Autres problèmes d’occlusion

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 3.00 sur 5)

Loading...

Occlusions croisées

Le terme “occlusion croisée”  réfère à la relation inversée qu’ont les dents lorsqu’elles mordent ensemble. Voici quelques caractéristiques de ces problèmes :

  • la condition la plus commune est une relation où les dents du haut mordent à l’intérieur ou derrière de celles du bas;
  • cela peut se produire à l’avant de la bouche (occlusion croisée antérieure) ou affecter les dents arrières (occlusion croisée postérieure);
  • un seul côté de la dentition peut être affecté (unilatéral) ou les deux côtés à la fois (bilatéral);
  • la cause est un déséquilibre entre la largeur des mâchoires du haut et du bas, ce qui est habituellement d’origine héréditaire;
  • la mâchoire la plus souvent affectée est celle du haut qui est trop étroite;
  • dans certains cas, la mâchoire inférieure peut être le problème en étant plus large;
  • cette façon de mordre peut causer de l’usure des dents et une déviation des mâchoires; (voir section usure)
  • ce genre de problème peut être intercepté en bas âge en rétablissant l’équilibre entre les mâchoires;
  • cette condition ne peut se corriger seule, même en présence de croissance et requiert une intervention orthodontique.
  • l’expansion palatine est une façon de corriger les problèmes de largeur en bas âge.
    Occlusion croisée postérieure bilatérale chez un enfant de 6 ans. Ce problème ne se corrigera pas seul avec le temps.

    Occlusion croisée postérieure bilatérale chez un enfant de 6 ans. Ce problème ne se corrigera pas seul avec le temps.

    Occlusion croisée postérieure en dentition temporaire (garçon de 5 ans). Cette condition persistera en dentition permanente

    Occlusion croisée postérieure en dentition temporaire (garçon de 5 ans). Cette condition persistera en dentition permanente.

    Occlusion croisée antérieure et déviation de la mâchoire inférieure vers la gauche

    Occlusion croisée antérieure ET postérieure avec déviation de la mâchoire inférieure vers la droite (femme – 34 ans).

    Occlusion croisée antérieure et déviation de la mâchoire inférieure vers la gauche

    Occlusion croisée antérieure et déviation de la mâchoire inférieure vers la gauche.

    Occlusion croisée postérieure bilatérale; contraction importante de la mâchoire supérieure

    Occlusion croisée postérieure bilatérale; constriction importante de la mâchoire supérieure.

    Les problèmes de largeur des mâchoires de se corrigeront pas d’eux-même comme le montrent les 2 cas suivants qui n’ont eu aucun traitement et qui présentent le même problème de largeur (occlusion croisée) 3 ans et 20 ans après avoir été évalué une première fois.

    Occlusion croisée postérieure qui ne s'est pas corrigée sans traitement d'orthodontie.

    Deux personnes ayant une occlusion croisée qui ne s’est pas corrigée 3 ans et 20 ans plus tard sans traitement.

    Chevauchement – Manque d’espace – Encombrement dentaire

    • le manque d’espace dans les arcades dentaires est un des problèmes les plus communs;
    • ceci se manifeste par la présence de dents déplacées hors des arcades dentaires, de rotations de dents et des dents qui se chevauchent;
    • la cause est le plus souvent des mâchoires de dimensions réduites et/ou des dents larges –  donc l’origine est héréditaire ou génétique;
    • ce type de problème est apparent très tôt (dès l’éruption des dents permanentes) et ne se corrige pas avec le temps. S’il y a un manque d’espace en bas âge, il y en aura aussi à l’âge adulte (voir exemples ci-dessous).
    • la croissance à elle seule ne peut corriger ce problème qui peut même avoir tendance à empirer avec les années;
    • un suivi adéquat en orthodontie pendant l’enfance et l’adolescence peut parfois minimiser le problème de chevauchement dentaire.

     

    Adolescent (12 ans)avec manque d'espace et chevauchement dentaire aux deux arcades

    Adolescent (12 ans) avec manque d’espace et chevauchement dentaire aux deux arcades.

    Encombrement dentaire chez un jeune adulte (22 ans)

    Encombrement dentaire modéré chez un jeune adulte (22 ans).

    Manque d'espace et encombrement dentaire chez un adulte de 63 ans

    Manque d’espace et encombrement dentaire chez un adulte de 63 ans.

     

    Espacement inter-dentaire

    • à l’opposé d’un manque d’espace, de l’espace excessif entre les dents peut aussi causer des problèmes esthétiques et fonctionnels;
    • la cause peut être des mâchoires larges, des dents étroites ou une combinaison de ces facteurs héréditaires;
    • une pression de langue excessive ou le suçage de doigt sont des habitudes qui peuvent aussi contribuer à la présence d’espaces.

      Espaces excessifs entre les dents

      Espaces excessifs entre les dents.

    ➡ Pour en savoir plus sur les espaces dentaires et leur traitement.

     

    L’ankylose dentaire

    • Ligament parodontal autour d'une racine permettant de déplacer les dents en orthodontie

      Ligament parodontal autour d’une racine permettant de déplacer les dents en orthodontie.

      L’ankylose dentaire est une condition caractérisée par la fusion de la racine de la dent avec  l’os qui l’entoure. Ceci se produit lorsqu’il y a atrophie ou disparition d’une partie du ligament parodontal (alvéolo-dentaire) qui est entre la racine et l’os alvéolaire;

    • Causes possibles :
      • parmi  les principales causes, l’hérédité joue un rôle important dans l’ankylose des dents.
      • Un problème métabolique a aussi été associé à l’ankylose dentaire.
      • Les traumatismes et coups que peuvent subir les dents peuvent endommager le ligament autour de la dent et créer une ankylose dentaire. Cette dernière cause affecte surtout les dents permanentes.
    • Une dent ankylosée est en fait “soudée” à l’os et ne fera pas éruption complètement s’il s’agit d’une dent temporaire. De plus, s’il s’agit d’une dent permanente, cette dent ne pourra être déplacée en orthodontie car le ligament parodontal doit être intact et continu autour de la dent pour pouvoir déplacer une dent. Pour en savoir plus sur le déplacement des dents en orthodontie.
    • L’ankylose dentaire peut affecter n’importe quelle dent temporaire ou permanente mais les dents les plus souvent affectées sont les  molaires temporaires (3-6%). Les secondes molaires présentent une incidence d’ankylose plus grande que les premières molaires et les molaires inférieures sont plus souvent ankylosées que celles du haut. (1)
    • Bien que ‘importe quelle dent puisse, en théorie, devenir ankylosée, la très grande majorité des dents ankylosées sont des molaires  (temporaire ou permanentes (définitives)) et l’ankylose se produit le plus souvent pendant la période de dentition temporaire ou mixte (transition vers la dentition permanente).
    • Le phénomène d’ankylose est  souvent associée à l’absence congénitale (anodontie) de la dent permanente qui doit la remplacer (prémolaire dans le cas des molaires temporaires).
    • Des dents qui demeurent incluses pendant plusieurs années ont plus tendance à devenir ankylosées (les canines supérieures sont un bon exemple).
    • Les dents adjacentes et opposées à une dent ankylosée peuvent basculer et contribuer au développement d’une malocclusion ou l’aggraver;
    • Lorsqu’une dent primaire est ankylosée, la dent permanente qui doit la remplacer est souvent manquante (anodontie) ce qui créé d’autres problèmes d’occlusion, d’intégrité de l’arcade dentaire et de fonction;
    • Lorsqu’on tente de déplacer une dent permanente incluse, (canine ou autre dent), les risques d’ankylose sont plus importants chez les patients plus âgés;
    • Si une traction orthodontique est faite sur une dent ankylosée, elle ne bougera pas. Il peut alors être nécessaire d’extraire cette dent et l’espace résultant peut être soit fermé ou laissé ouvert pour un remplacement prothétique (pont, implant dentaire, etc.)
    • L’ankylose de dents postérieure crée une béance postérieure où il y a absence de contacts entre les dents opposées. Ceci, en retour, peut permettre à la langue de se positionner dans cet espace et de le maintenir ainsi ou même de l’augmenter avec le temps et de perpétuer la béance.

       

    “Ankylose d’une dent temporaire qui devient submergée et plus basse avec le temps. Ceci permet aux dents adjacentes de basculer ainsi qu’à la dent opposée de s’allonger et contribuer à la malocclusion.

    Exemples de dents postérieures ankylosées qui sont plus basses et affectent la position des dents adjacentes.

     

    Dents ankylosées et submergées suite à une mauvaise supervision pendant l'éruption dentaire.

    Problèmes d’éruption causés par la présence d’une dent temporaire ankylosée qui n’a pas été extraite. Voir la légende ci-dessous.

    Cette femme de 28 ans présente un problème d’éruption qui aurait pu être évité avec une supervision adéquate pendant l’éruption des dents à l’adolescence.

  • (A) La seconde molaire supérieure temporaire droite (* jaune) est ankylosée et est devenue progressivement submergée à mesure que les dents adjacentes ont continué à pousser et ont éventuellement dépassé la dent ankylosée pour basculer par dessus elle (flèches rouges en A, B et C).
  • La seconde prémolaire (* rouge) demeure bloquée sous la dent ankylosée et ne peut continuer son éruption normale. Non seulement les dents basculées affectent l’occlusion et la fonction mais cette région est difficile d’entretien et les dents sont plus susceptibles à la carie et aux infections parodontales.
  • Comparez la position de la prémolaire droite incluse sous la dent ankylosée (A) à la même prémolaire du côté opposé (D * bleu) qui elle, est sortie normalement car la dent temporaire qui la recouvrait n’était pas ankylosée et est tombée normalement au début de l’adolescence. L’extraction de la dent ankylosée et l’utilisation d’un mainteneur d’espace pendant l’éruption de la prémolaire du côté droit aurait permis à la prémolaire droite de sortir normalement comme celle de gauche.

 

Ankylose et croissance normale; comparaison

L’ANKYLOSE d’une dent peut apparaître pendant les corrections orthodontiques. Ce patient de 15 ans a une absence congénitale (anodontie) des deuxièmes prémolaires inférieures (X rouge) . La molaire temporaire droite (1 et * bleu) demeure au même niveau que les autres dents pendant le traitement et la croissance verticale de la mandibule tandis que celle de gauche (2) qui devient ankylosée, reste plus basse et ne suit pas les autres dents qui continuent leur éruption. Ceci est visible en comparant le niveau des dents sur une radiographie avant le début du traitement (A) et pendant les corrections b. La flèche indique  l’importante décalage de niveau vertical  entre les dents. À noter que les 2 molaires temporaires n’ont eu aucune attache (boîtier) pendant les corrections.

Ankylose de dents permanentes

  • L’ankylose des dents définitives ou permanentes est beaucoup moins fréquente que pour les dents temporaires mais cela peut se produire.
  • L’exemple ci-dessous montre de l’évolution d’une molaire permanente  ankylosée et du traitement d’orthodontie effectué pour corriger les problèmes d’occlusion qui y sont associés.
Molaire permanente ankylosée

Exemple de traitement orthodontique d’une molaire inférieure permanente sévèrement ankylosée ayant eu d’importantes séquelles sur l’occlusion.

Légende

  • (A) À 8 ans, la première molaire inférieure gauche (*) manifestait déjà des signes d’ankylose; elle était plus basse que son équivalent du côté droit (voir radiographie dans la section commentaires au bas de cette page).
  • (B) À l’âge de 12 ans, cette molaire est toujours submergée au même niveau tandis que la deuxième molaire qui a continué à “érupter” et migrer vers le haut commence à basculer par dessus la dent ankylosée. La prémolaire aussi bascule vers l’arrière et la dent opposée s’allonge (flèche).
  • (C) Il est difficile d’extraire une telle dent ankylosée car il n’y a pas d’accès et il faudrait enlever beaucoup d’os. Un traitement d’orthodontie a été entrepris pour reculer et redresser la deuxième molaire.
  • (D) Une fois la molaire bien redressée, le dentiste a un meilleur accès pour extraire la molaire ankylosée.
  • (E) Une fois l’extraction faite, l’espace résiduel est fermé en avançant la deuxième molaire. Une mini-vis d’ancrage (flèche bleue) fut utilisée pour faciliter ce mouvement.
  • (F) Résultat une fois l’espace fermé.

Note : Ce cas est en encore en traitement. Visitez cette page à nouveau pour voir le résultat final…

Pour voir d’autres malocclusions.Pour en savoir plus sur l’éruption des dents.

(1) Eur J Paediatr Dent. 2011 Sep;12(3):175-8.Incidence and distribution of deciduous molar ankylosis, a longitudinal study.
et
ASDC J Child. 1978 Jul-Aug;45(4):288-92. Ankylosed primary molars

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-05-21 à 21:38:07 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved
Publié le : Aug 14, 2009 @ 18:49

 

Commentaires et/ou questions (58)

  1. Sylvie dit :

    Bonjour, Je suis un adulte qui aimerait bien faire corriger son sourire. Étant jeune j’ai sucé mon pouce alors mes dents ressemblent aux photos “Occlusion croisée postérieure bilatérale; contraction importante de la mâchoire supérieure”.
    Avez-vous une solution à mon problème ?

    • Dr Jules dit :

      Ce type de problème est assez complexe car la malocclusion a une composante squelettique (os des machoires) et tri-dimensionnelle (3D). Il ne s’agit pas seulement d’un problème de “dents croches” ou de manque d’espace. Le problème est dû, en bonne partie, à un déséquilibre important entre les deux mâchoires et les 3 dimensions sont affectées;
      1- la largeur (mâchoire supérieure trop étroite),
      2- la dimension verticale (les dents du haut ne mordent pas par dessus celles du bas) et
      3- la relation “avant-arrière” (le haut est trop reculé par rapport au bas et/ou le bas est trop avancé).

      Bien que complexe, une telle malocclusion peut être corrigée et certaines des approches utilisées aujourd’hui sont plus simples que ce qui était envisagé il y a quelques années à peine. Ceci étant dit, un plan de traitement ne peut être élaboré uniquement à partir d’une description de malocclusion et une visite d’évaluation vous permettrait d’avoir l’heure juste et prendre une décision éclairée sur les possibilités de l’orthodontie pour corriger une telle malocclusion.

  2. Tonian dit :

    Bonsoir docteur,
    je suis dentiste faisant de l’orthodontie. A la vue des résultats que vous obtenez, je desirerais savoir si vous donnez des cours en France; Je serai intéressée d’apprendre votre technique bien que j’ai eu ds cours d’arc droit et de Rickett “modifié”je sens qu’il me manque encore quelques choses (astuces ou autres).
    en vous remerciant,
    Cordialement,
    dr Tonian

  3. Nathalie dit :

    Retard d’éruption inquiétant?
    Bonjour – ma fille de 13 ans a un retard sur ses dents permanentes. Son dentiste a fait une radio et indique qu’elle a des dents ankylosées et que je dois consulter un orthodontiste. Par contre, elle n’a toujours pas perdu ses dents temporaires. Dois-je m’inquiéter ??

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a pas nécessairement lieu de vous inquiéter mais une consultation en orthodontie serait en effet indiquée. La présence de dents temporaires en bouche à l’âge de 13 ans, surtout chez les filles qui ont un développement dentaire un peu plus rapide que celui des garçons, représente un retard d’éruption d’environ un an. Cependant, cela n’indique pas nécesairement qu’il y a un problème. Il se peut que ce soit simplement une retard d’éruption sans conséquence. La présence de dents ankylosées est à surveiller. Ces dents doivent souvent être extraites car elles sont “soudées” à l’os alvéolaire, ne tomberont pas d’elles-même et peuvent contribuer à la malocclusion en permettant une migration anormale de dents adjacentes et opposées, tel qu’illustré dans un exemple de cette page. Une consultation en orthodontie devrait vous éclairer sur ce qui serait indiqué de faire pour la dentition de votre fille.

      • Nathalie dit :

        Tel que démontré selon la radiographie panoramique, si je peux vous spécifier que ce sont les dents permanentes qui semble-t-il sont ankylosées donc je ne crois pas qu’on doit enlever les dents permanentes ?? Je vous remercie sincèrement de vos réponses.

        • Dr Jules dit :

          En effet, ceci est une précision des plus importantes… à laquelle j’aurais dû penser!
          L’ankylose de dents temporaires postérieures est relativement fréquente alors ce fut un réflexe de conclure qu’il s’agissait de dents temporaires qui étaient ankylosées. Concernant les séquelles potentielles de l’ankylose d’une dent permanente sur l’occlusion, elles peuvent être similaires à celles d’une dent temporaire alors cette condition doit être suivie de près.

          Votre question est très pertinente et c’est pourquoi je viens d’ajoute sur cette page un cas qui montre une molaire permanente sévèrement ankylosée qui a été extraite pour permettre d’avancer la deuxième molaire et fermer l’espace.

          L’évaluation clinique et radiologique à l’âge de 8 ans avait déjà permis de déceler un problème. Le patient fût transféré à notre pratique à l’âge de 12 ans. On pouvait alors voir une progression importante du problème qui nécessita alors une intervention orthodontique. Vous trouverez plus de photos de ce cas dans la section “Dents anylosées” plus haut dans cette page.

           

          Il est important de déceler les problèmes d’ankylose dentaire de façon précoce.
          Exemple de la progression d’une molaire ankylosée. (A) À 8 ans, la première molaire inférieure gauche (*) est plus basse que son équivalent du côté droit qui est sortie à son niveau normal (B) À l’âge de 12 ans, la deuxième molaire (*) a continué son éruption et perce maintenant en bouche tandis que la molaire ankylosée n’a fait aucun progrès et reste submergée sous la gencive.

  4. NADIA dit :

    Bonjour, Quel est le meilleur moyen de corriger un maxillaire en “V” chez l’adulte???

    • Dr Jules dit :

      Difficile de répondre à cette question de façon générale. L’aproche utilisée peut varier avec chaque cas. Certains des facteurs à considérer sont :
      -l’occlusion ou malocclusion générale (existe-t-il d’autres problèmes importants à corriger);
      -la sévérité de la constriction maxillaire;
      -la relation avec la mâchoire inférieure;
      -l’âge du patient;
      -les objectifs de traitement;
      -etc.
      Le traitement nécessiterait certainement des “broches”, mais selon les préférences du praticien, le traitement peut aussi inclure de l’expansion maxillaire, une chirurgie orthognathique ou des extractions.

      Pour voir des cas avec constriction maxillaire qui ont été traités en orthodontie.
      La meilleure façon d’avoir une réponse plus précise à votre question serait de consulter un orthodontiste.

  5. sali dit :

    Retard d’éruption à 8 ans?
    Ma fille de 8 ans présente un retard des dents permanente s(les 4 incisives supérieurs). La 1ère est tombée il’y a 6 mois environ, ils sont gonflés mais pas de signes d’éruption. Son dentiste nous a demandé une panoramique qui a montré la descente effective des 4 incisives et nous a proposé l’incision chirurgicale pour accéléré leurs éruption que faire???? et merci.

    • Dr Jules dit :

      Il est important de réaliser que les âges “normaux” d’éruption dentaire ne sont que des moyennes ou des guides nous permettant de déterminer si un enfant est vraiment hors norme dans son patron et séquence d’éruption. Il y a beaucoup de variations individuellesde sorfte qu’il peut souvent y avoir jusqu’à 2 ans de variation sans que cela soit inquiétant. Une radiographie panoramique est cependant essentielle pour confirmer la présence, le degré de fromation et la direction d’éruption des dents permanentes qui n’ont pas fait éruption.

      Si par contre des dents permanentes sortent d’un côté de la bouche et que ± 6 mois plus tard les même dents du côté opposé de la bouche ne sortent pas et que les temporaires sont encore solides, il serait indiqué de faire faire une évaluation radiologique par votre dentiste généraliste ou un orthodontiste.

      Les centrales permanentes supérieures sortent en moyenne vers l’âge de ±7-8 ans. Les garçons présentent souvent un certain retard d’éruption par rapport aux filles (±1 an). Si le développement d’une dentition est plus lent mais de façon uniforme dans toute la bouche, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. C’est plus anormal si des variations importantes existent entre différents endroits d’une même bouche.

      Votre fille n’est probablement pas si en retard qu’on pourrait le croire.
      Si un renflement est visible ou palpable sur la crête de la mâchoire, c’est signe que les dents tentent de percer et qu’elles sont juste sous la gencive. L’incision proposée par votre dentiste accélérera l’éruption mais n’est peut-être pas nécessaire. Observez le tout 6-8 mois et s’il n’y a aucun changement, il sera toujours possible d’envisager l’incision. À moins d’avoir une obstruction physique (probablement visible sur une radiographie), ces incisives feront éventuellement éruption.
      N. B. À noter que ces commentaires ont été émis sans avoir la radiographie.
      Pour en savoir plus sur l’éruption des dents.

  6. Yacine dit :

    Bonjour docteur, j’ai 28ans. Mes dents du devant, celles du haut, se posent sur celles du bas, que ce soit au repos ou quand je souris.
    Je souhaiterais savoir si ça se corrige car, normalement les dents du devant bas doivent s’emboiter dans celles du devant haut. Est-ce que c’est l’objet de l’orthodontie ou de la chirurgie. Merci

    • Dr Jules dit :

      À moins que vous ayez un écart extrêmement important ou sévère entre la relation de vos mâchoires (déséquilibre squelettique), il est fort probable que votre condition se corrige en orthodontie seulement. Une chirurgie aurait comme but de rétablir l’équilibre entre des mâchoires vraiment décalées l’une par rapport à l’autre.
      Normalement, les dents antérieures supérieures doivent toucher à celles du bas lorsque la bouche est fermée mais pas en relation de “bout-à-bout”. Pur voir une occlusion et relation dentaires normales.
      Pour en savoir plus sur la chirurgie orthognathique.
      Une consultation avec un orthodontiste vous permettra d’avoir une meilleure réponse concernant votre condition précise.

  7. valerie dit :

    Orthodontie nécessaire à 3 ans?
    Bonjour,
    mon fils de 3 ans a les dents du bas qui sont décalées par rapport à celles du haut quand il ferme la bouche. On le voit quand il sourit. Les incisives du milieu sont au niveau des 2 incisives les plus à gauche en bas. A t’il déjà besoin de soins orthodontiques ou bien cela peut il se corriger en grandissant? Merci.

    • Dr Jules dit :

      A-t-il besoin d’orthodontie à 3 ans? Probablement pas.
      Est-ce que cela se corrigera en grandissant? Certainement pas.
      Aura-t-il besoin de soins orthodontiques plus tard? S’il a une malocclusion à 3 ans, elle persistera et il aura besoin de traitement plus tard si vous espérez qu’il ait une occlusion qui se rapproche de la “normalité”.

      La plupart des malocclusions ne s’amélioreront pas avec le temps et peuvent même empirer. Si la condition de votre fils vous inquiète parlez-en à votre dentiste qui pourra vous diriger à un orthodontiste maintenant s’il le juge nécessaire. Sinon, assurez-vous de le faire évaluer par un orthodontiste vers l’âge de 7 ans, âge recommandé par les associations américaine et canadienne des orthodontistes pour une première évaluation orthodontique.

      Une première évaluation orthodontique ou consultation en orthodontie est recommandée vers l'âge de 7 ans.

       

      ➡ Pour en savoir plus sur l’âge idéal pour une première évaluation en orthodontie et les bénéfices des interventions orthodontiques précoces tel que recommandé par les associations d’orthodontistes.

  8. Nathalie D. dit :

    Maturité avant le début du traitement
    Docteur,
    mon garcon de 8 ans, après une visite préventive chez un Orthodontiste, une malocclusion importante est détectée, il aura un long traitement. L’Orthodontiste me dit qu’il faut attendre qu’il ait la maturité suffisante pour commencer et que son accord est primordial ?? mais s’il ne se sent jamais prêt ?
    Faut-il le laisser ainsi jusqu’à maturité? je trouve cela dommage de perdre du temps alors qu’un traitement pourrait commencer. Qu’en pensez vous cher Docteur? dois-je insister lourdement auprès de ce praticien?

    • Dr Jules dit :

      Votre question est excellente et très pertinente. La situation que vous décrivez est relativement commune.
      Je dirais que vous et votre orthodontiste avez raison tous les deux! Je m’explique…

      Un traitement d’orthodontie nécessite une coopération du patient qui est essentielle afin d’avoir du succès. Cela se manifeste par le port des élastiques, l’hygiène buccale, l’assiduité aux rendez-vous, surveiller l’alimentation (nourriture qui peut endommager les appareils), etc. L’orthodontiste peut faire une partie des corrections à l’aide des appareils modernes qui sont très performants mais pas tout. Le patient est la personne qui a finalement le plus d’influence sur le résultat du traitement.

      Il est vrai que le patient doit avoir un minimum de maturité pour entreprendre un traitement. Il est aussi vrai que cette maturité peut venir tardivement… surtout chez les garçons! Parfois, les jeunes manifestent de l’indifférence face aux traitements non par manque de maturité mais par ignorance des bénéfices ou bienfaits qu’ils pourront retirer de la thérapie. Souvent, le simple fait de bien leur expliquer ce que leur apportera le traitement et les alternatives s’il n’y a pas de traitement ou s’il est reporté (par exemple un traitement plus compliqué avec chirurgie ou extractions s’il n’y a plus de croissance pour aider les corrections), peut soudainement être très motivant pour le jeune patient!

      Vous pouvez peut-être accorder une certaine période de réflexion à votre enfant pour qu’il se prépare à l’idée d’un traitement. Si les corrections planifiées doivent tirer profit de la croissance résiduelle, il est en effet préférable de ne pas attendre qu’elle soit complétée. Par contre si des appareils amovibles requérant une grande coopération seront utilisés, la motivation et coopération du patient sont essentielles, sinon vous courez à l’échec. Vous pouvez encourager et supporter votre jeune mais ne pouvez porter les appareils et élastiques et brosser ses dents à sa place!

      Discutez avec votre orthodontiste pour élaborer un”plan” visant à sensibiliser votre garçon aux bénéfices d’intervenir de façon précoce avec son aide plutôt que d’attendre trop longtemps et nécessiter des interventions plus complexes. Votre orthodontiste a l’intérêt de votre enfant à cœur en recommandant de reporter le traitement si ce dernier n’est pas “prêt”. Cependant, cela ne veut pas dire que vous devrez attendre très longtemps avant que sa “réceptivité” change et qu’il accepte de débuter en orthodontie.

  9. Ann dit :

    Problème d’éruption d’une deuxième molaire
    Bonjour, mon fils de 11 ans (02/02/2000) vient (hier) de développer une “grosse boule” sur la gencive à l’emplacement de la 2ème molaire inférieure gauche….il a mal au niveau de la gencive, de la machoire et de la gorge…
    Ma dentiste l’a reçu en urgence et une radio panoramique montre que la deuxième molaire est en train de pousser mais est bloquée par la future dent de sagesse…..
    Il doit voir rapidement un orthodontiste (un traitement est de tt façon indispensable) mais en attendant le RDV je stresse un peu…….pensez vous qu’il devra subir une intervention chirurgicale préalable au traitement ou bien la dent finira par se frayer un chemin? Pour l’instant il prend des antibiotiques et des antidouleurs mais la “boule” est tjs là….
    Merci
    Une maman angoissée….

    • Dr Jules dit :

      Nous n’avons pas de radiographie et ne connaissons pas la situation clinique exacte mais d’après ce que vous décrivez, il est fort probable qu’une intervention chirurgicale soit indiquée pour aider l’éruption de la deuxième molaire bloquée. Cette intervention peut comprendre :

      faire dégager la deuxième molaire en enlevant de la gencive recouvrant la couronne de la dent pour l’aider dans son éruption,
      faire extraire la dent de sagesse si c’est vraiment ce qui empêche la deuxième molaire de sortir,
      – dans certains cas, il peut-être indiqué d’extraire la deuxième molaire et garder la dent de sagesse qui pourra éventuellement être récupérée.

      Peu importe l’intervention, il est possible que la molaire :
      – sorte éventuellement par elle-même, sans autre intervention,
      – nécessite une traction orthodontique pour la loger convenablement dans l’arcade,
      – soit ankylosée (soudée à l’os) et ne puisse sortir, malgré une intervention pour la dégager et une traction orthodontique. Dans un tel cas, elle devra probablement être extraite.

      Le fait que votre garçon ait de la douleur à la mâchoire et à la gorge indique peut-être la présence d’une infection autour de cette dent alors suivez précisément les instructions de votre dentiste concernant la prise d’antibiotiques. Si la situation ne s’améliore pas après quelques jours, communiquez avec votre dentiste à nouveau.
      La priorité immédiate est de le soulager et contrôler l’infection avant d’envisager toute intervention orthodontique. Lors de la consultation, l’orthodontiste pourra vous confirmer laquelle des options décrite précédemment (ou une autre?) est la plus appropriée pour votre garçon.

  10. buisson dit :

    Éruption précoce d’une molaire permanente à 2.5 ans?
    bonjour,
    est-il possible qu’une enfant de 2 ans 1/2 soit déjà en train de sortir les molaires de 6 ans?
    en effet ma fille souffre énormément des dents, or à part les molaires normales du haut qui sont quasiment sorties, seules restent ces molaires de 6 ans.
    Elle a des poussées qui peuvent durer une semaine avec forte fièvre, très forte douleur que presque plus rien ne soulage et elle nous montre précisément où elle a mal (emplacement de ces futures molaires).
    Qui dois-je consulter, que dois-je faire pour soulager ces souffrances terribles?
    merci

    • Dr Jules dit :

      L’éruption précoce de dents permanentes peut parfois être observée mais elle est, la plupart du temps, liée à une condition ou étiologie locale comme la perte prématurée d’une dent temporaire suite à une pathologie ou une carie infectieuse ayant causé une perte osseuse dans la région de la dent affectée. Il serait surprenant cependant de voir ce phénomène d’éruption se manifester à 2 ½ ans même si une dent temporaire était perdue. L’éruption d’une molaire permanente serait encore plus surprenante à cet âge. La littérature mentionne que certaines conditions hormonales et syndromes peuvent expliquer l’éruption précoce de dents permanentes mais, encore une fois, je doute que cela soit possible aussi jeune qu’à l’âge de votre enfant.

      Comptez bien le nombre de dents
      , il s’agit peut-être d’une deuxième molaire temporaire qui tente de sortir derrière la première molaire temporaire (2 incisives, 1 canine et 2 molaires de chaque côté). Dans ce cas, cela serait normal.


      À titre d’exemple, (A) voici un exemple d’une dentition normale chez un enfant de 5.5 ans. L’endroit où doivent sortir les premières molaires permanentes à l’arrière des deuxièmes molaires temporaires est indiqué par un astérisque (*). (B) Enfant de 8 ans avec les premières molaires permanentes qui ont fait éruption (*).

      Il serait indiqué de consulter un dentiste pour faire un examen de la bouche et évaluer s’il y a quoi que ce soit d’anormal ou s’il s’agit d’une dent temporaire faisant éruption. Une radiographie de la région douloureuse devrait confirmer s’il y a présence d’une dent ou autre structure pouvant expliquer les symptômes.

  11. regine dit :

    Plan de traitement ?
    bonsoir
    un encombrement unilatéral au maxil et a la mandibule canine et latérale. faut il extraire unilateralement ou pas, je n ai pas de deviation de la ligne mediane ou faut il distaler patiente est dans la vingtaine
    merci.

    • Dr Jules dit :

      Nous ne pouvons répondre à une telle question…

      En théorie, les 2 options sont possibles; distaler pour ouvrir l’espace ou extraire pou obtenir l’espace nécessaire et fermer l’espace résiduel.
      Tout dépend de la quantité d’espace nécessaire, de la coopération, des ressources disponibles ( $ et temps), de la plainte principale de la patiente, etc.

  12. nwiwra dit :

    Avancement mandibulaire, expansion et extraction de dents de sagesse en une seule intervention?
    bonsoir je voudrais avoir quelque renseignement a propos de cette opération
    voila tout d’abord en gros ce que je vais devoir subir comme operation avancement de la mandibule et disjonction palatine qui veut dire élargissement du palais. jai 21 ANS mon chirurgien viens de m’annoncer que je n’aurais pas besoin de disjoncteur l’appareille pour élargir mon palais car cela se fera par chirurgie a cause de mon age. est ce possible d’elargir un palais sans utiliser le disjoncteur et dernière question d’après ce que jai comprit il va m’avancé la mandibule elargir mon palais et bien sur extraire mes dent de sagesse tous sa en une seul operation est ce vraiment possible de faire tous sa en meme temp je stresse un peu a l’idée de passé sous le billard surtout que je n’est jamais mi les pied dans un bloc

    • Dr Jules dit :

      Oui il est possible de faire plusieurs procédures chirurgicales lors d’une même intervention. Des cas complexes peuvent nécessiter une intervention à chaque mâchoire soit pour l’avancer, la reculer ou l’élargir.
      Les chirurgiens maxillo-faciaux préfèrent habituellement enlever les dents de sagesse 6 mois avant une intervention d’avancement mandibulaire afin d’éviter une mauvaise “fracture” lors de la coupe pour l’avancement si les dents de sagesses ont extraite à ce moment. Le fait d’attendre 6 mois permet habituellement un bonne guérison osseuse qui prévient habituellement les mauvaises surprises lors de l’intervention ultérieure pour avancer la mâchoire inférieure.

      Concernant l’expansion maxillaire qui sera faite de façon chirurgicale, une alternative éprouvée pour obtenir de l’expansion maxillaire chez une personne ayant terminé sa croissance est d’utiliser un appareil d’expansion (ce à quoi vous référez comme étant le “disjoncteur”) accompagné d’une intervention chirurgicale visant à affaiblir l’os maxillaire pour en faciliter l’expansion à l’aide de l’appareil. Cette procédure est connue sous le nom de EPRAC (Expansion Palatine Assistée Chirurgicalement) et vous pourrez en savoir plus sur ce sujet en consultant notre section sur l’expansion. Il y a même un lien vidéo vers le site d’un de mes confrères orthodontiste ayant fait une maîtrise sur le sujet de l’EPRAC (Dr Chamberland) et qui montre la chirurgie comme telle. Consultez aussi les nombreuses questions, commentaires et réponses de cette page où plusieurs lecteurs partagent leur expérience avec l’EPRAC. Cette procédure s’est avérée être beaucoup plus stable qu’une expansion chirurgicale seulement.

      Finalement, oui, il peut être possible d’élargir un palais sans utiliser d’appareil d’expansion et/ou de chirurgie dans certains cas mais ce ne sont pas tous les orthodontistes qui souscrivent à une telle approche. Vous pourrez voir plusieurs exemples avec une telle approche d’expansion dans cette section montrant des cas traités /cas-traites-2/divers. Les réponses aux questions vous donnerons également de l’information supplémentaire.

  13. Oui, il est fréquent d’avoir un avancement mandibulaire et un élargissement du palais en même temps. Vous aurez probablement une ostéotomie Le Fort 1 en 2 ou 3 segments et une ostéotomie sagittale mandibulaire bilatérale (OSMB). Le gain en largeur avec le Le Fort 1 a une stabilité comparable à l’EPRAC. En d’autre termes l’EPRAC n’est pas plus stable. Cette procédure demeure indiqué pour les mouvements de grandes envergures.

    Je vous conseille de faire enlever vos dents de sagesses au moins 6 mois avant votre chirurgie orthognathique. Tel que mentionné par Dr Lemay, cela réduits les risques de mauvaise fracture lors de l’OSMB et facilite la fixation avec des vis bicorticales au lieu de plaque monocorticale.

  14. nwiwra dit :

    merci bien pour vos reponse. je vais en parlé a mon orthodontiste. je vais voir s’il n’est pas plus sur que j’enleve mes dent de sagesse avant comme vous me l’avez si bien indiqué. je ne vais pas vous mentir cette operation me fait vraiment peur jai peur du resultat. j’hesite a la faire mes je me dit que si je le fait ses pour ma santé. jai des probleme de machoir ainci que des probleme de respiration nazale mes le faite de regardé des video de certaine operation sa donne vraiment pas envit de franchir le pas.

  15. Ralda Jananji dit :

    Calcification des dents; rien à faire?
    Bonjour, j’aimerais avoir des renseignements sur un problème de dent. Lors de ma dernière visite chez le dentiste, avec radiographie, le dentiste me dit que je commence à avoir des dents calcinées….des dents ou`les nerfs sont disparus….
    Il me dit que c’est grave mais qu’il n’y a rien à faire ……il faut surveiller la situation …
    Y a-t-il une solution à ce genre de problème …et qui dois-je consulter…..merci

    • Dr Jules dit :
      Je serais surpris que vos dents soient “calcinées” à moins d’avoir été brûlées sévèrement! Votre dentiste a probablement mentionné “calcifiées” indiquant probablement que la chambre pulpaire de la dent (où se trouvent les vaisseaux sanguins et le nerf) commence à se rétrécir dû à une minéralisation ou calcification de cet espace. Ceci peut être un mécanisme de défense de la dent qui cherche à se protéger contre l’usure qui se produit à l’extérieur de la dent. En calcifiant ou “momifiant” l’intérieur de la dent, cela prévient qu’il y ait atteinte de la pulpe et l’apparition d’un inconfort important. Vous trouverez des exemples de dents très usées où l’on peut voir la couche de dentine et même l’endroit où se trouve la pulpe dans notre section traitant de l’usure dentaire.

      Ce phénomène est aussi naturel et apparaîtra normalement avec l’âge comme protection à l’usure normale et naturelle. C’est pourquoi des personnes âgées dans la cinquantaine ou plus n’ont parfois moins besoin d’anesthésie locale pour faire de légère interventions sur les dents qui sont beaucoup moins sensibles que plusieurs années (décennies) auparavant. Si l’usure dentaire est anormale ou accélérée, ce phénomène protecteur sera aussi accéléré. Si vous êtes relativement jeune, d’autres phénomènes peuvent expliquer cette calcification prématurée. Je ne crois pas que quelque chose puisse être fait pour contrer cet état ou l’empêcher de progresser (sauf si c’est dû à de l’usure pathologique). Les dentistes généralistes sont cependant plus familiers avec les pathologies dentaires que nous alors ils pourront mieux vous conseiller. Discutez des causes possibles avec votre dentiste.

      Diagramme de l'anatomie d'une dent
  16. khachchabi dit :

    Malocclusion et déséquilibre
    Jai une malocclusion dentaire qui m’a fait un désiquilibrage de tous le corps et par conséquant un handicape.
    je cherche de l’aide

  17. smagghe dit :

    Bonjour.
    A 65 ans,j’ai une dent qui pousse derrière mes canines

    • Dr Jules dit :

      Allez voir un dentiste généraliste pour qu’il prenne une radiographie et fasse un examen clinique. Par la suite il pourra vous conseiller sur la marche à suivre s’il y a lieu.

  18. laura dit :

    Est-il trop tard pour un traitement d’orthodontie à 25 ans?
    Bonjour

    J’ai 25 ans, j’ai mes deux dents du devant qui se chevauche l’une sur l autre.
    De plus j’ai les deux canines du haut qui sorte plus en hauteur que les autres
    Comment puis je rattraper cela? Je n’ai pas eu la chance d’être soignée étant petite et j’espere qu’il n’est pas trop tard

    Merci

  19. étudiante dit :

    bonjour Dr, j’en appelle svp à votre savoir.
    Quelle est la dent permanente qui devient la plus souvent ankylosée? Je ne trouve cette info nulle part!
    Merci… 🙂

  20. j'aime l'ortho dit :

    l’ankylose des premières molaires de lait est-elle plus frequentes que l’ankylose des premières molaires permanentes? Si oui, ya-t-il des chiffres dans la littrérature (les incidences) qui prouverait cela?
    Merci d’avance!

    • Dr Jules dit :

      L’ankylose des molaires temporaires est définitivement plus commune que l’ankylose de molaires permanentes. Il est relativement commun de voir des molaires de lait ankylosées et submergées mais assez rare de voir ce phénomène affecter non seulement les molaires permanentes mais aussi toute autre dent définitive.

      L’article suivant* et autres références mentionnent:

      – que l’incidence des dents temporaires par rapport aux dents permanentes est de 10:1 et les dents inférieures sont ankylosées deux fois plus fréquemment que les dents supérieures.(Biederman (1962) et Moyers (1988))
      – 1,5 à 9,9% des dents temporaires seraient ankylosées (Mullally et al.1995).
      – l’incidence de l’ankylose dentaire varie avec l’âge mais aatteint son apogée vers 8-9 ans (14.3%) (Brearly et McKibben 1973, Krakowiak 1978).
      – l’ankylose est “site spécifique” c’est-à-dire que certaines dents sont affectées plus que d’autres; presque toutes les dents ankylosées sont des molaires, temporaires ou permanentes et l’ankylose se produit presque toujours en dentition temporaire ou mixte.
      -l’ankylose affectant plusieurs dents ou ankylose multiple (entre 2 et 6 dents) est presqu’aussi fréquente que les cas d’ankylose unitaire affectant une seule dent. (Brearly et McKibben (1973)).
      – Les dents les plus affectées par l’ankylose sont les premières, puis les deuxièmes molaires inférieures temporaires suivi par les premières, puis les deuxièmes molaires
      supérieures temporaires.
      – Les dents temporaires antérieures sont très rarement touchées.

      L’ankylose est beaucoup plus rare en dentition permanente et, dans ce cas, les dents antérieures sont les plus touchées, le plus souvent suite à un traumatisme pour les
      incisives supérieures, ou à la suite d’un dégagement chirurgical pour les canines incluses.


      * American Journal of Orthodontics, Volume 48, Issue 9, September 1962, Pages 670–684 / Etiology and treatment of tooth ankylosis / William Biederman, B. Chem., D.D.S

  21. Sabah dit :

    Prémolaires incluses
    bonjour et merci a l’avance de prendre le temps de me répondre.
    mon fils a 10 ans, et on vient d’apprendre a l’aide d’une radiographie panoramique qu’il a les 2 prémolaires permanentes d’en haut qui poussent d’une façon horizontale et qui bloquent en même temps la sortie de la canine .
    je vous informe aussi qu’il n’a plus de canine et 1ere molaire temporaires et on envisage d’extraire la 2eme molaire temporaire pour donner de l’espace en sachant qu’il a déjà sa molaire permanente au bout.
    j’aimerais bien connaitre votre avis et les solutions que vous allez me proposez surtout lorsque son dentiste et même l’orthodontiste disent que c’est la première fois qu’ils rencontrent de cas ci ( orthodontiste avec son expérience de 40 ans).

    • Dr Jules dit :

      Bien qu’il soit plus commun de voir des canines incluses que des prémolaires incluses, je serais très surpris qu’un orthodontiste ayant pratiqué 40 ans n’ai pas rencontré de cas similaires. Les prémolaires incluses ne sont pas si rares que cela. Il est en effet plus rares d’en avoir 2 d’incluses chez le même patient mais c’est possible. Vous pouvez voir quelques exemples dans cette page et celle-ci. La vidéo suivante est extraite de ces pages.

      Vu que votre garçon a 10 ans et qu’il a plusieurs dents temporaires encore en bouche, on vous propose de faire des extractions sélectives pour tenter d’influencer l’éruption des prémolaires incluses et cela semble logique. C’est même la seule façon de tenter d’influencer des dents incluses. Il est souvent indiqué d’utiliser aussi un mainteneur d’espace dans de tels cas pour préserver tout l’espace disponible pendant l’éruption.

      Pour en savoir plus sur les extractions sélectives.

  22. nathalie dit :

    Dent temporaire surnuméraire
    Bonjour,
    Mon fils de 8 ans a une dent de lait en trop, il s’agit d’une incisive (il en a 2 définitive de sortie et 3 de lait!), je ne trouve cela nulle part. Est-ce que ça existe vraiment ? Ou la dentiste s’est-elle trompé ???
    Merci par avance de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Oui cela existe mais il est beaucoup plus rare de voire une dent temporaire surnuméraire qu’une dent permanente. Il peut parfois arriver que des incisives permanentes aient l’apparence d’une dent de lait (temporaire) mais une simple radiographie permettra de dissiper tout doute quant au nombre et à l’identité des dents.

      Voici un exemple d’une latérale supérieure temporaire surnuméraire chez un garçon de 5 ans.

      dent surnuméraire temporaire, orthodontie orthodontiste Sherbrooke

      Sur les photos, les astérisques;
      – mauves : indiquent les incisives centrales temporaires et permanentes,
      – orange : indiquent les incisives centrales temporaires et permanentes,
      – bleus : les canines temporaires et permanentes (définitives),
      – rouges : la latérale supérieure gauche surnuméraire (temporaire et définitive).

      (A) À l’âge de 5 ans et 9 mois, ce garçon avait les 4 incisives normales (2 centrales et 2 latérales) en plus de la latérale supérieure gauche surnuméraire (* rouge).

      (B) Une radiographie prise à l’âge de 6 ans et demi confirme que la dent est une surnuméraire et qu’elle a un remplaçant permanent ((autre * rouge plus gros) au dessus de sa racine.

      (C) A 7 ans, l’incisive centrale gauche est sortie (* mauve) et la surnuméraire est toujours présente. Elle sera extraite éventuellement.

  23. Sabah dit :

    Est-ce qu’un dentiste généraliste peut faire un mainteneur d’espace?
    Bonjour,

    je veux en premier vous remercier énormément et du fond du cœur pour les efforts que vous faites pour répondre aux questionnements des gens comme moi très rapidement et avec beaucoup de professionnalisme.

    votre réponse est venue confirmer exactement ce que l’orthodontiste a dit, et puisque c’est rare que les 2 prémolaires soient incluses je voulais en profiter pour vous envoyer la radiographie panoramique mais je ne sais pas comment .

    Je voulais aussi savoir si l’appareil de maintien d’espace doit nécessairement être fait par un orthodontiste ou bien un dentiste généraliste est en mesure de la faire aussi. Merci encore

    • Dr Jules dit :

      N’importe qui dans le domaine dentaire peut fabriquer ou faire faire un mainteneur d’espace mais ce n’est pas l’aspect le plus difficile! Il faut par la suite gérer l’éruption dentaire et l’appareil. C’est une chose que de mettre un mainteneur d’espace en bouche mais faire un suivi adéquat en est une autre parfois. Ce n’est pas extrêmement difficile et il y a des dentistes généralistes qui sont à l’aise de le faire et qui le font très bien mais la plupart ne désirent pas faire ces procédures. C’est une question de choix personnel.

      Vous pouvez “poster” votre radiographie sur n’importe quel site de photo prévu à cet effet et nous envoyer le lien.

  24. Marine dit :

    Mon orthodontiste ne sait que faire avec une molaire ankylosée
    Bonjour,
    Aujourd’hui j’ai 23 ans et de
    mes 10 a 13 ans j’ai subit un traitement d’orthodontie.
    Lors de ce traitement, mon dentiste a tenté de faire descendre ma premiere molaire supérieure gauche. En vain, il s’agit d’une dent permanente ankylosée. De plus, il me manque ma deuxième molaire supérieur gauche, autant dire qu’il m’est très difficile de macher du côté gauche. A force de macher du côté droit plusieurs de mes dents du bas ont bougé, mon orthodontiste a tenté de me poser “un fil” mais cela n’a rien donné et c’est même de pire en pire.

    J’aimerai savoir vers quel genre de spécialiste je dois me tourner pour mon cas. D’après mon orthodontiste je suis un “cas d’école” assez rare. Je ne sais plus quoi faire. Mais à ce que j’ai compris je dois me la faire enlever.

    • Dr Jules dit :

      L’ankylose dentaire n’est pas si rare que cela!
      Une dent ankylosée ne pourra être descendue et les dents adjacentes seront déplacées (comme dans l’exemple ci-dessous) mais il peut y avoir quelques solutions. Pour en savoir plus sur les options de traitement pour une dent ankylosée.

      La personne à consulter est un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) qui devra probablement travailler avec un chirurgien maxillo-facial. Si votre orthodontiste n’a jamais vu de tel cas et n’arrive même pas à “poser un fil”!… changez d’orthodontiste!


      Ankylose dentaire sur une canine permanente pendant un traitement d'orthodontie. L'arcade dentaire devient toute déformée.

      tag #ankylose

      • Marine dit :

        Merci pour votre réponse. En fait le fil qui a été posé se trouvait au niveau de mes insicives inférieurs car étant donné que je mache que du côté droit mes dents bougent, c’était pour eviter d’agraver. Le fil n’a pas tenu à cause de la torsion exercée par ma mâchoire du fait que je ne mâche que du même côté. Il est impossible de poser une bague (je ne sais pas comment ca s’appelle) sur ma molaire ankylosée comme sur les photos, en effet elle est vraiment en ras de gencive, elle ne dépasse pratiquement pas.

        • Dr Jules dit :

          Vos dents ne bougent pas parce que vous “mâchez” d’un seul côté car les forces appliquées, bien qu’assez fortes, ne sont jamais appliquées assez longtemps pour causer des mouvements dentaires. Il faudra donc trouver une autre explication à ces déplacements dentaires…

          Et votre mâchoire n’exerce jamais une “torsion” assez importante pour faire décoller un fil. Encore une fois, il faudra trouver une autre excuse!

  25. MARIE dit :

    Retard d’éruption d’une incisive

    Bonjour,
    je viens de voir un orthodontiste pour mon fils de 8 ans. Son incisive droite est sortie depuis plus d’un 1 an mais pas l’incisive gauche . L ‘orthodontiste m’a parlé d’ankylose possible .
    Quel avis pouvez vous me donner en regardant sa radio panoramique ?puis je vous l’envoyer ?
    Je vous remercie .
    Une maman inquiète

    • Dr Jules dit :

      Une différence de 12 mois entre l’éruption de deux dents identiques (par exemple les centrales) de part et d’autre de l’arcade est anormale. Dans le cas des incisives centrales, cela inique habituellement :

      – un manque d’espace pour l’éruption de la dent. Ceci peut être causé par la migration de l’incisive latérale et de l’autre centrale dans l’espace de la dent retardataire,

      – la présence d’une dent surnuméraire ou mésiodens qui bloque l’éruption de l’incisive,

      – une ankylose dentaire qui “soude la dent” à l’os suite à un traumatisme quelconque (mais ceci est plus rare et vous sauriez si un tel traumatisme a eu lieu),

      – une malformation extrême de la dent qui fait qu’elle a une direction d’éruption ectopique.

      Une ankylose ne peut être diagnostiquée seulement à partir d’une radiographie. Il faut vérifier que la dent n’a aucune mobilité. Ceci est cependant rare sans un traumatisme précédent. La xause la plus probable est un manque d’espace qui cause une obstruction à l’éruption. L’analyse d’une radiographie panoramique de qualité (car plusieurs radiographies sont floues dans la région antérieure où sont les incisives) devrait permettre de déterminer si c’est le cas ou pas.

      Même si vous nous faisiez parvenir des radiographies, ou autre matériel diagnostique, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

      • Marie dit :

        Bonjour Docteur et je vous remercie de m’avoir répondu
        Je vous transmets le commentaire de l’orthodontiste après avoir effectué un cone beam
        “je note la présence d’une 21 non ankylosée, d’une 22 en position palatine et la 23 est là mais encore haut perchée
        Il y a un gros embouteillage entre 21 et 24 ( ou la 64 qui est juste en dessous) à cause de plusieurs odontomes présents sous la gencive mais très accessible chirurgicalement”
        Qu’en pensez vous et dois je m’adresser à un stomatologue ou un pedodontiste?
        Merci

        • Dr Jules dit :

          Tel que déjà mentionné, on ne peut conclure à l’ankylose ou diagnostiquer une non ankylose uniquement à partir d’une radiographie, même une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC). La présence de “plusieurs odontomes” indique qu,ily a des dents surnuméraires qui nuisent certainement à l’éruption des autres dents et il est habituellement indiqué d’extraire de tels dents (odontomes). N’importe quel dentiste ou spécialiste qui est à l’aise de le faire pourrait enlever ces odontomes, ce sera au praticien de décider s’il veut le faire. Discutez-en avec votre dentiste et il vous dirigera vers un autre spécialiste au besoin.

  26. Luna dit :

    Dents ankylosées; personne ne veut m’aider!

    Bonjour Dr,
    J’ai 3 dents ankylosées, j’ai vu 10 spécialistes (dentistes, orthodontistes, et stomatologues) et personne ne peut rien faire… Ca en devient déprimant… J’ai vraiment besoin d’un avis s’il vous plaît. Est-il possible de vous envoyer ma radiographie ?

    • Dr Jules dit :

      Il est surprenant et un peu incroyable que personne ne puisse vous proposer de solution, même si elle est complexe!

      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, devis, plan de traitement, recommandations d’un autre orthodontiste, dentiste ou spécialiste dentaire, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      Cependant, vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

      À noter que nous n’ouvrirons aucun fichier qui nous est envoyé directement par email pour des raisons de sécurité (virus, etc.).

  27. Sam dit :

    Solution pour plusieurs dents ankylosées

    Bonjour
    Je suis adulte (30 ans) et j’ai une 10aine de dents ankylosées, je recherche un spécialiste car mon dentiste me dit que l’abstention thérapeutique reste le meilleur traitement. Cependant je pense que les technologies avancent et qu’il existe peut être aujourd’hui des solutions. Il me manque des molaires pour un mastication correcte.
    Je vous remercie d’avance pour votre reponse.

    • Dr Jules dit :

      La présence de plusieurs dents ankylosées présente toujours un bon défi. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte dans l’élaboration d’un plan de traitement. IL faut considérer l’occlusion dans son ensemble (malocclusion?), la qualité des dents, quelles dents sont absentes, la qualité des racines des dents temporaires restantes, la fonction, l’esthétique, considérations économiques pour le patient, etc., etc.

      La meilleure approche dans un tel cas est une approche inter-disciplinnaire où les différents intervenants (dentiste généraliste, orthodontiste, prosthodontiste, et autres si nécessaire) se concerteront pour en arriver à un plan de traitement répondant aux attentes du patient tout en étant réaliste.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.