Expansion EPRAM – Une alternative à l’EPRAC

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...
  • Les appareils orthodontiques d’expansion palatine ont été largement utilisés avec des résultats cliniques satisfaisants et, le plus souvent, prévisibles. Récemment, les cliniciens ont utilisé avec succès des micro-implants ou mini-vis d’ancrage avec divers designs d’appareils d’expansion afin obtenir une expansion squelettique plus efficace et diminuer les effets dentaires indésirables1.
  • L’utilisation de mini-vis d’ancrage temporaire avec un appareil d’expansion maxillaire permet une toute nouvelle approche pour l’expansion chez les adultes chez qui la suture maxillaire est fusionnée. Auparavant, si l’on désirait “ouvrir” la suture palatine, il fallait avoir recours à une intervention chirurgicale pour “affaiblir” l’os maxillaire et permettre de séparer les 2 segments à l’aide d’un appareil d’expansion (EPRAC – Expansion Palatine Rapide Assistée Chirurgicalement).
  • Cette technique MARPE (Miniscrew-Assisted Rapid Palatal Expansion ou Expansion Palatine Rapide Assistée par mini-vis – EPRAM en français) est relativement nouvelle et utilise des mini-vis d’ancrage qui permettent de fixer un appareil d’expansion directement dans l’os du palais et d’exercer une pression qui permet à la suture de se séparer même si elle était fusionnée auparavant.
MARPE EPRAC RPE mini screw expansion maxillaire palatine orthodontie Lemay

(A) Radiographie (tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)) montrant le palais avant l’expansion à l’aide de MARPE. (B) Vue de l’appareil d’expansion en bouche. Les * jaunes indique les 4 mini-vis qui servent d’ancrage pour l’appareil d’expansion. (C) Radiographie montant l’appareil en bouche (* bleu). (D, E) Coupe coronale de la TVFC montrant les changements dans la largeur du palais (flèche) et l’inclinaison des molaires (lignes vertes) avant (D) et après (E) l’expansion qui se produit en forme pyramidale.  Ceci démontre clairement qu’il y a une augmentatin de la largeur au niveau de l’os basal du maxillaire supérieur. Sur les illustrations A, B et C, les flèches rouges et bleues indiquent les endroits où la largeur est mesurée entre les prémolaires (bleu) et les molaires (rouge). (Illustration adaptée de Park et Al. kjod 20172)

  • L’étude de Park2 et ses confrères a été faite sur un groupe de 14 jeunes adultes âgés de 20.1 ans en moyenne (âge variant entre 16 et 26 ans) et ayant une déficience maxillaire transverse squelettique et traitée par EPRAM (MARPE).
  • Parmi les 19 patients sélectionnés initialement pour l’étude, 3 ont dû être exclus car la suture maxillaire ne s’est pas séparée et 2 autres ont été exclus pour raison de maladie systémique et traitement orthodontique préalable.
  • Les changements squelettiques et dento-alvéolaires ont été évalués à l’aide d’images provenant d’une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) prise avant et après l’expansion. Les résultats ont démontré qu’il était possible de séparer la suture palatine pour ce groupe de patients et ce, de façon statistiquement significative. Il est donc possible d’obtenir une séparation de la suture maxillaire ainsi que de l’expansion squelettique et dento-alvéolaire sans chirurgie.

Réf. :

(1) Miniscrew-assisted rapid palatal expander (MARPE): the quest for pure orthopedic movement, Suzuki H, et al.  Dental Press J Orthod. 2016 Jul-Aug; 21(4): 17–23.

(2) Skeletal and dentoalveolar changes after miniscrew-assisted rapid palatal expansion in young adults: A cone-beam computed tomography study
Park et al. [Korean J Orthod 2017;47(2):77-86]

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : 2017-03-30 @ 08:13:04   © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Mar 29, 2017 @ 21:39

Commentaires et/ou questions (12)

  1. Sabrina dit :

    Quelles sont les limites de l’EPRAM?

    Bonjour,
    Y a t-il une limite d’age à l’expansion EPRAM? Par ailleurs y a t-il une limite (decalage en mm de la largeur de la machoire du haut par rapport à celle du bas) à l’expansion dento-alvéolaire à l’aide de broches seulement? A partir de combien de mm est il conseiller de passer par une chirurgie de disjonction ?

    Merci pour ces renseignements.

    • Dr Jules dit :

      La procédure EPRAM est relativement nouvelle et je n’ai personnellement pas encore d’expérience avec cette technique mais j’imagine que les limites sont les même que pour l’EPRAC ou l’expansion maxillaire rapide. Concernant l’âge, les études ont surtout été faites avec de jeunes adultes mais je crois qu’à mesure que les résultats sont concluants et que le protocole clinique est bien établi, on le testera sur des patients de plus en plus âgés. Il faut réaliser que, même chez les sujets testés, le taux de succès n’était pas 100 % comme décrit plus haut (3 échecs sur 19 patients soit 15 %).

  2. Sabrina dit :

    Merci pour ce complément d’information.
    Concernant les décalages entre la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure (en largeur) à partir de combien de millimètres l’eprac est elle considérée comme obligatoire ?

    Merci

  3. Claudia dit :

    Qui utilise l’EPRAM?

    Bonjour,
    S’agit il d’une technique actuellement pratiquée ? Comment trouver un praticien disposé à la mettre en oeuvre ?
    J’ai tenté quelques recherches sur google, sans grand succès.

    Merci intiment pour cet article

    • Dr Jules dit :

      Cette technique est relativement récente et offerte par peu d’orthodontistes mais elle commence à être connue et utilisée. Vous ne trouverez pas d’information sur les praticiens utilisant la technique d’EPRAM par une simple recherche Google car peu de praticiens ont un site Web décrivant cette technique, même s’ils l’utilisent. Votre meilleure chance serait malheureusement de vous informer directement auprès des orthodontiste. Vous auriez plus de chance en communiquant avec ceux associés à des programmes universitaires où se fait l’enseignement de l’orthodontie.

  4. Claudia dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse rapide.
    Je réside en France, pensez-vous que je puisse trouver un écho auprès des praticiens français, dont la plupart des sites se réfèrent exclusivement à l’EPRAC ?
    Les centres universitaires que j’ai trouvé jusqu’à présent sont basés en Californie, peut-être faut-il encore attendre avant que la technique ne se répande.
    Merci encore pour ces informations.

    • Dr Jules dit :

      Cette technique étant relativement récente, peu importe où vous êtes, il y a peu de praticiens qui l’utilisent à ce jour mais demandez toujours, il y a certains praticiens qui sont plus avant-gardistes que d’autres.
      Je vous enverrai les coordonnées d’un orthodontiste qui pourra mieux vous conseiller en France.

      • Sabrina dit :

        Bonjour,
        Serait-il possible d’avoir également les coordonnées de cet (ces) orthodontiste(s) afin d’obtenir des renseignements sur cette technique?
        Je vous remercie.

        • Dr Jules dit :

          Voici les coordonnée de l’auteur principal de cette étude :

          Dr. Jung Jin Park,
          Department of Orthodontics, Institute of Craniofacial Deformity, College of Dentistry,
          Yonsei University : 1599-1885 50 Yonsei-ro Seodaemun-gu,
          Seoul, 03722, Republic of Korea

  5. Melvin dit :

    Bonjour ,

    Devant faire ma these de fin d’étude , je souhaiterai parler de cette technique en orthodontie , pensez vous qu’il y a suffisament de materiel qui parle de cette technique EPRAM ? connaissez vous des livres ? avez vous des cas cliniques ?

    Merci beaucoup ,
    Melvin.

    • Dr Jules dit :

      À ma connaissance, il n’y a aucun livre traitant spécifiquement de l’EPRAM (MARPE). Cette technique est relativement nouvelle et la majeure partie de la littérature sur le sujet est dans des publications orthodontiques spécialisées (beaucoup provenant des pays asiatiques). Il y a quelques références intéressantes citées dans le texte plus haut qui peuvent vous mettre sur une piste de recherche (auteurs).

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.