Chirurgie et orthodontie (chirurgie orthognathique)

Chirurgie et orthodontie (chirurgie orthognathique)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (43 votes, moyenne: 3,84 sur 5)
Loading...

IMPORTANT: Destiné au grand public, le Guide Bücco est un guide éducatif qui se veut général. Son contenu présente certaines des pratiques dentaires les plus courantes. Il existe cependant plusieurs approches et philosophies en dentisterie et votre dentiste / spécialiste saura vous conseiller sur ce qu’il croit être le plus approprié pour votre santé buccodentaire. N’hésitez pas à consulter un dentiste / spécialiste pour plus de renseignements.

Trouver le bon orthodontiste

Veuillez inscrire un lieu, une ville ou un code postal

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

  1. Ariane dit :

    Chirurgie : effets sur le visage.
    Bonjour,
    J’aimerais connaître les changements morphologiques et apparents apportés au visage vu de face à la suite d’une intervention pour rétrognathie ou prognatie. Je constate que sur les photos, l’esthétique du profil est grandement amélioré, mais qu’en est-il du visage vu de face? Une personne déjà satisfaite de son visage de face verra-t-elle changer celui-ci si elle subit une telle intervention? Est-ce possible d’anticiper ces changements avant l’intervention?
    Merci.

    1. Dr Jules dit :

      L’effet des interventions chirurgicales sur l’esthétique du visage dépend de la dimension dans laquelle elles sont effectués. Par exemple, un avancement ou un recul important d’une mâchoire apportera des changements importants au profil du patient car cela affecte surtout la longeur de la mâchoire (avant-arrière) et ce changement peut être plus difficile à percevoir vu de face. Par contre, un changement affectant surtout la hauteur (dimension verticale) du visage, comme lors d’une impaction de la mâchoire supérieure, peut avoir des effets plus important de face que de profil. Cependant, les mouvements chirurgicaux ont habituelement des effets dans plusieurs dimensions. Si une chirurgie orthognathique est prévue, la meilleure façon comprendre ses effets esthétiques est d’en discuter avec le chirurgien et l’orthodontiste. Des logiciels de simulation peuvent aussi permettre de visualiser les effets du traitement d’orthodontie et de la chirurgie.

    2. carpentier dit :

      AVC, problèmes cardiaques, apnée du sommeil et hérédité
      Après un AVC à 56 ans ,on a essayé de trouver l’origine de mes problèmes cardiaques : apnées du sommeil (peu nombreux mais très longs d’ou coeur en souffrance prescription d’une PPC et pose d’un pacemaker en 2008 ‘à 60ans ).

      Les polysomnographies récentes montrent un amélioration du nombre d’apnées (15 à celle du 16/10/12 ). Ces apnées se déclenchent toujours après un changement de position de la tête (la trachée semble obstruée, il faut un nouveau changement de position pour que la respiration redevienne normale. Mon dentiste avait prescrit une gouttière pour une meilleure occlusion, mais elle s’est rapidement détériorée. La pneumologue qui me suit avait contacter 2 chirurgiens sur Paris, mais pas de réponse. Suite à la dernière polysomno ,elle m’a prescrit une orthèse mandibulaire (RDV le 21/11/12).

      Le découragement me gagne, pourtant j’aimerais trouver une solution car mon fils a (40 ans )les mêmes symptômes que moi et dort avec une PPC depuis 2 ans. On pense à une malformation héréditaire (mon père faisait des apnées et des problèmes cardiaques )… Les délais entrent les RDV, m’épuisent.
      Que me conseillez vous ?Merci

      1. Dr Jules dit :

        Premier conseil; ne désespérez pas. Vous avez déjà fait plusieurs démarches essentielles dans le diagnostic et le traitement de l’apnée du sommeil. Dans de tels cas, est important que vous soyez pris en charge par une équipe multidisciplinaire (médecin, pneumologue, laboratoire du sommeil, dentiste ou autre spécialiste dentaire familier avec les orthèses d’avancée mandibulaire), ce qui semble être votre cas.

        La polysomnographie devrait déterminer si votre apnée du sommeil est causée par un problème neurologique (originant du système nerveux central) ou par un obstruction physique des voies respiratoires ou une combinaison des deux. D’après ce que vous décrivez, votre position de sommeil et de votre tête en particulier semble contribuer directement aux épisodes d’apnées, ce qui indiquerait une apnée obstructive.

        Une simple gouttière ou plaque occlusale n’aura pas un effet important sur la position mandibulaire et il est peu probable que cela aide significativement la respiration pendant votre sommeil. Si le but de porter un appareil est d’ouvrir les voies respiratoires supérieures, l’appareil doit produire un repositionnement antérieur de la mandibule. Une orthèse d’avancée mandibulaire serait plus appropriée car cet appareil agit avec ce principe et devrait donner de meilleurs résultats qu’une « simmple » gouttière. Si votre pneumologue a déterminé que vous seriez un candidat pour ce genre d’appareil et si le dentiste considère que votre dentition peut permettre l’utilisation d’une orthèse d’avancée mandibulaire, je vous encourage à essayer cette approche. Vous devez cependant réaliser qu’une telle orthèse ne remplace pas l’appareil à pression positive continue (PPC) qui demeure toujours la référence ultime pour le traitement de l’apnée du sommeil. Cependant, lorsque le PPC ne peut être porté ou n’est pas toléré par les usagers, les orthèses d’avancée mandibulaire constituent une alternative souvent efficace.

        Thérapie positionnelle de sommeil

        Étant donné que la position de votre tête semble influencer directement vos épisodes apnéiques, vous pouvez peut-être considérer l’utilisation d’une aide pour modifier votre position de sommeil en vous faisant dormir sur le côté plutôt que sur le dos, position favorisant l’Obstruction de vos voies respiratoires supérieures. C’est ce qu’on appelle la thérapie positionnelle.

        L’American Association of Sleep Medicine rapporte que la thérapie positionnelle, qui vise à influencer la position d’une personne pendant son sommeil, peut constituer une option de traitement efficace mais que certaines personnes continueront quand même d’avoir des pauses respiratoires pendant leur sommeil même s’ils dorment en position de côté.

        Je vous dirige à une réponse précédente où vous pourrez voir différentes aides pouvant affecter votre position de sommeil.
        Vous pourriez parler de cette option additionnelle aux personnes qui vous prennent en charge pour l’apnée du sommeil.

        Il est certain que l’apnée du sommeil a une composante héréditaire ou génétique et votre cas l’illustre bien.
        Je vous encourage donc à poursuivre vos démarches car, bien que l’apnée du sommeil soit une maladie qui ne se guérit pas, elle peut être traitée et les personnes qui en souffrent peuvent ainsi améliorer leurs conditions de sommeil… et de vie.

  2. carole dit :

    Chirurgie prévisible?
    Bonjour,
    J’ai une malocclusion classe 2 division 2 et jaimerai savoir si dans ce cas la mon orthodontiste etait en mesure de me parler de la chirurgie orthognatique au debut du traitement d’orthodontie soit il y a 1 an. Il vient seulement de me parler de cette chirurgie maintenant. Merci.

    1. Dr Jules dit :

      Sans connaître les particularités de votre cas, nous ne pouvons répondre que de façon « générale ». Voici quelques points concernant la correction des « Classes 2 » :

      • Le premier point à préciser est qu’une chirurgie orthognathique est indiquée lorsqu’on désire corriger un déséquilibre important entre les mâchoires (problème squelettique).
      • Ce problème peut se manifester dans une ou plusieurs des 3 dimensions; d’avant-arrière (dimension sagittale), en hauteur (dimension verticale) ou en largeur (dimension transverse).
      • En général, si le problème est assez sévère pour justifier une intervention chirurgicale, il est permis de croire que cet aspect est décelable dès le diagnostic ou l’analyse initiale du cas.
      • Cependant, certains cas peuvent présenter des déséquilibres de mâchoires modérés qui peuvent être traités avec une « compensation » dans la position des dents sans avoir à corriger le déséquilibre entre les mâchoires. Ceci peut constituer un certain compromis tout en s’avérant une solution acceptable, tant du point de vue fonctionnel qu’esthétique et doit être présenté au patient ainsi.
      • Si l’orthodontiste vous a parlé d’une chirurgie pour votre cas (probablement un avancement mandibulaire), c’est qu’il considère que le décalage entre la dentition du haut et celle du bas ne peut être comblée par des mouvements dentaires seulement.
      • Un facteur important à considérer dans la planification de la correction des « Classes 2 »  est le potentiel de croissance du patient. Si l’orthodontiste considère que la croissance résiduelle peut être favorable en aidant  le déplacement de la mandibule vers l’avant, il peut avoir tendance débuter les corrections de façon conservatrice et ne proposer une chirurgie qu’en dernier essor si la croissance n’aide pas à corriger le décalage des mâchoires. Le patient devrait idéalement pouvoir être informé de ces différentes alternatives et options de traitement lors de la consultation ou de la présentation de cas initiale.
      • Chez les adultes, il n’y a évidemment plus de croissance alors la chirurgie peut devenir la seule option réaliste pour corriger d’importants décalages entre les mâchoires.
      • Finalement, pour des raisons hors du contrôle de l’orthodontiste ou du patient, il est toujours possible qu’un cas évolue différemment de ce qui était planifié au départ et nécessite un changement au plan de traitement pouvant requérir une chirurgie.
      1. Doudounette dit :

        Une chirurgie corrigera-t-elle mes deux dents… et sans appareils?
        Bonjour, voila, j’ai un problème, j’ai la mâchoire du haut est beaucoup avancé et mes deux dents tu haut ( celles de devant ) se chevauche, ce problème m’embête beaucoup car je pourrait avoir un joli sourire sans ces deux défauts, alors j’aimerais savoir s’il est possible que je subisse une opération pour arranger ces deux défauts . Car je ne veux vraiment pas porter d’appareil dentaire, merci de me répondre (:

        1. Dr Jules dit :

          Il faut tout d’abord différencier entre un problème squelettique (position des mâchoires) et dentaire (position des dents);

          Problème squelettique
          Une « opération » (chirurgie orthognathique) n’est indiqué qu’en présence de déséquilibres importants entre les mâchoires et, croyez moi, vous voulez éviter une telle intervention si cela est possible! Le fait d’avoir des dents avancées n’indique pas nécessairement que les mâchoires soient déséquilibrées au point d’être corrigées par chirurgie. Vous pouvez avoir des dents avancées sur des mâchoires bien équilibrées.

          Problème dentaire; malposition des dents

          Les dents qui se chevauchent n’ont rien à voir avec le déséquilibre des mâchoires. Si vous voulez corriger les malpositions dentaires, vous n’aurez pas le choix d’avoir recours à l’orthodontie. Les appareils vous paraissent peut-être inesthétiques mais votre problème l’est aussi! Vous aurez un choix à faire; vivre avec le problème qui vous tracasse ou envisager l’orthodontie. À noter qu’il existe es appareils correcteurs qui sont aujourd’hui très esthétique.

          Consultez un orthodontiste certifié pour connaître toutes les possibilités pour votre cas.

      2. Hawdens dit :

        À partir de quel écart entre les mâchoires doit-on envisager une chirurgie orthognathique?
        Bonjour, ayant la mâchoire inférieure plus reculée que ma mâchoire supérieure, à partir de quel stade ( écart en centimetre séparant les deux mâchoires) une chirurgie orthognatique doit elle être envisagée ?

        1. Dr Jules dit :

          (Ceci sous entend qu’on parle d’une personne n’ayant plus de croissance mandibulaire)

          Il n’y a pas de « valeur » fixe pour envisager une chirurgie d’avancement mandibulaire car il y a plusieurs facteurs à considérer. Disons cependant que, de façon générale, on ne veut pas faire une intervention aussi importante pour 2-3 mm d’écart car, du moment qu’il y a une récidive de 1-2 mm, tout le gain obtenu par chirurgie est disparu!

          En général, on cherche des écarts squelettiques majeurs soit de l’ordre de plus de 5 mm mais il peut y avoir des exceptions.
          Il est aussi parfois possible d’envisager du camouflage orthodontique ou un traitement de compromis qui permet d’obtenir des résultats acceptables, tant du point de vue esthétique que fonctionnel, en plaçant les dents de façon à compenser pour l’écart entre les mâchoires.

          Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

          1. Hawdens dit :

            D’accord, merci beaucoup de votre réponse.
            Ayant 17 ans, j’ai déjà eu quelques craquements au niveau de la mâchoire en mangeant, aujourd’hui ça fait pas mal de mois que ça ne s’est pas reproduis. A part quelques craquements et mal d’oreilles, quels sont les conséquences à long terme en cas de non chirurgie orthognatique ?

          2. Dr Jules dit :

            Les symptômes aux articulations temporo-mandibulaires ne nécessitent que très très très rarement une intervention chirurgicale.
            Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

          3. Le mauvais alignement de mes dent est-il vraiment la cause de mes problèmes de posture?
            Je suis atteint d’un s.a.d.am comme j’avais dit dans un autre post, donc j’ai porté une plaque occlusale (gouttière de désocclusion) pendant 2 ans et demi, le tout s’étant amélioré et stabilisé depuis quelques mois, donc plus de réglage nécessaire. J’ai eu une certaine amélioration au niveau des symptômes, mais je ne suis pas totalement guéris, j’ai toujours un spasme musculaire et une ouverture buccale limitée (même si moins importe qu’au début),même si mes omoplates sont alignés, mais toujours une posture déficiente et encore quelques symptômes assez invalidant. L’orthodontie peut-elle vraiment « finir le travail » que la plaque occlusale a commencée ? Je pense que le mauvais alignement de mes dents en est vraiment la cause.Merci d’avance

          4. Dr Jules dit :

            Personne ne pourrait ou ne devrait vous « garantir » que l’orthodontie ou toute autre thérapie améliore ou élimine vos symptômes mais cela ne veut pas dire que votre malocclusion n’y contribue pas.

            Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

          5. Eder dit :

            Il faut une chirurgie pour un décalage au delà de 2 mm?
            Bonjour docteur,
            je suis donc allé à l’hôpital à paris (Hôpital universitaire La pitié salpêtrière), je suis tombé sur une jeune interne qui m’a parlé d’opération que j’avais un décalage de 5mm et que d’après elle la limite est jusqu’à 2mm…, elle m’a donc proposé une ostéotomie de la mandibule, elle a appelé un collègue et lui m’a parlé d’un décalage de 6mm sans même mesurer…
            Au final je suis resté septique, c’est surtout le rdv qui m’a paru bizarre, tout a été fait à la va vite, j’aurais sérieusement besoin de vôtre avis, si je peu vous envoyer une radio de profil, ça sera juste pour un avis svp docteur.

            Merci

          6. Dr Jules dit :

            On vous a dit tout cela simplement en vous regardant, sans radiographies et examen clinique?
            C’est en effet très surprenant de la part d’un établissement d’enseignement universitaire.

            Une limite de 2 mm pour faire quoi?
            On vous propose en avancement mandibulaire sans faire d’orthodontie préalable pour aligner vos dents?

            Je crois que vous bénéficieriez vraiment d’une seconde opinion.
            Même avec une photo, je ne pourrais vous dire beaucoup autre que peut-être votre profil semble en effet rétrognathe et qu’en l’absence de croissance, si vous vouliez corriger cet aspect il peut en effet être nécessaire d’avoir recours à une chirurgie orthognathique.
            Des compromis de camouflage sont peut-être possibles cependant. Informez-vous.

            Posez des questions à votre orthodontiste

            Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

          7. Eder dit :

            Merci pour vôtre réponse. Ils m’ont proposé un traitement orthodontique et en cours de traitement une chirurgie. Ils m’ont parlé de mon décalage en me parlant en « mm » juste ne me regardant (en me disant de serrer les dents, etc…) mais sans radio.
            2mm était sois disant la limite et au delà l’opération est nécessaire (d’après la jeune interne). C’est peut-être le bridge qui donne l’effet d’un décalage plus grand, qu’en pensez-vous ?
            Oui je comprend pour la radio mais bon même une simple observation de vôtre pareil ne serait pas de trop…

          8. Dr Jules dit :

            Les indications pour envisager une chirurgie orthognathique sont normalement bien au delà d’un décalage de 2 mm…
            Vous pouvez toujours mettre votre radiographie en ligne sur un site destiné à cet effet et nous envoyer le lien.

          9. Eder dit :

            Merci pour vôtre réponse, c’est l’interne qui m’a dit que la limite était avant opération est de 2mm, j’ai parlé de ça juste pour vous parler peut-être d’un manque de compétence de sa part…
            Au final sans mesurer elle m’a parlé d’un décalage de 5mm juste en observant, ensuite elle a appelé un collègue a qui j’ai posé la question du décalage, il m’a répondu 6mm toujours a vue d’œil sans mesurer…
            A quel moment d’un traitement orthodontique décide t’on de l’opération ? Ça se décide dès le début ? La diagnostique peut-il être revu selon l’avancement du traitement ? Est-il forcément définitif ?

            Je vous envoi le lien de la radio par mail
            Merci d’avance

          10. Dr Jules dit :

            Tout part du diagnostic et des demandes du patient. Un diagnostic est établi dès le départ.
            Il y a un problème, l’orthodontiste l’évalue et pose un diagnostic et propose des solutions (plans de traitement) au patient pour répondre à ses attentes et corriger le problème.

            Avec un décalage squelettique sévère, on doit décider dès le départ si une chirurgie orthognathique sera envisagée ou pas car l’approche sera complètement différente selon le plan choisi. Il peut toujours être possible de changer de plan de traitement en cours de route mais cela peut être très compliqué, surtout si cela implique des extractions.

            tag #diagnostic

          11. Eder dit :

            Merci docteur. Un décalage se dit sévère au delà de 5mm c’est bien ça ? Bon je sais que je me répète mais ce premier rdv m’a vraiment laissé septique parce-que l’interne me dit que j’ai un décalage 5mm juste en regardant et en mesurant avec le manche d’un miroir dentaire…, elle m’affirme qu’un décalage ne doit pas dépasser 2mm et la j’ai commencé à douter un peu, ensuite elle s’est absenté un peu et elle est revenue avec un interne plus « ancien », et lui m’a parlé d’un décalage d’un peu plus de 6mm en me montrant qu’il arrive à rentrer son doigt par une simple observation, au final je suis vraiment dans l’interrogation, puisque je n’est pas vraiment l’impression d’avoir un décalage trop sévère au point de faire une chirurgie, mais je me trompe peut-être.

            Avez pu regarder ma radio svp ?

            Merci

          12. Dr Jules dit :

            Il n’y a pas d’échelle de sévérité ou gravité des décalages squelettiques permettant de déterminer si l’écart est léger, modéré, sévère, extrême, etc. Il y a toujours une partie subjective dans cette évaluation. C’est comme déterminer quelqu’un en surpoids est obèse; cette définition débute où exactement?
            Un décalage entre les mâchoires ne peut être mesuré précisément qu’à l’aide de radiographies dont une radiographie céphalométrique. Il est impossible de faire une telle évaluation à partir d’une radiographie panoramique comme celle que vous avez mise en ligne.

            Peu importe la gravité de votre décalage, si vous ne désirez pas de chirurgie orthognathique, vous n’êtes pas obligée d’y avoir recours. Il existe des traitements de compromis et des solution de camouflage probablement possibles.

          13. Eder dit :

            Merci docteur, j’ai aussi envoyé une radio de profil dans le message je ne sais pas si vous avez pu la voir, merci

          14. Dr Jules dit :
            Je ne l’avais pas vue…
            La radiographie céphalométrique latérale montre qu’il y a une rétrognathie mandibulaire importante (déséquilibre squelettique antéro-postérieur). Il est impossible d’évaluer quoi que ce soit concernant la fonction (bruxisme, etc.) à partir d’une telle radiographie.

            retrognathie mandibulaire radiographie cephalometrique

      3. Hawdens dit :

        Bonjour,
        J’aimerai savoir sI la chirurgie orthognatique est une opération sure avec les progrès réalisés au cours du temps ? Malgré comme à chaque intervention la possibilité d’ un certain risque

        1. Dr Jules dit :

          Peu importe les progrès technologiques et autres améliorations, il y aura toujours des risques associés à toute forme de chirurgie.

  3. Hsér dit :

    Peut on modifier une mâchoire du haut avancée une fois la croissance terminer, mais sans passer par une opération maxillo facial ?

    1. Dr Jules dit :

      Même si ce fut mentionné dans une réponse précédente, il est important de mentionner à nouveau qu’une chirurgie orthographique ne devrait être envisagée que lorsqu’il a un déséquilibre très important entre les mâchoires.

      Concernant les interventions chirurgicales qui peuvent être faites à la mâchoire supérieure, le mouvement le plus souvent requis en est un d’avancement pour diminuer l’écart antéro-postérieur. L’impaction maxillaire, qui consiste à « déplacer » vers le haut la mâchoire supérieure est aussi une procédure fréquente.

      Vous référez à « une mâchoire du haut avancée« …

      • Les indications pour un mouvement de « recul » du maxillaire sont plutôt rares mais, en théorie, possibles.
      • Très souvent, lorsque les dents antérieures supérieures sont très avancées, la cause n’est pas nécessairement une mâchoire avancée et ce problème peut être corrigé par des mouvements dentaires.
      • Il peut cependant être nécessaire d’avoir recours à des extractions (par exemple une prémolaire de chaque côté) pour avoir l’espace nécessaire au recul des dents.
      • Si votre cas comporte une vrai protrusion squelettique de la mâchoire du haut alors oui, une chirurgie peut être indiquée.

      Concernant les alternatives à cette chirurgie :

      • De nouveaux protocoles permettent de repousser les limites des indications pour un avancement ou une impaction maxillaires avec l’utilisation de mini-vis d’ancrage.
      • Ces techniques utilisent des vis d’ancrage temporaires pour exercer une force de traction sur la mâchoire et non sur les dents individuelles. à
      • Ceci permet des déplacements squelettiques qu’il était impossible d’envisager il y a quelques années à peine.
      • Ces nouvelles approches sont de plus en plus utilisées en orthodontie mais ce ne sont pas tous le praticiens qui les utilisent. À mesure que la recherche et les études cliniques démontreront leur efficacité ces méthodes de traitement devraient devenir de plus en plus utilisées.
      • D’ici quelque temps, nous devrions être en mesure de montrer des cas traités de cette façon sur ce site Internet.
      • L’utilisation de mini-vis d’ancrage peut servir à faire d’importants reculs dento-avéolaires (dents et l’os qui les entourent) mais nous n’avons pas vu de cas où une mâchoire supérieure ait été reculée au point de remplacer une chirurgie de « recul maxillaire ».
      • Un compromis peut-il être possible (corrections des malpositions dentaires sans corriger les mâchoires)? Votre orthodontiste devrait pouvoir vous informer concernant les alternatives de traitement
  4. SCHEER dit :

    À quel âge l’orthodontie?
    Bonjour,
    j’ai une petite fille de 4 mois qui a un trismus de la machoire, et la mâchoire inférieure trop reculée. je voudrais savoir si les techniques orthodontie ou la chirurgie peuvent être envisagés, et ceci surtout pour le trismus.
    Si oui à partir de quel age? Nous sommes en train de faire des recherches génétiques car elle était hospitalisée 1 mois et 1/2. Elle présentait des troubles de déglutition aussi. aujourd’hui elle s’alimente seul, mais fait encore des fausse route nasale.
    Merci pour votre réponse.

    1. Dr Jules dit :

      Le trismus est une constriction constante et involontaire des muscles des mâchoires (masséter), qui limite ou empêche l’ouverture de la bouche.

      • La littérature rapporte que 95% des causes de trismus peuvent être considérées comme « locales » (traumatismes (fracture, dysfonction), infections dentaires, tumeurs) tandis que l’autre 5% provient de causes « générales » (infection (tétanos), problème neurologique (parkinson, tumeurs cérébrales) et d’origine médicamenteuse)
      • La cause peut être difficile à identifier, surtout en très bas âge d’où la nécessité d’une collaboration entre cliniciens.

      Le cas que vous décrivez semble assez complexe et est probablement le type de problème qui doit être pris en charge par une équipe multi-disciplinaire ou plusieurs spécialistes travaillent en collaboration (par exemple : pédiatre, ORL, dentiste ou orthodontiste, chirurgien maxillo-faciale, neurologue, etc.).
      Des telles équipes de spécialistes existent dans les « grands centres » comme Montréal et Québec. Vous êtes peut-être déjà suivi par un tel groupe. Si vous êtes dans la région de Sherbrooke, nous pourrions vous diriger vers des spécialistes qui eux sauront mieux vous guider dans vos démarches.

      Concernant la mâchoire inférieure reculée, il n’est pas rare de voir chez de jeunes enfants une mandibule plus reculée. La croissance améliore souvent cet aspect s’il n’y a pas d’obstruction au patron normal de croissance.

      • Si votre enfant présente vraiment une difformité faciale ou mandibulaire, il est fort possible qu’elle nécessite une intervention orthodontique et peut-être chirurgicale éventuellement mais ceci ne peut être fait en si bas âge (concernant l’orthodontie du moins).
      • Dans la plupart des cas, une première consultation orthodontique est recommandée vers l’âge de 7 ans. Cependant, en présence de problèmes plus sévères, cette démarche peut être faite plusieurs années plus tôt au besoin. ÙPour en savoir plus sur la prévention en orthodontie
  5. Charlie dit :

    Chirurgie évitée
    J’avais vraiment consulté tous les bureaux d’orthodontiste à Sherbrooke et même des bureaux de dentistes supposément spécialisés en orthodontie et aucun ne pouvait arriver à ce résultat sans chirurgie. Je pense à l’un en particulier qui m’avait dit que je devais passer par la chirurgie au départ car mes broches ne tiendraient pas dans ma bouche la nuit quand je fermerais mes dents. Lors du traitement, Dr Jules a simplement installé des petits blocs dans ma bouche pour empêcher mes dents de se fermer complètement. Alors pour moi, c’est un exemple de la compétence ou des objectifs de l’un par rapport à l’autre.

      1. lola dit :

        Je me mord la langue sur les côtés
        Bonjour
        J’ai eu un appareil dentaire pendant deux années j’ai une extraction de mes dents de sagesses à l’hôpital. Depuis ma langue est souvent mordu sur les cotés. j’ai toujours des traces, je ne comprends pas et franchement les dentistes me disent que c’est héréditaires ou alimentaires, vraiment simpliste. Que dois je faire? Cela me gêne même si j’apprends à vivre avec.
        Si je peux trouver une réponse ici, encore merci.

        1. Dr Jules dit :

          Je ne crois pas que l’extraction des dents de sagesse ait une relation avec le fait que vous vous mordiez la langue… à moins que, suite à cette intervention, il y ait eu des déplacements dentaires très importants dans votre bouche, ce qui est peu probable. Il s’agit probablement d’une coïncidence.

          Une chose à évaluer cependant est votre occlusion. Si vous mordez votre langue, elle reste prise entre les dents lorsque vous fermez. Cela peut être un signe de manque d’espace dans votre bouche (arcades étroites, dents basculées vers la langue, langue large ou une combinaison de ces facteurs (et d’autres peut-être)). Si les arcades dentaires n’offrent pas assez d’espace pour loger la langue de façon « passive », cette dernière tente de se placer où elle peut et elle aboutit entre les dents (ceci est une théorie que je ne peux prouver dans votre cas!). Cet aspect peut être en effet héréditaire. Avez-vous des dents postérieures manquantes? Cela peut créer un espace où la langue a tendance à se loger et la rendre plus susceptible aux morsures lors de la fonction? (une autre théorie).

          Je vous conseillerais de consulter un(e) orthodontiste certifié(e) qui pourrait évaluer s’il est possible qu’une malocclusion soit un élément pouvant expliquer ce que vous décrivez. SI c’est le cas, il/elle pourra ensuite vous conseiller sur les options thérapeutiques.

  6. max dit :

    Génioplastie et compétence labiale
    Je suis un traitement orthodontique depuis un an. Au debut, mon orthodontiste hesitait entre une chirurgie des machoires ou une simple genioplastie pour mon incompetence labial. Finalement, au vu de la bonne occlusion dentaire, nous avons opté pour une simple genioplastie d’avancement.
    Ma question est la suivante: avec une genioplastie, pourrais je retrouver une bonne competence labial?
    Je vous le demande car mon chirurgien reste vague à ce sujet.

    Merci

    1. Dr Jules dit :

      La génioplastie, qui est une procédure chirurgicale visant à modifier l »apparence du menton. La correction d »un menton disgracieux ou inesthétique aide à rétablir l »équilibre du profil et l »harmonie du visage.
      La génioplastie vise la correction de deux principaux types de défauts :

      • Un menton trop reculé, effacé, insufisant (fuyant); une imperfection assez fréquente
      • Un menton trop avancé ou « fort » (saillant)

      Les mouvements chirurgicaux peuvent se faire en 3 dimensions si l »asymétrie l »exige.

      • Des muscles sont attachés sur les segments osseux qui seront déplacés alors cela aura un influence sur les tissus mous du tiers inférieur du visage et les lèvres.
      • Lors de la chirurgie, le mouvement des segments osseux peut être varié en amplitude et direction (déplacement ± vers l »avant, vers le bas ou le haut, ou d »un côté plus que de l »autre) selon les objectifs esthétiques désirés.
      • Ceci peut aussi directement affecter la « compétence labiale » ou la facilité à garder les lèvres en contact au repos.

      Pour répondre plus spécifiquement à votre question, il est possible qu »une génioplastie planifiée minutieusement améliore significativement la compétence labiale.Tout est dans la planification avant l »exécution mais il est impossible de commenter sur les résultats possibles dans votre cas. Certains orthodontistes et chirurgiens maxillo-faciaux utilisent des logiciels de simulation de traitement qui pourraient vous donner une bonne idée des résultats anticipés en les simulant virtuellement à l »ordinateur.
      Votre question tombe à point car cette semaine même, un article intéressant démontrant la versatilité de la génioplastie vient d »être publié dans le Oral Health Journal (Oral Health juin 2010 – Johan P. Reyneke). Pour en faciliter la consultation, nous incluons un lien pour le télécharger ou le consulter en ligne.

    2. JUSTINE HARDOUIn dit :

      bonjour ,
      Suite a mon opération ( une semaine ) d ‘avancé mandibulaire et genioplastie , je recent plus ma lèvre inférieur et mon menton au touché , je recent un engourdissement et une lourdeur dans le bas et comme si on me mettait du froid sur les racines de mes dents . Au jour d’aujourdhui je n arrive pas a sourire et je ne suis pas convaincu du résultat. que se passe t-il ?

      1. Dr Jules dit :

        En avez-vous parlé à votre chirurgien? C’est la meilleure personne pour répondre à ce questions et évaluer votre cas car il y a plusieurs variables qui entrent en ligne de compte. N’attendez pas…

  7. durant dit :

    Masse sur radiographie?
    Bonjour,
    Suite à une radio chez mon dentiste, il a décelé une masse noiratre assez étendue sur la mandibule gauche de la machoire, j’ai un rendez vous chez le stomatologue mais mi-septembre.
    Je souhaiterais savoir ce que pourrait être cette tache ? Est-ce normal ? Merci d’une réponse, je suis dans l’anxiété depuis.
    Cordialement

    1. Dr Jules dit :

      Le diagnostic précis d’une lésion dans une mâchoire est important mais peut constituer un défi pour les cliniciens.

      • Un diagnostic différentiel doit d’abord être établi. Ceci consiste à tenter d’identifier une pathologie en comparant ses signes et symptômes à ceux d’une affection similaire que l’on cherche à différencier les unes des autres par processus éliminatoire logique. Les caractéristiques cliniques et radiologiques des lésions mandibulaires aident à établir un diagnostic différentiel.
      • Il peu parfois être indiqué de faire une biopsie (excision partielle ou complète de la lésion) pour évaluer la nature des tissus au microscope et permettre d’identifier avec précision le type de lésion.
      • D’autres radiographies, nouvelles techniques d’imagerie diagnostique et tests divers pourront être prescrits pour faciliter le diagnostic final.

      À la mandibule plusieurs types de lésions peuvent être présentes et beaucoup de ces lésions ont un aspect radiographique ressemblant à des kystes. Ces lésions sont souvent difficiles à distinguer seulement sur la base de leurs caractéristiques radiographiques. Elles peuvent être d’origine dentaire (odontogène) ou non-dentaire.

      • La plupart des lésions odontogènes mandibulaires sont bénignes, mais certaines peuvent présenter des comportements agressifs et destructeurs au niveau local. En outre, beaucoup de ces processus sont asymptomatiques, en particulier dans leurs premiers stades, et font l’objet d’une découverte fortuite à la radiographie dentaire de routine.
      • Le symptôme le plus fréquent est une douleur, qui peut ou non être accompagnée d’un gonflement.
      • D’autres signes et symptômes rapportés englobent les paresthésies et les déplacements ou mobilité des dents.
      • La présence ou l’absence de signes et de symptômes n’est pas toujours une aide dans la différenciation d’un processus bénin ou malin.

      L’examen préliminaire fait par votre dentiste a permis d’identifier quelque chose qui lui semblait anormal. Une zone radiologique foncée est un signe de diminution de la densité osseuse de la mâchoire (destruction osseuse). Les examens et tests subséquents permettront de déterminer la nature exacte de la lésion ce qui, par la suite, dictera l’approche thérapeutique.

      Réf. : RadioGraphics – The Journal of continuing medical education in radiology – September 1999 RadioGraphics, 19, 1107-1124.

  8. Matériel diagnostique nécessaire
    bonjour, j’avais déja écris auparavant. C’est toujours a propos du probleme que j’ai qui me rend sceptique car le medecin a du mal a voir la difference entre ma machoir d’avant et actuellement. Ma machoire a toujours été tres petit, et ça s’est énormément avancé, ce qui fait que j’ai la machoire supérieure qui se rallonge et des creux commence a se dessiner sur mon visage, et cela de jour en jour… Il veut me faire un moulage des dents, pourra t-il ensuite voir la cette differience sans radio? merci.

    1. Dr Jules dit :

      Les modèles d’étude (moulages de votre bouche et dentition) donnent de l’information tri-dimensionnelle sur votre dentition et représentent la relation des mâchoires et arcades dentaires entre elles.

      Les radiographies quant à elles, permettent d’évaluer d’autres aspects qui ne sont pas visibles avec des modèles de « plâtre » comme par exemple; la position des dents et des racines, l’angulation des mâchoires, la présence de dents incluses ou pathologies, les voies respiratoires supérieures, certains tissus comme les amygdales et végétations, les articulations temporo-mandibulaires etc..
      Elles servent plutôt de complément aux modèles d’étude et ne peuvent les remplacer. L’élaboration d’un plan de traitement compréhensif débute par un diagnostique adéquat ce qui nécessite, entre autre, la prise de modèles ET radiographies. De plus, les radiographies peuvent servir à suivre l’évolution (amélioration ou détérioration) d’une condition avec le temps si elles sont prises à intervalles (mois, années) et comparées.

    2. Lili dit :

      Orthodontie nécessaire avant une chirurgie?
      Bonjour, j ai fait un traitement orthodontie pdt 2 ans. Au début l orthodontiste m avait dit que, si je voulais un bon résultat et durable, il fallait subir une intervention chirurgicale pour recaler mes machoires car, suite à un traumatisme cranien à l age de 11 ans (accident) une machoire a eu une croissance normale et l autre non. J ai refusé car j avais trop peur.

      Ça fait 4 ans que j ai finit l orthodontie et voilà mes dents ont à nouveau bougé et de profil on voit tjrs le décalage . Aussi je n arrive à macher que d un coté et j ai des douleurs insupportables au niveau de l oreille et je sais que c est lié.
      Enfin j ai décidé de faire cette intervention mais je voulais savoir s il faut que je remette les bagues et attendre longtemps avant de me faire opérer ? Merci pour votre réponse.
      Mon âge: 32 ans

      1. Dr Jules dit :

        IL est fort probable qu’il soit indiqué de faire des corrections orthodontiques pour mieux aligner vos dents avant la chirurgie. Consultez une réponse récente de cette page ainsi que d’autres réponses qui traitent de ce même point.

  9. Nathalie Gagnon dit :

    Inquiétude face aux chirurgies et information
    Bonjour,

    Il y a deux mois, mon orthodontiste m’a placé dans la bouche mes broches (en bas seulement).
    Pour le haut, il m’a installé un écarteur et m’a enveloppé toutes les dents d’en arrière (sauf les 4 en avant) avec des gros boîtiers qui recouvraient totalement mes dents.
    Ceci avait pour but de faire balancer ma machoire du haut vers le bas. L’appareil était beaucoup trop gros pour ma bouche. Cependant, deux jours plus tard, je devais me faire opérer par le chirurgien maxillo-facial pour écarter de 3mm ma machoire du haut et finalement avoir un espace de 9mm après 6 mois.

    Je n’ai pas été capable de supporter cet appareil plus d’une journée (je ne pouvais avaler, manger et même parler).
    Jamais on m’avait informé de ce qui m’arriverait exactement car je n’aurais pas accepté qu’on me place tout ça dans la bouche.
    Ma question est que J’ai revu mon orthodontiste et il m’a informé qu’on procéderait autrement, soit par chirurgies. Dans environ un an et demie, je devrais me faire opérer les deux machoires. Celle du haut pour l’écarter (faire de la place) et celle du bas pour l’avancer car ma machoire du bas est par en arrière.

    Je trouve que mon orthodontiste ne parle pas beaucoup. Bien que je ne doute pas de sa compétence, je considère qu’il reste vague dans ses explications. Je suis un peu mal à l’aise avec lui car je le trouve froid. Je sais qu’il n’était pas tellement heureux lorsque j’ai demandé qu’on m’enlève l’appareil car J’ai fait enlever mes appareils du début 24heures après leur installation suite à une crise de panique (ce que je n’avais jamais fait auparavant) et là, devant les futures opérations, j’ai peur de ce qui m’attends et du manque d’information.
    Bien que je n’ai pas envie de changer de professionnel car j’ai payé la totalité des frais en début de traitement, ou pourrais-je trouver les infos concernant ces chirurgies ? Est-ce qu’elles sont payées par la RAMQ ? car sérieusement, je n’ai pas les moyens de me payer de telles interventions (même si je n’ai aucune idée des coûts que cela représente mais sachant que des chirurgies c’est nécessairement très dispendieux.
    Merci

    1. Dr Jules dit :

      Bien qu’il soit impossible de commenter votre cas spécifiquement sans avoir du matériel diagnostique ou vous avoir examiné cliniquement, nous pouvons apporter quelques commentaires généraux.

      Les interventions chirurgicales sont des interventions importantes et il est normal qu’elle génèrent une certaine anxiété chez les patients. Ceci peut varier grandement d’une personne à l’autre.

      Certaines personnes sont plus « cartésiennes » et désirent avoir beaucoup d’information concernant toutes les procédures. Pour d’autres, c’est le contraire, elles ne désirent peu ou pas d’information… à un point tel qu’elles peuvent même paraître désintéressées de leur traitement. Un juste milieu serait idéal!
      Le meilleur conseil que je puisse vous donner concernant l’information et la communication avec votre orthodontiste serait de préparer vos questions précises et lui demander des réponses. Je crois que tous les orthodontistes se font un plaisir et sont prêts à répondre aux questions de leurs patients mais ils ne peuvent les deviner. S’il est impossible de vous répondre immédiatement lorsque vous lui posez les questions (par exemple lors de votre rendez-vous), vous pouvez prendre des arrangements pour lui parler à un autre moment. Certaines questions sont assez complexes et leurs réponses, tout aussi complexes, peuvent éliciter d’autres questions, ce qui finalement peut être assez long!
      De plus, plusieurs de vos questions peuvent être posées directement au autres membres de l’équipe de votre orthodontiste. Souvent, ce sont les même questions qui reviennent constamment et le personnel est habitué d’y répondre. Si elles (hygiénistes, assistantes, etc.) n’ont pas la réponse, elles pourront l’obtenir auprès de l’orthodontiste.

      Si vos questions concernent surtout la chirurgie, votre orthodontiste et les membres de son équipe peuvent certainement vous éclairer mais il serait indiqué de diriger ces questions au chirurgien maxillo-facial avec qui travaille votre orthodontiste. C’est lui qui fera les procédures chirurgicales et est donc la meilleure personne pour vous expliquer tous les aspects et détails de l’intervention.

      À ma connaissance, il y a un peu d’information générale en ligne (Internet) sur les chirurgies orthognathiques mais peu en français.
      Les chirurgies orthognatiques sont habituellement couvertes par l’assurance maladie du Québec (RAMQ) mais certains frais chez le chirurgien ne le sont pas et ceci peut varier d’une région à l’autre. Informez-vous auprès de votre chirurgien et orthodontiste pour plus de détails à ce sujet.

  10. beverly G dit :

    Profil inesthétique vs chirurgie?
    Bonjour,
    J’ai consulter il y a quelque mois un orthodontiste car je déteste mon visage de profil et également parce que j’ai des douleur au niveau des articulations. J’ai les dents parfaitement emboîter sans anomalie, mais j’ai le profil d’une personne prognathe surement du a mon métissage…
    enfin bref…
    Mon ortho m’a examiner et a constater que j’avais les deux machoires (superieure et inferieure) legerement en avant. Il ma donc envoyer consulter un chirurgien maxillo facial sur Lille mais, selon ce chirurgien, il est inutile de me faire opérer car mes mâchoires sont correctement emboîter et qu’il serais dangereux de proceder a une réduction des mâchoires étant donnée que pour lui il n’y a pas suffisamment d’anomalie pour une intervention chirurgicale.

    Je continue de me renseigner pour savoir si il est possible de se faire opéré aux mâchoires en France afin d’avoir un visage plus harmonieux même sans vrai anomalie??
    Pouvez-vous m’en dire plus car mon visage me gâche la vie et je sait que uniquement une intervention pourrais me faire sentir beaucoup mieux dans ma peau. Si vous le souhaiter je peux vous envoyer klk photos par email…
    ps: quand je souris trop on voit mes gencive
    cordialement

    1. Dr Jules dit :

      Votre question comprend plusieurs éléments que je tenterai d’adresser brièvement.

      Symptômes aux articulations
      Cet aspect est très complexe en soit et peut être relié ou pas au problème de mâchoire ou malocclusion que vous décrivez. Assurez-vous de mentionner cet aspect aux praticiens qui vous traiteront éventuellement (orthodontiste, dentiste, chirurgien, etc.) pour qu’ils adressent ce problème spécifiquement si indiqué. Pour en savoir plus sur les problèmes d’articulation et leur traitement.

      Déséquilibre squelettique des mâchoires
      La cause des problèmes squelettiques, tout comme la plupart des malocclusions, est en grande partie génétique. D’après votre description, la sévérité de votre problème n’est pas unanime car le chirurgien et l’orthodontiste en font des évaluations différentes. Par contre, si votre perception de votre profil vous complexe réellement, je vous encourage à continuer de consulter des professionnels dentaires pour connaître les différentes options qui sont disponibles. Il est certain que, pour qu’une chirurgie orthognathique soit justifiée, le déséquilibre entre les mâchoires doit être assez sévère. Peut-être qu’un autre chirurgien verra votre problème sous un autre angle et pourra vous offrir une solution convenable.

      Votre plan de traitement devrait être élaboré d’un commun accord entre les praticiens impliqués car plusieurs disciplines dentaires peuvent être mises à contribution dans votre cas.

  11. beverly G dit :

    je vous remercie beaucoup de m’avoir répondu,
    je pense allez consulter a nouveau un chirurgien maxillo facial dans ma region

  12. Une peur bleue de la chirurgie!
    Bonsoir
    je viens de consulter un orthondiste car je souhaiter me faire poser un appareille dentaire ‘invisilagn teen’. jai quelque problème de dentition aux niveau des canine qui sont un peu montees.
    je vais a ma consultation toute raide de peur, stresser comme une malade. la je m’aperçois que l’orthondiste me regarde d’une façon assez bizarre, je lui parle de ce que je souhaite faire et quel est mon problème. la il me dit que jai un problème de machoire du a ma façon de parler. j’articule assez mal mes mot et le menton etait relativement assez bas d’après ce que jai comprit.

    je ne vais pas vous mentir, avec la peur je ne me souviens pas très bien de ce qu’il a pu me dire. bref il prend mes empreintes il me fait faire des radio et la le shock… je me suis réellement aperçu que j’avait un sérieux problème de la machoire du bas !!!! en gros jai la machoire du haut qui est avancé d’un centimètre de plus que celle du bas. l’orthondiste me dit que je devrai me faire opérer afin d’ avancer la machoire du bas. la je reste figé sur ma chaise, la peur m’envahit au point d’en perdre mes mot.
    vous devez vous dire ce n’est absolument rien mais pour moi, se faire opérer m’a toujours fait peur alors quand il sagit de la machoire je vous en parle pas lol.

    en fait ce que je voudrai savoir ces comment ce passe cette intervention combien temps sa dure comment vont il m’opérer. y a t’il des risques je suis perdu dans mes question et je doit donné ma réponse la semaine prochaine je ne sais pas quoi faire quoi choisir je n’ai aucun renseignement a ce sujet.
    Pourriez vous m’aider slvp.

    1. Dr Jules dit :

      Si je comprend bien la description de votre problème, vous semblez avoir :
      – un problème squelettique important qui affecte la relation entre vos mâchoires (décalage de 1 cm),
      – un manque d’espace caractérisé, entre autres, par des canines supérieures hors de l’arcade dentaire,
      – un problème de phonétique (prononciation).
      … et une peur bleue des chirurgies!

      Votre crainte, face à l’incertitude que représente un traitement aussi complexe, est compréhensible mais probablement causée par le manque d’information.

      Quelques commentaires :
      – Tout d’abord, avec la description de votre problème, cette malocclusion n’est pas un cas è traiter avec Invisalign Teen.
      – Il est difficile de commenter sur les aspects précis de la chirurgie que vous auriez besoin car nous ne connaissons pas votre occlusion ni la chirurgie exacte dont vous auriez besoin.
      – Les information sur cette page peuvent cependant vous donner une idée de certaines procédures qui peuvent être faites aux mâchoires.
      – Les chirurgies orthognathiques (aux mâchoires) sont faites sous anesthésie générales et peuvent durer assez longtemps (quelques heures) selon les procédures.

      – Si vous entreprenez un traitement d’orthodontie nécessitant une chirurgie, votre orthodontiste travaillera normalement en équipe avec un chirurgien maxillo-facial. Demandez à rencontrer ce chirurgien dès que possible, car c’est la meilleure personne pour répondre à vos questions chirurgicales. Vous pouvez faire cette démarche avant même de débuter l’orthodontie si vous avez besoin d’être rassurée. Toute chirurgie ou intervention importante comporte certains risques mais il faut aussi les comparer aux bénéfices du traitement. Discutez-en avec votre orthodontiste ET chirurgien pour avoir une idée claire du traitement.

      – Finalement, si vous ne vous sentez pas prête à débuter un traitement aussi important sans avoir eu toute l’information nécessaire à prendre une décision éclairée, reportez le début du traitement jusqu’à ce que vous soyez à l’aise avec ce qui vous est proposé. Si vous ne comprenez pas le plan de traitement, n’hésitez pas à poser des questions aux praticiens qui vous traiteront. Les quelques semaines ou mois supplémentaires que cela peut nécessiter seront sans importance dans quelques années lorsque tout sera complété depuis longtemps.

  13. Impaction maxillaire et effet sur le nez
    Bonjour, Je dois subir une impaction maxillaire de 5 mm voire plus pour une inocclusion labiale. Je suis classe 2 et j’ai été traité grâce à une compensation dentaire (resultat esthetique pas super). est-ce vrai que l’impaction maxillaire modifie le nez? (dans mon cas remonterait le nez et ecarterait les narines)

    1. Dr Jules dit :

      L’impaction maxillaire nécessite une coupe qui « sépare » l’os maxillaire des structures environnantes afin qu’il puisse être déplacé. La coupe est faite ± selon le tracé en rouge sur l’illustration ci-dessous. À moins que votre chirurgien utilise une variation de cette coupe, l’incision passe normalement sous la cavité nasale alors cela ne devrait pas affecter significativement la position et forme du nez. Cependant, cette chirurgie peut peut-être combinée à d’autres procédures qui auraient pour but de modifier le nez si c’est ce qui est désiré.

      Nous ne sommes pas chirurgiens maxillo-faciaux. Pour plus de précisions, il serait préférable de demander des précisions à votre chirurgien sur les procédure planifiées et les résultats escomptés. Si vous avez des attentes ou désirs particuliers concernant des aspects esthétiques de votre visage (sourire, nez, lèvres, etc.) assurez-vous de poser vos questions avant toute intervention pour prendre une décision éclairée concernant votre traitement.


  14. Chirurgie sans orthodontie?
    Bonjour,
    Je souffre d’une malloclusion de type classe 2. J’ai fait un traitement d’orthodontie à l’adolescence pour aligner mes dents. En revanche à l’époque mon orthodontiste ne m’a jamais parlé des possibilités de la chirurgie maxilo faciale. Du coup, la correction s’est seulement porté sur l’alignement de mes dents et non pas sur le décalage entre les deux mâchoires qui a perduré (mais il n’était pas très important à l’époque). J’ai l’impression qu’avec le temps (j’ai 25 ans) ce décalage s’est accentué. Est ce possible?
    Par ailleurs, est il possible d’envisager une chirurgie maxillo faciale (pour avancer la mâchoire du inférieure) sans passer par un traitement d’orthodontie classique avec bagues?
    merci pour votre réponse

    1. Dr Jules dit :

      Il est peu probable qu’un décalage entre les mâchoires ait augmenté significativement depuis la fin de votre adolescence, surtout s’il s’agit d’une déficience mandibulaire (mâchire inférieure trop courte). Les problèmes d’excès de croissance pourraient par contre affecter les mâchoires pendant plus longtemps.

      Votre traitement semble avoir comporté une compensation dentaire visant à camoufler un déséquilibre entre vos mâchoires. Les dents sont maintenant bien alignées mais les mâchoires ne le sont pas car elles sont déséquilibrées dans leur longeur.

      Il faut différencier 2 aspects à votre problème; la relation des dents entre elles et celles des mâchoires.
      Si le résultat de votre premier traitement d’orthodontie est stable, votre occlusion est probablement encore acceptable alors une chirurgie n’est pas nécessaire pour harmoniser la dentition.

      Si le profil de votre visage présente un menton fuyant, une génioplastie d’avancement peut peut-être être suffisante pour répondre à vos attentes esthétiques car, si l’occlusion est acceptable, le fait d’avancer la mandibule au complet changera cette bonne relation entre les dents.

      En théorie, oui une chirurgie aux mâchoires peut être faite sans utiliser des appareils orthodontiques au préalable mais seulement si l’alignement avant la chirurgie permet d’obtenir une excellente relation entre les dents et mâchoires après la chirurgie. Dans le cas contraire, les corrections orthodontiques permettront d’aligner les dents en prévision du mouvement chirurgical des mâchoires. Ces corrections orthodontiques sont nécessaire la plupart du temps.

      1. ben dit :

        Corrections orthodontiques avant une chirurgie? La malocclusion cause-t-elle mes symptômes?
        Bonjour,
        j’ai 17ans et ai de grosses douleurs à la mâchoire du a une sur occlusion. Ma mâchoire inférieur est trop en retrait. Je vois un spécialiste début septembre qui va je l’espère m’aider car pour le moment, même ma gouttière ne me soulage pas.
        Pensez-vous que toutes ses douleurs sont dû à mon mal occlusion ?
        Je le ressent en tout cas, car lorsque j’aligne mes mâchoire, je me sent soulagé….
        Je pense que l’ostéotomie va être ma seul solution, ce qui ne m’inquiète pas du tout. En revanche, je panique à l’idée d’avoir un appareil dentaire, alors que depuis mon enfance, mon dentiste me dit que j’ai des dents parfaitement alignés.

        Vous dite que l’orthodontie n’est pas nécessaire si les dents sont déjà bien alignées, mais qu’entendez-vous par des dents qui n’ont pas besoins d’orthodontie avant cette opération?
        merci de m’éclairer.

        1. Dr Jules dit :

          Il peut y avoir une relation entre vos divers symptômes et votre malocclusion mais pas nécessairement. Les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires (ATMs) sont très complexes. Vous pourrez en savoir plus à ce sujet en consultant notre section sur ce sujet.
          Pour tirer le maximum de bénéfices de votre gouttière, elle devrait être portée à plein temps, même en mangeant (voir la section sur les ATMs).

          Assurez-vous d’avoir un bon diagnostic de la part des praticiens qui vous prendrons en charge avant d’envisager une chirurgie orthognathique car, si cette opération n’élimine pas vos symptômes et que c’est la raison principale pour laquelle vous vous faites opérer, vous serez probablement déçu! Il est loin d’être garantie qu’un avancement mandibulaire corrige votre condition aux ATMs. Demandez des précisions à votre orthodontiste et chirurgien maxillo-facial.

          Besoin d’aligner les dents avant la chirurgie?
          La notion de dents « parfaitement alignées » est très relative! Les dents peuvent avoir l’air bien alignées et être très esthétiques sans pour autant avoir une relation fonctionnelle idéale, surtout lorsque les mâchoires devront être délacées en chirurgie.

          Pour savoir si vous avez besoin de corrections orthodontiques supplémentaires avant une chirurgie (avancement mandibulaire), il faut que l’orthodontiste et le chirurgien planifient ensemble le mouvement de mâchoire à effectuer en chirurgie. Ils prendront des modèles d’étude de votre dentition (en plâtre) et si, en avançant la mandibule (ou le modèle du bas), elle arrive vraiment « parfaitement » avec celle du haut, c’est-à-dire que l’engrenage des dents est idéal alors à ce moment il est possible que vous n’ayez pas besoin de corrections orthodontiques avant la chirurgie.

          Cependant, par expérience, je doute que cela soit le cas. La plupart des cas nécessitant une chirurgie aux mâchoires requièrent aussi des corrections orthodontiques préalables, aussi minimes soient-elles. Si vos dents semblent bien alignées, cela peut ne prendre que quelques mois seulement mais permettra d’avoir un meilleur résultat qui sera plus stable. Vous verrez que le port d’appareils orthodontiques est un bien petit « prix » à payer si cela vous apporte le confort désiré après le traitement.

          1. ben dit :

            Oui en effet.
            Je vous remercie pour cette réponse complète.
            Je vais prendre de ce pas prendre rendez-vous chez un chirurgien maxillo-facial qui, je pense, contactera un orthodontiste si l’opération est la solution.

  15. Monnier dit :

    Alternative à la chirurgie?
    Bonjour , J’ai dix sept ans et ai été appareillé durant six longues années au termes desquelles je demeure insatisfaite des résultats puisque un écart persiste entre mes dents du haut et celles du bas? Mon orthodontiste m’a dit que seule la chirurgie pourrait y remedier. Mais les conséquences post op sont trop lourdes a mon gout et l’intervention trop chére. Que faire ,

    1. Dr Jules dit :

      Tout d’abord, demandez à votre orthodontiste quelle est la cause de cet écart. Est-ce une malposition des dents (par exemple les dents supérieures antérieures qui sont trop avancées) ou un décalage entre les mâchoires?

      Ce que vous décrivez semble être un déséquilibre squelettique dans la longueur de vos mâchoires. Des corrections orthodontiques peuvent parfois camouffler des décalages mineurs ou modérés entre les mâchoires mais des écarts trop importants nécessiteront une chirurgie si, en l’absence de croissance, un des objectifs de traitement est de réduire cet écart.
      Il est peut-être possible d’envisager un compromis qui corrigerait d’autres aspects de votre malocclusion tout en gardant un certain écart entre les dents antérieures.
      Si votre orthodontiste considère qu’une chirurgie est la seule façon de corriger votre écart et que vous ne désirez pas envisager cette option, vous devrez envisager une forme de compromis.

  16. Jenyfer dit :

    Dents avancées… ortho ou chirurgie?
    Bonjour, j’ai 16 ans et j’aimerais savoir, mon palais du haut et tres avancé. Quand jetais plus jeune, lorsque j’avalais j’allais pousser avec ma langue sur mes dents donc a la longue mes palletes du haut se sont placé de facon a ce quelles soient en pointu. Ceci fait en sorte que mon haut est tres avancé au niveau de mes palettes. J’aimerais donc savoir si dans mon cas seul des broches serait nécessaire pour rendre mes dent droite et replacer mon palet ou une intervention chirurgicale serait nécessaire. ? merci

    1. Dr Jules dit :

      Impossible de répondre une telle question avec l’information disponible. Mentionnons cependant que des écarts importants entre les dents antérieures du haut et celles du bas (plus de 10 mm) peuvent souvent être diminués avec des déplacements dentaires seulement (orthodontie). Vous pouvez voir de tels cas traités (Classe 2 division 1) sur cette page.

      Si toutefois, le problème en est un de déséquilibre entre les mâchoires qu’il serait difficile de « camouffler » en orthodontie seulement, une intervention chirurgicale peut être indiquée pour diminuer cet écart. Une consultation avec un orthodontiste devrait vous donner toute l’information nécessaire pour répondre à vos questions.

  17. Jessica dit :

    Douleur à la mâchoire depuis 6 mois, quoi faire?

    Bonjour,
    j’ai 20 ans et j’ai des douleurs à la machoire depuis maintenant 6 mois. Ça fait très mal dès que j’ouvre la bouche et cela me cause des douleurs à mon oreille. Mon dentiste dit que poser des broches va régler le problème mais je ne voit pas en quoi cela pourrait aider.
    Es-ce qu’il est possible de régler ce problème seulement avec une chirurgie ou les broches sont vraiment nécéssaire?
    J’ai aucune assurance dentaire et je suis étudiante et mes parents n’ont pas d’argent pour ça.
    Merci beaucoup!

    1. Dr Jules dit :

      Ceci est une question complexe difficile répondre de façon simple.
      Le succès d’une intervention ou d’une thérapie dépendra du bon diagnostic qui lui, déterminera le plan de traitement approprié.
      Par « douleur à la mâchoire » je prend pour acquis que vous avez, entre autres, des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATM).
      Le problème avec les symptômes aux articulations (ATM) est que, dans la plupart des cas, on ne peut identifier précisément la ou les causes du problème. (étiologie).

      Pourquoi vos symptômes sont ils apparus soudainement il y a 6 mois? Avez-vous reçu un coup sur la mâchoire, étiez-vous en période d’examen particulièrement stressante, avez vous un syndrome affectant les articulations de votre corps qui décide de se manifester maintenant, un début d’arthrite malgré votre jeune âge, etc.. Par exemple, si une personne a un accident de voiture et que le lendemain elle a mal aux articulations ou à la mâchoire, on peut conclure que ces symptômes sont directement causés par l’accident mais malgré cela, il peut y avoir d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte.

      Si votre objectif principal en entreprenant un traitement est d’améliorer ou d’éliminer (??) vos symptômes aux ATMs ou à la mâchoire, ma recommandation serait d’envisager le port d’une plaque articulaire (tel que décrit dans cette page) avant de faire des corrections orthodontiques (broches). Des corrections orthodontiques pourraient vous aider mais les bénéfices seront plus importants si votre problème (symptômes) EST directement relié à votre malocclusion.

      On sait que les malocclusions peuvent contribuer aux problèmes de fonction mandibulaire et d’ATM mais toutes les personnes ayant de tels problèmes n’ont pas nécessairement une malocclusion importante. Pour en savoir plus sur les articulations (ATM).

      Personnellement, nous ne garantirons jamais à qui que ce soit qu’une thérapie ou un traitement, quels qu’ils soient (plaque articulaire, orthodontie (broches), chirurgie, physiothérapie, chiropractie, etc.) améliorent des symptômes aux ATM et mâchoires ou les éliminent. Cependant, notre expérience clinique nous a démontré que, dans la plupart des cas, les traitements apportent une certaine amélioration aux patients. Parfois ça peut être minime et dans d’autres cas, la rémission est complète. Comment le savoir d’avance? C’est presqu’impossible à déterminer. Certains facteurs tel que la sévérité des symptômes, la période depuis laquelle ils sont présents, l’importance de la malocclusion (sévérité et sorte) peuvent laisser présager une amélioration plus importante dans certains cas que d’autres.

      Pour en savoir plus sur les obligations de moyen et de résultat et les « garanties » en orthodontie.

      Pour comprendre comment les « broches » pourraient « aider votre problème », consultez les exemples de cas avec problèmes articulaires qui ont été traités en orthodontie (correction de la malocclusion).
      Je ne suis pas d’accord pour dire, comme l’affirme votre dentiste, que « poser des broche va régler le problème ». Ceci sous-entend qu’il est convaincu que la CAUSE de votre problème est la malocclusion à corriger. C’est peut-être le cas mais pas nécessairement.

      Quant à avoir recours à seulement une chirurgie pour « régler » le problème, je crois que la marche est encore plus haute pour espérer une résolution des symptômes. Une chirurgie pour faire quoi, « replacer » les mâchoires, chirurgie dans les articulations? Encore une fois cette approche sous-entend une connaissance de la cause du problème. Les chirurgies ne sont pas à prescrire à la légère. De plus, il est presque toujours indiqué d’avoir aussi des « broches » avant une chirurgie orthognathique pour aligner les dents avant les déplacements chirurgicaux des mâchoires.

      En espérant que cette information vous éclaire un peu…

  18. VINCENT dit :

    Orthodontie nécessaire avant une chirurgie?
    Bonjour,

    J’envisage de me faire opérer d’une prognatie inférieur ( classe 3 ), j’ai 33 ans et quand j’étais plus jeune j’ai eu de très bon soins d’orthondontie, enfin d’après mon dentiste mais mes parents se sont opposés à l’opération.
    Après des années de complexes je me suis enfin décidée à sauter le pas et à me faire opérer mais quelque chose me chagrine, suis-je obliger de repasser par la case orthondontie et bagues ou est-ce une opération que l’on peut me faire sans tout cet attiraille ? ùje préscise encore que mon dentiste actuelle dit que j’ai eu une très belle orthondontie, alors est ce vraiment nécessaire et si oui pendant combien de temps ?

    1. Dr Jules dit :

      Dans les cas de chirurgie orthognathique, un des buts de l’orthodontie pré-chirurgicale est de préparer la dentition en vue des mouvements chirurgicaux qui eux, viseront à replacer les mâchoires dans la meilleure relation possible. Pour maximiser les chances de succès avec la chirurgie, il est important d’avoir un bon alignement des dents avant l’intervention chirurgicale. Ceci maximisera la stabilité post-chirurgicale des corrections. Plus les dents arriverons bien ensemble après la chirurgie, meilleure sera la stabilité.

      Votre occlusion peut sembler acceptable ou même excellente présentement mais il est important d’évaluer la relation que la dentition de chaque arcade aura une fois les déplacements de mâchoires effectués. Dans le cas d’un avancement mandibulaire (pour une mâchoire inférieure trop reculée), le simple fait d’avancer la mandibule peut donner une bonne idée de cette relation. Pour les autres types de chirurgie comme un recul de mâchoire ou une impaction maxillaire (cas de béance antérieure sévère), la meilleure façon de l’évaluer est à l’aide de modèles d’étude de la dentition. Le chirurgien pourra alors vérofoer la relation des dents en simulant la chirurgie à l’aide des mouvements des modèles. Il pourra alors déterminer si l’occlusion (relation des dents) sera satisfaisante pour donner le résultat et la stabilité qu’il recherche.

      Par expérience, et au risque de vous décevoir, il est très rare qu’une intervention chirurgicale (orthognathique) ne nécessite pas de travail préparatoire en orthodontie si on suit les « règles de l’art » et désirons obtenir les meilleurs résultats possibles. Par contre, si votre occlusion est relativement acceptable, cette phase initiale peut être relativement simple et courte. Il peut s’agir simplement de corriger quelques rotations, d’incliner quelques dents ou niveler la courbe d’une arcade, ce qui peut peut-être fait en quelque mois.

      Évaluez le tout avec votre chirurgien. L’orthodontie est peut-être un léger inconvénient pour obtenir de meilleurs résultats mais après tout, vous ne désirez certainement envisager un troisième traitement plus tard alors… mettez toutes les chances de votre côté cette seconde et dernière fois!
      Bon traitement…

      1. VINCENT dit :

        Merci pour votre réponse.
        Je suis de toute façon décidée à le faire même si je dois porter un appareil.
        Avez-vous une idée du coût que cela engendre et est-ce que l’opération et l’orthodonthie est remboursé par la sécurité sociale ?
        J’ai entendu un peu de tout et notamment que le traitemment est très chers autour de 10000 ou 12000 Euro et je n’ai pas du tout le budget ni la possibilité de me faire prêter une tel sommes ou de faire un prêt .
        Merci encore pour votre réponse.

        C.Vincent

        1. Dr Jules dit :

          Notre pratique étant située au Québec, nous ne sommes malheureusement pas familiers avec les programmes qui subventionnent les services médicaux ou dentaires en France. Vous aurez certainement plus d’information auprès des praticiens que vous avez consulté pour votre traitement.

        2. desroses remy dit :

          La Sécurité sociale rembourse la chirurgie orthognathique jusqu’à 16 ans en France

          Bonjour
          j’ai été opéré à Tours à l’hôpital Trousseau (CHRU) décembre 2016 (ostéotomie d’avancement bi-maxillaire) par
          le Pr Boris LAURE : excellent résultat au niveau fatigue due à l’apnée du sommeil et au niveau esthétique.
          Cette chirurgie est remboursée par la sécurité sociale jusqu’à l’ âge de 16 ans.
          Pour moi, elle a été facturée 1200 euros.

          1. Dr Jules dit :

            Merci pour cette information qui sera certainement utile à plusieurs lecteurs de France.

  19. Clement dit :

    Coût d’une chirurgie orthognathique
    Allo

    Je voudrais avoir une idée du coût d’une intervention chirurgicale, j ai la mâchoire inférieur plus en avant que la mâchoire supérieur donc je sais que c est pas précis mais un idée du coût d’une intervention de ce type. Mon dentiste ma conseillé de voir un chirurgien pour ma mâchoire. Je réside a Montréal .

    Merci et bonne journée

    1. Dr Jules dit :

      Au Québec, la plupart des chirurgies orthognathiques sont couvertes par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Il peut cependant y avoir des frais supplémentaires qui seront chargés par le chirurgien maxillo-facial. Ces frais sont à leurs discrétion et peuvent varier d’un endroit à l’autre et selon les procédures qui doivent être faites. La meilleure personne pour vous informer à ce sujet serait le chirurgien lui-même.

      À noter que vous devrez probablement consulter aussi un orthodontiste car, pour avoir de meilleurs résultats en chirurgie, il nécessaire de corriger la position des dents avant celle des mâchoires, ce qui nécessitera des corrections orthodontiques. L’orthodontiste et le chirurgien travailleront ensemble pour établir un plan de traitement commun.

  20. Solutions pour sourire gênant?
    Bonjour, j’ai la machoire trop avancée et mes deux dents de devant de travers, je n’ose jamais sourire ou pas sans ma main devant ma bouche, j’aimerais savoir ce que je pourrais faire pour remedier à çà & si çà me couterait cher, car je suis vraiment mal à cause de çà. Merci

    1. Dr Jules dit :

      Si vous avez des malpositions dentaires, l’orthodontie pourrait certainement améliorer votre condition. Si vous avez aussi un important déséquilibre entre les mâchoires, ceci peut nécessiter une chirurgie aux mâchoires. La meilleure façon d’en savoir plus serait de consulter un orthodontiste qui pourra répondre précisément à vos questions et vous dirigera vers un chirurgien si votre condition l’exige. Il est impossible pour qui que ce soit d’être plus précis sans examiner le patient et sa malocclusion.

  21. carole dit :

    Relapse, béance antérieure et opinions divergentes… que faire?
    Bonjour,
    J’ai porté des appareils lors de mon adolescence (appareil sous le palais pour l’agrandir et bagues), maintenant j’ai 28 ans et j’ai une béance et mes dents du haut de s’emboitent pas correctement avec celle du bas. On dirait que mon palais est trop petit (j’ai eu 2 avis d’orthodontiste: l’un me dis qu’il est assez grand, l’autre me dit que non). On m’a dit que j’avais une anomalie verticale et que les proportions du visage n’étaient pas égales (le bas est trop grand).

    J’ai toujours mal placé ma langue (déglutition infantile)
    Que doi-je faire?
    Aucun orthodontiste me dit la meme chose!
    y a t’il besoin d’operation?
    merci

    1. Dr Jules dit :

      Si vous avez été traitée à l’adolescence à l’aide d’un appareil d’expansion, vous aviez alors une déficience dans la largeur de votre mâchoire supérieure par rapport à celle du bas. Si votre mâchoire est encore trop étroite, il peut y avoir eu une certaine récidive ou relapse des corrections obtenues. La cause exacte est difficile déterminer mais il y a probablement une composante musculaire (langue, lèvres, joues, etc.) qui entre en ligne de compte et affecte l’équilibre des forces devant maintenir la stabilité des dents. Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique.
      Il peut aussi y avoir eu une croissance défavorable qui a affecté la position des mâchoires.

      Un autre facteur pouvant contribuer à ce type de malocclusion est une obstruction (à différents degrés) des voies respiratoires supérieures par des amygdales et/ou végétations (adénoïdes) volumineuses.

      Les problèmes de largeur et de la dimension verticale se manifestent souvent ensemble. Lorsqu’une arcade supérieure est trop étroite (constriction maxillaire), elle est souvent accompagnée des dents antérieures qui ne se touchent pas (béance antérieure).

      Il semble que vous ayez fait la bonne chose en consultant un et même deux orthodontistes. Normalement, ces consultations auraient dû vous éclairer et répondre à vos questions mais il semble malheureusement que cela n’ait pas été le cas.
      Je ne peux vous conseiller autre chose que de continuer votre recherche d’information et consulter d’autres orthodontistes compétents et d’arriver préparée avec des questions précises pour connaître toutes vos options. Vous pouvez retourner voir les mêmes orthodontistes que vous avez déjà consulté pour avoir plus de précisions sur ce qui vous a été expliqué.

      Il nous est impossible de diagnostiquer et conseiller quelqu’un sans avoir du matériel diagnostique (radiographies, modèles, etc.) pour élaborer un plan de traitement précis et pouvoir l’examiner cliniquement.

      Et… non, une béance antérieure ou une arcade trop étroite ne nécessite pas nécessairement une intervention chirurgicale pour être corrigée.

  22. alexandre dit :

    À quoi s’attendre en chirurgie?
    bonjour,
    J’ai porte un appareils étant adolescent et maintenant le seule problème c’est que j ai la mâchoire du bas un peu avancer rapport a celle du haut. je voulais prendre rendez vous avec un stomatologue mais en faite j ai un peut peur… j appréhende et je me pose beaucoup de questions;
    -comment sa se déroule?
    -est ce que je vais me réveille après l ‘intervention?
    -quel douleur je vais avoir?
    -quand je vais me réveille est ce que j’aurai plein de tuyaux dans la bouche ?
    -combien de temps je resterais a l’hopital?
    merci.

    1. Dr Jules dit :

      Votre appréhension face à l’inconnu que représente une chirurgie orthognathique est un peu normale et compréhensible mais il ne faut pas vous faire plus de tracas que nécessaires!

      La première chose à faire serait de consulter un orthodontiste afin de déterminer si la correction de votre malocclusion nécessite vraiment une intervention chirurgicale. La relation des mâchoires que vous décrivez semble être une “Classe 3” (mandibule avancée). À moins que le déséquilibre entre les mâchoires soit très sévère, il est peut-être possible de corriger votre problème sans chirurgie. Un orthodontiste pourra vous confirmer cette possibilité et vous expliquer les différentes options de traitement. Vous trouverez des exemples de “Classe 3” traités sans chirurgie sur cette page.

      Si l’orthodontiste détermine que vous avez vraiment besoin d’une chirurgie orthognathique, vous serez dirigée vers un chirurgien maxillo-facial qui sera en mesure de répondre mieux que quiconque à toutes les questions que vous nous avez soumises car ce sera lui qui fera la chirurgie alors il en connaît tous les détails et protocoles.

  23. Yannick Couture dit :

    Est-il trop tard pour une chirurgie aux mâchoires?
    Bonjour, J’ai eu de l’orthodontie à l’age de 19 ans (j’ai maintenant 26 ans) et mon dentiste m’a demandé si je voulais faire avancé ma machoire inférieur et je regrette de ne pas l’avoir fait.
    Est-il trop tard pour le faire? Combien de temps doit prendre le processus et dois-je recommencer du début mon traitement d’orthodontie..
    Merci pour votre aide
    Yannick

    1. Dr Jules dit :

      Si vous avez besoin d’une chirurgie orthognathique pour un avancement mandibulaire, il est toujours possible de le faire si vous êtes en santé, et que vos dents, gencives, os des mâchoires le sont aussi.
      Si vos dents sont encore relativement bien alignées suite à votre traitement d’orthodontie, ceci devrait diminuer la durée du second traitement. Vous ne devez pas « recommencer au début » mais vous devrez certainement avoir des « broches » à nouveau pour optimiser la position des dents en vu de l’avancement de la mandibule lors de la chirurgie. Plus les dents seront alignées convenablement avant la chirurgie, meilleures sont les chances d’obtenir un résultat adéquat et stable lors de la chirurgie. Selon le travail préparatoire pré-chirurgicale à faire, cela peut durer 6-9 mois (ou plus ???) selon l’alignement de vos dents au départ. Après la chirurgie, il sera aussi nécessaire de « finaliser » les positions dentaires, ce qui peut durer quelques mois. Ces estimés de « durée » de traitement peuvent varier d’un cas à l’autre mais l’orthodontiste que vous consulterez sera en mesure de vous donner une évaluation plus précise pour votre cas.

  24. Christophe dit :

    Appareils orthodontiques nécessaires avant la chirurgie?
    Bonjour,
    j’ai 26 ans et jai la machoire inférieur qui est en avant et décalée sur la gauche.
    Etant enfant j’ai suivi un traitement d’orthodontie que jai arrete il y a plusieurs années.
    On m’a dit qu’il fallait que je me fasse opérer après ma croissance.
    Ce qui me gene le plus ce n’est pas tant l’opération c’est le fait de porter éventuellement un appareil avant et peu etre après l’opération.
    Ma question est donc de savoir si malgré mon traitement orthodontique pendant mon enfance , je serai obliger de porter un appareil avant l’opération ?
    Je vou scache pas que porter un appareil a 26 ans ca me complexerai un peu.
    Merci de votre réponse.

    1. Dr Jules dit :

      OUI, il est fort probable qu’il soit indiqué de porter des appareils correcteurs à nouveau afin de préparer votre dentition aux déplacement des mâchoires lors de la chirurgie. Le but des ces appareils serait d’optimiser la position des dents afin que le déplacement des mâchoire (chirurgie) soit plus facile, meilleur et plus stable par la suite.

      Cependant, le fait que vous ayez déjà eu un traitement d’orthodontie par le passé indique peut-être que l’alignement de vos dents est relativement acceptable ce qui fait que la phase préparatoire (avant la chirurgie) pourrait être assez rapide comparée à un cas n’ayant jamais eu les dents alignées.

      1. Prost dit :

        Avant la chirurgie
        Avez vous une idée de la durée de l’appareil avant l’opération?

        1. Dr Jules dit :

          Tel que discuté dans cette page, la durée de la phase orthodontique pré-chirurgicale visant à aligner les dents et préparer les arcades dentaires aux mouvements des mâchoires qui seront effectués en chirurgie peut varier, en moyenne de 12 à 18 mois. Cependant, cela peut varier selon la sévérité de la malocclusion à corriger. Si les dents sont relativement bien alignées dès le départ, la chirurgie peut parfois être envisagée après 5-6 mois tandis que d’autres cas pourraient prendre plus de 20 mois à « préparer » pour la chirurgie.

          La durée de la phase post-chirurgicale visant à finaliser les corrections peut aussi être variable selon les résultats obtenus en chirurgie mais il faut s’attendre à un minimum de ± 4-6 mois mais ça peut être plus…

          1. Prost dit :

            Merci
            Mais quand vous dites alignées c’est comment exactement?
            Si ma mâchoire du bas est un peu avancée mes dent du bas sont forcement avancées par rapport a celle du haut
            Donc je comprend pas bien le terme alignées?
            Ou alors c’est alignées en hauteur?

            Autre chose svp , a partir de combien d’ecart est considérée une malocclusion sévère? combien de mm?

            Je vous remercie.

          2. Prost dit :

            La chirurgie remet les dents en place seulement en arrière ou également de droite a gauche?
            Merci

            2011-04-04 Réponse par Dr Jules :
            Partout!
            La préparation orthodontique avant une chirurgie orthognathique vise, en général, à faire le plus de corrections possibles dans les 3 dimensions (tous les aspects de la malocclusion) afin de faciliter le mouvement chirurgical et la stabilité des corrections par la suite. Il y a certaines exceptions mais habituellement, on tente de faire tout ce qui est possible avant la chirurgie.

          3. Prost dit :

            Merci de vos réponse.
            Autres chose, si je ne fait pas d’opération , ma machoire inférieur va t elle continuer a se décaler? ou alors comme ma croissance est terminée ma machoire va t elle s’arrêter de se déplacer?
            Merci

          4. Dr Jules dit :

            Je ne crois pas que votre mandibule soit encore « en mouvement » c’est-à-dire qu’il se produise toujours des changements significatifs (mesurables) dans sa position. La seule façon de documenter et vérifier ce fait serait de faire prendre une radiographie céphalométrique de vos mâchoires et du crâne ainsi que des modèles d’étude et de répéter cet exercice à intervalles réguliers (± 12 mois) pour comparer ce matériel diagnostique et vérifier s’il y a des changements . Sans cela, ce n’est que votre interprétation (ou celle de votre dentiste) des changements qui se produisent. Cela ne veut pas dire que vous n’observez pas de changements dans votre dentition/malocclusion mais il s ne sont pas nécessairement dûs à un changement de la position des mâchoires. Il peut y avoir des déplacements dentaires… qui eux peuvent affecter la position de votre mâchoire inférieure. Si cet exercice démontre vraiment un changement squelettique au niveau des mâchoires, il faudrait faire évaluer ce phénomène car cela peut être indicatif d’un autre problème qu’il serait important de régler avant d’envisager une chirurgie.

            Ceci étant dit, en effet, vous n’avez plus de croissance alors OUI, votre mâchoire inférieure ne devrait « arrêter de se déplacer » à cause de la croissance mais, tel que décrit précédemment, autre chose pourrait expliquer un déplacement mandibulaire.

  25. Rybky laurette dit :

    Chirurgie possible à 45 ans?
    bonjour,
    je viens tout juste d’avoir 45 ans et j’aimerais savoir s’il est encore possible d’envisager une chirurgie de la machoire.
    Un chirurgien maxillo facial m’a dit que ma forme de visage était induite par le retrait des machoires. Je n’ai pas de déformation des dents, mais mon visage est long et etroit et ma bouche est fine et incurvée en banane. Je me suis toujours fixée sur le nez et la bouche en pensant à de la réparation esthétique, mais ce chirurgien m’a expliqué que le fait de déplacer les deux machoires, chirurgie pour la machoire supérieure et orthodontie pour celle du bas, avant et après, réglerait tous mes problèmes.
    voilà, si vous aviez des élements de réponse, je pourrais peut être envisager une solution..
    merci.

    1. Dr Jules dit :

      Si vous êtes en bonne santé générale et dentaire (qualité et quantité des gencives et de l’os alvéolaire, qualité des dents). il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour envisager une chirurgie orthognathique.

      Si vous avez un réel déséquilibre squelettique entre vos mâchoires, la chirurgie est en fait la seule solution possible pour corriger ce déséquilibre. Il faut réaliser cependant qu’il est fort probable qu’on vous conseille aussi de faire des corrections orthodontiques aux 2 arcades (haut et bas) afin de préparer la dentition aux mouvements des mâchoires qui seront effectués en chirurgie. Ceci assurera un meilleur résultat esthétique et fonctionnel ainsi qu’une meilleure stabilité post-chirurgicale si les dents arrivent correctement ensemble.
      Votre orthodontiste et chirurgien travailleront ensemble à l’élaboration du plan de traitement pour viser des objectifs communs.

  26. Nadia dit :

    Alimentation difficile après la chirurgie
    Bonjour,
    Il y a une semaine exactement, j’ai subi la chirurgie maxillo-faciale pour avancer ma mâchoire du bas. Tout s’est bien déroulé. Un peu d’enflure, pas beaucoup de douleur. Mon problème, c’est l’alimentation. Je trouve ça très très difficile de bien m’alimenter. J’essaye tant bien que mal de prendre ce qu’il faut mais tout me tombe sur le coeur. En 1 semaine, j’ai déjà 10 livres de perdues. J’aimerais avoir des trucs.
    Aussi, vais-je porter des élastiques et recommencer à me nourrir à la seringue? Pouvez-vous m’en dire plus sur les semaines à venir?
    Merci beaucoup.

    1. Dr Jules dit :

      Le principal conseil que je puisse vous donner est de continuer de tenter de vous alimenter le mieux possible avec des aliments de qualités (nutriments complets, vitamines, etc.) car, si vous ne pouvez manger « beaucoup » assurez-vous de maximiser la qualité de ce que vous mangez. Je sais… c’est plus facile à dire qu’à faire! Il y a beaucoup de trucs et recettes en ligne si vous faites des recherches avec des mots clés comme « recettes nutritives », « alimentation équilibrée », etc. Une bonne alimentation est essentielle non seulement à votre santé générale mais aidera votre guérison et récupération suite à la chirurgie.

      Je ne connais qu’un seul ouvrage sur l’alimentation destiné spécifiquement aux personnes ayant des appareils orthodontiques… mais il est en anglais. La série « The Braces Cookbooks » comprend 2 livres écrits par une mère et sa fille ayant eu des broches. Ils contiennent plusieurs trucs, astuces et recettes pour quiconque a un traitement d’orthodontie et désire bien se nourrir. Chaque livre contient des dizaines de recettes variées pour tous les goûts. Vous pourrez le trouver facilement en ligne.

      Livre de recettes nutritives pour patients ayant des appareils dentaires ou appareils orthodontiques (broches)

      Je ne connais pas votre cas mais il est habituellement nécessaire de faire porter des élastiques aux patients dans la phase de finition suite à une chirurgie orthognathique mais cela reste du « cas par cas ». Votre orthodontiste et chirurgien pourront vous apporter plus de précisions à ce sujet ainsi que sur ce qui reste à faire pour compléter votre traitement. N’hésitez pas à les consulter si vous continuez à perdre du poids et ne pouvez vous alimenter convenablement.

  27. bruno dit :

    Invisalign, extraction et implant
    Bonjour, j’envisage les coquilles invisalign et le dentiste qui me traite fait ce genre de travail. Il m’a fait la consultation et a envoyer les empreintes a qui de droit et le plan de traitement est arrivé. Mais il y a un petit probleme… lors de la radiographie, il a découvert un probleme a une dent. La dent est fracturer et elle a deja eu un traitement de canal. Sur la radio il voit quelque chose, peu-etre de l’infection. Donc il me suggere un implant mais apres le traitement invisalign… Est-ce resonnable?

    1. Dr Jules dit :

      Il est surprenant que des radiographies n’aient pas été prises lors de la prise du matériel diagnostique (prise d’empreintes, etc.), l’étude du cas et avant l’envoi du cas à Align Technology, Inc. (fabricant d’Invisalign) qui exige des radiographies pour la soumission d’un cas. En orthodontie, la procédure normale lors de la prise du matériel diagnostique est de prendre aussi des radiographies qui seront nécessaires et essentielles à l’élaboration d’un plan de traitement. Il n’est pas rare d’avoir des surprises, surtout chez les adultes, lors de l’examen de ces radiographies!

      Ceci étant dit, je comprends que, d’après votre dentiste, la dent affectée est irrécupérable. Il recommande donc de l’extraire pour ensuite la remplacer par un implant dentaire. Ceci respecte une certaine logique mais est-ce la seule ou la meilleure solution dans un tel cas?
      Voici d’autres options qui peuvent peut-être envisagées (mais qui ne s’appliquent pas nécessairement à votre cas) :

      Type et niveau de la fracture
      1- Si la racine de votre dent est fracturée, selon le niveau de la fracture, la dent peut peut-être sortie de l’os (extrusion) pour dégager la ligne de fracture et permettre au dentiste de garder la racine pour faire une restauration convenable sur la couronne. La présence d’une bonne racine élimine la nécessité de poser un implant. Cette procédure s’appelle « éruption forcée ». Voir les photos ci-dessous pour un exemple de cette procédure.

      2- Si la racine est fracturée trop profondément sous le niveau de l’os et que la dent ne peut vraiment pas être sauvée, même par éruption forcée tel que décrit précédemment, la dent peut être extrudée complètement au point où elle sortira presque de la gencive pour ensuite être extraite. L’avantage de cette approche est que le fait de sortir la dent de cette façon génère de l’os pendant l’extrusion de la dent et, lors de l’extraction, il n’y a pas un « trou » important où il risque de manquer d’os pour poser un implant. Cette technique est particulièrement intéressante si la dent affectée est une dent antérieure ou les inégalités dans le niveau de l’os et de la gencive (parodonte) suite à une extraction peuvent avoir des conséquences importante pour l’esthétique. Pour les dents postérieures, cela permet de maintenir un niveau d’os uniforme qui facilite une meilleure santé parodontale et qui est plus propice à recevoir un implant.

      Infection résiduelle
      3- Si une infection persiste au bout de la racine de la dent (apex), est-ce qu’il serait possible de faire une intervention chirurgicale sur cette région de la racine pour tenter d’éliminer l’infection et garder la racine? Votre dentiste pourrait évaluer cette possibilité s’il ne l’a pas déjà fait.

      Extraction et fermeture de l’espace
      4- Si la dent doit vraiment être extraite, dépendant de quelle dent il s’agit, il est possible d’envisager fermer l’espace créé par l’extraction et ainsi éviter d’avoir besoin de remplacer une dent par implant. Vous pouvez voir de tels exemples sur cette page à propos des mini-vis d’ancrageoù des espaces jusqu’à 11 mm de largeur ont été fermés. Cette approche évita aussi la nécessité d’avoir un implant dentaire.
      Il faut comprendre que, même si ces approches semblent complexes, elles ont pour but de tenter de sauver la racine de la dent car toute racine de qualité qui demeure en santé sera meilleure qu’un implant. Il n’est pas logique d’extraire une dent ou racine saine pour la remplacer par un implant!

      Cependant, pour vous proposer de tels plans de traitement, il faut que le praticien puisse utiliser une mécanique plus complexe que des aligneurs transparents.

      Si vous voulez avoir une idée réaliste des options et alternatives de traitement pour votre problème, consultez un orthodontiste certifié pour obtenir une seconde opinion. Rien ne vous empêchera par la suite d’opter quand même pour un traitement à l’aide d’Invisalign si vous croyez que cela vous convient. Une combinaison des options discutées dans cette réponse est peut-être possible, par exemple, Invisalign au haut, des « broches » au bas pour fermer un espace d’extraction, etc. Qui sait?



      Exemple d’une dent extrudée qui sera extraite pour être remplacée par un implant dentaire.

      (A) Prémolaire inférieure droite (*) ayant eu un traitement de canal et une couronne (J) mais ayant une racine très courte et étant mobile.
      (B) Début du traitement d’orthodontie. Un des objectifs de traitement est d’ « extruder » cette dent et éventuellement l’extraire pour générer de l’os en vue de recevoir un implant.
      (C) À mesure que la dent est sortie ou remontée à l’aide de plis dans le fil, la dent doit être meulée pour en réduire la hauteur et éviter qu’elle ne frappe la dent opposée.
      (D, E, F) La dent est régulièrement extrudée et meulée. Un peu de récession gingivale affecte la dent mais le niveau osseux se maintient avec le déplacement vertical de la dent.
      (G) La dent est éventuellement extraite et l’implant dentaire est placé (visible sur la radiographie (K)).
      (H) Une couronne (*) est fixée sur l’implant.
      (I) Situation initiale montrant la mauvaise inclinaison de la molaire et de la prémolaire qui doit être extraite.
      (J) La radiographie pré-traitement confirme la mauvaise position des dents.
      (K) Après le traitement, la molaire est bien redressée et le niveau l’os est d’une qualité et quantité suffisantes pour permettre la pose d’un implant. Le but de l’éruption forcée a été atteint.
      (L) Résultat final après la pose de la couronne sur l’implant (*) et une autre couronne sur la molaire.

      tag #éruptionforcée

  28. Alexandre M. dit :

    Chirurgie possible rapidement?
    Bonjour,
    j’ai la mâchoire inférieure trop avancée. J’aimerais savoir combien de temps ça prend pour se rétablir après une chirurgie qui consiste à reculer une mâchoire. Je suis présentement étudiant et j’aimerais faire cette intervention cet été, et dès septembre, je retourne à l’école jouer sur scène, alors je ne sais pas si cela va me laisser assez de temps pour que je puisse bien articuler. Merci de m’informer et bonne journée.

  29. Dr Jules dit :

    Tel que discuté dans cette section et dans quelques réponses précédentes, il faut un certain temps pour « préparer » un cas en vue d’une chirurgie orthognathique. Cette période peut varier de 6 à plus de 12 mois selon la sévérité de la malocclusion et la complexité des corrections à faire avant la chirurgie.

    Après la chirurgie, le rétablissement peut être assez rapide (jours) mais la capacité d’un patient à reprendre ses activités « normales » dépendra surtout du type d’activité qu’il fait… Est-il travailleur dans la construction ou sédentaire dans un bureau? Cela peut avoir une influence sur la période de repos nécessaire après la chirurgie.

    Donc… si votre traitement n’est pas encore débuté et bien avancé, il est pratiquement impossible que vous puissiez être opéré cet été (soit dans 2-3 mois). La période estivale présente aussi une particularité par rapport au autres périodes de l’année car souvent, les chirurgiens ont moins de disponibilité en salle opératoire à cause des périodes de vacances du personnel hospitalier, ce qui complique encore plus la gestion des cas électifs comme le vôtre.

    Consultez un orthodontiste pour connaître les étapes et délais nécessaires pour traiter votre malocclusion. Il pourra vous diriger à un chirurgien maxillo-facial avec qui il devra travailler pour avoir des réponses plus précises concernant la chirurgie.

  30. Caroline dit :


    Coût pour une géniolastie

    bonjour, je me demandais si la génioplastie était couvert par RAMQ sinon
    les coûts sont de combien environ.
    Merci

    1. Dr Jules dit :
      Coût d’une géniolplastie
      Après vérification auprès de chirurgiens maxillo-faciaux, ils nous confirment que cette procédure n’est pas couverte par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) car elle est considérée comme une procédure esthétique. Vous devrez donc débourser vous-même les honoraires pour cette procédure. Ceci peut varier entre 1000 et 2000$ selon ce qui doit être fait comme intervention chirurgicale.
      Aussi, les frais de consultation et d’ouverture de dossier ne sont pas couverts et peuvent varier légèrement d’un bureau à l’autre selon la région où vous consulterez.

      carte assurance maladie du québec ramq

      2011-05-03 nous avons apporté une modification à cette réponse suite à de l’information supplémentaire que nous avons eue.

  31. Selena dit :

    Est-ce de la coquetterie Hollywoodienne pour une malocclusion importante?
    Bonjour,

    Voila j’ai 14 ans et j’ai un réel complexe avec mes dents. Une de mes canines ressort beaucoup et l’autre un peu moins. Aussi, dans la mâchoire inférieure, il y a deux dents qui sont légèrement décalées et de ce fait il y a une dent qui parait plus « enfoncée« , « plus petite »que l’autre. Et dans la machoire du dessus,j’ai l’impression que les dents du côté sont rapproché et que donc on ne voit que les dents de devantt (entre les deux canines)

    Alors je suis partie voir un orthodontiste, il m’a dit que ma canine était légèrement décalée et que mettre un appareil serait de la coquetterie. Mais vu que j’insistais, il m’a dit que je porterais des bagues sur le dessus de mes dents pendant plus ou moins 8 à 10 mois.

    Ensuite un tout nouveau problème apparait pour ma mâchoire inférieur. Il ne m’a pas du tout parlé des deux dents décalées par contre il me dit que ma machoire inférieur est en retrait mais que j’aurais du mettre un appareil à 11ans et après il ne m’en a plus parlé.

    Maintenant je me demande si c’est un bon orthodontiste car il ne ma pas du tout parlé d’opération pour la mâchoire inférieur ni de refaire les dents du dessous ni du fait que les dents du côtés sont décalées,ou alors est-ce moi qui exagère trop et qui veut avoir un sourire hollywoodien ? que faire ?

    merci d’avance

    1. Dr Jules dit :

      Il y semble y avoir des contradictions dans votre énoncé!
      Si la malocclusion est aussi importante que vous décrivez, je doute que ce soit un orthodontiste certifié qui vous ait dit que la traiter serait un caprice ou de la « coquetterie »!
      Une mâchoire décalée au point de nécessiter une chirurgie n’est pas un problème mineur et cela ne ser corrige pas en 8-10 mois!

      Avez-vous consulté un orthodontiste ou un dentiste qui offre des services d’orthodontie? Cela peut faire toute la différence dans la façon dont le praticien évalue le cas et les solutions qu’il peut vous offrir pour corriger votre problème.
      Obtenez une seconde opinion avec un spécialiste qui limite sa pratique à l’orthodontie (orthodontiste certifié) et vous aurez peut-être un autre son de cloche et de l’information plus complète!

  32. Julie dit :

    Chirurgie, greffe gingivale et couronne. Séquence de traitement.
    Bonjour Dr. Jules,
    J’envisage un traitement orthodontique jumelé à une chirurgie pour avancer ma machoire du haut. j’ai une canine inférieure qui est déchaussée et a besoin d’une greffe de gencive. Ma question: cette greffe doit-elle être faite avant ou après le traitement orthodontique ou et peut-elle attendre après la chirurgie seulement. La dent est déchaussée mais pas de façon majeure à mon avis. Mon dentiste me rappelle qu’il serait bien que je fasse la greffe de gencive avant le traitement orthodontique. J’aimerais tarder le plus possible pour cette intervention car le coût est important cumulé au traitement orthodontique avec chirurgie. Il est à noter que je n’ai aucune douleur dû à cette carence en gencive.

    Autre question d’impact sur les coûts, j’ai aussi eu un traitement de canal pour une molaire supérieure et j’aimerais savoir si un traitement orthodontique et une chirurgie peuvent favoriser une fissure de la dent et s’il est préférable que je me fasse poser un pivot et couronne pour sécuriser la dent avant les traitements.

    merci à l’avance pour vos précieux conseils.

    Julie

    1. Dr Jules dit :

      Selon le mouvement de dent qui est prévu pour la dent déchaussée, la procédure gingivale (greffe) peut devoir être faite avant, pendant ou après l’orthodontie. Voici quelques situations possibles :

      1- Si la dent affectée doit être déplacée vers l’extérieur (vers la lèvre ou la joue) cela peu « taxer » encore plus la gencive alors il serait préférable d’intervenir avant de faire ce mouvement dentaire.

      2- Si, au contraire, la dent doit aller vers l’intérieur, cela peut diminuer les chances que la récession gingivale ne progresse davantage alors il peut être possible d’attendre. Dans certains cas, la condition de la gencive peut s’améliorer à un point tel que la greffe n’est plus nécessaire.

      3- Si la situation n’est pas critique au départ, on peut garder le tout sous observation et intervenir pendant le traitement d’orthodontie si le niveau et la quantité de gencive régresse trop.

      Certains mouvements comme une bascule vers l’extérieur et des rotations majeures sont plus susceptibles d’affecter la gencive. Votre orthodontiste peut anticiper les déplacements dentaires qu’il fera et faire les recommandations appropriées concernant la gencive.
      Pour voir des exemples de greffes gingivales et en savoir plus sur la parodontie.

      Une dent ayant un traitement de canal peut être plus « fragile » et nécessiter une couronne éventuellement mais il est préférable, si possible, d’attendre la fin de l’orthodontie du moins, pour faire une couronne « permanente » ou finale. Si la couronne de la dent est trop endommagée pour « survivre » la durée du traitement d’orthodontie, le dentiste peut faire une couronne temporaire. Pendant le traitement, la relation de cette couronne avec les dents adjacentes et opposées sera modifiée et la couronne « finale » qui sera faite après l’orthodontie à partir de cette nouvelle position améliorée.
      Les dents ayant eu un traitement de canal peuvent être plus susceptibles à la résorption de racines pendant les mouvements orthodontiques. Pour en savoir plus sur cet aspect.

      Suggestion : Demandez à votre orthodontiste s’il pouvait considérer extraire cette molaire endommagée et fermer l’espace en avançant la ou les dents postérieurs. Vous pouvez voir un exemple d’un cas où cette approche a été utilisée (les 4 molaires endommagées ont été extraites). À noter que cette approche ne s’applique peut-être pas à votre cas. Tout dépendra de la relation avec les dents opposées, le nombre de dents en bouche, etc.

  33. Julie dit :

    Classe 3, corriger avec EPRAC ou pas?
    Bonjour,

    je suis présentement en réflexion sur le plan de traitement qu’on m’a proposé.
    Je tente d’avoir réponse à des questionnements sur votre site Internet, mais cela m’en occasionne d’autres!
    Mon cas: j’ai une classe 3, soit prognathie mandibulaire, chevauchement sévère des dents antérieures, une mauvaise relation entre ma mâchoire supérieure et inférieure, une occlusion croisée postérieure. J’ai également 29 ans. Vers l’âge de 10 ans, j’ai reçu un traitement orthodontique: appareil d’expansion et broches avec élastiques. Mon problème s’était corrigé, mais est réapparue à l’adolescence. On m’a toujours parlé de chirurgie dans mon cas, ce qui fait également partie de mon plan de traitement.

    Vous dites ne plus avoir recours à l’EPRAC dans votre pratique. Or, c’est exactement ce que mon orthodontiste m’a suggéré comme première phase.
    Que dois-je en pensé? Pourquoi ne plus y avoir recours dans votre pratique? Croyez-vous que cela est une proposition adéquate dans mon cas?

    Merci
    Julie

    1. Dr Jules dit :

      Désolé d’avoir semé la confusion dans votre esprit!
      Vous faites une assez bonne description de votre cas, ce qui nous permet de croire qu’il y a en effet une composante squelettique à votre malocclusion.
      Le fait que votre problème soit réapparu à l’adolescence n’est pas nécessairement une indication que les corrections se sont « défaites » ou qu’il y a eu relapse (récidive) mais indique plutôt que la croissance résiduelle après la fin de votre premier traitement a créé un nouveau déséquilibre entre les mâchoires.

      Aujourd’hui, il y a encore des indications pour envisager des interventions chirurgicales pour corriger les déséquilibres squelettiques extrêmes mais plusieurs malocclusion plus « modérées » peuvent maintenant être traitées sans chirurgie. Nous ne saurions dire si votre cas fait partie de cette catégorie.

      Correction des occlusions croisées avec composante squelettique.
      Que penser de la proposition de votre orthodontiste? Il faut comprendre que l’approche traditionnelle et encore couramment utilisée pour corriger une mâchoire supérieure trop étroite est l’EPRAC. L’utilisation de cette technique n’est pas mauvaise et a fait ses preuves mais ce n’est plus la seule façon d’approcher plusieurs cas de déficience maxillaire transverse. Cependant, nous n’avons pas assez de détails pour évaluer votre cas et déterminer s’il pourrait être corrigé sans chirurgie (EPRAC) mais pouvons aisément conclure que ce que votre orthodontiste vous a proposé est certainement indiqué pour votre malocclusion si on considère que le but est de rétablir l’équilibre en largeur entre les 2 mâchoires.

      Nous n’avons plus recours à l’EPRAC car nous avons d’excellents résultats avec une approche non-chirurgicale.
      Pour en savoir plus sur l’EPRAC et l’expansion chez les adultes.
      Pour voir des cas d’expansion d’adulte corrigés sans EPRAC.

  34. genevieve dit :

    Chirurgie orthognathique, complications et ostéomyélite
    Bonjour,
    J ai subi une chirugie au maxilaire inferieur, apres mon operation malgré l enflure je sentais avec ma langue un objet etrange . j avais l impression que je sentais une vis. Le morceau en question etais situe a un endroit qui n a pas ete couper soit a gauche de ma langue . Ce n est que 4 jours plus tard que le morceau c est détaché. C etait un point de suture avec un petit morceau de gas et une partie du photo-film de la gas. L odeur etait infecte. C est suivie ensuite plusieurs infection jusqu a l osteomyelite. Donc ce que je veux savoir est : A quel moment de la chirugie les tampons sont utilisés ? Et pourquoi mettre eu point sur la gencive interne avec une gas

    Merci beaucoup de votre attention

    1. Dr Jules dit :

      Désolé de ne pas pouvoir vous répondre avec plus de précision mais cette question très technique est plutôt d’ordre chirurgical et devrait être dirigée à un chirurgien maxillo-facial ou autre praticien vous ayant opéré.

      La seule tentative de réponse que je puisse tenter de vous donner est que si vous aviez de la gaze présente dans les tissus après la chirurgie et qu’elle était retenue par des points de suture c’est que cela devait peut-être servir de « drain » pour évacuer un excès de fluide.
      Si cela a été posé par la suite, cela pouvait aider à drainer l’infection qui se formait, surtout que vous parlez d’ostéomyélite…
      Votre chirurgien saura mieux vous répondre que nous.

  35. lae*** dit :

    Récidive après l’orthodontie et des chirurgies
    Bonjour,
    Aprés 2 opérations (disjonction + avancement de la machoire du bas) et de nombreux traitements orthodontiques je retourne au point de départ! recidive! la machoire du bas en arriere, le palais etroit. Je ne sais plus quoi faire, ni vers qui me retourner…

    Sinceres Salutations.

    1. Dr Jules dit :

      Résorption condylienne?
      Ce que vous décrivez semble être un cas où il peut y avoir eu une résorption des condyles suite à la chirurgie orthognathique. Si les condyles (dans l’articulation) de la mandibule se « détériorent » ou sont usés par le processus de résorption, cela affectera la position de la mandibule qui aura tendance à reculer et basculer, ce qui peut créer une béance antérieure et un écart horizontal entre les dents antérieures.
      Pour mieux comprendre l’anatomie de l’articulation temporo-mandibulaire.
      Ce processus de résorption peut avoir plusieurs origines et est très complexe mais connu. Je vais demander à un confrère orthodontiste ayant suivi cliniquement plusieurs cas affectés par ce problème de tenter de vous éclairer davantage en répondant à votre question.

      1. laetitia dit :

        Récidive chirurgicale, apparition d’une béance antérieure… Personne ne cherche la cause de cette récidive? Résorption condylienne?
        Je vous remercie pour votre réponse très complète et professionnelle … ce qui m’a manqué avec les medecins qui se sont occupés de moi… en revoyant le chirurgien quelque temps apres sa reponse lorsqu’il a vu ma machoire a été « certains vivent très bien avec une recidive! », lorsque que j’ai vu un autre spécialiste à l’hopital nord de marseille lui m’a dit : « quand seriez vous disponible pour qu on réopere? »
        ma question a donc été : personne ne cherche à savoir pourquoi ca recidive?? avant de vouloir refaire la même chose !! il faudrait trouver la cause…

        la béance devient de plus en plus importante je vais me renseigner pour rencontrer un spécialiste prés de chez moi (marseille) j’aimerai beaucoup vous rencontrez mais cela risque d’être difficile …
        si vous avez des noms de confrères dans ma region je suis preneuse…

        26 ans et 8 ans de tracas avec cette machoire … car cela a engendré de nombreux maux sur tout le reste du corps… et le moral! mais bon maintenant je vis avec en esperant pouvoir arranger ça et en gardant le sourire ! 🙂
        Sinceres salutations et encore merci!

        1. Dr Jules dit :

          Je crois que vous n’avez pas vraiment besoin de mon opinion pour vous faire une idée de la marche à suivre dans votre cas car votre raisonnement ne peut être plus logique. En effet, la VRAIE QUESTION à tenter de répondre n’est pas de savoir si vous pouvez vous accommoder de votre situation actuelle que vous trouvez inacceptable, désagréable, etc. mais de tenter de déceler la/les causes des cette récidive. Vous avez parfaitement raison; quelle « garantie » aurez-vous qu’une nouvelle opération règlera votre problème définitivement si on n’en connait pas la cause au départ? C’est procéder à tâtons dans le noir; c’est possible que ça aide mais… fort probable que non.

          Si une béance antérieure apparaît et continue de progresser sure un chirurgie orthognathique, ceci peut être une indication de résorption condylienne (condyles de la mandibule) qui est en fait un phénomène d’arthrose qui affecte les femmes de façon prépondérante (vous auriez le profil type; femme dans la vingtaine) . Ce phénomène est assez complexe mais un confrère orthodontiste a répondu récemment de façon très exhaustive et détaillée à une question similaire sur la résorption condylienne. Sa réponse est tellement complète et détaillée que je ne peux faire mieux que de vous y diriger (voir le commentaire suivant par Dr Chamberland). Vous pourrez peut-être partager et discuter de cette information avec les praticiens de votre région pour leur donner quelques pistes?

          Même si un jeune homme de Nantes est déjà venu nous rencontrer pour une consultation, je vous remercie pour votre confiance mais il ne serait pas très logique d’envisager vous faire traiter au Québec pour une telle condition (qui reste à définir…)!

          Je ne connais pas de praticiens (orthodontistes, chirurgien maxillo-facial, dentistes, etc.) dans votre région mais je tenterai de faire des recherches par personnes interposées et vous communiquerai des références si j’en trouve.

          Si jamais on vous donne un diagnostic précis et qu’un traitement règle votre problème, venez partager votre succès sur ce forum.

    2. Dr Sylvain Chamberland, Orthodontiste dit :

      Résorption condylienne; les femmes sont beaucoup plus affectées

      Le genre de récidive que vous décrivez s’apparente à la résorption condylienne idiopathique post-chirurgicale.
      Le palais redevient étroit parce qu’il s’adapte à la forme d’arcade inférieure qui se trouve de plus en plus postérieurement par rapport au maxillaire.

      La résorption condylienne est un phénomène d’arthrose. Dr Larry Wolford (Craniofacial growth series vol 46, p159-195) décrit et appelle cette condition: résorption condylienne interne de l’adolescente. C’est une pathologie à médiation hormonale qui affecte les filles adolescentes selon un ratio 9:1, femme/homme). Il est postulé que les hormones féminines stimulent l’hyperplasie du tissu synovial qui produit ensuite des substrats chimiques qui détruisent les ligaments qui stabilisent normalement le disque au condyle. Les substrats chimiques pénètrent la tête du condyle et causent une résorption interne et créent une lente et progressive diminution de la tête condylienne et une rétrusion progressive de la mandibule et une béance antérieure par autorotation postérieure du corps mandibulaire, car la branche montante raccourcie.

      Dr William Arnett a identifié qu’une baisse de 17B-estradiol diminuait les capacités réparatrices naturelles face aux facteurs inflammatoires locaux (AJODO 2009; 136:772-9). Le Dr Arnett a un protocole de pharmacothérapie complexe pouvant inclure une combinaison des médicaments suivants : Vit C, Vit E, amitriptylline, doxycycline, vioxx, feldène, simvistation, vit D, Ca2+, methotrexate, embref-TNF, simvsitatin-TNF. Vous comprendrez que ce genre de cocktail nécessite une connaissance médicale importante. Dr Sunil Kapila (CFG series vol 46, p283-305) décrit le rôle des enzymes « matrix metalloproteinase » (MMP). Les MMP dégradent la matrice moléculaire et l’articulation n’est plus capable de soutenir une fonction et une charge normale ce qui conduit à une dégénérescence graduelle.

      Tests diagnostics & Traitement

      Maintenant, si on revient à votre cas, je vous recommande de faire les tests suivants :

      – dosage du facteur rhumatoïde,
      – dosage du 17B-estradiol en début et mi-cycle menstruel.
      – Demandez une consultation en rhumatologie et vérifiez si vous n’auriez pas des maladies auto-immunes non diagnostiquées: maladie de Sjogren, Lupus érythémateux, psoriasis.
      – Un désordre alimentaire (boulimie, anorexie) affecte la production hormonale et par conséquent votre taux d’oestrogène.

      Je recommande une infiltration d’un corticostéroïde (0,5 ml kenalog 40mg/cc + 0,5 ml Xylocaïne 2% sans épinéphrine) sous scopie.

      Je recommande aussi une scintigraphie TC99 pour évaluer le processus inflammatoire. Suivre l’évolution de la rétrusion mandibulaire avec des radiographies céphalomériques sériées (aux 6 mois) jusqu’à ce que la résorption se soit stabilisée.

      Refaire une scintigraphie après un an et vérifier la captation au niveau des ATM. Ce sera un indice de présence ou d’absence d’inflammation.

      Une nouvelle chirurgie orthognathique ne garantit aucunement qu’il n’y aura pas d’autre résorption. Une greffe costochondrale ou un remplacement articulaire sont des chirurgies possibles, en dernier recours seulement, s’il y a eu perte de fonction.

      Une alternative de traitement très intéressante et non invasive est l’utilisation de microimplant d’ancrage afin d’intruder (ingresser) les dents postérieures (supérieures et inférieures). Cela permet une autorotation antérieure de la mandibule et une fermeture de la béance dentaire. Si un problème cosmétique persiste au niveau du profil, une génioplastie d’avancement de la pointe du menton devrait suffire pour ré-obtenir une compétence labiale

      La prudence et la patience sont de mise dans votre situation. L’observation avant toute réintervention est de mise.

      Enfin, si vous êtes un homme et non une femme, vous faites partie de la statistique de prévalence et vous pourriez faire vérifier votre niveau de testostérone.

      Recevez, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées

      Dr Sylvain Chamberland,
      Orthodontiste, Québec.

       


      Exemple clinique

      Les photographies et radiographies illustrent bine le genre de relapse ou récidive qui peut être observé suite à la condition décrite précédemment.

      Cette femme présentait une importante malocclusion qui a été traitée en orthodontie et à l’aide d’une chirurgie orthognathique aux 2 mâchoires.L’occlusion était excellente mais une résorption condylienne a contribué à la réapparition de la béance et au recul de la mandibule.

      (A) Condition initiale; importante béance antérieure et recul de la mandibule.
      (B) Après le traitement ortho-chirurgical; l’occlusion et la fonction sont excellents.
      (C) Après que les condyles aient commencé à se résorber, la mandibule a reculée en s’abaissant, ce qui a fait réapparaitre la béance et l’écart horizontal entre les dents antérieures.
      (D) Radiographie panoramique pré-traitement.
      (E) Radiographie de réévaluation après la fin du traitement montrant la diminution dans la grosseur des condyles et le changement de forme, ce qui est un signe indiquant une résorption. Ceci est plus évident sur le condyle gauche (cercle rouge).

      Résorption condylienne post chirurgicale en orthodontie
      Radiographie montrant la résorption des condyles suite à une chirurgie

      1. laetitia dit :

        Je vous remercie pour votre réponse très complète et professionnelle … ce qui m’a manqué avec les medecins qui se sont occupés de moi… en revoyant le chirurgien quelque temps apres sa reponse lorsqu’il a vu ma machoire a été “certains vivent très bien avec une recidive!”, lorsque que j’ai vu un autre spécialiste à l’hopital nord de marseille lui m’a dit : “quand seriez vous disponible pour qu on réopere?”
        ma question a donc été : personne ne cherche à savoir pourquoi ca recidive?? avant de vouloir refaire la même chose !! il faudrait trouver la cause…

        la béance devient de plus en plus importante je vais me renseigner pour rencontrer un spécialiste prés de chez moi (marseille) j’aimerai beaucoup vous rencontrez mais cela risque d’être difficile …
        si vous avez des noms de confrères dans ma region je suis preneuse…

        26 ans et 8 ans de tracas avec cette machoire … car cela a engendré de nombreux maux sur tout le reste du corps… et le moral! mais bon maintenant je vis avec en esperant pouvoir arranger ça et en gardant le sourire !
        Sinceres salutations et encore merci!

  36. Marion dit :

    Puis-je aligner mes dents mais pas mes mâchoires?
    Bonjour, j’ai 17 ans et voilà mon problème : J’aimerai porter un appareil mais mon orthodontiste m’a annoncé qu’il fallait me faire opérer (car ma mandibule est légèrement reculée), afin de pouvoir porter un appareil. Je ne veux pas me faire opérer.
    Ma question est la suivante : Puis je mettre un appareil SANS me faire opérer ? Je suis consciente que je vais garder mon écart entre mes dents du bas et celles du haut. De plus, le fait que ma mâchoire soit plus vers l’arrière, ne me gène ni niveau esthétique, ni fonctionnel !
    Je veux juste que mes dents soit droites. Le seule soucis, c’est que j’ai peur qu’à cause de l’appareil sans la chirurgie, ma machoire parte plus vers la gauche ou vers à droite, en gros que ça devienne moche 🙁

    Merci de votre réponse !

    1. Dr Jules dit :

      Si par « appareil » vous référez à des « broches » ou appareils multi-bagues, alors oui, cela pourrait aligner vos dents mais pas vos mâchoires. Les « broches » corrigent les malpositions dentaires tandis que la chirurgie corrige les déséquilibres squelettiques sévères entre les mâchoires qui sont trop importants pour être camouflés par des déplacements dentaires.

      Faites vous bien conseiller car vous n’avez peut-être pas de problèmes fonctionnels présentement à 17 ans mais une malocclusion sévère avec déséquilibre entre les mâchoires peut occasionner divers problèmes à long terme.

  37. nathalie dit :

    Les dents peuvent-elles avancer après 10 ans?
    Bonjour,
    J’ai 30 ans, j’ai eu un appareil pendant ma jeunesse pendant 10 ans car j’avais les dents très en avant. A l’époque mon orthodentiste m’a dit que ça serait difficile de ne pas avoir à faire de la chururgie. Finalement au bout des 10 ans mes dents étaient moins en avant et mon ortho m’a dit qu’il était inutile de faire de la chirurgie et était très fière du résulat.

    Aujourd’hui depuis 2 ans j’ai l’impression que mes dents sont de nouveau trop en avant (écart de 8 millimètres entre les dents du hauts et les dents du bas)
    Est ce beaucoup? Dois je avoir recours à une chirurgie? Est ce possible qu’après 10 ans d’othondentie, les dents peuvent de nouveau se ravancer?
    Merci beaucoup pour votre rèponse.

    1. Dr Jules dit :

      Oui, un écart de 8 mm enter les dents antérieures supérieures et inférieures peut être considéré comme excessif et très sévère (la normale est de 1- à 2 mm). Je doute qu’un écart aussi important soit apparu uniquement après la fin de votre traitement à moins que vous ayez eu une croissance résiduelle vraiment anormale et/ou une musculature qui influençait de façon vraiment néfaste votre dentition (langue??). Il devait probablement y avoir un écart important à la fin de votre premier traitement.

      L’importance de l’écart à lui seul ne permet pas de déterminer si une chirurgie est nécessaire ou pas. Tout dépend de la cause de cet écart. Est-ce dû à un déséquilibre des mâchoires (mandibule trop reculée) ou à une protrusion des dents supérieures. Des écarts importants peuvent parfois être corrigés à l’aide d’extractions et sans chirurgie ou à l,aide d’une croissance favorable (ce qui est impossible à votre âge cependant). Le traitement dépendra de ce diagnostic et la meilleure façon d’avoir l’heure juste à ce sujet serait de consulter un orthodontiste certifié qui vous expliquera la nature de votre problème et les options de traitement.

      Il est possible que vos dents bougent ou se déplacent tout au long de votre vie. Tant que des forces agiront sur les dents, elles pourront se déplacer, même après 10, 20, 50 ans. C’est ça la normalité!

      Pour en savoir plus sur la stabilité des corrections orthodontiques à long terme, consultez notre section sur la rétention orthodontique.

  38. nathalie dit :

    Risques chirurgicaux?
    Merci beaucoup pour votre réponse. Je suis un peu déçus car après avoir eu un appareil pendant 10 ans je pensais vraiment ne plus a avoir à consulter d’orthodontiste. Porter un appareil même juste une barre de rétention à 30 ce n’est pas évident!
    Merci infiniment pour votre réponse

    1. Dr Jules dit :

      Ce sont, en gros, les même risques que pour toute chirurgie orthognathique et associée à une anesthésie générale. C’est seulement plus complexe le fait que les 2 mâchoires seront opérées; plus d’interventions = plus de risques.

      Discutez de ces points avec votre chirurgien maxillo-facial et orthodontistes pour mieux comprendre les implications d’une chirurgie.

  39. Bleuzé dit :

    Récupération post-chirurgicale normale
    bonjour,
    il y a 1 mois j’ai été opéré machoire du haut , du bas et le menton bref la totale. j’ai un traitement orthodontie depuis 1 an et post operatoire avec les elastiques. je n’ouvre pas beaucoup la bouche et je retrouve aucunes sensations pour macher est ce normal ?? combien de temps cela mets il à recuperer ? l’ouverture de la bouche idem tres legerement un petit doigt quand vais je pouvoir ouvrir normale?? c’est long
    cordialement merci beaucoup de m’orienter je suis un peu perdue

    1. Dr Jules dit :

      La convalescence suite à une chirurgie orthognathique peur varier d’une personne à l’autre mais cela nécessite normalement plusieurs semaines avant de retrouver une fonction « normale », surtout lorsqu’il s’agit, comme dans votre cas, d’une intervention bimaxillaire (aux 2 mâchoires). Que vous ouvriez la bouche que la largeur d’un petit doigt semble très peu après 4 semaines. Demandez à votre chirurgien s’il considère cela normal et, si non, qu’est-ce qui expliquerait une ouverture aussi limitée dans votre cas précis.

      La perte de sensation (paresthésie) peut quant à elle prendre plus de temps à revenir, surtout dans la région du menton où une coupe additionnelle a dû être faite pour la génioplastie. Encore une fois, votre chirurgien maxillo-facial sera mieux placé que nous pour vous éclairer à ce sujet.

  40. CAMARA dit :

    Dois-je avoir recours à une chirurgie pour diminuer la protrusion de mes mâchoires?
    Bonjour,
    je vous expose mon probleme! J’ai un visage fin un profil qui est difforme à cause du fait que mes 2 machoires superieure et inferieur sont trops avancées par rapport au reste de mon visage! Je voulais savoir si c’etait possible de corriger cela par le domaine de la chirugie!? je suis actuellement un traitment orthondontique ms dents sont bien alignées et mes machoires s’emboitent correctment mais elle sont trop grande , fin trop projetées vers l’avant! Mon souhait serait d’harmoniser mon visage de profil! mon souhait est purment esthétique cela me complexe grave! Merci de me repondre docteur!

    1. Dr Jules dit :

      Si la nature de votre problème est vraiment d’ordre squelettique, il est possible que la chirurgie orthognathique soit une option pour votre problème mais nous ne pouvons diagnostiquer et établir un plan de traitement avec le peu d’information que nous avons. Il faudrait parler de cette « plainte principale » avec votre orthodontiste qui, au besoin, pourra vous faire consulter un chirurgien maxillo-facial pour vous expliquer les possibilités de la chirurgie.

      Une autre approche pour diminuer la protrusion des dents antérieures est d’avoir recours à des extractions de prémolaires dans chaque coin de la bouche pour reculer les dents et ainsi diminuer la protrusion. Vous pouvez voir un exemple de l’effet que les extractions (et l’orthodontie) ont eu sur le profil en regardant ce cas.

      Le choix de l’approche thérapeutique à utiliser dépend vraiment du diagnostic qui déterminera quel est la cause du problème de protrusion; les mâchoires, une protrusion dentaire ou une combinaison des 2.

  41. Camara dit :

    Merci de m’avoir repondu clairement!
    J’habite en France et je sais pas si ils règlent ce genre de problème! En tt cas si une solution était a choisir je chosirais la chirugie orthognatique car je pense que c’est d’ordre squelettique! En plus je veux vraiment pas qu’on m’enlève des prémolaire car j’ai deja mes dents de sagesse a enlever je veux pas me retrouver avec une bouche ayant perdu pas mal de dents!

    1. Dr Jules dit :

      Le nombre de dents est très relatif. Vous êtes mieux avec 8 dents en moins (4 dents de sagesse et 4 prémolaires) et avoir une occlusion esthétique et fonctionnelle que d’avoir plus dents qui ne sont pas aussi fonctionnelles (malocclusion). Les orthodontistes français sont très compétents et ce genre de traitement est possible en France. Informez-vous auprès de votre orthodontiste.

  42. Camara dit :

    J’espère qu’une chirurgie sera plus rapide…
    Oui c’est vrai vous avez raison mais comme je vous l’ai dis je suis un traitement orthodontique et j’ai une bonne occlusion mais mes dents sont bien alignées!mais le soucis c’est que ce sont mes 2 machoires qui sont trop avancées et esthétiquement de profil c’est laid a voir donc mn probleme est purement esthétique! Mais j’espère que la chirurgie pourra me corriger cela car c’est plus rapide et ça a l’air plus efficace en ce qui concerne mon cas j’en suis sur!

    1. Dr Jules dit :

      Je comprend votre point de vue mais je crois que vous approchez votre « problème » du mauvais angle. Vous ne devez pas choisir une modalité de traitement en fonction de la rapidité d’obtention des résultats uniquement. Une chirurgie aux 2 mâchoires n’est jamais une procédure simple, facile et sans risques. Attendez de vous faire confirmer que vous avez vraiment un problème squelettique nécessitant une chirurgie. Ne consultez pas un spécialiste en exigeant « avoir une chirurgie aux 2 mâchoires » pour réduire votre protrusion. Laissez-le plutôt évaluer votre cas et vous proposer pas la suite une ou plusieurs solutions susceptibles de répondre à vos attentes. Cependant, il est bien que vous soyez ouvert à cette approche si elle est indiquée.

  43. Camara dit :

    ouiiii je le conçois mais d’apres vous quels sont les risques que comporte cette opération aux 2 machoires??

  44. msoko dit :

    Rétrognathie, craquements, bruxisme et acouphènes; est-ce que la chirurgie peut tout corriger?
    bonjour je vais bientôt avoir 35 ans et je suis atteinte de retrognatie , du a une mauvaise dentition , vu que pendant ma croissance je n’ai pas porté d’appareil cela c’est dégrader au fil du temps. j’ai commencé a avoir des craquement de la mâchoire du bruxisme des acouphène, il y a 10 ans déjà on me parlait de chirurgie mais j’avais peur. aujourd’hui j’ai mal au cervical et je voudrais savoir si tous cela pouvait être lié si oui je décide de ma faire opéré quelle sont les complication majeure du a cette chirurgie que j’entend et je lis de part et d’autre comme » chirurgie lourde « .

    1. Dr Jules dit :

      Votre cas est complexe et comprend plusieurs facettes; déséquilibre squelettique entre les mâchoires (mandibule reculée/rétrognathe), problèmes articulaires (craquements), problèmes fonctionnels (bruxisme), acouphènes, etc. Oui, il peut y avoir un certain lien entre tous ces éléments mais pas nécessairement et toute intervention ne pourra garantir l’amélioration ou l’élimination de vos symptômes, même si une chirurgie est envisagée. Il y a toujours des risques à toutes chirurgie et vous en saurez plus sur ce sujet en consultant les questions et réponses dans cette section (chirurgie).

      Je vous recommande aussi de consulter la section sur les articulation temporo-mandibulaires où vous réaliserez la complexité des problèmes affectant dette articulation. Il y a aussi une discussion sur les acouphènes dans la section « questions et commentaires ».

  45. msoko dit :

    Opération ou pas?
    j’ai lu comme vous me le préconisé certaine question réponse dans la rubrique chirurgie et un commentaire m’a interpellé
    je crois que c’est la question 3 une réparation de la mâchoire sans intervention chirurgicale ce qui serait le reve moi j’ai déjà eu recours a l’orthodontie mais comme elle n’a pas suivi d’une chirurgie vu que c’était a mes 26 ans mes dents se sont redécalées j’ai consulté une orthodontiste qui m’a expliqué que je pourrais recourir a toute orthodontie mais que sans intervention chirurgicale cela ne servirais a rien car c’est ma mâchoire recule qui est la cause de ma mauvaise dentition. par contre je n’ai pas lu de risque sur l’intervention en soi.

    en somme ma question: est ce que dans mon cas l’opération est plus avantageuse ou les risque d’une chirurgie trop grande pour y songer?

    ps pour ce qui est de mon ecart entre mes dents du haut et bas c’est 6mm

  46. Dr Jules dit :

    Tout dépend de ce que vous désirez obtenir comme résultat. Tel que discuté précédemment, il est peu probable qu’un intervention, quelle qu’elle soit, règle tous vos problèmes. Si vous désirez diminuer l’écart de 6 mm et qu’on vous a dit que la seule alternative serait une chirurgie, alors ceci doit être envisagé. Cependant, concernant les risques, devant la complexité de votre cas, les risques sont probablement plus grands (problèmes d’ATM, etc.). L’orthodontiste et le chirurgien qui superviseront votre cas sont mieux placés pour vous parler des risques spécifiques à votre cas (en plus des risques habituels reliés à toute chirurgie orthognathique).

  47. Bill dit :

    Cas complexe : problèmes de mâchoire, de fonction, d’esthétique, dentaire, etc.
    Bonjour,
    Quand je ferme la bouche, que je sers les dents et que je recule ma mâchoire inférieure à son maximum un écart entre ma mâchoire du haut et celle du bas se forme. cet écart est assez léger mais il est plus important vers la gauche (je peux faire passer ma langue bien que je sers les dents) mais à droite cet écart devient presque inexistant.

    Aussi quand je souris on peut voir une bonne partie de ma gencive et je n’aime pas.
    Enfin, mes 2 dents supérieures et incisives ne sont pas serrées sur la mâchoire. Mes dents ne sont plus verticales mais inclinées vers l’avant car ma langue les poussent depuis tout petit et ça me bloque psychologiquement au niveau social et m’empêche d’évoluer dans le bon sens. Je me renferme sur moi même…

    je complexe également sur mon nez trop grand. On m’a parlé d’opération aux mâchoires, que cette dernière enlèverait le sourire gingival mais aussi qu’en déplaçant la mâchoire du dessus vers le haut cela réduirait l’aspect long du nez, qu’en décalant la mâchoire du bas cela repositionnerais/realignerais bien les dents et les mâchoires mais comme l’écart entre les mâchoires n’est que très léger (quand je recule la mâchoire du bas en serrant les dents) je pense qu’une opération est un peu trop non ? Que faire ?

    Cela est un vrai frein psychologique mais j’ai peur du résultat esthétique.
    Mes lèvres inférieures ressortent beaucoup et retombent, est-ce lié à ce problème de dents ressorties ?

    Ma langue à un frein qui m’empêche de la sortir plus loin que le haut de ma lèvre supérieure, est-t-il judicieux de couper ce frein ?

    Dernier problème, au niveau de l’articulation de mes mâchoires (près de l’oreille) quand je mâche des aliments ou que je baille eh bien ça craque et ca fait légèrement mal.

    Si vous m’aidez à trouver ces réponses ça m’aidera beaucoup.
    Merci bien et navré pour tout ce pavé pas très clair. Je ne suis pas très à l’aise avec le vocabulaire dentaire.

    Bill

    1. Dr Jules dit :

      Vous décrivez un glissement entre 2 positions de votre mâchoire;
      -En position avancée, votre mandibule se place dans la position la plus confortable pour fonctionner. Elle cherche ainsi à avoir le plus de contacts entre les dents des 2 mâchoires pour fonctionner (mastiquer). Cette position est appelée « occlusion centrée« .
      -Lorsque vous « reculez » votre mâchoire, vous tentez de la placer dans une position où les composantes de l’articulation temporo-mandibulaire sont mieux placées (condyle dans la fosse) mais cela ne correspond pas nécessairement à une bonne relation entre les dents comme vous l’avez constaté. Cette relation est la « relation centrée« . Il est commun de trouver une variation ou un léger glissement entre ces 2 positions.

      Gencive apparente (gummy smile)

      La question de la gencive apparente au sourire est autre chose et peut être causée par plusieurs éléments comme :
      – un excès de gencive,
      -une lèvre supérieure courte qui dégage trop les dents lors du sourire,
      -une position verticale du maxillaire supérieur trop basse,
      – une combinaison des ces éléments, etc.

      Dans des cas extrêmes, il peut en effet être indiqué d’envisager une chirurgie pour diminuer un excès de gencive apparent (appelé « gummy smile » en anglais). Vous pouvez voir un tel exemple traité en chirurgie à l’aide d’une « impaction maxillaire » en suivant ce lien. De nouveaux protocoles, entre autres en utilisant des mini-vis d’ancrage, permettent maintenant de repousser les limites où une chirurgie est nécessaire pour traiter ce genre de malocclusion.

      Les chirurgies ne sont indiquées que dans des cas extrêmes alors si vous n’avez qu’un léger glissement entre les mâchoires, cela peut probablement se corriger sans cette intervention.

      Frénectomie
      Une frénectomie pourrait augmenter la mobilité de votre langue mais ne changerais à la malocclusion et aux autres problèmes que vous avez décrits.

      Articulations temporo-mandibulaires (ATMs)

      Cet aspect est une autre dimension assez complexe en soi. Consultez notre section dédiée aux articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      Votre cas comprend plusieurs dimensions (squelettique, dentaire, musculaire, fonction, esthétique, etc.) et semble complexe. Consultez un orthodontiste certifié qui pourra évaluer tous ces éléments de façon globale et pourra vous faire des recommandations appropriées et vous diriger à d’autres spécialistes au besoin. .

  48. Pierre dit :

    Incapacité de rapprocher les lèvres sans effort
    Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour toutes les précisions que vous apportez aux internautes.

    J’ai suivi un traitement orthodontique étant plus jeune, et bien que mes dents sont maintenant correctement alignés et l’occlusion bonne, j’ai toujours cette incapacité à joindre les lèvres sans forcer, ce qui est vraiment disgracieux au niveau du menton lorsque je le fais.

    Je pensais à la génioplastie, mais je me demandais quel était la prise en charge de la mutuelle ou sécu par rapport à çette intervention, si je vais voir un chirurgien plastique ou alors un chirurgien maxillo facial. Car ce n’est pas la visée esthétique qui m’importe en premier lieu, mais juste que ma bouche se ferme naturellement.

    Merci beaucoup pour une éventuelle réponse,

    Bonne continuation

    1. Dr Jules dit :

      La génioplastie n’est pas nécessairement la solution à votre problème car elle n’affectera pas la mobilité de la lèvre supérieure. Si vous avez une « incompétence labiale » cela peut être dû à une lèvre supérieure trop courte, c’est-à-dire qui n’est pas assez longue pour recouvrir les incisives supérieures normalement.
      Un examen clinique par votre dentiste, orthodontiste ou un chirurgien maxillo-facial pourra vous éclairer davantage sur la cause de votre incapacité à rejoindre les lèvres facilement.

      Concernant la prise en charge financière, nous ne sommes pas familiers avec les programmes en France. Cependant, il est fort possible que cette intervention soit considérée comme une procédure esthétique, même si cela n’est pas votre motivation première, et qu’elle ne soit pas couverte par les programmes d’assurance santé ou autre.

  49. Milia Chamas dit :

    Problèmes d’articulations, acouphènes et dents de sagesse

    Bonsoir Dr Jules,

    J’ai 21 ans, plus que 24 dents et je souffre de problèmes d’ATM depuis bientôt trois ans et demi.

    J’ai toujours eu une très petite bouche depuis mon enfance ( il faut dire que j’ai bu le biberon jusqu’à l’âge de sept voire même huit ans aussi surprenant soit-il mais je ne sais pas si ça a pu causer indirectement le rétrécissement de ma bouche avec le temps) et vers 11-12 ans on a décidé d’arracher mes quatres prémolaires parce que selon mon orthodontiste je n’avais pas assez de place pour pouvoir favoriser l’émergence de toutes mes dents.

    Mais voilà j’ai commencé à avoir il y a trois ans de vives douleurs à la machoire : quand j’ouvrais ma bouche, elle se bloquait et cela s’accompagnait même de craquements parfois, donc j’ai dû subir le port d’une gouttière (jusque maintenant d’ailleurs) parce qu’apparement mon ligament s’était déchiré du côté gauche si mes souvenirs sont bons et il fallait renforcer mon ménisque. Après quelques semaines, je n’ai plus ressenti aucune douleur mais je continuais malgré tout à porter ma gouttière tous les soirs.

    Puis j’ai eu mes dents de sagesses qui ont commencé à sortir l’année passée et mon dentiste a remarqué que celles-ci allaient mal se placer puisqu’au vu de la radio on voyait qu’elles poussaient de façon oblique. On m’a expliqué qu’il fallait que je les arrache pour éviter le risque d’infection et il est vrai que je me plaignais de quelques petites douleurs lors de leur poussée.

    J’ai voulu me les faire enlever au plus vite avant que mes examens de Janvier ne commencent alors j’ai pris rendez-vous pour le faire au mois de novembre mais sous anésthésie locale pour m’assurer qu’aucun geste brusque ne soit produit car j’avais expliqué au dentiste que je souffrais de problème à la mâchoire. L’extraction s’est très bien passée on m’en a enlevé deux dents à la fois à une semaine d’intervalle et le dentiste a même pris le soin d’inciser la gencive pour que je ne sente rien du tout.

    Jusque là tout allait bien,je sentais encore mes craquements quand j’ouvrais la bouche mais je n’avais plus de douleurs. Seulement voilà, il y a trois mois lors de ma session d’examens ( je suis des études de droit et actuellement c’est ma troisième année), j’ai réellement vécu un enfer, surtout avant mon premier examen, je n’avais pas dormi pendant deux nuits d’affilée, je faisais des angoisses la nuit, de la tachycardie, je n’arrivais pas à me reprendre car j’avais trop de matière à assimiler d’un coup et c’est là que sont apparus mes sifflements dans ma tête. Au début je n’y prêtais que très peu d’attention je pensais que c’était avec le stress et la fatigue que cela était apparu et que ça allait repartir. Visiblement j’avais totalement tord car la session est à présent passée et mes acouphènes, ces sifflements aigus persistants dans ma tête nuit et jour sont toujours là et il n’y a pas un seul jour où ils sont partis depuis!

    Je suis depuis lors allée voir un ostéopathe qui m’a dit que j’avais une semi malocclusion du côté droit et qu’il était persuadé que mes acouphènes étaient liés à ma machoire vu que je n’avais pas subi de choc auditif pendant ma session d’examens, n’ayant pas été exposé au bruit, même s’il est vrai que j’ai une facheuse tendance à adorer les boites de nuit et à y aller chaque semaine il m’a garanti que cela n’était pas la cause puisque j’avais arrêter de sortir pour me consacrer à étudier et qu’ils sont apparus à ce moment (il a fait quelques manipulations structurelles avec mes articulations et puis selon lui il avait régler la situation)mais il a fixé un autre rendez-vous.

    Par la suite, je suis allée réajuster ma gouttière également car elle était mal réglée et la spécialiste m’a expliqué que mes acouphènes étaient sûrement dûs à la pression que je créais chaque fois quand je serrais les dents ( il est vrai que je suis très nerveuse et que j’ai cette sale manie de serrer les dents on voit d’ailleurs que deux ou trois dents inférieures sont usées du côté gauche il y a comme de petites lignes tracées en profondeur sur celles-ci) mais que je n’avais pas à m’inquiéter et que mes bruits dans ma tête allaient partir avec le temps.

    Je lui ai aussi expliqué que bizarrement au moindre de mes faits et gestes j’entendais des craquements, que ce soit au niveau de mes poignets ou au niveau de mon cou quand je respire je sens mes vertèbres craquer, ou encore chaque fois que je m’asseois les tendons situés au niveau de mon entrejambe craquent aussi, et même parfois à l’intérieur de mon crâne je sens que quelque chose craque quand je respire également même si ça peut paraitre bizarre à entendre… Elle m’a expliqué que j’étais hyperlaxe mais que cela n’était vraiment pas du tout dangereux et que ce n’était pas dû au problème de ma machoire ( ma maman me donnait du fluor quand j’étais petite et il y a eu une polémique à ce sujet au niveau des risques que cela pouvait impliquer sur les articulations plus tard, certains ont dit que cela pouvait causer certains problèmes, je ne sais pas si c’est à cause de cela que j’ai mes craquements mais j’ai peur d’avoir de l’arthrose plus tard surtout que j’ai remarqué au niveau de la bouche que quand j’ouvrais celle-ci et que je la fermais petit à petit en douceur j’avais l’impression de sentir de légers tremblements…)

    J’ai aussi été voir un ORL pour vérifier si je n’avais pas de problèmes au niveau des oreilles mais rien de négatif n’est resorti du test d’autition, confirmant la thèse de l’ostéopathe. Ma maman avait suggéré l’idée de me mettre des implants à la place de mes dents de sagesse qui avaient été retirées (parce que je me suis rendue compte bien trop tard que j’avais peut-être fait une grossière erreur de me faire encore arracher quatre dents en plus mais trop têtue sur le moment même je ne voulais rien entendre et je voulais absolument me les faire enlever parce qu’elles me faisaient un peu mal) pour peut-être renforcer l’équilibre de ma machoire et éviter qu’elle ne s’atrophie encore plus avec le temps mais apparement on s’est renseigné et cette pratique n’est pas du tout courante, personne n’a jamais testé une telle chose mais elle reste persuadée que ça ne pourrait que me soulager et peut-être faire partir mes acouphènes…

    Alors j’aimerai savoir votre opinion, est-ce que je dois simplement continuer à porter ma gouttière, éviter à l’avenir de trop serrer les dents ( je vais normalement suivre bientôt des séances de kinésithérapie pour apprendre à éviter le bruxisme)et espérer qu’un jour mes acouphènes puissent partir ou alors devrais-je selon vous me faire remettre au moins quatre dents dans ma bouche( mais il n’y a de la place qu’à l’arrière là où mes dents de sagesse ont été enlevées et comme je l’ai susmentionné personne ne remet des dents à cette place apparement…) parce que 24 cela fait vraiment peu et je risque peut-être de voir la situation se détériorer avec le temps…

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Bien à vous.

    1. Dr Jules dit :

      Le fait que vous n’ayez « que 24 dents » n’est pas vraiment significatif; vous êtes mieux avec 24 dent (ou moins) qui sont bien alignées et fonctionnelles que 28 (ou plus) de dents mal alignées et problématiques.

      Comme pourrez le lire dans dans notre section sur les articulations temporo-mandibulaires, les problèmes affectant ces articulations sont très complexes et l’on sait que le stress est un facteur qui y contribue grandement. Vous avez donc le « profil classique » pour avoir de tels symptômes (stress intense, manque de sommeil, serrement de dents, hyperlaxie,peut-être des facteurs génétiques, femme, etc.).

      Les acouphènes quant à eux, sont aussi difficiles à comprendre et traiter. Vous trouverez plus d’information à ce sujet en consultant d’autres réponses dans cette section sur les Atms ou en inscrivant « acouphènes » dans le moteur du recherche du site. Il n’est pas évident cependant qu’il y ait une relation directe entre votre malocclusion et vos sifflements (acouphènes) comme semble l’indiquer votre ostéopathe. Si c’était le cas, une correction de votre mâchoire devrait pouvoir « garantir » l’élimination des acouphène, ce qui est loin d’être le cas! Tout comme l’autre spécialiste qui vous a dit de ne pas vous inquiéter car les acouphènes disparaitront avec le temps. Ceci sous-entend qu’elle connaît la cause de ce problème. Rien de moins certain… Si c’est vraiment la pression lorsque vous serrez des dents qui cause les acouphènes, le fait de porter une gouttière bien faite et bien équilibrée (plaque occlusale) à plein temps devrait éliminer les symptômes. Mais… pour être efficace, une telle plaque doit être portée à plein temps (même en man geant). Lisez l’information sur la page des articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      Le fait que d’autres articulations de votre corps soient aussi affectées par des craquements et autres symptômes peut être une indication de la présence d’une condition systémique n’affectant pas seulement les articulations des mâchoires. Vous devriez faire évaluer ce point en médecine.

      Concernant le remplacement des dents de sagesse par des implants, cette idée est complètement farfelue. Il serait absolument inutile, complexe et couteux d’envisager le remplacement de ces dents. De plus, l’intervention pour les poser aussi loin dans la bouche n’est rien pour ménager vos articulations qui semblent déjà fragiles! Vous n’y gagneriez absolument rien au point de vue fonction ou tout autre point de vue et je ne suis pas certain que vous puissiez trouver un clinicien consciencieux qui accepterait de souscrire à un tel plan de traitement. Il n’y a aucun problème à fonctionner avec 24 dents et votre mâchoire ne se détériorera pas plus à couse de cet état. Éliminez cette idée de votre tête, cela vous aidera peut-être aussi à relaxer 🙂 !

      Votre cas est complexe, comme vous le réalisez certainement vous-même. Je n’ai pas la solution à vos problèmes mais je crois que le fait d’avoir une gouttière est un bon départ. Je vous conseillerais cependant de vous assurer qu’elle est bien « équilibrée » et que vous la portez à plein car cela peut faire toute la différence. Assurez-vous de travailler avec un praticien (orthodontiste, dentiste) familier avec ce genre d’approche et protocoles.

      Consultez notre section sur les articulations temporo-mandibulaires et les autres questions et réponses pour avoir plus d’information. Soyez patiente et continuer vos démarches.

  50. jerome dit :

    Une chirurgie pour aider ma respiration? Des corrections orthodontiques sont-elles nécessaires
    Bonjour,
    J’ai porté un appareil dentaire il y a maintenant 5 ans.

    A l’époque, une chirurgie de la mâchoire inférieure pour avancement de celle-ci m’a été préconisé mais refusé à l’époque par mes parents.

    J’ai 23 ans et je voudrais procéder à cette intervention qui me permettrait d’obtenir un résultat esthétique mais aussi une meilleur respiration. En effet, à l’époque, mon orthodontiste m’a fait faire des tests qui montrait que lorsque je forcé l’avancement de ma machoire, ma respiration était meilleur. Et c’est encore le cas aujourd’hui.

    Je me pose quelques questions :
    – Si je décide de réaliser cette intervention, devrais-je re-porter un appareil dentaire? Si oui combien de temps?
    – Auprès de quel spécialiste dois-je me rapprocher? L’idéal serait d’en discuter directement avec le chirurgien je pense.

    Merci beaucoup

    1. Dr Jules dit :

      Vous semblez avoir une mandibule rétrognathe (reculée, courte). Dans de tels cas, il est en effet possible qu’une mandibule plus courte laisse moins d’espace à l’arrière de la bouche pour accommoder le volume de votre langue, ce qui peut créer une certaine obstruction.Le fait d’avancer la mandibule dégage l’arrière de la bouche et permet à la langue de se placer plus vers l’avant, ce qui facilite le passage de l’air et la respiration. C’est le principe utilisé avec les nombreux appareils d’avancement mandibulaire qui sont utilisés pour aider les gens souffrant d’apnée du sommeil; la mandibule avancée facilite la respiration et diminue l’apnée.

      Il est possible qu’un avancement mandibulaire chirurgical aide votre condition (respiration) mais je doute que le chirurgien ne vous le garantisse. Ayez des attentes réalistes face à cette intervention et demandez toute l’information nécessaire pour vous éclairer avant de débuter un traitement. Il est possible que votre rétrognathie mandibulaire ne soit pas la cause ou la seule cause de vos difficultés respiratoires.

      Consultez les autres réponses à des questions similaires dans cette page. Vous comprendrez pourquoi il est fort probable qu’il soit nécessaire d’optimiser l’alignement de vos dents en orthodontie (à l’aide d’appareils correcteurs) avant de faire la chirurgie mandibulaire. Ceci vous assurera les meilleurs résultats possibles et une stabilité post-opératoire accrue. A cette fin, il serait préférable de consulter un orthodontiste certifié qui vous dirigera à un chirurgien maxillo-facial pour planifier la chirurgie siindiqué. Ces 2 spécialistes travailleront de concert pour vous proposer une approche globale ayant les meilleures chances de succès.

Mise à jour pour
x

Prenez rendez-vous avec un dentiste Bücco et recevez 50$* en argent comptant !

Veuillez inscrire un lieu, une ville ou un code postal

Liste des dentistes membres Bücco
* IMPORTANT: Certaines conditions s'appliquent