Orthodontie maison ou auto-corrections orthodontiques

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Les dangers de ” l’orthodontie maison “

  • Le futur de l’orthodontie? Depuis quelque temps, nous pouvons trouver sur YouTube et d’autres sites Internet des vidéos montrant comment faire de l’auto-orthodontie, de l’ “orthodontie maison”, de l’ “orthodontie à distance” ou du “do-it-yourself orthodontics” (en anglais).
  • Ces techniques d’ “auto-ortho” sont principalement utilisées pour fermer un diastème ou de légers espaces entre les dents antérieures mais il y a plusieurs variations. Ces personnes utilisent différentes sortes d’élastiques qu’ils étirent et placent de part et d’autre des dents pour permettre d’exercer une force continue qui déplacera les dents.
  • Bien que l’idée derrière cette approche puisse paraître logique car cela utilise les principes même des déplacements dentaires en orthodontie, la façon dont on recommande d’utiliser ces élastiques peut être très dangereuse et dommageable pour les dents et le parodonte.

  • Historique : L’utilisation d’élastiques pour fermer des espace et déplacer des dents ne date pas d’aujourd’hui. L’une des premières applications était pour extraire des dents chez des patients présentant des troubles hémorragiques, problèmes cardiaques, ou une déficience mentale. Le praticien plaçait simplement une bande de caoutchouc autour de la dent à extraire. Cette bande de caoutchouc migrait lentement le long de la racine conique de la dent, détruisant les tissus mous et osseux jusqu’à atteindre l’apex de la dent qui, éventuellement tombait pratiquement toute seule en 4 à 6 semaines! C’était une extraction tout en douceur qui était planifiée et voulue. Les élastiques ont également été utilisés dans la recherche parodontale chez les animaux afin de détruire le ligament qui sert de fixation entre l’os alvéolaire et le cément et produire une inflammation et des lésions similaires à celles observé dans une parodontite.
  • Même dans la littérature scientifique orthodontique on retrouve des exemples où la “technique de l’élastique” est préconisée depuis plus de 50 ans pour fermer un ou quelques espaces inter-dentaires (voir illustration). Cependant, bien que ce ne soit pas une technique idéale, ceci était fait sous la supervision d’un orthodontiste avec un suivi régulier.
  • Aujourd’hui des sites internets vendent des élastiques directement aux consommateurs pour fermer des espaces inter-dentaires. Ces sites font valoir l’av antage de ces techniques en mentionnant qu’elles sont simples, rapides et peu coûteuses mais n’informent aucunement les patients des risques et dangers potentiels.
  • Tenter de fermer un espace avec un simple élastique peut être très dangereux et mener à la destruction des tissus et la perte de dents, tout comme lorsque l’extraction était planifiée. En migrant le long des racines, l’élastique détruit les tissus, les couronnes des dents basculeront vers l’avant et les côtés, les racines se rapprocheront progressivement et les dents peuvent tomber.
  • Un des problèmes avec cette technique est que, si l’élastique n’est pas retenu sur la couronne des dents d’une façon quelconque (attaches, brackets, etc.) et que l’élastique migre le long de la racine, il arrive parfois que le patient le “perde de vue” et croit que l’élastique est tombé et n’est plus en bouche alors qu’en fait, il est rendu invisible sous la gencive et continue sa migration progressive sans que le patient le sache. Ce problème rendu plus complexe par le fait que ces élastiques ne sont pas visibles sur des radiographies alors on ne peut vérifier s’ils sont en train de migre le long des dents ou pas afin d’expliquer certains symptômes que pourraient avoir les patients.
  • Un autre problème potentiel est une allergie possible au latex, composante de la grande majorité des élastiques utilisés en orthodontie, ainsi que la possibilité d’aspirer un élastique.
  • Il existe 28,000 suggestions décrites sur YouTube sur la façon de déplacer vos dents vous-même mais tenter un tel traitement peut avoir des conséquences très coûteuses comme témoigne ce patient qui a dû investir entre 40 et 50,000 $US pour remplacer des dents perdues suite à un tel traitement.

Les dangers du "Do it yoursefl orthodontics" ou de l'orthodontie. IL est dangereux de tenter de se traiter soi-même en orthodontie

Ces images sont extraites de vidéos publiées sur YouTube qui montrent comment fermer soi-même un diastème avec des élastiques. (A) Élastiques utilisés (e gros plan). (B) L’élastique est placé sur les dents à rapprocher sans aucune autre attache pour le retenir, ce qui est dangereux. (C) Pendant la fermeture de l’espace. (D) pour maintenir l’espace fermé (rétention), cette fille portait l’élastique tous les jours!!!. (D) Ce genre de traitement est tellement dangereux et médiatisé que L’Association américaine des orthodontistes a publié une mise en garde “officielle” pour faire comprendre qu’il existe des “risques substantiels de dommage irréparables” avec de tels “traitements”.

Des exemples vécus

Élastique pour rapprocher des centrales après un traitement d’orthodontie

DANGER; orthodontie maison, "self orthontics". Fermeture de diastème dentaire avec élastique et dommage aux dents et parodonte.

  • L’illustration “C” ci-dessus montre un élastique qui est emprisonné sous la gencive et est retenu par une pince. Ce patient, avait eu un traitement d’orthodontie avec Dr Lemay (père) dans les années 1960s. Après la fin de son traitement, pendant la période de rétention, un léger diastème (espace) était apparu entre les centrales supérieures. Un dentiste lui conseilla alors de fermer cet espace en utilisant un petit élastique placé entre les incisives. L’espace se referma et le jeune homme oublia l’élastique qu’il ne voyait plus en bouche. Quelque temps après, il reçu un coup et ses dents étaient tellement mobiles qu’elles durent être extraites. Il consulta donc Dr Lemay à nouveau qui, en l’examinant, découvrit le bout de l’élastique qui sortait de la gencive (illustration). L’élastique avait progressivement migré le long des racines, détruisant le parodonte (l’os et le ligament parodontal) qui supportait les dents. Difficile à déterminer si aujourd’hui, presque 50 ans plus tard, les techniques parodontales modernes auraient permis de régénérer l’os alvéolaire entourant les dents affectées et ainsi sauver ces dents mais le ligament ne peut certainement pas être restauré.
  • (A et B) Ces techniques étaient illustrées dans des livres d’orthodontie au début des années 1960 (Graber – 1961) mais on ne recommandait pas de laisser le patient à lui-même pour gérer cette “correction”!

 

Utilisation d'un élastique pour fermer un espace entre les dents et le dommage résultant.

(A, B) Ce cas fut publié dans un journal de parodontie. Il montre un élastique utilisé pour fermer un diastème qui a migré presque jusqu’à l’apex des dents. Les flèches indiquent l’élastique. On peut apprécier la destruction osseuse importante sur la radiographie (A) et une fois la gencive dégagée des dents lors de la chirurgie (B). (C) Illustrations provenant du principal livre d’enseignement sur l’orthodontie en 1961 illustrant comment fermer des espaces avec un élastique seulement!

Élastique qui migre pendant un traitement d’orthodontie

Un autre exemple que nous avons vécu et qui illustre bien le potentiel dommageable d’un élastique “hors contrôle” est cette patiente de 45 ans qui devait porter un élastique en croisé entre la surface linguale (interne) d’une molaire supérieure et la surface buccale (externe) d’une molaire inférieure. Un tel élastique peut parfois glisser dans l’embrasure (fente) entre la surface occlusale de deux dents adjacentes. Ceci n’est pas un problème tant que l’élastique reste attaché aux crochets sur la surface des dents. S’il décroche de l’une des deux extrémités, le patient s’en aperçois facilement et rapidement… la plupart du temps. Dans ce cas-ci, la patiente n’avait pas remarqué que l’élastique s’était décroché et était coincé entre les dents. Il migra progressivement le long des dents et sous la gencive. La patiente se plaignait d’inconfort et la gencive entre les dents était enflammée et saignait facilement. Une radiographie initiale révéla rien de particulier autre qu’un léger début de modification dans le niveau osseux. Plus tard, vu que les symptômes persistaient,  patiente fut dirigée à un parodontiste pour une évaluation plus approfondie. Une nouvelle radiographie montra la présence d’un défaut osseux plus important et une chirurgie exploratoire permit de découvrir l’élastique coupable invisible sur la radiographie (les élastiques utilisés en orthodontie sont en latex et ne sont pas visibles sur es radiographies). Une fois l’élastique retiré, la guérison des tissus  se produit rapidement.

Migration d'un élastique orthodontique sous la gencive et causant un dommage gingival et osseux (parodontal).

(A, B, C) Les  flèches indiquent la fissure dans la gencive où s’est “encastré” l’élastique à mesure qu’il migrait sous la gencive entre les deux dents. (D) Une radiographie montre le défaut osseux résultant de l’effet de cet élastique. Une fois l’élastique retiré, les tissus ont récupéré et sont redevenus normaux.

Des aligneurs sur mesure à rabais par la poste!

  • Un autre phénomène récent est l’apparition de compagnies qui offrent de vous fabriquer des coquilles transparentes ou aligneurs (gouttières) similaires aux produits Invisalign ou ClearCorrect mais à une fraction du coût d’un traitement chez un praticien certifié.
  • Vous évaluez vous-même votre malocclusion en comparant votre dentition à des images de référence sur un site Internet et on vous envoi du matériel d’empreinte afin que vous preniez vous même des empreintes de vos arcades dentaires. Vous postez ensuite le tout, avec des photos de votre dentition, à l’une des 10 compagnies déjà approuvées par le FDA américain (Food and Drug Administration) qui considère ces appareils orthodontiques que comme de simples “appareils d’ordonnance” (“prescription devices”). Après quelque temps, vous recevez les gouttières d’alignement par la poste, les portez et voila, la malocclusion est corrigée, vous avez les dents droites et une fonction améliorée et ce, sans jamais avoir vu de dentiste. Quoi de plus simple!
orthodontie à distance, orthodontie maison. Certaines compagnies offrent de vous aider à vous traiter vous-même avec des aligneurs transparents que vous recevez par la poste!

Certaines compagnies offrent de vous aider à vous traiter vous-même en fabriquant des aligneurs transparents que vous recevez par la poste!

Orthodontie maison à l'aide d'aligneurs ou coquilles invisibles que vous pouvez faire vous-même.

Un autre exemple de compagnie offrant de l’orthodontie maison. Vous leur envoyez quelques photos de votre dentition, ils vous envoient du matériel pour prendre des empreintes de vos arcades dentaires (bonne chance!), les corrections sont faites par simulation informatique et ils vous envient une série d’aligneurs pour que vous vous traitiez vous-même. Voilà! Vous pouvez ajouter quelques prières à tout cela 🙂

Il y a beaucoup de problèmes potentiels avec une telle approche :

  • Premièrement, un diagnostic orthodontique ne peut être qu’à partir de modèles ou d’empreintes de la dentition et de photos. Ceci peut donner une idée de la malocclusion mais il y a beaucoup d’autres éléments qui ne peuvent être évalués comme la condition parodontale, la fonction et les articulations temporo-mandibulaires, et plusieurs aspects qui nécessitent un examen clinique et radiographique (prise de radiographies diverses) de la part d’un professionnel dentaire. Pour en savoir plus sur le matériel diagnostique en orthodontie.
  • Un examen clinique du patient est essentiel pour évaluer la qualité des tissus de support des dents (os et gencive – parodonte), la présence de caries, l’intégrité des obturations dentaires (si présentes), le fonctionnement des mâchoires, l’hygiène buccodentaire, etc. Par exemple, il pourrait être désastreux pour un patient d’entreprendre un traitement à l’aide d’aligneurs transparents sans avoir une hygiène buccodentaire impeccable ou en ayant une gencive affectée par de la récession gingivale (déchaussement) ou une infection.
  • Il est aussi important de discuter avec un patient qui entreprendra tout traitement orthodontique afin de bien connaître ses désirs et attentes face au traitement et de s’assurer que les moyens thérapeutiques proposés puissent répondre à ces attentes. Un traitement a beau être à rabais… mais s’il ne répond pas aux attentes du patients et lui occasionne d’autres problèmes, c’est encore trop cher!
  • Suivi pendant le traitement; Pendant le déroulement du traitement, il est important qu’un suivi soit fait pour s’assurer que tout se passe bien car ce n’est pas toujours évident pour un patient de déterminer si ce qui se produits dans sa bouche est normal. Prenez seulement l’exemple d’une dent qui devient mobile à cause d’un traumatisme occlusal, que peut faire un patient pour régler un tel problème dans le confort de sa cuisine!
  • La plupart des traitement à l’aide de coquilles ou gouttières d’alignement nécessitent la pose d’attaches en composite sur certaines dents pour augmenter la rétention des aligneurs et faciliter les déplacements dentaires. Ces attaches doivent être posées de façon très précise sinon les coquilles ne seront pas bien adaptées aux dents et les mouvements planifiées ne se produiront pas comme prévu. Pas évident à faire soi-même!
  • Plusieurs traitement avec du chevauchement dentaire nécessiteront de créer un peu d’espace entre certaines dents à l’aide de polissage interproximal ou “disking”. J’imagine que quelqu’un de “brave” mais surtout très habile pourrait tenter de faire ça soi-même sans éviter de s’auto-mutiler!
  • La plupart des patients ne réalisent pas que, même de légers déplacements dentaires ou mauvais ajustements des dents pendant un traitement d’orthodontie, peuvent avoir un effet important sur l’occlusion et qu’ils ne sont pas en mesure de déterminer ce qui sera normal ou anormal pendant leur traitement “à distance”.
  • Rétention/contention; Faire des corrections orthodontiques et obtenir un résultat acceptable est une chose mais maintenir ce résultat stable en est une autres. Il ne faut pas être dentiste pour comprendre qu’un patient ne pourrait se fixer (adapter et coller) lui-même des attelles ou fils de rétention fixes sur la surface interne des dents, ce qui est le protocole de contention et la technique utilisée par la grande majorité des orthodontiste partout dans le monde. Certaines compagnies ont par contre trouvé une façon de maintenir les corrections à la fin d’un traitement en offrant de fabriquer d’autres gouttières de rétention qui devront être changées à chaque mois (et on insiste sur ce point), indéfiniment… pour des frais mensuels! Nous savons par expérience que, même les patients les mieux intentionnés et les plus motivés, ne porteront ces appareils de rétention amovibles qu’un certain temps. Qu’arrivera-t-il alors lorsqu’ils cesseront toute forme de rétention orthodontique? Ces “compagnies à distance” seront peut-être toujours là (??) pour leur offrir un nouveau auto-traitement!

 

Les problèmes d'articulations temporo-mandibulaires sont multi-factoriels

En conclusion, il existe trop de variables dans le traitement orthodontique ou dentaire des patients pour que cela puisse être fait “à distance”.

 

Les empreintes maisons

  • Pour faire de l’orthodontie soi-même, il faut des appareils orthodontiques adaptés à chaque cas. Des appareils “sur mesure” nécessitent avoir des modèles de la dentition pour les fabriquer et ceci requiert soit prendre une empreinte des dents ou un “scan”. Les scans maisons ne sont pas encore disponibles mais plusieurs compagnies, telle que celle décrite précédemment, offrent un ‘kit” pour prendre ses empreintes soi-même. La prise d’empreintes de qualité est déjà chose difficile dans une clinique dentaire alors le faire soi-même sans aucune pratique préalable. Parfois le “kit” contient assez de matériel pour recommencer une empreinte ou deux si cela n’a pas fonctionné… mais comment savoir si votre empreinte n’est pas bonne?
  • Avec l’avènement des offres en ligne (Internet) pour de tels produits, il commence a y avoir des rapports de cas et études qui montrent que la qualité et fiabilité des empreintes faites par les patients eux-mêmes est très variable et les appareils produits à partir de telles empreintes sont souvent inefficaces et peuvent même être dangereux pour la santé dentaire des patients.1
  • L’exemple ci-dessous montre un patient qui avait perdu les coquilles transparents qui lui servaient d’appareils de rétention à la fin de son traitement d’orthodontie. Lorsqu’il a communiqué avec son orthodontiste pour connaître les coûts de remplacement des appareils, il a décidé d’en faire faire par une compagnie trouvée sur le  Web qui offrait de fabriquer des coquilles à partir d’empreintes que le patient prendrait de sa dentition à l’aide de matériel reçu par la poste afin de sauver de l’argent.

 

COauilles de rétention transparentes fabriquées par une compagnie sur Internet

(A) Coquille de rétention fabriquée par une compagnie sur Internet. En apparence, cette coquille semble bien reproduire la forme et position des dents. (B) Une fois les appareils de rétention en bouche, ils ne sont pas correctement ajustés à la dentition car les empreintes que le patient a prises lui-même étaient déformées. Porter de tels appareils  causera des  déplacements dentaires néfastes plutôt que de maintenir les dents en place. Toute une économie!?

  • L’illustration (A) montre une des coquilles de rétention tandis que (B) représente les deux coquilles en bouche. Tenter de porter de tels appareils non seulement ne maintiendrait pas les corrections obtenues pendant le traitement d’orthodontie mais causerait des déplacements dentaires qui modifierait l’occlusion.

L’orthodontie instantanée

  • Il existe aussi une forme d’orthodontie instantanée qui consiste à camoufler des dents croches et mal positionnées à l’aide d’un genre de gouttière de résine spéciale moulée sur mesure qui recouvre le dents en leur donnant une meilleure forme. Ceci peut aider à camoufler de légers espaces, de légères rotations  et inclinaisons, etc.
  • Bien que cela semble attrayant à première vue et puisse améliorer l’esthétique, il peut être dangereux de porter un tel “appareil” régulièrement ou à long terme. Ceci peut devenir irritant pour la gencive, des décalcifications (début de carie dentaire) peuvent se développer sur la surface des dents qui ne sont plus accessibles pour être nettoyées par la salive, les lèvres, la langue, etc.
  • La durée de vie de ces appareils est beaucoup plus courte que des solutions plus durables et solides comme des facettes et couronnes et leur coût n’est pas négligeable soit ±  1200$ par arcade dentaire mais plusieurs variations existent.
  • Est-ce que cela pourrait remplacer un traitement d’orthodontie? Certainement pas car ce genre de camouflage ne changera rien à la position des dents, leur fonction, et tous les autres problèmes reliés à la présence d’une malocclusion,etc.
Appareil amovible snap-on smile pour camoufler des dents croches et "remplacer" un traitement d'orthodontie?

Une sorte de gouttière d’acrylique moulée aux dents peut permettre de camoufler de légères irrégularités dentaires mais cela n’est pas sans risques.

“Broches” Do-it-Yourself – DIY braces

  • Vous pouvez sauver beaucoup d'argent en faisant votre traitement d'orthodontie vous-même!Dans certains pays comme les Philippines et la Thaïlande, avoir des “broches” orthodontiques est considéré comme étant un symbole de richesses et d’élégance et certaines personnes sont prêtes à beaucoup pour s’en procurer, qu’elles en aient besoin ou pas! Étant donné les coûts habituellement importants associés à un traitement d’orthodontie et la pose de “broches”, il y a un nouveau marché qui s’est développé, principalement dans les pays asiatiques, où l’on offre des imitations d’appareils orthodontiques multi-bagues (“broches”) sur Internet, dans des salons de beauté, des marchés en plein air, etc. Des ‘kits” de broches do-it-yourself sont disponibles pour aussi peu que 52$ aux Philippines (2015-05).
  • Ce phénomène est tellement répandu dans en Asie et particulièrement aux Philippines que l’association dentaire de ce pays a officiellement publié un avis au public concernant les “do-it-yourself braces” (l’auto-traitement par “broches”) mentionnant qu’il est fort probable que l’auto-installation des produits dits do-it-yourself va conduire à des blessures potentielles à l’utilisateur en l’absence d’un encadrement professionnel.
    Les autorités de ce pays sévissent donc contre les vendeurs de “broches illégales” et des peines de prisons allant jusqu’à six mois peuvent être imposées ainsi que des amandes de 1,300$ US (42,439 Baht Thai). L’amende et la peine de prison sont doublées pour les importateurs. (CBS News)

La mode vaut-elle tous ces risques pour la santé?

  • Il est très dangereux d’utiliser de tels produits car ce qui est vendu échappe souvent à tout contrôle de qualité. De plus, les produits utilisés (colles, acides pour mordancer les dents, fils (arcs), élastiques, etc.) peuvent être dangereux s’ils sont mal utilisés.
  • Les colles et adhésifs fournis pour coller les brackets sur les dents ne sont pas toujours des colles dentaires et peuvent être toxiques pour le corps humain.
  • Le métal utilisé dans attaches et boîtiers vendus sur le marché noir peuvent contenir du plomb, qui est aussi toxique pour la circulation sanguine. D’autres problèmes de santé sont des plaies dans la bouche causés par des fils mal ajustés ou qui se brisent et qui peuvent causer d’autres infections secondaires. Les attaches mal collées peuvent se détacher de la dent et être avalées ou encore pire, aspirées.
  • Il a même été rapporté que deux adolescents en Thaïlande sont déjà morts résultant d’ infections liées à l’utilisation de broches non orthodontiques. (mailonline)

Des appareils actifs

  • Les appareils multi-bagues ne sont pas des appareils passifs qui sont en bouche sans rien faire. Ils exercent des forces sur les dents et si ces dernières ne sont pas évaluées et contrôlées précisément, il peut en résulter de graves dommages et blessures pour les patients (voir exemples ci-dessous).
    La pose d’appareils fixes n’est pas une procédure facile et requiert des connaissances dentaires une bonne dextérité manuelle et un entraînement. Ce n’est pas comme tenter de se couper les cheveux soi-même; quelqu’un peut toujours essayer, rater son coup et se reprendre à nouveau plus tard!
    Il existe plusieurs blogues sur le sujet et des revendeurs de produits orthodontiques sont très actif sur les médiaux sociaux.  Cette mode commence à apparaître hors de l’Asie.

Voici des exemples d’appareils et kits DIY disponibles sur le marché et des exemples de cas qui ont mal tournés!

Exemples de kits d'appareils orthodontiques en vente libre sur Internet (DIY braces kit).

(A et B) Exemples de “kits” de broches maisons (DIY braces kit) disponibles en vente libre sur Internet et dans plusieurs pays. (C) Ils contiennent des “instructions” sur la façon de poser les boîtiers sur les dents à l’aide ce colle. (D) Cette illustration montre comment aligner les brackets et le fil. À noter que le “mannequin” qui sert de modèle a déjà les dents assez bien alignées! Comment fera un patient qui a les dents vraiment toutes croches?

 

Exemples de problèmes possibles avec des broches maisons (DIY braces) ou de l'auto-orthodontie.

(A) Exemples de “fausses broches” (fake braces) populaires chez les adolescentes asiatiques. (B) Auto-orthodontie ayant mal tournée! Les fils insérés dans les boîtiers peuvent exercer des forces pendant une longue période de temps, assez pour faire basculer une dent au point ou sa racine sort complètement de l’os et de la gencive. (C) Fil rigide droit placé dans une série de boîtiers orthodontiques placés seulement sur 8 dents. Si ce patient voulait avoir les “dents droites” alors on peut dire que son auto-traitement est une réussite!

Comment enlever ses “broches”!

  • Si on montre sur Internet commet poser soi-même des appareils orthodontiques, il faut aussi montrer comment les enlever! On trouve donc aussi des instructions détaillées expliquant comment enlever ses appareils. Voici des illustrations extraites d’un de ces sites :
Comment enlever soi-même des appareils orthodontiques et dentaires.

(A) Certains sites Internet illustrent les étapes pour enlever soi-même ses appareils orthodontiques multi-bagues fixes. Une fois les brackets enlevés, on recommande de brosser vigoureusement pour enlever les restants de colle! Normalement, ceci nécessite une pièce à main rapide (“drille dentaire”) et un polissage minutieux à l’aide d’instruments destinés à cet effet. (B) Cependant on met en garde les orthodontistes-maison de d’être prudent s’ils tentent d’enlever eux-même un appareil d’expansion fixe car les mouvements de torsion nécessaires pour faire décoller l’appareil sont les mêmes utilisés pour extraire les dents.


Si, malgré tout, ce genre d’auto-traitement vous intéresse, afin de suivre la “vague” de l’auto-orthodontie et la mode du jour, nous avons rédigé un excellent livre qui vous guidera dans les étapes de tels traitements. Succès garanti! 😉

Tout sur l'orthodontie pour les nuls, orthodontics 101. Trucs et astuces pour faire de l'orthodontie soi-même Mise en garde contre les risques de se traiter soi-même.

 

Pouvez-vous extraire votre dent vous-même?

  • Bien que les orthodontiste ne fassent pas d’extractions dentaires, nous prescrivons régulièrement des extractions de dents temporaires et parfois permanentes  dans le cadre d’un traitement d’orthodontie. Pour en savoir plus sur les extractions en orthodontie et voir des exemples de cas traités à l’aide d’extractions.
  • Cela semble assez incroyable, mais nous avons eu des demandes dans notre bloque au bas des pages de ce site par des lecteurs qui s’informent s’ils pouvaient extraire leur dents eux-même, même des dents de sagesse! Ceci est probablement relié au fait qu’il y a plusieurs textes sur Internet et des vidéos sur YouTube qui démontrent comment des gens se sont extrait une ou des dents! (voir photos en B et C extraites de ces différents sites Internet!)
  • Disons, qu’à moins que vous ayez accès aux bons “outils”, à des radiographies, de l’anesthésie locale, des antibiotiques, pouvez faire des points de suture et avez des connaissances approfondies de l’anatomie dentaire et des structures de la bouche de la tête et du cou (dans ce cas vous êtes probablement un dentiste!) ou que vous soyez pris sur une île déserte comme Tom Hanks dans le film “Seul au monde”  (“Cast Aweay”)  (voir photo A) et ayez des douleurs dentaires atroces et avez accès à une lame de patin et bien… NON, il n’est pas recommandé de tenter d’extraire vos propres dents!
  •  B et C : photos “extraites”! de différentes vidéos sur YouTube  montrant des gens qui se sont extrait des dents eux-même!
  • Ceci peut être très dangereux et ça ne vaut pas la peine de l’essayer! Consultez plutôt un dentiste, le spécialiste de la bouche, ce sera plus simple, plus sécuritaire et… moins douloureux.

Il n'est pas recommandé d'extraire ses propres dents comme le font certains sur YouTube ou Internet. Ceci est dangereux. Consultez plutôt un dentiste.

Coller ses dents soi-même?Coller une dent avec de la krazy ou super glue peut être dangereux pour la santé

Une autre anecdote sur les procédures dentaires maisons :

  • Une femme britannique qui avait une phobie  extrême des dentistes a utilisé de la colle “crazy glue” (cyanoacrylate) pendant une période de 10 ans pour garder coller des dents qui étaient tombées à cause d’une mauvaise hygiène dentaire et une habitude de tabagisme. Lorsqu’une dent tombait de sa bouche, elle mettait de la colle dessus et la ré-insérait dans l’alvéole. Avec les années, les produits chimiques qui s’échappèrent de la colle on détruit 90% de l’os supportant ses dents. Une autre chose à ne pas essayer!

Références :

AJO-DO Blog, August 28 2014. “Consumer alert on the use of elastics as “gap bands”.
Marino VA, Fry HR, Behrents RG. Severe localized destruction of the periodontium secondary to subgingival displacement of an elastic band. J Periodontol 1988;59:472-7
1- Do-it-yourself impressions and clear retainers: A fairy tale Rolf G. Behrents, p205–207,Published in issue: August 2016

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : 2017-03-10 @ 18:04:42  – © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Apr 15, 2015 @ 21:27

google-site-verification: googleedde5df60910edb7.html

 

 

Commentaires et/ou questions (7)

  1. Clarisse dit :

    Ouah, c’est très intéressant ces astuces pour l’orthodontie maison. Je ne connaissais pas qu’il avait des choses qu’on pourrait faire soi-même pour aligner les dents. Le “Snap on Smile” m’a intéressé immédiatement mais en lisant davantage, j’ai compris que c’est très cher et que ce n’est pas vraiment une résolution permanente aux dents mal alignées. Mais je vais peut-être essayer les autres astuces.

    • Dr Jules dit :

      Attention, ces “astuces” sont surtout des mises en garde et non des recommandations de traitements à faire soi-même!!!

  2. mary dit :

    Et oui !!!! on se demande pourquoi ces astuces intéressent tant de personnes……………….le prix de l’orthodontie, des appareils dentaires, couronnes, implants, etc….peut être ????

    Merci pour ces précieux conseils mais c’est pour quand la baisse des soins dentaires ? on en arrive à ne plus pouvoir se soigner les dents, les yeux,…..perso je vais direct dans les pays de l’Est.

    Aucune raison pour que je reste avec mes maux de dents “tordues” parce que le corps des “denteliers” ne souhaite pas baisser ses tarifs. Quand on sait le prix de revient d’un appareil, d’une dent, avant que votre dentiste ne vous la mette en bouche et bien ça fait froid dans le dos…faudrait voir à arrêter de nous prendre pour des jambons !!!!!

  3. Laya dit :

    Les promesses de l’orthodontiste ne se produisent pas

    Bonjour,
    Cela fait maintenant bientot 2 ans que je porte un appareil dentaire pour un problème de mâchoire.
    Etant donner que j’avais peur de faire une intervention chirurgicale, l’orthodontiste ma conseiller les elastiques et ma assurer que le probleme pourait etre résolu puisque le problème n’était pas très important. Elle ma garanti que je porterais l’appareil seulement 1an.

    Malheureusement le probleme n’est pas résolu mais se qui me pousse à écrire ce commentaire est que j’ai un espacement entre l’incisive lateral et la canine qui a etait fait durant Le traitement, et sa fait maintenant plusieurs mois que l’orthodontiste ne sais plus quoi faire (!!) car elle à essayer de serrer et l’incisive lateral se contente de se deplacer a droite à gauche mais la canine ne veut pas coopérer. L’orthodontiste sais bien que je met mes élastiques correctement il m’arrive parfois de me privée de nourriture pour ne pas les enlever. Elle ma dit qu’au prochain rdv elle me pose une contention … Je désespère !

    J’ai penser à un traitement fait maison et je suis tomber sur cette article qui ma vite remis les idées en place .. Mais que faire ?

    (Je m’escuse des fautes d’orthographes)

    • Dr Jules dit :

      Si votre orthodontiste vous a “assuré” et “garanti” quoi que ce soit comme résultat, cela va à l’encontre de l’éthique médicale. C’est maintenant donc à elle de trouver les solutions pour arriver à ses fins!

      ➡ Pour en savoir plus sur les obligations de moyen et de résultat et les “garanties” en orthodontie.

      Je ne peux vous dire ce dont vous avez besoin pour fermer ces espaces mais, sous toutes réserves, il est probablement possible de les fermer en orthodontie.

      ➡ Pour en savoir plus sur la fermeture d’espace en orthodontie et voir des exemples.

      Si les résultats obtenus ne sont pas ceux “promis” et auxquels vous vous attendiez, vous pouvez demander une seconde opinion. Assurez-vous de consulter un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour avoir une meilleure idée de ce qui se passe dans votre bouche et quelles seraient les solutions possibles.

      Chose certaine, tenter de vous traiter vous-même est certainement la pire des options! 🙂

      • Laya dit :

        Merci pour votre réponse Dr,
        Etant donner que je n’est plus les moyens de continué mes soins, j’aimerai savoir si mes dents risque d’être endommagées si j’enleve mon appareil dentaire pour ensuite le remettre plus tard ?

        • Dr Jules dit :

          Le simple fait d’enlever des appareils et d’en remettre plus tard n’endommagera pas vos dents si cela est bien exécuté.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.