclinaison des dents. Déplacer la ligne médiane de 2-3 mm pour restaurer une arcade symétrique est quelque chose de majeur cependant… mais pas impossible. Il faudrait en discuter avec votre orthodontiste…

      1. Lalou dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        J’en ai discuté avec mon orthodontiste malheureusement il considère que le résultat est correct et me dit qu’il ne peut rien faire pour me satisfaire davantage et m’enlevera mon appareil dans quelques semaines… « c’est comme ça » m’a t-il dit…
        la communication n’est plus possible.
        Je vais donc aller consulter un autre orthodontiste pour avoir un autre avis car je ne suis vraiment pas satisfaite d’autant que j’ai l’impression que mes lèvres sont plus « enfoncées  » du côté où j’ai deux prémolaires en moins.

        Je voulais juste vous poser deux dernières questions:
        – est il (en théorie, je comprends bien que chaque cas est différent et que vous ne pouvez donner un avis sur mon cas précis à distance) possible de corriger une asymétrie comme la mienne sans extraire davantage de dents? Je redoute que l’autre orthodontiste me dise qu’il n’y a pas d’autre solution que l’extraction..

        – est il possible afin d’eviter une extraction supplémentaire en bas de rouvrir l’espace de la prémolaire manquante (qui a donc été totalement refermé, aggravant ainsi la deviation de mes dents du bas vers la gauche) pour recentrer l’arcade et y mettre un implant?
        Je vous remercie beaucoup pour votre attention.

        1. Dr Jules dit :

          – est il possible de corriger une asymétrie comme la mienne sans extraire davantage de dents?

          Si une dent a été extraite et que l’asymétrie est causée par le déplacement des dents vers le site d’extraction, les solutions pour restaurer une symétrie dans l’arcade dentaires seraient soit :
          – d’extraire une autre dent du côté opposé et de déplacer les dents de ce côté ou de
          – rouvrir l’espace de la première extraction en avançant à nouveau les dents. Par la suite, l’espace rouvert peut (en théorie) être fermé en avançant les dents postérieures plutôt qu’en reculant les dents antérieures comme à la première tentative.

          – est il possible afin d’eviter une extraction supplémentaire en bas de rouvrir l’espace de la prémolaire manquante (qui a donc été totalement refermé, aggravant ainsi la deviation de mes dents du bas vers la gauche) pour recentrer l’arcade et y mettre un implant?

          En théorie oui, c’est la deuxième solution décrite précédemment. Par contre, au lieu de mettre un implant dentaire, il peut peut-être être possible de fermer l’espace tel que décrit ci-haut?

          1. Lalou dit :

            Merci infiniment pour votre réponse rapide ! Je peux ainsi aller voir le nouvel orthodontiste avec des informations précises en tête.
            Votre deuxième solution serait idéale pour moi et c’était le plan de traitement initialement prévu mais qui a malheureusement dérapé. S’il était encore possible de le rattraper ce serait un grand soulagement pour moi.
            Je vous remercie vraiment pour votre disponibilité et votre bienveillance.
            Bonne journée à vous

            tag #merci

  9. Lilou dit :

    Peut-on descendre une dent endommagée en orthodontie?

    Bonjour, je me suis cassée une partie de la dent de devant étant enfant, mon dentiste m’a mis une sorte de composite pour imiter l’endroit cassé de la dent. Etant donnée que je dois mettre un appareil dentaire je me demandais si il était possible de descendre grâce à l’appareil ma dent (cassé de 2mm à peu près)? j’ai déjà lu des témoignages sur cela et j’aimerai avoir votre avis merci

    1. Dr Jules dit :

      Oui cela est possible. Cette procédure s’appelle « éruption forcée » ou de l' »extrusion forcée ». Ceci peut être considéré si la couronne de la dent est fracturée mais que la racine est intacte. Parlez-en à votre dentiste et à votre orthodontiste.

      ➡ Pour en savoir plus sur l’éruption forcée en orthodontie consultez ces autres réponses; 1, et 2 .

      1. Lilou dit :

        D’accord merci pour votre réponse je demanderai conseille à mon orthodontiste. De plus j’aimerai savoir, si l’extrusion forcée est possible, est-il possible de limer « l’excédent » cest à dire la partie de la dent restante où c’était cassé afin de rendre un aspect droit à la dent? Si oui y a t-il des risques avec le limage d’une dent? Merci

  10. Karine dit :

    Récidive rapide après la fin d’un traitement d’orthodontie

    Bonjour,

    Notre fille de 14 ans a porté des brackets (système Damon) pendant 30 mois pour une classe II et une béance. Au moment de la dépose début mai, l’engrènement dentaire était à peu près correct.
    5 semaines après le début de la contention (un fil collé en bas et une gouttière plastique à porter la nuit), ses dents ne s’engrènent plus du tout et ont même une relation en bout à bout.
    Nous sommes très déçus car nous avons l’impression que le traitement n’a servi à rien. Les dents sont alignées mais l’occlusion est aussi mauvaise qu’avant le début du traitement.
    Est-il normal que les dents bougent aussi vite malgré la contention ?
    Que pouvons nous faire ? Devons nous reprendre un traitement ou demander à l’orthodontiste de changer de contention ?
    Nous vous remercions par avance de votre réponse et vous souhaitons une bonne journée.

    1. Dr Jules dit :

      Des changements aussi importants en si peu de temps ne sont probablement pas causés par des déplacements dentaires, surtout si les dents demeurent bien alignées sur les arcades. Il peut s’agir d’un déplacement de la mandibule qui cahnge la relation entre les dents du haut et du bas donc l’occlusion.

      Soit que la mandibule ait pu changer de position après la dépose des appareils correcteurs ou soit qu’il y avait différentes positions de fermeture de la mandibule (« dual bite ») pendant le traitement et que l’orthodontiste ne les a pas décelées et que l’une d’elle s’exprime maintenant. Il y a peut-être aussi une autre explication pour laquelle je n’ai pas assez d’information pour vous conseiller.
      Retournez voir votre orthodontiste pour qu’il évalue le tout.

      1. Karine dit :

        La respiratio buccale de nuit cause le déplacement de mâchoire?

        Je vous remercie pour votre réponse.
        Ses dents sont toujours bien alignées. Cependant, ce que vous dites au sujet de la position de la mandibule m’interpelle. En effet, j’ai remarqué que pendant le traitement son menton avait beaucoup reculé (elle avait presque un double menton) au point que je m’inquiétais du résultat esthétique sur son profil. Or, depuis la dépose des bagues, son menton est revenu à peu près à la normale.
        Nous avons vu l’orthodontiste qui prétend que ces changements sont dus au fait que ma fille a très certainement une respiration buccale la nuit. Elle a changé sa contention pour une plaque de Hawley.

        Je comprends que vous ne puissiez me conseiller faute d’information mais pouvez-vous me dire à quelle autre explication vous pensez ? J’essaie de trouver des pistes pour comprendre les causes et remédier à ce problème, si c’est encore possible.

        1. Dr Jules dit :

          La position d’un menton ne change pas aussi rapidement ou si peu de temps. Ce que vous décrivez ressemble vraiment à un positionnement (ou des positions) différent de la mandibule d’une fois à l’autre.
          Reste à savoir ce qui cause cette instabilité dans la position mandibulaire. Il arrive parfois qu’on traite une occlusion dans une certaine relation qui nous apparaît adéquate lors des visites des patients mais que la mandibule soit en fait plus reculée et qu’on ne le décèle pas (ce qu’on appelle un « dual bite » en anglais) . Soudainement, la mâchoire inférieure « décide » de reprendre une position reculée ce qui rend le menton plus fuyant. Dans le cas de votre fille, il semble que ce soit le contraire qui se produise; la mandibule avance probablement parce que votre fille trouve cette position plus confortable que lorsque les dents sont en occlusion avec la mandibule reculée (position de traitement de l’orthodontiste).

          Je ne crois pas qu’on puisse soudainement blâmer une « respiration buccale la nuit » pour expliquer de tels changements car :

          – si elle respire vraiment par la bouche seulement pour une raison quelconque, elle ne le fait pas que la nuit. Si elle est obstruée, ce n’est pas uniquement la nuit!

          – Ce type de respiration (s’il est vraiment présent chez votre fille) n’est pas soudainement apparu en quelques semaines après la dépose des appareils orthodontiques…

  11. Karine dit :

    Récidive après 4 semaines?

    Merci pour votre réponse.
    Ma fille a effectivement tendance à avoir une respiration buccale surtout pendant un effort physique et probablement la nuit. Cependant, elle a la bouche fermée pendant la journée. Par ailleurs, elle a été suivie par un orthophoniste avant le début du traitement d’orthodontie car elle avait une déglutition infantile et une mauvaise position de la langue mais ces problèmes ont été réglés. Je veux bien admettre qu’une béance revienne au bout d’un certain temps après le traitement d’orthodontie si la position de la langue, la déglutition ou la respiration sont mauvaises mais est-ce possible en à peine 4-5 semaines ?

    Je pense effectivement comme vous le suggérez que la mandibule a repris une position confortable (celle qu’elle avait avant le traitement). En effet, immédiatement après la dépose des bagues, les dents s’engrènaient mais ma fille avait un sourire « forcé » un peu comme si la position ne lui était pas confortable. Elle m’a dit qu’elle « n’aimait pas » ses dents sans pouvoir exprimer pourquoi.
    La contention par plaque de Hawley, que ma fille porte depuis 10 jours, ne semble pas améliorer l’engrènement.
    Pensez-vous qu’il soit nécessaire de reprendre un traitement complet pour régler ce problème ?

    1. Dr Jules dit :

      Une récidive importante ne se produit pas en quelques semaines, du moins si la cause est un déplacement dentaire.
      Quant à savoir ce qui serait nécessaire de faire pour corriger à nouveau cette béance antérieure, il faudrait idéalement tenter de trouver la cause de cette récidive car cela pourrait influencer le plan de traitement… qui pourrait inclure un « re-traitement » selon la gravité du problème.

      1. Karine dit :

        Apparition d’une béance antérieure et rétrognathie mandibulaire

        Bonjour Docteur,
        Je reviens vers vous suite à notre échange au mois de juillet dernier pour un problème de « récidive » rapide après un traitement d’orthodontie.

        La béance apparue juste après la dépose des bagues s’est légèrement accentuée durant la période de contention mais elle est stable à présent. Après avoir évoqué une respiration buccale nocturne dans un premier temps, l’orthodontiste (non spécialiste) prétend à présent que cette béance est due à un mauvais positionnement de la langue de notre fille et qu’il n’y a rien à faire hormis de la rééducation orthophonique.

        La période de contention se termine et j’ai pu récupérer les radios sur lesquelles on voit bien que le profil était harmonieux avant le traitement et qu’il n’y avait pas de béance antérieure. En revanche, sur la radio après traitement, le menton est fuyant et il y a une béance antérieure. J’ai mis les radios de profil sur le site casimage

        Vous aviez évoqué un éventuel mauvais positionnement de la mandibule durant le traitement. Votre confrère, le Docteur Chamberland, a parlé aussi d’une possible résorption des condyles.
        Pensez-vous que cela puisse être la cause de l’apparition de cette rétrognathie et de la béance ?

        1. Dr Jules dit :

          Votre lien indiquait qu’il y avait « 0 photos » dans le dossier…

          Mais peu importe la photo, la première chose à laquelle on pense lors de l’apparition d’une béance antérieure par un traitement d’orthodontie, surtout s’il la malocclusion traitée n’était pas une béance à l’origine (la conclusion serait complètement différente dans ce cas), est qu’il s’agit d’une cause relié en effet au positionnement de la mandibule;
          – soit que la mandibule se replace soudainement dans une position plus « confortable »ou fonctionnelle pour elle, ce qui implique habituellement qu’elle fait une rotation dans le sens horaire (des aiguilles d’une montre) et la bascule vers les bas et l’arrière, créant la béance antérieure, ou

          – soit qu’il y ait un processus dégénératif qui cause une résorption condylienne ayant un même effet sur la position mandibulaire que pour l’autre cause.

          Il serait de toute façon impossible de diagnostiquer la cause du problème simplement avec une photo. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) et une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) des ATMs seraient des techniques d’imagerie qui permettraient de mieux évaluer les ATMs.

          1. Karine dit :

            Merci beaucoup pour votre réponse.
            La radio après traitement date de juillet 2016. Or, depuis, il me semble que la mandibule est presque revenue à sa position d’avant traitement. C’est visible à l’oeil nu, on n’a plus cette impression de « menton fuyant ». J’ai remarqué aussi que la béance s’est atténuée, les incisives centrales supérieures ont avancé et passent presque par dessus les incisives inférieures.

            Le problème à présent est que les incisives latérales et les canines du maxillaire « butent » sur les dents du bas et ne s’engrènent pas .La béance ne peut donc se refermer complètement et l’occlusion n’est vraiment pas satisfaisante. On dirait que les incisives et les canines inférieures sont trop avancées par rapport aux dents du haut.

            Pour couronner le tout, le dentiste a constaté une récession gingivale de plus de 3 mm sur une incisive centrale inférieure et on aperçoit nettement la racine par transparence sur l’autre centrale.

            Au vu de ces explications, pensez-vous que la cause était un mauvais positionnement de la mandibule ou une résorption condylienne ?

            A votre avis, que pouvons nous faire pour améliorer les choses ? Ma fille arrive à la fin de la période de la contention et l’orthodontiste continue à nous dire qu’il s’agit d’un problème lié au mauvais positionnement de la langue.

          2. Dr Jules dit :

            On ne peut poser un diagnostic à partir d’une radiographie seulement, seulement faire quelques observation.
            Vos deux radiographies montrent certaines différences mais on en peut en déterminer la cause avec certitude; il faudrait d’autres évaluations en imagerie et une évaluation clinique.

            Radiographies montrant des changements dans l'occlusion après un traitement d'orthodontie.

            La zone antérieure (cercle rouge) montre qu’il y a un changement dans l’overbite et l’overjet. Ils sont plus importants après le traitement. Le cercle bleu indique la région des articulations temporo-mandibulaires (ATMs) et c’et trop flou pour conclure quoi que ce soit. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) serait plus indiquée pour évaluer cette région. La flèche rouge indique qu’il semble y avoir une béance à cet endroit. Les fléches jaunes montrent les 2 rebords inférieurs de la partie arrière de la mandibule. On remarque un décalage plus important « après » ce qui indique une asymétrie. Ceci pourrait être causé (mais pas nécessairement) par un condyle plus court d’un côté que de l’autre.

            Il faut cependant faire attention aux conclusions en comparant ces 2 radiographies car bien qu’il y a une différence évidente dans la position mandibulaire entre les deux radiographies, il n’est pas possible d’affirmer que sur celle prise avant le traitement la mandibule n’étais pas dans une position avancée artificiellement tandis que sur celle sur celle après le traitement la position est plus « normale ». Autrement dit, la différence peut peut-être être expliquée que par la façon dont la patiente a positionné sa mandibule lors de la prise des 2 radiographies.

            Ce changement dans la positon mandibulaire pourrait aussi être similaire au phénomène de « condylar sag » que l’on voit parfois dans les cas de chirurgie orthognathique et illustré ci-dessous. ➡ Pour en savoir plus sur ce sujet.

            Relaps ou récidive chirurgicale lors d'un avancement mandibulaire


            « Que pouvons nous faire pour améliorer les choses? »

            Tout dépend de ce que vous voulez améliorer! Si c’est l’occlusion alors il faut envisager des corrections orthodontiques…

          3. Karine dit :

            Je crois que vous avez interverti les radios. En effet, celle de gauche correspond à la radio après le traitement d’orthodontie et, à contrario, celle de droite avant traitement.

            Je vous remercie néanmoins pour vos observations et conseils. (Nous ferons faire un IRM pour vérifier l’état des condyles par mesure de précaution). Je pense que mes explications n’étaient ps très claires. Je reprends donc la chronologie des événements :

            – Avant le traitement (radio de gauche donc) le profil était harmonieux.

            – Pendant le traitement (durée : 30 mois) , la mandibule a basculé vers l’arrière, le menton est devenu fuyant et ma fille avait même un double menton.

            – Dans les semaines qui ont suivi le débaguage, les incisives se sont retrouvées en bout-à-bout. Petit à petit, une béance antérieure est apparue. C’est à ce moment là que la radio post-traitement a été prise.(juillet 2016).

            – Par la suite, la béance s’est accentuée et seules les molaires étaient en contact.

            – Au cours de cette année de contention, j’ai eu l’impression que la mandibule reprenait une position de confort en revenant vers l’avant. Petit à petit, le menton est devenu moins fuyant et le double menton a quasiment disparu.

            – Notre orthodontiste ne proposant aucune solution pour résoudre le problème de béance antérieure, nous sommes allées consulter un orthodontiste spécialisé qui nous a conseillé de supprimer la gouttière de contention une nuit sur deux afin de rétablir un contact entre les dents. En un mois, la béance s’est atténuée et les incisives centrales supérieures sont repassées légèrement sur les incisives inférieures !

            Le problème à présent est que les incisives latérales et les canines butent les unes sur les autres empêchant le recouvrement du haut sur la bas. Ce n’est vraiment pas fonctionnel.

            A votre avis, cela confirme t-il l’hypothèse que vous aviez évoqué dans un précédent post d’un dual-bite et d’une mauvaise position de la mandibule pendant le traitement ? Un écran oral avec un pique-langue à porter la nuit (solution proposée par l’orthodontiste) pourrait-il améliorer les choses ?

            Merci d’avance pour votre réponse.

          4. Dr Jules dit :

            J’ai donc corrigé le libellé des radios pour qu’il reflète la réalité que vous avez décrite.

            Il est impossible de commenter la position mandibulaire pendant le traitement, seulement au moment où ces 2 radiographies céphalométriques ont été prises.

            Le fait que vous ayez différentes positions mandibulaires EST un « dual-bite ».
            Le fait que certains dents seulement se touchent en protrusion ou en position avancée de la mandibule est peut-être causé par des malpositions dentaires au niveau des dents antérieures mais ceci est impossible à vérifier sur une radiographie mais très facile à évaluer cliniquement.

            Un écran oral peut peut-être aider à contenir une langue une position anormale la nuit mais je doute que cela cause des changements dentaires si il est porté seulement à mi temps (nuit seulement). Qu’arrivera-t-il le jour à votre langue? Vous passez la majeure partie de votre temps éveillée et la langue reprendra ses habitudes…

            Je en sais pas ce que vous voulez dire par consulter un « orthodontiste spécialisé ». Les orthodontiste sont tous spécialisés en orthodontie et il n’existe pas de « sur-spécialisation »…

  12. Laurie dit :

    Malocclusion classe 2 toujours présente après 2 ans de traitement

    Bonjour, j’ai 16 ans et je porte des bagues depuis maintenant 2 ans et 8 mois, je sais que la perfection n’existe pas comme le dit votre article. Mais le mardi 17 mai j’enlève mes bagues, et le resultat ne me plait pas, je ne sais pas si c’est un effet d’optique, mais j’ai un écart d’environ 1 mm entre mon incisive latérale gauche et ma canine (j’ai eu une opération car j’avais une canine incluse donc je ne sais pas si c’est dû à ça) quelques autres imperfections et une chose qui me dérange vraiment c’est ma maloclusion classe 2 qui est toujours aussi prononcé qu’au début du traitement, on devait m’enlever des prémolaires et au final mon orthodontiste m’a dit que ce n’était pas utile.

    Alors bon, je voulais savoir si c’est des choses qui ne peuvent absolument pas se corriger? Et j’ai une autre question, j’ai une dent de sagesse qui est incluse, elle pousse mais elle n’est pas entière, j’aimerai savoir si ça pourrait décaler toute mes dents par la suite? Si il faut que l’on me l’extrait?
    Merci d’avance ??

    1. Dr Jules dit :

      Avez-vous discuté de tout cela avec votre orthodontiste? Ce serait la première chose à faire!

      – L’espace entre les latérales et les canines peut être, sous toutes réserves, causé par un déséquilibre dans la grosseur des dents. Il est fréquent d’avoir des latérales étroites qui peuvent nécessiter un élargissement en composite dentaire pour leur donner de meilleures proportions esthétiques.
      ➡ Pour en savoir plus sur l’élargissement de dents étroites et voir des exemples.

      – Que votre malocclusion classe II ne soit pas corrigée doit pouvoir s’expliquer. Quels étaient les objectifs de traitement? L’orthodontiste avait-il prévu faire une telle correction? Il est certainement possible de la corriger (sous toutes réserves encore une fois), mais cela peut nécessiter des procédures plus importantes comme des extractions de prémolaires (comme on vous avait laissé sou-entendre qu’il soit possible de faire?), une chirurgie orthognathique, ou l’utilisation de mécanique orthodontique particulière (distalisation). Discutez de tout cela avec votre orthodontiste pour bien comprendre ce qui se passe avec votre traitement.

      – Les dents de sagesse ne décaleront pas vos dents.
      ➡ Pour en savoir plus sur les dents de sagesse et leur influence sur la dentition et l’occlusion.

  13. Laurie dit :

    Merci pour votre réponse rapide, oui je lui en ai parler, il m’a dit que pour l’écart il ne pouvait pas faire plus. L’objectif du traitement était de corriger cette maloclusion classe II d’aligner mes dents et m’opérer pour la canine incluse. Il y a 4 mois mon orthodontiste m’avait demander si la correction de ma maloclusion me convenait je lui ai dis que ce n’était pas le résultat auquel je m’attendais, il m’a donc parler des prémolaires a extraires et au final il y a 2 mois il m’a dit qu’on continué les élastiques et que l’extraction des prémolaires n’était pas nécessaire. Alors bon, je suis consciente que la perfection n’existe pas, et le résultat est toujours mieux que ma dentition avant le traitement! Mais merci pour vos réponses.

    Et tant mieux alors car j’avais peur de ça ??

  14. Noémie Boutin dit :

    Quels recours après 4.5 ans de traitement d’orthodontie?

    Bonjour,
    Je suis un traitement orthodontique depuis maintenant 4 ans et demi. Mes dents du haut à droite se sont déplacées vers la gauche (action/réaction). En fait, toutes mes dents ont déviées vers la gauche, ce qui fait que mon dentiste (oui c’est mon dentiste généraliste qui fait mon traitement) tente depuis deux ans de recentrer mes dents. Mes dents à droite ne ferment plus comme il le faut et il a prévu faire de même de l’autre côté. Je ne suis pas en accord avec cela. Je lui en ai parlé, mais il me dit que c’est quelque chose de difficile de remettre les dents de droite à leur place. Je m’inquiète sur les impacts à long terme de cette malocclusion. Il y a différents éléments qui ne fonctionnent pas. Je me suis assise avec mon dentiste plusieurs fois et ses réponses ne sont pas convaincantes. Il n’arrivera pas à des résultats satisfaisants, malgré qu’il y a encore des possibilités pour améliorer mon cas, mais il ne veut pas s’engager dans ces possibilités.
    Quels sont mes recours ?
    J’ai été voir un autre professionnel qui me propose un autre traitement de 2 ans pour replacer mes dents à leur place.. Cependant, cela me coûtera 7000$.
    is – je faire? Demander à mon premier dentiste de me rembourser une partie du traitement étant donné qu’il ne peut rien faire de plus malgré qu’il existe encore des possibilités ? Faire une plainte à l’ordre des dentistes ? Impliquer des avocats ?
    Merci!

    1. Dr Jules Lemay dit :

      Sous toutes réserves
      La première chose à comprendre est quels étaient les objectifs de traitement établis avec votre praticien? Car une bonne partie de la solution dépendra de cela…

      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic.Tout débute avec le diagnostic. Tout problème doit d’abord être diagnostiqué avant d’être traité et le diagnostic est la base de tout traitement. Les objectifs de traitement et le plan de traitement dépendent directement de ce diagnostic. Cette équation de base est simple, universelle et inévitable pour maximiser les chances de succès de tout traitement. Pour en savoir plus sur l’importance du diagnostic.

      L’autre point est est-ce qu’il était réaliste de tenter d’atteindre ces objectifs et le praticien avait-il l’expertise et l’expérience nécessaire pour le faire? Cette question doit être répondue par le dentiste traitant. Il faut comprendre que si un dentiste généraliste entreprend un traitement d’orthodontie ou autre traitement dentaire, il doit pouvoir offrir le même genre de traitement et résultats qu’un spécialiste à moins de s’être entendu avec le patient our faire un traitement de compromis ou atteindre des objectifs différents. Si un praticien ne croit pas pouvoir faire un traitement selon les « règles de l’art », il ne doit pas l’entreprendre et diriger le patient vers un spécialiste.

      Avant de prétendre qu’il y a eu faute, il faut prouver qu’il y a eu un traitement inadéquat qui ne correspont pas à ce qui aurai normalement dû être fait. Votre meilleure option pour faire vérifier tout cela est d’obtenir une seconde opinion auprès d’un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste), ce que vous semblez avoir fait. Demandez-lui donc coment il évalue le travail fait à ce jour pour votre traitement d’orthodontie et ce qu’il vous conseille de faire à la lumière de ce qu’il a pu observer.

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Mise à jour pour