5 façons de dépister les problèmes orthodontiques chez les enfants en bas âge

5 façons de dépister les problèmes orthodontiques chez les enfants en bas âge

Vous trouvez votre enfant un peu jeune pour surveiller la croissance de ses mâchoires et la position de ses dents? Détrompez-vous! Certaines malocclusions ont tendance à apparaître au début du primaire! En effet, à l’âge de 5-6 ans, la largeur des mâchoires est déjà à son maximum chez la majorité des jeunes! Heureusement, la longueur et la hauteur des mâchoires continuent de croître jusqu’à la fin de l’adolescence dans beaucoup de cas.

Il est donc important de consulter un orthodontiste, sous les recommandations de votre dentiste, et ce, dès l’âge de 7 ans. Lors d’un premier contact, il ou elle vérifiera la dentition et les mâchoires de votre enfant et vous indiquera si un traitement préventif est nécessaire et quand il pourrait être entrepris.

Il existe plusieurs façons de dépister les problèmes orthodontiques chez les enfants en bas âge. La liste ci-dessous en fournit cinq.

1.Un traumatisme au visage.

Une chute sur une surface dure ou un coup reçu accidentellement ou intentionnellement sont des événements malheureux qui peuvent survenir. Chaque traumatisme au visage, et spécialement au niveau des mâchoires et des dents, peut affecter négativement la dentition d’un enfant, même en ce qui a trait à ses dents permanentes qui sont en formation dans ses mâchoires. Un jeune ayant les dents d’en haut très avancées par rapport aux dents du bas est particulièrement à risque. L’effet d’un traumatisme peut ne pas être visible sur le coup. Il est donc important de rapporter tous les incidents du genre à votre dentiste lors de visites régulières afin de déterminer si une action doit être prise pour minimiser les conséquences. Vous pouvez également le consulter en urgence en cas d’accident, surtout si le déplacement ou même la perte de dents survient.

2.Un manque d’espace entre les dents primaires.

Si votre enfant d’âge préscolaire a des dents qui se chevauchent, un drapeau rouge devrait se lever dans votre esprit. Même chose pour une dentition primaire sans espace; cette dernière situation fait de très belles photos esthétiques, mais ce type de sourire cache un problème orthodontique. En effet, il est normal que les dents de lait ne se touchent pas ou que des espaces se créent entre elles, étant donné que les mâchoires des enfants grandissent. Les dents d’adultes sont plus grosses et lorsqu’elles poussent, les espaces laissés derrière la perte des dents de bébé doivent être assez grands pour accommoder ces dents plus larges. Si elles n’ont pas assez de place, leur éruption ne se fera pas de façon optimale et votre enfant pourrait avoir les dents mal alignées. Si les dents de bébé sont croches, mais qu’un espace suffisant est présent entre elles, c’est beaucoup moins alarmant.

3.Un défaut de langage ou un zézaiement persistant.

Lorsqu’un enfant apprend à parler, il est normal que la position de sa langue ne soit pas toujours adéquate et qu’un léger zézaiement apparaisse pour certains sons. Un défaut de langue qui persiste n’est cependant pas une condition sans conséquence. Sous les recommandations de votre dentiste le cas échéant, une consultation en orthophonie pourrait être nécessaire pour que votre enfant place sa langue correctement quand il s’exprime.

4. Une déglutition avec un mouvement de langue vers l’avant.

Si votre enfant pousse avec sa langue sur les dents antérieures quand il avale, il s’expose à un problème orthodontique. Ce geste, bien qu’il semble anodin, peut mener à l’avancement anormal de la dentition d’en avant lorsqu’il est fait de nombreuses fois par jour. En effet, la langue peut exercer une pression énorme sur les dents, au point de les déplacer. Une consultation en orthophonie pourrait s’avérer efficace pour enrayer le problème avant que les dommages apparaissent.

5. Un « trou » entre les dents du haut et du bas.

Si votre enfant ferme ses dents ensemble et que vous pouvez voir un trou (vide) entre ses dents supérieures et inférieures lorsque nous le regarder de face, il serait bon d’en discuter avec votre dentiste. Cette condition s’appelle une béance antérieure (« open bite » en anglais) et ne s’arrange pas d’elle-même. Les causes peuvent être multiples, incluant l’utilisation prolongée de la suce ou du pouce.

N’oubliez pas que la bouche de chaque enfant est unique. Certains verront apparaître leurs premières dents primaires à quelques semaines ou mois de vie et d’autres, vers l’âge d’un an. C’est normal. Il est aussi normal qu’un enfant perde sa première dent de lait tôt s’il a eu une poussée dentaire hâtive. Certains enfants auront perdu jusqu’à huit dents de bébé à l’âge de 7 ans, tandis que d’autres en auront perdu qu’une seule ou pas du tout. Il ne faut donc pas vous inquiéter si vous trouvez que votre enfant accuse un retard à ce niveau. L’évolution de la dentition n’est souvent pas signe de problème orthodontique. En cas de doute, n’hésitez pas à en discuter avec votre professionnel de la santé buccodentaire.

Veillez à visiter votre dentiste généraliste avec votre enfant selon le calendrier préétabli avec lui. Il est formé pour détecter un problème de décalage des mâchoires ou un alignement dentaire inadéquat et intervenir pour éviter de gros problèmes orthodontiques plus complexes à régler à l’âge adulte.

Question ou commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Mise à jour pour