Exemple de cas traités

Exemple de cas traités

Classe 2 – autres exemples traités-17

(A) Malocclusion avec une relation classe 2 pour les canines mais les molaires gauches sont en relation classe 1. Supraclusion antérieure excessive (overbite) avec 100% de recouvrement vertical. (B) Correction de la classe 2 canine, diminution de la supraclusion pour normaliser l’overbite. Les espaces entre les incisives supérieures latérales et centrales sont causés par la dimension trop étroite des dents latérales. Ceci peut être corrigé par l’ajout de composite dentaire. Pour voir des exemples. (Fille de 13 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-16

(A) Malocclusion dentaire classe 2 division 2 avec overbite de 90% (supraclusion antérieure, recouvrement vertical), arcades étroites et manque d’espace. (B) Après le traitement d’orthodontie les dents sont alignées, les arcades élargies et l’overbite régularisé et fonctionnel. (Fille de 11 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-15

(A) Malocclusion classe 2 division 1, overjet 6 mm et surplomb vertical de 60%. (B) Fin du traitement d’orthodontie à l’aide de l’extraction des premières prémolaires supérieures (*). La forme de l’arcade supérieure a été élargie. (Adolescent de 12 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-14

(A) Malocclusion classe 2 division 2 avec surplomb vertical excessif (overbite) et canine supérieure droite sévèrement incluse dans le palais. La canine temporaire est toujours en place (* en A). (B) Fin du traitement ; la canine incluse a été dégagée et tractée pour être logée dans l’arcade et devenir fonctionnelle. Les espaces ont été fermés et le surplomb vertical normalisé. (Femme, 20 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-13

Femme de 50 ans. (A) Sévère malocclusion de type classe 2 (II) division 2 avec rétroclinaison des incisives supérieures (dents basculées vers l’intérieur) et 100% de surplomb vertical (overbite). (B) Les corrections orthodontiques ont permis de normaliser le surplomb vertical et de restaurer une fonction adéquate minimisant l’usure dentaire. L’arcade supérieure fut élargie. Aucune chirurgie ou extractions ne furent nécessaires. Des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATM) étaient présents avant le traitement mais sont pratiquement disparus par la suite.

Classe 2 – autres exemples traités-12

(A) Sévère malocclusion classe 2 division 1 avec 10 mm de décalage ou surplomb entre les incisives supérieures et inférieures (overjet) et un surplomb vertical excessif. (B) Résultat final; réduction du surplomb horizontal et vertical et élargissement des arcades. En l’absence de croissance mandibulaire, une prémolaire a été extraite de chaque côté à l’arcade supérieure pour aider à reculer les incisives et réduire l’overjet (*). Il y avait une légère récession gingivale avant le traitement sur la canine inférieure droite qui est demeurée stable au cours du traitement. Une légère récession est apparue sur une incisive inférieure et devra être surveillés. (Femme de 33 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-11

(A) Malocclusion dentaire classe 2 (gauche) division 2 chez une femme adulte avec surplomb vertical excessif (elle se mordait la muqueuse du palais) et rétroclinaison des incisives supérieures. Des signes d’usure commencent à être évidents sur les dents antérieures. (B) Après le traitement l’occlusion est ouverte (diminution de l’overbite). Traitement sans extractions ou chirurgie. L’espace restant entre l’incisive latérale supérieure et la canine gauche est laissé ainsi volontairement car la position des dents est idéale. Cet espace pourrait être fermé par du matériau composite par le dentiste si cela était un problème esthétique pour la patiente. (Femme, 34 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-10

(A) Malocclusion dentaire classe 2 avec manque d’espace sévère; Il fut donc décidé d’extraire les 4 premières prémolaires (haut et bas). (B) Après le traitement d’orthodontie, les espaces d’extraction ont été fermés. Dans les mois suivant la dépose des appareils, les contacts verticaux entre les dents s’amémlioreront progressivement. (A’, B’) Sourire avant et après le traitement. (Fille de 10 ans ayant dentition précoce).

Classe 2 – autres exemples traités-9

(A) Sévère malocclusion de type classe 2 division 1 avec surplomb antérieur horizontal excessif (9 mm), supraclusion antérieure (100 % de surplomb) et arcades étroites. (B) Après 20 mois de traitement l’overbite et l’overjet (surplomb horizontal et vertical) sont régularisés, ce qui procure une fonction optimale, les arcades ont été élargies (expansion dento-alvéolaire). Il est essentiel de traiter une malocclusion en période de croissance pour obtenir un tel résultat. (Fille de 13 ans).

Classe 2 – autres exemples traités-8

(A) Malocclusion classe 2 (II) division 2 avec sévère supraclusion antérieure (overbite), manque d’espace et rotations dentaires. (B) Après les corrections, une classe 1 a été obtenue, les formes d’arcade sont corrigées et le surplomb vertical a été significativement diminué. (Fille de 12 ans).
Mise à jour pour