Mouvements dentaires indésirables

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...
  • Fil carré dans un bracket orthodontique Damon QBien que les mouvements orthodontiques soient planifiés le plus précisément possible, la nature même des appareils multi-bagues fixes (“broches”) fait qu’il est impossible de prédire et contrôler tous les mouvements dentaires. Les fils (arcs) rectangulaires insérés dans les ouvertures des boîtiers permettent de basculer les dents antérieures vers l’avant ou l’arrière et les dents postérieures vers l’intérieur ou l’extérieur de l’arcade dentaire. Cette “mécanique” permet de corriger la position des dents en trois dimensions mais il arrive parfois que le mouvement se produise au-delà de la position désirée. Ceci peut résulter en une couronne dentaire trop basculée d’un côté et la racine trop basculée du côté opposé.
  • Les mouvements dentaires répondent à plusieurs variables comme la force appliquée (amplitude, direction, fréquence (constante ou intermittente),  etc.), la qualité du parodonte, les forces occlusales, (l’occlusion, interférences dentaires, bruxisme, serrement des dents, etc.) et il est difficile d’évaluer précisément toutes ces composantes pour prédire avec exactitude comment réagiront les dents.
  • Si la racine est très inclinée, elle peut même sortir partiellement, ou complètement dans les cas les plus extrêmes, de l’os alvéolaire qui l’entoure. Ceci peut, en retour causer de la récession gingivale (déchaussement dentaire), de la mobilité accrue de la dent affectée, un traumatisme occlusal affectant cette dent et la dent opposée et de la sensibilité ou inconfort à différents degrés.
  • Cette condition n’est habituellement pas problématique si elle est corrigée dès que possible. Même une dent qui parait complètement “sortie de l’os” devrait pouvoir être replacée dans une masse osseuse pouvant lui permettre d’être fonctionnelle et sans problèmes.
  • Dans certains cas, il y peut y avoir une récession gingivale associée à un tel déplacement qui devra être corrigé par une intervention parodontale.
  • D’autres cas ont des racines qui se sont raccourcies ou usées (rhizalyse ou résorption radiculaire). L’usure de la racine n’est pas nécessairement causée par le mouvement de bascule extrême de la racine car la racine peut s’être raccourcie bien avant et le fait d’avoir appliqué une force de bascule sur la dent avec une racine courte (même une force “normale”) cause un déplacement excessif beaucoup plus facilement car la racine est moins bien ancrée dans l’os de la mâchoire.
  • Il y a différents degrés ou sévérités de déplacement dentaires affectant les racines pendant un traitement d’orthodontie et la plupart sont sans conséquence si la dent est corrigée dès que le problème est identifié. Dans les cas les plus sévères, il peut persister une certaine perte du niveau osseux et gingival même si la dent est replacée dans une position plus normale mais il est extrêmement résorption radiculaire qu’une dent doive être extraite à cause d’un tel problème.
  • L’hygiène buccodentaire est toujours très importante pendant un traitement d’orthodontie mais elle l’est encore plus autour de dents affectées par un problème de malposition sévère des racines car toute accumulation de plaque et présence d’inflammation augmentera significativement le potentiel destructeur sur les tissus amincis et moins résistants autour des racines. La technique de brossage peut aussi être très dommageable si elle n’est pas adéquate car la racine en “saillie” est plus exposée aux poils de la brosse à dent  et des mouvements “agressifs” peuvent endommager davantage les tissus. Il est important de ne pas brosser vigoureusement à l’horizontal sur ces racines et d’utiliser une brosse à poils souples pour faire de légers mouvements circulaires et/ou verticaux de la racine vers la couronne de la dent. Une brosse ultrasonique Sonicare peut être un atout dans ces cas. Pour en savoir plus sur l’hygiène buccodentaire pendant un traitement d’orthodontie.
  • Comment déceler ce problème? Le déplacement excessif d’une racine est souvent visible à l’oeil nu et facilement palpable en passant un doigt dans le vestibule de la bouche sur la gencive recouvrant les racines. Ces dents peuvent être plus sensibles mais pas nécessairement.   Il arrive relativement fréquemment qu’une ou quelques racines soient un peu plus déplacées vers l’extérieur et cela peut être facilement corrigeable par un simple ajustement dans le fil rectangulaire lors d’un rendez-vous subséquent mais un patient remarque une proéminence importante d’une racine, surtout si elle continue à progresser au cours de quelques semaines et es accompagnée de douleur et déchaussement, il est important de communiquer avec son orthodontiste pour qu’il évalue le tout et apporte les correctifs appropriés.

 

Correction d'une racine trop inclinée qui sort partiellement de l'os en orthodontie.

(A, B) Racine proéminente d’une incisive centrale inférieure gauche qui déborde dans le vestibule. Cette dent est aussi affectée par une légère récession gingivale. (C) Après les corrections, la racine a été replacée dans l’os alvéolaire. Le niveau de gencive demeure le même cependant et restera ainsi. À noter que le déchaussement est souvent présent sur des dents mal placées avant même le début d’un traitement d’orthodontie.

 

Racine trop basculée en orthodontie. Torque dentaire

(A) Racine d’une incisive centrale inférieur gauche trop basculée vers l’extérieur (flèches jaunes). Il y a perte de gencive ou récession gingivale (flèche bleue). (B) Vue occlusale montrant la racine qui est apparente à l’avant.

 

Scan 3D d'une racine sortie de l'os pendant un traitement d'orthodontie et correction subséquente.

(A-C) Cas d’un déplacement extrême de la racine d’une incisive centrale inférieure gauche telle que visible sur un scan 3D. La majeure partie de la racine est complètement sortie de l’os à l’avant. (D) Vue de face. (E, F) Voici l’apparence clinique de cette même racine. Le profil est visible sous la gencive et il y a une récession gingivale. L’apparence est trompeuse car, cliniquement, la racine ne semble pas aussi sortie de l’os que sur la radiographie. (C, D) Malgré cette malposition extrême, la racine a pu être corrigée et replacée dans l’os même s’il y a eu une légère perte du niveau osseux et gingival. Ne pas avoir corrigé cette racine l’aurait rendue beaucoup plus susceptible à une récession gingivale et une perte osseuse additionnelles.

 

Racines basculées hors de l'os alvéolaires et corrigées en orthodontie.

(A et C) Dans ces deux cas, les racines de l’incisive latérale, de la canine et de la première prémolaire supérieures droites (flèches) sont trop basculées vers l’extérieur et on peut voir leur profil sous la gencive. (B et D) Après que les correctifs soient apportés, les racines sont replacées dans l’os alvéolaire. À noter la présence de récession gingivale présente dès le début dans le premier cas (A, B)

 

Boîtier orthodontique et fil pour corriger une malocclusion dentaire

Les fils (arcs) et boîtiers modernes permettent des mouvements 3D très précis mais parfois il est difficile de prédire exactement chacun des mouvements.

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-05-26 à 13:20:05 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved
Publié le : Jun 28, 2015 @ 21:46

 

Commentaires et/ou questions (15)

  1. Lynda Chaput dit :

    Bonjour,
    Je porte une plaque occlusale (aux dents supérieures) depuis quelques semaines et au réveil,
    le fermeture de ma bouche, mon occlusion, est modifée. Ma machoire du bas semble se déplacer vers l’avant.
    Clairement mes dents se rejoignent différemment. Ça se replace après un certain temps mais à porter
    la plaque à tous les soirs est-ce que je risque des complications?
    Merci beaucoup pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Ce que vous décrivez n’est pas anormal, consultez la section sur les articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.
      L’apparition de complicatinos possibles est relatif; vous pouvez en avoir si vous ne portez pas une plaque occlusale qui vous soulage. Sous toutes réserves, le simple port d’une plaque ne devrait pas être “nocif” pour votre santé dentaire mais il y a peut-être des éléments de votre cas que je ne connais pas.

  2. Dani dit :

    Les orthodontiste ne veulent pas traiter mon cas de parodontie

    Bonjour,

    Suite à un traitement d’orthodontie de 2 ans et demi qui s’est achevé en juillet 2015 je me retrouve avec un gros problème et des douleurs dentaires par période au niveau des incisives centrales supérieures. Je n’ai quasiment plus d’os devant.

    Je me retrouve dans une impasse entre douleur et inconfort occlusale. Je ne peux plus garder la bouche fermée. Je manque de place la bouche ouverte.

    La plupart des orthodontistes ont peur de reprendre un traitement. Ceux qui accepte semble assez brut. Je suis terriblement triste.

    Quelle solution puis je envisager. C’est plus vivable. Quel risque lorsque l’on manque d’os ?

    Merci d’avance.

  3. Amitaw dit :

    Peut-on poser un fil de rétention après plusieurs années?

    Bonjour.

    J’ai une dent du devant avec racine courte (elle a toujours eu une racine courte car a poussé tard). J’ai eu un traitement orthodontique par le passé, malheureusement le fil support qu’on m’a posé à la fin du traitement s’est brisé et je n’ai pas cru nécessaire de me le refaire reposer. Cette année mon dentiste a remarqué que la dent risquait de se déchausser et il m’a suggéré de voir un orthodontiste pour la repose d’un fil ce qui pourrait sauver ma dent du devant.
    Est-ce que c’est possible? est-ce que cela pourrait stabiliser la dent?
    Y’aura-t-il moulage préalable de la mâchoire avant la pose du fil?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Il est toujours possible de poser un fil de rétention ou contention si cela est indiqué et nécessaire.
      Un tel fil peut en effet “stabiliser” une dent mais pas nécessairement éviter le problème de déchaussement dentaire. Il faudrait tout d’abord identifier quelle est la cause de ce déchaussement… et il est peu probable que ce soit l’absence d’un fil de rétention.

      Selon le type de fil ou attelle de contention utilisé, il peut être fait directement en bouche (sans prise d’empreinte des dents ou “moulage”) ou en laboratoire, ce qui nécessiterait la prise d’un modèle de vos dents.

      Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

  4. Camille dit :

    Les dents avancent pendant un traitement d’orthodontie sans extractions

    Bonsoir Dr,
    Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour toutes ces informations utiles.

    Je porte un appareil céramique en haut depuis fin février, soit trois mois, car j’avais (j’ai toujours) et les dents de devant avancés, et une prémolaire complètement tournée.

    Quelques changements ont déjà eu lieu dans ma bouche, notamment un écart entre les incisives centrales et latérales. J’ai également remarqué que mes dents étaient beaucoup plus en avant qu’avant, et beaucoup de personnes m’ont également fait la remarque… Selon vous, est-ce normal?

    Aucune extraction n’a été effectué, et j’ai toujours mes 4 dents de sagesse, avec une petite mâchoire.
    Les orthodontistes que j’avais consulté avant, m’avaient tous conseillé d’extraire 2 à 4 dents, chose que je ne souhaite pas faire
    .
    Seulement, je me demande si ces changements sont normaux. J’ai pensé que cela pouvait être la rotation de ma prémolaire qui causait cet avancement. Qu’en pensez vous?

    • Dr Jules dit :

      Manque d’espace en orthodontie

      Il y a 2 façons principales d’obtenir de l’espace en orthodontie pour désencombrer des dents qui manquent d’espace soit :

      – les déplacer (élargir les arcades, faire de l’expansion, augmenter la protrusion des dents antérieures, une combinaison de tous ces mouvements, etc.) ou,

      – extraire des dents. (:arrow: Pour en savoir plus)

      Il semble que dans votre cas on ait choisi de ne pas extraire mais que certains orthodontistes avaient cru bon d’extraire. Ceci a probablement causé une protrusion bimaxillaire qui fait déborder les dents vers l’avant. Dans les circonstances, cela peut être normal même si ce n’est pas ce qui était visé.
      sous toutes réserves, car je ne connais pas votre cas, il est possible qu’il soit maintenant nécessaire d’extraire si vous voulez diminuer la protrusion avant des dents et des lévres.

      Vous comprendrez plus en regardant ces exemples.

      Parfois, on “teste” une approche pour se rendre compte en cours de traitement que ce n’était pas la bonne méthode alors on peut toujours changer d’idée et opter pour des extractions après le début d’un traitement d’orthodontie. ➡ Pour voir un exemple.

  5. anita dit :

    Bonjour,

    Actuellement en traitement orthodontique, j’ai depuis quelques mois une petite bosse douloureuse au toucher qui est apparue sous la gencive, entre les racines de ma canine et de ma première prémolaire inférieure. L’orthodontiste a dit que cela ressemblait à une réaction osseuse dont on verra la cause sur la prochaine radio. Sur la dernière radio, les racines de ces deux dents étaient très proches, et le mouvement orthodontique consistant à préparer l’espace pour la pose d’un futur implant de deuxième prémolaire inférieure (absente) avec ressort entre ma première prémolaire et ma première molaire inférieures, cela les rapproche surement encore plus.
    Je me demandais donc, cela peut il être dû au fait que les racines se rapprochent trop? Les racines peuvent-elles “se toucher” et dans ce cas que se passe-il?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait voir une radiographie panoramique pou pouvoir analyser le tout, ce que pourra certainement mieux faire votre orthodontiste que moi. Si les racines de la première prémolaire et la molaire sont si proches que ce que vous prétendez, je ne sais pas si votre orthodontiste peut vraiment ouvrir l’espace nécessaire pour la pose d,un implant dentaire. À ce stage, il est peut-être plus simple, sous toutes réserves, de tenter de fermer l’espace complètement pour éviter le besoin d’un implant que de l’ouvrir davantage? (:arrow: Pour en savoir plus sur la fermeture d’espaces)

      Quant à la bosse que vous ressentez, sous toutes réserves encore une fois, il peut s’agir d’une racine mal inclinée qui ressort hors de l’os alvéolaire. Si c’est le cas la racine peut être repositionnées pour corriger ce problème.
      Des racines qui se touchent trop à cause d’une mauvaise inclinaison peuvent et doivent aussi être corrigées.

      Voici un exemple de racines qui peuvent “sortir de l’os” Scan 3D d'une racine sortie de l'os pendant un traitement d'orthodontie et correction subséquente.
      ùpour en savoir plus, consultez cette page.

  6. Imen dit :

    Une asymétrie apparaît pendant le traitement d’orthodontie

    bonjour.
    Ma fille de 13 ans a un encombrement dentaire. Elle a subit l’extraction des 4 prémolaire avec pose d’appareil en haut depuis 6 mois. Les canines haut situées ont repris place, mais Ce qui m’inquiète c’est que une asymétrie entre côté droit et gauche commence à s’installer avec dégagement des dents du côté gauche par rapport au droit et ça devient remarquable. L’orthodontiste m’a rassurer à la dernière consultation mais je ne suis pas convaincu.
    Je pleure j’ai peur que ma belle se trouve face à un problème irrémédiable. J’ai besoin de votre aide SVP

    • Dr Jules dit :

      Vous avez fait ce qu’il fallait faire soit en parler à l’orthodontiste de votre fille qui est en charge de son traitement. Parfois pendant un traitement certaines irrégularités peuvent apparaître mais elles seront corrigées par la suite ou vers la fin du traitement. Assurez-vous de bien comprendre les étapes du traitement et la façon dont les correctifs seront apportés. Demandez-lui si ce qui vous tracasse sera bel et bien corrigé plus tard pendant le traitement. Si oui, rassurez-vous, tout rentrera dans l’ordre. Si non, demandez pourquoi et discutez-en avec lui.

  7. Jolane dit :

    Une béance antérieure apparaît après 2 traitements d’orthodontie

    Bonjour Docteur,
    Vous aviez gentiment répondu à mes questions l’année dernière et je reviens vers vous car je suis perdue et je crois que les professionnels qui me suivent le st également.

    Je vous fait un rapide résumé.

    – adolescence: traitement orthodontique classique par broche. pas de contention pas de problème particulier.
    -30 ans, alors enceinte de mon deuxième enfant mon incisive centrale supérieure droite commence à me faire mal et à fortement “pousser”. Cela m’occasionne de vive douleurs et après l’accouchement je décide de faire un traitement orthodontique pour la remettre en place car elle est carrément sur l’incisive de gauche et elle n’a pas l’air de vouloir s’arrêter dans sa course.
    Le traitement se passe sans problème particulier. A la dépose cependant je me retrouve confronté à 2 pbs:

    1- au bout de 15j, la contention par fil se casse et en 2/3 jour mon incisive recommence à chevaucher l’autre. La dent est assez mobile et l’orthodontiste me l’a replace à la main (quel horrible souvenir), laisse un 1mm d’espace entre les incisives centrales supérieures et me repose une contention avec franchement bcp de ciment pour faire tenir tout ça. cela finira par tenir mais j’ai commencé a avoir de vives douleurs dans la contention, les forces qui se confrontent je pense. Cet Evénement est nécessaire pour comprendre la suite…

    2- Environ 3 mois plus tard, toujours en proie a de vive douleurs depuis la pose de la contention je consulte mon orthodontiste car en plus j’ai vraiment du mal a manger au niveau des molaires. l’orthodontiste me diagnostique une béance antérieure, comme si mes molaires s’étaient rétractées, et me propose de remettre un appareil et de les tracter. A l’époque inconsciente des méfaits du mauvaise occlusion, je refuse pensant avoir eu affaire à un mauvais orthodontiste.

    Les années passent, je développe les symptômes typique d’un personne ayant une mauvaise occlusion mais parallèlement les douleurs de mâchoires s’améliorent et je revis presque normalement au fil des années. Reste des douleurs à la mastication (pas de choses trop dures ou trop caoutchouteuse), du bruxisme et des craquement un peu parfois. Je remarque également que j’ai souvent des tensions et douleurs dans les mâchoires et le crane en hiver et pas du tout en été.

    -38 ans les symptômes sur mon corps étant de plus en plus prononcés je me laisse convaincre par un nouvel orthodontiste ayant fort bonne réputation. Pour lui, il faut en passer par une chirurgie car je je suis retrognathe (7 mm d’écart entre le haut et le bas et 2 mm de décalage latéral). c’est a ce prix que je pourrais retrouver une occlusion correcte et en finir avec les douleurs. Il me dit que ça sera l’occasion de rattraper le travail de son prédécesseur et finit par me convaincre. l’opération et le traitement se passe très bien. Je revis même, car je peux remanger des choses que je n’avais pas mangé depuis des années et quel bonheur d’avoir les molaires qui se touchent enfin et de manger sans effort!
    C’est encore une fois qq semaines après la dépose que les ennuis ont commencés (de plus nous étions en hiver). J’ai une contention par fil de canine à canine en haut et en bas et également une gouttière.

    A nouveau douleurs liés à la contention (pire que tout, je ne pouvais plus manger, migraines, névralgies, ni même toucher l’articulation ou dormir sur le coté) quant à la gouttière je ne peux même pas la porter (je n’ai jamais pu d’ailleurs porter une gouttière sans avoir d’horrible tensions crâniennes mais l’ortho pensait qu’avec l’opération cela rentrerait ds l’ordre). Et puis, j’ai une nouvelle béance antérieure, pire que la première, on dirait que mes molaires ont fondues du coté intérieur…Le nouvel orthodontiste me propose également de tirer les molaire avec la repose d’un appareil.

    Je craque et vais voir le meilleur Ortho de la région qui m’écoute avec bienveillance mais semble vraiment perplexe et abasourdi par ce qu’il voit. Il me déconseille fortement de tirer sur ces molaires car il pense que cela ne servira a rien. Il me prévient d’avance qu’il ne sera pas mon 4 ème orthodontiste et me conseille de partir sur des Onlays ou de la résine pour rétablir l’occlusion.
    Je retourne donc chez mon orthodontiste pour gérer les douleurs liés à la contention. Sur vos conseils, nous l’enlevons pour voir. Je vais mieux et à la repose, a nouveau cela va mal. Je précise que c’est toujours l’hiver. Nous trouvons un compromis en une contention de canine a canine coupé au niveau des incisives centrales. En qq semaines et avec la fin du froid, je vais mieux. mais je sens que mon incisive qui avait commencé à pousser à 30 ans, celle à l’origine de tout, recommence à pousser fortement. Avec mon dentiste nous rétablissons un semblant d’occlusion et je vis 6 mois presque sans aucune douleur (sauf à la mastication de choses un peu dures qui n’est plus du tout possible). La fameuse incisive semble en sommeil. Depuis octobre dernier en revanche j’ai a nouveau mes douleurs à l’atm, tensions et l’incisive a recommencé à pousser très fortement, entraînant dans sa course l’incisive latérale puisque liée par la contention. j’ai désormais un décalage et cela m’occasion également des douleurs lorsque cela pousse mais moins fortes que si j’avais une contention unique de canine à canine.

    Mes questions st les suivantes:
    – d’ou peux provenir ces forces dans/de l’incisive? personne n’est à ce jour capable de me le dire
    – comment peut-on expliquer les béances sur les molaires par 2 fois?
    – Lors de la dépose de mon dernier appareil j’ai trouvé que les incisives centrales se touchaient trop, instinctivement j’ai senti que ce contact était trop prononcé. l’orthodontiste d’avant l’avait bien compris en laissant une espace d’1 mm entre les deux (suite à la casse de la contention). Pensez vous qu’avec du stripping nous aurions pu éviter cela?
    – Cette fameuse incisive centrale droite est dévitalisée depuis mon enfance et est même devenue grise après le dernier traitement ortho. Pensez vous que poser une facette afin de rétablir le coté esthétique et éventuellement de laisser un espace entre les incisives puissent être une solution?
    -Enfin si je laisse en l’état, pensez vous que remplacer les incisives qui se chevaucheront par un bridge ou des implants à terme peut être envisageable?

    D’avance merci pour vos pistes qui nous serons utiles!
    Bien cordialement

  8. Isabelle Tremblay dit :

    Bonjour!
    Ma fille de 8 ans a perdu ses deux incisives centrales du haut (palettes) et les permanentes ont poussé normalement.
    Elle a ensuite perdu les 2 autres incisives (une de chaque côté). L’une a poussé normalement, pas l’autre.
    Elle a pourtant perdu la dent depuis au moins 2 mois … et toujours rien qui ne repousse. Il faut dire qu’il n’y a pratiquement pas de place… deux millimètres, peut être? Depuis ce matin, elle dit que son incisive centrale bouge (et elle bouge un peu, effectivement).
    Est-ce possible que la seconde incisive pousse sur l’incisive centrale et cause la perte de l’incisive centrale?
    Je suis inquiète… merci d’avance!
    Isabelle

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.