“Classe 2” traitées en orthodontie

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (25 votes, moyenne: 4.32 sur 5)

Loading...

Cette section montre diverses variations de malocclusions “classe 2” (ou classe II)  traitées en orthodontie.

Le terme “Classe 2” réfère à une relation particulière des premières molaires supérieures et inférieures entre elles tel qu’illustré dans les diagrammes suivants. Il existe avec les classes 2 deux variations ou “subdivisions” :

  • Division 1 : les molaires sont en relation classe 2 mais les incisives supérieures sont protrusives ou avancées. Le surplomb antérieur horizontal (overjet) est excessif mais le surplomb antérieur vertical (overbite) peut être excessif, normal ou il peut y avoir présence d’une béance antérieure.
  • Division 2 : les molaires sont aussi en relation classe 2 mais les incisives supérieures sont rétroinclinées , basculées vers l’intérieur ou très verticales. Le surplomb antérieur horizontal (overjet) est rarement excessif mais le surplomb antérieur vertical (overbite) est presque toujours excessif, les incisives supérieures recouvrant parfois complètement les incisives inférieures.

➡ Pour en savoir plus sur les malocclusions en général et sur les malocclusions de type “classe 2”.

DIagramme de classification d'Angle des malocclusions dentaires

La relation des premières molaires sert à déterminer la classification d’Angle de l’occlusion. En classe 1 (relation normale), la cuspide avant (mésiobuccale) de la molaire supérieure est en occlusion avec le sillon de la molaire inférieure. Dans une classe 2, la molaire supérieure est en position plus avancée (ainsi que le reste de la dentition) tandis qu’en présence d’une classe 3, la relation est inversée; la molaires supérieure est plus reculée qu’en position normale (classe 1).

 

Classe 2 division 1

Sévère malocclusion CLasse 2 div 1 traitée en orthodontie

(A) Jeune fille de 13 ans avec une sévère malocclusion Classe 2 (écart de 12 mm). (B) À la fin des corrections l’écart entre les dents antérieures est normal. Traitement fait  sans extractions.

 

Correction d’une sévère Classe 2 Division 1 avec 12 mm d’écart entre les dents antérieures (garçon de 12 ans). (A) Avant le traitement. (B) Les corrections ont été faites pendant une période de croissance et aucune extraction ne fut nécessaire.

 

(A) Patient de 16 ans avec écart de 11 mm entre les incisives supérieures et inférieures. (B) Après les corrections, la relation des dents et la fonction sont normales.

 

(A) Adolescente de 15 ans avec un écart de 13 mm entre les incisives supérieures et inférieures et un surplomb vertical excessif (elle se mord dans le palais). (B) Après le traitement (sans extractions)  à l’aide de “broches” et d’un appareil Herbst. L’écart horizontal et vertical sont réduits significativement.

Pour en savoir plus sur l’appareil orthodontique Herbst qui peut être utilisé pour traiter des “Classes 2” sévères.

Malocclusion dentaire Classe 2 traitée en orthodontie

(A) Garçon de 12 ans avec un écart de 8 mm entre les incisives supérieures et inférieures et un surplomb vertical de 90%. (B) Corrections orthodontiques sans extractions (22 mois).

 

Correction d'une classe 2 en orthodontie

(A) Jeune fille de 13 ans avec un écart (overjet) de 7 mm, un surplomb vertical recouvrant complètement les incisives inférieures et une relation “classe 2” bilatérale. (B) Correction orthodontique; l’écart entre les dents antérieures est réduit et le surplomb vertical est diminué de sorte que les incisives inférieures sont maintenant visibles.

 

Traitement orthodontique de cehvauchement dentaire sans extractions

Classe 2 chez une adolescente de 13 ans avec chevauchement important à chaque arcade dentaire. (A) Malocclusion et sourire avant le traitement. (B) Après les corrections orthodontiques sans extractions dentaires.


Classe 2 division 2

Adolescent de 13 ans; Des signes d’usure sont déjà évidents sur les incisives supérieures.

(A) Les dents supérieures recouvrent complètement celles du bas et sont penchées vers l’intérieur. Le sourire montre beaucoup de gencive. (B) Après les corrections, l’inclinaison des dents est normale, les dents inférieures sont dégagées et moins de gencive est visible au sourire.

Classe 2 division 2 typique; rétroclinaison des incisives supérieures et surplomb vertical excessif chez un homme de 30 ans.

(A) Avant le traitement, signes d’usure sur les incisives. (B) Après les corrections, l’inclinaison des incisives et le surplomb vertical sont corrigés, ce qui améliore la fonction et diminue les chances d’usure dentaire à long terme,

 

Fille de 12 ans (A) Classe 2 division 2 “typique” avec surplomb vertical excessif et rétro-inclinaison des centrales supérieures. (B) Après 16 mois de traitement L’inclinaison des dents et le surplomb sont corrigée.

 

Correction orthodontique d'une malocclusion dentaires classe 2

(A) Garçon de 14 ans avant le traitement et (B) après les corrections orthodontiques (aucune extraction). Les incisives inférieurs qui étaient complètement recouvertes par celles du haut sont maintenant dégagées.

 

(A)Malocclusion de type classe (div. 2) avec surplomb vertical excessif et manque d'espace important. (B) Après les corrections, les dents inférieures sont dégagées et les lignes médianes sont "parfaitement" alignées.

(A) Malocclusion de type classe division 2 avec surplomb vertical excessif et manque d’espace important. (B) Après les corrections, les dents inférieures sont dégagées et l’engrenage est fonctionnel. (Cas traité sans extractions).

 

Correction d'une malocclusion classe 2 division 2 adulte en orthodontie.

Classe 2 division 2, femme de 47 ans. (A) Les incisives supérieures sont inclinées vers l’arrière et recouvrent complètement celles du bas. On peut apprécier les niveaux verticaux des dents lorsque la bouche est ouverte. (B) Après les corrections, l’inclinaison des incisive est corrigée et les incisives inférieures sont visibles, ce qui facilite aussi la fonction. (C) Une vue de l’arcade du haut montre le changement d’inclinaison des incisives et de la forme de l’arcade. (D) Sourire avant et après le traitement d’orthodontie.

 

Correction de rotations dentaires en orthodontie et triangles noirs inesthétiques, perte de gencive.

Classe 2 division 2 adulte (45 ans). (A) Avant le traitement. (B) Après les corrections orthodontique, les dents détournées mettent en évidence le niveau plus bas des papilles gingivales. De plus, les latérales étant légèrement étroites, cela contribue à l’espace inter-dentaire entre les latérales et les centrales. (C) Après l’orthodontie, le dentiste généraliste a modifié la forme des dents pour les rendre plus esthétiques et éliminer le plus d’espaces noir possible tout en gardant de bonnes proportions pour les dents. Ainsi, les latérales ont été élargies et les centrales ont été reformées sur leur surface commune. Le résultat final laisse un léger espace triangulaire entre les centrales et entre la latérale et la canine droites mais ceci est beaucoup moins perceptible qu’avant. Le dentiste a préféré laisser ce léger espace pour éviter que les centrales aient une apparence trop carrée et soient de largeur disproportionnée par rapport aux latérales. Vous remarquerez que la centrale gauche a toujours été plus large que celle de droite et cette proportion a été maintenue dans la restauration finale par le dentiste. À remarquer aussi la diminution des espaces entre 2 incisives inférieures.

➡ Pour eMalocclusion classe 2 division 2 orthodontie sherbrooken savoir plus sur les façons de camoufler ou combler des espaces inter-dentaires après l’orthodontie.

➡ Pour voir d’autres malocclusions Classe 2 division 2 traitées en orthodontie

Mécanique de distalisation ou de recul des dents

Les “Classe 2” sont les malocclusion complexes les plus communes que nous rencontrons en orthodontie et présentent souvent de bons défis! Un des objectifs principaux du traitement de ces malocclusions est de diminuer l’écart entre les incisives supérieures et inférieures qui peut parfois être très important.

Pour que cela soit possible, il doit y avoir 2 conditions présentes :

  • de l’espace pour reculer les dents;
  • peu de surplomb vertical antérieur (overbite)pour permettre le recul sans obstruction ou “collision” contre les dents inférieures antérieures (on ne peut reculer les dents supérieures si les incisives inférieurs mordent dans le palais).
  • ➡ Pour en savoir plus sur la relation entre la dimension verticale et le surplomb horizontal pour le déplacement des dents antérieures.

La réduction du surplomb horizontal (overjet) peut se faire en :

  • reculant les dents supérieures; ceci peut se faire en utilisant l’espace entre les incisives (s’il y en a) ou en reculant toutes les dents supérieures, ou une combinaison des 2;
  • avançant les dents inférieures; ceci peut se produire en déplaçant ou inclinant les incisives ou en bénéficiant de la croissance qui déplacera la mandibule (et les dents) vers l’avant ou une combinaison de ces 2 phénomènes.
  • une combinaison des 2 éléments précédents ce qui, en fait,  se produit le plus souvent (recul du haut et avancement du bas).

Le recul des dents supérieures postérieures est appelé “distalisation” et constitue la première étape dans l’obtention de l’espace nécessaire au recul des dents supérieures une fois l’espace inter-dentaire antérieur utilisé (s’il y en avait). Ceci peut se faire de différente façon mais l’approche que nous préconisons utilise les appareils fixes (broches) avec des élastiques et auxiliaires afin de reculer les dents  par étapes. La coopération avec les élastiques est essentielle pour le succès d’une telle technique sans quoi, il faudra soit :

  • envisager extraire des dents pour obtenir l’espace désiré,
  • maintenir un espace et décalage entre les dents supérieures et inférieures.
  • avoir recours à une chirurgie orthognathique pour avancer la mandibule chez une personne n’ayant plus de croissance.

Un port d’élastique et une coopération exemplaires permettent souvent d’obtenir l’espace nécessaire au recul des dents en “reculant” ou distalant les dents postérieures.


(A et B) L’exemple suivant montre une malocclusion de type Classe 2 avec 8 mm d’écart entre les incisives supérieures et inférieures . Cette personne adulte n’ayant plus de croissance, le recul des dents fut obtenu en utilisant l’espace entre les incisives supérieures mais surtout en “distalant” les dents postérieures à l’aide d’élastiques et ressorts.
(C) Le résultat final monte un bon engrenage des dents suite au recul des dents supérieures.
(D) Pendant le traitement, un espace commence à être visible sur la radiographie entre les molaires supérieures.

Mécanique orthodontique de distalisation chez un adulte

Distalisation ou recul des molaires chez un adulte en orthodontie.

 

Les plans articulés et la correction des surplombs excessifs

Les classes 2 et particulièrement les “divisions” 2 décrites précédemment ont la particularité de souvent présenter un surplomb vertical excessif. Les incisives supérieures peuvent recouvrir complètement celles du bas. Afin de nous aider à dégager les dents qui se surplombent et faciliter les déplacements dentaires avec ce type de malocclusion nous avons souvent recours à un appareil amovible appelé un “plan articulé” ou “bite plane” (terme anglais).

➡ Pour en savoir plus sur cet appareil et voir des cas où il est utilisé.

 

Simulation de traitement d’ortho-chirurgie

Les cas de classe 2 présentant un important déséquilibre squelettique chez des patients n’ayant plus de croissance doivent souvent être traités à l’aide d’une chirurgie orthognathique. À l’aide de radiographies 3D (tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)) et de logiciels sophistiqués, les chirurgiens maxillo-faciaux et les orthodontistes  peuvent désormais évaluer les malocclusions de façon tri-dimensionnelle et planifier les interventions en  chirurgie orthognathique avec une précision inégalée.

Simulation de la correction chirurgicale d'une malocclusion classe 2 ayant une béance antérieure.

Simulation de la correction chirurgicale d’une malocclusion classe 2 ayant une béance antérieure.

➡ Pour voir des exemples de planification et simulation d’une chirurgie orthognathique complexe aux deux mâchoires.

➡ Pour voir d’autres exemples de malocclusions classe 2 traitées en orthodontie.


 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : 2017-04-01 @ 10:50:21  © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

 

Commentaires et/ou questions (237)

  1. marie dit :

    Comment a été traitée la Classe 2 Div. 2?
    Bonjour,

    Le cas de classe II 2 concernant l’homme de 30 ans ressemble très fortement au mien sauf que, chez moi, le centre de la mandibule est décalé de 4 mm du maxillaire. Cet homme a t-il eu des extractions (j’ai comme lui un fort encombrement au niveau des incisives antérieures). A t-il eu une chirurgie d’avancée mandibulaire ou l’orthodontie a t-elle suffi ? Quel type d’orthodontie (appareil, durée) ?

    Merci de votre réponse,

    Marie

    • Dr Jules dit :

      Tous les cas de cette page ont été traités (à moins d’indication contraire dans la description) sans extractions, chirurgies ou appareil d’expansion. Ils ont tous eu des appareils fixes multi-bagues (broches)

      La durée des traitement des ces cas était entre 16 et 30 mois. Le cas de l’homme de 30 ans était plus complexe cas nous n’avions pas la possibilité de bénéficier d’un “restant” de croissance comme dans d’autres cas. Son traitement a duré 30 mois.

      • Pamela dit :

        France. My daughter was a thumb sucker as a child and had a brace between 11 and 14 years of age with a very good result. She was not given a retainer. She is now 23 and her teeth started moving again slowly over the last few years. No problem with her profile or face just the start again of crooked teeth. Last year she saw an orthodontist who started orthodontie linguale treatment with surgery planned for this summer. I have now seen your site and wonder if surgery is in fact the only option and whether she could just be treated longer with braces. The information I have is that last year she was “Classe 11 Division Droite associée a une endognathie maxillaire” and the treatment suggested was “une avancée derotation mandibulaire” . Now, nearer surgery she has “Classe 11 squelettique et dentaire, une bascule du plan d’occlusion dans le plan frontal et le sourire gingival est plus apparent du coté droit” and the surgery is now to be “une chirurgie du maxillaire superieure d’horizonalisation dans le plan frontal associée à une osteotomie mandibulaire d’avancée” “Une génioplastie y sera peut ere associée en fonction du profile la patiente” The surgeon has also noted to the orthodontist “Penses tu qu’il soit necessaries de réaliser une disjonction chirurgicale maxillaire?”
        I am concerned as to why the surgery appears to have become more serious. Would it be possible to wait longer and see if the braces can achieve more? Is the surgery just to speed the process up? If so I would prefer she didn’t have surgery. This change of surgery was proposed 2 weeks ago and the surgery is planned for 23/06/15. I would so appreciate a quick reply.
        If you can help me and need more information I also have Quick Ceph Studio Results facial type etc.

        • Dr Jules dit :

          We just received your message today so if the surgery was on 23/06/15, it has already been done!
          Orthognathic surgeries are indicated when there are severe skeletal discrepancies between the jaws that tooth movements only could not correct so it is not a matter of how long the braces are on but a question of diagnosis and treatment objectives. If there is a severe discrepancy between the jaws and one wants to correct it than surgery is indeed the only option. However, not all discrepancies need to be absolutely corrected. Sometimes surgery can be avoided if a compromise through “camouflage” is accepted.

          Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.
          Pour en savoir plus sur la chirurgie orthognathique.

          • Dr Jules dit :

            Thank you so much for your reply. Her surgery is for 23/07/15, (not June, my typo error). Could “camouflage” be a good option. Before starting the braces she was: Facial type :mod brachyfacial (2.3). Skeletal: light class 111. Dental: mod class11 division1. Maxilla (ant-post): mild retrognathia. Mandible(ant-post):normal. Upper Incisors: mild retrusion. Lower Incisors: mod retrusion. Lower Lip: mild retrusion. Overjet: (4.4)mm. Overbite (0.9)mm. “On note l’absence de 37-47, 38-48 sont incluses est mettent beaucoup de temps à venir sur l’arcade” Since starting the braces her top front teeth are noticeably more forward than before. If surgery is the best option she is less scared of it than me! Thank you again for your explanation.

            • Dr Jules dit :

              It is not possible to tell simply from a written description what treatment plan would be best and, at this stage, it is a little late to take a totally different direction in treatment plans as doing some “camouflage” implies sometimes doing the exact opposite movements with the teeth when compared to a surgical approach.
              For instance, a surgical approach for a deficient mandible may require to move the lower incisors lingually (towards the tongue) whereas if dental compensations are desired, the opposite will be done; move the incisors outward (towards the lip). In certain cases lower premolars may be extracted to achieve the pre-surgical set up for the incisors but if camouflage is done, no extractions would be done.

              For certains cases, a 4 mm overjet may be “camouflaged” by dental compensations but you would need to discuss this with your orthodontisté

            • Dr Jules dit :

              It is not possible to tell simply from a written description what treatment plan would be best and, at this stage, it is a little late to take a totally different direction in treatment plans as doing some “camouflage” implies sometimes doing the exact opposite movements with the teeth when compared to a surgical approach.
              For instance, a surgical approach for a deficient mandible may require to move the lower incisors lingually (towards the tongue) prior to surgery (mandibular advancement) whereas if dental compensations are desired, the opposite will be done; move the incisors outward (towards the lip). In certain cases lower premolars may be extracted to achieve the pre-surgical set up for the incisors but if camouflage is done, no extractions would be done. These concepts are illustrated in this section.

              For certain cases, a 4 mm overjet may be “camouflaged” by dental compensations but you would need to discuss this with your orthodontist.

              • Pamela dit :

                Thank you again for your prompt reply. As you can tell I am quite anxious about this surgery and would have liked someone to have also discussed a non surgical option with my daughter. As it is now “too late to change plans”, I suppose the only way forward is with the surgery. I know you can’t be specific to this case but on the whole does this type of surgery usually have as good a long-term outcome compared to camouflage?
                She has had no teeth removed and still has her wisdom teeth as far as I know.
                With regards to the ” disjonction chirurgicale maxillaire ? “. I feel she is probably going to suffer enough with a Bi-Max / Genio so as this is just a “query” from the surgeon to the orthodontist, if my daughter feels it would be too much all at once and doesn’t want it doing now, would she be able to have it done at a later date if necessary? My daughter is training to be a veterinary nurse and it is very difficult for her to get time off during her course. She will have 2 weeks off after the surgery.

                • Dr Jules dit :

                  It is never too late to change treatment plans but it may be complicated!
                  Surgery and camouflage have different esthetic (and sometimes functional) goals and both can have good outcomes if they meet the patient’s objectives.
                  If she still has lower impacted wisdom teeth and will have a mandibular advancement, there may be complications associated with the presence of the impacted teeth during the surgery but the oral surgeon should know about this and has probably evaluated that.
                  You don’t want to back later and have a second surgery done, this is would be way more complicated.
                  If she is not comfortable with the idea of having a surgery, she better discuss this with the orthodontist and the surgeon asap.

                  • Pamela dit :

                    Thank you again. I am a little concerned now as regards her wisdom teeth. I am fairly sure they have never been mentioned. The surgeon has only now asked for : °Une radiographie panoramique. °Une teleradiographie de profil. °Une teleradiographie de face. °Scan maxillaire superieurer. °Scan maxillaire inferieure. These X-rays however are not being done until Monday 20th July before the surgery on the Thursday. She then has an appointment to see the orthodontist on Wednesday 22nd July when he will put “boutons” on her teeth and then she is due surgery on Thursday 23rd July.
                    I really do appreciate your information and observation on this

                    • Dr Jules dit :

                      It is unheard of (here anyways…) that a patient will be operated on for a mandibular advancement and other orthognathic procedures involving both jaws and will only have radiographs taken 72 hours before the surgery!!! Your practitioners obviously do not work with the same standards that we use here. I have no idea how they can diagnose and treatment plan such complicated and complex cases without a thorough evaluation of models and radiographs even before the start of treatment.

                    • Pamela dit :

                      Thank you so much. I didn’t think it seemed right. I am going to speak to my daughter and give her this information. Thank you once again for your help
                      I wish we lived in Canada.

                    • Dr Jules dit :

                      Remember that such surgeries are always elective and it is better not to go ahead with the initial plan if you (or your daughter) are not comfortable with having a surgery.

                      Good luck!

      • Romi dit :

        Svp dr je voulais savoir est ce que c possible de faire odf en presence jaket ceramique pour les 2 dents antérieures

        • Dr Jules dit :

          Oui c’est possible de poser des attaches orthodontiques sur de la porcelaine dentaire mais la solidité de l’attache est plus précaire et elle peut décoller plus facilement.
          ➡ Pour es savoir plus sur le collage des attaches orthodontiques sur différents matériaux restauratifs dentaires.

    • Amira dit :

      Bonjour à tous,

      J’ai un petit souci voir un gros. Depuis toute petite, je partais voir mon dentiste pour quelques caries et elle ne m’a jamais dit de mettre un appareil. A l’âge de 16 ans, j’ai pris l’initiative de partir voir un autre dentiste qui m’a clairement dit que je dois me faire opérer pour pouvoir mettre un appareil dentaire.Donc, je me suis dit que peut-être dans quelques année ça ira mieux mais pas du tout. C’est encore pire, j’ai bientot 24 ans et je souffre d’une malocclusion classe 2 Rétrognathie et je ne peux rien faire.

      A la limite, je me suis dit je vais pouvoir arranger ma dent de devant cassé quand j’étais enfant mais même ça une spécialiste des couronnes m’a clairement dit que ma machoire ne serait pas stable pour avoir des couronnes et des facettes dentaires.

      Alors j’aimerais savoir s’il existerait un miracle ou un soin à faire pour avoir un jolie sourire blanc ou est-ce que je dois vraiment passé par la chirurgie et pour les facettes et couronnes est-ce que ma machoire à l’usure peut casser les facettes et pas bien tenir???.Je suis vraiment desespérée. Je me dit que avec tous ce qu’ils existent à l’heure actuelle. C’est encore possible de faire quelque chose.J’espère que je ne me trompe pas. Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous souhaite une excellente journée et je vous remercie d’avance de m’avoir lue.

      Cordialement,

      Amira

      • Dr Jules dit :

        Je crois qu’on vous a mal informée.
        Une opération à la mâchoire n’est pas nécessaire pour “mettre un appareil dentaire”. Les “broches” ou brackets orthodontiques peuvent être posés sur n’importe quelle dent, peu importe la relation entre les mâchoires.
        J’imagine qu’on parle ici d’une chirurgie orthognathique comme par exemple un avancement mandibulaire pour une mâchoire inférieure trop reculée.

        Ceci n’est pas un empêchement à la pose de couronnes ou facettes mais avoir une bonne occlusion et des mâchoires bien alignées peut améliorer la fonction et durée de vie des ces prothèses dentaires.
        Demandez des explications supplémentaires aux différents praticiens pour bien comprendre ce qu’ils vous ont expliqué.

        • Amira dit :

          Bonjour,

          Merci infiniment pour votre réponse. Vraiment je vous assure qu’ils m’ont dit que nous pouvons rien faire donc pas de pose d’appareil dentaire tant que la mandibule est trop reculée. Donc, il aurait fallut que je passe par la chirurgie chose que je ne veux pas du tout. Mais grâce à vous, vous me donnez vraiment espoir et j’irai voir d’autres praticiens.

          Je suis très contente de savoir que je pourrai enfin faire quelque chose à mes dents. J’espère vraiment tomber sur quelqu’un d’honnête et de fiable.

          Un tout grand merci à vous.

          Cordialement,

          • Dr Jules dit :

            Je ne comprends toujours pas cette position de vouloir faire une chirurgie orthognathique avant la pose d’appareils orthodontiques.
            Plusieurs patients refusent une telle chirurgie alors la seule option est souvent un traitement de compromis.

            Ces articles vous donneront de l’information supplémentaire :
            :arrow:Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

            ➡ Pour en savoir plus sur les traitements de compromis en orthodontie.

            • Amira dit :

              Meilleure solution pour le blanchiment des dents?

              Oui voilà je suis comme vous. J’habite à Bruxelles mais normalement ce type de traitement est international. Franchement c’est très bizarre.
              J’étais dans l’impasse jusqu’à ce jour maintenant je serai quoi faire . Merci infiniment pour votre aide. Dans quelques mois, j’ai rendez-vous en orthodontie dans un hôpital; J’espère que le rendez-vous se passera bien et qu’il y aura une suite favorable.

              Que me conseillerez-vous pour avoir des dents un peu plus blanches (blanchiment ou facettes dentaires sans abimer l’émail de la dent)??

              Je vous remercie encore mille fois pour votre attention.

              Bien à vous,

              Amira
              tag #merci

              • Dr Jules dit :

                La meilleure solution pour changer l’apparence ou la blancheur des dents dépendra de la nature du problème. Si la surface de l’émail des dents est abîmée et décolorée, peut-être que des facettes seraient indiquées. Si par contre, l’émail est acceptable mais simplement plus foncé, peut-être qu’un blanchiment pourrait aider. Impossible à déterminer théoriquement et sans un examen clinique alors consultez un dentiste généraliste qui pourra vous conseiller spécifiquement pour votre cas.

  2. lemrewe dit :

    Quelle séquence d’arcs a été utilisée pour traiter ces cas?

    • Dr Jules dit :

      Selon le chevauchement et rotations initiales, nous débutons l’alignement avec des fils CuNiTi (Cuivre Nicket Titane) ronds de petit diamètre (.013, .014) et augmentons progressivement jusqu’à des fils rectangulaires CuNiTi .014x.025, .016x.025. Pour la finition, nous utilisons la plupart du temps des fils Stainless Steel (.016x.025) et parfois du TMA (.021x.025) selon les besoins en torque ou autre mouvement individuel des dents nécessaire.

      Revenez visiter cette page, nous y ajouterons d’autres cas sous peu.

  3. zouari dit :

    à part le motif esthétique, le préjudice fonctionnel est il souvent associé pour ces cas de classe II? merci de me répondre

  4. ONS dit :

    Technique orthodontique Edgewise et autres
    bonjour
    s’il vous plait je veux savoir la différence entre ces différentes techniques : edgewise , arc droit et concept DAC ? et la séquence de chacune?
    merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Boîtiers Edgewise et arcs droits
      “Edgewise” est un terme qui réfère à un type de boîtiers (brackets) orthodontiques. Ces attaches ont comme particularité d’avoir une fente (ouverture) rectangulaire dans laquelle un fil rond, carré ou rectangulaire peut y être inséré. L’ouverture de chaque boîtier peut être taillée par le fabricant pour avoir une dimension et une prescription (angulation) très précises. Ceci permet d’insérer les fils (arcs) qui agiront différemment sur le boîtier selon leur forme, diamètre, alliage, etc.. L’avènement de ce type de bracket fut une innovation majeure en orthodontie car cela simplifia l’utilisation des fils servant à aligner les dents. Jadis, les cliniciens devaient faire beaucoup de plis et modifications aux fils métalliques qui relient les brackets afin de donner aux dents la position désirée en trois dimensions. L’utilisation d’une ouverture avec une prescription présice et unique à chaque dent permit aux utilisateurs de boîtiers Edgewise d’utiliser des fils avec moins de plis car les modifications qui jadis ajoutées manuellement sur les arcs (fils) étaient maintenant intégrées dans la fente des boîtiers lors de leur fabrication. Cela eut comme résultat de faciliter les corrections orthodontiques et d’augmenter la précision des mouvements désirés. Ainsi, des fils sans plis (ou avec très peu de plis et modifications) pouvaient désormais être utilisés d’où le terme “arc droit”, c’est à dire sans plis. La technique Edgewise utilisant des arcs droits était née.

      Ls boîtiers Edgewise ont beaucoup évolué avec les années de sorte que la plupart des brackets d’aujourd’hui utilisant des ouverture rectangulaires sont des dérivés ou variations d’un même ancêtre. Le fil doit être retenu par une ligature ou un anneau élastique mais les boîtiers modernes, comme les produits DAMON que nous utilisons, utilisent des portes coulissantes qui éliminent le besoin de ligature. Ils sont dits “auto-ligaturants”. Pour en savoir plus sur les boîtiers et la technique Damon. Pour voir des exemples de composantes des appareils orthodontiques.

      Boîtiers orthodontiques Edgewise et Damon

      DAC; une procédure d’intervention orthodontique
      La technique à laquelle vous référez, DAC est une abréviation pour Distal Active Concept qui est en fait une procédure d’intervention orthodontique précoce à l’aide d’attaches fixes (qui peuvent être des boîtiers Edgewise) et auxiliaires comme des élastiques, des ressorts, etc. et qui vise à intercepter une malocclusion de type Classe 2 pendant son développement.

  5. Josiane dit :

    Est-ce possible de corriger ce type de malocclusion à l’aide du système de broches linguales?

    Merci beaucoup! 🙂

    • Dr Jules dit :

      Possible? Oui, probablement… Facile? Certainement pas.
      Les Classes 2 division 1 avec surplomb horizontal excessif (7-10+ mm) et les Classes 2 division 2 avec surplomb vertical complet (100% et plus) sont des cas très difficiles à traiter avec des appareils “normaux” (broches sur la surface extérieure) alors l’utilisation de broches linguales ne peut que compliquer la mécanique. De plus, en l’absence de croissance, certains de ces cas présentent un défi encore plus grand. Je crois qu’il y a peu de cliniciens qui utiliseraient appareils au lingual comme premier chois pour les Classes 2 sévères. Il est parfois possible d’utiliser une combinaison d’appareils comme des broches linguales au haut pour raisons esthétiques et des “régulières” au bas.

  6. regine dit :

    Bonsoir
    pour ces cas de classe 2 avez vous utilise les appareils de HERBST ou simplement des élastiques classe 2?
    Si oui pour le HERBST a quel moment du traitement l’avez vous fait
    Merci de répondre

    • Dr Jules dit :

      Ces cas spécifiques n’ont pas eu de Herbst. Des élastiques avec des vecteurs “classe 2” assistés de différentes mécaniques de “distalisation” ont été utilisés pour la majeure partie du traitement. Pour les patients plus jeunes (adolescents), la présence d’une croissance mandibulaire favorable est aussi d’une aide inestimable!

      Lorsqu’un appareil Herbst est utilisé, il peut être utilisé en début de traitement ou après l’alignement initial de la dentition selon les malpositions dentaires. Certains praticiens les utilisent aussi comme première phase de traitement en dentition mixte sans aucun appareil multi-bagues. Le but est alors de tenter de favoriser un déplacement/remodelage de la mandibule vers l’avant tandis qu’une deuxième phase permettra de corriger les malpositions dentaires plus tard.

  7. regine dit :

    Peut on utiliser un Herbst en denture mixte (patient age de 8.5 ans) ayant un surplomb horizontal très important (10 mm) ?

    • Dr Jules dit :

      Si cet écart est dû à une déficience mandibulaire, cela peut être une des indications pour l’utilisation de cet appareil mais il faut évaluer toutes les facettes d’une malocclusion. Dr Dischinger, un des pionniers des nouvelles version de l’appareil Herbst, utilise ces appareils depuis plus de 30 ans et le fait régulièrement en dentition mixte. (voir dischingerteam.com).

      Le but est alors de tenter d’équilibrer la relation des mâchoires en favorisant un avancement mandibulaire. Les dents permanentes n’étant pas toutes présentes, une seconde phase sera nécessaire par la suite pour corriger les malpositions dentaires.
      Pour en savoir plus sur l’appareil Herbst.

  8. lemrewe dit :

    c’est un site interessant en particulier pour les débutants en ortho mais il faudrait expliquer la séquences des arcs utilisés.
    MERCI BEAUCOUP

    • Dr Jules dit :

      Merci pour l’intérêt que vous portez à ce site.

      Le but de ce site est principalement de “démystifier” l’orthodontie et de donner de l’information générale sur les possibilités de l’orthodontie. Il est par conséquent destiné au public en général et la description de chaque étape de la mécanique orthodontique pour les cas présentés sur ce site serait trop complexe à faire et trop technique pour intéresser la grande majorité des lecteurs.

      Les séquences d’arcs que nous utilisons respectent les principes de la plupart des techniques orthodontiques à savoir que, selon la malocclusion et le chevauchement initial, des arcs ronds plus flexibles et de plus petit diamètre sont utilisés en début de traitement avec une progression vers des fils plus rigides, plus gros et carrés ou rectangulaires. Pour en savoir plus sur les fils ou arcs orthodontiques, consultez la dernière chronique de notre “Ortho Blogue” qui traite de ce sujet.

  9. Medem dit :

    Comment corriger un écart important chez un adulte?
    salut ,
    un cas presque identique avec le cas Classe 2 division 1 du Garçon de 12 ans avec un écart de 8 mm , juste ici c’est à l’age de 19-20 ans avec 6-7 mm d’écart à peut près , ça se corrige ? et comment si vous pouvez ? et ça dure combien à peu près s’il vous plait et merci beaucoup Docteur.

    • Dr Jules dit :

      Une telle malocclusion se corrige certainement. Comment? Tout dépend des objectifs visés par le traitement. Si l’écart de 7 mm est dû à un déséquilibre squelettique, il faut soit corriger la relation entre les mâchoires (chirurgie ??) ou envisager un certain compromis (garder une partie de l’écart?). Il faudra certainement avoir recours au port d’appareils fixes multi-bagues (broches) et la durée peut être variable selon le travail à faire (18, 24 mois ou +??).

      Difficile d’être plus précis sans faire une évaluation clinique. Consultez un orthodontiste certifié qui vous éclairera sur les options de traitement pour un tel cas.

  10. manare dit :

    j’ai pas comprer le traitement de la classe 2 division 1 et c’est quoi le TIM et FEB merci

    • Dr Jules dit :

      Je ne comprends pas non plus à quoi vous référez par TIM et FEB Où avez-vous vu ces termes dans cette section sur les Classes 2?

  11. Luis mario dit :

    Au jour’hui j’etait aller voir le orthodntiste et il ma dit que javait besoin de broches et mon cas c’etait une classe 2.J’aimerais savoir c’est apeu pres combien et quel sort des broches sont les plus rapides et eficaces pour cet traitement.

    • Dr Jules dit :

      Tous les types de “broches” peuvent être efficaces pour traiter les malocclusions si elles sont utilisées correctement. Un point tout aussi important que les “appareils” est le diagnostic établi par l’orthodontiste et son expérience à traiter ce type de cas.

      Pour en savoir plus sur le coût d’un traitement d’orthodontie.

  12. MIMA dit :

    c’est quoi le traitement d’une classeII divisionI à responsabilité maxillaire avec DDM PAR MICRODENTIE RELATIVE ( diastémes haut et bas).Merci de me répondre en urgence

    • Dr Jules dit :

      Hmmmm… aucune idée. Où avez-vous entendu parler de cette terminologie?

    • matthieu dit :

      DDM par microdontie relative : dysmorphose dento maxillaire due a des dents trop petites par rapport à la taille des bases osseuses. L’origine est génétique, par exemple, vous avez hérité des “grosses machoires” de votre pere et des “petites dents” de votre mere.

      • Dr Jules dit :

        Le traitement de malocclusions ayant des espaces interdentaires causés par une dimension réduite des dents nécessite habituellement de faire élargir ces dents une fois qu’elles sont replacées adéquatement sur les arcades dentaires. Ceci peut être fait de différentes façons; composite, facettes, couronnes, etc. Pour voir des exemples, consultez la section sur la dentisterie générale. Des dents très étroites devront être élargies tandis que des dents n’ayant que de légers espaces résiduels entre elles peuvent demeurées ainsi si ce n’est pas un problème esthétique.

        La correction de la classe 2 s’approchera de la même façôn, qu’il y ait dismorphisme dentaire ou pas. La seule différence sera dans la présence d’espaces résiduels à la fin si les dents sont trop petites.

  13. MIMA dit :

    je suis une étudiante en chirurgie dentaire 4éme année .c’est mon cas clinique une fille de 13ans denture permanente qui présente une classe II division I à responsabilité maxillaire et une position normale de la mandibule par apport à la base du crane ,avec des diastases haut et bas ..donc j’ai proposé au prof une thérapeutique fixe multi attache mais il ma demander de cherché encore …:s et j’ai pas pu lui attribuer un traitement qui lui convient vu que c’est vaste .Voila Merci de m’aider si vous prouvez.

    • Dr Jules dit :

      C’est vaste en effet… Les appareils multi-bagues sont LA référence en orthodontie en étant les appareils les plus performants et versatiles alors demandez des pistes à votre prof car il vous sera difficile de deviner ce qu’il a en tête; Invisalign, lingual, appareils amovibles, fonctionnel, une combinaison de tout cela, etc.?

  14. MIMA dit :

    D’accord Docteur.Merci beaucoup 🙂

  15. Mademoiselle R dit :

    Questions générales sur l’orthodontie
    Bonjour,
    J’ai une dentition qui correspond à une malocclusion de “Classe 2″ (division 2) avec les centrales supérieures basculées vers l’intérieur et recouvrant celles du bas. Les latérales supérieures sont elles vers l’avant. J’ai en plus deux couronnes sur la partie supérieure (sur la 16 et la 26). J’ai 26 ans et j’avais été traitée quand j’étais adolescente mais dans un hôpital universitaire étant donné que mes parents n’avaient les moyens de payer un ortho confirmé : 2 mois après avoir enlevé mes bagues mes dents étaient redevenues comme avant. Depuis je n’ai toujours pas les moyens de me soigner étant donné que je suis toujours étudiante en thèse et qu’en plus je change tous les ans de ville voir de pays. Ça m’handicape beaucoup et je voulais savoir combien de temps environ prenait un traitement le prix et et le type d’appareillage qui peut être utilisé ainsi que la régularité des visites chez le médecin. Merci beaucoup !

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez très bien votre malocclusion qui semble en effet être une CLasse 2 division 2.

      Tel que nous le répétons chaque fois qu’il est une question de durée et coût de traitement, cela dépend de vos objectifs de traitement. Une telle malocclusion peut parfois se prêter à un traitement de compromis qui peut viser qu’à aligner les dents antérieures supérieures par exemple.

      Concernant les appareils qui peuvent être utilisés pour corriger votre malocclusion, probablement que tous les types d’appareils y arriveraient mais, si vous avez des contraintes financières, certaines approches ne seraient pas idéales car plus coûteuses.

      Pour en savoir plus sur le coût des traitements orthodontiques et sur la durée d’un traitement orthodontique.

      Quelques suggestions… Vous serez mieux de consulter un orthodontiste certifié et non un médecin et assurez-vous d’avoir une contention (appareil de rétention) à la fin du traitement, surtout si vous optez pour un traitement de compromis.

  16. Telma dit :

    Bonjour,
    j’ai 17 ans et je vis en France .
    je suis retrognathe , et j’ai un décalage de 5.5 mm entre les deux mâchoires et je suis très complexée par mes dents seulement la seule solution que l’on me propose pour corriger ce défaut est la chirurgie orthognatique or je suis atteinte d’une maladie orpheline génétique et héréditaire du tissu conjonctif , le Syndrome d’Ehlers-Danlos type hypermobile ou toute opération peut aggraver sévèrement ma maladie sans compter les risques d’une chirurgie lorsqu’on en est atteint
    Aurait t’il une autre alternative a la chirurgie pour mon cas ?
    Je suis très inquiète de pas trouver de solution a mon problème …

    Voila merci

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a pas d’alternative à la chirurgie pour corriger un décalage important entre les mâchoires chea une personne n’ayant plus de croissance.
      Si on vous dit que votre condition médicale est une contre-indication à la chirurgie, il faut trouver une alternative. Il est certainement possible d’envisager l’orthodontie sans chirurgie mais ceci peut impliquer ne pas corriger le déséquilibre entre les mâchoires et accepter un certain compromis. Ainsi, il peut rester un certain décalage entre vos mâchoires mais vous pourrez quand même bénéficier d’améliorations esthétiques et fonctionnelles qui peuvent justifier un traitement de compromis sans chirurgie.

      • Telma dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse

        Seulement je ne sais pas à qui m’adresser en France …

        Auriez-vous des conctats , des adresses qui pratiquerait ce type de traitement ?

        Merci par avance

        • Dr Jules dit :

          Vous pouvez consulter le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France (www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/) qui liste tous les dentistes par région géographique, département et spécialité. Vous pouvez communiquer avec cet organisme pour connaître les orthodontistes de votre région. Il existe peut-être un registre des techniques que chacun utilise?

  17. rahla mustapha dit :

    Dr pourrais je avoir des informations sur le traitement d un de classe 2 division 1 avec la technique de l arc DROIT merci

    • Dr Jules dit :

      La technique de “l’arc droit” est un terme générique qui indique que des arcs ou fils froits (sans plis) sont utilisés pour aligner les dents. Des variations dans l’ouverture des brackets permettent de varier la positin des dents plutôt que de le faire en faisant des plis ou modifications sur les arcs orthodontiques. Ceci est la technique orthodontique la plus utilisée de nos jours. Le terme vient de l’anglais “Straight Wire qui veut dire “arc (fil) droit. Cette technique peut-être utilisée pour traiter n’importe quel type de malocclusion, incluant les Classes 2 division 1.

      Une réponse précédente contient de l’informatin supplémentaire sur cette technique.

  18. menasria mounira dit :

    bonjour , c’est un site trés intéressant , je débute dans l’orthodontie mais je manque de pratique , n’envisagez vous pas d’organiser des formations en algerie ?

    • Dr Jules dit :

      Non, nous n’offrons pas ce genre de formation. Cependant, si vous désirez, je pourrais vous mettre en communication avec un confrère francophone qui a de l’excellent matériel didactique en orthodontie et qui serait peut-être prêt à aller en Europe.

  19. simon dit :

    Compromis possible si aucune chirurgie n’est envisagée?
    bonjour dr.
    pour une personne agée de 25 ans ayant une classe II div 1 avec un decalage de 13 mm
    ressemble en effet à votre 3eme cas mais cette personne écarte la possibilité de la chirurgie.
    dans ce cas esque les extractions trouvent son indication majeur pour reculer les dents
    et faire le compromis comme vous l’avez dis? merci

    • Dr Jules dit :

      Dans certains cas, cela peut être possible mais il faudrait une évaluation clinique et radiologique pour le confirmer. Un décalage de 13 mm est un écart important. Il peut être possible de réduire partiellement cet écart sans chirurgie. Le fait d’extraire des dents supérieures peut permettre un recul supplémentaires des dents antérieures mais il faut aussi évaluer l’impact sur le profil et l’esthétique du visage.

      Extractions pour décompenser avant une chirurgie orthognathique
      Pour en savoir plus sur les compensations dentaires et le camouflage, consultez la nouvelle section à cet effet dont est extrait l’illustration ci-haut.Vous y verrez d’autres exemples de compensations dento-alvéolaires et de camouflage.
      Pour en savoir plus sur les traitements de compromis.

  20. yann dit :

    Comment corriger une importante asymétrie avec Incognito?
    Bonjour,
    j’ai un milieu supérieur inter-incisif décalé de 3 à 4mm par rapport à la columelle du nez. Je porte un appareil lingual incognito. Mon orthodontiste semble avoir de grosses difficultés pour reculer les molaires du côté concerné afin de recentrer le milieu. Pourriez-vous m’indiquer techniquement ce que vous tenteriez si vous étiez à sa place ?
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, il faudrait vous assurer que la columelle du nez est bien centrée dans vote visage et qu’elle doit servir de référence comme but pour l’alignement des autres structures.

      Un décalage de ligne médiane de 3-4 mm est un décalage important et n’est pas facile à corriger, peu importe la technique utilisée. L’utilisation de broches linguales complique encore plus les choses. Personnellement, nous n’entreprenons pas certains types de cas comportant des particularités que l’on considère trop difficiles à corriger avec des broches linguales (Incognito ou autre sorte). Je ne peux vous indiquer les détails techniques d’une telle correction car nous n’avons pas assez de détails sur votre cas. Cependant, si votre orthodontiste a entrepris un tel traitement il doit être confiant de pouvoir corriger cette anomalie. Dans certains cas, des appareils “régulierÉ peuvent venir à la rescousse! Discutez-en avec lui…

      • yann dit :

        Bonjour Docteur, et merci de m’avoir répondu.
        Le problème que j’ai, c’est que mon ortho semble jeter l’éponge, et m’annonce que mon traitement est terminé, alors que le milieu inter-incisif n’a pas bougé d’un poil ! Et il s’agissait de la principale demande de ma part en début de traitement. Je ne sais pas quoi faire, aidez-moi svp.
        Merci

        • Dr Jules dit :

          Je ne crois pas pouvoir vous aider autrement que de vous recommander d’en discuter à nouveau avec votre orthodontiste. Si votre plainte principale et demande initiale de correction était vraiment reliée avec dette déviation des lignes médianes, il y a peut-être eu un manque de communication ou une perception différente des objectifs de traitement entre vous et votre orthodontiste.

          Il faut toutefois mettre les choses en perspective. Une étude a démontré (Kockich et al. 1999) que, pour qu’une déviation des lignes médianes représente un handicap esthétique significatif, il faut une déviation d’au moins 4 mm, ce qui est énorme et cette déviation est perçue principalement par orthodontistes et non par le public ou même les dentistes. De plus, une telle déviation est rarement un problème fonctionnel.

  21. Jerome dit :

    Compensations dentaires pour une mandibule rétrognathe
    Bonjour,

    J’ai eu à l’âge de 22 ans un traitement orthodontique avec extractions des 2 premières prémolaires sur la mâchoire du haut car je suis rétrognathe. Mon orthodontiste a ainsi aligné la machoire du haut sur celle du bas en basculant les incisives du haut vers l’arrière. Aujourd’hui, à l’âge de 29 ans, je complexe beaucoup sur mon menton fuyant dont j’avais pas vraiment conscience au début du traitement et qui n’a jamais été évoqué par mon orthodontiste. J’ai effectuer ce traitement par ignorance. Mon occlusion est bonne mais je trouve le résultat esthétique discutable, de plus, j’ai un sourire gingival. Est-il possible d’avoir recours à une chirurgie des machoires afin de corriger mon profil malgré le fait que j’ai subit déjà un premier traitement orthodontique?
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Votre rétrognathie mandibulaire a été traité par ce qu’on appelle du “camouflage” ou des compensations dentaires (ou dento-alvéolaires). Les extractions supérieures ont permis de tricher en reculant les antérieures supérieures pour rejoindre la mandibule trop courte. Ceci a évité d’avoir recours à une chirurgie qui aurait eu comme but d’avancer votre mandibule pour aller “rejoindre” un maxillaire supérieur qui lui, était probablement normal. L’illustration suivante explique ce qui a été fait;

      Rétrognathie mandibulaire, extractions dentaires pour compenser avec des corrections orthodontiques
      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique et avoir plus d’explications sur l’illustration ci-haut.

      Si votre occlusion présente “est bonne” comme vous dites (sans overjet), une chirurgie déséquilibrera la relation avant-arrière de votre occlusion et créera une “classe 3

      Vous devez donc envisager d’autres corrections orthodontiques pour éliminer les compensations qui ont été faites lors du premier traitement pour permettre un déplacement important des mâchoires par chirurgie orthognathique.

      Une génioplastie d’avancement peut cependant permettre de changer l’apparence du menton sans faire d’autres corrections orthodontiques.

      Le sourire gingival est une toute autre chose et peut nécessiter une chirurgie ou pas pour le corriger. Pour en savoir plus, consultez cette réponse précédente.

  22. Jerome dit :

    Merci Docteur pour votre réponse.

    Si j’envisage une correction orthodontique pour une chirurgie, est-il possible de réouvrir l’espace des prémolaires (légèrement visible) pour y mettre des implants, ou bien extraire les prémolaires de la machoire du bas (dont les incisives sont fortement inclinées vers l’avant), pour ainsi avancer la mandibule?

    J’espère juste qu’il existe toujours une solution possible pour une chirurgie même après un 1er traitement avec extraction et que le résultat n’en est pas pour autant amoindri.

    J’aurais aimer que mon orthodontiste me laisse le choix et me donne plus de détails sur mon cas.
    J’avais une vision très simple de l’orthodontie : dents tordus = manque de place = extraction. Je dois bientôt rencontrer un chirurgien maxillo-faciale et j’ai peur qu’il m’annonce que je sois inopérable.

    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Vous avez bien compris; il faut ‘défaire ce qui a été fait au haut avec les extractions et le recul des dents antérieures. Ceci implique réouvrir les espaces des prémolaires mais une fois cela fait, il est peut-^tre possible de fermer ces espaces en faisant avancer les dents postérieures plutôt que de reculer les dents antérieurs comme cela fut la première fois. pour voir des exemples de fermeture d’espace.

      Pour le bas, vous avez bien saisi aussi; il peut être indiqué d’extraire des prémolaires pour reculer les dents antérieures en vue d’un avancement mandibulaire.
      C’est à l’orthodontiste de vous donner les options de traitement pour que vous fassiez un choix éclairer avant d’entreprendre un traitement.

      Assurez-vous de travailler avec une équipe incluant un chirurgien maxillo-facial ET un orthodontiste et que ces 2 praticiens communiquent bien ensemble pour une bonne planification de traitement. De votre côté assurez-vous de bien verbaliser vos attentes envers eux afin qu’ils vous disent si elles sont réalistes.

  23. Magalie dit :

    Traitement d’une classe 2 division 2 qui ne progresse plus après 3 ans
    Bonjour Docteur

    J’ai 38 ans, et mon cas s’apparente à celui de l’adolescent de 13 ans, classe 2 division 2.

    Après exactement 3 ans de traitement à l’aide de brackets, d’élastiques, l’inclinaison des dents a été rectifiée. Cela a généré un espacement des dents, que le traitement et les chaînettes ne semblent pas parvenir à combler. Cela fait 1 an que je ne remarque plus aucun changement.

    Selon le practicien qui me suit, la classe 2 est devenue classe 1.
    Les dents du bas ne sont donc toujours pas dégagées.

    Il y a un an, le médecin m’a demandé de modifier le positionnement de ma langue, ce que j’ai travaillé à faire. Il est persuadé que je continue à mal positionner ma langue, et que c’est donc moi qui suis à l’origine de la stagnation du traitement.
    De mon côté, je suis depuis le début scrupuleusement ses recommandations, je porte les élastiques 24h/24 depuis plus de 2 ans, je positionne ma langue comme requis depuis 1 an.
    Je pense que le problème est ailleurs.

    Avez-vous déjà rencontré un cas similaire au mien?
    J’imagine que vous manquez d’éléments pour bien mesurer l’étendue du problème, mais je vous serais reconnaissante de me dire ce que cela vous inspire.
    Je suis prête à attendre encore pour obtenir un résultat, mais le problème est que malgré les efforts, je ne vois plus d’évolution!
    Et mes dents étant grandement écartées dorénavant (ce qui n’était pas le cas avant le traitement), je n’ose pas demander l’arrêt du traitement.

    Très cordialement

    Magalie

    • Dr Jules dit :

      Afin de mieux répondre votre question en l’illustrant, nous avons ajouté des diagrammes démontrant les principes utilisés en orthodontie pour corriger une classe 2 division 2 “typique” dans la section sur les compensations dentaires.

      Votre description est assez précise et oui, nous rencontrons de tels cas constamment car ils sont “typiques” des Classe 2 division 2.
      Les changements que vous décrivez sont classiques et normaux pour la correction d’une telle malocclusion. Une classe 2 division 2 est en effet convertie en une classe 2 division 1 pendant la correction.
      Maintenant, si votre orthodontiste vous dit que vous avez une classe 1, cela signifie que la relation antéro-postérieure des molaires est bonne mais les dents inférieures devraient être dégagées.
      Le dégagement vertical des dents est l’une des premières choses à faire dans le traitement de tels cas et peut être atteint en 4-6+ mois. Ceci peut être faite de différentes façons dont par l’utilisation d’un plan articulé ou de blocs de disclusion. Pour voir des exemples.

      Cependant, à 38 ans, il est évident que vous n’avez plus de croissance mandibulaire alors, s’il vous reste un écart horizontal important entre vos incisives supérieures et inférieures et que l’orthodontiste désire réduire l’écart entre vos dents antérieures une fois les incisives supérieures inclinées vers l’avant, il faudra qu’il opte pour une des solution que nous décrivons dans ce lien mentionné précédemment soit;

      – une chirurgie orthognathique pour avancer la mandibule déficiente,
      – des extractions de prémolaire au haut
      – ou garder l’espace tel qu’il est.
      Il peut aussi être possible de basculer les incisives inférieures vers l’avant pour réduire un peu l’écart.

      La cause de l’écart important entre vos deux arcades est fort probablement une rétrognathie mandibulaire (hérédité). Le positionnement de la langue ne changera malheureusement rien à tout cela d’après moi! Les élastiques auront aussi un effet limité si le décalage squelettique est important.

  24. Olivier dit :

    Bonjour Docteur,

    J’ai une question particulière en fait.
    J’ai eu dans ma jeunesse un accident de ski aucours du quel j’ai cassé mes deux dents frontale supérieure.
    En sus j’ai eu des caries qui ont nécessité des couronnes métalliques sur les 3ème prémolaires inférieures ET supérieures.
    J’ai été soignés malgré tt et je pense malgré les plombages, dents cassées et couronnes avoir une bouche saine.

    Je me suis rendu compte récemment qu’en mangeant des sandwichs mes incisives en dessous “rentraient” dans mes gencives du dessus.
    Ce qui m’occasionne de temps à autres des douleurs. J’ai en outre la machoire qui “claque” quand je mange.
    Lorsqu’elle est fermé ma machoire de devant recourvre completement mes incisives. Ma dentiste me dit que j’ai une maloclusion de classe 2.
    Vu les interventions que j’ai deja sur mes dents est il envisageable de realigner mes machoires ?
    Ma dentiste me dit qu’il vaut mieux laissé cela comme cela. Cela étant je dois avouer ne pas trop avoir envie qu’on me meule mes incisives parcequ’elle rentre dans mes gencives.
    Si cela est possible je préfererais qu’on me realigne mes dents et machoires.

    Si cela est possible je serai prêt a venir a votre cabinet pour un diagnostic complet (je précise que j’habite à bruxelles en belgique).

    Merci pour votre reponse.

    Olivier

    • Dr Jules dit :

      Ce que vous décrivez a, en effet, les caractéristiques d’une classe 2. Vous décrivez aussi un surplomb vertical excessif.
      Si cette malocclusion vous cause déjà des problèmes comme vous mordre la muqueuse du palais, cette condition n’ira pas en s’améliorant alors vous auriez avantage à envisager la faire corriger. Le fait que vous ayez eu des restaurations sur plusieurs dents n’est pas une contre-indication à un traitement orthodontique même si cela peut en compliquer certains aspects. Je ne vois pas l’avantage à moyen ou long terme que vous retiriez à “laisser cela comme cela” comme le suggère votre dentiste!

      Je vous suggère donc de consulter un orthodontiste certifié afin de connaître les options correctives pour votre malocclusion. Nous apprécions la confiance que vous nous accordez mais il n’est certainement pas nécessaire de venir nous consulter au Québec pour obtenir de bons services orthodontiques. Il existe des orthodontistes très compétents dans votre pays.

  25. lydia dit :

    Puis-je voir une correction de 20° en 3 mois?
    Bonjour Docteur,

    j’ai 30 ans et je suis appareillé en lingual depuis juin 2011 pour traiter une classe 2 division 2.
    Je devais me faire opérer en janvier (après 18 mois de traitement) mais mon orthodontiste a constaté que sa préparation est insuffisante au niveau du bloc incisif, celui-ci est toujours à 90° au lieu des 110° demandé par le chirurgien (je vous précise que mon chirurgien a fait cette remarque en juin et qu’en novembre, rien n’a changé !).

    Après discussion avec mon orthodontiste, j’ai accepté de mettre un appareil céramique pour faire évoluer les choses.
    Une nouvelle date à été prise pour le mois de mars, pensez-vous qu’en 3 mois, avec un appareil dit “classique”, on puisse faire évoluer les incisifs de 30° ?

    D’avance merci!

    D

    • Dr Jules dit :

      Si 5 mois (juin-novembre) n’ont pas été suffisants pour obtenir l’inclinaison voulue pour les incisives supérieures, je ne crois pas qu’un changement de 20°, qui soit dit en passant est assez important, soit possible en 3 mois mais bon, si votre orthodontiste dit qu’il peut le faire, faites-lui confiance et vous verrez car je n’ai pas tous les détails de votre cas.

      Si vous aviez des boîtiers “réguliers” ou métalliques, je ne comprend pas pourquoi on les aurait changé pour une version céramique qui est habituellement beaucoup plus fragile pour faire le mouvement dentaire dont vous avez besoin pour obtenir ces 20° d’inclinaison!

      • lydia dit :

        Merci docteur de m’avoir répondu si rapidement.

        Je vous écris justement car j’ai perdu confiance en mon orthodontiste car avant de débuter le traitement je lui avais demandé si dans mon cas (récidive de classe 2 division 2), mettre un appareil lingual était la meme chose que mettre un appareil classique et il m’avai certifié que c’etait la même chose en terme de durée de traitement.

        Aujourd’hui alors que je devais me faire opérer en janvier aprés 18 mois de traitement, il m’annonce qu’il n’y arrive pas avec l’appareil lingual et il m’a mis un appareil en céramique et souhaite reporter l’opération dans 6 mois !!!
        Je lui ai fait part de mon desappointement, du coup il a revu le délai à 3 mois mais je reste néanmoins sceptique.

        Est-ce si difficile que celà de faire bouger les incisives de 20° ?
        Avec un appareil métallique celà serait-il plus rapide ?
        On doit se voir environ 2 fois par mois, est ce que celà permetta d’accelerer le traitement ?

        Merci beaucoup pour votre écoute.

        • Dr Jules dit :

          Une technique linguale est définitivement plus difficile à maîtriser pour les praticiens, surtout pour incliner les dents car cela nécessite l’utilisation d’un fil rectangulaire.

          Les appareils en céramique peuvent certainement permettre d’incliner les dents mais ces brackets sont plus fragiles. S’ils brisent, ils doivent être remplacés, ce qui occasionne des délais de traitement. Il y a une vitesse optimale pour le mouvement des dents et cela n’est pas dû au choix des appareils mais à la physiologie de l’os. Pour en savoir plus sur les déplacements dentaires. Cependant, il est possible que certains types d’appareils causent plus de friction et ralentissent les mouvements dentaires.

          Le mouvement de bascule ou d’inclinaison des dents est long à effectuer et ne peut être “brusqué” (voir “torque” dans l’illustration ci-dessous). Ce mouvement prendra des mois à faire et le fait de vous revoir à chaque semaine, 2 semaines ou plus fréquemment ne changera rien.

          Mouvements dentaires orthodontiques; torque, tipping, bascule, translation

  26. olivier dit :

    Mon cas ressemble fort au premier cas, la jeune fille de 13 ans avec une sévère malocclusion Classe 2.

    Moi j’ai 28 ans et j’avoue qu’il m’est impossible de sourir en public. Je me demande à quel montant je peux m’attendre pour un traitement plus ou moins discret

  27. vcelestine dit :

    Les extractions ont-elles fait que mes joues “creusent”?

    Bonjour,

    J’ai engagé pour mes 40 ans … un traitement orthodontique car j’ai une occlusion de classe 2. Pour ce traitement, on m’a enlevé 2 pré-molaire en partie supérieure. J’ai un appareil lingual en haut et un appreil sur la face extérieur en bas.
    Depuis 2 ans que j’ai commencé de traitement, je constate que mes joues se creusent de + en +. Cela me donne un aspect cadavérique et je me sens vraiment mal.

    Mon médecin me dit que c’est parce que j’ai perdu des kilos mais c’est inexacte puisque j’ai pris 2 kg depuis 2 ans !!!
    Existe il une solution à mon probleme ?
    Est ce que ça peut venir d’un manque de simulation des muscles ? (en effet, ça fait tellement mal que je ne mastique pratiquement plus).

    Merci infiment pour votre réponse et en espérant que d’autres personnes puissent me faire partager leurs experiences.
    Bien cordialement,

     

    • Dr Jules dit :

      L’extraction de prémolaires ne peut expliquer de tels changements au niveau des joues. L’impact direct des extractions sur les tissus mous des joues est minime, s’il y en a un. Je ne doute pas que vous ayez observé de tels changements mais il faut trouver une autres cause.

      Demandez à votre orthodontiste de comparer (mesurer) la largeur des arcades présentement et de la comparer à celle sur les modèles d’étude pris avant le traitement. Vous réaliserez alors qu’il n’y a probablement pas eu de constriction importante dans la largeur des arcades et que, peut-être, il y aurait même eu un élargissement malgré le fait que des dents aient été extraites.

      Pour en savoir plus sur les extractions en orthodontie.

      Pour trouver une solution à ce problème, il faut tout d’abord en connaître la cause et je doute fortement que ce soit les extractions. Je ne peux cependant vous dire ce qui explique ces changements au niveau des joues autre que “suspecter” que ce soit un changement des tissus composant les joues et non relié aux dents ou arcades dentaires. Une atrophie musculaire des masséters (muscles masticatoires) pourrait, en théorie, expliquer ce phénomène mais pourquoi de tels muscles qui sont constamment sollicités s’atrophieraient-ils soudainement, voilà une autre question non répondue?

  28. Bonfanté dit :

    Peut-on corriger mon problème sans croissance?
    Bonjour, je souhaiterai avoir votre avis car je vois un orthodontiste car je trouve mes dents du hauts trop grand, trop avancées, trop proéminentes et “épaisses”,, avec une surface non plate mais plutot courbée. Ceci me gêne et j’en ai fais part à mon orthodontiste mais il me dit que ce sont les dents du bas qui sont trop en arrière et qui me donnent l’impression que celles du haut sont trop en avant. Or, je trouve vraiment, sans les comparer a celles du bas, que mes dents du hauts sont trop proéminentes et avancées. Malheureusement il m’a dit que qu’il ne pouvait rien faire étant donné que j’ai finis ma croissance. Ou alors il faudrait m’opérer pour avancer ma machoire du bas et mettre un appareil en haut et en bas (la totale). Donc je suis très déçue et presque persuadé que l’on puisse faire quelque chose pour mes dents de devants surtout les 2 du hauts qui me complexent beaucoup ! Y a t un moyen pour faire en sorte que ces 2 dents soient moins proéminentes?
    Je vous remerci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Il y a peut-être une combinaison des 2 problèmes; des dents anatomiquement différentes (larges, plates, etc.) et avancées. Il est aussi possible que les dents inférieures soient trop reculées, ce qui augmente l’effet d’écart entre les incisives supérieures et inférieure. L’orthodontiste peut déterminer précisément où se situe le problème et le quantifier en évaluant une radiographie céphalométrique des mâchoires et peut, à partir de cette analyse décider du meilleur plan de traitement pour atteindre les objectifs voulus.
      Même en absence de croissance, il est souvent possible de diminuer des écarts entre les dents par “camouflage”, chirurgie orthognathique, et autres moyens.

      Pour en savoir plus sur le camouflage et les compensations dentaires.
      Pou en savoir plus sur les radiographies céphalométriques.

  29. yael dit :

    Pouvez-vous prédire si la récidive sera légère ou important?
    Bonjour Docteur,
    Je suis en classe 2 division 2 (supraclusie) avec rétrognathie mandibulaire.
    Je compte suivre un traitement orthodontique et faire pratiquer une avancée mandibulaire.
    Etant prête à accepter une récidive légère à moyenne, je ne souhaite pas porter de contention définitive.
    Selon vous, la récidive risque t-elle d’être importante, moyenne ou légère ?
    Pourquoi mes incisives centrales ont-elles poussées en arrière ?
    Mille merci.
    Yael

    • Dr Jules dit :

      Il est impossible de prédire une récidive précisément car trop de facteurs contribuent à la stabilité ou l’instabilité des dents et corrections chirurgicales. De plus, il y aura 2 composantes dans votre cas; la correction chirurgicale et celle orthodontique, chacune pouvant contribuer à une récidive. Les corrections orthodontiques peuvent être très stables tandis que les corrections chirurgicales ne le sont pas et l’inverse peut être vrai.

      Dite-moi quelle garantie de stabilité votre chirurgien vous “promettra” suite à l’avancement mandibulaire et je vous dirai comment stable sera votre cas à long terme!

      Même si vous n’envisagez pas porter une contention à long terme, je vous conseille fortement d’en porter après l’enlèvement de vos appareils correcteurs

      Pour en savoir plus sur la section sur la rétention.

  30. yael dit :

    Une chirurgie peut-elle récidiver?
    Docteur,
    Je conçois qu’il puisse y avoir une récidive au niveau des dents mais je ne comprends pas lorsque vous dites que les résultats de mon avancée mandibulaire peuvent ne pas être stables.
    Dois-je comprendre que ma mâchoire, une fois dans la bonne position, peut se remettre dans la position initiale ou peut “bouger” ?
    Mille merci.
    Yael

    • Dr Jules dit :

      Oui il est possible d’avoir des récidive chirurgicale, tout comme pour le déplacement des dents. Cela varie d’une procédure à l’autre. La mâchoire ne revient pas nécessairement au point de départ mais peut tout de même se déplacer. Par exemple un avancement mandibulaire important (10-12+ mm) pourrait reculer de quelques mm.

      Votre chirurgien vous informera des risques associés à votre chirurgie et du potentiel de récidive.

  31. yael dit :

    Docteur Jules,
    Puisque la récidive d’avancée mandibulaire est possible, est-il possible de traiter uniquement ma malocclusion (classe 2 div 2) sans pratiquer d’avancée mandibulaire ? Cela posera t-il un problème esthétique et/ou fonctionnel ? Merci
    Yael

    • Dr Jules dit :

      Le fait qu’une récidive chirurgicale soit possible ne veut pas dire que vous ne deviez pas envisager une chirurgie.
      IL est possible de corriger une “classe 2” sans chirurgie dans certains cas en faisant du “camouflage”.
      Pour en savoir plus sur ce sujet.

  32. yael dit :

    Dr Jules,
    Si je suis bien informée, le principe de l’avancée mandibulaire est de sectionner la mâchoire, de l’avancer puis de relier les 2 parties séparées par des vis. Au fil du temps, l’os se régénère tout seul et parfois, on enleve le matériel d’ostéosynthèse.
    Or, si l’os se régénère tout seul (donc “pousse”), comment une récidive est-elle possible ?

    • Dr Jules dit :

      Vous avez en effet bien compris les grandes lignes générales. Une fois les segments osseux guéris et fusionnés la récidive ne se produira pas à ce niveau. Une cause importante de récidive est les déplacements qui peuvent se produire au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. Lors d’une chirurgie, la portion arrière de la mandibule comprenant le condyle doit être placée d’une façon précise dans la fosse articulaire (cavité dans le crâne). Parfois, après une chirurgie il peut y avoir des déplacements de ce segment (condyle dans la fosse) qui déplaceront la mandibule. Il peut aussi y avoir de la résorption (usure) au niveau des condyles qui causeront un déplacement de la mandibule. Votre chirurgie pourra vous expliquer les détails des récidives possibles.

      À noter que les vis de fixation sont rarement retirées si elles ne causent pas de problèmes.

      • Dr Jules dit :

        Récidive chirurgicale d’un avancement mandibulaire (“condylar sag”)

        Pour compléter la réponse suivante, voici une illustration qui représente un phénomène qui peut expliquer l’apparition d’un changement important dans l’occlusion peu de temps après une chirurgie d’avancement mandibulaire.

        (A) Lors de la chirurgie, la mandibule est avancée et les dents arrivent bien ensemble à l’avant (flèche bleue) mais le condyle de la mandibule n’est pas bien assis dans la fosse articulaire ce qui fait qu’il y a un espace important (cercle et lignes bleus) qui rend la nouvelle position mandibulaire instable.

        (B) Après la chirurgie le condyle remonte dans la fosse (flèche rouge vers le haut) ce qui diminue l’espace entre le condyle et le haut de la fosse (cercle et lignes rouges). Ceci a comme effet secondaire de faire basculer la mandibule vers le bas et l’arrière (flèche rouge vers le bas) et créé d’importants changements occlusaux dont souvent une béance antérieure et une augmentation de l’écart entre les incisives supérieures et inférieures.

        Relaps ou récidive chirurgicale lors d'un avancement mandibulaire


        Adapté de : British Journal of Oral and Maxillofacial Surgery Volume 40, Issue 4, August 2002, Pages 285–292, Intraoperative diagnosis of condylar sag after bilateral sagittal split ramus osteotomy. J. P. Reyneke et al.

        tag #condylar sag tag #condyle

  33. yael dit :

    Merci beaucoup Dr Jules pour ces précieuses informations.
    Dois-je comprendre que la rétrognathie est non seulement caractérisée par une mandibule trop courte mais aussi par une mandibule mal positionnée au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire ?

    • Dr Jules dit :

      La rétrognathie mandibulaire est dûe à un longueur inadéquate de la mandibule. La position du condyle de la mandibule dans la fosse articulaire du crâne ne varie pas assez pour qu’une mandibule de longueur normale paraisse rétrognathe à cause que les condyles seraient trop reculés dans les fosses.

  34. Emilie dit :

    L’orthodontie peut-elle corriger ma dent latérale?
    Bonjour Docteur,
    J’ai 37 ans. Je n’ai aucun problème de mâchoire et mes dents sont correctement alignées. Seule une incisive latérale légèrement en torsion sort un peu de l’arcade du haut.
    L’orthodontie peut-elle m’aider ?
    Merci beaucoup.

    • Dr Jules dit :

      L’orthodontie peut certainement aider le genre de problème que vous décrivez mais vous devrez consulter un orthodontiste pour savoir exactement ce qui serait requis pour corriger votre dent “croche”. Il est possible que ce soit simple et que les corrections puissent être limitées qu’aux dents antérieure supérieures mais parfois les apparences sont trompeuses et il peut être nécessaire de créer de l’espace pour cette dent, ce qui nécessiterait des corrections plus élaborées. Une consultation avec un orthodontiste certifié vous le confirmera.

  35. Emilie dit :

    Le “stripping” est-il dangereux pour les dents?
    Dr Jules,
    Mon dentiste m’a proposé de procéder à un stripping de plusieurs dents du haut afin de faire de la place à cette dent “croche” puis de porter un appareil afin de l’aligner.
    Or, le stripping n’est-il pas contre indiqué si l’on veut conserver des dents en bonne santé ? Ne provoque t-il pas des caries, une sensibilité dentaire, une fragilisation des dents ? Merci.

    • Dr Jules dit :

      Le “stripping” aussi appelé “disking” ou réduction inter-proximale consiste à enlever une très mince couche d’émail sur la surface entre 2 dents. Ceci est fait à l’aide d’un disque rotatif diamanté très mince, des bandes rugueuses ou autre moyen mécanique.
      Cela peut être fait lorsque l’anatomie des dents le permet pour obtenir une petite quantité d’espace. Lorsque c’est fait adéquatement, il n’y a aucun danger pour la santé des dents ou l’apparition de caries.
      Il faut rappeler que les caries sont causées par la plaque dentaire. Pour en savoir plus sur la carie dentaire.
      Pour voir des exemples où le disking est utilisé pour réduire des espaces inesthétiques entre les dents.
      Cette procédure ne doit pas être abusée cependant et ne permettra pas de transformer un cas d’extraction en un cas de non-extraction.

  36. Emilie dit :

    Docteur Jules,
    Quel type de contention devrai-je porter pour maintenir cette dent “croche” alignée ? Existe t-il des contentions pour maintenir le résultat sur une seule dent ?

    • Dr Jules dit :

      Il y a différents moyens de retenir les dents mais il est préférable d’utiliser une contention fixe (collée sur la surface internes des dents) pour une dent qui avait une rotation sévère. Pour en savoir plus sur la section sur la rétention.

  37. Emilie dit :

    Dr Jules,
    Plutôt que de me lancer dans des soins orthodontiques, ne serait-il pas plus judicieux de faire arracher cette dent croche pour la remplacer par un implant évidemment bien aligné avec mes autres dents ?

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait tout d’abord s’assurer que vous avez l’espace nécessaire à la pose d’un implant dentaire, ce qui n’est probablement pas le cas. De plus, le simple remplacement prothétique (implant) de cette dent n’apportera aucune autre amélioration ou correction au reste de votre occlusion.

  38. Sylvie dit :

    Qu’est-ce qui cause les malocclusions classe 2?
    Bonjour Docteur,
    Je m’interesse beaucoup à l’orthodontie et une question me taraude. Dans la classe 2, il y a la division 1 (dents en avant) et la division 2 (dents en arrière).
    Comment expliquer que certains patients rétrognathes aient les dents du haut en avant et d’autres en arrière ? Merci docteur.

    • Dr Jules dit :

      C’est principalement du à la génétique (hérédité). Plusieurs membres d’une même famille auront des classe 2 division 1 ou division 2, d’autres familles auront des classe 3, etc.
      Pour en savoir plus sur les causes des malocclusions.

  39. Sylvie dit :

    Votre site est fantastique Dr Jules.
    Concernant les classes 2 division 2, j’ai entendu dire que les incisives centrales du haut sont en arrière car elles “suivent” la mandibule en arrière et cherchent le contact avec les dents du bas.

    • Dr Jules dit :

      Ceci est un mythe! Cette théorie impliquerait que les dents sortent avancées ou inclinées vers l’avant et reculent pour tenter de rejoindre la mandibule trop courte. Hors, dans les faits, les malocclusion de type classe 2 division 2 présentent de incisives rétroinclinées (penchées vers l’arrière) dès leur éruption et, même en dentition temporaire. C’est génétique.

  40. yael dit :

    À quoi ressemblera mon visage après un avancement mandibulaire?
    Docteur Jules,
    Je voudrais avoir une idée de ce que sera mon visage esthétiquement et fonctionnellement après l’avancée mandibulaire. Une orthèse d’avancée mandibulaire me permettra t-elle de le savoir ?

    • Dr Jules dit :

      Le simple fait d’avancer votre mandibule vous donnera une bonne idée des changements esthétiques vou n’avez pas besoin d’une orthèse d’avancée mandibulaire pour cela. Il existe aussi des logiciels orthodontiques qui peuvent faire cette simulation à partir d’une photographie et radiographie. Quant à la fonction, impossible de simuler ça.

  41. ju dit :

    Reste-t-il de la croissance pour corriger mon décalage de 3 mm entre mes mâchoires?
    Bonjours, j ‘ai 16 ans et j ‘ai un écart d’ environ 3 mm entre les deux machoires, pensez vous qu’ il est encore possible de corriger ceci avec une croissance mandibulaire, et avec quel traitement? Jusqu’à quel âge peut on espérer une croissance de la mandibule ?

    • Dr Jules dit :

      La croissance varie entre les garçons et les filles et entre individus alors il est difficile de répondre à cette question de façon générale. Il y a trop de variations individuelles. À 16 ans, surtout si vous êtes une fille, il ne reste pratiquement plus de croissance antéro-postérieure pour votre mandibule. Un décalage de 3 mm peut souvent être corrigé sans croissance additionnelle un “camouflant” le décalage entre les mâchoires. Pour en savoir plus sur le “camouflage orthodontique

  42. Durand dit :

    Sensibilité aux incisives mai je ne veux pas d’ortho!
    Bonjour,

    Je suis en classe II, mon décalage est léger, mais par moment je ressens une légère sensibilité sous les incisives. Cependant je n’ai vraiment pas le courage pour envisager de la chirurgie ou de l’orthodontie, mon décale est-il embêtant , quels sont les risques que j’encoure ?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Ce sont les mêmes risques associés à la plupart des malocclusions; usure dentaire, problèmes aux articulations temporo-mandibulaires (ATM), problèmes fonctionnels, problèmes parodontaux, etc. Ce qui se produira dépendra de la sévérité de votre problème et de votre “résistance” individuelle. Avant de conclure qu’une chirurgie soit nécessaire, consultez donc un orthodontiste certifié qui pourra mieux vous renseigner sur les possibilités de corrections et les problèmes potentiels de votre malocclusion.

  43. yael dit :

    Ma classe 2 me convient esthétiquement
    Docteur Jules, une dernière question. Je suis en classe 2 div 2. Mon problème est avant tout esthétique car mes deux incisives centrales du haut sont en arrière. Le reste de ma dentition me convient. Je ne suis pas sure de vouloir m’engager dans des soins orthodontiques et dans une chirurgie mandibulaire. Alors, je me demande s’il serait possible de remplacer ces deux incisives par deux implants. Les implants seront-ils bien droits étant donné qu’ils vont être fixés à la place de deux dents en arrière ? Merci.

    • Dr Jules dit :

      En fait ce que vous dites est qu’esthétiquement votre seul soucis est les incisives supérieures mal alignées. Ceci est possible mais n’élimine pas le fait qu’une classe 2 div. 2 est rarement banale et peut avoir des conséquences à long terme comme l’usure dentaire, des problèmes aux articulations temporo-mandibulaires (ATMs), et contribuer à la progression de problèmes parodontaux. Votre type de malocclusion est souvent accompagné d’un surplomb vertical excessif (overbite) qui a un effet direct sur la fonction. Corriger une telle malocclusion ne nécessite pas nécessairement une chirurgie orthognathique à moins d’avoir un décalage extrême entre les mâchoires. Des compromis ou du “camouflage” sont parfois possibles.

      Oubliez l’alternative des implants et je me questionnerais sérieusement sur les motivations d’un dentiste qui vous proposerait d’extraire 2 dents parfaitement saines pour les remplacer par des implants dentaires dans le seul but d’en changer la position! Bien que cela soit possible en théorie, cela ne changera rien à la multitude de problèmes occlusaux que vous avez probablement avec cette malocclusion et ce, même si cela ne vous tracasse pas esthétiquement. Une fois les implants en place, si vous désirez éventuellement faire de l’orthodontie cela compliquera grandement les choses. Faites les choses une seule fois… mais correctement. L’alignement des incisives inclinées dans une classe 2 div. 2 peut être très rapide, vous serez méconnaissable en quelques mois seulement et je doute que vous regrettiez ce choix. Pour voir un exemple de changements en 5 mois.

  44. yael dit :

    Merci docteur Jules pour vos réponses toujours excellentes.
    Vous me rassurez en me disant qu’une avancée mandibulaire n’est pas forcément nécessaire.
    Je ne suis pas non plus favorable à l’extraction de deux prémolaire comme me l’a proposé mon orthodontiste. J’oublie aussi l’alternative des implants comme vous me l’avez vivement conseillé.
    La solution du camouflage grâce à la pose d’un composite sur ces deux incisives est interessante. Si je comprends bien, cette solution sera associée au port d’un appareil en haut et en bas ? Et comment résoudre le problème de l’encombrement dentaire modéré de l’arcade du haut si je choisis l’option du composite ? Mille merci.

    • Dr Jules dit :

      ERRATUM!
      Oups! je vous ai dirigé au mauvais endroit dans ma réponse précédente avec le lien qui mène au camouflage orthodontique. J’aurais dû vous diriger vers cette page qui explique comment on peut “tricher” en basculant les dents, dans une certaine limite, lorsque les mâchoires sont décalées. Ce lien précédent où des facettes sont faites pour compenser pour des dents mal placées est en fait une procédure non souhaitable car la plupart du temps ceci cause une irritation gingivale chronique qui peut mener à d’autres problèmes parodontaux.

  45. yael dit :

    Merci Docteur Jules ; j’ai pris connaissance du bon lien.
    Afin de traiter ma classe 2 div 2, mon orthodontiste m’a proposé de pratiquer une avancée mandibulaire associée à un alignement des dents du haut et du bas grâce à des appareils. Or, j’ai un léger encombrement dentaire en haut caractérisé par une incisive latérale tournée sur elle-même.
    Comment mon orthodontiste va-t-il trouver la place d’aligner toutes mes dents du haut ? Merci.

    • Dr Jules dit :

      Il obtiendra probablement l’espace en alignant les dents encombrées vers l’extérieur comme ce fut fait pour ce cas.
      N’hésitez pas à lui demander des explications pour bien comprendre votre traitement.

  46. tom dit :

    Les élastiques peuvent-ils permettre assez de croissance pour corriger un décalage de 2 mm?
    Bonjours, je voudrais savoir quels sont les appareils utilisés lorsqu’il reste de la croissance pour avancer la mandibule. Dans mon cas j’ai tout just 17 ans ( garçon) avec un legé decalage, (on le voi au niveau des canines superieures qui sont un peu en avant) et mon orthodentist veut me mettre des broches avec des elastiques. Pensez vous que les élastiques vont permettre la croissance ou que les dents vont avancer ? Et combient de mm peut on gagner en croissance( d apres mon orthodentiste j ai un decalage d ‘ environ 2 mm) ?

    • Dr Jules dit :

      Il n’existe aucun appareil qui puisse “permettre” la croissance. Au mieux, un appareil utilise le potentiel de croissance déjà existant de façon favorable mais ne peut générer plus de croissance que se qui est “programmé”. Un décalage de 2 mm n’est en effet pas très grand et cela peut probablement être corrigé avec plusieurs types d’appareils et techniques orthodontiques.

  47. yael dit :

    Docteur Jules, pouvez-vous me dire comment résoudre un encombrement dentaire modéré de l’arcade du haut et permettre ainsi l’alignement correct de toutes les dents ? Merci.

    • Dr Jules dit :

      Avec des appareils orthodontiques…
      Consultez un orthodontiste certifié pou savoir ce qui peut être fait exactement pour votre cas.

  48. tom dit :

    Merci de votre reponse docteur. Mais dans mon cas reste t- il de la croissance à 17 ans?

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux dire pour votre cas mais à 17 ans, il n’en reste certainement plus beaucoup. Il serait possible de le déterminer avec la prise de certaine radiographies.(voir aussi cette autre réponse)

  49. marie dit :

    est-ce qu’une expansion maxillaire du haut peut donner un rendu moins en avant pour une classe 2 ?
    peut-on la réaliser avec des bagues et élastiques ?

    Merci de votre réponse

  50. Naima dit :

    Pourquoi mon orthodontiste procède-t-il ainsi?
    Bonjour,

    mon ortho m’a posé hier les bagues sans le fil metalique, mais il ne m’a pas mi les bagues sur tous les dentS, en fait il a laissé les 2 molaires derniers en haut et en bas ,et mes 4 dents du devant au niveau de la machoire inferieure, est ce normal? mes dent du bas ne sont pas bien aligné donc je ne sais pas pourquoi il ne ma pas mi des bagues au niveau de tous mes dents du bas. auriez vous une explication?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Non je n’as pas d’explication car c’est son choix à lui. Est-ce normal? Il n’y a pas une seule façon d’approcher et débuter un cas. Il faudrait demander à votre orthodontiste ce qu’il a en tête avec cette approche car personne d,autre qu lui ne peut répondre à sa place!
      Un conseil; assurez-vous de poser toutes vos question lors de vos visites chez l’orthodontiste pour ne pas rester dans l’inconnu concernant ce qui se passe dans votre bouche.

  51. Patrice M dit :

    Dans cette réponse :
    … Après la chirurgie le condyle remonte dans la fosse (flèche rouge vers le haut) ce qui diminue l’espace entre le condyle et le haut de la fosse (cercle et lignes rouges). Ceci a comme effet secondaire de faire basculer la mandibule vers le bas et l’arrière (flèche rouge vers le bas) et créé d’importants changements occlusaux dont souvent une béance antérieure et une augmentation de l’écart entre les incisives supérieures et inférieures.

    Relaps ou récidive chirurgicale lors d’un avancement mandibulaire

    Le diagramme avec les flèches rouges correspond au cas ou la vie des gens concernés va basculer dans les acouphènes, la fibromyalgie, la surdité, la dépression, les troubles cardiaques, les échecs scolaires, les troubles de concentrations, mémorisations, …

    Et cela cause même des problèmes d’érection ou de soit disant frigidité chez la femme car on peut perdre la sensibilité (tous le corps est comme sous anesthésie partielle!)
    Je suis en France mais n’ayant jamais eu la chance de trouver une personne compétente et ayant fortement souffert de tout ça je vous remercie au nom de tout ceux dont vous réussirez a redresser les vies (au feeling beaucoup) !

    Remarque : Faites attention avec les classe 3… Il y a une dame en photo dont la posture était correct avec sa classe 3 qui semble après traitement avoir une scoliose au vu des images son cou est penché il me semble un peu trop en avant, alors qu’elle semblait avoir une bonne posture.

    Je ne suis ni dentiste ni médecin juste un particulier qui n’aurait jamais du à écrire un livre (certains diront vulgarisation moi je préfère conscientisation) sur les acouphènes !

    Les effets potentiels d’extraction de prémolaires en orthodontie
    Même conscient de ça ce n’est pas évident de trouver un praticien compétent. L’orthodontiste vous arracher les 4 prémolaires pour soit disant gagner de la place ! Je m’y suis opposé car selon moi cela va provoquer avec le temps un recul de la mandibule et la rebasculer dans les problèmes (épilepsie, troubles du comportement …) ou j’ai eu du mal à l’en faire sortir. Une vie seule contre tous à dire que c’est les dents qui à cause d’une succion trop féroce du pouce a provoqué une classe 1 … Même une dentiste qui dit ça on le prend pour un dingue imaginez ce que l’on peut penser de monsieur personne !

    Bonne continuation,

    PMG

    • Dr Jules dit :

      Les problèmes articulaires peuvent en effet avoir de répercussions ailleurs que dans la région des ATMs mais je ne crois pas qu’il existe des études qui prouvent hors de tout doute que tous les symptômes auxquels vous référez peuvent avoir comme origine des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.

      L’extraction de prémolaires ne causent pas de “recul de la mandibule” ou de problèmes comme l’épilepsie ou des troubles du comportement. Il n’y a aucun fondement pour faire une telle affirmation…

      Par contre, concernant la scoliose, des études on établi une certaine relation entre la présence d’une occlusions croisée et des scolioses lombaires. Pour en savoir plus, consultez la section sur la posture et les malocclusions.

  52. sara dit :

    bonjour svp je veux une explication detaille sur le concept distal active : indication, conte indication, effets, photos, sequence du traitement
    merci

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, je ne comprend pas ce à quoi vous référez par “concept distal active”. Est-ce la mécanique de distalisation?
      Deuxièmement, ceci nécessiterait probablement un mini-cours en orthodontie pour expliquer tous les aspects ‘une telle mécanique, ce qui n’est pas le but de ce blogue/forum.
      Êtes-vous dans le domaine dentaire pour vouloir des explications aussi détaillées? Ceci n’est pas un type de question habituelle….

  53. sara dit :

    bonjour je suis une étudiante en chirurgie dentaire et concernant le concept distal active ou le dac est une thérapeutique multi-attache qui permet la propulsion mandibulaire sans augmenter la dimension verticale c’est a dire elle est indiquée chez les individus openbite svp .je veux plus des details
    merci

    • Dr Jules dit :

      Je n’étais pas familier avec la terminologie Distal Acvite Concept (DAC) mais j’ai trouvé un texte assez complet et explicatif qui décrit cette technique qui semble être une thèse (orthodontie-fr.com/articles.item.27/le-distal-active-concept-thèse.html)

      Cette technique thérapeutique de correction de la Classe II aurait été introduite vers 1985 et s’appelait initialement la Technique de Distalisation Bilatérale Progressive.

      Une nouvelle approche?

      On décrit la « distale active Concept » comme introduisant de nouvelles séquences de traitement qui permettent une correction des malocclusions de classe II molaire, tout en créant un environnement favorable à l’expression de la croissance mandibulaire.

      Le repositionnement mandibulaire obtenu par la propulsion de la mandibule, la sollicitation thérapeutique de l’unité dento-alvéolaire, zone gâchette du servo-système déclenchant le guidage mandibulaire et du jeu occlusal, sont les matrices fonctionnelles qui favorisent une croissance squelettique mandibulaire. (citation extraite de la thèse)

      D’après ceux qui l’utilisent, cette approche donne des résultats très rapides en terme d’activation de la croissance mandibulaire et de rapidité de correction des anomalies dento-alvéolaires et offre un bon compromis entre le confort d’utilisation du praticien et le confort du patient.

      Le Distal Active Concept comprend, entre autre :
      – des cales sur les premières molaires mandibulaires pour libérer la croissance mandibulaire,
      – une traction inter-maxillaire pour favoriser la propulsion mandibulaire,
      – des ressorts horizontaux entre les incisives et les premières molaires maxillaires pour distaler ou stabiliser la première molaire maxillaire.

      On qualifiait cette approche thérapeutique de “nouvelle” en permettant de corriger les classes II d’Angle sans extractions et sans auxiliaires extra-oraux. Or je ne vois pas ce qu’il y avait de nouveau dans cette approche et combinaison d’appareils qui sont aussi utilisés dans une multitude d’autres technique sans qu’un nom particulier lui soit attribué et ce, depuis très longtemps!

      Il existe aussi une vidéo qui, supposément, illustre toutes les étapes de cette technique orthodontique.

  54. Nadia dit :

    Quel est mon type de malocclusion?
    Bonjour,
    Est-il possible de présenter une malocclusion classe II avec des dents alignées ?
    Dans leur position “naturelle”, mes mâchoires sont décalées dans le sens avant-arrière (décalage type classe II), mais mes dents supérieures sont bien alignées. Par contre, ma mâchoire inférieure a l’air trop étroite et du coup certaines dents sont tournées, et surtout je ne peux pas “fermer” complètement mes molaires des deux mâchoires … Et quand je ferme la bouche, de face, mes incisives supérieures recouvrent presque complètement celles du bas.
    Est-il donc possible que ce soit une classe II sans inclinaison des dents du haut ? Quelle division ça serait ?
    Merci d’avance de votre réponse,
    Nadia.
    (PS : merci pour ce site très utile et bien fait !)

    tag #merci

    • Dr Jules dit :

      Je ne comprends pas vraiment ce que voulez dire par avoir des “dents alignées” quand vous dites que “certaines dents sont tournées”. Vous avez certainement une malocclusion avc ce que vous décrivez; décalage des mâchoires dent antérieures qui se recouvrent complètement. Ceci décrit une malocclusion de type classe 2 et si vos incisives supérieures sont penchées vers l’intérieur pour recouvrir celles du bas, il s’agit d’une “division 2”.

      • Nadia dit :

        Merci pour votre réponse rapide.
        En fait, j’ai eu à 12 ans, pendant presque un an, un appareil amovible à porter de nuit seulement pour élargir la mâchoire supérieure (ça ressemble fort à un appareil d’expansion palatine, sauf que je ne devais le.porter que la nuit et que ça ne m’a pas créé de diastème).
        Maintenant, ça fait 3 ans, et ma mâchoire inférieure est plus étroite que la supérieure, ce qui fait que certaines dents du bas se sont tournées quand d’autres dents définitives sont arrivées, et que mes molaires ne s’engrènent plus complètement. Et le décalage avant arrière n’a pas vraiment bougé.
        Est-ce qu’un problème de mandibule plus étroite peut être lié à une malocclusion classe 2 (division 1, vu que mes incisives supérieures sont droites et pas penchées vers l’arrière) ?
        Est-il encore possible d’élargir la mandibule à 15 ans ?
        Sinon, est-il possible de corriger une classe 2 indépendamment de cet autre problème ?
        Nadia

        • Dr Jules dit :

          L’expansion que vous décrivez est de l’expansion palatine (ou maxillaire) lente faite à l’aide d’un appareil amovible. Ceci a pou but de déplacer les dents vers l’extérieur et n’a aucun effet sur la suture. Cette procédure est très différence de l’expansion maxillaire rapide qui sépare la suture médiane du palais tel que le montre l’illustration ci-dessous.

          Suture maxillaire palatine et expansion orthodontique

          L'ouverture de la suture maxillaire pendant l'expansion rapide

          Pour en savoir plus sur l’expansion maxillaire et les déséquilibres transverses des mâchoires et voir la légende associée à ces illustrations.

          L’expansion n’a aucun effet significatif sur le décalage avant-arrière (dimension sagittale) des mâchoires alors il n’est pas surprenant et même normal que ce décalage persiste toujours dans votre bouche suite à de l’expansion.

          Des classes 2 sont souvent associées à des mâchoires étroites et oui, il est possible de corriger ces aspects en orthodontie.
          Vous semblez en effet décrire une malocclusion de type classe 2 division 1 et il n’est pas trop tard pour corriger ce problème à 15 ans. Consultez un orthodontiste certifié pour connaître vos options.

  55. marie dit :

    Une classe 2 est-elle possible sans décalage des mâchoires?
    Bonjour,

    Je voulais savoir si toutes les classes 2 division 1 présente un décalage des molaires du fond ? Car mon fils de 14 ans ne présente qu’un minime décalage de 1 mm au fond et 9 mm devant. s’agit-il vraiment d’un décalage de mâchoires ? Sa lèvre supérieure parait plus proéminente que celle du bas.

    Par contre sa lèvre du haut parait courte. J’ai peur qu’en reculant les dents du haut, cette lèvre ne paraisse plus droite mais incurvée et que le profil en souffre.

    Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      La grande majorité des classes 2 présentent un certain degré de déséquilibre squelettique qui est habituellement causé par une rétrognathie mandibulaire. Cependant, en théorie, il est possible d’avoir une malocclusion de type classe 2 avec des mâchoires relativement bien “alignées” et que ce soit les principalement les incisives supérieures qui soient vraiment avancées. En pratique cependant, on ne voit pas cela souvent. Dans un tel cas, la lèvre supérieure paraitrait vraiment proéminente et on aurait avantage à reculer les incisives ce qui peut nécessiter l’extraction de prémolaires supérieures. Il est aussi possible que ce soit une combinaison des deux facteurs; décalage des mâchoires et incisives supérieures avancés.

  56. françoise dit :

    Avis contradictoires de 2 orthodontistes
    bonjour
    mon fils de 12 ans a un décalage entre la mâchoire inférieure (en retrait) et la mâchoire supérieure.
    J’ai vu 2 orthodontistes qui ne disent pas la même chose : 1 préconise une bielle car pas besoin de reculer la mâchoire sup. et l’autre dit qu’il ne faut pas de bielle (car risque d’avancer les dents du bas vers l’extérieur) mais des élastiques pour avancer celle du bas et reculer celle du haut en même temps.
    comment m’y retrouver et comment savoir ? Merci pour votre réponse et votre site… cordialement

    • Dr Jules dit :

      Si la mâchoire inférieure a été diagnostiquée comme étant en retrait (rétrognahtie mandibulaire), ce qui est un problème très commun, le traitement devrait viser à utiliser le potentiel de croissance restant pour favoriser principalement l’avancement de la mâchoire inférieure. Si, par contre, on avait plutôt diagnostiqué un avancement du maxillaire supérieur ou une protrusion importante des dents antérieures supérieures, on favoriserait alors un recul du haut (dents et/ou mâchoire). Tout part du bon diagnostic et le plan de traitement doit en découler.

      Une fois la nature du problème identifié, le moyen prendre pour faire la correction n’est pas ce qu’il y a de plus important. On peut arriver à un bon résultat avec différents appareils et chaque praticien a ses préférences; multi-bagues fixe, appareils avec biellettes, etc. Il est possible de contrôler les effets indésirables des biellettes (avancement des dents d’après l’orthodontiste).

      Posez des questions à votre orthodontisteVos questions sont légitimes mais assurez-vous d’avoir de bonnes réponses qui vous satisferont de la part de l’orthodontiste que vous choisirez. La lecture de cette chronique récente peut peut-être vous éclairer.

      Posez des questions à votre orthodontiste!

  57. marie dit :

    Pourquoi pose-t-on les bagues au bas en premier?
    Bonjour,

    Je voudrais être éclairé sur la pose des bagues. Pourquoi commence-ton par le bas ? Quand pose-t-on les bagues du haut ? (Pour mon fils aîné les dents du haut ont été baguées 6 mois après : dents en avant sans problème squelettique).

    Pour mon fils cadet de 14 ans rétrognate de la mandibule à qui on veut poser des bagues avec élastiques, l’orthodontiste veut commencer par le bas.

    La molaire définitive droite à la mâchoire du haut ne fait que pointer et j’ai peur qu’il ne veuille attendre qu’elle soit poussée totalement. Le potentiel de croissance serait gâché.

    S’il opère ainsi c’est qu’il a déjà l’intention de lui extraire les 2 prémolaires du haut et qu’il ne compte pas trop sur le potentiel. Les élastiques auraient alors uniquement le rôle de fermeture d’espaces ?

    D’autre part, il ne m’indique pas de rééducation de la respiration pour sa bouche ouverte.(Je précise que l’on ne voit pas ses dents quand il entrouvre la bouche comme certaines personnes en classe 2 division 1).

    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux répondre pour votre orthodontiste car lui seul peut justifier et expliquer la façon dont il procède. Vos questions sont excellentes mais devraient être dirigées vers votre orthodontiste.
      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique… et posez des questions à votre orthodontiste.
      Personnellement, sauf dans de très rares cas, nous posons toujours les appareils multi-bagues aux 2 arcades simultanément. Nous considérons cette approche plus rapide et efficace, tant pour l’orthodontiste que le patient. Il n’est pas nécessaire d’attendre la sortie de toutes les molaires pour débuter des corrections orthodontiques.

      Personnellement, sauf dans de très rares cas, nous posons toujours les appareils multi-bagues aux 2 arcades simultanément. Nous considérons cette approche plus rapide et efficace, tant pour l’orthodontiste que le patient. Il n’est pas nécessaire d’attendre la sortie de toutes les molaires pour débuter des corrections orthodontiques.
      Il n’est pas nécessaire de “rééduquer la respiration” lorsqu’une est malocclusion est corrigée, ceci devrait se faire naturellement et progressivement.

  58. sarah dit :

    Quel plan de traitement orthodontique pour mon patient?
    bonjour,
    je suis une étudiante en chirurgie dentaire et mon cas clinique est comme suit:
    une classe 2 division 1 par brachymandibulie en denture mixte;sachant que:on a une typologie faciale normo-bite,une direction de croissance mandibulaire postérieure, une biproalvéolie, une supraclusion incisive et une légère DDM.

    Pourriez-vous me guidez sur le plan du traitement (type de l’appareil utilisé et la chronologie du traitement)
    moi personnellement je me suis penché sur le 4 pièces de Château mais on dit toujours qu’il est contre-indiqué en cas de croissance mandibulaire postérieure?
    C’est urgent…
    merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Non, malheureusement, nous ne pouvons établir de plans de traitement comme vous le demandez, premièrement parce que nous n’avons pas assez d’information pour analyser le cas adéquatement et deuxièmement parce que ce n’est pas le but de ce forum.

      Cependant, un indice… avec une supraclusion importante, il sera essentiel d’ “ouvrir l’occlusion” antérieurement pour permettre une avancée mandibulaire qui elle, nécessitera une croissance favorable (anti-horaire; une brachymandibule y est favorable) et une bonne coopération de la part du patient (élastiques ou autre moyen).

  59. cindy dit :

    À quoi sert mon appareil d’ancrage extra-oral?
    Bonjour ma fille porte un appareil a ancrage extra oral depuis 5 mois maintenant elle doit le porter 13h minimum par jour . A quoi cela lui sert il ?? Pouvez vous m expliquer svp quand je lui demande il fait la sourde oreille

    • Dr Jules dit :

      Êtes-vous sérieuse?
      Vous voulez dire une vous avez entrepris un traitement d’orthodontie pour votre fille et que vous n’avez aucune idée du but des appareils qu’il lui font porter? Savez-vous au moins ce qui doit être corrigé dans sa bouche et le but du traitement? Il est assez incroyable qu’on ne vous ait pas expliqué cela dès le début du traitement…

      Il existe principalement 2 types d’ancrage orthodontique extra-oral. Un visant “avancer” le maxillaire supérieure (voir la section sur le masque de Delaire) et l’autre visant à le retenir pour éviter qu’il n’avance. La chanteuse Katy Perry en portait un dans une de ses vidéo-clips. Pour en savoir plus sur cet appareil appelé un “head gear” en anglais

      Laty Perry avec un headgear orthodontique

      Posez des questions à votre orthodontisteVous devez insister auprès de votre orthodontiste pour avoir de réponses à vos questions. Il n’y a aucune raison pour qu’un orthodontiste ne vous donne pas toute l’information nécessaire à la compréhension de votre traitement

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

  60. marie dit :

    Je voudrais savoir ce qu’est une croissance mandibulaire postérieure ? Est-ce qu’un pull serait indiqué dans ce cas ?

    Merci

    • Dr Jules dit :

      C’est la croissance qui se produit à l’arrière de la mandibule, soit dans la dimension verticale (en hauteur) ou antéro-postérieure (avant-arrière).
      Je ne sais pas à quoi vous référez par un “pull”…

  61. marie dit :

    Un orthodontiste peut-il se servir des radiographies d’un autre?
    Bonjour,
    je voudrais savoir si un orthodontiste -en ayant déjà une téléradiographie de profil d’il y a deux mois et empreintes peut tout de suite entrevoir un traitement possible.
    J’ai consulté un autre orthodontiste qui m’oblige à refaire une radio sur cliché ancien pour donner son avis et faire ses tracés.

    Le premier orthodontiste préconisait une intervention chirurgicale pour mon fils. Je sais donc à quoi m’en tenir. Trop de radios en 8 mois est mauvais je pense. n’y a-t-il pas un moyen d’éviter de faire de nouvelles radios ?

    • Dr Jules dit :

      Si la radiographie et les empreintes sont de qualité suffisantes, elles devraient permettre à tout orthodontiste de pouvoir s’en servir pour évaluer une malocclusion et élaborer un plan de traitement. Dans certains cas plus complexes (canines sévèrement incluses, déséquilibres squelettiques importants, etc. ) des radiographies supplémentaires ou un scan (tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)) pourraient fournir de l’information supplémentaire mais ceci est rarement requis

  62. marie dit :

    Merci de votre réponse,

    Est-ce qu’un orthodontiste travaillant de façon ancienne pour les tracés céphalométriques peut-il faire des tracés sur une radio papier que m’a déjà remis un orthodontiste qui travaille de façon numérique ?

    Merci.

    • Dr Jules dit :

      J’imagine que c’est possible s’il le désire vraiment mais… il faudrait le lui demander car chacun a ses préférences et travaille à sa façon.

  63. pauline dit :

    bonjour,
    j’ai un decalage important (env 1 cm) entre mes deux machoires, j’ai consulté un orthodontiste qui m’a conseillé une chirurgie maxio-faciale ( avancé ma machoire du bas ) en plus de bagues. Celui lui ma machoire du bas serait trop en arriere ( en plus des dents du haut qui sont legerement en avant ). J’aimerai donc savoir quels sont les risques de cette operation? comment se passe t-elle? et est ce qu’il existe une autre solution pour regler ce decalage? Merci .

  64. Céline dit :

    Comment traiter une Classe II division 1 avec 9 mm d’écart?
    Bonjour Docteur.
    Merci pour votre gentillesse de nous répondre à toutes nos questions
    Docteur;
    je veux savoir; une classe II division 1 avec un overjet de 9mm chez un adulte peut avoir une résponsabilité uniquement dentaire ( = y’a pas de décallage entre les 2 maxillaires ) ?
    Si c’était possible; sera quoi le traitement ?
    Si le traitement préconisé était uniquement orthodontique; y’aura pas de récidive aprés ?

    • Dr Jules dit :

      Avec 9 mm d’écart, il est pratiquement certain que votre malocclusion a une composante squelettique (décalage entre les mâchoires). Une radiographie céphalométrique le confirmerait facilement.

      Les options de traitement peuvent être diverses dépendamment des objectifs de traitement que vous visez. Cela peut inclure une chirurgie orthognathique si vous voulez améliorer votre profil qui est probablement rérognathe (menton fuyant ou court) ou du camouflage orthodontique si vous voulez éviter une chirurgie. Des extractions peuvent aussi être nécessaires.

      Concernant les possibilités de récidives, cela est toujours possible avec tout type de traitement.Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

      Consultez un orthodontiste certifié qui vous expliquera quelles sont les options de traitement pour votre cas.

  65. Melanie dit :

    Un overbite peut-il causer tous ce prolèmes?
    bonjour, j’ai 20ans je souffre depuis plusieurs années d’une maloclusion de classe 2.
    Ma canine de droite n’est jamais complètement sortie de ma gensive, ce qui à formé un espace.
    Maintenant toutes mes dents se sont décalées vers la droite.
    Ma question aujourd’hui c’est

    Est ce possible que mon “overbite” ai modifié mon visage?

    J’ai des cernes très creux sous les yeux, la lèvre supérieur qui part du côté droit (côté ou mes dents se sont décalées), le menton fuyant, le visage tombant, sans compter les migraines et maux en tout genre.

    je complexe énormément à cause de mon visage, je me sens si mal que je ne sort plus de chez moi.

    J’aimerais savoir si une malocclusion peut créer ces modifications faciales?
    Et si un appareil dentaire pouvait régler ou du moins arranger mon problème?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les dents ont un effet le plus direct sur les lèvres et la région entre le nez et le menton. Un overbite ne modifiera pas un visage et n’affectera pas les yeux ou causera un menton fuyant.

      Sous toutes réserves, votre malocclusion peut certainement être corrigée mais la meilleure façon de le savoir est de consulter un orthodontiste certifié pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent.

  66. mery dit :

    Après un changement de 1-2 mm mon orthodontiste me dit que j’ai besoin d’une chirurgie
    bonjour docteur .
    je tien d’abord a vous remercier pour ce site qui m’a donné la chance de connaitre des choses que j’ignorais avant .
    je suis une jeune marocaine âgée de 18 ans j’ai eu un traitement d’orthodontie pour presque 2 ans . ce traitement a commencé quand j’avais 12 ans et a fini quand j’avais 14 ans . a la fin de ce traitement j’avais un écart entre les 2 mâchoires ( a peu prés de 2 ou 3 mm ) : ma mâchoire supérieure en avance par rapport a l’inférieure . maintenant mes dents de sagesse ont commencé à pousser et l’écart est arrivé a 4 ou 3 mm .

    je trouve un peu de difficulté pour fermer ma bouche .avant je pouvais un peu fermer ma bouche mais maintenant c’est un petit peu difficile il y a quelque jours je suis revenue chez mon doc qui m’a dit que c’est un problème squelettique qui nécessite une chirurgie . en entendant ces mots je me suis vraiment démoralisée ; puisque mon frere ainé avait les meme problemes que moi et a la fin de son traitement (chez le meme orthodontiste ) il n’avait pas de beance et d’ecart.

    pensez vous que j’ai besoin d’une chirurgie ou bien juste recommencer mon traitement a nouveau en enlevant quelques molaires ??? comment cet ecart peut disparaitre dans mon cas sans avoir recoure a une chirurgie ??? et si vous aviez eu des cas simillaires veuillez poster leurs photo s’il vous plait . je pense que vous m’apporterai de bonnes nouvelles.
    et merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Le changement dans l’écart de vos dents à l’avant n’a rien à voir avec la poussée de vos dents de sagesse. Pour en savoir plus sur les dents de sagesse et leur influence sur la dentition et l’occlusion.
      Je ne peux dire ce qui cause ce changement sans un examen clinique mais cela serait important à déterminer car le plan de traitement en découlera directement.

      Il faut un déséquilibre très important pour envisager une chirurgie orthognathique et, sous toutes réserves pour votre cas, je ne suis pas certain qu’un changement de seulement 1-2 mm puisse justifier une intervention aussi importante (chirurgie).
      Demandez des précisions à votre orthodontiste, posez lui des questions et au besoin, obtenez une seconde opinion mais cela ne peut être fait simplement dans un forum de discussion malheureusement!

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

      • mery dit :

        merci beaucoup docteur pour votre reponse . mais je voudrai poser ma question autrement : pensez vous que cet ecart (4 mm ) peut etre resolu sans chirurgie ?? et si oui comment sera ce traitement ??? et l’appareil dentaire de nuit pourra t il etre une solution ?? sachant que j’ai deja suivi un traitement orthodontiste .
        PS j’ai appelé mon orthodontiste qui m’avait dit que la chirurgie est l’une des solutions pour resoudre cet ecart . et que c’est de preferance de ne pas la faire puisque mon profil changera .

        • Dr Jules dit :

          Je ne peux commenter spécifiquement sur votre cas que je ne connais pas mais oui, en théorie un écart de 4 mm peut être corrigé en chirurgie mais est-ce al seule façon pour votre cas, je ne saurais le dire. Tout dépend de la cause de l’écart; un déséquilibre des mâchoires ou un écart entre le dents ou une combinaison des deux?

          Un appareil “dentaire de nuit” fera moins que rien pour ce genre de malocclusion!
          Consultez un orthodontiste certifié pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent.

          Pour en savoir plus sur la chirurgie orthognathique.

          espace maxillo facial chirurgie

          Si vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

          • mery dit :

            alors quelles autres solutions pensez vous sera efficace ??? y’a t il d’autres solutions que la chirurgie ??? puisque mon docteur a dit que la chirurgie n’est pas l’unique solution . s’il y a d’autres solution dite le moi s’il vous plait le mot de chirurgie me rend dans un etat tres desesperé . je voudrai bien eviter cette chirurgie !!!!

            • Dr Jules dit :

              Dans certains cas, des compensations dento-alvéolaires sont possibles mais je ne sais pas si cela peut s’appliquer à votre cas. Si votre “docteur” dit que lachirurgie n’est pas essentielle pour vous, demandez-lui quelles autres options sont possibles car c’est lui qui vous traitera.

              • mery dit :

                merci beaucoup docteur de me répondre aussi vite a chaque fois que je vous pose des questions . vos reponse m’ont beaucoup aider . merci une autre fois .

  67. Ness dit :

    Bonjour

    Je viens vers vous car vos précédents conseils m’ont permis d’avoir gain de cause , en effet on m’a enfin proposé un traitement de compromis pour ma classe 2 div 2. trop contente et je vous en remercie =) j’avais trop d’apréhention face a la chirurgie juste une dernière question j’ai la houpe du menton qui se plie car ma bouge est au repos l’orthodontie peut elle corriger se problème qui je pense est musculaire ???

    En vous remercient par avance

  68. jay dit :

    Un avancement mandibulaire modifiera-t-il la lèvre supérieure?
    bonjour docteur, je voulais savoir si lors d’une avancée mandibulaire comme sur la vidéo, la lèvre supérieure se projéte également vers l’avant ? Ou si il n’y avait que la lèvre inférieure qui est touchée par l’opération ?
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Cette vidéo est similaire à celle sur cette page contenant des vidéos sur différents types de chirurgies.
      La lèvre supérieure n’est pas significativement affectée par un avancement mandibulaire mais peut avoir un léger effet (un avancement de 5 mm n’aura pas le même effet qu’un de 10 mm). Cela dépendra entre autre de l’importance de l’avancée mandibulaire. Le simple fait qu’il y ait de l’oedème et de l’enflure post-opératoire peut affecter l’épaisseur de la lèvre et changer son apparence. Les corrections orthodontiques pré ou post opératoires peuvent aussi affecter la lèvre supérieure. Si vous avez des doutes concernant les effets potentiels de votre chirurgie orthognathique sur les autres aspects de votre visage, n’hésitez pas à demander des questions à votre chirurgien.

  69. jay dit :

    Quand vous parlez des corrections orthodontiques qui peuvent affecter la lèvre supérieure, vous voulez dire qu’il est possible d’adapter le traitement pour projeter la lèvre ??

    • Dr Jules dit :

      SI c’est un objectif du traitement , oui, on peut, dans une certain mesure influencer la position de la lèvre inférieure. Ceci est commun dans les cas de classe 2 division 2 où l’on doit avancer et basculer les incisives supérieures vers l’avant. Pour voir des exemples de tels cas.

      • jay dit :

        Puis-je faire avancer mes incisives pour avancer ma lèvre?
        Adolescent je me suis fais extraire 2 pré molaires du haut et du bas, et subis un traitement de compensation. Depuis 4, 5 ans j’ai l’impression que ma lèvre supérieure s’affaisse peut être à cause des extractions ou autre et je refais un traitement depuis janvier avec une chirurgie normalement fin d’année pour avancer a mandibule qui est en retrait de 5, 6 millimètres. Je voulais savoir, si malgré que j’ai commencé mon traitement orthodontique depuis 6 mois, si il était possible de demander à mon orthodontiste d’incliner mes 2 incisives supérieures pour retrouver une lèvre supérieure plus soutenue et peut être plus projeter vers l’avant, même si avec cette demande mon traitement pourrait éventuellement être prolongé.
        Merci pour vos réponses

        • Dr Jules dit :

          Vous pouvez toujours lui demander mais cela ne veut pas dire que ce soit indiqué d’incliner vos incisives comme vous l’entendez. Vous prenez pour acquis que l’affaissement de votre lèvre supérieure est causée par vos incisives trop reculées mais ce n’est peut-être pas le cas. Ne décidez pas vous-même ce dont vous avez besoin mais discutez-en plutôt avec votre orthodontiste et chirurgien.

          • jay dit :

            Avancement bimaxillaire pour projeter les lèvres davantage
            Bonjour Docteur. J’ai consulté mon orthodontiste et lui ai fait part de ma demande pour avoir la lèvre plus projetée. Concernant l’inclinaison des incisives, ce n’est pas adapté à mon plan de traitement qui est de repositionner les dents dans leurs bonnes arcades car adolescent j’ai eu un traitement de compensation pour masquer le décalage entre mes 2 mâchoires. En fin d’année je vais subir une avancée mandibulaire. Apparemment je n’ai pas de problème de maxillaire mais l’orthodontiste me dit que si je veux projeter ma lèvre supérieure il est possible d’avancer les 2 mâchoires et donc éviter d’incliner les incisives pour obtenir ce traitement.

            D’après vous est il possible d’avoirs recours à une chirurgie bi maxillaire à but uniquement esthétique concernant mon but pour la projection de la lèvre, alors qu’à la base je ne dois subir pour le moment qu’une avancée mandibulaire ?? Je pense avoir envoyé involontairement le début du message. excusez moi. et Merci pour votre réponse

            • Dr Jules dit :

              Pour être possible, c’est certainement possible. Ce genre d’intervention est fait régulièrement chez des patients souffrant d’apnée du sommeil et pour qui il est bénéfique d’avancer les 2 mâchoires pour dégager les voies respiratoires supérieures et donner de l’espace à la langue qui obstrue le passage de l’air en étant positionnée trop vers l’arrière.

              Cependant, de la à déterminer si c’est valable dans votre cas pour des raisons esthétiques uniquement, c’est à vous d’évaluer cet aspect avec votre chirurgien. Il faut savoir qu’une intervention bimaxillaire est beaucoup plus lourde qu’une chirurgie orthognathique à une seule mâchoire. Vous devez aussi vous assurer qu’on vous explique bien le genre de résultats visé et possible d’obtenir pour ne pas que vous soyez déçu par le résultat car l’esthétisme est très subjectif. Demandez au chirurgien de vous montrer des cas similaires au vôtre s’il a des exemples.

  70. Dr Hiaza dit :

    Bonjour Dr merci pour votre réponse rapide, je voudrais savoir quelle est la force nécessaire d’un elastique pour chaque cote pour retracter le bloc incisivo_canin superieur ?

    • Dr Jules dit :

      Cela dépend de la mécanique en place et de la résistance et friction mécanique dans le système qui eux sont affectés par le diamètre du fil, l’alliage, le type de boitier, l’occlusion, les forces externes pouvant agir sur les dents, etc. Une dent peut nécessiter que 2-3 oz (50 75 g) de force pour se déplacer.

  71. Dr Hiaza dit :

    bonjour Dr; j’ai une question concernant la classe II div 2 ; devant un cas de deepbite est-il possible par exemple de placer un plan retroincisive pour créer une beance posterieure puis mettre les elastiques pour descendre les molaires afin d’augmenter la dimension vertical et diminuer le recouvrement antérieure?? et devant un cas de open bite est il nécessaire d’ingresser les incisives seulement??? merci

  72. Lea dit :

    Bonjour docteur, je voudrais savoir j’ai 14 ans et j’ai une classe 2 div 2 ,je voulais savoir quel type de traitement me conviendrait le mieux parce que nes parents étant contre la chirurgie et probablement les extractions je ne sais plus quoi faire. Mes molaires supérieures ne sont pas mal trop mal positionnées donc je ne sais pas si c’est une bonne idée d’avoir recours aux extractions.Mon ancienne orthodontiste me conseillait la chirurgie mais sans extractions mais ne m’a même pas proposé les bielles de type Forsus donc j’aimeraisi bien avoir votre avis,merci d’avance Docteur

    • Dr Jules dit :

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, appareils, durée et coût du traitement, etc.). Il est impossible de répondre à votre question sans un examen clinique.

  73. jay dit :

    Chirurgie au nez en même temps qu’une chirurgie orthognathique
    bonsoir, une mandibule en retrait à pour conséquence l’apparence d’un nez trop proéminent. Souvent la chirurgie d’après ce que j’ai lu corrige cet effet. Est il possible lors d’une chirurgie orthognatique d’effectuer également une retouche sur la pointe du nez ( le cartilage ) pour optimiser le résultat ?? IL me semble avoir lu que parfois la bosse du nez était également retouchée, mais ma question se porte sur la pointe du nez.
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Une chirurgie au nez et une chirurgie aux mâchoires sont habituellement faites par 2 praticiens différents. Nous avons parfois des patients qui ont une chirurgie orthognathique faite par un chirurgien maxillo-facial et lors de la même opération, un plasticien, ou ORL peut faire l’intervention sur le nez. Ce n’est pas impossible mais le tout doit être précisément synchronisé entre ces spécialistes.

      Est-ce qu’un même praticien peut faire les 2 interventions? Tout dépend de ce qu’il se sent habileté à faire…

  74. jay dit :

    Avancement bi-maxillaire chirurgical pour compenser pour l’extraction de 4 prémolaires
    Bonjour,
    Je suis rétrognathe, ma mâchoire du bas est en retrait. Il était à la base prévu de m’opérer seulement d’une avancée mandibulaire mais j’ai fais part à mon chirurgien d’opérer également le maxillaire afin de redonner du volume à mes lèvres et du soutien. Il a accepté directement en me disant que pour le maxillaire ça serait à but esthétique. J’ai subi 4 extractions à l’adolescence de pré molaires et 4 dents de sagesse et j’ai cette impression que la cause de mon manque de soutien est dû aux extractions de mes pré molaires même si bien sur je ne peux en être certain. L’avancée bi maxillaire peut contrebalancer les effets des extractions et me donner les résultats que j’escompte et que je vous ai décris ou cela ne changera rien ?
    J’ai également passé un scanner pour les sinus et je vous note la conclusion pour que vous me disiez si celle ci peut avoir un rapport avec ma future opération.
    Interpretation : A la partie inférieure et postérieure du sinus maxillaire gauche, on met en évidence un discret épaississement polypoide de la muqueuse.
    Il existe également un petit polype muqueux à la partie antéro-inférieure du sinus maxillaire droit2
    Pneumatisation satisfaisante des cellules ethmoidales et des sinus frontaux et des sinus sphénoidaux. Présence d’une concha bullosa gauche. Pas de déviation significative de la cloison nasale.

    Conclusion : discrètes anomalies muqueuses situées surtout à la partie inférieure et postérieure du sinus maxillaire gauche sans caractère spécifique. Pneumatisation satisfaisante des sinus de la face par ailleurs.

    Voilà, pensez vous que je dois faire part du résultat à mon chirurgien ou le scanner n’aura aucun lien avec l’opération que je vais subir ?? Pouvez vous également me mettre le lien vers les opérations d’avancée bi maxillaire je ne le trouve pas. Merci pour le temps que vous m’accorderez.

    • Dr Jules dit :

      Il est loin d’être certain que les extractions soient responsables des changements que vous décrivez.
      C’est au chirurgien de vous expliquer et confirmer que la ou les procédures qu’il planifie permettront d’obtenir les changements et résultats que vous espérez obtenir. C’est la meilleure personne pour vous prédire l’effet de la chirurgie qu’il planifie.

      Un polype muqueux est habituellement sans conséquences mais mentionnez-le à votre chirurgien, ce sera à lui d’évaluer si c’est significatif ou pas.

  75. Chantal dit :

    Bonjour Dr Jules,
    Je lis beaucoup vos chroniques fortes intéressantes et là j’ai une question pour vous.

    Je suis une femme de 48 ans.
    Je suis à 15 mois de mon traitement orthodontique, tout se passe bien, mais là je dois décider si je fais une chirurgie orthognathique ou pas.
    J’étais au début de mon traitement une classe II division 2, là à 15 mois de mon traitement, je suis toujours une classe II, un écart persiste entre mes dents supérieurs et inférieurs.

    Autant mon orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial me déconseille de reculer mes dents du haut pour diminuer cet écart. Écart dû à un problème squelettique. Les deux craignent un vieillissement prématuré de mon visage.

    Le chirurgien maxillo-facial que j’ai rencontré veut avancé un peu mon maxillaire supérieur et l’impacter de 2 mm (pour corriger un sourire gingivale, une asymétrie et un maxillaire inégal verticalement) et aussi avancer ma mandibule de 7.5 mm.

    Mon orthodontiste elle, me dit que j’ai deux options:

    1- Ne pas faire l’opération et rester avec un écart entre les dents du haut et celle du bas.
    2- Faire l’opération des deux mâchoires.

    En fait, elle ne me dit pas qu’elle solution que je dois prendre, et cela me rend très confuse.
    Est-ce normal de m’offrir l’option de rester avec un écart entre les dents du haut et du bas ainsi, soit rester une classe II ?

    Cela ne peut-il pas me causer des problèmes?
    L’opération est-elle une meilleure option?

    Si vous pouvez me conseiller, cela serait grandement apprécié.

    Merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Malheureusement, j’ai pris beaucoup de temps à vous répondre mais j’ai constaté entretemps que mon confrère Dr Chamberland vous avait répondu assez précisément.

      Je rajouterais à ses réponses qu’il n’y a pas qu’une seule solution pour traiter des cas complexes avec déséquilibres squelettiques et que, seul le patient peut prendre la décision finale de faire faire une chirurgie ou pas. Par contre, il faut leur donner assez d’information pour qu’ils prennent une décision éclairée et j’imagine que c’est ce que vous tentez de faire en parcourant les blogues d’orthodontie, ce qui est très louable.

      Les options que votre orthodontiste vous a présentées sont toutes logiques et chacune a ses avantages et désavantages et il est normal qu’elle vous les ait présenté ainsi. Il est vrai que les chirurgies orthognathiques comportent,comme toute chirurgie et tout traitement en fait, certains risques mais les complications majeures sont rares.

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Le but de la consultation orthodontique est de donner au patient l’information nécessaire pour prendre une décision éclairée (diagnostic, malocclusion, quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.)) mais la décision finale doit revenir au patient.

      Un des points à considérer, autre que les aspects techniques du cas, est qu’est-ce qui est visé comme objectif par le traitement. Avec un décalage de près de 8 mm entre vos mâchoires, si un des objectifs de traitement est de changer votre profil et visage, la chirurgie orthognathique s’avérera essentielle. Cependant, ne pas faire de chirurgie ne signifie pas qu’il n’y aura pas de bénéfices à envisager un traitement d’orthodontie. Dans un tel cas, ce serait un traitement de compromis avec compensations dentaires.

      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

  76. vanessa dit :

    Bonjour

    Photo Classe 2 div 2 homme de 45 ans
    Sur cette photo il reste un écart entre les dents du haut et les dents du bas non ??? si oui de combien de mm environ car j’ai a peu près le même écart et ma hantise c’est que mes dents du haut reprennent leur position initial ( avant le traitement orthodontique) Merci et bonne année 2016

    • Dr Jules dit :

      Il reste peut-être un écart normal de 1-2 mm entre les incisives supérieures et inférieure.
      Un des points les plus critiques pour la stabilité des corrections est le protocole de rétention et les appareils de rétention utilisés et cela n’a pas vraiment rapport à l’écart entre les dents!

      Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

    • vanessa dit :

      Bonjour
      Je pense avoir un écart un peu plus importent alors car si je veux que mes incisives supérieur et mes incisives inférieur rentrent en contact il faut que j’avance ma mandibule et ce n’est pas très confortable ni très naturel je vais prendre un rdv de controle avec mon ortho car certains détails me chagrines merci d’être toujours a l’écoute

  77. Chantal dit :

    Bonjour, s’il reste un écart entre 4 à 6 mm au moins, est-ce normal de laisser ça ainsi?

    • Dr Jules dit :

      Normal? Ça dépend de ce qui était prévu au départ et quels les objectifs de traitement.

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous posé la question à votre orthodontiste? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement, planifié la thérapie et choisi la mécanique orthodontique (appareils, forces, rétention, etc.) pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire si votre traitement progresse normalement ou pas et quel moyen il compte utiliser pour atteindre les objectifs.

  78. Chantal dit :

    Mon orthodontiste ne veut pas me dire quel serait le meilleur choix pour moi, il paraît que je suis un cas de “zone grise”. Pour certain cas, il propose la chirurgie absolument, mais dans mon cas, il ne veut pas se prononcer, selon lui, les deux options sont bonnes. Rester avec un gros écart n’est selon lui pas grave ou sinon faire la chirurgie des mâchoires.
    Moi je ne suis pas spécialiste, donc c’est difficile pour moi de choisir.

    • Dr Jules dit :

      Décision éclairée prise par le patient
      Le rôle de l’orthodontiste est de vous donner l’information nécessaire pour prendre une décision éclairée concernant votre traitement d’orthodontie mais c’est à vous de choisir quelle option vous préférez. Si l’information reçue n’est pas assez claire, précise ou est incomplète, insistez pour en obtenir davantage mais vous êtes la personne qui devrez prendre les décisions concernant votre traitement.

  79. Alex dit :

    Peut-on fermer un diastème sans faire une chirurgie orthognathique opération bimaxillaire?
    Bonjour.
    j’ai 29 ans et j’ai un espace(diasteme) de 2-3mm entre mes 2 incisives du haut mais egalement un espace de 1-2mm sur une incisives inférieur car il me manque une incisive inferieur la 32(elle n’est meme pas incluse).
    Je presente aussi un overbite de 6mm sur 2 incisives supérieur la 21 et 22 et de 2-3mm sur les dents 12 et 11 et aussi un overjet.
    A savoir que j’ai un menton fuyant et une lèvres inférieur courbé en revanche mes molaires inférieur et supérieur présente une bonne occlusion comme une classe 1.
    Le 1er orthodontiste veut juste corriger la position de mes dents avec probablement une extraction sur la machoire supérieur sans prendre en compte mon menton fuyant.
    Je suis dans l’attente d’un rdv chez un chirurgien maxilo faciale pour avoir plus d’information mais je suis plutot inquiet car mon cas a l’air compliqué.

    C’est possible de corriger un diastème et un overbite sans reculer les dents superieur postérieur voir meme d’avancer les molaires ?
    Ou l’operation bi maxilaire sera necessaire.
    Merci et désolé si mes explication ne sont pas clair.

    • Dr Jules dit :

      Vous parlez de 2 choses complètement différentes :

      – Si vous voulez corriger un problème squelettique comme une rétrognathie mandibulaire ou un menton fuyant, ceci nécessiter de la croissance (que vous n’avez plus) ou une chirurgie orthognathique
      – Pour fermer un diastème de quelques mm ceci requiert de l’orthodontie et peut être fait sans tenir compte du problème squelettique ou des autres problèmes. Pour voir des exemples.

      Tout dépendra de ce que vous recherchez comme objectifs de traitement.
      Posez des questions à votre orthodontiste

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste et chirurgien maxillo-facial.

  80. Chantal dit :

    Les risques d’une chirurgie orthognathique
    La chirurgie orthognathique est-elle un gros risque à prendre ou à ne pas prendre?
    Je lis beaucoup de témoignages sur l’Internet, et beaucoup de personnes sont très contentes, mais il y a aussi beaucoup de cas ratés, soit des personnes qui vivent beaucoup de problèmes suite à cette chirurgie.
    J’aimerais faire l’opération bimaxillaire, avancé et impaction du haut et avancée de la mandibule, j’aurais l’occlusion parfaite et le plus beau sourire.
    Mais j’ai peur d’avoir des problèmes par la suite.
    Vous pensez quoi de cette opération?

    • Dr Jules dit :

      Toute chirurgie comporte des risques. Il y a beaucoup de choses écrites sur le Net mais si vous voulez en savoir plus sur votre propre cas spécifiquement,

      Posez des questions à votre orthodontiste consultez un chirurgien maxillo-facial certifié pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, risques, si des corrections orthodontiques sont nécessaires, durée et coût du traitement, etc.).

      Peu importe quel sera votre traitement, ne vous attendez pas à avoir une “occlusion parfaite” car vous serez probablement déçue.
      Pour en savoir plus sur la perfection en orthodontie.

  81. nicolas dit :

    bonjour
    j’ai 20 ans et j’ai une petite retrgognatie de 4mm est ce que cela peut être traité avec un appareil dentaire ou il faut passer par une opération ?
    merci

  82. Mathieu dit :

    Peut-on inverser les effets de mon traitement d’orthodontie fait à l’adolescence?
    Bonjour,
    J’ai été traité à l’adolescence pour une malocclusion classe 2. J’ai aujourd’hui 29ans et je souffre de tensions constantes dans la machoire (impression de devoir tenir ma mandibule en arrière), j’ai un menton fuyant, une arcade très étroite et des difficultés respiratoires (cavité nasale).
    En relisant le dossier de l’orthodontiste, je vois qu’il avait évoqué 2 solutions:
    – avancée mandibulaire
    – ou extraction et recul des dents nommées 6,5,4,… (dans le dossier)
    C’est la 2ème solution qui a été choisie, et j’ai l’impression que tous les problèmes viennent de là. On m’a retire les 2 dents de sagesse du bas, et 2 dents saines en haut

    Aujourd’hui, j’aimerais réinversé le traitement si l’on peut parler ainsi et choisir la 1ère possibilité, que peut-on faire ? Avec comme buts : retrouver un profil et un menton “normal” (je sais qu’il existe une génioplastie mais j’ai l’impression que ce n’est pas seulement le menton qui est esthétiquement trop en arrière mais bien toute la mandibule), élargir les arcades pour retrouver un sourire complet (j’ai 2 gros trous noirs à gauche et à droite), perdre la tension dans la machoire, et retrouver une articulation parfaite (impression de manque de place).
    Je sais que cela fait beaucoup mais j’imagine qu’il doit bien exister une solution, voir même recréé les espaces comblés et replacer 2 fausses dents ?
    Je suis un peu perdu pour savoir quels démarches entamées pour commencer: chirurgien maxillo facial, orthodontiste, qui voir en premier ?
    Merci d’avance pour votre aide

    • Dr Jules dit :

      Tout ce que vous décrivez peut être possible en théorie mais ce n’est peut-être pas l’approche idéale pour votre cas spécifiquement. Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.).

  83. lorine dit :

    Bonjour , il y a 3 semaines on m’a fait apprendre que j’avais une malocclusion classe 2 …. Le problème c’est que j’ai rendez vous chez l’ortodentiste dans 2 mois et la dentiste ne m’a pas expliqué le traitement que j’aurai ni les problèmes de malocclusion ….
    J’aimerai si c’est possible que vous le faites .
    Merci à vous

  84. sabrine dit :

    bonjour,
    j’ai 21 ans , j’ai un écart de 3 à 4 mm (classe 2) et j’avais déjà une apareil d’expansion , je veux savoir la durée de ce traitement d’élastique plus en moins sachant que ca fait une semaine que j ai commencé mon traitement d elastique ??

    • Dr Jules dit :

      Posez des questions à votre orthodontisteAvez-vous posé la question à votre orthodontiste? Il (ou elle) est définitivement la meilleure personne pour y répondre car il a évalué votre cas, posé le diagnostic, élaboré un plan de traitement, planifié la thérapie et choisi la mécanique orthodontique (appareils, forces, rétention, etc.) pour atteindre les objectifs de traitement visés au départ. Il saura vous dire si votre traitement progresse normalement ou pas et quel moyen il compte utiliser pour atteindre les objectifs.


      ➡ Pour en savoir plus sur la durée d’un traitement orthodontique.

  85. Steven dit :

    Plusieurs opinions pour une chirurgie orthognathique

    Bonjour Dr jules,

    Ma conjointe était une classe 2 division 2, aujourd’hui elle est classe 2 division 1, il reste un écart de 6 mm environ entre les les dents du haut et du bas. L’écart est dû à un problème squelettique. La mâchoire du bas serait trop reculée et celle du haut aussi. On lui propose la chirurgie orthognatique. Nous avons jusqu’à ce jour, consulté environ 4 chirurgiens, mais nous avons eu 4 propositions de traitements différents. Je dois admettre que nous avons l’impression d’être dans une jungle ou chaque chirurgien prône pour sa paroisse pour faire du cash!!! Nous sommes assez déconcertés de tous ça. Qui croire au final???

    Je constate aussi que les chirurgiens ne semblent pas penser aux impacts psychologiques d’une telle chirurgie, accepter un nouveau visage peut-être très difficile pour une personne.

    Une avancée du maxillaire supérieur semblerait risqué de causer un nez plus large et retroussé, mais jamais l’un des 4 chirurgiens nous en ont fait mention. Nous l’avons lu sur les blogs.

    Pourquoi n’y-a-t-il pas un endroit où il serait possible d’avoir des réponses objectives, sans histoire d’argent. Personnellement, je suis découragé pour elle.

    • Dr Jules dit :

      Les classe 2 division 2 sont, la plupart du temps, associées à une rétrognathie mandibulaire ou une mâchoire inférieure trop reculée. Dans un tel cas, l’intervention de choix pour rétablir l’équilibre entre les mâchoires est un avancement mandibulaire. Dans certains cas, ceci peut être accompagné d’une génioplastie d’avancement pour modifier le menton. Je ne comprends donc pas pourquoi on lui a parlé d,un avancement du maxillaire supérieur si le problème est relié à une mandibule trop reculée (à moins qu’elle ait aussi un maxillaire supérieur très reculé, ce qui est plus rare et tous les chirurgiens maxillo-faciaux devraient s’entendre sur ce point).

      Une intervention aux 2 mâchoires est plus complexe et risqué qu’à une seule mâchoire et les chirurgiens devraient vous le mentionner et l’expliquer.

      Il existe des moyens de faire des simulations de traitement virtuellement à l’aide de logiciels spécialisés. Plusieurs chirurgiens et orthodontiste en utilisent. Peut-être que le chirurgien pouvait vous montrer l’effet des différentes options de traitement sur le profil et l’esthétique du visage et que cela vous aiderait à prendre une décision plus éclairée.

      ➡ Pour en savoir plus sur les simulations virtuelles de traitement orthodontique et chirurgical et voir des exemples.

  86. Steven dit :

    Bonjour Docteur Jules,

    Je peux vous assurer que les 3 chirurgiens rencontrés, nous ont tous dit que la mâchoire supérieur était aussi reculée de 3 à 4 mm par rapport au crâne et qu’un avancement de celle-ci permettrait un meilleur avancement de la mandibule et aiderait pour l’ouverture de voies respiratoires et donc pour le ronflement. Et ils ont tous dit qu’il n’y avait aucun risque pour l’opération du maxillaire supérieur, sinon que temporaire. Jamais l’un d’eux nous a dit qu’il était plus risqué de faire une opération bi-maxillaire, une convalescence plus longue bien sur, mais sans plus.

    Les risques mentionnés: Parathésie temporaire pour le haut du visage et le bas et possibilité de 3 à 5 % d’avoir une parasthésie permanente dans le bas du visage, soit lèvre et menton. Risque d’infection, mais encore une fois, juste un risque temporaire. Sinon, rien d’autres.

    Il est certain qu’il est plus payant pour eux d’opérer deux mâchoires plutôt qu’une mâchoire.

    Ce n’est pourtant pas ce que nous lisons sur l’internet.

    Il serait gentil de me mentionner en quoi s’est plus risqué une opération des deux mâchoires, vos explications seront une meilleure source que ce que je lis sur l’internet.

    Merci

    Steven

    tag #merci

    • Dr Jules dit :

      Hmmmmm… Vous êtes bien certain qu’on vous a dit qu’il n’y a aucun risque associé à une chirurgie maxillaire?
      Peut-être avez-vous mal compris car je ne connais aucun chirurgien maxillo-facial qui ferait un tel énoncé. Il serait donc important de clarifier ce point avec le chirurgien que vous choisirez.

      Les risques sont inhérents et présente à toute chirurgie. Plus elle est étendue, plus il y a de risque mais il faut tout mettre en perspective car une chirurgie mandibulaire est déjà envisagée.

      Il est certain qu’un avancement maxillaire permettre un plus grand avancement mandibulaire et cela peut être indiqué pour obtenir un avancement suffisant pour répondre aux exigences reconnues pour traiter l’apnée du sommeil chirurgicalement soir un avancement mandibulaire de prés de 10 mm.

      Même s’il y a des risques à une telle opération, il faut se souvenir qu’elle est recommandée pour tenter de corriger ou améliorer un problème très sérieux soit l’apnée du sommeil qui elle peut avoir des conséquences tout aussi importantes… sinon plus graves à long terme pour la santé du patient.

      Ce serait vraiment au chirurgien de vous indiquer ce qu’il considère être un risque pour votre cas particulier car il peut y avoir de variations individuelles.

      espace maxillo facial chirurgie

      Mais si jamais vous désirez poser votre question directement à un chirurgien maxillo-facial certifié.

  87. Steven dit :

    Malheureusement, oui je suis bien certain de ce que les chirurgiens nous ont dit, j’étais là avec ma conjointe.
    Ils parlent tous du risque de paresthésie qui peut être permanent, suite à l’opération de la mandibule, dans le bas du visage, lèvre et menton.
    Mais pour l’opération du maxillaire supérieur, que des risques temporaires et rien de grave. Soit risque d’infection, qui sera traité par des antibiotiques. Risque que la mâchoire bouge si elle mange trop rapidement, mais si elle suit bien les recommandations, aucun risque. Risque de mauvaise consolidation osseuse, mais que cela n’est jamais arrivé, donc risque très peu probable. Ils disent tous que le haut, non aucun risque, sinon que temporaire!!!
    Eux ne voient que des avantages, des gains, rien d’inquiétant.
    Qui dit vrai???
    J’ai déjà appelé l’association des chirurgiens maxillo facial du Québec et l’ordre des dentiste, je n’ai pas pu avoir une liste des risques, on me dit de demander aux chirurgiens!!! wow big deal…

  88. Gwendoline Diet dit :

    Une solution pour les douleurs temporo-mandibulaires?

    Bonjour Dr,
    J’ai une classe dentaire de classe II, biprotrusion avec écartements des fronts incisifs inférieur et supérieur. Overjet : 3,75mm, deep bite : 5,75mm et un tableau de douleur temporo-mandibulaire à droite depuis que j’ai l’âge de 10 ans (j’en ai 22 maintenant!). J’ai tenté un traitement d’orthodontie, mais par ma non “coopération” (honte à moi, j’était jeune et bête!), aucun résultat n’a été obtenu.

    Je souffre de plus en plus de ces douleurs, lorsque j’étudie par exemple,… Je me demandais vers quelle type de spécialité médicale je devais me tourner pour ce problème, à la fois mécanique évidemment, mais, je le remarque de plus en plus, également esthétique (je n’arrive pas à sourire pour ainsi dire)…
    Egalement, je me demandais s’il existait des solutions à cela, autres que le port d’un appareillage (mauvais souvenirs!)

    Merci d’avance,
    Gwendoline

  89. ray dit :

    salut docteur
    maintenant je suis sous traitement ODF …mon méd m’a dis dernierement une occlusion et ça aprés que j’ai mis un braktage haut /le débust just le bas/… il m’as sonné aussi des TIM ..j’ai des douleur d’ATM .avec dufficultée d’ouvrir la bouche completement ..tous ça apres un mois de trt avec appareil du haut ..ça me dérange bcp … svp c quoi la cause et est ce que ça vat disparaitre à la fin du trt odf

    • Dr Jules dit :

      Il est impossible de répondre théoriquement et adéquatement à une telle question concernant un cas particulier sans voir le patient, faire un examen clinique et, dans certains cas, prendre du matériel diagnostique (modèles d’étude, radiographies, photos, etc.). Le ou les plans de traitement proposés dépendront directement de cet examen et des attentes et demandes du patient.

      En avez-vous parlé au praticien qui est en charge de votre traitement? Ce serait la première chose à faire car il est la meilleure personne pour évaluer le tout et faire les recommandations appropriées.

  90. Vanessa dit :

    Comment corriger un décalage de 10 mm chez une adulte?

    Bonjour Dr. Jules, j’ai sucé mon pouce de l’enfance à mes 28ans donc mes dents d’en haut ( 2 molaires et les 2 dents de chaque côtés des molaires seulement) sont très avancées par rapports à celles d’en bas un écart de plus de 10mm. Le reste de mes dents sont droites et alignées.Ça ressemble à un malocclusion classe 2 division 2 (quand je souris on ne voit pas presque pas mes dents à cause de cela ).

    Étant donné que je suis adulte maintenant et que la croissance est terminée d’après vous quels traitements en orthondontie peuvent corriger cela? Avez-vous des recommandations pour de bons orthodontistes à Montréal? Merci

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, même si vous avez sucé votre pouce aussi longtemps, ce n’est pas nécessairement la cause principale de votre important décalage entre vos mâchoires. La très grande majorité des personnes présentant de forts décalages entre leurs mâchoires n’ont jamais sucé leur pouce ou doigts. La génétique est la cause principale la plupart du temps.

      ➡ Pour en savoir plus sur les malocclusions.

      Le traitement choisi dépendra du diagnostic (quelle est la cause du décalage; une mandibule trop courte et reculée (rétrognathie mandibulaire), ce qui est la cause la plus probable, un maxillaire supérieur trop avancé ou une combinaison de ces deux problèmes. Une fois le diagnostic posé, vous devrez déterminer quels objectifs de traitement vous voulez atteindre avec votre orthodontiste. SI vous désirez corriger le déséquilibre entre vos mâchoires, en l’absence de croissance, une chirurgie orthognathique serait probablement nécessaire mais si cela n’est pas un des objectifs, un traitement de compromis peut peut-être envisagé.

      ➡ Pour voir un exemple de planification et simulation d’une chirurgie orthognathique complexe aux deux mâchoires.

      L’orthodontiste consulté vous expliquera toutes les subtilités et différences de ces différentes approches. Il existe plusieurs spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) très compétents dans la région de Montréal. Vous pouvez consulter la liste des membres de l’Association des orthodontistes du Québec pour un trouver un.

      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic. ➡ Tout problème doit d’abord être diagnostiqué avant d’être traité et le diagnostic est la base de tout traitement. Les objectifs de traitement et le plan de traitement dépendent directement de ce diagnostic. Cette équation est simple, universelle et inévitable pour maximiser les chances de succès de tout traitement. Pour en savoir plus sur l’importance du diagnostic.

  91. Amélie dit :

    Décalage de 1 mm à 2 ans

    Bonjour,
    Ma fille a 2 ans et 4 mois. Nous arrivons de son premier rendez-vous chez le dentiste (à Victoriaville). Ma fille aurait un écart de 11 mm. Elle a les dents toutes droites mais a la mâchoire du bas très reculée. Ce serait le cas le plus grave que mon dentiste ait vu au cours de sa pratique.De ce fait, j’aimerais me tourner vers un dentiste ayant une plus grande expérience de cas aussi lourd chez de jeunes enfants. Dois-je attendre sa puberté? Y a t’il des traitements précoces, est-ce que cela implique nécessairement une chirurgie?

    Merci beaucoup pour vos conseils.
    Amélie

  92. Linajas dit :

    Docteur jai un vide entre mes dents de 2mm entre chaque dent en haut , je veux savoir combien de temps va prendre la correction a peu près en sachant que j’ai 22 ans
    Merci

  93. Camille dit :

    SEULEMENT la chirurgie pour corriger la malocclusion?

    Bonsoir,
    J’ai actuellement 22 ans et j’ai déjà eu un traitement orthodontiste durant mon adolescence (bagues). Malheureusement, il se trouve que j’ai toujours une malocclusion “classe 2”, division 2. Mes incisives supérieures recouvrent en effet totalement les inférieures. Si j’ai bien suivi, il serait éventuellement favorable de pouvoir réaliser une ostéotomie mandibulaire (avancée) afin de parvenir à rétablir un équilibre et une harmonie de visage ?

    Actuellement, je passe la plupart de mon temps à propulser ma mâchoire inférieure vers l’avant de manière à aligner mes incisives. C’est devenu presque naturel, mais le reste de mes dents n’est pas en contact, ce qui fait que lorsque je mange ou que je dors, mes dents reprennent leur position “naturelle”. De ce fait je me demandais comment une ostéotomie mandibulaire parviendrait à rétablir un équilibre entre les mâchoires, tout en me permettant d’avoir un contact entre toutes mes dents lorsque je mange ? Est-ce là le travail de l’orthodontie qui va provoquer une avancée de ma mâchoire supérieure avec l’inférieure ?
    Je ne suis pas vraiment favorable à subir une ostéotomie bimaxillaire car j’ai vu que lorsque l’on touchait à la mâchoire supérieure, il était possible que le nez en soit impacté (épatement, légère remontée).

    Enfin, j’ai également vu que la position naturelle des dents était que les incisives inférieures étaient légèrement derrière les supérieures. Toutefois, une fois l’opération d’avancée mandibulaire réalisée, si jamais je désire propulser encore un peu plus ma mâchoire inférieure de manière à retrouver cet alignement “parfait” des incisives que j’obtiens actuellement en propulsant, me sera-t’il encore possible de le faire ?

    Merci pour vos conseils.

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez vraiment une malocclusion de type classe II division 2, vous ne pouvez avoir un alignement “parfait” des dents antérieures en avançant la mandibule, impossible!
      Une chirurgie orthognathique seule ne pourra corriger les malpositions dentaires, ceci est le but de l’orthodontie pré-chirurgicale et à l’opposé, l’orthodontie ne pourra corriger un déséquilibre important entre les mâchoires, ceci est le but de la chirurgie orthognathique. Pour avoir des résultats fonctionnels, optimaux, idéaux et normaux, ces procédures vont de paire.

      ➡ Pour en savoir plus sur les différentes étapes d’un traitement d’ortho-chirurgie.

      Demandez des explications sur votre cas à votre chirurgien et orthodontiste. S’ils ont un tel logiciel, il serait possible de vous montrer une simulation des résultats anticipés pour vous éclairer davantage. ➡ Pour voir des exemples de simulations (pour un cas de class3 III cependant), et des exemples de chirurgie virtuelle pour des classes 2.

  94. Baronnet dit :

    Bonjour Docteur, depuis quelques temps, j’ai remarqué qu’une molaire en haut à droite s’est décalée vers l’intérieur et n’est plus dans l’axe des autres dents. J’ai comme l’impression d’avoir perdu de l’os au dessus de cette dent. En plus cela me fait des douleurs mais la dent ne bouge pas. Elle est toujours bien encrée dans la gencive sauf que j ai l’impression d’avoir perdu de l’os. Peut etre que le dent suis le mouvement de la gencive et de l’os. En passant un doigt sur les gencives a droite en haut on s’en comme un manque d’os ou de tissus merci de votre réponse

    • Dr Jules dit :

      si ce changement se produit dans le cadre d’un traitement d’orthodontie, allez voir votre orthodontiste pour apporter les correctif à la position des racines de la dent. Si vous n’avez pas d’appareils orthodontiques, allez montrer le tout à votre dentiste généraliste.

  95. Baronnet dit :

    Je suis déjà aller voir mon dentiste généraliste qui ma conseillé d’aller voir un orthodontiste. J’ai rendez vous d’ici 3 jours. Vous pensez qu’il s’agirait d’un problème de racine? Merci d’avance docteur

  96. louloute dit :

    Il reste un overbite après mon traitement d’orthodontie

    Bonjour
    Je viens vers vous car mon orthodontiste vient de ma débagué il y a un mois hors je me retrouve avec un overbite qui me gène pour parler !!! mon ortho me dit qu’il aurait fallu mettre des élastiques pour corriger le problème hors je n’est pas eu de bagues sur mes dents du bas !!! croyez vous que invisiligne pourrait corriger ce léger overbite ???

    • Dr Jules dit :

      Quels étaient les buts visés par le traitement et les objectifs de traitement? Avec un traitement à une seule arcade, il ne fallait pas vous attendre à ce que l’overbite ou l’overjet soient diminués car cela requiert normalement des corrections aux 2 arcades.

      ➡ Pour en savoir plus sur la relation entre la dimension verticale et le surplomb horizontal pour le déplacement des dents antérieures.

      La rétraction ou le recul des dents antérieures ne peut se faire sans modifier le surplomb vertical.

      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic.Tout débute avec le diagnostic. Tout problème doit d’abord être diagnostiqué avant d’être traité et le diagnostic est la base de tout traitement. Les objectifs de traitement et le plan de traitement dépendent directement de ce diagnostic. Cette équation de base est simple, universelle et inévitable pour maximiser les chances de succès de tout traitement. Pour en savoir plus sur l’importance du diagnostic.

      Peut-être qu’Invisalign pourrait corriger votre malocclusion mais après un premier traitement cela sera finalement un traitement très dispendieux.
      Peu importe ce que vous ferez, assurez-vous de bien décrire vos attentes à l’orthodontiste pour ne pas être encore déçue des résultats.

  97. David B. dit :

    Bonjour,

    J’ai 43 ans, j’ai débuté un traitement orthodontique depuis mars 2017 avec pose de bagues sur les dents de la mâchoire supérieure et depuis 1 mois et demi sur celle du bas, avec port des élastiques en permanence entre la 22 et la 36 (23 à 25 absentes, après traitement ortho, des implants sont prévus), et entre la 13 et la 46.
    Mon orthodontiste lors de la pose du bas, m’avait posé deux cales de 0.5 derrières les 11 et 21,
    j’ai immédiatement senti que je ne parviendrai pas à les supporter, j’ai eu quasi une réaction de rejet inexplicable, (langue qui ne trouvait plus sa position, haut le cœur, mes incisives du bas qui se choquaient de façon incontrôlées sur ces cales, élocutions totalement perturbées … etc)
    Bref la 1ere cale s’est décollée dans l’heure, suivie de la seconde en fin de journée, je suis retourné voir mon orthodontiste le lendemain matin, après une nouvelle tentative, il a renoncé, enfin temporairement j’imagine, je dois le revoir début septembre …
    – J’ai compris que ces cales visaient à corriger “une mal occlusion” , ma mâchoire supérieure couvrant en position fermée totalement les dents de devant de la mâchoire inférieure.

    – J’ai plusieurs interrogations, si vous voulez bien m’accorder un peu de votre temps .

    -1- Ai-je bien compris le but de ces cales ?
    -2- Cette position de fermeture de la mâchoire, n’est pas naturelle, mes mâchoires au repos ne sont jamais dans cette position, pourquoi est-ce nécessaire que ce soit corrigé, est-ce indispensable ?
    -3- Y a t’il des alternatives moins “invasives” à ces fameuses cales ?

    Merci par avance de votre analyse.
    Bien cordialement

    • Dr Jules dit :

      1- Ai-je bien compris le but de ces cales ?

      ➡ Pour en savoir plus sur l’utilisation de blocs de disclusion ou “cales” en orthodontie.

      -2- Cette position de fermeture de la mâchoire, n’est pas naturelle, mes mâchoires au repos ne sont jamais dans cette position, pourquoi est-ce nécessaire que ce soit corrigé, est-ce indispensable ?

      Les cales modifient la position de la mandibule de façon temporaire, ce n’est pas un position que l’on vise à garder de façon permanente. Ouvrir l’occlusion ne vise qu’à diminuer des interférences et faciliter des mouvements dentaires.

      -3- Y a t’il des alternatives moins “invasives” à ces fameuses cales ?

      On peut utiliser un plan articulé mais ce n’est pas vraiment moins invasif, même si c’Est un appareil amovible.

  98. jay dit :

    Bonjour Docteur,
    Je me suis fais enlever à l’adolescence 4 pré molaires 2 en haut et 2 en bas. j’ai maintenant 30 ans et j’ai comme l’impression que ma lèvre du haut est devenue plus fine, moins pulpeuse.
    j’ai subi une avancée mandibulaire qui je pensais aller redonner un peu plus de soutien à ma lèvre supérieure mais pas assez à mon goût. Le Liplift ou lifting de la lèvre supérieure n’est t’il réservé qu’à la gente féminine ou est il possible pour un homme d’y avoir recours pour retrouver la lèvre que j’avais avant extraction ?

    • Dr Jules dit :

      Il est peu probable qu’il y ait une relation entre vos extractions de prémolaires et le changement observé dena votre lèvres des décennies plus tard. Je ne sais pas exactement à quoi vous référez par “lifting de la lèvre” mais c’est un terme très vague et je n,ai pas d’expérience avec cette procédure.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.