Gestion de l’espace disponible dans l’arcade dentaire

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (8 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...
  • En orthodontie, la gestion de l’espace disponible aux arcades dentaires pour l’éruption des dents permanentes est essentielle pendant le développement de la dentition afin de minimiser les problèmes d’éruption et s’assurer que les dents sortent dans la meilleure position possible.
  • L’espace disponible dans les arcades dentaires est affecté par la différence de largeur des dents temporaires comparée à celle des dents permanentes. Tout est dans l’Espace! Pour en savoir plus.

Une supervision et suivi adéquats par l’orthodontiste à l’aide de radiographies et d’un examen clinique permettront de détecter de façon précoce des anomalies de développement et d’éruption et, lorsque c’est indiqué, recommander certaines interventions visant à minimiser l’impact possible de ces problèmes.

Un moyen fréquemment utilisé en orthodontie lorsque l’espace est insuffisant est d’avoir recours à l’extraction de certaines dents temporaires pour aider l’éruption des dents permanentes (extractions sélectives).

 

Les mainteneurs d’espace en orthodontie

Parfois, il est aussi indiqué d’utiliser des appareils mainteneurs d’espace dans les étapes de prévention et d’interception d’une supervision orthodontique. Le mainteneur d’espace est un appareil qui :

  • comme son nom l’indique, maintient ou préserve l’espace déjà disponible pour l’éruption des dents permanentes à la suite de l’extraction ou la perte de dents temporaires;
  • retient en place les dents permanentes déjà sorties et évite leur déplacement pendant l’éruption des autres dents;
  • n’est pas un “espaceur” et ne créé pas d’espace. S’il manque de l’espace dans la bouche, ce qui est souvent le cas et est une indication pour utiliser un tel appareil, il en manquera toujours, mais cet appareil évitera la perte d’espace additionnel;
  • peut être prescrit lorsque des molaires temporaires sont perdues prématurément, sont très mobiles ou doivent être extraites pour aider l’éruption de leurs successeurs permanents (voir extractions sélectives);
  • est un appareil passif ne faisant aucune correction. Il ne vise qu’à assurer que l’espace déjà présent pour les dents permanentes demeure disponible jusqu’à leur éruption complète;
  • ne vise pas à corriger la malposition des dents, augmenter l’espace disponible ou récupérer de l’espace perdu (les dents croches resteront croches!). Des corrections orthodontiques à l’aide d’autres types d’appareils (broches) sont souvent indiquées à la suite de l’utilisation d’un mainteneur d’espace;
  • ne corrige pas la largeur des mâchoires ou leur relation entre elles;
  • peut être utilisé à la mâchoire supérieure ou inférieure;
  • peut être un appareil amovible (qui peut être enlevé par le patient) ou fixe (qui ne peut être enlevé).
  • La fabrication de mainteneurs d’espace ne requiert que la prise d’une empreinte dentaire servant à faire un modèle de la dentition sur lequel l’appareil sera fait “sur mesure” en laboratoire;
  • La pose et le port de mainteneurs d’espace ne sont pas douloureux ou inconfortables lorsque les appareils sont bien faits et adaptés à la dentition.

Un mainteneur d’espace permettra-t-il “d’éviter les broches”?

  • L’utilisation d’un mainteneur d’espace n’est pas une garantie que les dents qui n’ont pas encore fait éruption sortiront correctement ou que l’occlusion sera adéquate une fois que la dentition permanente sera complétée. En effet, même si un tel appareil est utilisé, il faut s’attendre à ce que, dans la plupart des cas, les autres dents sortent avec d’importantes irrégularités ou malpositions si le manque d’espace est sévère au départ. Si tel était le cas, des corrections à l’aide d’appareils correcteurs (broches) pourraient être nécessaires pour optimiser la fonction et l’esthétique des dents. Si tel est le cas, nous vous informerons en temps et lieu des procédures requises et les coûts leur étant associés.
  • Ces appareils sont souvent utilisés lorsqu’il y a un manque important d’espace pour l’éruption des dents permanentes et lorsque les dents sont disposées à ne pas faire éruption normalement (ce qui est visible sur une radiographie panoramique). Alors le fait d’utiliser un mainteneur n’a pour but que de préserver cet espace pendant l’éruption des dents et non d’en créer d’autre pour assurer une éruption sans problème.
  • Le but d’utiliser des mainteneurs d’espace n’est donc pas “d’éviter les broches plus tard“, car le problème est déjà présent lorsque cette intervention d’interception est faite alors les indications pour faire des corrections globales ou majeures en orthodontie seront toujours présentes mais la complexité du cas peut être moindre.

Il est important de mentionner encore une fois que la supervision orthodontique pendant le port d’un mainteneur d’espace doit être considérée comme une étape préliminaire visant à faciliter l’éruption des dents. Cette intervention ne déplace ou corrige pas les dents pour améliorer leur position ou leur alignement.

Mainteneur d’espace inférieur

  • Cet appareil est fait de deux bagues métalliques placées autour des premières molaires. Les bagues sont reliées par un fil métallique longeant la face interne (côté de la langue) des dents;
  • Cet appareil est fixe (les bagues sont collées sur des dents) et le patient ne peut l’enlever ou le bouger lui-même;
  • Après une courte période d’adaptation, il n’interfère pas avec la prononciation ou la mastication.
Des extractions sélectives et l'utilisation d'un mainteneur d'espace inférieur ont favorisé une meilleure éruption des dents sans perte d'espace.

Des extractions sélectives et l’utilisation d’un mainteneur d’espace inférieur ont favorisé une meilleure éruption des dents permanentes sans perte d’espace.

 

Mainteneur d’espace supérieur amovible

  • Le mainteneur supérieur le plus couramment utilisé est fait d’acrylique et de fils métalliques et peut être enlevé par le patient (appareil amovible);
  • Pour être efficace, il doit demeurer en bouche en tout temps sauf pour les repas et le brossage des dents;
  • Doit être enlevé pour manger et peut être enlevé pour la pratique de certains sports ou lors d’une occasion spéciale, telle que jouer un instrument de musique à vent, nager dans un lac, etc.;

Mainteneur d'espace supérieur amovible appareil dentaire orthodontique

Un mainteneur d’espace supérieur amovible a permis l’éruption adéquate des dents permanentes.

Mainteneur d’espace supérieur fixe

Parfois, il peut être indiqué d’utiliser un mainteneur fixe plutôt qu’amovible à l’arcade supérieur. Ceci peut être le cas lorsque :

  • Le/la patient(e) perd une dent temporaire lors qu’il/elle est très jeune (7-8 ans) et que l’appareil devra être porté pendant plusieurs années;
  • La coopération du/de la patient(e) avec un appareil amovible est douteuse. Les parents sont plus aptes à évaluer la coopération de leur enfant et préfèrent parfois un appareil fixe pour éviter que leur enfant ne perde l’appareil s’ils croient qu’il/elle ne sera pas assidu(e) à le porter ou le ranger correctement.
Mainteneur d'espace fixe lingual appareil orthodontique

Le mainteneur d’espace supérieur fixe est similaire à celui utilisé à l’arcade inférieure. (A) Fille de 8 ans présentant un manque d’espace sévère. (B) Mainteneur d’espace fixe en bouche à l’âge de 10.5 ans; aucun espace n’a été perdu, mais il en manque encore beaucoup pour loger les canines qui ne sont pas encore sorties. La situation aurait été aggravée sans l’utilisation d’un mainteneur. Le mainteneur ne créé pas d’espace… il ne préserve que ce qui est disponible. (C) Autre exemple avec un mainteneur fixe où les dents sont sorties convenablement dans l’espace qui a été préservé à l’aide de l’appareil. Le patient est maintenant prêt pour la phase corrective.

Conseils utiles si vous avez un mainteneur d’espace amovible

Bris d'appareil dentaire de rétention ou contention orthodontique

Adaptation aux mainteneurs

  • L’adaptation aux mainteneurs d’espace est assez rapide.  Les appareils amovibles requièrent parfois un peu plus de temps pour s’y habituer mais ceci dépasse rarement quelques jours.
  • Après une courte période, l’élocution et la phonétique sont pratiquement normales et il n’y a pas vraiment d’inconfort à les porter s’ils sont adaptés correctement à la dentition.
  • Nous suggérons aux patients de parler à haute voix et d’exagérer l’articulation des mots quelque temps après la pose pour “s’entraîner” avec l’appareil en bouche.
  • Il est normal que la salivation augmente suite à la pose de tout appareil en bouche mais cela reviendra à la normale rapidement, souvent dans la même journée.
  • Insertion d’un mainteneur d’espace amovible : utilisez toujours vos doigts pour appliquer une légère pression sur les crochets de l’appareil pour l’insérer en bouche en le poussant vers le palais. Éviter de mordre ou croquer sur les crochets métalliques pour l’insérer car cela pourrait fracturer ces crochets.

Nettoyage et entretien

  • Pour le mainteneur d’espace inférieur, brosser à fond les bagues placées autour des molaires et le fil longeant les dents du côté de la langue. L’accumulation de plaque dentaire sur l’appareil peut mener à la décalcification (taches) ou à des caries sur les dents et générer la mauvaise haleine, l’inflammation et l’irritation de la gencive;
  • L’appareil amovible doit être enlevé et nettoyé chaque fois que le patient se brosse les dents;
  • Une brosse à dents régulière et du dentifrice peuvent être utilisés pour frotter vigoureusement l’appareil;
  • Il est important de nettoyer aussi la face intérieure de l’appareil (celle contre le palais);
  • N’employez pas d’eau très chaude pour le nettoyage, car cela pourrait déformer le plastique;
  • Vous pouvez faire tremper votre appareil dans un rince-bouche (Scope, Listerine ou autre marque), une solution d’eau et de vinaigre ou du Polident conçu spécialement pour des appareils orthodontiques afin d’aider l’élimination de la plaque dentaire.
  • Avertissement : Attention cependant aux produits commerciaux que vous utiliserez pour nettoyer votre appareil car certains produits qui ne sont pas faits spécifiquement pour les appareils d’orthodontie sont tellement puissants qu’ils peuvent littéralement dissoudre la soudure d’un appareil (s’il y en a) ou les composantes de métal. Ceci est particulièrement vrai avec les produits pour “dentiers”;
  • L’appareil doit toujours être soit en bouche ou soit dans la boîte protectrice que nous vous remettrons. Ceci minimisera les risques de le perdre ou de le briser;
  • L’expérience nous a démontré que la cause principale de perte ou bris des appareils est qu’ils ont été rangés de façon négligente lorsqu’ils ne sont pas portés;
  • Alimentation : il est important de ne pas mâcher de gommes ni manger des bonbons collants ou durs. Ceux-ci pourraient décoller et même briser l’une des bagues placées autour des molaires;
  • Si une des bagues d’un mainteneur inférieur fixe devenait mobile, elle est décollée et elle doit être recollée. Dans un tel cas, veuillez nous aviser le plus tôt possible afin de remédier à la situation avant que de la carie ne se développe sous la bague;
  • Plus de 80% des appareils amovibles brisés, déformés ou perdus le sont à cause d’une des raisons suivantes :
    • ne pas avoir rangé l’appareil dans sa boîte protectrice lorsqu’il n’est pas en bouche;
    • avoir l’appareil dans ses poches de vêtements et accidentellement s’asseoir dessus!
    • lors des repas, envelopper l’appareil dans une serviette de papier et le jeter par erreur à la fin du repas;
    • ne pas avoir gardé l’appareil hors de la portée des jeunes enfants et des animaux domestiques (chiens, chats…). Les appareils orthodontiques ne sont pas des jouets!
    • avoir mordu sur l’appareil pour le mettre en place (nous vous montrerons la bonne façon d’insérer doucement un appareil amovible);
    • ne pas avoir porté l’appareil plusieurs jours ou semaines d’affilée; ceci peut permettre aux dents de se déplacer et l’appareil amovible ne sera plus bien adapté aux dents.

La stabilité des appareils amovibles

  • La plupart des appareils amovibles sont des appareils passifs qui n’exercent pas de forces sur les dents. Par conséquent, ils n’ont pas besoin d’être très serrés pour être efficaces;
  • Lorsqu’un tel est mis en bouche, que ce soit un mainteneur d’espace, un plan articulé, un appareil de rétention ou toute autre forme d’appareil, il est assez “serré” pour bien tenir en bouche. Lors de la pose initiale, nous ajustons les crochets rétentifs sure les dents avec une force “moyenne”, ce qui convient à la grande majorité des patients. Certains par contre préfèreront avoir une rétention plus ou moins “forte” et préfèreront que les crochets soient ajustés en conséquence;

La stabilité des appareils dentaires et orthodontiques amovibles est une question de préférence personnelle.

  • Les crochets et le fil avant peuvent être ajustés pour exercer une pression plus ou moins forte afin de retenir l’appareil sur les dents. Le contact de l’acrylique avec la muqueuse du palais contribue aussi à la rétention de l’appareil en bouche;
  • Avec le temps, les crochets peuvent se “desserrer”, deviendront moins “rétentifs”  et rendront l’appareil plus lâche ou mobile.  Ceci est normal et ne change rien à  l’efficacité de l’appareil;

Je peux enlever mon appareil avec ma langue!

  • Il est possible que le patient puisse “enlever” son appareil amovible avec une simple pression de la langue. Ceci est normal après un certain temps à mesure que les crochets deviennent plus lâches et offrent moins de rétention sur les dents mais ce  n’est pas grave. Si l’appareil peut être porté ainsi, il n’est pas nécessaire de le faire resserrer uniquement pour cette raison. L’aspect le plus irritant de cette mobilité de l’appareil est souvent que le patient développe un “tic” en jouant constamment avec l’appareil dans sa bouche et cela agace son entourage!
  • L’important est que l’appareil soit porté régulièrement tel que prescrit. Le fait qu’il soit lâche ou serré en bouche ne change rien à son efficacité et cela devient plus une question de goût ou préférence personnelle de la part des patients;
  • Certaines personnes préfèrent un appareil très serré tandis que d’autres désirent qu’il soit à peine retenu par les crochets et le fil labial et qu’il tienne à peine en place! C’est un peu comme porter des souliers; certains les portent très serrés tandis que d’autres n’auraient pas besoin de lacets!
  • Si l’appareil est bien porté, il jouera son rôle et préservera l’espace disponible pendant l’éruption des dents dans le cas des mainteneurs d’espace.
  • Cependant, si l’appareil est trop “lâche” et ne peut tenir convenablement en bouche, il ne pourra être efficace. Communiquez alors avec nous pour que nous remédiions à la situation en ajustant l’appareil.

Réparation et remplacement d’appareils perdus ou brisés

  • Des réparations mineures peuvent habituellement être effectuées dans notre laboratoire en clinique (des frais de réparation peuvent s’appliquer).
  • Si vous remarquez que votre appareil est endommagé ou qu’il ne tient plus en bouche correctement et ne peut être porté tel que prescrit, communiquez avec nous le plus tôt possible pour obtenir un rendez-vous.
  • Si vous avez perdu votre appareil ou s’il est endommagé au point où il ne peut pas être réparé, il se pourrait que vous ayez besoin de le faire remplacer par un nouveau s’il est encore indiqué d’en porter un (des frais de remplacement s’appliqueront).
  • Amener toujours vos appareils lors de vos rendez-vous afin que nous puissions les ajuster au besoin.
  • Appelez toujours avant de vous présenter à notre bureau pour vous assurer que nous sommes ouverts et que nous pourrons vous recevoir pour faire le travail requis.

Le plan articulé (“Bite plane”) : une variation du mainteneur d’espace

Bien que le but premier des mainteneurs d’espace ne soit pas de faire des corrections, certaines variations de ces appareils permettent de favoriser de légers déplacements dentaires et contribuent à améliorer certains aspects d’une malocclusion.Cet appareil, appelé un plan articulé (“bite plane”) :

  • Comprend une rampe ou un “plan articulé” à l’avant qui empêche les dents antagonistes d’entrer en contact entres elles;
  • Est utilisé lorsque le surplomb antérieur vertical (overbite) est excessif (les dents inférieures d’en avant mordent dans le palais). Voir l’illustration ci-contre;
  • Le port d’un tel appareil pendant plusieurs mois peut permettre d’obtenir des changements verticaux dans la façon dont les dents se ferment en permettant une éruption des dents postérieures. Les dents antérieures des deux arcades se trouveront dégagées l’une de l’autre.

L’appareil permet aussi :

  • d’agir comme un mainteneur d’espace régulier en préservant l’espace et en évitant des déplacements de dents pendant l’éruption;
  • d’empêcher que les incisives inférieures mordent dans le palais et endommagent la gencive;
  • aux dents postérieures de poursuivre leur éruption normale et donner un meilleur support à la dentition.
Plan articulé ou bite plane pour dégager les dents en orthodontie
Plan articulé permettant une disclusion pendant les corrections orthodontiques

(A) Le plan articulé est utilisé lorsqu’il y a un surplomb vertical antérieur excessif entre les dents antérieures (cercle bleu). (B) L’ajout du plan articulé (rose) permet aux incisives inférieures de mordre sur le plan plutôt que près du palais ou dans la muqueuse du palais. Ceci déplace légèrement la mandibule vers le bas en ouvrant la bouche (flèches). (C) Si l’appareil est porté continuellement, après plusieurs mois, les dents postérieures commenceront à migrer vers le haut (éruption) afin de tenter de rétablir un contact avec les dents opposées (flèches). (D) Après un certain temps, les dents postérieures se toucheront et si l’appareil est enlevé, on remarquera que les incisives inférieures ont maintenant dégagées de celles du haut.

 

Surplomb vertical excessif entre les dents antérieures (A). Avec l'appareil (plan articulé), les dents postérieures ne se touchent plus et les dents antérieures du bas ne mordent plus au palais. Après plusieurs mois, les dents antérieures ne se recouvrent plus une fois l'appareil enlevé (C)

(A) Surplomb vertical excessif entre les dents antérieures. (B) Avec l’appareil (plan articulé), les dents postérieures ne se touchent plus et les dents antérieures du bas ne mordent plus au palais. (C) Après plusieurs mois, les dents antérieures ne se recouvrent plus une fois l’appareil enlevé et les dents postérieures se touchent.

 

L'utilisation d'un "bite plane" (plan articulé) agissant aussi comme mainteneur d'espace a permis de dégager les dents inférieures en diminuant le surplomb vertical.

 

ex 2

 

Plan articulé ou bite plane pour disclusion dentaire en orthodontie

 

Utilisation d'un plan articulé ou bite plane en orthodontie pour ouvrir l'occlusion.

(A) Jeune fille de 10 ans présentant un surplomb excessif entre les dents antérieures; les dents inférieures mordent dans le palais. (B) Pose d’un plan articulé. Les flèches indiquent les mouvements dentaires qui se produiront pendant le port l’appareil simplement en séparant les dents des 2 arcades. (C) Après 8 mois, toujours avec l’appareil en bouche, on remarque que les dents postérieures se sont rapprochées et se touchent. (D) Cette relation se maintient une fois l’appareil enlevé. La ligne pointillée permet de comparer la position des dents du début à la fin.

➡ Pour en savoir plus sur ce cas.

 

Usure normale d’un plan articulé

Un plan articulé porté régulièrement montrera des signes d'usure normaux.

Avec le temps, si un plan articulé est bien porté, il y aura des signes d’usure à l’endroit où s’articulent les incisives inférieures. (A, B) Les flèches indiquent les marques faites par les dents dans l’acrylique. En (B) on remarque une grande surface usée. Ce patient est un bruxeur et grince des dents la nuit. (C) Appareil en bouche et (D) traces laissées par les incisives après quelques mois de port assidu. Si l’usure venait qu’à être excessive, il est possible d’ajouter de l’acrylique pour refaire la surface de l’appareil.

Autres indications ou usages pour un plan articulé (bite plane)

      • Un plan articulé peut aussi être utilisé pendant le traitement d’orthodontie pour faciliter les corrections en dégageant les dents antagonistes qui se surplombent trop.
Plan guidé utilisé en début de traitement avec des élastiques

Plan articulé utilisé en début de traitement avec des élastiques

 

Le plan articulé (bite plane) peut aussi être utilisé pendant les corrections orthodontiques pour dégager les dents qui se surplombent trop et faciliter les corrections.

(A) Dentition où les dents supérieures recouvrent excessivement celles du bas. (B) Plan articulé qui dégage les dents inférieures.

 

Les plans guidants peuvent aussi être utilisés pendant les corrections orthodontiques. Il permet de dégager les dents pendant l'alignement. (A) Malocclusion dentaire sévère (adulte, 37 ans) avec surplomb vertical excessif entre les dents antérieures. (B) Avec l'appareil en bouche. (C)" Pendant les corrections orthodontiques. (D) Résultat final; les dents sont bien dégagées.

(A) Malocclusion dentaire sévère (adulte, 37 ans) avec surplomb vertical excessif entre les dents antérieures. (B) Avec l’appareil (plan articulé) en bouche en début de traitement. (C) Pendant les corrections orthodontiques vers la fin du traitement. (D) Résultat final; les dents sont bien dégagées et plus fonctionnelles. Le problème de gencive présent au début est stable.

Exemples de problèmes d’éruption où la gestion de l’espace fut inadéquate.

Canine permanente supérieure droite qui sort au-dessus d'une dent temporaire qui n'est pas tombée (flèche). Il est parfois indiqué d'extraire des dents temporaires pour faciliter l'éruption des dents permanentes.

Canine permanente supérieure droite qui sort au-dessus d’une dent temporaire qui n’est pas tombée (flèche). Il est parfois indiqué d’extraire des dents temporaires pour faciliter l’éruption des dents permanentes.

 

 

Exemples de mauvaise gestion de l'espace pendant l'éruption des dents permanentes. L'espace disponible n'a pas été préservé, il y a eu migration des dents, perte d'espace et éruption de certaines dents hors de l'arcade dentaire. Ce genre de problème peut habituellement être évité avec une bonne supervision pendant l'éruption des dents.

Exemples de mauvaise gestion de l’espace pendant l’éruption des dents permanentes. L’espace disponible n’a pas été préservé, il y a eu migration des dents, perte d’espace et éruption de certaines dents hors de l’arcade dentaire. Ce genre de problème peut habituellement être évité avec une bonne supervision pendant l’éruption des dents.

 

Migration de dents, perte d'espace et problèmes d'éruption de deux prémolaires supérieures qui sont complètement bloquées et qui ne peuvent pas faire éruption correctement à la suite d'une supervision inadéquate pendant le développement dentaire.

Migration de dents, perte d’espace et problèmes d’éruption de deux prémolaires supérieures qui sont complètement bloquées et qui ne peuvent pas faire éruption correctement à la suite d’une supervision inadéquate pendant le développement dentaire. Une gestion adéquate de l’espace pendant l’éruption des dents aurait permis d’éviter ces problèmes.

Un mainteneur d'espace aurait pu éviter ce problème d'éruption et le besoin de correction orthodontique.

Supervision inadéquate à l’arcade inférieure. (A) La migration vers l’avant des molaires créé une perte d’espace qui empêche l’éruption des deuxièmes prémolaires inférieures. L’utilisation d’un mainteneur d’espace aurait pu prévenir ce problème ou le minimiser. (B) Les corrections orthodontiques ont replacé les dents où elles auraient dû être maintenues par un mainteneur pendant leur éruption.

Pour voir d’autres exemples de problèmes d’éruption et comment les radiographies peuvent aider à les déceler.

Les radiographies sont une boule de cristal prédisant l'avenir de l'éruption dentaire.

Maux de tête et migraines

  • Bien que cet appareil ne soit pas fait spécifiquement pour soulager les maux de tête, l’utilisation d’un plan articulé chez des personnes ayant de tels symptômes et une malocclusion importante où le surplomb vertical est excessif peut parfois procurer un certain soulagement ou une diminution des symptômes.
  • Nous ne pouvons “garantir” ou promettre quelque amélioration que ce soit, mais il est possible de voir, surtout chez des enfants, une diminution importante de la fréquence et sévérité de différents symptômes avec l’utilisation d’un plan guidant (bite plane).
  • Les photos ci-dessous montrent une jeune fille de 9 ans (A)  et une de 8 ans (B) ayant un surplomb antérieur très fermé et se plaignant de maux de tête fréquents. L’utilisation d’un plan articulé (bite plane) pour dégager les dents du haut de celles du bas a diminué les symptômes significativement dans le premier cas et complètement dans le second et ce, en quelques semaines seulement. Un an plus tard, les symptômes sont toujours absents. À noter que cela ne signifie pas que le surplomb vertical excessif ou la malocclusion était la cause des maux de tête, mais on voit occasionnellement des enfants avec de telles malocclusions qui se plaignent de ce genre de symptômes.
  • Nous insistons sur le fait que nous ne tentons pas de traiter les maux de tête et migraines à l’aide d’un appareil orthodontique, mais rapportons simplement que nous avons observé, à plusieurs occasions, que certains symptômes s’améliorent en portant un tel appareil.
  • L’effet d’un tel appareil peut être similaire à l’utilisation d’une plaque articulaire dans les cas présentant des problèmes d’articulation accompagnés de divers symptômes.
Malocclusion et migraines, maux de tête Malocclusion et maux de tête chez un enfant

 

Un mainteneur d’espace empêchera-t-il la croissance des mâchoires?

La croissance mandibulaire est un phénomène complexe qui se produit en 3 dimensions jusqu'à la fin de l'adolescence. NON! Pour bien comprendre cette réponse il faut comprendre la façon dont croissent les mâchoires. La mandibule et le maxillaire supérieur croissent et se développent selon un processus tri-dimensionnel très complexe qui continue jusqu’à la fin de l’adolescence mais la croissance se termine à des périodes différentes pour chaque dimension.

Les mainteneurs d’espace, qu’ils soient fixes ou amovibles, sont habituellement ancrés ou fixés sur des dents permanentes qui ne tomberont pas (premières molaires et incisives) et permettent aux dents temporaires de faire éruption sans que l’appareil interfère avec ce processus et sans que les dents d’ancrage soient perdues de sorte qu’il n’est pas nécessaire de remplacer l’appareil avec le développement dentaire normal.

  • L’appareil est normalement posé lorsque la largeur antérieure des mâchoires a déjà terminé sa croissance de sorte qu’il ne pourra interférer avec la croissance et ne devra pas être remplacé parce qu’il ne serait plus adapté à une mâchoire qui deviendrait plus large. L’endroit où est posé le mainteneur ne s’élargira pas.
  • Pour les autres dimensions (largeur et hauteur), même s’il y a de la croissance résiduelle après la pose d’un mainteneur d’espace, la croissance en longueur se produira derrière les dents d’ancrage de l’appareil (premières molaires) et ne sera pas affectée par la présence du mainteneur et l’appareil ne nuira pas à la croissance.  L’augmentation de la hauteur des mâchoires permettra à l’appareil de suivre passivement cette croissance en demeurant ancré sur les dents sans problèmes.

➡ Pour en savoir plus sur la complexité de la croissance mandibulaire et maxillaire.

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : ?date:yyyy-MM-dd? à ?time:”HH:mm:ss”? © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

 

Commentaires et/ou questions (25)

  1. Coralie dit :

    Espace insuffisant
    Je voudrais savoir quelle est la solution en cas d’espace insuffisant pour les dent lorsque celle-ci ayant mal poussé se loge un peut n’importe où. Est q’une extraction est obligatoire?

    • Dr Jules dit :

      Les problèmes de manque d’espace sont très communs et constituent, d’après certaines théories, un signe évolutionnaire de l’espèce humaine. La plupart des dentitions “modernes” présentent un certain manque d’espace. Ceci crée des problèmes d’éruption qui ont une conséquence esthétique et fonctionnelle.
      La façon de corriger une dentition avec un manque d’espace dépend de différents facteurs dont le principal est la quantité d’espace nécessaire pour corriger les malpositions dentaires et loger les dents sur les arcades dentaires.

      Pour corriger des dents chevauchées, il faut invariablement de l’espace. Cet espace peut provenir de :

      • déplacements dentaires par mouvement orthodontiques (“broches”, expansion, etc.);
      • réduction de la grosseur (largeur) des dents par du meulage sélectif (disking); ceci peut être envisagé avec de légers manques d’espace;
      • l’extraction de dents dans certains cas où le manque d’espace est très sévère.

      D’autres facteurs comme le potentiel de croissance restant et la santé du parodonte (os et gencive) peuvent influencer la décision d’extraire des dents ou de ne pas extraire pour faire des corrections orthodontiques.

      À noter que, même si des extractions sont faites pour procurer de l’espace aux dents, des corrections orthodontiques sont habituellement nécessaires pour que les autres dents se placent convenablement d’une façon esthétique et fonctionnelle. Le simple fait d’extraire une dent ne corrigera pas une malocclusion et peut même empirer certains problèmes.

      La présence de chevauchement important ne nécessite pas nécessairement devoir extraire des dents. De nouvelles approches orthodontiques permettent souvent d’aligner des dents sans extractions. Le cas suivant en est un exemple.
      (A) Dentition présentant un manque d’espace sévère généralisé (aux deux arcades) (B) Vue de l’arcade supérieure pendant le traitement; les dents ont été alignées sans extractions.

      Pour voir d’autres cas avec manque d’espace traités en orthodontie.
      Pour voir des cas traités avec des extractions de dents permanentes
      .

  2. Sandrine dit :

    Relapse normal à 14 ans?
    Bonjour je voudrais savoir chez une enfant de 14 ans , après un traitement d’orthodontie de 4 ans s’il est normal que certaines dents rebougent ?

    • Dr Jules dit :

      Peu importe l’âge du patient, la durée et la nature du traitement, il faut s’attendre à certains mouvements avec les années. Certains mouvements peuvent être considérés comme des “récidives” ou relaps des corrections orthodontiques lorsqu’ils se produisent rapidement après l’enlèvement des appareils correcteurs tandis que d’autres mouvements doivent être considérés comme des changements physiologiques normaux qui sont inévitables (vieillissement). La contention ou rétention orthodonitque tente de minimiser et retarder ces mouvements mais ne peut les empêcher complètement. Pour en savoir plus sur la la rétention orthodontique et la stabilité à long terme.

  3. Dr Ahmad dit :

    J’aimerais avoir votre opinion à propos des dents incluses,la racine de 11 et la position de 12,les causes qui ont entrainé cet ectopique position et l’inclusion,traitement?

    Cordialement,

    Dr Ahmad

    Problème d'éruption ectopique et malocclusion en orthodontie

    • Dr Jules dit :

      Il y a en effet beaucoup de problèmes d’éruption visibles sur cette radiographie panoramique. Il est difficile de déterminer la cause de l’ectopie de la latérale supérieure droite qui semble presque à l’horizontale. Les quelques fois où j’ai vu quelque chose de similaire, il y avait eu présence d’une dent surnuméraire qui avait bloqué l’éruption des dents. Une fois l’obstruction enlevée, la dent permanente qui dévie de sa trajectoire normale d’éruption reprend très souvent son parcours “normal”. Il y a peut être une autre forme de pathologie qui a influencé l’éruption de cette dent.
      Il semble bien que la centrale supérieure droite soit soit bloquée par la latérale alors il faut tenter d’aider cette dent à se diriger vers l’occlusal.

      À l’arcade inférieure, il semble y avoir une zone foncée autour des couronnes des prémolaires (kyste d’éruption ou autre type??) Est-ce que cela peut avoir une influence sur la direction des dents du côté droit qui semble anormale là aussi? Est-ce qui s’est aussi produit dans la région de la latérale supérieure horizontale? À surveiller l’évolution de la pathologie autour des prémolaires inférieures.

      Peu importe la cause de ces malpositions et ectopies, il serait indiqué de favoriser une éruption la plus normale possible. La meilleure façon de le faire serait d’extraire les temporaires restantes aux 2 arcades et de poser des mainteneurs d’espace à chaque arcade. Ceci est très important car seulement extraire les dents peut permettre aux molaires permanentes de basculer vers les prémolaires et d’empirer la situation. Il peut prendre un certain temps avant l’éruption des dents, plus d’une année.

  4. Dr Manal dit :

    À la recherche de matériel orthodontique pour une cause humanitaire.
    bonjour,

    Permettez moi de vous félicitez sur la qualité de votre site qui reflète sans aucun doute la qualité de votre travail.

    je suis orthodontiste dans un pays du tiers monde le Maroc,j exerce dans un hopital publique ou les petits patients ayant des malocclusions n ont pas les moyens pour accéder a un traitement orthodontique.

    si vous pouvez m orienter vers un organisme canadien qui pourrait nous faire dons en matériels et consommables orthodontiques (baugues, brakettes, fils,pinces) je vous en serai gré.
    je reste a votre disposition pour plus d information.

    • Dr Jules dit :

      Merci pour vos bons mots.
      Vous pouvez tenter de communiquer avec des associations ou regroupements d’orthodontistes comme l’Association canadienne des orthodontistes (cao-aco.org) et autres organisations provinciales au Canada et nationales dans différents pays. Je transmettrai votre demande à l’Association des orthodontistes du Québec qui comporte ± 140 membres. J’invite aussi toute personne lisant ce blogue à communiquer directement avec vous si elle peut vous aider d’une façon quelconque. On ne sait jamais…

      Félicitations à vous aussi pour votre implication et dévouement à aider les enfants de votre région à bénéficier de l’orthodontie.

  5. LILI dit :

    Qu’est-ce qui est le plus important à corriger dans une malocclusion?
    Bonjour je voudrais savoir pour vous ce qui est le plus important, c’est de corriger la supraoclusie où un encombrement?
    Il existe un livre qui parler de degré d’ importance du traitement orthodontique?
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Tout est important mais la priorité dépend de chaque cas dont :
      -le diagnostic, la plainte principale du patient, ses objectifs en envisageant un traitement d’orthodontie, les problèmes reliés à la malocclusion, etc. etc.

      Il est difficile de traiter un seul aspect ou une seule dimension d’une malocclusion sans affecter les autres. Par exemple, corriger une supraclusion (“deep bite”) affectera invariablement la dimension sagittale en causant souvent une auto-rotation mandibulaire dans le sens horaire. Corriger du chevauchement dentaire nécessite très souvent modifier la dimension transverse pour obtenir l’espace nécessaire au désencombrement des dents, etc.

      Tous les livres traitant d’orthodontie parlent de l’importance d’un traitement mais je ne crois pas qu’aucun ne qualifie cette importance en “degrés”.

  6. christine dit :

    Pourquoi attendre à 20 ans pour intervenir en orthodontie?
    Bonjour, Ma fille est tombée sur une pierre à l’âge de 18 mois, la dent de lait est tombée et s’est rétractée aussitot dans la gencive. Un stomatologue l’a retirée une semaine plus tard.
    Agée de 9 ans l’incisive centrale définitive présente une absence d’émail au centre de la dent avec un creux léger et une couleur jaune, comme un trait horizontal au centre de celle-ci. Je suis inquiète pour l’avenir de ma fille. Elle est suivie par un orhodontiste, ils me disent qu’il faut attendre qu’elle ait 20 ans pour envisager quelque chose.
    A la radio panoramique, les racines semblent ok comme celle d’a côté, mais je ne suis pas dentiste et tout cela m’engoisse pour l’avenir de ma fille.
    Merci de votre réponse. Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Il est fréquent qu’une dent ayant subit un traumatisme comme celui que vous décrivez ait son émail affecté. La racine de la dent primaire a probablement affecté le bourgeon de l’incisive perm qui était en formation lors de son accident. Cela ne veut pas dire que la dent ne pourra pas être fonctionnelle et normale sauf pour l’esthétique de l’émail de cette dent qui pourra être corrigée éventuellement.

      Pourquoi attendre à 20 ans? Pour restaurer l’émail de la dent, peut-être mais pourquoi 20 ans et pas 16, 18 ou 22 ans!!!
      Pour intervenir en orthodontie? Si votre orthodontiste recommande cet âge pour faire de la prévention et interception, obtenez une seconde opinion immédiatement car votre fille est au meilleur âge pour planifier l’éruption des dents, évaluer l’espace, etc.

      Une première évaluation orthodontique ou consultation en orthodontie est recommandée vers l'âge de 7 ans.

       

      ➡ Pour en savoir plus sur l’âge idéal pour une première évaluation en orthodontie et les bénéfices des interventions orthodontiques précoces tel que recommandé par les associations d’orthodontistes.

    • Dr S dit :

      Bonjour Christine, je rejoins le Dr Jules dans ce qu’il vous dit.
      En effet il n’y a pas lieu de s’inquiéter, une fois l’étiologie de la tâche blanche reconnue, il sera très aisé de traiter la surface de l’émail lésée de manière minimalement invasive.
      Et pour ça il n’y a pas besoin d’attendre ses 20 ans.
      Bien à vous.
      Dr S chirurgien dentiste à Cannes (FRANCE).

      Et un grand merci au Dr Jules pour tout ce savoir qu’il partage.
      Mille Mercis.

  7. safa dit :

    Bonjour docteur,
    j’ai des espaces latérales (environ 2mm chacune) entres mes dents (à gauche une espaces entre la canine et la première molaire / à droite 3 consécutives (entre la centrale et l’incisive, entre l’incisive et la canine et entre la canine et la première molaire) je veux savoir l’efficacité de ‘inman ligner’ pour mon cas puisque j’ai entendu parlé que cette méthode arrange les dents en un maximum de 3 mois vue que je cherche une méthode qui soit rapide et pas chére, merci

  8. safa dit :

    merci pour ta réponse,
    alors si j’opte pour un appareil en plastique ou céramique est ce que ça prend plus de temps comparé au métallique ou bien c’est la même chose ?

  9. faiza dit :

    Perte de molaires à 5 ans
    bonsoir voila mon flls de 5 ans s”est fait extraire malheuresement les deux molaires inferieures gauches suites a des caries avec abces j’avoue que je suis sous le choc de ces terribles extractions car je connais un peu les conséquences qui peuvent etre desasatreuses et je culpabilise car j’ai pas pu soigner ses caries car il se laisse pas faire pouvez vous me dire que dois je faire on m’a dit qu’on posera un mainteneur d’espace apres ses six ans je suis tres triste et je m’inquiete et je suis terriblement secouee par ces perte precoce surtout des molaires merci de m’eclairer

    • Dr Jules dit :

      La dent derrière les molaires extraites est la première molaire permanente qui, normalement, devrait faire éruption vers l’âge de ± 6 ans. Lorsque cette dent poussera, si la dent temporaire est absente, elle migrera et basculera vers l’avant dans l’espace où était les molaires extraites. Pour éviter cela, il est en effet indiqué de poser un mainteneur d’espace. Le problème est qu’il est difficile de le poser tant que la première molaire permanente (définitive) n’est pas sortie alors il faut attendre cette dent et il y aura probablement déjà une certaine perte d’espace lorsque la molaire sortira et sera accessible pour y poser un mainteneur d’espace

      Pour en savoir plus sur la gestion d’espace pendant l’éruption dentaire et l’utilisation de mainteneurs d’espace.

      • Julie dit :

        Mainteneur d’espace fixe ou amovible?

        Bonjour,
        Mon fils également est sur le point de se faire enlever une dent dont il y a une carie profonde avec abcès visible. Le mainteneur d’espace fixe m’a été suggéré. Mais j’ai de la difficulté à croire qu’il aura cette chose dans la bouche pour les prochaines 5, 6 ou 7 années!!!!!! C’est possible d’en choisir un mobile de nuit par exemple ?? Merci d’avance

        • Dr Jules dit :

          Selon l’âge de votre fils, il est peu probable qu’il ait un mainteneur d’espace en bouche pendant 6 ou 7 ans. Il peut cependant l’avoir 2-3 ans ou un peu plus. Ceci n’est pas un problème s’il a une bonne hygiène buccodentaire.

          S’il doit l’avoir plusieurs années, nous recommandons souvent d’utiliser un mainteneur fixe plutôt qu’amovible car il y a moins de risques de le perdre et le remplacement d’un tel appareil est assez coûteux. Il est aussi préférable de le porter à plein temps alors Un appareil fixe élimine cet aspect de la coopération du patient à porter le mainteneur.

          Discutez de ces points avec votre orthodontiste.

  10. Kalie dit :

    Expansion maxillaire pour éviter des extractions de dents permanentes en orthodontie?

    Bonjour,
    Ma fille de 7 ans 1/2 a un manque d’espace assez important. nous avons consulté un othodontiste l’an passé qui l’a évalué et nous a dit que son occlusion etait parfaite et qu’elle n’avait pas besoin d’appareil pour elargir le palais puisqu’il n’est pas étroit Il voulait la revoir l’année suivante pour un suivi m’a glissé un mot pour des extractions selectives. malheuresement, cet orthodontiste a quitté la clinique et une autre a pris sa place et nous l’avons consulté cette semaine et elle nous a dit que ça lui prend un appareil pour elargir le palais pour créer de l’espace et que son but est de ne pas extraire de dents permenentes (nous aussi d’ailleurs) mais pourquoi deux versions contradictoires? Et pourquoi cet appareil si son occlusion est parfaite?

    Je songe a aller consulter un troisieme orthodontiste…..a noter que le manque d’espace est plus important en bas que en haut!
    J’aimerais bcp avoir votre avis svp! Merci bcp!

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, s’il y a man que d’espace, je doute que son occlusion soit “parfaite” du moins, elle ne le sera jamais lorsque les autres dents permanentes feront leur éruption. Des extractions sélectives sont peut-être indiquées.

      Le but de l’expansion ne devrait pas être d’éviter d’avoir recours à des extractions de dents permanentes plus tard mais bien d’harmoniser des mâchoires ayant un déséquilibre squelettique en largeur. Pour en savoir plus sur l’expansion maxillaire et les déséquilibres transverses des mâchoires.

      Même s’il manque beaucoup d’espace, cela ne signifie pas que des extractions de dents permanentes seront nécessaires plus tard.
      Pour en savoir plus sur les extractions sélectives et sur les extractions de dents permanentes en orthodontie et voir des cas traités avec extractions.
      Pour voir des cas avec chevauchement dentaire important traités sans extractions.

      N’hésitez pas à obtenir une autre opinion si vous n’êtes pas à l’aise avec ce qui vous est proposé ou n’obtenez pas les réponses à vos questions.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.