Déficience maxillaire – Masque facial extra-oral Delaire

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (27 votes, moyenne: 4.11 sur 5)

Loading...
  • Lorsque la mâchoire supérieure est trop reculée par rapport à celle du bas, on tente d’influencer sa croissance en exerçant une traction vers l’avant avec un masque extra-oral. Des synonymes pour ce genre d’appareil sont; un masque facial de protraction, masque de traction extra-orale, masque facial, masque de protraction, masque orthopédique facial, masque de traction faciale orthopédique. Ils réfèrent tous au même genre d’appareil.
  • L’indication principale pour l’utilisation d’un tel masque est la présence d’une déficience antéro-postérieure (sagittale) du maxillaire supérieur c’est-à-dire que la mâchoire su haut est trop reculée par rapport à celle du bas. Les patients affectés par un tel déséquilibre ont une malocclusion d’apparence “classe 3” mais le diagnostic est important car une classe 3 peut aussi être causée par une prognathie mandibulaire (mâchoire inférieure trop longue) et ceci implique un plan de traitement différent.
  • Les déficiences maxillaires sagittales sont souvent associées à une déficience affectant aussi la largeur du maxillaire (dimension transverse) de sorte qu’il est parfois nécessaire de combiner un avancement maxillaire à l’aide d’un masque extra-oral avec un protocole d’expansion maxillaire. Le régime d’activation de l’appareil d’expansion est cependant différent lorsqu’il est utilisé avec un masque facial.
  • Lorsque le patient est traité pendant la période de croissance, il est possible d’utiliser un appareil relativement simple mais qui peut être très efficace.

Composantes du masque

  • Cet appareil a 2 composantes : un appareil intra-oral ancré aux dents (bagues et fils) avec des crochets qui servent à attacher des élastiques du masque facial extra-oral et une partie extra-orale, le masque lui-même, composé d’un appui frontal, d’une mentonnière et d’un arc ou tige métallique rigide unissant ces deux composantes. Une section horizontale permet d’ancrer les élastiques sur le masque.
    • Le masque est amovible et le patient doit le porter 10-12 heures/jour. Il peut le porter à la maison seulement, le soir et la nuit.
    • Des élastiques sont accrochés sur les crochets sur le fil en bouche et ceux sur le masque. Ils exercent une traction qui est suffisante pour influencer la position de la mâchoire supérieure, un peu à la manière d’un tuteur qu’on place pour redresser un jeune arbre en croissance.
  • Force orthopédique; la force générée par les élastiques est une force orthopédique c’est-à-dire qu’elle agit pour déplacer les mâchoires et non les dents comme le fait une force orthodontique. Elle doit être entre 8 – 10 oz  pour avoir cet effet orthopédique sur la mâchoire supérieure. Cette force est beaucoup plus importante que celle des élastiques orthodontiques utilisés sur les appareils multi-bagues fixes (“broches”) qui varie entre 2-5 oz.
  • Les changements sont souvent visible rapidement, après quelques semaines, mais on demande au patient de porter le masque pendant plusieurs mois pour obtenir le maximum de correction possible (7-12 mois),.
  • Une fois la relation des mâchoires corrigée à l’aide du masque,  les appareils sont enlevés et nous suivons l’évolution de la dentition, la croissance et la relation entre les mâchoires.
  • La plupart du temps, il sera nécessaire de faire des corrections supplémentaires lors d’une deuxième étape une fois la dentition permanente terminée car l’amélioration de la relation des mâchoires ne garanti en rien que les dents permanentes sortiront correctement par la suite. Ces corrections sont faites à l’aide d’appareils multi-bagues fixes ou “broches” ou autre moyen.

Voici un exemple de l’utilisation d’un masque facial chez un jeune patient de 10 ans. Les principales caractéristiques de sa malocclusion dentaire sont :

  • une mâchoire supérieure reculée (déficience maxillaire);
  • profil plat ou concave; la lèvre supérieure est reculée ou fuyante;
  • occlusion croisée antérieure sévère lorsque le patient ferme complétement (A);
  • en fermant, il y a une interférence entre les dents antérieures du haut et celles du bas qui fait glisser la mandibule vers l’avant (B);

(A) Condition initiale : Occlusion croisée antérieure et glissement de la mandibule vers l’avant. (B) Lorsque le patient tente de reculer la mandibule, il peut placer ses dents antérieures “bout-à-bout” (C) Avec l’appareil en bouche servant à ancrer le masque facial. (D) Après 2 mois, la relation des dents antérieures est déjà améliorée.

 

Utilisation ,un masque extra oral Delaire pour un traitement orthodontique

(A) Garçon de 9.8 ans. Profil initial; la mâchoire supérieure est reculée par rapport à celle du bas. (C) À la pose du masque; des élastiques sont attachés sur le masque et sur l’appareil d’ancrage en bouche pour exercer une traction vers l’avant. (D) Après 2 mois, le profil est déjà amélioré; la mâchoire supérieure est moins reculée. Note : les lettres sur les 2 séries de photos correspondent aux mêmes périodes

 

L’appareil servant d’ancrage en bouche pour le masque facial extra-oral est relativement simple : une bague sur 2 molaires reliées par 2 fils rigides. Deux crochets servent à attacher les élastiques du masque. Ce type d’appareil est connu sous le nom de masque “Delaire” d’après son concepteur le professeur Jean Delaire.

Pour en savoir plus sur le traitement précoce des malocclusions avec une tendance Classe 3.

 

 

Devrait-on laisser agir la nature?

En présence de déséquilibres squelettiques significatifs, nous nous faisons souvent poser la question à savoir s’il ne serait pas préférable ou plus simple de laisser agir la nature et de laisser s’exprimer la fin de la croissance puisque, de toute façon, dans les cas les plus sévères, une chirurgie orthognathique sera nécessaire pour rétablir l’équilibre entre les mâchoires. Cette question provient souvent des parents mais aussi des dentistes généralistes qui nous dirigent les patients. Parfois, un autre spécialiste a recommandé d’attendre pour intervenir que la croissance soit terminée. Notre position à ce sujet est la suivante :

Laisser agir la nature?

  • Ça ne donne absolument rien de “laisser faire la nature”. Lorsqu’on constate en bas âge un déséquilibre entre les mâchoires, on réalise déjà ce que fait la nature et cela n’est pas à l’avantage du patient alors à quoi bon continuer cette tendance? Il est vrai qu’il est possible qu’une fois les corrections terminées, un excès de croissance supplémentaire perturbe à nouveau l’équilibre entre les mâchoires.
  • La situation la plus probable pour une “récidive” est une croissance supplémentaire de la mandibule qui créerait à nouveau une tendance classe 3. Le maxillaire supérieur quant à lui ne se mettra pas à reculer une fois qu’il aura été avancé.
  • Si la croissance résiduelle est vraiment excessive alors oui, dans ces rares cas une chirurgie peut éventuellement être indiquée pour rétablir à nouveau un équilibre normal entre les mâchoires mais quelles sont les chances que cela se produise? Difficile à dire et le meilleur indice est d’évaluer  les parents et membres de la famille immédiate car ce problème a une très forte étiologie génétique. Si personne dans la famille de présente des classes 3 sévères causées par une prognathie mandibulaire, il serait très surprenant qu’une croissance excessive cause une récidive importante après une première phase de traitement.

Ce n’est pas parce que la croissance peut apporter des changements futurs indésirable à des corrections orthodontiques qu’il faut baisser les bras et ne pas intervenir de façon précoce, surtout en présence de problèmes squelettiques, car  très souvent cette première intervention est suffisante et la chirurgie peut être évitée. De toute façon, si la thérapie n’est pas tentée, cela compromet  inévitablement le patient à une chirurgie.

Quand intervenir?

  • Nous avons à l’occasion des demandes de la part de parents qui décrivent la malocclusion de leur enfant comme une sévère classe 3 causée par une déficience maxillaire et/ou une prognathie mandibulaire.
  • Il semble bien que, même à ce jeune âge, la fondation pour le développement d’un déséquilibre antéro-postérieur des mâchoires soit déjà établie et que cela puisse justifier une intervention précoce.
  • Cependant, même si les indications théoriques de traitement sont présentes, il faut réaliser qu’il n’est pas toujours évident de traiter de patients aussi jeunes. Il faut prendre des radiographies, photographies intra-orales, des empreintes des arcades dentaires pour fabriquer les appareils, etc. et le patient doit pouvoir et vouloir porter un masque facial.
  • Le port d’un masque n’est pas difficile en soi mais il est parfois difficile de faire comprendre à un enfant si jeune l’importance et la nécessité d’intervenir.
  • Pour les cas les plus sévères, nous avons déjà traité des patients de 4-5 ans lorsque nous percevions, avec l’opinion des parents, que le patient serait coopératif.
  • Pour les cas moins sévères, nous préférons parfois attendre une ou deux années supplémentaires pour que le patient soit plus “mature” mais il n’est pas indiqué d’attendre l’adolescence.
Utilisation d'un masque Delaire pour corriger une classe 3 squelettique sévère.

(A) Jeune garçon de 4.9 ans ans présentant une classe 3 squelettique sévère causée par une déficience maxillaire.  Le traitement fut débuté alors que de garçon avait à peine 6 ans. Ce fort décalage entre les mâchoires justifie une intervention précoce. (B) L’appareil intra-oral sert d’ancrage au masque de traction extra-orale Delaire qui est utilisé tenter d’équilibrer la relation entre les mâchoires. (C) Patient avec le maque Delaire en place.

 

  Pour voir les détails de ce cas traité à l’âge de 5 et 6 ans

 

Sévère classe 3 squelettique à 5 ans

(A) Ce jeune garçon de 5.7 ans présente aussi une classe 3 avec composante squelettique assez sévère pour qu’une intervention précoce à l’aide d’un masque de traction Delaire soit envisagée. Le déséquilibre de croissance ne peut qu’empirer avec le temps. (B) La largeur de l’arcade supérieure est adéquate mais c’est le recul de l’arcade qui est problématique et qui doit être corrigé.

 

Dernière mise-à-jour : 2016-05-22 à 21:54:54 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

Commentaires et/ou questions (179)

  1. Claire C. dit :

    Classe 1 ou 3, dentiste ou orthodontiste, masque Delaire ou pas?
    Bonjour,
    Nous vivons à l’Ile Maurice depuis 3 mois et juste avant notre départ, notre dentiste en France a décelé une classe III chez mon fils. Arrivée ici, j’ai consulté un orthodontiste qui me dit que c’est plutôt une classe 1 et que le traitement est long, plus d’1 an…en France on m’avait dit 6 mois. Entre classe 1 et 3 je ne sais plus quoi penser et ne sais plus à quel sein me vouer. Pouvez vous m’aider? j’ai des radiographies faites en France. Je n’ai pas l’impression que le cas de mon fils ressemble à celui des photos que j’ai vu sur votre site. L’orthodontiste ici veut utiliser le masque de Delaire. Je vois que vous c’est un autre procédé. Entre temps, mon fils qui a 6 ans (presque)1/2, a perdu deux dents au bas.
    J’espère que vous allez pouvoir m’aider. Merci d’avance. Claire

    • Dr Jules dit :
      La différence entre une classe 1 et une classe 3 est parfois minime. Si cette classification a été faite sur la base de la position des molaires (classification dentaire) la conséquence est moins importante que si les praticiens réfèrent à la classification pour décrire un déséquilibre squelettique dans la relation des mâchoires entre elles (classification squelettique). Les classe 3 squelettiques peuvent être aussi très subtiles à diagnostiquer lorsqu’elles ne sont pas sévères. Si l’orthodontiste vous a parlé d’utiliser un masque extra-oral, c’est probablement qu’il avait décelé un déséquilibre squelettique (Les dents peuvent être en relation classe 1 mais les mâchoires peuvent avoir une relation à tendance classe 3). Ce diagnostic doit, la plupart du temps, être confirmé à l’aide d’une radiographie céphalométrique du crâne et des mâchoires.

      Il y a plusieurs façon de traiter ces malocclusions. L’utilisation d’un masque extra-oral Delaire n’en est qu’une parmi plusieurs et nous utilisons cet appareil (voir les exemples sur cette page). Le choix de l’appareil orthodontique revient au praticien et chacun a ses préférences. Si votre enfant a vraiment une classe 3 squelettique il faudra tout d’abord déterminer quelle mâchoire est fautive; la mandibule qui est trop avancée, le maxillaire qui est trop reculé ou une combinaison de ces 2 facteurs. Il faut aussi déterminer si c’est un problème dentaire ou squelettique ou une combinaison des deux. Ceci est important car le choix du traitement dépendra directement de ce diagnostic. En présence d’un déséquilibre squelettique, le but du traitement visera alors à exercer des forces orthopédiques sur les mâchoires à l’aide d’un appareil quelconque (le masque Delaire peut en être un) afin de tenter d’équilibrer la relation entre les mâchoires. Pour avoir de meilleures chances de succès, il est préférable d’intervenir pendant une période de croissance pour corriger les déséquilibres squelettiques.

      Si vous avez vraiment consulté un orthodontiste certifié, je me fierais plutôt à son jugement, expertise et expérience pour le diagnostic et l’élaboration d’un plan de traitement. Bien que les dentistes puissent proposer des traitements d’orthodontie, l’orthodontiste a la formation et l’entraînement pour traiter les malocclusions à composantes squelettiques qui sont souvent plus complexes et subtiles à déceler et diagnostiquer.

      Masque extra oral orthodontique pour correction orthopédique
  2. chamtyoo dit :

    Cher Docteur Jules,

    Tout d’abord MERCI pour votre réponse.
    Est ce que si je vous envoie des photos et des radios (par mail), vous pourriez m’en dire plus?
    Mon gros souci, c’est que la veille de notre départ pour Maurice, j’ai consulté un orthodontiste qui a confirmé la classe 3 en me précisant, qu’il ne fallait pas trop tarder et que le traitement allait durer 6 mois…et donc à Maurice, j’ai consulté un orthodontiste pour démarrer les soins mais j’ai tout stoppé car son diagnostique était tellement différent et cela m’a inquiété…il a dit que c’était donc plutôt une classe 1 et que le traitement était de MINIMUM 1 an!

    D’après ce que j’ai compris ou c’est une classe 1 et le traitement n’est pas si long ou c’est une classe 3 et effectivement le traitement est long (mais en France le dentiste et l’orthodontiste m’avaient dit 6 mois)Ensuite, l’orthodontiste à Maurice m’a dit qu’il n’y a QUE le masque de delaire mais je sais qu’il y a différents appareils…Personne que ce soi en France ou ici ne m’a parlé de mâchoire ou de tout ce dont vous me parlez etc.

    Docteur, loin de moi l’idée de vouloir revoir les diagnostiques (j’ai des médecins dans ma famille…) vraiment, ce n’est pas mon genre mais j’ai des sons de cloches tellement différents et à Maurice, il est vrai et c’est un fait que au niveau santé il est bien difficile de trouver la bonne personne. Avez vous le moyen de m’orienter peut être connaissez vous les orthodontistes ici? J’ai rendez vous samedi chez l’orthodontiste.
    Vous savez ici la plupart des gens ne savent même pas ce qu’est un orthodontiste alors c’est bien difficile de s’en sortir et de se faire aider.

    Merci pour votre aide précieuse.

    Cordialement,

    Claire Chamtyoo

    • Dr Jules dit :

      Je comprends votre confusion… Les interventions en santé ne sont pas des procédures “absolues” et sont soumises à plusieurs variables; diagnostic, expérience, éducation, formation, préférence des praticiens, etc.

      Peut-être qu’on en saurait un peu plus en évaluant une radio et des photos mais ce ne serait que théorique car nous ne pourrions traiter votre enfant ou imposer notre vision du cas au praticien qui prendra en charge votre enfant même si nous pouvions faire des recommandations. Je ne veux pas laisser sous-entendre que notre approche serait meilleure qu’une autre si elle est différente de ce qui a pu vous être proposé. Plusieurs options de traitement seraient probablement acceptables en autant qu’elles soient fondées sur un diagnostic adéquat et qu’elles utilisent des modalités éprouvées et reconnues.

      Lorsque des opinions différent légèrement, comme dans ce cas, c’est souvent une indication que le problème n’est pas d’une sévérité extrême pour que tous s’entendent sur une marche à suivre qui serait évidente pour tous. Dans de tels cas, certains praticiens peuvent opter pour traiter dès maintenant tandis que d’autres préfèreront attendre. Il n’y a pas qu’une seule façon de résoudre les problèmes.

      Votre garçon n’a que 6.5 ans alors lorsqu’on parle d’intervention précoce, il n’est certainement pas en retard et il est possible de le traiter pendant sa période de croissance active sans problème.
      La durée d’une intervention préliminaire est très relative. Lors de l’utilisation d’un masque facial, des effets peuvent être visible dès les premières semaines ou mois mais l’orthodontiste peut décider de le faire porter, de façon plus réduite (par exemple quelques soirs par semaine), pendant plus longtemps (1 an ou plus). La “durée du traitement” peut dépendre de ce qui est sous-entendu par “traitement”; la période corrective seulement ou la période de traitement incluant le suivi en rétention. Ceci peut en effet varier de 6 mois à plus d’un an. Peut-être que les 2 praticiens consultés visent les mêmes objectifs? Il vous faudra poser des questions précises sur le diagnostic (entre autre sur l’aspect squelettique, dentaire et fonctionnel (musculature et déviation de la mandibule pendant la fonction) du problème, les modalités de traitement et les objectifs visés par l’intervention.

      Ne portez pas trop d’importance à la “classification” de la malocclusion car cela peut être trompeur. Certaines classes1 sont très difficiles à corriger et peuvent nécessiter une chirurgie orthognathique tandis que de légères classe 3 ou 2 peuvent être un jeu d’enfant à traiter! La classification (1, 2 ou 3) d’une malocclusion ne donne qu’un idée incomplète et parfois fausse de la difficulté ou complexité à corriger une occlusion.

  3. chamtyoo dit :

    Docteur,

    Je comprends et sachez que de toutes les façons, je ne vais pas dire à l’orthodontiste que je vais voir que j’ai communiqué avec vous.
    Pourriez vous m’indiquer les questions à lui poser?
    Merci.
    Claire

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a pas de questions spécifiques autre que de demander un diagnostic précis à partir duquel découleront les options de traitement.
      Consultez le commentaire suivant du Dr Verdon, praticien reconnu internationalement ayant travaillé très longtemps avec des masques faciaux.

  4. dr pierre VERDON dit :

    je lis votre correspondance de façon fortuite . Je suis retraité mais j’ai travaillé avec le Prof Jean DELAIRE, celui qui a mis au point le Masque orthopédique facial. J’ai travaillé 22 ans avec lui à l’hotel Dieu de Nantes et j’ai eu l’occasion d’utiliser le Masque pour traiter des centaines de cas .

    Votre fils semble être une des indications majeures de l’emploi de cet appareil extraordinaire dans son efficacité .

    Le traitement est strictement indolore et l’appareil est à porter de nuit exclusivement .
    La durée du traitement est variable selon les sujets et le cas présenté . Mes traitements ont duré pour le plus simple 3 semaines et pour le plus compliqué 32 mois.
    Les contrôles ont été réalisés 8 ou 10 ans après dépose de l’appareil ( pour les patients ayant répondu aux convocations)et et les résultats obtenus étaient parfaitement stables .
    On relève souvent une
    origine fonctionnelle dans les cas “justiciables” de l’emploi du Masque (succion du pouce, déglutition primaire, respiration buccale etc ) la stabilité demande que les habitudes soient l’objet d’une rééducation par orthophonie .
    Le Masque demande à être utilisé seul sans autre technique qui contraindrait les dents .
    Port du Masque : du coucher au lever EXCLUSIVEMENT ; Les forces de traction sont à orienter 20° ou 25° en dessous du plan occlusal en veillant à éviter de faire coincider la résultante avec ” l’hinge axis” Dans ces conditions l’ATM ( = articulation temporo-mandibulaire ne risque rien )
    La technique est simple, efficace, inoffensive, indolore mais son protocole d’emploi est rigoureux
    et seul garant d’un plein succès .

    Je vous quitte mais reste à votre disposition pour tout renseignement que vous pourriez me demander
    Docteur Pierre VERDON

    • Dr Jules dit :

      Bonjour Dr Verdon,
      Nous sommes heureux et honorés de votre contribution à cette discussion sur ce site Web.
      J’ai déjà lu certaines de vos publications sur les thérapies à l’aide de masques et je peux affirmer à nos lecteurs que votre travail et celui de vos collègues, dont Dr Delaire, est connu et très respecté dans ce domaine. Nous utilisons ces thérapies depuis plus de 25 ans avec succès. L’utilisation d’un masque facial est l’une des thérapies les plus simples et efficaces qui soit lorsqu’elle est bien utilisée. Il y a malheureusement certaines écoles de pensée qui ne croient pas à l’efficacité d’un masque avec un appareil aussi simple en bouche!

      Je suis en accord avec votre commentaire et j’encourage les gens ayant des questions sur le sujet de l’utilisation d’un masque facial à les poser car vous constituez une source d’information inestimable dans ce domaine.

      Encore une fois merci pour votre contribution.

  5. Joelle Hannay dit :

    Refus de porter un appareil orthodontique; quelles seraient les conférences?
    Bonjour,
    Mon fils souffre d’une déficience maxillaire et devrait porter une FEO (force extra orale – masque Delaire) mais il refuse.
    L’orthodontiste que nous avons consulté nous dit que si on ne le fait pas maintenant, plus tard ça ne pourra se résoudre que par la chirurgie qui est assez lourde d’après ce qu’il dit et cela me fait peur.
    En attendant, quels sont les conséquences si il ne veut toujours pas mettre d’appareil Delaire. Risque-t-il des douleurs ou une malformation du visage?
    Merci de votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Les chirurgies orthognathiques pour corriger es déséquilibres entre les mâchoires ne sont qu’indiquées que dans les cas les plus sévères. Votre orthodontiste a probablement raison en disant que le moment idéal pour intervenir est en bas âge afin de profiter de la croissance mais, de là à dire que seule la chirurgie sera une option plus tard est une autre chose.

      La coopération étant essentielle pour le succès de tout traitement orthodontique, particulièrement si le port d’un appareil amovible est requis, il peut être sage de reporter un traitement de quelque temps s’il est certain que le patient ne sera pas coopératif. Votre fils n’est peut-être pas disposé à entreprendre un traitement maintenant mais cela ne veut pas dire qu’il deviendra réceptif seulement dans plusieurs années lorsqu’il n’y aura plus de croissance. Il peut changer d’idée dans 6 mois, un an… période pendant laquelle il restera encore de la croissance favorable pour les corrections orthodontiques.

      Même si le traitement était reporté de plusieurs années et qu’il n’y aurait plus de croissance à ce moment, il est souvent possible d’éviter une chirurgie, tout dépendra de la sévérité du problème.

      Il est fort probable qu’il n’y ait pas de conséquences à court ou moyen terme. Il faudrait que le déséquilibre de croissances et des mâchoires soit extrêmement sévère pour qu’il en résulte une déformation du visage. Ce problème serait progressif et pourrait être intercepté dès qu’il est considéré inesthétique ou handicapant… mais je doute que cela se produise. S’il y avait déjà des indices qu’une telle malformation soit possible, vous l’auriez déjà remarqué, votre fils aussi… et il serait probablement déjà plus réceptif à entreprendre un traitement!

      En conclusion, il n’y a aucun avantage à reporter un tel traitement, mais la coopération du patient est essentielle. Le fait de bien comprendre les enjeux peut l’aider dans sa “réflexion”…

      • Joelle Hannay dit :

        Et quels seraient les autres solutions si ça croissance est terminée? Pour la déformation du visage, aucun signe pour l’instant mais bon, j’aime mieux avoir toutes les cartes en main et c’est pour ça que je vous ai posé la question.

        • dr pierre VERDON dit :

          J’approuve la réponse qui vous a été faite .
          Enfant jeune ( avant âge pubertaire et si aucune maladie des sutures est détectée ) la masque est l’appareil de choix sans conteste .
          Enfant plus âgé c’est l’indication chirurgicale s’il y a déséquilibre du visage traduisant le plus fréquemment une dysfonction ou plusieurs coexistantes : la plus “déformante” étant la respiration buccale exclusive, souvent associée à la déglutition primaire qui modifie les forces produites par la langue et les oriente mal . ( la déglutition s’effectue environ 1500 ou 2000 fois par 24h !…) En cas de dysfonction consultez une orthophoniste compétente pour la rééducation de votre fils .

          Il n’y a pas d’alternative autre . La croissance de la face ne peut tenir compte des désirs ou préférences des patients . Elle se réalise quoiqu’il arrive .

          Sachez aussi qu’une ostéotomie, quel que soit le chirurgien et son habileté, n’est jamais anodine et que le traitement par masque est strictement indolore . Masque porté exclusivement la nuit ( du coucher au lever ). L’arc intrabuccal est à peu près invisible et ne gêne aucune fonction . L’accoutumance est de l’ordre d’une demi-journée ….

          Bon courage !

          Dr Verdon

          • Dr Jules dit :

            Vous avez la chance d’avoir eu l’opinion d’une sommité dans le domaine de l’Orthopédie dentofaciale. Les docteurs Delaire et Verdon ont une expérience inégalée et leurs travaux et publications sur l’utilisation d’un masque facial sont reconnus mondialement.
            Vous ne trouverez pas meilleure source d’information!

  6. Dr Verdon

    Je suis un orthodontiste pratiquant à Québec depuis plus de 20 ans et mon ami Jules m’a mis au courant de votre participation à ce blogue. J’ai traité plusieurs patients avec un masque de Delaire et je suis convaincu de son utilité et de son efficacité. Il m’arrive d’avoir le privilège de revoir des patients, dont une jeudi dernier, que j’avais traité à l’âge de 5 ans et qui en a maintenant 16. Son occlusion est demeuré parfaite malgré certaines caractéristiques de classe III notable seulement pour un observateur avisé.

    Ce que j’ai aimé lire de votre commentaire est que vous ne recommandez pas l’utilisation d’autres attaches que l’appareils ce qui pourrait signifier ne pas mettre de brackets sur les incisives. Je suis d’accord avec vous, mais il m’est arrivé de devoir en utiliser après qu’un overjet positif fut obtenu car les incisives présentaient des irrégularités fâcheuses et inesthétiques.

    Je voudrais savoir ce que vous pensez d’un ancrage supplémentaire avec des microimplants tel que suggéré par Ludwig, Glasl, Bowman et al (JCO 2010, v XLIV, #9) et illustré dans ces photos.

    Appareil d'expnasion hybride avec ancrage squelettique

    Je ne doute pas que ce soit efficace, mais est-ce que cela fait une différence, car du point de vue recherche, il faudrait comparer un groupe de patient ayant eu un ancrage osseux avec ceux qui ont un ancrage dentaire seulement pour démontrer la supériorité d’une technique par rapport à l’autre.
    Merci à l’avance de votre réponse.

    Dr Sylvain Chamberland

    • Dr Jules dit :

      Dans la même ligne de pensée que celle du Dr Chamberland, nous aimerions connaître votre opinion Dr Verdon sur diverses techniques de protraction maxillaire utilisant un masque facial (de type Delaire ou autre) mais supplémenté par de l’ancrage squelettique à l’aide de mini-vis d’ancrage, plaques de fixation, etc.

      Comme mentionne mon confrère, nous ne doutons pas de l’efficacité de ces nouveaux protocoles mais, ayant utilisé “l’approche Delaire” depuis plus de 20 ans nous comprenons difficilement la nécessité d’avoir recours à un tel ancrage squelettique supplémentaire pour corriger des déficiences maxillaires chez des enfants en croissance.

      À titre d’information j’inclus donc quelques photos tirées d’une étude récemment publiée (AJODO Vol 139 No 5 p: 636-649) dans laquelle les auteurs (Sar et confrères) on comparé l’efficacité d’une protraction maxillaire avec et sans ancrage squelettique. Leur sujets étaient âgés de ± 10 ans. Ils ont été traités entre 7-9 mois et observés par la suite un autre 7.5 mois. Ils conclurent que le groupe ayant eu des mini-plaques d’ancrage ET un masque facial ont eu un plus grand avancement maxillaire (aussi plus rapide) que le groupe ayant eu seulement un masque facial et ce, sans les effets indésirables d’une thérapie avec masque facial seulement. Les effets indésirables auxquels ils réfèrent sont : rotation antérieure du maxillaire supérieur, rotation postérieure de la mandibule et augmentation de la longueur inférieure du visage, protrusion et mésialisation des dents supérieures. À noter qu’avant d’utiliser le masque, tous les sujets ont eu de l’expansion maxillaire rapide à l’aide d’un appareil “collé” (bonded) sur les dents et cet appareil est demeuré en place pendant la protraction avec masque. Nous sommes loin du simple appareil avec arcs tel que recommandé par Delaire!!!

      Ancrage squelettique avec implants pour protraction maxillaire

      Masque facial utilisé avec des implants d'ancrage pour corriger une déficience maxillaire

  7. dr pierre VERDON dit :

    Je crois que le diagnostic étant posé on doit considérer deux temps distinct de traitement :
    – une première phase orthopédique pour régler les problèmes osseux ( maxillaires ) rétrognathisme accompagné de versions diverses et de rotations dans un plan horizontal ( qui en impose pour une endognathie ). Ce temps orthopédique est essentiel et ne peut être fait QUE PAR LES TRACTIONS LOURDES SUR MASQUE ( peu importe le modèle, je préfère bien sûr le notre car il simple et léger). En bouche l’arc double suffit . Il est indispensable de laisser les dents libres de se mobiliser et se placer spontanément sous les forces communiquées par l’arc palatin .

    Appareil intra-oral = Arc double : l’arc palatin et l’arc vestibulaire

    • L’arc palatin est réalisé en fil le plus rigide possible et d’un diamètre 10/10 soit 1 mm . L’arc doit toucher toutes les dents possible mais sans être festonné et être ajusté contre le collet des incisives et non le cingulum pour éviter une version des incisives . L’arc doit être absolument NEUTRE durant la phase de traction sur masque .
    • L’arc vestibulaire est ajusté en laissant libre 1 ou 2 mm entre l’arc et les faces vestibulaires des dents de l’arcade, la bosse canine est façonnée . Cet arc est soudé sur les molaires d’ancrage ( les deuxièmes molaires temporaires peuvent être utilisées si elles sont encore solides ou si l’enfant est très jeune ( certains de mes patients avaient entre deux et trois ans et portaient leur masque avec une certaine fierté ). La partie antérieure de l’arc vestibulaire peut être relevé un peu en cas de béance antérieure pour ne pas gêner en lui donnant une courbe en “rocking chair” .
    • Deux crochets supplémentaires sont rapportés sur l’arc vestibulaire a l’aplomb de la face distale des incisives latérales JAMAIS PLUS EN ARRIÈRE pour éviter une composante verticale qui induirait une béance par extrusion des molaires . Après essai, l’arc double est scellé aux systèmes.
    • La durée de port est toujours nocturne ( entre le coucher et le lever . ) Si une fois elle est oubliée, ne pas faire porter plus le masque, c’est inutile .

    Je vous prie d’excuser cette réponse fleuve, mais je vous livre là le mode d’emploi dégagé après plusieurs centaines de cas …. réussis !

    L’ancrage osseux supplémentaire
    Pour tout vous avouer je ne crois pas beaucoup aux systèmes d’ancrage osseux tels que ceux proposés actuellement . La simplicité est une bonne formule et l’alignement dentaire se fait à tout âge .

    Contre-indications au masque facial
    Un mot encore : des contre-indications existent ce son les cranio-sténoses ou facio-sténoses ou facio-dysostoses bref les situations de maladies suturales et les ossifications prématurées c’est la raison pour laquelle après avoir pratiqué les disjonctions médiopalatines je suis devenu prudent…

    Amitiés confraternelles

    Pierre VERDON

    • dr pierre VERDON dit :

      Votre surprise après traitement sera de constater que l’avancée maxillaire a souvent fait disparaître l’endognathie, que les milieux discordants sont devenus normaux et que les avulsions dentaires prévues ne sont plus aussi impératives .
      Très amicalement . Je reste à disposition si besoin est !

      • Dr Jules dit :

        La description de l’arc double que vous avez faite correspond exactement au type d’appareil que nous utilisons depuis plus de 20 ans. Ce design provient d’ailleurs de publications… par Dr Delaire et vous-même! L’appareil est en effet tellement simple et si efficace que nous n’y avons jamais apporté la moindre modification! C’est ce qui nous a amené à vous poser la question sur l’ancrage osseux (mini-vis et autres moyens) car nous ne croyons pas qu’une approche aussi complexe soit justifiée lorsqu’il existe déjà des protocoles moins invasifs ayant fait leurs preuves.

        Merci encore d’avoir partagé votre expérience inestimable dans ce domaine.

  8. dr pierre VERDON dit :

    Le protocole “compliqué” s’explique peut-être pour essayer de traiter des patients étant plus âgés. Les confrères pratiquant les ancrages osseux doivent montrer leurs résultats mais je reste convaincu qu’il faut traiter de préférence lorsque la croissance est active. Les résultats obtenus sont manifestes et le traitement bien accepté par les patients. Contrairement à l’opinion de certains les résultats sont définitifs pour les jeunes patients (les vérifications à 8 et 10 ans le montre clairement). Mais je ne prétends pas jeter l’anathème sur des essais tentés sérieusement. Tous sont estimables

    Amicalement

    • Dr Jules dit :

      En effet, des protocoles cliniques utilisant l’ancrage osseux pourraient avoir un certain mérite chez des patients ayant dépassé leur pic de croissance mais l’étude de Sar et ses confrères, illustrée par les photos ci-haut, utilisa 45 sujets âgés de ± 10 ans étant dans leur période de croissance squelettique pré-pubère ou pubère! Leurs résultats furent concluants mais peut-être que l’utilisation d’un appareil et masque de Delaire “classique” aurait donné les mêmes résultats?

    • Jose Ballester dit :

      Bonsoir Dr.
      Je suis un maxilo espagnol et je sais que vous avez publie en article: classification anatomique des classes III avec le prof Delaire.
      Pourriez vous m’indique la référence bibliographique? Je n’ai pas réussi a la trouver et je suis très intéressé par sa lecture.
      Merci beaucoup.
      Jose

      • Dr Jules dit :

        Bonjour Dr,

        J’ai le regret de vous informer que le Dr Pierre Verdon est décédé il y a quelque temps déjà.
        J’ai cependant trouvé cette référence qui est peut-être celle que vous recherchez :

        Verdon P, Delaire J. Classification anatomique des classes III. Orthod Fr 1979;50 :591–605

        Le professeur Delaire est encore très “actif” et visite ce site à l’occasion. Il pourra peut-être apporter plus de précisions sur la façon de trouver cette publication.

  9. Sonia dit :

    2 opinions pour une Classe 3 à 10 ans
    Je suis en grand questionnement concernant le traitement d’orthodontie à utiliser pour régler les problèmes de dentition de mon fils de 10.25 ans. Il a la macheoire inférieure plus avancée que celle du haut, j’ai cru comprendre que c’est une malocclusion de classe 3.

    Nous avons rencontré un premier orthodontiste qui nous a suggéré un traitement qui m’a semblé un traitement régulier. Il commencerait par aggrandir le palai avec un appareil que je devrai “crinquer” deux fois par jour, pendant 3 semaines, ensuite il fixera la vis dans l’appareil au palai et il le porterait pendant encore 5 mois. Au bout d’un mois. il lui installerait des broches 2×4 en haut et des broches partout en bas.

    Il devra ensuite porter des élastiques à mettre quelques fois pendant 12 hrs et d’autres fois pendant 24 hrs.

    Pour dormir il aura un genre de “mount piece” mais je ne me souviens plus pendant combien de temps.
    Une fois le traitement terminé, il aura un fil haut et bas. L’orthodontiste me dit que des cas comme mon fils, il n’en voit que 10 fois sur 400 (donc 1%) et qu’il ne donne pas plus que 50% de chance de ne pas nous rendre à l’opération. Je trouve que les résultats ne sont bien satisfaisants…. Le traitement devrait durer 18 mois seulement. Il ne veut le voir que dans 8 mois, soit lorsque mon fils aura 11 ans. Le coût est raisonnable et me dit que si mon fils doit finalement se faire opérer, pour les traitements qui suivront nous aurons un crédit de 50% du premier traitement.

    Le deuxième orthodontiste que nous avons rencontré il lui agrandissait aussi le palai avec le même appareil (bagues autour de 2 dents) ou avec un autre appareil qui est collé sur 3 dents de chaque coté. Il m’a expliqué que l’espace que ça donnerait entre les dents aiderait à replacer les dents, du moins à ne pas aggraver le cas. Il lui installerait des broches 2×4 en haut, mais aucune en bas. Aucun élastiques, ni broches en bas ne seraient utilisés. Ce qui a beaucoup déplut à mon fils est le masque facial “Delaire” qu’il devrait porter pendant 14 hrs par jour pendant 6 à 15 mois. (!!!) Il est évident que mon fils ne veut pas de ce traitement, et je le comprends tellement. Si c’était un peu moins long, 10 ou 12 hrs par jour serait déjà moins déplaisant.
    Il garanti des résultats à 75% de ne pas se rendre à l’opération. Le coût du premier traitement est 25% moins cher que chez l’autre orthodontiste, mais si je prends un traitement total c’est assez dispendieux.

    Disons que je fais plus confiance au deuxième traitement pour faire bouger la macheoire du haut, mais je comprends très bien mon fils de ne pas vouloir le porter aussi longtemps par jour, même pour jouer avec ses amis après le souper…. Mais il est d’accord à l’utiliser entre 10 à 12 hrs. Mais il ne semblait pas y avoir droit à la négociation chez l’ortho.

    J’aimerais beaucoup plus faire le premier traitement pour la facilité, mais on dirait que je lui fait moins confiance étant donné que c’est le même traitement que ma nièce a eu dernièrement. Ai-je raison?

    Devrais-je en rencontrer un autre? Mais au lieu de m’éclairer, peut-être que ça m’apporterait encore une autre solution. Moi la seule chose que je veux, c’est de ne pas faire souffrir mon fils, donc je ne souhaite pas d’opération….

    Dommage que vous ne soyez pas dans la région de Québec, car j’aurais déjà pris rendez-vous chez vous… ET si jamais vous avez des contacts, je suis preneuse!

    Merci de votre aide.

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez en effet une malocclusion de type “classe 3”. Ce qu’on ne sait pas cependant est si ce déséquilibre est dû à une prognathie mandibulaire (mâchoire inférieure trop avancée) ou à une déficience maxillaire (mâchoire supérieure trop reculée) ou une combinaison des 2.

      Les 2 orthodontistes consultés vous ont parlé d’expansion maxillaire et d’aligner les incisives supérieures à l’aide de boîtiers (un 2×4). Pour voir un exemple d’un tel traitement pour corriger une légère Classe 3.
      Je n’ai pas vu votre fils mais à moins d’avoir une histoire familiale de Classes 3 sévères (prognathie mandibulaire), je crois qu’il y a de bonnes chances d’éviter une chirurgie à la fin de la croissance si une supervision adéquate est faite. Les Classes 3 ne représentent que ± 2% des malocclusions que nous rencontrons dans notre population nord-américaine alors il est normal que ce soit plus rare.

      Le masque Delaire; il faut suivre les protocoles de ceux qui l’ont inventé!
      Il n’est pas nécessaire de porter un masque Delaire 14 heures/jour. 10-12 heures devraient être suffisantes, peut-être moins. En fait, Dr Verdon, un orthodontiste français qui a travaillé avec le Dr Delaire, concepteur de ce type de masque, et l’ayant aidé dans la conception de cet appareil extra-oral et des protocoles d’utilisation insiste sur le fait que cet appareil doit être porté la nuit seulement. Dr Verdon et Delaire sont les autorités mondiales en fait de masque facial qu’ils utilisent depuis au moins 30-40 ans alors je n’ai aucune hésitation à recommander leur protocoles cliniques pour une malocclusion avec une déficience maxillaire.
      Vous trouverez les commentaires du Dr Verdon qu’il a fait à ce sujet ainsi que d’autres commentaires plus haut dans cette page (section commentaires).Pour citer Dr Verdon ; “Le traitement est strictement indolore et l’appareil est à porter de nuit exclusivement”. Je ne peux qu’affirmer mon accord avec cet énoncé.

      Le port d’un masque facial n’est pas si difficile que ça pour un enfant. Votre fils devra réaliser que son problème squelettique est sérieux et que, même si les approches proposées ne semblent pas lui plaire, il faudra éventuellement prendre les “moyens” pour pouvoir corriger son problème car, croyez-moi, il ne préfèrera certainement pas les alternatives qui lui seront offertes une fois une fois sa croissance terminée!

      • Sonia dit :

        Bonjour M. Lemay,

        Merci de votre réponse, c’est très apprécié, étant vraiment dans l’obscurité avec les deux options proposées.

        Après plusieurs autres recherches, j’ai trouvé les coordonnées du Dr. ****** situé à Québec (un peu moins pratique pour moi, mais il fait se qu’il faut!). Il semble être spécialiste en maloclusion. Est-ce un peu exagéré de consulter un troisième orthodontiste? Va vraiment falloir que je me fasse une idée…. Mais, le premier rencontré ne m’a pas convaincu…

        Pourquoi des broches au bas?
        Juste une autre question, savez-vous pourquoi le premier Dr nous a conseillé des broches partout en bas, contrairement à l’autre qui n’en offrait aucune? Quel est le but de ce traitement?

        Aussi pour compléter le diagnostique je me souviens nous avoir fait dire que mon fils avait
        la mâchoire du bas au bon endroit. Et j’ai su ce week-end que ma mère a la mâchoire de la même façon lorsqu’elle ne porte pas son pont (??ce sont ces termes utilisés par elle) à l’arrière.

        Je vous remercie vraiment beaucoup, c’est très généreux de votre part et tellement apprécié!

        • Dr Jules dit :

          Le terme “spécialiste en malocclusion” est un terme générique qui signifie s’occuper des problèmes d’occlusion ou de mauvaise relation entre les dents. Tous les orthodontistes sont des “spécialistes en malocclusion” ou des spécialistes de l’occlusion car ils corrigent les malpositions dentaires et l’occlusion.

          Il est important que vous soyez à l’aise avec l’orthodontiste que vous choisirez pour faire traiter votre enfant car vous passerez beaucoup de temps avec lui ou elle. Il est aussi important de bien comprendre les traitements qui vous seront proposés.

          L’orthodontiste qui vous a proposé de poser des appareils à la mâchoire inférieure y voyait certainement un avantage.
          – Il désirait peut-être reculer les dents antérieures inférieures pour aider à créer un écart entre les dents du haut et celles du bas.
          – Il désirait peut-être utiliser les appareils inférieurs comme “ancrage” pour exercer une traction vers l’avant sur les dents supérieures et, encore une fois, augmenter l’écart entre le haut et le bas (car le but du traitement pour votre garçon est d’amener les incisives supérieures devant celles du bas)
          – Il y a peut-être une autre raison… il faudrait lui demander.

          Chose certaine, à l’âge de votre enfant (10 ans) ces corrections ne constituent qu’une étape préliminaire car il a certainement des dents temporaires qui sont encore en place alors l’orthodontiste ne pourra mettre des broches “partout” (sur toutes les dents) et une autre étape corrective sera vraisemblablement nécessaire une fois la dentition permanente complétée

  10. regine dit :

    bonsoir
    je dois poser un Delaire pour une petite de 8 ans elle est en classe 3 avec les incisives nettement en arriere de incisives inferieures
    Pensez vous que je dois mettre le double arc metallique et passer au port du masque ou devrais je mettre un appareil pour ouvrir le palais avant
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Si vous voulez utiliser un masque Delaire et obtenir des résultats similaires à ceux que les concepteurs de cette technique obtiennent, vous devez suivre leurs protocoles et utiliser les appareils comme ils le préconisent (soit avec 2 arcs) et le même régime ou protocole d’utilisation. Voir les commentaires du professeur Verdon plus haut sur cette page.

      L”appareil d’expansion a un rôle différent soit d’obtenir un élargissement du palais et vous êtes la mieux placée pour déterminer s’il est nécessaire de faire une telle correction pour votre patiente!

  11. regine dit :

    bonsoir
    Poure ma petite de 8 ans pour laquelle je dois mettre le Delaire il arvrive qu e les incisives ne sont pas entierement eruptees est ce que cela pose probleme si l arc s appuie sur le milieu de la face palatale car les couronnes cliniques sont encore peu degagees de la gencive

    merci

  12. Blandine dit :

    Mousses de remplacement pour masque Delaire.
    Où trouver les mousses de protections du masque delhaire? Mon enfant de 5 ans et demi porte un masque delaire Bleu comme celui que j’ai vu sur votre site. Elle est suivie à l’hôpital universitaire d’odonthologie de Montpellier Malbosc par un interne supervisé par le professeur Canal. Ce pendant les mousses de protections du menton et du front sont sales et à remplacer et personnes du service sait où s’en procurer d’autres ? Pouvez vous m’en vendre ou me dire où m’en procurer?
    Merci, Blandine

    • Dr Jules dit :

      Les mousses sont vendues par les mêmes personnes qui vendent les masques Delaire. Si quelqu’un peut se procurer des masques, la compagnie qui leur vend a aussi des mousses de remplacement. À défaut d’utiliser les mousses originales, si vous ne pouvez en trouver, vous pouvez utiliser un autre matériau de remplacement comme de la gauze ou un autre tissus non-irritant.

  13. Halim Ifticen dit :

    Un masque Delaire à 16 ans sera-t-il efficace?
    Bonjour,
    Je m’appelle Halim IFTICEN, j’ai 16 ans et je porte le masque de Delaire depuis un mois, je mets 4 élastiques plutôt que 2 pour avoir une plus grande force mais ne vois pas vraiment un grand changement, je voudrai vous demander s’il vous plait de bien vouloir me dire si à mon age ce masque est toujours utilisable et est ce qu’il a des effets, d’après mon ortho-dentiste, oui mais j’ai envie de m’assurer.

    Merci d’avance !

    • Dr Jules dit :

      Un tel appareil peut avoir un certain effet à votre âge mais ne sera pas aussi efficace que s’il était utilisé chez un jeune en croissance où les sutures entre les os ne sont pas encore fusionnées et permettent un mouvement plus facile des os. J’imagine que si vous êtes traité par un orthodontiste certifié, il sait ce qu’il fait avec ce masque et qu’il a une certaine expérience avec des patients de votre âge pour vous l’avoir proposé. N’hésitez pas à lui poser des questions à ce sujet.

      NOTE : ne portez pas plus d’élastiques que prescrits par votre orthodontie car cela n’accélèrera pas les mouvements dentaires ou squelettiques et peut même être dommageable.

      Pour en savoir plus sur le déplacement des dents.

    • Dr SALAGNAC dit :

      Un masque facial (orthopédique) est plus efficace en bas âge
      L’éfficacité optimale du masque orthopédique se situe chez des enfants agés de 5 à 9 ans… mais dépend surtout de sa bonne indication qui est la rétromaxillie, d’où l’intérêt de faire un diagnostic précis et précoce. De bons résultats s’obtiennent couramment jusqu’à vers 12 ans. Tout dépend du stade de maturation des sutures péri-maxillaires et faciales. Au delà de cet âge la réponse est individuelle, mais 16 ans me parait bien tardif.

      Pour avoir traités des centaines d’enfants atteints de classe III au cours de ma carrière je ne peux que conseiller de débuter le traitement le plus tôt possible (mon + jeune patient avait 11 mois). Chez de très jeunes enfants une fronde mentonnière bien construite est très efficace.

      Je me permets de signaler plusieurs articles que j’ai publiés dans le revue française d’ODF.

      Dr SALAGNAC JM Nantes FRANCE

      • Dr Jules dit :

        Merci Dr Salagnac de partager votre expérience dans ce témoignage.
        Nous utilisons aussi des masques orthopédiques depuis plus de 25 ans mais rarement chez des patients de moins de 5-6 ans. La raison principale n’est pas que ce ne soit pas indiqué mais surtout que, pour différentes raisons, nous ne voyons pas les patients qui sont affectés par des déficiences maxillaires importantes qui nécessiteraient une telle intervention. Je suis d’accord avec vos énoncés soit qu’il est préférable d’intervenir en bas âge pour obtenir un meilleur effet orthopédique et que vers le milieu ou la fin de l’adolescence, l’efficacité de cette thérapie est moins évidente sinon presque nulle.

        Je suis cependant surpris que vous arriviez à traiter des patients aussi jeunes que 11 mois. Je dois admettre que, de ce côté de l’Atlantique, il n’est pas coutume d’intervenir chez des patients aussi jeunes. Je serais curieux de voir des illustrations des appareils que vous utilisez ainsi que les protocoles que vous recommandez s’il existe du matériel en ligne disponible pour consultation ou des publications sur cet aspect.

        Merci encore d’avoir contribué à cette discussion.

        • Hum!
          À 11 mois, ce que j’ai vu, ce sont des casques sur les têtes de bébé qui avaient un problème avec la forme de leur crâne.
          À 11 mois, il n’y a généralement que 2 incisives inférieures et 2 supérieures. Une fronde mentonnière à cet âge peut autant reculer une menton qu’enfoncer le crâne du bébé.
          À 11 mois, le dernier souci qu’un bébé a besoin c’est bien d’avoir à porter une fronde mentonnière. Ça fonctionne très bien à partir de 5-6 ans. On peux-tu laisser sortir l’enfant du berceau d’abord!

          Un traitement avec une fronde mentonnière n’est supporté par aucune littérature.

          • salagnac dit :

            onpeut très utiliser le masque de Delaire vers 5 ans
            chez les enfants + jeunes je ne connais que la fronde mentonnière qui soit efficace.La mentonnière et l’appui cranien doivent être bien adaptés.
            La force utilsée doit être légère.Il s’agit seulement d’une force d’opposition à l’avancée de la mandibule et non pas une force de recul de la mandibule; ainsi le n’ai jamais observé de déformation crânienne
            bien cordialement
            jm Salagnac

            • Je n’ai pas d’objection d’utiliser un masque de Delaire à 5 ans.
              J’ai des objections pour traiter un bébé de 11 mois avec une fronde mentionnière. J’ai aussi de très grande réserve à 24, 36 ou 48 mois avec ce genre d’appareil.
              Surtout que le taux de succès est excellent à 5-6 ans.

              Mais c’est couvert par la Sécurité Sociale en France, j’imagine.
              Ce n’est pas le cas au Canada.

              • salagnac dit :

                Voici 3 petites précisions
                1- la sécurité sociale en France peut prendre en charge ce type de traitement = 193,5 euros pour 6 mois de traitement (mais n’accorde pas ce type de ttmt à tous les praticiens)

                2- je suis d’accord avec vous pour dire que les résultats sont très bons vers 5-6 ans… mais quel avantage médical y a t-il à attendre pour traiter une dysmorphose avérée?attends -t-on qu’un enfant ait 5-6 ans pour traiter une luxation congénitale de la hanche par exemple? De plus il est bien souvent + facile de faire porter une mentonnière pendant environ 3 mois chez les jeunes enfants de 2-3 ans qui dorment encore beaucoup dans la journée que de faire porter un masque vers 5-6 ans.

                3- Bien souvent ces très petits enfants sont amenés par 1 parent qui a été opéré d’un prognathisme et qui veut tout faire pour éviter la même chose à leur enfant!!! ce fut le cas pour l’enfant de 11 mois que j’ai traité, le traitement a duré 2 mois.

                Ces traitements ne représentent pas une part importante de mon activité car les cl III ne représentent guère que 4-5 % de ma patientèle
                En vous remerciant de ces échanges fructueux je vous souhaite une belle journée

  14. Halim Ifticen dit :

    Merci beaucoup Docteur pour votre avis ! Bonne journée 🙂

  15. Janne Duren dit :

    Expansion et masque Delaire pour un garçon de 15 ans
    Bonjour,
    Mon fils a 15 ans, Sa mâchoire inférieure est avancée par rapport à sa mâchoire supérieure et sa machoire superieur est trop étroite. Son orthodontiste lui a mis un appareil d’expansion maxillaire ainsi qu’un masque de Delaire.
    Pensez vous que cela pourrait avoir des résultats à son âge ?

    • Dr Jules dit :

      L’expansion est assez prévisible et devrait bien fonctionner chez un garçon de 15 ans.

      Concernant l’utilisation du masque Delaire, ceci peut aider à avancer le maxillaire supérieur. Vous pouvez lire les réponses précédentes du Dr Verdon, un des pionniers de l’utilisation de ces masques, qui recommande cependant d’utiliser le masque sans autre appareil sur les dents.

      Il y a aussi la question du diagnostique différentiel à considérer; si, comme vous le décrivez, le problème provient vraiment d’une “mâchoire inférieure avancée” (proganthie mandibulaire), je ne suis pas certain que la solution soit de tenter d’avancer le maxillaire (qui est peut-être normal?) pour tenter de rejoindre la mandibule trop longue! Votre orthodontiste pourra mieux vou éclairer à ce sujet.

  16. Janne Duren dit :

    Coussinet pour masque facial
    Mon fils se plaint de douleurs au menton à cause du masque. Serait t-il possible d’utiliser une sorte de coussinet sur la mentonnière pour plus de confort.
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Le masque DOIT être utilisé avec un petit coussinet de mousse prévu à cet effet. Ce coussinet est collé à l’intérieur de la mentonnière et fait partie intégrante de l’appareil. Votre orthodontiste devrait vous fournir ce coussinet. Sinon, vous pouvez ajouter de la gauze ou autre tissus confortable.

      Vous pouvez voir le coussinet blanc qui dépasse de la mentonnière bleue sur les photos au haut de cette page.

  17. Janne Duren dit :

    Ce coussinet en mousse, est-il disponible en pharmacie ?

    • Dr Jules dit :

      J’en doute car c’est un item spécifique par sa forme et ce ne serait pas assez commun pour être vendu en pharmacie. Si votre orthodontiste ne peut vous en procurer, vous pouvez utiliser tout autre matériel hypoallergène qui serait confortable pour votre enfant.

  18. Amina Amina dit :

    Classe 3 adulte et Delaire?
    Bonjour 🙂
    Je voulais demander vos avis sur mon cas , j’ai 15ans et demi .
    Ma mâchoire supérieure est au même niveau que celle du bas, j’ai cru comprendre que c’est une malocclusion de classe 3. Je n’ai pas d’overbite donc forcement pas d’overjet :/
    Comme ce n’était pas très voyant je n’ai consulté qu’ à l’age de 14 ans un orthodontiste qui m’a traité pendant un an et demi . J’ai utilisé le quad helix pendant 4 mois environ pour expansion du maxillaire apparemment sans effet remarquable. Bref il m’a d’abord recommandé un traitement chirurgicale après la fin de croissance ( 20ans ) en France. A défaut de ce traitement il allait tenter une extraction de la première prémolaire inférieure droite sans promettre un résultat. J’ai préféré demandé un autre avis ( un autre dentiste me l’a fortement déconseillé et m’a proposé un autre traitement). Celui d’utiliser un disjoncteur pour l’expansion du maxillaire pendant 3 a 4 semaines suivi du port du masque de Delaire 14h/jour jusqu’à apparition d’un resultat.

    Est ce qu’à mon age le masque de Delaire serait efficace ?? Et j’ai lu dans les commentaires précédents qu’il était recommandé de 10à 12h/jour et plus de cette durée serait inutile .
    Est ce que dans mon cas le port du masque pendant 14h serait utile ?
    Est ce que l’ancrage squelettique serait nécessaire et plus perfectionnant ?
    Est ce que la chirurgie serait un meilleur moyen ? est ce lourd ???

    Vos conseils et recommandations me seront tres utiles.
    Merci d’avance de votre aide 🙂

    • Dr Jules dit :

      Personnellement, nous n’utilisons pas de masque Delaire chez les adultes (pas de croissance) mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aurait pas un certain gain antéro-postérieur à obtenir. Je serais curieux d’avoir l’opinion du Dr Verdon à ce sujet.

      D’après votre description, votre déséquilibre squelettique ne semble pas extrême sinon, tous les praticiens consultés vous auraient probablement recommandé une chirurgie orthognathique sans hésitation. Il est peut-être donc possible d’envisager une certaine compensation dentaire (camouflage) pour placer les dents convenablement sans changer la position des mâchoires. Dans un tel cas, il peut être logique d’envisager extraire les prémolaires inférieures pour reculer le incisives et obtenir une certaine “compensation” dentaire. Voir la section sur les compensations dentaires pour plus de détails. Le cas de classe 3 avec extractions inférieures n’est cependant pas encore illustré mais je tenterai de le faire dès que possible.

      L’avènement des mini-vis d’ancrage pour l’ancrage squelettique offre aussi une autre possibilité de correction des classes 3 squelettiques légères ou modérées en permettant une traction maxillaire, un peu à la façon d’un Delaire. Vous pouvez voir un appareil utilisé à cet effet au bas de la section sur les mini-vis d’ancrage.

      Bref, il y a plusieurs façons d’approcher un tel cas, surtout si le décalage osseux est modéré. Ce sera à l’orthodontiste que vous consulterez de déterminer la façon qu’il préfère

  19. Amina Amina dit :

    Ps : Il parait que l’origine de mon problème est une extraction abusive d’une prémolaire supérieure droite dans mon enfance en plus du problème squelettique héréditaire

  20. émilie dit :

    Déséquilibre squelettique des mâchoires à 26 mois
    bonjour,
    ma fille de 26 mois présente une prognatie mandibulaire,elle a la machoire du haut trèspetite,un palais court.
    retard dentaire ,2incisives et 2 molaires en bas,4incisives et 2molaires en haut
    les 4 incisves du haut se chevauchent dejà et sont recouvertes par celles du bas
    enfant ayant un retard psychomoteur ,et statural modéré,pas de reflex de succion jusqu’a 2 ans pas de diagnostique

    je fais appelle à vous pour savoir les conséquences de laisser la prognatie évoluer et la necessité ou pas de corriger par rapport à une éventuelle atteinte génétique?(bilan osseux ras , juste retard osseux de 9 mois)
    aucune radio des machoires faite,dents assez grosses ressemblant à des dents definitives
    merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les conséquences de laisse un déséquilibre osseux évoluer est que la situation peut empirer… mais pas nécessairement. Le déséquilibre présent peut se maintenir tel qu’il l’est si la croissance des mâchoires maintient le déséquilibre actuel. Si, par contre, une des mâchoires avait plus de croissance que l’autre pendant les années à venir, le déséquilibre pourrait empirer.
      À cet âge cependant, il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire. ON ne peut “stopper” une croissance excessive. Dans certains cas, il est possible de “rediriger” la direction de croissance d’une mâchoire pour favoriser une meilleure relation avec la mâchoire opposée (voire l’appareil fonctionnel Herbst) ou de changer la dimension d’une mâchoire comme par exemple lors de l’expansion maxillaire. Pour en savoir plus sur l’expansion maxillaire et les déséquilibres transverses des mâchoires.

      Chez un enfant de 2 ans, il est très difficile d’intervenir, même si on le voulait. Dans les cas plus sévères, il est possible d’intervenir pour certains types de problèmes dont les déficiences maxillaires. Pour voir des exemples où des traitements ont été débutés à 5 ans pour tenter de corriger des déficiences maxillaires sévères.

      La génétique y est pour beaucoup dans les déséquilibres osseux et on ne peut éliminer son influence. Il n’est peut-être pas possible d’intervenir aussi tôt pour votre enfant mais vous pouvez débuter un suivi en orthodontie qui vous permettra d’envisager une intervention au moment qui sera jugé opportun par le clinicien.

  21. Janne Duren dit :

    Etes vous d’accord avec cet orthodontiste
    concernant le masque delaire pour mon fils de 15 ans ( post ci-dessus ) : ” Oui pour l’expansion.
    Non pour le masque de Delaire.
    Un garçon de 15 ans est généralement en pleine poussée de croissance. La classe III aura tendance à s’accentuer à cet âge.
    Vaut mieux le lasser grandir encore 18 à 24 mois et déterminer le bon traitement à ce moment là.”
    Merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      D’après la brève description que vous aviez faite de la malocclusion, je crois que tout le monde s’entend pour dire qu’il a besoin d’expansion maxillaire. Cependant, la façon dont cette dernière serait faite peut varier d’un praticien à l’autre (appareil d’expansion, broches seulement, etc.).

      Concernant le port d’un masque facial Delaire à 15 ans, ce n’est pas l’idéal et une approche commune. Comme mentionné dans ma réponse précédente, il y a la question du diagnostic différentiel soit quelle mâchoire est vraiment fautive; le maxillaire supérieure ou la mandibule (ou les 2) ou, autrement dit, quelle est la cause principale de la “classe 3”?

      Le masque Delaire vise à “avancer” le maxillaire. Si l’enfant a une classe 3 causée par une mandibule trop forte (prognathie mandibulaire), avancer le haut qui est peut-être normal pour rejoindre un bas trop avancé n’est probablement pas la bonne solution.

      L’énoncé de l’orthodontiste n’est pas faux lorsquil dit que la classe 3 peut s’accentuer avec la croissance.

      L’autre point à considérer est ce que vous (votre enfant) est prête à faire pour corriger sa malocclusion.
      S’il présente déjà une classe 3 très sévère et qu’il est déjà certain hors de tout doute qu’il devra avoir une chirurgie orthognathique à la fin de sa croissance pour corriger ce problème alors oui, je suis d’accord qu’il est préférable de laisser cette croissance agir avant d’intervenir car cela minimise les risques de récédive s’il était opéré et qu’il y avait de la croissance résiduelle par la suite.

      Par contre, si la classe 3 est légère ou modérée et, surtout si vous voulez éviter une chirurgie à “tout prix” (pour certains patients, une chirurgie est hors de question, peu importe la sévérité de la malocclusion), tous le moyens sont bons (enfin presque!). Dans un tel cas, vous n’avez rien à perdre à tenter de corriger cette malocclusion maintenant, même si les chances de succès sont moindres. Si, dans votre esprit, vous refuserez une chirurgie plus tard, aussi bien tenter d’améliorer sa condition maintenant.

      Cependant, est-ce que cela implique que le Délaire soit l’appareil à utliser à 15 ans? Pas nécessairement. Personnellement, bien que nous utilisions cet appareil depuis 20-25 ans, nous avons peu d’expérience avec des patients de 11-13 ans ou plus car nous ne l’utilisons pas à cet âge. Cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas contribuer à une certaine correction cependant.
      Vous pouvez aussi demander à votre orthodontiste (celui qui a proposé le plan de traitement auquel vous référez) quelle est son expérience avec de tels protocoles à cet âge, a-t-il traité plusieurs patient ainsi. etc.

      Il existe maintenant de nouveaux protocoles à l’aide de différents appareils et mini-vis d’ancrage qui peuvent être utilisés chez des patients n’ayant plus de croissance significative et qui présentent une classe 3 causée par une déficience maxillaire.

      Je serais curieux de connaître l’opinion du Dr Verdon à ce sujet (il est une autorité concernant l’appareil Dlaire).
      Chose certaine, et, tel qu’il l’a lui-même écrit dans un commentaire plus haut dans ce blogue, Dr Verdon recommande d’utiliser cet appareil sans autres auxillaires ou appareils. Le problème à 15 ans c’est que la dentition permanente est aussi prête à être corrigée et cela nécessitera des appareils multi-bagues (broches) ce qui n’est pas une approche standard avec un appareil Delaire.

      En conclusion, l’énoncé de l’orthodontiste contient une certaine vérité mais pour être plus critique, il faut l’associer à un cas particulier pour lequel il faudrait beaucoup plus d’information diagnostique qu’une simple description générale.

      En espérant que cela vous ait éclairé un peu…

  22. Anna dit :

    Traitement orthodontiques de patients avec déficiences mentales
    Bonjour,
    ma fille a onze an et un retard mental. Elle est prognathe sévère, en vous lisant je viens de découvrir qu’il y a plusieurs niveaux. Pour l’instant nous n’avons pas pu lui faire d’empreinte, elle accepte de le faire mais celà la fait vomir.

    Avez vous eu l’occasion de traiter des enfants déficients mentaux, quels soins et quel accompagnement avez vous pu mettre en place ?
    Ma fille est pour l’instant trés jolie malgré sa machoire, mais la position de la mâchoire et des dents l’empêche de prononcer certain phonème.
    Elle ne prend aucun traitement et vient d’entrer en IME.
    Ce rajoute aussi une dent, 13, qui ne peut pas descendre, pour laquelle il faudra de toute façon recourir à une chirurgie.
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Oui, nous avons déjà traité des patients avec divers degrés de déficiences. Il n’y a pas de règles générales à suivre avec de tels patients autre que de s’adapter à leur niveau de coopération. L’orthodontiste doit tenter de prévoir la coopération du patient et adapter son traitement en conséquence. Ceci peut souvent nécessiter accepter un certain compromis dans les objectifs de traitement. Par exemple, le traitement peut viser à améliorer l’esthétique, désencombrer les dents pour faciliter l’entretien et minimiser l’usure dentaire, bref faire le maximum de corrections possible en un minimum de temps et de la façon la plus simple possible pour le patient.

      En présence de déséquilibre squelettique entre les mâchoires, il peut être préférable de ne pas tenter de corriger cet aspect à cause de l’importante coopération nécessaire avec le port d’élastiques et autres composantes des appareils orthodontiques pour ce genre de correction.

  23. Professeur DELAIRE dit :

    Des précisions au sujet de l’expansion et la traction maxillaire orthopédique
    Toutes les réponses du Dr Jules sont excellentes et je les confirme pleinement. Mes conceptions (comme celle du Dr.P.Verdon dont nous regrettons la disparition) n’ont pas varié depuis 1971, date de la 1ère diffusion du traitement des CL.III par masque orthopédique, sauf sur 2 points :

    1/ Au début de mes traitements je n’utilisais pas l’expansion transversale systématique du maxillaire, avant les tractions extra-orale. Depuis cette date les nombreuses observations qui m’ont été présentées par mes élèves m’ont convaincu de l’utilité de cette technique, surtout après 10-11 ans. Elle a l’avantage d’améliorer la ventilation nasale et favorise la bonne position du massif lingual, condition indispensable à la stabilité des résultats. Il est vraisemblable, de plus, qu’elle stimule l’activité des sutures circum maxillaires et facilite leur distension.

    2/ Un appareil d’orthopédie fonctionnelle (porté le jour: masque uniquement la nuit) et une rééducation des fonctions de respiration, mastication, déglutition, est indispensable dans tous les cas, ceci pendant le traitement actif et plus ou moins longtemps après celui-ci: en fonction des résultats obtenus.

    Par ailleurs : je n’ai pas eu l’occasion d’utiliser les tractions sur implants intra-osseux (étant en retraite depuis bientôt 25 ans!). Les résultats publiés sont intéressants et j’admets que cette technique puisse être utile chez des enfants vus trop tardivement (disons à partir de 12 ans). J’hésiterais cependant à l’appliquer chez mes arrières petits enfants (!) qui s’ils avaient eu une classe III auraient été traités plus simplement beaucoup plus tôt…

    • Dr Jules dit :
      Merci pour votre contribution Professeur Delaire

      Tout comme pour le professeur Verdon, c’est un honneur de vous avoir comme participant à cette discussion. Nous sommes très attristés d’apprendre le décès du Dr Verdon.
      Pour le lecteurs qui ne viennent pas du milieu orthodontique, nous aimerions préciser que vous êtes un pionnier dans l’orthopédie dento-faciale et le concepteur du masque facial qui porte votre nom (Delaire) et que vous avez grandement contribué, par vos nombreux travaux et recherches, aux analyses architecturales cranio-faciales qui sont utilisées par des praticiens partout dans le monde. Merci pour toutes ces contributions.

      C’est tout à votre honneur de continuer à vous intéresser d’aussi près au domaine de l’orthodontie après 25 ans de “retraite” et contribuer à ce domaine en partageant vos connaissances. Vous êtes une source d’inspiration pour plusieurs.

      Merci aussi pour les précisions que vous venez d’apporter concernant les modifications à vos protocoles de traitement que vous avez adoptées avec le temps. N’hésitez surtout pas à venir commenter à nouveau et répondre à des interrogations que des lecteurs pourraient avoir!

      Profitez de votre retraite bien méritée!

      analyse cephalometrique delaire

      • Je me joins à mon collègue pour remercier Dr Delaire de sa contribution sur ce site qui s’ajoute à celle du Dr Verdon durant le mois de juin dernier.

        Je voudrais ajouter mon grain de sel à propos de l’analyse architecturale craniofaciale du Dr Delaire qui a été ramené au Canada par un éminent chirurgien buccal de Halifax, Dr Davis Precious lorsqu’il est allé faire un Fellow en France à la fin des années 70 début 80. Cette analyse est maintenant répandue dans plusieurs programmes de spécialité en chirurgie buccale au Canada dont plus particulièrement le programme de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec.

        Je crois aussi que les travaux du Dr Delaire ont influencé les recherches des Dr Ravi Nanda, du Dr Patrick Turley et du Dr Peter Ngan.

    • jessika dit :

      Quadhelix et masque Delaire?
      bonjour professeur, est ce que il est possible d’utilisé un masque avec quadhelix autrement dit remplacé l’arc palatin du double arc par un quad helix. merci

      • Dr Jules dit :

        En théorie, c’est peut-être possible mais si vous voulez obtenir des résultats similaires à ceux des professeurs Delaire et Verdon qui sont les autorités incontestées sur le sujet des masques faciaux, vous devez suivre leurs protocoles. Le quad helix n’a pas d’arc labial, et cette composante a un rôle important à jouer pour l’ancrage d’un masque extra-oral.

      • DELAIRE dit :

        Le Quadélix écarte surtout les dents, plus que les hémimaxillaires.
        Je le déconseille donc après 6 ans.
        Son élasticité est, de plus, contraire au concept des tractions sur masque qui doivent être fortes et intermittentes (la nuit).

        • Dr Jules dit :

          Le quadhelix permettra, au mieux, d’obtenir une certaine expansion dento-alvéolaire mais je ne crois pas que ce genre d’appareil soit assez “solide” ou résistant pour supporter des forces orthopédiques comme le recommande le Professeur Delaire lorsqu’on désire obtenir des changements orthopédiques. De plus, s’il est mal utilisé, le quadhelix peut causer une simple bascule buccale des dents postérieures en produisant une “expansion apparente” en ‘tippant” ou inclinant les dents postérieures vers l’extérieur mais qui reviendra dès que l’appareil sera enlevé. Si de l’expansion majeure et désirée, il est préférable d’utiliser un “vrai” appareil d’expansion destiné à cet effet.

        • Bonjour Dr Delaire,
          Dr Lemay et moi connaissons bien la technique du masque facial de protraction. Nous avons tous les deux eu l’occasion d’utiliser ce traitement chez des patients de 5 ans et plus. Cependant, nous sommes très réservés, étant donnée le grand succès que nous avons obtenu chez les enfant de 5 ans, de commencer chez des patients de moins de 5 ans.
          Or un interveant sur ce blogue (voir ci-haut) se targue de faire des traitements pour corriger les classes 3 chez des enfant de 4, 3, 2 ans. Il dit utiliser des frondes mentonnières ajustées avec un pression de retenue. Son plus jeune patient traité de cette façon avait 11 mois…!!! C’est payé pas la “Sécurité Sociale”.
          Je trouve que c’est franchement exagéré et ce n’est pas parce que la SECU paie que cela veut dire qu’il faut traiter en si bas âge (< 4 ans).
          Qu'en pensez-vous?

          Dr Sylvain Chamberland
          Orthodontiste

          • DELAIRE dit :

            Cher Docteur CHAMBERLAND,
            Je suis de votre avis, concernant le peu d’indications de la fronde mentonnière élastique avant 5 ans, date où des tractions sur masque peuvent aisément réduire les classes III.
            Il m’est cependant arrivé d’en mettre 2 ou 3 fois dans des promandibulies déjà considérables avec des parents très angoissés. Une petite amélioration a été obtenue mais, dans ces (rares) cas, des tractions sur masques ont été secondairement nécessaires.

  24. Mefti dit :

    je voudrai savoir svp s’il est possible de corriger une classe III en orthopedie pour un jeune garçon de 17 ans. Si c’est oui cela prendra combien de temps et merci

  25. orance dit :


    Pourquoi tenter un masque orthopédique DELAIRE si la chirurgie est inévitable

    Bonjour,
    je suis la maman d’un petit garçon de près de 8 ans (adopté, origine éthiopienne, donc pas d’antécédents), qui présente plusieurs problèmes : classe 3, avec machoire supérieure plus étroite que l’inférieure, décalage de 6 mm au niveau des molaires, béance + asymétrie. Il est suivi depuis lâge de 6 ans par un orthodontiste, et avait jusque là un appareil d’interception la nuit + 1h par jour. Il a également une rééducation par une orthophoniste (déglutition respiration etc) depuis plus d’un an. L’orthodontiste a été très clair sur son cas : l’opération ne sera pas évitable.
    Par contre, il préconise quand même le dispositif appareil + masque évoqué ici.
    Je m’interroge en tant que parent sur la nécessité d’intervenir aussi fortement si l’opération est inévitable. On me parle de limiter les dégats pendant la croissance (confort pour manger + esthétique à l’adolescence). Un avis d’expert sur ce qu’il y “gagnerait” me permettrait de mieux évaluer les choses
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Personnellement, si c’était mon enfant et qu’il y ait la moindre chance qu’une telle intervention précoce puisse aider, je le ferais. Votre orthodontiste et un peu défaitiste en vous assurant qu’une chirurgie est inévitable dès l’âge de 5 ans sans même avoir tenté de corrections orthopédiques des mâchoires.
      Il est difficile de dire exactement quels gains il obtiendra avec cette intervention mais sans intervention, vous le condamnez certainement à une chirurgie future (d’après votre orthodontiste). À vous de choisir.
      À ce jour, je n’ai jamais vu un cas tellement sévère qu’il ne vaudrait pas la peine de tenter une intervention pendant la phase de croissance.

      Les professeurs DELAIRE et Verdon, plus que tout autre groupe, ont documenté de multiples cas, parfois extrêmement sévères qui ont eu des changements orthopédiques assez importants pour éviter une chirurgie par la suite.

  26. Jean Delaire dit :

    Cher Dr. Jules.
    Le traitement des classes III par masque orthopédique donne des résultats différents en fonction de la nature maxillaire ou mandibulaire des anomalies. Un des avantage de la dernière version du logiciel de céphalométrie architecturale “Delaire évolution 2013” présente l’avantage de bien préciser ces différences diagnostiques et pronostiques.
    Il a l’avantage d’être disponible sur internet ou par simple demande à :
    Lombard Flavien Informaticien, 53 rue principale 67310
    Rangen France. Tel: 06 21 44 12 36.
    Adresse(s) de messagerie :
    Mail: lombard.flavien@free.fr
    Amitiés

    • Dr Jules dit :

      Merci Professeur Delaire de m’avoir fait part de cette information. Je ne manquerai pas de jeter un coup d’oeil à ce logiciel et partagerai cette information avec d’autres confrères.

      J’inclus in lien direct vers le site où il est possible de télécharger le logiciel

      logiciel de céphalométrie architecturale “Delaire évolution 2013?

      Au plaisir.

    • Dr Jules dit :

      Bonjour Professeur Delaire,

      Un chirurgien maxillo-facial espagnol a écrit sur ce site car il recherche une publication que vous avez écrite avec Dr Verdon :

      Verdon P, Delaire J. Classification anatomique des classes III. Orthod Fr 1979;50 :591–605

      Savez-vous si ce texte est disponible en linge ou ailleurs?

       

  27. Monique Tremblay dit :

    Attendre à 18 ans pour traiter uen classe 3 qui mord en “bout-à-bout”?
    Bonjour Dr. Jules,

    Ma fille a 11.25 ans. Elle a une malocclusion de classe 3 (avec glissement antéro-postérieur de RC à OC) et une occlusion croisée 11-21. Ma fille a eu des problèmes d’allergies respiratoires dès son tout jeune âge. Son ORL lui a enlevé les amygdales et les adénoïdes à 2.5 ans. Elle a cette tendance à respirer par la bouche et à avoir une mauvaise déglutition (elle est toutefois suivies par un orthophoniste depuis 2 ans pour cela – ainsi que pour des problèmes d’articulation). Il n’y a pas de cas de mentons très prononcés dans notre famille.

    Elle a eu un premier traitement d’orthodontie à 8.25 ans qui a consisté à élargir la mâchoire supérieure et à porter l’appareil extra-oral DELAIRE. Actuellement elle a des broches sur la mâchoire supérieure seulement (depuis le mois d’août).

    Voilà ma question: pour la mâchoire du bas, mon orthodontiste me dit de laisser aller la nature et qu’on verra à l’âge de 18-19 ans ce qu’il en sera. Il est possible, à cet âge-là, qu’elle ait à porter des broches ou alors qu’elle ait à subir une chirurgie. Nous voulons, bien sûr, éviter la chirurgie et nous avons des doutes sur cette approche “attendre et voir”. Il nous dit que s’il lui posait des broches complètes actuellement (en haut et en bas), ma fille en aurait pour 5 ou 6 ans à porter ces broches et que ce traitement pousserait peut-être les dents dans une mauvaise direction qui rendrait pire le problème. Nous aimerions avoir votre opinion.

    Merci et bonne journée!

    • Dr Jules dit :

      Correction d’une sévère Classe 3 sans chirurgie

      Je comprend votre questionnement!

      Il y a plusieurs philosophies de traitement concernant les problèmes squelettiques.
      Le fait que votre fille ait un glissement antéro-postérieur est très significatif et offre des possibilités de traitement qui seraient différentes si elle présentait une forte classe 3 “franche” soit avec un décalage squelettique important sans glissement. Attendre à 18-19 ans pour envisager un traitement élimine la possibilité d’avoir recours à des compensations dento-alvéolaires pour compenser pour le déséquilibre squelettique. Il est certainement possible d’envisager un traitement dès maintenant sans pouvoir vous “garantir” qu’il n’y aura pas une certaine récidive causée par une croissance résiduelle (qui est impossible à prévoir précisément). Même si des “borches” étaient posées maintenant, il n’y a pas de raison de les maintenir en place 5-6 ans. Une fois les corrections terminées, elles peuvent être enlevées pendant qu’on attend la fin de la croissance.
      Les cas illustrés sur cette page présentaient des glissements antéro-postérieurs et ont été traités sans chirurgie (sauf les cas chirurgicaux au bas de la page).

      Pour voir un exemple de correction d’une classe 3 très sévère corrigée en bas âge sans intervention chirurgicale, regardez ce cas traité par un confrère de Korée (Dr Chris Chang), consultez cette autre réponse dont je reproduis les illustrations ci-dessous. Il est difficile de trouver un cas plus convaincant!

      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

      tag #chrischang tag #cl3

      Severe class III case treated by Chris Chang. Sévère classe III traitée sans chirurgie
  28. DELAIRE dit :

    Cher Docteur Jules.
    J’apprécie beaucoup toutes vos interventions.
    Si vous êtes intéressé je pourrais analyser des téléradiographies (de profil et de face)de sujets atteints de Classe III et vous montrer l’intérêt de mon logiciel en ce qui concerne le diagnostic des anomalies initiales, leur étio-pathogénie, les indications thérapeutiques, le pronostic thérapeutique, le mise en évidence des résultats.

    • Dr Jules dit :

      Merci beaucoup Professeur Delaire pour cette offre généreuse. J’ai téléchargé votre logiciel d’analyse céphalométrique mais, vu que je n’utilise que des ordinateurs MAC, je reporte à plus tard l’essai du logiciel sur un PC.
      Je vous ferai parvenir des radiographies et photographies de quelques cas de “Classe III”.
      Merci encore.

  29. Prof. DELAIRE dit :

    Analyse céphalométrique du Proffessseur Delaire pour les cas de Classe III
    Cher Docteur Jules.
    J’apprécie beaucoup toutes vos interventions.
    Si vous êtes intéressé je pourrais analyser des téléradiographies (de profil et de face)de sujets atteints de Classe III et vous montrer l’intérêt de mon logiciel en ce qui concerne le diagnostic des anomalies initiales, leur étio-pathogénie, les indications thérapeutiques, le pronostic thérapeutique, le mise en évidence des résultats.

    • Dr Jules dit :

      Bonjour Professeur Delaire,

      Je tiens d’abord à m’excuser de cette réponse très tardive, plusieurs mois après que vous m’ayez envoyé votre message initial. Votre message égaré vient de réapparaitre dans mes courriels non répondus!

      Je vous remercie infiniment pour votre offre d’analyser des radiographies. Je ne doute aucunement de la puissance et du potentiel de votre logiciel. Avec votre expertise, je suis certain qu’il permet une analyse des plus complètes des cas de déséquilibre squelettique de type classe III. Nous ne prenons que rarement des radiographies céphalométiques antéro-postérieures (de face) mais uniquement des radiographies de côté. Est-ce qu’un tel cliché est suffisant pour votre analyse?

      Cordialement,

  30. DELAIRE dit :

    A cet âge une bonne chirurgie est très supérieure aux tractions sur masque.

  31. renaud dit :

    Masque Delaire pur un décalage des mâchoires à 17 ans?
    Bonjour,
    j’ai 17 ans et ma machoire inferieure est trop avance d’environ 6 mm. Je cherche a savoir si mon cas est corrigeable grace au masque delaire et dans le cas contraire si il existe d’autres solutions que la chirurgie.

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, il faudrait déterminer quelle mâchoire est fautive; est-ce celle du haut qui est trop reculée, celle du bas qui est trop avancée ou une combinaison des deux. Un masque de Delaire ne serait indiqué que dans le cas d’une déficience maxillaire (haut trop reculé) uniquement mais à 17 ans, ce n’est probablement pas la modalité de traitement de choix. Il peut exister d’autres alternatives à la chirurgie selon la gravité ou sévérité du cas. Certaines techniques à l’aide de mini-vis d’ancrage peuvent corriger certaines classe 3 (votre type de malocclusion).

    • Dr Jules dit :

      Renaud,

      Vous avez la chance incroyable que le Professeur Jean Delaire lui-même ait vu passer votre message et vous offre de lui faire parvenir une radiographie télémétrique de votre crâne (radiographie céphalométrique) si vous en avez une et il vous donnera une opinion sur votre cas et les possibilités de traitement avec le masque facial qu’il a lui-même développé et perfectionné au cours de sa carrière. Dr Delaire est la sommité mondiale dans ce domaine. Une telle radiographie lui permettra d’évaluer et quantifier de déséquilibre entre les mâchoires et déterminer si un masque facial peut être une option possible de votre cas. Si vous avez une telle radiographie (vous pouvez en obtenir une chez tous les orthodontistes), communiquez à nouveau avec moi par ce forum et je vous indiquerez comment me la faire parvenir pour que je la fasse suivre au Pr Delaire. Vous pourriez aussi mettre la radiographie en ligne sur un site de photos et nous envoyer le lien direct.

  32. DELAIRE dit :

    Envoyez moi la téléradiographie de profil, je vous préciserai les possibilités de traitement.

    • Dr Jules dit :

      Merci beaucoup professeur Delaire pour cette offre très généreuse! J’ai répondu au lecteur de nous faire parvenir une radiographie s’il peut en obtenir une.

  33. renaud dit :

    Bonjour,
    Je vous remecie énormément de vos réponses. Monsieur Delaire, j’ai fixé un rendez vous avec un orthodontiste, je vous transmetterai la radiographie dès que possible.

  34. djarmouni dit :

    comment peut-on utiliser le logiciel Delaire cephalo pour analyser des teleradiographies de profil et poser un diagnostic correct.

    merci pour ce site qui m’a rendue beaucoup de services en orthodentie.

  35. Séverine dit :

    Qu’est-ce qu’un arc neutre utilisé avant une chirurgie des mâchoires?
    Bonjour,
    J avais une question. Dans un mois je dois subir une osteotomie bimaxillaire. Je suis en traitement orthodontique et le chirurgien à préconisé une barre neutre 1 mois avant intervention seulement je ne comprends pas pourquoi mon orthodontiste ma encore mis des élastiques et ressorts. Est ce normal? Qu est ce qu un arc neutre?
    Merci de votre réponse car ça m inquiète.

    • Dr Jules dit :

      Un fil ou arc orthodontique passif ou neutre en est un qui n’a pas de plis, torsions ou modifications ajoutées au fil pour déplacer des dents. Ceci est habituellement nécessaire avant une chirurgie orthognathique afin de s’assurer qu’il n’y aura pas de mouvements indésirables des dents une fois que le chirurgien a planifié sa chirurgie et les mouvements des mâchoires.

      Le fait de poter des élastiques ne déplacera pas nécessairement les dents. Parfois, les élastiques sont utilisés pour maintenir des dents en place et non pour les déplacer. Il peut en être de même pour les ressorts mais vérifiez le tout avec votre orthodontiste car lu seul sait exactement pourquoi il utilise une mécanique spécifique.

  36. DELAIRE dit :

    Très bonne réponse du Dr JULES

  37. Raoudha dit :

    Bonjour Docteur,
    Si le patient casse la barre palatine du double arc de Delaire (decollée) alors que le reste de l appareil est en place ( en bouche ), dans ce cas il faut déposer l appareil et le refaire ou continuer à le mettre.
    Merci

    • Dr Jules dit :

      L’appareil du Professeur Delaire est simple mais d’un design qui a été éprouvé au long de plusieurs décennies et chaque composante est essentielle à son succès clinique si l’on désire obtenir le genre de résultats illustrés dans cette section et comme l’a fait le Pr Delaire au cours de sa longue carrière.

      Chacun des arcs est essentiel, a un rôle stabilisateur et procure une rigidité structurale essentielle à la solidité de l’appareil intra-oral qui doit supporter les forces importantes qui lui seront appliquées.

      Il serait donc préférable et plus sécuritaire pour le patient de refaire l’appareil buccal selon les spécifications du Pr Delaire.

      • Raoudha dit :

        Merci infiniment Docteur pour votre réponse

      • Marie dit :

        Un masque facial extra-oral Delaire doit-il être porté le plus possible soit 20 heures par jour?
        Bonjour,
        Je suis la maman de deux garçons le petit a 9ans et présente une classe trois bien prononcée et le plus grand grand a bientôt 11ans est a une classe trois avec les dents plutôt superposés .,nous avons commencé le traitement avec le plus grand depuis une semaine ,il l’accepte bien car il est très déterminé le petit suivra prochainement .à part les désagréments des trois premiers jours tout va bien ,je m’inquiète juste d’une chose ,l’orthodantiste nous demande de mettre le masque au moins 14 heures mais nous encourage vivement a lui faire porter le plus possible même a l’école en disant que 135 h par semaine serait bien comme mon fils est très raisonnable il le porte en moyenne 20 par jours .Est ce que ça peut devenir dangereux pour lui ?je précise que pour le moment ,il le vie bien .
        Je vous remercie pour votre aide ,j’ai peur de faire confiance et de le regretter après .
        Bien cordialement ,
        Marie

        • Dr Jules dit :

          Si vous lisez attentivement les réponses précédentes et particulièrement celles par le Professeur Delaire lui-même qui a développé et perfectionné ce type de masque extra-oral (on y réfère comme étant un masque Delaire), ainsi que celles par le Professeur Verdon qui a travaillé avec Dr Delaire, vous comprendrez qu’il n’est pas nécessaire de porter un masque extra-oral aussi longtemps, même que cela est contre-indiqué.

          Ils recommandent de porter le masque la nuit seulement. Les premières 5-6 heures de sommeil sont particulièrement importantes car des études ont démontré que c’est pendant cette période que se produit la sécrétion d’hormones de croissance. Il n’y a aucun avantage à porter un masque au delà de ±10 heures par jour (nuit) même que cela peut “brûler” un jeune patient en “abusant” de sa coopération… surtout à l’école!

          135 heures/semaine, cela fait près de 20 heures par jour. Il n’est pas réaliste de demander à un enfant de porter un tel appareil aussi longtemps pendant la journée et surtout, ce n’est pas nécessaire car on y retirera aucun avantage.

    • Dr Jules dit :

      Vous trouverez ci-dessous la réponse du Professeur Delaire lui-même qui commente occasionnellement sur ce blogue.

  38. Delaire dit :

    Il faut refaire l’appareil car la bonne adaptation de l’arc palatin est indispensable.

  39. Raoudha dit :

    Je vous remercie Professeur Delaire et Dr Jules de l’attention que vous avez porté à ma demande ( question ) et je vous prie de croire en l’assurance de mes meilleurs sentiments

  40. stella dit :

    Prognathie mandibulaire chez un jeune enfant
    Bonjour,
    Ma petite fille de 22 mois présente une prognathie visible, sa machoire inférieure se place vers l’avant et elle ne parvient que très rarement à mettre ses deux machoires dents à dents. A priori, dans les lignes parentales proches, aucun cas n’avait été détecté. Mais je ne connais pas toutes les causes sur le sujet. Le dentiste, a priori non spécialisé sur ces cas, m’a conseillé d’attendre l’arrivée de toutes ses dents pour se prononcer, actuellement il lui manque seulement les molaires. Il a remarqué qu’elle avait une machoire supérieure petite. J’habite à Québec (ville),et me demande vers quel spécialiste (même hors Ville de Québec) puis-je me tourner le cas échéant c’est à dire lors qu’elle aura 4 ou 5 ans ? Quelles sont les perspectives et quelles réactions dois-je avoir ? Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Si elle peut mettre ses dents en relation “bout-à-bout” en reculant sa mandibule c’est qu’elle glisse vers l’avant pour fermer la bouche, ce qu’on appelle une “déviation fonctionnelle“. Vous pouvez voir un exemple d’une telle déviation dans la section sur les “classes 3” dont provient cette illustration.

      Malocclusion dentaire; occlusion croisée classe 3
      Garçon de 4 ans avec une déviation fonctionnelle de la mandibule.
      (A) Bouche ouverte; des signes d’usure sont évidents sur les incisives.
      (B) En fermant la bouche, les centrales supérieures mordent derrière celles du bas et forcent la mandibule à glisser vers l’avant.
      (C) En fermeture complète, les incisives inférieures recouvrent celles du bas. Sans intervention, cette condition persistera en dentition permanente et peut causer une déformation de la mandibule avec la croissance.


      Cette condition est le plus souvent associée à une déficience maxillaire (mâchoire supérieure trop étroite et/ou reculée plutôt qu’une mandibule trop forte et avancée (prognathie mandibulaire). IL est un peu tôt pour intervenir à 22 mois mais selon la gravité ou sévérité de cette malocclusion, il pourrait être indiqué d’envisager le port d’un masque facial tel qu’illustré dans cette page et/ou faire de l’expansion maxillaire rapide. Un orthodontiste certifié saura vous conseiller à ce sujet après un examen clinique de votre fille.

  41. yaarob dit :

    Bonjour >
    c est un plaisir de trouver ce site precieux ou nous trouvons l experience des grands professeurs ,

    Je souhaite savoire la force ideal de traction pour le mask ?

    et est ce que la force doit augmenter au fure et a mesure de progress de l age de patient ?

    j aimerais biens vous montrer le double arche qu on utilise avec 4 hook vestibulair dont 2 distal les laterals et 2 autre entre les premolairs > et savoir votre avis sur ce type d arche .

    – je vous present mes excuse pour ne pas avoir un clavier francais .

    • Dr Jules dit :

      Le Professeur Delaire, concepteur du masque facial extra-oral qui porte son nom, recommande d’utiliser une force de ~ 8 onces (225 g). Il est parfois difficile de mesurer exactement la force exercée par les élastiques accrochés sur l’appareil intra-oral mais disons qu’une force entre 8 et 10 onces est amplement suffisante. Je suis certain que Pr Delaire vous dirait qu’il est absolument inutile d’utiliser une force plus importante car elle ne serait pas aussi physiologique pour les tissus et n’accélèrerait pas le mouvement du maxillaire. La force doit être maintenue constante et il n’est pas nécessaire de l’augmenter à mesure que le traitement progresse.

      Concernant le “design” de l’appareil intra-oral avec les arcs, ne tentez pas de réinventer la roue car les Drs Delaire et Verdon ont à leur actif des milliers de cas traités avec succès pendant plus de 30 ans à l’aide un design très simple similaire à celui illustré dans cette page. Si les crochets sont placés trop distalement (vers l’arrière) sur l’arc intra-oral, vous courez le danger d’appliquer la force de traction dans une relation différente avec le centre de rotation du maxillaire et cela pourrait causer une bascule indésirable du maxillaire à mesure qu’il avance.

    • J.Delaire dit :

      Avec P. VERDON, nous avons beaucoup cherché le meilleur emplacement pour placer les crochets de traction sur le double arc maxillaire. Celui que nous avons adopté est situé juste en arrière des incisives latérales supérieures.

      – Celui placé en avant (au milieu) tend à rapprocher les molaires.
      – Ceux placés en arrière tendent à écarter exagérément les molaires.
      – Les meilleures forces élastiques sont, à mon avis, de (environ) 300 grammes par côté, jusque vers 10-11 ans.

      Après cet âge la force peut être augmentée mais le pronostic de réussite est mauvais.
      N’oubliez pas de pratiquer une expansion du maxillaire avant pose du double arc et un traitement fonctionnel rétablissant de bonnes fonctions de ventilation nasale, mastication et déglutition, pendant et après le traitement.

      Amicalement.

      • Dr Jules dit :

        Merci beaucoup pour ces précisions Professeur Delaire.

        Il est en effet important de préciser que la force de 300 grammes est appliquée de chaque côté de l’arcade dentaire.

        Afin d’aider à illustrer votre propos concernant la variation dans la position antéro-postérieure des crochets de traction placés sur l’arc labial de l’appareil intra-oral, j’ai fait les diagrammes suivants :

        Position des crochets de traction sur l'arc maxillaire labial sur un appareil de traction extra-orale delaire et les effets sur les molaires

        (A) Le but de l’appareil de traction extra-oral est d’appliquer une force sagittale qui aura comme effet d’avancer le maxillaire supérieur.
        (B) Si les crochets sont placés vis-à-vis le distal des latérales supérieures, la traction des élastiques qui y seront attachés (300 grammes/côté) auront tendance à rapprocher les molaires (légère constriction)
        (C) tandis que si les crochets sont placés pus à l’arrière sur l’arcade, ceci aura tendance à “écarter exagérément” les molaires (expansion).

        À noter que les illustrations n’indiquent pas nécessairement la quantité de constriction ou expansion qui sera obtenue mais seulement la direction du déplacement des molaires selon la position des crochets.

        N’hésitez pas à commenter ou apporter des précisions…

  42. Alexandra RM dit :

    Gouttière collée, rééducation fonctionnelle et masque Delaire
    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter car je ne trouve pas de réponse à une question précise : mon fils de 5 ans (bientôt 6) est donc prognate (machoire du bas en avant par rapport à celle du haut : niveau 3 d’après son orthodontiste).
    Actuellement, il porte la nuit une gouttière souple pour une “rééducation fonctionnelle” (quand il veut bien la porter – pour l’aider à placer correctement sa langue – il aurait une grande langue qui a donc fait grandir plus vite la mâchoire du bas par rapport à celle du haut – c’est ce qui m’a été expliqué).

    L’orthodontiste prévoit l’utilisation du masque de Delaire prochainement. Toutefois, elle précise vouloir utiliser une gouttière collée à ses dents (en permanence) pour utiliser ensuite le masque la nuit.
    Je m’interroge : cette gouttière ne va-t-elle pas empêcher la croissance de ses dents d’autant plus qu’elles devraient commencer à tomber bientôt.
    Qu-est-ce qui empêcherait de poser les crochets directement sur ses dents ?
    J’en ai parlé à mon dentiste car je suis inquiète et il me dit ne pas connaître cette technique et de consulter un autre orthodontiste pour avoir un second avis.
    Si vous pouviez m’aider ?
    Merci beaucoup
    Alexandra

    • Dr Jules dit :

      Je ne connais pas cette technique non plus mais je peux vous dire que c’est loin d’être la technique préconisée par le Professeur Delaire pour l’utilisation de son masque. Si quelqu’un veut obtenir des résultats similaires à ceux obtenus par le concepteur de ce masque et technique, il doit utiliser son protocole (décrit plus haut dans cette page et dans des réponses précédentes).

      Concernant la rééducation fonctionnelle, pour savoir ce que Dr William Proffit, un des auteurs et chercheurs les plus prolifiques et respectés en orthodontie écrivait en 2008 sur la possibilité que des exercices myofonctionnels puissent corriger une habitude de déglutition inadéquate ou un mauvais positionnement de langue, suivez ce lien.

  43. Nihade dit :

    bonjour,
    Je suis une fille de 19 ans j’ai décidé de faire les bagues pour corriger les défauts au niveau de mes dents, j’ai consulté plusieurs orthodontistes; l’un entre eux m’a dit que si je met les bagues après la durée du traitement j’aurais avoir un autre problème c’est que la mâchoire inférieure sera être avancer par rapport au mâchoire supérieur c’est à dire problème classe 3 du cou il faudrait un autre traitement de classe 3 avec le masque axial et ça va prendre 3 ans au minimum….comment confirmer que j’ai vraiment une classe 3 ou non? et si j’ai classe 3 qu’ils sont les risques que je pourrais avoir ? Merci

  44. Alexandra RM dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour votre réponse. Je souhaite vous apporter quelques précisions complémentaires au sujet de la gouttière : l’orthodontiste utiliserait une gouttière fixée sur toutes les dents car apparemment elle ne peut pas mettre les crochets directement sur ses molaires (je ne sais pas vraiment pourquoi) et elle fixerait donc les crochets directement sur la gouttière.

    Mon fils y fixerait le masque la nuit mais la gouttière resterait fixée pendant une longue durée sur ses dents (1 an?). Comme indiqué ce qui m’ennuie c’est que la pose de cette gouttière empêcherait la tombée des dents naturellement puisqu’elles seraient bloqués par la gouttière. Je lui en ai d’ailleurs parlé à ce moment là et elle m’a répondu qu’il y aurait un suivi…mais je ne vois pas bien comment et la pose et le retrait de la gouttière à chaque fois ne risquerait-elle pas d’abîmer ses dents par ailleurs ? (pose et retrait de colle sur chacune … ?)
    Merci de votre aide.
    Alexandra

    • Dr Jules dit :

      Votre point est valide concernant la possibilité de perdre des dents temporaires sous une plaque collée aux dents. Il est cependant possible, si tout est bien planifié, que votre enfant ne perde pas de dents de lait sous cette plaque pendant la durée de son utilisation. Un examen radiologique des racines des dents temporaires permet d’anticiper le temps restant avant que les dents soient prêtes à tomber et il est possible qu’aucune dent ne doive tomber dans les 10-12 prochains mois selon l’âge dentaire de votre fils.

      Ce qui m’inquiète le plus avec le fait de garder une plaque collée sur la surface des dents pendant aussi longtemps est l’hygiène buccodentaire pendant le traitement. À moins que votre fils ait une hygiène impeccable et “parfaite” il y a un potentiel accru pour l’accumulation de plaque dentaire et la décalcification des dents pouvant mener à de la carie dentaire avec tout e que cela implique. Je n’ai jamais entendu parlé d’une plaque qu’on laissait collée en bouche aussi longtemps.
      Pour en savoir plus sur la carie dentaire et ses conséquences.

      Je ne sais pas à quels “crochets” sur les molaires réfère votre orthodontiste mais si elle veut utiliser un masque Delaire avec le protocole du Professeur Delaire, il n’y a pas de crochets sur les molaires sur l’appareil inta-oral mais bien des bagues, comme illustré plus haut dans cette même page.

      Posez des questions à votre orthodontiste

      Je ne comprends donc pas vraiment ce plan de traitement et c’est à votre orthodontiste à vous donner l’information supplémentaire sur ce qu’elle planifie faire.

      Lisez cette chronique… et n’hésitez pas à poser des questions à votre orthodontiste.

  45. Alexandra RM dit :

    En parlant de crochets je pense qu’elle voulait parler de l’appareil intra-oral fixé aux molaires…y aurait-il des raisons qui empêcherait la fixation de bague directement sur les molaires et la pose du masque intra-oral ? (Mon fils a bien ses molaires et aura bientôt 6 ans). Ce que j’ai retenu c’est qu’elle ne le pouvait pas sur ses molaires maintenant et que du coup il fallait faire une gouttière pour le fixer.
    Merci pour votre aide encore une fois.
    Cela me permet réellement de mieux comprendre et me permettra également d’en discuter plus facilement avec l’orthodontiste.
    Alexandra

    • Dr Jules dit :

      À l’âge de 6 ans, il est possible que les premières molaires permanentes ne soient pas assez sorties pour y attacher une bague orthodontique. Cependant, si les molaires ne peuvent être utilisées comme “ancrage” pour supporter l’appareil, les dents devant les molaires soit les deuxièmes molaires temporaires pourraient être utilisées à la place des molaires pour faire l’appareil inta-oral Delaire. C’est ce qui fut utilisé pour le garçons de 4.9 ans illustré plus haut dans cette page.

  46. ben nadi dit :

    Quelle force et contention utiliser avec un masque Delaire?

    bonjour docteur
    est ce que la force des elastiques est progressive et comment on regle ce probleme.
    une autre question c’est quoi la contention apres le port du MASQUE DE DELAIRE.
    MERCI

    • Dr Jules dit :

      La force utilisée est la même tout au long de la thérapie avec un masque Delaire soit ~ 8-10 oz (300 g) par coté, ce qui est nécessaire pour avoir un effet orthopédique.
      Dans une réponse précédente, le Professeur Delaire mentionnait utiliser une force de 300 g et un traitement fonctionnel en phase de contention.

  47. Alex dit :

    Légère classe 3 à 13 mois
    Bonjour,
    J’ai remarqué que mon fils de 13 mois avait ses 2 dents inférieures légèrement avancé par rapport à ses 4 dents supérieures.
    Lorsque qu’il ferme la bouche, ses dents se touchent, le décalage à l’air vraiment léger. Il n’y a pas de cas de prognathie dans la famille.
    Pensez vous que cela peut s’améliorer avec le temps ou doit-on s’attendre à devoir traiter ce problème ?

    Je vous remercie pour votre aide

    • Dr Jules dit :

      Il est peu probable qu’une telle condition se corrige par elle-même alors ceci nécessitera une certaine intervention orthodontique éventuellement.

      Pour en savoir plus sur les malocclusions de type Classe III et voir des cas traités.

    • Pr Delaire dit :

      Bonjour,
      Attendez l’éruption des incisives supérieures.
      Si les rapports sont les mêmes (bout à bout incisif), il serait souhaitable que votre enfant porte une fronde mentonnière élastique durant la nuit pour contrecarrer son avancée mandibulaire.
      Informez moi du résultat dans 3 mois.
      Sentiments distingués.
      J. DELAIRE.

      • Dr Jules dit :

        MERCI pour ce conseil Professeur Delaire.

      • alex dit :

        Re bonjour,

        Il a deja ses 4 incisives supérieures et ses 2 incisives inferieures sorties. En effet quand il ferme la bouche, les pointes des dents se touchent…
        Il est possible de le traiter dès 13 mois, on dois je attendre un certain âge pour consulter ?

        Encore merci pour votre aide

        • Dr Jules dit :

          Je crois que le Professeur Delaire référait à l’éruption des incisives permanentes qui sortent normalement vers 6-7 ans car, à l’âge de 13 mois, votre enfant a déjà ses incisives temporaires en bouche. Dans certains plus graves ayant un décalage très important entre les mâchoires, il est possible d’intervenir plus tôt en dentition temporaire mais, d’après votre description où les incisives mordraient en relation “bout-à-bout”, ceci n’est pas un décalage très important alors il n’est pas nécessaire d’intervenir immédiatement.

          • Professeur Jean Delaire dit :

            Utilisation d’une fronde mentonnière dès l’âge de un an

            Bonjour Madame,
            Il est possible et parfois nécessaire d’utiliser la fronde mentonnière élastique dès 1 an.

            Dans le cas de votre enfant, dont les anomalies occlusales sont peu accentuées, vous pourriez attendre 3 ans.

            Si un de mes arrières petits enfants (et oui: j’ai 92 ans !) était dans cet état j’utiliserais une fronde mentonnière nocturne dès maintenant pour contrarier:
            – l’avancée fonctionnelle de sa mâchoire inférieure,
            – sa ventilation buccale (même discrète),
            – la position basse de sa langue.

            Essayez 3 mois puis tenez moi au courant des résultats.

            J. DELAIRE

            • Dr Jules dit :

              L’avantage d’une fronde mentonnière est qu’elle est plus facile à ajuster et faire porter par un très jeune enfant car il n’est pas nécessaire d’avoir une composante de l’appareil dans la bouche ou ancrée sur les dents, contrairement à des appareils fonctionnels ou un masque Delaire. À 13 mois, il serait irréaliste de tenter de prendre des empreintes dentaires nécessaires pour la fabrication d’un appareil intra-oral, sans parler de tenter de poser un tel appareil fixe! La fronde mentonnière peut donc s’avérer, comme le suggère le Professeur Delaire, une alternative intéressante pour un enfant ayant un décalage squelettique assez sévère pour justifier une intervention aussi précoce.

              Merci pour ce commentaire Pr Delaire, il est intéressante de voir, qu’à votre âge plus que respectable, vous avez toujours la passion de l’orthodontie et d’aider les gens pouvant bénéficier de votre expertise unique.

  48. Dr Jean-Marc dit :

    Utilisation d’un arc sectionnel avec un masque Delaire

    Bonjour
    D’abord merci pour votre merveilleux et riche site .
    J’ai une question concernant le Masque de Delaire que j’utilise dans mon exercice depuis des années avec beaucoup de succès .
    Souvent les cas de classe III nécessitant le port du Masque sont associés à un petit prémaxillaire avec très peu de place pour les canines définitives.
    Vous arrive t-il de le poser directement le masque sur un arc sectionnel 12,22,11,21 (incisives) afin de créer un espace pour l’évolution des canines .
    Je l’ai déjà vu mais je ne l’ai jamais fait.
    Qu’en pensez vous?
    Bien confraternellement

    • Dr Jules dit :

      Lorsque nous utilisons un masque Delaire, nous le faisons sans aucun autre type d’appareil et selon le protocole du Professeur Delaire. Par la suite, il peut être nécessaire d’utiliser des appareils multi-bagues fixes (“broches”) pour corriger davantage la position des antérieures si nécessaire.

      Le Professeur Delaire lui-même a souvent commenté sur ce blogue (il est encore passionné!) et il serait intéressant de connaître son opinion à ce sujet!

  49. Delaire dit :

    Dans les classes III, il existe souvent une insuffisance de développement du maxillaire, en particulier de sa partie antérieure (prémaxillaire) responsable des difficultés d’éruption des canines supérieures.

    Dans ce cas, le mieux me semble être d’effectuer une expansion maxillaire lente (1/4 de tour de vis chaque soir) prédominant sur la partie antérieure de celui-ci, avant d’effectuer les tractions sur masque.

    Si l’endomaxillie antérieure persiste après les tractions on peut encore utiliser un disjoncteur (ou un multibague, ce qui me semble moins bien mais peut suffire si l’occusion incisivo-canine est bien efficace : pour développer le prémaxillaire).

    La pose de tractions sur un arc sectionnel est une bonne solution mais, à mon avis à utiliser en dernier recours car celles-ci ne stimulent pas la suture inter-incisive médiane qui, à mon avis, a un rôle essentiel dans la croissance prémaxillaire.

    J.DELAIRE

    • Dr Jules dit :

      Merci pour ces précisions Professeur Delaire.

    • CFORTHO dit :

      Traction avec masque sur les incisives?
      Concernant cette problématique des hypopremaxillies, je sais que M. SALAGNAC pour certains cas bien limités préconise l’utilisation d’une traction sur masque de DELAIRE portée sur les quatre incisives.

      Cependant je n’ai pu retrouver aucune littérature à ce sujet !J’aimerais plus d’information à ce sujet puisque j’ai un cas venu au cabinet qui à une vrai brachy-premaxilllie, mais avec relation inter-molaire de superclasse I et inversé d’articulé antérieur…c’est un cas chez lequel je me voyais utiliser cette variante du masque de DELAIRE. mais j’ai besoin de plus d’information pour pouvoir le faire en confiance…

      Merci pour cet endroit de partage où nous avons même le plaisir de lire le Professeur DELAIRE.

      • Dr Jules dit :

        Je n’ai aucune expérience avec une telle approche et je n’oserais l’utiliser de peur que la force normalement utilisée pour une traction avec le masque Delaire mais appliquée seulement sur le incisives supérieures ne cause un déplacement dento-alvéolaire du segment antérieur plutôt qu’un vrai mouvement orthopédique comme il est souhaitable d’obtenir dans les “vrais” cas de déficience maxillaire antéro-postérieure (sagittale). Appliquer une telle force seulement avec ancrage sur 4 dents à l’avant de l’arcade pourrait-il “sortir” les dent de l’os ou du moins affaiblir la plaque buccale?

      • Dr Sylvain Chamberland dit :

        La protraction du maxillaire avec un masque de Delaire implique qu’une force de niveau orthopédique doit être utilisé pour obtenir une déplacement squelettique (os basal) du maxillaire. Cette force est de l’ordre de 16oz (j’utilise 2 élastiques de 8 oz). Appliquer une telle force sur 4 incisives est inapproriée et démesurée. Si votre objectif est de corriger un articulé croisé antérieur d’une ou deux dents, je suggère plutôt l’utilisation d’un appareil amovible avec des ressort en serpentin au lingual des dents à basculer.
        Dr Sylvain Chamberland

        • Dr Jules dit :

          Une autre façon de verbaliser ce que je mentionnais!
          Complètement en accord avec vous cher confrère; il est contre-indiqué et même dangereux d’utiliser des forces orthopédiques pourfaire un déplacement simplement dento-alvéolaire!
          Concernant la correction d’un articulé croisé antérieur d’origine dentaire (dento-alvéolaire) il y a plusieurs façons de corriger un tel problème avec un appareil amovible (comme vous le mentionnez) ou des appareils multi-bagues fixes. Pour voir quelques exemples

          • Professeur DELAIRE dit :

            Bonjour Dr. LEMAY.

            Pour répondre valablement sur les indications ou contrindications des tractions sur les 4 incisives de votre patient,  j’aurais besoin des téléradiographies de face et de profil + une radiographie panoramique des maxillaires.

            D’une façon générale, ces tractions sont indiquées :

            1/ en cas d’oligodontie, avec notamment absence des molaires. Tel était le premier cas où j’ai demandé au Dr. SALAGNAC de les poser.

            2/  en fin de tractions quand la place pour les canines supérieures est insuffisante, mais attention...la force sur les élastiques sera un peu plus faible que dans les cas habituels (en moyenne 300 gr par côté) et surtout posée uniquement la nuit, jamais le jour. Schématiquement, ce sont les forces légères et continues qui déplacent les dents. Les forces discontinues déplacent les pièces squelettiques et/ou les corticales.

            Je dois  ajouter que, assez souvent pour placer les canines permanentes le mieux est un écarteur dont le vérin est situé très en avant, pour écarter prioritairement la suture médiane inter-incisive. Là encore, mieux vaut, à mon avis utiliser des forces discontinues (plutôt que le Quad’hélix) et relativement lentes : 1/4 de tour chaque soir. Surtout jamais d’extraction des  1ères prémolaires.

            Amitiés.

            J.DELAIRE.

            • Dr Jules dit :

              Merci beaucoup encore une fois pour votre intervention professeur Delaire.
              Avec les précisions que vous apportez, il peut en effet y avoir certaines indications très précises pour l’utilisation d’un tel protocole sur les incisives supérieures, la clé étant l’utilisation d’une force orthodontique et non orthopédique.

              Le patient en question n’est pas mon patient mais celui d’un lecteur. Je lui suggèrerai de mettre les radiographies en ligne pour qu’on puisse les consulter.

              Merci encore

            • Dr Sylvain Chamberland dit :

              Bonjour Dr Delaire,
              Je suis toujours impressionné de voir que vous êtes actifs sur les réseaux sociaux.
              Bien que je partage votre avis sur les forces continues versus discontinues, je suis très sceptique concernant la pertinence d’utiliser un masque de protraction ancré uniquement sur des incisives. Le cas du Dr Salagnac doit être bien particulier…
              J’ai quelques questions. Par oligodontie vous signifiez qu’il y a plusieurs dents absentes. Il est plutôt rare que les 1res molaires permanentes soient absentes, sauf dans certaine forme héréditaire familiale. J’ai un patient qui n’a que 8 dents au maxillaire (14 à 24) et 9 à la mandibule (36 à 44). Sa soeur leur mère ont a la même anomalie. Il y a aussi des cas syndromiques dont la dysplasie ectodermique anhydre.
              Si on exclue ces cas particuliers qui n’était pas classe III, soit dit en passant, il est possible de fixer un distracteur palatin sur les 2es molaires primaires, ce que je fais très souvent car j’utilise votre masque souvent chez des enfants d’âges préscolaires.

              De plus, avec l’avènement des minivis d’ancrage, il est possible d’avoir un appareil hybride avec des bagues molaires (ou molaires primaires) et 2 minivis paramédian tel que publié dans les articles du Dr Benedict Wilmes dans le JCO.
              Je joins les hyperliens concernant une photo d’appareil et ma page web sur les masque de protraction au cas où DR Lemay accepterait de les publier.
              Changement de sujet, Dr Delaire, J’ai fait la connaissance d’un de vos collègues, Dr Marc Vesse, lors de mon passage aux JOF 2015 à Paris. Il a beaucoup apprécié la présentation de mon projet de recherche sur les génioplasties.

              Recevez, Dr Delaire, mes salutations distinguées

              • J. DELAIRE dit :
                Effectivement les agénésies des 1ères molaires permanentes sont exceptionnelles. Ma patiente avait une forme héréditaire entrant dans le cadre du syndrome de TOURAINE (dysplasie ectodermique).
                Concernant la fréquence de cette thérapeutique je pense, personnellement qu’elle doit être limitée mais elle est possible et, si les tractions sont très discontinues, sans réel danger.
                Cette technique a aussi été utiisée et conseillée par Mme KOMPOSH (professeur en Allemagne).
                Amicalement.
                J. DELAIRE
                • Dr Sylvain Chamberland dit :

                  Ah! Ah! J’avais vu juste. J’ai pas trop perdu la “touch” en pathologie…HiHiHi! Agénésie des molaires rhyme avec dysplasie ectodermique anhydre dans ma tête.
                  Comme dents surnuméraires multiples, côtes bifides et syndrome de Gorlin.
                  Bonne soirée Dr Delaire.

      • Dr Jules dit :

        Voir la réponse du Professeur Delaire ci-dessus.

        Si vous publiez en ligne les radiographies, peut-être qu’il y jettera un coup d’oeil et vous donnera son opinion?

      • Dr Jules dit :

        Bonjour,

        Un “classique” de la littérature orthopédique dento-faciale

        Le Professeur Delaire qui vient jeter un coup d’oeil occasionnellement sur ce blogue a vu votre message et m’a fait parvenir un article qu’il a rédigé avec les docteurs Verdon et Slalgnac en 1979 intitulé :

        “Bases physiologiques de l’équilibre du maxillaire supérieur. Incidences en ce qui concerne le mode d’action des forces lourdes extra-orales”

        Je vous l’enverrai donc par email, gracieuseté du Pr Delaire.

        Bonne lecture!

    • marie france dit :

      Cher Docteur,

      Notre fille âgée de 11 ans et 3 mois présente un décalage transversal de la mâchoire de classe 3 avec une asymétrie faciale ainsi qu’une légère prognathie (?), qui malgré les nombreux contacts avec des professionnels de santé depuis sa naissance n’a jamais été dépisté avant …

      Je souhaite vous envoyer les photos des radios (de face, de profil, panoramique, du poignet), de ses dents, de sa face et des moulages, mais cela ne semble pas possible sur le site.

      Seriez-vous assez aimable pour nous faire part de votre avis à priori, en quelques mots, à l’aide des documents lorsque vous serez en leur possession, afin d’aider au mieux notre fille à sortir de cette situation?
      N’est-il pas trop tard pour éviter la chirurgie et quel moyen est le plus performant en tenant compte de son âge avancé ?

      Nous avons consulté plusieurs orthodontistes avec des plans de traitement très différents….et ne savons quoi en penser (nous sommes d’autant plus dans l’embarras plus qu’il y a urgence a son âge afin d’avoir une chance d’éviter la chirurgie).

      Nous avons confiance dans votre expérience et vos compétences et nous avons vraiment besoin d’aide afin de prendre une décision rapidement car l’interception ne peut se faire que jusqu’à l’âge de 12 ans, si nous avons bien compris….
      Bien cordialement.

      • Dr Jules dit :

        Merci pour votre confiance mais, même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, devis, plan de traitement, recommandations d’un autre orthodontiste, dentiste ou spécialiste dentaire, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

        Vous pouvez toujours mettre des images (photos, radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL). Si jamais elles présentent un intérêt général pour les lecteurs de ce site, nous pourrions peut-être les commenter, sans toutefois vous le “garantir”.

        Ceci étant dit, je crois qu,il est prématuré de condamner un enfant de 11 ans à une future chirurgie. Je ne me rappelle pas d’avoir vu un cas en 30 ans de pratique d’orthodontie qui ne valait pas la peine de tenter quelque chose en bas âge pour tenter d’éviter une chirurgie. Je ne vois pas pourquoi on vous dit que passé l’âge de 12 ans il n’y aurait plus rien à faire sans chirurgie…

        • Pr. Jean Delaire dit :

          Masque Delaire moins efficace à 11 ans

          Je suis du même avis que le Dr. Jules.

          A 11 ans des tractions sur masque orthopédique sont certes moins efficaces mais conservent néanmoins leur valeur thérapeutique. L’association d’une expansion palatine favorise ces résultats.
          J.DELAIRE

          • Dr Jules dit :

            Merci Professeur Delaire pour vos commentaires toujours aussi pertinents.

          • marie france dit :

            Je vous remercie pour votre attention.
            L’association avec l’expansion palatine que vous évoquez devrait être réalisée avant ou après l’utilisation du masque de Delaire ?

            Bien cordialement.

            • Dr Jules dit :

              Plusieurs protocoles peuvent être utilisés mais l’avantage de le faire pendant le port du masque Delaire est qu’on peut évaluer le besoin en expansion et en surcorrection (correction transverse) à mesure que se produit la correction antéro-postérieure (dimension sagittale) à l’aide du masque. Le régime d’activation de la vis doit alors être beaucoup plus lent soit quelques tours par semaine plutôt que les 2 tours réguliers à chaque jour comme pendant l’expansion maxillaire rapide “régulière”. Si l’expansion était faite avant le port du masque, il faut déterminer d’avance la quantité exacte d’expansion nécessaire pour que les mâchoires soient harmonisées une fois le maxillaire protracté (avancé) à l’aide du masque.

            • Dr Sylvain Chamberland dit :

              Il y a 2 raisons qui motivent de faire l’expansion palatine en même temps que le port du masque de Delaire.

              1- Le besoin de correction dans le sens transversal, ie coordonner la largeur du maxillaire avec celle de la mandibule.

              2- Stimuler le remodelage osseux au niveau des sutures intermaxillaires, ptérygomaxillaire, frontomaxillaire pour n’en nommez que quelques unes. Cette stimulation occasionne un remodelage au niveau de la suture et la rends plus facile à mobiliser par le masque de protraction.
              Il existe même un protocole ALT-RAMEC qui consiste à activer durant une semaine ou 2 le vérin et ensuite le désactiver au complet et recommencer ensuite.
              Je cite: “A further need for more randomized controlled studies was identified especially with regard to the new concept of alternating maxillary expansion and compression, which showed a positive influence on the maxillary protraction based on two studies.”

              Angle Orthod. 2015 Mar;85(2):284-91. doi: 10.2319/031114-176.1. Epub 2014 Jul 14.
              Comparison of the effects of face mask treatment started simultaneously and after the completion of the alternate rapid maxillary expansion and constriction procedure.
              Canturk BH1, Celikoglu M.
              Clin Oral Investig. 2015 Jul;19(6):1181-92. doi: 10.1007/s00784-015-1478-4. Epub 2015 May 19.
              Effectiveness of maxillary protraction using facemask with or without maxillary expansion: a systematic review and meta-analysis.
              Foersch M1, Jacobs C, Wriedt S, Hechtner M, Wehrbein H.

              Bon dimanche

              Dr Sylvain Chamberland
              Orthodontiste

              • Dr Jules dit :

                Merci pour cette référence de la littérature orthodontique Dr Chamberaland.

                Il était en effet de mise de mentionner que l’indication pour faire de l’expansion maxillaire est évidemment s’il y a un problème de largeur de la mâchoire supérieure associée à un décalage antéro-postérieur mais dans la plupart des cas ayant ne déficience maxillaire sagittale nécessitant une protraction à l’aide d’un masque extra-oral, il y a aussi un problème de largeur qui l’accompagne,.

              • marie france dit :

                Je vous remercie pour votre réponse.
                Vous notez sur la page “Masque facial de protraction” de votre site inernet, au titre de :

                – Contre indication de traitement précoce :
                – déviation de la mandibule causée par une asymétrie de la croissance entre le condyle droit et le condyle gauche.

                Pour quelles raisons s’il vous plait ?
                Peut-on traiter cette asymétrie plus tardivement avec le masque de Delaire à votre avis, et alors à quel âge ?

                • Dr Jules dit :

                  Déterminer les objectifs de traitement et une bonne communication sont importants pour le succès d'un traitement d'orthodontie;Je laisserai Dr Chamberland répondre pour lui-même mais, tel que mentionné dans une réponse précédente, on compare deux choses différentes comme une pomme et une orange:

                  – une asymétrie mandibulaire probablement causée par une hypercondylie importante (4 mm)
                  – une déficience maxillaire sagittale et possiblement transverse.

                  Il est peu probable qu’il y ait une relation directe entre ces deux problèmes squelettiques.

                  Traiter une mâchoire ne corrigera pas l’autre et il serait important de déterminer la cause de ce déséquilibre à la mandibule chez une jeune adolescente avant même de considérer toutes sortes de thérapies possible pour la mandibule.

          • marie france dit :

            La situation de ma fille, évoquée précédemment, présente une hypercondylie qui génère une asymétrie faciale et un décalage transversal de la mâchoire d’environ 4 mm . La mâchoire inférieure bascule donc un peu en avant et se décale sur le côté.
            Le masque de Delaire avec une expansion palatine associée pourrait-il être une indication ou pas dans ce cas ?

            Merci pour votre aide.

            • Dr Jules dit :

              Il est impossible d’établir un plan de traitement seulement avec cette information et ce n’est pas l but de ce blogue.

              Cependant, sachez qu’une différence de 4 mm au niveau des condyles des ATMs est très significatif et il serait important tout d’abord de tenter de déterminer la cause de cette hypercondylie. Ce problème affecte la mandibule tandis qu’un masque Delaire agit au niveau du maxillaire supérieur et est indiqué en présence d’une déficience maxillaire sagittale. Ce sont deux problèmes complétement différents. Il peut tout de même être indiqué d’utiliser un masque Delaire dans les cas de votre fille si elle a une déficience maxillaire mais cela ne réglera pas le problème d’asymétrie à la mandibule.

              • Dr Sylvain Chamberland dit :

                Je suis d’accord avec Jules qu’il y a un mélange des genres ici.

                Une asymétrie faciale avec latérodiviation peut coexister avec une constriction palatine et un prognathisme mandibulaire. De plus s’il y a articulé croisé postérieur, celui si peut causer un glissement fonctionnel et accentuer la latérodéviation. Une vrai hypercondylie à 11 ans est plutôt rare car cela se produit plutôt durant et après le pic de croissance pubertaire. L’exception étant une fracture du condyle non diagnostiquée en bas âge causant un retard de croissance du condyle affecté, donc une hypoplasie. Le clinicien non expérimenté pourrait alors croire à une hyperplasie du côté allongé.

                En conclusion je vous invite à consulter la page Masque facial de protraction sur mon site web. Le jeune garçon illustré dans le premier tiers de la page avait une asymétrie et latérodéviation mandibulaire droite. Si vous comparez la photo initiale avec la photo d’évolution à 35 semaines, vous constaterez qu’il y a une amélioration favorable du milieu d’arcade inférieure.
                Dans un keynote publié concernant l’hyperplasie condylienne et les asymétrie faciale, diapos 22 à 33, vous verrez un jeune garçon traité à l’âge de 5 ans qui n’avait pas d’asymétrie faciale, mais qui a développé une hypercondylie durant son adolescence à partir de 14 ans.

                Dr Sylvain Chamberland
                Orthodontiste

                • marie france dit :

                  Bonjour,

                  J’ai consulté votre Keynote qui est très intéressant et je souhaiterai savoir à quel âge la personne de la diapositive 35 a bénéficié du port de masque de Delaire ?

                  Je vous remercie pour votre réponse.

                  • Dr Sylvain Chamberland dit :

                    Elle avait 11 ans et demi. Mais c’est vraiment l’âge limite pour l’utilisation d’un masque de protraction.

          • marie france dit :

            Bonjour,

            Je vous remercie de bien vouloir m’indiquer jusqu’à quel âge le masque de Delaire conserve – t – il une valeur thérapeutique ?

            En effet, ma fille présentait à 11 ans et un mois, un âge osseux à l’aide de la radiographie du poignet de 11 ans et 6 mois.
            Elle va bientôt avoir 11 ans et demi (fin août) et va bénéficier d’une disjonction palatine à la rentrée de septembre..
            Le décalage antéro-postérieur à récupérer est de 2,4 mm.
            Le masque de Delaire peut-il l’aider à les récupérer à son âge ?

            Bien cordialement pour votre aide.

            • Dr Jules dit :

              Probablement qu’un masque Delaire pourrait aider mais le résultat est moins prévisible que si elle était plus jeune.

  50. Omar Benjelloun dit :

    Élstiques pour Masque Delaire chez un adulte
    Bonjour,
    Je suis un étudiant marocain en France. J’ai un masque de delaire préscris par mon orthodontiste au Maroc, seulement je n’ai plus d’élastiques. Ayant cherché dans plusieurs pharmacie je n’ai rien trouvé. Comment pourrais-je acheter des élastiques sans avoir à retourner au maroc chez mon dentiste.
    J’habite à paris dans le 9e et j’ai déjà cherché sur internet.

    Merci beaucoup de votre aide

    • Dr Jules dit :

      Traction orthopédique chez un adulte?

      Premièrement, je ne sais pas quel âge vous avez mais l’utilisation d’un masque Delaire ou toute forme de traction extra-oral orthopédique chez un adulte n’est pas une approche très recommandée car l’effet des forces importantes utilisées chez des jeunes patients dont les sutures maxillo-faciales ne sont pas fusionnées est complétement différent chez des adultes où ces sutures sont fusionnées en grande partie.

      Deuxièmement, vous ne trouverez jamais de tels élastiques en vente libre dans une pharmacie ou ailleurs car ils sont trop spécifiques à un type de traitement particulier qui n’est pas vraiment commun alors personne ne tient en inventaire de tels élastiques.

      Votre meilleure chance serait de demander à votre praticien de vous en poster… mais assurez-vous que c’est le bon traitement pour vous…

      • Pr. Jean Delaire dit :

        Utilisation d’un masque Delaire chez les adultes

        Voici la réponse du Dr Di Malta (orthodontiste à Milan) qui a publié un livre sur les résultats du masque dans les classes III de l’adolescent et l’adulte.

        Bonjour Elsa;

        Je pense que vous êtes la plus capable de répondre à cette demande.

        Merci de me tenir au courant.

        Affectueusement.

        J.DELAIRE

        *******************************************

        Dr Di Malta :

        Je m’excuse, professeur Delaire, d’avoir tardé à vous donner une réponse parce que j’étais en voyage à Assisi.

        Les élastiques : Orthodontic Extra Oral Latex Elastics  1/2 x 16OZ Manufactured By DENTSPLY  Raintree Essix

        Il faut les commander à un fournisseur, comme  je le fais normalement.

        Chez un adulte, pour avoir un bon résultat, il faut mettre tant d’élastiques pour arriver à un kg de chaque part. Cette force est nécessaire, mais il faut avoir un arc solide et ligaturé comme j’ai appris, quand je suis venue la première fois à Nantes, en1972. Le confrère qui nie la possibilité d’avancer le maxillaire oubli que les sutures sont encore ouvertes totalement ou partiellement, comme j’ai pu le constater en soignant plusieurs adultes.

        Merci pour la confiance que vous me faites. J’espère vous rencontrer encore pour un cour.

        Vous nous manquez

        Elsa Di Malta

        • Dr Sylvain Chamberland dit :

          Mouvements dento-alvéolaires ou squelettiques chez les adultes?

          Je prends note avec intérêt du protocole du Dr Di Malta. Je ne conteste pas la possibilité d’effectuer des mouvements dentoalvéolaires de camouflage avec une telle force. Par contre, je doute beaucoup de la capacité de faire un mouvement squelettique de protraction du maxillaire chez le patient adulte. Je ne demande qu’à voir 30 cas consécutifs adultes traités avec ce protocole et que l’on démontre un mouvement de l’os basal.

          Il faut non seulement démontrer le changement dentoalvéolaire, mais aussi le changement squelettique.
          Par exemple, combien de patients sur les 30 auront un avancement du point A de 3 mm ou plus. Combien entre 1 et 3 mm? Combien entre 0 et 1 mm?
          Il faut aussi voir le changement de la relation verticale. Une extrusion supérieure favorise une rotation postérieure de la mandibule et un camouflage de la relation cl III.
          Bref, si un tel article existe dans une revue révisée par les pairs, je ne demande qu’à voir.
          Cordialement
          Dr Sylvain Chamberland

  51. Joséphine dit :

    À quel âge peut-on utiliser un masque Delaire?

    Dr. Jules,
    Mon fils aîné de 9 ans et 9 mois vient de commencer son traitement pour corriger une prognatie de classe 3 de 3mm. Depuis donc une semaine il porte un appareil intra-oral ancré sur deux de ses molaires du haut, qu’il faut crinquer matin et soir. Il porte aussi une gouttière dentaire dès la sortie de l’école et pendant la nuit. La semaine prochaine, il commencera le masque Delaire ( d’après ce que j’ai compris de la description de mon orthondontiste).
    Son orthondontiste a tenu que nous attendions la poussée de ses incisives permanentes pour commencer le traitement? Etes- vous du même avis? Pourquoi avoir fait ce choix quand je lis des commentaires sur des patients aussi jeunes que 5 ans?

    Mon fils cadet de 7 ans et 5 mois a les dents superposées. La même orthondontiste me recommande encore d’attendre la pousse finale de ses incisives.
    Je précise que mes enfants sont eurasiens et que bien que j’ai un menton avancé, mes dents sont parfaitement alignées.
    Nous vivons en Allemagne et avec la barrière de la langue, je me suis permise de vous écrire.
    Par ailleurs, le traitement de mon fils aîné n’est seulement couvert par l’assurance parce que l’écart est supérieur à 3 mm.
    Je vous remercie de votre attention.

    • Dr Jules dit :

      L’âge d’éruption des incisives permanentes peut être très variable.
      Selon la gravité du décalage entre les mâchoires, il peut en effet être indiqué d’utiliser un masque Delaire bien avant 6 ans. Nous l’avons fait à plusieurs reprises à l’âge de 5 ans et le Professeur Delaire lui-même (qui écrit parfois dans ce blogue) l’a utilisé chez des enfants plus jeunes. Je ne peux parler au nom de votre orthodontiste alors il faudra lui demander la raison pour laquelle il a préféré attendre quelques années avant d’utiliser un masque Delaire.

      Concernant votre fils, la superposition des dents (chevauchement dentaire?) est causée par un manque d’espace et des extractions sélectives peuvent être indiquées. Il est habituellement indiqué d’attendre un certain degré de formation des racines des dents permanentes (au moins 50%) avant de faire de telles extractions, mais il peut y avoir des exceptions.

  52. Sekrane dit :

    Masque Delaire pour une déviation mandibulaire adulte?

    chirurgie ou masque?
    bonjour dr ;mon frère âgé de 23 ans à une latérodysmorphose mandibulaire vers la droite ,et des dents espacés avec une microdontie ,aujourd’hui notre dentiste lui à conseiller de placé un masque Delaire pour corriger un peut l’esthétique et la fonction de ces dents avant de posé un appareil dentaire mais cela ne va pas corriger ca latéralisation, sachant qu’il à une surélévation congénital de l’homoplate droite et vu son age que me conseiller vous, une intervention chirurgicale sur la mandibule avant la pose d’un appareil dentaire ou bien le masque Delaire

    • Dr Jules dit :

      Un masque Delaire exerce une traction antérieure sur le maxillaire supérieur alors vous avez très bien compris que ceci ne changerait rien à une asymétrie squelettique mandibulaire.
      Je ne vois pas comment un tel masque pourrait “corriger un peu l’esthétique et la fonction” des dents quand son but est d’avancer l’os de la mâchoire.

      De plus, l’utilisation d’un masque Delaire chez l’adulte n’est pas chose courante et pas nécessairement recommandée. Je ne l’ai personnellement jamais prescrit à nos patients mais vous pouvez lire cette discussion précédente impliquant Dr Di Malta qui a une certaine expérience avec cette approche shez les adultes et qui a travaillé avec le Professeur Delaire.

      Il est impossible de déterminer un plan de traitement avec l’information soumise mais si votre frère n’est pas à l’aise avec ce qui lui a été proposé, qu’il n’hésite pas è obtenir une seconde opinion.

  53. Alexandra RM dit :

    Utilisation de cales avec un masque delaire?

    Bonjour,
    Mon fils est suivi par une orthondontiste depuis près de 18 mois et il vient d’avoir 7 ans. Il est prognate niveau 3. Nous allons commencer le masque de DELAIRE d’ici 15-20 jours, elle attendait la pousse des molaires. Toutefois, elle m’annonce aujourd’hui qu’en plus du masque elle allait devoir mettre une “cale” sur les 2-3 dents du bas de chaque côté pour créer un écart entre la mâchoire du haut jusqu’à ce que les dents du haut dépassent les dents du bas et afin d’éviter que les dents du bas empêchent d’avancer la mâchoire du haut…je ne sais pas si mon explication est très claire.
    Par ailleurs elle m’indique que cela est très difficile pour l’enfant qui aura du mal à parler et à manger…il est en CP et est en plein apprentissage de la lecture. Cette pratique est-elle normale ?

    La pose de cette cale peut-elle être faite au dernier moment ? Peut-elle être remplacée par une gouttière non fixe (à poser que la nuit par exemple ? – comme celles utilisées lorsque une personne grince des dents la nuit). Merci beaucoup pour votre aide.
    Bien cordialement

    • Dr Jules dit :

      Personnellement, nous n’utilisons jamais de cales sur les dents lors du port d’un masque Delaire car je n’en vois pas l’utilité.
      Dans les classe 3, les dents antérieures inférieures sont devant celles du haut que lors de la fermeture mais au repos et pendant la très grande majorité du temps, les dents ne sont pas en contact entre les deux arcades. Le masque Delaire est porté normalement la nuit et pendant ce temps, les dents ne se touchent que rarement alors cela n’est pas assez pour que les dents inférieures empêchent l’avancement.

      De plus, à ma connaissance, Le Professeur Delaire lui-même ne recommande pas l’utilisation de cales avec le masque qu’il a développé

  54. Alexandra RM dit :

    Bagues orthodontiques pour fabrication d’un Delaire

    Merci beaucoup pour votre réponse claire et rapide. J’ai une autre question, l’orthodontiste a donc posé aujourd’hui les bagues (puis les a enlever pour y faire poser les 2 fils de fer). Mon fils se plaint ce soir d’avoir mal aux gencives et effectivement j’ai vu que ses gencives sont rouges et irritées. Les bagues sont larges et ont donc été apparemment en contact avec les gencives (voir les a poussés un peu), est-ce normal ? ou doit-on encore attendre qu’elles poussent encore avant de poser les bagues afin qu’elles ne soient pas en contact avec les gencives ? Merci encore pour votre aide. Bien cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Fabrication d’un appareil Delaire intra-oral

      La fabrication de l’appareil intra-oral Delaire sur lequel sera attaché ou ancré les élastiques du masque Delaire nécessite :
      – l’ajustement précis de bagues sur les premières molaires (si elles sont sorites en bouche),
      – enlever ces bagues après avoir pris une empreinte de l’arcade supérieure,
      – couler un modèle de pierre ou plâtre et l’envoyer au laboratoire pour faire faire l’appareil,
      – mettre l’appareil en bouche (coller les bagues de façon “permanente” sur les molaires).

      Lors de la pose, il est possible qu’il y ait une légère pression sur la gencive autour des molaires qui fasse blanchir la gencive mais cela devrait se dissiper en peu de temps (quelques heures tout au plus). Si cela persistait et que votre enfant de plaint d’un inconfort important ou de douleur dans la région des molaires ou si les fils de chaque côté de l’arcade dentaire empiètent sur la gencive, cela n’est pas normal alors n’hésitez pas à retourner voir l’orthodontiste pour qu’il remédie à la situation.

  55. Karine dit :

    Masque Delaire et force orthopédique utilisés sur les dents

    Bonjour Docteur,

    En lisant cet article et les commentaires, je suis un peu inquiète. En effet, mon fils avait une classe III et l’orthodontiste lui a fait porter un masque de Delaire pendant quelques mois la nuit alors qu’il avait 10 ans et demi. Cela remonte à 7 ans.

    Ce qui m’inquiète est que cet orthodontiste n’a pas du tout utilisé le protocole du Professeur Delaire. En effet, mon fils portait un appareil avec des attaches ligaturantes. L’orthodontiste a fixé deux crochets sur les brackets des incisives latérales supérieures et enroulé plusieurs couches de fil autour de celui reliant les brackets, ce au niveau des 4 incisives (sans doute pour répartir les forces exercées sur les dents). Mon fils devait porter son masque de Delaire la nuit avec un élastique “Eléphant” sur chaque crochet. Les dents de mon fils ont basculé très légèrement vers l’avant ce qui a permis de faciliter l’occlusion.

    J’avoue avoir été surprise à l’époque (ainsi que mon dentiste) par ce montage sur les incisives.

    Le traitement actif a débuté en août 2008 et a pris fin en janvier 2011. A la fin du traitement, mon fils avait 12 ans.

    Je m’inquiète de savoir si la façon dont le masque a été utilisé ( durant 6 mois la nuit, directement sur un appareil fixe mutliattaches avec des élastiques éléphant) a pu causer des dégâts sur les incisives ou les ATM.

    J’aimerais savoir quels sont les dommages qui auraient pu être causés aux incisives du fait de ce protocole un peu surprenant. Que devons-nous vérifier pour nous assurer qu’il n’y a pas eu de dégâts ?

    Mon fils a 18 ans à présent. Cela n’a peut-être rien à voir mais les couronnes de ses incisives supérieures sont très courtes ( un peu comme si elles étaient usées ou pas entièrement sorties) Ses canines, qui n’étaient pas complètement descendues faute de place) sont descendues entièrement depuis un an ( il a fait une poussée de croissance tardive) mais pas ses incisives. Ses canines sont donc plus longues que ses incisives et ces dernières ne touchent plus les incisives inférieures.

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Karine

    • Dr Jules dit :

      Ce que vous décrivez est en effet un protocole inhabituel que je ne connais pas. Une telle méthode où un masque extra-oral Delaire (ou tout autre type de masque) est ancré directement sur les dents et non sur un appareil qui distribue la force au maxillaire de façon plus générale et uniforme aura comme effet de faire des déplacements dento-alvéolaires plutôt qu’orthopédiques.

      Je ne peux dire ce qui était indiqué pour votre fils mais le choix du traitement devrait toujours dépendre du diagnostic initial. S’il s’agissait d’une déficience squelettique maxillaire antéro-postérieure, un appareil orthopédique exerçant une traction sur le maxillaire, comme le Masque Delaire (et l’appareil intra-oral associé) est indiqué. Si, par contre, il s’agit d’une occlusion croisée antérieure principalement dentaire, alors différents appareils amovibles ou des appareils multi-bagues fixes (“broches”) peuvent facilement être utilisés.
      ➡ Pour en savoir plus sur l’interception en orthodontie et voir des exemples de telles corrections.

      L’utilisation d’une force orthopédique, comme celle utilisée avec un masque extra-oral Delaire, pour faire des corrections uniquement dentaire peut être dommageable pour les dents et parodonte (mais pas nécessairement selon la force et plusieurs autres facteurs) car cette force est beaucoup plus grande que ce qui est nécessaire pour déplacer des dents. Ceci pourrait causer un mouvement excessif des dents et endommager les tissus de support des dents (os et gencive), causer de la résorption radiculaire (rhizalyse), etc.

      ➡ Pour en savoir plus sur le déplacement des dents en orthodontie.

      Le manque de contact entre les dents antérieurs que vous décrivez est une béance antérieure et cela peut avoir une cause différente. Même chose pour l’usure dentaire.

    • Professeur JEAN DELAIRE dit :

      Les tractions orthopédiques sur les seules incisives supérieures peuvent être indiquées lorsque ces dents sont bien évoluées et qu’il manque un peu de place pour l’éruption des canines.
      Dans ce cas le mieux est de solidariser les 4 incisives supérieures à l’aide d’un seul arc vestibulaire ligaturé au collet de de ces dents.
      Les tractions devront être exercées uniquement la nuit, avec des forces un peu moins fortes que lorsque l’arc est placé sur l’ensemble de l’arcade supérieure.

      Pour répondre à vos autres questions j’aimerais avoir:
      -1: une radiographie panoramique des maxillaires,
      -2: une téléradiographie de profil de la face de votre fils.

      Sentiments Dévoués.
      J.DELAIRE.

      • Dr Jules dit :

        Vous avez la réponse du maître lui-même. Merci Professeur Delaire.

        Même si vous nous faisiez parvenir vos photos, radiographies, ou autre matériel diagnostique, devis, plan de traitement, recommandations d’un autre orthodontiste, dentiste ou spécialiste dentaire, nous ne pourrions établir de plan de traitement pour vous à partir de ce matériel. Pour en savoir plus

        Si vous pouvez les obtenir de l’orthodontiste, pouvez mettre des images (radiographies) en ligne sur un site Internet qui permet d’héberger gratuitement des images (il y en a des centaines) et nous envoyer le lien internet (URL) et nous les afficherons dans ce blogue ou les ferons parvenir au Professeur Delaire.

      • Karine dit :

        Je vous remercie d’avoir répondu à ma question Professeur,

        L’orthodontiste (qui n’est pas spécialisé en ODMF, je l’ai appris dernièrement) n’a pas utilisé un arc vestibulaire mais a installé directement les crochets au niveau des incisives latérales sur l’appareil fixe multi-attaches que mon fils portait depuis un an déjà.

        Je suis certaine qu’il n’y avait aucun autre dispositif puisqu’il n’y avait aucun crochet ou fil sur la face interne des dents ou au niveau du palais. L’orthodontiste a renforcé l’appareil en enroulant plusieurs couches de fil sur l’arc au niveau des incisives. Mon fils a du porter le masque (modèle rouge) la nuit durant 6 mois avec des élastiques “Eléphant” ( 5H (3/8) 14 OZ). Les incisives supérieures ont basculé légèrement vers l’avant ce qui leur a permis de passer par dessus les incisives inférieures.

        Ce traitement remonte à 6-7 ans maintenant mais je m’inquiète des conséquences qu’un tel dispositif pourrait avoir sur ses incisives à long terme.

        Je vais essayer de vous faire parvenir les éléments en ma possession.

        Je vous remercie beaucoup.

        Respectueusement.

        Karine

      • Karine dit :

        Bonjour Professeur,

        Faisant suite à votre demande, je vous transmets un lien pour accéder aux radiographies de mon fils afin que vous puissiez répondre à ma seconde question.

        Je vous remercie par avance de votre réponse.

        Cordialement.

        Karine

        • Dr Jules dit :

          Je n’ai publié que les radiographies céphalométriques et les ai corrigées et calibrées pour les dimensions mais n’est pas publié les radiographies panoramiques qui ne sont d’aucune utilité étant donné leur piètre qualité. La radio (A) est avant le traitement et (B) après le traitement.

          Radiographies céphalométriques montrant le profil d,un patient avant et après un traitement d'orthodontie avec masque Delaire pour effet orthopédique.

          • Professeur Jean DELAIRE dit :

            A Mme KARINE,

            Chère Madame, le résultat obtenu chez votre fils est excellent.

            Il n’existe aucun signe de souffrance des parties antérieures des maxillaires.
            Quelques soient les particularités du traitement pratiqué, il a donné de bons résultats.

            Respectueusement.

            J. DELAIRE.

            • Dr Jules dit :

              Le profil initial ne démontre pas un très gros déséquilibre squelettique antéro-postérieur, ou autrement dit, ce cas n’était pas une “classe III” extrêmement sévère mais je suis d’accord avec le Professeur Delaire que le résultat final montre un profil très harmonieux et équilibré. Tout orthodontiste serait certainement fier d’avoir un tel résultat dans sa collection de cas traités!

              • Karine dit :

                Merci beaucoup de m’avoir répondu Docteur Jules, mes craintes sont en partie levées.

                Reste la question des incisives que vous n’avez pu voir sur les radios et que je vais faire vérifier auprès d’un dentiste.

                Je vous souhaite une très bonne journée.

                Cordialement.

                Karine

            • Karine dit :

              Je vous remercie beaucoup d’avoir pris le temps d’étudier les radios et de me répondre Professeur Delaire. Me voilà rassurée sur ce point.

              Respectueusement.

              Karine

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs suivis d’un astérisque* sont obligatoires.