La coopération des patients en orthodontie

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

C’est normal que les jeunes ne coopèrent pas!

Tout le monde sait que la coopération du patient est essentielle pendant un traitement d’orthodontie.

  • Lorsqu’il y a un problème de coopération quelconque  avec  un jeune patient, nous en discutons avec lui ou elle et en faisons part aux parents. Parfois, certains parents nous mentionnent que nous devons être conscients du fait que les adolescents ne peuvent coopérer complètement et tout le temps. C’est dans la “nature” de l’ado, c’est normal et c’est une réalité de la vie d’aujourd’hui qu’ils tentent de nous expliquer! Peut-être… mais il n’en demeure pas moins que le manque de coopération aura toujours des conséquences importantes sur sa qualité, la durée et se succès d’un traitement d’orthodontie.La coopération des patients est essentielle pour le succès d'un traitement d'orthodontie.
  • Peu importe ce qu’en pensent certains parents,  nous savons fort bien que, même s’ils considèrent normal un manque de coopération, il est certainement possible pour un enfant ou un adolescent de coopérer de façon exemplaire tout au long d’un traitement. Nous l’avons constaté maintes et maintes fois chez des patients motivés et intéressés au succès de leur traitement. Que penseraient les parents si on leur disait : “vous savez, il est normal que, parfois, cela ne nous tente pas de bien travailler selon les règles de l’art et d’utiliser toute notre expertise, ressources et connaissances pour traiter votre enfant le mieux possible”! Je ne crois pas qu’ils trouveraient cela acceptable…
  • Une coopération adéquate implique mais ne se limite pas à :
    • porter les élastiques tel que prescrit,
    • avoir une bonne hygiène buccodentaire et visiter son dentiste généraliste régulièrement,
    • surveiller son alimentation pour avoir une diète adéquate et permettant d’éviter les bris d’appareils et,
    • l’assiduité aux rendez-vous.
  • Accepter ou prendre pour acquis qu’un patient ne coopèrera pas à 100% tout au long de son traitement d’orthodontie doit être synonyme d’accepter un traitement de compromis et des résultats incomplets. Plusieurs plans de traitement sont complexes et il est difficile d’attendre les objectifs de traitement même avec une bonne coopération alors si cette dernière est irrégulière, il y aura des conséquences inévitables sur le traitement. À noter qu’il est possible de faire des “traitements de compromis” en orthodontie dans certaines situations mais cela est un objectif de traitement établi dès le départ. Nous parlons ici d’un traitement où nous visons des corrections optimales ou idéales mais où le manque de coopération du patient nous force à changer les objectifs de traitement  initial idéaux pour plutôt obtenir un traitement de compromis, ce qui est différent.
    Pour en savoir plus sur les traitements de compromis en orthodontie.Le traitement d'orthodontie est une forme de contrat entre l'orthodontiste et le patient
  • Un traitement d’orthodontie doit être considéré comme une entente tacite ou un “contrat” entre le patient et l’orthodontiste. Le praticien s’engage à faire de son mieux pour traiter le patient selon les “règles de l’art” avec les moyens à sa disposition, ses connaissances, son expertise, etc. tandis que le patient s’engage à coopérer et suivre les directives de l’orthodontiste et de son personnel (port des élastiques, hygiène buccodentaire, diète, assiduité aux rendez-vous, etc.). Tout manquement de la part de l’un ou l’autre peut mettre en péril le succès du traitement.
  • La coopération est évidemment un libre choix mais demeure la responsabilité personnelle du patient, même si le support des parents est essentiel. Cette responsabilité ne saurait être transférée à l’orthodontiste.On ne peut forcer un coeur d'aimer et on ne peut forcer un patient à coopérer pendant un traitement d'orthodontie!
  • Si des parents perçoivent qu’un enfant ne sera pas coopératif ou n’est pas intéressé à entreprendre un traitement d’orthodontie il est préférable de ne pas débuter le traitement car le succès du traitement dépendra, entre autre, de cette coopération essentielle. Le fait de “payer” pour un traitement n’est pas une “garantie” de succès! Comme dit le dicton, on ne peut forcer un coeur d’aimer et on ne peut forcer un patient à coopérer!

En conclusion, pour ceux qui croient que les jeunes d’aujourd’hui sont différents de ados d’autrefois, il est intéressant de lire cette description de la jeunesse contemporaine… écrite il y a 2400 ans!Socrate et la sagesse orthodontique!

“Les enfants de nos jours sont des tyrans. Ils contredisent leurs parents, dévorent leur nourriture tout rond et tyrannisent leur professeurs”. (Socrate, 470-399 av. J.C.)

Cependant, pour obtenir des résultats, en orthodontie ou dans plusieurs autres domaines, la coopération et l’effort ont toujours été, demeurent et demeureront essentiels.

Pour en savoir plus sur la coopération avec les élastiques et le “Syndrome du patient satisfait”

Pour en savoir plus sur l’importance d’une bonne coopération pour l’hygiène buccodentaire pendant un traitement d’orthodontie.

 

Règles à suivre pour le succès d’un traitement d’orthodontie

Cette vidéo illustre bien les principales règles à suivre par les patients pour qu’ils maximisent les chances de succès de leur traitement d’orthodontie.

 

Le succès d'un traitement d'orthodontie dépend de la bonne coopération des patients; élastiques, hygiène buccodentaire, assiduité aux rendez-vous. etc.

Le succès d’un traitement d’orthodontie dépend de la bonne coopération des patients; élastiques, hygiène buccodentaire, assiduité aux rendez-vous. etc. mais certains patients sont moins coopératifs que d’autres!!!

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

Dernière mise-à-jour : 2017-01-09 à 15:59:07 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.