Un beau sourire n’a pas d’âge!

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...
Tel était le slogan de la campagne de sensibilisation de l’Ordre des dentistes du Québec dans le cadre du “mois de la santé buccodentaire” au Québec en 2011. Ayant comme thème la santé dentaire des aînés, cette campagne d’information visait à interpeler les aînés sur les points suivants :

  • La nécessité de maintenir une bonne santé bucco-dentaire;
  • Les liens étroits qui existent entre la santé dentaire et la santé globale;
  • Un examen de la bouche et est important à tout âge;
  • Les visites régulières chez le dentiste et les soins bucco-dentaires sont important, qu’on ait des dents ou pas.

Plusieurs études ont en effet établi des liens entre les maladies buccodentaires et d’autres problèmes de santé comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires et respiratoires. De plus, le cancer de la bouche serait plus fréquent chez les personnes âgées, d’où l’importance de le dépister rapidement.

Nous profitons donc de cette période pour souligner également le fait que l’orthodontie… “c’est aussi pour les adultes”.

Il n'y a pas d'âge pour l'orthodontie et un beau sourire

L’avenir est prometteur pour votre dentition!

L’espérance de vie augmente sans cesse. D’après Statistique Canada, les canadiens nés entre 2005 et 2007 peuvent espérer vivre plus de 81 ans (78.3 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes), ce qui représente une augmentation de 2.3 ans depuis seulement 10 ans! Il peut donc rester plus de 30 ans de vie active pour une personne de 50 ans qui est en bonne santé, ce qui n’est pas négligeable.

Afin de profiter au maximum de cette longévité, il est primordial d’avoir une bonne santé bucco-dentaire et générale. Dans certains cas, l’orthodontie peut contribuer  à l’amélioration de la santé.

Avec les années, plusieurs adultes voient leur dentition et occlusion se détériorer progressivement. Une malocclusion présente depuis plusieurs années sans conséquences sévères ou apparentes peut commencer à présenter certains signes et symptômes tels que :

  • maladies parodontales,
  • apparition de caries (parfois sur les racines exposées),
  • détérioration et bris de restaurations dentaires, fractures de dents,
  • perte de dents suite à une diminution du niveau osseux, ce qui peut mener à des déplacements dentaires,
  • changements dans l’occlusion et la façon de mordre,
  • usure dentaire,
  • apparition ou augmentation des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATMs), etc.

Il n’est pas rare de rencontrer des adultes ayant une malocclusion important percevoir qu’à “leur âge”, ça ne vaut pas la peine d’envisager des corrections orthodontiques puisqu’ils ont été “comme ça toute leur vie”! D’autres commentaires parfois entendus sont :

  • Ça ne m’a jamais dérangé, on m’aime ainsi.
  • Mon père (ou mère) avait la même dentition et a vécu très longtemps.
  • Ça fait partie de ma personnalité et individualité (ou de mon charme…)!
  • Il y en a des bien pires que moi!
  • Je ne veux pas la perfection.
  • Je ne me vois pas avec des “broches” à mon âge.
  • De toute façon, je vais perdre mes dents!
  • L’esthétique ne me dérange pas.
  • Je n’ai pas le temps ou l’argent pour entreprendre un traitement.
  • Tant que je n’ai pas de problèmes…
Un adulte peut avoir un traitement d'orthodontie

Le passé n’est pas garant de l’avenir!

Tout le monde a droit à son opinion et la perception est une chose bien personnelle mais il y a différentes façons d’entrevoir la présence de problèmes dentaires ou d’occlusion chez les adultes et les indications de les traiter ou pas .

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas eu de problèmes “à votre âge” que vous n’en aurez pas bientôt ou plus tard!

Une personne de 40 ou 50 ans peut avoir plus de temps à vivre avec sa dentition adulte qu’elle n’en a eu à ce jour sans vivre jusqu’à 80 ou 100 ans? Cela semble irréaliste? Voici un angle différent pour faire ce calcul;

Si on considère que la dentition adulte est complétée vers vers l’âge de 15 ans, une personne de 40 ans a donc vécu 25  ans avec sa dentition actuelle (40-15=25) et, si elle vie encore aussi longtemps que cette période,  elle aura 65 ans (40+25 = 65), ce qui est bien moins que à l’espérance de vie moyenne de 81 ans! Si elle atteint 81 ans, il lui reste donc 41 ans soi plus de 1.6 fois la période de 25 ans depuis qu’elle a sa dentition adulte.

Pour une personne de 50 ans, le même calcul la mène à 85 ans  soit  légèrement au delà de l’espérance de vie moyenne (50-15=35 ans et 50 + 35 = 85 ans). Vue de cette façon, il est logique de prétendre qu’un adulte en santé a plus d’années à vivre avec sa dentition que ce qu’il a déjà vécu. Dans cette optique, ne croyez-vous pas qu’il soit justifié d’entretenir votre dentition pour les années à venir?

N’attendez pas pour agir, plus les problèmes sont chroniques, plus les dommages peuvent être importants ou irréversibles et les interventions  nécessaires pour les corriger peuvent être plus complexes et coûteuses?

L’orthodontie pour adultes

Si vous êtes en bonne santé et avez une bonne dentition et des tissus buccodentaires sains (parodonte; os et gencive), il n’y a pas de limite d’âge pour considérer l’orthodontie… et l’orthodontie peut contribuer à votre santé. Les nouvelles technologies et protocoles de traitement rendent la correction des malocclusions chez les adultes plus accessible que jamais. Les traitements d’adultes sont parfois plus complexes, nécessitant souvent une collaboration avec les autres spécialités dentaires (approche inter-disciplinaire), mais le résultat devrait procurer une un sourire esthétique et une dentition fonctionnelle pour le restant de votre vie!

 

➡ Pour en savoir plus sur les traitements d’orthodontie pour adultes, voir des cas d’adultes traités et des exemples de cas inter-disciplinaires impliquant plusieurs spécialités de la dentisterie. Vous trouverez d’autres exemples d’adultes traités en orthodontie sous l’onglet “Cas traités”.

L'orthodontie peut nécessiter des interventions dans les autres disciplines ou spécialités dentaires.

 

Un sourire en santé n'a pas d'âge

 

Pour télécharger un dépliant de l’ODQ “Un beau sourire n’a pas d’âge”
contenant des conseils pour la santé buccodentaire des aînés.

Commentaires et/ou questions (10)

  1. Docteur Gilbert MASSE docteur en Médecine dit :

    Ce qu’un “docteur en médecine” pense de l’orthodontie!

    L’orthodontie chez les adultes se conçoit surtout s’il y a de grosses perturbations de l’articulé dentaire, entrainant une gêne importante.
    Hormis ce cas assez rare ,c’est surtout un moyen de faire croire à des patients naïfs qu’un traitement coûteux et long est nécessaire, et de plus sans garanties et possiblement avec de gros dégâts tant pour le porte monnaie que pour les mâchoires.
    Qu’une actrice veuille améliorer son sourire, libre à elle de tenter, mais à ses risques et périls.

    • Dr Jules dit :

      Ce commentaire avait été égaré mais je tiens tout de même à y répondre plusieurs mois après l’avoir reçu pour démystifier certains faits véhiculés dans cet énoncé qui proviennent de quelqu’un du domaine médical ayant une idée complètement fausse et biaisée de l’orthodontie.

      L’orthodontie n’améliore que le sourire

      Premièrement, il y a beaucoup plus à l’orthodontie que d’ “améliorer son sourire” que ce soit pour une actrice ou des gens le plus ordinaires qui soient. Un tel énoncé provenant d’une personne pratiquant dans le domaine médical démontre peut-être le peu de profondeur de ses connaissances générale en santé. La motivation des patients pour considérer des corrections orthodontiques peut souvent être l’esthétique, mais qu’ils le réalisent ou pas, dans la très grande majorité des cas traités en orthodontie, il y a également des améliorations fonctionnelles qui peuvent améliorer la santé dentaire à long terme, minimiser l’usure, permettre une réhabilitation prothétique, faciliter l’entretien buccodentaire, etc. etc. Très souvent, et particulièrement chez des adultes qui trainent des problèmes pendant des années, voire des décennies, la motivation principale n’est aucunement l’esthétique mais les autres indications énumérées précédemment.

      Que savez-vous de la “rareté” des cas d’adultes nécessitant des traitement d’orthodontie?
      J’imagine que votre formation médicale très complète, poussée et exhaustive vous a enseigné beaucoup plus sur la santé buccodentaire et l’occlusion que le nombre de dents dans la bouche humaine et vous a donné tous les outils nécessaires à poser des diagnostics concernant la dentition et l’occlusion et le fonctionnement des articulations temporo-mandibulaires de vos patients.

      La valeur d’un traitement d’orthodontie
      Vous parlez de la naïveté des patients. Votre énoncé laisse sous-entendre un manque d’éthique généralisé dans la profession dentaire (et en orthodontie) qui semble vouloir abuser de cette naïveté. À ce sujet, si jamais il y avait abus de la naïveté des patients je ne crois pas que le domaine médical puisse se permettre de faire la morale au domaine dentaire!
      Il est vraiment intéressant et surtout très surprenant qu’un DOCTEUR en médecine tente de faire la morale à l’orthodontie!
      Qui est mieux placé pour déterminer la valeur et les indications d’un traitement d’orthodontie pour un patient? Certainement pas son “médecin”!

      L’orthodontie pour adultes pour les cas graves seulement?

      Prétendre que l’orthodontie pour adulte n’est indiquée que dans les situations ou il n’y a que “de grosses perturbations de l’articulé dentaire, entrainant une gêne importante” est une vision très peu éduquée et limitée de l’orthodontie et de la dentisterie en général. Et vous cher “docteur” en Médecine, vos thérapies se limitent-elles à ne traiter que les patients en phase terminale de cancer? Peut-être que si la médecine que vous pratiquez avait un volet plus élaboré de prévention et d’interception, comme c’est le cas en dentisterie et en orthodontie, vos patients n’aboutiraient justement pas à un stage de “grosses perturbations” où des interventions drastiques sont rendues essentielles et probablement inefficaces et inutiles à ce moment… mais, qui contrairement à nos traitements comme dentistes et orthodontistes, les vôtre doivent certainement être accompagnées des meilleures “garanties” possibles acceptées sans broncher par des patients aucunement “naïfs”! Je vous demande donc, quel domaine “fait croire” le plus de choses à ses patients?

      Le choix des patients
      Big pharma et les intérêts des médecins et praticiens de la santéBien que ce soit l’orthodontiste qui détermine le coût d’un traitement c’est au patient de déterminer la valeur que ce traitement représente pour lui ou elle, peu importe le coût. Dans pratiquement tous les cas et ce, peu importe la gravité du problème, les patients ont toujours le choix d’accepter ou refuser un traitement qui leur est présenté. Nous tentons toujours de leur donner l’information nécessaire et pertinente à leur cas afin qu’ils prennent une décision éclairée. Vous parlez de traitement couteux, couteux pour qui? Pour le patient qui paye lui-même ses traitements dentaires ou orthodontiques en toute connaissance de cause ou pour l’État (nous) qui payons probablement vos propres honoraires de médecin sans que le patient ne sache son coût réel.

      En dentisterie, les patients ont habituellement le choix de se faire traiter ou pas et cette décision est prise d’une façon éclairée. Peut-on en dire autant de la médecine traditionnelle (sans parler de la pharmacologie associée trop intimement à la médecine) qui fait croire aux patients que des thérapies, produits, médicaments, techniques, etc. sont indiqués, pour ne pas dire essentiels à leur santé sans leur donner vraiment de choix? Qui abuse le plus de la naïveté des gens dans de telles situations?

      Et qu’est-ce qui motive le choix de vos traitement et thérapies comme médecin? Où prenez-vous l’information concernant ces traitements et médications que vous recommandez à vos patients si ce n’est que “BIG PHARMA” a su vous convaincre du bien fondé de ce qu’ils vous font ingurgiter. Si vous n’êtes pas familier avec le concept de “Big Pharma”, il est encore plus facile d’abuser de votre naïveté. Ils (Big Pharma) vous convainquent qu’ils ont les meilleurs produits à offrir et en retour vous convainquez vos patients. Conflits d’intérêts à outrance. Qui fait le plus de preuve d’abus et de naïveté entre la médecine et la dentisterie?

      Les résultats en orthodontie ne sont pas garantis.Et concernant les garanties…
      Là, vous touchez une corde encore plus sensible!

      Je vous encourage à lire notre chronique sur la “perfection” et les “garanties”. Nous sommes les premiers à admettre que nous ne pouvons et ne tentons pas d’atteindre une “perfection” qui est, de toute façon, non définissable.

      Et vous Docteur qui nous reprochez de n’offrir aucune garantie pour nos traitements, quelles “garanties” offrez-vous à vos propres patients lorsque vous les traitez ou leur suggérez des thérapies (qui sont certainement éprouvées et infaillibles et sans “risques et périls” soittout le contraire de la dentisterie et l’orthodontie quoi!)? Où vous contentez-vous simplement de rapporter aveuglémentce que Big Pharma vous a enseigné?

      Les intérêts financiers en dentisterie, orthodontie et médecine.

      Je ne sais pas où vous pratiquez et dans quel contexte (privé, publique, hospitalier, académique, etc.) mais une différence importante entre la dentisterie et la médecine est que la grande majorité des dentistes et spécialistes dentaires (ici du moins) ne sont pas à la solde d’un gouvernement ou d’organisations diverses et travaillent dans le domaine privé, à leur propre compte. Ils sont donc une forme d’entrepreneurs privés.

      Nous devons payer nos bureaux, nos équipements, nos fournitures, le matériel dentaire, notre personnel de soutien, notre formation continue, etc. Pouvez-vous en dire autant, vous qui êtes probablement à la charge de l’État (et indirectement de Big Pharma)? Les gens, tout comme vous, s’offusquent parfois de connaitre le cout des traitements que nous offrons car la majorité les payent eux-même. Que penseraient les patients et le public s’ils connaissaient aussi le vrai coût des services médicaux que vous leur facturez (incluant tous les frais connexes et afférents en plus du salaire du médecin)? C’est certainement une aubaine incomparable comparée à la dentisterie…

      Vous parlez de “dégâts” pour le porte monnaie des patients? Cela ne vous touche certainement pas car le seul porte monnaie qui est probablement affecté par vos services n’est pas celui de vos patients mais plutôt celui de l’état.

      Patte blanche; éthique et morale en médecine, dentisterie et orthodontie Alors ne reprochez pas au domaine dentaire de vouloir et de devoir rentabiliser son fonctionnement dans le domaine privé. Encore une fois, le fait de mentionner des honoraires aux patients n’implique pas un abus de la part des praticiens. Si la médecine fonctionnait de la même façon, les patients réaliseraient certainement la valeur des services qu’ils reçoivent et qu’ils perçoivent trop souvent comme étant gratuits car ils n’ont rien à débourser.

      Et vous docteur, prétendez-vous que vous n’avez aucun intérêt financier à pratiquer la médecine? Peut-être que le tout est synonyme pour vous mais… je ne crois pas qu’avoir un intérêt financier à travailler dans un domaine de la santé signifie pour autant qu’on “abuse” des patients mais c’est à chacun de déterminer son code d’éthique et moral.

      Donc, avant de tenter de faire la morale aux autres domaines de la santé, assurez-vous de montrer “patte blanche” vous-même.

      tag #bigpharma tag #médecine

  2. Brig dit :

    Orthodontie avec une dent avec pivot qui bouge?

    bonjour
    Moi j ai une question , j ai une dent sur pivot juste devant depuis des années , seulement avec le temps , elle avance et bouge un peu , est que l orthodontie pourrait régler mon problème afin de la redresser ??? Cela est vraiment un problème pour moi depuis longtemps , j ai consulte des dentiste qui ne peuvent rien faire pour moi , alors si vous pouviez m aider , merci

  3. * daniela dit :

    bjr, g une préoccupation ! ça fait des années que g soufre boku pour retrouver mon sourir! g une espace dentaire pas centrée o milieu comme normalement et deux dents superposées l une sur l autre et celle ki est externe bouje depuis des années ! g m fait trop de souci et surtout kan g voi les amies d mon âge se prendre en photo et sourire alors k moi g peut pas car ma dentition est tellement mauvaise ! g cherche desperement l aide depuis des années ! vous pouvez m aider svp ,kesk g peut faire ? merci de me répondre

  4. Meredith dit :

    Trop vieille pour l’orthodontie à 42 ans?

    Bonsoir âgée de 42 ans j’ai les dents en avant et pourtant à l adolescence j’ai eu un appareil dentaire mais pas à bagues + un appareil la nuit. Malheureusement elles sont revenues en avant. Je suis très complexée sourire sans montrer ses dents est difficile et quand je parle le complexe est plus important. Le problème c est qu à mon âge je pense qu’il est trop tard et par ailleurs sans emploi stable financièrement ce doit être très cher. J ai pensé aux gouttières également mais je pense que ce doit être aussi très onéreux.

    Merci de prendre le temps de me lire une maman très complexée.

    • Dr Jules dit :

      Il n’est jamais trop tard pour envisager l’orthodontie si vous êtes en bonne santé (et santé dentaire).

      ➡ Pour en savoir plus sur l’orthodontie pour adultes.

      Un orthodontiste a des qualifications différentes de celles d'un dentiste. An orthodontist has different training and qualifications than a dentist.

      Consultez un spécialiste certifié en orthodontie (orthodontiste) pour en savoir plus sur votre cas (diagnostic, malocclusion, etc.) et quelles possibilités de traitement existent (traitement idéal, alternatives et compromis, pronostic, appareils, durée et coût du traitement, etc.). Vous pourrez ainsi prendre une décision plus éclairée.

      Les traitements d’orthodontie avec gouttières ou aligneurs transparents sont en effet habituellement plus dispendieux.
      ➡ Pour en savoir plus sur ce genre de traitement consultez la section sur Invisalign /ClearCorrect

  5. Audrey noubissie dit :

    Bonsoir docteur. Svp j’ai à presque 40ans un diasteme qui s’agrandit au fil des années et a presque déjà 10mm. Quelle solution me proposez-vous. Merci

    • Dr Jules dit :

      Il peut y avoir plusieurs solutions pour fermer un diastème dont l’orthodontie mais avant d’envisager quelque traitement que ce soit, la principale question qui devrait être répondue est “pourquoi votre diastème s’agrandit-il progressivement”?

      Une question de diagnostic

      Il est important de tenter de trouver la cause à cet écart progressif entre vos dents car cela affectera directement les solutions possibles pour y remédier.

      Y a-t-il des problèmes parodontaux, une perte osseuse ayant affaibli le support et la solidité des dents?
      Y a-t-il d’autres changements dans votre occlusion?
      Avez-vous perdu des dents postérieures qui peuvent affecter la relation des dents antérieures et créer des espaces (affaissement postérieur de l’occlusion)?

      Toutes ces questions devront être éclaircies avant que quelqu’un ne fasse quoi que ce soit sinon, le praticien procèdera à l’aveugle et les chances de succès seront beaucoup moins bonnes.

      Triade diagnostique, objectifs de traitement et plan de traitement. Tout part du diagnostic.Tout débute avec le diagnostic. Tout problème doit d’abord être diagnostiqué avant d’être traité et le diagnostic est la base de tout traitement. Les objectifs de traitement et le plan de traitement dépendent directement de ce diagnostic. Cette équation de base est simple, universelle et inévitable pour maximiser les chances de succès de tout traitement. Pour en savoir plus sur l’importance du diagnostic.

      ➡ Pour en savoir plus sur les espaces et diastèmes dentaires et et voir des exemples de fermeture de diastèmes en orthodontie.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.