Dans nos archives

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Notre pratique d’orthodontie fut établie en 1958 par le Dr Jules E. Lemay (père). Étant l’un des premiers spécialistes gradués en orthodontie au Québec, il peut être considéré comme un «pionnier» de cette spécialité dans la province. Ceci confère à notre pratique l’honneur d’être une des premières pratiques d’orthodontie établie au Québec et même au Canada. Dr Lemay fut le premier orthodontiste de la province à s’établir hors des grandes zones urbaines que sont Montréal et Québec. Dr Jules E. Lemay III, s’est joint à la pratique en 1987.

Notre pratique traite maintenant une quatrième génération de patients. Certains patients présentement en traitement suivent les traces de leurs parents et grands-parents et même arrières grands-parents qui ont aussi été traités par Dr Lemay! Nous diriger les membres de leur famille constitue le meilleur gage de confiance envers nos services que peuvent nous manifester nos anciens patients.

Vous trouverez dans cette page quelques éléments tirés des “archives” de notre pratique.

 

Télégramme de 1957

Bien avant l’époque des textos et emails, il y avait la poste… et les télégrammes!

À l’été 1957, Dr Lemay nouvellement gradué en médecine dentaire travaillait comme dentiste bénévole dans des cliniques mobiles de la Croix Rouge dans la vallée de la Matapédia. Il avait alors reçu un télégramme demandant quelle dent extraire pour une patiente! Le texte se lit comme suit :

 

Télégramme reçu par Dr Jules E. Lemay orthodontiste en 1957 pour l'extraction de dents pour un traitement d'orthodontie.
_______________________________________________
Montréal, 16 juillet 1957
Dr Jules E. Lemay Junior
Clinique Mobile de la Croix Rouge
Soins Mlle Gatienne Tremblay     (aux soins de Mlle Gatienne Tremblay, responsable de transmettre le télégramme)
Padoue    (pour St-Antoine de Padoue, le village où il était)
Bengle veut savoir s’il faut extraire 4 ou 5, il faut garder la meilleure
________________________________________________

“Traduction” : Un orthodontiste, le Dr Bengle voulait savoir laquelle des prémolaires (#4 ou #5, soit la première ou deuxième prémolaire) devait être extraite pour une patiente commune (Dr Lemay n’avait pas terminé ses études en orthodontie). Probablement que les deux dents étaient abîmées et il désirait garder la meilleure des deux prémolaires.

Il y a 60 ans, on était loin des textos instantanés! Aujourd’hui, immédiatement après la prise d’une radiographie numérique, elle peut être envoyée au dentiste d’un patient avec une note explicative ou une réquisition d’extraction avant même que le patient puisse se rendre chez le dentiste ou quitte notre bureau! Les temps changent et la technologie accélère les communications.

 

Graduation en orthodontie – 1958

Jules E. Lemay, orthodontiste Sherbrooke ; graduation en 1958.

Graduation du Dr Jules E. Lemay (père) en 1958 du programme d’orthodontie de l’Université de Montréal. Il reçoit ici son diplôme du Dr Paul Geoffrion, un pionnier de l’orthodontie en Amérique.

 

 

Dr Lemay enseignant la soudure pour fabriquer un appareil orthodontique aux techniciennes de laboratoire.

Même après sa “retraite”, le Dr Lemay (père) demeure impliqué dans la pratique qu’il a fondée. On le voit ici enseignant la soudure pour fabriquer un appareil orthodontique aux techniciennes de laboratoire.

 

 

➡ Dernière mise-à-jour : 2016-09-30 à 15:48:50 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.