Expansion, apnée et ronflement

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

 

Jeune patiente en dentition mixte souffrant d’apnée du sommeil sévère (index d’apnées-hypopnées  (IAH) de 41 par heure. Cet index (IAH) est considéré comme sévère lorsqu’il est plus de 10 pour un enfant. Elle utilise un CPAP la nuit pour aider sa respiration, ce qui réduit ses épisodes d’apnée et d’hypopnée à 5/hre confirmant l’efficacité de l’appareil pour son cas. Ses amygdales et végétations on déjà été enlevées.

Bien qu’elle ne présente pas l’ apparence classique d’une occlusion croisée postérieure, ses deux arcades sont très étroites et empiètent sur l’espace disponible pour sa langue. Un traitement d’orthodontie visant à élargir ses arcades dentaires très étroites fut donc proposé afin de procurer plus d’espace pour sa langue dans l’espoir que cela améliore ses problèmes de respiration pendant le sommeil.

 

Expansion maxillaire rapide en orthodontie pour traiter l'apnée du sommeil chez un enfant.

  • (A) Malocclusion avant le traitement présentant une constriction importante des deux arcade qui restreint l’espace disponible pour sa langue. Ceci peut contribuer à l’apnée obstructive du sommeil en “forçant” la langue à se positionner plus vers l’arrière de la bouche et  contribuant ainsi à l’obstruction des voies respiratoires supérieures.  La patiente est en dentition mixte et seulement les seules dents permanentes en bouche sont les premières molaires supérieures et inférieures.

 

Expansion maxillaire en orthodontie pour traiter l'apnée du sommeil chez un enfant

  • (B) La première phase du traitement consistait à faire de l’expansion maxillaire rapide à l’aide d’un appareil fixe.  Ces photos ont été prises lors de la pose de l’appareil et avant le début de l’expansion.

 

expansion mandibulaire

  • (C) Une fois l’expansion maxillaire complétée, l’appareil d’expansion fut retiré et remplacé par un mainteneur d’espace fixe (fil lingual) pour éviter toute récidive de l’expansion obtenue. La seconde étape consistait en la pose d’appareils multi-bagues fixes (“broches”)  dans la région postérieure des deux arcades pour  faire de l’expansion dento-alvéolaire à l’arcade inférieure afin de l’harmoniser avec la nouvelle largeur de l’arcade supérieure. Des élastiques en configuration croisée attachés à l’extérieur de l’arcade supérieure et à l’intérieur de l’arcade mandibulaire (visibles en rouge sur les photos) ont permis de déplacer les dents inférieures vers l’extérieur pour élargir l’arcade.

 

Expansion mandibulaire en orthodontie pour traiter l'apnée du sommeil chez un enfant.

  • Changements obtenus à l’arcade inférieure. (D) Arcade avant le début du traitement. (E) Après l’expansion maxillaire et au début de l’expansion mandibulaire. (F) À la fin de l’expansion mandibulaire. (G) Après l’expansion mandibulaire, un mainteneur d’espace est utilisé (fil lingual fixe) pour éviter toute constriction de l’arcade et perte de l’expansion obtenue.

 

Préservation de l'expansion mandibulaire à l'aide d'un mainteneur d'espace lingual.

  • (H) Résultat final; les deux arcades ont été élargies significativement et le tout est maintenu avec des mainteneurs d’espace à chaque arcade en attendant l’éruption des autres dents permanentes, ce qui prendra encore quelques années.
  • À noter qu’il aurait été possible d’obtenir encore plus d’espace pour la langue en alignant les dents antérieures inférieure en les déplaçant vers l’avant mais cette étape ne fut pas envisagée car le traitement avait déjà été long et complexe pour cette jeune patiente.

Évaluation des gains en largeur pour chaque arcade

Il est difficile d’évaluer et d’apprécier les changements bi ou tri-dimensionnels sur des photographies cliniques telles que présentées ci-haut. Les photos peuvent être prises avec des angles légèrement différents ce qui rend difficile la prise de mesure standardisées. Afin de bien évaluer les changements transverses ou en largeur des arcades, la meilleure méthode est de mesurer et comparer des modèles d’étude de la dentition. Les photos suivantes montrent les modèles de cette jeune patiente avant le traitement (A et C) et après le traitement d’expansion (B et D). Les photos sont “calibrées” afin que les dents aient la même dimension sur les photos avant et après le traitement. Seule la position des dents est différente (pas leur grosseur) et cela a été modifié par le traitement d’orthodontie effectué.

 

Expansion maxillaire et mandibulaire chez un enfant souffrant d'apnée du sommeil

Résultats obtenus

  • Les quantités d’expansion obtenues pour chaque arcade sont indiquées pour la largeur entre les premières molaires permanentes (*), les deuxièmes molaires temporaires (E) et les premières molaires temporaires (D) pour le maxillaire supérieur (A et B) et pour la mandibule (C et D). Les modèles d’étude A et C sont avant l’expansion et B et D après le traitement d’expansion.
  • Bien que ces chiffres puissent paraître banals ou minimes pour les profanes, il est de mise de mentionner qu’une telle augmentation de la distance entre les dents postérieures (expansion) variant entre 4.1 et 7.1 mm est énorme d’un point de vue orthodontique et est très significative.

Effet sur les troubles respiratoire du sommeil

  • D’un point de vue orthodontique, le traitement d’expansion fut un succès. Il reste maintenant à savoir l’effet que cela aura sur les troubles du sommeil de la patiente.  Cette étape préliminaire étant terminée et même si la patiente rapporte une amélioration subjective de sa respiration, la seule façon de mesurer objectivement l’effet de l’expansion des arcades sur sa respiration et ses troubles du sommeil est de lui faire passer une nouvelle polygraphie cardiorespiratoire du sommeil (PCRS) de contrôle. Elle est en attente de ce nouveau test.

  Dernière mise-à-jour : 2016-08-25 à 08:57:24 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

Commentaires et/ou questions (2)

  1. bierry dit :

    Bonsoir,

    Je suis à la recherche de documents concernant la disjonction maxillaire dans les SAOS de l’enfant ainsi que les justifications médicales.
    Si vous aviez des articles concernant ce sujet, cela m’intéresserait
    vous remerciant par avance

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.