Les spécialités dentaires au Québec et au Canada

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (4 votes, moyenne: 4.00 sur 5)

Loading...

Qu’est-ce qu’une spécialité dentaire?

L'orthodontie peut nécessiter des interventions dans les autres disciplines ou spécialités dentaires.La dentisterie moderne comprend plusieurs domaines d’intervention. De par leur formation académique et clinique, les dentistes généralistes reçoivent des notions de base dans tous les aspects de la dentisterie et peuvent, théoriquement, offrir des services et traitements dans tous ces domaines. Cependant, certaines interventions sont plus complexes et requièrent une expertise et expérience particulières. C’est pourquoi il existe en dentisterie, tout comme en médecine, des domaines spécialisés où des praticiens ayant reçu tout d’abord une formation en dentisterie générale, limitent leur pratique à un domaine particulier. Ces dentistes ayant reçu une formation supplémentaire dans un domaine particulier, complété un programme d’études supérieures reconnu et  limitant  leur pratique à ce domaine sont des “spécialistes dentaires“. Ces spécialistes répondent à un besoin en traitant, entre autre,  les cas les plus complexes dans leur spécialité respective que des dentistes généralistes préfèrent ne pas traiter.

L’Association dentaire canadienne reconnaît neuf spécialités dentaires au Canada dont les programmes d’enseignement de ces spécialités sont examinés et agréés par Commission de l’agrément dentaire du Canada (CADC).

Au Québec, les dix spécialités qui sont reconnues par l’Ordre des dentistes du Québec sont les suivantes :

Orthodontie et orthopédie dentofaciale

  • Le terme ” orthodontie” provient mots grecs orthos (“droit”) et odont (“dent”).
    L’orthodontie et orthopédie dentofaciale est une discipline et spécialité de la médecine dentaire qui se consacre à la surveillance, à l’orientation et à la correction des structures dento-faciales en croissance ou matures, ainsi qu’à la prévention, l’interception, le diagnostic et le traitement des anomalies associées à ces structures. L’ orthodontie fut la première spécialité dentaire reconnue en 1900.
  • L’orthodontiste s’intéresse à la croissance dento-faciale, au  développement de la dentition et à l’occlusion. Il corrige les malocclusions et tente d’intercepter et d’influencer leur développement.  Les orthodontistes consacrent tout leur temps à traiter les malocclusions à l’aide d’appareils multi-bagues fixes (“broches”), d’appareils amovibles et autres moyens. Ce site Internet est dédié principalement à l’orthodontie.
  • L’orthodontiste travaille avec le dentiste généraliste et doit souvent avoir recours à d’autres spécialistes dentaires pour des cas plus complexes comme les cas inter-disciplinnaires. Par exemple, des cas adultes peuvent nécessiter une intervention parodontale (parodontie) pour le traitement des tissus de support des dents, d’une chirurgie orthognathique pour équilibrer des mâchoires disproportionnées en l’absence de croissance et de prosthodontie pour remplacer des dents manquantes.
    • L’orthodontiste est un dentiste spécialiste qui, après avoir reçu son diplôme d’une faculté de médecine dentaire, a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en orthodontie et orthopédie dento-faciale, a reçu une formation clinique en orthodontie exclusivement durant 2 à 3 ans dans une université agréée Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.et est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.

 

 Parodontie

  • La parodontie est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire qui se consacre à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies et affections du parodonte qui est l’ensemble des tissus de support des dents (os alvéolaire, cément (couche externe de la racine d’une dent), ligament alvéolo-dentaire ou ligament parodontal et gencive).Ligament parodontal autour d'une racine permettant de déplacer les dents en orthodontie
  •  En gros, la parodontie s’occupe du diagnostic et du traitement des maladies de gencives et de l’os entourant les dents.
  • Le parodontiste (anciennement appelé périodontiste) est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme universitaire postdoctoral en parodontie.et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de réglementation dentaire provincial.
  • L’orthodontie et la parodontie ont plusieurs liens en commun. L’orthodontiste a souvent recours à un parodontiste pour des procédures nécessaires dans le cadre d’un traitement d’orthodontie comme :
    • dégager des canines incluses en vue de faire une traction orthodontique,
    •  faire des greffes de gencive ou autres procédures muco-gingivales pour des dents ayant été affectées par une récession gingivale ou du déchaussement dentaire.
  • Le parodontiste est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en parodontie et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.
  • Les parodontistes sont aussi des dentistes spécialisés dans la pose d’implants dentaires. Cette procédure peut aussi être faite par des chirurgiens maxillo-faciaux.

Chirurgie buccale et maxillofaciale

  • Cette discipline et spécialité de la médecine dentaire se consacre au diagnostic et aux traitements chirurgical et d’appoint des troubles, maladies, traumatismes et anomalies touchant les aspects fonctionnels et esthétiques des tissus durs et mous des régions buccales et maxillo-faciales et de leurs structures connexes. chirurgie orthognathique orthodontie
  • L’orthodontiste doit avoir recours à un chirurgien maxillo-facial à l’occasion dans le cadre de traitement d’orthodontie comme :
    • pour les cas présentant des déséquilibres de mâchoires importants devant être corrigés à l’aide d’une chirurgie orthognathique.
    • pour des extraction dentaires complexes que ne désirent pas faire un dentiste généraliste (dents incluses, dents de sagesse, etc.).
  • Le spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en chirurgie buccale et maxillo-faciale et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.
  • Pour en savoir plus, consultez  le site de l’Association canadienne des spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale

Prosthodontie

  • La prosthodontie est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire se consacrant au diagnostic, à la restauration et au maintien de la fonction, du confort, de l’aspect et de la santé de la bouche, par la restauration des dents naturelles ou le remplacement des dents absentes et des tissus buccaux et maxillo-faciaux contigus par des structures artificielles.
  • Le travail du prosthodontiste consiste principalement à :
    • remplacer des dents manquantes à l’aide de prothèses dentaires fixes (pont, “brigde”), ou amovibles (dentiers, partiels, etc.) et
    • réparer celles qui sont sévèrement endommagées à l’aide de couronnes dentaires.
    • Certains prosthodontistes font aussi la pose d’implants dentaires qui supporteront des prothèses fixes ou amovibles.
  • Le prosthodontiste peut faire appel à l’orthodontie pour corriger des malpositions Facette sur une latérale. Prosthodontie, orthodontie. dentaires ou des malocclusions dans le but de pouvoir mieux faire le travail prothétique par la suite. Un exemple de ce travail inter-disciplinaire serait le redressement de molaires avant la fabrication d’un pont ou la pose d’implants. Pour voir des exemples.
  • Le prosthodontiste est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en prosthodontie et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme provincial de règlementation.
  • Pour en savoir plus, consultez  le site de l’Association des prosthodontistes du Canada

Radiologie buccale et maxillofaciale

  • Les radiographies sont une boule de cristal prédisant l'avenir de l'éruption dentaire.La radiologie buccale et maxillo-faciale est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire qui se consacre à la prescription, la production et l’interprétation des clichés servant au diagnostic et au traitement des maladies et des troubles du complexe cranio-facial.
  • Le radiologiste buccal et maxillofacial utilise divers appareils radiologiques pour évaluer les structures dentaires et environnantes.
  • Le spécialiste en radiologie buccale et maxillo-faciale est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en radiologie buccale et maxillo-faciale et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de réglementation dentaire provincial.

Médecine et pathologie buccalesLa mécedine et pathologie buccales est une spécialité dentaire reconnue qu Québec et au Canada

  • La  discipline et spécialité de la médecine dentaire qui se consacre au diagnostic, à l’identification et au traitement essentiellement non chirurgical des maladies et affections buccales, maxillo-faciales et temporo-mandibulaires, incluant le traitement dentaire des patients souffrant de complications médicales est la médecine et pathologie buccales. La médecine et la pathologie buccales sont deux composantes de cette spécialité.
  • Le praticien ou spécialiste en médecine buccale est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en médecine buccale, et le praticien en pathologie buccale est celui qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en pathologie buccale. Le praticien en médecine et pathologie buccales est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu dans ces deux disciplines. Ces praticiens sont titulaires du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.

Endodontie

traitement de canal, endodontie, orthodontie Sherbrooke

  • L’endodontie est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire qui s’intéresse à la morphologie, à la physiologie et à la pathologie de la pulpe dentaire et des tissus périradiculaires. Cette discipline englobe l’étude et la mise en pratique des sciences cliniques de base, incluant la biologie de la pulpe normale, ainsi que l’étiologie, le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies et traumatismes de la pulpe et des tissus périradiculaires connexes.
  • Les endodontistes sont les spécialistes qui font les traitements de canaux pour dévitaliser des dents ainsi que des chirurgies à l’apex des dents (apectomies) et procédures similaires.
  • L’endodontiste est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en endodontie et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.

Dentisterie pédiatrique

  • Orthodontic examination examen orthodontique orthodontiste lemay La dentisterie pédiatrique est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire qui dispense des services spécialisés primaires et complets de consultation, de diagnostic et de soins buccodentaires – préventifs et curatifs – destinés aux enfants, de la petite enfance à l’adolescence, y compris aux personnes de tous âges ayant des besoins particuliers. Ces spécialistes sont appelés “pédodontistes” ou dentistes pédiatriques.
  • Le dentiste pédiatrique est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en dentisterie pédiatrique et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.

Santé dentaire publique

  • La santé dentaire publique est une des spécialités dentaires reconnues au Canada et QuébecLa santé dentaire publique est cette discipline et spécialité de la médecine dentaire, qui se consacre au diagnostic et à la prévention des maladies dentaires, à la lutte contre ces maladies, ainsi qu’à la promotion de la santé buccodentaire par le biais d’efforts communautaires organisés. Cette spécialité dessert la communauté par des programmes de recherche, de promotion de la santé, d’éducation et de soins dentaires collectifs.
  • Le dentiste en santé publique est un dentiste spécialiste qui a terminé avec succès un programme d’études supérieures reconnu en santé publique dentaire et qui est titulaire du titre de cette spécialité, délivré par l’organisme de règlementation dentaire provincial.

 

Drapeau QuébecAu Québec,  plutôt que la “médecine et pathologie buccales” reconnue au niveau canadien , on divise ces champs d’action et les deux spécialités distinctes. Ainsi, les spécialités suivantes sont reconnues :

 

Médecine buccale

  •  Cette spécialité se consacre au diagnostic et traitement non chirurgical des lésions et maladies buccales ainsi qu’au mauvais fonctionnement de l’appareil masticatoire (articulations, muscles, occlusion des dents, langue, etc.).

Pathologie buccale et maxillo-faciale

  • Ce domaine se consacrant au diagnostic clinique et microscopique, à la gestion et au traitement principalement non chirurgical des maladies et des problèmes physiologiques ayant des manifestations au niveau de la bouche ou de la mâchoire.

En FRANCE, il n’y a que seulement trois titres “permettant l’inscription sur la liste des spécialistes qualifiés” de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes. Pour en savoir plus.

Titres permettant l’inscription sur la liste des spécialistes qualifiés

Des spécialités qui n’en sont pas vraiment!

  • Les domaines dentaires décrits précédemment sont les seules spécialités dentaires officiellement reconnues au Québec et au Canada et dans la plupart des autres pays. Cependant le terme “spécialité” ou “spécialiste” est souvent utilisé à tort pour décrire certains domaines reliés à la dentisterie.

Tête et mâchoire chirurgie orthognathique

  • Ainsi, il n’existe pas de :

    • stomatologues, stomatologistes, “denturistes”, denturologistes, dentologues, dentologistes, prothésistes, prosthésistes, occlusodontistes, occlusodentistes, occlusologues, odontologues, occlusionnistes, occlusodontologues, , occlusologistes, occlusoposturologue, odontologistes, otodentistes, ostéopathes, homéopathes, étiopathes, physiothérapeutes, kinésiologues, kinésithérapeutes, posturologues, posturologistes, posturodontistes, ergothérapistes, ergothérapeutes, “docteurs”, “maîtres”, chiropraticiens, médecins, chirurgiens, acupuncteurs, spécialistes neuro-musculaires, spécialistes neuro-posturaux, massothérapeutes, orthophonistes, “occlusodontiste-osteopathe”, physiothérapeute spécialisé en oreille interne,  etc.

qui sont spécialisés dans des domaines spécifiques à la dentisterie comme la fonction masticatoire, les articulations temporo-mandibulaires, la dentisterie esthétique, l’occlusion, etc.

De plus, beaucoup des ces supposées “spécialités” ne sont pas des domaines de pratique reconnus en médecine ou en dentisterie et ne sont pas soumis à une formation reconnue et approuvée par des organismes législatifs compétents (comme un ordre professionnel, un milieu académique reconnu (universitaire), etc.).

(Ces termes (autres que les domaines qui existent vraiment comme par exemple la physiothérapie,  la kinésiologie ou l’ostéopathie ) n’ont pas  été inventés par nous,  ces “spécialités” ont toutes été mentionnées dans les milliers de questions posées au bas des pages de ce sitev Internet!)

Il n’existe pas non plus de dentistes, orthodontistes, parodontistes, prosthodontistes, chirurgiens maxillo-faciaux, etc. spécialisés dans ces domaines qui ne sont pas des spécialités dentaires  (dentisterie et/ou orthodontie  neuro-musculaire, neuromusculaire,  biofonctionnelle, bioprogressive, biocompatible, myofonctionnelle, neuro-fonctionnelle (neurofonctionnelle), posturale, neuro-posturale, neuro-compatible,  etc.).

Par exemple, il n’existe pas de spécialiste ou dentiste neuromusculaire, esthétique, biofonctionnel, holisitque, etc. Si quelqu’un s’attribue de tels titres, c’est de l’auto-proclamation qui n’est reconnue par aucune association dentaire accréditant les dentistes pour leur octroyer des droits de pratique (par exemple l’Ordre des dentistes du Québec, l’Association dentaire Canadienne, l’American Dental Association, etc). Un dentiste utilisant de tels “titres” signifie seulement qu’il adhère à certains principes ou philosophie de pratique (par exemple les notions holistiques). Le fait de prendre un cours ou faire de l’éducation continue, même si cela est reconnu par les organisations d’accréditation, ne crée pas des titres ou spécialités pour les dentistes ayant reçu une telle formation.

Toute prétention à l’effet du contraire est de la fausse représentation… ou de l’ignorance!

  • Tout comme la dentisterie esthétique, l’occlusion ou le traitement des articulations temporo-mandibulaires ne sont pas non plus des spécialités reconnues de la dentisterie ou de la médecine, même si les traitements sont dispensés par des dentistes ou spécialistes dentaires “certifiés”.
  • À noter que le fait que les champs cliniques mentionnés précédemment ne soient pas des spécialités reconnues ne signifie pas que ces domaines ne peuvent pas aider des personnes ayant divers symptômes et problèmes reliés à l’occlusion, aux articulations temporo-mandibulaires, etc. Au contraire, plusieurs de ces domaines peuvent avoir un effet synergique sur les traitements dentaires et autres et être très bénéfiques dans le traitement des ATMs.

Expert vs spécialiste

Certains praticiens ont développé une expertise dans un domaine particulier mais il ne faut donc pas confondre un “expert” avec un “spécialiste”.

  • Un EXPERT est quelqu’un qui a acquis une grande habileté, un grand savoir-faire et des connaissances dans une profession, une discipline, grâce à une longue expérience, des études, de la pratique, etc. ce qui lui confère une “expertise”.
  • Un SPÉCIALISTE est aussi une personne qui a acquis des compétences, connaissances  et un savoir particulier dans un domaine précis et qui se consacre exclusivement à une branche particulière (en médecine ou en dentisterie par exemple). Le titre de “spécialiste” est régit et attribué par des autorités ou ordres professionnels comme l’Ordre des dentistes du Québec ou l’Association dentaire canadienne.
  • Un spécialiste est ou devrait être un expert dans son domaine mais un expert n’est pas nécessairement un spécialiste.

➡ Pour en savoir plus sur les “spécialistes” et “expert”s en articulations temporo-mandibulaires (ATMs) 


Réf. :
– ACO/CAO  http://yoursmileourspecialty.ca/fr/pourquoi/votre-sourire-notre-specialite
American Dental Association
Association dentaire canadienne
Ordre des dentistes du Québec

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-08-14 @ 17:51:59     © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Aug 6, 2015 @ 09:36

 

Commentaires et/ou questions (10)

  1. amina dit :

    Cas complexe de prosthodontie et chirurgie implantaire dentaire
    bonsoir DR

    on ma enlevée mes dents superieure on ma laissée 2 dents a droite arrière et deux dent a gauche arrière pour que ma prothése tienne avec les crochais a l’age de 17ans en 2013 j’i été voir un prothésiste qui ma proposée avec l’aide d’un dr spécialisée maxilo facial car mon os ces résorbée avec les année on ma fait plusieurs opérations pour greffée de l’os synthétique je pense que vous voyée ce que c’est j’ai du attendre plusieurs moi pour que ça cicatrise bien je souffre depuis le debut de c’est interventions depuis plus de 2ans maintenant on ma placée des implants miss d’abort 4 implant et puis une autre intervention chirurgicale pour rajouter de l’os car il était pas assée épais et puis il mon extrait les dents qu’il me restait sur la mâchoire supérieur et je devais attendre que ça cicatrise et que les trou était tres grand pour placer les autre implant apres plus de 6 moi il mon placée 4 autre implant d’on un implant que mon cor a rejeter ou j’ai du aussi attendre que celui si cicatrise ce qui fait que j’ai 3 implants a gauche et 4 implant a droite mâchoire supèrieur j’ai du portée une prothése pendant plusieurs moi et on ma encore opérée ce 13 octobre pour rajouter de l’os la ou l’implant a été rejetée maintenant je porte une prothése fixe qui tien sur mes 7 implants que je porte depuis 5/2015 ? et je doit manger la nourriture rentre dans les trous ou il ya les implants je me brosse les dent aprés chaque repas et à l’aide de cur dent j’extrait la nourriture qui rentre dans les trous ou son vissée mes implants ??

    on c’etait mis daccord pour me placée 14 dents en zircon sur porcelaine et le prothésiste ma placée des dent en céramique sur porcelaine il était tres grande des dents de lapin! et il à commencée a poncée et diminuer au maximum la forme des dents ces des dents à l’interieur en fer je ne ces pas qu’elle est cette matière et recouvert

    pourriez vous me dire si avec tout ce que jai subit et avec 7 implants on peux placée des dent en zircon sur porcelaine en sachant que les implant son à l’arrière et que les 5 dents de devants tiendrons sans problème merci de répondre aux plus vite je suis en dépression et cette situation devient insupportable !!

    Bien à vous

    Ps: j’ai 40 ans maintenant et j’ai économisée tout ma vie pour ne plus porter de dentier pour une femme c’est une chose qui ma toujour mis mal a lais tout ma vie et jusqu’à ce jour ??

    • Dr Jules dit :

      Votre cas semble extrêmement complexe mais… malheureusement, le commenter ou tenter de vous indiquer ce qui pourrait être fait est vraiment hors de mon domaine d’expertise (l’orthodontie).

      Une chose semble évidente cependant à la lecture de votre récit c’est qu’il y eu un manque de communication ou compréhension entre vous et vos praticiens si un traitement avait été convenu mais qu’un autre a été réalisé. Vous devrez discuter de ces points avec eux.

      Vous aurez de meilleures réponses si vous consultez un parodontiste et un prosthodontiste.

  2. nicole bédard dit :

    Bonjour je voudrais savoir si Le Atm amener de la dystonie focal de la main car j’ai passé un IRM de la mâchoire et j’ai su que j’avais de l’arthrose à la mâchoire j’ai aussi mal à la mâchoire j’ai aussi du de l’acouphène dans les oreilles quelquefois …merci de me répondre

    • Dr Jules dit :

      Certaines personnes ayant des troubles de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires rapportent avoir des acouphènes mais c’est une très petite minorité alors je ne crois pas qu’on puisse conclure qu’il y ait une relation directe entre les 2 événements.

      ➡ Pour en savoir plus sur les acouphènes.
      ➡ Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

  3. noura dit :

    Problèmes d’oreille, de mâchoires et d’ATM; qui consulter?

    Bonjour
    Je vous pris de me renseigner vers la spécialité qui convient mon cas,car depuis des années j’ai des problèmes qui s’aggravent de plus en plus sans résultat.
    Au debut, c’etait un son bizare lors d’ouvrir le bouche ou au moment de macher le repas, cela a pris un long moment pour avoir des difficulte (fatigue) en machant le repas ,des douleurs au niveau de l’oreille gauche et ensuite l’oreille droite, démangeaison des deux oreilles ,par la suite c’est toute la machoire inférieur qui me gène .Ce problème n’était résolus ni chez le dentiste , ni l’ORL sachant que j’ai des problemes articulaires et d’autres sinusiodales.
    Je suis âgée de 51 ans et que j’ai souvent mal à la tête (j’imagine dû à la sinusite).

  4. Zedek dit :

    Bonjour
    C’est possible qu’un dentiste algérien suit une spécialité au Canada ?
    Cordialement

  5. Lottier dit :

    J ai les dents du bas qui se déchausse et 3 qui bouge peut ôn arracher tôute les dents et mettre 6 implants

    • Dr Jules dit :

      Consultez un dentiste car ce que vous proposez, même si en théorie cela peut être possible, n’est peut-être pas la meilleure solution.

      instrument-dentaire-dentiste-orthodontiste-Sherbrooke V2Consultez tout d’abord un dentiste généraliste qui évaluera votre condition, posera un diagnostic, vous donnera un pronostic et fera les recommandations appropriées s’il y a lieu d’intervenir (traitement idéal, alternatives et compromis ainsi que la durée et les coûts des traitement, etc.) et vous dirigera à d’autres spécialistes dentaires si indiqué.

      L’information ainsi obtenue vous permettra de prendre une décision éclairée en toute connaissance de cause et ne vous engage aucunement à suivre les recommandations proposées par qui que ce soit… mais vous aurez l’heure juste à ce sujet. Une telle consultation pourrait s’avérer un investissement qui fera une différence importante dans la gestion de votre problème.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.