Interception orthodontique (phase 1)

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (17 votes, moyenne: 4.00 sur 5)

Loading...

Indications ortho lemay interception correction preventionLorsque certains problèmes sont déjà présents en dentition mixte ou en bas âge, il peut être nécessaire d’intervenir à ce moment afin de prévenir que la situation empire au point d’endommager la dentition, les tissus de support (os et gencive), ou affecter la croissance des mâchoires.

Voici quelques exemples de conditions pouvant bénéficier et nécessiter une intervention d’interception en bas âge :

  • déséquilibre important entre la largeur des mâchoires, ce qui cause souvent une déviation de la mâchoire inférieure (asymétrie);
  • dents antérieures supérieures qui mordent à l’intérieur de celles du bas. Cela peut causer de l’usure des dents et une déviation de la mâchoire
  • dents antérieures qui ne se touchent pas (béance). Cela peut causer des problèmes fonctionnels de mastication ou d’élocution/phonétique);
  • perte d’espace importante due suite à la perte de dents temporaires et migration des autres dents. Il peut être indiqué de récupérer l’espace perdu pour permettre l’éruption des autres dents.
  • dents en malposition sévère pouvant occasionner des problèmes esthétiques ou fonctionnels. De l’usure des dents et des problèmes de gencives peuvent en résulter. Une première intervention peut être faite pour corriger uniquement cet aspect du problème;
  • présence d’une habitude chronique de suçage de pouce (ou doigt) pouvant causer des déplacements dentaires et une déformation des mâchoires;
  • présence d’interférences entre les dents qui causent une déviation de la mâchoire, ce qui peut mener à de l’usure des dents et une déformation de la mâchoire.Herbst appareil fonctionnel functional appliance

Ces types d’interventions sont souvent appelés des traitements de type “Phase 1” ou “préliminaires” car ils doivent, la plupart du temps, être suivis d’autres corrections plus tard. Les traitements préliminaires en bas âge :

  • ne sont pas une garantie que toutes les dents permanentes sortiront adéquatement et que d’autres formes de traitements plus exhaustifs ne seront pas nécessaires plus tard lorsque la dentition sera complétée;
  • peuvent rendre les interventions futures plus simples, plus rapides et moins coûteuses pour les patients;
  • peuvent souvent permettre à l’orthodontiste de mieux utiliser la croissance pour corriger les déséquilibres de mâchoires sans avoir recours à la chirurgie;
  • peuvent diminuent les chances d’avoir à extraire des dents permanentes plus tard;
  • peuvent aident à arrêter des habitudes de suçage de pouce et doigts;
  • minimisent les chances que des dents permanentes ne sortent pas et restent emprisonnées (dents incluses)
  • peuvent, dans certains cas, être la seule intervention orthodontique nécessaire lorsqu’un problème peut être corrigé de façon précoce (voir un exemple plus loin dans cette page).

À mesure que nous suivons le développement de la dentition de votre enfant, nous serons en mesure de vous expliquer ce qui peut éventuellement être nécessaire afin d’obtenir une dentition esthétique et fonctionnelle.

Exemples de procédures d’interception en orthodontie

Une occlusion croisée antérieure peut se manifester dès l’éruption des incisives supérieures (vers 7-8 ans) qui mordent alors derrière les dents inférieures.
Il est indiqué de corriger cette condition en bas âge car cela peut causer :

  • une déviation de la mâchoire inférieure;
  • de l’usure prématurée et anormale des dents en contact;
  • déplacer des dents inférieures et causer du déchaussement (récession gingivale);
  • affecter le fonctionnement normal des mâchoires et leurs articulations.

Occlusion croisée antérieure chez un garçon de 5 ans.

Occlusion croisée postérieure, jeune fille de 7 ans.

 

 

 

Quand intervenir et pourquoi?

  • Les interventions orthodontiques précoces peuvent favoriser un meilleur environnement pour le développement dentofacial d’un jeune enfant. Le moment opportun pour intervenir est cependant difficile à déterminer précisément  et demeure un défi car nécessite qu’on anticipe les changements associés avec la croissance faciale, le développement dento-alvéolaire et les réponse individuelles des patients
  • Sourire jeune fille young girl smiling MSL

    Par définition, l’interception signifie “arrêter, modifier ou interrompre l’évolution ou la progression prévue”. Une supervision précoce peut prévenir que des adaptations néfastes  et les limites souvent associées à une malocclusion importante se développent pendant l’adolescence. Dans certains cas, une intervention précoce permet d’obtenir des résultats qui  seraient inatteignables une fois que la croissance dento-faciale est terminée1.

  • Un des objectifs des interventions précoces doit être  de prévenir des changements progressifs et irréversibles des tissus mous et osseux
  • Les interventions faites pendant le stage de dentition mixte  peuvent préserver ou récupérer la longueur des arcades dentaires, encourageant ainsi la dentition à sortir dans une meilleure forme d’arcade et avec moins d’éruptions ectopiques (hors de la position normale). L’évidence scientifique a démontré que les dents sortant dans une mauvaise position démontrent beaucoup plus de problèmes de gencive (perte de gencive, récession, déchaussement) et de perte osseuse que les dents faisant éruption dans une position plus normale.
  • Les déviations mandibulaires fonctionnelles causées par des interférences entre les dents lors de la fermeture (voir exemples et vidéo plus bas dans cette même page), sont aussi associées avec des défauts de gencive et d’os alvéolaire ainsi que que des dysfonctions des articulations temporo-mandibulaires (ATMs) qui peuvent progresser en des dégénérescences ou changements osseux si non traitées.
  • Un traitement précoce peut aussi permettre d’améliorer les déséquilibres squelettiques entre les mâchoires influençant ainsi la quantité et la direction de la croissance dento-faciale.
  • Des chercheurs ont émis l’hypothèse qu’une obstruction nasale chronique, comme par exemple une rhinite allergique, puisse être associée à une position  adaptative plus basse de la langue et une respiration buccale. Ces changements compensatoires de la langue et du patron de respiration peuvent affecter le patron de croissance dento-faciale et contribuer au développement de malocclusions, particulièrement les occlusions croisées postérieures et les béances antérieures. Bien que ce type de problèmes puisse être corrigé à tout âge, il est plus facile de le le faire en bas âge avant que la croissance soit terminée1.
  • La supervision pour prévenir et intercepter des problèmes en orthodontie devrait être faite de façon à bénéficier au maximum de la croissance dento-faciale et de l’éruption dentaire active . Vu qu’il n’existe aucune corrélation entre la croissance squelettique, le développement dentaire et l’âge chronologique, il est difficile de recommander un âge idéal précis pour une première évaluation orthodontique. Cependant, une directive générale, telle que recommandée par l’Association américaine des orthodontistes, serait de recommander une première évaluation orthodontique  vers l’âge de 7 ans ou lorsque les premières dents permanentes font éruption. En cas de doute, il n’est jamais trop tôt pour demander une opinion ou une évaluation orthodontique.

Exemples de procédures d’interception orthodontique

Lorsqu’une seule dent est basculée vers l’intérieur, un simple appareil peut la corriger en quelques semaines seulement.

Correction d'une centrale supérieure basculée à l'aide d'un simple ressort exerçant une légère pression sur la dent. Durée : 13 jours.

Correction d’une centrale supérieure basculée à l’aide d’un simple ressort exerçant une légère pression sur la dent. – Durée de la correction : 13 jours.

Lorsque plusieurs dents sont affectées, il est parfois plus facile d’utiliser des “broches” pour faire les corrections. Ceci permet de faire des mouvements dentaires plus complexes. Voici quelques exemples d’occlusions croisées interceptées et corrigées à l’aide de “broches”.

ections faites à l'aide d'appareils fixes (broches). Correction de deux centrales supérieures mordant vers l'intérieur chez une fille de 7 ans. Corrections faites à l'aide d'appareils fixes (broches).

Correction de deux centrales supérieures mordant vers l’intérieur chez une fille de 7 ans. Corrections faites en 6 mois à l’aide d’appareils fixes (broches).

 

Correction de deux centrales supérieures mordant vers l'intérieur à l'aide d'appareils fixes (broches). Remarquez l'amélioration de la gencive déchaussée sur l'incisive inférieure (flèche).

Correction de deux centrales supérieures (garçon de 9 ans). Remarquez l’amélioration du déchaussement de la gencive à l’avant de l’incisive inférieure (flèche) suite à la correction orthodontique (4 mois). La mâchoire inférieure était déviée vers la droite du patient (photo de droite) au début est centrée après cette correction préliminaire.

 

  • La vidéo ci-dessus montre un jeune patient de 9 ans avec une occlusion croisée antérieure d’une seule dent (incisive supérieure droite). Ceci créé une importante interférence fonctionnelle lors de la fermeture de la mâchoire ce qui fait dévier la mandibule vers l’avant.
  • À long terme, ceci peut causer une déviation ou asymétrie permanente de la mandibule, de l’usure des dents qui glissent constamment l’une sur l’autre en fermant (normalement, ces dents ne doivent pas se toucher ainsi), de la récession gingivale (déchaussement) en forçant l’incisive inférieure vers l’avant et des problèmes aux articulations temporo-mandibulaires.
  • Bien que ce problème puisse avoir des conséquences importantes pour la dentition et le parodonte, une telle occlusion croisée peut être corrigée facilement en quelques semaines.

Exemple des  multiples bénéfices d‘une intervention précoce
Exemple d'une intervention précoce en orthodontie

  • (A) Ce jeune garçon de 9.5 ans présente une occlusion croisée postérieure droite (flèche bleue) et antérieure (les 2 incisives centrales supérieures mordent derrière celles du bas), ce qui cause un déplacement d’une incisive inférieure et un début de déchaussement de la gencive (flèche jaune).
  • (B) Une première intervention à l’aide d’un appareil d’expansion maxillaire rapide permit de rétablir l’équilibre en largeur des 2 mâchoires. Un diastème important (flèche noire) se crée alors entre les centrales, signe que la suture palatine s’ouvre bien.
  • (C et D) Après la phase d’expansion, des boîtiers sont utilisés sur les incisives pour améliorer leur alignement
  • (E) Une fois cette étape préliminaire complétée, la dentition est gardée sous observation pendant l’éruption des autres dents permanentes postérieures
  • (F) Près de 3 ans plus tard, la dentition est complétée et la malocclusion est beaucoup moins sévère grâce à l’intervention préliminaire. Notez l’amélioration de la gencive (flèche rouge).
  • (G et H) Comparaison de la dentition (bouche ouverte) avant et après l’intervention.

Amélioration du niveau de gencive avec l’orthodontie

Amélioration du niveau de gencive avec l'orthodontie

(A et B) Cette fille de 8 ans présente une occlusion croisée antérieure qui déplace une incisive inférieure vers l’avant et cause un déchaussement (récession gingivale). (B) Après une intervention préliminaire ayant corrigé l’occlusion croisée et après l’éruption des autres dents définitives, le niveau de gencive sur le dent inférieure  s’est amélioré, même s’il demeure plus bas que celui des dents adjacentes.


Les séparateurs orthodontiques

Une intervention d’interception peut être aussi simple que de débloquer des molaires qui ont de la difficulté à sortir.

 (A) Les deux molaires supérieures permanentes sont bloquées derrière les molaires temporaires. (B) Une radiographie permet de confirmer ce diagnostic en montrant les molaires prises sous les autres dents (flèches). (C) Pour débloquer les molaires, des "séparateurs" élastiques sont insérés entre les dents. (D) 10 semaines plus tard, les molaires sont débloquées et les séparateurs peuvent être enlevés. Voila!

(A) Les deux molaires supérieures permanentes sont bloquées derrière les molaires temporaires. (B) Une radiographie permet de confirmer ce diagnostic en montrant les molaires prises sous les autres dents (flèches). (C) Pour débloquer les molaires, des “séparateurs” élastiques sont insérés entre les dents. (D) 10 semaines plus tard, les molaires sont débloquées et les séparateurs peuvent être enlevés. Voilà!

 

Utilisatin de séparateurs pour débloquer orthodontiques des dents

Les séparateurs peuvent aussi être utilisés pour débloquer des dents permanentes pendant leur éruption ou pour créer un léger espace entre des dents avant la pose de bagues.

Correction d’une occlusion croisée antérieure avec déviation mandibulaire

  • Certaines malocclusions ont une composante “fonctionnelle” c’est-à-dire que la fonction, comme la fermeture de la bouche, cause un déplacement de la mandibule vers l’avant ou le côté et créé ou exacerbe une malocclusion. (Voir vidéo plus haut dans cette page.)
  • Ceci est commun dans les cas de déficience maxillaire transverse où la mâchoire supérieure est trop étroite et cause une déviation mandibulaire vers la droite ou la gauche, créant une occlusion croisée postérieure. Un traitement d’expansion maxillaire rapide est alors indiqué pour corriger ce problème et la déviation qui y est associés.
  • Le même phénomène peut se produire lorsque les incisives ferment dans une relation “bout-à-bout” et que la mandibule dévie alors vers l’avant afin d’éliminer l’interférence entre les incisives lors de la fermeture et procurer des contacts postérieurs permettant de mastiquer et fonctionner convenablement.
  • Il est important d’intercepter ces problèmes car s’ils demeurent non traités, la mandibule qui est déplacée vers l’avant “artificiellement” à cause de l’interférence dentaire, grandira dans cette position et deviendra plus “longue” causant une malocclusion de type “Classe III”  pouvant nécessiter des traitements orthodontiques beaucoup plus élaborés allant même jusqu’à la chirurgie orthognathique dans les cas les plus graves. Ce genre de problème ne peut se corriger sans intervention orthodontique.
  • L’exemple suivant montre un exemple de correction précoce où un traitement préliminaire à l’âge de 9 ans fut tout ce était nécessaire pour rétablir une occlusion normale. Aucun traitement ne fut requis suite à cette intervention.

Malocclusion dentaire classe 3 avec interférence fonctionnelle antérieure et déviation mandibulaire. Une intervention orthodontique précoce permet de corriger ce problème.

Cas CC – occlusion croisée antérieure

  • (A) Ce patient de 9.7 ans mord avec une occlusion croisée antérieure; les incisives supérieures sont derrière celles du bas.
  • (B) L’examen clinique révèle qu’en fait, il peut mordre en relation “bout-à-bout” mais, ceci n’étant pas une position confortable lui permettant de mastiquer convenablement, il avance sa mandibule vers l’avant pour éliminer l’interférence entre les incisives et ainsi obtenir des contacts entre les dents postérieures lui permettant de mastiquer.
  • (C) La correction orthodontique était simple et consistait à utiliser des appareils multi-bagues fixes (“broches”) sur les 4 incisives supérieures (et les molaires pour retenir le fil) et, à l’aide d’un ressort exerçant une légère pression sur les dents, déplacer les incisives devant celles du bas. (C) = à la pose des appareils.
  • (D) Deux mois plus tard, les corrections désirées sont obtenues et les appareils peuvent être enlevées (note : une telle correction peut prendre habituellement de 3 à 6 mois).
  • (E) Une fois les appareils enlevés, il s’agit de suivre l’évolution de la dentition pendant les années à venir. Le patient fut évalué une fois par année entre l’âge de 9.9 ans (fin du traitement préliminaire) et l’âge de 12 ans, moment où l’éruption de ses dents définitives (permanentes) fut complétée.
  • (F) À 12 ans, les dents permanentes sont en bouche, les corrections faites précédemment sont stables, la fonction et adéquate et le patient et ses parents sont satisfaits de l’esthétique de la dentition et du  sourire. Il n’est donc pas nécessaire de faire des corrections orthodontiques additionnelles. La présence de légers espaces de chaque côté des latérales supérieures est due à la dimension étroite de ses dents et ne cause aucun problème de fonction. Si le patient le désirait, pour des raisons esthétiques, il pourrait demander à son dentiste généraliste d’élargir ces latérales à l’aide de matériau composite. Pour voir des exemples de tels élargissements de dents.

 

Canine incluse et résorption radiculaire Canine incluse CBCT resorption radiculaire orthodontie CBCT TVFC scan 3D

Pourquoi une évaluation précoce en orthodontie à l’aide de radiographies? Les canines incluses ne peuvent être évaluées correctement qu’avec des radiographies et il est important de le faire en bas âge pour minimiser les chances d’avoir des dommages graves et irréversibles comme de la résorption radiculaire. Pour en savoir plus.

 

 

 


1 – Early Orthodontic Supervision, Donald R. Joondeph, Orthodontic Dialogue,  Vol 1, number 2, Summer 1989, AAO publication

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-04-13 @ 18:50:04   © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : May 27, 2009 @ 01:00

Commentaires et/ou questions (37)

  1. yvon dit :

    Retard d’éruption à 7 ans?
    ma fille de 7 ans n’a toujours pas perdu de dent de lait;
    est ce normal ?
    elle est de fin mai et elle tette son pouce.
    merci
    a bientôt

    • Dr Jules dit :

      À l’âge de 7 ans, il n’y a pas lieu de s’inquiéter encore. L’éruption normale des premières incisives (inférieures) se produit normalement vers 6-7 ans. Ceci est une moyenne. Plusieurs enfants sont plus rapides tandis que d’autres sont plus lents. Il est fort probable que votre fille ait un “retard” d’éruption, quoi qu’à son âge, on ne pourrait vraiment qualifier ça de retard. Elle est plutôt parmi les plus lentes des enfants “normaux”, ce qui est assez commun. Ces “retards” se produisent plus souvent chez les garçons. Les autres membres d’une même famille présente souvent des délais similaires dans leur développement dentaire et l’éruption des dents (cause génétique). Pour en savoir plus sur l’éruption normale des dents.

      S’il n’y avait aucun signe de mobilité des incisives temporaires inférieures d’ici 6 mois où à son anniversaire de 8 ans, demandez à un dentiste de prendre une radiographie panoramique qui confirmera la présence des dents, le degré de formation, leur direction d’éruption etc. Il sera alors possible de vous éclairer davantage sur son “avenir dentaire”.

  2. Stéphanie dit :

    À quel âge intervenir pour le traitement d’une Classe 3?
    Mon garcon a 4 ans et il a une occlusion classe 3. Mon dentiste veut le traiter a cet la et moi je me demandais si je suis mieux d’attendre plus a l’ado. Son visage va changer encore peut-on espérer que cela se place toute seule??
    Merci beaucoup de m’éclairer

    • Dr Jules dit :

      À moins que ce soit une malocclusion très sévère, peu d’orthodontiste recommanderont d’intervenir à un si jeune âge. Et que prévoit faire votre dentiste pour ce problème? Il faudrait s’assurer de la nature de cette classe 3; est-elle squelettique ou, comme la plupart des problèmes en bas âge, comprend-t-elle une composante “fonctionnelle” qui fait dévier la mandibule vers l’avant à cause d’interférences entre les incisives.

      Ce genre de malocclusion ne se corrigera pas tout seul mais il n’est pas indiqué d’attendre à l’adolescence pour intervenir.
      Pour savoir quand intervenir pour le traitement d’une classe 3.

      Une consultation avec un orthodontiste certifié vous éclairerait peut-être davantage sur la nature du problème et des indications à traiter si tôt.
      Pour en savoir plus sur les malocclusions classes 3 et le traitement des classes 3.

      • Stéphanie dit :

        Pourquoi ne pas traiter une Classe 3 à 4 ans?
        L’occlussion 3 de mon garcon est squelettique c’est sa machoir du bas qui est plus avancée donc ses 4 petites dents du bas vont par-dessus ses 4 dents du haut (ressemble beaucoup à la photo plus croisé antérieure d’un garcon de 4ans).
        Ils m’ont qu’il lui mettrait un palais avec un masque pour dormir. Nous sommes déjà allé voir un orthodontiste et il nous a dit qu’il était trop jeune.
        Mon dentiste est K xxxx, elle ne comprend pas pourquoi il m’a dit d’attendre. Qui dois-je croire??
        Merci

        • Dr Jules dit :

          Il y a plusieurs points à considérer dans un tel cas. Premièrement la sévérité et la nature de la classe 3. Est-ce un problème plutôt dentaire ou squelettique? Y a-t-il un glissement de la mandibule vers l’avant lorsque les dents antérieures se referment?

          En théorie, il peut être indiqué de traiter une classe 3 squelettique sévère en bas âge mais, en pratique… cela n’est pas toujours facile. Traiter un enfant si jeune implique prendre des radiographies, des empreintes, lui faire porter un appareil extra-oral la nuit etc., ce qui nécessite une bonne coopération et n’est pas évident.

          Il est parfois difficile de prendre des empreintes chez des adolescents et d’obtenir leur coopération avec des appareils simples alors chez de jeunes enfants, cela est encore moins évident!

          Votre dentiste vous a bien conseillé en recommandant de faire évaluer cette malocclusion en bas âge mais vous devez aussi vous fier à l’expertise et l’expérience de l’orthodontiste qui a évalué qu’il serait indiqué de reporter un tel traitement sans causer de préjudice à votre enfant.

          Pour en savoir plus sur le traitement des classes 3 et le temps idéal pour les traiter.

          Pour en savoir plus sur l’utilisation d’un masque facial.

  3. Sylvie Ferreira dit :

    À quel âge intervenir pour une mâchoire inférieure reculée?
    Ma fille de 3 ans et demi a la machoire inférieure reculée par rapport à la machoire superieure (je dirais de 2-3mm).
    Elle a été opérée des végétations (et s’est fait posé des yoyos) voilá dejá 2 mois. A l’époque l’otorinolaringologiste m’avait dit que cette chirurgie suffirait à elle seule pour corriger ce défaut de la machoire (qui selon lui était due à l’hypertrophie des végétations). Je ne vois toujours aucune amélioration… Est-ce normal? Quand dois-je aller consulter un orthodontiste et à quel genre de traitement dois-je m’attendre?
    merci d’avance de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Un écart de 2-3 mm entre les mâchoires n’est pas majeur. Ce problème est d’origine génétique et les végétations volumineuses n’ont rien (ou très peu) à voir avec cela. Il était peut-être indiqué d’enlever ces végétations mais ne vous attendez pas à un croissance subite de la mandibule, ni maintenant ni plus tard. Il faudrait évaluer l’occlusion ou la malocclusion dans son ensemble mais il est fort probable qu’une intervention orthodontique soit éventuellement nécessaire pour permettre de rétablir l’équilibre entre les mâchoires. Vous pouvez consulter un orthodontiste maintenant pour vous rassurer mais il est peu probable qu’il recommande d’intervenir aussi tôt. Il attendra plutôt vers 7-8 ans si le problème est assez important pour justifier une intervention sinon, il vous indiquera quel genre de suivi serait indiqué.

      Une première évaluation orthodontique ou consultation en orthodontie est recommandée vers l'âge de 7 ans.

       

      ➡ Pour en savoir plus sur l’âge idéal pour une première évaluation en orthodontie et les bénéfices des interventions orthodontiques précoces tel que recommandé par les associations d’orthodontistes.

  4. Martine Doucet dit :

    Des personnes me disent d’attendre pour faire traiter mon fils

    Bonjour,
    Mon fils a 10 ans et est en avance d’environ 2 ans dans ses dents d’adultes. Il vient d’avoir une première évaluation en orthodontie. On me dit que sa mâchoire du haut a 6 mm de devancée par rapport à celle du bas. Donc il aura besoin d’un appareil pour redresser la mâchoire et ensuite redresser ses dents plus ou moins croches. D’autres personnes me disent qu’on est mieux d’attendre encore quelques années, car son problème de mâchoire pourrait se régler de lui même avec sa croissance. Est-ce exact ?

    Merci beaucoup,
    Martine

    • Dr Jules dit :

      Si votre fils a un développement dentaire en avance de 2 ans sa dentition est probablement assez développée pour entreprendre un traitement, ce qui vous a été confirmé par un orthodontiste. Qui sont les “personnes” qui vous recommandent d’attendre quelques années? Certainement pas des orthodontistes…

      Si votre garçon a vraiment un décalage squelettique de 6 mm entre les mâchoires, je peux vous garantir que ce problème de se corrigera pas par lui-même ou avec la croissance uniquement, toutes les études l’ont prouvé maintes et maintes fois. Il est certainement préférable d’utiliser la période de croissance active pour corriger un tel décalage et il n’y a aucun avantage à attendre si votre orthodontiste recommande de débuter maintenant.

  5. alexandra dit :

    L’expansion maxillaire peut-elle causer des tremblements?
    Bonjour
    ma fille de 7 ans est en traitement pour une occlusion croisée depuis mi octobre 2013, avec un appareil amovible. Depuis un mois elle présente des tremblements aux avant-bras. les examens neurologiques ne donnent rien (irm et ponction lombaire)
    le seul changement de ces derniers mois est la mise en place de cet appareil, que nous devons écarter toutes les 2 semaines.
    Est-ce que cet appareil pourrait interagir sur les os du crâne en provoquant cette réaction de son corps, et si oui, Est-ce réversible? devons-nous cesser ce traitement?
    merci pour votre réponse, cordialement
    Alexandra

    • Dr Jules dit :
      Vous décrivez l’utilisation d’un appareil amovible pour faire de l’expansion palatine lente. Ceci fait de l’expansion dento-alvéolaire plutôt que “squelettique” ce qui et complètement différent de l’expansion maxillaire rapide telle que décrite dans cette page. L’expansion lente déplace les dents en les basculant vers l’extérieur et n’ouvre pas de sutures comme le fait l’expansion maxillaire rapide alors cela n’aura aucune conséquence directe sur les sutures du crâne.
      Il faut trouver une autre cause aux tremblements de votre fille, cela n’a pas rapport à l’expansion maxillaire.
      Plusieurs sutures du visage peuvent être affectées par l'expansion
  6. Amelie dit :

    Bonjour,
    Mon fils de 8 ans est traite pour une occlusion croisee anterieure. Cela fait 2 mois 1/2 et ses dents de devant se sont ecartees pas mal!
    Je m inquietes!
    Est ce que ca va se replacer?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Aucune idée de ce que fait l’orthodontiste qui le suit, comment il s’y prend, le type d’appareil utilisé, les objectifs de traitement visés, etc. Il faudrait le lui demander, c’est la meilleure personne pour répondre à votre question!

  7. hayet dit :

    Bonjour mon patient a 7 ans présente une béance antérieure avec classe 3 molaire, la cephalo donne. ANB =0 et angle tonique ouvert avec i\m diminué . c’est quoi comme diagnostic et conduite à tenir svp

    • Dr Jules dit :

      On ne peut établir un diagnostique et encore moins établir un plan de traitement avec une seule valeur céphalométrique et une relation molaire… et ce n’est pas le but de ce forum!

  8. Raoudha NABLI dit :

    Bonjour Docteur
    concernant ces deux cas , après le traitement en phase 1 et le debagage ? vous posez une contention?, si oui laquelle ? et en cas de correction de rotation des centrale sup il n y a pas un risque de récidive ? dans cas on peut faire contension (plaque de hawlay par exemple) ?
    En attendant votre réponse veuillez Docteur agréer à mes sincères respect .

    Correction de deux centrales supérieures mordant vers l’intérieur chez une fille de 7 ans. Corrections faites en 6 mois à l’aide d’appareils fixes (broches).

    Correction de deux centrales supérieures (garçon de 9 ans). Remarquez l’amélioration du déchaussement de la gencive à l’avant de l’incisive inférieure (flèche) suite à la correction orthodontique (4 mois). La mâchoire inférieure était déviée vers la droite du patient (photo de droite) au début est centrée après cette correction préliminaire.

    • Dr Jules dit :

      Dans les cas de correction d’occlusion croisée comme les cas illustrés dans cette page, aucune contention =n’est utilisée car, s’il y a un bon overjet aprés la correction, il est peu probable que les incisives corrigées retournent au lingual.

      S’il y avait une rotation importante d’incisives qui n’étaient pas en occlusion croisée une rétention fixe (fil collé au lingual) pourrait être utilisée. Un appareil amovible de type “Hawley” n’est pas tellement efficace pour contenir des correction de rotations importantes et les patients ne portent que très rarement ce type d’appareil à long terme… malgré leurs bonnes intentions au départ!

  9. Raoudha NABLI dit :

    Merci infiniment pour votre réponse

  10. Céline dit :

    Correction d’une occlusion croisée postérieur avec un appareil de nuit à 4 ans?
    Bonjour
    Mon fils de 4 ans 1/2 a une occlusion latérale croisée, sans béance. On a commencé à intervenir avec un orthodontiste en intervention précoce avec une gouttière à porter la nuit mais même après plusieurs mois, je la retrouve sur l’oreiller une heure après le coucher…
    J’ en ai parlé plusieurs fois à l’orthodontiste mais il me dit juste de persévérer: existe -t il d’autres moyens?

    Merci par avance, bonne journée

    • Dr Jules dit :

      Vous aurez à persévérer en effet longtemps, très, très, très longtemps car je doute fort qu’une vraie occlusion croisée postérieure d’origine squelettique puisse être corrigé avec un tel appareil qui, de surcroit, sera porté la nuit seulement. ET si jamais ça fonctionne, revenez le mentionner sur ce forum!

      Est-ce vraiment un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) aui vous a recommandé un tel traitement?

      L’approche classique et éprouvée pour corriger une déficience maxillaire squelettique transverse (mâchoire supérieure trop étroite) est l’expansion maxillaire rapide.

      • Céline dit :

        Merci de votre réponse
        Le même praticien avait posé cet appareil à ma fille à 3 ans 1/2 qui avait aussi une occlusion croisée avec une béance +++… Je pense qu’il a voulu tenter d’abord autrement mais je n’ai pas bien compris pourquoi!

        En tout cas, merci de votre réponse, ça me conforte dans ce que je pensais et je vais pouvoir plus insister 🙂

        • Dr Jules dit :

          Et est-ce que la béance antérieure et l’occlusion croisée de votre fille a été corrigée par cette méthode?

          Et ce “praticien” est-il un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste)?

  11. Celine dit :

    ah non je crois qu on s est mal compris! pour ma fille, c etait l ecarteur du palais pas la gouttière, c est pour ça que je suis étonnée qu il ait changé de strategie…

    • Dr Jules dit :

      Ah, cela explique tout car j’allais vous demander de me faire parvenir des photos prises avant et après le traitement!
      Elle a donc eu un appareil d’expansion rapide ou quelque chose de similaire, ce qui est la référence pour faire une correction transverse squelettique.

  12. Amal dit :

    Expansion mandibulaire?

    Bonjour Dr.
    j ai un cas d une fille de 7.5 ans avec encombrement importants des 4 incisives mandibulaires.si j opte pour extraction des 83 et 73
    Cela ne pourrait pas augmenter le risque d inclusion des 33 et 43?

    Existe t-il des appareils pour expansion mandibulaire?si oui,cela ne risque pas de vestibuler les incisives et provoquer une recession?
    Merci infiniment

    • Dr Jules dit :

      S’il manque de l’espace, des extractions sélectives peuvent en fait minimiser les chances d’inclusion des 33 et 43 sans toutefois le “garantir” mais il y a beaucoup de variations individuelles.

      Seule l’expansion dento-alvéolaire est possible à la mandibule (à moins de faire de la distraction osseuse au niveau de la symphyse mentonnière). Pour en savoir plus sur l’expansion dento-alvéolaire.

  13. Amal dit :

    Merci beaucoup Dr Jules pour vos réponses pertinentes et rapides

    tag #merci

  14. Lorianne dit :

    Bonjour est-il normal si je desire porter un appareil dentaire alors que j’ai les dents du bonheur très écartée?

  15. laifi hanen dit :

    salut docteur j’ai les images de mes cas cliniques et j’ai besoin de vos avis concernant la prise en charge

    • Dr Jules dit :

      Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, devis, plan de traitement, recommandations d’un autre orthodontiste, dentiste ou spécialiste dentaire, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

      Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

      À noter que nous n’ouvrirons aucun fichier qui nous est envoyé directement par email pour des raisons de sécurité (virus, etc.).

  16. Severine.g dit :

    Bonjour
    Mon fils de 7 ans à été faire un bilan orthodontie.
    Les dents du haut ont un écart de 6 mm et les dents n’ont pas assez de place .
    Alors il me propose de retenir les molaires en les accrochant à l os de la mâchoire. ….
    Ça m inquiete ? Est ce mon côté maman ou est ce que c est complètement infaisable !?
    Merci pour votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Je ne comprends pas vraiment ce qu’il veut dire par “accrocher les molaires à l’os de la mâchoire” pour les retenir… car les molaires sont toujours dans l’os de la mâchoire. Peut-être parle-t-il d’une forme de mainteneur d’espace? Il faudrait lui demander des précisions.

  17. guylen dit :

    Prévention pour une occlusion croisée antérieure à 7 ans? 

    Bonjour, Je vous écris car votre site internet m’a grandement inspiré confiance.
    Malheureusement, j’habite loin et je devrai probablement consulter dans ma région mais j’aimerais tout de même vous adresser une question.

    Ma fille de 7 ans présentait, avec ses dents primaires, une occlusion croisée antérieure. (Je ne sais pas si j’utilise le bon terme pour décrire que ses dents du haut mordaient derrière celles du bas). Sa relation “molaire à molaire” semble toutefois adéquate. On m’a recommandé d’attendre la chute de ses dents primaires avant d’amorcer quoi que ce soit.

    Maintenant que cela est fait, je vois bien que ses dents permanentes vont pousser dans le même plan. Elle est actuellement en dentition mixte et ses incisives supérieures commencent à sortir (assez pour voir qu’elles se retrouveront derrière celles du bas).

    Y’a t’il de la prévention que je puisse appliquer pour favoriser la meilleure croissance possible de ses dents dans le contexte?
    J’aimerais corriger la situation le plus rapidement possible et je crois qu’elle est prête à s’investir dans des traitements.
    Merci de me dire s’il y a des choses à faire dans

    • Dr Jules dit :

      Quand et comment traiter une occlusion croisée antérieure ou un articulé croisé?

      Ce que vous décrivez semble bel et bien être une occlusion ou un articulé croisé antérieur (“cross bite” en anglais).
      Si les dents primaires étaient en occlusion croisée, il est presque certain que les dents permanentes qui les remplaceront auront la même relation croisée.

      En premier lieu, il faut comprendre que tout part du diagnostic c’est-à-dire que la nature du problème déterminera ce qui doit être fait pour le corriger par la suite.

      La cause des occlusions croisées antérieures

      Une occlusion croisée antérieure peut avoir différentes causes :
      – Les dents peuvent être simplement basculées (celles du haut vers l’intérieur et celles du bas vers l’avant ou l’extérieur). Ceci est un problème plutôt dento-alvéolaire, c’est-à-dire affectant les dents et l’os alvéolaire qui les entoure;

      – La mandibule peut dévier vers l’avant à cause de la présence d’une interférence entre les dents antérieures lorsque la bouche se ferme. Ceci cause un inconfort pour le patient ou la patiente qui, pour éviter ce contact, avancera la mâchoire inférieure vers l’avant et créera cette occlusion croisée “fonctionnelle”, comme dans la vidéo ci-dessous ou une seule dent est en linguo-version mais cela pourrait affecter plusieurs incisives à la fois;


      – Il peut y avoir un déséquilibre squelettique sagittal (longueur) entre les deux mâchoires; celle du haut peut être reculée ou celle du bas peut être trop avancée ou une combinaison de ces deux problèmes est aussi possible (ceci peut être associé à des problèmes dans les autres dimensions comme la largeur (transverse) et la hauteur des mâchoires (vertical);

      – Finalement, l’articulé croisé peut être causé par une combinaison de tous ces facteurs.

      Le diagnostic d’un tel problème peut donc être complexe et il se fait principalement par un examen clinique mais une radiographie céphalométrique (profil) peut aider à déterminer la présence d’un déséquilibre squelettique.

      Une fois la nature et la cause du problème déterminées (diagnostic), des objectifs de traitement peuvent être déterminés par l’orthodontiste et les parents (qu’est-ce qu’on veut corriger, quand, etc.) et un plan de traitement peut alors être établi (comment corriger le problème).

      Selon le problème en cause, la solution :

      – peut être aussi simple qu’utiliser un appareil amovible ou des appareil multi-bagues fixes (“broches”) pour corriger une simple linguo-version d’incisives supérieures basculées vers l’intérieur (pour voir des exemplesplus haut dans cette page), ou

      – pourrait nécessiter l’utilisation d’un masque extra-oral comme un masque de Delaire pour exercer une force orthopédique sur un maxillaire déficient.
      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic. :

      Pour les cas les plus graves ou sévères ayant des composantes squelettiques, il peut même être indiqué d’intervenir en bas âge pendant la dentition primaire comme dans le cas de ce jeune garçon pour qui nous avons utilisé un masque Delaire à 4.9 ans.

      Donc, pour savoir exactement ce qui se passe avec la dentition et les mâchoires de votre fille, la meilleure chose à faire serait de continuer un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour faire évaluer le tout… car tout débute par le diagnostic.

      tag #occlusioncroisée #crossbite

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.