Croissance et développement des mâchoires

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (7 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Voici quelques points importants concernant la croissance et le développement des patients en orthodontie :

  • Si l’on veut éviter une chirurgie orthognathique, certains types de problèmes orthodontiques ne peuvent être traités avec succès que s’il y a une croissance favorable (plus particulièrement les déséquilibres importants entre les mâchoires).

    Croissance mandibulaire mandibular growth

    Fig. 1 – Le potentiel de croissance des mâchoires aide l’orthodontiste à corriger les malocclusions.

  • Une croissance déficiente ou excessive peut influencer le plan de traitement et la qualité des résultats obtenus.
  • Des changements causés par une croissance tardive peuvent bouleverser le meilleur des plans de traitement.
  • Quelqu’un ayant une croissance normale peut très bien ne pas continuer ainsi. Si la croissance d’une mâchoire devient disproportionnée par rapport à l’autre, la relation entre les mâchoires peut être affectée et les objectifs de traitement peuvent ne pas être atteints.
  • La croissance (excessive ou déficiente) peut forcer l’orthodontiste à modifier son plan de traitement et proposer des compromis ou alternatives.
  • Une croissance excessive après la fin des corrections peut affecter la stabilité des résultats en changeant la relation des dents et mâchoires entre elles.
  • Bien que la croissance soit essentielle au succès de plusieur traitements, la croissance à elle seule ne corrigera pas les problèmes d’occlusion importants.
  • La croissance des mâchoires se produit surtout vers l’arrière afin permettre aux molaires permanentes de sortir et cela n’aide pas les problèmes qui affectent les dents antérieures.
  • Lorsqu’une malocclusion dentaire comporte aussi une composante squelettique ou un déséquilibre entre les mâchoires, il est important d’utiliser le potentiel de croissance afin de tenter d’équilibrer la relation entre les mâchoires.
  • En l’absence de croissance, il peut être nécessaire d’avoir recours à une chirurgie aux mâchoires d’où l’importance d’une intervention précoce chez les patients présentant un décalage important entre les mâchoires.

De mauvaises habitudes, telles que le suçage de pouce chronique, une pression excessive de la langue contre les dents ou un modèle de développement osseux hors normes, peuvent aussi rendre plus difficile un traitement d’orthodontie ou en compromettre la stabilité durant ou après la période de rétention.

Développement dentaire et éruption des dents chez une jeune fille de l'âge de 5 à 12 ans.

Développement dentaire et éruption des dents chez une jeune fille entre l’âge de 5 et 12 ans

 

Il reste de la croissance, est-ce que cela corrigera le problème d’occlusion?

NON, cela est peu probable!

L’importance de la croissance pour les corrections orthodontiques :

  • Bien qu’il soit préférable d’intervenir pendant une période de croissance active pour corriger les déséquilibres squelettiques entre les mâchoires, la croissance à elle seule ne pourra corriger une malocclusion.
  • La croissance est essentielle pour corriger certains types de problèmes, mais une intervention orthodontique est aussi nécessaire pour corriger la plupart des malocclusions dentaires.
  • L’utilisation d’appareils orthodontiques pendant un traitement permet d’utiliser le potentiel de croissance de façon optimale pour tenter d’obtenir une meilleure relation entre les mâchoires.
  • Dans certains cas où le patron de croissance est vraiment défavorable ou anormal (par exemple lorsque la mâchoire inférieure mord devant celle du haut – malocclusion de type classe III), toute croissance supplémentaire peut en fait empirer le problème.
  • Certains appareils, tels que les appareils “fonctionnels”, peuvent être utilisés, en plus des “broches”, pour aider à réduire l’écart entre les mâchoires pendant une période de croissance. Pour en savoir plus sur les appareils “fonctionnels”.
  • En l’absence de croissance, les décalages importants entre les mâchoires peuvent nécessiter une chirurgie orthognathique.
  • Il est donc important que les problèmes de déséquilibre entre les mâchoires soient évalués tôt par un orthodontiste. Une première évaluation orthodontique est recommandée dès l’âge de 7 ans.

La croissance aidera-t-elle?

  • Lorsqu’il y a un manque d’espace et que l’enfant est encore en croissance, on serait porté à croire que cette dernière pourrait régler le manque d’espace en permettant aux mâchoires de devenir plus “longues” et donner ainsi plus d’espace aux dents. Ce concept est partiellement vrai… et faux!
  • Pendant la jeune enfance, les mâchoires croissent en trois dimensions et permettent progressivement aux dents temporaires de faire leur éruption et se loger sur les arcades dentaires. La dentition temporaire est complétée vers l’âge de ± 30 mois et ne commencera à être remplacée par la dentition permanente ou définitive que plusieurs années plus tard vers l’âge de ± 6-7 ans. Pendant cette période, des espaces apparaissent normalement entre les dents antérieures, signe que les mâchoires augmentent en dimension. La croissance vers l’arrière permet progressivement à plus de dents (les molaires temporaires) de sortir et se loger sur l’arcade dentaire.
  • Cependant, une fois les premières molaires permanentes sorties et en place, la longueur des arcades dentaires à l’avant de ces dents n’augmentera plus et peut même diminuer à mesure que les dents temporaires postérieures tombent et sont remplacées par des dents plus étroites. C’est justement dans cette région critique que se trouve la majeure partie du manque d’espace!
  • Par contre, la croissance peut aider l’arrière des arcades dentaires en créant de l’espace pour accommoder les deuxièmes molaires situées derrière les premières molaires (voir Figure 1 ci-haut). Cette croissance est essentielle pour l’éruption des molaires. Si elle était vraiment suffisante, elle pourrait même permettre l’éruption des troisièmes molaires (dents de sagesse), mais cela n’est pas commun.

Les radiographies ci-dessous illustrent ce phénomène :

  • (A) Cette jeune fille de 8 ans manque d’espace pour l’éruption des dents permanentes postérieures. La croissance résiduelle des mâchoires se produira à l’arrière des premières molaires (pointillé rouge) dans la direction des flèches.
  • (B) Ce garçon de 9 ans a déjà perdu beaucoup d’espace dans les régions indiquées par des astérisques jaunes (*). Les premières molaires supérieures (* bleues) ont même migré vers l’avant, réduisant la longueur de l’arcade dentaire. La croissance des mâchoires n’aidera pas ce manque d’espace en se produisant derrière les molaires permanentes.

Croissance et développement dentaire chez les enfants en orthodontie

Ces exemples montrent l’importance de préserver l’espace disponible pendant l’éruption des dents et le fait que la croissance aide… mais pas nécessairement où sont situés les problèmes d’encombrement dentaire et de manque d’espace. Une supervision adéquate pendant le développement dentaire permettra de minimiser les problèmes d’espace et d’éruption.

La croissance des mâchoires n’est pas égale dans toutes les dimensions!

La croissance des mâchoires est un phénomène complexe. Lorsqu’on évalue une dentition, une occlusion et les mâchoires, il faut penser en 3 dimensions; longueur, largeur et hauteur. On pourrait croire que les mâchoires ont une croissance égale et synchronisée dans toutes ces dimensions, mais… ce n’est pas le cas.

  • LARGEUR : La première dimension à cesser sa croissance est la dimension transverse ou la largeur des mâchoires et ceci se produit relativement tôt soit vers l’âge de 5 – 6 ans ou lorsque les premières molaires permanentes ont fait éruption  (mais il peut y avoir des variations d’un patient à l’autre).
    • La croissance en largeur cesse dans la région antérieure aux premières molaires permanentes mais elle continue dans la région postérieure (à l’arrière des molaires) à mesure que les mâchoires s’allongent vers l’arrière. Les mâchoires croissent en forme de “V” et doivent donc être plus larges à l’arrière qu’à l’avant, ce qui implique une augmentation de la largeur postérieure avec la croissance en longueur. Les deux vont de pair et sont indissociables.
    • C’est pourquoi, lorsqu’il y a des déséquilibres dans la largeur du maxillaire supérieur, il est recommandé d’intervenir tôt pour équilibrer la largeur des mâchoires. C’est le but de l’expansion maxillaire rapide qui peut être faite dès 4, 5, 6 ans pour certains cas plus graves.
  • LONGUEUR : Il faut aussi comprendre qu’à ce jeune âge, les mâchoires ne sont pas encore très longues et continueront à grandir mais cela se produit vers l’arrière. Les mâchoires se déplacent vers l’avant sous l’effet de la croissance à l’arrière. Cela peut donner l’impression que les mâchoires croissent vers l’avant mais ce n’est pas le cas (ceci est une explication simplifiée). La croissance dans la dimension sagittale ou antéro-postérieure (longueur des mâchoires) se termine plusieurs années après la dimension transverse (largeur) et peut continuer  jusqu’à la fin de l’adolescence.
  • HAUTEUR : La troisième dimension est la dimension verticale ou la hauteur des mâchoires. Elle est la dernière à cesser de croître.
  • La longueur et la hauteur des mâchoires continuent donc leur croissance jusqu’à l’adolescence et elles offrent le plus grand potentiel pour faire des corrections en orthodontie. Lorsqu’un problème de largeur est décelé en bas âge, on sait que la croissance n’y changera rien par la suite, tandis que pour les autres dimensions, particulièrement la dimension sagittale (longueur) ceci n’est pas le cas. C’est pourquoi de sévères malocclusions de type Classe 2 peuvent être corrigées sans chirurgie orthognathique pendant l’adolescence s’il reste de la croissance mandibulaire significative.
  • À l’âge de 9 ans, la croissance antéro-postérieure (en longueur) de la mandibule est complétée à 85% chez les garçons et 90% chez les filles. Elle sera complétée à 98% dès l’âge de 15 ans chez les filles, tandis que ce pourcentage ne sera atteint qu’à 19 ans chez les garçons.1 Ceci signifie que si l’on espère un déséquilibre dans la longueur de la mandibule, comme une rétrognathie (mandibule courte ou reculée), il faut débuter le traitement pendant qu’il reste assez de croissance pour l’utiliser à nous aider dans la correction, ce qui est à un âge moindre pour les filles.
La croissance mandibulaire est un phénomène complexe qui se produit en 3 dimensions jusqu'à la fin de l'adolescence. La croissance mandibulaire est un phénomène complexe qui se produit en 3 dimensions jusqu'à la fin de l'adolescence. Il est essentiel de bien comprendre ce processus de croissance pour intervenir au moment opportun. Le développement se produit surtout vers l'arrière après l'âge de 6 -7 ans.

La croissance mandibulaire est un phénomène complexe qui se produit en 3 dimensions jusqu’à la fin de l’adolescence. Il est essentiel de bien comprendre ce processus de croissance pour intervenir au moment opportun. Le développement se produit surtout vers l’arrière après l’âge de 6 -7 ans.

  • (A) Malgré ce qu’on pourrait croire, ceci ne représente pas la façon dont la croissance mandibulaire se produit. La mandibule ne croit pas de façon égale et en même temps dans toutes les dimensions.
  • (B et D) Comparaison de la dimension d’une mandibule d’enfant (± 6 ans) et d’adulte.
  • (C) La mandibule croit plutôt par une série  d’appositions et résorptions osseuses complexes en 3D qui font  qu’elle se remodèle constamment jusqu’à la fin de la croissance.
  • Sur toutes les illustrations, la ligne pointillée bleue indique la longueur de l’arcade antérieure (devant les premières molaires permanentes)et cette dimension ne change pas. Elle est la même lorsqu’on compare une mandibule d’enfant à celle d’un adulte. La croissance et le développement se produisent principalement derrière cette ligne.
  • (E) La direction de croissance de la mandibule est  vers l’arrière et non vers l’avant mais l’impression que cela donne est que la mandibule se déplace vers l’avant (D).
  • (F) Comparaison de la dimension de la mandibule à 3 stages de sa croissance et développement. La ligne pointillée rouge indique l’arrière des condyles et démontre que les changements les plus importants se produisent derrière cette référence. Il y a du remodelage dans la partie antérieure mais pas d’augmentation importante de la longueur des arcades dentaires une fois les premières molaires permanentes sorties.
  • (G) Vue supérieure comparait la mandibule d’enfant et d’adulte. Bien qu’il y ait de la croissance, elle se produit vers l’arrière  et très peu en largeur une fois que les premières molaires permanentes ont fait éruption en bouche 2, 3.
  • Les flèches pointillées noires et bleues indiquent la direction de croissance vers l’arrière des condyles et branches montantes (apophyse coronoïde) de la mandibule.

Pourquoi faut-il comprendre ce processus de croissance?

  • Les notions de croissance et développement des mâchoires décrites précédemment expliquent pourquoi il est indiqué de faire certaines interventions précoces en orthodontie. S’il manque d’espace en bas âge ou que les mâchoires ont des déséquilibres squelettiques, particulièrement dans la dimension transverse (largeur) ces problèmes persisteront et la croissance n’aidera pas.
  • C’est pourquoi nous avons recours à des interventions de prévention et d’interception en orthodontie comme :
Malocclusion dentaire qui persiste malgré la croissance entre 5 et 9 ans.

Exemple malocclusion malocclusion ce type classe 2 avec surplomb vertical (overbite) excessif (A) à l’âge de 5 ans en dentition temporaire. (B) À l’âge de 14 ans, les dents permanentes ont remplacé les dents de lait (temporaires) mais la même malocclusion persiste malgré la croissance et il existe les mêmes indications pour faire des corrections orthodontiques.

Quand la croissance des mâchoires est-elle terminée?

Prognathie mandibular, mandibular prognathism, classe 3 malocclusion, correction chirurgicale, orthodontie, radiographie céphalométrique pour déterminer la fin de la croissance active avant d'envisager une chirurgie aux mâchoires Fin de la croissance mandibulaire chez les filles et les garçons.
  • La fin de la croissance mandibulaire antér0-postérieure (en longueur) ne se produit pas au même moment chez les filles et les garçons. Elle est terminée plusieurs années plus tôt chez les filles. Ceci peut être un avantage ou un désavantage selon le plan de traitement visant à corriger un déséquilibre entre les mâchoires.

➡ Pour en savoir plus sur la fin de croissance des mâchoires et l’impact que cela peut avoir sur les traitements d’orthodontie et de chirurgie.

À quel âge sortent les dents et dans quelle séquence?

Pour connaître l’âge moyen de sorties des dents et leur séquence, consultez cette section.


1- Wolford et Al. , O. Surg., 1973 – 45:3
2-  Proffit WR. Contemporary Orthodontics. 2nd ed. St Louis: Mosby; 1993.
3- Enlow DH: The Human Face, New York, Harper & Row, 1968.

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke ➡ Dernière mise-à-jour : 2017-05-26 à 15:51:26 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved
Publié le : May 27, 2009 @ 01:08

Commentaires et/ou questions (16)

  1. miriam fournier dit :

    Pourquoi vérifier l’os sésamoïde du poignet pour un traitement d’orthodontie.
    quelqu’un m’a parlé qu’il fallait vérifier l’os sésamoide pour vérifier si la croissance existait encore pour élargir le palais de mon fils…c’est correct de penser cela?

    • Dr Jules dit :
      Oui et non…
      L’évaluation du degré de formation et de calcification des os du poignet (cercle rouge sur la radiographie) et de l’os sésamoïde (flèche verte près du pouce) sont des indicateurs de la croissance squelettique d’un enfant. L’os sépaloïde en particulier est un très bon indicateur du début de développement pubertaire. La calcification complète des plaques de croissances des phalanges des doigts (autre flèche au centre) indique la fin de la croissance active.

      Prendre une radiographie du poignet permettra d’évaluer la maturation squelettique de l’enfant et de déterminer approximativement la quantité de croissance restante mais, même s’il n’y a plus de croissance résiduelle, l’élargissement du palais par expansion palatine rapide ou autre moyen est encore possible, même à l’âge adulte. Pour voir des exemples d’expansion

      Cette évaluation de l’âge squelettique peut cependant s’avérer très utile lorsqu’un traitement nécessitera un apport important de la croissance pour rétablir un équilibre entre des mâchoires qui sont mal proportionnées (par exemple les rétrognathie mandibulaires sévères – voir les cas de classe 2 pour des exemples). L’utilisation d’appareils fonctionnels est beaucoup plus efficace en présence de croissance mandibulaire résiduelle.

      Pour voir des exemples.

      L'os sésamoïde du poignet et l'évaluation de la croissance squelettique

  2. Sarah dit :

    Appareil fonctionnel à 13 ans; la croissance est-elle terminée?
    Bonjour, j’ai 13 ans et je porte actuellement des broches et dans 3 jours je suis sensee mettre un propulseur mandibulaire.
    Mais je me demande si a l’age de 13 ans (et chez une fille) si la croissance des machoires n’est pas terminee.
    Car si la croissance est terminee, je pense qu’il faudra que je fasse une chirurgie, ce dont j’ai tres peur.
    Qu’en pensezvous ?

    • Dr Jules dit :

      Cela dépendra en effet de votre potentiel de croissance restant mais, selon la gravité du décalage entre les mâchoires, une telle intervention put valoir la peine d’être tentée.
      Le potentiel de croissance mandibulaire d’une fille commence à diminuer significativement après qu’elle est eu ses premières règles mais il peut tout de même rester un peu de croissance. SI vous aviez 16-17 ans, le pronostic serait moins bon avec un tel appareil. De toute façon, vous n’avez rien à perdre à l’essayer…

  3. karen dit :


    Bris d’un appareil fonctionnel

    Bonjour mon fils 11 ans a un appareil pour avancer la machoire. Mois 100 heures/sem. Pendant 3 semaine puis il s est craque de la vis a la zone limee. Il l avait dans la bouche. A noter que lors de la 1ere pose il a été lime 3 fois de suite. Mon fils le gardait toute journée sauf pour manger. Et n a jamais forcé sur les vis. Par contre en bouche avait impression qu il était toujours mal placé.
    Qu en pensez vous. Garantie ? Merci

    • Dr Jules dit :

      Cela dépendra de la cause du bris (abus du patient ou défaut de fabrication ou autre?) et de l’entente que vous avez avec son orthodontiste. Il faudra vérifier le tout avec lui…

  4. Marie-Pier dit :

    Pourquoi vérifier si la croissance est active à 28 ans?
    Bonjour,
    J’ai 28 ans et j’ai eu un traitement en orthodontie pendant mon adolescence. Depuis 3-4 ans, j’ai remarqué un léger décalage entre ma machoire du haut et çelle du bas (c’est très très légèrement “croche”). Je suis allée consultée mon orthodontiste récemment. Selon lui, au debut vingtaine, il se peut que la croissance des mâchoires ne soit pas completement terminée, d’où le léger décalage de ma mâchoire vers la droite. Il m’a proposé d’aller passer un test à l’hôpital (injection d’un produit radioactif + radiographie) afin de vérifier si la croissance est encore active ou non. Je me questionne sur la pertinence d’un tel examen étant donné mon âge…qu’en pensez-vous ? Merci!

    • Dr Jules dit :

      À 28 ans, vous pouvez être pratiquement certaine que la croissance mandibulaire “normale” est terminée depuis plusieurs années. Cependant cela en veut pas dire qu’il ne puisse pas y avoir des changements squelettiques similaires à de la croissance. Il peut exister des conditions au niveau des condyles de la mandibule qui les font croitre à tout âge mais ce n’est pas normal et peut être pathologique (mais ne vous alarmez pas avec ce terme!). Votre orthodontiste vous a probablement prescrit une scintigraphie (voir cette autre réponse pour en savoir plus) pour vérifier s’il y avait de l’activité métabolique osseuse dans vos condyles.

      Si le but est vraiment de vérifier l’absence de croissance, une bonne façon de le vré est de comparer 2 radiographies céphalométriques prises à au moins une année d’intervalle. SI vous avez de telles radiographies, il sera facile de vérifier ce point. Tous les orthodontiste sont familiers avec ce concept.

  5. marie dit :

    Extraction prophylactique des dents de sagesse en bas âge

    bonjour
    ma fille présente un retard de croissance avec à 14 ans les deux dernières molaires de lait en place, une éruption retardée des deuxièmes molaires.
    l’orthodontiste préconise l’extraction des 4 dents de sagesses à l’état de germe.
    cela me semble disproportionnée et précoce, qu’en pensez vous?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Pour nous poser une telle question, vous devez demeurer en Europe… ce que confirme votre adresse IP!

      Je mentionne ce fait car l’approche d’énucléer ou extraire des dents de sagesse en bas âge, avant même la formation des racines n’est pas courante ici (Québec, Canada, États-Unis) mais cette pratique est plus courante de l’autre côté de l’Atlantique (mais pas partout).

      S’il n’y a pas de problèmes particuliers dans la région des deuxièmes et troisièmes molaires (dents de sagesse) l’énucléation des bourgeons (germes) des dents de sagesse est considérée comme prophylactique. Comme mentionné précédemment, cette approche est controversée et pas acceptée universellement mais peut avoir ses mérites.
      Demandez bien à votre orthodontiste les raisons, indications et motivations pour faire une telle recommandation à cet âge (14 ans mais avec un retard dentaire de plusieurs années).

      Voici une illustration montrant cette technique décrite par Zachrisson et suivez ce lien pour en savoir plus.


      Énucléation prophylactique d'un bourgeon de dent de sagesse

      Exemple d’énucléation prophylactique tel que recommandée par Zachrisson (2005)

      (A)
      Vers l’âge de 8-10 ans, lorsque la “fourche” des racines des deuxièmes molaires commence sa calcification (flèche bleue) le bourgeon de ls dents de sagesse en formation (flèche rouge) peut ^stre extrait car il est facile d’accès.
      (B) Cette intervention ne nécessite qu’un légère incision pour avoir accès à la troisième molaire.
      (C) Le bourgeon excisé n’est pas volumineux et n’a aucune racine, ce qui facilite son extraction.

  6. Laurene dit :

    Quand se termine la croissance des mâchoires pour la pose d’implants dentaires?

    J ai 14 ans et je veux me placer un implant dentaire pour corriger une mauvaise poussé de mes dents de devant donc je veux savoir a quel âge s arrêtera la croissance des os

  7. Ligier Eloïse dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous m’indiquer le titre de l’article que vous citez à la fin de votre article concernant l’âge à partir du moment où la croissance mandibulaire est quasiment terminée.

    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      La seule référence que j’ai est celle indiqué au bas de la page soit :

      1- Larry M. Wolford et Al. , O. Surg., 1973 – 45:3

      • Ligier Eloïse dit :

        oui, j’ai vu ça, je me suis mal exprimée je crois.
        J’ai cherché la référence mais impossible de la trouver (je ne suis pas médecin, donc je n’ai peut être pas les même accès que vous), je voudrais savoir le titre de l’article s’il vous plait.

        • Dr Jules dit :

          J’avais bien compris votre demande mais c’est la seule information (incomplète en effet) que j’ai. Si je trouve quelque chose de lus précis, je l’ajouterai ici et au bas de la page.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.