Extractions de canines permanentes

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Pourquoi extraire des canines?

Tel que discuté dans la section sur les extractions en orthodontie, la plupart des traitements d’orthodontie ne nécessitent aucune extraction de dents permanentes mais, lorsqu’il est nécessaire d’extraire des dents, il est préférable  d’extraire une ou des dents dans un endroit situé le plus près possible de l’endroit où l’espace est requis. C’est pourquoi, le choix de dents à extraire le plus commun en orthodontie est les prémolaires mais, dans de rares cas et pour des raisons bien particulières une ou des canines peuvent parfois être extraites.

  • Tel que vous pouvez le lire dans la section sur les canines incluses et ectopiques, la canine est une des dents les plus importantes à cause de sa contribution à l’occlusion, la fonction et l’esthétique. Elle est un peu une dent “sacrée” que l’on veut toujours tenter de préserver à moins de circonstances très particulières.
  • Les canines sont souvent parmi les dernières dents à faire éruption dans chaque arcade et elles doivent se contenter de l’espace restant, ce qui est très souvent insuffisant pour qu’elles fassent éruption normalement et se logent dans les arcades dentaires. Elles deviennent alors ectopiques, c’est-à-dire dans une malposition extrême, et très souvent incluses dans le palais (pour les canines supérieures).
  • Il est donc très rare que des canines permanentes soient un premier choix d’extraction en orthodontie mais certaines conditions ou circonstances peuvent parfois dicter un tel choix. Les canines permanentes les plus souvent extraites sont des dents incluses.
  • Ceci peut être le cas par exemple :
    • si des canines sont sévèrement incluses et que l’on considère qu’il est trop risqué de tenter d’aller “chercher” pour loger dans l’arcade. Parfois, même s’il était “possible” de tenter une telle intervention (chirurgicale et orthodontique), le patient de désire pas entreprendre un traitement aussi long et complexe,
    • si une pathologie est associée à la canine (incluse ou non inclue) comme un kyste, de la résorption importante, une perte osseuse ou autre problème parodontal, etc.,
    • si la canine a un traitement de canal, une couronne ou une autre condition pouvant affecter son pronostic de “survie” à long terme,
    • pour diminuer la durée et le coût d’un traitement (orthodontie, parodontie et chirurgie pour dégager la canine incluse). Ainsi, il peut être possible de dégager et tracter la canine incluse mais cela occasionnera des coûts supplémentaires (orthodontie, chirurgie, parodontie) que ne patient veut éviter,
    • si l’âge du patient rend le pronostic pour tracter une canine incluse beaucoup moins bon (quoiqu’il est possible de tracter des canines même chez les adultes). Par exemple, les chances de succès pour tracter une canine incluse sont  moins bonne chez une personne de 40 ans que chez un adolescent (mais pas impossible).

 

Exemples d’extraction de canines permanentes

Les exemples suivants montrent d’autres situations particulières où des canines permanentes incluses ou ectopiques ont été extraites :

Extraction de canines incluses pour l'orthodontie

  • (A) La canine inférieure droite incluse fut extraite dans ce cas (flèche).
  • (B) Autre cas ; la canine inférieure droite fut extraite (* jaune) tandis que du côté gauche, la canine (* bleu) fut préservée et la première prémolaire fut extraite (* noir) et
  • (C) représente la fin du traitement.

 

Canines incluses palatines extraites en orthodontie

Dans l’exemple ci-haut, 2 canines sévèrement incluses au palais (*)ont été extraites et remplacées par les premières prémolaires.

  • (A et C) Radiographies avant le traitement.
  • (B) Tracé des canines reproduit de la radiographie pour montrer la position des dents incluses dans le palais.
  • (D) Radiographie montrant le résultat final où les prémolaires remplacent les canines supérieures extraites.

 

Extraction de canines ectopiques en orthodontie

Il peut parfois être envisagé d’extraire des canines qui ne sont pas incluses mais qui présentent un manque d’espace extrême. Dans de tels cas, il pourrait souvent être possible d’extraire des prémolaires pour obtenir de l’espace et “récupérer” les canines mais différentes considérations peuvent permettre d’envisager cette alternative qui constitue en sorte un certain “compromis”. Dans le cas ci-haut, pour diverses raisons, il fut décidé d’extraire les canines supérieures ainsi que d’autres dents.

  • (A et B) Dentition avec chevauchement et manque d’espace extrême. Les dents indiquées d’un astérisque ont été extraites à l’arcade supérieure (*rouge = canines).
  • (C et D) Dentition supérieure et occlusion à la fin du traitement; 4 dents, dont les canines, ont été extraites à l’arcade supérieure. Malgré l’absence des canines supérieures, l’occlusion est très esthétique et fonctionnelle. Ceci ne constitue pas un plan idéal de premier choix et il est certainement été possible de loger ces canines dans l’arcade dentaires mais des contraintes imposées par le patient ont fait opter pour les extractions décrites précédemment.

Dans certaines autres situations, bien qu’il soit possible de faire dégager et par la suite tracter des canines incluses, pour diverses raisons (coût du traitement, éviter des procédures supplémentaires (dégagement des canines; coût, chirurgie), durée de traitement plus courte, appareils parfois moins complexes, etc.) il peut être décidé d’extraire des canines incluses et de fermer les espaces en remplaçant ces canines par des prémolaires comme dans l’exemple suivant :

Extraction de canines incluses et fermeture d'espace en orthodontie

  • (A, B et E) Fille de 12 ans ayant les deux canines supérieures incluses au palais. Les astérisques (petits *) bleus indiquent les canines temporaires et les plus gros sur la radiographie les canines permanentes incluses. Les * roses indiquent les premières prémolaires qui remplaceront les canines extraites.
  • (C, D et F) Résultat final après l’extraction des canines supérieures et la fermeture des espaces en orthodontie. Bien que les prémolaires puissent être très fonctionnelles en remplaçant les canines, si leur forme ou grosseur n’est pas optimale, elles peuvent être facilement modifiées en les élargissant avec du matériau composite. Pour en savoir plus sur l’élargissement esthétique des dents.

Adolescent de 15 ans avec deux canines supérieures sévèrement incluses.

Une aide précieuse pour le diagnostic et la localisation de canines incluses est la tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) qui permet d’obtenir une vue tridimensionnelle des dents et des structures avoisinantes dont voici quelques clichés. Ainsi, dans le cas suivant, on voit que les canines sont très hautes, à l’horizontale et sous le plancher du nez. Avec des malpositions aussi sévères, bien qu’il ne soit pas “essentiel” d’extraire les canines, leur traction est beaucoup plus longue et compliquée et cela peut inciter l’orthodontiste à offrir au patient de les extraire plutôt que de les faire dégager et les “descendre” en place.
Extractions ce canines incluses pour un traitement d'orthodontie

  • (A, B et D) Vue sagittale montrant les canines sous la base du nez. Les canines incluses sont indiquées avec un astérisque (*) rouge. En (G), les canines temporaires sont indiquées par des astérisques.
  • (C) Vue axiale qui montre les canines placées à l’horizontale sous le nez.
  • (E) Autres vues à angles différents.  (F) Coupe coronale où l’on voit très bien les canines juste sous le nez.
  • (G) Bien que cette malocclusion ne semble pas très sévère, sa gravité est augmentée grandement par la présence des canines incluses.

Adolescente de 15 ans avec canines sévèrement incluses
À cause de la position très haute et horizontale des canines ainsi que du manque d’espace important à l’arcade supérieure, il fut décidé d’extraire ces 2 dents incluses.

Extraction de canines sévèrement incluses en orthodontie. TVFC et radiographies indiquant la position des canines

  • (A à D) Tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) montrant les canines supérieures à l’horizontal et presque dans le plancher du nez (* bleus).
  • (E, F) Vue clinique où la position approximative des couronnes des canines incluses est indiquée.
  • (G) Radiographie panoramique. Bien qu’on puisse deviner la malposition extrême des canines, une telle radiographie ne donne pas autant d’information qu’un scan en 3D (TVFC).

Canines sévèrement incluses à l’âge de 11 ans.

Canines permanentes sévèrement incluses au palais.

  • (A) Vue panoramique standard. On peut remarquer le peu d’espace disponible pour les canines qui sont derrière les latérales dons au palais.
  • (B, C et D) Clichés extraits d’une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) permettant d’évaluer la position en trois dimensions.

Canine incluse avec défaut osseux important chez une adulte

Femme de 26 ans avec une bonne occlusion, sauf pour une canine incluse qui a causé des dommages à l’os et à une dent adjacente. Voir les explications ci-dessous.

  • (A) Une femme de 26 ans avec une canine supérieure droite complètement formée, mais sévèrement incluse du côté du palais (B-3).
  • Cette condition, qui est en progression depuis au moins 15 ans, aurait possiblement pu être évitée avec une supervision adéquate pendant l’éruption des dents (prise de radiographies et extractions sélectives).
  • Le fait d’avoir gardé la canine incluse pendant toutes ces années a eu plusieurs conséquences dommageables pour l’environnement de cette dent :
    • Avec les années, la canine temporaire est tombée lorsque la canine permanente incluse a progressivement usé sa racine. Il en résulte un espace important et inesthétique où était la canine temporaire (* jaune).
    • (B) La canine incluse a résorbé (usé) plus de 40% de la racine de l’incisive permanente latérale supérieure droite. La flèche et la ligne rouges indiquent le bout de la racine usée. La santé et survie de cette incisive latérale est maintenant incertaine à long terme.
    • Un défaut osseux très important (perte d’os visible en foncé sur la radiographie) s’est développé dans la région de la canine droite (* rouge) de sorte qu’une tentative de loger la canine dans l’arcade peut nécessiter une chirurgie pour ajouter de l’os ou être vouée à l’échec.
    • En comparaison, la canine gauche est descendue normalement par elle-même (flèche bleue).
    • SI un traitement d’orthodontie est envisagé, il serait à considérer d’extraire la canine incluse qui n’a pas assez d’os dans son environnement pour la descendre en place.
  • Pour en savoir plus sur la prédiction et l’interception des canines incluses.

    Extraction de canines inférieures

    Bien que les cas illustrés dans cette page sont des canines supérieures, il est aussi possible de voir des canines inférieures sévèrement incluses qui peuvent être extraites dans le cadre d’un traitement d’orthodontie.

    Des exemples seront ajoutés dans cette section. À suivre…

 

Copyright ©, tous doits réservés - All rights reserved. orthoLemay.com www.orthodontisteenligne.com orthodontiste à Sherbrooke  

➡ Dernière mise-à-jour : 2017-04-08 à 09:32:14 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com – Tous droits réservés / All rights reserved

Publié le : Nov 9, 2015 @ 21:57

 

Commentaires et/ou questions (4)

  1. Hocini dit :

    J ai la canine supérieur qui on a cassé un instrument dedans est ce je sois l enlever?

    • Dr Jules dit :

      J’imagine que vous parlez d’une lime endodontique cassée lors d’un traitement de canal. Ce sera au dentiste à déterminé s’il est indiqué de laisser cet instrument en place ou pas. En cas de doute, consultez un /blogue/les-specialites-dentaires/#endo

      • Hocini dit :

        Bonjour oui c ca une lime plus un dépassement de patte pendant traitement du canal. un dentiste m a dit de le laisser et un autre m oriente plutôt vers la chirurgie mais aucun dentiste ne veut me l enlever. Je vous fais savoir que j ai une insuffisance mitrale discrête.est ce que cet instrument engendra un problème au niveau du coeur et aussi du sinus?
        Merci

        • Dr Jules dit :

          L’Instrument comme tel est un matériau inerte qui ne cause pas de problème mais dépendamment où il est situé, il peut contribuer à l’accumulation de plaque dentaire et autres bactéries qui elles pourraient favoriser une septicémie et d’autres problèmes systémiques. Je ne peux vous conseiller une marche à suivre précise pour votre problème mais demandez à votre dentiste qu’il communique avec votre médecin pour discuter d’un impact possible de ce problème dentaire sur votre santé cardiaque.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.