“Classe 3” – suite

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Pas encore de vote)

Loading...

Autres exemples de malocclusions de type “classe 3” traitées en orthodontie

Cas 3 JR – Déficience maxillaire squelettique transverse et antéro-postérieure

Traitement de compromis en orthodontie pourune classe 3 squelettique adulte.

Traitement de compromis en orthodontie pour une classe 3 squelettique adulte.

(A) Importante malocclusion “classe 3” causée un déséquilibre squelettique pour lequel la chirurgie n’était pas une option pour la patiente.
( A et B) Occlusion initiale. Les dents supérieures mordent complètement derrières celles du bas à l’avant ET à l’arrière. Un léger glissement antérieur de la mandibule exacerbe ce décalage.
(C) Mécanique utilisée au début des corrections; une plaque occlusale inférieure servait d’ancrage pour utiliser des élastiques et des appareils multi-bagues pour commencer à “élargir” le haut (expansion).
(D) Par la suite, la plaque inférieure fut retirée et les “broches” furent posées à l’arcade mandibulaire. (E) résultat final, la relation entre les dents est fonctionnelle mais constitue un compromis qui est une compensation dento-alvéolaire pour un déséquilibre squelettique important (camouflage orthodontique).
(F) Vue occlusale des arcades à la fin des corrections. Comparez le changement de forme et largeur avec la condition initiale (B).
 
 
➡ Pour en savoir plus sur les traitements de compromis en orthodontie.
➡ Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.
Dernière mise-à-jour : 2016-03-02

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.