Articulations temporo-mandibulaires (ATM)

Merci de voter pour cet article

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (86 votes, moyenne: 4.36 sur 5)

Loading...Loading...
Imprimer

Qu’est-ce que l’articulation temporo-mandibulaire?

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) est l’articulation qui unit la mâchoire inférieure (mandibule) à l’os du crâne. Au nombre de deux, elles sont situées de chaque coté du visage, juste devant les oreilles.

  • Ces articulations sont les plus complexes du corps; pendant leurs mouvements, elles doivent s’ouvrir, se refermer, glisser vers l’avant, vers un côté et de l’autre et ce, d’une façon synchronisée.
  • Les ATMs sont composées de muscles, vaisseaux sanguins, nerfs, ligaments et os. De plus, comme pour les autres articulations, elles sont aussi recouvertes de cartilage.
  • Un disque articulaire sépare la mandibule et l’os du crâne en empêchant qu’il y ait frottement entre ces deux surfaces pendant les mouvements de la mâchoire.
  • Le disque absorbe l’énorme pression générée pendant la mastication et la distribue dans l’espace articulaire.
  • Lorsque toutes les composantes des ATMs fonctionnent en harmonie, cela vous permet de mastiquer, parler , bâiller, bref, d’utiliser votre mâchoire de façon appropriée.
  • S’il y a manque de coordination entre les deux articulations, le disque articulaire peut être déplacé ou endommagé et empêcher le fonctionnement normal et harmonieux. On parle alors de dysfonction ou troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.
    Anatomie de articulation temporo-mandibulaire
    ATM TMJ radiograph X-ray Orthodontiste Lemay Sherbrooke 093273

    Sur une radiographie, seules les structure osseuses  sont visibles.

Symptômes possibles des troubles de l’ATM

  • douleur lancinante dans l’articulation à l’avant de l’oreille;
  • inconfort et douleur qui peuvent irradier dans le cou et les épaules et être présents dans la mâchoire ou le visage;
  • muscles de la mâchoire sensibles;
  • bruits ou sensation de “craquement”,”crépitement” ou “frottement” dans l’articulation lors de l’ouverture de la bouche ou pendant la mastication;
  • bruit dans les oreilles (acouphènes, “tinnitus”) et autres problèmes auditifs;
  • ouverture limitée de la mâchoire et rigidité lors de l’ouverture (difficulté à ouvrir);
  • maux de tête, migraines;
  • sensibilité à certaines dents;
  • un changement soudain dans la façon dont vos dents arrivent ensemble;
  • dislocation lors de l’ouverture (la mâchoire reste “barrée” en position ouverte);
  • douleur : L’apparition de la douleur peut être cyclique c’est-à-dire qu’elle apparaît et disparaît à intervalles plus ou moins réguliers. Elle peut :
    • se manifester souvent sur un seul côté du visage;
    • apparaître le matin au réveil ou après une période de stress;
    • ne pas être présente même si plusieurs autres symptômes sont handicapants.

Les articulations temporo-mandibulaires, une équation complexe

Les problèmes d'articulations temporo-mandibulaires sont multi-factoriels

Les problèmes d’ATM sont comme une équation très complexe avec plusieurs variables. Chacune d’elles peut influencer individuellement ou en groupe les symptômes et l’évolution des troubles de la fonction articulaire.

 

Causes des troubles de l’ATM (étiologie)

Les causes des problèmes aux ATMs sont multiples ou multifactorielles. Voici quelques exemples de causes possibles :

Radiographie tomographique de l'ATM

Radiographie tomographique de l’ATM

  • Prédisposition; plus commun chez les femmes entre 20 et 50 ans;
  • Traumatismes : un accident ou coup à la mâchoire ou au visage peut fracturer la mâchoire ou endommager le disque articulaire et ainsi  affecter les ATMs;
  • Resserrement des muscles ou des dents de façon répétitive, ce qui peut causer des spasmes musculaires occasionnant de la douleur;
  • Grincement des dents, souvent de façon inconsciente pendant le sommeil, peut produire des forces plus grandes que la normale et contribuer à la douleur;
  • Habitude de serrement de la mâchoire(contraction des muscles masticatoires);
  • Stress et tensions psychologiques :  souvent une cause de tension dans la mâchoire;
  • Hérédité, anomalies congénitales ou de développement;
  • Pathologies, maladies : problèmes d’arthrite, maladies dégénératives des articulations, etc.
  • Problèmes dentaires : déplacements dentaires suite à la perte d’une dent, obturations trop hautes,  peut causer une mauvaise relation des dents et affecter les articulations;
  • Malocclusions importantes : malposition des dents, interférences fonctionnelles occasionnant une déviation des mâchoires.

Autres facteurs pouvant contribuer aux désordres des ATMs :

  • Mauvaise diète;
  • Arthrite;
  • Manque de sommeil;
  • Dislocations, fractures et problèmes structuraux.

Prévalence des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

  • Les troubles de l’ATM ou désordres temporomandibulaires (DTM) sont la deuxième condition musculosquelettique résultant en douleur et handicap.
  • Les troubles de l’ATM est une terminologie utilisée pour décrire des conditions musculosquelettiques caractérisées par la présence de douleur dans les articulations temporo-mandibulaires, les muscles de mastication ou les deux.
  • Selon les études, la prévalence des DTMs varie entre 5 et 10% de la population, diminue après l’âge de 45-50 ans et es plus commun chez les femmes (2-18%) que chez les hommes (0-10%).
  • Entre 50 et 66% des personnes avec troubles de l’ATM se feront soigner et 15% d’entre elles développeront un problème temporomandibulaire chronique.
  • La co-occurence d’autres conditions contribuant à la douleur, comme la fibromyalgie, les douleurs cervicales et les migraines, augmente la complexité des DTMs. C’est ce qui peut expliquer pourquoi, 16-30% des individus avec ces DTMs ont encore de la douleur 5 ans après un traitement. *1
Prévalece des troubles de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) , TMD

Traitement

Plusieurs personnes ont des troubles de l’ATM mais seulement une minorité sera affectée de problèmes sérieux.
Les troubles de l’ATM qui peuvent nécessiter un traitement sont  ceux qui :

  • sont accompagnés de douleur ou inconfort importants;
  • ont un déplacement interne, des signes d’arthrite ou de lésions;
  • présentent une mobilité réduite (ouverture limitée de la mâchoire) ou excessive de l’articulation;
  • sont affectés par des anomalies de développement ou congénitales.

Cependant, la plupart des problèmes affectant les ATMs sont temporaires, 80% des personnes affectées se rétablissent en six mois sans intervention.
L’approche thérapeutique doit est avant tout conservatrice et “réversible“, c’est-à-dire qu’elle doit éviter de causer des changements permanents dans la structure ou position des mâchoires et des dents.

La première étape consiste simplement à permettre à la mâchoire de se reposer. Ceci peut comprendre :

  • l’utilisation de compresses et des analgésiques légers;
  • de la physiothérapie, de l’acuponcture;
  • des techniques de rétroaction biologiques (“biofeedback”) et détente;
  • une équilibration de la dentition pour éliminer de légères interférences entre les dents.
Traitement des ATM, TMJ treatment

Le repos de la mâchoire peut aider la guérison des ATMs. Il est donc préférable d’éviter :

  • les aliments durs ; maintenir une diète plus molle un certain temps. Ceci peut réduire la tension sur les ATMs lors de la mastication;
  • la gomme, les caramels et friandises dures;
  • les grandes ouvertures de la mâchoire (bâiller, etc.).

Fréquemment, les symptômes s’améliorent ou disparaissent quelques semaines après leur apparition étant donné que les articulations sont moins sollicitées chez une personne ayant de la difficulté à mastiquer.
Certains exercices de la mâchoire et de relaxation musculaire peuvent aider la mobilité des ATMs.

En présence d’une  malocclusion,  il est possible qu’un traitement d’orthodontie  puisse améliorer les symptômes mais vu que la cause des troubles aux ATMs est multi-factorielle et que nous ne contrôlons pas toutes les variables impliquées, il est impossible de garantir une amélioration ou élimination des symptômes quelle que soit la thérapie utilisée.

Le succès du traitement dépend de la sévérité des symptômes et de l’assiduité du patient à suivre les traitements prescrits.
Lorsqu’une ‘approche conservatrice est insuffisante, l’utilisation d’une plaque articulaire peut s’avérer un atout essentiel.

Plaque articulaire

  • Cet appareil dentaire en plastique moulé sur la surface des dents vise à “déprogrammer” la mâchoire en équilibrant la pression sur les dents de façon uniforme pendant la fonction et en soulageant les articulations temporo-mandibulaires.
  • Pour utiliser une analogie, la plaque occlusale peut agir comme une béquille avec une cheville foulée. Cela facilite la guérison en permettant à la cheville de récupérer en supportant moins de stress.
  • Cette procédure non-invasive aide à soulager les personnes affectées et à diagnostiquer le problème à l’ATM. Même si des symptômes persistent suite au port d’une plaque, cela donne de l’information diagnostique importante sur la relation qui peut exister entre la dentition (occlusion) et les ATMs.
  • La physiothérapie et médicaments anti-inflammatoires peuvent aussi être prescrits pendant le port d’une plaque articulaire.
  • Pour être efficace, une plaque articulaire doit être portée à “plein temps” soit le jour, la nuit et même pendant les repas car les dents elles… ne prennent pas de repos!
  • La durée d’un traitement à l’aide d’une plaque dépendra de la réponse du patient et de l’amélioration des symptômes. La période habituelle de port peut varier de 4-6 mois à plus d’une année.
  • Cette thérapie peut fréquemment révéler des déplacements de mâchoires (minimes ou importants) qui étaient difficiles à identifier auparavant.
La plaque articulaire est comme une béquille qui soulage une cheville
  • Selon les résultats obtenus (amélioration des symptômes et position des mâchoires), il peut être indiqué de poursuivre la thérapie à l’aide de corrections orthodontiques (voir exemples de cas sur cette page).
  • Dans des cas plus rares, en présence de symptômes sévères et dommages internes importants affectant les ATMs, une chirurgie peut devoir être envisagée.

Cette étape doit souvent être suivie par un traitement d’orthodontie afin de corriger les malpositions dentaires et favoriser une position plus stable et fonctionnelle des mâchoires.

Exemple d’utilisation d’une plaque articulaire pour soulager des symptômes aux ATMs:

CAS 1 – Caractéristiques de la malocclusion : Adolescente de 15 ans se plaignant de douleurs articulaires, migraines et craquements aux articulations (ATMs). Elle présente une excellente dentition avec une béance postérieure gauche.

(A) Occlusion initiale : semble assez bonne dans l'ensemble sauf que certaines dents postérieures ne se touchent pas du côté gauche (béance postérieure). (B) Traitement : afin de tenter de soulager ses symptômes aux ATMs, une plaque articulaire fut utilisée sur la mâchoire inférieure pour soulager la musculature et "déprogrammer" les articulations.

(A) Occlusion initiale :  assez bonne dans l’ensemble sauf que certaines dents postérieures ne se touchent pas du côté gauche (béance postérieure).             (B) Traitement : afin de tenter de soulager ses symptômes aux ATMs, une plaque articulaire fut utilisée sur la mâchoire inférieure pour soulager la musculature et “déprogrammer” les articulations.

 

(A) Après quelques semaines de port de la plaque, la mandibule s'est replacée dans une position confortable pour la patiente (disparition de la majorité des symptômes) mais la façon de mordre (occlusion) a changée significativement; il n'y a pratiquement plus de contacts entre les dents. La plaque permet de combler l'espace entre les dents et de fonctionner confortablement.

(A) Après quelques semaines de port de la plaque, la mandibule s’est replacée dans une position confortable pour la patiente (disparition de la majorité des symptômes) mais la façon de mordre (occlusion) a changée significativement; il n’y a pratiquement plus de contacts entre les dents. La plaque permet de combler l’espace entre les dents et de fonctionner confortablement. (Les changements observés en utilisant une plaque articulaire ne sont pas toujours aussi importants que dans ce cas.) (B) Résultat final après les corrections orthodontiques entreprises après le traitement avec la plaque (aucune chirurgie aux mâchoires).

 

(A) Plaque articulaire utilisée sur la mâchoire inférieure. (B) Après l'utilisation de la plaque, il n'y a presque plus de contacts entre les dents mais la patiente est confortable. (C) L'orthodontie (broches) permet de replacer les dents.

(A) Plaque articulaire utilisée sur la mâchoire inférieure. (B) Après l’utilisation de la plaque, il n’y a presque plus de contacts entre les dents mais la patiente est confortable. (C) L’orthodontie (broches) permet de replacer les dents. (À noter que nous n’utilisons plus ce type de “broches”.)

CAS 2 – Caractéristiques de la malocclusion : Femme de 27 ans se plaignant de craquements, douleurs aux articulations et maux de tête. Elle présente une sévère malocclusion; arcades étroites, occlusion croisée postérieure, déviation de la mandibule vers la droite et important décalage des lignes médianes (flèches), béance antérieure et chevauchement dentaire.

(B) Plaque articulaire utilisée  pour "déprogrammer" la musculature et permettre à la mandibule de se replacer sans interférences entre les dents des arcades opposées. (C). Après 7 semaines, la mandibule a changé de position (déplacée vers le centre) ce qui révèle la malocclusion réelle. La béance antérieure a augmenté et il y a moins de contacts entre les dents des deux arcades mais les symptômes ont diminué significativement et la patiente est confortable.

(A) Sévère malocclusion (constriction maxillaire,  béance antérieure) et déviation mandibulaire vers la droite. (B) Plaque articulaire utilisée pour “déprogrammer” la musculature et permettre à la mandibule de se replacer sans interférences entre les dents des arcades opposées. (C). Après 7 semaines, la mandibule a changé de position (déplacée vers le centre) ce qui révèle la malocclusion réelle. La béance antérieure a augmenté et il y a moins de contacts entre les dents des deux arcades mais les symptômes ont diminué significativement et la patiente est confortable.

:arrow: Pour voir d’autres cas traités à l’aide de plaques articulaires

Prévention

Les moyens de prévention pour minimiser les symptômes et problèmes aux ATMs  relèvent du “bon sens” c’est-à-dire  qu’il s’agit d’éviter tout ce qui pourrait forcer ou “stresser” les articulations. Par exemple, si vous avez tendance à avoir des épisodes de douleurs aux articulations ou aux mâchoires :

  • Évitez toute ouverture excessive de la bouche;
  • Évitez de mâcher de la gomme, de ronger vos ongles ou de mordre sur des objets durs (crayons, etc.);
  • Évitez les aliments très durs ou qui exigent de fortes forces de mastication; maintenez une diète plus molle pendant les épisodes douloureux;
  • Lorsque vous bâillez, supportez votre mâchoire à l’aide de votre main;
  • Surveillez votre posture, ayez une bonne position de travail si vous travaillez au téléphone ou à l’ordinateur pour une longue durée;
  • Évitez de dormir dans une position qui exerce une forte pression sur votre mandibule;
  • Si vous grincez des dents, serrez les mâchoires la nuit ou en période de stress, mentionnez-le à votre dentiste ou consultez un orthodontiste.
  • Pour avoir d’autres conseils pour améliorer ou prévenir les symptômes aux ATMs.

 

ATM et orthodontie

  • Pour certaines personnes, les articulations des mâchoires sont très sensibles et peuvent  être affectées par de très légères irrégularités ou imperfections dans l’occlusion (façon dont les dents se touchent).
  • Ces patients peuvent souffrir d’une ouverture limitée de la mâchoire, de crépitement, craquements, douleurs aux ATMs et autres symptômes
    tels que décrits précédemment.
  • Un ou plusieurs de ces symptômes peuvent être présents avant un traitement d’orthodontie, ou peuvent survenir durant ou après le traitement. Cette situation peut aussi se retrouver chez des personnes qui n’ont jamais été traitées en orthodontie.
  • Les corrections de malpositions dentaires en orthodontie peuvent souvent améliorer le fonctionnement des ATMs sans toutefois garantir l’amélioration ou l’élimination des symptômes.
  • Pour diverses raisons, certains symptômes (ex. : craquements) peuvent persister ou même apparaître pendant un traitement et ce, sans que l’orthodontie en soit la cause.

 

:arrow: Pour en savoir plus sur la fonction normale, l’anatomie et les dysfonction des ATMs.

Désordres des ATM : mise au point sur les méthodes diagnostiques et les traitements

Dysfonction des articulations temporo-mandibulaires

 

 

Une malocclusion peut-elle influencer la posture?

:arrow: Pour en savoir plus, lisez notre chronique Ortho Blogue sur ce sujet


*1; Velly et al, “Comorbid Conditions: How They Affect Orofacial Pain”, in “Treatment of TMDs, Bridging the gap between advances in reasearch and clinical patient management. Edited by Charles S. Green, DDS and Daniel M. Laskin, DDS, MS Quintessence books, 2013

Commentaires et/ou questions (582)

  1. Nathalie dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir si les traitements avec broches peuvent régler les problèmes d’ATM et si la pose de broches claires sont possibles
    Merci!

    • Dr Jules dit :

      ATM : Traitement des articulations et broches

      L’utilisation de broches pour corriger une malocclusion peut contribuer à l’amélioration des symptômes aux ATMs mais aucune garantie ne devrait être donnée pour “régler” les problèmes d’ATM, peu importe la thérapie utilisée.

      Tel que décrit dans cette page, les problèmes d’articulation temporo-mandibulaires sont habituellement d’origine multipes ou “multi-factorielle” c’est-à-dire causés par plusieurs facteurs différents qui peuvent être reliés entre eux ou pas. Certaines de ces causes sont aisément identifiables et peuvent être corrigées tandis que d’autres ne le sont pas.

      Un autre point à considérer est la nature des symptômes et leur sévérité :

      • Quel âge a le/la patient(e)? (meilleures chances de “guérison” chez un jeune patient)
      • Y a-t-il présence d’une malocclusion importante, d’un problème fonctionnel?
      • Y a-t-il d’autres conditions systémiques pouvant exacerber les symptômes?
      • Depuis combien de temps dure le problème? (Les problèmes chroniques ont un moins bon pronostic)
      • Le porblème est-il persistant, cyclique, occasionnel, etc.

      Un problème chronique, présent depuis des années ou décennies a moins de chance de pouvoir être amélioré ou éliminé qu’un problème étant apparu plus récemment.
      Il est plus réaliste d’espérer améliorer les symptômes aux ATMs en corrigeant une sévère malocclusion que si l’occlusion est acceptable au départ.

      Même en présence d’une malocclusion importante, si la plainte principale du/de la patient(e) est les symptômes aux ATMs et que le but du traitement est de tenter d’améliorer les symptômes aux ATMs, il est indiqué et préférable de débuter la thérapie en utilisant une plaque articulaire telle que décrit dans cette page. Cette étape peut révéler une malocclusion plus importante qu’il semblait y avoir initialement et peut modifier la phase corrective orthodontique subséquente. De plus, si l’étape avec une plaque ne procurait pas une amélioration satisfaisante des symptômes, il est peu probable que des corrections orthodontiques (broches ou autre moyen) améliorent à elles seules la situation. La plaque sert en sorte de “test diagnostique” avant les corrections.

      En résumé, OUI, les “broches” peuvent aider les symptômes aux ATMs mais elles peuvent faire partie d’une approche plus globale incluant l’utilisation d’une plaque articulaire comme étape préliminaire.

      Parfois, pour des raisons économiques et de durée de traitement, un patient préfère aller directement à la phase des “broches”. Cette approche peut quand même aider les symptômes mais il est encore plus difficile de “promettre” un succès quelconque.
      Les problèmes d’articulations sont très complexes et il n’y a pas de “recette” miraculeuse pour les traiter!

      Il n’y a pas de contre-indications à utiliser des boîtiers clairs pour les cas d’ATM. Pour en savoir plus sur les types de boîtiers orthodontiques disponibles.

    • DE SABBATA dit :

      bravo pour votre documentaire, enfin quelqu’un qui écrit quelque chose de cohérent, cela fait plaisir.MERCI

  2. létiévant dit :

    Subluxation et douleurs depuis 10 ans
    Bonjour,
    j’ai des douleurs aux ATM depuis environ 10 ans. Mon médecin et dentiste ont diagnostiqué une subluxation de la mâchoire.
    je porte actuellement une orthèse ou gouttière et j’ai des séances de mésothérapie,mais rien n’y fait.
    j’ai également vu d’autres praticiens de santé ou médecine parallèles.
    pouvez vous m’apporter votre aide ou me prodiguer quelques conseils?
    dans l’attente d’une réponse je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez être sur a bonne voie… Le port d’une plaque articulaire est un des meilleurs moyens pour tenter de soulager les symptômes aux ATMs même si aucune garantie ne peut l’accompagner. Pour tirer le maximum de cet appareil, ils serait imporant qu’il soit porté à temps plein sinon le soulagement peut être temporaire ou cyclique.

      La subluxation chronique de la mâchoire peut être accompagnée de dégénérescence au niveau des structures de l’articulation (arthrose).
      Les cas de problèmes chroniques aux articulations sont souvent difficiles à traiter car les causes potentielles sont multiples. Une fois les examens diagnostiques “standards” auxquels vous avez été probablement soumis, il y a peut-être certains autres tests qui pourraient être faits pour tenter d’identifier la cause de vos problèmes. Ces tests peuvent inclure un bilan sanguin, une scintigraphie (pour évaluer l’activité métabolique osseuse dans l’articulation), des radiographies spécialisées (bi et tri-dimensionnelle), de la neuro-stimulation et biofeedback, une évaluation endocrinologique, etc.. Ceci nécessitera une prise en charge par un dentiste et/ou un médecin familier(s) avec ce type de problème.

      Certains chiropraticiens, physiothérapeutes, et autres spécialistes ont une expertise particulière dans le traitement des ATMs et peuvent peut-être vous aider à soulager vos symptômes à défaut de pouvoir les éliminer.

      En présence d’une malocclusion, l’orthodontie peut parfois aider les symptômes aux ATMs mais aucune promesse ne devrait être faite à cet effet. Même si les symptômes persistent, la correction d’une malocclusion améliorera la fonction et peut éviter que la situation se détériore avec les années.
      FInalement, ils est possible que les problèmes chroniques ne puissent malheureusement pas être guéris.

    • La Kahena dit :

      Un anti-dépresseur a aidé mes problèmes d’articulations temporo-mandibulaires
      Chers Amis,
      Le miracle s’est produit avec “Cymbalta”
      Il y a environ une vingtaine d’année j’avais souvent mal à l’oreille et j’avais l’œil gauche qui pleurait de temps en temps. Il ya dix ans j’ai compris que ceci était du à des problèmes ATM car la douleur se faisait plus violente et irradiait sur tout le côté gauche de la tête et surtout du visage. Avant d’identifier le problème je suis passée par otorhino, neurologue, … jusqu’à ce que le diagnostique soit finalement établi. J’ai consulté dans tous les pays du monde les maxilos les plus réputés mais aucun traitement n’a fonctionné et pour éviter de me jeter par la fenêtre je me suis mise, après mille drogues inutiles, à la Cortisone. Je variais la dose entre 10 et 40 mg selon la su portabilité de la douleur qui m’empêchait de vivre. Je connaissais les effets secondaires mais…

      Et puis un jour je suis tombée sur un article parlant d’un médicament qui agirait sur le système neurotransmetteur, c’est-à-dire en quelques sorte, couperait le contact entre l’articulation et le muscle maxillaire et le cerveau qui enregistre la douleur. Il s’agit en fait d’un antidépresseur. J’ai essayé à tout hasard et depuis un an je n’ai pas touché un cachet de cortisone. Il semblerait que ce soit le remède miracle. Remède à la douleur bien sûr parce que cela ne fait pas disparaitre le problème. Mais c’est une telle victoire pour moi que je voulais la partager avec vous. J’ai attendu un an pour le faire pcq je ne voulais pas que ce soit temporaire et vous donner de faux espoirs.

      Donc je prends tous les soirs CYMBALTA 30 mg. Essayez pendant deux mois avant de dire que ca ne fonctionne pas. Et si vraiment ca ne donne pas de résultat, consultez pour arrêtez graduellement. Le médoc existe en dosage plus fort aussi mais si au bout de 2 mois ca ne fonctionne pas du tout, inutile de passer a 60 mg.

      • Dr Jules dit :

        D’après Wikipédia, le Cymbalta est un nom commercial pour la duloxétineun qui est antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline. Il est utilisé pour le traitement d’épisodes dépressifs majeurs, du trouble de l’anxiété généralisée, de la douleur liée à la neuropathie diabétique.

        Je ne doute pas que vous ayez retiré des bénéfices de ce médicament mais je déconseille fortement à quiconque d’utiliser ce puissant psychotrope de son propre chef sans une prescription médicale et sous la supervision d’un médecin.

        À noter qu’en 2008, la commission d’AMM européenne a émis un avis défavorable à l’utilisation de ce médicament pour le traitement de la fibromyalgie car l’efficacité de ce psychotrope n’était pas solidement démontrée.

        Réf. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dulox%C3%A9tine

        • La Kahena dit :

          et bien voyons docteur!
          C’est bien d’utiliser des termes comme psychotrope pour faire peur aux patients mais je crains que ce ne soit pas suffisant pour que ceux qui souffrent le martyr chaque jour n’essaient pas ce médoc. Pour calmer ceux qui se seraient affolés devant l’appellation, il faudra expliquer qu’un psychotrope n’est rien d’autre qu’un médicament qui modulent les effets des neurotransmetteurs : ils améliorent ou stabilisent les anomalies de fonctionnement des cellules nerveuses.

          Sinon, je vais compléter : ne vous automédiquez JAMAIS sans consulter un médecin avant que ce soit pour cette substance ou pour une autre. Ce que j’ai fait moi meme en consultant un anesthésiste et un médecin du centre anti douleurs de mon hospital. Les deux, connaissant ce problème récurrent, m’ont donné le feu vert. Je les ai bien sur informés des résultats positifs de ce médicament et eux le prescriront parce qu’ils sont humbles et savent reconnaitre que la médecine n’est pas une science exacte, la pharmacologie non plus et parce qu ‘ils savent que ce n’est pas la première fois qu un médicament est conçu pour soigner uné maladie particulière et donne des résultats pour une autre de facón inespérée.

          Si les médecins écoutaient davantage les patients au lieu de se sentir mis en danger par l’”intrusisme” des ignorants que nous sommes, nous irions tous mieux sans avoir à nous automédiquer.

          • Dr Jules dit :

            Je suis bien d’accord avec vous… sauf pour le point où me prêtez des intentions en sous-entendant que j’utilise le terme “psychotrope” “pour faire peur aux patients!

            Je ne suis pas chimiste, pharmacien, médecin, neurologue, psychologue, etc. et connais moins que rien à la duloxétine. C’est pourquoi j’ai dû faire une petite recherche pour savoir de quoi il s’agit. Si vous lisez bien mon commentaire précédent, ce n’est pas moi qui utilise ce terme, je ne fais que citer Wikipédia et j’ai mis la référence au bas de ma réponse pour ceux qui désiraient approfondir le sujet.

            J’utiliserai d’autres références pour décrire ce qu’est un psychotrope car, encore une fois, je n’y connais rien :
            - Un psychotrope est une substance qui agit principalement sur l’état du système nerveux central en y modifiant certains processus biochimiques et physiologiques cérébraux, sans préjuger de sa capacité à induire des phénomènes de dépendance, ni de son éventuelle toxicité1. En altérant de la sorte les fonctions du cerveau, un psychotrope induit des modifications de la perception, des sensations, de l’humeur, de la conscience (états modifiés de conscience) ou d’autres fonctions psychologiques et comportementales.(Wikipédia à nouveau; http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychotrope)

            - Toute substance capable de modifier le comportement psychique. Les médicaments psychotropes sont classés en trois groupes : les psycholeptiques (hypnotiques, neuroleptiques, anxiolytiques), les psychoanaleptiques (antidépresseurs, psychotoniques) et les psychodysleptiques (hallucinogènes).(CHU Hopitaux de Rouen).

            Encore une fois, ce n’est pas moi qui utilise des termes comme “dépendance”, “toxicité”, “altération de la fonction du cerveau”, “modification du comportement psychique”, etc., je ne fais que citer les experts dans le domaine.
            Je ne sais pas comment fonctionne le domaine médical où vous êtes mais ici au Québec, il serait impossible pour un patient de se procurer une telle médication sans ordonnance ou prescription médicale et sans suivi adéquat.

            Dernier point, cette discussion a lieu dans le contexte des problèmes affectant les articulations temporo-mandibulaires et, comme vous le savez bien par votre propre expérience et en lisant les nombreuses autres questions dans ce blogue, c’est un domaine extrêmement complexe pour lequel il n’existe pas de solution ou thérapie “miracle”. La logique dans l’utilisation ou la prescription des thérapies veut que les cliniciens commencent par les plus simples et progressent vers les plus complexes tout en respectant le fait que certaines on mieux fait “leurs preuves” que d’autres.

            Je ne dis pas que la duloxétine n’a aucune valeur thérapeutique mais, comme tout médicament, elle doit être utilisée de façon supervisée et dans le bon contexte.

          • Gwen dit :

            Bonsoir je viens vers vous pour vous dire que quand rien ne marche il reste l’opération (arthroplastie temporo mandibulaire) je l’ai faite le 29 aout 2014. Super chirurgien, cicatrice quasi invisible. Je fais beaucoup d’exercices pour éviter que les atm se remette comme avant. Voila ;)

  3. Pinchot dit :

    Maux d’oreilles d’origine inconnue
    Bonjour,
    je suis contente d’avoir trouver ce site.
    Voila depuis deux ans et demi j’ai des douleurs d’oreille et plusieurs orl m’on dit que j’avais rien.
    Ces douleurs sont apparues quand on ma poser une couronne sur la deuxieme premolaires haut coté droit (la premiere etant enlever lors de mes soins d’orthodontie il y a 20 ans)
    Je me suis dit alors que ça devait etre ma couronne je l’ai fait enlever on ma mis une dent provisoir et j’ai toujours aussi mal.
    En fait j’ai une dent de sagesse qui pousse sur le meme cote mais vers mon oreille elle est carement sortie de l’os maxilaire.
    Il y a des dentistes qui me disent qu’il faut que je l’enleve mais qu’elle est dificile à enlever…
    ça me fait peur et en plus en cherchant sur le net je ne trouve personne avec se cas pour en discuter ou pour me rassurer.
    En tout cas je sais qu’il faut que je m’en occ car j’ai mal tout les jours.
    Je voulais savoir si vous connaisser des cas de ce genre.

    • Dr Jules dit :

      Nous avons vu, à l’occasion, des personnes qui ont développé des symptômes divers suite à des travaux dentaires ou interventions majeures comme la pose de ponts, la restauration de dents sévèrement abîmées à l’aide de couronnes, des extractions difficiles (dents de sagesse et autres), etc.

      Il est possible qu’il y ait eu une certaine relation entre l’apparition de vos symptômes et votre nouvelle couronne mais si le fait de l’avoir enlevée n’a pas aidé, ceci élimine cette cause.
      Il faut réaliser qu’il y a plusieurs structures autres que les dent dans l’environnement de l’oreille alors il est probable que l’une d’elles ait un rôle è jouer dans votre problème.
      Vous avez cependant déjà fait une démarche essentielle soit consulter un ou plusieurs ORL alors il faut conclure que l’oreille elle-même est normale et n’est pas la source du problème.

      Il se pourrait peut-être que que votre oreille ait des douleurs référées par d’autres structures avoisinantes. Est-ce que cela pourrait provenir de votre dent de sagesse? C’est loin d’être évident et difficile à prouver mais si cette dent est vraiment hors de l’arcade, non fonctionnelle et problématique alors vous devriez envisager la faire extraire même si l’extraction n’est pas facile. Aucune garantie que cela éliminera ou améliorera vos symptômes cependant. Discutez-en avec votre dentiste pour bien évaluer les avantages et désavantages de cette extraction.

      Vous semblez avoir évalué plusieurs avenues pour soulager votre problème mais sans succès. Une autre approche qui pourrait être tentée serait d’utiliser une plaque articulaire, similaire à ce qui est décrit dans cette page. Ceci permettrait d’établir une fois pour toutes (??) s’il y a relation entre votre occlusion et vos symptômes en éliminant toute interférence entre les dents des 2 arcades et en uniformisant les forces d’occlusion. Si jamais cette thérapie vous aide, ceci mettra votre dentiste ou orthodontiste sur une nouvelle piste. Si tel était le cas, mentionnez-le dans cette discussion pour le partager avec les autres lecteurs.

      J’aimerais vous guider un peu plus mais ce genre de problème est difficile à diagnostiquer… surtout par écrit! Je vous encourage à continuer vos démarches. Vous pouvez demander d’autres opinions médicales et dentaires, quelqu’un aura peut-être un autre point de vue qui sera le bon.

  4. Jessica-Temp dit :

    Douleur à la mâchoire depuis 6 mois, quoi faire?

    Bonjour,
    j’ai 20 ans et j’ai des douleurs à la machoire depuis maintenant 6 mois.
    Ça fait très mal dès que j’ouvre la bouche et cela me cause des douleurs à mon oreille. Mon dentiste dit que poser des broches va régler le problème mais je ne voit pas en quoi cela pourrait aider.
    Es-ce qu’il est possible de régler ce problème seulement avec une chirurgie ou les broches sont vraiment nécéssaire?
    J’ai aucune assurance dentaire et je suis étudiante et mes parents n’ont pas d’argent pour ça.
    Merci beaucoup!

  5. Dr Jules dit :

    :arrow:Pour lire le témoignage d’une personne souffrant de différents problèmes, dont des symptômes aux ATMs, et qui peuvent être partiellement reliés à une malocclusion, suivez ce lien. :idea:

  6. smen40 dit :

    Échec orthodontique, problèmes de mâchoire… que faire?
    Bonjour,
    J’habite à Paris et j’avais entrepris un traitement d’orthodontie qui a duré 3 ans. Le problème c’est que l’orthodontiste m’a complètement défigurée et démoli toute ma mâchoire. Il n’était pas du tout sérieux et n’a jamais dit un mot sur le travail qu’il faisait sur mes dents pendant 3 ans.

    Aujourd’hui, je me renseigne beaucoup par internet et grâce à votre site je sais maintenant que les problèmes que j’avais concernant ma mâchoire et que l’orthodontiste n’a pas su corriger. De plus, il m’a jamais fait de radio ou de moulage, mais pour d’autres problèmes, j’en avais fait et je lui ai remis quelques radio et mon moulage, voyant que mon traitement était catastrophique il a jeté mon moulage et les radios. Il ne me reste plus que 2 radios d’avant mon traitement et rien d’autres.
    Puis-je vous exposer mon cas, vous montrer mes radios et pourriez-vous me dire ce que je dois faire? Je suis désespérée car, dès que j’ouvre la bouche, ma mâchoire déformée se voit beaucoup et le regard des autres est terrible car j’ai en plus une maladie de l’émail!
    Aidez moi s’il vous plaît. Je vous remercie pleinement.

    • Dr Jules dit :

      Votre situation semble complexe et je comprends votre désarroi…

      Il est possible pour un orthodontiste ou professionnel dentaire d’évaluer votre dentition, occlusion, esthétique du visage, fonction, articulations temporo-mandibulaires, etc. mais la seule façon d’évaluer le résultat et les effets d’un traitement d’orthodontie ou autre est d’avoir accès à du matériel diagnostique démontrant la condition du/de la patient(e) avant le début du traitement. Sans ce matériel, il sera pratiquement impossible de déterminer ou prouver ce qui est attribuable au traitement ou à autre chose et ce, qu’il y ait eu faute ou pas. Certains changements se sont certainement produits dans votre bouche au cours de ces 3 années mais, reste à prouver qu’ils sont causés, en tout ou en partie, à la thérapie que vous avez subie.

      Il existe des standards précis établis par les organismes supervisant la pratique de la dentisterie et des spécialités dentaires en ce qui concerne la prise de matériel diagnostique pour établir un diagnostic et plan(s) de traitement, la garde des dossiers des patients, l’information qui doit être inscrite au dossier, la durée pendant laquelle les praticiens doivent garder ces dossiers, quand et comment ils peuvent s’en départir, etc. Ces normes peuvent varier d’un endroit à l’autre (pays, provinces, etc.) mais doivent être respectées par tout professionnel de la santé.

      Même si vous nous soumettez quelques radios prises avant votre traitement, ce sera bien peu pour déterminer ce qui a été fait pendant le traitement.
      Le meilleur conseil que je puisse vous donner serait de consulter un orthodontiste certifié et qualifié (spécialiste limitant sa pratique à l’orthodontie) en qui vous aurez pleinement confiance. Vous pouvez vous informer auprès de dentistes généralistes ou connaissances pour avoir des références. Exposez lui votre problème et son historique. Il sera beaucoup plus facile de vous faire conseiller par quelqu’un sur place qu’à distance. Ce praticien sera aussi plus familier avec les standards de pratique en vigueur dans votre région.

      Vous pouvez aussi consulter le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France qui liste tous les dentistes par région géographique, département et spécialité. Vous pouvez communiquer avec cet organisme pour connaître les orthodontistes de votre région et les règlements en vigueur régissant la pratique de la dentisterie.

      En espérant que cette information vous soit utile et vous aide dans vos démarches.

    • SYLVIE dit :

      Bonjour.
      J ai les meme problemes que vous suite a un dentiste qui a fait n importe quoi dans ma bouche.
      Je suis en procès et je ne lâcherais pas.
      Faite comme moi il faut les attaques en justice
      Bon courage

      • Brigitte dit :

        Bonsoir, Moi aussi je suis allée au Conseil de l’Ordre des dentistes mais cela n’a servi à rien; ils se serrent les coudes ! et voilà maintenant 7 ans que je souffre d’une diduction que personne n’a réussi à traiter; je commence un traitement à PARIS (frais de train non remboursés, évidemment); mais là on me dit déjà que mon cas est compliqué et vieux de 7 ans puisque personne ne s’est jamais intéressé à mon problème dans ma ville; ce n’est pourtant pas faute d’avoir rencontré différents spécialistes ! alors le Conseil de l’Ordre … je doute. Mais ce sur quoi il est impossible de douter, ce sont ces 7 ans de galère à ne pouvoir manger correctement. Bon courage.

  7. Dr Jules dit :

    Les dents de sagesses peuvent-elles être responsables de maux aux articulations temporo-mandibulaires?
    Lisez la question qui nous a été posée et notre réponse.

  8. Elodie dit :

    Problèmes d’ATM, dents de sagessse et opération
    Bonjour , je m’appelle Elodie , j’ai seulement 16 ans , et je tiens a vous parler de mon probléme de machoire qui m’inquiete énormément.
    Voila , apres avoir utiliser un appareil dentaire pendant environ 2 ans , mais aussi une goutiere le soir, quelques mois aprés des craquements au niveau de ma machoire sont intervenus.
    J’ai laisser sa durant quelques mois , car ceci ne me posais pas de problèmes , je pouvais ouvrir ma bouche correctement.
    Mais la , je suis arriver a un stade plus important. Je n’arrive seulement a ouvrir ma bouche de 3 cm !
    Je suis allez voir un spécialiste, il m’as tout de même parler d‘opération… Bien qu’il veut dabord essayer la goutiére! J’ai vraiment peur…
    Et aimerais plus d’informations sur cette opération, mais surtout l’aprés opération !
    Bientot , je vais retirer aussi mes dents de sagesse… L’ATM peut- il provenir des dents de sagesse ?

    Merci d’avance !

    • Dr Jules dit :

      Pourquoi une opération?
      Je n’ai jamais entendu parler d’une personne de 16 ans ayant besoin d’une opération aux articulations temporo-mandibulaies (ATMs) pour tenter de corriger un problème de limitation d’ouverture de la bouche! Ceci ne devrait être envisagé qu’en dernier ressort… et encore! Nous ne pouvons pas vous donner d’information sur “l’opération” car nous n’avons aucune idée de quelle opération il s’agirait!

      L’utilisation d’une plaque articulaire ou “gouttière’ est une des approche la plus reconnue pour tenter de diagnostiquer et aider les problèmes aux articulations temporo-mandibulaires. Bien qu’aucune garantie ne puisse être donnée sur l’amélioration ou l’élimination des symptômes en utilisant ce genre d’appareil, il faut qu’il soit utilisé selon des protocoles strictes et précis et avec une discipline hors pair de la part du/de la patient(e) si on veut avoir une chance d’aider les articulations. Tel que décrit dans cette page sur les articulations, le port d’une plaque articulaire la nuit n’est certainement pas suffisant pour arriver à ce but.

      Je vous conseillerais de consulter un orthodontiste certifié ou un praticien du domaine dentaire qui est familier avec le “traitement” des ATMs et non seulement avec le “port d’une gouttière” avant d’envisager toute forme d’ “opération”.

      Les dents de sagesse ne peuvent expliquer, à elles seules, vos problèmes articulaires. Voir les réponses précédentes pour plus de détails.

  9. nicolas dit :

    Ronflement et problèmes d’ATMs
    Bonjour,
    Depuis plusieurs années je “souffre” d’une luxation de l’ATM, qui se traduit simplement par un craquement, sans autre gène.
    Seulement, j’ai un voile du palais hyper develloppé, qui provoque des ronflements importants durant mon sommeil. J’aurais souhaité savoir si luxation de l’ATM et orthèse d’avancée mandibulaire étaient compatibles?
    en vous remerciant par avance.

    • Dr Jules dit :

      Il peut y avoir une certaine compatibilité entre un appareil visant à tenter d’éliminer un craquement articulaire et un autre appareil destiné à aider le ronflement. Les 2 visent à avancer la mandibule. Dans un cas c’est pour tenter de “recapturer” le disque articulaire qui cause le craquement pendant le fonctionnement de la mandibule et dans l’autre cas, l’avancement mandibulaire tente de dégager l’arrière de la gorge pour aider le passage de l’air pendant le sommeil. Est-ce qu’un appareil peut jouer ces deux rôle simultanément? Peut-être mais nous ne l’avons jamais essayé.

  10. josee petit dit :

    Problèmes d’ATM : déchirures, dégénérescence avancée. Chirurgie indiquée?
    Bonjour je suis josée âgé de 39 ans.
    j’ai subit en 1997 une chirurgie complète de la machoire pour une mal occlusion ainsi qu’une chirurgie pour replacer un minisque disloqué…. cette année en 2011 déviation importante est apparu mais pas de douleur alors
    j’ai revu mon chirurgien…il m’a ft faire une arthocentèse qui n’a rien changer a part m’avoir apporté de la douleur depuis et aujourd’hui je viens d,avoir le résultat de mon IRM : déchirure des 2 minisques ainsi qu’une dégénérescence avancé des articulations pour mon âge. mon MD préfère attendre 6 mois pour voir si la douleur va disparaitre.. car il n’est pas trop en faveur d’une chirurgie pour remplacer mon minisque..
    vous en pensez quoi??
    ma déviation va s’aggraver si j’attends c’est risqué cette chirurgie vous avez un site a me conseiller? voir en quoi consiste cette chirurgie?? je le revois ds 6 mois d’ici l’a douleur a l’alimentation et certains mouvement
    Merci a vous…

    • Dr Jules dit :

      Votre situation est très complexe. Lorsqu’on parle de dégénérescence condylienne, déchirures de ménisques, etc. la solution n’est jamais simple. Les approches thérapeutiques peuvent aussi varier selon la formation des praticiens et les “écoles de pensées” auxquelles ils souscrivent.

      Avant d’envisager une chirurgie dans vos ATMs, je crois que le chirurgien voudra s’assurer que le processus de dégénérescence soit arrêté. Je ne connais pas de site décrivant précisément la chirurgie dont vous auriez besoin. Le meilleur résumé sur le processus dégénératif des articulations que j’ai lu est la réponse récente d’un confrère orthodontiste (Dr Sylvain Chamberland) à une autre question posée sur ce site. Vous pouvez la lire en suivant ce lien.

      Vous a-t-on proposé le port d’une plaque articulaire? Ceci ne règlerait pas votre déchirure méniscale et n’arrêtera pas la dégénérescence mais cela pourrait peut-être contribuer à votre confort en diminuant un peu la pression dans vos articulations. L’utilisation de plaques articulaires est décrite au haut de cette page.

    • Dr Sylvain Chamberland, orthodontiste dit :

      À Mme Josée Petit,
      Ce que vous décrivez correspond plutôt bien à une résorption condylienne. Vous présentez aussi les signes cliniques d’une luxation discale non réduite du côté vers lequel se produit votre déviation (vous n’avez pas dit si c’était vers la gauche ou vers la droite).
      Vous mentionnez qu’il y a déchirure des 2 ménisques, ne s’agirait-il pas plutôt de la bande postérieure du disque qui présenterait une perforation plutôt que le disque en tant que tel qui soit perforé?
      Vous a-t-on conseillé de la physiothérapie? À Québec, nous utilisons les services de Mme Julie Préfontaine de Physiothérapie St-Sacrement (418-683-6715).
      Vous a-t-on recommandé des anti-inlfammatoires, une infiltration de corticostéroïde, une tomodensitométrie volumétrique à faisceau conique (CBCT) pour évaluer la forme et la grosseur résiduelle des condyles?
      Avez-vous eu des examens sanguins spécifiques pour évaluer la possibilité de maladies systémiques auto-immunes (ref l’hyperlien que Dr Lemay cité dans sa réponse).
      Le remplacement du disque articulaire n’est pas banal comme intervention. Il importe de savoir par quel matériau. Auriez-vous voulu dire plutôt “replacement” ce qui n’est pas du tout la même chose. Cette dernière approche (replacement) est d’ailleurs recommandé par Dr Larry Wolford.
      Je ne connais pas les chirurgiens buccaux de votre région, mais cela n’enlève rien à leur compétence si je vous dit qu’à Québec, nous avons Dr Jean-Philipe Fréchette qui a fait un fellow en ATM après sa spécialisation en chirurgie buccale (418-704-7077) et Dr Dany Morais, de l’hôpital de l’Enfant Jésus(418-624-0088) avec qui j’ai développé mon expertise dans les cas de résorption radiculaire.

      Recevez, Madame Petit, mes salutations distinguées

      Dr Sylvain Chamberland
      Orthodontiste
      sylvainchamberland.com

      • josée Petit dit :

        Merci a vous de me répondre mon Md traitant est le Doc. Jean Poirier maxilo-facial de l’hôpital maisonneuve rosemont a MTL…
        J’ai omis peut-être de faire mention qu’en 1997 j’ai une une discoplastie du coté droit…je ne sais pas si c’est le terme exacte car apres avoir subit une grosse chirurgie soit d’avancer la machoire du bas et remonter la machoire du haut car losque je souriais on ne voyais que mes gencives…en plus de tout ces problème de dlr extreme j’ai portée des broches et ma machoire n’ouvrait pratiquement pas..apres un embrochement complète de 3 semaines rien a faire pas plus d’ouverture donc apres évaluation ma MD IL a décidé de faire la discoplastie qui a été un succes ad aujourd’hui…

        Quand je suis allée le revoir pour ma déviation coté drt il m’a dit que le minisque était sans doute retiré de son endroit…il m’a ft alors l’arthrocentèse et a injecté de la cortisone depuis 97 ça la 3 ieme injections…en passant avant tout ce processus j’ai porté une plaque occlusal qui m’a ft augmenter ma dlr ;-(….

        En mai apres l’arthrocentèse j’ai passé mon IRM je n’ai pas le papier avec la description complète mais il m’a dit déchirures et perforation complètes de chaque coté de la machoire…au niveau des minisque….avec dégénéressancée avancé pour l’age de la pte….. alors voilà vous savez tout…mon Md traitant mentionne que je suis un peu jeune pour subir une telle chirirgie il veux voir si m’a dlr va partir car avant l’arthro j’avais pas mal..mais je n’ai pas de mouvement possible avec la machoir de bas vers la gche et diminution de mon ouverture la dlr est tolèrable je prends advil a l’occasion…. merci a vous bonne journée

  11. josée Petit dit :

    Derniere chose avant de vous quitter vous me parlez qu’il faut arrêter la dégénéressence on fait quoi pour y arriver?? car mon med. ne m’a pas parler de ça… pour lui il il a la chirurgie complexe avec greff ds l’adomen pour recontruire ou remplacer complètement le minisque car selon l’IRM ils n’existent plus les minisques….si je décide de ne pas faire la chirurgie et d’attendre le plus tard possible y’a des conséqences a long terme?? ma déviations va ce prononcer?? selon mon Doc c’est mon coté gche qui va finir par y gouter a son tour dans les prochaines années ….je ne sais vraiment plus quoi faire attendre que tout bloc et me faire dire que j’ai trop attendu pour la chirurgie ,car ca me ft peur ca semble bien complexe…la suite en décembre je revois mon Doc merci bonne été

  12. Sylvain Chamberland dit :

    Madame

    Je crois que votre situation est extrêmement complexe. Bien que vous nous donnez des détails de votre problème, nous ne pouvons voir le cas dans son entièreté. Je ne me sens pas confortable de faire le gérant d’estrade étant donné la situation et je crois que Dr Lemay serait d’accord. Le but de ce forum est d’informer, mais non de se substituer à votre médecin traitant.
    Dr Poirier est un bon chirurgien buccal et il a été formé à l’hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec. Dr Dany Morais, mon collègue a été un de ses professeurs et j’ai confiance en la formation qui est prodigué à l’Enfant-Jésus. Tout au plus, je vous suggérerais de consulter Dr Jean-Philipe Fréchette.
    Je vous souhaite la meilleure des chances dans vos démarches et dans les soins que vous recevrez.

    Recevez, Madame, mes salutations distinguées,

    Dr Sylvain Chamberland
    Orthodontiste
    www .sylvainchamberland.com

    • Line mathieu dit :

      Bonjour
      Mon probleme est que suite a une rencontre en juillet 2014 avec chirurgienne à l’ Hopital general de mtl. Je souffre d un trouble ATM du maxillaire inférieure gauche et mon dentiste des 35 dernieres annees ne m avait jamais refere a un maxillo facial. Donc mon trouble s est agrave et j ai des douleurs intentes en plus d avoir une boule dans la joue qui est aussi douloureuse. Lundi 22 sept. 2014 j ai su que la masse n etait pas cancereuse. Aj 26 sept 2014 vu orthodontie chez centre dentaire lapointe mtl centre ville. Qui m a dit qu il ne peut rien faire pour le trouble ATM, que je dois rencontrer un orthodontiste specialiste de ATM. Il va faire recherche et me revient avec un nom afin que je prenne un r vous. Maudit quand ezt ce que quelqu un va debuter le traitement plaque occlusale etc.. Afin de regler mon trouble. Les médicaments naproxen375mg ne sont plus assez fort pout soulager douleurs, puisque depuis 2ans que je porte plus mon partielle suite a la douleur. Est ce que quelqu un connait une personne a mtl qui s occupe du trouble ATM et qui est pres d un metro. A l aide merci.

      • Dr Jules dit :

        Premièrement, il n’y a pas d’orthodontistes certifiés qui travaillent pour les Centres Dentaires Lapointe. Deuxièmement, si quelqu’un vous dit qu’il ne peut rien faire pour vous, obtenez une autre opinion. Il sera peut-être difficile de trouver un praticien compétent dans le traitement des articulations temporo-mandibulaires mai il y en a. Ils ne sont cependant peut-être pas près d’une bouche de métro!

      • gwen dit :

        bonjour, même si c’est loin je te conseille vivement d’aller sur poitiers rencontré le dc L spécialiste des ATM qui est excellent je me suis fait opéré il y as un mois on ne voit quasiment pas les cicatrices (j’avais une luxation a gauche de la machoire et subluxation a droite) je fais beaucoup de rééducation pour pas que ma machoire refaire comme avant mais j’avance petit a petit grâce au kiné aussi ^^

        • Dr Jules dit :

          Petite précision… bien que certains dentistes ou spécialistes dentaires consacrent une partie de leur pratique au traitement des problèmes articulaires des ATMs, il n’existe aucune spécialité reconnue dans le domaine dentaire ou médical pour le traitement des articulations temporo-mandibulaires et, par conséquent, personne ne peut et ne doit s’afficher comme étant un “spécialiste des ATM”.

          De plus, bien que vous ayez eu du succès avec une chirurgie aux ATMs, une telle approche n’est souvent qu’utilisée en dernier ressort pour les problèmes d’ATMs et beaucoup d’autres traitements moins invasifs sont indiqués avant d’envisager une telle chirurgie.

        • vanessa dit :

          Bonjour Gwen ta réponse est super mais moi ce que l’on me propose c’est une chirurgie d’avancement mandibulaire voir bi maxillaires ils verront cela en fin de traitement orthodontique le résultat est censé être concluant pour mes douleurs d’atm mais effectivement comme le souligne Dr Jules sans garantie pour mes claquements !!!
          j’ai déja fait pleins de trucs pour ces fichus atm gouttières ect… donc je tente car au pire cela les empêchera de se dégénérées car pour le moment pas de soucis juste le disque qui a du mal a passer par dessus

          • Dr Jules dit :

            Au risque de me répéter, soyez réalistes dans vos attentes face à une chirurgie des articulations temporo-mandibulaires car rien ne garantira que la dégénérescence ne continuera pas par la suite et que votre disque sera recapturé car la chirurgie ne s’attaquea pas directement à la “cause” de ces problèmes, cause qui est probablement inconnue de toute façon.
            Von succès tout de même!

          • gwen dit :

            je dois aussi subir une avancée mandibulaire du a une rétrognathie pas facile d’ailleurs et fatiguant de tout ces désagrément sa fait 1 mois que je me suis fait opéré je progresse tout doucement c’est un peu coincer a gauche et j’ai du mal a faire aller ma mâchoire de gauche a droite mais j’ai kiné 2 fois par semaine ce qui aide vraiment bien j’ai quelques petit craquement qui sont a cause que ma mâchoire dévie un peu a gauche donc exercice concentré sur la droite sa commence déja aller mieux ^^

            • vanessa dit :

              helllo
              et tu as souffert de ton intervention ??? car moi c’est pour le mois de février =)

              • gwen dit :

                sincèrement j’aurais penser avoir plus mal la douleur est très supportable le plus douloureux en fait ce sont les exercices car sa tire mais c’est pas la mort lol le seul soucis c’est que j’ai des douleurs quand je baille sa prend du temps (6 mois) pour que sa soit définitivement remis en forme je reste patiente ^^

  13. Sarah Gartenmann dit :

    ACOUPHÈNES sévères et handicapants; je suis prête à tout!
    Bonjour,
    d’abord si je vous écris c’est parce que je trouve votre site très bien fait et la qualité et le professionalisme de vos réponses est incroyable, et je vous en félicite. merci très fort.

    Ma question est la suivante : je souffre depuis 1 année d acouphène très strident mais “pulsatile” dans l oreille droite, et qui augmente à m en rendre la vie désagréable, c’est devenu insupportable et je suis prête à tout pour que cela cesse. J ai 35 ans, et mon médecin vient, après divers examens, de me dire qu il s agit d un problème d ATM, et que je dois consulter un dentiste/orthodontiste rapidement afin de me placer la machoire inférieure (le mandibule ?) en position avancée permanente.

    Je me rejouis vraiment d avance si cela pouvait supprimer voire diminuer cet acouphène strident mais je crains de devoir avoir à porter un appareil disgracieux. J ai deja portée des bagues pendant 3 ans et demi entre 17 et 20 ans et avec mon job je crains de devoir à nouveau recommencer tout ce tralala pénible (surtout à 35 ans…). Je travaille dans une banque comme conseillère à la clientèle, avec un dress code et une approche orientée client alors j’ai peur que l on me mette un appareil disgracieux, ou pire, qui gène mon élocution… :-(
    mais mon acouphène est tellement atroce que je suis néanmoins prête à tout faire pour le supprimer/diminuer.

    Est il possible d avoir une explication de votre part, je sais je demande beaucoup, qui m éclairerait sur le type de traitement, voire un éventuel appareil (lequel, avec quelles contraintes esthétiques et d élocution surtout) que je risque de devoir porter.
    merci d avance, très sincèrement merci.
    cordialement
    Sarah

    • Dr Jules dit :
      Rappel : Qu’est-ce qu’un acouphène
      Il y a beaucoup d’information sur le Web décrivant les acouphènes, leurs causes et certains des traitements “standards” mais, pour le bénéfices des lecteurs moins familiers avec les acouphènes, rappelons que ce phénomène réfère à des bruits”parasites” qu’une personne perçoit sans que ceux-ci existent réellement. Ils peuvent se manifester par des soufflements, sifflements, bourdonnements, bruissements, vrombissements, cliquetis et bruits similaires perçus dans une ou les deux oreilles. Certaines personnes les perçoivent même dans la tête. Ces symptômes peuvent être continus, intermittents ou occasionnels et résultent du dysfonctionnement du système nerveux auditif.

      On estime qu’entre 10 à 18% de la population est affectée par des acouphènes mais cela peut atteindre 30% chez les adultes. Cependant, 1 à 2% de la population est atteinte d’acouphènes sévères. Pour la majorité des gens affectés, les acouphènes ne modifieront pas significativement leur qualité de vie. Pour ceux souffrant d’acouphènes chroniques cependant, cela peut être très gênant et même handicapant.

      Les spécialistes ne considèrent pas les acouphènes comme une maladie mais plutôt un symptôme lié à une perte d’audition. Les causes des acouphènes sont nombreuses
      et peuvent comprendre :
      - l’âge (diminution de l’audition avec le vieillissement),
      - une exposition excessive au bruit,
      - une blessure à la tête ou au cou (traumatisme crânien, entorse cervicale, etc. )
      - certains troubles et maladies.

      Oreille interne, acouphènes, anatomie.

      Bien que votre médecin ait éliminé certaines sources potentielles comme étant la cause probable de vos acouphènes, je ne sais pas comment il peut affirmer avec certitude que l’origine de ces symptômes sont vos articulations temporo-mandibulaires.

      Il est en effet possible qu’un changement dans la position de votre mandibule puisse avoir un effet sur vos symptômes mais je ne crois pas qu’un praticien ose vous garantir l’élimination ou même l’amélioration des acouphènes en modifiant votre position mandibulaire. Cependant, cela ne signifie pas qu’il ne vaille pas la peine d’envisager une approche dentaire ou orthodontique. Le port d’une plaque articulaire, tel que décrit dans cette section, peut s’avérer un outil diagnostique très précieux pour votre condition. Cela peut permettre de voir, assez rapidement, si vos symptômes peuvent diminuer en “déprogrammant” votre mandibule et en lui permettant de se repositionner dans une position plus “confortable”. Si cette démarche s’avérait positive, cela serait très encourageant pour la suite de la thérapie. Dans le cas contraire, cela donnerait quand même de l’information importante, à savoir que la relation entre la dentition (malocclusion), les mâchoires et les articulations temporo-mandibulaires n’est pas aussi importante qu’on pourrait le croire dans l’étiologie de vos acouphènes. Il faudrait alors évaluer d’autres pistes…

      Il est normal que vous vouliez trouver une solution la plus simple possible à votre problème mais, devant la sévérité de vos symptômes, il vous faudra vous résoudre à entreprendre une thérapie à l’aide d’un appareil quelconque (plaque articulaire?) pour tenter de vous soulager. Ces appareils, peuvent être fabriqués et ajustés sur la mandibule de sorte qu’ils sont beaucoup moins visibles que s’ils étaient portés au maxillaire supérieur. Leur grosseur ou volume dépend le votre malocclusion (écart à combler entre vos dents à l’aide de l’acrylique). En général, les gens s’y habituent très bien après une période d’adaptation initiale et l’élocution ne se trouve pas vraiment affectée (il peut y avoir des variations d’une personne à l’autre).

      Nous avons vu quelques personnes voir leurs acouphènes légers ou modérés diminuer suite au port d’une plaque articulaire mais nous ne leur aurions pas garanti cette amélioration avant la thérapie! La plupart des gens souffrant de problèmes aux articulations temporo-mandibulaires n’ont pas d’acouphènes alors la relation de “cause à effet” entre ces deux phénomènes ne peut être établie de façon routinière.

      Si une plaque articulaire vous soulageait (partiellement ou plus?), il est possible que vous ayez besoin d’orthodontie par la suite pour corriger vos malpositions dentaires (voir les différents exemples sur cette page). Ceci ne vous enchante certainement pas mais franchissez ce pont lorsque vous y serez rendue. Prenez une étape à la fois et soyez patiente…


      Vous pouvez voir d’excellents reportage sur les acouphènes;

      1- Un reportage de 2010 à l’émission Découvertes de Radio-Canada sur les acouphènes.

      Reportage à Radio-Canada-Découvertes sur les acouphènes

      2- “Le bruit du silence“; témoignage d’un acouphéniste et des moyens qu’il utilise pour vivre avec son acouphène. Le bruit du silence, reportage sur les acouphènes
      • Sarah Gartenmann dit :

        je ne sais pas comment vous remercier – SINCEREMENT – du temps et de la pertinence de votre réponse.
        merci vraiment.
        le médecin que j ai vu était mon généraliste, il n est pas spécialiste ORL, mais m’a donné ce diagnostic de manière assez convaincante (même si j ai sans doute mal répercutée ses propos en termes de certitude..)
        Je souffre de toute manière de troubles ATM révélés (par mon dentiste) et ce dernier m avait deja, l année dernière, proposé de porter un appareil dont vous expliquez bien l utilité (“gouttière de michigan”).. j avais refusée, pour les raisons susmentionnées..
        be,.. je crois qu’après votre réponse, je vais franchir le pas et je vais prendre rdv pr commencer à porter cet appareil.. et comme vous l expliquez si bien, voir ce que ca donne. les vacances me permettront de l essayer sans trop de soucis professionnels.
        je vous tiens au courant et vous remercie vraiment de votre engagement internet pour toutes celles (et ceux) qui souffrent de divers problèmes et dont vous savez si bien informer.
        merci sincère

        • Dr Jules dit :

          Nous sommes heureux d’avoir pu vous éclairer dans vos démarches.

          Le “Michigan Splint” ou la gouttière Michigan “classique” est une plaque occlusale qui est fabriquée et portée sur l’arcade supérieure. Vus pouvez demander à votre dentiste/orthodontiste s’il peut vous faire une plaque à l’arcade inférieure qui serait moins visible et est généralement mieux acceptée par les patients. La clé du succès cependant sera la fidélité dans le port à plein temps de votre plaque articulaire si vous voulez vraiment tenter de “déprogrammer” votre mandibule et évaluer s’il y a une certaine relation entre vos symptômes et votre occlusion.

          • Sarah Gartenmann dit :

            MERCIIII !!!

            J ai prise rdv chez mon dentiste, il va m examiner et, le cas échéant, me conseiller un orthodontiste.
            Evidemment, je ne suis pas enchantée à devoir recommencer à porter un appareil à 35 ans, mais vos conseils sont pertinents et judicieux.. et grâce à vous, je crois que je vais me lancer. Si ca permet de réduire mes acouphènes et mes douleurs dans l articulation ca sera le bonheur, .. et sinon au moins – comme vous dites – ca permettra de chercher ailleurs la cause de mon problème auditif.
            En tout cas je vous tiens au courant (peut-être que ca peut intéresser d autres personnes qui souffrent du même problème), et je vous remercie vraiment très très fort.
            Cordialement
            Sarah

            • Dr Jules dit :

              Soyez juste réaliste avec les attentes d’un tel traitement pour ne pas être déçue car le traitement des acouphènes et articulations temporo-mandibulaires est très complexe.

              Je suis certain que plusieurs personnes apprécieront si vous venez partager votre expérience à nouveau sur ce site.

              • Sarah Gartenmann dit :

                Bonjour
                MERCI encore et encore pour tout le temps que vous prenez à nous expliquer et à .. aussi.. nous rassurer. Votre site est merveilleux et ce n’est pas un compliment mais la pure réalité.

                Alors voila, j ai suivie scrupuleusement vos conseils, je me suis motivée à “faire le saut” et j ai consultée un cabinet dentiste/orthodontiste (mon ancien ortho n étant pas dans la même ville, hélas).
                Je n’ai pas compris entièrement les explications, mais je souffre en effet d’un trouble de l articulation ainsi que d’une mauvaise occlusion (après tant d’années de bagues adolescente, ça fait “plaisir” à entendre..). On ma faite une radio panoramique des dents et la dentiste a entendu elle-même les grincements que font mon articulation quand j ouvre la bouche. En revanche, comme vous le dites, elle dit que pour l’acouphène, rien ne prouve qu’il provienne uniquement des dents ou de l articulation…

                Mais elle m’a prise des empreintes à la seconde visite et je dois commencer, la semaine prochaine, à porter (vous aviez raison là aussi !) un appareil transparent destiné à me mettre la machoire inférieure en meilleure place. J’angoisse un petit peu car contrairement à vos photos sur ce site, elle m’a parlée de deux gouttières (mais quasiment invisibles et qui ne devraient selon elle, pas gêner mon élocution), des gouttières de herbst (ou erbst, je ne sais pas l’orthographe).
                Elle m a dit que dans tous les cas ma machoire inférieure doit être replacée, et que l’on verra si – en plus – cela peut diminuer mon acouphène. Je me suis lancée grâce à vos conseils, alors.. j’y vais !

                je me permettrai de vous tenir au courant (et tous les visiteurs de ce site) dès qu’on m’aura mise en place mes gouttières transparentes, et si elle ressemblent à celles de vos photos, je crois que ca devrait être acceptable en termes d’esthétique (c’est un critère important pour moi).
                merci beaucoup, et à bientôt pour le début de cette aventure que j’espère fructueuse.
                Cordialement
                Sarah

                • Dr Jules dit :

                  Il n’y a pas qu’une seule façon de tenter d’améliorer les problèmes articulaires et les appareils que nous présentons sur notre site ne sont que l’une d’elles. Chaque praticien a ses propres raisons pour préférer une sorte d’appareil à un autre. En bout de ligne… c’est le résultat qui compte!

                  L’appareil Herbst auquel vous référez peut être utilisé à cet effet. Son but est principalement d’avancer la mandibule pour tenter de “recapturer” le disque articulaire ce qui peut soulager divers symptômes comme des craquements, douleurs, etc. (sans garantie!).

                  Vous pouvez voir une variation de l’appareil Herbst que nous utilisons pour favoriser un déplacement mandibulaire vers l’avant lorsqu’il y a un déséquilibre important entre les mâchoires (mandibule trop reculée) en consultant cette page.

                  Merci de nous informer de vos progrès, je suis certain que plusieurs personnes vivant une situation similaire la vôtre seront très intéressées par votre témoignage et votre expérience.

                  Si votre dentiste ou orthodontiste prend des photos et que vous aimeriez les partager avec les autres lecteurs, vous pouvez nous les faire parvenir ( info@orthoLemay.com )

                  • Richard I. dit :

                    Bonjour Sarah ! Bonjour docteur !
                    Je suis exactement dans le même cas que vous : acouphène à l’oreille droite qui s’est amplifiée d’un coup en une année sans raisons (pas de concert ni de traumatisme sonore).
                    Ma machoire grince aussi que du côté droit, mes dents de devant se déplacent comme si poussées par une force de par les côtés. Ce déplacement a aussi eu lieu durant cette année. J’ai maintenant 20 ans et ça va faire 1 an et deux mois depuis que j’ai commencé à remarquer mes acouphènes.

                    Je remarque également, en dehors du crissement de ma machoire (quand j’ouvre la bouche), que si je penche le coup sur le côté, mes acouphènes augmentent en intensité. Je suis une personne assez grande aussi, ce qui développe des complications au niveau du dos, et je fais craquer mon cou et mon dos assez facilement (mais pour le moment, dieu merci, pas de douleurs sauf au bas du dos après des exercices intenses).

                    Finalement, après avoir consulté un ORL, il m’a dit que je n’ai pas de perte d’ouie et que mes cellules auditives sont intactes. Sauf qu’il s’est contenté de se caler dans son siège les mains derrière la tête et dire ‘qu’on ne peur tien y faire’.
                    Je conçois très bien la possibilité de me tromper mais je trouve que les circonstances de ma situation peuvent très bien indiquer que la raison possible (mais pas à 100%) de ces horreurs d’acouphènes, c’est bien la malocclusion dentaire.
                    Ma première question serait au docteur, qu’est ce que vous en pensez ?

                    Ma deuxième à Sarah : je serais infiniment reconnaissant de savoir ce qui est arrivé par la suite avec vos gouttières ? Votre témoignage est vital pour ceux qui ne veulent pas baisser les bras. Et si elles sont encore là, cela évitera beaucoup de temps d’argent pour ceux qui peuvent encore vivre avec ce son maudit.
                    J’espère de tout coeur, autant pour moi que pour vous, que votre problème a été résolu. Et sinon, qu’avez vous fait par la suite ?

                    Merci infiniment.

                    Richard

                    • Dr Jules dit :

                      Votre raisonnement n’est pas mauvais et je crois que vous avez compris l’aspect multi-factoriel de l’étiologie de tels problèmes, à l’image d’une équation multi-variables.

                      Les problèmes d'articulations temporo-mandibulaires sont multi-factoriels

                      Vous avez déjà fait une démarche importante en consultant un ORL. Vous pouvez consulter les réponses précédentes pour prendre note des multiples autres tests qui peuvent être effectués comme tests diagnostiques.

                      Finalement, l’occlusion peut être une variable importante dans cette équation et je vous encourage à consulter un dentiste ou orthodontiste familier avec le traitement des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires et l’utilisation de plaques occlusales.

                      J’enverrai un message à Sarah pour lui demander de lire votre question. Peut-être qu’elle y répondra.

                    • Sarah Gartenmann dit :

                      Des nouvelles de Sarah, elle fait du progrès!
                      Bonjour Docteur, et bonjour Richard,
                      je suis revenue sur votre si utile et si compet site.. et je vois que Richard demandait que j’exprime mon ressenti et mon amélioration après le port de mes gouttières.. Je suis désolée de répondre tellement tardivement, n’ayant pas de mail me le demandant je n étais plus revenue et j’en suis, croyez moi, réellement désolée…

                      Il s’est passé beaucoup de choses avec mes dents depuis mes premiers messages, mais je vais tenter d’en faire un petit résumé en espérant de tout mon coeur qu’il puisse être utile à d’autres qui se trouvent dans le même cas que moi.
                      Le port de mes gouttières a été difficile au début, je dois l’avouer. Autant pour l’élocution que pour la gêne importante et l’extrême difficulté de manger avec (régime yaourts, purées, viande hachée obligatoire!), mais mes douleurs a l’articulation ainsi que mon acouphene ont rapidement diminué, l’acouphène étant parti quasiment depuis la pose des gouttières.
                      Mais il revenait à peine les gouttières déposées par exemple lors du brossage de dents. Puis je m y suis habituée, mon élocution est redevenue normale ou presque et j’ai vraiment ressentie une amélioration importante, ce qui m’a motivée et j’en avais besoin.

                      Après 3 mois, mon dentiste m’a proposé de consulter un orthodontiste et ce dernier m’a proposé de refaire un traitement orthodontique complet ! Moi qui ai passée mon adolescence avec des bagues sur les dents, j’ai hésitée, et on a a beaucoup parlées mon ortho et moi. Elle a su m’expliquer les choses simplement et clairement et, oui (!!!) j’ai entreprise cette démarche à 35 ans (j’en ai 36 maintenant.

                      Ca fait donc plusieurs mois que je suis appareillée en haut et en bas, je porte toujours un herbst, avec les mêmes tiges que sur les gouttières mais cette fois-ci fixées sur des sortes de couronnes (?? plus certaine du terme..). les autres dents, à part celles de derriere avec les anneaux, ne portant “que* des bagues normales. Elle m’a proposée d envisager une opération pour m’élargir la machoire supérieure mais je l’ai refusée.
                      Elle m a expliquée que les tiges n’ont pas le même effet sur mon articulation car il s’agit maintenant de mettre en avant une partie de mes dents du bas, et non toute la mâchoire inférieure comme le faisait les gouttières..

                      Je suis heureuse d ‘avoir osée me lancer et – outre un nouveau sourire d’enfer :-) – j’espère bien que ceci pourra résolver mes douleurs articulaires comme celles dues a mon occlusion qui etait semble-t-il particulièrement mauvaise. Je crois que les tiges ne resteront pas pour toute la durée du traitement et c’est une agréable information.

                      Au niveau de mon acouphène, il a diminué dès la pose de mes appareils mais il me semble, au fur et à mesure du traitement, qu’il revient.. mais je ne sais pas si c’est parce que je suis attentive à ça ou s’il s’agit d’une régression de l’effet… on verra. En tout cas il est bien moins fort qu’à l’époque de mon premier commentaire et c’est très positif.

                      Voilou.. que dire de plus.. à part que j’encourage toutes celles et ceux qui se sentent motivés à entreprendre une démarche ortho car ça aide énormément.

                      Merci TRES TRES fort pour votre site et tous vos efforts pour nous rassurer et nous expliquer simplement les choses.
                      Cordialement
                      Sarah

                    • Dr Jules dit :

                      Merci pour es nouvelles récentes. Heureux de voir que vous faites du progrès. Tous ces traitements n’élimineront probablement pas vos symptômes mais si cela peu les rendre plus supportables, ce serait tout de même un gain.

                      N’hésitez pas à revenir nous faire part de vos progrès à nouveau.

                    • Sarah Gartenmann dit :

                      Re Bonjour Dr, et merci de vos encouragements.
                      je suis encore désolée d’avoir tardé pour répondre à Richard mais j’espère que lui, ou d’autres (nous sommes nombreux apparemment..^^) puissent savoir, grâce à vous, que oui mes progrès sont réels et significatifs.

                      Je viens de lire sur mon appareil de herbst dans votre page consacrée à son sujet et je vois que vous écrivez ce qui semble être exactement mon cas :
                      “Chez un patient plus âgé où il n’y a plus de croissance, certains changements peuvent être obtenus mais plus en terme de “remodelage” de la région articulaire de la mandibule. Une autre usage de cet appareil est de l’utiliser pour changer la position de la mandibule chez des personnes ayant des symptômes (craquements) aux articulations articulations temporo-mandibulaires (ATM), un peu à la manière d’une plaque articulaire.”

                      En revanche les photos que vous montrez ne ressemblent pas vraiment aux tubes que je porte (??) : les miens sont attachés sur les molaires du haut avec une couronne en metal qui recouvre toute la dent (mais ça ne se voir pas c’est très en arrière) et attachés en bas beaucoup plus en avant que sur vos photos.. et là chez moi c’est extrêmement visible (et lorsque je souris, ma lèvre du bas a tendance fâcheuse à rester “coincée” par l’attache des tubes ce qui est très gênant socialement parlant..^^): Pourrais-je demander à mon ortho d’avoir le même appareil de herbst que vous proposez et qui a l’air très récent ? il est sûrement plus agréable à porter et surtout semble nettement plus esthétique (je suis attachée à mon apparence..).
                      Je crois avoir compris que je ne porterai ce herbst “que” pendant une année alors que je continuerai avec les bagues (que j’ai deja en plus en herbst, en haut et en bas).. j’ai peur (oui je suis une anxieuse..)que tout revienne comme avant lorsqu’on me l’enlevera, là aussi votre avis est important pour moi.
                      Sinon comme je le répète, les effets sont réels sur mes douleurs articulaires, sur mon occlusion et aussi (pas 100 % mais très largement) sur mon acouphène.
                      oui le brossage des dents est compliqué avec tout ça mais je me suis habituée facilement.
                      Ma dernière question (je suis navrée d’être tellement demandeuse) est de savoir ce qui se passera lorsque mes appareils seront enlevés (je parle des bagues également) ? j’ai tellement peur que “tout lâche” et je n’ai aucune idée comment fera ma machoire inférieure pour rester dans la bonne position..
                      MERCI fortfort de votre site et de votre extrême disponibilité : sans vous jamais je n’aurais entreprise de reporter des bagues à 35 ans.. Merci
                      cordialement
                      Sarah

                    • Dr Jules dit :

                      L’appareil Herbst que nous utilisons est en effet le “dernier cri” dans ce domaine. Comme vous l’avez deviné, les avantages principaux sont qu’il est plus compact, moins encombrant, plus esthétique et plus facile d’entretien. Il s’appelle Advansync M2M pour “Molar to molar” car il va d’une molaire supérieure à la molaire inférieure au lieu d’aller vers l’avant à la prémolaire ou canine comme dans votre cas. Il peut être plus court que les autres modèles à cause de son bras télescopique ingénieux.
                      Il existe plusieurs designs d’appareils Herbst dont voici quelques exemples

                      Différents types d'appareils Herbst

                      Lors du traitement avec le Herbst ou autre moyen, si vous avez eu du remodelage ou des changements squelettiques, cela devrait demeurer relativement stable. Les changements dentaires sont plus susceptibles aux récidives.
                      Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

                    • Sarah Gartenmann dit :

                      Mon orthodontiste peut-il changer le modèle de Herbst?
                      Merci encore une fois Docteur,
                      Sans vous et votre site jamais je ne me serais lancée dans cette “aventure” dont les résultats déjà actuels dépassent mes espérances.
                      Oui, merci très fort, je vais demander à mon ortho à mon prochain Rdv si elle peut – et combien ça coûte- de pouvoir remplacer mes tiges Herbst qui sont bien fixées comme vous dites à des couronnes en métal très visibles sur mes canines du bas, donc tout en avant (j’ai aussi un gros fil derrière mes dents du bas qui relie les couronnes aux bagues tout à l’arrière) par un appareil Herbst dernier cri qui serait bcp plus discret. Les boîtiers ne me gênent pas esthétiquement, c est courant chez bcp d’adultes, mais les tiges me complexent lorsque je souris avec ces couronnes en plus.

                      Oui j avais peur de ne pas voir quelle contention on pourra me mettre car beaucoup de choses sont déplacées dans ma bouche et j ai lu vos commentaires sur la rétention avec ces petits fils fixes derrière les dents, ça me rassure.
                      Mille et mille merci, Docteur
                      Je vous suis reconnaissante
                      Sarah

                    • Dr Jules dit :

                      La fabrication d’un appareil Herbst fabriqué sur mesure, comme celui que vous avez probablement en bouche, est très coûteuse. Je doute que votre orthodontiste veuille le changer seulement pour des raisons esthétiques sans que cela ne vous occasionne des frais supplémentaires mais vous pouvez toujours lui demander!

                    • Sarah Gartenmann dit :

                      Ooooops … Pas a mes canines, mais aux dents du bas juste derrière.. Prémolaires ..?
                      Pardon je ne suis très experte..

                    • Sarah Gartenmann dit :

                      Bonjour Docteur et merci encore !!!!

                      Décidément vous avez raison une fois encore,
                      j’ai eue mon orthodontiste au tel et je lui ai demandée s’il était possible de me changer mes tiges herbst par votre modèle nettement plus esthétique, et.. elle a catégoriquement refusé :-(((

                      Elle dit ne pas employer ce type de matériel,… que je porte celui le plus adapté pour moi… et que non seulement oui ça me couterait fort cher, mais qu’elle n’en voit pas “l’utilité”….

                      Donc à moi – hélas – de trouver le bon moyen de sourire sans avoir ces deux grosses “billes” rondes vraiment pas jolies me coincer la lèvre… ^^
                      Il faut passer par là pour être belle et avoir une bonne position de mes mâchoires…

                      MERCI encore, Docteur, je vous tiendrai au courant (et surtout les internautes intéressés) lorsqu’on me l’enlèvera.. mais ce n’est pas prévu pour demain.. :-(
                      Bravo pour vos conseils et votre site
                      cordialement
                      Sarah

                    • Dr Jules dit :

                      Prenez votre mal en patience… la première chose que vos réaliserez c’est que votre traitement achève et puis soudainement tout est terminé et vous profiterez d’un beau sourire et d’une occlusion fonctionnelle pour les années à venir. Dans quelque temps, vous vous rappellerez de cet épisode de votre vie avec humour! :-) Bonne fin de traitement

  14. Marie dit :

    Problème de céphalées et d’ATMs extrêmement complexe et handicapant.
    Bonjour,
    le 7 octobre 2008 j’ai eu une opération avec anesthésie général et intubation. Dans le mois qui a suivi j’ai commencer à avoir des douleurs constantes à la tempe gauche. J’ai consulté mon médecin de famille, mon optométriste, qui n’ont rien trouver d’anormal. Au mois de septembre 2009, la douleur est devenue tellement forte que j’ai perdue connaissance au travail.( Je suis réceptionniste). A l’ urgence ont m’a dit que c’était une possible névralgie du trijumeau et ont me conseil d’aller voir un ophtalmologiste et de consulté la clinique de la migraine de MTL. Tout est normal avec mes yeux. A la clinique de la migraine ont me diagnostique une céphalée de Horton. Prise de vérapamine, rien, toujours mal, ont me dit alors que j’ai une hémicrania continua, rare mais possible, car j’ai toujours mal, je fais donc le test de l’indo.. qui me brûle l’estomac au point ou je ne peut plus manger pour un bon 2 semaines, mais ma douleur elle est toujours là ! En désespoir de cause je demande une consultation en neurologie à l’hôpital Notre-Dame, je vois un spécialiste de la douleur en décembre 2009, qui me dit avoir une céphalée cervicogénique suite à une mauvaise intubation. Je prends du lyrica, rien, toujours mal, et ensuite du topamax, qui a part me faire perdre du poids n’enlève rien à la douleur. Le scan et la radio montre que j’ai 3 hernies cervicales, les neurologues (2 au total) me disent ne rien pouvoir faire pour moi, donc changement de médecin, ont me fait un bloc facétaire, qui enlève le fourmillement dans mes bras pour 2 mois mais pas la douleur à la tempe gauche. A ce point j’en suit avec un chirurgien-orthopédique, il me fait faire une péridurale cervicale et l’anesthésiste me prescrit de la carbamazépine pour 6 mois. Ont est en septembre 2010. Ma douleur est légèrement atténué avec la carba. mais elle est toujours présente.

    En mai 2011, je passe une radio chez mon dentiste pour mon examen annuel et il se rends compte alors que le dessus de mes dents est écaillés, donc il me conseille une plaque occlusale. C’est en voulant faire la plaque qu’il réalise qu’il y a possiblement un problème avec le ménisque du côté gauche, j’ai tellement de douleur qu’il lui est impossible de prendre une empreinte. Il m’envoit donc consulté un spécialiste en ATM. Le résultat de la résonance magnétique est vraiment pas beau !! Comme il a 5 pages, en gros j’ai le ménisque gauche perforé et la mâchoire déplacée, beaucoup d’inflammation et de sténose sévère etc.. Il me prescrit une plaque occlusale, des relaxant musculaires et des anti-inflammatoires comme traitement, et dans 6 mois s’il n’y a pas d’amélioration au niveau de la douleur une ménisectomie avec greffe de tissus adipeux et arthrocenthèse. Je sais que vous n’avez pas mon dossier mais je voudrais avoir votre opinion… J’ai mal depuis si longtemps et j’en suis a mon 2eme arrêt de travail ,le spécialiste que je voit pour l’ATM, travail au privé, donc c’est extrêmement dispendieux, alors je voulais savoir si j’ai le bon traitement pour un ménisque perforé et un problème d’ATM?

    Je vous remercie sincèrement de m’avoir lu, et j’ai hâte d’avoir votre opinion.

    • Dr Jules dit :
      La céphalée de Horton est une forme aiguë de céphalée qui est très rare (0,1% de la population) mais qui est très douloureuse et handicapante pour ceux qui en sont affectés. Certains la surnomme même la “céphalée suicidaire” tellement la violence et fréquence des épisodes peuvent rendre ‘invalides” les personnes atteintes! L’artiste JD Fletcher a fait l’illustration ci-contre pour illustrer cette douleur insupportable. Cette céphalée se manifeste sur une des moitié du visage.

      Le traitement des problèmes d’ATMs sont toujours complexes, surtout dans un cas comme le vôtre où un dérangement interne physique (perforation méniscale, sténose, etc.) a été diagnostiqué. Le port d’une plaque articulaire est certainement indiqué dans un tel cas. Ceci pourrait vous soulager (personne ne pourra vous le garantir) mais ne corrigera pas le ménisque. Pour vous assurer de l’effet maximal d’une plaque articulaire, elle doit être bien ajustée, équilibrée et portée à plein temps. Les relaxants musculaires, anti-inflammatoires et de la physiothérapie spécifique aux ATMs peuvent aussi aider.

      Je ne peux vous dire quel serait le traitement idéal pour votre ménisque. Est-ce qu’une ménisectomie est la seule solution? Il serait préférable de demander une autre opinion aux spécialistes qui pratiquent ce genre d’intervention. Vous avez fait énormément de démarches jusqu’à ce jour auprès de divers praticiens et spécialistes médicaux et dentaires pour tenter de régler votre problème. Ceci a permis d’éliminer plusieurs causes probables (étiologie) mais devant la complexité de votre cas, ils serait peut-être avantageux de demander différentes opinions concernant les interventions chirurgicales au niveau des articulations.

      La description de votre cas en est une des plus complexe que j’ai lue concernant des problèmes aux ATMs. Il est important de préciser cependant que tous ces symptômes ne sont probablement pas tous reliés aux problèmes articulaires.

      Quelques autres réponses sur cette page mentionnent des solutions à des problèmes sévères d’ATM dont celle-ci par un confrère orthodontiste qui donne en référence des praticiens de la région de Québec familiers avec de telles interventions.

      Je lui demanderai s’il aurait d’autres suggestions pouvant vous éclairer…

  15. Marie dit :

    Bonjour Dr Jules,
    Merci d’avoir pris le temps de me lire et surtout de me répondre. Le Dr Alain Aubé de MTL. que je consulte pour mon problème me conseille la même chose que vous! Donc vous me rassurez énormément! Je sentais que j’avais un excellent médecin pour ce problème, mais il n’en reste pas moins qu’il travail au privé et que ca coute très cher, et malheureusement il y a trop de médecin qui ne travail que pour l’argent et qui prenne avantage des gens comme moi qui souffre et qui sont près à tout pour arrêter d’avoir mal! J’avais un rendez-vous avec lui ce matin pour ajuster la plaque occlusale qu’il m’a fait car elle me faisait mal, il me disait justement de ne pas m’inquiéter qu’il étais là pour m’aider et qu’il aimait son travail.

    Si cette plaque ne convient pas, car après la première nuit, elle m’a fait très mal, j’avais l’impression d’avoir recu un coup de poing sur le côté du visage surtout à la tempe, il a proposer de m’en faire une différente jusqu’à ce que l’on trouve le meilleur modèle pour m’aider. Je dois continuer les anti-inflamatoires et relaxant musculaires et lui aussi me conseille une physiothérapie spécifique au ATM. En ce qui concerne ma douleur à la tempe gauche, il m’a expliquer qu’elle était causée par le muscle temporal gauche et pour l’instant, il a encore quelques options médicale avant d’arriver à une opération. Finalement après 3 longues années à chercher la cause de cette douleur constante et épuisante je reprends enfin espoir de pouvoir bientôt recommencer une vie normal.

    Je suis allée lire tous les témoignages ainsi que vos réponses sur le site, c’est très instructif et encourageant.
    Bien sur tout les conseils que vous avez pour moi ainsi que votre collègue sont les bienvenus.

    Encore une fois, merci de m’avoir lue.
    Je vous souhaite une excellente journée
    Marie

    • Dr Jules dit :

      Je suis content de voir que vous avez tout de même un peu d’espoir de voir votre condition s’améliorer. Dr Aubé est un praticien ayant une bonne expérience dans le domaine des ATMs alors je crois que vous êtes entre bonnes mains et je vous encourage à suivre ses recommandations.

      L’adaptation à une plaque articulaire n’est pas toujours facile peut être différent d’une personne à l’autre selon le problème à traiter et son étiologie. La clé est en fait la motivation du patient ou de la patiente à vouloir “s’en sortir”. Certaines personnes voient une amélioration instantanément (en quelques heures ou jours), ce qui est très encourageant, tandis que d’autres ont besoin que la plaque soit ajustée à répétition pendant des semaines voire même des mois avant qu’une position stable et confortable ne puisse être obtenue. Il ne faut pas désespérer cependant et surtout rester fidèle au protocole de port de la plaque à plein temps car sinon vous aurez peu de chances de voire votre condition s’améliorer. Même si vos symptômes ne s’amélioraient pas autant que tous l’espèrent, le port de cette plaque apportera une information diagnostique cruciale pour les praticiens qui vous suivent (dentiste, orthodontiste, chirurgien maxillo-facial, et autres…) et cela aidera à déterminer la marche à suivre pour les autres étapes.

      Il est logique que la douleur temporale gauche provienne du muscle temporal mais le défi reste à identifier qu’est-ce qui a déclenché cette sollicitation excessive de ce muscle masticatoire et le rend si douloureux. Le symptôme de la douleur peut être soulagé temporairement mais pour tenter de l’éliminer définitivement, il faudrait trouver la cause. La plaque articulaire peut peut-être donner une piste si elle vient qu’à vous soulager à ce niveau. Il peut y avoir une certaine relation entre votre occlusion (façon de mordre, relation des dents entre elles, fonction, etc.) qui devra être évaluée par la suite.
      Gardez espoir… :-)

  16. Dr Sylvain Chamberland dit :

    Bonjour Madame Marie,

    J’ai lu avec intérêt votre histoire de cas que mon ami Jules m’a demandé de prendre connaissance.
    J’aimerais savoir si, après votre opération en octobre 2008, vous auriez eu de la difficulté à ouvrir la bouche (ouvrir à peine 1 à 2 cm comparativement à une normale de 4 cm)?
    Avez-vous eu un déviation vers la gauche en tentant d’ouvrir la bouche?
    Est-ce que la douleur était aggravée par une tentative d’ouverture de la bouche? Vous dites que être une réceptionniste, quel est votre posture de travail?
    Avez-vous un casque d’écoute? Ou bien, tenez-vous le combiné téléphonique entre votre tête et votre épaule?
    Depuis combien de temps êtes vous réceptionniste?

    Ce sont là des informations pertinentes et il ne serait pas surprenant que votre travail aurait plus à voir avec vos problèmes d’ATM à gauche que la chirurgie et l’intubation n’ait pu en avoir bien que je reconnaisse que cela a pu être un facteur précipitant ou aggravant.
    Les hernies cervicales sont compatibles avec une mauvaise posture prolongée de la tête et non que peu ou pas de rapport avec l’occlusion. Elles peuvent occasionner de la douleur référée à l’angle de la mâchoire et au ATM. Les dermatomes en cause sont C2-C3. La céphalée de Horton est un diagnostique sérieux et je ne mets pas en doute les neurologues et orthopédistes que vous avez consulté.
    Je suis d’accord qu’une plaque occlusale pourra vous aider à soulager les épisodes de serrements et diminuer la douleur. Je ne tenterais pas à faire de recapture du disque, mais plutôt un positionnement passif des dents dans la plaque.

    Il ne faudra pas avoir une vision réductrice de votre état et prétendre que vos problèmes proviennent de votre occlusion. Ce serait l’équivalent de prétendre que la Terre est au centre de l’univers.
    Je crois que la plaque vous aidera. Par contre, je vous recommande de consulter mes collègues de Québec, Dr Jean-Philipe Fréchette ou Dr Dany Morais et la physiotérapeute Julie Préfontaine de Physiothérapie St-Sacrement au 418-683-6715.

    Recevez, Madame Marie, mes salutations distinguées

    Dr Sylvain Chamberland
    Orthodontiste
    sylvainchamberland.com

  17. Marie dit :

    Bonjour Dr Chamberland,
    Merci d’avoir pris le temps de lire mon cas. Pour répondre à votre question si après l’opération j’ai eu de la difficulté à ouvrir la bouche je ne pourrais pas vous dire, je me souvient seulement de la douleur ressenti à la tempe gauche, et que mon oeil gauche coulais tout le temps, mais je peut vous affirmer que présentement si j’ouvre jusqu’à 4 cm, je ressent aussitôt une forte douleur devant l’oreille gauche et à la tempe gauche. Je peut ouvrir sans trop de douleur jusqu’à 2 cm environ et en ouvrant ma bouche je ne voit pas de déviation. Par contre ouvrir et fermer la bouche à répétition augmente la douleur.

    Avant l’opération en 2008, je n’avais jamais eu la douleur que j’ai présentement et qui est constante depuis mon réveil de cet opération.

    Je suis agente à la réception dans un hotel depuis août 2004, je fais autant de comptoir debout pour accueillir les clients que assis au téléphone. J’ai un casque d’écoute mais je ne peut pas le porter 8 heures de temps car ça empire la douleur.

    Je ne souffre pas de céphalée de Horton, ce fut le premier diagnostique donner par un neurologue, ma douleur est constante et toujours pareil, malgré quelle varie d’intensité selon si j’ouvre la bouche ou non. La Horton vient en crise, ce que je n’ai pas. Un autre neurologue que j’ai consulté ma lui aussi parler des C2-C3 en cause de la douleur, il m’a fait une injection dans le nerf et rien n’a changer du côté de la douleur. Je pense par contre qu’il peut y avoir une certaine relation car je sais que j’ai le cou en mauvaise état et je suis d’accord avec vous qu’il se peut que ce soit plusieurs facteurs qui causent cette douleur.

    J’ai commencer à porter la plaque que le dr Aube m’a fait. Je ne voit pas de changement à date, c’est probablement trop tôt. La douleur augmente quand je l’enlève.
    Je commence des taitements d’osthéopatie le 5 août.
    Je demeure dans la région de Mont-Tremblant, j’irais volontier voir vos collègues mais c’est loin un peu. Il me fera plaisir de vous envoyez une copie des rapports de IRM que j’ai passer si vous le désirer et j’espère que mon cas en aidera d’autres qui iront sur votre site.

    Merci énormément de votre intérêt et de vos conseils,
    Je dois donner une chance à mon médecin pour son traitement, mais si je ne voit aucune amélioration je prendrai rendez-vous avec vous ou le Dr Jules. Je souhaite tellement retrouver une vie sans douleur!

    Encore une fois merci de votre intérêt.
    Marie

    • Dr Jules dit :

      Cas intéressant qui pourrait servir à l’enseignement!
      Votre cas est très intéressant en effet, à un point tel que mon confrère Dr Chamberland en a fait une “histoire de cas” qu’il a utilisée pour le blogue de son site Internet. Il s’est servi de votre historique pour présenter et discuter différents sujets concernant les articulation temporo-mandibulaires, les céphalées, “cluster headache”, névralgie du trijumeau, l’effet de la posture au travail, etc. et expliquer la propagation de la douleur à partir des sites affectés vers le cerveau. Pour consulter ce texte bien documenté et instructif.

  18. Marie dit :

    Bon matin Dr Jules,
    Je viens d’aller lire l’histoire de cas du Dr Chamberland qui me concerne, et oui effectivement c’est très interessant!! Je vais aussi envoyer le lien à mon employeur, nous sommes plusieurs à travailler au même poste, ça peut surement aider. Ce n’est peut-être pas ce qui a causer ma douleur directement mais je suis d’accord qu’il y a plusieurs facteurs en cause. J’ai commencer des traitements d’osthéopathie, et je porte la plaque presque continuellement, à date par contre il n’y a pas trop de changement. Mais c’est encore tôt.
    Je vous tiens au courant, encore une fois MERCI de votre intérêt.

    • Dr Jules dit :
      Les problèmes de posture au travail sont souvent un aspect sous-estimé dans l’étiologie de problèmes de douleur musculaire en dentisterie. Les physiothérapeutes, chiropraticiens, ergonomistes, et autres praticiens traitant les problèmes posturaux sont plus sensibilisés et habitués que les gens du domaine dentaire à évaluer cet aspect. Bien que cela ne puisse expliquer tous vos problèmes, il n’est pas impossible qu’une mauvaise posture chronique au travail soit un élément faisant partie de l’ “équation multi-variable” de votre problème. Douleur au cou causée par une mauvaise posture de travail

      Tenez-nous au courant de vos progrès… vous avez maintenant un grand “auditoire” intéressé au dénouement de votre histoire! :-)

      • Marie dit :

        Bonjour Dr Jules,
        J’espère que vous allez bien. Je vous écrit pour vous faire un suivi de mon problème mentionné plus haut.

        Ça fait maintenant 5 mois que je porte la plaque occusale et que j’ai des traitements d’acupuncture à chaques semaines. Au début l’acupuncture a aider un peu à calmer la douleur constante, mais plus maintenant. Le port de la plaque aussi arrive quelquefois à soulager la douleur. J’ai eu à chaque mois un ajustement de plaque normal avec mon chirurgien-dentiste. A quelques reprises j’ai eu un gros clok très douloureux au niveau de l’articulation, ce qui était selon mon docteur bon signe, c’est le ménisque qui essai de reprendre sa place. Mais j’ai beaucoup de douleur, et très peu de répit sur cette dernière. Je suis épuisée, il m’est impossible de fonctionner sans anti-inflamatoire et relaxant-musculaire. Avec son encouragement nous avons décider de poursuivre le traitement afin de donner le plus de chance possible à mon corps de se réajuster par lui-même avec la plaque.

        La semaine passer lors de mon rendez-vous mensuel avec lui, il ne pouvait même plus placer la plaque dans la bonne position pour continuer l’ajustement, j’ai trop de douleur, alors il a décider de me référer à un chirurgien maxillo-facial le plus vite possible car comme il m’a dit le problème n’est pas dans le positionnement de la machoire mais dans l’articulation elle-même. Il m’a fait des injections dans la bouche afin de geler un peu la douleur et me donner un petit répit, une patch comme il dit. Ça fait du bien, même si j’ai quand même mal, la douleur est réduite de moitier.
        Donc, je suis présentement en attente d’une consultation avec le chirurgien maxillo-facial.

        Je vous tiendrai au courant.

        J’ai vu sur votre site que la chirurgie des ATM n’est pas très recommendée… mais es-ce qu’il y a quand même des cas de réussites? Je ne suis vraiment pas rassurée.

        Sur ce je vous souhaite une très belle journée, et je vous remercie de l’intérêt que vous avez envers mon problème.

        • Dr Jules dit :

          Nous n’avons pas beaucoup d’expérience avec les cas de chirurgies aux articulations temporo-mandibulaires.
          Ces procédures sont habituellement réservées aux cas extrêmement sévères avec dommage important et dégénérescence des articulations. Il faudrait demander l’opinion d’un chirurgien maxillo-facial pour connaître les indications et taux de succès de ces interventions chirurgicales. J’imagine, qu’en dernier ressort, une telle chirurgie peut être envisagée et que oui, il doit y avoir des cas à succès mais ce n’est certainement pas le premier choix comme intervention dans la grande majorité des cas.

          • Marie dit :

            Bonjour Dr Jules,
            Je vous écrit pour vous faire part de la suite de mes traitements, en espérant que mon cas pourra en aider d’autres qui comme moi souffre beaucoup des problèmes aux articulations de la machoire.

            J’ai rencontrer un chirurgien maxillo-facial fin décembre 2011. Il m’a fait passer une radio panoramique et il a constater que le condyle du côté gauche était déformé et plus applatie que celui du côté droit. Comme j’avais toujours beaucoup de douleur, il a décider de faire une arthroscopie et arthrocenthèse. Il m’a opérée le 12 mars à MTL. Ça c’est très bien passer.
            J’ai revue mon chirurgien aujourd’hui le 19 mars.

            Constatation du chirurgien, beaucoup de dommages à l’intérieur de l’articulation! Le cartilage et le ménisque sont très endommagés, le condyle déformé et le tout entouré de beaucoup d’inflamation, tellement qu’il a eu de la difficulté à faire entré le petit tube de la caméra. Il a fait un lavage articulaire et mis de la cortisone. Il a aussi remarquer que ma machoire n’étais pas bien positionner ce qui est d’après lui la cause de cette usure anormale. Il n’a par contre pas encore reçu le rapport de l’analyse de l’arthrocenthèse. Il a repositionner ma machoire correctement.

            J’ai encore de la douleur et de l’enflure sur le côté gauche du visage, ce qui est normale, et ma douleur n’est pas la même qu’avant l’opération et elle n’est plus aussi diffuse sur tout le côté de mon visage, mais localiser au niveau de l’articulation seulement, ce qui d’après lui est un très bon signe, car le site de l’opération n’est pas complètement guéri encore. Il peut aussi bouger ma machoire sans provoquer une crise de douleur intense, ce qui est une réelle amélioration.

            Pour l’instant, j’en suis encore au liquides et aliments mous. Je dois aussi prendre de l’ibuprofène pour l’inflamation et de la morphine au besoin pour les pics de douleurs, d’ici 7 jours si tout continu de bien aller, je ne devrais plus avoir besoin de morphine, mais il me faudra quand même porter ma plaque occlusale à chaque nuits pour très longtemps encore.

            Il ne sait pas pour combien de temps j’aurai un soulagement sur la douleur et il ne veut plus faire d’arthroscopie pour ne pas causer plus de dommages. Tant que je pourrai bouger ma machoire et contôler la douleur avec des médicaments il n’aura pas besoin de faire une reconstruction complète. Il espère avoir gagner quelques années avant de devoir ouvrir et refaire un ménisque avec un petit morceau de mon muscle temporale.

            Et voilà, c’étais les dernières nouvelles, pour les gens qui comme moi ont de la douleur, il y a de l’espoir, il ne faut pas lâcher et il ne faut pas avoir peur de consulté et de demander des conseils. Chaques personnes est différentes et chaques cas est différends et oui la chirurgie dans les articulations n’est pas la plus recommendée mais dans certains cas je pense qu’il ne faut pas avoir peur et faire confiance à son chirurgien.

            Merci pour votre écoute Dr Jules, merci pour votre site, j’ai appris et compris bien des choses qui m’aident à passer au travers.

            • Dr Jules dit :

              Content d’avoir de vos nouvelles. En espérant que cette intervention s’avère une partie de la solution à vos symptômes et vos problèmes d’ATMs.
              Avant d’envisager une chirurgie reconstructive des articulations temporo-mandibulaires, assurez-vous de connaître les différentes alternatives à cette opération car, l’information que j’en ai de certains confrères orthodontistes et chirurgiens maxillo-faciaux est que le pronostic de cette intervention n’est pas excellent…

              Vous êtes bienvenue de revenir partager votre expérience lorsqu’il y aura du nouveau.

            • Bonjour Marie,

              Quelques mots à propos de votre compte-rendu. Il est FAUX de prétendre que: “ma mâchoire n’étais pas bien positionner ce qui est d’après lui la cause de cette usure anormale”.

              Autres points :

              - L’usure de que vous avez à votre ATM EST la cause de la mâchoire mal positionnée et non pas l’inverse.
              - La résorption d’un (ou des 2) condyles causent un déplacement de la mâchoire du côté résorbé.
              - Les corticostéroïdes ne sont pas recommandés dans les ATM (sauf peut-être dans certains cas de rhumatisme juvénile) car ils CAUSENT de la résorption et du remodelage osseux, ce qui pourrait aggraver votre cas. Des études récentes démontrent que l’infiltration de Synvist est efficace et sécuritaire et aussi efficace qu’une arthrocenthèse.
              - Le pronostic d’une prothèse de l’ATM n’est pas très long et çà ne devrait être utilisé qu’en dernier recours. Je me garderais une petite gêne pour avoir une prothèse de l’ATM.
              - Votre traitement devrait reposer sur la diminution des symptômes par l’utilisation d’une pharmacothérapie efficace quant à la réduction de l’inflammation.
              - Un CBCT 3D des ATM l’examen recommandé pour estimer le degré ou la sévérité de résorption d’une ATM. Cela a l’avantage d’être non invasif comparativement à une arthroscopie.
              - Une IRM permet de visualiser les tissus mous et est considéré comme LA référence en matières d’imagerie des articulations temporo-mandibulaires. Donc nul besoin d’approche invasive dans une ATM pour savoir ce qu’il s’y passe.

              J’aimerais que l’on arrête de vous faire croire que c’est votre occlusion qui a causé votre problème articulaire et que l’on commence à vous expliquer que c’est la dégénérescence de votre ATM qui cause les changements d’occlusion.

              Veuillez consulter ce document sur la résorption condylienne que j’ai publié.

              Bonne chance

              Dr Sylvain Chamberland
              Orthodontiste

  19. Estelle Le Page dit :

    Autre cas d’ATM assez complexe
    Bonsoir,
    Je m’appelle Estelle, je suis âgée de 16 ans, et mes problèmes de mâchoire ont commencé il y a un peu moins de deux ans.
    Au début, craquements et frottements de la mâchoire, et croyant que cela allait passer, mes parents ne s’en sont pas préoccupés.
    Environ quatre mois après les premiers craquements, je suis allée voir une orthodontiste pour m’aligner les dents, et ai profité de cette occasion pour lui parler de mes petites douleurs. Celle-ci n’a pas pris ce problème en compte, et m’a donc fait porter un appareil dentaire pendant un an (Le traitement n’a duré qu’une année car d’après elle, mes dents ce sont mises en place très rapidement).

    Vers la fin et après le traitement d’orthodontie l’ouverture de ma mâchoire était très limitée, et je me suis orientée vers une stomatologue, qui m’a dit qu’il fallait tout d’abord m’enlever les dents de sagesse. On me les a retiré le 24 Février 2011. Lorsque je suis retournée chez la stomatologue, elle m’a orienté vers une occlusodontiste qui m’a pris en charge. L’IRM ai démontré que mon ATM gauche était irréductible et le droit encore réductible.
    J’ai vécu ces trois dernières années a Tahiti, et j’ai donc rencontrée tous ces médecins la-bas. Je suis rentrée en France depuis un mois seulement et mon occlusodontiste (Qui était la seule sur l’ile) m’a parlé d’une opération qui consistait a remplacer le ménisque par un faux, et que cette opération n’avait que 15% de réussite. Cependant j’ai lu dans les messages précédents qu’il n’y avait pas encore d’opération mise au point. Quelle est la réponse exact ?

    Je voudrais aussi poser une question toute bête mais qui me sera très utile : Que ne doit on pas manger ? Les cacahuètes, tout ce qui est du genre carambar et bonbons, chewing gum, mais quoi d’autre ?
    Les douleurs réapparaissent la plupart du temps lorsque je mange, j’ai froid et quand je ressens trop d’émotions. (L’énervement par exemple).
    Ces luxations des articulations temporo-mandibulaire me créent des tensions dans la partie haute gauche du dos due a l’irréductibilité de mon ATM gauche. Y a t-il des risques que cela engendre des problèmes de vu ou autre ? Car ces derniers temps, j’ai un peu mal a l’oeil, et c’est malheureusement celui de gauche, alors que je n’ai jamais eu de problèmes de ce cote la.

    Merci de votre compréhension, cordialement,

    Estelle

    • Dr Jules dit :

      Votre trop est trop complexe pour poser un diagnostic après une simple lecture de votre texte mais plusieurs éléments semblent être en cause. La relation entre la dentition , les articulations et plusieurs symptômes de la région de la tête et du cou est bien décrite dans notre chronique blogue Une malocclusion peut-elle influencer la posture?

      Je ne peux vous proposer de plan de traitement précis et détaillé mais, chose certaine, la chirurgie aux ATMs est la dernière chose à envisager. Le port d’une plaque articulaire faite par un clinicien compétent et familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires serait peut-être une aide diagnostique inestimable qui pourrait, par la suite, peut-être vous éclairer sur votre condition et aider vos thérapeutes à vous proposer des solutions élaborées en fonction du diagnostic établi. 15% de chances de succès pour une intervention chirurgicale n’est pas très encourageant, surtout lorsqu’aucun diagnostic précis n’a été établi auparavant!

      Alimentation
      Concernant cet aspect, vous pouvez manger ce que vos articulations peuvent tolérer. Évidemment, avec votre condition, vous aurez le réflexe d’éviter les aliments très durs ou nécessitant une ouverture maximale de la bouche.

      Vision
      Les problèmes aux ATMs ne sont pas reconnus comme une cause directe de problèmes aux yeux. Certaines céphalées, migraines et maux de tête peuvent causer des symptômes aux. (Voir l’illustration de la céphalée de Horton!).

      • Estelle Le Page dit :

        Merci beaucoup d’ avoir pris le temps de répondre a mes questions.
        Ce site m’a été d’une grande utilité et je n’hésiterai pas a revenir y faire un tour si d’autres questions me reviennent.
        Merci.

  20. Hélène dit :

    Problèmes d’ATM complexes à 22 ans (douleur, usure condylienne et occlusion)

    Bonjour,

    D’abord, nous sommes désolés de la longue mise en situation qui suit mais cela nous permet de relever les points que nous pensons importants pour justifier nos interrogations et orienter votre réponse. Nous espérons que vous accepterez bien de nous lire car nous serions très reconnaissants de connaître votre opinion.

    Notre fils, 22 ans, a commencé des traitements orthodontiques vers l’âge de 13 ans. Durant cette période, il a ressenti pendant quelques temps, un «pop up» à l’ouverture et à la fermeture de sa mâchoire ce qu’il a mentionné à l’ortho. Celle-ci lui a dit de ne pas s’en faire et cela a cessé après un certain temps. Il en est maintenant au suivi deux fois par année et le port des appareils de rétention.

    Il y a environ 1 1/2 an, il a commencé a ressentir une douleur légère mais constante à son ATM droite qu’il a attribuée à la présence d’une dent de sagesse qu’il lui restait au même endroit. Or au printemps dernier, après un nettoyage chez le dentiste, il a eu une inflammation douleureuse aux ATM ce qui a fait ressortir un problème latent aux ATM. Panorex, CBCT ( scan 3D) et IRM ont suivi. Le rapport de l’IRM indique la non réduction du ménisque de l’ATM droit avec usure sévère du condyle (surface totale de 76mm2 sous la normale de 160mm2 ) et la réduction du ménisque de l’ATM gauche à l’ouverture avec une usure moins sévère du condyle ( surface totale 114mm2). On y mentionne aussi de l’ostéoarthrose articulaire et de l’ostéochondrose.

    Ces résultats nous conduisent au «stomatologue» avec qui l’ortho aime travailler mais pour lequel un rendez-vs n’a été possible que 3 mois 1/2 plus tard. Nous pensons alors ce délai normal car il nous dit qu’il n’y a que 5 de ces spécialistes au Québec. Durant cette période, l’occlusion de notre fils a changé de «normal» à qu’un seul point de contact à l’arrière. Naturellement, depuis l’inflammation, il évite de trop solliciter ses ATM (pas d’aliments durs, pas de gomme etc.)

    Nos doutes et questions concernent l’approche du stomatologue compte tenu du problème indiqué dans le rapport de l’IRM ainsi que la recommandation de l’ortho d’aller vers celui-ci plutôt qu’un autre compte tenu du délai pour la consultation. Nous apprenons maintenant que ce spécialiste ne fait de la clinique qu’une journée par semaine et en nous informant ailleurs, nous constatons que nous aurions pu avoir un rendez-vous plus rapidement avec des chirurgiens buccale maxilo facial (1 à 2 semaines) et obtenir une évaluation plus tôt.

    Les recommandations reçues du stomatologue sont plutôt standards et les suivantes: 2-3 traitements de physio, relaxant musculaires (Rebaxacet le jour/pas vraiment la nuit car son mal commence durant la journée et non tôt après la nuit), compresses chaudes et consultation avec rhumatologue. Cependant nous avons l’impression que pour le reste, il le traite comme si le problème ne venait que de commencer quand de notre côté nous le voyons plus avancé. Après nous avoir informés des recommandations à suivre, il veut fixer le prochain rendez-vous que d’en 6 mois. En supposant que les relaxant musculaires puissent avoir un effet sur la douleur, nous doutons que cela puisse corriger son occlusion, ni même la dégradation des ATM. Six mois d’aliments mous et de relaxants musculaires, n’est-ce pas un peu long ? Ces traitements assureront-ils vraiment la stabilisation que le stomatologue dit devoir attendre ou une dégradation d’ATM s’arrête par elle-même? Si la situation continue plutôt à se dégrader dans ces 6 mois, regretterons-nous encore d’avoir perdu un temps précieux ? Comment serons-nous à même de nous en apercevoir et de réagir si les maux sont éliminés et que les changements possibles de l’occlusion seront maintenant plus difficilement perceptibles ?

    Nous avons fait valoir que si les traitements avaient pu commencer trois mois plus tôt, nous aurions pu utiliser le scan comme référence pour vérifier plus tard les effets des traitements sur les ATM mais il y a maintenant eu trop de changements depuis. Nous comprenons que de faire un autre scan en début de traitement expose notre fils à trop de radiation. Après discussion, le stomatologue accepte de revoir notre fils dans 2 mois puis, quelques jours plus tard, nous sommes avisés d’une ordonnance pour un autre scan à faire 3 mois 1/2 après le début des traitements. Et qu’en est-il des radiations ? (c’est sans compter les frais). Si c’est sans danger, pourquoi ne pas le faire au début des traitements ?
    Notre discussion avec le stomatologue semble l’avoir influencé sur ces décisions ce qui n’est pas nécessairement rassurant.

    Voilà, nous sommes perplexes devant certaines des recommandations, décisions, et délais . Avons nous raison de nous inquiéter? Si c’est le cas, auriez-vous quelqu’un à nous recommander dans la région de Montréal pour une deuxième opinion ? Nous vous remercions à l’avance pour vos précieux et judicieux conseils.

    • Dr Jules dit :

      Votre mise en situation est en effet très longue mais claire, précise et, en fait, proportionnelle à la complexité du cas de votre garçon.

      Vous avez certainement réalisé à ce jour qu’il n’y aura pas de solution simple à ce problème. En fait il est possible qu’il n’y ait aucune solution qui puisse restaurer l’occlusion telle qu’elle l’était à la fin de ton traitement d’orthodontie car il y a un nouvel élément non négligeable qui s’est ajouté à l’équation multifactorielle des problèmes d’ATMs; une dégénérescence condylienne et de l’ostéoarthrose / ostéochondrose. Même si ce processus dégénératif venait qu’à arrêter (?? si cela se produira) il n’y aura pas de “régénération” des condyles qui sont partiellement détruits.

      Qu’est-ce qu’un stomatologue et qui est le spécialiste des problèmes articulaires et dentaires?

      La formation en stomatologie est dispensée en Europe. Ceci explique pourquoi il n’y a pas de stomatologues au Québec ou très peu. Pour connaître la différence entre un médecin, un dentiste et un stomatologue, l’information disponible sur l’internet révèle que :

      - La stomatologie est une spécialité médicale chirurgicale. Le stomatologiste est un médecin et chirurgien qui se spécialise dans la sphère oro-faciale. (Société Française de Stomatologie et Chirurgie Maxillo-Faciale)
      - Un stomatologiste (ou stomatologue) a d’abord fait des études de médecine puis s’est orienté dans la chirurgie des maladies de la bouche et de la mâchoire. Sa formation de base et principale est en médecine.
      - A la différence du stomatologue, la formation du chirurgien-dentiste, s’oriente plutôt vers le domaine dentaire après une formation en sciences médicales de bases.
      - Le chirurgien-dentiste n’est donc pas médecin, mais un spécialiste de la médecine dentaire et tout ce qui rattache.

      Ma compréhension de cette “spécialité” est, qu’au Québec, le travail du stomatologue est partagé entre le dentiste généraliste (chirurgien-dentiste) et le chirurgien maxillo-facial mais il y a peut-être certaines subtilités qui m’échappent. Je ne serai pas offusqué si un lecteur désirait me corriger ou m’éclairer!

      Avec tout le respect que je dois aux stomatologues, je ne connais pas l’expertise de ceux qui pratiquent au Québec dans dans le domaine des articulations temporo-mandibulaires. Par contre je sais qu’il y a plusieurs dentistes généralistes et orthodontistes qui sont très compétents dans ce domaine et qu’il se donne maintenant au Québec de la formation continue dans le domaine des ATMs qui n’a rien à envier à celle disponible ailleurs. Il n’y a aucune spécialité reconnue au Québec ou au Canada pour le traitement des problèmes d’ATMs. Cependant, plusieurs dentistes ayant développé un intérêt particulier pour ce domaine poursuivent leur formation dans ce domaine de leur propre chef et ont acquis une certaine expertise.

      Des cas très complexes
      Bien qu’il soit louable de tenter de soulager votre garçon, il ne faut pas perdre de vue l’importance d’établir un diagnostic le plus précis possible (et l’étiologie si possible) car cela affectera grandement les plans de traitements qui pourront être envisagés.
      Le cas de votre fils a certaine similitudes avec un autre cas auquel nous avons répondu exhaustivement moi et Dr Chamberland, un confrère orthodontiste. Vous trouverez dans ces réponses la description d’un phénomène documenté appelé la résorption condylienne interne de l’adolescente. Bien que ce “syndrôme” affecte principalement les filles, il peut aussi affecter les garçons dans une proportion beaucoup moindre (9 femmes : 1 homme).

      Tests diagnostiques, thérapies, pronostic et objectifs de traitement

      Vous semblez avoir fait plusieurs test et examens diagnostiques (radiographies, CBCT, IRM) et essayé certaines thérapies (physio, relaxant musculaire). Vous avez raison de penser qu’un relaxant musculaire ne corrigera pas son occlusion et encore moins la dégénérescence condylienne. Les changements de l’occlusion ne proviennent pas d’un changement du tonus musculaire mais probablement de la destruction des condyles ce qui fait basculer la mandibule vers le bas et l’arrière comme lorsqu’on ouvre la bouche.

      Mon confrère élabore sur différents tests diagnostiques et traitements pouvant être considérés dans de tels cas. Ceci pourrait vous guider our discuter des démarches potentielles à envisager avec les praticiens qui suivent votre garçon.

      Personnellement, je crois que, devant la sévérité des symptômes décrits et le processus dégénératif qui semble encore actif, le port d’une plaque occlusale serait indiqué. Tel que nous le décrivons dans la section sur les articulations temporo-mandibulaires (que je vous encourage à consulter car elle contient beaucoup d’information), cette thérapie ne peut garantir l’amélioration ou l’élimination des symptômes mais… ça ne nuira certainement pas et pourrait fort probablement soulager votre garçon, au moins partiellement et temporairement.

      La physiothérapie et une médication appropriée peuvent peut-être aider aussi mais ne “guériront” pas le problème. Après avoir porté une telle plaque vous aurez une meilleure idée des chances d’améliorer les symptômes de façon plus définitive, si cela est possible. Malheureusement, il faut réaliser que les symptômes et problèmes affectant votre fils peuvent ne pas être “guérissables” de façon permanente. Je crois qu’un objectif de traitement réaliste serait d’espérer ne pas avoir de dégradation additionnelle de sa condition et, si les symptômes s’améliorent aussi, ce sera un “plus”. Pour cela, il faut qu’un diagnostic du processus dégénératif affectant les condyles soit établi le plus précisément possible car le traitement choisi découlera de ce diagnostic.

      Autres réponses…
      - La dégradation des ATMs s’arrêtera-t-elle d’elle même? Difficile à dire tant qu’on n’en connait pas la cause exacte (je ne suis pas expert dans ce domaine).
      - Ces traitements assureront-ils vraiment la stabilisation que le stomatologue dit devoir atteindre. Rien de plus incertain. Tant que la cause du problème n’est pas contrôlée, il sera impossible de corriger l’effet et stabiliser le tout.
      - Quand agir? Le processus dégénératif est toujours actif alors je ne crois pas qu’il y ait avantage à attendre plus longtemps pour poursuivre les démarches diagnostiques.
      - Notre discussion avec le stomatologue semble l’avoir influencé sur ces décisions ce qui n’est pas nécessairement rassurant. Lui seul peut expliquer son raisonnement et sa compréhension du cas…
      - Oui, il y a de la radiation associé à la prise de chaque radiographie mais il faut tout mettre en contexte, ces clichés, sans en abuser, donneront de l’information difficile à obtenir autrement.

      Finalement, si quelqu’un vous promet quelque résultat que ce soit pour votre fils… je doute que cette personne ait une idée réaliste de la complexité du cas et de tout ce qui l’affecte!

      Je demanderai à mon confrère Dr Chamberland s’il veut commenter ma réponse, votre cas ou apporter des éléments nouveaux pouvant vous éclairer davantage dans vos démarches.
      Je m’informerai aussi auprès de confrères pour savoir qui pourrait vous aider dans votre région.

  21. Hélène dit :

    Nous vous remercions énormément d’avoir pris le temps de nous répondre et ce aussi promptement! Nous avions étudiés les pages relatives aux ATMs sur votre site internet et passé au travers des questions et réponses des cas similaires à celui de notre fils (et avions effectivement fait le rapprochement avec celui auquel vous nous référez). Combinées aux éléments retrouvés dans le rapport de l’IRM et les changements survenus dans l’occlusion de notre fils, vos explications nous avaient permis de mieux faire les liens entre ces observations extérieures et la mécanique interne des mandibules lorsqu’elles subissent des dommages.

    Nous comprenions que les ménisques n’étant plus à leur place pour jouer leur rôle, il en résultait une usure continue de la tête des condyles (nous saurons plus tard ,avec des tests sanguins, s’il y a aussi une origine rhumatismale à cette résorption) . La «branche montante du mandibule» se raccourcissant petit à petit (si vous nous permettez de reprendre en partie votre vocabulaire car il est difficile de faire mieux. Continuons..), il se crée une «autorotation postérieure du corps mandibulaire» d’où la «béance antérieure» encore légère mais progressive observée depuis quelques mois chez notre fils. Votre réponse nous permet de croire que notre compréhension est juste et nous vous en remercions.

    Il est possible que les traitements conservateurs proposés jusqu’à présent ( pour relaxer le muscle de la mâchoire) par le dentiste (qui a fait des études en médecine buccale mais non spécialiste, finalement) puisse alléger la pression exercée sur les condyles et ainsi réduire le rythme de l’usure mais, comme vous l’avez compris, nous ne voulons pas compter sur la prise de relaxants musculaires à long terme pour régler ce problème d’autant plus que nous doutons que cela puisse être suffisant pour arrêter cette progression ( en advenant qu’il n’y ait pas de maladie rhumatismale associée auquel cas d’autres médicaments seraient alors peut-être nécessaires). Vos commentaires, ici aussi, orientent davantage la direction de nos démarches.

    En ce qui concerne le port d’une plaque occlusale, bien que cela puisse probablement ne pas nuire, le dentiste avait conclut que c’était moins pertinent dans le cas de notre fils du fait que ces douleurs aux ATMs étaient moindre le matin, voire absentes, pour se manifester plutôt progressivement dans la journée (tout en restant toutefois légères). Mais peut-être le port d’une plaque le jour, bien que probablement pas très commode, pourrait avoir un certain effet.
    Nous continuons nos démarches et vous remercions encore une fois pour vos précieux commentaires, ceux qui pourraient s’ajouter de votre collègue, ainsi que pour les références de confrères dans notre région, si vous le pouvez.

    • Dr Jules dit :

      Je ne crois pas que l’usure des condyles provienne d’une “friction” ou autre phénomène mécanique dans l’articulation temporo-mandibulaire mais plutôt d’un facteur systémique tel que décrit dans des réponses précédentes. Les tests sanguins et autres que vous avez fait vous éclairerons beaucoup sur l’étiologie du problème. Ainsi, si ce n’est pas la pression qui cause l’usure, un relaxant musculaire ne changera rien à la progression de l’usure. Pour qu’une pression soit assez forte pour qu’elle puisse expliquer, à elle seule, cette résorption condylienne, il faudrait qu’elle soit tellement forte que votre fils aurait beaucoup plus de douleur et à plusieurs masticatoires. Je suis d’accord avec vous que la prise de relaxants n’est pas une solution permanente.

      Plaque occlusale

      Personnellement, je crois que vous obtiendrez plus de réponses avec une plaque occlusale qu’avec un relaxant musculaire seulement. Votre dentiste prend pour acquis que cette plaque doit être portée la nuit car il ne juge pas nécessaire de l’utiliser vu que les symptômes sont moins pires le matin. En fait, pour avoir du succès avec une plaque occlusale, elle devra être portée à plein temps tel que décrit dans la sections des articulations temporo-mandibulaires. Bien que le port d’une plaque puisse avoir certains inconvénients. je vous promet que si elle soulage votre fils, il ne voudra plus s’en passer et il aura de la difficulté à s’en départir lorsqu’il faudra passer à une autre étape. Le but d’une telle plaque n’est pas nécessairement ou uniquement de soulager des symptômes. Elle permettre de déprogrammer la mandibule, de voir à quelle dimension verticale (position des mâchoires) votre fils est confortable et peut permettre d’identifier la présences d’interférences entre les 2 arcades qui pourraient influencer la position et fonction mandibulaire.

      • Hélène dit :

        Dr Jules,

        Merci d’aiguiller ainsi nos recherches et réflexions. Nous sommes maintenant beaucoup plus éclairés sur les causes possibles ainsi que sur les solutions à envisager.

        Hélène

    • Samuel dit :

      Bonjour helene.
      Je demeurre au quebec et j’ai lu ce que vous avez ecrit suite au probleme atm de votre fils. J’ai actuellement les meme symptome et j’aimerais entrer en communication avec vous pour voir comment vous avez fait pour remedier a cette situation ou si vous etes en train d’y travailler. Cela fait deja beaucoup d’argent et d’investissement que je met pour remedier a mon probleme sans toutefois aucune preuve d’amilioration et honnetement je ne sais plus quoi faire.
      Merci d’avance

      • Hélène dit :

        Bonjour Samuel,

        Les précieux conseils du Dr Lemay et des ses confrères nous ont conduit à consulter un spécialiste qui, après certaines vérifications et examens (dont IRM et synthigraphie) a pu conclure au port d’une plaque occlusale comme solution pour le moment pour notre fils. C’est dailleurs une des possibles avenues qui nous avaient été mentionnées sur ce site web. Notre fils porte cette plaque maintenant depuis un an, la nuit, et il ne s’en passerait plus! Lui qui devait prendre des relaxants musculaires presque tous les jours pour soulager ces maux est passé qu’à une seule prise environ par mois en l’espace de 3 mois seulement après le début du port de sa plaque. Quel progrès et quel soulagement!!

        Je vais communiquer avec vous, avec plaisir, pour vous fournir plus d’informations si vous le désirez.

  22. Problèmes d’ATM complexes à 22 ans (douleur, usure condylienne et occlusion) Suite…
    Commentaire d’un autre orthodontiste

    Merci de me donner l’opportunité de répondre à ce commentaire.
    Voici mon analyse point par point.

    1— Le bruit articulaire observé vers l’âge de 13 ans était vraisemblablement le signe d’une luxation discale réductible. Cela est fréquent chez les adolescents et ne porte souvent pas à conséquences. Les causes sont multifactorielles. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans le détail dans cette chronique.

    2— La douleur ressentie il y a un an et demi (1 ½) est l’élément important à retenir. Il est probable que votre fils a eu ce que l’on appelle une luxation discale non réductible (le disque reste bloqué en avant de l’articulation).
    Voir sur YouTube: TMJ anterior disc displacement without reduction.
    Il est probable que votre fils ait eu de la difficulté à ouvrir la bouche et qu’il déviait du côté qu’il avait mal. C’était le début d’un mécanisme de blessure chronique qui a provoqué de l’inflammation dans l’articulation.

    3— L’inflammation change la viscosité du liquide synovial qui est conçue pour lubrifier l’articulation. Les chercheurs ont démontré la présence de radicaux libres lorsqu’il y a inflammation. Des cytokines sont sécrétées, elles activent les ostéoblastes qui, à leur tour, activent les ostéoclastes. Les ostéoclastes sécrètent des protéinases (matrix metalloprotéinases (MMPs)). Ce sont des endopeptides qui dégradent la matrice extracellulaire du collagène et de l’élastine des surfaces articulaires de l’ATM. Il se produit alors de la résorption.

    4— La susceptibilité d’un individu à la résorption condylienne dépends de plusieurs facteurs: genre (mâle, femelle), l’état nutritionnel, la génétique, les habitudes péri-orales (gruger les ongles, les cuticules, serrer les dents, mâcher de la gomme) et la compression iatrogénique.

    5— Un article de Gunson et Arnett récemment accepté pour publication discute d’une approche pharmacologique pour le contrôle de la résorption des condyles mandibulaires: bloqueurs de cytokine, contrôle des MMPs, inhibiteurs des prostaglandines et leukotriènes, inhibiteurs de récepteurs IL-6. Les recherches sont donc très prometteuses.
    Wolford recommande le repositionnement et la ligature du disque à l’arrière du condyle.

    6— En ce qui concerne votre fils, je recommande une formule sanguine complète, le dosage du facteur Rh et des antigènes de surfaces, le taux de sédimentation, le taux de testostérone. Je recommande aussi une scintigraphie au Tc99 afin de déterminer s’il y a un turnover osseux plus élevé à droite.
    Le port d’une plaque occlusale est utile pour réduire les parafonctions. La physiothérapie est indiquée. La prise d’anti-inflammatoires est indiquée (celebrex, feldene). Veuillez consulter un médecin ou un rhumatologue à cet égard.
    De nouvelles radiographies devront être reprises dans 6 mois et 1 an et un CBCT dans 1 an.

    7- En résumé, votre fils a de l’arthrose de l’ATM droite. Cela est d’ailleurs confirmé par les examens qu’il a subi. Cela peut prendre jusqu’à 6 ans avant qu’il n’y ait stabilisation de la résorption.

    Pour voir des photos cliniques d’un cas semblable à votre fils. Suivez ce lien.

    Je suis en train de préparer un cours pour la Société dentaire de Québec en janvier 2012 qui sera repris à la FDC de U MTL en octobre 2012. Je vais faire quelques pages sur mon site pour couvrir le sujet.

    Recevez, Madame Hélène, mes salutations distinguées.

    Dr Sylvain Chamberland

    Orthodontiste

    sylvainchamberland.com

    • Hélène dit :

      Dr Chamberland,

      Si vous saviez, Dr Chamberland, comment cela nous fait plaisir de vous «donner l’opportunité de répondre à ce commentaire»! C’est plutôt à nous de vous remercier de nous faire part de votre opinion et expertise.

      Nous conservons précieusement votre analyse et les commentaires du Dr Jules qui s’avèrent très utiles pour la compréhension du problème d’ATMs de notre fils et pour l’orientation de nos démarches. Nous sommes rassurés par le fait d’avoir reçu des informations claires, justes et très pertinentes.

      Bravo et merci pour le soutien accordé à vos correspondants.

      Hélène

  23. Hélène dit :

    Problèmes d’ATM complexes à 22 ans (douleur, usure condylienne et occlusion) …suite
    Retour sur la plaque occlusale :
    Bonjour à nouveau,
    Le fait que le processus de dégénérescence condylienne soit toujours actif et cause encore des changements dans l’occlusion peut-il être un obstacle à l’utilité ou l’efficacité d’une plaque occlusale ou encore à sa pertinence à un moment du processus? Y-a-t-il des ajustements qu’on puisse apporter à une telle plaque au fur et à mesure des changements dans l’occlusion ? S’il faut attendre la stabilisation de la résorption condylienne avant de pouvoir considérer une plaque occlusale, il est bien possible qu’il faille se passer de cette plaque encore longtemps si la dégénérescence dure plusieurs années.
    Merci encore

    • Dr Jules dit :

      Au contraire, l’utilisation d’un plaque occlusale peut être encore plus bénéfique dans une telle situation car elle permettra d’enlever de la pression et force excessive sur des articulations fragilisées.
      La plaque peut être ajustée à mesure que des changements se produisent dans l’occlusion. Cette plaque peut devoir être portée assez longtemps, tant qu’il n’y a pas de stabilisation.

      J’ajoute les commentaires d’un dentiste généraliste qui vient de terminer une maîtrise dans le domaine de l’occlusion et de l’ATM et à qui j’ai soumis votre histoire de cas.


      Malheureusement comme c’est souvent le cas pas de radios des atm n’a été prises avant. Ceci aurait certainement aider à déterminer la position et forme des condyles. Des radios à mi et fin traitements sont aussi nécessaires. Le fait que le bruit qui n’était pas présent avant n’a pas été un signe d’alarme est inquiétant. Ce patient doit aller en rhumatologie c’est certain, mais quelqu’un doit adresser son problème d’atm et son occlusion.

      Dans des situations telles que celles-ci on doit décomprimer les atm pour réduire la dégénération. La position est à déterminer avec soin, et une plaque occlusale doit être faite le plus tôt possible dans cette position. Suite à la stabilisation des symptômes et la réponse du rhumato on doit rétablir sont occlusion avec beaucoup de précision.

      Cas qui semble avoir été gérer en réaction au lieu d’avoir eu préparation adéquate.

      Dr Marc Boutin dmd, MSc
      Sherbrooke

  24. TOUNETTE dit :

    Douleurs dentaires et faciales permanentes suite à une extraction. Y a-t-’il un lien
    Bonjour,

    Je souffre depuis 4 mois de douleurs dentaires et faciales du côté gauche (sensation de pression-serrement des dents et gencives) qui remonte vers l’entrée de l’oreille la joue (maxillaire supérieur) et la tempe. J’ai de temps en temps un craquement de la machoire surtout quand je reste longtemps sans ouvrir la bouche. Au début de mes douleurs j’avais souvent l’oreille bouchée et qui brule mais c’est passé. Ma douleur est permanente. La douleur tempe oreille peut être aussi présente de l’autre côté de temps en temps.

    Historique
    Tout a commencé en mai: extraction 35 (dent de lait) dévitalisation et couronne sur 36.
    La couronne m’a plus ou moins génée pendant 1 mois, puis mes douleurs sont apparues. La dévitalisation été mal faite (dépassement de pate dentaire), extraction suite à divers traitement cortisone antibiotique. Cette extraction n’a pas soulagé mes douleurs qui sont les mêmes depuis.

    Au-delà des douleurs je sens bien que mes dents ne se rejoignent plus comme avant, je me sens inconfortable dans la bouche et au niveau de la langue (je ne peux plus macher de chewing gum). Je pense qu’inconsciemment je doit serrer des dents.
    On me parle de problème d’occlusion, je n’en suis pas certaine, pourquoi j’aurais mal tout le temps?
    Si vous avez une idée ou un point de vue, je vous remercie par avance.

    • Dr Jules dit :

      Votre description contient plusieurs éléments qui peuvent avoir un lien ou pas avec les symptômes que vous ressentez.

      Une coïncidence ou lien direct?

      Il est logique de sauter à la conclusion que, vu que la douleur est apparue peu de temps après l’extraction de votre prémolaire (#35), ces 2 évènements sont directement reliés. C’est possible mais… pas nécessairement le cas. Une extraction n’est pas toujours bénigne et peut parfois être assez assez traumatique, surtout lorsqu’il s’agit d’une dent postérieure. Lors d’une extraction, la mâchoire est parfois “forcée” vers le bas pour avoir accès à la dent. La dent à extraire est parfois mal placée peut obliger le clinicien à faire des torsions et mouvements avec le davier, etc., pour la retirer, ce qui peut avoir des répercussions sur les articulations temporo-mandibulaires (ATM) qui joignent la mandibule au crâne (où vous ressentez des craquements). De plus, si la personne avait des articulations le moindrement fragiles, une telle intervention (extraction) peut avoir été la “goutte qui a fait débordé le vase” et déclenché une série de réactions qui ont culminent avec du dommage et symptômes aux ATMS. Ceci n’est qu’une théorie cependant mais pas impossible. Vous trouverez plus d,Informations sur les problèmes affectant les articulations temporo-mandibulaires sur cette page et les liens qu’elle contient.

      Effet des traitements dentaires

      - Le fait que le traitement de canal ait été mal fait (dévitalisation de votre dent) peut avoir eu un impact indirect en ayant créé un problème local qui a pu causer des douleur qui irradient ou sont “référées” ailleurs mais cela est difficile à prouver.
      - Une couronne trop “haute” créant des interférences d’occlusion peut aussi avoir un effet. Cependant, le fait que votre dent ait été extraite et que la douleur persiste peut signifier qu’il faut chercher une autre source aux symptômes.

      Vous devriez aussi consulter un médecin ou un ORL (oto-rhino-layngologiste) pour éliminer la possibilité d’un problème neurologique ou de l’ouïe qui expliquerait certains de vos symptômes.

      Problèmes d’occlusion
      Il est certain que vous devez avoir certaines anomalies occlusales. Le fait d’avoir perdu une dent lors de l’extraction aura automatiquement un impact immédiat et à long terme sur votre occlusion. Des dents adjacentes peuvent migrer vers l’espace d’extraction, les dents opposées peuvent descendre dans l’espace, etc. et tout ceci peut créer des interférences entre les dents pendant la fonction (interférences fonctionnelles) ce qui, en retour, peut affecter les articulations temporo-mandibulaires et déclencher certains symptômes. La perte d’une dent aura un effet éventuel sur l’occlusion c’est certain. Pour voir des exemples de déplacements dentaires suite à une ou des extractions ou les problèmes d’asymétrie que cela peut occasionner.

      Bruxisme et serrement de dents

      Ceci peut être relié ou pas à tout le reste mais vaut la peine d’être évalué car ce problème peut avoir plusieurs conséquences. Pur en savoir plus sur le bruxisme.

      Donc, l’équation pour tenter de solutionner votre problème comprend plusieurs variables et peut nécessiter l’intervention d’un dentiste, orthodontiste et des gens de la médecine (médecin généraliste, neurologue, ORL, etc.) que vous devriez consulter pour être mieux aiguillé(e).

  25. Vaness dit :

    Problèmes d’articulations temporo-mandibulaires; le traitement proposé aidera-t-il?
    Bonjour,
    Voila j’ai 23 ans, fa fait maintenant 7 ans que je souffre de douleurs articulaires important. Les docteurs m’ont pris au serieux il y a 3 ans après scanner et IRM ils ont pu remarquer que mon ATM gauche avait était fracturer il y a longtemps et que le condyle c’était éffrité. La douleur depuis ces années et de pire en pire avec des migraines, mal dans les cervicales, au dos, ventre, bras enfin j’ai limpréssion que tout mon corp en ai touché. Je suis soigné en ce moment par le Dr Carlier à coté de Laon, ou il me pose des cales de résines au fond des dents pour équilibrer. Je voulais avoir un avis extérieur et savoir si c’est le meilleurs moyen pour améliorer sa!
    En vous remerciant.

    • Dr Jules dit :

      Il est difficile de commenter sur le plan de traitement qui vous a été proposé car nous ne savons pas exactement de quoi il s’agit. Les cales auxquelles vous référez ont peut-être comme rôle d’agir un peu comme une plaque occlusale en empêchant les contacts entre les dents pour tenter de déprogrammer le système neuro-musculaire des mâchoires? Avec les symptômes que vous décrivez, vous auriez certainement avantage à utiliser une plaque occlusale ou un autre moyen à temps plein (pas seulement la nuit) pour tenter de soulager vos articulations. Demandez des précisions à votre dentiste traitant sur le but exact des “cales” et leur mécanisme de fonctionnement.

  26. chabou dit :

    Port d’une gouttière; symptômes ré-apparus après la pose des bagues.
    bonjour,
    je souffre de sadam depuis 2005.
    j’ai porté une plaque ou gouttière comme dit mon stomato. cependant j’ai entrepris de me soigner totalement en portant un appareil dentaire (bagues). Cependant depuis deux mois (pose des bagues du bas), je ne peux plus porter la gouttière et tout les symptomes atténués par celle ci sont réapparus..mon dentiste me dit qu’il faut patienter. mais n’aurait il pas du attendre que mes dents du haut se stabilisent vraiment pour attaquer le bas?

    • Dr Jules dit :

      Il est normal que l’adaptation des dents qui sont déplacées avec des bagues/broches devienne moins bonne mesure que vos dents inférieures s’alignent. Il est souvent indiqué de ré-ajuster la plaque supérieure pour maintenir des contacts adéquats avec les dents inférieures. Éventuellement, la plaque devra être discontinuée pour débuter les corrections orthodontiques au haut également. Il y a une période de transition pendant laquelle l’occlusion est plus instable et “fragile” et où des symptômes peuvent en effet réapparaitre selon la “fragilité” de vos articulations temporo-mandibulaires.
      Dans certains cas, il est même possible de discontinuer la plaque complètement et de poser les appareils aux 2 arcades en même temps.

      Votre gouttière peut peut-être ajustée pour retrouver un certain confort? Vérifier avec votre orthodontiste.

      Parfois, si les symptômes sont trop importants, il peut être indiqué d’arrêter les mouvements dentaires et de reprendre la thérapie avec une gouttière pour “re-stabiliser” le tout. Il est aussi vrai qu’une certaine patience est de mise dans de tels cas car personne ne réagit de la même façon.

      • chabou dit :

        actuellement l’appareil est posé sur les deux arcades. mes dents du bas ayant trop bougés, impossible de remettre la gouttière(je portais une gouttière sur les dents du bas). je vais voir avec mon ortho pour essayer de l’ajuster. je pense qu’l aurait du attendre que ms dents du hauts soients stabilisé pou attaquer le bas.
        Merci de votre réponse

        • Dr Jules dit :

          Si vos dents ont déplacé de façon significative, la gouttière ne pourra être ajustée pour être portée à nouveau. Cependant, si vos symptômes sont trop importants, il peut être indiqué de faire une nouvelle gouttière et d’arrêter les mouvements dentaires sur l’arcade inférieure le temps de vous soulager.

  27. Sarah dit :

    Un spécialiste pour les articulations temporo-mandibulaires (ATM)?
    bonjour,

    ayant une luxation bilatérale des ménisques, je recherche un spécialiste des ATM
    Qui aurait connaissance d’un spécialiste merci ?

    • Dr Jules dit :

      Les traitement des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires (ATM) n’est pas une spécialité “officielle” de la médecine ou de la dentisterie. Il y a cependant plusieurs dentistes, orthodontistes, physiothérapeutes, etc. qui ont développé une affinité particulière et une certaine expertise pour le traitement des problèmes reliés aux ATMs.

      Votre meilleure chance de succès pour trouver une personne qualifiée dans le traitement des ATMs serait de vous informer auprès des gens du domaine dentaire. Peut-être que votre dentiste généraliste peut vous diriger vers quelqu’un si lui ou elle ne traite pas ces problèmes?
      Il est souvent nécessaire d’avoir recours à une équipe inter-disciplinaire pour traiter ces problèmes (physio thérapie, plaque articulaire, orthodontie, etc.).

  28. Philippe Huleux dit :

    Problèmes d’ATM, extraction et restauration dentaires = symptômes qui réapparaissent
    Bonjour,

    Je suis également atteint de problèmes liés aux ATM. A l’été 2008, les symptomes ont commencé à apparaître et j’ai par la suite était suivi par un stomatologue (pose d’une gouttière durant de longues semaines). Une correction partielle a été effectuée. Plusieurs visites chez un ostéopathe ont fini par faire cesser toutes douleurs jusqu’à aujourd’hui. Curieusement elles sont réapparu aujourd’hui juste après des soins dentaires récents qui ne sont pas terminés. J’ai eu extraction d’une dent (molaire)et début de soin pour une reconstitution d’une molaire (pose d’un amalgame). Que dois-je faire ? cesser mes soins dentaires en sachant qu’ils sont pourtant nécessaires ? dois-je voir mon stomatologue au préalable pour connaître ce que je dois décider vis-à-vis de mon dentiste ?

    • Dr Jules dit :

      Ce n’est peut-être pas vraiment un hasard que des symptômes soient réapparus à ce moment.

      Soins dentaires traumatiques?
      Quel était le but des soins dentaires récents? Une reconstruction dentaire peut modifier l’occlusion, même si c’est de façon très minime, car l’anatomie de la dent restaurée est modifiée et cela peut affecter les points de contacts, influencer la proprioception des dents, affecter la musculature, etc.
      L’extraction d’une molaire nécessite souvent de rester la bouche ouverte assez grand pendant un certain temps, le dentiste peut avoir forcer pour extraire la dent, ce qui peut taxer les articulations temporo-mandibulaires (surtout si elles sont déjà “fragilisées”) et raviver des symptômes qui étaient sur la voie de la guérison, etc.

      Thérapie avec la gouttière

      Le port de la gouttière a probablement “déprogrammé” votre mandibule et cela vous a soulagé. Ceci produit, la plupart du temps, un léger déplacement de la mandibule qui fait que les dents n’arrivent plus aussi bien ensemble lors de la fermeture. Il se développe des “prématurités” ou des contacts trop forts à certains endroits. ection, il est nécessaire de rétablir une bonne occlusion après avoir “déprogrammé ainsi la mandibule. Ceci peut être aussi simple qu’ajuster quelques points de contacts entre des dents opposées à l’aide de “meulage sélectif (polissage) mais si des déplacements dentaires sont requis pour obtenir une occlusion convenable, ceci nécessitera de l’orthodontie.

      Donc, votre gouttière a peut-être aidé vos symptômes mais cela n’a pas corrigé l’occlusion qui était présente une fois votre mandibule “replacée” dans une position confortable. Ceci, en plus du fait que vous avez eu une extraction et des travaux dentaires ont probablement contribué à la réapparition de vos symptômes

      Tout ceci n’est qu’une théorie déduite seulement à partir de l’information soumise…

      • Philippe Huleux dit :

        Merci beaucoup pour ces précisions.
        Je me suis d’abord fait enlever une molaire côté gauche en bas (avec beaucoup de difficultés, le stomatologue ayant dû intervenir après coup pour extraire un bout de racine resté à l’intérieur). Ensuite la reconstruction (pose d’un amalgame avec 2 vis pour renforcer) d’une molaire dévitalisée côté droit en bas. Quelques jours après douleurs dans la dent. Je suis reparti voir mon dentiste qui a ouvert à nouveau, ôté les 2 vis et replacé un pansement au-dessus. Plus de douleurs à la dent mais depuis douleurs au crâne.

        Autant dire que j’ai souffert pas mal de ces soins. Vous parliez de soins dentaires traumatiques. C’est le terme. Je suis effectivement resté de ce fait longtemps la bouche ouverte. J’en viens vraiment à regretter ces soins!

        Je dois voir un osthéopathe la semaine prochaine (en 2008, c’est lui qui m’a éradiqué toutes mes douleurs) et mon stomatologue début de mois prochain (je vais rappeler en insistant pour avoir un rendez-vous plus rapproché). Quant au dentiste, je suspens tout !

        • Dr Jules dit :

          Je comprends votre “arrière-goût” concernant les soins dentaires que vous avez reçus, mais le dentiste a certainement tenté de faire pour le mieux devant une situation difficile à traiter! Une fois que vous aurez retrouvé un certain confort et équilibre dans votre bouche, vous pourriez considérer faire évaluer votre occlusion globalement afin que vous puissiez envisager une solution prenant en considération tous les aspects qui vous affectent.

  29. chenzen dit :

    Acouphènes insupportables m’empêchent de vivre
    Bonjour
    j’ai 27ans et j’ai jamais eu de problème d’oreille (auditif) cela fait 12 mois que j’ai arraché mes dents de sagesses le droit puits la gauche (intervalle 1 mois). 10 jours après avoir retiré ma dent de sagesse la gauche (intervention chirurgicale), en allant a mon travaille je suis passé devant un chantier il y avait un marteaux piqueur je suis rester un bon moment a le regarder ou il y avait beaucoup de vent ,renteront en voiture chez moi j’entend un sifflement je me suit dit sa vas partir que c’était seulement a cause du marteau piqueur , une semaine après j’ai courue cher un ORL qui a vu que j’avais rien de particulier (oreille externe nickelle ,…. Il a supposer que c’était une mauvais circulation sanguine dans l’oreille interne).

    Un 2eme ORL a vue que quand j’expire tout en bouchant mon nez il n’avais pas un éclatement dans mon oreille gauche il ma prescrire un médicament qui ma enlever ceux bouchent mais le problème principale reste toujours (sifflements de l’oreille gauche) qui au premier temps était a mon avis très intense puits il a diminué un petit peut , et j’ai fait une rechute en allant dans un cirque .le niveaux de sifflement à augmenter (des haut et des bas ???) ….je me suis dit que dans mon cas l’acouphène peut guérir (l’espoir fait vivre quoi… !) ou diminué de volume car dans mon cas actuelle il m’empêche de vivre tout simplement et je me focalise sur le problème …………. Je ne sait pas quelle est la cause de Acouphènes :soit mes dents (intervention chirurgicale) ,soit le bruit du marteaux ???? Aucun ORL ne ma vraiment dit que c’était sa l’origine ………ou qu’il y avait un traitement dans mon cas que les sifflements varie de nivaux avec le temps ou l’exposition au son externe intense….. ??

    Y a-t-il dans mon cas ou le sifflement varie de niveau avec le temps (diminue) si oui peut il me dire que le sifflement peut s’estompe à la fin ……et quelle traitement ils ont suivi ….quelle est la cause de ce sifflement sans oublier quand je grince les dent le bruit augmente ace normale..??????
    Merci de m’avoir lu en appréciant une réponse qui médira à mon guérirez j’espère….

    je porte une gouttière 4 mois déjà que mon bouché de chirurgien dentiste ma prescrit et j’ésper qu’il aura des amélioration………….
    symptômes ;
    -craquement dentaire
    -en fermant la bouche ma mâchoire se déplace vers la droite puits revient a sa position initiale??)
    -sifflement de l’oriel gauche (surtout en graissent les dents BRUIT INFERNALE)
    -quelques fois la nuque bloque et quelconques courbatures

    • Dr Jules dit :

      Votre cas est complexe et, comme tout cas souffrant d’acouphènes, il est difficile d’en déterminer la cause exacte et de prescrire un traitement qui corrigera ce problème à coup sur. Vous trouverez un peu plus d’information sur les acouphènes dans une réponse précédente.

      Le fait que des ORLs aient éliminé des causes possibles est tout de même encourageant. En orthodontie, nous ne voyons que très peu de patients souffrant d’acouphénes sévères alors il nous est difficile de prédire ce qui arrivera dans votre cas ou tout autre cas. Le port d’une plaque articulaire peut être d’une certaine aide diagnostique (comme nous le décrivons dans cette section) mais vous aurez de meilleures chances de succès si elle portée à plein temps.
      Votre dentiste pourrait communiquer avec votre médecin et/ou ORL pour qu’il partagent leur information diagnostique et puissent mieux orienter la thérapie.

  30. Philippe Huleux dit :

    Dernière précision concernant la gouttière. Je ne l’ai porté que quelques mois en 2008. Dès que les douleurs ont disparues (vers septembre 2008) je n’ai plus porté cette gouttière jusqu’à aujourd’hui.

    • Dr Jules dit :

      Si vos symptômes aux articulations temporo-mandibulaires ré-apparaissent, le port d’une nouvelle gouttière pourrait vous être bénéfique encore une fois probablement.

  31. jullian dit :

    Y a-t-il une relation entre tous ces symptômes et les ATMs?
    Bonjour,
    Je vous expose mon cas ,il y a 3 mois bétement je suis restée coincée dans un vétement que j’ai beaucoup eu de mal à retirer ,3 jours aprés j’ai senti une pression au niveau des oreilles comme si elles étaient bouchées ,je suis allée voir l’ORL il n’y a rien .Par la suite la douleur est descendu au niveau des cervicales, j’ai donc fait une radio et on m’a diagnostiqué une entorse cervicale ,je suis allée voir un osthéopathe il y a 5 jours ,qui m’a soulagé et j’ai eu le malheur de macher un chewing gum , la douleur au niveau des oreilles est revenue .Il y a t’il un rapport entre l’entorse cervicales et la douleur sous les oreilles ? ou est ce un disfonctionnement de L’ATM ?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Difficile à dire; il peut y avoir une relation entre tous ces symptômes ou ne pas y en avoir du tout. ON sait que les problèmes d’occlusion peuvent influencer les articulations temporo-mandibulaires et que celles-ci (et l’occlusion) peuvent influencer la posture, surtout dans la région de la tête et du cou (cervicales) mais les relations de cause à effet directes sont difficiles à prouver ou établir.

      L’entorse cervicale affecte certainement le fonctionnement de vos muscles du cou et cela peut peut-être influencer d’autres muscles comme ceux de la mastication… et ceci peut peut-être influencer la façon dont vous mordez et votre occlusion, etc…

      Vous pouvez lire notre chronique sur l’occlusion et la posture pour en savoir plus sur ce sujet.

      Chose certaine, évitez de mâcher de la gomme car cela n’aide certainement pas vos ATMs.

      Si vos symptômes ne s’estompent pas, vous pourriez faire évaluer votre occlusion pour savoir si elle peut être un facteur qui contribue à vos problèmes.

  32. Madge dit :

    Différence entre les gouttières; indentées, sectorielles, lisses, etc.
    Bonjour,

    Je souffre des ATM depuis maintenant plus de 10 ans!
    J’habite en France et je voulais savoir quelle caractéristiques comportait votre “plaque articulaire”. Est-ce l’équivalent de ce que nous appelons ” gouttière de décompression”?
    Celle-ci peut-elle être sectorielle ou au contraire partielle et se doit-elle d’être lisse?
    J’ai en ce moment une gouttière sectorielle indentée mais j’ai l’impression que celle-ci me ravive les douleurs aux articulations.
    Le repositionnement articulaire peut-il s’effectuer même quand la luxation est réductible?

    Par ailleurs, connaitriez-vous un clinicien en France qui serait apte à traiter ce problème?

    Cordialement,

    • Dr Jules dit :

      Les “gouttières de décompression” et “plaques occlusales” sont des termes génériques qui décrivent une catégorie générale de gouttières. Ces appareils peuvent avoir plusieurs variations minimes selon le but recherché comme effet thérapeutique. Si la vôtre est “indentée”, c’est qu’elle vise à maintenir une position mandibulaire précise. Elle force la mandibule à mordre dans une position précise prédéterminée. Le plus souvent cette position est un avancement de la mandibule pour tenter d’éliminer un craquement au niveau des articulations temporo-mandibulaires. Certains réfèrent à ces plaques/gouttières comme étant des gouttières de “repositionnement” mandibulaire ou encore “d’avancée mandibulaire”. Le terme “décompression” peut être attribué à plusieurs types de gouttières qui visent à soulager les articulations temporo-mandibulaires en empêchant les dents de se toucher ce qui diminue la pression au niveau des ATMs (décompression).

      Gouttière lisse vs indentée
      Il est souvent nécessaire d’utiliser une plaque “lisse” pour déprogrammer la mandibule suite au port d’une plaque indentée telle que décrit précédemment. Les plaques décrites et illustrées dans cette section de notre site visent à permettre à la mandibule d’être complètement libre et se se positionner où elle veut de façon à être le plus confortable possible. Pour cette raison ces plaques sont lisses (sans indentations) mais ajustées de façon très précise afin à ce que chaque dent de la mâchoire opposée à la plaque ait un point de contact uniforme partout sur la gouttière. De plus, certains plans sur la plaque doivent guider la mandibule pendant les mouvements de côté et vers l’avant pendant la fonction. Ces plaques sont faites d’un plastique rigide pour assurer qu’elles soit stables et ne s’usent pas trop rapidement.

      Plaque sectorielle
      La plaque ou gouttière sectorielle pou partielle quant à elle ne recouvre qu’une partie de l’arcade dentaire, habituellement les postérieures (voir l’exemple ci-contre). Bien qu’une telle plaque puisse apporter un certain soulagement des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires un des effets secondaires avec une telle plaque est que, si elle est portée à plein temps et assez longtemps, elle peut causer une intrusion ou ingression des dents recouvertes par la gouttières et/ou une extrusion ou égression des dents qui ne le sont pas (antérieures). Une plaque qui recouvre toutes les dents ne causera pas de tels déplacements dentaires
      Gelb splint plaque ATM gouttière sectorielle orthodontie sherbrooke

      Si vous avez des douleurs en portant votre plaque, parlez-en à votre dentiste. Si on vous a dit que votre luxation est réductible, ceci est un bon signe qui indique qu’il est peut-être possible d’obtenir des changements favorables au niveau des vos articulations temporo-mandibulaires. Il y a plusieurs cliniciens en France habiletés traiter ces problèmes mais nous n’en connaissons que très peu personnellement… Vous pouvez peut-être obtenir de l’information supplémentaire en consultant le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France (www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/) qui liste tous les dentistes par région géographique, département et spécialité.

  33. Madge dit :

    Monsieur,
    Je suis très touchée par votre attention et la qualité de votre réponse concernant mon problème.
    je vous remercie profondément pour votre aide, les docteurs comme vous se font très rare de nos jours!
    Cordialement,

    Madge

  34. Alexandra dit :

    Problèmes d’ATMs; dois-je attendre ou consulter maintenant?
    Bonsoir,

    quand je lis tous ces messages sur les problèmes d’ATM je me dis que pour l’instant je suis chanceuse. J’ai mal au niveau de l’ATM gauche depuis une semaine, je ne peux pas ouvrir la bouche en entier et quand je mâche sur ce côté des aliments durs. Sinon, le reste du temps je n’ai pas de douleurs sauf si je baille trop fort, j’ai la mâchoire qui se “déplace”, je sens que cela craque d’un côté si j’essaye d’ouvrir ma bouche en grand, mais je n’ai pas d’espace entre mes dents de derrière, tout est bien équilibré si je puis dire… J’avais déjà eu mal une fois juste après qu’on m’ait enlevé mon appareil dentaire, mais cela n’avait duré qu’une journée.
    je ne peux pas ouvrir ma bouche en entier et quand je mâche sur ce côté des aliments durs, j’ai mal.
    Je précise que la dernière fois que j’ai eu mal c’était il y a au moins deux ans.

    Je me demande à partir de quand je dois m’inquiéter, dois-je attendre une semaine de plus pour voir si cela va partir tout seul ou faut-il vraiment que je consulte ?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend de la cause de vos symptômes et ce que vous désirez faire à ce sujet.
      Il est peu probable que vos symptômes disparaissent avec le temps et les années. Si le problème n’empire pas et que vous êtes confortable à vivre ainsi, vous pouvez reporter mais il y a toujours la possibilité que la situation se détériore progressivement.

      Vous ne vous trompez pas en consultant maintenant. Cela ne vous engage pas à entreprendre quelque traitement que ce soit mais au moins vous aurez une opinion sur la case de votre problème et des options thérapeutiques qui s’offrent à vous. Vous pourrez ensuite prendre une décision plus éclairée en toute connaissance de cause.

  35. Alexandra dit :

    Merci pour votre réponse, je vais consulter comme ça je serai fixée.

    Je vous félicite pour votre site et le temps que vous prenez pour répondre aux questions. Avant de chercher un peu je croyais qu’il n’y avait que moi qui avait ce problème, je ne savais même pas que cela avait un nom!
    Merci encore.

  36. Katty dit :

    ATM et problèmes d’élocution?
    Bonsoir,
    J’aurais une petite question sur les problèmes d’ATMs.
    Après avoir lu plusieurs articles sur ses problèmes j’ai trouvé que beaucoup de symptomes correspondent a ceux dont se plaint ma mère de 81 ans. Je voudrais savoir si ce problème peut également occasionner un trouble de l’éloccution ? Ma mère depuis un mois à du mal à articuler, elle a l’impression que sa langue ne fonctionne pas normalement. Le médecin ne nous donne pour l’instant pas de diagnostique bien convainquant!!! J’ai le sentiment qu’il ne sait pas trop quoi nous dire .
    Merci par avance

    • Dr Jules dit :

      Rien n’est impossible avec les ATMs mais je doute qu’il y ait une relation entre ces 2 éléments (ATMs et élocution). Les séquelles des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires apparaissent habituellement progressivement, pendant plusieurs mois ou années. Le fait que son problème soit apparu en un mois peut être un indice diagnostique pour le médecin. Y a-t-il un problème neurologique qui s’est développé récemment? Il est connu que les gens ayant eu un AVC (accident vasculaire cérébral) ont des problèmes d’élocution, de mobilité de la langue, de paralysie faciale, etc. Les problèmes d’ATMs ne sont pas la première chose qui doit venir è l’esprit en présence d’un soudain problème d’élocution.

  37. mina dit :

    Multiples symptômes intolérables… qui consulter, que faire?
    bonjour,
    j’ai 29 ans et je souffre de différentes douleurs depuis quelques années. un medecin m’a parlé d’atm il y a 2 ans déjà.je vais essayer de vous exposer tous mes symptômes :

    douleurs dans l’oreille gauche,bien que l’examun orl normal. mes douleurs sont très intenses et apparaissent périodiquement. depuis l’hiver derniers, problèmes de vascularisation sur les éxtrémités des doigts de la main gauche uniquement, une biopsie à été réalisée à l’hopital bichat et je suis en attente des résultats. la cause est sûrement l’hiver???
    ensuite, douleurs dans la tête, tjs côté gauche et aussi douleurs dans le bras, fourmillements et le simple fait de porter mon sac à main du bras gauche est douloureux surtout au niveau de la nuque.
    mes douleurs dans la nuque sont très invalidantes,je peux dormir uniquement en position allongée sur le dos car m’allonger sur les côtés me provoque des douleurs qui partent de la nuque, derière la tête et descendent dans le bras.
    diagnostiqué il y a 10 ans d’algie vasculaire de la face chronique(côté gauche), traité par imiject et oxigénothérapie. depuis 1 ans mon avf a disparue, peut être juste une rémission… le plus difficille pour moi c’est que les medecins reviennent systématiquement sur mon avf gauche et ne songe pas à un autre diagnostique. cependant je fais la différences entre mes douleurs de crise d’avf qui sont éxtenement violentes avec leurs particularités et mes douleurs actuelles oreille, nuque,cou,tête,bras,bas du dos,jambe gauche sans oublier mes doigts.(le tout à gauche)

    je viens de démissionner sur un coup de tête, après 4 nuits blanches causées par ces douleurs, mon metier nécessitant bcp de concentration car je suis enseignante de la conduite, je perds espoir de retrouver une vie normale.

    je souhaiterai juste être éclairée,peut être quelques adresses ne sachant plus vers qui me tourner,neuro?ortho?dermato?
    merci de me lire et je l’espère à très bientôt!

    • Dr Jules dit :

      Votre problème est très complexe et n’est, en fait, peut-être pas qu’un seul “problème”. Vos symptômes son surtout d’ordre médical que dentaire quoi qu,Il peut y avoir une certaine relation avec la dentition ou l’occlusion pour certains d’entre eux.

      Je suis certain que vous avez consulté un (des) médecin qui, à la lumière de vos problèmes de vascularisation affectant les extrémités (doigts) et ce, surtout par temps froid, ont pensé à vous tester pour la sclérodermie systémique. Cette maladie qui affecte principalement les femmes est aussi associée au syndrome de Raynaud dans 90% des cas. Ce syndrome est un trouble circulatoire qui affecte les extrémités, le plus souvent les mains, et se manifeste par des engourdissements et/ou des douleurs. Le rétrécissement des vaisseaux sanguins des extrémités est causé le plus souvent par le froid.
      Vous trouverez d’excellentes descriptions de ces maladies sur Wikipedia.

      Concernant les douleurs dans la région de la tête et du cou, la meilleure façon de tester s’il y a une relation directe ou indirecte avec votre dentition ou occlusion serait de vous faire porter une plaque occlusale telle que décrite et utilisée dans cette section. Il est peu probable que cette thérapie règle vos problèmes mais si elle peut permettre de soulager quelques symptômes, cela vous mettrait sur une piste. Si cela ne changeait rien, ceci indiquerait aussi quelque chose soit qu’il n’y a aucune relation entre vos problèmes et votre occlusion.

      Le genre de problèmes que vous décrivez sont souvent difficile à diagnostiquer. Tel que vous le suggérez, vous pourriez nécessiter une évaluation par un dermatologue, un neurologue, un orthodontiste, etc. L’idéal, serait de trouver un praticien qui puisse piloter votre “dossier” et vous guider vers diverses spécialités (médicales et dentaires au besoin).

  38. Nicolas dit :

    Quel est le meilleur examen radiologique pour les articulations temporo-mandibulaires
    Bonjour,
    J’ai récemment eu des douleurs aux oreilles que mon ORL a diagnostiqué comme étant une otite externe due à un dysfonctionnement de la machoire.
    j’ai donc consulté mon chirurgien dentiste qui a lui aussi constaté une anomalie au niveau de mes ATM qui s’ouvrent de façon désaxée (lorsque j’ouvre la bouche, l’articulation bascule à gauche puis à droite au lieu de travailler en même temps).
    Cela explique pourquoi j’ai occasionnellement de la fatigue ou des douleurs au niveau de ces articulations et parfois une gène à l’ouverture.

    Mon dentiste a parlé de subluxation des ATM et m’a envoyé faire une radio panoramique dentaire et des clichés des ATM ouverture fermeture.
    Malheureusement, le centre de radio ou je me suis rendu a fait des radio simples qui ne vont pas à mon dentiste.
    Il souhaitait voir la cinétique des ATM c’est à dire non seulement la position bouche ouverte et bouche fermée mais aussi ce qui se passe entre.

    J’ai fais le tour des centres d’imagerie médicale spécialisés en radiologie dentaire et on m’a répondu que l’examen habituellement pratiqué pour étudier les ATM est une tomographie volumique 3D appelée Cone Beam. Cela donne des coupes en 3D des ATM en bouche ouverte et bouche fermée.

    La qualité des images est équivalente au scanner et en 3 dimensions, donc beaucoup plus précise que les radios simples que j’ai déjà faites mais on ne visualise pas la cinétique du mouvement d’ouverture… uniquement bouche ouverte et bouche fermée.

    L’autre examen possible serait l’IRM (qui permettrait de voir le disque) mais de la même manière, on n’aurait que des clichés en position ouverte ou fermée mais pas ce qui se passe entre les deux… et l’examen est plus lourd et plus chers.

    Qu’en pensez-vous? Le Cone Beam est-il l’examen indiqué dans mon cas?

    • Dr Jules dit :

      On vous a relativement bien informé concernant les possibilités des différentes techniques d’imagerie pour les articulations temporo-mandibulaires.

      La radiographie panoramique tomographique peut montrer la position des condyles en position mandibulaire ouverte et fermée. On y voit les condyles et la fosse temporale. Seulement les structures denses et calcifiées, comme l’os y sont visibles. La coupe (vue) de cette radio est très limitée et ne montre qu’un seul plan des articulations mais elle est très accessible car la plupart des dentistes et orthodontistes ont un tel appareil radiologique. Cela donne une bonne idée de départ pour le diagnostique des ATMs.

      Le cone beam CBCT (cone beam computed tomography) en 3D est encore meilleur en ce qu’il permet plusieurs coupes dans différentes directions mais on n’y distingue pas les tissus mous (disque, ligaments, muscles, etc.).

      Le “gold standard” pour visualiser les articulations temporo-mandibulaires est vraiment une image par résonance magnétique (IRM) car elle permet de voir tous les tissus dans de multiples vues ou coupes. Elle peut être prise en position ouverte et fermée de façon à montrer l’amplitude du mouvement condylien pendant l’ouverture et la fermeture mandibulaire.

      Vous pouvez voir des exemples des ces différents clichés sur cette page.

  39. stephanie dit :

    Plusieurs symptômes suite à un traumatisme et la pose d’un “bridge”
    bonjour,

    je souffre depuis des années de faux vertiges, difficulté à m’adapter à mes lunettes, douleurs dans la machoire, etc
    ces symptomes ont été plus fréquents lors de ma grossesse et ne se sont pas estompés ensuite durant ma grossesse on s’est apperçu que les cervicales c2 et c3 étaient déplacées ansi que ma mandibule inférieure sans doute suite à des coups de mon ex-conjoint 10 ans auparavant date qui coincide avec le début de mon mal être

    je ne sais plus quoi faire, vue bcp de spécialiste jusqu’au neurologue tous me disent que c’est de la spasmophilie car c’est vrai que mon moral en a pris un coup, mais moi je sais bien que cela vient de tout cela car entre temps on m’a posé bridge et couronne sur une mahcoire qui n’était pas mis en place donc dents non calées
    j’ai besoin d’aide savoir vers qui me tourner pour qu’on me prenne au sérieux sans me donner d’anti dépresseurs j’ai déjà la tête serrée comme dans un étau….
    merci de me répondre en me disant s’il y a un spécialiste dans le maine et loire ou au alentour qui pourrait m’aider merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Vous avez déjà fait des démarches qui sont indiquées en ayant consulté un médecin, neurologue, etc. qui ont éliminé plusieurs causes possibles.
      S’il y a vraiment une anomalie dans la position et la fonction de vos mâchoires, le port d’une plaque occlusale est probablement la meilleure façon (et la plus simple) de le découvrir et de déterminer si cela peut avoir un effet sur les symptômes que vous décrivez. Vous trouverez plus d’information à ce sujet sur cette page mais vous l’avez probablement déjà consultée!

      Il est possible que votre pont (bridge) soit mal ajusté, cause une sur-occlusion, des interférences pendant la fonction, etc. mais ce serait surprenant que cela cause ce que vous décrivez. Le traumatisme que vous avez eu aux mâchoires n’est peut-être pas étranger aux douleurs aux articulations temporo-mandibulaires et cervicales. Une plaque occlusale aiderait à déceler tout cela.

      Vous devez trouver un dentiste généraliste, un orthodontiste ou autre spécialiste qui est familier avec de tels traitements (occlusion, fonction, plaque occlusale ou gouttière, etc.).
      Nous ne connaissons pas les praticiens dentaires de votre région mais nous vous dirigeons vers le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France qui liste tous les dentistes par région géographique, département et spécialité (voir section “grand public”).
      http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/

  40. johanna dit :

    Des années de douleur et pas d’espoir en vue?
    bonjour,
    voila près de 8 ans que mon problème est apparu! je me suis fait retirer les 4 dents de sagesses à l’age de 16 ans.Lors de l’operation il y aurait eu un nerf coupé lors de l’extraction car apparemment il ne se voit pas encore a cet age! cela a provoqué des émoragies importantes,donc le chirurgien en opérant m aurait ouvert trop grand la bouche,ce qui aurait déchiré le ligament droit! environ 2 ans apres les douleurs sont devenues de plus en plus grandes sans plus pouvoir ouvrir la bouche durant plusieurs mois! j ai vu beaucoup de medecins differents generalistes, dentistes, stomatologues…sans rien qu ils ne puissent faire! j ai la chance de voir un dentiste qui arrive a me soulager car depuis j arrive a ouvrir la bouche mais les douleurs et crépitements sont de plus en plus douloureux lors de la mastication, baillements etc manger devient un calvaire… j ai porté des gouttieres de moins en moins grosses! mais là ça va faire 5 ans et il n’y a pas vraiment de grosses évolution!mon medecin est vraiment contre l’operation pour changer le ligament car il a vraiment vus beaucoup d’horreur et l’operation est risquée m’a t il dit! je ne sais plus quoi penser et surtout quoi faire pour soigner le ligament et disque tres abimés!pourriez vous me donner votre avis et ce que vous pensez?en vous remerciant.

    • Dr Jules dit :

      Vous devez trouver une équipe inter-disciplinnaire (dentiste, orthodontiste, physio, etc.) qui comprend et traite le fonctionnement des articulations temporo-mandibulaires. Un ligament dans l’articulation ne se change pas par une opération. Vous devez avoir tout d’abord un diagnostic précis sur ce qui vous affecte. Le plan de traitement et la thérapie en découleront.

      Lisez les nombreuses questions et réponses de cette section pour avoir des pistes. Ceci peut nécessiter une radiographie par résonance magnétique (IRM) pour mieux voir les tissus des articulations temporo-mandibulaires, faire faire un bilan de santé, hormonal, sanguin, etc.
      Pour être efficace une plaque occlusale (gouttière) doit être portée à plein temps (24/24 même en mangeant), sinon, vous aurez de la difficulté à soulager vos articulations pour qu’elles récupèrent. Une opération est loin d’être une des premières choses à envisager, surtout que, dépendant du type d’opération auquel vous référez, les taux de succès sont loin d’être encourageants.

      • johanna dit :

        L’IRM confirme une luxation de l’ATM
        merci pour votre réponse.
        quelques mois on passés depuis mon dernier message.j ‘ai donc fait une IRM.
        voila le resultat:
        bouche fermée,les ménisques sont anormalement situés en avant des condyles mandibulaires.
        On obs une réintégration du coté gauche,le ménisque apparaissant normalement situé entre les condyles bouche ouverte.
        A droit,le ménisque reste luxé en avant.
        A noter une ouverture de bouche insuffisante,les condyles mandibulaires n’etant pas situés strictement à l’aplomb des condyles temporaux.

        CONCLUSION:
        Luxation méniscale réductible gauche et luxation irréductible à droite.

        Voila j ai vu apres ça un chirurgien maxilo facialle qui m a dit simplement de faire de l ortodontie!
        rien de plus!depuis ces 6 derniers mois je n arrive plus à mastiquer a cause de la douleur;et ma machoire reste coincée bouche fermée a gauche!j entend des grains de sables a chaque ouverture en plus des craquements!
        je suis a bout j ai vu plusieurs medecins qui ne savent pas quoi faire!
        je vais voir ds qlq semaines un chirurgien de la face et du cou sur Paris, en esperant qu il me donnera une solution meilleure car la douleur devient un calvaire et une grosse baisse de moral au quotidien.
        qu en pensez vous?
        je vous remercie!
        Bien coordialement
        johanna.

        • Dr Jules dit :

          Le fait d’avoir la mâchoire bloquée en position fermée indique en effet une luxation discale vers l’avant telle qu’illustrée dans les diagrammes de cette page.
          Je ne crois pas que la solution immédiate est d’envisager une chirurgie aux articulations temporo-mandibulaires alors tant que vous consulterez des chirurgiens c’est probablement la seule chose qu’ils puissent vous conseiller ou de consulter quelqu’un d’autre.

          Je sais que ce n’est pas évident mais vous devez tenter de trouver un dentiste généraliste, un orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement des ATMs. Tel que décrit dans nombreuses réponses précédentes, le port d’une plaque occlusale avec de bons protocoles et le suivi par une équipe interdisciplinaire. Entretemps, tentez de faire attention à vos articulations en évitant les grandes ouvertures, maintenez une diète plus molle (vous faites probablement déjà cela) et peut-être qu’un physiothérapeute, kinésiologue ou autre thérapeute pourrait vous aider à vous soulager temporairement.

          Uniquement “faire de l’orthodontie” ou corriger la malocclusion est loin d’être une garantie que cela améliorera votre condition. C’est possible mais ne peut être garanti à tout coup.

  41. Julie dit :

    Qui consulter pour un problème d’ATM qui persiste?
    Bonjour !

    Depuis de nombreuses années, je souffre de craquements à ma mâchoire (côté droit) lorsque je mange des aliments durs (pain, steak) ou lorsque je baîlle, comme plusieurs personnes! J’ai consulté mon dentiste qui m’a prescrit une gouttière. En lisant les commentaires, je crois qu’elle a bien suivi le protocole. Or, depuis 5 semaines, en mangeant un aliment dur, ma mâchoire s’est bloquée (ouverture à 2 cm). Tel que conseigné par mon dentiste, j’ai fait relaxer ma mâchoire avec des Robax et des compresses d’eau chaude. Maintenant, je suis capable d’ouvrir ma mâchoire environ à 3 cm, mais je n’ai plus de craquements lorsque je mange un aliment dur. Par contre, j’ai énormément mal à ma tempe et à l’oreille interne droite. Mon dentiste croit peut-être que j’ai un minisque de disloqué étant donné que le craquement a cessé.

    J’aimerais savoir s’il serait préférable que je consulte un physiotérapeute en ATM (ex.Julie Préfontaine à Québec) ou un orthodondiste spécialisé en ATM pour régler mon problème. Croyez-vous qu’il me conseillera un appareil articulaire? Merci pour votre réponse !

    • Dr Jules dit :

      Si votre dentiste a “bien suivi les protocoles, vous devez donc avoir porté cette plaque occlusale; à plein temps, même en mangeant, etc. Maintenant, si votre mâchoire se bloque avec une ouverture limitée (20 mm), c’est signe qu’il y a en effet une dislocation du ménisque sans réduction (voir les diagrammes dans cette section). De plus, il y a probablement de l’inflammation et de la “tension musculaire” qui contribuent à limiter l’ouverture. Des anti-inflammatoires et relaxants musculaires peuvent aider à diminuer ces aspects mais ne garantissent pas de “recapturer” le disque articulaire et permettre une ouverture normale à nouveau. Dans certains cas plus sévères où il a un dommage irréversibles aux structures articulaires, cette “recapture” peut être impossible.

      La thérapie pour un tel problème passe certainement par le port d’une plaque occlusale et oui, la physiothérapie peut aider ait elle seule, résoudre tous vos problèmes. Le dentiste ou l’orthodontiste que vous consulterez devra travailler en collaboration avec votre physiothérapeute.

  42. Bon dimanche, Julie,

    J’ai pris connaissance de votre petite histoire de blocage survenu il y a 5 semaines.
    Comme Dr Lemay vous l’a expliqué, il s’agit bien d’une luxation discale non réduite. Le fait que vous ayez récupéré une ouverture jusqu’à 30 mm ET que vous ayez énormément mal à la tempe et à l’oreille sont des signes que votre disque est encore coincé antérieurement au condyle et que chaque mouvement d’ouverture comprime ce disque davantage et que c’est la bande articulaire postérieure (celle qui relie le disque à la partie postérieure de la fosse glénoïde) qui fait office de séparateur entre le condyle et la fosse articulaire.
    La compression de cette bande (laquelle est innervée contrairement au disque qui ne l’est pas) cause la douleur que vous ressentez à la tempe et è l’oreille. Il va de soi que vous êtes en situation d’inflammation articulaire, qu’il y a un changement de viscosité de liquide synovial et qu’il y a un peu d’oedème contribuant à vos symptôme douloureux.

    J’ajouterais donc à la prise de relaxant musculaire (Robax), de l’ibuprofen (Advil ou Motrin) en dose anti-inflammatoire soit 400 mg aux 4 heures pour 3-5 jours. Attention cependant aux effets irritants sur l’estomac. D’autres anti-inflammatoires obtenu sous ordonnances seront très efficaces aussi.

    Je vous encourage à consulter Mme Préfontaine en physiothérapie et aussi un chirurgien buccal de l’Enfant-Jésus ou Dr Jean-Philipe Fréchette sur le boulevard Laurier.

    Dr Sylvain Chamberland
    Orthodontiste, Québec

  43. emilie durand dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais vous faire part de mon probleme qui a commencé il y a un an et demi, et pour lequel je me bats depuis avec tout le corps médical.

    Enfin hier, j’ai eu un nom sur ce “mal”, mais le combat n’est pas fini, car chacun doit reconnaitre ses torts pour avancer dans mon rétablissement. Ce n’est pas le cas, et j’aimerais que vous me conseillez sur les démarches que je dois accepter ou non , les personnes à revoir ou non, s’il est possible que je récupère une vie normale ou si je devrais apprendre à vivre avec, quels sont les moyens de remédier à celà etc…

    J’aimerais, si vous l’acceptiez, vous faire parvenir un document que j’écris depuis quelques jours relatant tout les symptomes que j’ai et toutes les démarches que j’ai effectuées.

    Je vous remercie de l’attention que vous pourriez me porter

    Le résultat d’irm est :

    Morphologiquement, on retrouve d’importantes lésions dégénératives temporales mandibulaires droites avec un net pincement de l’interligne articulaire, une déformation du condyle mandibulaire à droite, associée à une forte hétérogénéité de la trame osseuse à ce niveau.

    Le ménisque apparaît spontanément luxé en avant, il apparaît lui aussi dégénératif.

    Dynamiquement,on retrouve une hyper laxité de l’articulation temporale mandibulaire droite avec une luxation antérieure en bouche ouverte.

    • Dr Jules dit :

      Votre résultat d’IRM décrit un dérangement interne de l’ATM avec bris et dégénérescence.
      Vous devez trouver un praticien qui puisse piloter votre dossier de façon globale. Cela peut être un dentiste généraliste, orthodontiste ou un autre praticien qui a une certaine formation et intérêt pour le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Tel que décrit dan les réponses à d’autres questions précédentes, le suivi peut nécessiter l’intervention de plusieurs praticiens (chiro, physio, dentiste, etc.) et ils devront travailler “ensemble”.

  44. emilie durand dit :

    merci pour votre réponse, rapide de surcroît.
    Je vous suis très reconnaissante.
    Il manque des personnes intéressées par leur travail dans la profession.

    je vous souhaite réussite tout au long de votre carrière

    • Dr Jules dit :

      Il y a plusieurs personnes intéressées par le sujet des articulations temporo-mandibulaires mais elle n’affichent pas toujours ouvertement cet intérêt. En demandant de références dans le domaine dentaire, je suis certain que vous réussirez à trouver un(e) praticien(e) qui pourra vous aider ou, du moins, vous diriger vers quelqu’un qui pourra vous conseiller. Commencez par en parler à votre dentiste généraliste.

  45. emilie durand dit :

    On me dit que je fais une dépression…
    pour ma part, j’ai commencé par aller voir mon dentiste, car j’avais des douleurs, qui m’a renvoyé vers le stomato, qui m’a renvoyé vers un neurologue, qui a posé comme diagnostic des céphalées de tension. ca fait un an et demi que je vais chez le dentiste quasiment toutes les semaines.
    L’IRM, c’est moi qui l’ai demandé car j’avais la certitude qu’il se passait quelque chose dans ma bouche.
    Ces problèmes ont engendré des problemes cervicaux, dorsaux, d’oreille, de sifflement, de craquement, de céphalées, de sensations d’évanouissement, de fortes pressions dans les tempes, de problèmes visuels, auditifs etc…Mais pour tout le corps médical (ORL, stomato, orthodontiste, dentistes, medecin généralistes, neurologues, kinés, ophtalmo etc…) il s’agissait d’une dépression. Et je me suis battu pour mon problème, pas pour ce qu’on voulait que ce soit.

    C’est pourquoi je vous demandais vers qui je dois aller maintenant, de fiable en premier lieu

    • Dr Jules dit :

      Mais que fait votre dentiste à chaque semaine depuis 18 mois???

      Vous êtes perspicace et persévérante d’avoir demandé une IRM à votre dentiste! Ce n’est pas à vous de demander ces tests diagnostiques aux praticiens cependant, ça devrait être le contraire. Je ne sais pas trop quoi vous répondre pour vous dire vers qui vous diriger car vous avez consulté la plupart des praticiens qui pourraient être impliqués dans la gestion d’un problème comme le vôtre. Parmi tous les praticiens que vous énumérez (ORL, stomato, orthodontiste, dentistes, médecin généralistes, neurologues, kinés, ophtalmo etc…) il devrait y en avoir un ou quelques uns qui connaissent la relation qu’il peut y avoir entre la dentition, l’occlusion, la fonction, les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires, la posture, les douleurs cervicales, etc. qui ne sont pas toujours directement reliés entre eux mais qui peuvent certainement avoir une inter-relation.
      Pour en savoir plus sur la relation entre l’occlusion et la posture.

      Bien qu’on vous ait dit que certains de vos symptômes puissent parfois être associés à une dépression, la dégénérescence décrite dans votre rapport d’IRM n’est pas psychologique mais bien anatomique et physique et cela devrait indiquer une piste aux cliniciens. Si personne voit de relation entre vos symptômes, votre occlusion, votre résultat d’IRM, etc. vous pourriez tenter d’obtenir une seconde opinion avec un autre dentiste plus ouvert à ces concepts?
      N’abandonnez pas, vous trouverez certainement des personnes pour vous aider.

      • ceres dit :

        Le meilleur endroit pour le traitement des ATMs?
        Il y a q’un seul lieu en France qui peut faire partire tes problemes D’ATM.

        C’est a Paris MCS Dentaire.

        Ou alors le docteur XXXXX au Canada.
        Pour les problemes D’atm il faut les meilleures dentiste au monde qui ont une formation holistique.

        je sais de quoi je parle j’ai exactement le meme probleme que toi.
        C’est un veritable enfaire de vivre comme ça.

        • Dr Jules dit :

          Il n’y a pas énormément de dentistes, orthodontistes et autres praticiens qui s’intéressent aux traitement des articulations temporo-mandibulaires et des symptômes qui y sont associés mais il y en a un certain nombre. Je ne doute pas de la compétence du groupe auquel vous référez mais je ne crois pas que ce soit le seul qui puisse convenablement prendre en charge des patients souffrant de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires dans la région parisienne ou en France. Le concept d’approche multidisciplinnaire qu’ils préconisent rejoint les écoles de pensées de plusieurs groupes et est logique. En explorant leur site Internet, j’ai été cependant surpris de voir qu’il ne semble pas y avoir d’orthodontiste associé à ce groupe. Je ne veux pas “prêcher” pour l’orthodontie comme on dit mais une thérapie globale pour les cas d’ATMs, surtout s’ils présentent une malocclusion importante, peut nécessiter des déplacements dentaires majeurs qu’il est impossible d’effectuer sans orthodontie. Certains cas ayant de très légères malpositions dentaires peuvent s’en sortir avec des ajustement d’occlusion, quelques modifications à des restaurations, un peu de prosthodontie mais pas les cas avec des malpositions plus importantes.

          Il existe aussi au Québec et au Canada plusieurs dentistes et spécialistes dentaires qui sont habiletés à traiter les divers problèmes d’articulations temporo-mandibulaires.

          Les dentistes ayant une formation et philosophie “holistique” ont certainement une approche et vision des cas qui est différente de celle de la majorité des praticiens mais il est faux de prétendre que ce sont nécessairement les “meilleurs dentistes au monde” pour les problèmes d’ATMs. Ils peuvent être excellents mais nous en connaissons plusieurs qui ont un succès remarquable dans ce type de traitement sans nécessairement souscrire à une philosophie holistique.

  46. emilie durand dit :

    Histoire de cas des plus complexes…

    Encore une fois merci pour votre écoute.
    J’ai fais confiance à mon dentiste qui a posé 4 couronnes, dont deux ont été remplacée à nouveau depuis sept 2010. J’avais mes dents de sagesse, il a couronné la deuxième molaire avec la dent de sagesse a gauche. Puis comme les problèmes persistaient, il a arraché les deux dents de sagesse gauche /droite haut. Et le 14 janvier 2011, comme je dis, il s’est “passé” quelque chose dans me tête, Impossible de dormir, ca s’intensifie subitement. Ma tête est trop lourde, ca se tend de partout. Je ne peux plus être dans aucune position, .la luminosité, les bruits… C’était insoutenable. Je suis allée aux urgences,

    Février 2011,
    Un médecin remplaçant s’occupe réellement de moi, j’y passe tout les jours, je ne peux plus marcher, rester en place, les bruit sont insupportables, la lumière aussi, je ne vois pas bien, je manque à chaque instant de m’évanouir. Il me renvoi aux urgences qui réitèrent l’examen neurologique.
    Le médecin pense alors à un pb d’ATM, et me tourne vers mon dentiste. Lequel me fait une radio panoramique qui ne révèle rien d’anormal et fait un courrier pour retirer une dent de sagesse coté droit qui n’est pas sortie, pour un stomato. Lequel ne préconise pas de la retirer ni les dents de sagesse pour l’instant. Je refais une radio panoramique, il ne constate rien et « ne pense pas que la cause soit dentaire au vu des examens clinique et radiologique » et me dirige vers un neurologue, lequel porte comme diagnostic des « céphalées de tensions ». J’en parle au médecin qui me renvoi vers le stomato pensant à un SADAM. Il découvre alors que j’ai un problème d’occlusion et me fait une gouttière dure.

    Ca me lance dans une dent couronnée du bas coté gauche, on l’enlève et on refait faire une autre.

    Depuis le dentiste a fait, refait défait… de nombreuses dents.
    Il y a un mois, comme mon médecin généraliste commençait à me faire passer pour dépressive, je lui ai demandé un IRM de la mâchoire.

    Depuis 2-3 mois, J’ai de plus en plus mal en mangeant et quand je bois ca fais « chlac chlac » dans l’oreille gauche. Démangeaison du conduit auditif gauche (ca chatouille). Je ressens comme des crépitements dans la nuque.
    Quand j’ouvre grand la bouche, ca crépite dans l’oreille droite (non douloureux) et ca clac dans l’oreille coté gauche.

    La semaine dernière, J’ai repris contact avec le dentiste pour qu’il avance le rendez-vous de deux jours (pour un control de ma gouttiere : c’est la 3eme) car ca me lance excessivement au niveau de la canine et première molaire à gauche, ca provoque des décharges dans la pommette gauche

    Le dentiste constate une fracture dentaire sur la canine gauche et veut refaire l’amalgame (fait déjà une seconde fois en 2010 mais en le retirant, à ma réaction de douleur, fait une radio.
    Il met un antiseptique et un pansement.

    Le lendemain, les douleurs s’accentuent au niveau de la dent.
    23h, une partie des problèmes rencontrés en 2010 apparaissent :
    -Pression sur les tempes et les pommettes -Pression au niveau des sinus -Mal de tête non pulsatile annonçant la perte de connaissance -Comme si quelque chose voulait sortir de l’oreille gauche -Problème à la marche, comme si l’entre jambe était bloquée –Photophobie -Acouphènes (bourdonnements et sifflements) -Sensation d’état d’ébriété, sensation vertigineuse -Malaise vagal -Yeux gonflés -Sons amplifiés (pb de grave et d’aigus indiscernables) -Vision comme une mise au point (apn) -Nuque dure, douleurs musculaires -Bouche pâteuse -Sudation puis frissons -Insomniant

    Le lendemain (2 mars 2012),
    Je rappelle le dentiste pour lui dire que ca va pas, ca recommence depuis qu’il a touché à la dent.
    Il me prend en urgence, ne regarde rien et me prescrit des anti douleurs AUGMENTIN, SOLUPRED, LAMALINE.
    Avant de repartir, il me signifie qu’ils sont quand même plusieurs à penser que je fais une dépression depuis le début et que de toute façon « il ne comprend rien de mes problèmes pour manger ni les douleurs que je ressens et qu’il fait ce que je lui demande à défaut ».

    Prise des médicaments à 11h30
    12h, la partie gauche de mon visage (OREILLE, POMMETTE, TEMPES, SINUS et ŒIL) est anesthésié. La dent me lance toujours des décharges à gauche du visage.

    Le lendemain, Je prends un rdv avec un autre généraliste (je ne peux plus voir le mien car tous les spécialistes que j’ai vu ont parlé entre eux et sont d’accord sur une dépression), qui me prescrit une nouvelle analyse de sang, complémentaire à celles effectuées auparavant.
    Il y a des signes d’infection, j’ai des piqures de netromicine 2 fois/jour, plus des antiinflammatoire pendant 4 jours.

    Ca fait deux jours que je suis sous anti inflammatoire puissant et la douleur au niveau de la canine réapparaît. Pour le reste comme problème diverses, ca n’a rien changé.

    Alors au vu de tout ça, je vous remercie de votre réponse. Vous m’êtes d’une grande aide car depuis le résultat IRM, je suis un peu perdu pour savoir ou aller et à qui faire confiance (si j’allais chez les mêmes spécialistes, ou si je changeais) et je n’ai aucun appui à ce niveau.

    Si vous êtes intéressé de connaître la bataille que j’ai du mené, et peut être que mon expérience (même si ce n’est pas encore finis) pourrait servir à élucider plus rapidement les “mystères” des ATM, ou encore pour d’autre personnes qui sont dans mon cas et ne s’en sortent pas, je peux vous remettre le document que j’ai fais sur mes différentes « excursions médicales » depuis 2010.(Il fait 6-7 feuilles, c’est pour ca que je ne vous le mets pas ici, pour pas surchargé).Ici, j’ai synthétisé la partie “dentisterie”

    • Dr Jules dit :

      Votre histoire est très impressionnante et je ne suis pas certain de pouvoir vous guider plus que n’ont tenté de le faire tous les praticiens que vous avez consultés.

      Je ne suis pas aussi ferré que les dentistes généralistes dans le diagnostique différentiel des douleurs et problèmes dentaires mais une chose me vient à l’esprit que j’ai déjà vue chez certaines personnes chez qui on avait de la difficulté à identifier une source de douleur dentaire; il y avait une fracture longitudinale de la dent (le long de l’axe de la dent dans la couronne ET la racine). Ce problème est parfois difficile à déceler et peut occasionner de la douleur. Évidemment ceci ne pourrait expliquer tous vos symptômes mais peut peut-être donner une piste pour la canine… mais probablement que votre dentiste y a déjà pensé?

      Bien qu’une dépression ne puisse expliquer ou causer tous ces symptômes dentaires… l’accumulation de ces problèmes dentaires et autres de nature chronique peut peut-être être la cause d’une dépression :-( !

      Encore une fois, je crois qu’en l’absence de solutions évidentes, vous ne perdez rien à considérer le port d’une plaque occlusale (gouttière) bien équilibrée et qui serait portée à plein temps pour tenter de “déprogrammer” le système neuro-musculaire de votre mandibule et éliminer temporairement toute inter-relation entre la dentition supérieure et inférieure. Vous avez déjà porté une gouttière mais, à moins qu’elle n’ait été portée selon les protocoles décrit dans cette section (voir aussi d’autres réponses précédentes), il est fort probable que vous n’ayez pas obtenu le plein potentiel diagnostique et thérapeutique d’un tel appareil. Il ne faut pas oublier que l’analyse de votre IRM concluait à un dérangement interne avec dégénérescence alors certains aspects seront probablement “irrécupérables” mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’espoir d’atteindre un certain soulagement, même si partiel.

      Autres pistes? Consultez ces réponses d’un de mes confrères (Dr Chamberland) à des questions concernant des problèmes complexes similaires aux vôtre pour certains points. Des tests sanguins et diagnostiques divers peuvent peut-être être envisagés si vous ne les avez pas eus; réponse 1 et réponse 2

  47. emilie durand dit :

    Je précise juste que j’ai (ou avais) une bonne dentition, les dents sont alignées en haut comme en bas,elles sont blanches, je n’ai pas eu de port d’appareil, et j’avais mes dents de sagesses depuis une dizaine d’années et elles étaient bien dans le prolongement de mes molaires

  48. Bonjour Emilie,
    En tant qu’orthodontiste, je suis intéressé par votre histoire. Si vous avez fait parvenir votre résumé de l’histoire à Jules, lui accorderiez-vous la permission qu’il me l’envoie pour que je consulte.
    Vous as-t-on parlé de céphalée paroxystiques ou d’algie vasculaire faciale?
    Veuillez consulter cette page sur mon site.
    Sans que le cas qui y soit décrit corresponde au votre, il y a peut-être des éléments de réponses.
    En ce qui concerne les problèmes de dépression, j’oserais me permettre de dire qu’une psychothérapie chez un bon psychologue est bien plus efficace et moins couteuse que certains des soins dentaires que vous avez reçu. Je ne veux pas minimiser l’importance de votre désordre temporomandibulaire, mais il est pertinent de considérer que DTM et dépression sont 2 problèmes séparés.
    Tenez-nous au courant

    Dr Sylvain Chamberland

    • emilie durand dit :

      Le corps médical me dit “dépressive”!
      Merci avant tout à vous docteur Jules de m’avoir prêter autant d’attention, d’explications et de pistes.
      J’ai porté une explication sur ma présence de nombreuses fois chez le dentiste, pour expliquer que le dentiste n’a jamais pensé à un problème de mâchoire, alors que j’ y suis allée car j’avais du mal à manger et que j’avais l’impression que les deux mâchoires ne correspondaient plus. La frature est en effet longitudinale, mais d’après lui elle est récente. Je doute car c’est cette même dent qui m’a fait aller le voir la première fois. Par ailleurs j’ai eu trois gouttières différentes, et en un an et demi, je n’ai pas vu une once de différence.

      Concernant une dépression, le corps medicale à mis ca sur ce compte à défaut de chercher à comprendre au-delà de leur connaissances, car je suis une personne motivée, battante, toujours positive, travailleuse, pleine de projets, d’ambition etc… Je l’étais avant ce problème, je le suis pendant, et je le resterais après. Je fais avec ce problème de santé et non ce problème qui régit ma façon d’être. J’ai appris à vivre différemment depuis un an et demi !

      Je n’ai encore tenu personne informé du résultat IRM, car je suis convaincue que tous seront mal à l’aise et j’attend le bon moment pour les en avertir, c’est à dire quand j’aurais consulté un autre dentiste, stomato …

      Bonjour Dr Chamberland,

      Mon “histoire” n’est pas si complexe que çà, c’est juste difficile de parler de chose que je ne connais pas! Et je serais contente de pouvoir apporter un petit quelque chose plus à vos compétences de par la bataille que j’ai mené. Comment puis-je vous faire parvenir le résumé?

      • Dr Jules dit :

        Détrompez-vous… votre cas EST complexe, du moins aux yeux de tous les praticiens consultés qui ne peuvent vous donner un diagnostic autre qu’une dépression! :-)

        Il est cependant encourageant que vous n’acceptiez pas cette opinion sans continuer à vous poser des questions et chercher des solutions comme vous le faites.

        1, 3 ou 10 gouttières ne donneront rien si elles ne sont pas bien conçues et utilisées correctement…

        Si personne ne retire d’information pertinente de votre IRM et du fait que vous ayez une fracture dentaire longitudinale, peut-être pourriez-vous tenter d’obtenir une autre opinion avec des gens qui utiliseraient l’information déjà disponible d’une façon différente?

        Tenez-nous au courant de vos progrès, je crois qu’il y maintenant un bon groupe de lecteurs qui s’intéressent au dénouement de votre récit!

    • Opinion d’autres spécialistes
      J’ai demandé à mon collègue Dr Steve Tremblay, spécialiste en pathologie buccale à Québec, ce qu’il pensait de vos symptômes.
      Voici sa réponse:

      “Je ne crois pas que l’ATM soit en cause. La description du radiologiste est étrange. Il semble décrire à la fois une luxation méniscale non-réductible accompagnée de subluxation. Deux conditions qui sont mutuellement exclusives. Je ne comprends pas non plus ce qu’il veut dire par:”d’importantes lésions dégénératives temporales mandibulaires droites”.

      Les symptômes décrits par le patient ne sont pas assez précis pour qu’on puisse établir un diagnostic différentiel. Par ailleurs, certains éléments font penser à une migraines, d’autres à une céphalée de tension quotidienne chronique, d’autres même à une céphalalgie autonome. Naturellement, je n’exclurais pas de douleur faciale atypique.

      Je ferais un IRM cérébral.”

      Je trouve qu’il n’y a aucune commune mesure entre la gravité des symptômes décrit dans votre “histoire de cas” dans le fil de discussion plus haut et des problèmes que pourraient causer des DTM ou des douleurs dentaires.

      Tenez-nous au courant.

      Dr Sylvain Chamberland
      Orthodontiste

      • emilie durand dit :

        Je ne manquerais pas de vous tenir informé du dénouement de mon souci.
        Mon nouveau médecin, suite à diverses analyses, à constaté une infection très importante, qui perdure depuis le début(au vu des analyses de sang de lépoque et à la prise de médicaments + piqures netromicine actuellement).N’ayant plus mal aux dents avec ce traitement, il pense à une infection dentaire (qui serait du à la fracture non détectée en 2010).
        J’ai demandé à mon dentiste de me procurer mon dossier médical, je dois le recevoir début semaine prochaine.
        Je vois prochainement un dentiste qui connaît mon type de problème, et je fais en sorte qu’il ait tous les éléménts. En parallèle, je dois revoir mon médecin et j’en profiterais pour lui faire part de vos remarques et conseils.

        Je vous suis extrèmement reconnaissante. Je vous tiens au courant
        Avec mes remerciements
        Mlle Durand

        • Dr Jules dit :

          Vous semblez enfin être sur la bonne voie!

          • emilie durand dit :

            Émilie nous met à jour dans ses démarches
            Comme je l’ai promis, je viens vous faire part de l’avancer de mon problème de mâchoire, dont j’ai enfin toute l’explication.

            Le côté droit de mon ATM étant existant et dégénératif, le 14 janvier 2011 (après 5 mois d’alertes diverses) le peu qui tenait encore la mâchoire inférieure en position s’est rompu, provoquant un enchainement de perturbations tant physiques que biologiques.

            Constat prouvé que la gouttière n’est pas adaptée « même si vous n’y connaissez rien, vous voyez où est le problème ? oui… ». Il n’y avait pas de points de contact milieu et coté droit de la nouvelle gouttière. Mon dentiste habituel a traité mes problèmes dentaires, en traitant une cause dépressive, et n’a donc pas chercher la raison à tout cela et n’a donc jamais pris le temps de voir si la gouttière était adaptée, si mes dents entraient en contact, ni si les dents, qui cassaient régulièrement depuis quelques mois, n’étaient pas une conséquence d’un problème qu’il n’a pas cherché à comprendre, étant trop focalisé sur une cause encéphale (parce que la médecin, ne trouvant pas le problème, a véhiculé cette information à tout le corps médical, en vue de me faire hospitaliser pour dépression).

            Tests en posturologie
            Notre attraction terrestre réside dans la mâchoire. En cela ma nouvelle dentiste a fait un test de posture afin d’expliquer mon problème d’état d’ébriété constant :
            -Dans un premier temps les mains face à elle, les yeux fermés, je dois lever une jambe, puis l’autre pendant un certain temps. Quand elle m’a dis de m’arrêter, à ma grande stupeur, je me suis retrouver sur ma gauche, en ayant fait un demi cercle, dans le sens opposé ou j’étais, et face à un mur. Je me sentais tendu, crispé, mes jambes ne suivant pas, tout au long du test.
            -Dans un second temps, je mets un coton posé sur mes molaires coté droit, et à ma grande surprise, je refais le test et là j’ai pratiquement fais du sur place, toujours face à elle. Je me sentais détendu et droite, tout au long du test.
            -Elle m’a fait regarder au travers d’une lunette rouge, je devais voir une ligne horizontale et dire ou se positionnait le point lumineux. Avec l’œil droit, je voyais le point au dessus de la ligne dans les deux cas d’expérience. Avec l’œil gauche, je voyais le point quasi sur la ligne dans les deux cas d’expérience. L’œil droit pose problème.

            Compensation naturelle
            En définitive, la partie gauche de mon corps essai de compenser les manques de la partie droite. Raisons pour laquelle j’ai, notamment : un problème d’audition gauche, de vives douleurs dans la région de l’ATM, des spasmes, une sensation de brûlures extrême au niveau de l’oreille, et un problème à mon pied gauche.

            En parallèle depuis deux mois, je suis entrée dans une phase de luxation réductible de l’ATM gauche, ce que j’ai su il y a deux jours.

            Dans un premier temps, la « perte d’équilibre » est compensée par le rehaussement de la deuxième molaire bas à droite (car les autres ne sont pas utilisables étant des couronnes et étant refaites trop courtes et adaptées au problème…). Semaine prochaine, je vais avoir une gouttière souley-bezombes à porter la nuit, pour soulager les articulations et quelles restent en position la nuit, en attendant de voir les réactions que vont engendrer les diverses modifications dentaires (car toutes les couronnes refaite par deux fois ont été refaites trop courtes et les dents de sagesse arracher dans cette même période ne permettent pas de retrouver la bonne occlusion).

            Inter-relations complexes

            Tous nos muscles, nerfs, ligaments… de notre corps passent par nos ATM, qui sont gérés par notre système neuro-sensoriel. Lesquelles, altérées, modifient le fonctionnement du système nerveux et provoque une hyperactivité de l’hypothalamus et engendre des dysfonctions en séries (cervicaux, dorsaux, visuels…) ressentis du côté opposé au côté atteint.

            Problèmes visuels

            Concernant le problème de vision que j’ai, il s’agit d’un problème de vision binoculaire. Il y a un principe de compensation perpétuelle entre les yeux pour compenser la faiblesse de l’œil droit. Sinon j’ai une très bonne vue, qui ne nécessite pas le port de lunettes.
            Les mots exacts de l’ophtalmo sont « exophorie-tropie + insuffisance de convergence ». J’ai donc vu un orthoptiste qui confirme le problème de vision, mais la priorité réside à s’occuper du pb ATM/dents, car « ce problème de vue en est la victime et non le bourreau », « ce sont des spasmes musculaires qui fatiguent les yeux ».

            La violences et l’ampleur des douleurs se sont atténuées avec le temps pour la simple raison que ma force mentale m’a permis d’avancer avec la nouvelle morphologie, ce qui m’a permis de mieux discerner et localiser chaque douleur à la base. De faire abstraction de celles qui sont supportables pour me recentrées sur celles qui ne le sont pas, je me suis acharnées à contredire un « arrangement encéphale » en ayant toujours soin de faire part de mes réflexions, ressentis. Aujourd’hui, je n’ai aucune fierté à faire part de MA découverte au corps médical qui m’a « suivi », mais j’aimerais tellement contribuer à aider la science à ce que mon type de cas ne se reproduise pas, que soit pris en compte les douleurs du patient qui va arriver comme moi avec des symptômes complètement polymorphes et souvent insensés, quand la cohérence n’a de sens que pour soit-même.

            Aussi, si l’intensité des signaux amène à consulter régulièrement alors qu’on n’est jamais malade, que ceci puisse être une alerte sérieuse pour son médecin.

            Si cela peut aider les autres…

            Si une seule personne avait parlé avant moi de son problème en profondeur et avait rapporter les explications et les solutions, j’aurais certainement pu avancer plus rapidement et éviter la « détérioration » qui s’est produite depuis un an et demi. C’est pourquoi je le fais pour quelqu’un d’autre qui sera comme moi dépourvue de non sens et pas aussi fort mentalement.

            Je serais heureuse de vous éclairer davantage sur mon problème et d’apporter des réponses à vos interrogations.

            • Dr Jules dit :

              Merci beaucoup pour votre générosité en ayant pris le temps de revenir sur ce site pour partager avec les lecteurs votre expérience et l’évolution de votre cas.

              Voici quelques points que je retiens de votre témoignage :
              - votre cas est un bon exemple qui confirme qu’il existe souvent des relations complexes entre les différents systèmes du corps”. Ces relations sont difficiles à identifier et, lorsqu’on peut les trouver, il n’est pas toujours facile de les traiter.
              - il est souvent nécessaire de faire appel à plusieurs intervenants dans différents domaines de la santé pour “faire le tour de la question”. Ces démarches sont encore plus efficaces si ces intervenants peuvent communiquer entre eux pour partager leur information sur le cas.
              - l’usage d’une plaque occlusale ou plaque articulaire est presque toujours un élément essentiel dans la thérapie des cas les plus lourds.
              - bien que le domaine médical puisse être mis à contribution, il est, dans la plupart des cas, essentiel d’avoir un intervenant du domaine dentaire familier dans le traitement des articulations temporo-mandibulaires (dentiste, orthodontiste, autre…).
              - la posturologie est une avenue intéressante à évaluer dans de tel cas. Ce domaine est assez développé en Europe mais, malheureusement beaucoup moins “populaire” ici (Canada et États-Unis).
              - la persévérance du patient ou de la patiente est essentielle car le traitement peut être long et pas toujours évident. Vous êtes un bon exemple d’une personne qui a persévéré et qui semble maintenant trouver une piste encourageante.

              QUestion : QUel solution vous a-t-on proposée pour votre ATM “détruite”?
              Merci encore d’avoir partagé votre expérience qui peut peut-être donner espoir à d’autres souffrant de symptômes similaires.

              N’hésitez pas à venir ajouter de l’information additionnelle.

              • emilie durand dit :

                Trois problèmes se posent :
                -A droite, le condyle et le crâne frottent l’un l’autre et se rognent au fil du temps.
                -A droite, cet écrasement provoque une perte de stabilité posturale et visuel (ma mandibulaire penche de droite à gauche en bouche fermée, et, du fait de l’hyper laxité, penche de gauche à droite quand j’ouvre la bouche).
                -A gauche, cet écrasement a provoqué une perte de rapport entre le disque et la tête condylienne.

                *Il faut donc désormais stabiliser l’articulation « détruite » en créant une nouvelle harmonie entre les muscles, les nerfs et ligaments afin qu’ils se conditionnent aux fonctions manducatrices nouvellement associées.

                *Ralentir ou stabiliser le côté dégénératif à droite.

                *Soigner la luxation discale à gauche.

                Cela va demander beaucoup de temps en procédant par étapes, car mon ancien dentiste a fait trop de modifications, ce qui ne permet plus de retrouver ma mastication d’origine, ni l’imbriquement que les dents devraient avoir entre elles.

                Par conséquent, on va remplacer les couronnes des molaires et prémolaires à droite, ainsi que celle de la première prémolaire inférieure gauche ayant provoquée la fracture de la première prémolaire supérieure gauche, de part la luxation.
                On espère qu’en rehaussant le rapport condyle crâne (à droite), cela permette à ma mandibule gauche de reprendre sa place. Le port de la gouttière sera là pour aider à ce que la nuit ma mâchoire n’aille pas de gauche à droite et vice versa en fonction de ma position, mais quelle reste bloquée et se repose.

                Mon cas est compliqué car un problème en a créé un autre, puis un autre, puis un autre… Du coup, c’est plutôt des phases de tests que l’on me fait, pour voir mes réactions et savoir dans quelle direction aller.

                A la demande, récurrente, d’où j’ai mal, je répond toujours que ma priorité, à l’heure d’aujourd’hui, est de bien voir (ne plus être dans un état d’ébriété constant) et de pouvoir manger sans avoir l’impression de manger des os ni de ressentir de grosses douleurs à l’oreille et à la face gauche.

                En définitive, pour répondre clairement à votre question, il n’est pas envisagé de chirurgie, mon pb d’ATM étant à un stade trop avancé du fait de la dégradation osseuse et du désordre temporo-mandibulaire.

                Malheureusement le corps médical ne se prononce pas clairement et est assez déstabilisé par mon cas car l’étendue de mon problème leur est inconnue.

                Je ne manquerais pas de vous faire part des réelles solutions qui auront été porté à la résolution définitive de mon problème.

                • Dr Jules dit :

                  En vous demandant ce qu’on vous avait proposé pour votre articulation sévèrement endommagée, je voulais savoir si on avait considéré le port d’une plaque occlusale pour soulager cette articulation en la “décompressant” pour diminuer la pression qui y est exercée verticalement à l’intérieur suite à la perte de hauteur verticale.

                  Vous mentionnez qu’on “espère” que la mandibule reprenne sa place par le remplacement de plusieurs couronnes et que ceci constitue une “phase de test” pour savoir dans “quelle direction aller“.

                  Ceci st très louable et assez logique comme principe mais, pourquoi ne pas faire ce “test” à l’aide d’une plaque occlusale qui permettrait de rétablir une hauteur confortable de fonction pour votre mâchoire, ce qu’on appelle en dentisterie la “dimension verticale”. Une fois cette hauteur et position mandibulaires trouvées et considérées comme stables, des restaurations plus définitives (comme des couronnes) pourraient être envisagées. Si les nouvelles couronnes restaurent la bonne hauteur d’occlusion, tant mieux et ce sera excellent mais, si ce n’est pas le cas et que ce “test” n’est pas concluant, cela aura se sera avéré une procédure majeure qui est irréversible (les couronnes devraient être refaites si leur hauteur n’est pas la bonne).

                  Tester la hauteur d’occlusion et la position mandibulaire à l’aide d’une plaque articulaire me paraît un moyen plus conservateur, réversible et qui permettrait au clinicien de réagir rapidement (en modifiant la plaque) à vos “réactions” pour “savoir dans quelle direction aller” pour vous citer. Vous serez mieux servie par le domaine dentaire que médical pour cet aspect thérapeutique.

                  • emilie durand dit :

                    La gouttière aura en effet pour but de “soulager l’articulation en la décompressant pour diminuer la pression exercée”, et je pensais également qu’elle serait faite en rehaussant la partie droite, ce qui me semble effectivement logique pour retrouver la bonne hauteur d’occlusion dans un premier temps. J’ai fait part de cette idée il y a quelques semaines, mais cet avis n’a pas été estimé.N’étant pas une professionnelle, j’ai du mal à ce qu’on suive ma théorie, pourtant depuis le début, j’ai prouvé que je vais toujours dans la même direction et que je ne me suis pas trompée…

                    Vous me confortez à nouveau dans mes réflexions, et je vais réitérer cette piste auprès de ma dentiste avec un peu plus d’insistance.

                    Un très grand merci à vous, et merci au temps que vous consacrez à me lire et à votre rédaction

                    • Dr Jules dit :

                      IL y a une règle de base dans le traitement de tels problèmes; il faut débuter par les approches les moins invasives et réversibles. La fabrication de couronnes, ponts et autres prothèses est n’est pas aussi réversible qu’une plaque occlusale ou articulaire.

  49. Sam Paris dit :

    Bonjour,

    Je suis tellement contente d’avoir trouver un site qui parle des ATM,

    je vais tenter d’expliquer mes problemes et voir si il ya une solution.
    Donc tout a commencer en octobre 2010, j’ai eu des sensations bizarre, comme ci que je t’etais sur un bateau, sensation d’instabilité constente, surtout quand je marche et que je m’arrette devant un feu pour traverser, ou devant le guichet pour retirer des sous, c’est vraiment bizarre, on aurait dis que j’etais une toupie…
    voici les autres symptomes:
    grosse fatigue,
    douleurs cervicale, la C1 se bloque souvent, d’apres le kiné
    sensation bizarre dans les yeux, desydrathés
    depuis j’ai des vertige des hauteurs, meme devant un escalier ou quai de metro,
    tout ceci m’a evidemment conduit a une deprime, car je n’avais jamais été malade, jamais de souci, ni quoiqe ce soit, et le fait de me trouver comme ca et sans reponse, les medecins ont tout de suite dit que c’etait une depression, j’ai donc vu un tas de specialiste mais rien ne s’arrangent
    j’ai ensuite été voir un osteopathe, qui me dit que c’est probablement les dents, il me conseille un dentiste, et posturologue aussi
    je vais voir la posturo qui me dit qu’effectivement ce probleme vient de mes dents, la couronne qui a été posee a droite, sois 1 mois avant le debut de mes soucis, est bien trop haute… elle me dis egalement que mon centre de gravité est pas dans le bon emplacement, elle prescrit des semelles… ensuite je vais chez le dentiste, radio panoramique , telecrane ect… et me confirme que ce sont mes dents, et la grosse surprise!! la couronne de droite a ete vraiment mal implantée, une partie etait en dehors de la racine, soit dans la mandibule…donc il me demande de la faire enlever par un stomato… voila maintenant un mois que je l’ai faite enlever… mais est ce que tous ces soucis sont vraiment liés a ca? car sur ma panoramique on voit bien que la mandibule penche d’un coté.
    donc que dois je faire? est ce que le port d’une gouttiere et seance d’osteo, peuvent me rendre ma forme, et reequilibrer ma mandibule??
    autre chose de tres important, est ce que ce probleme des atm provoque ces sensations de bateau??? autre chose egalement de très très important, je ne porte plus,de chaussure a talons haut, car j’ai l’impression que ça aggrave mes vertiges, est ce normal?? est ce normal d’avoir le vertige des hauteurs, chose que je n’avais pas auparavant?? je suis vraiment désolée d me repeter, mais je suis tellement incomprise, que je me demande si un jour tout va revenir comme avant? que dois je faire, merci beaucoup pour votre aide, et merci encore d’avance.

    Sam

    • Dr Jules dit :

      Il y a plusieurs éléments à votre problème :

      - Sensation de vertige et déséquilibre; ceci peut être relié à un problème dans l’oreille interne. Est-ce que le domaine médical a pensé vous faire évaluer pour cet aspect? Il pourrait s’agir d’une labyrinthite qui est une affection de l’équilibre causée par une infection ou inflammation de l’oreille interne? L’origine d’un problème d’équilibre n’est pas un symptômes commun d’un problème dentaire.

      - Une sur-occlusion ou un contact trop “fort” comme il peut résulter avec une couronne trop “haute” et mal ajustée peut dégénérer en plusieurs problèmes et symptômes aux articulations temporo-mandibulaires et dans la région faciale, cervicale, etc. Ce n’est pas la cause de tous vos problèmes mais peut être un élément à considérer. Il vaudrait la peine de faire évaluer votre occlusion globalement. Une malocclusion peut certainement influencer la posture, la fonction, les articulations temporo-mandibulaires etc. Pour en savoir plus.

      Bien que le port d’une plaque occlusale ou gouttière ne soit pas une panacée, cela peut s’avérer un outil très utile et révélateur sur la nature de votre problème. Cela peut déprogrammer votre mandibule et donner de l’information diagnostique très importante permettant de planifier une thérapie globale. Ce ne sera certainement pas suffisant pour tout régler mais peut indiquer des pistes à suivre.

      Lisez le contenu de cette section ainsi que les autres réponses aux questions similaires à la vôtre car plusieurs de ces “histoires de cas” ont plusieurs éléments en commun.

      Finalement, tentez de trouver un praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires qui pourra “piloter” ou suivre votre dossier et vous diriger aux spécialistes des différents domaines médicaux et/ou dentaires si nécessaires. Le traitement de tels problèmes requiert souvent une approche inter-disciplinnaire pouvant inclure un dentiste, orthodontiste, médecin, neurologue, chiropraticien, etc.

  50. Jacques dit :

    Remplacement de l’articulation temporo-mandibulaire par chirurgie?
    Bonjour,
    je dois avoir le remplacement de l’articulation temporo-mandibulaire(mâchoire). Pouvez-vous me dire s’il y a un chirurgien maxillofaciale au Québec qui fait le remplacement de l’articulation temporo-mandibulaire.

    • Dr Jules dit :

      OUF…!
      Il est extrêmement rare d’avoir recours à une telle intervention. Qui vous a dit que vous aviez besoin d’une telle opération et surtout, pour quelle(s) raison(s) vous a-t-on dit que vous devriez faire “remplacer” votre ou vos articulation(s) temporo-mandibulaire(s). Cette procédure n’est indiquée que dans de très rares cas d’une extrême complexité et pour lesquels aucune autre solutionmoins invasive ne pourrait être envisagée.

      • Le seul que je connais personnellement est le Dr Jean-Philipe Fréchette. Il a suivi un fellow d’un an en ATM après sa spécialisation en chirurgie buccale à McGill.
        Cependant, le pronostic à long terme de telle prothèse n’est pas si long que ça. J’avais un article sur le sujet, je vais tenter de le retrouver.

  51. Sam Paris dit :

    Vertige, déséquilibre, suite…
    Mr Jules, merci de m’avoir repondu aussi vite, en effet, j’ai fait des examen et rien à signaler au niveau de l’oreil, j’ai été voir un kiné specialisé en vestibulaire, apres un tas de test, tout est ok, rien à signaler, j’ai ete voir un chiropractuer, qui m’a demlandé de faire une radio du rachis: j’ai des cervicalgies, mais ce chirpracteur a demenager son cabinet donc j’ai eté voir un osteopathe qui lui a comme je vous ai dis soupconner un probleme atm qui est visible sur le telecrane et radio panoramique.
    et j’aimerai en fait vous decrire ces vertiges: ils ne se manifeste pas tout le temps, c’est plutot comme une genre de balancement, comme si que j’etais sur une surface pas stable, qui bouge, comme une toupie lorsque la pose sans la tourner sur une table.et je vous promets que je ressens ça depuis un mois apres la pose de cette couronne,
    donc je fais bien de voir un chirurgien dentiste et osteopathe? que me conseiller vous mis a part la pose d’une goutierre et seance d’osteopathie?
    merci infiniement

    SAM

    • Dr Jules dit :

      Le diagnostic de votre condition est complexe, difficile à établir et est certainement au delà de mes compétences!
      Je ne doute aucunement que vous ayez tous ces symptômes mais il est difficile d’établir quelle relation ils peuvent avoir entre eux. Ils sont peut-être tous reliés ou n’ont aucune relation entre eux. Est-ce un pur hasard que vos problèmes soient apparus suite à la pose de votre nouvelle couronne ou est-ce la cause directe ayant déclenché toute cette série de problèmes? Je ne saurais vous le dire.

      Cependant, je réitère le point que la meilleure façon de tenter de déterminer s’il y a une relation entre cette couronne, l’occlusion et vos symptômes est d’éliminer l’influence que peut avoir cette couronne sur le reste de la dentition et l’occlusion et, une des meilleures façon d’y arriver est l’utilisation d’une plaque occlusale ou gouttière bien fabriquée et avec de bons protocoles.

  52. Sam Paris dit :

    merci DR Jules, j’ai ete voir un chirurgien dentiste, qui a vu ma radio panoramique, et il me fait une gouttiere, enfin! merci beaucoup je vous tiendrai au courant! merci pour vos précieux conseils

    • Dr Jules dit :

      Espérons que cette approche vous aidera. Je ne sais pas quel protocole vous suggèrera votre dentiste mais si vous pouviez la porter à plein temps, du moins pendant quelques jours au début, vous serez peut-être surpris de l’effet que cela pourrait avoir sur vos symptômes s’il y a une relation avec votre occlusion.

  53. Marion J. dit :

    Autre histoire de cas “classique”
    Bonjour à vous,

    Je trouve votre site très intéressant et je me décide enfin à y poster un commentaire.

    Je vais essayer de vous décrire succinctement mon histoire :
    Depuis environ cinq à six mois, j’ai commencé à avoir un acouphène dans l’oreille gauche. Quelques semaines plus tard, un bourdonnement est apparu dans l’oreille droite. Puis, mes oreilles ont commencé à se boucher sans arrêt. Des claquements au niveau des oreilles apparaissent lorsque je baille ou que je dégluti.

    J’ai consulté de nombreux spécialistes (ORL(s), ostéopathes, naturopathes, acuponcteurs, dentistes, stomatologues, kinésiologue, magnétiseur..) avant de tomber sur un dentiste qui m’a dit que mon problème pouvait être lié à une malocclusion. Il m’a alors prescrit des séances de rééducation lingual est-il m’a fabriqué une gouttière. Je la porte nuit et jour depuis un mois. Pour le moment, je n’ai aucune amélioration de mes symptômes. Je vois également un ostéopathe qui me suit régulièrement.

    Je voulais savoir si le fait que mes symptômes soient toujours présents était normal ? Au bout de combien de temps peut-on voir des changements ?

    Je suis un peu désespérée. J’ai l’impression que les spécialistes ne comprennent pas mon souci.

    Je vous remercie d’avance de votre réponse. Et merci de votre aide.

    • Dr Jules dit :

      Votre cas semble “typique”; symptômes divers, consultation de plusieurs spécialistes et aucune approche concertée entre les intervenants.

      Vous avez probablement consulté des personnes très compétentes mais qui travaillent de façon indépendante. Elles doivent se parler et travailler ensemble en sachant ce que chacun peut apporter à votre cas de façon à ce qu’il y ait un certain synergisme entre toutes ces interventions et non des simples actes isolés indépendants les uns des autres avec lesquels il sera plus difficile d’obtenir un résultat thérapeutique.

      Je vous encourage à lire les nombreux commentaires, histoires de cas et réponses dans cette présente section et vous verrez que les mêmes éléments reviennent constamment;
      - ce ne sont pas des problèmes faciles à diagnostiquer et traiter;
      - la présence d’une malocclusion peut contribuer au problème mais n’est pas nécessairement la cause de ces maux;
      - le port d’une plaque occlusale ou gouttière peut être bénéfique mais doit être fabriquée et portée selon certains protocoles (très souvent a plein temps pendant une certaine période);
      - des intervention multidisciplinnaires sont souvent bénéfiques;
      - différents tests radiologiques et médicaux peuvent aider dans le diagnostic;
      - et finalement… personne ne devrait vous “garantir” quelque succès ou guérison que ce soit.

  54. Carl dit :

    SVP docteur, combien coûte approximativement le traitement illustré plus haut en général (Port de la plaque + Port des broches) ? Je me prépare à suivre exactement ce même traitement et je veux être sur que le prix demander par le dentiste est raisonnable selon les normes de ce traitements.
    Je souffre beaucoup et j’ai très hâte de commencer le traitement. Mais je ne veux pas le commencer avant d’être sur du prix demandé. J’attends votre réponse avec impatiente.

    • Dr Jules dit :

      Voter traitement en comprend en fait 2; le port d’une plaque et le port de broches. Impossible de déterminer avant le port de la plaque exactement ce qui sera nécessaire pour la phase avec broches. Vous n’avez qu’à regarder les exemples sur cette page pour constater à quel point l’occlusion peut changer suite au port d’une plaque occlusale. Il y a trop de variables possibles dans une telle approche.

      Pour en savoir plus sur les coûts de traitement

  55. Madge dit :

    Quel type de gouttière pour une luxation irréductible?
    Bonjour Docteur Jules,
    Je vous avais écrit il y a un certain temps concernant un problème au niveau des ATM et j’aurais besoin de vos précieux conseils à nouveau!
    J’ai en effet quelques question en tête:

    1) Dans le cas d’une luxation irréductible, quel est le type de gouttière le mieux adapté et pourquoi?
    Est-il bon de laisser aller la mandibule “ou elle veut aller” sachant que le ménisque est luxé?
    J’avais en effet une gouttière qui ne me laissait pas la mandibule libre…
    2) Si il y a un traitement orthodontique par la suite, comment stabiliser l’équilibre mandibulaire trouvé grâce à la plaque occlusale durant ce traitement?
    3) Peut-être un orthodontiste en France à me conseiller?

    Merci par avance !!
    Madge

    • Dr Jules dit :

      Il faut tout d’abord différencier entre une dislocation “irréductible” et “sans réduction”.

      Irréductible” implique qu’il est, en théorie, impossible de réduire la dislocation et de “recapturer” le disque articulaire qui est déplacé (le plus souvent vers l’avant mais cela peut être dans d’autres directions). Pour arriver à une telle conclusion, il faudrait au moins avoir tenté de réduire la dislocation/luxation par thérapie et, devant l’échec total d’une telle tentative, conclure à l’ “impossibilité” de réduire cette dislocation.

      Sans réduction” indique que la “recapture” ne se fait pas pendant les mouvements mandibulaires (le disque n’embarque pas sur le condyle de la mandibule) mais cela ne veut pas dire qu’il soit impossible de “recapturer” le disque par une thérapie, le port d’une plaque, etc.
      Dans votre cas, à moins que vous ayez déjà subi des traitements afin d’aider vos symptômes articulaires, vous avez plutôt une dislocation ou luxation sans réduction.

      Le choix d’une plaque articulaire
      Il y a plusieurs écoles de pensées et protocoles pour tenter de traiter des dislocations articulaires. Certains praticiens préconisent une plaque de “repositionnement” qui place la mandibule dans une position où le disque a été “recapturé”, le plus souvent en faisant avancer la mandibule (qui doit aussi ouvrir légèrement pour avancer). Ceci permet au disque articulaire de se repositionner sur le condyle de la mandibule après parfois produit (et ressenti) un “clic” ou craquement dans l’articulation (voir illustrations au haut de cette page). Le principe de la plaque de repositionnement est de garder la mandibule dans cette position avancée où la relation entre le disque et le condyle est plus harmonieuse, normale et fonctionnelle (mais avancée). Après avoir fonctionné ainsi un certain temps (semaines, mois…) et avoir permis une diminution de l’inflammation dans la cavité articulaire, l’avancement imposé par la plaque peut être réduit progressivement pour permettre le recul de la mandibule. Si tout va bien et que le disque peut être “recapturé”, il suivra la mandibule et restera en harmonie avec le condyle lors de ce recul.

      Nous avons utilisé cette approche pendant de nombreuses années et l’utilisons encore l’occasion. Cependant, nous avons remarqué que dans plusieurs cas, le fait de débuter avec une plaque qui n’avance pas la mandibule avait, très souvent, les mêmes bénéfices thérapeutiques qu’une plaque d’avancement (mais pas toujours).

      Donc, il n’y a pas une seule façon d’approcher les problèmes articulaires et plusieurs autres cliniciens pourraient vous décrire des variations de ces protocoles avec lesquels ils peuvent avoir eu d’excellents succès.

      Le but d’une plaque qui ne “force” pas la mandibule à rester dans une position spécifique est justement de la laisser libre d’aller où elle veut et où elle se sent la plus confortable. Ceci est un réflexe naturel; on évitera des positions douloureuses pour placer notre mâchoire dans une position qui est la plus confortable et la moins dommageable pour le système masticatoire et articulaire.


      Transition plaque – corrections orthodontiques

      La transition de la plaque occlusale aux corrections orthodontiques peut se faire de différentes façons selon la façon dont a évolué le cas pendant le port de la plaque.
      Dans certains cas, la plaque peut être simplement discontinuée lors de la pose des appareils correcteurs. Dans d’autres cas, la plaque peut être maintenue en bouche et coupée progressivement à mesure que des boîtiers sont ajoutés aux dents de l’arcade où est la plaque. L’arcade opposée peut être baguée pendant ce temps. Ces protocoles sont vraiment faits sur mesure pour chaque patient et selon sa condition (articulations temporo-mandibulaires et malocclusion) et sont difficiles décrire par écrit.

      Il y a plusieurs orthodontistes compétents en France et votre meilleure source pour en trouver serait de demander à votre dentiste généraliste de vous conseiller ou de consulter le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr qui liste tous les spécialistes par région.

  56. Odile M. dit :

    Problèmes d’ATM, de posture et malocclusion
    Bonjour Docteur,
    Je suis tellement heureuse de découvrir un site qui permet de préciser certaine pathologie orthodontique.

    Voilà déjà quelques années que ma mâchoire se déboîte, une ORL m’a prescrit des séances d’orthophonie et orthoptiste (pas de résultat) puis une IRM, en voici la conclusion : luxation réductible à droite et aspect dégénératif méniscal à gauche sans signe de luxation évidente.

    Un professeur reconnu chirurgien maxilo facial m’envoi chez un orthodontiste et celui ci me préconise ” après examen clinique qui a permis de mettre en évidence une luxation des articulations temporo-mandibulaire réductible à droite avec son cortège symptômatique à savoir : céphalées, douleurs nucales et de l’ATM. [J'ai d'autres symptômes : légère hernie discale+arthrose (maux de dos importants, séances d'ostéopathies efficaces que temporairement), les bras contractés en permanence ou parasthésie (suivi d'un rhumatologue, pb d'arthrose des 2 mains, mal aux jambes,hypothyroïdie stabilisée depuis 2009, mâchoire fatiguée et difficulté à ouvrir la bouche à moitié]

    Ce traitement comporte 2 phases :
    1.orthopédique de repositionnement mandibulaire à l’aide d’une gouttière(6 mois fixé sur mâchoire type sectoriel d’après ce que le dentiste m’a montré);
    2. orthodontique afin d’obtenir une nouvelle occlusion dentaire qui devra pérenniser la nouvelle position manidbulaire (un appareil avec broches mâchoire supérieure et inférieure)
    Traitement sur 6 semestres + Contention d’un an

    Pensez-vous Docteur Jules, que ce traitement pourrait résoudre mes problèmes ? J’étais suivie au préalable par un orthodontiste (que je connais depuis l’âge de 8 ans (1er appareil) et à 30 ans, celui-ci m’a donné une gouttière transparente à porter le soir sans tenir compte de ma mâchoire se déboitant constamment.

    Aujourd’hui j’ai 39 ans, mon métier nécessite de parler constamment en tant que consultante et le traitement préconisé m’inquiète quant à l’exercice de mon emploi et le fait d’un aspect dégénératif méniscal à gauche. A présent, mon corps souffre et le rhumatologue pense à un problème fibreux,fibromyalgie ou autre. Est-ce que ce traitement orhodontique va régler mes problèmes de santé, je suis un peu perdue,fatiguée.

    D’autre part, il précise sur son devis qu’il n’y a aucun remboursement de sécurité sociale alors que je suis suivie par plusieurs médecins et que le dernier professeur m’a renvoyé vers lui.
    La mutuelle bien évidemment peut prendre une partie mais 850 euros par semestre (6 semestres)
    +supplément pur attaches esthétiques supérieures et inférieures 490 euros, plus la contention pendant 1 an de 420 euros + radio en début et fin de traitement pour 100 euros alors que c’est un traitement qui ne relève en rien de l’esthétisme mais de souffrances avérées par des spécialistes du milieu médical, me laisse dubitative.
    Pouvez-vous m’aider, j’ai vraiment hâte de connaître votre avis. Merci.

    • Dr Jules dit :

      Votre description des cas contient plusieurs éléments “classiques” impliquant une relation entre l’occlusion, les articulations temporo-mandibulaires et la posture.

      Certaines de vos démarches à ce jour semblent bonnes; IRM, consultation en orthodontie, plaque occlusale mais je doute que l’orthophonie puisse à elle seule améliorer votre condition. De plus, le port d’une plaque occlusale est probablement indiqué mais vous obtiendrez de meilleurs résultats si elle portée à plein temps (voir l’information sur cette pare et les autres réponses pour en savoir plus à ce sujet). Si la plaque révèle une position mandibulaire différence mais vous soulage, du moins partiellement, cela sera une bonne indication que l’orthodontie subséquente puisse aussi vous aider.

      Cependant, comme nous le répétons constamment, personne de saurait (ou devrait) vous garantir quelque résultat que ce soit concernant l’amélioration de vos symptômes articulaires et posturaux. Cela ne veut cependant pas dire que vous ne devez pas entreprendre de thérapie mais il faut le faire avec des attentes réalistes.

      Il est vrai que ces traitements peuvent causer certains désagréments (phonétique, travail, etc.) mais c’est un choix à faire… soit que vous tentiez de régler ces problèmes avec les désavantages qu’occasionneront la thérapie ou soit que vous restiez ainsi avec les désavantages que vous connaissez présentement. Peu de personnes sont “heureuses” de débuter de tels traitements mais ils sont entrepris dans un but précis. Il s’agit pour le patient de déterminer les avantages et désavantages de chaque option (intervenir ou pas) et personne d’autre ne peut le faire à votre place malheureusement.

      Vous trouverez de l’information sur la relation entre l’occlusion et la posture en consultant cette chronique.

      • Odile M. dit :

        Merci Docteur Jules,
        Cependant,en prenant en compte la dégénérescence méniscal, ne serait-ce pas plutôt favorable d’effectuer une opération chirurgicale permettant de stabiliser définitivement la mâchoire et ensuite effectuer un repositionnement orthodontique.
        Merci d’avance pour votre réponse, je suis vraiment angoissée.

        • Dr Jules dit :

          Je ne saurais m’avancer dans l’élaboration d’un plan de traitement pour votre cas avec le peu d’information disponible. Cependant , certains principes de “base” sont à respecter :

          - si vous envisagez une chirurgie orthognathique, il est habituellement préférable de débuter par les corrections orthodontiques qui positionneront les dents adéquatement avant de faire corriger la malposition des mâchoires par la suite en chirurgie.

          - Si vous référez à une chirurgie aux articulations temporo-mandibulaires, ces procédures sont vraiment la dernière solution à envisager car leur taux de succès est loin d’être excellent.

          - À moins que l’on puisse confirmer que le processus dégénératif dans vos articulations est “arrêté”, le succès de toute intervention, peu importe sa nature, dépendra de la dégénérescence future dans vos ATMs, ce qui ne manquera pas d’affecter indirectement votre occlusion. Même si vous avez une chirurgie, cela ne “stabilisera” pas définitivement votre mandibule s’il y a encore un processus dégénératif actif…

  57. Filoche92 dit :

    Bonjour, j’ai des douleurs à la mâchoire depuis de nombreuses années, et les radios n’ont souvent rien révélé du tout.
    Un stomatologue m’a récemment décelé un trouble de l’ATM.
    Je suis suivi par un kiné maxilo facial depuis.
    J’ai néanmoins été plusieurs fois aux urgences céphalées à Paris depuis,
    pour des douleurs très invalidantes (nuque qui craque, maux de tête, tension/crispation mâchoire, acouphènes), ne me permettant pas d’avoir une vie “normale”.
    Sous traitement pour la 2eme fois pour ce genre de douleurs, les crises apparaissent toujours,
    et les médicaments prescrits (Tetrazepam en journée + Laroxyl au coucher) ne calment pas toujours ces crises. Ces troubles très gênants pourraient ils venir d’une autre source (stress, maladie mentale, troubles psychiques ou désordre émotionnel) ???
    J’ai ce genre de douleurs depuis très longtemps, mais les crises sont de plus en plus fréquentes, violentes et rapprochées.
    Merci de vos conseils !

    J’ai oublié de préciser qu’à ma dernière visite chez le dentiste, on m’a dit que je n’ai
    que 2 dent en contact, pour mon occlusion dentaire …

    • Dr Jules dit :

      Si vraiment vous n’avez que 2 dents qui se touchent en bouche, vous avez vraiment un sérieux problème d’occlusion et de fonction et cela peut peut-être expliquer une partie de vos symptômes. Consultez un dentiste ou un orthodontiste familier avec le traitement des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires pour en savoir plus.

      La lecture de cette section vous intéressera peut-être.

  58. Stéphanie dit :

    Une opération pour remplacer une gouttière!!
    Bonjour,
    Tout d’abord je tiens à vous dire que votre site est vraiment une bonne idée et une grande aide. Merci pour votre disponibilité et vos conseils personnalisés.
    Pour ma part, on m’a diagnostiqué une subluxation de la mâchoire gauche il y a 4 ans maintenant.
    Mon parcours médical se résume par un suivi en Maxillo au CHU, une pause de gouttière avec Myolastan. Puis un suivi par un stomatologue privé, avec nouvelle gouttière suite à plusieurs déboires avec le service de Maxillo du CHU. Extraction de deux dents de sagesses supérieures. Séance chez un ostéopathe également.

    A ce jour, les douleurs sont toujours présentes au niveau de la mandibule le jour comme la nuit, des maux de tête, les dents qui commencent à se chevaucher, et une ouverte de bouche limitée et douloureuse. De plus ma cloison nasale a légèrement déviée. Est-ce lié?
    Le stomatoloque qui me suivait m’avait conseillé une opération chirurgicale car “la gouttièren’était plus adaptée” selon lui.

    Qu’en pensez vous ?
    Merci.

    • Dr Jules dit :

      C’est tout un saut de passer d’une gouttière à une “opération”. ON opèe pas quelqu’un parce qu’une gouttière n’est plus adaptée. Et quel serait le but de cette opération?
      Il vous faudrait trouver un dentiste ou orthodontiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires.

      Si c’est une opération dans l’articulation temporo-mandibulaire qui est envisagée, sachez que le pronostic de telles interventions n’est pas très bon. Informez-vous bien avant d’entreprendre une telle chirurgie. Il y a plusieurs choses à essayer avant une chirurgie dont le port d’une plaque occlusale à plein temps, de la physiothérapie, etc.

      Il peut y avoir un certain lien entre vos douleurs et l’ouverture limitée de la bouche. Le lien est moins évident avec votre cloison nasale ou le chevauchement dentaire.

  59. destinée dit :

    Comment puis-je être traitée pour mes problèmes articulaires et autres si j’ai des prothèses dentaires?
    bonsoir,
    je viens de tombé sur votre site très intéressant voila cela fait quelques semaines que j’ai mal à la mâchoire du côté droite ainsi qu’a mon oreille ainsi des bruits de craquement j’ai l’impression que ma mâchoire va se bloquer je porte depuis 23 ans deux prothèses dentaire une complète en haut et pour le bas je porte une prothèse que pour les dents du fond tout les 3 ans je change de prothèses j’aimerai savoir que faire pour soulager ma douleur ? car si j’ai bien lu ci dessus vous parlez de plaque, ou orthodontiste , mais que va t’il pouvoir faire pour moi ? en sachant que j’ai des prothèses dentaires

    • Dr Jules dit :

      Le port de prothèses créé en effet un défi particulier soit d’avoir de l’ancrage suffisant pour utiliser une plaque occlusale. Le fait que vous ayez encore certaines dents inférieures peut peut-être permettre d’utiliser une modification de plaque occlusale inférieure. La prothèse supérieure peut peut-être, quant à elle, être modifiée pour évaluer la dimension d’occlusion et voir si des changements dans cette hauteur verticale peut avoir un effet sur vos symptômes. Il vous faudrait trouver un dentiste qui fait des prothèses et qui traite les articulations temporo-mandibulaires afin de concilier ce deux expertises.

  60. martins dit :

    Quelles démarches suivre pour un cas complexe?
    bonsoir,
    depuis avril 2006, la douleur a commencé par la langue coté gauche avec un point gachette. Puis les dents, la machoir, tout le contour de l’oeil, le nez enfin bref diagnostique SADDAM et névralgie du trijumeau la cata complete. j’ai eu une gouttière pendant deux ans mais malheureusement nous sommes en 2012 et j’ai toujours ces douleurs brulure, des aiguilles, des crampes et s’est insupportable. Donc les médocs neurotin, dalfagan codeine, biprofenid enfin tout les antinflamtoire connue et avec tout sa j’ai toujours ces crises; impossible de parler, de manger, tout depend ou la douleur se trouve il m’arrive aussi avoir des fourmis sur tout le cote gauche du crane on dirait que le sang ne circule plus et après les crises faciales arrivent au galop. Je ne sais plus quoi faire. Avez vous des idées sur les demarches a suivre je vous remercie de tout coeur.

    • Dr Jules dit :

      Vous avez probablement fait certaines de ces démarches. Idéalement il vous faudrait consulter une équipe multidisciplinaire (médecins (neuro), physiothérapeute, etc.) incluant un dentiste, orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement de tels syndromes. Certains grands centres urbains ont des “cliniques de la douleur” où de telles équipes peuvent prendre en charge de tels cas. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) de vos articulations temporo-mandibulaires serait révélateur de ce qui s’y passe et pourrait aider à déterminer s’il y a une relation possible avec vos symptômes.
      Une plaque occlusale ou articulaire (gouttière) peut aussi aider au soulagement et diagnostic mais son effet est très limité si elle n’est pas portée à plein temps. Voir le texte de cette page et les réponses aux nombreuses questions précédentes.

      Donc, la première démarche serait de trouver un praticien pouvant prendre en charge votre cas et vous diriger à d’autres cliniciens pouvant tous travailler ensemble pour diagnostiquer et traiter votre condition.

      • martins dit :

        La gouttière m’a aidé mais a été retirée
        rci de m’avoir repondu je suis suivi par le service de la douleur a l’hopital lariboisiere a Paris et deux fois par semaine je vais chez le kiné depuis trois , j’ai moins de douleur quand meme d’une douleur atroce en permanence je suis passé a avoir une douleur niveau 5/6 en permance et à 5 à 6 crises niveau 10 par jour ces deja mieux. Mais depuis 6 ans cela deviens difficile a cohabité avec cette douleur.

        Concernant la gouttiere qui a été porté en permanence a pu rétablir l’alignement de la machoire et une fois qu’elle a fait son miracle elle est retirer. mais son effet avant de l’avoir a été tester par un coton style filtre a cigarette pour voir si l’effet était bénéfique évidement que la muscle de la joue a pu etre soulager quand meme donc pour moi lorsque j’ai mal par une crampe faciale j’utilise un filtre a cigarette que je mets entre les dents de devant pour me soulager un peu mais sa ne dure pas longtemps mais 5 minutes c mieux que rien . merci a vous de m’avoir lu.

        • Dr Jules dit :

          Je crois que vous avez été suivi par une équipe de personnes qui ont utilisé de bons protocoles de traitement pour aider votre condition. Ils semblaient être sur la bonne voie en vous ayant fait porter une gouttière à plein temps qui, d’après ce que vous rapportez, vous a grandement aidé en permettant de diminuer vos symptômes et en révélant un changement dans la position de votre mâchoire.

          Ce que je ne comprends pas c’est, qu’à la lumière des résultats positifs obtenus avec cette gouttière, on vous l’a simplement retirée sans vous proposer de tenter de rétablir votre occlusion pour dupliquer la bonne relation des mâchoires obtenue avec la gouttière. Ceci aurait nécessité de l’orthodontie et/ou de la prosthodontie, etc. Le fait d’obtenir un certain soulagement en mordant sur un rouleau de coton ou sur votre filtre à cigarette agit comme une gouttière de fortune temporaire et vous soulage encore, démontrant le bien fondé de tenter de vous donner de façon plus “permanente” cette nouvelle position mandibulaire.

          Y avait-il un dentiste ou orthodontiste impliqué dans l’équipe inter-disciplinaire qui vous suivait? Si non, il serait important d’avoir l’opinion d’un praticien dentaire familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Vous avez obtenu beaucoup d’information diagnostique avec ce qui a été fait à ce jour mais il s’agit maintenant de bien utiliser cette information pour traiter votre occlusion.

  61. manu dit :

    Symptômes chronique divers et problèmes aux mâchoires
    bonjours,
    J’ai vu votre article par hasard qui est très intéressant. pourriez-vous m’aider svp?. Je souffre de sinusite chronique depuis plus de 10 ans. Je n’ai plus aucune infection dans le nez (polype), pourtant j’ai de plus en plus mal dans les os fronteaux et dans le crane avec des vertiges et une fatigue intense. J’ai toujours des tension dans la mâchoire, des craquements dans la mâchoire et dans le palais. je ne sais jamais comment poser mes dents au repos ce qui me fait encore plus de tensions et de douleurs dans les os fronteaux. Cela m’handicape beaucoup dans ma vie, je n’en peu plus de ces douleurs.

    j’allai oublier, quand j’étais petit j’avais déjà une gêne dans la mâchoire alors je la fesait craquer et c’est devenu un tic pendant des année. Et pour finir je grince un peu des dents la nuit.
    pourriez-vous me dire vers quel genre de dentiste ou médecin je doit me tourner?
    en vous remerciant d’avance de votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Je ne suis loin d’être certain que tous ces symptômes soient reliés et il m’est difficile de commenter sur ceux qui n’affectent pas les mâchoires (sinusite chronique, vertige, fatigue…).

      Cependant, les tensions et craquements dans la mâchoire et votre difficulté à trouver une position confortable pour vos dents peut avoir un certain lien avec votre occlusion. La meilleure façon de confirmer ou éliminer cette hypothèse serait de consulter un dentiste ou orthodontie familier avec le traitement des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires. Une évaluation de votre occlusion pourrait indiquer certaines “pistes” à suivre pour l’élaboration d’un plan de traitement et tenter de vous soulager. Une des options pourrait comprendre le port d’une plaque occlusale telle que décrit dans cette section.

  62. François dit :

    Tout a commencé lors d’une thalassothérapie. Des douleurs à l’oreille qui n’ont pas arrêté malgré des antibiotiques (en gouttes et en médicaments) car il y avait une petite otite. Un ORL après des examens sans doute bien menés m’a dit qu’il n’y avait plus rien, que tout était bon et m’a fait comprendre que mes douleurs étaient sans doute dues à un état dépressif…
    Après plus d’un mois de douleur, j’ai consulté une deuxième ORL qui a diagnostiqué un trouble des ATM, ce qu’a confirmé une ostéopathe (qui m’a manipulé les oreilles sans trop de résultats) et un dentiste qui envisage de me poser une gouttière occlusale.

    En lisant attentivement votre site, je constate que certaines causes mentionnées peuvent correspondre à mon cas : ayant eu un bridge fragile du côté gauche pendant de nombreuses années, j’ai mastiqué du coté droit. Il y a quelques mois, j’ai remplacé ce bridge par un implant dentaire. Mais ce qui me fait réfléchir est que je n’ai que peu des symptômes que vous décrivez : maux de têtes parfois, sentiment d’avoir mal à la machoire mais ce n’est pas très fort. Le symptôme majeur se situe au niveau des oreilles : oreille bouchée parfois et douleurs très fortes souvent (surtout l’oreille droite) qui nécessitent que je prenne de l’aspirine ou du paracétamol mais qui demeurent en permanence. Le plus étonnant est que ces douleurs deviennent très aigues en voiture (au bout de 15 minutes donc je vous laisse imginer quand je roule 2 ou 3 heures…) ou d’autres moyens de locomotion. J’ai l’impression en fait dès qu’il y a plus de pression ou une ambiance sonore importante. Ces douleurs irradient tout autour de l’oreille, le lob devient chaud et dur…
    Je souhaiterais être sûr du diagnostic ATM avant de dire à mon dentiste que je suis d’accord pour qu’il me pose une gouttière occlusale.
    Qui dois-je consulter ?
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci par avance de vos conseils.
    François – 48 ans

    • Dr Jules dit :

      Ce que vous décrivez semble plus provenir de l’oreille elle-même que de vos articulations temporo-mandibulaires et serait donc du ressort d’un ORL. Même si vous en avez consultez un, demandez-lui s’il est possible que ce problème d’oreille puisse être apparu depuis votre premier examen.

      Ces problèmes sont souvent difficiles à diagnostiquer. Une imagerie par IRM (résonance magnétique) peut peut-être apporter des éléments diagnostiques nouveaux sur les causes possibles de votre problème.

      Vous ne perdez rien à utiliser une plaque occlusale (avec de bons protocoles) et, qui sait, si cela vous aidait, on pourrait peut-être établir un lien entre votre occlusion et vos symptômes mais les sensations d’oreilles bouchées accompagnées de douleurs très fortes ne sont pas les symptômes classiques et plus communs de problèmes aux ATMs.

  63. Nicolas dit :

    Symptômes aux articulations temporo-mandibulaires, classe 2 et gouttière
    Bonjour,

    Je suis agé de 21 ans et depuis plus de 6 ans déja, j’ai des douleurs faciales, douleurs permanentes, qui changent souvent de localisation, mais je peux distinguer 2 types de douleurs :

    -douleurs inflammatoires coté droit du visage (du coin de la lèvre jusqu’à l’oreille) qui me fait penser à une inflammation du nerf trijumeau

    -douleurs plutôt ressenties comme des céphalées au centre du visage, au nez et aux alentours, picottements, fourmillements, sensation désagréable, douleurs usantes.
    J’ai depuis l’apparition de ces douleurs eu de nombreux rdv dans tous les domaines (ophtalmo, orl , dentiste, stomato, neurologue, ostéo, kiné, acupuncteur,…) passé IRM etc.. et je dois avouer que je suis desespéré de n’avoir toujours pas trouvé de solution.
    Les anti douleurs ne font pas ou trop peu d’effets, et je ne veux pas prendre des médicaments toute ma vie, de tous les médicaments que j’ai pris, seul le rivotril semble avoir un faible effet.
    Recemment, suite à une IRM des ATM, on m’avait enfin trouvé une pathologie qui puisse etre responsable de ces douleurs : luxation de l’ATM droite. Ma dentiste m’a donc fait une gouttiere de décompression.
    Je sens bien que cette gouttiere à un effet mais que quelquefois seulement.. Ainsi, j’ai du mal à la garder longtemps, soit les douleurs reviennent au bout d’un moment, soit elle n’a aucun effet..
    Et je peux vous assurer que ce n’est pas la volonté qui manque, je fais des efforts mais j’ai vraiment du mal à la garder longtemps surtout quand je sens que la douleur reviens et que cela ne marche plus sans que je n’arrive à expliquer pourquoi..

    A mon avis personnel, et ça serait logique puisque le début des douleurs concordent avec cette période, la luxation serait là a cause d’un appareil de nuit que j’ai porté durant mon adolescence, celui avec la barre en fer devant, et je dormais à plat ventre la tete tournée vers la droite. J’appuyais ainsi avec le poids de ma tête en avant et sur la droite contre le coussin ce qui a mon avis n’a pas dû être très bon pour ma mâchoire. Je n’ai eu cette réflexion sur la cause de déclenchement de ma douleur que bien après, je ne me rendais pas compte à l’époque.

    Après cet appareil de nuit, j’aurais dû porter des bagues mais je n’avais pas voulu à l’époque. (j’ai une classe 2) et je me dis que si il faut, si j’avais porté les bagues, je n’en serai pas la.. et d’un autre coté peut etre que si je n’avais rien fait du tout, que je n’avais pas porté d’appareil de nuit, je n’aurais pas eu cette luxation. Bref il est trop tard pour penser à ça, j’aimerais avoir votre avis sur mon cas.

    merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez avoir fait plusieurs démarches diagnostiques qui sont indiquées dans le genre de cas que vous décrivez.
      Le port d’une gouttière ou plaque occlusale peut définitivement être bénéfique dans un tel cas mais elle doit être portée et ajustée convenablement selon certains protocoles. Si vous ne la portiez que la nuit, vous ne retirerez probablement pas tous les bénéfices potentiels d’un tel appareil. Si vous ne supportez pas le port de l’appareil, il doit être ajusté pour qu’il soit confortable. Cela peut nécessiter plusieurs sessions à différents intervalles. Cela est la clé du succès avec les plaques occlusales (gouttières).

      La présence d’une malocclusion importante (classe 2) peut peut-être contribuer à vos problèmes articulaires alors des corrections orthodontiques pourraient être indiquées (aucune garantie cependant que vos symptômes disparaîtront avec un traitement d’orthodontie).

      Lisez l’information dans cette section et les nombreuses autres réponses précédentes, vous devriez y trouver plusieurs éléments de réponse.

  64. Marie dit :

    Bonjour,

    J’ai des douleurs aux poignets depuis 1 an mantenant, qui était accompagnée de douleurs cervicales, lombaires. Suite à une nevralgie intercostale il y a 10 mois se sont rajoutée donc des douleurs thoraciques, des iradiations de la nuque jusque dans les mains…
    Après passage kiné, rhumatho et ostéo, ce dernier m’a découvert un ATM.
    Machoire qui craque, douleur a la mastication, rotation de la tête limitée (blocage cervicale). J’ai toujours été comme ça donc je pensait pas qu’on pouvait y faire quelque chose.
    Bref, rdv chez un ortodontiste qui m’a prescrite une plaque occlusale il y a 3 mois maintenant.
    D’après ce que j’ai compris j’ai 2 dérèglements de la machoire, un qui est “normal” et un pas tès normal , surement du a un accident.
    Donc j’ai une déviation sur le côté et aussi transversale (je crois que c’est ça qu’il a dit pour m’expliquer, la machoire bascule d’un côté).
    J’ai la première partie qui a été réglé avec la plaque, ma machoire c’est bien avancée, mon menisque droit n’émet plus de craquement du tout et semble avoir récupéré son emplacement. Puis ma machoire a commencer à se relacher et se reculer.
    Aujourd’hui sans plaque je ne ferme plus la bouche correctement, mes dents du bas rentre en contact avec la base des dents du hauts et donc mes dents sur le côté ne se touchent plus.
    Et en fait le soucis c’est que (outre le fait que la mastication est difficile) quand j’enlève la plaque pour manger le menisque se déboite automatiquement et aussi au réveil, je claque la machoire vers la gauche pour la remettre bien (je dors avec la plaque). La deuxième partie de mon occlusion ne se remet donc pas.
    Donc l’orthodontiste m’a dit il y a deux jours que le port de la plaque n’était pas suffisant et m’a demandé de manger avec… ce qui n’est pas vraiment pratique…

    Aujourd’hui j’ai récupéré une bonne rotation de la tête (déblocage des cervicales instantanée dès la pose de la plaque, accompagnée de semelle de reprogrammation posturale), je n’ai plus mal au coup, ni au dos. Par contre aucun effet sur les poignets ni sur le thorax, alors même que avec les semelles et des cotons dans la bouche (test de heinkein), les douleurs disparaissaient…

    J’ai fait une scéance d’auriculothérapie qui a été très douloureuse, et qui doit normallement me détendre les muscles de la machoires afin d’accompagner l’action de la plaque.

    Ce que je souhaite préciser aussi c’est que tous les symptômes que j’ai semble du au stress, d’ailleurs je “ronge” ma plaque toutes les 3 semaines. L’orthodontiste y avait ajusté des trous afin de bien positionner la machoire, et encore aujourd’hui elle est plate… surtout du au fait que je mange avec depuis 2 jours…

    ALors est ce que je doit vraiment manger avec?
    Est ce que je vais devoir suivre un traitement orthodontie ? le doc m’a dit que la machoire du bas allait se repositionner toute seule, que les menisque allaient se “reculer” au fur et à mesure que la machoire allaient se détendre…
    est ce que mon occlusion peut revenir si je ne fait pas de traitement orthodontie après la plaque ou si j’abandonne le traitement? parce que dans 3 mois je n’aurai toujours pas remboursé mon semestre de traitement et je ne pourrais donc faire face à un second semestre…?

    merci d’avance pour l’aide que vous pourrez m’apporter.

    Cordialement,

    • Dr Jules dit :

      Vous n’avez qu’à lire l’information dans cette section ainsi que les nombreuses réponses précédentes pour comprendre l’importance du port de la plaque occlusale à plein temps 9pour un certain temps) si vous espérez tirer le maximum de cette thérapie. Il est fort probable que la “déprogrammation” de votre mandibule révèle un changement dans votre occlusion (voir les nombreux exemples illustrés dans cette section) qui nécessitera des corrections orthodontiques si vous voulez harmoniser la position des dents et la nouvelle position mandibulaire.

      Votre occlusion ne se corrigera pas sans traitement orthodontique. Si vous arrêtez la plaque et que la malocclusion n’est pas corrigée, la mandibule pourra revenir à sa position initiale mais fera probablement réapparaître les symptômes articulaires que vous aviez.

  65. melanie dit :

    Bonjour,
    je viens de me retrouver sur votre site et je le trouve très intéressant.

    Je vous explique mon cas. Il y a de cela environ 4-5 ans, je suis allée chez le dentiste et je lui ai mentionné que ma machoire claquait. On m’a répondu qu’il n’y avait rien à faire avec cela. Donc, je n’y ai pas porter attention plus qu’il le faut et j’ai décidé de faire confiance à mon dentiste: après tout, c’est lui le professionnel. Environ 2 ans ont passés et je ne trouvais pas cela normal que ca craque toujours et ces craquements se faisaient entendre a chaque fois que j’ouvrais la bouche. J’ai commencer à me sentir inconfortable car les gens pouvaient les entendre tellement le bruit était fort. J’ai donc décidé de retourner voir mon dentiste et je lui ai encore demander de vérifier cela car j’avais des douleurs légères et de plus, cela me dérangeait beaucoup. Il m’a encore une fois dit que ca ne donne rien d’agir car je devrais probablement me faire opérer et que cette opération n’a pas de bonnes chances de réussites. Donc, on m’a conseiller de ne rien faire. Mais l’été passé, ca c’est beaucoup détérioré. Je me suis levée un matin et ma bouche n’ouvrait pratiquement plus. Je souffrais énormément et je ne pouvais plus rien manger à part du baby food. J’ai demander un rendez-vous d’urgence avec un autre dentiste qui a été estomaqué. Il m’a tout de suite référer à un chirurgien maxillo-facial que j’ai rencontrer 2 semaines plus tard. Le chirurgien a évaluer mon cas et mon ouverture buccale était de 23 mm seulement. Il a pensé que c’était du au fait que je grincais des dents et a alors vérifier leur usure mais tout était correct. Je souffre d’arthrite psoriasique et selon lui, ce serait la cause de ce problème. Il m’a donc opérée en Octobre 2011 pour remettre mon disque a son emplacement d’origine. L’opération s’est bien passée. En Janvier 2012, des claquements recommencent à se faire entendre. 2 jours plus tard, ma bouche n’ouvre encore qu’à 23 mm. Retour a la case départ. Je retourne voir mon médecin généraliste et il m’envoie faire une IRM. Les résultats ne sont pas trop encourageants. Mon disque articulaire droit est très petit (comparativement a la normale)et est déplacé antérieurement quand j’ai la bouche fermée et est réductible la bouche ouverte. Mon disque articulaire gauche est disloqué et non réductible la bouche ouverte. De plus, des changements dégénératifs apparaissent à mon condyle mandibulaire gauche. Le problème est que je vois le spécialiste seulement en Novembre et que je ne sais plus quoi faire car c’est souffrant. Lorsque je baille, c’est l’enfer. J’ai de gros maux de tête et aussi, des douleurs qui se propagent au niveau du visage et de l’oreille. J’ai déjà perdu 22 lbs en 2 mois car manger est un calvaire.

    Ma question est: Les changements dégénératifs vont-ils continuer à progresser pendant ces 11 mois d’attente pour voir ce chirurgien? Et pourquoi mon disque droit est plus petit que la normale quand c’est principalement mon coté gauche qui est touché? Merci de prendre le temps de me lire et en espérant une réponse de votre part.

    • Dr Jules dit :

      Quelques commentaires :

      - Le grincement de dents ne cause pas une ouverture limitée de la mâchoire.
      - Comment a-t-on conclu que vos grincements de dents étaient assez important pour peut-être être la cause de vos symptômes si vous n’avez pas d’usure dentaire?
      - Une IRM (résonance magnétique) est la meilleure technique d’imagerie pour voir ce qui se passe dans les articulations temporo-mandibulaires. Si elle avait été faite AVANT votre chirurgie, la décision d’opérer aurait probablement été différente! Quels tests diagnostiques et d’imagerie/radiographies avez-vous eus avant votre opération pour conclure à la “nécessité” d’intervenir par chirurgie?
      - Si je comprends bien, vous souffrez d’arthrite, vous avez eu un diagnostic de changements dégénératifs des ATMs (du moins du côté gauche) et on a décidé d’opérer de telles articulations?
      - Que pense le second dentiste “estomaqué” en réalisant l’inutilité de l’opération pour laquelle il vous avait dirigée vers un chirurgien maxillo-facial?
      - La non réussite de l’opération semble confirmer ce que vous avait dit le premier dentiste.

      Les changements dégénératifs peuvent continuer longtemps, comme ils peuvent cesser, tout dépend de la cause. Différents tests peuvent être faits pour tenter d’établir un diagnostic précis. Vous trouverez de l’nformation à ce sujet dans des réponses précédentes dont celle-ci.

      Vous pouvez envisager le port d’une plaque occlusale afin de soulager vos articulations. Cela ne les “guérira” pas ou n’arrêtera pas la dégénérescence mais peut peut-être atténuer vos symptômes.

      Votre cas n’est pas simple et nécessitera une approche inter-disciplinaire impliquant les corps médical et dentaire.

      • MELANIE dit :

        Merci pour votre réponse.
        Avant mon premier rendez-vous avec le chirurgien maxillo-facial, mon médecin de famille m’a fait faire une radiographie des ATM, des prises de sang et je suis aussi allée consulter mon rhumatologue vu que plusieurs de mes articulations sont touchées par l’arthrite. Vivant dans un petit village rural du nord, des examens diagnostiques sont difficiles a obtenir car nous devons nous déplacer environ 400 km pour avoir un IRM et ce, sans compter sur l’attente pour l’obtenir alors on m’a dit que la radiographie était suffisante. C’est en lisant votre site que j’ai exigéde faire un IRM car je n’avait aucune idée des examens que je devais passer. Je suis allée consulter un spécialiste a 13 heures de chez moi car c’est le seul qui pouvait me voir dans un délai rapide. Il a dit que mon cas était en fait compliqué car je souffrais d’arthrite et que la seule solution était la chirurgie et par la suite le port d’une plaque occlusale.

        À la suite de l’opération, ca allait vraiment mieux, ma bouche a commencée tranquillement a ouvrir et j’ai recommencer à manger normalement. Ce n’est que quelques mois plus tard que tout a recommencé C’est alors que je suis allee voir mon médecin de famille et qu’un IRM a été passé. Je n’ai que constaté les dégats. J’ai changé de dentiste, de chirurgien maxillo-facial également car je veux un autre avis. On m’a dit que je devrai me faire opérer une seconde fois car mon ménisque nonréductible. C’est la raison pour laquelle j’ai changer de chirurgien. Mais si je ne me fais pas opérer, ma bouche va t-elle rester bloquée ainsi car je suis très limitée présentement et ca, depuis plusieurs mois. Et pourquoi mon disque articulaire droit est très petit comparativement à la normale, serais-ce parce qu’il est usé par mon problème d’ATM? Et dernièrement, des changements dégénératifs peuvent-ils être diagnostiqués à l’aide de la radiographie? Ce que j’ai du mal a comprendre c’est pourquoi mon dentiste ne m’a pas proposé la plaque occlusale bien avant car je lui parlais de ces symptômes depuis 5 ans.

        Pour répondre a vos questions, le chirurgien croyait au départ que ma condition avait du etre causee par un grincement de mes dents car il m’a dit que cela contribuait a ces problèmes de menisques mais après m’avoir examiner, il a conclu que mes dents n’étaient pas usées alors que ca venait d’autre chose. Le 2e dentiste que j’ai rencontrer m’a envoyé voir un spécialiste qui lui m’a finalement envoyé voir ce chirurgien alors il ne m’a pas dit de me faire opérer mais m’a dit qu’il allait me référer a quelqu’un de spécialisé.

        Merci à vous de prendre le temps de me lire, c’est grandement apprécié.

        • Dr Jules dit :

          Vous semblez avoir fait plusieurs démarches diagnostiques logiques dans un tel cas. Celles-ci on confirmé la présence d’arthrite et de dégénérescence au niveau des articulations temporo-mandibulaires, ce qui n’est pas banal et complique la situation.

          Normalement, il est préférable de débuter par les interventions les moins invasives. Ainsi, une plaque occlusale est habituellement utilisée en premier lieu et lachirurgie en denier ressort car son succès est très mitigé. Lisez les commentaires d,un de mes confrères à ce sujet dans une réponse précédente. Et tout dépend de ce que vise la chirurgie exactement…

          De plus, il y a la contribution potentielle de l’occlusion (malocclusion) à cette équation complexe et multi-factorielle. Si vous avez une malocclusion significative, il est possible qu’elle contribue aux problèmes d’articulations temporo-mandibulaires sans toutefois en être la cause directe et peu importe les chirurgies que vous aurez, cela ne corrigera pas l”occlusion. Je comprend que vous n’êtes pas dans une région où il est facile de trouver des ressources pour vous aider mais idéalement la gestion d’une telle condition nécessiterait une approche inter-disciplinaire incluant un dentiste, orthodontiste, physiothérapeute, médecin, etc. familiers avec de tels problèmes et qui peuvent se concerter pour partager l’information et ajuster leur thérapie ensemble. Je doute fortement qu’une seconde chirurgie vous soit utile… Un disque non-réductible peut parfois être “recapturé” par différentes méthodes (plaque occlusale, orthodontie, etc.) et la chirurgie n’est certainement pas la première chose à envisager et ne garantirait aucunement une meilleure “recapture” du disque que par des méthodes moins invasives.

          Un point de départ serait d’utiliser une plaque occlusale bien faite et avec de bons protocoles (plein temps, voir les descriptions dans les réponses précédentes) et d’ajuster la thérapie en fonction des résultats obtenus avec étape. Vous devez cependant réaliser qu’en présence d’arthrite, de dégénérescence et des dommages identifiés sur l’IRM, il ne faut pas s’attendre à une récupération complète et une élimination des problèmes à 100%.

  66. Anas dit :

    Bonjour,

    je souffre d’une luxation bilatérale antérieure réductible des ménisques de la machoire.

    Mon orthodontiste me propose un traitement sur deux étapes :

    - port de gouttière pendant 9 mois ( facturée à 1500 euros )

    - traitement orthodontie pendant 2 an et demi ( 1000 euros ou 1500 par semestre, selon traitement invisible ou non ), et enfin contention ( 800 euros )

    Pouvez-vous me donner votre avis je vous prie ?

    merci beaucoup.

    • Dr Jules dit :

      À première vue et avec le peu d’information que vous nous soumettez, ce plan de traitement peut sembler adéquat. Une “gouttière” est un terme assez générique pour décrire un appareil dentaire. Le succès de cette thérapie dépendra de la façon dont cette plaque occlusale est faite et comment elle est portée. Vous trouverez plus d’information à ce sujet dans cette section et dans les réponses précédentes.

      Concernant les coûts, nous ne pouvons nous prononcer car il y a trop de variations d’appareils, de protocoles, etc.
      Pour en savoir plus sur le coût des traitements orthodontiques.

  67. Gladys dit :

    Craquements et symptômes aux articulations temporo-mandibulaires
    Bonjour,
    J’ai lu les divers articles de votre site et les trouve intéressants.
    Aussi je me permets de vous exposer mon problem.
    Voila cela fait un mois que j’ai des sensations de craquements (sensation d’eau qui coule) dans mon oreille droite (surtout la nuit).
    Après avoir consulté trois Orl, l’un a conclu au syndrome de sadam.
    Je n’ai pas de douleurs particulières dans la mâchoire mais cette gêne dans mon oreille.

    Aujourd’hui j’ai fait un bilan atm et il s’avère que j’ai une déviance vers la gauche de la mâchoire.
    Le dentiste a commencé par limer quelques dents. La semaine prochaine une pose de gouttière sera peut être envisagée pour limiter ces bruits nocturnes.
    Qu’en pensez vous? Mon souci est vraiment ces bruits dans les oreilles.
    D’avance merci pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Le “limage” des dents peut aider à éliminer une déviation mandibulaire mais dans des cas très simples où la déviation est minime et causée par une ou quelques interférences dentaires lorsque la mâchoire se ferme.

      L’utilisation d’une plaque occlusale ou gouttière semble un choix logique pour le genre de cas que vous décrivez. Il y a cependant plusieurs “design” de gouttières et protocoles pour les utiliser e le succès d’une telle thérapie dépend en grande partie de ces facteurs. Bien que l’utilisation d’une plaque occlusale puisse être bénéfique, aucune approche ne pourra garantir l’amélioration ou l’élimination de vos symptômes.
      Lisez l’information dans cette section et dans les réponses précédentes pour plus de détails.

  68. Pablo dit :

    Symptômes aux oreilles e articulations temporo-mandibulaires
    Bonjours dr jules

    J ai une question à vous demander depuis qql année j ai eu une sensation que les oreilles bouchées parfois fort, j entends souvent des claquements oreilles quand j avales et j sens une gênes près du mandibulaire. le dentiste j ai un problème atm et me dit qu il faudra à apporter une gouttière pour atténuer mes symptômes mais sans garantie pour mes oreilles donc j aimerais voir votre avis la dessus merci pour ce site qu il est très très bien présenté

    • Dr Jules dit :

      Il est effet possible qu’une gouttière bien faite et portée selon certains protocoles puisse aider votre condition mais rien ne saurait le “garantir”. Certains des symptômes que vous décrivez sont en étroite relation avec les oreilles alors il serait certainement indiqué de faire vérifier cet aspect par le domaine médical (votre médecin, un ORL) pour éliminer la possibilité qu’il y ait un problème à ce niveau. Le port d’une plaque occlusale (gouttière) n’est pas la première ressource à utiliser pour tenter de régler les problèmes aux oreilles même si cela peut se produire à l’occcasion. Il faudrait que quelqu’un puisse faire un bilan de votre condition dentaire, occlusale, etc. pour pouvoir vous proposer une approche et un suivi “global”. Il peut être indiqué de porter une gouttière mais il faudra aussi un suivi après cette étape selon les résultats obtenus. Vous trouverez plus d,information dans cette section et en consultant les réponses aux nombreuses questions précédentes.

  69. Pablo dit :

    Merci dr Jules pour vos précieux informations, prendrait tout ça tres sérieux sur vos indications

    Et justement j étais voir un dentiste il a vu mon cas, il a pris en charge, il m a conseilé de voir un orl d abord pour voir s il y a qqch autre pour continuer les recherches aux rapports à mes symptômes entre mes oreilles peut être en relation avec ma mandibulaire qu elle n est pas centrée quand la bouche est fermée, ce sont enore que spéculation , donc voilà chez orl constate rien, il a conseilé porter une gouttière également peut être c est la solution au problème donc hier le dentiste a fait des empreints avec une sorte pâté à meubler dans mes dents et demain je vais voir un orthodontiste pour prendre des mesures pour la fabrication une plaque occlusale qu ils sera collaboré lui, le dentiste qui va etre prêt dans une semaine, j pense il est aussi important valablement règler le problème de la mâchoire en cas ou pour mon avenir, com vous avez indiqué peut être la bonne direction est prendre un autre orl un plus à l’écoute et lui demander faire un examen plus de précision ça sera également pour ce vendredi
    Ou qui sait aller voir chez un ostéopate cela peut venir le musclé du cou vu la mandibulaire joue une vec les muscules
    En tout cas grand merci pour vos precieux conseils

    • Dr Jules dit :

      Si l’ORL n’a vraiment rien détecté, il faut se fier à lui.
      Il est plus probable que le domaine dentaire (et l’orthodontie) puisse vous aider une fois la possibilité d’un problème dans les oreilles éliminée.

  70. Charles dit :

    Information sur les implants dentaires.
    Je dirais que je suis un peu nul quant au domaine dentaire. Je veux savoir quel est le processus pour un implant dentaire. Tout d’abord, je n’en ai pas besoin (je pense pas), mais voudrais savoir quand même parce ma mère en a eu un il y a quelques années.

  71. Martine dit :

    Dent de sagesse et problèmes d’articulations temporo-mandibulaires à 62 ans
    Bonjour,
    J’ai 62 ans, des craquements sont apparus subitement lors de la mastication et lors de bâillements à l’articulation droite de la mâchoire, quinze jours après est apparue une cloque sanguinolente sur la gencive à l’emplacement d’une dent de sagesse incluse à la mâchoire inférieure droite, cette cloque s’enflamme lorsque je mange. Ma dentiste m’a fait passer un panoramique et m’a dit que la dent de sagesse est juste sous la gencive, prête à sortir mais qu’il faut, dès la rentrée, la faire enlever par un stomatologue. Par ailleurs, j’ai parlé de ce problème à mon médecin qui m’a adressée à une kinésithérapeute spécialisée dans les problèmes d’ATM car il était un peu sceptique quant à l’influence de la dent de sagesse sur les craquements de mâchoire. La kinésithérapeute m’ayant examinée à conclu a une luxation réductible du ménisque de la partie droite de la mâchoire et m’a déconseillé de me faire extraire la dent de sagesse incluse car, m’a-t-elle dit, cette intervention pourrait provoquer une luxation non-réductible qui serait susceptible d’entraîner une difficulté d’ouverture de la bouche et à terme une arthrose ; toutefois, lorsque je mastique sur la partie gauche de ma mâchoire j’ai des craquements dans la partie droite, si je mange du côté droit je n’ai pas de craquements mais une cloque d’inflammation apparaît et me fait mal. J’ai déjà fait une séance de kiné avec des exercices à effectuer à la maison. Finalement je ne sais plus si je dois me faire extraire la dent de sagesse ou pas, je suis perplexe quant au bénéfice/risque de cette intervention et d’autre part il n’est pas envisageable que je puisse supporter longtemps ces craquements et cette inflammation de gencive dont, en fait, on ne sait si les deux sont liés ou non. Je précise que j’ai beaucoup de couronnes métalliques notamment sur les molaires (la première depuis l’âge de 13 ans a été remplacée deux fois) mais je n’en ai jamais souffert. Je précise que mes dents de sagesse supérieures sont sorties normalement sans aucun problème et que ma dent de sagesse inférieure gauche, incluse et carrément couchée dans la mâchoire, a été extraite à l’âge de 26 ans. Je précise également que je suis très anxieuse et atteinte de spasmophilie
    . Ce problème ayant été traité pendant six ans par des antidépresseurs ISRS qui ont eu un effet néfaste, me déclenchant des spasmes et des tendinites à différents endroits. Je suis aujourd’hui sevrée et sous anxiolytiques et je me sens beaucoup moins tendue sur le plan musculaire, mais je pense que le traitement passé n’est peut-être pas étranger à mes problèmes actuels. (mon mari s’était aperçu que je grinçais des dents la nuit pendant ce traitement mais que cela est aujourd’hui terminé).
    Je vous remercie d’avance de me donner votre avis sur mon cas et éventuellement me conseiller car je suis un peu perdue.

    • Dr Jules dit :

      Vous semblez bien avoir saisi la complexité et le dilemme de votre cas; évaluer les risques vs les bénéfices d’intervenir pour faire extraire la dent de sagesse. Il est peu probable qu’il y ait une relation entre ces 2 problèmes (dent de sagesse et problèmes articulaires) mais si les 2 vous causent des problèmes, il doivent être pris en considération. IL est vrai qu l’extraction d’une dent de sagesse peut parfois s’avérer traumatique pour les ATMs mais pas nécessairement. Cependant, si cette dent vous cause des problèmes, vous n’avez pas vraiment le choix.

      Concernant les problèmes articulaires, le port d’une plaque occlusale tel que décrit dans cette section peut peut-être vous apporter un certain soulagement et permettre d’envisager d’autres thérapies si cela c’était avéré utile.

  72. Cynthia dit :

    Problèmes d’oreille et plaque occlusale (gouttière) à vie?
    Bonjour, j’ai 20 ans et je souffre de bruxisme depuis plus d’un an, je porte maintenant une gouttière à chaque nuit depuis environ 6 mois, la douleur était insupportable. Maintenant la douleur est parti mais parfois quand je baille il y a des petits craquements du côté gauche. Je suis condamnée à porter cette gouttière pour le reste de ma vie sans sauter une journée. Depuis environ 1 mois et demi je remarques que lorsque je me lave les oreilles avec un cure-oreille, il semble avoir un peu de sang au bout du coton, ce n’est pas rouge vif mais plutôt orangé et en petite quantité mais se distingue bien du cérumen, ceci du coté gauche. Je trouve cela plutôt étrange car je ne remarque aucune douleur particulière et je me demandais si cela était dû au bruxisme…merci de bien vouloir m’aider.

    • Dr Jules dit :

      Il n’est pas obligatoire de devoir porter une telle plaque articulaire pour le restant de vos jours si vous pouvez envisager des corrections orthodontiques pour corriger votre occlusion et vous donner une façon de mordre plus fonctionnelle. Regardez les différents cas illustrés dans cette section pour voir des exemples. Votre palque ne durera pas “toute votre vie” de toute façon et elle devra être remplacée régulièrement. Trouver une alternative plus permanente serait préférable.

      Concernant votre oreille, vous devriez consulter un médecin si cela vous inquiète. Ce dernier pourra vous diriger en ORL pour un examen plus approfondi au besoin

  73. lydie dit :

    Problèmes articulaires, asymétrie faciale et oeil anormal.
    Bonjour, j’ai 31 ans et depuis quelques mois, je souffre des symptômes suivants :
    Douleurs à gauche du visage : fatigue, tête, sensation de gêne autour de l’oeil, impression d’avoir des battements dans les oreilles qui sont assez douloureuses, picotments à la narine gauche, douleurs à la nuque et aux cervicales, machoire douloureuse et qui craque et grince.

    Autre observation : j’ai une asymétrie faciale. A gauche justement, ma joue est creuse, l’oeil qui est normal le matin semble ressortir (je suis porteuse de lentilles).

    Pensez-vous que cette asymétrie que je n’avais pas auparavant puisse être liée à des soucis de machoire ?

    J’ai consulté un opthalmo pour mon oeil qui ne voit rien d’anormal, après des douleurs assez fortes j’ai consulté un ostéopathe qui m’a pas mal soulagé et qui a ressenti une tension au niveau d’une dent à gauche donc et me recommande de voir un dentiste puis un orl qui ne voit rien à signaler côté oreille, nez ou tête.

    Cependant, ce dernier m’a également fait ouvrir et fermé la bouche plusieurs fois et a entendu un claquement. Pour lui peu de doute possible, ma machoire à gauche fonctionne mal.

    J’envisage donc de consulter un dentiste. J’ai encore mes dents de sagesse et je n’ai pas suivi de traitement orthodontique. Mes dents ne sont pas parfaites il est vrai.

    En attendant, que me conseillez-vous pour soulager ces douleurs ? J’évite les aliments trop durs, j’ai banni le chewing gum, j’évite d’ouvrir trop grand la bouche, je mange du côté droit.

    Désolée pour le roman et un grand bravo pour votre site et le temps que vous consacrez à nous répondre.

    • Dr Jules dit :

      Comme vous pourrez le constater en lisant les nombreuses réponses précédentes, la cause de symptômes comme ceux que vous décrivez est souvent multifactorielle. Vous avez fait une démarche importante en consultant un ophtalmo et un ORL afin d’éliminer des causes possibles aux symptômes.

      Ce que vous décrivez est un dérangement interne de l’articulation temporo-mandibulaire caractérisée par un craquement.
      Une plaque occlusale pourrait peut-être aider ce problème. Dans l’immédiat, la meilleure façon de minimiser les symptômes est de d’éviter d’utiliser vos articulations à grande ouverture, forcer pour manger des aliments durs, (éviter la gomme est une excellente idée), bref tenter de “ménager” vos articulations. Ceci peut aider à diminuer l’inflammation interne qui est probablement présente dans ces articulations. Des analgésiques légers peuvent parfois aider, tout comme des anti-inflammatoires mais ceci ne constitue qu’une solution temporaire qui doit faire partie d’une approche globale au problème.
      Une consultation avec un dentiste généraliste ou un orthodontiste traitant le problèmes d’articulations temporo-mandibulaires vous éclairera davantage à ce sujet.

  74. lydie dit :

    Merci Dr Jules pour votre réponse très rapide et complète !

  75. Christophe dit :

    Problèmes articulaires et neurologiques suite à un baillement
    Bonjour, je m’appelle Martin Christophe et j’ai 19 ans. En faisant des recherches sur ce que j’ai pu avoir je suis tombé sur se site qui pourrait m’aider. Il y a deux jours, j’ai fortement baillé et soudainement j’ai eu une douleur atroce en dessous à droite de ma machoire. Depuis je n’ai plus de douleur mais la partie droite de ma machoire ne fonctionne plus correctement: je ne peut plus mangé, ni boire, ni parlé correctement. De plus, je ne peux plus fermé mon oeil droit ni levé le sourcil. Je ne sent plus le gout dans la partie droit de ma machoire et mes lèvres ne réponde plus correctement. Mais pourtant je peux ouvrir la machoire et la bougé.
    Est-ce que quelqu’un pourrait m’aidé s’il vous plait? Y a-t-il un traitement? En attendant une réponse, je vous souhaite une bonne journée/soirée.

    Merci d’avance, Martin Christophe

    • Dr Jules dit :

      Une grande ouverture, mouvement brusque, bâillement sévère peuvent en effet affecter les articulations temporo-mandibulaires, surtout si le patient présente une prédisposition quelconque ce genre de problèmes. Cependant, il n’est pas commun de voir les autres symptômes que vous décrivez (effet sur le goût, la vue et l’innervation motrice de la lèvre). Ceci ressemble plutôt à un problème neurologique. Je vous conseillerais donc de consulter un médecin pour une évaluation de ces symptômes qui peuvent peut-être faire partie qu’un syndrôme quelconque. Un dentiste ou orthodontiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires pourra vous conseiller pour votre mâchoire après un examen clinique.

  76. Elsa dit :

    Problèmes d’ouverture et d’ATM chroniques à 17 ans.
    Bonsoir,
    Tout ceci m’a permit de comprendre mon problème.
    En effet, j’ai un ATM depuis le mois de Novembre 2011. J’ai consulté mon médecin traitant qui m’a conseillé d’aller voir un Stomatologue. J’ai été suivi 7 mois par le stomatologue. Il m’a ”limé” les dents ça permit d’ouvrir ma bouche de 2 mm de plus que j’avais (Je suis passée de 18 mm a 20 mm). Puis, voyant que ça ne marchait plus a un certain moment, il m’a fait l’appareil sité dans l’article. Mais aucun effet a été produit. Le stomatologue, aujourd’hui m’a dit qu’il avait essayé les deux solutions qu’il pouvait faire et il m’aaussi dit qu’il fallait maintenant laisser le temps faire.

    Mais je me demande, ça fait bientôt 10 mois que ma mâchoire est bloquée, si un jour je vais pouvoir reouvrir ma bouche correctement ? Et surtout si je dois pas consulter un autre spécialiste de la machoire, voir ce qu’il en pense ou si il ne peut pas me faire quelque chose d’autre, au lieu de laisser ”le temps” le faire ?

    Merci d’avance de répondre a toutes ces questions, Elsa.

    PS: Je ne saï pas si mon Age a de l’importance pour ceci, mais j’ai 17 ans.

    • Dr Jules dit :

      À votre jeune âge, les chances que la situation se rétablisse ou se “récupère” sont bonnes. Vous aurez cependant besoin de thérapie additionnelle s’il n’y a pas eu d’amélioration depuis 10 mois.
      Vous avez porté une plaque occlusale mais si elle n’a pas été fabriqué avec précision pour uniformiser les points de contacts et éliminer les interférences pendant la fonction ET portée à plein temps tel que décrit dans cette section, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas obtenu tout le potentiel thérapeutique d’un tel appareil qui vise à “déprogrammer” votre mandibule.

      À ce stage-ci, je ne crois pas que seulement le “temps” arrange les choses dans votre cas. Il serait idéal que vous consultiez un praticien familier avec le traitement desarticulations temporo-mandibulaires.

  77. Chauffour dit :

    Mon orthodontiste dit que me mâchoires sont trop fragiles pour envisager un traitement
    Bonjour,

    j’ai eu dès traitements orthodontiques dès l’âge de 10ans par la pose d’un activateur. Je n’ai ensuite plus eu de traitement. A l’âge de 15/16ans que j’ai commencé à avoir des problèmes de mâchoires. Au début une simple gène puis très vite elle était bloquée le matin ça me gênait énormément. Suite à cela mon orthodondiste m’a envoyé voir différents spécialistes. C’est finalement par elle que j’ai eu une gouttière, puis des bagues mais pas sur toutes les dents avec des élastiques afin de pouvoir soulager mes mâchoires. Le traitement a été plutôt efficace puisque ma mâchoire ne se bloque plus, malgré qu’elle reste très fragile.

    Mon problème est que suite à ce traitement je n’ai pas eu de traitement afin d’avoir une disposition de mes dents correctes, cela me dérange d’autant plus que c’est la pose de l’appareil pour ma mâchoire qui m’a beaucoup déplacé les dents du bas. Les dents du haut étant en avant. J’ai demandé à mon docteur s’il était possible d’entamer un traitement, ça réponse a été non, car selon elle mes mâchoires sont trop fragiles et entamer un traitement pour mes dents entraînerait trop de risque pour mes mâchoires. Je sais très bien que l’explication de mon cas n’est pas assez étoffé, mais selon vous est-il utile de consulter quelqu’un d’autre ? Ou en effet le risque étant grand et ma situation “vivable” est-il préférable de ne rien faire ?

    Cordialement,

    Mathilde C.

    • Dr Jules dit :

      OUI, obtenez une autre opinion car je ne comprend pas pourquoi on vous dit qu’une malocclusion (résultant d’après vous de la pose des appareils correcteurs) causant des problèmes de mâchoires ne peut être traitée car cela vous causerait des problèmes de mâchoires additionnels. Demandez à ce praticien qu’est-ce qui arrivera si vous suivez ses recommandations de ne pas intervenir, vous avez déjà des problèmes de mâchoires et cela ne disparaitra pas tout seul…

  78. lydie dit :


    Une asymétrie du visage apparaît

    Bonjour !
    Mon orl et mon dentiste ont décélé un “souci” avec mon atm.
    Je souhaiterais prendre rdv avec un spécialiste pour cela, mais ne sais qui consulter exactement (un stomato, un occlusodontiste) ?

    Par ailleurs (mais je l’avais remarqué et on me le fait de plus en plus remarquer), j’ai une asymétrie du visage marquée qui est apparue.
    Ma joue à gauche est vraiment plus creuse, la pommette comme plus proéminente, mon oeil ressort son orbite et j’ai une poche en dessous. Joli tableau !

    Pour la petite histoire, ce sont des douleurs à gauche du visage (oreille, pommette, oeil, tête, nuque) qui m’ont poussées à consulter un orl (un comblement du sinus maxillaire a été diagnotiqué au scanner). J’ai eu un traitement par antibios (par inhalation).
    Mon dentiste lui m’a trouvé une petite carie mais ne vois rien d’anormal (infection ou autre)sur la radio panoramique à part cela.

    Ce qui m’inquiète le plus, c’est cette asymétrie du visage assez marquée (sans compter que ca devient complexant) et ce qui est frustrant c’est que personne ne semble pouvoir l’expliquer :-(
    Un souci au niveau de l’ATM peut-il causer ceci ?

    Bien, cordialement,

    • Dr Jules dit :

      Si vraiment vous avez des changements physiques squelettiques (os des mâchoires et du visage), il faudrait faire évaluer en médecine pour la présence d’un syndrome quelconque. Certains syndromes peuvent causer des problèmes de vision, neurologiques et autres. Nous ne sommes certainement pas experts dans ce domaine mais si votre condition progresse depuis un certain temps, il serait indiqué de vous faire évaluer.
      Les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires ne peuvent expliquer le genre de changements que vous décrivez au niveau du visage.

  79. nathalie dit :

    Symptômes suite à une chute
    je suis tombé le 7 juillet la tête la première contre le ciment. On ma remis les dents en place avec une barre de contention. La première semaine j’ai eu mal au coude suite à une nini fracture. Ensuite pendant 3 semaine j’ai très mal au dent malgré la prise d’ixprim. Aprés je me suis mi à avoir mal à l’épaule et au cervicale. A certain momment de la journée j’ai l’impression que mon mal et atrose. Les différente personne de monde médicale que j’ai vue ne trouve pas les raisons de mon mal, et comment le suprpimer mes souffrance. A cause de cela je déprime. Je ne peu que penser à ma souffrance. Et je me suis mi dans la tête que j’allais voir ces souffrance à vie. le fait a cause de cela je n’ai plus aucune concentration, tout devient une épreuve,, et j’ai l’impression de ne plus avoir de vie.
    A votre avis que faut’il que je fasse pour enfin avoir des chances de trouver les causes de ma souffrance. Et si par malchance on ne trouve pas. J’aimerais au moins qu’on me trouve une solution pour ne ^plus avoir mal.

    • Dr Jules dit :

      À part des douleurs dentaires pour lesquelles vous devriez consulter votre dentiste, ce que vous décrivez est plutôt du ressort médical (problèmes au coude, épaule et cou). Une consultation en physiothérapie pourrait certainement vous éclairer sur ce qui peut être fait pour tenter de vous soulager.

  80. marie-noelle teller dit :


    Une plaque occlusale ou des blocs occlusaux pour tenter d’aider mes symptômes?

    Bonjour,
    Pour résumer, je présente des céphalées au départ de la machoires avec cervicalgies droite et blocage de l’épaule homolatérale traitée depuis longue date par AINS et kiné de réharmonisation articulaire avec un succès mitigé, dans un contexte de problème d’articulé dentaire pour lequel je viens de prendre divers avis.
    Parmis eux, outre la poursuite de la kiné et le port d’une plaque occlusale, un avis a retenu mon attention: on me propose d’aposer de la matière sur certaines dents afin de réharmoniser l’articulé.

    Pouvez-vous me donne votre avis concernant cette proposition qui m’a été faite, mon dentiste a du mal à se positionner…
    D’avance merci pour vos conseils éclairés…
    NB: Je suis médecin généraliste en Belgique.

    • Dr Jules dit :

      L’apposition de matériel sur les dents peut viser le même effet qu’une plaque occlusale en comblant les irrégularités verticales entre les dents opposées afin de leur permettre d’entrer en contact simultanément et de façon uniforme (force égale) lors de la fermeture. C’est un peu le même but recherché par l’utilisation d’une plaque occlusale. Si cette mesure est temporaire et a pour but de tenter de “déprogrammer” votre mandibule les effets recherchés sont similaires à la plaque. Si cela a pour but une solution permanente pour corriger une malocclusion c’est une autre chose… et je laisserai à votre dentiste ou orthodontiste vous expliquer ce qu’il désire obtenir ainsi.

      L’avantage d’une plaque occlusale, même si on recommande le la porter à plein temps pendant un certain temps, est qu’elle peut éventuellement et occasionnellement être enlevée pour tester la réponse des articulations temporo-mandibulaires et autres facteurs. La plaque peut ainsi être enlevée pendant les repas, et progressivement pendant la journée, etc. Les blocs occlusaux sont “permanents” et ne peuvent être enlevés et remis facilement.
      De plus, si vous avez une malocclusion importante, ce ne sera pas évident de remplacer la plaque occlusale par des blocs occlusaux (addition de matériel).

  81. Laurence dit :

    Bonjour,
    J’ai 35 ans et j’ai une luxation non réductible des deux ménisques des ATM. Ceux-ci ne sont pas déchirés d’après l’IRM, mais le ligament est tellement étiré que le replacement des ménisques ne servirait à rien selon mon docteur. Je me suis en effet luxé la mâchoire il y a 20 ans en riant ( je suis restée bloquée la bouche ouverte), et depuis, les ménisques sont bloqués à l’avant et mon ouverture buccale est très limitée. Avec le temps, de l’arthrose s’est développée et est devenue aujourd’hui très importante et très douloureuse. Ces douleurs me donnent même des migraines et j’ai depuis 2 ans des acouphènes de diverses sortes dont je ne sais pas si ces problèmes d’ATM en sont la cause.

    Mon docteur (un spécialiste des ATM) m’a fait une gouttière spéciale pour me repositionner la mâchoire. Je la porte depuis un an sans aucune amélioration de mes symptômes, et même aggravation me semble-t-il. Ce médecin me déconseille pourtant la chirurgie (même s’il ne restait plus que cela à faire) parce qu’il ne croit pas à son efficacité (il pratique pourtant lui-même ces chirurgie des ATM). Il dit qu’il peut y avoir une légère amélioration des douleurs dans 15% des cas et dans le reste des cas, aucune amélioration ou une aggravation des symptômes. Ce n’est pas très motivant.

    J’aimerais avoir votre avis la dessus, notamment sur les techniques de remplacement méniscaux. Quel est le taux de réussite du remplacement par des prothèses, et quelle est dans ce cas le meilleur matériau à utiliser ? (mon docteur me dit, qu’à long terme, ces prothèses créent une inflammation et une dégradation encore plus grande de l’articulation). Même question pour le remplacement par une partie du muscle temporal. Cela marche t’il ? (mon médecin dit, qu’avec le temps cette partie de muscle s’atrophie, « meurt » et ne joue donc plus son rôle). N’y aurait-il donc vraiment rien à faire ? J’aurais envie d’aller voir un autre chirurgien et de me faire opérer quand même mais j’ai peur qu’on me conseille une mauvaise technique ou bien de tomber sur une chirurgien intéressé qui veut m’opérer seulement pour avoir de l’argent, même s’il sait que l’opération ne marche pas.

    Merci bien d’avance pour vote aide !!

    • Dr Jules dit :

      À noter tout d’abord qu’il n’existe pas de “spécialiste des ATMs” reconnus en médecine ou dentisterie même si certains praticiens présentent un intérêt particulier pour le traitement de ce genre de problèmes et y accordent une bonne partie de leur pratique. Ceci étant dit, vous semblez être entre bonnes mains si votre praticien vous a fait passer une IRM, porter une plaque occlusale et en est arrivé au diagnostique que vous décrivez. Il a aussi dû vous expliquer qu’il ne pourra garantir l’amélioration ou l’élimination de vos symptômes, peu importe la thérapie utilisée.

      Je n’ai pas une grande expérience et expertise dans le domaine des remplacements prothétiques des articulations temporo-mandibulaires, ceci étant plutôt du ressort des chirurgiens maxillo-faciaux mais je peux vous dire que c’est une procédure que vous voulez éviter autant que possible. Ces procédures étant proposées dans des cas extrêmes, le taux de succès n’est pas extraordinaire. Je soumettrai votre question à des confrères qui commenteront peut-être s’il peuvent apporter de l’information supplémentaire.

      • Laurence dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse! Cela confirme malheureusement ce que je pensais. Cependant, je serais heureuse d’entendre aussi les commentaires de vos confrères, comme vous me le proposez gentiment; cela m’aidera peut-être à prendre une décision. Car plus j’attends, plus mon problème s’aggrave, je le constate. Ce n’est donc pas une solution non plus, pour moi, d’attendre et de ne rien faire. Merci encore d’avance!

        • Greffe autogène de remplacement du disque
          Un lambeau du muscle temporal est ce qui est le plus fréquemmement utilisé pour une greffe autogène de remplacement du disque. Le principal avantage est l’apport sanguin fiable et la proximité de l’articulation. Les études de follow up démontre la présence de tissu musculaire viable dans l’articulation. Ce genre de greffe serait contre-indiqué dans les cas d’ostéoarthrite progressive des ATM. Les greffes de matériau allogène ne sont pas recommandées.

          Si l’on se fie à la littérature orthopédique qui démontre des résultats à long terme “pauvre”, il serait logique de prétendre que l’utilisation de ces méthodes (greffe autogène ou allogène du disque) ne donneront pas de meilleur résultats pour les ATMs que ça en donne pour les autres articulations du corps.
          (source: Mercuri, L, Osteoarthritis, ostheoarthrosis and idiopathic condylar resorption, O.M.S.C.N.A, 2008; 20:168-183)

          En ce qui concerne les prothèses complète de l’ATM, le pronostic est de l’ordre de 10 à 15 ans au moins. Comme la technologie en ce domaine évolue constamment, je suis au courant que sera bientôt publié des taux de survies dépassant les 20 ans. (Communication personnelle avec Dr Louis Mercuri, (TMJ concepts)).

          Dans la région de Montréal, Je vous recommande de consulter le Dr Jean Poirier, chirurgien buccal à l’hôpital Maisonneuve Rosemont. Je crois qu’il est la personne ressource la plus fiable que je connaisse à MTL, ce qui n’enlève rien au talent de ceux qui aurait une expertise équivalente, mais que je n’ai pas le bonheur de connaître. Dr Poirier utilsie les prothèse Biomet de Lorenz™.

  82. Nicolas dit :

    Douleurs faciales depuis 6 ans, j’ai tout essayé et suis désespéré
    Bonjour, je vous est deja fait part de mon cas mais les choses ont quelque peu évolué:

    Je suis agé de 21 ans et depuis plus de 6 ans déja, j’ai des douleurs faciales, douleurs permanentes, qui changent souvent de localisation, mais je peux distinguer 2 types de douleurs :
    -douleurs inflammatoires coté droit du visage (du coin de la lèvre jusqu’à l’oreille) qui me fait penser à une inflammation du nerf trijumeau
    -douleurs plutôt ressenties comme des céphalées au centre du visage, au nez et aux alentours, picottements, fourmillements, sensation désagréable, douleurs usantes.

    J’ai depuis l’apparition de ces douleurs eu de nombreux rdv dans tous les domaines (ophtalmo, orl , dentiste, stomato, neurologue, ostéo, kiné, acupuncteur,…) passé IRM etc.. et je dois avouer que je suis desespéré de n’avoir toujours pas trouvé de solution.
    Les anti douleurs ne font pas ou trop peu d’effets, et je ne veux pas prendre des médicaments toute ma vie, de tous les médicaments que j’ai pris, seul le rivotril semble avoir un faible effet.

    Recemment, suite à une IRM des ATM, on m’avait enfin trouvé une pathologie qui puisse etre responsable de ces douleurs : luxation de l’ATM droite. Ma dentiste m’a donc fait une gouttiere de décompression.
    Je sens bien que cette gouttiere à un effet mais que quelquefois seulement.. Ainsi, j’ai du mal à la garder longtemps, soit les douleurs reviennent au bout d’un moment, soit elle n’a aucun effet..

    Et je peux vous assurer que ce n’est pas la volonté qui manque, je fais des efforts mais j’ai vraiment du mal à la garder longtemps surtout quand je sens que la douleur reviens et que cela ne marche plus sans que je n’arrive à expliquer pourquoi..
    Suite à cela, j’ai consulté un spécialiste en maxillo-faciale et un orthodentiste. Pour résumer, on m’a dit que mes douleurs pouvaient etre provoquées par mon probleme d’occlusion (classe 2 ) et mon décalage important de hauteur du coté gauche de ma mandibule par rapport à mon côté droit. On m’a aussi dit que la luxation était plus une cause qu’un symptome.
    Malheureusement, avec ce décalage trop important et le fait que ma croissance soit terminée, on ne pourrait envisager de traitement d’orthodentie sans de la chirurgie. Et on ne peut pas me certifier que les douleurs vont disparaitre si j’effectue le traitement, d’autant plus que mes douleurs sont assez atypiques.

    A mon avis personnel, et ça serait logique puisque cela concorde avec cette période, les douleurs seraient survenues suite au port d’un appareil de nuit durant mon adolescence, celui avec la barre en fer devant, et je dormais à plat ventre la tete tournée vers la droite. J’appuyais ainsi avec le poids de ma tête en avant et sur la droite contre le coussin ce qui a mon avis n’a pas dû être très bon pour ma mâchoire. Je n’ai eu cette réflexion sur la cause de déclenchement de ma douleur que bien après, je ne me rendais pas compte à l’époque.
    Après cet appareil de nuit, j’aurais dû porter des bagues mais je n’avais pas voulu à l’époque. (j’ai une classe 2) et je me dis que si il faut, si j’avais porté les bagues, je n’en serai pas la.. et d’un autre coté peut etre que si je n’avais rien fait du tout, que je n’avais pas porté d’appareil de nuit, je n’aurais pas eu tous ces problèmes.
    Bref il est trop tard pour penser à ça, j’aimerais avoir votre avis sur mon cas.
    merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Vous avez déjà fait plusieurs démarches indiquées dans un tel cas. Cependant, il n’est pas surprenant que votre gouttière n’ai donné que des résultats “quelquefois seulement” si elle n’a pas été portée à temps plein comme il est décrit dans cette section (voir texte et nombreuses réponses précédentes). Si elle vous faisait mal, elle avait probablement d’ajustements car une plaque occlusale ou gouttière bien équilibrée et ajustée ne devrait pas être douloureuse pour les dents.

      Il est en effet possible qu’une malocclusion siginficative, surtout avec un déséquilibre squelettique important, puisse contribuer aux problèmes d’articulations temporo-mandibulaire mais n’en est pas nécessairement la cause.
      Je doute aussi que le port de votre appareil de nuit à l’adolescence soit la cause principale des problèmes articulaires que vous éprouvez aujourd’hui. Vous deviez avoir certaines prédispositions à développer ces problèmes et, tel que décrit dans cette page, il y a tellement de variables et facteurs qui peuvent contribuer aux problèmes d’articulations temporo-mandibulaires qu’il et difficile d’isoler un seul “coupable”.


      Chirurgie absolument nécessaire?

      Il est vrai qu’en l’absence de croissance, un décalage squelettique important nécessiterait une chirurgie orthognathique pour être corrigé. Il est cependant faux de prétendre que rien ne peut être fait sans chirurgie. Dans plusieurs cas, il est possible d’envisager une forme de compromis ou traitement limité qui peut corriger plusieurs aspects d’une malocclusion sauf le déséquilibre squelettique. Ceci ne règlera évidemment pas tous les problèmes mais peut en aider plusieurs. Vous pouvez voir plusieurs exemples de “camouflage” ou compensations orthodontiques pour les cas de classe 2 dans cette section et particulièrement pour les Classes 2 division 2. Ce type de malocclusion bénéficie grandement de dégager les incisives qui se surplombent excessivement et de changer leur inclinaison. Ceci améliore la fonction et peut souvent avoir un impact sur les articulations temporo-mandibulaires. Pour en savoir plus sur les Classes 2.

      Cette illustration montre une façon théorique de “camoufler” orthodontiquement une classe 2 sévère et explique aussi les limites d’une telle approche. Consultez la section sur les compensations orthodontiques pour en savoir plus sur cette illustration.

      Rétrognathie mandibulaire, décalage dentaires Classe 2

      Il est aussi vai qu’aucune garantie d’amélioration ou d’élimination des symptômes ne peut être faite concernant vos articulations temporo-mandibulaires et la fonction. L’orthodontie (gouttière, corrections dentaires, etc.) peut aider à différents degrés selon les cas mais on ne peut rien promettre comme succès.

  83. Marion dit :

    Est-ce normal d’avoir autant de douleur 4 mois après une opération à la mâchoire?

    J’ai subi une opération maxillo-faciale le 30 mai 2012 suite à mon traitement orthodontiste.
    On m’a avancé la mâchoire inférieure et limer le menton.
    Depuis le 1er jour post-opératoire, j’ai d’énorme douleurs au niveau de “l’oreille” gauche.
    Je ne peux ouvrir ma bouche que de 2 doigts et ce depuis maintenant 2 mois sans plus aucune évolution.
    On me dit qu’il est normal d’avoir des douleurs suite à l’opération. Mais je connais beaucoup d’opérée comme moi, et aucune personne ne connait ma douleur.
    4 mois et plus aucune évolution. J’essaye de faire des exercices de va et vient de ma mâchoire mais lorsque je déplace ma mâchoire vers la droite, je suis comme bloquée par cette douleur qui me tire à l’intérieur près de l’oreille.
    Est-ce normale ? Que puis-je faire de plus que d’attendre ? On me dit d’attendre et que le temps fera les choses. Mais lorsqu’on souffre depuis 4 mois, cela en devient extrêmement fatiguant. J’en attrape des migraines et de la fatigue dans les yeux.
    Merci de m’orienter vers une solution concrète.
    Bien à vous.
    Marion

    • Dr Jules dit :

      Vous ne mentionnez pas avoir eu de l’orthodontie en préparation pour votre chirurgie orthognathique.

      À moins que vous ayez une dentition et occlusion “idéale”, il est peu probable qu’une chirurgie d’avancement mandibulaire vous donne une occlusion normale et fonctionnelle après l’opération. L’occlusion que voua avez donc présentement cause-t-elle des problèmes fonctinnels et des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires? Difficile à dire sans l’évaluer mais cela est possible.

      Je vous suggère donc de consulter un orthodontiste certifié pour faire évaluer votre occlusion et déterminer s’il peut y avoir une relation entre une quelconque malocclusion et certaine des symptômes que vous décrivez.

      IL n’est pas normal d’avoir autant de douleur aussi longtemps après un avancement mandibulaire. Demandez ces précisions à votre chirurgie; cela arrive-t-il dans tous ses cas, comment peut-il expliquer la douleur, quel est le pronostic pour l’amélioration, etc.

      Des radiographies post-opératoires ont-elles été prescrites pour vérifier s’il n’y a pas un problème au niveau du site opéré? Avez-vous eu des radiographies des articulations temporo-mandibulaires, une IRM (résonnance magnétique) ou autre moyen diagnostique afin d’évaluer vos AMTs? Y avait-il déjà des problèmes aux ATMs avant la chirurgie, de l’arthrose, dégénérescence, etc. Ce sont toutes des pistes qui peuvent être poursuivies pour tenter de déterminer la cause de votre problème.

      La physiothérapie peut peut-être vous aider retrouver une meilleure mobilité articulaire.

      • Marion dit :

        Tout d’abord merci pour votre réponse si rapide.
        Je suis en traitement orthodontiste depuis septembre 2010 et ai subit l’opération une fois le traitement fait correctement pour permettre l’opération de l’avancée mandibulaire.
        Avant la chirurgie, mon occlusion étant normale pour moi. J’ouvrais la bouche de +/- 3 doigts, aucun problème avant au niveau de la mâchoire. Aucune douleur. On m’indiquait juste un mauvais fonctionnement de ma mastication vu que ma mâchoire inférieure était trop en retrait sur celle de haut.

        Mon orthodontiste actuelle, que je suis depuis 2010 trouve étonnant que je n’ouvre que de si peu ma bouche, mais me certifie que ça changera avec le temps.

        J’ai revu mon chirurgien un mois post-op et doit le revoir début décembre.
        Des radiographies de l’ensemble de ma mâchoire ont été faite 1 mois après. Selon lui rien d’anormale, le travail à été correctement fait. Je lui avais déjà parlé de cette douleur à gauche. Sa réponse à été que c’était normal, qu’il faudrait du temps.

        Du temps, c’est ce que l’on me réponds sans cesse. Mais je ne trouve pas normal qu’il faille souffrir après une chirurgie qui est censé arrangé une malocclusion.
        Je vais donc reprendre contact avec mon chirurgien et demander des examens supplémentaires.

        Merci de vos conseils. En espérant que mon problème trouve sa solution.
        Bien à vous.

        • Dr Jules dit :

          Vous pouvez peut-être demander à votre orthodontie et chirurgie qu’ils communiquent ensemble pou discuter de leur vision respective de votre cas et de la cause probable de vos symptômes. Encore une fois, vous pourriez considérer de la physiohérapie qui aide souvent des conditions similaires.
          Gardez espoir et demeurez patiente!

  84. jamain dit :

    Douleur depuis 10 ans et rien ne change
    bonjours je vous ecrit car je suis une personne qui grince des dents. cela fat plus dix que j ai mal. j ai vu des tonnes de docteurs j ai ce mal qui part d une dents cote droit et qui me remonte dans les yeux et je voit flou sur le cote. les yeux gonfle comme si mon canal etait boucher on ma fait tout les examens dentiste orl etc et je suis toujours au meme point. pouvez vous m aider et me dire qui je pourrais aller voire cordialemnt

    • Dr Jules dit :

      Ces symptômes ne sont peut-être pas d’origine dentaire. Vous mentionnez que cela affecte vos yeux. Avez-vous consulté un ophtalmologue, un neurologue? Voter médecin pourrait vous diriger vers ces spécialistes.

      Si aucune piste ne ressort de tous vos examens médicaux et dentaires, une plaque occlusale pourrait peut-être s’avérer une aide diagnostique utile sans toutefois vous garantir quoi que ce soit. Rendu à ce stage et après 10 ans, vous n’avez rein à perdre à essayer une telle approche!

  85. Aurélia dit :

    Bonjour,

    J’ai de la pression dans les tempes lorsque je mastique beaucoup ; est-ce un problème de dentition ?

    Merci pour votre réponse

    • Dr Jules dit :
      La région des tempes comprend le plus gros muscle de mastication, le muscle temporal dont un des buts principaux est d’élever la mandibule pour aider à générer la force nécessaire à serrer les dents et broyer les aliments. Vous pouvez sentir facilement ce muscle se contracter en serrant les mâchoires si vous placez vos doigts sur vos tempes. Il est donc normal de ressentir quelque chose dans cette région si le muscle est sollicité de façon exhaustive ou anormale. La pression que vous ressentez est probablement causée par ce muscle. Il est cependant difficile de déterminer pourquoi votre muscle est plus sensible (si c’est ce à quoi vous référez). Ce n’est probablement pas dû à un problème de dentition mais consultez un dentiste pour en savoir plus.

      Muscle de mastication temporal attaché à la mandibule.

       

  86. sarah dit :

    Bonjour Docteur! je suis fan de votre site, je voudrais savoir comment faire la différence entre le déplacement discale réductible et irréductible au niveau de la symptomatologie. merci

    • Dr Jules dit :

      Un déplacement “réductible” implique que le condyle de la mandibule puisse “recapturer” le disque articulaire déplacé pendant sa fonction. On entend souvent un “click” ou craquement associé à cette “recapture” discale qui peut être parfois accompagnée de douleur ou d’inconfort.

      Dans un déplacement “irréductible” le disque déplacé ne peut plus être “recapturé” pour s’interposer correctement entre le condyle et le crâne pendant la fonction. Le disque peut être déplacé antérieurement, postérieurement ou latéralement. Dans de tels cas, la mandibule peut être bloquée ouverte ou fermée et aussi être accompagnée de douleur ou inconfort.

      Ceci n’est qu’une très brève explication car en fait les déplacements des disques articulaires sont assez complexes.

      Vous pouvez voir des diagramme illustrant la fonction normale et un type de dysfonction articulaire (déplacement réductible) dysfonctions discales sur cette page.

      Fonctionnement normal des articulations temporo-mandibulaires

      Diagramme de la fonction normale de l'articulation temporo-mandibulaire

      Déplacement avec réduction
      Réduction du disque articulaire de l'articulation temporo-mandibulaire

  87. Renaud dit :

    Symptômes et craquements aux ATMs suite à l’extraction de dents de sagesse
    Bonjour,

    Mardi 16 octobre, je me suis fait extraire 3 dents de sagesse et depuis vendredi 19, jour où j’ai pu reparler à peu près normalement, j’ai des sensations de “craquements” dans l’oreille lors de la déglutition ou quand je parle, et je ne comprends pas trop d’où ça vient… Aucun problème pour mastiquer, c’est vraiment seulement lors de ces deux “actions”, et c’est n’est pas douloureux… mais terriblement gênant !

    J’aimerais votre avis s’il vous plaît.

    Merci d’avance pour votre retour.

    • Dr Jules dit :

      À la suite d’interventions dentaires où la bouche doit être ouverte très grande et assez longtemps, comme lors d’extractions de dents de sagesse, il arrive parfois que les patients rapportent certains symptômes aux mâchoires et/ou aux articulations temporo-mandibulaires pour un certain temps.

      Les “craquements” semblent être un dérangement interne de l’articulation temporo-mandibulaire tel que décrit dans cette section. Ceci peut disparaitre avec le temps, se maintenir ou empirer. Si la situation de s’améliore pas, se détériore ou vous tracasse, n’hésitez pas à en parler au praticien qui a procédé aux extractions.

  88. Renaud dit :

    Tout d’abord, merci pour votre réponse !

    J’ai appelé le praticien qui a procédé aux extractions pour lui en parler. Il m’a dit de ne pas m’inquiéter et de ménager ma mâchoire (pas de bâillements bouche grande ouverte, pas de gomme, etc) et que si ce n’était pas passé d’ici 15 jours, je devais le rappeler.

    Et sinon, sur un autre site, on m’a dit que le disque articulaire pouvait être déplacé ou endommagé… Pas rassurant.

    • Dr Jules dit :

      C’est à quoi je référais en parlant de “dérangement interne de l’articulation” c’est-à-dire que qu’il peut y avoir un déplacement du disque articulaire. Cela n’implique pas qu’il soit endommagé cependant et il est peut probable qu’il ait été endommagé lors de vos extractions. S’il y a dommage important, c’était probablement présent avant votre intervention pour extraire les dents. Il a pu être déplacé sans dommage et cela peut se replacer ou disparaître. Le temps le dira. Suivez les conseils de votre chirurgien et donnez quelque temps à vos articulations temporo-mandibulaires pour récupérer.

  89. Nathalie dit :

    Bonjour,

    Je suis une jeune femme de 26 ans. On m’a diagnostiqué une
    spondylarthrite il y’a quatre ans qui n’est soulagée par aucun traitement (méthotréxat, salazopirine, butazolidine…).
    Je n’ai pas de signes inflamatoires mais les douleurs sont là… J’ai un problème d’arthose sévère du condyle gauche de la mâchoire qui a diminué d’au moins 4 millimètres. Il n’a pas été possible pour les médecins de me dire si cela était en lien avec ma spondylartrite ou une opération de l’oreille que l’on a dû me faire à l’âge 1 an à peine suite à une infection profonde par un staphylocoque. Ma mâchoire est donc décalée sur le côté et mes dents ne se touchent plus sur le coté gauche. Les douleurs sont atroces.

    J’ai vu un stomatologue qui m’a dit que tout s’arrangerait après qu’il m’ai retiré mes dents de sagesses (n’étaient pas sorties). Il l’a fait il y’a deux ans mais rien ne change, c’est même de pire en pire… Un autre stomatologue m’a conseillé un injection de botox dans les tendons à droite de ma machoire car le fait que mon condyle se soit rétrécit à gauche fait qu’une tension des tendons pour compenser à droite s’est créée. On m’a proposé aussi des goutières qui au delà du coût très important (1200 euros) me font douter quand à leur efficacité. Autant pour un SADAM commun j’imagine que cela puisse marcher, autant lorsque le condyle est errodé sur 4 milimètres je me demande en quoi cela apporter un mieux vu que la rééducation de la machoire par ce système ne compensera pas la perte osseuse. Je me demande si la solution ne se trouverait pas dans une prothèse condylienne mais la plupart des médecins ne veulement pas en entendre parler et me laissent et me proposent des pansements sur une jambe de bois…
    Je suis desepérée et la douleur permanente dans la machoire me mine le moral. Merci de bien vouloir m’aider.

    • Dr Jules dit :

      Si vous avez vraiment une dégénérescence qui a “érodé” votre condyle de 4 mm, cela est très significatif. Je ne peux vous confirmer qu’une prothèse condylienne serait une option pour votre cas spécifique mais ça peut peut-être faire partie des solutions potentielles à envisager. Seul un chirurgien maxillo-facial ou autre spécialiste travaillant avec ce type de prothèse pourra confirmer si c’est indiqué pour vous.

      Je ne vois pas qu’est-ce que l’extraction des dents de sagesse aurait pu changé à votre condyle plus court de 4 mm!!!
      Quant au Botox, cela ne changera rien non plus au condyle. Au mieux, cela peut peut-être soulager certains de vos symptômes mais ne corrigera pas la cause de vos problèmes.

      Il est vrai qu’une gouttière ou plaque occlusale ne restaurera pas votre condyle mais cela peut aider à vous soulager et faciliter le diagnostic pour ceux qui tentent de vous traiter. La gouttière est une forme de béquille mais si lorsque vous la portez, cela vous soulage, cela pourra donner des indications importantes sur la position mandibulaire et articulaire qui doit être maintenue si l’on tente de corriger votre occlusion, vous opérer dans l’articulation temporo-mandibulaire ou faire tout autre changement majeur et irréversible.

  90. LEON dit :

    Les dents de sagesse peuvent-elles contribuer à mes problèmes d’ATM?
    J’ai 27 ans et j’ai des craquements au niveau des ATM depuis environ 6 mois s’accompagnant de fortes douleurs dentaires et déplacements de dents, et sensation d’oreille bouchées.
    Ma mâchoire présente un bruxisme important lors du repas et présente des cliquetis lors de la parole.
    J’ai eu une entorse cervicale il y a 9 mois suite à une chute. Les douleurs à la mâchoire se sont manifestées environ 3 mois après ma chute.

    J’ai toujours eu des douleurs à la mâchoire qui se manifestait surtout par quelques craquements par jour à l’ouverture de la bouche ou prise de repas mais sans douleurs et incidences particulières.
    J’ai également eu 4 ans d’orthodontie. Mon stomatologue m’a indiqué que ma mâchoire avait déjà été fragilisée par ce traitement et que ma chute avait pu accentué le problème au nivela de l’ATM.

    Mes dents de sagesse sont parfaitement sorties. En revanche, je me demande si elles ne sont pas à l’origine de mes douleurs dentaires et de mes craquements.
    Mon stomato me conseille le port d’une gouttière et de la kinésithérapie afin de diminuer voir cesser les craquements.
    Toutefois j’ai la sensation que mes dents bougent toute la journée.

    est-il possible que mes dents de sagesse puisse provoquer un déplacement dentaire qui joue sur l’ATM bien qu’elles soient sorties ?
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Je crois que votre stomatologue n’a aucun fondement pour dire que votre traitement d’orthodontie a “fragilisé” votre mâchoire. Que veut dire fragilisé pour lui de toute façon? Qu’il vous explique précisément comment l’orthodontie aurait fragilisé vos mâchoires et venez partager cette information avec nous.
      Il y a plus de chances qu’une chute ait aggravé la condition de vos articulations temporo-mandibulaires (si elle a affecté votre mandibule) qu’un traitement d’orthodontie.

      Il est peu probable que vos dents de sagesse aient une influence quelconque sur vos ATMs… à moins, par exemple, que vous ayez une infection importante qui limite la fonction de vos mâchoires et qu’il y ait des répercussions directes dans les articulations. Vous sauriez si vous aviez un tel problème!
      Le port d’une gouttière peut aider à soulager vos symptômes mais si quelqu’un vous promet de les “cesser”, soyez prudent, il est impossible de “garantir” le succès d’un tel traitement.

      De plus, tel que décrit à plusieurs reprises dans la section spécifiquement consacrée aux dents de sagesse, ces dents ne peuvent causer de déplacements dentaires significatifs.

      • nana dit :

        bonsoir
        selon mon stomato de toujours j’aurai un sadam depuis des années (depuis la fin de mon traitement orthodontique).Cela fait quand même 18 ans et pof un matin je me lève et impossible d’avaler mon ptit dej ma machoire “boitait” comme si plus rien ne la retenait elle partait à gauche.j’ai passé une irm qui n’est pas concluante car pathologie méniscale non visible. Bref je souffre et les spécialistes me prennent pour une folle.je précise qu’une semaine auparavant je suis allée chez mon osthéopate.port d’une 1ère gouttière: vertiges paroxystiques 2ème gouttière torticolis en permanence et migraines.Par contre je n’ai plus de spasmes musculaires et j’ouvre ma machoire à 4 doigts pas de douleur en mangeant mais quand je parle ma machoire se barre à gauche avec sensation d’oreille bouchée.
        Après le verdict du stomato je comprends pourquoi depuis 5 ou 6 ans je souffre de cervicalgies chroniques,épaules douloureuses (opération épaule gauche mars 2013) et maintenant carrément scoliose cervicale migraines nausées vomissements vertiges maux de dos,de genoux problème à la déglutition,gêne dans la gorge(sensations d’angine constante)
        Mon occlusodontiste m’envoie consulter un podologue posturologue la semaine prochaine.

        Qu’est ce qui se passe????? Qu’est ce que je dois faire pour me faire entendre des médecins?le chirurgien maxillo facial m’a laissé tombé car pas de pathologie meniscale alors……

        Cordialamenr

        • Dr Jules dit :

          Avec ce que vous décrivez, n’importe quel praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires reconnaîtra le problème et aura quoi vous proposer comme traitement . Un examen clinique sera nécessaire pour obtenir de l’information additionnelle et poser un diagnostic précis. Je crois que vous jouez de malchance un peu… Il s’agit de trouver la/les bonne(s) personne(s) qui pourront bien vous conseiller car votre problème n’est pas unique et des traitements existent.

          Nous n’avons pas d’occlusodontistes ou de podologues posturologues ici alors je ne peux vous dire ce qu’ils pourraient faire pour vous mais vous avez certainement besoin d’un dentiste compétent dans ce domaine (ou orthodontiste ou autre spécialiste) .

  91. emilie dit :

    Pour les problèmes aux AMTs; un médecin, kiné ou bon un professeur?
    Bonjour, j ai 27 ans, et j ai un probleme aux ATM
    Depuis deja 5 ans, je suis restee bloquee 2 fois, et depuis quelques mois je ne peux Pas ouvrir la bouche completement, j ai vu Un Medecin il m a dis on peut rien faire,
    Qu il fallait voir un kiné et avec le temps Peut etre ca va aller. La semaine passee j ai fait une IRM et la………..j ai le disque qui est Completement en avant, le kine m a di Qu on peut pas l remettre. Je suis Desesperee,dites qu est ca que je peuxFaire svp, ou sivous connaissez un Bon professeur ou je ne sais pas.
    Merci bcp

    • Dr Jules dit :

      Pour ce genre de problème, vous serez mieux informée par un dentiste ou orthodontiste certifié qui traite les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires. Il faut vent une éwquipe multi-disciplinaire pour faire le suivi de ces patients.

  92. boualem dit :

    Traumatisme à la tempe et acouphènes
    bonjour,

    je suis aussi content de trouver ce site et continue d’espérer une voie vers la guérison.
    Tout a commencer en octobre 2011 par un banal accident du travail ou un collègue ma mit un coup de coude à la tempe droite en enlevant une planche qui résistait. J ai eu un peu mal sur le coup mais la douleur est passée.
    Mais j’ai ressentie une vive douleur (à la tempes droite) quelque jours après; d’une durée brève et qui s’est répètée plusieurs fois pendant deux mois.

    Début 2012 j’ai sentie un sifflement dans mon oreille droite durant la nuit. Cela ma inquiété et pris rendez-vous chez mon médecin traitant qui ma orienté vers un orl. Ce dernier n’a pue trouvé la cause de mon mal et m’a orienté vers mon dentiste.
    Après une radio et un scaner le dentiste a remarqué un kyste dans mon sinus droit. Il du m’enlever un des 3 bridges qu’il m’avait implanter quelques années auparavant pour me traiter.

    Les sifflements n’ont pas cesser pour autant, au contraire car mes deux oreilles se sont misent a siffler. Depuis j’ai vue deux ostéopathes,fait une IRM qui était normale,vu un neurologue;Et il n’y a eut aucun changements. De plus je ressent un claquement à proximité de mon oreille droite depuis peu.
    Je commence à désespérer,j’ai 35 ans et envisage l’avenir avec inquiétude.
    Ais je une chance de guérison?merci de me conseiller. Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      À distance et sans examen clinique ou matériel diagnostique, il est difficile de diagnostiquer un tel problème et de vous en dire plus que ce que tous les spécialistes que vous avez déjà consultés vous ont dit.

      Les sifflements que vous décrivez ressemblent à des acouphènes et cela peut apparaître suite à un traumatisme à la tête. Pour en savoir plus sur les acouphènes.

      Le fait que votre IRM était normale est tout de même encourageant mais cela ne veut pas dire que vous n’ayez pas de dérangement interne de l’articulation temporo-mandibulaire, ce qui pourrait peut-être expliquer le “claquement” près de l’oreille.

      Je ne sais pas trop quoi vous conseiller autre que de trouver un dent ou orthodontiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Le port d’une plaque occlusale peut s’avérer utile pour le diagnostic de tels problèmes et/ou le soulagement des symptômes. Il y a beaucoup d’information à ce sujet dans cette page et les réponses précédentes.

  93. boualem dit :

    Test du papier de contact et ATMs
    Merci de m’avoir répondu et de vous être penché sur mon cas et de m’avoir conseillé.
    Mon dentiste ma pourtant dit que mon articulation était normale,suite au test où il faut mordre un papier carbone bleu.

    J’irais voir quand même mon dentiste pour refaire le point sur les articulations temporo-mandibulaires,pour avoir son avis sur le sujet.

    Je pense que c’est un nerf qui doit etre defaillant d’ou le claquement selon ostéo mais je crois que la voie de la guérison est encore longue.Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Le test du papier n’est pas un test pour diagnostiquer des dérangements internes des articulations temporo-mandibulaires. Ceci ne vise qu’à déterminer où les dents se touchent (points de contact) et avec quelle force relative entre les dents. Vous ne pouvez détecter des dislocations, déplacements discaux, déviations, dégénérescences, etc. avec ce test. Les techniques d’imagerie modernes donneront de l’information beaucoup plus précise.

  94. boualem dit :

    Effectivement, mon médecin ma prescrit une des tomographies des articulations temporo-mandibulaires.
    Je ferais part des résultats de celles-ci. Aussi il ma prescrit une rééducation du muscle temporal chez un kiné.
    J’espère que cela marchera. Encore merci,
    cordialement.

    • Dr Jules dit :

      La tomographie et les autres méthodes d’imagerie ne constituent pas un traitement mais peuvent certainement orienter les praticiens sur le choix des thérapies les plus appropriées pour votre cas.
      Continuez vos démarches…

  95. Henry Marine dit :

    Mon problème d’oreille peut-il être relié à ma mâchoire?
    Bonjour,

    J’aimerai pouvoir vous soumettre ma situation et recevoir votre diagnostic si possible car je ne sais vraiment pas vers qui me tourner pour régler mon problème et votre site me semble adapté. Depuis pratiquement un an maintenant j’ai, à intervalles très réguliers, une sensation d’oreille bouchée sur le côté gauche principalement qui au fur et à mesure de la journée me provoque des maux de tête, une grande fatigue et une sensation diffuse d’étourdissement. J’ai l’impression de ne plus pouvoir respirer par le nez et je suis obligé d’aspirer l’air par la bouche. Dans ces moments là, J’ai aussi des problèmes pour mastiquer, voire articuler et ouvrir correctement la bouche. Il me devient alors très difficile d’effectuer même les tâches les plus simples. Lorsque je penche la tête du côté de mon oreille bouchée ou que je m’allonge la sensation disparait mais réapparaît instantanément lorsque je relève la tête.
    Il y a maintenant cinq ans, j’ai eu des problèmes avec une dent qui avait été mal dévitalisée et que j’ai du faire retraiter, à la suite de ces soins on m’a placé une couronne mais je sens toujours ma dent légèrement douloureuse. Cette dent se trouve du même côté que l’oreille bouchée.
    De plus, j’ai eu une entorse aux cervicales il y a quelques années, non traitée, et maintenant j’ai occasionnellement de violentes douleurs à la base du crâne qui me provoque aussi de fortes nausées et m’obligent à rester alitée.

    J’ai déjà consulté différents ostéopathes qui ont tous reconnu que mon problème d’oreille était lié à ma mâchoire mais aucun n’a pu m’apporté un soulagement définitif puisque la sensation d’oreille bouchée revient toujours (notamment en période de stress).

    Que pensez-vous que je doive faire pour régler mon problème ? Vers quel spécialiste me recommanderiez-vous de me diriger ?

    Je vous remercie.
    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Bien qu’il soit possible qu’il y ait une certaine relation entre vos mâchoires, votre occlusion et les symptômes que vous décrivez, on ne peut conclure à une relation directe entre tous ces éléments. Je ne sais pas comment les ostéopathes peuvent faire une telles affirmation.

      La meilleure façon de tester cette hypothèse serait de porter une plaque occlusale qui pourrait être très révélateur sur l’influence de votre occlusion sur ces symptômes.

      Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaques occlusales.

  96. severine dit :

    Je ne me sens pas prête à avoir une chirurgie orthognathique
    Bonjour,
    je suis un traitement orthodentique depuis février 2010. On m’a dirigé vers une chirurgie maxilo-faciale, afin de subir une ostéotomie d’avancée mandibulaire avec une réduction du menton. La date de la chirurgie avance à grand pas, et je ne me sens pas vraiment prête à cela. Je voudrai savoir si selon vous, cette chirurgie est vraiment PRIMORDIALE, ou si elle est seulement conseillée. Je n’ai pas de gène particulière, et j’ai du mal à voir la réelle nécessité de cette opération.
    Je vous remercie de bien vouloir me répondre.

    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Il est normal d’avoir certaines appréhensions face à une telle chirurgie. Une chirurgie aux mâchoires n’est jamais essentielle pour “survivre” (ou très rarement du moins). Ne pas faire de chirurgie dans un cas où il y a déséquilibre squelettique constituerait un certain compromis mais cela peut tout de même être acceptable.

      Pour en savoir plus sur les compensations dento-alvéolaires et le camouflage orthodontique.

      Si vous n’êtes pas confortable avec cette intervention, il est important que vous en discutiez avec votre orthodontiste et chirurgien maxillo-facial dès que possible. Ils ne vous obligeront certainement pas à entreprendre une chirurgie et pourront vous offrir des alternatives de traitement s’ils ne peuvent vous rassurer.

  97. boualem dit :

    Bonjour,

    je viens d’avoir mes résultats au sujet de mon atm qui est normale.Est possible que mes accouphènes soit liés à mon accident de travail ou j’ai recu un violent coup au niveau du temporal. Un an après je ressent toujours une légère douleur. Serait ce un hematome intra cranien qui ne se résorberait pas?
    Existe-il une explication et j’espère une solution à mon problème qui s’étale dans le temps.Cela fait plus d’un et après moult spécialiste cela perssisste et me désespère.
    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Un tel traumatisme à la tête peut certainement affecter l’oreille interne et peut être un facteur contribuant aux acouphènes directement ou indirectement.
      Seule des radiographies ou résonnance magnétique (ou autre technique d’imagerie moderne) pourraient permettre de visualiser (peut- être) ce qui se passe dans la tête.
      Il y a certainement une explication à votre problème mais elle est évidemment difficile à identifier. Je ne peux que vous conseiller de poursuivre vos démarches diagnostiques auprès des spécialistes de ce domaine.

  98. boualem dit :

    merci a vous dr jules de m avoir ecouté et conseillé sur mon mal.
    Cela ma fait beaucoup de bien moralement (j’étais au bout du rouleau) et ma motiver pour ne pas abandonner et poursuivre vers une eventuelle guérison.J
    e vous ferais part des s’il y a du nouveau.
    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Continuez vos démarches. Il y a certainement des personnes qui peuvent vous aider dans votre région mais il s’agit de les trouver et cela peut parfois nécessiter de la persévérance, de la patience et… un peu de chance! N’abandonnez pas!

  99. Cindy dit :

    Bonjour,

    Depuis plusieurs mois j’ai les symptômes suivants: acouphènes, craquement de la mâchoire lorsque je baille et que j’avale et parfois des douleurs dans les articulations temporo-mendibulaires et aux oreilles. J’ai 19 ans. J’ai été opéré des dans de sagesse il y a plus d’un an. Mes dents sont mal alignées. Je compte voir un orthodontiste début 2013.
    Il y a t-il un risque que mes symptômes augmentent?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Dr Jules dit :

      Tout dépend de la cause de ces symptômes. Cela peu augmenter, rester stable, et même diminuer (mais cela est moins probable). Votre orthodontiste vous donnera une meilleure évaluation et pronostic après un examen clinique.

  100. Simo dit :

    Coup de poing à la mâchoire affectant l’articulation temporo-mandibulaire
    Bonsoir Docteur;
    je souffre dernièrement (3 jours)de douleur au niveau de la mâchoire gauche suite un coup de poing a l’entrainement et lorsque je touche ma mâchoire mon condyle est légèrement déplacé vers l’extérieur et je trouve des difficulté a ouvrir ma bouche.
    Docteur est ce que ça nécessite une opération ou quelque chose d’autre ?
    cordialement

    • Dr Jules dit :

      Il est peu probable que cela nécessite une chirurgie mais consultez un dentiste pou qu’il fasse un examen clinique. Des radiographies, scans, IRM ou autre type d’imagerie seront peut-être prescrits pour évaluer le tout. De la physiothérapie spécifique aux articulations temporo-mandibulaires aiderait aussi.

  101. sandrine dit :

    Bonjour,

    Il y a un mois et demi j’ai commencé à ressentir une brulure au niveau du palet qui s’intensifiait quand je fumais… j’ai été voir mon doc qui m’a prescrit des antibio pour une laringite… a la fin du traitement la brulure était toujours là et j’avais mal dans les machoires (côté gauche), dans l’oreille… je retourne chez mon doc qui là diagnostique une sinusite donc re-entibiotique… au bout de 7 jours plus de sinusite mais la langue, les gencives et le palais hyper irrités et d’autant plus quand je fumais… je vais voir de nouveau mon doc ou plus tôt son remplaçant qui m’annonce que je fais une michose due aux antibio… enfin bref… un mois après j’ai toujours des irritations dans la bouche, langue, palais et machoire malgrés différent traitement fongicif… j’ai aussi vu un orl qui à part une amigdale gauche un peu emflamé n’a rien trouvé… fais des prises de sang qui démontre un taus de glycémie limite et un taux de cholestérol bien trop élevé… mon médecin pense que je suis trop angoissé et que je somatise me conseille presque d’aller voir un psy et de faire un régime pauvre en cholestérol… et moi c’est sur qu’avec si peu d’indication je commence un peu à flipper…

    • Dr Jules dit :

      Ces symptômes dans la bouche peuvent être causés par plusieurs choses. Ceci est plus du ressort de la pathologie buccale que de l’orthodontie. Consultez votre dentiste généraliste qui pourra mieux vous orienter suite à un examen clinique.

  102. Stéphanie dit :

    Chirurgie, problèmes d’articulations temporo-mandibulaires et arthrose dégénérative
    Bonjour,
    je m’appelle Stéphanie, j’ai 27 ans. J’ai eu une opération de la machoire supérieur en mai 2010 pour corriger un sourire gingival. (réduction de 6 mm).
    je n’ai eu aucun traitement orthodontique avant l’opération.
    Suite a l’opération, j’ai eu des problemes de blocage de la machoire. Par la suite, j’ai eu un traitement orthodontique.
    au bout d’un mois, j’avais d’affreuses douleurs des deux cotés !
    j’ai fait un scanner qui a révélé de l’arthrose et une disparition du ménisque!!!! je suis tombé dans les paumes, de l’arthrose a 26 ans.
    depuis ma vie est un cauchemar, j’ai des douleurs quotidiennes.

    • Dr Jules dit :

      Consultez à nouveau votre orthodontiste pour qu’il évalue le tout et vous dirige aux praticiens qu’il jugera les plus appropriés pour vous aider (physiothérapeute, médecin, dentiste, chirurgien maxillo-facial, etc.).

  103. Jessika dit :

    J’ai tout essayé mais rien ne fonctionne pour mes symptômes auxarticulations temporo-mandibulaires
    Bonjour!

    Il y a environ 5 ans, lors d’un voyage en Europe, j’ai commencé à avoir des problèmes à la machoire. Je n’étais plus capable de l’ouvrir haut-delà d’une certaine ouverture. Ce problème venait et partait. Plus tard, j’ai consulté un deuxième orthodontiste (j’avais déjà eu des broches environ 3-4 ans avant l’apparition de ces problèmes). Il m’a recommandé de faire des radiographies, ce que j’ai fait (disgnostic: diminution importante de l’excursion des condyles des deux côtés, structures osseuses normales). Celui-ci m’a donc fait faire une plaque que je devais porter la nuit. Après quelques jours d’utilisation, mes problèmes ont empirés. Ma machoire était toujours bloquée et elle faisait encore plus mal. J’ai donc arrêté de porter cette plaque. (Il faut préciser qu’avant de porter cette plaque je portais un partiel la nuit pour l’alignement de mes dents).

    Bref, ensuite j’ai consulté un ostéopathe à plusieurs reprise, pour qu’il me dise finalement qu’il ne pouvait plus rien faire. J’ai été consulté ensuite en acupuncture plusieurs séances, et encore une fois, aucune petite amélioration. Toujours la machoire douloureuse, qui craque et qui n’ouvre complètement qu’en forçant pour ensuite entendre un ”tok”. J’ai été ensuite voir un chiropraticien, et encore une fois, aucune amélioration. Je suis un peu découragée…

    Est-ce que c’est parce que les consultations ne se font pas sur une période plus longue, ou parce que le premier orthodontiste m’a donné un mauvais traitement? Ou bien parce qu’il n’y a plus rien à faire, que c’est à un niveau psychologique et que je devrais faire plus de relaxation(Il faut mentionner que je suis quelqu’un de très tendue)? Devrais-je consulter un autre professionnel?

    • Jessika dit :

      merci de m’éclairer!

    • Dr Jules dit :

      Il y a certainement quelque chose à faire. Vous avez consulté plusieurs personnes du domaine de la santé qui sont certainement compétentes mais elles devraient se concerter pour travailler ensemble. Il est possible que le port dune plaque occlusale à plein temps, plutôt que la nuit seulement, puisse donner une meilleure chance à vos articulations de récupérer. Une IRM (scan)de vos articulations serait peut-être révélateur de ce qui se passe à l’intérieur (dommage, destruction?(.

      Il vous faudrait trouver un praticien (orthodontise, dentiste…) qui puisse prendre en charge votre dossier et vous diriger vers d’autres personnes ressources qu’il jugera nécessaire.

  104. Guillermo dit :

    3 ans de traitement orthodontie et toujours des symptômes aux ATMS et ailleurs qui progressent
    Bonjour, il y a env. 5 ans j’ai commencer a ressentir des fortes douleurs et des pression dans la mâchoires et dans les muscles de celle ci. J’ai alors consulter mon médecin et il ma dit qu’il fallait que je consulte un orthodontiste. Après consultation et examens chez l’orthodontiste, elle a relevé que j’avais un bruxisme diurne en centrée et qu’ il me manque 6 dents, pire encore les 6 dents manquantes n’avaient pas de racines. Elle m’a aussi fait remarquer que je serre toujours mes dents et que je devais pas le faire, mais même à ce jour je ne peux m’ empêcher de serrer les dents car si des fois j’essaie cela fatigue ma mâchoire alors sans me rendre compte je ressers à nouveau; et selon mon orthodontiste c’est la cause des douleurs aux muscles de la mâchoire.

    Quelques semaines après, elle a lancé mon traitement; dans mon cas on ne m’a pas mis de plaque occlusale, elle a directement poser un appareille multibagues. Le problème c’est que ça fait plus de 3 ans que je suis en traitement orthodontique avec les bagues, la différence c’est que depuis 1 ans je dois mettre deux petits élastiques sur les bagues et que j’ai toujours les douleurs, même que ça c’est empirer. Au début du traitement les douleur ce situaient qu’ au niveau des muscles de la mâchoire, maintenant la douleur c’est aussi rependue sur mon cou. Les muscles de ma nuque et la gorge sont comme comprimer; j’ai des petites sensation de craquement quand je bouge ma tête( gauche ou droite); rarement mais aussi à plusieurs reprise ma mâchoire à craquer; j’ai des fois des vertiges; j’ai aussi des petit dérangement pour la vue (vision un peu troublé, mais surtout par la lumière qui m’aveugle des fois, exemple la nuit les phares des voitures me perturbe la vue comme si c’était trop lumineux) et pour en finir avec les symptômes, le plus dérangent, c’est une sensation que ma tête est trop lourd comme si ma nuque n’arrive plus a supporter le poids de ma tête, alors des fois j’essaie de soulever ma tête en mettant une main sur mon menton et l’autre derrière ma tête, cela me soulage beaucoup.

    En résumé les douleurs et les symptômes ont empirer depuis le début du traitement, surtout depuis que je mets c’est petits élastiques de chaque coté de la mâchoire. Je vois ma orthodontiste une fois par mois et les dernières séances, elle m’a dit que ça progressé, que mes dents commencent à se positionné correctement, mais que ça reste relativement long rapport à la moyen. Elle m’a aussi dit qu’ elle pense que le port des multibagues soulageraient voir diminueraient les douleurs sur le muscle de la mâchoire.

    Je voudrais savoir ce que vous en penser, merci d’avance.

    • Dr Jules dit :

      Vos symptômes ne sont probablement pas tous causés par votre traitement d’orthodontie (vertige, problèmes de vision, tête lourde, etc. ) alors vous devriez demander à votre orthodontiste de vous faire évaluer du côté médical. Il serait peut-être prioritaire pour vous de tenter d’améliorer ces symptômes même si cela retarde le traitement orthodontique. Une plaque occlusale permettrait peut-être de vous soulager et d’identifier une cause contribuant à vos problèmes? La physiothérapie peut parfois être utile dans de tels cas.
      Discutez-en avec votre orthodontiste.

  105. Davet Covillon dit :

    Prévention chez les jeunes
    Je pense que les jeunes doivent être mieux informé de ce genre de choses. Souvent quand on est jeune on fait des choses qui peut vraiment nuire à notre santé, mais il ne vient pas à l’esprit d’aller chez un professionel comme un chiropraticien pour des traitement qui peuvent nous sauver beaucoup de paine plus tard dans la vie.

    • Dr Jules dit :

      La prévention est certainement utile pour aider à ce que des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires se développent.
      La chiropractie et physiothérapie sont certainement utiles en étant des disciplines complémentaires aux divers traitement pour ce genre de problèmes.

  106. Clem dit :

    L’ostéopathie peut-elle corriger une mâchoire décalée ou dois-je consulter un orthodontiste?
    Bonjour, tout d’abord merci pour votre article très intéressant !

    J’ai 22 ans et j’ai de nombreux symptômes dont les craquements (en dessous des oreilles) à chaque ovuerture, la mâchoire lourde et dure à ouvrir par période, comme si les muscles n’arrivaient pas à se reposer et étaient toujours tendus, des douleurs dans le cou, le dos, peu de douleurs vives mais toujours une pression sur l’arrière et les côtés de mon crâne et le pire une impression d’ivresse, parfois légère, parfois dure à supporter… Mâcher un chewing gum se révèle être une torture. J’ai aussi des spasmes (peu visibles) des muscles faciaux au bout d’une longue journée de travail (oeil qui saute, muscles sous l’oeil, autour du nez).

    Je travaille dans l’informatique et suis assis à regarder un écran du petit matin à la fin de soirée !
    C’est douleurs sont souvent liées à mon activité: plus je fais de l’ordinateur, plus je ressens de l’inconfort dans ma position assise et mes muscles, notamment ceux de ma mâchoire, se tendent, et les symptômes se font sentir de plus belle. J’ai également du mal à conduire longtemps en voiture sans ressentir ces symptômes ce qui est très gênant !

    Un jour j’ai décidé d’aller voir un ostéopathe / kiné qui a tout de suite vu que ma tête reposait décalée sur mon cou (sur mes cervicales) et me l’a donc remise en place.

    Egalement, il a rapidement remarqué que ma mâchoire était décalée, très certainement à cause de ma posture: en serrant, mes dents sont parfaitement alignées, en relâchant la mâchoire, mes dents inférieures sont décalés et se rangent sur la gauche, chose qui ne m’avait jamais frappé.

    Il m’a donc invité à revenir si celle-ci ne se remettait pas en place naturellement après quelques mois suite à la correction apportée à mon cou, afin de faire des séances pour corriger ma mâchoire.

    5 mois se sont écoulés et celle-ci est toujours décalée et je ressens toujours ces symptômes, et j’ai même l’impression qu’ils empirent. Je pense donc retourner auprès de cet ostéopathe, pensez-vous que l’ostéopathie peut être une méthode adaptée pour corriger une mâchoire décalée ? Je vois en effet sur internet qu‘il faut s’adresser à un orthodontiste, or je pense faire appel à un ostéopathe donc j’espère m’adresser à la bonne personne.

    Cet osthéo m’a déjà bien soulagé le cou et je peux me tenir droit comme un “i” grâce à lui, j’aimerai avoir votre avis :)

    Merci d’avance !

    • Dr Jules dit :

      Je ne doute pas que l’ostéopathie ait pu soulager vos symptômes mais, avec tout le respect que je dois à cette discipline, ne comptez pas sur cette thérapie pour “replacer naturellement” une mâchoire et des dents “décalées” telles que vous les avez qualifiées.

      Vous avez une partie de la réponse concernant cause de vos symptômes avec la réalisation que votre position de travail soit nuisible à votre posture. Ce genre de problème est commun avec des personnes qui maintiennent des positions de travail non ergonomiques pendant des heures.
      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

      Douleur au cou causée par une mauvaise posture de travail

      Consultez plutôt un orthodontiste certifié qui pourra évaluer votre occlusion et vous faire des recommandations en toute connaissance de cause.

  107. Grégoire dit :

    Ces nombreux symptômes peuvent-ils être causés par des problèmes aux ATMs?
    Bonjour,
    La lecture de cet article le plus détaillé que j’ai pu lire m’a été très utile. Il subsiste quelques interrogations dont je vous fais part après vous avoir exposé mon “cas”.
    J’ai 36 ans. Depuis un an environ, je ressens des vertiges avec une sensation d’oreille bouchée d’un côté et des maux de tête très ciblés, des douleurs à l’oreille et à proximité. Une différence infime d’altitude change la pression dans mes oreilles et me donne des sensations vetigineuses. La conduite est devenue compliquée.

    Il s’est agi d’épisodes durant l’année qui disparaissaient comme ils étaient venus et depuis 2 mois environ, les symptomes sont quotidiens mais non permaments. Ils sont très handicapants notamment pour la conduite. Scanner cérébral et scanner des sinus sont quasi-normaux. L’ORL, après exploration nez et gorge normale, a évoqué la machoire et un trouble ATM et une cale de relaxation mandibulaire. En effet l’articulation craque légèrement à cet endroit quand je bouge la mâchoire de droite à gauche. Elle est douleureuse. La gène s’étend au-dessous de la mâchoire et vers les cervicales. Les deux mâchoires ont un décalage mineur. Enfant, j’ai porté un appareil mobile et un système nocturne pénible que je n’ai pas gardé longtemps.
    J’ai consulté également un ostéopathe qui a indiqué sentir le réseau de muscles et tendons contractés.
    Un dysfoncionnement ATM peut-il “boucher” une trompe d’Eustache et créer des problèmes de pression et des vertiges ? Ainsi que des céphalées ciblées, ponctuelles et intenses, des sensations de tête lourde et de sinus pleins, des accouphènes ?
    Merci par avance si vous pouvez répondre à ces questions.

    • Dr Jules dit :

      Les problèmes aux articulations temporo-mandibulaires peuvent avoir des ramifications assez complexes et surprenantes parfois. Un ORL pourrait mieux vous dire s’il est possible qu’une trompe d’Eustache se bouche avec de tels problèmes. Plusieurs des symptômes que vous décrivez (douleur, vertige, céphalées, acouphènes, etc.) ont déjà été observés chez des personnes avec des problèmes d’ATMs mais cela n’implique pas une cause à effet directe nécessairement.

      Un consultation avec dentiste généraliste ou un orthodontiste traitant les problèmes d’ATMs pourrait peut-être vous éclairer davantage.

  108. Michel dit :

    Mâchoire décalée et divers symptômes
    Bonjour, depuis quelques années, ma machoire inférieure est décalée vers la droite je dirais, même si je ne suis pas un grand expert, pour résumé, toutes mes dents ne se touchent pas entre elles quand je serre les dents…..C’est assez flagrant et non ésthétique si on y fait bien attention. On dirais nettement que ma machoire est complètement demembré. En fermant la bouche, esthétiquement, on voit plutôt que ma bouche est decalée (lèvres) sur la droite et on voit nettement la différence, ce qui devrait être sa position normal, quand je déplace ma machoire sur la gauche.

    Cela ne m’as jamais vraiment dérangé, ou posé de problème pour manger ou autres….mais je ressent des frottements dans l’oreille droite dès que j’ouvre ou bouge ma machoire, constament, et ça devient assez lassant. Ca m’agace au quotidien de sentir ce bruit, ce frottement énervant.
    J’ai souvent des carries et eu des migraines étant plus jeune, peux être que cela à un rapport et sinon depuis que je me suis fais retirer une dent de sagesse sur arcade (en bas, à gauche), c’est très désagréable, je sent nettement la dent à coté du trou d’extraction, et sur la droite je me mord la peau dès que je ferme la machoire.
    Je pense que c’est pas normal de sentir l’endroit de l’extraction comme ça, je pense que tout viens de ma machoire decalée.

    Merci, de m’aider vraiment
    Thomas 20 ans

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez un problème complexe qui peut avoir une connotation squelettique (déséquilibre entre les mâchoires). Il peut y avoir ou pas une relation entre ces divers symptômes. Commencez par consulter un orthodontiste certifié qui, suite à un examen clinique, pourra mieux vous éclairer sur les causes possibles de vos problèmes et les solutions qui seraient disponibles.

  109. kevin dit :

    Bonjour,

    Suite a des douleurs ressenties a ma machoire et une limitation de l’ouverture de la machoire, j’ai fait une IRM et le medecin me dit que j’ai une luxation irreductible du minisque de la machoire et il me propose de faire une injection butolique pour relaxer les muscles de la machoire. Ma question:
    1) Est ce que ce traitement pourrait ameliorer les choses et remettre le minisque a sa place ?
    2) Connaissez vous a Paris un bon Docteur pour me suivre pour le traitement ?
    3) Est ce que une operation est inevitable dans mon cas ?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      1) Est ce que ce traitement pourrait ameliorer les choses et remettre le minisque a sa place ?
      J’en doute car le déplacement discal n’est pas causé par des muscles qui ne sont pas assez “relaxés”.

      2) Connaissez vous a Paris un bon Docteur pour me suivre pour le traitement ?
      Malheureusement non mais pouvez consulter le site de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes de France qui liste tous les dentistes par région géographique, département et spécialité pour connaître les orthodontiste dans votre région qui devraient être en mesure de mieux vous renseigner.

      3) Est ce que une operation est inevitable dans mon cas ?
      L’opération est la dernière chose à envisager et plusieurs autre thérapies, telles que celles décrites dans cette page et dans les réponses précédentes, peuvent être envisagées.

  110. hatic dit :

    Bonjour

    Mr jules depuis 3 mois j’ai
    mal a la machloire il me dise que je pouve avoir un probleme atm mais je c’est pas quesque c’est un atm queltraitement vous pouve me conseillé

    • Dr Jules dit :

      ATM et une abréviation pour articulation temporo-mandibulaires. On insinue probablement que vous avez des troubles aux articulations de vos mâchoires. Vous trouverez plus d’information sur ce sujet dans cette même page mais vous devrez consulter un dentiste ou un orthodontiste qui traite ces problèmes pour en savoir plus sur les possibilités de traitement pour votre cas.

  111. hatic dit :

    Mr on peut se faire opéré des atm

    • Dr Jules dit :

      Vrai mais ce n’est certainement pas la première solution à essayer et ce n’est indiqué que dans des cas extrêmes car même ceux qui pratiquent ces interventions vous diront que les taux de succès laissent à désirer.

  112. Katia dit :

    Divers symptômes, l’orthodontie peut-elle aider?
    Je fais du bruxisme qui je crois centré car je serre les machoires très fort la nuit mais je ne semble pas grincer des dents. Le jour, je dois porter une attention particulière car je serre aussi les mâchoires. Depuis quelques temps, je trouve cela assez souffrant: grosses douleurs aux mâchoires pendants de longues journées, douleurs au visage, douleurs dans l’oreille droite depuis peu. Maux de tête quotidien et raideur au cou constante. Est-ce que l’orthodontie peut faire quelque chose? J’ai une plaque occlusale mais ça ne suffit plus! Merci, bonne journée!

    • Dr Jules dit :

      Une plaque occlusale est probablement la première chose à essayer dans un tel cas. Il faudrait peut-être évaluer la façon dont votre plaque est faite et la façon dont vous la porter (nuit seulement, plein temps, etc.). L’orthodontie peut peut-être aider mais il serait important de tenter de soulager vos symptômes à l’aide d’une plaque avant d’envisager des corrections car le succès de toute thérapie dans de tels cas est loin d’être “garanti”.

      Lisez les réponses aux autres questions et l’information plus haut dans cette page pour en savoir plus.

  113. Ludovic dit :

    Douleurs aux ATMs suite à l’extraction des dents de sagesse

    Bonjour,
    Depuis que je me suis fais opérer des dents de sagesse (Les 4 en même temps) il y a 4 mois, je souffre de douleur aux ATM + cou + épaule qui s’amplifie de jour en jour.
    J’ai les ATM qui craquent de plus en plus, surtout d’un côté.
    Est-il possible que l’opération aie créer un décalage dans l’occlusion et provoquer toutes ces douleurs ?
    Est-ce qu’il s’agit uniquement de douleur passagère et tout va s’arranger ?
    De plus je suis stréssé en ce moment à cause de ces douleurs et dors peu.

    Merci par avance.

    • Dr Jules dit :

      L’extraction de dents de sagesse peut parfois être assez “traumatique” pour les articulations temporo-mandibulaires. Pour avoir accès à ces dents, le dentiste ou chirurgien maxillo-facial doit parois “forcer” l’ouverture de la mâchoire au-delà de ses “limites” habituelles et cela peut affecter la fonction complexe de ces articulations.
      L’extraction des dents de sagesse n’a certainement pas créé un décalage de votre occlusion.

      C’est le temps qui déterminera comment évoluera votre condition. Vos symptômes peuvent demeurer stable, empirer ou disparaître progressivement. Le stress est un facteur additionnel connu qui contribue à ces problèmes.
      Parlez-en tout de même à votre dentiste ou la personne qui a fait les extractions pour voir ce qu’elle vous suggèrera.

  114. Ludovic dit :

    Je souffre “juste d’un trouble de l’ATM”!
    Bonjour,

    Merci pour votre réponse, en effet depuis l’opération étant donné que j’ai des douleurs aux machoires, je force un peu dessus (j’ai arrêté depuis que je suis tombé sur votre site).
    Mais maintenant, j’ai peur qu’il soit trop tard et que ce soit à jamais réversible.
    Le chirurgien qui m’a opérér m’a dit que tout s’était bien passé et je souffrais juste d’un trouble de l’ATM.
    Il m’a dit de faire l’exercice de passer les dents du dessous et les faire venir vers l’avant pendant 5 minutes chaque jour.
    J’ai aussi depuis l’opération une grande ouverture de bouche (7 cm). est-il possible que les ligaments soit détendu ? Peuvent-ils revenir à la position de départ ? Ou c’est irréversible ?

    Merci.

    • Dr Jules dit :

      Une ouverture à 70 mm est bien au delà de la normale (± 40 mm ) et pourrait indiquer une hyperlaxité (l’élasticité excessive de certain tissus) dans vos articulations temporo-mandibulaires. Étais-ce ainsi avant ou c’est apparu suite l’opération? If faudrait avoir des mesures comparatives pour votre cas prises avant l’intervention.

      Difficile à prédire ce qui se produira avec le temps, s’il y aura guérison ou pas. La physiothérapie, tel qu’il vous a été proposé peut faciliter la guérison.

      Il est intéressant de connaître l’opinion de votre chirurgien à ce sujet qui considère votre problème comme étant “juste un trouble de l’ATM”! Ce problème est parfois loin d’être banal mais de vous découragez-vous pas car suite à un “traumatisme” comme ont vécu vos ATMs, il n’est pas impossible que ça s’améliore avec le temps et que ce soit réversible. Éventuellement, si ce n’est pas les cas, une résonance magnétique (IRM) des articulations temporo-mandibulaires pourra aider à diagnostiquer la présence d’un dérangement ou dommage interne.

  115. Patricia du 43 dit :

    Bonjour,
    Voila mon histoire, un peu bizarre dirais-je… J’ai eu en juin dernier un accident de voiture et ma tête a tapé. Les mois passent et une espèce d’anesthésie apparaît au coin à droite de mon nez, et je précise sans douleur juste une espèce d’anesthésie, c’était en Février. Je consulte un Orl qui constate que ma cloison nasale droite est déplacée, mais de la à m’anesthésier!!!On parle donc d’opérer cette cloison alors que je n’ai aucun soucis respiratoire. Le temps passe et la douleur est très présente maintenant dans le mandibule à la base de l’oreille droite, cela me lance dans la mâchoire, derrière l’oreille et descends légèrement dans le cou , et bien sur cette petite anesthésie nasale étant là bien sur. Cette opération nasale me semble pas responsable de cette douleur j’ai donc pensée mandibule et me retrouve ici à vous lire et à compatir pour vos soucis aussi. Puis je avoir votre pensée suite à mes soucis? Merci de votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Je doute aussi qu’un problème de cloison nasale puisse expliquer une douleur mandibulaire. Vous pouvez tout de même consulter un dentiste qui traite les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires qui pourra tenter d’évaluer s,il y a une relation possible entre tous ces éléments.

  116. bob dit :

    Symptômes neurologiques, a-t-on manqué quelque chose sur ma radiographie?
    Bonjour, je vous explique mon probleme. j’ai recu un tres violent coup a la mâchoire( plus traumatisme crânien). j’ai fait des radiographie de celle-ci et parait-il que je n’ais rien de visible.
    mais je ne sais pas si je m’inquite pour rien ( choc post-traumatique) mon visage na rien a premiere vue mais je sens que de chaque coter de mes orreilles que mes os semblent avancer… de plus quand j’ouvre grand ma mâchoire je sens bouger jusque dans le milieu de ma tete.

    cela fait un mois mais je me sens tres faibles. Lors du choc je n’ais eu aucune douleur et les jours suivants non plus…
    je m’inquiete beaucoup a savoir si cela aurait pu toucher mon cerveau et que je ne ressente plus la douleur a ce niveau et que cela soit beaucoup plus grave… je n’arrete pas de penser a cela (sa me perturbe énormément)

    Ont dirait que je veux seulement me faire rassurer, mais y a t-il une possibilité que lors des radiographie ils n’aillent pas vue queques choses qui soit encore plus graves? ou c’est impossible?

    • Dr Jules dit :

      Impossible? il n’y a rien d’impossible mais c’est peu probable.
      Vous devriez consulter un médecin qui pourrait faire une évaluation neurologique et éliminer les possibilités que vous ayez été affecté à ce niveau (neurologique). Vouas avez peut-être subit une commotion cérébrale lors du traumatisme?

  117. Claudie du 33 dit :

    Cas complexe d’articulation temporo-mandibulaire et plusieurs démarches entreprises
    Bonsoir DR JULES,

    Je découvre ce post ce soir en effectuant des recherches sur les symptômes pouvant être occasionnés par un trouble de l’ATM. J’ai été diagnostiquée avec un trouble de l’ATM début 2012. Malgrès la prise en charge de ce problème, je souffre de divers symptômes qui finissent vraiment par me pourrir l’existence. Voici donc mon parcours :

    J’ai pour antécédents :
    * 2 luxations de la mâchoire :
    - une luxation à l’âge de 9 ans, chute en vélo avec trauma crânien,
    - une autre luxation à l’âge de 22 ans lors de l’extaction des dents de sagesses (les 4 sous AG)

    * J’ai également un terrain allergique aux graminées et au pollens, se manifestant par rhinorrhée, irritations occulaires, éternuements. Actuellement traité par xyzall, nasacort, allergodil, et cromoptic.

    Il y a 3 ans, j’ai commencé par une tendinite du psoas illiaque à droite. J’ai été en arrêt de travail durant 2 mois avec kiné, anti inflammatoires, repos….Le medecin du travail m’avait dit à l’époque : “Est-ce que tu te fais suivre au niveau dentaire ?”… Puis je n’y avais guère prêté attention.

    Mes douleurs de l’articulation mandibulaire à droite, elles, ont commencé il y a 2 ans en se manifestant par une douleur localisée derrière l’oreille droite. Douleur à type de brûlure constante parfois accentuée en coup de “pic à glace” avec en plus en avant avec une irradiation à type de névralgie faciale en V3 et accouphènes dans l’oreille droite. Sur le moment j’ai eut un TTT symptomatique à base d’AINS et efferaglan…Bref totalement inéfficace. Puis scanner cérébral : RAS, (à part que j’ai bien un cerveau, lol !)

    J’ai du passer à l’éfferalgan codéiné, qui m’a bien soulagé. J’ai consulté sur les conseils de mon toubib un dentiste car il me manquait une molaire maxilaire supérieur G. Car mon toubib a pensé à un trouble de l’ATM.

    Dans la foulé, j’ai fait une parotitide à droite, stoppant les investigations dentaires. Consultation ORL, IRM de la parotide = parotidite cicatricielle et rien d’autre…
    Nous voilà en 2012, toujours avec mes douleurs dès que j’arrete le TTT antalgique. Avec des névralgies V3 et V2 en plus.
    Mon dentiste m’adresse chez un imminent stomato de la région qui me dit qu’effectivement il y a bien une malocclusion dentaire, et qu’il faut remplacer cette molaire à gauche qui manque car je “compense” en mâchant à droite quand je mange….
    Il devait envoyer un courrier à mon dentiste, ma foi il faut croire que les couloirs des hôpitaux sont si grands et si tortueux (lol !!!) car ce courrier n’est jamais arrivé…
    Le TTT à l’époque consistait dans le port d’ une gouttière la nuit. Enfin je suis soulagée au bout de 4 semaines par le port de cette gouttière. Je porte la goutière pendant 6 mois. Donc les travaux dentaires reprennent et mon bridge est posé en septembre 2012.
    Je suis enfin un peu tranquille jusqu’en février 2013. ET BANG ! Oui je dis : “BANG” car un matin je me réveille et “les revoilà mes douleurs”…. Donc TTT antalgique et c’est repartit pour un tour…Névralgies faciales qui vont parfois de V3, à V2.
    Pire voilà avec ma tendinite du psoas qui revient. J’ai en plus des douleurs au niveau des cervicales qui irradient vers mon épaule droite et le haut de mon bras droit + vers l’arrière du bras. Donc kiné, repos. Traitement antalgique.

    De nouveau en avril 2013 je souffre toujours de mon ATM droite : consultation dentaire chez un autre dentiste car mon brave vieux dentiste est partit à la retraite. Confection d’une nouvelle goutière l’autre n’étant plus adapté depuis la pose du bridge. J’ai un déchaussement des dents qui est en train de s’installer. Au début le port de cette nouvelle goutière a été un calvaire, j’ai eut des douleurs dans toutes les racines dentaires jusqu’aux incicives, avec des maux de têtes épouvantables. TTT symptomatique antalgique : IXPRIM qui soulage.
    Bref mon nouveau dentiste me dit qu’il faut traiter ce déchaussement mais qu’on peut rien faire tant que je souffre au niveau de l’ATM.
    Cela fait 15 jours que j’ai cette nouvelle goutière, ça commence à me soulager le coté droit, sauf que depuis 2 jours je commence à souffrir de l’articulation de la machoire coté gauche.
    Franchement, je suis épuisée moralement de ces douleurs qui ne cessent de réapparaître dès que j’arrete l’IXPRIM, je suis également fatiguée physiquement car mon sommeil est devenu de mauvaise qualité.
    J’ai des douleurs articulaires associées : bassin, lombaires (en relation sans doute avec le psoas), genou droit, cheville droite…
    Les névralgies sont insupportables j’ai tout le coté du visage qui me fait mal.
    J’ai l’impression maintenant d’enquiquiner mon toubib en venant à chaque fois lui en parler, j’ai l’impression qu’il en a marre de me voir pour ces douleurs. J’ai le sentiment de ne plus être entendue…

    J’ai pensé à prendre RDV au centre anti douleur.

    Je suis infirmière, j’ai 44 ans et ces douleurs me pourrissent la vie. Le toubib me dit que je suis stressée, car “les infirmières ont un métier stressant”… OK, j’en conviens, mais je vous assure que ce n’est pas le boulot, ni ma vie perso qui me stresse… A la fin, ce sont ces douleurs et rien d’autre qui me stressent. Je trouve que cette réponse toute faite “les nerfs” et de mettre ça sur le compte du psyché est un peu trop facile.
    Ma vie sociale est entrain d’en prendre un coup du fait que je ne sors plus beaucoup. Je ne fais plus de sport car je ne suis plus capable de courir depuis ma tendinite alors que je faisais beaucoup de sport… J’ai pris 20kg depuis que je ne fais plus de sport ce qui n’arrange pas mes douleurs au niveau des lombaires, bassin etc…

    Voici donc mes questions :

    J’en suis arrivée à me demander si finalement cette satanée articulation de la mâchoire n’est pas à l’origine d’une mauvaise posture de mon corps en entier ?

    Qu’en pensez-vous ?

    De plus comme je commence à avoir des douleurs à l’ATM gauche : est-ce que l’autre coté peut être atteint lui aussi ?

    Les douleurs inflamatoires liées à l’allergie aux pollens et graminées (sinusite) peuvent elles majorer les autres douleurs (celles de l’ATM, et les névralgies…) ou voire les déclencher ?

    Que puis-je faire ?

    A qui puis-je m’adresser d’autre ?

    Je vous remercie d’avoir eut la patience de me lire.

    Merci d’avance de votre réponse, je vous souhaite une bonne soirée, bien à vous.

    • Dr Jules dit :

      L’historique de votre cas confirme qu’il est très complexe et ne pourra être réglé simplement par une seule intervention ou une seule personne. Je retiens une chose principalement de votre narration; vous dites avoir une malocclusion dentaire avec dent(s) manquante(s) mais personne n’a rien fait pour corriger cette malocclusion! C’est très louable et probablement indiqué de vous avoir fait porter une plaque occlusale pour soulager vos articulations temporo-mandibulaires (avec succès) mais cela a certainement eu un effet sur la relation des mâchoires et indirectement sur votre occlusion qui, au départ, n’est pas idéale. Regardez les changements d’occlusion avec les cas ayant porté une plaque occlusale au haut de cette page.

      Le fait de faire un bridge ou autres restaurations dentaires corrige un problème local dans l’arcade dentaire (dent manquante) mais ne changera rien à votre malocclusion et probablement rien à votre fonction mandibulaire, ce qui est en relation directe avec les ATMs. Cela constitue à peine un pansement. Donc la malocclusion peut être un élément important de votre problème mais est sous-estimée et ignorés.

      Je ne peux vous donner de “recette” pour régler votre problème mais je crois qu’une évaluation de votre occlusion et sa correction ne nuirait certainement pas à votre condition. Un orthodontiste certifié pourrait vous éclairer à ce sujet et vous diriger à d’autres spécialistes ou praticiens au besoin.

      Une résonance magnétique (IRM) des articulations temporo-mandibulaires serait peut-être très révélateur sur la condition des vos ATMs et aiderait à étalbir un pronostic pour les thérapies envisagées.

  118. lefa dit :

    Mon médecin ne voit pas l’asymétrie que moi je vois!
    j’ai une latéro déviation vraiment visible j’ais consulter un medecin et il m’a fait un apareille orthodontique. a chaque fois que je part pour ma consultation il me dit que toute la deviation est corriger mais le probléme est que moi quand je me voie c vraiment pas corriger pfff mes parents ont fait la maime remarque (pas amelioration ) .
    mais aussi je suis comaime unpeut agée j’ai 17.5 ans alors svp svp svp svp help me et merçi au medecin ici present j’attend votre reponse

    • Dr Jules dit :

      Il y a un problème de communication et/ou de perception entre vous et votre “médecin”!
      Soit que vous avez une déviation ou vous n’en avez pas. Ceci n’est pas un concept ésotérique ou abstrait et peut se mesurer et s’évaluer concrètement selon des critères bien précis et reconnus. Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse que vous obtenez de votre praticien ou du traitement qu’il vous dispense, demandez une autre opinion professionnelle. S’il s’agit d’un problème d’occlusion, je vous conseillerais cependant d’aller consulter un orthodontiste certifié… et non un médecin!

  119. ARNOULD dit :

    Un lien possible entre tous ces symptômes?
    Bonjour, je vous contacte car après
    de nombreuses séances de kiné, ostéo, IRM, un mal de dos (Omoplate,cervical, nuque coté droit) qui dure depuis un 2ans ne passe pas.

    Ma kiné m’a dit que ca peut etre une cheville qui me fait encore mal qui a été mal soigné ou une dent mal dévitalisée. J’ai rechangé ma couronne (à droite) mais rien n’y fait.

    Je me tourne du coup vers vous car je me suis aperçu il y a 2 ans que mon mal de dos avait commencé avec une oreille bouchée et mal à la machoire et pendant une semaine des fourmis dans toute la partie droite du visage (très stressant au passage).

    Je suis allé consulter pour mon dos car c’est là que j’ai le plus mal
    - 15 séances de kiné
    - une IRM, un scanner
    - 10 séances d’acuponcture
    - 2 chiropracteurs
    - un osthéo

    mais rien n’y fait. Je viens de tomber sur cet article trés interressant car depuis 3jours j’ai un mal fou à la machoire droite et devant l’oreille droite (mal d’épaule droite toujours présent depuis 2 ans)

    Je sais qu’il est difficile t’établir un diagnostic par internet mais pensez-vous que tout cela soit relier ? Que faut-il faire ?

    Merci pour votre aide

    Cordialement

    • Dr Jules dit :

      Vous avez fait le tour des spécialistes pour tout votre corps et plusieurs possibilités ont certainement été éliminées! Pourquoi ne pas consulter un dentiste ou orthodontiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires pour évaluer s’il pourrait y avoir une certaine relation avec votre dentition (malocclusion?), la fonction de vos AMTs et peut-être une relation possible avec d’autres symptôme?

  120. lefa dit :

    non moi je consulte un orthodontiste (prd pour l’érreure) mais quand j’avais la deviation il m’a donnee un élastique que je met tout les jours . quand il a vue que c corriger il m’a demander de l’enlever aprés il est entrain de travailler au niveau des dents et non de l’occlusion mais si vous me voyer c vraiment visible mon menton n’est pas au milieu jais des craqument je suis bloquée je peut pas manger des mots de téte vraiment c afreux…..moi j’habite pas en france si c possible une communication sur skype comme ça mes parent pourrons vous parler plus de mon cas on a parler avec tout les orthodontiste de mon pays ils me disent touse la méme chose ( c’est un cas complique) svp svp svp c vraiment visible mon cas aider moi j’attend votre réponse je suis préte a venire chez vous pour une consultation mais svp svp une communication par skype que ma mére etant dentiste pourra vous en dire plus merçi beaucoup

    • Dr Jules dit :

      Malheureusement, nous ne pouvons acquiescer à une telle demande.
      Le but de se site est de donner de l’information générale sur l’orthodontie. Nous ne pouvons proposer des plans de traitement précis pour des cas particuliers ou intervenir dans des traitements en cours sous la charge d’autres praticiens. Même si nous vous suggérions un traitement, nous ne pouvons imposer notre vision et protocoles de traitement aux autres praticiens.

      Votre mère étant dentiste elle-même devrait comprendre ce dilemme. Elle devrait aussi avoir des ressources dans son entourage professionnel lui permettant d’obtenir d’autres opinions pour corroborer les faits que vous exposés et obtenir des solutions à votre problème.

  121. hel dit :

    bonjour
    j’ai la mandibule en retrait avec une déviation latérale gauche de 4 mm environ(qui n’était que de 1.5 après mon traitement orthodontique il y a 18 ans.je suis traité par un chirugien maxillo facial qui m’a prescrit une gouttière maxillaire de sur occlusion qui permet de repositionner ma mandibule en avant que je porte depuis 2 mois (sans succès)et diagnostique un sadam bilatéral. Je précise qu’il n y a pas de luxation à l’irm.Est il possible que ma retrognatie puisse avoir provoquer une majoration de ma deviation

    • Dr Jules dit :

      Une déformation ou déficience mandibulaire (rétrognathie) peut contribuer indirectement à des troubles des articulations temporo-mandibulaires comme tout ce qui peut influencer la fonction de ces articulations.

  122. Katharine dit :

    Subluxation de l’ATM suite a un traumatisme; orthodontie, physiothérapie, chirurgie ou autre?

    Bonjour,

    Jai besoin de conseil concernant mon cas. Jai 24 ans et je travail dans le domaine de la santé. En février 2011, jai recu une rondelle de hockey directement sur la mandibule gauche. Conséquence, subluxation de la machoire, légère fracture et commotion cérébrale. Je suis aller directement a l’hôpital. On m’a mis au repos pour soigner la commotion et la fracture, mais sans plus. Je me suis fait retirer mes dents de sagesse en chirurgie en 2012 a cause de la fracture quon voyait toujours sur les radiographies. Depuis mars 2013, ma machoire craque des deux côtés. Jai un déséquilibre qui fait en sorte que ma machoire fait une déviation. Jai donc été consulter mon medecin de famille qui ma référer vers un orthodontiste. Apres apres pris des radiographie, on remarque que mon articulation est croche. Jai le côté droit completement taper dans le fond de l’articulation et le cote gauche dans le vide. L’orthodontiste ma donc envoyer voir un chirurgien maxilo-facial pour faire une évaluation afin de voir si la chirurgie est envisageable. Elle m’a également aussi mentionner que je devrai porter des broches suite a l’opération. Jai les dents naturellements droites et je n’ai jamais porter de broches.

    Jai donc pris la décision d’aller consulter en physiothérapie pour faire evaluer mon cas. A la suite de mon premier traitement, je me sentais comme si j’avais recu des coups de poing au visage et j’avais de l’inflammation. Ma machoire n’a pas craquer pendant 5 jours. J’avais mon deuxième traitement en physio cette apres midi. Mon physio voit une amélioration dans le sens quil n’y à plus de déviation, mais le craquement est toujours present et important. Selon lui, il ne pourra pas faire plus pour mon cas. Depuis mes séances de physio, je sens que mes dents ne sont pas égale et ma bouche est difficile à fermer.

    Je ne sais plus vraiment quoi faire et quoi penser de tout cela. Je suis encore étudiante et je n’ai pas d’assurence. Jaimerais avoir des conseils concernant les prochaines étapes que je devrais faire pour améliorer ma situation. Est ce que la chirurgie est la seule option pour moi? En quoi consiste une chirurgie pour l’ATM?

    Merci!

    • Dr Jules dit :

      Vous a-t-on recommandé une chirurgie orthognathique pour équilibrer la position de vos mâchoires ou une chirurgie aux ATMs? Vous mentionnez une chirurgie à l’ATM à la fin de vote question. Il est surprenant que ce soit la première chose que vous ait recommandé l’orthodontiste (consulter un chirurgien maxillo-facial en vue d’une chirurgie) car, bien qu’il soit possible d’intervenir chirurgicalement au niveau des ATMs, ce n’est certainement pas la première chose à faire. Il y a des thérapies plus conservatrices comme les l’utilisation d’une plaque occlusale et la physiothérapie à essayer avant une chirurgie.

      Les chirurgies articulaires (ATM) peuvent être diverses et viser à remplacer un condyle par une prothèse, modifier la forme du condyle, enlever différentes parties de l’articulation( disque, ligament…) et les remplacer, etc.

      Tentez d’obtenir une seconde opinion auprès d’un dentiste généraliste ou d’un orthodontiste familier avec le traitement des troubles des articulations temporo-mandibulaires. L’imagerie des articulations par résonance magnétique (IRM)et tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) en révèleraient beaucoup sur l’état de vos articulations et pourraient orienter le praticien sur une théréapie faite plus sur mesure pour vous.

      • Katharine dit :

        Oui on m’a parler en premier lieu d’une chirurgie au ATM. Je vais continuer la physiothérapie. Une personne m’a conseiller également d’aller voir en chiropratie. Est ce que l’acuponcture serait aussi adéquate pour aider au relâchement musculaire et articulaire?

        • Dr Jules dit :

          L’acuponcture peut peut-être aider à soulager certains symptômes mais ne corrigera certainement pas des problèmes “physiques” comme des déviations mandibulaires, des asymétries squelettiques, des dégénérescences condyliennes, déchirements ligamentaires, déplacement discaux, malocclusions, etc. Même chose pour la physiothérapie qui est souvent complémentaire à d’autres thérapies comme la physiothérapie, l’orthodontie, une chirurgie orthognathique, etc.

          Avant d’envisager une chirurgie aux articulations temporo-mandibulaires, assurez-vous d’avoir reçu toute l’information nécessaire et d’avoir évalué toutes vos options afin de prendre une décision bien éclairée…

          • Physio Atlas dit :

            La physiothérapie fonctionne. Nous avons quelques patients souffrant de douleur à la mâchoire et nous parvenons à les soigner.

            • Dr Jules dit :

              La physiothérapie peut s’avérer en effet une procédure d’appoint très utile pour plusieurs présentant des troubles de articulation temporo-mandibulaire. Les cas plus lourds nécessiteront cependant plus que de la physiothérapie.

  123. Sama dit :

    Puis-je faire réparer mes caries si j’ai des problèmes d’articulations temporo-mandibulaires?
    Bonjour Dr,
    J’ai un problème au niveau de l’ATM, des claquements depuis 3-4 semaines, j’ai vu un spécialiste et me propose de mettre une gouttière pendant 6 mois et prendre des relaxants.
    Ma question est, puis je traiter des caries que j’ai ( j’en ai 3), durant le traitement de l’ATM, sachant que je dois ouvrir ma bouche ( grand angle ) chez le dentiste pour traiter les caries!!! J’ai lu qu’il faut éviter d’ouvrir la bouche quand on a le problème de l’ATM…
    Je ne sais pas si je dois Attendre jusqu’à ce que le problème de l’ATM soit résolu? Ou je peux traiter les caries même demain…???
    SVP vos conseils!
    Merci beaucoup

    • Dr Jules dit :

      Non seulement vous pouvez mais il serait préférable que vous fassiez traiter vos caries dès que possible avant qu’elles ne progressent trop et vous causent d’autres problèmes. Il est possible de limiter l’ouverture de la bouche (amplitude et durée d”ouverture) pendant les travaux dentaires. Mentionnez votre dentiste, s’il ne le sait pas déjà, que vous présentez des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires et il prendra de précautions particulières pour ne pas exacerber votre problème.

  124. Julia dit :

    Les spécialites se renvoient la balle; qui peut m’aider pour mes articulations temporo-mandibulaires?
    Bonjour,

    Je souffre de problèmes aux ATMs depuis environ 15 ans. Au départ, je pouvais supporter les craquement de plus en plus fort à ma mâchoire, mais les symptômes se sont aggravés les 4 dernières années. Je ressens une douleur constante, ma mâchoire inférieure semble avoir reculé, l’alignement de mes dents modifié (notamment palais plus étroit), l’ouverture de ma bouche plus réduite. J’aimerais entamer des soins pour corriger mes problèmes aux ATMs et l’alignement de mes dents/malocclusion.

    J’ai consulté au cours des deux dernières années deux médecins généralistes, un orthodontiste, une stomatologue, un ORL. J’ai d’abord rencontré un orthodontiste il y a deux ans qui m’a dit que je devais porter des broches et faire une chirurgie orthognatique pour régler les problèmes aux ATMs. De plus, il a procédé à une manipulation de la mâchoire qui m’a causé des douleurs aigues m’empêchant de manger durant quelques jours. Cette expérience m’a un peu effrayée et j’ai décidé de consulter un médecin. Le médecin généraliste me donne le nom d’un médecin maxilo-facial qui m’indique qu’il ne traite pas de cas d’ATM et me réfère à une stomatologue. La stomatologue me dit qu’au contraire, les broches et la chirurgie orthognatique peuvent même aggraver mon cas. Les consultations avec cette dernière n’ont pas abouti par un traitement et le fait que les spécialistes ne semblaient pas connaître ce qu’est un stomatologue, cela a suscité des inquiétudes.

    Mon médecin de famille que j’ai consulté en début d’année m’a franchement dit qu’il ne savait pas quoi faire pour mon cas, et m’a référé à un ORL . Ce ORL m’a dit que les troubles aux ATMs ne sont pas de son ressort tout en mentionnant que je souffre d’arthrose – après vu mon rapport de résonnance magnétique – au point que je ne pourrai ouvrir la bouche dans quelques années et m’a gribouillé sur un bout de papier le numéro d’un dentiste (lequel numéro est hors service).

    J’ai vraiment l’impression que tous ces spécialites se renvoient la balle. J’aimerais vraiment soigner mes ATMs parce que c’est devenu un handicap, mais je ne sais pas où commencer, qui consulter en premier. Avez-vous des suggestions à ce niveau ou des confrères / consoeurs à me conseiller dans la région de Montréal qui connaît vraiment les troubles aux ATMs? J’aimerais corriger l’alignement de mes dents également.

    Merci infiniment

    • Dr Jules dit :

      Je crois que vous jouez de malchance! Il semble en effet qu’aucune des personnes que vous ayez consultées ne soit à l’aise pour traiter ce genre de problème et ne sait pas où vous diriger. Il y a pourtant plusieurs dentistes généralistes et orthodontistes qui sont habiletés à le faire. Je vais m’informer et communiquerai de nouveau avec vous pour vous donner une référence.

  125. Ducoulombier dit :

    Longue histoire de problèmes aux ATMs;médecin, ORL, dentiste, gouttière, Kiné, quoi faire maintenant?
    J’ai un claquement chaque fois que je déglutis dans l’oreille droite depuis 1995 suite à l’intervention d’un dentiste dans ma mâchoire. Radios : rien. Eu pas loin d’un an une gouttière mais arrêté sans résultats et du fait d’une ENORME couronne fixée bien antérieurement à l’intervention du dentiste, par un autre dentiste de ce côté et que celui ne voulait pas m’enlever et remplacer (peur d’amalgames) et qui a dû provoquer un déséquilibre. Couronne récemment remplacée par un autre dentiste mais le claquement est toujours présent. L’ORL me dit : usure du ménisque provoquée par un déséquilibre de la mâchoire : pas de douleur. Si douleur m’a parlé de gouttière. Par contre, mon médecin traitant me conseille un kiné spécialisé dans ces problèmes mandibulaires. A qui dois-je d’abord m’adresser ? Je voudrais simplement que l’intérieur soi t remis en place pour revenir à un fonctionnement normal sans claquement.

    • Dr Jules dit :

      Je vous conseille fortement de débuter par consulter des cliniciens dans le domaine dentaire; dentiste généraliste, orthodontiste ou autres praticiens qui sont familiers avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires.

      Attentes et pronostic réalistes
      Premièrement, je crois qu’il n’est pas réaliste d’avoir comme objectif de traitement d’espérer que “l’intérieur soit remis en place pour revenir à un fonctionnement normal sans claquement”. Votre problème est chronique et est probablement relié à un dérangement interne des ATMs qui est irréversible. Cela ne veut pas dire qu’il ne soit pas possible de vous soulager. Vous devriez demander qu’on vous fasse passer une résonance magnétique des ATMs (IRM).Une image par tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) peut aussi être révélatrice sur l’anatomie des articulations et la présence de dommage aux tissus osseux, s’il y en a. Vous auriez alors une meilleure idée de la condition des tissus de vos articulations, de leur fonction, de la présence de luxation, perforations, etc. et cela aidera les cliniciens à vous donner une pronostic plus réaliste. Suite à cet examen et d’autres, la thérapie peut nécessiter le port d’une autre plaque occlusale, de l’orthodontie, modifier des restaurations dentaires, etc.

      Pour en savoir plus sur l’imagerie des articulations temporo-mandibulaires.

      Lisez l’information plus haut dans cette section et les nombreuses autres questions et réponses pour ne savoir plus.

  126. ZAZOU dit :

    Ménisectomie de l’ATM
    moi mon specialiste decide dy aller agressif puisque depuis 10 ans j’ai eu 2 arthrocenthese , physio injection de botox, plaque occlusale, relaxant musculaire , antiinflamatoire et la me voila qui me propose une miniscectomie suite a ma raisonnance magnetique.

    J’aimerais savoir les effets secondaire et les avantage suite a cette operation.
    Et quel est la convalescence suite a cette opération.

    merci!!
    zazou

    • Dr Jules dit :

      Une ménisectomie est l’ablation partielle ou totale d’un ménisque, dans votre cas, dans l’articulation temporo-mandibulaire. Je dois avouer que nous n’avons pas une grande expérience avec ce type de procédure. Très peu de nos patients l’ont subie. La meilleure personne pour vous informer des avantages, désavantages et de la période de convalescence suite à cette chirurgie est le clinicien qui fera l’intervention. La technique utilisée peut varier d’un praticien à l’autre et avoir un impact sur les symptômes post-opératoires. Les effets secondaires possibles comprennent, entre autre, tout ce qui est relié à une chirurgie en général (anesthésie, etc.). J’imagine que les avantages doivent comprendre l’élimination de symptômes ou d’un problème qui justifie une telle intervention mais, encore une fois, votre chirurgien est la meilleure personne pour répondre à ces questions qui sont très légitimes. N’hésitez pas à les poser pour avoir une idée réaliste de ce qui est visé par cette chirurgie.

  127. Colette dit :

    Bonjour,
    je tombe par hasard sur votre site et j’espère que vous pourrez m’aider. Depuis 15 jours je souffre de la mâchoire gauche. Le muscle au dessus est gonflée et j’ai la joue gauche enflée. J’ai des douleurs le long du cou de l’épaule et dans le bras gauche. J’ai vu l’orl, le dentiste, le généraliste. J’ai fait un panoramique dentaire, une écho sur laquelle a été retrouve un ganglion a gauche en sous mandibulaire de 8,8mm et la formation de petits ganglions en rétro auriculaire infra centimétriques. Pas de formation lithiasique et les glandes parotides ont une morphologie normale. Personne n’est capable de me donner une réponse a ce que j’ai. Pourquoi ai je cette douleur qui irradie mon cou et mon bras gauche et surtout pourquoi ai je également la joue gauche enflée.
    Merci pour votre réponse. Colette des Antilles

    • Dr Jules dit :

      Ceci semble plus du ressort de la médecine ou de la dentisterie générale que de l’orthodontie…
      Vous a-t-on fait un bilan sanguin? Probablement que oui…
      L’enflure de la joue peut être causé par plusieurs choses. La première chose qui vient à l’esprit lorsque cela est soudain est la présence d’une infection qui se propage entre les tissus.
      Je ne sais pas quoi vous suggérer de plus étant donné que vous avez vu un dentiste, médecin, etc. autre que de poursuivre vos consultations…

      Les douleurs du côté gauche sont peut-être d’origine neurologique, vous a-t-on fait des tests neurologiques ou dirigé chez un neurologue?

  128. Nathalie dit :

    Bonjour,

    cela fait des années que je souffre de douleurs aux ATM… mais je n’étais prise au sérieux par aucun médecin…! Cela fait donc une dizaine d’années que j’essaie de palier avec des anti-douleurs et bcp de patience.
    Dernière, j’ai consulté un occlusodontiste, suite aux recommandations de L’ORL. Résultat, je vais devoir porter une plaque dentaire (entièrement à mes frais) accompagné de séances d’ostéopathie (à mes frais également, ce type de soin n’est pas remboursé en Belgique).

    Cependant, je me pose la question de savoir si ce traitement peut s’avérer efficace après autant d’années de symptômes?? Personne ne veut s’avancer sur ce terrain…

    Les douleurs s’étendent jusque dans les épaules. IRM, radios, échos, physiothérapie, kiné,… ont été faits, le tout sans résultat.

    Merci de votre aide,

    Nathalie

    • Dr Jules dit :

      L’utilisation de plaque occlusale a fait ses preuves dans les traitement des dysfonctions des articulations temporo-mandibulaires depouis bien longtemps. Cependant, il y a plusieurs type de plaques et plusieurs façon de les ajuster, les porter (protocoles), etc, ce qui peut grandement affecter leur efficacité.

      Bien qu’un traitement à l’aide d’une plaque occlusale puisse peut-être vous aide, il est peu probable que cela élimine tous vos symptômes et je doute que quelqu’un vous fasse quelque garantie que ce soit à ce sujet.

  129. Hutomie dit :

    Bonjour,

    J’ai 17 ans, et depuis plus de 5 ans, j’ai des problèmes à la mâchoire. Cela a commencer par des craquement à chaque ouverture de bouche, vers 3 cm, mais je parvenais à l’ouvrir convenablement.
    Certaines fois, quand j’étais couchée sur le coté, ma mâchoire se bloquait et je devais me relever pour qu’elle se débloque, ce qui survenait rapidement. Entre mes vacances de première et de terminale, ma mâchoire est restée bloquée 5 minutes, et j’ai du la débloquée moi même, en faisant des mouvements de cotés. Puis, pendant l’année de terminale, elle est restée bloquée 1 heure, puis 11 heures. A partir de ce moment, j’ai était voir un spécialiste qui m’a fait porter une gouttière jour et nuit. J’ai passer mon bac et, le deuxième jour, je me suis réveillée avec la mâchoire bloquée. Malgré tous mes efforts, elle n’a pas bougée. Le lendemain, enfin débloquée. Puis, dans le bus en route vers le bac, a nouveau bloquée.
    Elle n’a pas bougée depuis. Cela fait un peu plus de 4 mois que je suis bloquée à 3 cm. Le spécialiste m’a fait passer un IRM, et il s’est avéré que j’avais un blocage des deux ATM (droit et gauche). Le spécialiste m’a appris que j’allais me faire opérée. L’opération consiste à ouvrir juste devant les oreilles et à replacer le disque articulaire qui se serait déplacé, ou à le remplacer, s’il est trop usé. C’est lui qui m’a opérée des dents de sagesses, et je peux vous dire que je n’ai pratiquement pas eu mal, sauf à la mâchoire (car il avait essayer de la débloquée).
    Cette opération comporte des risques (50% de chances d’être paralysée du front (plus de rides) pendant 2 mois et 2% d’être paralysée de la paupière inférieure pendant 6 mois) puisque la zone opératoire est traversée par un nerf.
    Seulement, si je ne fait pas cette opération, ma mâchoire va se débloquée seule, mais environ 10 ans plus tard, c’est l’arthrose assurée!!
    Je me fais opérée le 14 octobre, j’espère en sortir sans dommages…

    • Dr Jules dit :

      Je n’ai pas le temps présentement de répondre en détail à votre commentaire mais j’ai seulement un conseil à vous donner; OBTENEZ UNE SECONDE OPINION avant d’envisager une opération aux articulations temporo-mandibulaires à votre âge.

      À 17 ans, c’est très jeune pour envisager une telle opération et il y a beaucoup d’autres choses qui doivent être envisagées. Un “blocage” des ATMs est relativement commun, c’est une dislocation, luxation ou subluxation tel que décrit dans cette section de notre site Internet (voir aussi les questions et réponses).

      Les chiffres qu’on vous donne sont très arbitraires; 50% est un risque très élevé et qu’est-ce qui garantit que ce sera pendant 2 mois seulement? … et que ce sera 6 mois pour une paupière… et que dans 10 ans votre mâchoire se débloquera par elle=-même. Il n’y a absolument rien dans la littérature scientifique qui rapporte de tells statistiques alors demandez à votre chirurgien d’où il tient ces chiffres.

      Vous obtiendrez probablement de l’information complètement différente avec un autre praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires.

      Revenez nous faire part de votre cheminement…

    • Je prends note de votre condition et les blocages répétés. Toutefois je m’interroge sur certains points. Une amplitude d’ouverture à 30 mm est à la limite de la normale.

      La normale étant de 40 ± 5 mm. Le but de l’IRM est de déterminer la position du disque articulaire. Est-ce que l’IRM a confirmé une position antérieure des disques?

      Qu’en est-il de vos autres articulations? Il existe des gens qui ont de l’hyperlaxité ligamentaire et cette condition favorise des luxations à répétition. Il existe le syndrome de Ehler Danlos entre autre.

      Il est difficile de déterminer à distance la nature de votre problème ainsi que la solution appropriée à votre condition.
      Les chirurgies intra articulaires sont peu fréquentes et à part Dr Larry Wolford, peu de chirurgiens font des repositionnements de disques.

      J’ai un problème avec le 50% des chances de paralysie. C’est une chance sur 2, c’est pile ou face. Il est vrai que le nerf facail passe dans la région articulaire et bien que j’ai de mes patients qui ont eu une chirurgie articulaire tel qu’une condylectomie haute, aucun n’ont eu de paralysie.

      Une paralysie de la paupière inférieure est loin d’être agréable. Ça veut dire que l’une de vos paupières ne fermera pas. Il y aura un larmoiement continuel.

      Je ne veux pas apeuré tous les lecteurs du blogue de mon distingué collègue et je ne nie pas qu’il existe des risques opératoires.
      J’aurais tendance à rencontrer un dentiste ou un autre chirurgie buccal pour en avoir le coeur net.
      Bonne chance,
      Dr Sylvain Chamberland.

      • Dr Jules dit :

        Merci Dr Chamberland d’avoir apporté ces précisions additionnelles.
        Je crois que tout le monde serait d’accord, du moins de ce côté de l’Atlantique, pour dire qu’une chirurgie inta-articulaire n’est certainement pas la première chose à envisager chez un adolescent à la lumière de l’information que vous avez fournie.

  130. Imane dit :

    Un ganglion peut-il causer de la douleur et symptômes aux ATMs?
    bonjour,
    j avais des craquements et bloquage de temps a autre dans le coté gauche de ma machoire, et ceci a commencé quand j’avais 18 ans sachant bien que a cette epoqueje suivais un traitement d’ortho ( je portais des bagues en metal) et pas de resultats apres. apres 10 ans je suis partie chez un ortho (j’ai vu que mes dents du haut allait vers l’avant) il m’a posé un appareil dentaire en ceramique, tout en sachant qu’il connaissait mon probleme de machoire, il m’a confirmé que ca va disparaitre avec avec le traitement d’orthodentie, cela fait un an,j’ai toujours mal a la machoire, j’arrive ni a croquer ni a manger correctement, je ne peux meme pas ouvrir ma bouche plus de 2 a 3 cm, là j’ai 29 ans et je souffre enormement de douleurs dans le muscule gauche de ma machoire , des douleurs dans l’oreille et amygdale gauche par coinsidence. je suis allée chez l’ORL il m’a confirmé que je n’ai pas d’amygdale mais j’ai un ganglion dans le coté gauche et justement c’est le l’articulation du coté gauche de la machoire qui me fait mal…bref j’ai un pris un rendez vous avec l’ORL pour faire une fibroscopie de la gorge et amygdale, ainsi que j’ai pris rendez vous avec un maxillo faciale…

    pensez vous que ce ganglion que j’ai est causé par ces douleurs d’articulation de machoire ?

    je suis devenue stressée et angoissée, je pense tout le temps negativement et je pense au pire depuis que j’ai eu ce probleme

    • Dr Jules dit :

      Personne ne peut garantir que des symptômes aux ATMs disparaitront pendant un traitement, peu importe le traitement effectué. Si votre orthodontiste vous a “promis” que “ça va disparaitre avec le traitement”, …à lui de “livrer la marchandise” maintenant!

      Vous décrivez des symptômes de troubles de l’articulation temporo-mandibulaire alors votre traitement devrait être axé vers cet aspect plutôt que la malocclusion comme telle pour le moment.

      Non, je ne crois pas que le ganglion ait quoi que ce soit à faire avec vos problèmes d’articulations temporo-mandibulaires à moins qu’il soit enflé en réponse à une infection buccale, des articulations (ATMs) ou autre structure environnante?

      • Virginie dit :

        Ma gouttière me cause des aphtes, infections, gingivite, etc.
        Bonjour,
        Après 2 ans de consultations pour essayer de me débarrasser de douleurs cervicales, dorsales et des migraines, un osthéopathe et un dentiste m’ont proposée une gouttière à régler chaque mois (dépenses importantes sans remboursement SS et mutuelle)

        Au bout d’ 1 mois 1/2, les douleurs revenaient de – en – souvent et au bout de 2 mois, je n’avais plus de douleurs.

        Les premiers jours, la gouttière me brulait la langue et des aphtes étaient apparus. Les symptômes ont disparus mais au bout de deux mois, une gingivite est apparue, des douleurs dentaires et gingivales, des aphtes et de petites fissures sur la langue.

        J’ ai fait des bains de bouche mais rien n’y fait.
        J’ai donc enlevé la gouttière pour poursuivre les bains de bouche mais les brulures et autres symptômes sont tenaces.
        Maintenant, en plus de ces problèmes les douleurs cervicales…sont revenues puisque j’ai enlevé la gouttière.

        Existe t il une autre alternative, une autre matière de gouttière ?

        Merci.

        • Dr Jules dit :

          Les gouttières et plaques occlusales sont habituellement fait d’un plastique assez inerte qui causent rarement des allergies. Cependant, il est possible qu’une gouttière contribue au développement d’infections par la propagation de bactéries, etc. en leur permettant de s’accumuler sur la gouttière. Bien aseptiser l’appareil dentaire peut peut aider à diminuer ce risque de propagation.

          Il est aussi possible qu’il y ait une irritation mécanique provenant de la gouttière (frottement, parties pointues, irritantes, etc.) qui affecte les tissus mous et muqueuses et favorisent la propagation d’infections, etc.

  131. hatic dit :

    bonjour Mr les docteur me dise q il peuve rien faire pour moi problème atm jais 15 ans

    • Dr Jules dit :

      C’est parce que vous n’avez pas consulté les bonnes personnes car il y a certainement quelque chose à faire à votre âge. Vous avez consulté des “docteurs”? Consultez des cliniciens dans le domaine dentaire traitant les problèmes d’articulations temporo-mandibulaires.

  132. tina dit :

    Ma nouvelle couronne contirbue peut-être à mes problèmes
    bonjour
    Il y a certainement quelque chose à faire mais il faut trouver le médecin qui vous prenne au sérieux et surtout qu’il prenne en compte votre douleur. En ce qui me concerne cela fait un an que mon dentiste a décidé de me poser une couronne. Je l’appelle ma verrue elle me gène depuis le début.Il semble que j’ai fais dévier ma machoire inconsciemment pour ne plus la sentir ce qui se confirme par le port de ma gouttière de repositionnement mandibulaire. j’ai constaté que ma mandibule a bougé dans l’autre sens et tend à se repositionner comme avant mais le seul hic c’est que j’ai toujours cette couronne et à cause d’elle je ne peux pas fermer la bouche correctement je n’ai que les dents du coté droit qui se touchent et plus rien à gauche ce qui crée un déséquilibre. Et oui c’est le chat qui se mord la queue et personne ne veut me la rectifier. Moi je n’ai pas de ganglion mais j’étais chanteuse soliste dans une chorale et depuis ce truc je ne peu plus chanter sans avoir mal à la gorge ou les oreilles bouchées et dès qu’il y a un virus qui traine je me le chope avec systématiquement une extinction de voix.

    Je précise que j’ai consulté moult médecins et spécialistes et dernièrement on m’a conseillé de voir un podologue ce qui evidemment va me couter un bras. Lorsque l’on a une rétrognatie on a les pieds qui versent à l’exterieur (mes chaussures le prouvent)
    BON COURAGE à tous ceux qui vivent la même chose que moi. VIVE LES MEDECINS QUI ECOUTENT LEURS CLIENTS et oui j’ai bien dit clients.

    • Dr Jules dit :

      Ce que vous décrivez semble être est “classique”; une nouvelle couronne peut être mal ajustée, créé ce qu’on appelle un “traumatisme occlusal” causé par une interférence lorsque vous fermez. Il peut y avoir trop de hauteur sur cette couronne et cela peut être un excès très léger, à peine perceptible. C’est subtil mais relativement facile à vérifier à l’aide de papier d’articulation qui marque les points de contacts entre les dents (et d’autres moyens) lorsque vous fermez et bougez votre mandibule. Le fait qu’une plaque occlusale vous soulage indique probablement que ce contact est éliminé pendant le port de la plaque. Cependant, dès que vous enlevez la plaque, le contact fautif reprend su service et cause une légère déviation mandibulaire qui entraine une réaction en chaîne.

      Je ne comprend pas pourquoi on s’obstine à ne pas vouloir ajuster votre couronne lorsqu’elle semble être une partie de la cause de votre problème. Peut-être pourriez-vous demander une opinion à un autre dentiste qui comprendrait cette inter-relation entre tous ces éléments? Je ne prétend pas qu’n simple ajustement d’occlusion règle tous vos problèmes mais l’ajustement de cette couronne est certainement un point de départ à considérer. Je ne vois pas ce qu’un podologue pourra foire pour l’aspect dentaire de votre problème, même s’il pouvait contribuer au soulagement d’autres symptômes.

      Vous avez raison que les personnes consultant des spécialistes de la santé sont avant tout des clients à la recherche de services de la part du professionnel. Cependant, bien qu’on utilise nous-même l’appellation de “clients” pour ces personnes, le terme le plus souvent utilisé dans ce forum est en effet “patient” car c’est ce qui est le plus utilisé universellement et ce n’est pas tout le monde qui souscrit au concept de “clientèle“!

  133. hatic dit :

    oui j’ai déjà consulte des docteur j’ai même des appareil dentaire j’ai meme des goutier je suis même alle voir des clinique

    • Dr Jules dit :

      Ce ne sont pas tous les “docteurs” qui traitent les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire, il s’agit d’en trouver un qui offre ces services de façon compréhensive (pas juste “mettre” une gouttière mais faire le suivi, des tests diagnostiques, etc.).

  134. François dit :

    Symptômes aux articulations temporo-mandibulaires et dents de sagesse
    Bonjour,

    J’ai 26 ans. Jusqu’à maintenant je ne souffrais pas de problème aux ATM. On me disait souvent que je faisais un peu de bruit en mangeant (craquements) sans plus.
    Il y a deux jours, je ressens quelques douleurs à la dent de sagesse arrière droite, en bas. Cela me réveille la nuit me cela passe avec un peu de paracétamol.
    Ce matin, je me réveille avec une douleur cette fois articulaire à l’avant de l’oreille droite. Je ne peux pas ouvrir la bouche au maximum. Il me semble que j’observe même une déviation. Manger une pomme m’est difficile… Qui dois-je consulter pour un premier rendez-vous ? un orthodontiste ? un généraliste ? un stomato ?
    Et d’après ce que j’ai lu, ce serait une luxation ?
    PS 1 : j’ai suivi un traitement orthodontique vers 14ans. J’ai toutes mes dents de sagesse car le spécialiste de l’époque avait jugé qu’il y avait la place.

    • Dr Jules dit :

      IL n’y a pas nécessairement de lien entre vos dents de sagesse et les symptômes aux articulations temporo-mandibulaires mais un bon départ pour évaluer le tout serait d’en parler à votre dentiste généraliste qui lui/elle pourra vous diriger vers d’autres spécialistes si nécessaire.

  135. Marie dit :

    Plusieurs consultations pour mes problèmes d’ATM n’ont rien donné
    Bonjour,
    Je me permets de vous envoyer ce mail car je suis à bout! et vous remercie d’avance pour votre réponse.

    J’ai eu un accident de voiture en 2001 et 4 mois après je me suis retrouvée machoire ouverte et bloquée en pleine nuit qui s’est remise. Depuis 2 ans ma machoire se bloquait en baillant mais jamais de douleur donc pas de consultation mon erreur. En nov je me suis cassée une dent donc pause de couronne en janvier avec une ouverture limitée environ 3 cms. En mai ma bouche s’est ouverte plus mais j’ai un ressaut vers les 5cms avec une petite déviation. J’ai depuis mars 2013, des douleurs dorsale, cervicalgie et surtout oreille bouchée et forte otalgie depuis juillet. Donc direction ORL qui me diagnostique un SADAM, on me retire ma couronne et me met une couronne provisoire en sous occlusion et visite stomato qui me prescrit séance kiné et gouttière que je n’ai pas faite. Entre 2 je consulte occlusodontistes avec des méthodes et avis complétement différents alors que mon occlusion semble bonne en dehors de cette couronne provisoire mais personne ne veut me la refaire! j’ai choisi de travailler avec un osthéo et dentiste en aout donc gouttière mais tt était vague donc arrêt. Je me suis dit qu’un IRM de mes atms seraient la bienvenue car un dentiste avec courrier qu’il m’a fournie pensait à une luxation irreversible et IRM rien. Un autre dentiste était même persuadé avec IRM à l’appui que c’était une luxation irreversible! donc confirmation chirurgien maxillo facial et rien. Je n’ose même plus entreprendre de traitement. Je dois enlever ma dernière dent de sagesse cariée et semi incluse du côté où machoire ne vas pas bien et même ça me fait peur mais je n’ai pas le choix

    Pouvez vous m’aider, que dois je faire? Des examens complémentaires?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait que vous trouviez un praticien (dentiste généraliste, orthodontiste, etc.) qui puisse prendre en charge votre dossier et le piloter en vous dirigeant vers d’autres spécialistes au besoin. Vous avez fait des efforts pour consulter différentes personnes mais personne ne semble partager l’information vous concernant afin d’établir un diagnostic et un plan de traitement commun. Il y a peut-être des problèmes d’occlusion qui contribuent à ces symptômes? Une consultation orthodontique vous apporterait peut-être de l’information supplémentaire. Une consultation avec un dentiste ou autre spécialiste dentaire familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires serait aussi indiquée. Ce sera à lui/elle à déterminer si vous avec besoin de tests supplémentaires.

      Vous décrivez des problèmes de posture (cou, dos), cette chronique sur les malocclusions et les problèmes de posture pourrait peut-être vous intéresser.

      • Marie dit :

        Bonjour, je vous assure j’ai tout essayé. Personne n’est capable de me donner un diagnostic précis! Mon occlusion dent en haut et bas sont ok. Un seul dentiste m’a mis une cale à gauche de la bouche j’en déduit que je dois avoir une charge plus importante à droite d’où rééquilibrage à gauche? Ce déséquilibre peut être due à ma seule dent de sagesse qui reste et qui doit être retirée? De plus la couronne en sous occlusion mal posée est à gauche donc déséquilibre accentuée?
        J’ai toujours entendu dire qu’il fallait retirer les dents de sagesse par paire car déséquilibre?

        Concernant mon ressaut, aucun stomatologue est capable de dire quel est le pb. C’est même moi qui ai du demander un IRM à mon medecin. Quels sont les autres examens radiologiques je peux demander pour mon ATM. Dernière question si mon occlusion n’est pas en cause, un mauvais fonctionnement des articulations peut engendrer à lui seul un déséquilibre et tous ces maux.
        Merci pour vos réponses

        • Dr Jules dit :

          “J’ai toujours entendu dire qu’il fallait retirer les dents de sagesse par pair car déséquilibre?”
          Ceci est un mythe et il n’y a rien dans la littérature scientifique qui supporte cette affirmation.

          Ce n’est pas votre dent de sagesse qui est la cause de ces symptômes.
          Il ne sert à rien de faire des tests diagnostiques isolés sans que personne les interprète et vous “prenne en charge” globalement. Même si une radiographie, une IRM ou des tests cliniques révèlent quelque chose, cela prendra un praticien dentaire qui s’y connait en ATMs pour vous proposer un traitement.

  136. hatic dit :

    Mr sa veut dire qoie la rééducation des fonctions maxillo-faciales proposéé

    • Dr Jules dit :

      Il faudrait demander à la personne qui vous a mentionné ce terme ce qu’elle voulait dire précisément mais cela veut probablement dire d’entrainer (rééduquer) le système neuro-musculaire qui permet la fonction des mâchoires et du visage???

  137. Ben dit :

    Bonsoir Docteur,

    J’ai un problème d’ATM qui craquait depuis des années, avec un problème d’occlusion qui est apparu au moment de la sortie de mes dents de sagesse. J’ai des douleurs associés (problèmes de posture, fatigue importante, douleurs articulaires, douleurs et tension cervicales…). J’ai eu une gouttière de désocclusion (environ 1 an) qui m’a soulagé au niveau douleurs sans guérir les craquement, puis elle m’a été enlevé et là, j’ai vécu un véritable enfer. (déformation de la posture, plus aucun “aplomb” physique , fébrilité physique et nerveuses, perturbation sociales associés…) Bref, je suis actuellement dans l’attente d’un traitement d’orthodontie, je n’ai donc aucun traitement, là, les craquement importants côté droit ont complètement disparu, pour laisser place à de léger craquement côté gauche et une déviation latérale sans “décrochage” comme avant.

    Ma question est de savoir si la disparition des craquements côté droit et du décochement associé est une bonne nouvelle ou bien est dû à la perte du disque articulaire qui est parti trop loin et quelles en seraient les conséquences et issues possibles ?

    Je vous remercie par avance de la réponse que vous apporterez à mes inquiétudes.

    Cordialement.

    Ben

    • Dr Jules dit :

      Cela dépend, le craquement peut avoir cessé si vous avez “récupéré” le disque articulaire qui fonctionne à nouveau normalement sur la tête du condyle. Aussi, si le disque est complétement déplacé antérieurement devant le condyle, il peut ne plus y avoir de craquement mais vous aurez probablement une limitation d’ouverture.

      Les conséquences d’un déplacement du disque peuvent être multiples; ouverture limitée, douleur, craquements, dégénérescence éventuelle des surfaces articulaires, etc.
      Un examen d’imagerie diagnostique comme un IRM serait très révélateur sur la condition des tissus de vos articulations temporo-mandibulaires.

  138. daisieline dit :

    Migraines sévères reliées à l’orthodontie ?
    Bonjour
    Mon fils est âgé de bientôt 17 ans. Ses premières crises de migraines sont apparues vers l’age de 9 ans. Elles apparaissaient après des changements de température (climatisation ou chauffage ds un magasin ou dans les transport en commun ou consommation excessive d’aliment contenant des œufs:crêpes,omelettes)…. Les migraines se déclenchaient à n’importe quelle moment de la journée mais on arrivait à le soulager et elles disparaissaient au bout de quelques heures. Les migraines étaient encore gérable, il suffisait de faire attention puisque qu’on en connaissaient les causes.

    Puis mon fils a débuté un traitement d’orthodontie( biellette sur gouttière, bagues puis contention). Ses migraines ont commencé a devenir de plus en plus intenses et fréquentes. Elles apparaissaient après chaque séance d’orthodontie (une fois par mois environ) puis sont devenues journalières après un rendez vous où l’orthodontiste a resserré les bagues.
    Les journées de mon fils se sont alors résumées à rester coucher dans le noir. Il a été presque déscolarisé pendant 2 ans.
    Malgré le retrait des bagues, des séances ostéopathie, magnétiseur, acuponcture, kinésiologie… Consultation de neurologue, ophtalmo, podologue, algologue… . Les migraines sont toujours très présentes. Elles sont hebdomadaires et dures environ 48 heures.
    Seul changement que l’on peut constaté depuis qu’il fait des migraines c’est que les crises se déclenchent uniquement au réveil depuis le jour ou l’orthodontiste a resserré les bagues.

    A ce jour aucun traitement de fond ni de crise ne lui apporte aucun soulagement il prend sont mal en patience couché dans le noir…
    Je pense que ses migraines sont liées aux dents mais qui consulté pour avancer et se débarrasser enfin de ses migraines!
    Je vous remercie de l’aider.

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a pas de relation entre un traitement d’orthodontie et des migraines aussi sévères et la cause d’un tel problème est toujours difficile à trouver. Je comprend que vous ayez fait plusieurs démarches médicales pour tenter de traiter sa condition mais quelqu’un vous a-t-il déjà proposé de considérer l’utilisation d’une plaque occlusale? À ce stage-ci vous n’avez rien à perdre et, même si on ne comprend pas toujours l’interaction entre différents problèmes, il arrive parfois qu’une plaque occlusale bien ajustée puisse soulager divers symptômes.

      Pour en savoir plus sur les articulations temporo-mandibulaires et le port de plaque occlusale.

      • daisieline dit :

        Bonjour Dr Jules,

        Je vous remercie pour votre réponse.

        Non, personne à ce jour ne lui a proposé la pose d’une plaque occlusale. Vers qui se tourner,l’orthodontiste?

        Dernièrement,j’ai été en contact avec une personne atteint de migraines sévères qui m’a conseillée de demander une tomographie en 3D de la mâchoire. Mais quelle démarche effectuer pour que mon fils puisse bénéficier de cet examen?

        J’ai l’impression que quelque chose au niveau de sa mâchoire empêche les médicaments d’agirent et de le soulager. En cas d’autre maladie (gastro, angine, maux de tête simple…) pas de souci les traitements agissent rapidement!

        Je suis désespérée…et me pose beaucoup de questions sur son avenir!

        • Dr Jules dit :

          Tout dentiste généraliste ou spécialiste (orthodontiste ou autre) familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires pourrait vous conseiller.

  139. Michelle dit :

    Oreille douloureuse, hyperacousie et hypersensibilité
    Chers Docteurs,

    Merci pour ce site et le temps que vous prenez à répondre aux questions de chacun(e).
    En bref, à l’âge de 12 ans, j’ai ressenti des douleurs au niveau des articulations de la mâchoire, côté droit.
    L’articulation “claque”, la mâchoire se déboîte à chaque ouverture et se remet en place à la fermeture.
    J’ai porté à cette époque pendant un an une gouttière mais… en bas alors qu’il l’aurait fallu en haut (du moins ce que j’ai compris).
    Puis mes parents n’ont pas continué les soins. L’orthodontie n’étant pas remboursée à 100%…
    Aujourd’hui, je ressens davantage de raideur à l’ouverture de la mâchoire. Elle claque à l’ouverture du côté gauche et craque à la fermeture du côté droit, faisant comme un zigzag gauche droite…
    Je ne ressens plus de douleur aux articulations et ne semble plus avoir de ganglion articulaire (pas de petites boules sous le doigt au toucher).
    Mais, je souffre d’oreille douloureuse et d’hyperacousie.
    Ma question : est-ce lié à mon problème d’ATM ?
    J’ai toujours eu une hypersensibilité mais aujourd’hui, elle s’est fortement aggravée et me fait souffrir au quotidien.

    Merci beaucoup de votre aide.

    Bien cordialement,

    Michelle
    (Précision, aujourd’hui, j’ai 39 ans…)

    • Dr Jules dit :

      Les troubles de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires sont complexes, comme vous l’avez certainement compris. Il serait indiqué de trouver un dentiste, orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement de ces problèmes. Il est possible qu’il y ait une certaine relation entre ces symptômes mais pas nécessairement de “cause à effet”. Ds examens diagnostiques cliniques et d’imagerie (IRM, et autres) pourront certainement vous éclairer davantage.

      À noter que le port d’une plaque occlusale sur une arcade ou l’autre est aussi efficace si elle est bien faite, équilibrée et utilisée avec de bons protocoles.

  140. Michelle dit :

    Bonsoir et merci pour votre réponse,

    Je vais prendre rendez-vous chez mon dentiste (enfin, son successeur que je ne connais pas encore), dans un premier temps.
    Si j’ai bien compris, la pose d’une plaque occlusale (gouttière ?) en haut ou en bas est tout autant efficace ? Alors je n’aurai pas perdu cette année de gouttière
    Je fais aussi du bruxisme la nuit… la gouttière pourra sans doute aussi me soulager…
    L’idéal sera de soigner ATM, bruxisme et l’hypersensibilité auditive (je n’ai pas d’acouphène). A savoir si tout est lié ou si tout est indépendant…

    Je vous tiendrai au courant.

    Bien à vous,

    Michelle

    • Dr Jules dit :

      Une plaque occlusale n’éliminera pas le bruxisme mais peut minimiser l’effet nocif que cette habitude peut avoir sur les dents (usure). Cela peut aussi aider d’autres symptômes sans éliminer leur cause.

      • Michelle dit :

        Bonsoir à tous,

        J’avais rendez-vous aujourd’hui chez un ORL pour mes douleurs d’oreilles et difficultés à supporter certains sons, surtout, forts, aigüs, … Impossible par exemple de me parler trop près des l’oreille…
        Verdict :
        il faut séparer la douleur et l’intolérance à certains bruits/
        1. La douleur pourrait être dû à mon problème de mâchoire qui craque (et bruxisme). Le médecin ORL me conseille donc de me tourner vers mon dentiste pour la pose d’une gouttière.
        2. L’intolérance à certains bruits viendrait d’une absence de réflexes tympaniques. A cela, rien à faire sinon mettre des boules Quiès dans les endroits trop bruyants…

        Cela me paraît juste… Je n’avais pas pensé séparer douleur et hypersensibilité auditive…

        A part cela, le conduit auditif est “impeccable” malgré les otites purulentes de la petite-enfance (c’est rassurant !).

        Dr Jules, que pensez-vous de ce diagnostic ?

        Merci bien :)

        Michelle,

        • Dr Jules dit :

          Difficile pour moi de me prononcer sur un diagnostic en ORL car ce n’est pas mon champ d’expertise… mais j’imagine que ce qui vous a été dit “fait du sens”.
          Concernant le port d’une gouttière ou plaque occlusale, même si le praticien qui la fera ne pourra rien vous promettre ou “garantir” concernant l’amélioration ou l’élimination des symptômes, il est parfois surprenant de voir l’effet qu’un tel appareil peut avoir sur des éléments qui, à première vue, ne semblent pas directement reliés à la dentition et l’occlusion. Vous n’avez rien à perdre à essayer une plaque occlusale et, si cela vous aide, revenez en parler sur ce forum.

  141. Nouria dit :

    Bonjour, chez moi les choses changent petit à peti. J’ai commencé par de douleurs musculaires à la mâchoire mais depuis quelques jours j’ai une ouverture un peu différente, elle ouvre un petit peu avant à gauche que à droite. Je dois passer une radio. Je suis en attente de couronnes pour les implants mais il y a encore des longues mois d’attente. Cette mâchoire qui fait mal au quotidien va tenir cette attente’? Une gouttière pourra la repositionner par la suite?
    Merci infiniment

    • Dr Jules dit :

      Une gouttière ou plaque occlusale peut peut-être aider mais il vous faut trouver un dentiste familier avec le traitement des troubles des articulations temporo-mandibulaires. Il serait plus sage d’évaluer le problème articulaire avant d’entreprendre des travaux majeurs comme la pose d’un implant dentaire ou autre prothèse dentaire.

      • Nouria dit :

        Merci de votre rapide réponse! En fait la radio à révélé une forte usure des cartilages. J’ai 51 ans….. Des solutions éventuelles, qu’elle évolution dois je attendre? Je ne suis pas très optimiste….

        • Dr Jules dit :

          Il faut d’abord déterminer si cette dégénérescence (usure des cartilages) est encore active. Une “radiographie” standard n’est pas le meilleur moyen d’évaluer cela. Une résonance magnétique (IRM) serait indiquée et plusieurs tests cliniques peuvent être faits pour aider le diagnostic. La prise en charge de tels cas n’est pas simple et vous devrez trouver un ou des praticien(s) familiers avec le traitement des troubles des articulations temporo-mandibulaires.

  142. Nouria dit :

    Merci infiniment. Je vous tiendrais au courant

  143. Marie dit :


    Personne ne m’aide pour mes troubles de l’ATM

    Bonjour docteur!

    Je vous explique mon problème en espérant que vous pourriez m’éclaircir sur les traitements possible pour guérir celui ci. Je suis une jeune femme âgée de 21 ans, je n’ai pas pratiquer de sports durant mon enfance/adolescence. J’ai ronger mes ongles pendant quelques années (je suis consciente que ça n’a pas aider pour mon problème actuel, mais j’ai arrêter depuis 1 an environ). Je n’ai pas reçu de coup au visage. J’ai eu l’extraction de mes 4 dents de sagesse via un chirurgien maxilo-facial en février 2010.

    Il y a environ 3 ans (environ décembre 2010), j’ai développer un problème de la machoire du côté droit, celle-ci bloquait à l’ouverture et je devais “forcer” ma machoire pour l’ouvrir au maximum (le tout sans douleur, seulement des craquements). Il n’y avait pas de déviation. (Je crois que ce problème est survenu lorsque j’ai croquer dans quelque chose de dur, j’ai senti un mouvement se faire dans ma machoire et un “cloc”. Je sentais que ma machoire n’était plus pareil suite à cela.) J’ai consulter mon médecin de famille à l’époque et il ne voyait rien d’anormal… j’ai vécu ainsi jusqu’en octobre 2013 (sans changement, rien qui empirait ni ne s’améliorait, c’était “stable”). En juillet j’ai passer une IRM (car j’ai pris conscience que je devais faire quelque chose avant que cela empire, à ce moment de l’IRM j’avais encore la machoire qui craquait et bloquait). IRM disait pas d’épanchement, pas de lésions, la seule chose était “un peu d’hypersignal dans le ménisque droit et l’éminence articulaire est moindre sur le côté droit”. Mon médecin n’a rien voulu faire de plus car il disait “qu’il n’y avait rien de grave” encore une fois… Puis un soir en octobre 2013 alors que je me brossait les dents, j’ai senti un quelque chose se passer dans ma machoire à droite, plus aucun craquements, ma machoire ouvrait et fermait sans bruit (je me suis même dit que je croyais qu’elle avait repris sa place!!) Mais en observant j’ai remarquer que j’avais de la difficulté à ouvrir grandement ma machoire et une déviation des dents du haut contrairement à celle du bas à l’ouverture (comme en oblique) et de la douleur quelques jours après.

    J’ai donc décidé de voir un chiropraticien qui a pris mon cas très au sérieux. La première et deuxième semaine j’ai eu énormément de douleur après traitements, mais rendu à la 3eme semaine les douleurs ce sont dissipés, j’ai retrouver une ouverture beaucoup plus droite (dents du haut et bas beaucoup mieux aligné). Le chiro me disait que plusieurs muscles de ma machoire ne fonctionnait plus et d’autre beaucoup trop et il a fait du mieux possible pour les ré-équilibrés tous (d’où je suppose la douleur dans les premières semaines). Sauf que mon ouverture buccal n’a pas vraiment changer, j’ouvre environ 2 cms. Aujourd’hui (2013/12/10) j’ai vu un chirurgien maxilo facial (un autre que celui qui m’a opéré en 2010) et il m’a fait passer des radiographies. Il me dit que j’ai le ménisque à droite déplacée et que je ne peux plus rien faire et que mon ménisque allait se détruire, que l’arthrose allait prendre, que j’allais avoir des crépitements et craquements à nouveau (bref il m’a carrément décourager…) et qu’il n’avait rien à faire. Je l’ai obstiner et j’ai dis que je ne croyais pas à cela, qu’il y avait surement de la physio ou des chirurgies à faire. Il me dit que la physio va seulement accéléré le dépérissement de mon ménisque et que ça n’aiderais à rien, que la chirurgie n’aiderait pas non plus et il a même dit lui même qu’il ne fait plus de chirurgie depuis longtemps car il croit ça complètement inutile. Il a dit que mon chiro a été inutile (pourtant j’ai vu une énorme amélioration??) Il m’a carrément dit de “vivre avec ça” et espéré que mon ménisque ne se détériore pas. Il ne m’a même pas montré mes radiographies et après 5 minutes il a quitter le bureau en me disant bonne chance… J’ai sortie du bureau en pleurant, j’étais complètement à terre… Je ne veux pas vivre avec cela toute ma vie, je n’ai que 21 ans et j’ai une excellente santé hors mis ce problème! Je veux me diriger vers un centre hospitalier plus spécialisé dans ma province pour ce type de problème (comme un hopital de Québec, je suis en Gaspésie) mais je suis prête à tout pour réglé mon problème et reprendre une vie normale. J’ai même demander à la radiologie de me donner mes photos de radios et je l’ai ai observer pour la première fois chez moi et même si je ne suis pas experte, je remarque quand même que mes os du crâne et ceux de ma machoire ne touche pas ensemble autant a gauche que à droite (ce qui indique qu’il y a bien quelque chose entre les deux j’imagine!) Je ne distingue encore pas très bien ce qu’il y a de différent entre mon côté droit et gauche mais on voit qu’ils ne sont pas tout a fait pareil même s’ils se ressemblent beaucoup. Et même si mon ménisque droit est/serait vraiment déplacé, il y a forcément quelque chose à faire avec ça! Je n’ai quand même pas la machoire accidentée et détruite!

    J’aimerais vraiment avoir votre avis là dessus, que me conseiller vous? Vous même pouvez vous faire quelque chose pour mon cas? Je suis consciente qu’il y a place à une consultation pour poser un diagnostique, mais j’aimerais quand même sincèrement avoir votre avis sur mon cas. Je vous remercie sincèrement de votre attention! Cela est grandement apprécier!

    • Dr Jules dit :

      Il est difficile d,évaluer votre cas seulement avec votre description mais vous semblez décrire une dysfonction des articulations temporo-mandibulaires qui, comme vous l’avez certainement compris est souvent très complexe. Vous décrivez aussi une luxation ou sub-luxation de votre ATM (craquement, disque déplacé, mâchoire qui bloque, etc.). Qui vous a prescrit une IRM des ATMs? Il devrait y avoir un suivi par la suite. Vous devez trouver un dentiste, orthodontiste ou autre praticien dentaire familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Il n’y a aucun hôpital spécialisé dans ce genre de traitement. Au mieux, il y a des praticiens qui ont un certain intérêt pour ce genre de problème et qui ont poursuivi leur formation dans ce domaine à différents degrés. Malheureusement, je ne connais de tels dentistes en Gaspésie. Je pourrais vous diriger à quelqu’un à Québec cependant si vous désirez.

      • Marie dit :

        Pour le moment mon dernier diagnostic est un ménisque déplacer du côté droit. Je me demande si cela peut être traité via la physiothérapie? Sinon, connaissez vous un praticien qui pourrait m’aider pour ce problème? Vous pouvez m’envoyer les coordonnés à mon adresse e-mail si vous le désirez, car je serai vraiment intéressé car je ne sais plus trop vers qui me tourner.
        Merci beaucoup!

        • Dr Jules dit :

          La physiothérapie peut aider dans le traitement et soulagement des symptômes associés aux troubles de l’articulation temporo-mandibulaire mais votre problème nécessitera beaucoup plus que de la physio. Je vous enverrai les coordonnées d’un praticien familier avec de tels traitements.

  144. Marie dit :

    Merci beaucoup docteur pour votre intéret! Ceci est fortement apprécier!

    • Dr Jules dit :

      Bon succès avec votre traitement mais soyez patiente, ces cas sont toujours long et difficiles…

    • Chère Marie,
      J’ai lu votre histoire de cas. À prime abord, vous avez eu une luxation discale non réductible, ce qui explique votre limitation d’ouverture et la douleur. Cela peut se récupérer avec un physio qui s’y connaît dans le domaine. J’en connais une excellente (Julie Préfontaine) à Qc. Je pourrais peut-être vous en trouvez un en Gaspésie, mais je devrai appeler une ancienne collègue de classe.
      Le chiro: pas fort…!
      J’aimerais bien avoir l’occasion de vous examiner, ne serait-ce que pour faire un bon diagnostic et vous rassurer. Vous semblez avoir été barouetter.

      • Marie dit :

        Bonjour dr. Chamberland,

        Merci pour votre attention! Je crois aussi que j’ai cette luxation irréductible, j’ai connu quelqu’un a qui c’est arriver et c’est une physio spécialiser dans l’ATM qui l’a guérit, j’ai donc décidé d’aller l’a consulter, je l’a vois en janvier (c’est Julie Pelletier du centre médicale Mailloux). Je prend note de celle que vous m’avez référé, je vous en remercie fortement! Et de plus si vous me dites que cela est possible d’être traiter via la physiothérapie de l’ATM, je me sens encourager! Je vous remercie sincèrement encore une fois, c’est tellement encourageant de voir que des spécialistes comme vous s’intéresse à ce type de problème et qui cherche/trouve des solutions! D’ailleurs, je prendrai surement le temps d’aller vous consulter prochainement!

        • Madame Julie Pelletier est une physiothérapeute en qui vous pouvez avoir totalement confiance. D’ailleurs, j’aurais dû suggérer les 2 noms,mais la mémoire m’a fait défaut sur ce point.
          Bonne chance.
          Dr Sylvain Chamberland
          Orthodontiste

          • Marie dit :

            Merci infiniment monsieur Chamberland ! Je dois vous dire que juste par ces quelques mots vous démontré que vous avez à coeur la santé des patients dans votre domaine, vous êtes rassurant et encourageant tout en restant réaliste. Et merci pour votre opinion pour madame Préfontaine et madame Pelletier, c’est encourageant! Je penserez à vous suggérez dans le futur à ceux qui connaitrons des problèmes dans le domaine. Merci encore!

  145. Rose dit :

    Bonsoir,

    Je me permets de vous écrire car j’aimerai avoir vos conseil par rapport à une intervention sur les ATM.
    J’ai un soucis des deux cotés (plus important à droite que à gauche).
    une opération est nécessaire chez moi (avis de 3 spécialistes différents).
    J’ai 21 ans et cela fait plus de 12 ans que je souffre. Cela fait un an que je suis occupé a préparer l’opération et je dois me faire poser un appareil d’orthodontie avant (de manière à aligner les dents pour leur futur positionnement). J’aurai déjà du commencer avec tout ça mais c’est retardé à chaque fois car la sécu coince.. (et du coup la mutuelle aussi).
    Rien que pour l’appareil orthodontique (+/- 5000-6000 € au total) la sécu en rembourse 200 € même en ayant une super mutuelle on arrive jamais à la totalité ou même la moitié.
    Je ne fais que manger en bouillie depuis déjà bien trop longtemps !
    J’ai absolument besoin de cette opération et je suis jeune, je commence que a travailler et je n’ai pas les moyens de me payer l’orthodontie et l’opération si il n’y a pas plus de prise en charges…
    Le sécu dit qu’il ne peuvent pas prendre plus car de l’orthodontie, c’est un acte qui doit être debuté avant les 16 ans . Sauf que moi c’est pas à bute esthétique mais pas nécessite…

    Avez vous des conseils pour moi svp ?

    Merci d’avance, très cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Au point de vue dentaire, chirurgical et orthodontique je ne peux que vous conseiller de suivre les conseils des spécialistes que vous avez consultés.
      Pour l’aspect financier, je ne peux malheureusement pas vous aider… vos praticiens ne peuvent dicter la marche à suivre à Sécu ou aux compagnies d’assurances, etc. Ce sont plutôt eux qui font la loi en ce qui concerne le remboursement des frais médicaux, dentaires, etc. :-(
      Votre dentiste, orthodontiste ou chirurgien ont peut-être de l’information qui pourrait vous aider pour vous aider à débourser les honoraires des traitements?

  146. Patricia dit :

    La pose d’une couronne déclenche une série de problèmes articulaires
    Bonsoir,
    Le dentiste m’a posé hier une couronne qui correspond à 2 dents en remplacement d’une ancienne couronne en métal qui avait plus de 20 ans et n’était plus “étanche” selon ce qu’il m’a dit.
    Après la pose quand j’ai refermé la bouche puis l’ai rouverte j’ai entendu ma mâchoire craquer à droite et en ai fait part au dentiste. Je lui ai aussi signalé que la couronne me gênait car elle était trop haute. Il m’a dit qu’il fallait que je m’habitue à la couronne qui allait s’enfoncer et que le craquement ne pouvait pas être du à la pose de la couronne, que je devais grincer des dents et que j’aurais besoin d’une gouttière. Je lui ai fait remarquer que la survenu des craquements étaient concomitante à la pose de la couronne, qu’avant je n’avais pas ce problème. Il m’a alors dit que le muscle était sans doute contracté du fait que j’avais gardé la bouche ouverte et que ça allait se passer. Comme la couronne me gênait vraiment quand je mangeais car ma dent du haut claquait dessus et que ma mâchoire craquait je suis retournée chez le dentiste aujourd’hui.Il a réduit la hauteur de la couronne et pour le craquement il m’a réaffirmé que ça ne pouvait pas être du à la couronne car ma mâchoire craquait à l’ouverture et non pas à la fermeture, qu’il voulait bien me retirer la couronne et que je constaterai que ma mâchoire continuait à craquer. C’est un peu facile de sa part car je pense qu’il faut au moins quelques heures pour que l’articulation de la mâchoire retrouve son fonctionnement normal.
    La couronne ne me gène plus concernant sa hauteur, ma dent du haut ne claque plus dessus quand je mange mais j’ai remarqué que lorsque je mâche dessus c’est un peu douloureux. Par contre maintenant ma mâchoire craque à l’ouverture et à la fermeture !
    J’ai pensé à lui demander de retirer la couronne et m’en remettre une provisoire comme celle qu’il m’avait mise en attente de la couronne afin que je puisse constater si ce problème de craquement est du ou pas à la couronne qu’il m’a mis.

    Pensez-vous que mon problème soit dû à cette couronne ? Combien de temps faut-il pour que l’articulation refonctionne sans craquer si l’origine est la couronne en cause, c’est instantané à l’enlèvement ? Est-ce normal que ma gencive soit un peu douloureuse quand je mâche coté couronne ? je n’ai pas le souvenir que ça m’ait fait cela pour les autres couronnes.
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Bien cordialement,

    • Dr Jules dit :

      Une explication et solution ridicules!
      Si un dentiste vous conseille d’attendre qu’une couronne trop haute s’enfonce pour éliminer un contact trop fort, je me poserais de sérieuses questions sur sa compétence dans ce domaine. Cette solution est ridicule! L’équation est simple à comprendre; on vous pose une couronne et vous ne mordez qu’à cet endroit et c’est douloureux alors cette couronne doit être trop haute. La solution est d’en diminuer la hauteur. À noter qu’il n’y a pas nécessairement une relation directe de “cause à effet” avec vos symptômes aux articulations temporo-mandibulaires même s’il est tentant d’établir un lien. Les causes peuvent être diverses et complexes et il est difficile de prédire comment les ATMs e comporteront.

      Une couronne trop haute n’affecte pas seulement la dent mais aussi le parodonte alors il est possible que votre gencive et le pourtour de la dent soient aussi affectés ou sensibles.

      SI vos symptômes persistent et qu’on continue de vous proposer des solutions aussi farfelues, demandez une seconde opinion.

  147. Patricia dit :

    Bonjour,
    merci pour votre réponse.
    Le dentiste a diminué la hauteur de la couronne mais le craquement à l’ouverture et la fermeture perdure. Il s’est même intensifié.
    C’est juste quand j’ai refermé la bouche après la pose de la couronne que les craquements ont commencé ( en me regardant dans un miroir j’ai constaté que ma mâchoire dévie légèrement vers la gauche à l’ouverture pour se replacer vers la droite à la fermeture.) Pensez-vous que malgré la concomitance d’abord craquement en ouvrant la bouche à la pose puis aussi craquement à la fermeture après qu’il ait diminué le niveau que le problème puisse ne pas être lié à la couronne ?
    J’ai aussi remarqué que la mâchoire craque plus quand je mâche du coté de la couronne.
    Le dentiste a t-il un moyen de savoir si la couronne qu’il a posé est responsable des craquements ?
    merci

    • Dr Jules dit :

      Vos décrivez ce qui semble être une subluxation dans l’articulation temporo-mandibulaire gauche. Ceci fera en effet évier la mandibule vers la droite lors de l’ouverture.

      L’ajustement de la couronne qui n’a rien changé à vos symptômes indique que cette couronne n’est probablement la cause principale de votre problème articulaire.
      Il y a de bonnes chances qu’il soit impossible de déterminer exactement la cause de vos craquements. En fait on sait ce qu’est un craquement (“recapture” d’un disque articulaire déplacé – voir la description dans cette section sur les ATMs) mais impossible de déterminer exactement, précisément et sans aucun doute l’étiologie de ce déplacement.

      • Patricia dit :

        C’est vers la gauche que la mâchoire dévie et c’est à droite du coté de la couronne que j’entends le craquement, ça ne change rien mais c’est juste une précision.
        J’ai remarqué que ma couronne est plus longue que l’ancienne car avant je pouvait passer un fil dentaire entre la prémolaire et elle et maintenant je ne peux plus. Cela peut-il avoir une incidence sur le craquement ?
        Même si elle ne me gène plus en hauteur j’ai constaté qu’elle est plus haute et plus large que la précédente et parfois je me mords très très légèrement la joue quand je referme la mâchoire ( avant celle ci il m’avait mis une couronne tellement large que je n’arrêtais pas de me mordre la joue !).
        Elle me gène aussi un peu quand je mâche dessus comme si quelque chose s’enfonçait au milieu de la couronne (entre les 2 dents puisqu’elle correspond à 2 dents).
        Il y a une quinzaine d’année j’avais ce problème de mâchoire qui claquait et j’avais consulté à la fac dentaire. Le médecin m’avait dit que mon problème était du à une (ou des) couronnes mal réglées. J’avais fait le nécessaire et mis des implants où il me manquait des dents et le problème avait complètement disparu. Avec mon ancienne couronne il n’y avait donc pas de problème et tout ce bel équilibre a disparu au changement.
        Je ne sais pas trop quoi faire ni qui je dois consulter.
        je vous remercie pour vos conseils.

        • Dr Jules dit :

          La première personne à consulter est le dentiste ayant fait ces travaux dentaires. S’il ne peut rien faire pour vous, consultez un autre dentiste généraliste.

  148. Patricia dit :

    Concernant l’explication ” si votre machoire craque à l’ouverture ça ne peut pas être la couronne qui est en cause ” est-elle aussi farfelue ou pertinente ?
    Merci

    • Dr Jules dit :

      C’est une affirmation qui ne peut être prouvée hors de tout doute comme étant vraie ou fausse.

      Il est logique de penser que, si des symptômes apparaissent immédiatement après la pose d’une telle couronne, ceci peut être relié à la nouvelle couronne. Par contre, tellement de facteurs peuvent causer des symptômes aux articulations temporo-mandibulaires (ATMs) qu’on ne pourrait affirmer avec certitude que la couronne en est la seule et unique cause de vos maux. Il est peu probable qu’une couronne trop haute cause subitement des dommages assez important pour déclencher une réaction en chaîne menant aux problèmes que vous décrivez. Par contre, cela a pu être la “goutte qui a fait déborder le vase” et il est possible que cela ait contribué à accélérer un processus déjà en marche.
      La majorité des gens qui ont des craquements aux ATMs n’ont pas de couronne trop haute…

      • Patricia dit :

        J’ai oublié de vous poser des questions : quel examen puis-je faire pour être sure que je souffre d’une subluxation ? Quel professionnel dois-je consulter pour traiter cette subluxation ? Quel est le traitement ?
        Merci encore pour la qualité et la rapidité de vos réponses, merci pour votre patience et votre disponibilité et félicitation pour votre site :)

        • Dr Jules dit :

          Un examen clinique, palpation, auscultation (stéthoscope), IMR (résonance magnétique). Certaines radiographies peuvent aussi révéler des conditions affectant les ATMs.
          Plusieurs dentiste généraliste, orthodontistes et autre praticiens dentaires familiers et intéressés par ces traitements peuvent vous évaluer et vous conseiller mais ce ne sont pas tous les dentistes qui sont intéressés par ce domaine cependant.

  149. Patricia dit :

    Bonjour,
    Mon dentiste veut bien s’occuper de ma couronne et me la retirer mais pas de ma mâchoire …
    J’ai pensé consulter un occlusodontiste directement car je ne sais pas comment trouver un dentiste qui va s’intéresser aux ATMs, qu’en pensez-vous ?
    Merci pour vos conseils

    • Dr Jules dit :

      Peu importe le “titre” professionnel du praticien, en autant qu’il vous affirme qu’il est compétent et sait ce qu’il fait dans ce domaine, il devrait pouvoir vous aider, Si vous avez des hésitations, continuer à consulte jusqu’à ce que vous trouviez une personne avec qui vous êtes à l’aise car la confiance mutuelle sera essentielle ce genre de traitement (comme tout type de traitement d’ailleurs).

  150. Patricia dit :

    Merci.
    J’ai encore une question, désolée. Vous m’indiquiez que ce que je décrivais semblait être une subluxation, comment se fait-on cela ? Je n’ai pas eu d’accident ni reçu de coup

    • Dr Jules dit :

      Les traumatismes ou coups ne sont qu’une des nombreuses façons qui peuvent influencer les articulations temporo-mandibulaires. Tel que décrit dans cette page et section et comme l’indique cette illustration, une multitude de facteurs, dont certains que nous ne connaissons peut-être pas, peuvent contribuer à l’étiologie des troubles ou dysfonctions des ATMs.

      Les problèmes d'articulations temporo-mandibulaires sont multi-factoriels Les problèmes d’ATM sont comme une équation très complexe avec plusieurs variables. Chacune d’elles peut influencer individuellement ou en groupe les symptômes et l’évolution des troubles de la fonction articulaire.[/caption]

  151. Patricia dit :

    Pardon j’ai valider mon message trop rapidement avant d’avoir terminé !
    A part un problème d’occlusion ou une subluxation qu’est ce qui peut provoquer les craquements à l’ouverture et la fermeture de la mâchoire ? Maintenant la mienne craque aussi quand je la bouge d’avant en arrière.
    Désolée de vous embêter avec toutes mes questions, mais je suis un peu anxieuse.

    • Dr Jules dit :

      Votre question en est presqu’une existentielle! Lisez l’information dans cette page et les questions pécédentes pour comprendre qu’il est pratiquement impossible de déterminer une cause unique aux problèmes d’articulations temporo-mandibulaires.

      Le craquement est causé par un dérangement interne de ‘articulation; un déplacement du disque articulaire qui est “recapturé” pendant le mouvement mandibulaire et qui produit un “clic” ou bruit de craquement. VOus trouverez de l’information supplémentaire et des illustrations expliquant ce phénomène dans cette section sur les articulations temporo-mandibulaires.

      • Patricia dit :

        Mon occlusodontiste teste mes ATMs avec des rouleaux de coton et dit qu’une IRM est inutile
        Bonsoir,
        J’ai consulté une dentiste qui est aussi occlusodontiste. Pour elle mon problème de craquement est du à un problème d’occlusion et non du ménisque. Elle a fait un test avec 2 rouleaux de coton de chaque coté de la mâchoire sur mes dents : je ne craquais plus . Elle m’a dit que vu le résultat du test il s’agissait d’un problème de hauteur et qu’à son avis il était inutile de me faire passer une IRM pour vérifier un problème de ménisque. Elle m’a prescrit le port d’une gouttière pendant 2 ou 3 mois.

        La dentiste m’a conseillé d’attendre que ma mâchoire ait repris de bons réflex pour refaire les 2 couronnes qui m’ont été retirées ( j’ai actuellement 2 couronnes provisoires) suite au problème de craquement après leur pose.
        J’ai été étonnée d’apprendre qu’il suffisait de quelques jours avec une couronne inadaptée pour “déprogrammer” la mâchoire.

        Qu’en pensez-vous ? les explications qu’elle m’a donné sur le résultat du test et le traitement vous paraissent ils pertinents ?
        Merci

        • Dr Jules dit :

          NON, cela ne me parait aucunement pertinent.

          Quelques commentaires…
          -L’utilisation de rouleaux de coton comme moyen diagnostique n’est pas très scientifique et ne prouve pas grand chose!
          -Si vous avez un craquement, cela indique un dérangement interne de l’articulation temporo-mandibulaire et cela affecte le mouvement du disque articulaire (qui n’est pas un ménisque) c’est certain.
          -L’occlusion peut contribuer au problème articulaire mais votre dentiste-”occlusodontiste” n’a aucune base pour prétendre que c’est l’étiologie ou la cause principale ou unique de vos symptômes et dérangements articulaires. Tel que discuté dans cette page, toutes les autorités compétentes en la matière s’entendent pour dire que les causes sont multifactorielles.
          -Une IRM serait en fait essentielle pour bien voir ce qui se passe dans vos articulations temporo-mandibulaires. L’information diagnostique obtenue avec cette technique d’imagerie est pas mal plus complète, utile, reconnue, etc. que… des rouleaux de coton!
          Craquement à l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) sans réduction du disque articulaire.
          Pour en savoir plus sur les dérangements internes et les IRM des ATMs
          -Une gouttière pendant 2-3 mois? Pourquoi cette durée, pourquoi pas 1 mois, 6 mois, 12 mois? Comment déterminer d’avance l’effet de la gouttière et à quel rythme se produiront les changements??? Quel est le but de la gouttière, que pense-t-on obtenir comme résultat dans 2-3 mois?

          Peut-être qu’une seconde opinion avec un praticien qui a une approche plus “scientifique” pour le traitement des articulations temporo-mandibulaires vous serait utile?

          • Madame Patricia,

            Votre “occlusodontiste” aurait pu vous faire mordre sur 2 poches de thé ou 2 sacs de sucre en vous tenant en équilibre sur une seule jambe et vous auriez cesser de craquer aussi. Son test ne veux absolument rien dire.

            En 2 mots, un craquement asymptomatique ne requiert pas nécessairement un traitement, n’a pas nécessairement de lien avec une couronne mal ajustée, ne dégénère pas nécessairement en désordre épouvantable.

            poche de the tea bags
            • Patricia dit :

              Bonjour Docteur Chamberlain,

              Un craquement asymptomatique c’est un craquement non accompagné de blocage de la mandibule ? y a t-il d’autres symptômes que le blocage ?
              Vous dites qu’il n’a pas nécessairement besoin de traitement : en fonction de quoi on estime qu’il faut un traitement ou pas ?

              • Asymptomatique = pas de douleur.
                Symptomatique = présence de douleur.
                Lorsqu’il y a blocage, il y a luxation non réductible du disque et limitation d’ouverture de la mâchoire. et généralement c’est associé à de la douleur car en ouvrant çà écrase le disque, ce qui cause de la douleur.
                Traitement : anti-inflammatoire, relaxant musculaire, physiothérapie, dans certains cas: infiltration de synvist ou de solution saline.

                Le tx est décidé en fonction de la douleur et de la limitation de fonction. Dans votre histoire de couronne trop haute, je mets en doute que ce soit la couronne qui ait causé votre problème. Il n’est pas impossible que le problème était déjà présent avant.

          • Patricia dit :

            Mon dentiste habituel ( celui qui m’avait posé les couronnes trop hautes) me propose lui aussi le port d’une gouttière au motif que les craquements sont dus à une contraction musculaire et que la gouttière va permettre de détendre les muscles et du coup arrêter les craquements. Il ne m’a pas du tout ausculté. Je lui ai dit que j’avais consulté une occlusodontiste et lui ai parlé du test avec les rouleaux de coton et il n’a pas réagi donc ça m’inquiète sur ses compétences à la lumière de votre réponse.
            J’ai rendez-vous samedi matin avec un autre praticien, je vais voir ce qu’il me dit.

            Je dois avouer que je suis un peu perdue car je souhaiterai régler ce problème de craquement pour éviter une dégradation; je commence maintenant à ressentir une tension un peu douloureuse dans les muscles des mandibules de chaque coté quand je parle car ma machoire “accroche ” et se bloque un peu donc je suppose que je force quand je parle d’où la tension. Cela s’ajoute au craquement quand je mâche.
            Rien de dramatique bien sur mais par contre très inconfortable.

            • Dr Jules dit :

              Quelques commetaires;

              - personne ne peut ou devrait vous “garantir” d’éliminer ou d’améliorer votre problème aux articulations temporo-mandibulaires, peu importe le traitement, même avec une gouttière.
              - un craquement est causé par un dérangement interne des articulations impliquant le disque articulaire. La “contraction musculaire” fait bouger la mandibule mais ne cause pas le craquement comme tel.
              - vous savez ce qu’on pense des rouleaux de coton…

              • Patricia dit :

                Merci aux 2 docteurs pour leurs réponses.

                J’ai toujours les 2 couronnes provisoires que m’a mis mon dentiste le 24 décembre quand il m’a retiré les couronnes en cause. Il les a fait nettement plus basses exprès m’a t-il dit pour reposer la mâchoire. Ne faudrait-il pas avant tout traitement ( gouttière ou autre) qu’il me pose les couronnes définitives ? Je me dis que les couronnes provisoires trop basses ne doivent pas favoriser un bon mécanisme, ai-je tort ?

                Pour le Dr Chamberland : il est probable que j’avais le problème avant la pose des couronnes mais il n’y avait aucune manifestation de craquement.

                • Dr Jules dit :

                  Avant de faire des travaux dentaires définitifs comme des couronnes finales, il est préférable de régler vos autres problèmes. Une couronne trop basse ou trop haute n’est pas idéale, Elle doit être bien ajustée pour être fonctionnelle.

                  Les problèmes d’articulations temporo-mandibulaire ne sont pas toujours accompagné de craquements.

                  • Patricia dit :

                    Mon “occlusodontiste” préconise des couronnes pour obtenir un contact et une gouttière si ça marche pas.
                    J’ai consulté une dentiste occlusodontiste qui a pris le temps de m’expliquer ce qu’elle constatait chez moi. A priori mon articulation claque mais ne craque pas ( pas évident la subtilité pour moi).

                    Pour elle j’ai une luxation réversible.

                    Elle m’a préconisé les étapes suivantes :

                    1- recréer l’occlusion en mettant des couronne provisoires à niveau,
                    2- voir si ça améliore le problème de la mâchoire qui dévie sur la gauche ( après le claquement) à cause du ménisque déplacé et recherche un contact qu’elle ne trouve pas du fait des couronnes trop basses.
                    3- Il faudra ensuite mettre une gouttière qui peut-être améliorera le problème du claquement mais sans garantie.
                    Il se peut que la recherche de la solution du problème prenne du temps et elle ne s’est engagée sur aucun délai.

                    Que pensez- vous de ces préconisations ?

                    • Dr Jules dit :

                      Ce plan de traitement va à l’encontre des principes de base d’intervention qui préconisent de débuter par des interventions les plus prévisibles et irréversibles possibles. Il ne me semble pas logique de commencer à faire des couronnes et… si ça n’améliore pas, utiliser ensuite une plaque occlusale (gouttière)!

                      Les protocoles reconnus pour le traitement des articulations temporo-mandibulaires préconisent plutôt le contraire; débuter par une plaque occlusale pour “déprogrammer” la mâchoire et réévaluer le tout. Par la suite on peut envisager des solutions pouvant permettre d’avoir une occlusion fonctionnelle s’il y a soulagement ou amélioration des symptômes avec cette première étape RÉVERSIBLE (contrairement aux couronnes). La seconde étape peut impliquer de la prosthodontie (couronnes), orthodontie et autres moyens. Elle propose de faire des couronnes sur des dents qui sont trop basses simplement pour les mettre à niveau dans la recherche du “contact” mystérieux qu’elle ne trouve pas? Une fois ce contact trouvé, si elle le trouve (!) cela vous guérira? Si vous avez de bonnes dents qui ne nécessiteraient pas de couronnes sauf pour les “remonter” , il est beaucoup plus logique de simplement déplacer ces dents verticalement en orthodontie pour obtenir les “contacts” désirés, que e faire des couronnes coûteuses qui taxeront les dents à long terme (vous a-t-elle dit que ces couronnes seront à refaire tout au long de votre vie à intervalles réguliers?) sans parler des autres aspects qui pourraient aussi être corrigés par la même occasion en orthodontie. Vous n’avez qu’à regarder les centaines de cas illustrés sur ce site dans la section des “cas traités” pour voir et mieux comprendre les possibilités de l’orthodontie.

                      Si elle vous parle de “recréer l’occlusion” c’est que votre occlusion n’est pas correcte donc que vous avez une malocclusion quelconque. Si vous voulez vraiment “recréer” votre occlusion, ça vous prendra certainement de l’orthodontie. Pour comprendre ce qu’est une occlusion normale.

                      Quelle est la différence entre un “claquement” et un “craquement”???
                      Comment peut-elle prétendre que la luxation est réversible, peu importe l’examen fait? Ceci est une forme de “garantie” qu’elle vous donne en vous disant qu’elle pourra éliminer la luxation (réversibilité) mais d’un autre côté elle vous dit “sans garantie”. Il faudrait qu’elle se décide!

                    • Patricia dit :

                      Docteur Jules,
                      Vu votre réponse j’ai l’impression que je me suis mal exprimée: les 2 couronnes dont je parle ce sont des couronnes provisoires à la bonne hauteur pour remplacer les 2 couronnes provisoires que j’ai actuellement qui sont trop basses. Mon dentiste m’a dit les avoir fait plus basses que la bonne hauteur pour soulager mon articulation ( sic) Il n’est pas question de mettre d’autres couronnes sur d’autres dents. La gouttière serait mise après avoir changé les 2 couronnes provisoires actuelles.
                      Ces 2 couronnes provisoires trop basses me gênent car quand je ferme la bouche je sens que le contact se fait à gauche mais pas à droite.
                      Est-ce vraiment un non sens de remplacer les 2 couronnes provisoires trop basses par des couronnes provisoires au bon niveau ?

                    • Dr Jules dit :

                      Vos explications apportent des précisions importantes en effet.
                      Il n’y a pas de problème à essayer une telle approche mais si le but est de simplement obtenir un contact entre la couronne trop basse et la dent opposée, cela peut être fait en 4 minutes et à peu ce coût simplement en ajoutant du matériel composite sur la couronne temporaire actuelle afin de combler l’espace vertical entre les deux dents. Cependant, même avec cette approche, je doute fortement que cela change grand chose à votre problème et vos symptômes. Si je me trompe (ou pas), revenez parler de votre expérience pour le bénéfice des autres lecteurs.

                    • Patricia dit :

                      Vous avez raison et je pense aussi que l’élévation des couronnes ne suffira pas et qu’il faut que je porte une gouttière certainement plusieurs mois. Je fais aussi des séances de kyné.
                      Pour avoir une certitude quand au déplacement du disque je vais demander à mon dentiste de me prescrire une IRM.
                      J’ai recommandé votre site à l’occlusodontiste que j’ai consulté ce matin.

                    • Dr Jules dit :

                      Une IRM donnera des détails sur la position du disque et des autres tissus. Cependant, si vous avez un craquement, vous pouvez déjà être certaine qu’il y a déplacement du disque.

                    • Patricia dit :

                      Bonjour,

                      J’ai une gouttière depuis 2 semaines environ et j’ai eu du mal à la supporter la nuit mais ça y est.

                      J’ai consulté pour un problème de glande salivaire une stomatologue aussi chirurgienne maxillo-faciale. Elle m’a dit que mon problème d’ATM était du aux muscles masseters qui étaient beaucoup plus développés que ceux de l’articulation; elle me propose une injection de toxine Botulique qui selon elle résoudra le problème.
                      Qu’en pensez-vous ?

                    • Dr Jules dit :

                      J’en pense qu je n’ai jamais entendu une explication aussi improbable et ridicule pour expliquer la cause d’un problème d’ATM. Qu’est-ce que l’hyperplasie des muscles masséters (muscles trop développés?) vient faire avec des troubles des articulations temporo-mandibulaires?? Demandez-donc à votre stomatologue sur quel fondement scientifique ou étude elle se base pour faire une telle affirmation.

                      Et comment évalue-t-elle le développement des muscles masséters et ceux des articulations temporo-mandibulaires??? Vous a-t-elle prescrit une IRM (résonance magnétique) pour évaluer le tou6 ou s’est-elle fié à la simple palpation des muscles, un examen visuel ou autre chose?

                      Elle prétend qu’une injection de Botox (toxine botulique) résoudra le problème? Et quel problème cela résoudra-t-il; le problème de glande salivaire, les masséters trop développés, les troubles des articulations temporo-mandibulaires, ou tout cela en même temps? Le Botox ne fera rien de tout cela mais revenez nous le dire si cela se produit.
                      Pour en savoir plus sur le Botox.

  152. camila dit :

    bonjour docteur jules,

    j’ai des douleurs au niveau des ATMS depuis un an, j’ai de fortes douleurs, je sui allé voir un ostéopathe il m’a dit que ma machoire était décalé un peu vers la droit, et que c’est un décalage interne, je suis allé voir mon dentiste pour me faire une gouttière, je porte la gouttière depuis un mois et demi, maintenant ca va mieux, les douleurs ont baissées, mais je sent toujours parfois des douleurs au niveau de l’oreille, pas très forte dès que je l’ai sent je met la gouttière, je suis aller voir un stomatologue, je lui raconter mon problème, il m’a dit c’est un dysfonctoinnement des ATMS, il m’a dit que ce n’est pas grave ce que vous avez, continuez a porter la gouttière et faire de la kéné et ostéopathie, il m’a pas fait de radios ni IRM, il m’a pas dit de revenir pou voir les résultats…, qu’est ce que vous en pensez? IL m’a dit que c’est un décalage interne c’est à dire musculaire, pensez vous que je n’ai pas besoin d’un suivi sérieux, et est ce que c’est guérissable ce décalage? ce qui m’inquiète le plus c’est que j’avais limer les dents qui se touchaient (les incisives) à cause de ce décalage! MERCI DE M’ECLAIRCIR DOUCTEUR CAR J’AI PEUR QUE LES MEDECINS NE PRENNENT PAS MON PROBLEME AU SERIRUX!

    • Dr Jules dit :

      Vous n’avez qu’à lire les questions et réponses précédentes pour comprendre qu’il n’y a pas une réponse ou solution unique à votre question…
      Je ne peux vous dire si votre problème est grave, cela dépend de la façon dont ça vous affecte et ce dont vous êtes prête à faire pour tenter de le régler. Je n’ai aucune information pour poser un diagnostic sur votre problème et ce n’est le but de ce forum. Vous devez trouver un praticien familier avec le traitement des dysconfiton sdes articulations temporo-mandibulaires qui peut vous prendre en charge globalement. Vous aurez probablement plus de chance du côté dentaire que médical pour trouver de l’aide pour le traitement de vos articulations temporo-mandibulaires.

  153. André dit :

    Bonjour Docteur,

    Félicitations pour cet article qui permet de comprendre ce qui se passe dans notre bouche.
    Je souffre d’une subluxation à gauche mais je n’ai pas reçu de coup de ce coté là, qu’est ce qui peut avoir provoqué cette subluxation ? Si j’ai bien compris votre article une subluxation est le ménisque qui sort de sa place n’est ce pas ?
    Comment se traite une subluxation ? y a t-il des exercices à faire ?
    Je vous remercie.
    André de Paris

    • Dr Jules dit :

      Plusieurs facteurs peuvent contribuer un désordre interne de l’articulation temporo-mandibulaire tel qu’un déplacement du disque articulaire (luxation/sub-luxation). Ceci peut se produire des 2 côtés ou d’un seul à la fois. La plupart des problèmes n’ont pas un traumatisme (coup) comme origine.

      Pour en savoir plus sur différentes options de traitement pour les désordres des articulations temporo-mandibulaires

      • André dit :

        Merci pour votre réponse rapide. J’ai trouvé un site qui indique des exercices à faire.
        www. medicalorama.com/html/therapie_osteopathie/atm_exercice

        Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ? Ils ont l’air assez simple à faire, croyez-vous qu’ils peuvent avoir un effet bénéfique ?

        • Dr Jules dit :

          Ces exercices peuvent certainement aider à relaxer vos articulations temporo-mandibulaires et vous ne perdez rien à les essayer mais ne vous attendez surtout pas à éliminer un trouble important des articulations temporo-mandibulaires seulement avec de la physiothérapie ou des exercices, aussi bons qu’ils soient.

          • André dit :

            Physiothérapie pour un désordre des articulation temporo-mandibulaire ou un oclusodontiste?
            J’avais cru comprendre en lisant le chapitre sur les traitements pour les désordres temporo-mandibulaires que la physiothérapie était indiquée; mais peut-être faut il que je prenne rendez-vous avec un occlusodontiste ?

            • Dr Jules dit :

              La physiothérapie peut aider dans le traitement des désordres des articulations temporo-mandibulaires mais ne saurait, à elle seule, éliminer une dysfonction articulaire importante. La physio peut faire partie d’une approche globale qui comprend plusieurs autres thérapies comme le port d’une plaque occlusale, de l’orthodontie, etc. Vous en saurez plus en consultant les autres questions et réponses et le contenu de cette page.

              Je ne connais pas les qualifications des “occlusodontistes” et ce qu’ils peuvent vous offrir comme solution. Il faudrait vérifier avec eux.

  154. vanesssa dit :

    Bonjour

    je souffre de problèmes articulaire depuis 7 ans qui c’étaient stabilisés depuis presque 1 an ( au niveau des douleurs) Il y a 8 jours je me suis réveillée avec une forte douleur en avant et arrière de l’oreille ainsi qu’a l’interrieur de celle ci coté droit avec sensation de gonflement a l’interieur des joues ne pouvant plus porter ma gouttière la nuit car par la douleur je la sert trop !!! je prend donc de anti inflamatoire ce qui me soulage bien mais la douleur reviens de plus belle en cas d’oubli !!! Mais qu’a pu t’il ce passer ??? Mon medecin m’a prescrit un panoramique mais RAS

    cordialement

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux vous dire exactement ce qui s’est passé il n’y a pas assez d’éléments pour évaluer le tout. Le fait que vous “serriez” des dents beaucoup et fortement la nuit est peut-être un indice…
      Vous deviez retourner voir le praticien ayant fait votre plaque occlusale pour qu’il évalue le tout et ajuste la plaque occlusale (gouttière) au besoin.

  155. katy dit :

    Bonjour
    Depuis le 12 septembre 2013, je me suis bloquée la machoire coté droit ! j’ai fait des radios, seance d’osteo mais rien ! toujours bloqué a ce jour
    ensuite je suis allé aux urgence de la pitié et on m’a dit que c’etait du a ma dent de sagesse du haut coté droit, je l’ai fait retirer le 7 octobre, on m’a dit que ds 1 mois minimum ma machoire se debloquera d’elle meme, on est le 27 decembre et toujours pas debloqué
    mais voila vu que je pouvais pas mastiquer du coté droit j’ai pas mal solicité le coté gauche et maintenant le coté gauche craque beaucoup et je ressens des douleurs des deux cotés !
    j’ai pris rv ce lundi voir un mesotherapeute, je sais pas si ca va fonctionner, apparement il injecte un produit pour detendre c’est ca ?
    Qui aller voir, que faire ?je suis aussi quelqu’un de stressée, je rongeais mes ongles de temps en temps
    merci

    ah oui j’oubliais du coup avec ce probleme de machoire, j’ai tres mal dans les reins ! je pense que c’est lier du coup à ma machoire

    • Dr Jules dit :

      Il n’y a aucun rapport entre vos dents de sagesse et les troubles d’articulation temporo-mandibulaire que vous décrivez. Le craquement est une subluxation articulaire. Lisez l’information à ce sujet dans cette page et dans les réponses précédentes pour en savoir plus. La massothérapie peut aider à soulager certains symptômes mais n’éliminera pas la source du problème. Vous devez consulter un dentiste ou autre praticien dentaire familier avec le traitement des dysfonctions des ATMs.

  156. Amélie dit :

    Bonsoir Dr Jules,

    Après avoir lu votre article et tous les commentaires je voudrais être sure d’avoir bien compris : quand la mâchoire claque ou craque à l’ouverture et la fermeture avec une déviation de la mâchoire en même temps que le craquement il s’agit d’une subluxation conséquence du déplacement du ménisque.
    Si j’ai bien compris pouvez-vous me dire comment on peut remettre le ménisque en place ?
    Merci pour votre aide

    • Dr Jules dit :

      En gros, vous avez bien compris ce qu’est un craquement articulaires dans les ATMs. Le défi est de rétablir le tout et cela peut nécessiter plusieurs interventions ou thérapies comme le port d’une plaque occlusale, de la physiothérapie, etc. et il est impossible de “garantir” de “replacer” un disque déplacé. Lisez les nombreuses autres questions et réponses pour en savoir plus…

  157. ZAZOU dit :

    Me voila rendu a mon arthroscopie dans 2 semaines, disont que j’ai très hate de savoir ce qui va arriver par la suite. Depuis ma derniere arthrocenthese en mars 2013 voici que mon mal est revenu douleur quasiment insuportable a l’oreille gauche, mon IRM disait que oui il y a dysfonctionnement de l’atm mais la c de pire en pire en 1 mois j’ai recu 2 injection de cortisone, une ouverture a peine de 15 a 20 mm au max et selon mon spécialiste de la region y a de grosse chance que mon menisque soit déchiré je vais subir une arthroscopie avec un specialiste de la region de Québec
    qu’elle sera le resultat?????? hate de savoir

    • Dr Jules dit :

      À l’aide d’une IRM des articulations temporo-mandibulaires, on devrait pouvoir vous dire ‘il y a déchirure ou pas du ménisque.
      Revenez-nous faire part du résultat de votre arthroscopie.

      • zazou dit :

        J’ai ce problème depuis plus de 10 ans j’ai fait de la physio pendant un ans, j’ai subit 2 arthrocenthese, j’ai des injections de botox, injection de cortisone, anti-inflamatoire et relaxant musculaire et rien ne me soulage, l’irm disait beaucoup de chose mais le specialiste de la region proposait une minisectomie avec un specialiste de quebec, le specialiste a quebec prefere faire une arthroscopie avant de faire quoi que se soit. Moi la seul chose que je veux c’est ne plus avoir mal car aussitot que je prend un premier repas dans la journée j’ai la migraine et difficulte a manger autre chose tous au long de la journée!!!!!! La fille commence a etre a bout sérieusement donc si il faut aller agressif pour plus avoir de mal je suis prete!

    • Cortisone dans l’ATM?

      - Vous avez subi 1 arthroscentese qui est un lavage des compartiments articulaires (celui au-dessus du disque et celui en dessous). Ce lavage est fait avec une solution saline et un corticostéroïde généralement.
      - Vous avez eu une IRM et ensuite vous auriez reçu 2 injections de cortisone.
      - Avez-vous eu une tomodensitométrie volumique (TVFC) des ATMs?

      Une IRM ne dit pas qu’il y a dysfonctionnement, une IRM dit où est le disque par rapport au condyle et donne de l’information sur la forme du condyle. Un TVFC donne une image 3D de vos condyles et permet de voir la forme et l’état de résorption des surfaces articulaires. La cortisone, bien qu’étant efficace pour réduire l’inflammation, a un effet catabolique sur le cartilage et la surface osseuse et peut accélérer des phénomènes d’arthrose qui sont probablement présents sur votre condyle gauche. L’acide hyaluronique (synvist) est préférable au corticostéroïde parce que c’est un lubrifiant “naturel” des articulations. Il est largement employé en orthopédie comme infiltration dans les articulations (genou, hanches).

      Je n’abuserais donc pas de cortisone dans l’ATM si j’étais vous…
      Le ménisque déchiré est possiblement votre moindre mal, je suspecte plutôt une résorption condylienne due à des phénomènes d’arthroses. Je n’ai pas retrouvé votre histoire de cas plus haut, mais il n’y a pas qu’une luxation discale non réduite pour expliqué votre problème, il peut y avoir autres choses.
      Je ne vois pas vraiment ce qu’une arthroscopie peut apprendre de plus qu’un TVFC ou une IRM à moins que l’on songe à réattacher le disque durant cette procédure.
      Il y a 2 spécialistes à Québec qui s’y connaissent en ATM et chirurgie articulaire.

  158. nana dit :

    bonsoir
    cela fait maintenant deux ans que je souffre de la mâchoire.le stomato à décelé un SADAM. J’ai consulté de nombreux dentistes, occlusodontiste, chirurgien maxillofacial osthéopathe je porte une gouttière, on me lime les dents sans cesse je porte des semelles orthopédiques mais rien n’a l’air de me soulager.Tout à commencer enfin j’ai commencé à avoir mal après la pose d’une couronne même si je sais que la couronne n’est pas la principale cause de ce sadam .L’ irm de mes ATM est normal ma machoire ne craque pas même lorsque que j’ouvre grand ma bouche sauf lorsque je dois parler l’articulation m’est pénible et ma machoire se déboite et se remboite sans cesse. J’ai de plus en plus mal. Est ce une luxation condylienne?J’ai l’impression que ma machoire ne tiens plus que par un fil.

    • Dr Jules dit :

      Si vous n’avez aucun symptôme de craquement articulaire et que l’IRM a révélé que tout est normal, il est peu probable que vous ayez une luxation. La gouttière est un bon point de départ comme thérapie si elle est bien faite et bien supervisée.

  159. Angela dit :

    Craquements, traumatisme, couronne et symptômes aux ATMs
    Bonjour Dr. Jules,
    Je suis contente d’avoir trouvé ce site. Je pense que j’ai un problème d’ATM, mais pour instant je ne suis pas allée voir un spécialiste. J’ai des symptômes d’ATM à peu près chaque matin après une bonne nuit de sommeil: je ne peux pas ouvrir la bouche et aussi je ne peux pas faire en sorte que ma mâchoire va en avant. Par contre dès que je me lève du lit à la position verticale, dans moins de 5 min elle se met en place toute seule (je sens le glissement sur la partie droite) mais je n’ai pas des douleurs, que des craquements sur la partie droite de temps en temps quand je mange. J’ai découvert que le déplacement de la mandibule est plus prononcé quand je dors sur la partie droite. Elle ne se déplace pas du tout si je dors sur le dos, et de parfois si je dors sur la partie gauche, mais elle se remet tout aussi vite dès que je tourne la tête. Vu que la situation n’est pas vraiment très grave, je me suis dit qu’elle va se remettre toute seule à sa place.

    J’essaye de me rappeler de la cause de cette trouble d’ATM : elle est apparue il y a 2 mois après une nuit du sommeil mais elle s’est aggravée, il y a 1 mois, à cause d’une chute au ski, donc à cause d’un traumatisme. Pourtant j’ai porté le casque quand la chute est survenue…. Je pense que je vais encore attendre 1 mois ou deux et voir s’il y a une amélioration, sinon je pense que je devrais voir un dentiste. Je précise aussi que j’ai une couronne sur la partie gauche, mais elle est la depuis 2011.

    De ce que j’ai compris sur ce forum, une couronne peut aussi contribuer à une trouble d’ATM. Par contre la première fois que je me suis réveillé avec la mâchoire bloquée, j’ai paniqué et je l’ai forcé à l’ouverture et je ne sais pas si j’ai endommagé quelque chose. Je ne connais pas trop, une plaque articulaire nécessite combien des visites au dentiste ? Quel est votre conseil, vu ma situation, c’est bien d’atteindre et voir si une amélioration survienne, ou bien mieux voir un dentiste au plus vite ? Je précise que j’ai 30 ans et je déteste porter des broches.
    Merci d’avance pour votre réponse,

    • Dr Jules dit :

      Parmi les causes de problèmes d’ATM, les traumatismes en sont certainement une. IL semble évident ue vous sollicitez vos articulations temporo-mandibulaires la nuit. Peut-être serrez ou grincez-vous des dents, peut-être que votre position de sommeil n’est pas idéale pour soulager les articulations, etc. Une nouvelle couronne qui déclenche des symptômes immédiatement après sa pose peut peut-être être blâmée pour affecter l’occlusion et la fonction et indirectement les ATMs mis il est peu probable que votre couronne en place depuis un certain temps affecte maintenant vos ATMs.

      Consultez un dentiste familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Il vous proposera probablement le port d’une plaque occlusale, de la physiothérapie, etc. Il vous expliquera aussi les protocoles auxquels il souscrit (visites, suivi, type d’appareil, etc.). Le temps peut aussi être un allié car beaucoup de ces problèmes disparaissent progressivement.

  160. camila dit :


    Un pincement veut il dire une détérioration du disque?

    bonjour docteur jules,
    d’abord je tiens à vous remercier pour vos réponses que vous nous apporter

    je suis en ce moment dans un état d’inquiétude car je suis aller voir un stomatologue qui m’a dit sur place que j’avais un dysfonctionnement aux ATM, je vient de recevoir la lettre de son compte rendu dans laquelle il expliquait légère limitation de l’ouverture buccale, un pincement aux ATM gauche

    il ne m’a pas expliqué qu’est ce qu’un pincement, et qu’il est son évolution, est que ce pincement se guérit ou bien il reste à vie, il m’a dit de porter une gouttière et faire de la rééducation

    je vraiment inquiète car j’ai peur que c’est quelque chose qui ne se guérit pas, merci de me répondre!
    cordialement!

    je repose ma question de nouveau ici en suivant le lien, un pincement veut il dire une détérioration du disque?

    • Dr Jules dit :

      Tel qu’indiqué dans une réponse précédente, “pincement” n’est pas un terme que nous utilisons ici mais je doute que cela réfère à une “détérioration” du disque si par “détérioration” vous sous-entendez une dégradation ou destruction discale. Il faudrait demander au stomatologue exactement ce à quoi il réfère par ce terme. C’est probablement un “plissement” ou une compression du disque qui le déforme et le déplace ou l’écrase. À vérifier avec le stomato…

  161. Pincement signifie pincement de l’interligne articulaire, c’est à dire que l’espace entre la tête du condyle et la fosse glénoïde est réduit par rapport à la largeur normale d’un espace interarticulaire.

  162. MathildeM dit :

    Bonjour,

    Depuis 3 semaines j’ai mal à l’os de la mâchoire à droite , je commençais à aller mieux et l’autre jour quand je me suis réveillée j’ai eu à nouveau cette douleur lorsque j’ouvre la bouche trop grande et quand je mange. Il y a des moments ou j’ai moins mal et d’autre ou j’ai vraiment mal. Cependant lorsque ma machoire est au repos je n’ai pas mal du tout.

    Dois-je consulter ou attendre encore un peu le temps que ca passe ?

    Merci d’avance,

    • Dr Jules dit :

      Vous ne perdez rien à consulter car la cause d’un tel symptôme peu être très variée. Une radiographie panoramique confirmera s’il y a quelque chose de visible dans l’os pouvant expliquer cela (par exemple une dent de sagesse incluse?).

  163. MathildeM dit :

    Tres bien merci pour votre reponse , j’ai fait enlever mes dents de sagesse il y a 2 ans .

    • Dr Jules dit :

      Il peut tout de même y avoir une pathologie ou autre chose dans l’os qui serait visible sur une radiographie panoramique.

  164. Marianne dit :

    Bonjour,

    Je me suis fait opérer de la mâchoire en 2002 (décalage de 7mm entre la mâchoire inf. et sup.). J’avais auparavant de fortes douleurs aux articulations qui ont disparus quelques mois après l’opération (le temps que les muscles s’adaptent à cette nouvelle configuration).

    Voilà 11 ans que je me suis fait opérée et depuis cet été de nouvelles douleurs sont apparues. Craquements réguliers de la mâchoire, quelques blocages.
    Depuis Noël je n’ai plus eu de gros craquement ni de blocage, par conte j’ai quasi en permanence (lorsque je parle et que je mange)un crépitement (bruyant uniquement pour moi, comme des bulles qui explosent) au niveau de l’articulation gauche.

    Qui dois-je consulter ? Un stomatologue ou un orthodontiste (je précise ici qu’après un traitement orthodontique complet pour préparer ma mâchoire à l’opération, j’ai une dentition parfaite, toutes mes dents se touchent).

    Merci

    • Dr Jules dit :

      Premièrement, ce n’est pas parce que toutes vos dents se touchent que vous avez une dentition parfaite (ce qui n’existe pas…) et une fonction adéquate.

      Vous pourriez commencer par consulter votre dentiste généraliste pour qu’il évalue correctement votre occlusion et fonction. Vous pourriez aussi consulter votre ancien orthodontiste qui doit avoir le matériel diagnostique pris la fin ce votre traitement d’orthodontie et il pourra faire des comparaisons pour voir si quelque chose a changé significativement. Votre chirurgie aussi aurait une base comparative s’il a toujours votre dossier.

  165. katy dit :

    Bonjour

    Je suis toujours bloqué et enormement de craquement des deux cotés depuis le 12 septembre !
    j’ai rv chez le stomato le 1er fevrier mais j’avoue j’ai peur qu’il me manipule et que j’ai mal
    car par moment ca bloque ou essaie de se debloquer et je stress un max !
    je prends des gelules magnesium ou ibuprofene pr moins ressentir tout ca !!

    a quoi c’est du ?
    CA dure trop longtemps quand meme !

    • Dr Jules dit :

      Cela est causé par un dérangement interne des articulations temporo-mandibulaires. Vous trouverez de l’information supplémentaire en consultant cette même page et les autres de cette section ainsi que les nombreuses réponses précédentes.

  166. ZAZOU dit :

    Finalement me voila une semaine apres mon arthroscopie, le matin de l’intervention on ma passé aussi un panorex. L’arthroscopie a porter fruit car je sais maintenant d’où vient mon mal.
    Ménisque de l’articulation gauche est déplacé et il y a une dégénérance importante au niveau des ligaments. Une arthroplastie sera donc nécessaire je revoit le spécialiste dans 2 semaines.

    Pour le moment je vous dirais que je dois prendre encore anti-inflammatoire car il y a toujours une
    douleur , ça élance toujours.

    J’ai hate de passer a autre chose et de ne plus avoir de mal.

  167. ZAZOU dit :

    Finalement arthroscopie faite et panorex passé, me voila un peu plus avancé au niveau des résultats.
    Le spécialiste a pu constater que le ménisque est déplacé et qu’il y a une dégénérescence importante au niveau des ligaments. Je revois le spécialiste dans 2 semaines et il y a une forte chance qu’une asthroplastie s’en suive c’est ce dont on va discuter au prochain rendez-vous!

    Une chose est sur si c’est pour règler mon problème définitivement j’espere qu’on pourra aller de l’avant car une semaine apres l’intervention j’ai toujours une douleur , un élancement dans l’oreille un une ouverture a peine de 10mm. Endormie lors de l’arthroscopie le spécialiste reussissait a me donner une ouverture de 45 mm avec un léger craquement a la fin.

    J’ai hâte de pouvoir manger normalement…………

    • Dr Jules dit :

      Il faut que vous ayez des attentes réalistes car il est possible que toutes ces interventions ne règlent pas votre problème “définitivement” et je doute que les cliniciens vous aient fait de telles promesses. Assurez-vous de bien comprendre les chances de succès en présence d’une dégénérescence importante. Il serait aussi important de déterminer si cette dégénérescence est arrêté ou encore active car cela affectera grandement le pronostic…

      • ZAZOU dit :

        En faite je m’attend pas a des miracles mais je ne suis pas quelqu’un qui adore prendre des médicaments et je suis quelqu’un qui aime bien mangé. Lorsque je commence ma journée au boulot j’ai mal et lorsque je termine ma journée j’ai la migraine c’est comme ca a tous les jours. J’ai le gout de mange des aliments et rendu en milieu de repas je démissionne car la douleur est trop presente.

        J’ai juste hate de retrouver une vie quelque peu normal, a long terme ça joue sur le moral, la patience et c’est irritant.

        Si l’astroplastie est pour aider a règler une partie du problème …..ben au moin essayon le une de plus ou de moins je n’ai rien a perdre.

  168. Sarah dit :

    Bonjour , c’est vraiment important , je suis tannée que ma mâchoire craque , et que quelque fois je ne peux même pas ouvrire la bouche de 5 cm tellement ça tire sur mes articulations et que ça fais mal .
    Bon je suis une jeune fille de 17 ans , et depuis environ 1 ans j’ai des broches dentaires , avant j’avais déja un peu mal , mais là , c’est intolérable , mon ortho me dit de ne pas trop bailler de mettre de la chaleur puis changer pour de la glace , mais je veux réparer ça , devrais-je me faire opérérer après mon traitement ou juste mettre une plaque ? je ne veux pas nuir a mon traitement de broche dentaire , pour ensuite tout recommencer . Bref svp répondez-moi , je suis inconnaissante à ce sujet mais j’ai maaaaaallllllllll :’(

    • Dr Jules dit :

      Je ne peux vous dire ce que nécessite votre cas exactement mais d’autres tests diagnistiquespeuvent être faits pour déterminer ce qui se passe avec vos articulations temporo-mandibulaires. Il y a des techniques d’imagerie moderne qui sont disponibles comme une IRM (résonance magnétique), un scan 3D (tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC)), des tests sanguins, etc. Lisez l’information sur cette page ainsi que les 443 question, commentaires et réponses (à ce jour) plus haut dans cette section et vous comprendrez que vous n’êtes pas unique et que traiter ces problèmes articulaires n’est pas simple. La physiothérapie peut aider à soulager. Demandez à votre orthodontiste de vou diriger à un praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires (ATM) s’il ne peut le faire lui-même.

  169. Rita dit :

    Spécialiste des articulations temporo-mandibulaires (ATM) à Paris?
    Bonjour,

    J’habite à l’étranger et je vais en France une fois par année.
    Mon orthodentiste m’a recommande de voir un specialiste de l’ATM.
    Est ce que quelqu’un pourrait me recommander un spécialiste ? De préférence en région Parisienne.

    Merci d’avance.

  170. Alexandre dit :

    Une chute sur la mâchoire déclenche des douleurs à l’articulation temporo-mandibulaire
    Bonjour,

    il y a 6 jours, j’ai était pris d’un malaise qui ma fait perdre connaissance momentanément et j’ai chuté directement sur le côté gauche de la mâchoire et depuis j’ai extrêmement mal à l’articulation ainsi qu’une douleur lancinante à chaque ouverture ou faible mouvement de la tête ou de la bouche avec de grande difficultés à ouvrir la mâchoire de plus de 2 cm.

    Pouvez vous m’apporter votre aide ou me prodiguer quelques conseils?
    Dans l’attente d’une réponse je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

    • Dr Jules dit :

      Un traumatisme, comme une chute affectant la mâchoire, est une cause connue de facteur étiologique pouvant causer des troubles de dysfonction des articulations temporo-mandibulaires.

      Consultez un dentiste, un orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. On vous prescrira peut-être de la physiothérapie, des anti-inflammatoires ± des anti-douleurs, une plaque occlusale, etc. ou une combinaison de tout cela. Si nécessaire, une IRM (imagerie par résonance magnétique) pourra aider à déterminer s’il y a dommage aux tissus articulaires.

  171. Céline dit :

    Bonjour docteurs, je me présente ; je m’appelle Céline j’ai 19ans et je souffre depuis maintenant 2 ans de “craquement” a l’atm. Au début ces craquement n’étaient pas douloureux juste bruyant. Mais depuis maintenant plus d’un an sont tout de même un peu douloureux. J’ai fais une dizaine de séance de kine qui m’ont un peu soulagés mais la douleur et les craquement n’ont pas disparu. J’ai remarqué que lorsque que j’ouvre la bouche, ma mâchoire se décale légèrement du côté du craquement.
    Je suis désespérée par ce problème, je me dis que je vais devoir le supporter toute ma vie.
    Que puis je faire ? Une gouttière pourrait elle me soulager ?
    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Peut-être qu’une gouttière ou plaque occlusale pourrait aider… consultez un dentiste familier avec le traitement des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire pour en savoir plus.

  172. Gomez dit :

    Est-il logique de porter une gouttière d’un seul côté?
    Bonjour, je reviens vers vous après un certain temps ou les choses ont peu évolué. Pour mémoire, suite as de nombreuses interventions dentaires ( trois implants en bas a gauche, élongation coronaire en haut, 4 endodonties et pose d’implants toujours pas couronnés en bas a droite ) j’ai commencé a avoir mal aux ATM ( céphalées, acouphènes , craquements à gauche et difficulté a mâcher proprement à gauche même si ce côté est “fini” puisque les aliments un peu durs ou viande tt simplement provoquent des douleurs aigus. Dans l’attente de couronner les bas droite on m’a fait porte un petite prothèse provisoire pour équilibrer ma bouche. Il se trouve que ma gencive en lame de rasoir supporte mal cette appareil donc pour la soulager l’occlusion est quasi inexistante . Je suis donc allée consulter un specialiste en occlusion qui m’a tt de suite enlevé cette prothèse provisoire puisque selon lui elle n’était pas adaptée et servait a rien. Il m’a fabriqué une petite gouttière que je porte depuis qq jours seulement sur le côté gauche de ma bouche là ou tt mes dents sont présents pour soulager l’articulation gauche. Ça prend les 4 dernières molaires. Deux questions, docteur . Premièrement , enlever la prothèse?

    Et une gouttière d’un seule côté la nuit ne risque t elle pas de vriller encore plus ma
    mâchoire? Les couronnes a droite ne seront posés que au moi de mai puisque j’ai subi 3 greffes osseuses.
    Pouvais vous m’éclairer un peu sur la logique de leur procédé ?
    Merci de votre conseil