Nous envoyer vos photos et radiographies?

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Pourquoi nous ne pouvons élaborer un plan de traitement pour vous

Demande d’envoi de matériel diagnostique, photos, radiographies

Des lecteurs nous écrivent régulièrement pour nous demander s’ils peuvent nous faire parvenir des photos, radiographies ou autre matériel diagnostique divers afin qu’on leur “donne une opinion”, expertise, ou contre-expertise sur leur “cas”. Ils aimeraient savoir “ce qu’on pense de leur cas” soit avant d’entreprendre un traitement d’orthodontie ou pendant qu’un traitement est déjà en cours avec un autre praticien.

Nous n’acquiesçons pas à de telles demandes pour les raisons suivantes :

  • Il est trop difficile d’évaluer un cas et sa complexité uniquement à partir de radiographie(s) et/ou de photographie(s). L’évaluation de telles images peut parfois procurer un peu d’information générale sur un cas mais cela ne peut remplacer les autres étapes et démarches nécessaires et essentielles qui sont d’établir :Visite dentiste dental visit orthoLemay.com
    • Un diagnostic : identifier la cause ou l’origine d’une condition ou problème (malocclusion) à partir des signes et symptômes.
    • Un plan de traitement : thérapie et procédures pour adresser et corriger la condition ou le problème diagnostiqué.
    • Un pronostic : Prévision ou estimati0n de l’évolution probable d’une maladie ou condition (malocclusion).
  • Un examen clinique est essentiel pour élaborer adéquatement tout plan de traitement et ceci est la responsabilité de l’orthodontiste qui prendra en charge et traitera un patient et ce rôle ne peut être transféré à un autre orthodontiste.
  • Il est aussi nécessaire de :
    • connaître la “plainte principale” du patient,
    • de discuter de ses attentes et désirs du patient face à l’orthodontie pour s’assurer qu’elles sont réalistes et,
    • de lui donner l’information nécessaire pour qu’il puisse prendre une décision éclairée face à un traitement possible.
  • posez des questions à votre orthodontisteL’orthodontie n’est pas une science pure ou exacte et sa pratique repose sur plusieurs éléments qui varient d’une pratique à l’autre. Le choix du plan de traitement précis que choisira l’orthodontiste dépendra de :
    • sa perception et l’évaluation du cas,
    • des moyens diagnostiques à sa disposition (un examen clinique et du matériel diagnostique sont essentiels),
    • de sa formation académique, de son expertise, son expérience passée avec des cas similaires,
    • de l’appareillage et mécanique orthodontique qu’il utilise et avec lequel il est familier,
    • de l’accès à d’autres spécialistes dentaires et médicaux si nécessaire (parodontiste, chirurgien maxillo-facial, prosthodontiste, ORL, etc.) dans les cas inter-disciplinaires les plus complexes.
    • Patient : de la plainte principale du patient, de ses désirs et attentes face à l’orthodontie, de son budget, des procédures qu’il est prêt à envisager ou pas (extractions, chirurgie, etc. si indiqué?).
  • Notre vision d’un cas et notre approche thérapeutique (plan de traitement, appareils utilisés, objectifs de traitement, etc.) peuvent être très différentes de celles d’un autre praticien et, peu importe ce que nous pensons d’un cas ou problème, nous ne pouvons “imposer” notre vision et façon de faire à quelqu’un d’autre tout comme un autre praticien ne pourrait nous “dicter” comment traiter un cas. Même si un orthodontiste propose un certain plan de traitement, il n’est pas certain qu’un autre orthodontiste accepte de traiter le patient de la même façon pour les raisons énumérées précédemment.

Votre traitement d’orthodontie ne progresse pas ou ne s’est pas terminé comme prévu ou voulu?

Nous recevons régulièrement des questions de patients nous demandant si ce qui se passe pendant leur traitement d’orthodontie est normal et ils aimeraient avoir notre avis sur ce qui devrait être fait. Le problèmes les plus souvent mentionnés et les questions posées sont :

  • Les dents ne bougent pas assez rapidement, pourquoi, et quoi faire pour que ça fonctionne?
  • Après une certaine durée de traitement il n’y a pas ou peu de changements visibles, pourquoi et comment y remédier?
  • Le traitement achève et il y a encore beaucoup d’irrégularités et reste encore beaucoup de corrections à faire alors comment et quand sera terminé le traitement?
  • Les résultats ne correspondent pas aux attentes du patient ou à ce qui avait été prévu au départ. Pourquoi et comment atteindre ces objectifs?
  • La durée de traitement est plus longue que prévu et les patients s’inquiètent sur la durée totale du traitement et des coûts. Pourquoi est-ce plus long et y aura-t-il des coûts supplémentaires?
  • Quel est le but visé par l’utilisation d’un appareil orthodontique spécifique, pourquoi le praticien a-t-il choisi cet appareil plutôt qu’un autre?
  • Est-ce normal que les dents se déplacent de telle ou telle façon?
  • Est-ce que mes dents reculeront, est-ce que mes espaces seront fermés?
  • Quel type d’appareil de rétention vais-je avoir? Pourquoi mon orthodontiste utilise tel appareil de rétention plutôt qu’un autre… ou n’en utilise pas?
  • Pourquoi n’ai-je pas eu d’appareil de rétention après mon traitement?
  • Élastiques : quand vais-je en avoir, pourquoi ne m’en -t-on pas prescrit, à quoi serve mes élastiques, comment les porter, etc.?
  • Le traitement affectera-t-il mon profil, nez, menton, sourire, joues, etc.
  • Aurais-je besoin d’une chirurgie aux mâchoires, d’extractions?Un adulte peut avoir un traitement d'orthodontie
  • Dois-je faire extraire mes dents de sagesse pour mon traitement d’orthodontie?
  • Questions financières : devrais-je continuer payer si le traitement est plus long, qu’arrive-t-il si je déménage, si je ne suis pas content des résultats, si j’ai des bris d’appareils, etc.

Ces questions et plusieurs autres nous ont toutes été posées par le passé et nous répondons pratiquement toujours la même chose soit que la meilleure personne pour répondre à des questions spécifiques à un cas ou un patient en particulier est l’orthodontiste ou le praticien en charge du traitement. Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement, planifié la thérapie et choisi la mécanique orthodontique (appareils, forces, rétention, etc.) pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire si votre traitement progresse normalement ou pas et quel moyen il compte utiliser pour atteindre les objectifs.

Vous n’êtes pas satisfait(e) des résultats de votre traitement d’orthodontie et voulez notre opinion

  • La première chose à considérer lorsqu’on évalue le résultat d’un traitement d’orthodontie est de comparer le résultat obtenu aux objectifs de traitement initiaux établis par l’orthodontiste et le patient (ou ses parents) avant même le début du traitement et ceci ne peut être fait que par les personnes concernées.
  • Déterminer les objectifs de traitement et une bonne communication sont importants pour le succès d'un traitement d'orthodontie; Pomme ou orange? En orthodontie, il  faut très souvent envisager une forme de traitement de “compromis” ou faire des corrections limitées qui ne permettront pas d’obtenir une occlusion et fonction idéales. Ceci peut être nécessaire pour diverses raisons (demandes du patient, diminuer les coûts et durée d’un traitement, éviter d’avoir recours à certaines procédures comme l’extraction de dents ou une chirurgie orthognathique, ne pas vouloir utiliser certains types d’appareils orthodontiques nécessaires pour faire les corrections voulues, l’absence de croissance permettant de corriger des déséquilibres entre les mâchoires, etc.). Dans un tel cas, il est inutile de comparer le résultat obtenu à une occlusion idéale car le but du traitement n’aura jamais été  d’atteindre une occlusion “idéale” dés le départ. Pour faire une analogie, c’est un peu comme si on demande à un artiste de dessiner une pomme mais qu’on est déçu de ne pas obtenir une orange comme produit final!
  • Une question de communication : La clé pour éviter de tels imbroglios et mésententes est :
    • pour le patient de bien formuler et décrire ses attentes lors de la consultation avant le début du traitement et
    • pour l’orthodontiste de bien expliquer ce qui peut être fait ou ne pas être fait et comment les objectifs de traitement peuvent être atteints.  Ce sera au patient de décider par la suite s’il veut entreprendre le traitement ou pas. Posez des questions à votre orthodontiste
  • La grande majorité des orthodontistes se feront un plaisir de discuter des options de traitement et de donner les explications nécessaires aux patients leur permettant de prendre une décision éclairée concernant leur traitement. Sinon, n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste car vous n’obtiendrez pas l’information nécessaire. La lecture de cette chronique peut peut-être vous aider…
  • Cependant, il arrive parfois que des patients  modifient leurs attentes en cours de traitement et, bien qu’ils désiraient un traitement de compromis au départ, ils réalisent que cela ne convient plus à leurs attentes et veulent alors obtenir un résultat se rapprochant plus de l’ “idéal”. Il est alors important d’en discuter avec l’orthodontiste le plus tôt possible car ceci peut avoir des conséquences importantes sur les procédures (par exemple extractions, chirurgie, etc.), la durée et les coûts du traitement.
  • Donc… si vous n’êtes pas satisfaits des résultats obtenus lors de votre traitement d’orthodontie, la première chose à vous demander est si le résultats obtenus correspondent  à ce qui était entendu et visé avec l’orthodontiste au départ. Si ces objectifs ont été atteints, alors le traitement doit être considéré comme un succès.
  • Si les objectifs de traitement initiaux n’ont pas été atteints, il peut y avoir plusieurs raisons et il est important que vous en discutiez avec votre orthodontiste. Parfois, et malgré la bonne volonté de tous (orthodontiste et patient), il est impossible d’atteindre tous les objectifs voulus. Ceci peut être à cause :
    • de facteurs impossibles à contrôler comme un manque de croissance, des problèmes affectant des dents pendant un traitement (résorption radiculaire, problèmes parodontaux incontrôlables, etc.) ou
    • un manque de coopération (port des élastiques ou mauvaise hygiène buccodentaire pendant le traitement) ayant forcé l’orthodontiste à terminer le traitement plus tôt ou changer les objectifs de traitement.
  • En conclusion, même si nous commentions sur les résultats de votre traitement, ceci ne resterait qu’une opinion émise sans avoir tous les éléments nécessaires pour bien évaluer le tout. De plus, que nous soyons d’accord ou pas avec vous et votre perception des résultats de votre traitement, il n’en demeure pas moins que vous devrez discuter de tout cela avec votre propre orthodontiste car c’est lui qui a planifié le traitement avec vous, qui était en charge de votre traitement et avec qui vous aviez une entente “contractuelle”. Peu importe notre opinion, nous ne pouvons l’imposer aux autre praticiens.

À noter que ce raisonnement s’applique aussi aux autres domaines de la dentisterie; si vous avez des problèmes suite à une chirurgie orthognathique, une extraction, une procédure parodontale, la pose d’une restauration dentaire (“plombage”, pont, couronne, implant, etc.), la personne ayant fait le travail est la meilleure personne à consulter pour répondre à vos questions.

Qui fait le traitement d’orthodontie?

Une des premières interrogations qui nous vient à l’esprit lorsqu’on reçoit de telles questions est “quelles sont les qualifications, compétences et expertise du praticien” qui vous traite?

  • Plusieurs personnes réfèrent à la personne qui fait leur traitement d’orthodontie comme étant “le médecin”, un dentiste, “le docteur”, un stomatologue, etc. Au Québec, Canada et aux États-Unis, un médecin est un praticien en médecine et non en dentisterie, domaine réservé aux dentistes (dentistes généralistes ou spécialisés). Les “médecins” ne peuvent pratiquer la dentisterie ou l’orthodontie.
  • La première chose à faire pour un patient qui envisage un traitement d’orthodontie est de s’assurer des qualifications et compétences du praticien avant même le début du traitement. Cela pourrait éviter bien des tracas par la suite!
  • Ces qualifications peuvent être facilement vérifiées auprès des différents ordres professionnels  dans chaque province ou pays (par exemple l’Ordre des dentistes du Québec pour le Québec, l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France, etc.) et cette information est habituellement disponible en ligne.
  • Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.

➡ Pour comprendre la différence entre un dentiste généraliste qui offre des services d’orthodontie et un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) qui ne pratique que l’orthodontie.

Posez des questions à votre orthodontiste

➡ Pour en savoir plus sur les spécialités dentaires et les “non-spécialités” ou spécialités qui n’en sont pas vraiment.

➡ Pour en savoir plus sur les questions à poser à votre orthodontiste.

 

Concernant les honoraires et coûts d’un traitement d’orthodontie?

  • Il peut y avoir des différences et variations dans le cout d’un traitement d’orthodontie ce qui est normal car plusieurs variables doivent être considérées (pour en savoir plus).
  • Nous encourageons les patients ou leur parents à poser des questions sur tous les aspects financiers concernant un traitement d’orthodontie avant le début de celui-ci afin que tout soit clair pour tous et qu’il n’y ait pas de “mauvaise surprises” en cours de route ou à la fin d’un traitement.
  • Que comprend le traitement? Ceci peut grandement influencer le coût ou les honoraires d’un traitement d’orthodontie; quels types d’appareils correcteurs seront utilisés, la durée du traitement est-elle fixe, variable ou indéterminée, la période de rétention incluse dans le suivi après le traitement (durée, appareils inclus?),  bris d’appareils, imprévus, matériel diagnostique, etc. etc.
  • Il est tout aussi important de savoir ce que ne comprendra pas un traitement que ce qu’il comprend; procédures faites par un autre dentiste ou spécialiste (extractions, chirurgies, parodontie, etc.) imprévus, appareils spéciaux, rétention, etc.
  • Les politiques et la façon de présenter cette information peuvent varier d’une pratique à l’autre et chaque orthodontiste a sa personnalité et façon de communiquer mais n’hésitez pas à poser des questions si vous voulez obtenir des réponses.
Plusieurs plans d'assurance collective couvrent l'orthodontie. Informez-vous.

“Juste une opinion”!

  • Vous devez réaliser et comprendre que simplement demander “juste une opinion” à propos d’un cas ou d’un problème équivaut indirectement à élaborer un plan de traitement, même s’il est incomplet, ce que nous ne pouvons faire à moins que vous soyez un de nos patient que nous vous prenions en charge à notre clinique ce qui, dans un premier temps, nécessiterait consultation en orthodontie.
  • Il peut y avoir  des conséquences légales à poser des diagnostics et proposer des plans de traitement sans avoir rencontré et examiné un patient et avoir utilisé les moyens diagnostiques reconnus dans la profession. Pour illustrer ce point à l’aide d’un exemple, imaginez qu’un praticien propose un “plan de traitement”  suite à l’examen de photos et radiographies qui lui ont été soumises mais que ce plan de traitement est mis en oeuvre et appliqué par un autre praticien et que les résultats escomptés ne sont pas obtenus ou qu’il y a des complications, problèmes, etc. pendant ou après traitement. Qui sera responsable? Le second praticien qui a pris en charge le cas en se fiant au plan de traitement du premier peut-il prétendre que la faute incombe au premier parce qu’il a suivi ses recommandations?
  • Il y a trop de variations de techniques, d’expertises, d’expériences cliniques, etc. pour que nous acceptions de proposer des thérapies précises ou plans de traitement sans avoir examiné un patient et le prendre en charge.

Matériel diagnostique uilisé en orthodontie pour élaborer un plan de traitement; radiographies et photographies.

Photos et radiographies en ligne

  • Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.
  • Il faut comprendre que si nous répondions à toutes les demandes de ce genre, nous n’aurions plus le temps de pratiquer l’orthodontie!
  • Ne nous envoyez surtout pas de matériel diagnostique quelconque par la poste. Nous n’élaborerons pas de plan de traitement pour vous et ne vous retournerons pas ce matériel.

Merci de votre compréhension à ce sujet.

Website reputation   Dernière mise-à-jour : 2016-07-08 à 16:45:42 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

 

Commentaires et/ou questions (14)

  1. jay dit :

    Bonsoir, j’aimerais savoir si à partir de ces radios, l’écart ente mes mâchoires est il important ?? si on peut également apercevoir un menton fuyant qui pourrait nécessiter une génioplastie, si également la mâchoire supérieure n’est pas en retrait. La radio donne une impression de gros crâne avec un bas du visage très petit comparé au haut. Un profil concave si je ne dis pas de bêtises.
    Merci pour vos impressions

    • Dr Jules dit :
      La qualité de cette radiographie (reproduite ici en petit format) est très mauvaise et ne permet pas d’obtenir beaucoup d’information diagnostique pour établir un plan de traitement, surtout chirurgical… Radiographie céphalométrique latérale du crâne et des mâchoires. La qualité n'est pas suffisante pour servir dans le diagnostic et l'élaboration d'un plan de traitement
  2. nathan dit :

    Que pensez-vous du résultat de mon traitement d’orthodontie?

    Bonjour,

    Je veins tout juste de finir mon traitement (broches) et j’ai peur que le résultat obtenu soit pas pour le mieux ..J’aimerais savoir votre point de vue? Dès que j’ai votre reponse je vous enverrez des photos. Merci de m’aider dans ce processus

    • Dr Jules dit :

      Votre résultat n’est “pas pour le mieux”? Était-il convenu avec votre orthodontiste que les objectifs de traitement visaient un résultat “pour le mieux”?

      Lisez ce texte sur la satisfaction des patients sur les résultats d’un traitement d’orthodontie pour avoir plus d’information.

  3. Claire dit :

    Un traitement Invisalign sera plus facile juste après l’extraction des dents de sagesse

    Bonjour Dr. Jules,

    J’ai un problème de chevauchement des incisives modéré et deux dents de sagesse semi-incluses (et deux autres qui sont sorties). J’ai consulté un orthodontiste qui m’a dit que le meilleur temps pour effectuer un traitement orthodontique (invisalign) est quelques semaines juste après l’extraction, que ca facilite le travail. J’aimerais avoir votre opinion sur le sujet car ça me met beaucoup de pression comme je ne suis pas certaine de souhaiter entreprendre le traitement d’orthodontie tout de suite mais que je crois qu’il serait peut-être préférable d’enlever mes dents de sagesse.
    Aussi, j’ai déjà une vingtaine d’années avancée, est-ce qu’il risque d’être éventuellement trop tard pour faire un travail d’orthodontie? j’ai une bonne qualité de dents. Merci beaucoup !

    • Dr Jules dit :

      Je ne crois pas du tout à cette théorie qu’un traitement est plus facile immédiatement après l’extraction de dents de sagesse que ce soit avec des aligneurs transparents comme Invisalign ou n’importe quelle autre technique. Il n’y a aucune littérature scientifique qui supporte une telle affirmation.

      Par exemple, en quoi avoir extrait les troisièmes molaires (dents de sagesse) peut avoir une influence sur la correction de rotations des dents antérieures.

      Si votre orthodontiste trouve une preuve scientifique pour supporter ses dires, faites-la moi parvenir pour parfaire mon éducation!

  4. Claire dit :

    Dents de sagesse supérieures

    Mille mercis d’avoir éclairci ce point ! je me sens moins pressée dans le temps (et dans mon porte-feuille!). J’aimerais aussi clarifier certains points concernant les dents de sagesse. Je sais qu’un des problèmes causés par les dents de sagesse semi-incluses est le risque augmenté d’infection et de carie.

    Est-ce vrai toutefois qu’elles peuvent :
    1) abîmer l’os ? et le dentiste peut-il le voir sur radiographie si tel est le cas? et
    2) qu’il est préférable de les faire enlever avant 30 ans ?
    3) Aussi, est-ce vrai que celles du haut (qui sont sorties) peuvent continuer de pousser et causer des problèmes à leur tour ?
    Dans mon cas, mes deux dents de sagesse semi-incluses ne me causent aucune douleur et aucun problème et je les brosse bien, alors je veux être bien informée avant de les faire enlever.
    Merci !!

    • Dr Jules dit :

      1) Toute dent incluse affectée par une infection peut causer une destruction osseuse. Ceci est la nature même des maladies parodontales

      2) Une fois qu’il est déterminé qu’il y a une indication pour extraire une dent de sagesse, le plus tôt est habituellement le mieux. Après la fin de la croissance, quand les racines sont complètement formées, l’avantage d’extraire tôt est moindre car ce qui rend plus facile une extraction de dent incluse (à part sa position ± complexe) est le degré de formation de ses racines. Donc que ce soit à 30, 40 ou 50 ans, la grosseur des racines est déjà déterminée mais le fait d’attendre peut permettre l’apparition de problèmes supplémentaires. S’il n’y a pas de symptômes et que vous gardez ces dents, assurez-vous de faire un suivi radiologique auprès de votre dentiste.

      3) C’est toujours une possibilité. Vous avez des exemples dans cette page.

      • Claire dit :

        Merci ! une dernière question : est-ce possible, en orthodontie, de réaligner les dents et de conserver les dents de sagesse semi-incluses ; est-ce que cela pourrait même leur donner la chance de sortir ou ça n’a aucune incidence ?

        • Dr Jules dit :

          À moins que vous ayez beaucoup d’espaces interdentaires qui permettraient de faire avancer les dents postérieures et, indirectement par le fait même, procurer plus d’espace aux dernières molaires dans l’arcade dentaire (les dents de sagesse) je ne crois pas que ce soit possible. La plupart du temps, il faut de l’espace pour aligner les dents car la plupart des malocclusions sont affectées par un manque d’espace alors l’alignement des dent n’aide en rien des dents de sagesse semi-incluses qui elles aussi manquent d’espace.

  5. Claire dit :

    je comprends ! est-ce que je pourrais par contre décider de conserver mes dents de sagesse semi-incluses comme elles ne me causent pas de problème pour l’instant et faire un traitement d’orthondie ? ou bien est-ce préférable de les faire enlever avant d’entreprendre un traitement d’orthodontie ?

    • Dr Jules dit :

      Sous toutes réserves, à moins qu’il soit planifié dans le traitement d’orthodontie de reculer les deuxièmes molaires vers les dents de sagesse, la présence de ces troisièmes molaires n’aura pas de conséquence directe sur le déroulement du traitement d’orthodontie. Elles pourraient donc demeurer en place mais présenteraient tout de même un risque de problèmes potentiels éventuellement.
      Discutez-en avec votre orthodontiste.

  6. Claire dit :

    Bonjour Dr. Jules. J’entends dire parfois que l’extraction des dents de sagesse peut modifier l’apparence du visage (creuser les joues, changer la forme..) est-ce possible ?? merci !

    • Dr Jules dit :

      NON!
      À moins que l’extraction ait empêché le patient de se nourrir correctement et qu’il s’est mis à perdre du poids, etc. c’est probable que l’extraction des dents de sagesse affecte le visage. Ces dents sont trop loin à l’arrière de l’arcade dentaire pour avoir un effet direct, même indirect sur les tissus mous du visage.
      Ce n’est pas parce que deux phénomènes se produisent en même temps (extraction et changements dans le visage) qu’ils sont nécessairement reliés.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.