Cas interdisciplinaires et multidisciplinaires

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (7 votes, moyenne: 4.14 sur 5)

Loading...

Que sont les cas multidisciplinaires ou inter-disciplinaires?

L'orthodontie peut nécessiter des interventions dans les autres disciplines ou spécialités dentaires. Les corrections orthodontiques précèdent habituellement la phase de restauration des dents mais les résultats ne seront optimaux que si les différentes disciplines de la dentisterie se concertent pour améliorer la condition du patient. Ainsi, l’orthodontiste, le dentiste et les autres spécialistes doivent unir leurs efforts pour atteindre un objectif commun. Le travail de chaque intervenant doit faciliter et compléter celui de l’autre. L’orthodontiste doit connaître les objectifs de restauration du dentiste et communiquer avec lui afin de contribuer à lui préparer des conditions de restaurations optimales en fin de traitement. L’orthodontie se trouve en fait à “préparer le terrain” pour que le dentiste puisse compléter la réhabilitation de la bouche après les corrections orthodontiques.

  • Les cas multidisciplinaires ou interdisciplinaires sont des cas complexes requérant la participation de plusieurs intervenants dans un ou plusieurs des domaines ou spécialités de la dentisterie et ayant comme objectif une réhabilitation majeure de la condition dentaire et de la bouche des patients.
  • Ces cas ont souvent des dentitions que l’on qualifie de “mutilées” c’est-à-dire qu’il y a plusieurs dents restaurées, abîmées ou manquantes.
  • À elle seule, l’orthodontie ne peut corriger tous les aspects de ces cas. En retour, les autres disciplines ont aussi besoin de l’orthodontie pour atteindre les objectifs de réhabilitation de la bouche.Parfois, les tissus de support (os et gencive) sont affectés à un tel point que les approches thérapeutiques normales doivent être modifiées.
  • Les problèmes affectant de tels cas prennent habituellement plusieurs années à se développer alors il est normal de voir surtout des adultes requérant des traitements aussi complexes.
  • Les divers praticiens doivent établir une collaboration étroite afin d’offrir au patients les meilleurs résultats possibles.
  • Les techniques et protocoles orthodontiques modernes offrent de nouvelles possibilités pour le traitement de cas interdisciplinaires.

Une épreuve à relais

Collaboration inter-disciplinnaire entre spécialistes dentairesPour faire une analogie, les cas interdisciplinaires peuvent se comparer à une épreuve à relais où chaque intervenant fait une partie du travail après avoir pris le relais ou avant de se faire relayer par un autre. Parfois, l’orthodontie peut représenter la majeure partie du traitement tandis que en d’autres occasions, nous ne jouons qu’un rôle mineur dans le plan de traitement global élaboré pour le patient par tous les spécialistes et le dentiste généraliste.

Vous trouverez dans cette section des cas ayant requis des interventions dans plusieurs des domaines de la dentisterie soit; l’orthodontie , la prosthodontie (remplacement de dents par couronnes ponts, implants, prothèses amovibles, etc.), parodontie (traitement des gencives et de l’os supportant les dents), endodontie (traitement de canal), chirurgie/chirurgie maxillo-faciale (extractions, correction de la position des mâchoires par chirurgie, pose d’implants, etc.).

➡ Pour en savoir plus sur les différentes spécialités de la médecine dentaire.



Caractéristiques du cas PB :

  • Homme de 44 ans, voulant “améliorer l’apparence de son sourire et de ses dents”.
  • Arcade inférieure : manque d’espace sévère, une prémolaire est complètement bloquée vers l’intérieur et les incisives sont très chevauchées.Une incisive inférieure a déjà eu un traitement de canal, elle est maintenant fracturée au niveau de la gencive et commence à carier.
  • Arcade supérieure : canine droite décolorée et infectée, aura besoin d’un traitement de canal. Centrale gauche a une couronne d’acrylique qui date de plus de 15 ans, longueur des centrales inégale, chevauchement dentaire, occlusion croisée postérieure droite.
  • Plan de traitement : À cause du manque d’espace sévère et de la présence de dents dont le pronostic (chance de survie è long terme) était mauvais, les deux incisives centrales et une prémolaire droite (celle basculée vers la langue) ont été extraites au bas.
  • Un traitement de canal a été fait sur la canine supérieure droite mais l’infection a persisté et le dentiste a décidé de la faire extraire la canine pour la remplacer par une couronne sur implant après l’orthodontie.
  • Les intervenants dans ce cas furent l’orthodontiste, le dentiste généraliste (endodontie (traitement de canal), extractions, couronnes) et le parodontiste (évaluation et traitement des gencives, pose d’un implant pour la canine)

Homme de 44 ans avec dentition mutilée ayant requis une intervention en orthodontie, parodontie, chirurgie, endodontie et prosthodontie. (A)  Avant l’orthodontie; les incisives centrales inférieures (flèches) ont un traitement de canal et celle de droite est fracturée au niveau de la gencive. (B) À la fin de l’orthodontie. La canine supérieur droite fut extraite pendant le traitement car elle était infectée et avait une perte osseuse importante autour de sa racine. Un implant dentaire fut posé (flèche).  (C) Après la phase prosthodontique; plusieurs facettes et couronnes furent faites pour redonner de bonnes proportions et améliorer l’esthétique. (D) Vues occlusales des deux arcades avant le traitement d’orthodontie et après la pose des restaurations finales.

 



Caractéristiques du cas GL :

  • Homme de 53 ans, dirigé en orthodontie par son dentiste pour préparer la dentition avant de restaurer les dents et remplacer les dents manquantes.
  • Esthétique : les dents inférieures sont complètement recouvertes par celles du haut à l’avant. Plusieurs dents sont décolorées et tachées.
  • Prosthodontie : Il était impossible pour le dentiste de remplacer les dents convenablement car il n’y avait pas assez de dégagement entre les dents du haut et celles du bas; les dents inférieures postérieures se sont allongées et mordent dans les palais, ce qui rend difficile le remplacement de dents.
  • Particularité : 2 dents incluses du côté gauche ne peuvent être extraites sans risques pour le sinus maxillaire et le nerf alvéolaire inférieur. Le dentiste préfère donc laisser ces dents à cet endroit, ce qui empêchera certains mouvements de dents. La molaire inférieure gauche devra être redressée en avançant sa racine pour ne pas être affectée pas la dent incluse dans l’os.
  • Parodontie : des problèmes de gencive et une perte osseuse ayant affecté ce patient par le passé, il devra être suivi régulièrement par son dentiste ou un parodontiste pendant le traitement d’orthodontie.

Cas mutilé; malocclusion corrigée pour permettre au dentiste de remplacer les dents manquantes à l’aide d’implants dentaires.

 

Radiographies montrant le redressement de molaires obtenu pendant les corrections orthodontiques. (A) Avant le traitement, deux molaires inférieures sont sévèrement basculées. (B) Après les corrections, les molaires redressées permettront la pose d’implants pour remplacer les dents manquantes. À noter la présence de 2 dents incluses (*) que le dentiste a préféré laisser en place à cause des risques reliés à l’extraction de ces dents. (C) Arcade inférieure avant le traitement. (D) Après les corrections, la position redressée des molaires permet la pose d’un implant.

 

Couronnes et ponts, implants dentaires faits après un traitement d'orthodontie inter-disciplinnaires.

(A) Plus d’un an après la fin de l’orthodontie, les restaurations prosthodontiques sont complétées (couronnes, ponts, facettes). Toutes les dents ont été restaurées. (B) Bouche ouverte. (C) Vues occlusales. Les dents manquantes ont été remplacées. (D) Sourire avant le traitement d’orthodontie. (E) Sourire après les restaurations finales.

 

Pour en savoir plus sur les implants dentaires.




Caractéristiques du cas SM :

  • Femme de 44 ans dirigée en orthodontie par son dentiste afin de corriger l’occlusion pour pouvoir restaurer adéquatement les dents.
  • Prosthodontie : le pont qui remplace 2 dents extraites est âgé de plus de 15 ans et doit être refait mais la position des dents ne permet pas au dentiste de faire des
  • Esthétique : dents de longueur inégales, plusieurs restaurations inesthétiques et décolorées, couleur du pont pas en harmonie avec le reste de la dentition.
  • Malocclusion : les dents supérieures recouvrent complètement les dents inférieures à l’avant et sont “enfoncées” vers l’intérieur.
Cas multidisciplinaire adulte traité en orthodontie

(A) Pont joignant 4 dents (flèches). La canine est contre la centrale et le dentiste désire la déplacer à sa positon normale vers l’arrière en prévision de restaurations futures. (B) Fin du traitement d’orthodontie. L’ancien pont a été coupé (flèche) pour permettre de reculer les dents et ouvrir un espace antérieur. (C) Restaurations finales faites par le dentiste. Un nouveau pont et des couronnes ont été faits à l’arcade supérieure.



Caractéristiques du cas MC :

  • Femme de 41 ans avec occlusion croisée antérieure et déplacement de la mandibule vers l’avant.
  • Elle veut corriger sa malocclusion afin d’arrêter ou diminuer le processus d’usure des ses dents antérieures
  • Usure importante s’est développée sur les dents antérieures avec les années.
  • La correction orthodontique n’a pas nécessité de chirurgie aux mâchoires.
  • Elle désire faire remplacer les dents postérieures manquantes (extraites) après l’orthodontie.
  • Les espaces édentés seront comblés par des couronnes sur implants.
  • Disciplines impliquées : orthodontie, prosthodontie, parodontie.

(A) Malocclusion avec occlusion croisée antérieure et usure importante sur certaines incisives.  (B) À la fin des corrections orthodontiques; les dents antérieures sont dans une position plus fonctionnelles qui minimisera les chances d’usure à long terme. La mandibule est reculée en relation normale par rapport au haut. Les espaces édentés seront comblés par des couronnes sur implants. Les flèches indiquent les implants qui sont prêts à recevoir les couronnes. (C) Après restauration des incisives usées par le dentiste à l’aide de facettes.

 

resaturations dentaires après l'orthodontie

Un an après l’orthodontie, les restaurations finales sont en place; facettes sur plusieurs dents supérieures, les couronnes sur implants sont posées et une prothèse partielle amovible remplace les dents manquantes inférieures.



Caractéristiques du cas EP :

  • Femme de 44 ans ayant déjà consulté en orthodontie à l’adolescence et vers l’âge de 30 ans. Une chirurgie aux mâchoires avait alors été proposée, ce qu’elle ne désirait pas envisager.
  • Arcade supérieure étroite, chevauchement dentaire modéré à l’arcade inférieure.
  • Absence congénitale des 2 latérales supérieures. Celle de gauche avait été remplacée par un pont (flèche bleue). Celle de droite n’a pas été remplacée et la dentition s’est déplacée de ce côté.
  • Le plan te traitement consistait à élargir l’arcade du haut (sans chirurgie ou appareil d’expansion), aligner les dents, ouvrir l’espace des latérales manquantes pour les faire remplacer par des implants.
  • Une dent a été extraite à l’arcade inférieure et une greffe de gencive a été nécessaire.
  • Domaines dentaires impliqués : Orthodontie, parodontie (implants et greffe de gencive), prosthodontie (couronnes), dentisterie générale (extractions, suivi).

(A) Absence des 2 latérales supérieures. L’espace s’est fermé à droite et il y a un pont du côté gauche (flèche bleue). Une incisive inférieure a été extraite pour aligner les dents du bas (flèche jaune). (B) Fin de l’orthodontie; l’espace pour la latérale supérieure droite a été ouvert et une dent temporaire a été collée sur une attelle de rétention (flèche jaune). Le pont gauche a été modifié mais est toujours en place. Une greffe de gencive a été faite pour couvrir les racines des incisives inférieures qui se sont déchaussées (flèche bleue). Des espaces sont présent entre les incisives inférieures près de la gencive. (C) Un implant et une couronne remplacent chaque latérale (flèches jaunes), une couronne a été faite sur la canine supérieure gauche, les espaces inter-dentaires ont été comblés par le dentiste avec du composite (flèches bleues).

➡ Pour voir d’autres cas inter-disciplinaires ou multidisciplinaires.

  Dernière mise-à-jour : 2016-11-07 à 21:16:22 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

Commentaires et/ou questions (24)

  1. jean dit :

    Mon petit-fils a enfin compris!
    Site très enrichissant, avec de superbes photos. Grace à elles, j’ai pu faire peur à mon petit fils et il se lave maintenant enfin les dents, merci

    • Dr Jules dit :

      LOL Tous les moyens sont bons. Nous sommes contents d’avoir contribué à la santé dentaire de votre petit-fils. Espérons qu’il gardera ses nouvelles habitudes qu’il vient d’acquérir! 🙂

  2. Mila dit :

    Je vous remercie pour ce site, ces images…
    J’ai l’impression que petit à petit mes problèmes de dentition pourront se résoudre. Bien entendu, l’idéal serait de me refaire entièrement la dentition, mais c’est trop onéreux. J’ai 37 ans, j’ai eu pas mal de soucis psy qui, hélas, ont trouvé un endroit idéal dans ma machoire. Et mon dos. Plusieurs dents manquantes, tout l’arrière de la machoire, ce qui a poussé ma machoire supérieure en avant , qui recouvre maintenant presque totalement ma machoire inférieure, presque… mais elle prend bon train dans ce mauvais sens-là.

    Je compte vraiment prendre les choses en main, consulter un orthodontiste le plus possible. Il existe des solutions d’appareils dentaires, pour combler l’occlusion! J’y crois mieux maintenant. Je ne vois plus cela comme une souffrance, car je ne souris plus du tout, n’ose même plus parler.

    • Dr Jules dit :

      Le fait que vous réalisiez l’importance de votre occlusion pour votre santé globale est un pas énorme dans la bonne direction.
      La brève description de votre malocclusion laisse sous-entendre un problème important mais qui peut probablement être corrigé en orthodontie (et peut-être à l’aide d’autres disciplines dentaires au besoin). Le statut quo n’est pas une solution idéale car il est fort probable que votre condition dentaires et occlusale se détériore avec les années.

      À 37 ans, il vous reste beaucoup plus de route parcourir avec vos dents que ce que vous n’en avez fait à ce jour! Si on considère que la dentition adulte est complétée vers ± 15 ans, il peut vous rester plus de 2 fois (2 x 22 ans) de temps à utiliser votre dentition, ce qui vous l’âge de 80 ans.

      La perte de dents, les changements d’occlusion qui en résultent, les problèmes posturaux, sans parler de l’esthétique et des facteurs psychologiques entourant le tout font qu’il peut y avoir énormément d’indications pour envisager “réhabiliter” votre bouche.

      Je vous encourage donc à poursuivre vos démarches pour corriger votre malocclusion et dentition. Vous retrouverez le sourire assez rapidement et vous verrez l’impact que cela pourra avoir sur d’autres facettes de votre vie. Il faut voir ces démarches comme un investissement dans votre personne. Vous aurez encore plusieurs décennies pour en profiter!

      P.-S. Vos avez mentionné avoir des problèmes de dos, cette chronique sur la posture peut peut-être vous donner une motivation supplémentaire pour envisager des corrections.

  3. Isabelle dit :

    Bonjour,

    Mes dents supérieures sont tous inclinées vers l’intérieur, à cause d’un dentiste qui m’a retirée trop de dents lorsque j’étais enfant.

    Pour remédier â ce problème à 30 ans, je me suis fait installer 10 facettes…elles sont très épaisses et je ne suis toujours pas satisfaite de mon sourire qui est étroit…Je songe maintenant à l’orthodontie…et problèmes de mâchoire sensible…on dirait que j’ai un dentier ça m’a couté 4000$…
    Ma question est la suivante, est ce possible d’avoir des broches même si j’ai des facettes, et du même coup élargir sans chirurgie et ajout de 2 implants pour finalement avoir un beau sourire large? Et ce sans chirurgie?
    Et peut être corriger épaisseur des certaines facettes trop épaisses?
    Merci de vos précieux conseils!

    • Dr Jules dit :

      Vos questions sont trop précises et spécifiques à votre cas pour y répondre de façon générale. Cependant je peux vous dire qu’il est possible de poser des broches sur des facettes (plus difficile si elles sont en porcelaine). Cependant, si vous envisagez corriger les mauvaises positions de vos dents qui étaient camouflées par des facettes épaisses, il sera probablement nécessaire et préférable d’enlever ces facettes.

      Pour voir différents exemples de camouflage à l’aide de facettes et les problèmes à long terme que cela peut causer ainsi que la solution orthodontique qui peut exister.

  4. Emmanuel dit :

    Existe-t-il un compromis pour camoufler mon déséquilibre squelettique?
    Bonjour,
    Félicitations pour votre site riche en enseignements.

    J’ai 45 ans et je suis depuis longtemps complexé par mon sourire:
    -dents cyclinées, tachées, incisives en classe II division 1 en overjet (écart 6 mm), arcade ovale. la stabilité entre pré-molaires et molaires est bonne et fonctionnelle.
    -j’ai subi, il y a 3 an un traitement paro pour des problèmes de gencives. tout va bien de ce côté depuis lors, il n’y a que très peu de destruction osseuse à la pano ou aux long cônes.
    -J’ai consulté, il y a un an, un grand spécialiste des facettes céramiques pour refaire l’esthétique. Il a souhaité que j’entreprenne d’abord un traitement ortho.
    -l’orthodontiste m’a dirigé vers un chirurgien maxillo-faciale pour une avancée mandibulaire et génioplastie.
    -le chirurgien me dissuade quelque peu de cette intervention en raison des potentiels séquelles et de mon âge, notamment la perte de sensiblité de la lèvre inférieure et du menton. Le nerf alvéolaire se situe dans une calcification et l’opération d’Epker nécéssite un décroisement de ce nerf; on récupère moins vite à 45 ans qu’à 15 ans.

    Je suis donc très perplexe vis à vis d’une telle intervention, lourde et non sans dangers.
    J’aimerai savoir s’il existe des interventions orthodontiques de compromis (ou camouflages) qui puissent s’adapter à mon cas et éviter une intervention chirurgicale, à savoir une réduction de l’écart entre incisives du haut et du bas (passer de 6mm à 3mm par exemple).

    merci de vos bons conseils.

    • Dr Jules dit :

      Oui il est certainement possible, dans certaines mesures, de compenser orthodontiquement pour un déséquilibre squelettique sans avoir recours à une chirurgie orthognathique.
      Pour en savoir plus sur le camouflage orthodontique et pour en savoir plus sur les traitements de compromis.
      Ce ne ont pas tous les praticiens cependant qui accepteront d’offrir de telles approches.

  5. vanessa dit :

    La chirurgie est-elle essentielle pour on type de problème de malocclusion dentaire?
    bonjour
    j’ai 32 ans et j’ai consultai un orthodondiste qui m’a dit que j’avais une dysharmonie de la croissance des machoires ( machoire du bas qui c’est développée plus que celle du haut) il m’a proposé la chirurgie mais cela ne m’emballe pas !!! trop lourd !!! j’ai un SADAM bi latéral qui me pourrit la vie depuis 5 ans et je pensais que en réalignent mes incisives du haut (elles partent vers l ‘interieur) cela améliorerais mon occlusion suis je vraiment obligé de passer par la case chirurgie ???

    merci

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez une “Classe 2 division 2” typique où les incisives supérieures sont basculées ou inclinées vers l’intérieur. Ce type de malocclusion dentaire enlève souvent une “liberté” de mouvement à la mandibule. Oui, il peut être possible d’éviter une chirurgie avec un tel problème si un certain compromis est acceptable. Bien que personne puisse vous le garantir, corriger une telle malocclusion peur améliore la fonction et qui sait, peut-être aussi aider vos symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (SADAM).

      Vous trouverez de l”information supplémentaire sur le camouflage orthodontique et comment “compenser” orthodontiquement dans les cas de classe 2 dans cette section sur le camouflage.

      Pour en savoir plus sur les classe 2 division 2 et voir des exemples de cas traités.

      Pour en savoir plus sur les traitements de compromis.

      • vanessa dit :

        Merci pour votre réponse =) qui me rassure énormément !!! seul soucis c’est que j’habite depuis peu a ARCACHON( 33)et je ne connais pas de praticiens pouvant m’aider a résoudre mon problème sniff !!! peut être vers Bordeaux

        • Dr Jules dit :

          🙁 Consultez cette autre réponse

          • vanessa dit :

            Bonjour

            Je viens de consulter un autre orthodontiste et lui aussi me conseille vivement la chirugie il confirme la classe 2 mais prétend que ce ne serait pas sérieux de pratiquer sans chirurgie !!! Il ne ma pas proposait d’extractions de dents celui ci me dit qu’après traitement il faudra surement faire un recul de la mandibule avec petite génioplastie !!! Mais je ne veux pas trop douloureux et trop lourd rester la machoir bloquée pendant plusieurs semaines non merci !!! Mais d’un autre coté mon sadam s’aggrave je suis complètement perdu

            Merci

            • Dr Jules dit :

              Vous aurez à décider si vous voulez vous faire traiter ou pas. Si tout le monde s’accorde à dire que vous avez besoin d’une chirurgie et que vous n’en voulez pas, vous devrez opter pour un plan de traitement alternatif si c’est possible.

              Assurez-vous d’avoir de bonnes explications sur ce qu’on vous propose car il n’est pas logique de faire un “recul de la mandibule” dans un cas de classe 2!

  6. j ai les dent qui ne sont pa alignes et les 3 eme molaire qui son lateral , comment ressoudre ce probleme sans chirugie

  7. Guillaume dit :

    Salut, je réside en côte d’ivoire j’ai surement besoin d’un traitement d’orthodontie, d’implant et autres. Je voudrais savoir s’il est possible d’avoir un dévis ?

    • Dr Jules dit :

      Vous devrez consulter un orthodontiste certifié pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent.

  8. Sylvie dit :

    Plusieurs problèmes dentaires au cours des années et qui persistent encore
    Bonjour docteur, j’ai eu une parodontite a l’âge de 34ans (après de nombreuses fausses couches) bref j’ai eue droit à une belle chirurgie pour tout nettoyer… Surtout la supérieure a la suite mon dentiste m’a tailles toutes mes dents pour les bloquer dans un appareil dentaire mais avec toutes mes dents taillées…. Cela a tenue 20ans environs.j’allais oubliee…. Je me suis fait faire une greffe osseuse a partir de ma hanche ( dur dur ) pour que mon dentiste puisse me rajouter 2 molaires pour que l’appareil soit plus stable. Bref j’étais prete a tout pour éviter de tomber toutes mes dents …le résultats a était tres bon pendant 5 ans environs puis j’ai eu un problème sur les dents implantés sur la greffe .j’ai eu droit à une remplaçante qui n’arrivait pas a le dévisser . Mon super dentiste était estropie de sa main ! Donc elle a essayer et a fini par faire tout tomber….. Je ne vous raconte pas mon désarroi j’ai attendu 2 ans que mon dentiste puisse a nouveau travailler et puis l’ordre des médecins ne l’a pas autorise ( il a perdu le majeur, le pauvre). ET Voilà que maintenant il a fallut m’arracher toutes dents car soit disant elles allaient toutes tomber,l’appareil descendait.donc un autre dentiste m’a arracher toutes mes dents ( en haut) et le même jour et ala suite à posé tous les implants dans son cabinet….. Il m’a poser un provisoire qui était apres une ou 2 semaines apeut près confortable…

    Mais voilà le vrai soucis !!!!!!! Il m’a placé le vrai il ta maintenant 15 mois et je le trouve toujours aussi INCORFOTABLE il est tres épais. Les dents sont plus grandes et j’ai une fausse ´ gencives’ surtout pour les dents de devant et plus insupportable c’est cette soit disant gencive qui déborde sur mon palais . Je n’arrête pas de me laver les dents et j’ai toujours la sensation d’avoir la bouche pâteuse . J’ai toujours la sensation d’avoir de l’air ou de la salive entre les implants et l’appareils et de ce fait je suis entrain de me faire un tic : j’aspire . Le soir j’en est tellement marre que j’ai les machoire qui me font mal je ne sais plus quoi faire ! Mon dentiste( le nouveau) me dit que c’est moi ! Que je dois m’y faire. C’est pas possible !!! Il ya bien quelque chose a faire par moment je sais plus où je dois placer ma langue et je bloque contre cette fausse gensive .au fait j’ai 8 IMPLANTS. SVPje ne suis pas chochotte croyais moi . Moi qui ne voulait pas de dentier je ne peut même pas me plaindre a mon mari qui se demande encore comment j’ai pu subir tout ça ? Dites-moi …..s’il vous plait !!!! C’est normal? On peut arranger quelque chose? MERCI MERCI de me répondre a mon désarroi ????

    • Dr Jules dit :

      Votre cas est complexe, très complexe même. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’opinion de votre dentiste sur votre cas, obtenez une seconde opinion d’un autre dentiste. Il existe certainement des solutions à vos problèmes mais il est impossible de les déterminer simplement avec la narration de votre condition. Vous devez consulter des praticiens qui vous examineront cliniquement et feront les tests diagnostiques nécessaires.

  9. Murielle philbert dit :

    Carie affectant un dent d’un pont dentaire
    J’ai un problème avec un grand pont fixe fait vers 2008-09 à l’unversité de Montréal. Je vis en région et consulte annuellement le dentiste du village, une douleur intense m’a fait le consulter et découvre qu’il y a carie sous le pont fixe et semblerais que c’est une dent pilier du pont.
    Que faire et à quelle endroit

    • Dr Jules dit :

      Si la carie affecte une dent supportant le pont, elle devra être évaluée et réparée.
      Consultez un dentiste généraliste qui pourra mieux vous conseiller après un examen clinique.
      Vous pouvez aussi retourner à la clinique dentaire de l’université de Montréal.

  10. Eder dit :

    Le parodontiste dit que le traitement d’orthodontie ne peut être débuté

    Bonjour docteur,

    je suis désespéré…, j’ai besoin actuellement d’un traitement orthodontique et d’une chirurgie pour aligner mes mâchoires. En effet j’ai une mauvaise occlusion et je suis retrognathe ce qui me gâche un peu la vie… (problème de posture, ouverture buccale limité,etc…)

    J’ai vue hier mon dentiste (parodontologue à la pitié salepetrière) et malheureusement il me dit qu’il n’est pas possible de commencer de traitement orthodontique, même après une greffe osseuse et gingivale, ni poser d’implants , étant abattu à mon retour j’ai pensé que peut-être que pour un cas si complexe un hôpital universitaire était trop limité.

    Je porte actuellement un bridge parce-que je n’avais pas suffisamment d’os, suite à un traumatisme et la perte des 2 incisives centrales. J’ai également perdu de l’os sur les incisives latérales et j’ai récession gingivales sur les canines. Un futur traitement orthodontique est-il vraiment impossible même après une ou plusieurs greffe ?? Je souhaitais par la suite la pose d’implant pour remplacer les incisives centrales.

    Svp pouvez-vous m’aider ?? Je peu vous fournir des radio et un scanner cone beam par mail, merci d’avance !

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend des raisons pour lesquelles on vous a dit qu’un traitement d’orthodontie est impossible dans votre cas.
      D’un point de vu parodontal, si vous avez une condition parodontale active (maladie parodontale, parodontite, etc.) ceci implique de l’inflammation qui n’est pas contrôlée et il serait nécessaire d’avoir cette condition sous contrôle avant d’entreprendre un traitement d’orthodontie.

      Par contre le fait d’avoir une perte osseuse importante ou de ne pas avoir un niveau d’os adéquat n’est pas une contre-indication à l’orthodontie… en autant que l’inflammation soit sous contrôle tel qu’expliqué précédemment. Ceci peut cependant être un problème pour la pose d’implants et vous devriez vous fier à l’opinion du parodontiste à ce sujet. Que vous ayez des greffes osseuse ou pas, l’orthodontie est peut-être possible mais ce ne sont pas tous les orthodontiste qui accepterons de traiter de tels cas.

      Vous trouverez dans la section sur la parodontie ce cas qui est un exemple d’un patient très affecté parodontalement mais qui a tout de même pu être traité en orthodontie avec un bon suivi parodontal pendant le traitement.

      Béance antérieure et problèmes parodontaux. Orthodontiste Lemay Sherbrooke orthodontie orthosherbrooke orthoLemay.com orthodentie orthodentiste

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.