Prévention en orthodontie

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (11 votes, moyenne: 4.00 sur 5)

Loading...
Les associations canadienne (AOC) et américaine (AAO) des orthodontistes recommandent qu’une première évaluation des jeunes en croissance ait lieu vers l’âge de 7 ans.

  • À cet âge, plusieurs dents permanentes sont sorties et le développement des mâchoires et du visage est assez avancé pour que certains problèmes orthodontiques soient identifiés et interceptés.
  • Une intervention en temps opportun peut permettre de corriger plus facilement certains types de problèmes pendant la période de croissance.
  • Ceci peut diminuer la sévérité des problèmes et la nécessité d’avoir recours à des traitements plus longs, complexes et imposants plus tard (comme une chirurgie des mâchoires ou des extractions de dents permanentes).
  • Bien que des variations individuelles existent dans la croissance et le développement des jeunes (certains sont plus précoces tandis que d’autres sont plus lents) cette recommandation s’avère une bonne référence pour la majorité des enfants.
  • La supervision pour prévenir et intercepter des problèmes en orthodontie devrait être faite de façon à bénéficier au maximum de la croissance dento-faciale et de l’éruption dentaire active . Vu qu’il n’existe aucune corrélation entre la croissance squelettique, le développement dentaire et l’âge chronologique, il est difficile de recommander un âge idéal précis pour une première évaluation orthodontique. Cependant, une directive générale, telle que recommandée par l’Association américaine des orthodontistes, serait de recommander une première évaluation orthodontique  vers l’âge de 7 ans ou lorsque les premières dents permanentes font éruption. En cas de doute, il n’est jamais trop tôt pour demander une opinion ou une évaluation orthodontique.
  • Pour en savoir plus sur les procédures d’interception en orthodontie.

La plupart des problèmes d’occlusion ne se corrigeront pas d’eux-même avec le temps. (A) Surplomb vertical excessif à l’âge de 7.4 ans. Les incisives supérieures recouvrent complètement celles du bas. (B) et (C) À mesure que les dents permanentes remplacent les temporaires le même surplomb réapparaît. (D) À 14 ans lorsque la dentition permanente est presque complétée, le même type de malocclusion est toujours présent. Une intervention orthodontique sera nécessaire pour corriger la malocclusion.

Mainteneur d'espace supérieur (amovible) empêchant le déplacement des dents

Mainteneur d’espace supérieur (amovible) empêchant le déplacement des dents et la perte d’espace.

Lorsqu’il est évident que certains problèmes se développent, des mesures de prévention peuvent être prises afin d’éviter que ces problèmes s’aggravent. La clé d’une bonne prévention est la supervision régulière par l’orthodontiste.

Les mesures de prévention peuvent prendre différentes formes dont voici quelques exemples. L‘orthodontiste peut recommander de :

  • faire réparer des caries entre les dents pour éviter qu’elles détruisent de la dent et causent une perte d’espace dans l’arcade dentaire;
  • diminuer la largeur de certaines dents temporaires ou en faire extraire afin de faciliter l’éruption des dents permanentes sous-jacentes et minimiser les problèmes de chevauchement et d’encombrement dentaire;
  • d’utiliser des appareils simples, tels que des mainteneurs d’espace, pour préserver l’espace disponible pendant la sortie des dents permanentes et prévenir l’apparition de problèmes d’éruption plus sérieux.

 

Supervision inadéquate pendant le développement de la dentition; la perte d'espace empêche les deuxième prémolaires (flèches) de sortir (problème d'éruption).

Supervision inadéquate du développement de la dentition vers l’âge de 9 ans; la perte d’espace empêche les deuxièmes prémolaires (flèches) de sortir adéquatement et occasionne des problèmes d’éruption qui nécessiteront une intervention orthodontique.

Radiographie panoramique montrant un patron d'éruption normal pour un jeune de 9 ans. Un suivi adéquat assurera l'éruption optimale des dents au cours des années subséquentes.

Radiographie panoramique montrant un patron d’éruption normal pour un jeune de 9 ans. Un suivi adéquat assurera l’éruption optimale des dents au cours des années subséquentes et minimisera les problèmes d’éruption.

L'utilisation d'un mainteneur d'espace a permis l'éruption adéquate des dents

L’utilisation d’un mainteneur d’espace a permis l’éruption adéquate des dents

Pour en savoir plus sur la les mainteneurs d’espace et la gestion de l’espace.
Pour télécharger un dépliant de l’Association Américaine des Orthodontistes sur l’évaluation précoce en orthodontie (“Les bons débuts“)

Perte prématurée de dents temporaires

  • Des dents temporaires peuvent être perdues de façon prématurée pour diverses raisons (caries, fractures, traumatisme, etc.).
  • Si les dents permanentes qui les remplaceront ne sont pas prêtes à sortir ou se présentent avec une direction d’éruption anormale, il est indiqué d’utiliser un mainteneur d’espace pour préserver l’espace disponible et minimiser les problèmes d’éruption.

(A) Perte précoce d’une dent temporaire (*) à la mâchoire inférieure (patient de 10.8 ans). (B) perte de 2 dents temporaires (*) à la mâchoire supérieure (patiente de 7.8 ans). Dans chaque cas, il est indiqué d’utiliser un mainteneur d’espace pour prévenir une migration des dents permanentes déjà sorties (flèches), ce qui causerait d’importants problèmes d’éruption pour les dents à venir.

L’importance d’un suivi régulier chez le dentiste en bas âge

  • Bien qu’une première évaluation orthodontique soit conseillée vers 7 ans, certaines conditions peuvent justifier une évaluation plus précoce.
  • Parce qu’il est le premier professionnel dentaire à suivre les enfants, le dentiste généraliste est le mieux placé pour déceler des problèmes dès l’apparition des premières dents et conseiller les parents.
  • Une santé dentaire optimale assurera que la transition de la dentition temporaire à la dentition permanente se fasse avec le moins de problèmes possibles.

Malocclusion dentaire classe 3, jeune de 4 ans

En présence de problèmes sévères qui sont apparents en bas âge, il peut être indiquer de consulter avant l’âge de 7 ans, comme pour ce jeune garçon de 4 ans qui mord en articulé croisé à l’avant.

En bas âge, la meilleure prévention est un suivi régulier chez le dentiste. Certaines  dents de ce jeune de 5 ans sont complètement cariées et devront être extraites, ce qui occasionnera d’autres problèmes d’occlusion.

➡ Pour voir d’autres exemples de problèmes d’éruption et comment les radiographies peuvent aider à déceler ces problèmes.

➡ Pour voir la séquence normale d’éruption des dents temporaires et permanentes.

➡ Pour en savoir plus sur les extractions sélectives

Révision : 2016-01-23

Commentaires et/ou questions (36)

  1. Erika dit :

    Bonjour, J’aimerais savoir si je dois envisager un r-v chez l’orthodontiste s’il n’a aucune dents de bébé qui branle encore chez une enfant de 8 ans. J’ai moi-même été suivi plus jeune et puis le grand frère doit avoir des traitements pour des dents qui poussent dans le palais. Merci

    • Dr Jules dit :

      Les associations canadienne et américaine des orthodontistes recommandent qu’une première évaluation des jeunes en croissance ait lieu vers l’âge de 7 ans.

      Bien que cette recommandation soit une “règle de base”, il peut y avoir une certaine latitude dans son application selon le développement dentaire de l’enfant.

      • Les premières dents permanentes sortent, en moyenne, vers l’âge de 6 ans mais il existe beaucoup de variation d’un individu à l’autre.
      • Les garçons sont habituellement un peu plus lents que les filles pour leur développement dentaire.
      • Si votre enfant avait du retard dans l’apparition de ses premières dents temporaires (qui commencent à sortir sortent vers 6 mois) alors il est normal qu’il soit aussi plus lent pour l’éruption des dents permanentes.
      • Pour voir un tableau indiquant l’âge normal d’éruption des dents.

      Le fait qu’aucune dent ne branle chez votre enfant de huit ans est un peu inhabituel, surtout si c’est une fille, mais pas nécessairement problématique. Il a peut-être tout simplement un retard dans son développement dentaire. Les dents peuvent être lentes à sortir (et les temporaires à tomber) mais l’éruption peut se produire normalement quand même.

      La meilleure façon de le vérifier serait de prendre une radiographie panoramique qui confirmera la présence des dents, leur nombre, niveau de développement dentaire, direction d’éruption et la présence d’anomalies ou autres problèmes potentiels s’il y a lieu.
      Les malocclusions ont une composante génétique importante alors, si des membres d’une famille ont certains problèmes d’espace, d’éruption, etc. il est fort probable que d’autres membres soient aussi affectés, ce qui constitue une raison supplémentaires pour faire un suivi précoce adéquat.

      La radiographie panoramique peut être prise par votre dentiste qui pourra la faire parvenir à l’orthodontiste s’il découvre quelque chose nécessitant une opinion orthodontique. Vous pouvez aussi communiquer directement avec un orthodontiste qui prendra une radiographie et fera les recommandations appropriées.

      Une première évaluation orthodontique ou consultation en orthodontie est recommandée vers l'âge de 7 ans.

       

      ➡ Pour en savoir plus sur l’âge idéal pour une première évaluation en orthodontie et les bénéfices des interventions orthodontiques précoces tel que recommandé par les associations d’orthodontistes.

  2. Ginie dit :

    Une “Classe 3” à 6 ans… quand consulter?
    Bonjour,
    Ma fille a une classe 3 qui s’est empirée ces 6 derniers mois, elle va avoir 6 ans et, dès que les dents définitives auront poussées, je dois retourner chez le dentiste, qui m’orientera vers un orthodontiste. À quel traitement dois-je m’attendre?

    D’avance merci

    • Dr Jules dit :

      Ma recommandation serait de ne pas attendre la poussée complète des dents permanentes (définitives) avant de consulter en orthodontie. Le type de problème que vous décrivez comporte, la plupart du temps, une composante squelettique sous-jacente (déséquilibre entre les mâchoires) qu’il est indiqué d’intercepter pendant la période de croissance active si possible.

      Les “classes 3” chez les jeunes patients comportent souvent un aspect “fonctionnel” soit une interférence entre les dents antérieures lors de la fermeture qui fait dévier la mandibule vers l’avant dans une position d’occlusion croisée (dents inférieures devant celles du haut). Ceci augmente l’apparence de classe 3 (menton fort, mandibule avancée). La cause peut aussi être un maxillaire supérieur déficient ou reculé.

      Selon ce que l’orthodontiste déterminera être la cause de la “classe 3”, les modalités de traitement pourraient inclure :

      • un appareil de traction pour “avancer” le maxillaire et retenir la mandibule (équilibrer la relation des mâchoires entres elles) tel qu’un “masque facial
      • un appareil extra-oral qui tente de “restreindre” le déplacement vers l’avant de la mandibule
      • tout autre appareil visant à rétablir l’équilibre entre les mâchoires.

      Si l’origine du problème est une interférence dentaire faisant dévier la mandibule, le traitement interceptif peut être aussi simple que corriger une occlusion croisée dentaire, ce qui éliminera la déviation mandibulaire. Ceci peut être fait à l’aide de “broches” ou divers appareils amovibles. Pour voir un exemple d’une telle correction.

      Seule une consultation et un examen clinique avec votre orthodontiste pourront vous donner plus de précisions à ce sujet mais, il serait préférable de faire cette évaluation dans un avenir rapproché afin de maximiser les possibilités d’intervention et bénéfices pour votre fille.

      Une fois cette intervention préliminaire complétée, un suivi régulier permettra de suivre l’évolution et le développement de la dentition jusqu’à l’éruption complète des dents permanentes. Une seconde intervention est souvent nécessaire pour compléter les corrections et optimiser l’esthétique et la fonction de l’occlusion vers l’adolescence.

  3. alice dit :

    Traumatisme dentaire à 3 ans et décoloration des dents affectées.
    Bonjour ,

    Ma fille de 3 ans à fais une chute la semaine derniére suite à laquelle nous avons bien entendu était aux urgences qui lui ont prescrit un bain de bouche aprés chaques repas , ils nous ont precisé qu’ils faudrait prendre rendez vous avec un dentiste mais que cela n’était pas préssé , vu la periode de l’année dans laquelle nous nous trouvons nous n’avons pus obtenir un rendez vous avec un dentiste qu’en janvier 2012 .
    Le probleme c’est que nous avons remarqué un changement de couleur de ses deux dents de devant!dois je tenter auprés des urgences dentaires pour qu’ils me la prennent de suite ?
    et si ses dents changent de couleur y a t’il quelque chose a faire pour que ca ne se voie pas trop ?
    merci d’avance

    • Dr Jules dit :
      Lors de l’accident, il y a eu une hémorragie interne dans la pulpe de la dent contenant les vaisseaux sanguins. Les globules sanguins percolent dans les tubules dentinaires (couche de dentine sous l’émail) et sont maintenant visibles à travers l’émail dentaire qui est relativement transparent, ce qui change la couleur de la dent. Ceci peut se produire avec les dents temporaires ou permanentes. Vous pouvez voir un exemple d’incisives adultes ayant changé de couleur sur cette page.Ceci est une indication que la dent a été affectée à un point tel qu’elle devra, la plupart du temps, être dévitaliseé par pulpotomie et ± un traitement de canal. Cette procédure vise à retirer le contenu organique de l’intérieur de la dent (nerf, vaisseaux sanguins…). Cette procédure est indiquée pour les dents permanentes mais plusieurs cliniciens préfèrent de pas y avoir recours sur les dents temporaires car c’est plus difficile à faire sur un jeune enfant et les dents affectées seront remplacées par les permanentes dans quelques années.

      Il n’y a donc pas grand chose à faire autre que, peut-être, prendre une radiographie dentaire pour s’assurer qu’il n,y a pas de fracture dentaire ou de l’os alvéolaire. Si les dents sont très mobiles, elles peuvent être immobilisées temporairement le temps que le tout se stabilise. Tous les dentistes généralistes sont familiers avec les protocoles à suivre dans le cas de tels traumatismes dentaires et le vôtre saura certainement vous conseiller adéquatement lorsque vous le verrez.

      Diagramme de l'anatomie d'une dent

      Autres séquelles potentielles
      Un autre problème potentiel d’un tel traumatisme est que, dans les cas plus sévères, la racine de la dent temporaire peut avoir touché et affecté le bourgeon de l’incisive permanente qui se développe à son extrémité. Cela peut causer une déformation à différents degrés de la couronne de la dent permanente ou de l’ankylose qui est une fusion de la dent avec l’os environnant. Ceci est rare et peu probable et ne se produira que dans des cas de traumatismes les plus sévères. Un simple coup reçu sur les dents ayant causé peu de déplacement peu n’avoir aucun impact autre que le changement de couleur que vous avez décrit.
      Si les dents affectées ont été déplacées et ont modifié la façon de mordre (occlusion), votre dentiste pourra “meuler” ou polir légèrement les dents pour restaurer des contacts adéquats ou recommander de replacer les dents en les “forçant” en place sous anesthésie locale.
      Pour voir un exemple de dent permanente sévèrement traumatisée et ayant eu des séquelles importantes (décoloration, ankylose, usure de la racine, tec.).

  4. nadou dit :

    Bec de lièvre et orthodontie en bas âge
    bonjour,

    Ma préoccupation est la suivante ma fille est née avec un bec de lièvre sans fente palatine mais avec une fente de côté de la lèvre supérieur et une légère fente et décalage de la gencive. A l’age de 3 mois elle a subi une chirurgie pour la correction de la fente de la lèvre supèrieur. mais actuellement il reste la correction au niveau de la gencive et le medécin churigien m’a fait comprendre que ça relévait de la compétence de l’orthodontiste. elle a déja 1 an et quelque dent qui sont sortie mais vraiment décallée au niveau de la gencive. j’aimerai savoir quel est l’âge le mieu indiqué pour voir un orthodontiste ?

    merci de me répondre.

    • Dr Jules dit :

      Si la correction nécessaire pour votre fille implique les tissus mous (lèvre, gencive), ce n’est pas vraiment du ressort de l’orthodontiste. S’il s’agit de corriger des malpositions dentaires, l’orthodontie pourra l’aider. Si pas correction de la gencive on sous-entend déplacer des dents, ce qui affectera la position de l’os et la gencive autour de la dent alors cela est aussi de l’orthodontie. Cependant, il faudrait probablement attendre le début de la dentition permanente pour envisager une intervention. IL est irréaliste de penser corriger une dent temporaire mal placée chez un enfant de 1, 2 ou 3 ans…
      Je vous conseille de consulter un dentiste ou un orthodontiste quand sa dentition temporaire sera complétée (vers ± 3 ans) pour que quelqu’un du domaine dentaire prenne votre fille en charge et puisse alors l’évaluer pour mieux vous conseiller et vous diriger vers les différentes spécialités au besoin.

  5. Carine dit :

    Manque d’espace et problèmes d’éruption
    Bonjour,
    Suite à une chute vers l’âge de 18 mois, la racine d’une dent définitive s’est probablement déplacée. Aujourd’hui, à 8 ans, une dent définitive pousse derrière une autre dent définitive (la 4ème des dents supérieures de devant), pas du tout à l’emplacement prévue. Nous avons rdv chez le dentiste et j’espère après la radio, un rdv chez un orthodontiste. Cela arrive-t-il? Quelles seront les mesures mises en place (opération? correction avec bague?)?
    Merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait voir une radiographie et des photos de la dentition pour donner une opinion précise sur ce qui pourrait être fait. Ce problème de manque d’espace est relativement commun et n’est probablement pas causé par la chute à 18 mois. Les mesures à prendre peuvent inclure la récupération d’espace perdu, des extractions sélectives pour favoriser une meilleure éruption des dents permanentes.

      Les photos suivantes du même cas montrent plusieurs dents qui sortent de façon ectopique à cause d’un manque d’espace important et des dents temporaires qui ne tombent pas (à l’arrière).

  6. david dit :

    Amygdalectomie pour corriger une mandibule?
    Bonjour,
    doit-on subir une amygdalectomie afin de pouvoir mieux corriger une mâchoire inférieure en pronation?
    L’intervention de ma fille de 8 ans a été demandé par son orthodontiste.
    Merci
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      L’indication principale pour une amygdalectomie est une hypertrophie significative et potentiellement “handicapante” (obstruction des voies respiratoires supérieures). Des infections à répétition et autres problèmes pouvant affecter directement les amygdales peuvent aussi nécessiter l’ablation de ces tissus.

      Je n’ai jamais entendu parlé de la nécessité d’enlever des amygdales pour corriger une mandibule. Si votre orthodontiste a de la litérature scientifique sur ce sujet, je serais intéressé à la consulter.

  7. brigitte dit :

    La position d la langue cause-t-elle une prognathie?
    Bonsoir, ma fille de 7 ans a un menton prognathe , son dentiste affirme que cela est dû au fait qu’elle respire par la bouche et pousse la machoire avec sa langue.
    Pourriez-vous me donner des informations et des conseils pour qu’elle cesse de respirer par la bouche sachant qu’aucune pathologie ORL n’a été décelée ?
    Merci de votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Une vraie prognathie n’est pas causée par une position de langue anormale. La langue peut causer bien des problèmes mais pas une prognathie. S’il n’y a vraiment aucune anomalie ORL consultez un orthodontiste qui pourra évaluer s’il y a un problème dans la relation transverse (largeur) des mâchoires. Un maxillaire étroit peut contribuer à des difficultés respiratoires. L’élargissement du maxillaire supérieur (expansion maxillaire) peut parfois aider les respirateurs buccaux.

      Les problèmes de respiration buccale sont plus communs chez les personnes ayant des mâchoires étroites (surtout le maxillaire supérieur) que des problèmes de longueur des mâchoires (prognathie mandibulaire).

      • Vallée dit :

        Une mauvaise position de langue cause un maxillaire étroit
        Si le maxillaire est étroit chez le respirateur buccal, c’est que la langue, en position basse, n’est pas à sa place (sa place est en position haute au palais en position de repos :>95% du temps), et qu’elle se stimule pas la croissance maxillaire à chaque déglutition (2500 fois /jour avec 17 muscles, donc pas négligeable). Il va donc y avoir un hypo développement du maxillaire et surtout du pré maxillaire (partie antérieure). Dans les prognathies mandibulaires (ou classe III) le plus souvent, la mandibule et le menton sont en bonne place, et c’est le maxillaire (surtout dans la région incisivo canine supérieure) qui n’est pas assez développée entrainant soouvent un articulé inversé antérieure.

        Ce qui est indéniable, c’est que la langue basse, à chaque déglutition, va exercer une poussée sur les incisives inférieures, les poussant en avant surtout si la lèvre inférieure est atone.
        nota : lorsque l’on parle du maxillaire, il s’agit du maxillaire supérieur.

        • Dr Jules dit :

          Vous avez certainement une formation, ou du moins des connaissances, en dentisterie, en orthodontie, en orthopédie dento-faciale ou dans autre domaine connexe!

          L’essentiel de votre énoncé est vrai mais ne peut expliquer tous les cas de maxillaires étroits ou déficients, même chez les respirateurs buccaux et même s’il peut s’appliquer dans une bonne proportion de ces cas. Toutes les forces appliquées sur les arcades dentaires et les mâchoires ont le potentiel de les influencer dans leur croissance et développement. La langue n’est qu’un de ces éléments.

          Des obstructions des voies respiratoires supérieures (déviation du septum nasal et autre structures du nez, amygdales et végétations volumineuses, allergies, etc.), les habitudes de suçage de doigts ou sucettes, etc. peuvent influencer la position de la langue. La génétique y (hérédité) est pour beaucoup aussi. Certains syndromes présentent des maxillaires déficients (fissure palatine ou dento-alvéolaire, syndrome d’Apert, etc.).

          Cette discussion en amène une autre; soit que si l’on accepte que la position basse de la langue puisse contribuer au développement de certaines malocclusions et affecter le développement dento-facial, quelle est la cause de cette position anormale de la langue? Tenter de corriger ou d’influencer la position de la langue est très louable mais il faut savoir à quoi “s’attaquer”! Les étiologies et les causes possibles sont multiples et les approches thérapeutiques peuvent être tout aussi variées que les causes (étiologie) ou les philosophies auxquelles souscrivent les praticiens. Je laisse cette “question” en suspens volontairement car tenter d’y répondre serait assez long et complexe. J’ai comme projet d’éventuellement élaborer sur ce sujet dans une chronique ultérieure…

          La position des dents, dont les incisives, est le résultat des forces qui agissent sur elles en établissant un certain équilibre. Toute force perturbant cet équilibre a le potentiel d’influencer la position des dents si la force est d’une intensité et durée optimales (doigts, langues, etc.). Ceci est le principe de base utilisé en orthodontie pour déplacer les dents avec des élastiques, ressorts, etc. Pour en savoir plus sur le déplacement des dents

          Concernant le diagnostic d’une classe III squelettique, il faut spécifier le groupe d’échantillonnage auquel on réfère. Il est vrai que dans notre population nord américaine et aussi pour une bonne partie de l’Europe, les classes III sont principalement causées par des déficiences maxillaires mais ceci n’est pas le cas pour toutes les populations. Il est connu et bien documenté que les populations d’origine asiatique ont une plus grande incidence de prognathies mandibulaires La cause de leurs classes III est principalement une mandibule “trop forte”. Ceci peut cependant être accompagné d’un maxillaire (supérieur) déficient, ce qui peut augmenter le déséquilibre.


          L’illustratino suivante monter un exemple des forces qui peuvent agir sur les dents (lèvres et langue).

          Action de la langue et des lèvres sur les dents et une malocclusion dentaire

          (A) Lorsque la langue exerce une pression constante contre les dents et que cette force n’est pas opposée par celle des lèvres, il y a un déséquilibre des forces et des déplacements dentaires peuvent se produire.
          (B) L’utilisation d’un écran oral agit comme une barrière (ligne bleue) en bloquant la langue et en permettant aux lèvres d’exercer plus de force sur les dents que ne le fait maintenant la langue. Ceci peut rétablir un équilibre des forces et contribuer à la fermeture d’une béance antérieure.

          Pour en savoir plus sur l’utilisation d’un écran oral pour contrôler les forces agissant sur les dents antérieures.

  8. fabienne dit :

    Quand consulter en orthodontie pour des dents manquantes?
    Bonjour,

    Je viens d’apprendre par mon dentiste (suite à la prise de Rx) que ma fille de 7 ans a 3 dents d’adulte inexistante (les 2 insicives latérales ainsi qu’une prémolaire. Je m’inquiète face au complexe que cela pourrait lui créer. Mon dentiste m’a parlé des options orthodontiques mais je ne suis pas certaine d’avoir bien compris. En fait, ma question est la suivante, lorsque la première insicive tombera, sera-t-il trop tôt pour consulter en orthodontie afin de remplacer cette dent manquante ou faudra-t-il attendre que les 2 insicives ne soient tombées. Ce qui peut prendre plusieurs mois d’intervalle. Pour moi, l’estime d’elle même est très important et je veux m’assurer que le problème soit corriger le plus rapidement. (Mon dentiste m’a quand même aviser que la pose d’une couronne ne peut être fait qu’à l’âge adulte).

    • Dr Jules dit :

      Vous pouvez consulter un orthodontiste dès maintenant pour avoir des réponses à vos questions concernant les options futures pour un tel problème. L’absence congénitale de certaine dents affecte 2-3% de la population et ce sont principalement les latérales supérieures et les deuxièmes prémolaires inférieures qui sont les plus affectées. Les options disponibles seront d’extraire les dents temporaires (par exemple les molaires inférieures) et de fermer les espaces ou de garder ces dents temporaires le plus longtemps possible. Lorsqu’elles tomberont (elles peuvent durer des décennies), les dents pourront être remplacées par un moyen prothétique (ponts, implants dentaires) ou l’orthodontie pourra de nouveau être envisagée pour fermer les espaces.

      Pour voir ces 2 options de traitement (ouvrir ou fermer les espaces) appliquées à des latérales manquantes.

      En attendant d’envisager un traitement d’orthodontie il peut être possible de faire poser des dents prothétiques si l’esthétique est un problème pour votre fille mais n’oubliez pas qu’il est normal d’avoir d’avoir des “trous”, espaces et dents manquantes de façon temporaire pendant le développement de la dentition alors son sourire ne sera pas si différent de celui des enfants de son âge.

  9. jean philippe dit :

    Récession gingivale à 7 ans; la gencive va-t-elle repousser?
    Bonjour
    Ma fille de 7 ans n’a que deux dents définitive de sortie et déjà une dent qui se dechausse sur la mâchoire inferieur
    Après consultation d’un dentiste, celui ci lui a retire une dent de lait qui, en empêchant une dent définitive de pousser, poussait sur cette dent qui se dechausse
    Les dents sont maintenant bien en place devant mais le trou dans la gensive est toujours présent et sa dans bouge
    La gensive va elle se refermer d elle même ou y a il un traitement a envisager?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, il faudrait tenter de déterminer la cause de cette récession.
      Est-ce causé par la malposition trop avancée de l’incisive et, si oui, y a-t-il une dent supérieure qui la pousse vers l’avant? Est-ce causé par un traumatisme à la gencive (brossage agressif et avec une mauvaise technique, un coup reçu, un surplomb vertical excessiv entre les incisives supérieures et inférieures, etc. )?
      Si la dent est trop avancée, parfois le fait de la replacer convenablement peut aider à faire ‘remonter” le niveau de gencive… mais pas nécessairement.

      Vous pouvez voir des exemples de telles corrections sur cette page. À son âge (7 ans), il n’est peut-être pas nécessaire d’intervenir à moins que la récession soit sévère et qu’on évalue qu’elle puisse progresser davantage au point d’empirar significativement la situation. Il est rare de devoir faire des greffes gingivales ou autres procédures muco-gingivales chez des personnes aussi jeunes.

      Si la dent est anormalement mobile, ceci peut indiquer un “traumatisme occlusal” soit un contact trop fort entre 2 dents opposées (entre l’arcade supérieure et inférieure). Un simple ajustement par votre orthodontiste en meulant le dents peut parfois être suffisant pour améliorer cette condition.

  10. cornil dit :

    Correction d’une rétrognathie à l’aide d’un activateur à 7 ans; des alternatives?
    Bonjour,
    ma fille de 7 ans et demi est retrognathe. l’orthodontiste a préconisé un activateur de classe II avec une force extra orale porté 14 h par jour pendant 18 mois. ce traitement m’effraie et je me demande si ça ne va pas tirer le maxillaire supérieur en arrière plutôt que stimuler la mandibule en avant. existe t’il des alternatives efficaces à ces traitements barbares? merci de m’éclairer car je suis une maman très inquiète. Très cordialement

    • Dr Jules dit :

      Il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de reculer une mâchoire supérieure qui est bien ancrée au crâne par plusieurs sutures. Par contre, il est plus facile d’influencer la position de la mandibule qui elle, est articulée par l’entremise des articulations temporo-mandibulaires.

      L’activateur est un appareil fonctionnel qui agit sur la mandibule. Bien que cela puisse être efficace (si l’enfant porte l’appareil tel que prescrit, ce qui n’est pas évident pendant 18 mois…), la littérature scientifique révèle que le même résultat peut être obtenu avec des appareils multi-bagues si le traitement est entrepris plus tard pendant qu’il reste de la croissance.

      Vous trouverez de l’information supplémentaire à ce sujet en lisant ces réponses suivantes à des questions similaires :
      Réponse 1
      Réponse 2

  11. dorothee dit :

    Quelle est la conséquence de ne pas faire de suivi orthodontique?
    Bonjour.
    Je fais le suivi orthodontie de mes 4 enfants.
    Les 3 plus jeunes devaient le faire avec le papa depuis septembre mais ne c est pas présenté aux rdv. Quelles conséquences peut il y avoir sur la dentition de mes enfants âgés de 13 des faux jumeaux et 10 ans. Déjà suivi depuis un an avec pose de bagues en haut et normalement en septembre de l appareil chez mon fils de 13 ans qui depuis à les dents écartées du haut?
    merci par avance car je suis inquiète .

  12. isabelle dit :

    Les dents définitives bougent à 7 ans
    ma fille de 7 ans a ses dents définitives qui bougent alors qu elles sont encore en pleine croissance.. Il y en a une sur les deux du haut qui bouge , et également une sur les deux du bas..D après la radio panoramique ,Le radiologue m a dis que ca ne serai pas les racines mais plutôt un déchaussement..Pourtant vue d extérieur ses dents ne se chevauchent pas..J ai du mal à comprendre, et ça me fait peur ! vont elles tomber ? ou y aura t il une solution pour que ses dents ne puissent plus bouger ? et cela est dût à quoi ? es-ce courant ? merci d avance de m éclairer..

    • Dr Jules dit :

      Elle ne perdra pas ses dents définitives à 7 ans quant elles sont à peine sorties!
      Demandez l’opinion d’un dentiste généraliste, l’expert de la bouche et de la santé buccodentaire plutôt que l’opinion d’un “radiologue” en ce qui concerne les dents et l’éruption dentaire.

      Pour en savoir plus sur l’éruption et le développement dentaire.

      Si elle a une malocclusion de type classe 3 et mord en relation “bout-à-bout”, il est possible que ses incisives oient affectées par un traumatisme occlusal, ce qui pourrait expliquer une certaine mobilité.

  13. Lydia dit :

    Bonjour,
    Peut-être pourriez vous m’aider à répondre à mes questions.
    Ma fille de suce pas son pouce, ni ses doigts, mais elle mâchouille très souvent et beaucoup depuis ses trois mois.
    Elle a 10 mois et 3 semaines (je consent que c’est très tôt) et je m’inquiète puisque ses palettes temporaires supérieures, qui on commencées à sortir de quelques mm, sont espacées d’environ 2cm et peut-être plus (!!!!), les une de les autres.

    Vu la largeur des dents, je ne crois pas que ce soit les latérales ou les canines. Il est en effet très tôt pour déterminer si il s’agit bien des palettes centrales, mais ce qui m’inquiète c’est le trou à l’avant du palais qui peut laisse place à la déformation de celui-ci !? Est-ce que je me trompe? De plus, ses incisives inférieures centrales se chevauchent.

    Par ailleurs, ce qui m’assure d’avoir probablement un cas d’orthodontie pour elle, c’est que dans ma famille on a les dents croches et moi particulièrement il me manque congénitalement mes incisives latérales supérieures. Si je me souviens bien, mon dentiste dans mon enfance a confirmé qu’elle n’ont jamais existé.

    Que me conseillez vous ?
    D’une maman qui souhaite prévoir idéalement.

    • Dr Jules dit :

      Je doute vraiment que ce soient des “palettes” (incisives centrale) qui soient espacées de 2 cm (20 mm) mais un simple examen par un dentiste vous confirmera ce qui se passe dans la bouche de votre fille. De toute façon, vous ne pouvez rien faire pour le moment que d’observer le tout mais si cela peut vous rassurer, consultez un dentiste généraliste. Il vous dirigera à d’autres spécialistes s’il le juge nécessaire.

  14. ta ma dit :

    SVP j’ai besoin d’une explication en ce qui la réponse du squelette (mandibule) suite à l’activation de la croissance.

  15. ta ma dit :

    Désolé ;

    quelle est la réponse squelettique (mandibule) aux activateurs de croissance?

    • Dr Jules dit :

      Ces activateurs peuvent fonctionner en favorisant une croissance mandibulaire plus tôt au cours du développement d’un enfant mais cet effet précoce n’Est plus évident plusieurs années plus tard lorsque comparé à des patients n’ayant pas eu un tel traitement et ayant eu qu’une seule phase corrective.
      Moment opportun pour le traitement d’une rétrognathie mandibulaire

      Les interventions en bas âge pour tenter de corriger ou d’améliorer une malocclusion causée par une rétrognathie mandibulaire sont très controversées et, d’après la littérature orthodontique scientifique, des résultats similaires peuvent être aussi bien obtenus plus tard avec des interventions à l’aide d’appareils multi-bagues (“broches”).
      Pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie pense des tentatives de correction précoces des rétrognathies mandibulaires.

  16. ta ma dit :

    Merci pour vos informations mais j’ai besoin de savoir comment se fait cette stimulation de croissance j’ai trouvé une idée qui parle de théories de matrices fonctionnelles de MOSS mais j’ai pas bien compris le principe si vous pouvez m’aider sera mieux.

    • Dr Jules dit :

      La croissance et le développement des structures cranio-faciales répondent à des processus complexes qu’il est impossible d’expliquer brièvement en quelques lignes dans un blogue comme celui-ci.
      Selon la théorie fonctionnelle de Moss, les matrices fonctionnelles, qui sont tout facteur capable de façonner un élément osseux, sont responsables d’une importante partie de l’architecture craniofaciale.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.