Problèmes de rétention orthodontique

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

 

Pourquoi les dents bougent-elles?

Équation orthodontique expliquant la stabilité et le mouvement des dents ; dent + Force = mouvement.

Il existe des vérités absolues dans tous les domaines; la science, la biologie, dans l’univers, etc.  Certaines de celles-ci bien que complexes, peuvent être résumé par une simple formule comme la plus célèbre équation qui soit, le  E = MC2 d’Albert Einstein.

L’orthodontie est loin d’être une science exacte et aussi complexe mais il existe tout de même certains principes qui sont simples à expliquer même si nous n’en comprenons pas tus les éléments comme le mouvement des dents. Une dent bougera sous l’effet d’une force si celle-ci est assez importante et appliquée assez longtemps et dans une direction permettant un déplacement : Dent + Force = mouvement dentaire.

Une dent bougera sous l'effet d'une force assez grande et appliquée assez longtemps. Dent + Force = mouvement dentaire

  • La force qui agissant sur les dents peut être :
    • naturelle comme lors du processus d’éruption normale des dents pendant la croissance et le développement ,
    • causée par des habitudes comme le suçage de doigts,
    • générée par la musculature (langue, musculature péri-orale hypertonique),
    • une application volontaire par le moyen d’appareils orthodontiques divers.Il existe une relation entre la dentition, le parodonte et les articulations temporo-mandibulaires (ATM) et lorsqu'un stress les affecte, le maillon le plus faible de cette chaîne cédera.
  • En orthodontie, nous utilisons ce principe à notre avantage en déplaçant volontairement les dents dans des directions et sur des distances désirées en appliquant des forces précises et contrôlées sur les dents par différents moyens (fils ou arcs flexibles, ressorts, élastiques, coquilles ou gouttières flexibles,”head gear”, masque extra-oral,  etc.).
  • Des forces diverses peuvent aussi agir sur les dents pendant la phase de rétention après un traitement d’orthodontie. Ces forces sont la plupart du temps naturelles (par opposition à une force orthodontique “artificielle” appliquée avec un appareil) et proviennent de la musculature et de la croissance résiduelle.
  • Des changements au niveau du parodonte affecteront les tissus de support des dents. Ceci peut changer l’effet qu’une force physiologique normalement bien supportée par les dents aura sur les dents. Quelque chose de la “triade” constituée des dents, du parodonte ou des articulations temporo-mandibulaires (ATM) devra céder. ➡ Pour en savoir plus sur la triade dentaire.

 

Contenir les forces agissant sur les dents

  • Les appareils de rétention que nous utilisons en orthodontie visent à contenir les différentes forces agissant sur les dents mais ils ne peuvent jamais les éliminer complètement de façon à procurer une stabilité “absolue et à vie”.
  • Les dents demeurent toujours à la merci des forces naturelles et autres et l’ultime équilibre de la dentition dépendra de la somme des effets de toutes ces forces comparé à ce qui tente de les neutraliser.

Équilibre entre les composantes du système neuro masticatoire; dentition, parodonte, ATM. La triade dentaire. Orthodontiste Lemay Sherbrooke orthodontie orthosherbrooke orthoLemay.com orthodentie orthodentiste orthodontist

  • La rétention ou contention orthodontique n’est pas infaillible et rien ne saurait assurer une stabilité absolue de la dentition et de l’occlusion au cours de la vie d’un patient… qu’il y ait eu un traitement d’orthodontie ou pas. Le “vieillissement” et les changements dans la bouche sont normaux et inévitables. Cependant, après un traitement d’orthodontie le fait d’utiliser une rétention, quelle qu’elle soit maximise les chances de stabilité ou minimise les chances de mouvements dentaires ou récidive sans toutefois “garantir”  une stabilité “à vie”.
  • Le bris d’appareils de rétention fixes ou cesser de porter un appareil amovible peut permettre aux forces d’agir à nouveau sur les dents et perturber l’équilibre présent. Par contre, le fait de porter des appareils de rétention, quels qu’ils soient, ne peut “garantir”  que ce sera suffisant pour contrer les forces.

Il est bien important que quiconque envisage un traitement d’orthodontie comprenne ce principe pour avoir des attentes réalistes face à l’orthodontie et la stabilité des corrections à long terme.

➡ Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

 


Exemples de déplacements dentaires en rétention

Cette section a pour but de montrer des exemples de cas où, malgré un traitement et une rétention adéquats, des changements majeurs se sont produits après la fin du traitement d’orthodontie. Ces changements peuvent se produire après quelques mois ou plusieurs années.

Cas SB – 16 ans post traitement

Cette femme de 31 ans a été traitée en orthodontie à l’adolescence vers l’âge de 12 ans. Les premières prémolaires furent extraites pour le traitement d’orthodontie. 16 ans après la fin du traitement elle présente la situation suivante ou, malgré une occlusion généralement bonne et stable, les dents antérieures inférieures se sont sévèrement déplacées, particulièrement les canines et ce, malgré la présence du fil de rétention fixe qui est toujours présent et n’a jamais été recollé ou modifié depuis la fin du traitement.

Récidive et mouvements dentaires importants malgré la présence d'un fil de rétention fixe en orthodontie.

Récidive et mouvements dentaires importants malgré la présence d’un fil de rétention fixe… 16 ans après la fin du traitement d’orthodontie.

  • Déplacements dentaires 16 ans après la pose d’un fil rigide

    • (A) Occlusion 16 ans après la fin du traitement d’orthodontie (4 prémolaires extraites). L’occlusion est excellente tant du point de vue esthétique que fonctionnel sauf dans la région antérieure inférieure.
    • (B) Vu occlusale inférieure où l’on voit les rotations des incisives et surtout la bascule des canines (couronnes vers l’extérieur et racines vers l’intérieur).
    • (C) Vue occlusale supérieure. L’alignement des dents es toujours excellent mais suite au bris de l’attelle de rétention (flèche), l’incisive centrale droite présente une légère rotation (aussi visible en (H), vue en plongée).
    • (D) Radiographie panoramique prise 16 ans après le traitement qui montre l’extrême inclinaison des racines des canines. Comparez ce cliché avec la radiographie prise à la fin du traitement (F) où les racines étaient parallèles les unes aux autres.
    • (E) Des clichés extraits d’une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)  ou radiographie 3D montrent à quel point les racines sont basculées et sortent en partie de l’os alvéolaire (flèches rouges).
    • (G) Une vue rapprochée et  dans un angle différent montre qu’il y a une récession gingivale  (déchaussement) et perte osseuse sur la surface linguale des dents (flèches). Ce  qui est particulier dans de tels cas est que le fil n’ait jamais décollé malgré d’importantes forces appliquées dessus et qu’il s’est déformé. Remarquez l’angle de presque 90 degrés que forme la partie droite du fil et la base collée sur les canines.
    • (I) Vue de face avec la bouche ouverte montrant les irrégularités des incisives inférieures après 16 ans.
  • De tels changements ne se produisent pas du jour au lendemain. La patiente rapporte que la prise d’une radiographie 8 ans après la fin du traitement montrait que tout était normal dans la région antérieure. Pourquoi de tels changements se produisent après tant d’années? Il est difficile de trouver une réponse exacte mais il est certain qu’une force importante doit être appliquée pour déformer un fil rigide de la sorte, probablement lors de la mastication. Il est cependant surprenant que le fil ne décolle pas. Tous les cas que nous avons vu ayant de tels déplacements avaient ce point en commun; le fil était sévèrement plié ou déformé sans qu’il ait décollé. Difficile à comprendre et expliquer. À défaut d’un meilleur terme, nous référons à ce phénomène comme étant le “Syndrome du fil de rétention
  • Une fois le fil déformé, cela introduit des forces qui agissent sur les canines qui se mettent à se déplacer. Ceci peut affecter la musculature et les autres dents de cette région. Ces changements ne se produisent pas subitement. Ils apparaissent progressivement et peuvent prendre des années avant d’être visibles pour un patient qui n’est pas très “observateur”.  Dans des cas aussi sévères (mais rares) que celui illustré ici  il est définitivement indiqué de refaire des corrections pour préserver le parodonte et éviter une perte additionnelle de gencive et os alvéolaire. Le traitement aura pour but de replacer les dents dans l’os et de redonner un parallélisme normal aux dents leur permettant de retrouver une fonction normale ou optimale.
  • Les mouvements de récidives sont bien documentés dans la littérature orthodontique lorsque des fils torsadés (fils multibrins)  sont collés sur les 6 dents antérieures mais, bien que ce problème soit plus rare avec des fils plus rigides, cela est aussi possible mais la cause du déplacement et de la déformation est différente. Certains croient que les  fils torsadés ont parfois tendance à se “détorsader” ou se dérouler, ce qui est peu probable. La littérature supporte plutôt la théorie que, lorsque ces fils sont soumis à des forces  ou pressions pouvant les déformer (mastication,  nourriture, habitudes orales (ronger les ongles ou mordre des objets), traumatisme, etc.), cela peut générer des forces qui séparent les brins d’un fil torsadé et qui sont ensuite transmises aux dents et les déplacent progressivement.
  • Un autre facteur important pouvant affecter le mouvements des dents avec des fils torsadés est une technique de pose inadéquate où le fil n’est pas posé de façon complètement passive. Si le praticien “force” le fil pour l’adapter de façon précise à la surface des dents lors de la pose du fil, un fil torsadé sera assez flexible pour “céder” et s’adapter au dents. Par contre, cela introduit des forces qui seront libérées plus tard et peuvent affecter les dents. Ce genre de problème se manifestera cependant  plus tôt après la fin d’un traitement orthodontique et non des années plus tard.
  • La déformation des brins est évidemment impossible avec un seul fil rigide unitaire mais un tel fil peut toujours se déformer comme en témoigne le cas ci-haut.

➡ Pour voir d’autres exemples du “Syndrome du fil de rétention”, consultez cette réponse dans notre blogue.

 

 

Page en construction – d’autres exemples à venir…

Commentaires et/ou questions (3)

  1. Mary dit :

    Pourquoi mes dents sӎcartent et se resserrent?

    Bonjour Docteur,
    Depuis 3 soirs mes dents de devant d’habitude écartées se resserent toute seule, puis chaques matins, elles se sont re-ecarté…
    Avez-vous une explication à ce phénomène ?
    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Oui, c’est qu’il y a une force qui agit sur vos dents. Les dents vont bouger et se déplacer sous l’effet d’une force. Cependant je ne saurais dire d’où provient cette force; musculature, interférences fonctionnelles entre les dents, bruxisme, etc.
      Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) ou un dentiste pour en savoir plus sur la cause de ces déplacements dentaires.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.