Exemples de fermeture d’espaces et diastèmes

Exemples de fermeture d’espaces et diastèmes

Fermeture d’un diastème – 5 mm en 5 mois

Différentes étapes de la fermeture d’un diastème de 5 mm en 5 mois à l’aide d’appareils multi-bagues fixes.

  • Cette patiente de 16 avait déjà eu une frénectomie labiale supérieure à deux reprises dans l’espoir que cela permette à son important diastème  de 5 mm de se refermer.  Cela n’eut absolument aucun effet! Les cicatrices résultant de ces deux interventions sont indiquées par les flèches en (D) et visibles sur les autres photos.
    • (A, B et C) Condition initiale après les 2 frénectomies et avant les corrections orthodontiques.
    • (E) Radiographie montrant le niveau d’os alvéolaire entre les incisives centrales.
    • (B, F) Vue rapprochée du diastème.
    • (G) Pose des appareils orthodontiques fixes visant à aligner les dents antérieures et fermer l’espace inter-dentaire.
    • (H, I) Après 5 mois de corrections, l’espace est fermé, les dents sont alignées et les appareils sont retirés (J).
    • (M) Sourire avant et après la fermeture du diastème, mais avant la gingivectomie  pour réduire l’excès de gencive.

      **** Effets secondaires possibles de la fermeture d’un important diastème ****

      • Papille hyperplasique
        Lorsqu’un espace aussi important est fermé, il faut s’attendre à ce que le tissus gingival entre les dents (papille inter-dentaire) s’accumule, gonfle et devienne plus volumineux. Ceci créé une papille irrégulière qui est souvent inesthétique (indiquée par la flèche en (J)). Ce défaut fut corrigé en quelques minutes à l’aide d’un laser à tissus mou pour exciser l’excès de gencive.
      • Espaces résiduels relocalisés
        (L) Une autre séquelle possible de la fermeture d’un important espace antérieur est que cet espace devra être relocalisé ailleurs si la fermeture de l’espace ne se produit qu’en déplaçant les dents latéralement ou vers le centre, ce qui s’est produit dans ce cas. Ainsi, un léger espace est apparu entre les incisives latérales et les canines (flèches). Si cet espace est considéré comme étant trop inesthétique pour la patiente, il pourrait facilement être comblé par du matériau composite esthétique permettant d’élargir les latérales. Pour voir des exemples de tels élargissements.
      • Dans les cas où l’espace interdentaire peut être fermé en reculant les dents antérieures (des exemples sur cette page) il est possible qu’il n’y ait pas d’espace résiduel mais dans le cas ci-haut, il n’était pas possible de “reculer” les dents antérieures car cette jeune fille avait au départ une excellente occlusion à tous les points de vue sauf pour de légères rotations sur les incisives supérieures et la présence du large diastème important. L’espace a donc dû être fermé en déplaçant principalement les incisives vers le centre.

      Rétention suite à la fermeture de larges espaces

      Fermer un espace peut être assez simple mais  pour maximiser les chances que les corrections obtenues demeurent stables le plus longtemps possible, un bon protocole et appareils de rétention sont essentiels. Dans de tels cas, nous préférons toujours utiliser une rétention fixe à l’aide d’une attelle collée sur la surface linguale (interne) des 4 incisives et ce, à long, très long terme (“à vie” si le patient accepte de la porter aussi longtemps!). Si l’attelle décolle ou se brise, il est important que le patient communique avec son orthodontiste pour la faire recoller ou remplacer dès que possible car l’espace pourrait réapparaître progressivement.

      Le fait d’avoir fait élargir des latérales étroites pour combler un espace résiduel peut augmenter la stabilité des incisives si le fil de rétention décollait mais ne garantie pas une stabilité absolue.

      ➡ Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

      ➡ Pour en savoir plus sur le déplacement des dents en orthodontie.

       

      (A) Bonne occlusion générale mais présence d’un espace important entre les centrales supérieures. (B) Après la fermeture de l’espace, une attelle de rétention est posée sur la face interne pour prévenir la ré-ouverture de l’espace en stabilisant les dents.

      Parfois la fermeture d’un diastème peut être assez simple. (A) Patient ayant une excellente occlusion et bon alignement général des dents. Il désirait fermer l’espace entre les centrales supérieures qu’il trouvait inesthétique. (B) La correction fut faite à l’aide d’attaches de la couleur des dents et d’un élastique permanent transparent qui rapproche les dents. Le tout est pratiquement invisible. (C) Après 10 jours l’espace est fermé et les centrales se touchent. Les attaches peuvent alors être enlevées. (D) Une fois la correction terminée, il est nécessaire de coller une attelle de rétention sur la face interne des dents afin de prévenir l’ouverture de l’espace à nouveau.

      Lorsqu’un diastème important est présent avant un traitement d’expansion maxillaire, ce diastème augmentera significativement. Après l’expansion, il pourra être refermé à l’aide de à l’aide de quelques boîtiers et un élastique.

      Fermeture d’un diastème de 5 mm en 5 mois chez une fille de 16 ans. (A) Une frénectomie labiale avait été faite auparavant à deux reprises dans l’espoir que le diastème se referme, ce qui était impossible. (B) Pose des appareils fixes multi-bagues. (C) Après 5 mois de corrections orthodontiques. (D) Après l’enlèvement des appareils et qu’une gingivectomie ait été faite entre les incisives centrales (plus de détails sur ce cas au haut de cette page).

➡ Pour voir d’autres exemples de fermeture d’espaces antérieurs et diastèmes et en savoir plus sur ce cas.

➡ Pour en savoir plus sur la théorie et les principes régissant la fermeture d’espaces inter-dentaires antérieurs (diastèmes).

 

Mise à jour pour
x

Prenez rendez-vous avec un dentiste Bücco et recevez 50$* en argent comptant !

Veuillez inscrire un lieu, une ville ou un code postal

Liste des dentistes membres Bücco
* IMPORTANT: Certaines conditions s'appliquent