Anatomie et nomenclature dentaire

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (7 votes, moyenne: 5.00 sur 5)

Loading...

Cet article provient d’une publication de l’Ordre des dentistes du Québec sur la santé buccodentaire.

L'anatomie d'une dent et la fonction des dents

Réf. et  ©  Ordre des dentistes du Québec

Agrandissement d’une dent à l’extrême, jusqu’au niveau atomique!

Bien que l’émail soit reconnu comme le tissu le plus dur du corps humain et, malgré qu’il ait l’apparence d’être lisse et non poreux, une évaluation au microscope électronique nous donne une perception toute autre de ce tissu. Cette vidéo exceptionnelle montre comment l’émail, composé d’éléments minuscules appelés prismes, a en fait une surface très irrégulière lorsque grossie des milliers et des millions de fois. Des cellules spéciales ne produisent de l’émail qu’une seule fois lorsque les dents sont formées et il ne peut pas être remplacé une fois qu’il devient usé ou endommagé.

Regardez cette vidéo pour en savoir plus (narration en anglais), mais… les images parlent d’elles-mêmes!

 


Pour en savoir plus sur l’éruption dentaire normale et des anomalies qui peuvent y être associées.

 

Nomenclature dentaire – numérotation les dents

Afin de s’y retrouver lors de communications entre dentistes et personnel dentaire, nous utilisons un système qui permet d’identifier précisément chaque dent à l’aide d’un numéro. Ceci permet d’éviter toute confusion et minimiser les chances d’erreur dans les communications écrite ou verbales.

 

Système de la Fédération Dentaire Internationale

  • Nomenclature dentaire FDI numérotation dentaire, dentition DolisiLe système le plus utilisé est le système de la Fédération Dentaire Internationale (FDI) et c’est celui que nous utilisons au Québec, au Canada et qui est utilisé dans la plupart des pays d’Europe.
  • Chaque dent est représentée par un nombre à 2 chiffres. Chaque arcade (supérieure et inférieure) contient 8 dents permanentes numérotées du centre vers l’arrière de 1 à 8 pour la dentition adulte.
  • Chaque arcade est sous-divisée en 2 quadrants ou demi arcades, un droit et un gauche, indiqué par le premier chiffre. Le quadrant supérieur droit est le #1, et le gauche est le #2. L’arcade inférieure comprend les quadrants #3 (en bas à gauche) et #4 (en bas à droite).
  • Les dents du quadrant #1 sont numérotées avec un nombre débutant par “1” suivi du chiffre identifiant la dent (1 à 8). Les dents du quadrant #2 débutent par un “2” et ainsi de suite pour chaque quadrant. Ainsi pour le quadrant 1 les dents permanentes (définitives) sont numérotées de 11 à 18, pour le quadrant 2 de 21 à 28, de 31 à 38 pour le quadrant 3 et de 41 à 48 pour le quadrant 4.
  • Pour les dents temporaire (primaires ou “dents de lait”), le même système s’applique mais il n’y a que 5 dents plutôt que 8 par quadrant et le  premier chiffre de la numérotation des dents est 5, 6, 7 et 8. Quadrant 1; dents 51 à 55, quadrant 2; dents 61 à 65, quadrant 3; dents 71 à 75 et le quadrant 4; dents 81 à 85.
  • En dentition mixte (lorsqu’il y a des dents permanente ET des dents primaires en bouche pendant la période de transition) les deux systèmes sont utilisés conjointement. Ainsi dans le quadrant 1 la dent 16 est derrière la dent 55 et 54 et à l’avant il peut y avoir en bouche les dents #11, 12, 53 et 54.
  • Chaque quadrant contient 8 dents permanentes qui sont numérotées de la manière suivante :
    • Incisives : supérieures droites (11, 12), supérieures gauches (21, 22), inférieures gauches (31, 32) et inférieures droites (41, 42) (pour un total de 8 incisives).
    • Canines : supérieure droite (13), supérieure gauche (23), inférieure gauche (33) et inférieure droite (43) (4 canines).
    • Prémolaires : supérieures droites (14, 15), supérieures gauches (24, 25), inférieures gauches (34, 35) et inférieures droites (44, 45) (il y a 8 prémolaires).
    • Molaires : supérieures droites (16, 17), supérieures gauches (26, 27), inférieures gauches (36, 37) et inférieures droites (46, 47).
    • Dents de sagesse (troisièmes molaires) : supérieure droite (18), supérieure gauche (28), inférieure gauche (38) et inférieure droite (48) (il y a 12 molaires).
      • (Illustration ci-haut reproduite et modifiée avec permission de l’auteur.)
    • A noter que “Droite” et “Gauche” réfèrent à la droite et la gauche du patient lorsque nous le regardons de face.

 Odontogramme, numérotation dentaire nomenclature FDI orthodontie

Surfaces des dents

De plus, chaque dent comporte plusieurs surfaces :

  • Labiale : surface du côté des lèvres pour les dents antérieures (incisives et canines).
  • Buccale : surface du côté des joues pour les dents postérieures (prémolaires et molaires). Ceci correspond à la surface labiale des dents antérieures et est souvent utilisé comme synonyme.
  • Linguale : surface du côté de la langue pour toutes les dents (antérieures et postérieures).
  • Occlusale : surface masticatoire des dents postérieures.
  • Incisive : bord tranchant des dents incisives (le bout de la dent qui incise).alignement de la ligne médiane dentaire
  • Mésiale : surface interproximale (entre les dents adjacentes) située le plus près de la ligne médiane.
  • Distale : surface interproximale (entre les dents adjacentes) située le plus loin de la ligne médiane.

Lignes médianes

  • Ligne médiane dentaire : ligne imaginaire entre les deux incisives centrales. Il y a une ligne médiane supérieure et inférieure.
  • Il existe aussi une ligne médiane faciale. Idéalement si toutes les dents sont présentes et bien alignées et que le visage est symétrique, les lignes médianes dentaires et faciales seront alignées.
  • ➡ Pour en savoir plus sur les lignes médianes et les asymétries en orthodontie.

Système de numérotation dentaire universel. Orthodontie et dentisterie

Système de numérotation dentaire universelle (États-Unis)

 

  • Ce système de numérotation, utilisé principalement aux États-Unis, commence par numéroter les dents à partir de 1 à la partie supérieure droite (troisième molaire) et termine à la mâchoire inférieure droite avec la dent #32 (troisième molaire).
  • Ainsi, notre dent #18 est la dent #1 pour les Américains, la dent #11 est leur dent #9, notre dent #26 est leur #14, notre #38 leur #19, notre #31 leur #24, notre #48 leur #32, etc.
  • Vous pouvez imaginer la confusion potentielle si seulement les numéros de dents sont utilisés pour communiquer entre des dentistes utilisant des systèmes différents. C’est pourquoi la description de la dentition dans les ordonnances de travail dentaire (extractions, réparations, chirurgies, etc.) est souvent accompagnée d’un diagramme dentaire (odontogramme) illustrant lui aussi à quelles dents on réfère.

 

 

 

 

Diagramme de l'anatomie d'une dent

Illustration des différentes parties et composantes d’une dent (incisive inférieure) et du parodonte (os alvéolaire et gencive).

 


  Dernière mise-à-jour : 2016-10-02 à 20:39:34 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

 

Publication originale 2014-03-14 © orthoLemay.com

 

Commentaires et/ou questions (22)

  1. BIZAOUI Victor dit :

    Très bon document, clair et instructif. Merci.

  2. BENOSMAN dit :

    Très clair, cependant il y a une erreur sur le schéma du FDI. La droite et la gauche et la gauche sont inversés. Le premier quadrant correspondant au maxillaire supérieur droit comme écrit.

    • Dr Jules dit :

      Vous avez parfaitement raison. J’ai apporté les correctifs nécessaire.
      Merci d’avoir apporté cette erreur à mon attention!

      • BENOSMAN dit :

        Bonjour Dr Jules,
        Merci pour votre réponse. J’ai une question concernant la nomenclature universelle américaine. Notre 1.1 ne correspondrait pas à la 8 pour eux ? Notre 2.6 à leur 14 ? Notre 3.1 à leur leur 24. Quant à la 4.8 je suis presque sûr qu’il s’agit de leur 32 et non 36. Sauf si notre patient possède des surnuméraires …
        Merci pour votre aide,
        Cordialement,

        Un étudiant en dentaire

        • Dr Jules dit :

          1.1 FDI = 8 USA
          2.6 FDI = 14 USA
          4.8 FDI = 32 et il n’y a pas de 36 dans le systême américain car il y a un maximum de 32 dents “normales” et il n’y a pas de numéros pour les surnuméraires.

          • BENOSMAN dit :

            Super, merci ! Donc il y a aussi ces données à modifier dans le texte concernant le système universelle américain. En vous remerciant une nouvelle fois pour votre attention.

            • Dr Jules dit :

              Corrections faites. je devais être fatigué lors de la rédaction de cette chronique!
              Ça démontre comment complexe est leur système comparé à celui de la FDI!

  3. nga onana dit :

    merci bcp pour cet article! il est très édifiant!

  4. Sam Khoun dit :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir les impacts quand on s’est fait arraché les dents canine?

    Merci et Bonne journée!
    Sam

  5. rochais valérie dit :

    bonjours, Dr JULES, je me trompe peut être car je ne fait pas d’étude dentaire mais il me semble qu’il y a encore une faute de nomenclature sur le système américain en autre sur la dent 31 qui pour moi ne correspond pas à la dent 26 mais à la dent 24. De plus vous avez corrigé les erreurs dans les commentaires mais non dans le texte original.

    • Dr Jules dit :

      Même moi je ne m’y retrouve plus dans le système américain compliqué!
      Erreur corrigée, merci de l’avoir apportée à mon attention!

  6. Mbouli dit :

    bjr! est ce que la numérotation dentaire du système universelle des dents permanentes est la même pour les dents temporaires ? merci !

  7. LE COSSEC dit :

    Que faire lorsqu’on a perdu ses incisives et que l’on ne supporte pas sa prothèse?

    • Dr Jules dit :

      Il faut retourner voir le praticien ayant fait la prothèse pour en discuter avec lui (elle) afin qu’il évalue le tout et vous propose des solutions.

  8. LE COSSEC dit :

    merci, mais mon dentiste s’y refuse farouchement

    • Dr Jules dit :

      Le dentiste ayant fait cette prothèse “s’oppose farouchement” à en discuter avec vous pour tenter de solutionner votre problème? Changez de dentiste et obtenez une seconde opinion auprès d’un autre praticien plus ouvert et plus professionnel…

  9. Mariette Munger dit :

    Tarifs dentaires en dentisterie générale

    J’ai reçu des réparations sur les molaire et prémolaires. Comment peut-on visualiser le nombre de surfaces que le dentiste a réparé?
    Soit: prémolaire 2 surfaces, molaire 3 surfaces et molaire 5 surfaces ou reconstitution complète de la dent.
    J’ai toutes mes dents naturelles et aucune prothèse buccale.
    J’ai été estomaquée par le coût qui m’a été demandé pour ces réparations. Y-a-t-il un répertoire officiel pour les tarifs et pour chaque dent?
    Merci de me répondre à ce sujet.

    • Dr Jules dit :

      Une dent a 5 surfaces; les 4 côtés et le “dessus” ou la surface occlusale sur laquelle vous mordez.
      Normalement un simple examen visuel vous permettra de déterminer combien de surfaces ont été réparées.

      Il existe certains guides pour les honoraires dentaires (dépendamment où pratique le dentiste) mais je ne crois pas que ce soit publique et les praticiens ne sont pas obligés de suivre les tarifs de ces guides.
      Par contre, c’est votre plein droit de demandes des explications au dentiste ou son personnel pour comprendre exactement ce qui a été fait dans votre bouche et exactement quels honoraires ont été chargés et pour quel travail.

  10. Claire Gagnon dit :

    Sauver une molaire à tout prix?
    J’aimerais connaître l’importance de la molaire 27 (les dents 25 et 26 sont présentes). J’ai 75 ans, cette molaire me cause des problèmes présentement, je prends des antibiotiques. Les autres molaires sont encore là..réparées un peu mais présente. Puis-je risquer l’extraction car la conservation est probablement hors de prix pour moi. L’extraction réduira la surface de broyage, mais il y a la 25 qui est toujours là.

    • Dr Jules dit :

      L’importance d’une dent est toujours relative au reste de la dentition et de l’occlusion générale.
      Perdre une deuxième molaire supérieure (#27) ne changera pas grand chose à votre fonction et mastication générale si le reste de l’occlusion est fonctionnel. C’est à vous d’évaluer si l’investissement nécessaire pour garder cette molaire est justifiable mais d’un point de vue fonctionnel, sous toutes réserves, l’impact sera probablement minime.

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.